• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Citoyenneté > Darcos ou la course à l’orientation

Darcos ou la course à l’orientation

Un frémissement inhabituel s’est emparé de notre gouvernement depuis une dizaine de jours. On a d’abord annoncé la nomination de Martin Hirsch chargé de la Jeunesse mais qui a aussi autorité conjointe sur le Délégué interministériel à l’Orientation. Il y a eu ensuite Richard Descoings, nommé à la tête de la mission sur les lycées qui a annoncé qu’il fallait réfléchir en tout premier point… à la question de l’orientation

On a appris plus tard que le député Benoist Apparu venait d’obtenir la création d’une mission parlementaire sur la réforme du lycée avec un calendrier similaire à celui de la mission Descoings, une mission parlementaire qui n’éludera sans doute pas la question de l’orientation.

Et tout cela sans compter les récentes propositions du Conseil d’Orientation pour l’Emploi sur l’orientation scolaire et professionnelle des jeunes !

Le Figaro, ce mercredi 22, interviewait Xavier Darcos. Celui-ci annonce le recrutement de 5 000 agents pour lutter contre l’absentéisme scolaire et la mise en place, dès la rentrée prochaine, d’une plate-forme téléphonique d’informations et de conseils accessible tous les jours jusqu’à 20 heures, doublée d’un service de réponses par Internet. Elle sera placée sous l’égide de l’Onisep et associera des conseillers d’orientation-psychologues et des acteurs économiques.

Nous nous trouvons là en terrain connu car si la plateforme téléphonique n’existe pas encore, le service de questions réponses sur Internet a démarré de façon expérimentale en mai 2006. J’avais fait à l’époque un article détaillé sur ce service. Je concluais : « Si l’ONISEP se dote de moyens d’évaluation en interne, cet outil pourrait vite devenir redoutable en efficacité. »

Certes une plateforme téléphonique pourrait renforcer la plateforme actuelle sur Internet. Mais pourquoi faire cette annonce maintenant ? Pourquoi mettre sur cette plateforme des « acteurs économiques », et qui sont-ils ? Quel niveau d’expertise sur les cursus scolaires auront ces acteurs économiques ?

Durant ces trois dernières années, on a vu la mise en place de l’option Découverte professionnelle en 3e, des entretiens d’orientation au lycée, des parcours de découverte des métiers à partir de la 5e. Tous ces dispositifs se sont créés alors même que le nombre de conseillers d’orientation-psychologues ne cesse de diminuer. Aujourd’hui, le ministre annonce encore un nouveau dispositif. Pourquoi pas ! Mais l’enjeu véritable n’est-il pas de repenser une organisation d’ensemble des services qui concourent à l’information et à l’orientation des jeunes ?

A ce propos, on peut également s’étonner qu’après tant de rapports dénonçant la superposition des missions des services d’information et d’orientation, on crée un service de plus sans même prendre soin de réfléchir à une plateforme réunissant les différents acteurs : CIO, réseau Information jeunesse, missions locales, CIDF, etc.

Où est le grand « service public de l’orientation » promis depuis le 27 juin 2006 ? Un engagement repris par Nicolas Sarkozy et dont la mise en œuvre a été sans cesse annoncée… puis différée par le ministre.

Xavier Darcos dans l’article des Echos, concernant la mission que lui a confié le Chef de l’Etat, s’exprimait ainsi : « J’ai rempli ma lettre de mission, soit il faut que j’en ai une autre, soit il faut que je me la crée. » Si chacun des nombreux interlocuteurs en charge des questions de l’orientation se met à « écrire sa propre lettre de mission » et à créer de nouveaux dispositifs, on va se retrouver très loin de ce mécanisme de coordination et d’impulsion que Martin Hirsch appelait de ses vœux afin de reconcevoir des politiques qui jusque là se neutralisent les unes les autres.


Moyenne des avis sur cet article :  4.5/5   (8 votes)




Réagissez à l'article

5 réactions à cet article    


  • jerome 23 janvier 2009 10:37

    Ces politiques d ’ empilement ne se neutralisent pas . Bien au contraire elle font enfler les effectifs
    de la république fromagère , avec de plus en plus d ’ "agents " empilés les uns sur les autres ,
    à la charge exclusive du contribuable ...
    C ’ est désespérant d ’ inutilité , chacun sait que cela n ’ est pas efficace , et cela nous coute une
    fortune , à nous autres cochons de payants !
    L ’ Educ-Nat ? Non merci ...


    • Alexandre 23 janvier 2009 14:47

       @ l’auteur
       Conseiller d’orientation scolaire et professionnelle -COSP- était le premier nom de la profession, le sigle, à l’usage, est devenu CO.
       Lorsque la licence de psychologie ( suivie de deux années de formation en psychologie de l’adolescent, connaissance du système éducatif et économie et connaissance des secteurs professionnels) est devenue obligatoire pour exercer la profession, l’acronyme est devenu COP ou COPsy.
       La connaissance du "monde professionnel" est au moins aussi bonne chez les COP que dans les officines privées.


      • Alexandre 23 janvier 2009 14:50

         erreur dans la destination


      • é-cop-on 24 janvier 2009 10:51

        "L’action des conseillers d’orientation sera renforcée dans les établissements qui connaissent les problèmes d’insertion professionnelle et les "décrochages" scolaires les plus lourds..." nous dit notre cher ministre de l’éducation...
        A moyen en personnel constant, cela sous-entend que certains établissements pourront "démocratiquement" et généreusement laisser leur temps de conseiller d’orientation aux établissements les plus lourdement atteints par la fracture sociale...c’est entre nous ce que à mon petit niveau et en temps que conseiller je fais déjà...
        Bon c’est quand qu’ils arrêtent de nous assaisonner à la poudre de Perlipinpin ?


        • Christian Bensi Christian Bensi 24 janvier 2009 11:46

          Je crains é-cop-on que pour ce qui est de la poudre de perlinpinpin, ils en aient encore des stocks inépuisables.  smiley

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON









Palmarès



Partenaires