• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Citoyenneté > De l’obligation morale d’entrer en résistance contre le (...)

De l’obligation morale d’entrer en résistance contre le corporatisme judiciaire

Le corporatisme judiciaire est, pour qui l'a rencontré, un monstre « qui fait ressembler la RF à un démocratie de façade » (source ci-dessous). S'il existe en premier lieu, c'est par ce que la classe dominante y a tout intérêt. S'il se perpétue, c'est grâce à l'omertà. Comment sortir de ce cercle vicieux ?

Simone Segouin, figure de la résistance

Aujourd'hui, la loi du silence est menaçée par les lanceurs d'alertes, dont je fais partie, pour autant que leur parole soit diffusée. En dehors des très grosses affaires, ils ne peuvent compter que sur les réseaux alternatifs. Et encore, cette faille dans la forteresse d'un pouvoir malsain est-elle en sursis—songer à la récentre entrevue Macron/Zuckerberg.

Pour ce qui concerne mon sujet, se servir de ce contre-pouvoir providentiel en brisant l'omertà judiciaire, c'est porter un coup à une forme de terrorisme silencieux dont vous serez peut-être un jour victime.

Détouner le regard, c'est faire le jeu de ces agents qui, uniquement par carriérisme et sous le masque de la justice, verrouillent l'ordre établi en broyant les vies de milliers de justiciables comme vous et moi, avec pour contrepartie d'accorder des passe-droits à des notables. En somme, ce serait agir en collaborateur, mais sans en récolter les avantages.

S'indigner façon Stéphane Hessel, de choses convenues et ressassées, n'est jamais que faire le jeu des médias et de ceux qui les contrôlent : c'est un tonneau des Danaïdes. Il faut en prendre le contrepied. Dénoncer cette violence de classe qui est souterraine, contrairement aux violences policières que cyniquement certaines ONG et le défenseur des droits à 30 000€/mois, Jacques Toubon, s'arrachent alors qu'ils taisent la première, en constitue une voie royale. Par des cas concrets, il n'y a que l'embarras du choix, et en en nommant les acteurs sûrs de leur impunité.

L'abjecte compromission de tous ceux qui accomodent ce système inique, passivement ou activement—songer à « François Molins mon amour » de Johan Hufnagel (1), doivent être traqués et traités en parias. C'est une contre-culture fondée sur l'éthique, impitoyable envers l'ennemi, l'oligarchie, en actes et pas seulement en mots, cultivée par chacun, qui fera naître un cercle vertueux.

[Notre enquête] révèle un flagrant relâchement de la morale et des mœurs au sein d’une institution [judiciaire] de plus en plus vulnérable et démontre que notre état de droit est hélas malmené—Rapport de deux juriste remis à Jean-Lassalle en 2014, ayant motivé proposition de commission d'enquête no 3676 sous la présidence Hollande, restée lettre morte.

Notes

(1) Autres cas d'école : Procès Carlton/Strauss Kahn : Le Monde a t'il entubé ses lecteurs ? ; La trahison écologique du parquet de Saint Brieuc, avec la complicité du Télégramme, paru récemment dans AgoraVox.

 

PNG


Moyenne des avis sur cet article :  4.76/5   (21 votes)




Réagissez à l'article

14 réactions à cet article    


  • Dom66 Dom66 17 mai 11:39

    Très bien l’article, et pour conclure en ce qui me concerne

    La France le pays des doigts (arrachés) de l’homme.


    • tout_permis tout_permis 17 mai 12:08

      Quelques corrections de forme dans mon blog, et trois billets en cours de modération dans le droit fil de la méthode que j’ai tenté de motiver dans celui-ci. Sinon, j’ai le plaisir de constater, ce jour, sur la bannière du compte twitter de la garde des sceaux que « la justice change pour vous ». Il faut la féliciter ! https://twitter.com/NBelloubet


      • MicHerzog 17 mai 12:14

        Malheureusement cet article n’indique pas comment sortir de ce cercle vicieux !

        Je pense qu’il faudrait créer des jurys de citoyens indépendants qui puissent contrôler les décisions du pouvoir judiciaire.

        Concernant l’affaire Balkany, voilà le dernier article de mon blog :

        http://egalitedescitoyens.blog.tdg.ch/archive/2019/05/13/affaire-balkany-le-blanchiment-d-argent-a-passe-par-la-suiss-298783.html


        • tout_permis tout_permis 17 mai 19:11

          @MicHerzog

          « Malheureusement cet article n’indique pas comment sortir de ce cercle vicieux ! »

          Cet article s’adresse à ceux qui ont la gnaque, ce sont eux qui font changer les choses, évidemment pas les rouspéteurs. J’espère vous avoir éclairé.

          « Je pense qu’il faudrait créer des jurys de citoyens indépendants qui puissent contrôler les décisions du pouvoir judiciaire. »

          Ah tiens, c’est marrant, c’est aussi le programme affiché sur l’en tête de mon blog et mon compte twitter. Malheureusement, je n’arrive pas à cliquer sur le lien que vous avez fourni. Mais merci pour l’intention.


        • eau-du-robinet eau-du-robinet 17 mai 21:19

          Bonjour MicHerzog,
          .
          L’UPR propose dans son programme, entre autres (voire page 95 - 99)
          https://www.upr.fr/programme-elections-presidentielles-france/#gallery
          .

          Garantir une Justice indépendante, transparente et publique.
          Soumettre la nomination des magistrats du Parquet à l’avis conforme du Conseil supérieur de la magistrature.
          .
          Transférer une partie des moyens de la direction des services judiciaires du ministère de la Justice et de l’Inspection générale de la Justice au Conseil supérieur de la magistrature afin de le doter de moyens de contrôle et d’administration propres.
          .
          Instituer un conseil consultatif de l’autorité judiciaire représentatif des magistrats et greffiers afin de porter la voix des cours et tribunaux auprès du Parlement et du pouvoir exécutif sur les questions juridiques et budgétaires.
          .
          Renforcer le principe du juge naturel en assurant la transparence de l’affectation des magistrats et de la composition des tribunaux.Conférer aux chefs de juridiction et aux assemblées générales un droit de communication au public pour rendre le fonctionnement judiciaire plus transparent, informer et éclairer les citoyens.
          source et suite...
          https://www.upr.fr/programme-elections-presidentielles-france/#gallery


        • tout_permis tout_permis 18 mai 01:04

          @tout_permis

          Tenez, en attendant ma propre réflexion sur un jury citoyen pour juger les juges, je signale une pétition européenne pour une telle réforme : http://www.emjustice.eu/countries/FR_France/home_FR.html. C’est apparemment ce monsieur qui la dirige, c’est lui qui m’a contacté : http://www.javiermarzal.com/


        • troletbuse troletbuse 17 mai 13:53

          Ca tombe à pic pour les élections : on nous ressort Balkany et aujourd’hui l’affaire Bigmalion. Nos juges sont tellement occupés qu’ils ont oublié le dossier Benalla.


          • tout_permis tout_permis 17 mai 20:25

            @troletbuse Les Français savent qu’il y a une nomenklatura qui s’arroge une imunité de fait. Mais le phénomène mésestimé, les médias contribuant à leur opacité. Extrait du lien dans le chapeau :

            "L’action judiciaire engagée contre un homme politique relève, dans l’écrasante majorité des cas, non d’un véritable procès, dont seules les formes extérieures sont conservées, mais d’un spectacle dont la chute est par avance et connue et voulue par l’ensemble des acteurs."

            Le cas Carton/Strauss Khan, en cours de modération, est un cas d’école de cette entente secrète entre magistrats et journaleux. Et quand des experts viennent parler de la corruption, ils sont priés de réciter le cathéchisme : « ça concerne une minorité d’élus » (c’est faux) ou bien encore « mais les mécanismes sont désormais en place pour moraliser la vie public » (cas d’école, Cahuzac vu par Corinne Lepage). Dormez, braves gens.

            Ensuite, les Français sont évidemment au courant qu’il y a une justice à 2 vitesses pour les gens comme vous et moi, mais ce n’est pas quelque chose à laquelle on pense, à moins d’y être confronté, et le débat public l’occulte totalement. Et pourtant (extrait du rapport cité) :

            « Par ailleurs, sans expérience judiciaire vous ne pourrez comprendre la réalité du terrain et ce qu’endurent certains justiciables au travers de leurs procédures. Tant que vous n’aurez pas été confronté à la justice, tant que vous n’aurez pas vous-même expérimenté ce qu’est une procédure, il est impossible d’imaginer ce qu’est un délai judiciaire, ni d’imaginer l’ampleur des dérives judiciaires auxquelles sont exposées les justiciables et ce à tous les niveaux de juridiction, au pénal comme au civil, auxtribunauxadministratifsouceuxdu commerce ou encore les Prud’hommes. »

            En bref, la justice ne joue que partiellement son rôle de contrepouvoir, et verouiller la société au profit des rentiers au sens élargi.

            Ce sont des cas concrets, auxquels les gens s’identifieront, qui les sensibiliseront. Comme il ne faut pas compter ni sur les politiques, ni sur les médias, ni, surtout, sur ce faux contre-pouvoir que sont les avocats (cas d’école en cours de modération), c’est aux braves eux mêmes de s’y coller. Cela, et démonter les mensonges des médias, c’est ce que j’ai fait au rythme de >1 billet par mois pendant trois ans. Dans ce billet j’en ai fourni la motivation et la méthode, pour quiconque verrait dans son intérêt de l’y aider (modération, diffusion dans les RS, etc.) ou, mieux encore, se lancer soi même.


          • JC_Lavau JC_Lavau 17 mai 21:17

            @tout_permis. La corruption et le corporatisme judiciaire les servent. Sans que ce soit dit, la principale mission du conglomérat judiciaire est de terroriser les petites gens.


          • tout_permis tout_permis 17 mai 21:23

            @JC_Lavau On ne saurait mieux dire.


          • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 17 mai 21:39

            @JC_Lavau

            Le code pénal sert à empêcher les pauvres de voler les riches , le code civil sert aux riches a voler les pauvres.



            • goc goc 17 mai 19:24

              Benala n’est toujours pas jugé, les flics de Mante-la-Jolie sont, tel ceux qui ont organisé et exécuté la rafle du vel-d’hiv, innocentés.

              Des centaines de Gj sont condamnés, amis aucun policier, aucun gendarme, ne sont inquiétés

              Macaroni se permet de donner des leçons à une manifestante âgée, agressée par sa police politique, mais vient se pavaner devant les tv et jouer les sauveurs de l’humanité en accueillant deux crétins qui ont voulu jouer à kolanta et ont, par leur seule bêtise, provoqué la mort de deux soldats. D’ici a ce qu’on apprenne qu’ils ont voté pour larem.

              voila le vrai visage de notre justice_aux_ordres.

              Quand à nabot-leon, ne vous inquiétez pas pour lui, macaroni lui doit tellement, qu’il ne risque rien.


              • tout_permis tout_permis 17 mai 20:31

                @goc « Des centaines de Gj sont condamnés, amis aucun policier, aucun gendarme, ne sont inquiétés » Les GJ en bouffent de la justice à 2 vitesses. Il faut sortir de la fatalité et rendre les coups. Chacun sa méthode, j’ai exposé la mienne.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès