• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Citoyenneté > Colonialisme = Dictature du Libéral = Macronisme…

Colonialisme = Dictature du Libéral = Macronisme…

Suite au mea culpa de Michel Collon, le Belge blanc repentant du « tous colonialistes »…

Prédation de Léopold II roi des Belges et possesseur du Congo sur un récolteur de caoutchouc congolais. Wikimedia Commons Auteur Edward Linley Sambourne  (1844–1910)   
 
Cela émane au départ de bons Noirs plutôt installés en Europe et qui voudraient faire endosser la responsabilité d’un esclavage et de l’exploitation coloniale par tous les vilains méchants Blancs, tous coupables. Et si l’analyse d’un Blanc reconnait l’implication de l’Europe et de sa projection aux Amériques, cette analyse est systématiquement instrumentalisée. Ainsi la mise en ligne d’un extrait de la conférence de Michel Collon est interprété tendancieusement dès son sous-titre : 
 
« Voici pourquoi les Européens méprisent les autres – de Michel Collon », ce jugement sans appel étant bien sûr à partager sans modération…
 
 
Père_blanc_Afrique_équatoriale Wikimedia Commons Author Missionnaires d'Afrique
 
Tout semble acceptable dans le propos de Michel Collon sauf un non-dit regrettable créant un malaise certain. Même si le colonialisme représente une honte qu’il faut assumer au niveau de la Nation à l’image des errements planétaires qui doivent l’être par l’Humanité toute entière, ce n’est pas pour autant que tout un peuple doit payer pour les fautes de quelques uns. Il est pour le moins maladroit sinon injuste et peut-être malhonnête d’accuser collectivement si le crime n’a pas profité à tous…
 
Pourtant on ne peut être que d’accord avec Michel Collon dans son analyse du système : 
« … la misère est provoquée par nos multinationales / les dictateurs mis en place le sont par ces multinationales pour défendre leurs intérêts… »
 
Ou lorsqu’il décrit la réalité de la démocratie :
« … Démocratie d’esclavagistes, qui ne fonctionne pas / fausse démocratie basée sur le pillage des ressources fondamentales. Si c’est pour remplacer un dictateur qui nous résiste pour un dictateur qui est à genoux, quel est l’avantage pour les populations ?.. ».
 
Et encore pour dire qu’une certaine gauche fait fausse route :
« …Des gens y compris ceux de gauche, progressistes qui trouvent toujours de bonnes raisons pour les guerres de la France. Pour eux fallait libérer la Libye et apporter la démocratie. Voyez le résultat. Avec Sarkozy, y avait BHL et aussi des intellectuels de gauche […] C’est pas à vous de décider qui doit diriger tel ou tel pays… »
 
Le reste, malgré la justesse des faits reprochés n’est pas recevable :
« …Nous Européens on est des colonialistes depuis 5 siècles / on a colonisé l’Am Latine, on a exterminé les Indiens on a ramené 16 tonnes d’or et d’argent pour le décollage du précapitalisme 16ème siècle […] Ils ont enlevé le casque colonial mais dessous la tête n’a pas changé / Les Usa ont remplacé Lumumba élu par le dictateur Mobutu / les Usa, la France ont remplacé Allende par Pinochet… » 
 
« Nous » ? « On » ? « Ils » ? Pourquoi ne pas préciser qu’il s’agit par le passé des nantis et aujourd’hui de leurs héritiers de la haute bourgeoisie plus que jamais prédatrice de nos jours ? Les Usa ? La France ? Dans quelle mesure le peuple manipulé doit-il rendre des comptes quand Sarkozy provoque le chaos en Libye ? Les citoyens sont-ils derrière Hollande va-t-en-guerre qui veut bombarder la Syrie ? Quand Macron aiguillonne l’opposition vénézuélienne tout en réprimant chez lui les Gilets Jaunes, la voix de la France se limite-telle à celle d’un président hâbleur, menteur, provocant et agressif ?  
 
Bien sûr le peuple ne doit pas être ménagé puisqu’il constitue la soldatesque obéissante, celle qui, par exemple, serait-ce à l’insu de son plein gré complice de la colonisation, a rayé de la carte la moitié de la population algérienne (env. 4 millions en 1830, env. 2 millions en 1871). 
Bien sûr la base doit répondre d’une inertie jugée par l’Histoire quand une majorité de pétainistes a laissé faire, suivi ou précédé le maréchal dans la collaboration avec les nazis.
Bien sûr, comme l’a dit Albert Einstein (« Comment je vois le monde » 1934) « Le monde ne sera pas détruit par ceux qui font le mal, mas par ceux qui les regardent sans rien faire. »
 
Bien sûr une fraction de la majorité qui subit le pouvoir en arrive, contre nature, à soutenir ce pouvoir (un peu le syndrome de Stockholm qui voit l’otage manifester de l’empathie et presque son soutien envers le ravisseur). Certains sont corruptibles et se laissent acheter en échange de miettes. Dans l’actualité, comme exemples, cette « foule haineuse » de foulards rouges, cette liste se prévalant des Gilets Jaunes pour les européennes, ces éternels égarés si impliqués derrière une Marine Le Pen (si nulle face à Macron lors de son débat, soit dit entre nous) qui fait partie bien sûr de cette bourgeoisie dominante (dynastie, fraude fiscale) et qui lorsqu’elle peut porter la parole du peuple, à l’UE notamment, le trahit sans vergogne en votant pour le secret des affaires… Le soutien effectif du libéralisme aux Le Pen n’a pour but essentiel que de faire taire les progressistes ! 
 
Finalement, avec Michel Collon, la cause est desservie par une argumentation bancale :
« …Le monde est en guerre celle du Nord contre le Sud pour le contrôle des matières premières, comment la richesse va être distribuée. Huit personnes ont autant de richesses que 3,5 milliards d’habitants. Le système provoque un écart de richesses énorme. 1,5 milliard de gens n’ont pas à manger. Les multinationales fonctionnent selon la logique capitaliste du profit maximal, de la concurrence donc de l’anarchie du développement économique. Elles ne peuvent pas devenir raisonnables… »
 
Quand il synthétise la situation mondiale, les forces en présence, la puissance prédatrice de cette haute bourgeoisie mondialisée menée comme jadis l’aristocratie, par des dynasties familiales que ne dit-il pas que nous sommes en présence d’une guerre de classes ?! Tous les gens modestes, les populations du Nord auraient-elles un sort plus enviable que les laissés pour compte du Sud, les 99 % de la population mondiale sont menés à la trique par une oligarchie économique dans le cadre d’une exploitation de l’homme par l’homme qui n’est pas sans rapport avec la colonisation. 
 
 Et franchement, en tant que descendant d’Ariégeois partis pour la plaine languedocienne (1880) parce que la montagne ne pouvait pas les nourrir, je me demande dans quelle mesure le colonialisme et a fortiori l’esclavage nous ont profité ! Alors si les haines entre petits Blancs et petits Noirs, entre progressistes et réactionnaires sans raisons, fomentées et entretenues par l’oligarchie au pouvoir cessaient, peut-être pourrions nous bousculer un système si cynique et obscène et tendre vers l’idéal de liberté, égalité, fraternité encore si lointain même quand le pouvoir oligarchique laisse entendre que nous le vivons, les hypocrites ! 
 
Autorisation Flickr. 
 
 

Moyenne des avis sur cet article :  2.6/5   (5 votes)




Réagissez à l'article

12 réactions à cet article    


  • alinea alinea 1er février 20:58

    C’est pas tant porter la culpabilité du passé que de se rendre compte de la culpabilité d’aujourd’hui. Certes les milliardaires se gavent sur le dos de leurs quasi esclaves, dans les plantations, les mines, les ports... mais nous, nous achetons ce qui se produit à partir de cette exploitation ; chocolat, café, huile de palme, arachides, bois, bien sûr, mais métaux rares, uranium,etc.

    Aussi, le combat est pour l’avenir : si nous tenons à nos joujoux il nous faudra les payer au juste prix, il nous faudra virer les parasites milliardaires, respecter le pays et les travailleurs de ce pays.

    Inutile d’ajouter que notre niveau de vie en prendra un sacré coup !


    • Jean-François Dedieu Jean-François Dedieu 2 février 05:08

      @alinea
      Bonjour Alinea... justement le colonialisme perdure sous ses formes modernes toujours d’exploitation et qui impliquent toujours une même oligarchie prédatrice. 

      Certes nous devrons acheter au juste prix mais le niveau de vie prendra-t-il vraiment un sacré coup quand la marge des parasites spéculateurs reviendra à un pourcentage acceptable ?
      Et puis est-ce une régression de ne pas acheter des fraises et des tomates venues des antipodes en hiver ? D’autant plus qu’une économie « heureuse » nous redonnerait confiance dans les productions de saison sans poisons tant il est difficile pour des actifs de mener la production d’un potager ou d’un poulailler par exemple... 


    • alinea alinea 2 février 11:16

      @Jean-François Dedieu
      Bonjour
      Ce n’est pas à moi qu’il faut le dire !! ça fait très longtemps pour ne pas dire une vie que je suis décroissante, frugale et consomme local !
      Je pensais à l’ordinateur sur lequel je tape ces mots ! au nouveau dada, la voiture électrique,etc. il n’y a pas trente six solutions : soit on élit des politiques qui changent tout du tout au tout ; soit tous, nous arrêtons de « profiter » en consommant tout ceci.
      Je suis pessimiste.


    • Jean-François Dedieu Jean-François Dedieu 2 février 13:25

      @alinea
      la décroissance serait-elle synonyme de régression technologique ?


    • alinea alinea 2 février 18:41

      @Jean-François Dedieu
      La technologie a besoin de terres rares, de métaux rares, qu’un démon c’est sûr a entreposés en Chine, pour les Chinois, sinon en Amérique du Sud et en Afrique !
      Sinon, la décroissance, oui, met un stop à la technologie... qui happe nos vies.


    • Jean-François Dedieu Jean-François Dedieu 3 février 08:00

      @alinea
      c’est certain... à nous de contrôler ce que nous consommons. Comment accepter de n’être qu’un tube digestif... je pense à l’image lamentable de ces abrutis se jetant sur des pots de pâte à tartiner en promo !


    • lloreen 2 février 09:49

      10 faits qui montrent comment les multinationales achètent la politique européenne.

      https://www.youtube.com/watch?time_continue=6&v=3gv7jxCtnpk


      • Jean-François Dedieu Jean-François Dedieu 2 février 10:45

        @lloreen
        merci lloreen ! très clair et instructif en effet !


      • microf 2 février 11:13

         « je me demande dans quelle mesure le colonialisme et a fortiori l’esclavage nous ont profité »

        Ces propos sont d´une violence et une provocation pour ceux qui ont soufferts et continuent de souffrir des faits de la colonisation et de de l´esclavage, les départements et territoires d´outre-mers francais, de l´Afrique vidée de ses vaillants enfants dans des conditions abominables.


        J´ai bouilli de rage en vous lisant,mais j´ai gardé mon calme ayant constaté que vous ne savez pas.

        Vous vivez dans quel monde vous ?

        Je n´insulte jamais dans ce Forum, mais vos propos sont des insultes pour ceux qui souffrent du perpétuel esclavage dans lequel votre la pays France maintient certains pays.

        Vous voulez dire que vous ne savez pas en quoi votre pays la France a profité et continue de profiter de l´esclavage ou de la colonisation ?

        Vous êtes professeur á la retraite qu´avez vous enseigné á vos élèves ?

        Même si vous n´êtes pas professeur d´histoire, n´avez vous pas lu ce qu´était l´esclavage, la colonisation ? ce que les deux colonisation et esclavage ont apporté et continuent d´ailleurs á apporter á la France ?


        Lisez le Discours d´Aimé Césaire sur la colonisation

        « la colonisation n´était pas une entreprise philantropique »loin d’une « œuvre civilisatrice » « Il faudrait d’abord étudier comment la colonisation travaille à déciviliser les colonisateurs, à l’abrutir au sens propre du mot, à le dégrader, à le réveiller aux instincts enfouis, à la convoitise, à la violence, à la haine raciale, au relativisme moral »1.


        Ces qualificatifs d´Aimé Césaire, se retrouvent dans votre article.

        Il ya quelques jours, les Autorités Italiennes accusaient la France d´être responsables de l´immigration africaine en Occident.

        Ce qu´ont dit les Autorités Italiennes, l´ex-Président francais Jacques Chirac l´a dit, les Allemands l´ont dit en 2015 et les médias en France ont étouffés ce scandale. 

        De quoi s´agit-il ? ces propos de l´ex-Président francais Jacques Chirac, des Allemands et Italiens ?, c´est très simple.

        Par le biais du Franc CFA monnaie coloniale créee par le général de Gaule pour contrôler les économies africaines, les pays africains qui utilisent le Franc CFA versent une dette coloniale de plus de 500 milliards chaque année á la France, et  c´est cette exploitation des pays africains par la France qui fait de la France une grande puissance, cet exploitation supprimée, la France se retrouvera á la 25e place des pays puissants, le saviez vous ?

        L´ex-Président francais Jacques Chirac l´a dit, l´argent qui se trouve dans le porte monnaie des francais, vient de l´exploitation des africains par la France depuis des siècles, et vous vous dites que vous ne savez pas en quoi la colonisation et       l´esclavage vous ont profités ?

        Je ne vous met aucun lien, en tant que professeur, vous savez lire et écrire, faites des recherches vous même sur le net oú il ya toutes ces informations que ce soit ce qu´a dit Aimé Césaire sur son Discours sur le colonialisme, ce qu´ont dit les Allemands en 2015, ce qu´a dit l´ex-Président Jacques Chirac, ou ce qu´ont dit il ya quelques jours les Autorités Italiennes sur les causes de l´immigration africaine en Occident suite á l´exploitation de l´Afrique par la France, et répondez moi après si vous le voulez bien, mais pas par des insultes comme je l´ai fais, mais par des arguments, il n´ya aucune insulte ni mépris dans mon commentaire.


        • Jean-François Dedieu Jean-François Dedieu 2 février 12:11

          @microf
          non Microf, je ne vois pas de mépris et d’insulte dans votre commentaire. Si le propos est sévère je le prends positivement pour y réfléchir honnêtement puisque sur Avox nous ne sommes pas justement hypocrites, menteurs et hâbleurs comme sont les politicards.
          J’ai l’impression d’un malentendu entre nous... mais je préfère prendre le temps d’y réfléchir avant de vous répondre... 
          Merci d’être pour le dialogue, merci pour votre intervention. 


        • Jean-François Dedieu Jean-François Dedieu 2 février 15:03

          @microf

          Si vous relevez une phrase vers la fin de l’article , soit c’est que vous n’avez pas saisi ce qui précède soit que je n’ai pas été assez clair. 


          Si je n’ai pas précisé que la prédation de Léopold II roi des Belges a au moins causé 10 millions de morts, j’ai néanmoins mentionné les 2 millions d’Algériens rayés de la carte par l’armée française. Donc ne me faites pas un faux procès ! Cela va de soi que je condamne ce crime contre l’humanité !


          Comme les Allemands par rapport au nazisme et à Hitler bien sûr que je dois assumer une responsabilité de français puisque mon pays est responsable. Sauf que je me refuse de cantonner la question dans le schéma simpliste blanc-noir. Et dois-je me sentir coupable si je me demande à qui le crime a profité et si je pense que mes ancêtres montagnards n’en ont pas eu la vie facilitée ?

          Est-ce que le colonialisme n’a pas coûté en impôts et en conséquences alors qu’une fraction prédatrice s’en est enrichie, elle, en exploitant honteusement les uns avec la complicité de L’Église et en dépouillant le petit peuple toujours avec la complicité de la religion « les premiers seront les derniers » ?

          L’article insiste sur le fait qu’il est trop commode de globaliser en disant « la France », ou encore « nous les Européens » alors que les colonisés et les exploités se comptent aussi au sein du peuple français et chez les Européens.


          Je crois que vous m’imputez une erreur de jugement à tort et que cela vous a amené à vous permettre d’émettre des doutes sur l’intégrité morale de l’enseignant que j’ai été.

          J’ai beaucoup vécu et peut-être que l’expérience permet de ne pas bouillir de rage. Et puis c’est parce que votre attaque n’est pas fondée que votre vérité ne m’a pas fâché.


          En espérant que l’échange aura donné à réfléchir des deux côtés, je vous remercie d’y avoir contribué.


        • Jean-François Dedieu Jean-François Dedieu 7 février 19:25

          Quand j’entends le mot « colonialisme » :

          " L’agriculture est inventée au Proche-Orient. Elle va entraîner une poussée démographique forte et une partie des agriculteurs du Proche-Orient vont passer en Europe à partir de la péninsule balkanique, à partir de – 6 500 ans à peu près, et vont coloniser lentement l’Europe en absorbant les indigènes, qui eux étaient chasseurs-cueilleurs. Ils arrivent donc en Europe centrale vers – 5 500 ans avant notre ère et ils continuent leur marche, arrivant un peu plus tard en France et s’arrêtant à l’Atlantique. »

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès