• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Citoyenneté > Dépitée Obono - Chroniques de l’Assemblée

Dépitée Obono - Chroniques de l’Assemblée

Préambule : Je préviens mes lecteurs que le texte qui suit évoquant négativement une personne noire (« black, » « de couleur » ?) ne peut être que celui d'une épouvantable raciste, citoyenne d'un état raciste colonial, discriminant, islamophobe, négrophobe et pratiquant l'apartheid...
Voilà, ça c'est fait.
 
Donc ce jour, l'inénarrable députée Obono, dont le parcours, le positionnement et les déclarations fleuries ne sont plus à présenter, a tenté, avec succès, de battre son propre record de ridicule déjà conséquent, lors d'une intervention fort fine, tant sur le fond que la forme, à l'Assemblée Nationale.
Je dois dire que, dans d'autres circonstances et si le sujet n'était si grave et lourd de conséquences, j'aurais vécu un moment de jouissance intense à voir une sympathisante du PIR se vautrer à ce point en public tout en essayant de conserver un air taquin, s'enfoncer aussi pitoyablement dans une démonstration grotesque, ânonnante et cousue de fil blanc. Un régal.
Mais retour au réel, il s'agit ni plus ni moins des échanges concernant la loi anti-terrorisme, qui vise à durcir le texte de 1905 concernant les propos tenus dans les lieux de cultes, et de ce fait, le rire n'est pas de mise.
Donc la délicieuse Danièle a cru bon de nous gratifier d'un texte que je me permets de résumer ainsi : le terrorisme, « çanarienavoiraveclislam » et « si on ferme les mosquées il faut fermer les églises ».
Tout un programme.
Nous sommes habitués au déni, de la part d'une certaine frange de la gauche, des liens entre l'idéologie islamiste, facette intégriste de l'islam, et les actes terroristes, et ce malgré les origines, les prénoms, les revendications etc des tueurs.
Nous sommes habitués au victimaire « je suis perquisitionnable » de ce pervers pas pépère Tariq Ramadan.
Mais ça, on n'avait jamais eu.
Obono a de l'audace, encore de l'audace, toujours de l'audace, reconnaissons-le.
Ou alors est chargée de faire diversion d'une actualité lourde par un sketch de variété digne de l'entracte du bon vieux cinéma de Papa.
Allez savoir.
Dans tous les cas de figure, je m'interroge : D. Obono serait de profession bibliothécaire malgré le racisme d'état français, et elle serait également doctorante -traduction, en train d'essayer de finir une thèse avec vraisemblablement bourses de l'état colonial raciste à la clé, ....depuis 14 ans.
J'en doute personnellement car ces postes et occupations nécessitent une certaine culture.

Or si il y a bien une absente de cette mémorable intervention, c'est la culture... Voici donc notre députée qui prend la parole de l'air mutin de celle qui va bien nous,.. houps pardon ça c'était avant quand elle signait des pétitions pour la liberté d'expression - du rap hein, pas de Charlie, faut pas déconner-.
Elle a ses petites notes, qu'elle déchiffre mal. Elle essaie de la jouer rebelle ironique mais reste hésitante, bafouille, bref elle n'est pas douée à l'oral, on compatit.
Le sujet ? La fermeture de lieux de culte en cas de propos -ou idéologie- haineux etc. D'entrée, Obono nous fait comprendre qu'on ne la lui fait pas. La loi vise les mosquées, hein, hypocrisie de l'état colonial.
Et elle est formelle, dans toutes les auditions qu'ils ont fait sur le terrorisme, le « facteur religieux » est à la marge, vraiment à la marge, loin derrière, j'imagine, les discriminations » etc etc.
Les études du PIR. Ambiance.
Mais voici la cerise : Obono a donc pris le temps d'éplucher l'Ancien Testament, oh, ah, et y a découvert qu'il y avait de la violence aussi, sans blague.
Les petits notes c'est pour ça.
Personne n'a donc dit à la députée Obono apparemment que le principe de laïcité exclut déjà toute exégèse de textes religieux à l'Assemblée Nationale. Ou bien elle est passée outre.
Donc elle nous gratifie de quelques extraits, dont elle est la seule à penser qu'ils constituent un scoop. Et conclut brillamment qu'avec une telle loi des églises peuvent être fermées aussi si des prêtres y tiennent de tels propos, et que « donc », attention, c'est la preuve que la loi à venir est attentatoire aux libertés fondamentales patati patata.
Et là j'ai envie de dire....
Elle sort d'OU la meuf ?????!!!!!!
Elle a compris le problème ou pas ?
Elle a compris qu'on s'en balance de ce qu'il y a dans de vieux bouquins pouilleux, que tout le monde, sauf elle, sait que l'Ancien Testament ça rigole pas tous les jours, que tout le monde, sauf elle – et là c'est une anti-cléricale farouche qui parle-, sait que les prêches catholiques sont basés essentiellement sur les évangiles et qu'à part peut-être Mgr Lefebvre plus personne ne fait raisonner les trompettes de Jericho depuis un bail ?
Elle a été chercher sur wiki « sécularisation », « Réforme », « Vatican 2 » etc, bref elle a une notion vague de l'aggiornamento qui a été fait et qui manque précisément à l'islam ?
Elle sait que les prières des synagogues commencent toujours par une bénédiction pour la République Française qui la première leur a donné le titre de citoyen à part entière ?
Elle a compris que si les terroristes s'appelaient David, Samuel ou Christian, venaient de Saint-Trifouillis ou de Tel-Aviv, on serait sur les dents en train d'éplucher là, oui, la Torah et l'Epitre aux Corinthiens pour essayer de comprendre où ça coince ?
Elle sait que le terrorisme islamiste tue partout dans le monde, selon la même idéologie mortifère et dans des pays qui ne sont ni très « post-coloniaux », ni indécemment laïques ? Elle sait que, même des musulmans laïques, dénoncent les intégristes qui répandent une lecture fondamentaliste des textes sacrés islamiques ?
Elle sait que, si par extraordinaire il arrivait que l'on tombe sur un « Lefebvre » exalté appelant au meurtre des sarrasins et des israélites, ça ne nous ferait ni chaud ni froid que l'on ferme son lieu d'exercice et même on trouverait ça bien, quand bien même il n'y aurait pas -encore-mort d'homme ?
Au moment où j'hésitais entre le rire et les larmes, le président de séance a eu pitié et a mis fin à l'intervention.
Que l'on devienne députée sans connaissance du pays et avec des lacunes culturelles graves, passe encore, elle n'est pas la seule et encore moins depuis juin 2017, je dis ça, je dis rien.
Que l'on prenne la parole à l'Assemblée Nationale sur un sujet qu'on ne maîtrise pas, dans une approche aussi idéologique qu'inculte et plus proche du niveau d'un exposé de 6ème par contre....
Mais bon, je dois être raciste en fait.
PS. Je rajouterai également pour mes amis F.I. que clairement cette femme a passé les bornes et ne peut plus, ne doit plus, être considérée comme faisant partie de votre mouvement sous peine de déshonneur et que partant mes propos ne visent qu’elle.

Moyenne des avis sur cet article :  2.68/5   (44 votes)




Réagissez à l'article

76 réactions à cet article    


  • Jeussey de Sourcesûre Jeussey de Sourcesûre 28 septembre 15:14

    « pour mes amis F.I. »


    vous êtes sûre que ce sont vos amis ?

    S’ils étaient vos ennemis, l’échelle de Richter maunquerait de degrés pour évaluer votre rage !

    • Olivier Perriet Olivier Perriet 28 septembre 16:58

      @Jeussey de Sourcesûre

      Amis, ennemis, peu importe, si les choses rapportées sont vraies ...


    • francesca2 francesca2 28 septembre 17:21

      @Olivier Perriet
      Comment « peu importe » ? Pour les indoctrinés c’est important !



    • Elena Mangusta 28 septembre 17:54

      @Jeussey de Sourcesûre Me Obono ne représente pas l’ensemble de la Fi heureusement


    • Cadoudal Cadoudal 28 septembre 18:14

      @Elena Mangusta
      Vous ne trouverez sur ce site aucun bourgeois collabo adepte de Benito capable de dénoncer publiquement les propos de Bonobo ou de Bouteldja...

      Concernant les femmes adeptes du Sénateur robespierriste, c’est encore pire :

      http://www.liberation.fr/debats/2017/09/26/contre-la-penalisation-du-harcelement-de-rue_1599121


    • Oceane 28 septembre 21:43

      @Cadoudal

      les bonobos ne sont-ils pas singes ? Obono serait donc pour toi un singe ?


    • Albert123 29 septembre 12:05

      @Elena Mangusta


      « Me Obono ne représente pas l’ensemble de la Fi heureusement »

      Autain, Garrido, Corbière ...

      désolé mais le tableau qui nous est donné à observer ne donne guère envie. 

      Sans même parler d’un militantisme (forcément) intolérant et totalitaire, on ne peut constater qu’une chose : la médiocrité, le haut niveau d’aliénation et l’incohérence des têtes d’affiches autour d’un Melenchon qui ne sera pas éternel non plus..

      Il n’y a en fait aucune réelle opposition, au mieux des postures qui ne tiennent guère longtemps.



    • JMBerniolles 29 septembre 14:36

      @Jeussey de Sourcesûre

      Ce n’est pas une réponse. Il y a un réel problème avec le niveau culturel, de connaissances et de capacité personnelle chez les responsables politiques et les représentants du peuple qu’ils font élire.

      C’est terrible parce que les questions politiques, énergétiques, de géo politique... sont de plus en plus complexes.

      Et c’est aussi d’autant plus grave si l’on considère qu’à la Phi comme dans les autres mouvements politiques les responsables sont cooptés.

      Le seul intérêt de la Phi vient des forces progressistes qui y participent sans en avoir le contrôle. Si on analyse un peu profondément ce mouvement a la structure d’une secte ainsi que le fonctionnement. Ce n’est pas le seul. Le PC n’est plus qu’une secte sclérosée....


    • Cadoudal Cadoudal 29 septembre 14:44

      @JMBerniolles
      Le Malawi affiche de très mauvais scores : plus de 90% des élèves en fin de CE1 ne sont pas capables de lire un mot. Au Ghana, le chiffre est de 80%.

      http://www.lefigaro.fr/international/2017/09/28/01003-20170928ARTFIG00249-l-inquietante-faiblesse-du-niveau-scolaire-en-afrique.php?redirect_premium


    • francesca2 francesca2 28 septembre 17:17

      « PS. Je rajouterai également pour mes amis F.I. que clairement cette femme a passé les bornes et ne peut plus, ne doit plus, être considérée comme faisant partie de votre mouvement sous peine de déshonneur et que partant mes propos ne visent qu’elle. »


      Ah ? Vous êtes bien gentille, je trouve.
      Je pense qu’elle ne suit que l’exemple de son pasonario en chef...avez vous déjà oublié les déclarations racistes du petit kapo concernat les blonds aux yeux bleu ? Ou son outrance concernant le drapeau français ? Et le numéro deux de ce mouvement occupant illégalement un logement...social ? Et sa femme journaliste d’occasion qui ne se gêne pas pour diffuser des fausses informations ? 
      Il suffit de les laisser parler, d’observer leur comportement, ils se décrébilisent tout seuls.

      • Elena Mangusta 28 septembre 17:38

        @francesca2 J’ai plusieurs amis France Insoumise pour ma part et je constate que le mouvement est loin d’être unitaire, qu’il comporte nombre de gens de conviction qui ont voté pour un programme, pour ce qui leur semblait le moins pire, et dénoncent le cautionnement de Mesdames Autain et Obono, ainsi que le positionnement de plus en plus douteux du leader


      • Jonas 28 septembre 22:10

        @Elena Mangusta « J’ai plusieurs amis France Insoumise pour ma part et je constate que le mouvement est loin d’être unitaire »


        oui, mais il n’empêche que les socialo-marxistes prônent que l’égalitarisme et la liberté individuelle ne s’obtiendront que par la destruction de la toute puissance de l’homme blanc européen, oppresseur colonialiste des minorités ethniques, des musulmans, des arabes, des noirs, des femmes, des gays, des lesbiennes et autres transgenres.
        L’objectif est donc de déconstruire la civilisation occidentale : c’est-à-dire anéantir le christianisme, la famille, la hiérarchie, le patriarcat, la nation, l’armée, la police, l’élite culturelle, le mérite scolaire, l’architecture, la peinture, la littérature.
        Parmi les idéologues socialo-marxistes, on peut citer Jean-Luc Mélenchon pour qui « la France n’a pas d’avenir sans les Arabes et les Berbères du Maghreb », pour qui les occidentaux, ça n’a pas de réalité, déteste les « blancs catholiques », veut éradiquer la race blanche, ne supporte plus de vivre avec des « blonds aux yeux bleus », et méprise les habitants du pays de Caux en Normandie, qu’il traite d’« alcooliques épouvantables » !

        « Vous savez instantanément de qui il s’agit : les nôtres. Cela se voyait. D’abord par la couleur de peau : partout dominait en profondeur ce superbe marron que montrent les plus beaux êtres humains. Ici la couleur de peau est un signal social. »

        La suprématie du métissage, du melting-pot pour donner naissance à la race supérieure des« marrons », les « plus beaux êtres humains ».
        Le socialo-marxisme n’est qu’un fascisme de plus.

      • francesca2 francesca2 29 septembre 09:31

        @Elena Mangusta


        Raison de plus pour ne pas faire d’Obono une exception !

      • njama njama 28 septembre 17:22

        Faut mettre des caméras de surveillance partout, dans les églises, dans les mosquées, dans les synagogues, mais en priorité à l’Élysée, à Matignon, au Quai d’Orsay
         smiley

        « Il faut de la vidéo-surveillance partout où les choses dangereuses se trament, là où des complots s’élaborent, qui aboutissent à des décisions dont souffrent tant les français.Il faut de la vidéo-surveillance partout où ... »

        http://www.dailymotion.com/video/xewhi8_conseil-d-arrondissement-du-18e-20_news#.UYQdQEpUqSI

        merci à Pascal Julien
         smiley


        • Cadoudal Cadoudal 28 septembre 17:58

          « J’appartiens à ma famille, à mon clan, à mon quartier, à ma race, à l’Algérie, à l’islam3.
          […] L’idéologie selon laquelle les couples mixtes, la rencontre entre deux cultures c’est beau, est vraiment pourrie

          https://fr.wikipedia.org/wiki/Houria_Bouteldja

          La Bonobo, comme Belkacem et Autain ont beaucoup de respect pour la franche virilité des colons...

          C’est humain, et comme dirait Benito ; l’Humain d’abord...


          • Oceane 28 septembre 21:52

            @Cadoudal

            Au lieu de la « bonobo », dis-le clairement : le singe ou la guenon, c’est au choix et surtout, renvoies la dans son arbre.


          • Cadoudal Cadoudal 28 septembre 22:07

            @Oceane
            La Bonobo se plait bien chez les méchants souchiens, et vu le traitement infligé aux pygmées dans son charmant pays, m’étonnerait qu’elle veuille y retourner...

            Quand les muzzs auront pris le pouvoir, elle rentrera chez son père, en attendant elle joue parfaitement son rôle de tête de gondole du progrès progressiste...


          • Elena Mangusta 29 septembre 00:06

            @Oceane Pas de propos racistes merci. Il y a bien assez à critiquer sur cette dame sans dériver ainsi


          • Massada Massada 29 septembre 09:32

            @Cadoudal
             

            « L’idéologie selon laquelle les couples mixtes, la rencontre entre deux cultures c’est beau, est vraiment pourrie »
             
            Oui c’est beau ! vive les couples mixtes

          • Cadoudal Cadoudal 29 septembre 17:46

            @Massada
            Merci Massada...

            Je vais fonder à Saint-Denis une agence spécialisée dans les unions arabo-pygmées, beaucoup de demande en ce moment, un créneau d’avenir...


          • Jonas 28 septembre 22:02
            Danièle Obono, député de la « France Insoumise », est une sympathisante du « Parti des Indigènes de la République » (PIR), un mouvement raciste anti-blanc, anti-Français et antisioniste d’extrême gauche préchant le communautarisme, l’éradication de la race blanche et un esprit de revanche contre les « blancs colonisateurs » :
            « le PIR lutte contre toutes les formes de domination impériale, coloniale et sioniste qui fondent la suprématie blanche à l’échelle internationale. »

            « Le PIR s’oppose à une Europe impériale blanche et à tous les dispositifs qui sont mis en œuvre dans cette perspective. Le PIR s’attachera à développer des liens d’entraide, de solidarité et de partenariat avec toutes les forces qui luttent, dans l’ensemble des Etats européens, contre le projet de construction d’une Europe blanche.« 

            « Il faut refuser le système d’intégration : sur le plan idéologique. Il faut résister à l’idéologie de l’universalisme blanc, des droits de l’homme et des lumières, du progrès, de la vision linéaire de l’histoire. »


            Danièle Obono soutient sur son compte Twitter le mouvement politique raciste anti-blanc et anti-français du »Collectif MWASI«  :
            Rappel de leur idéologie :
             »Nous réaffirmons notre intransigeance face la culture du viol, les violences conjugales et de leurs impunités qui sévissent en France, encouragé par l’Etat, sa police et sa justice mais aussi les médias et l’élite culturel françaises« 
             »Nous réaffirmons notre mobilisation contre l’Etat réactionnaire raciste et (néo)colonial, qui produit l’Etat policier, le complexe industriel de la prison et les guerres impérialistes qui tuent et exploitent nos communautés – que ça soit en France, dans les colonies départementalisées, ou dans les pays du Suds.« 
             »Nous tenons à rappeler tout notre mépris et notre dégoût face aux instrumentalisations du “féminisme” à des fins racistes et impérialistes ( fémonationalisme) par la team féminisme blanc."

            Le porte-parole du PIR, Houria Bouteldja, est connue pour ses frasques et ses discours anti-français, elle apparaît en couverture du livre « Nique la France ».

            • Jonas 28 septembre 22:26

              « Elle sait que, si par extraordinaire il arrivait que l’on tombe sur un « Lefebvre » exalté appelant au meurtre des sarrasins et des israélites »


              Monseigneur Lefebvre a passé une bonne partie de sa vie en Afrique, où il aidé des milliers d’africains. Je ne vois pas pourquoi vous voulez faire de lui un intégriste.



              • Jonas 29 septembre 00:26

                @Elena Mangusta « Parce qu’il l’est de fait  »


                C’est-à-dire ? Parce qu’il refuse d’appliquer les hérésies de Vatican II, et de continuer de diffuser la Foi de l’Église comme l’ont fait des centaines de générations de prêtres catholiques avant lui ?
                Qui a dénaturé le pontificat de Rome ? Qui l’a perverti ?




              • Elena Mangusta 29 septembre 07:11

                @Jonas cela correspond à la définition d’un intégriste, oui, renseignez vous, pratique fondamentaliste et refus des réformes. C’est exactement le pb actuel et je vous ai fourni une source catholique qui utilise ce terme. Maintenant ce n’est pas le sujet principal ici et je vous ferai remarquer qu’il n’est dit nulle part qu’il tenait des propos violents, tout n’est pas mis sur le même plan. Donc le sujet est clos pour ce qui me concerne.


              • Jonas 29 septembre 07:51

                @Elena Mangusta « je vous ferai remarquer qu’il n’est dit nulle part qu’il tenait des propos violents »


                Vous sous-entendez qu’il appelait « au meurtre des sarrasins et des israélites ».


              • Jonas 29 septembre 07:55

                @Elena Mangusta « à la définition d’un intégriste, oui, renseignez vous, pratique fondamentaliste et refus des réformes »


                Effectivement, je me suis trompé dans le terme employé.
                Mais quel est le problème ? Refuser d’appliquer les réformes hérétiques de Vatican II, contraires au message du Christ ?


              • Destouches_ 29 septembre 11:10

                @Jonas
                Les quatre vertus cardinales chrétiennes sont la prudence, la tempérance, la force et la justice.
                Il s’agit d’une religion d’esclaves rebelles avant tout.

                Par corollaire, si une réforme soit disant « progressiste » va à l’encontre de la notion de justice, alors la révolte devient une obligation.

                Les amalgames spirituels/temporels qui accompagnent l’oecuménisme actuel sont loin d’être anodins et libre à chacun d’en tirer des conclusions.


              • Elena Mangusta 29 septembre 12:31

                @Jonas Relisez je vous prie, ce n’est absolument pas ce qui est écrit, on ne parle que de supposition. De plus je ne comprends pas vos ergotements dans la mesure où globalement ce texte présente plutôt la religion catholique sous un jour favorable


              • Jonas 29 septembre 21:15

                @Elena Mangusta « dans la mesure où globalement ce texte présente plutôt la religion catholique sous un jour favorable »


                Ah bon ?
                En écrivant, je cite : « 
                Elle sait que, si par extraordinaire il arrivait que l’on tombe sur un « Lefebvre » exalté appelant au meurtre des sarrasins et des israélites, ça ne nous ferait ni chaud ni froid que l’on ferme son lieu d’exercice et même on trouverait ça bien, quand bien même il n’y aurait pas -encore-mort d’homme ? »

                Vous faites passer Monseigneur Lefèbvre pour un meurtrier ! Cet homme a sacrifié une partie de sa vie sur le continent africain pour aider les autochtones. Qui a-t-il tué ? Quand a-t-il appelé au meurtre ?


              • Elena Mangusta 29 septembre 23:42

                @Jonas Il y a des GUILLEMETS Monsieur, apprenez à lire enfin ! Cela signifie une image, un symbole, on SUPPOSE l’existence d’un fondamentaliste qui tiendrait de tels discours. Et maintenant il suffit, le texte ne porte pas sur votre idole, cela devient pénible. J’ai été fort patiente et de bonne composition, malgré mon peu de goût pour les clercs, mais sachez que l’intégrisme catholique a aussi ses violents, d’un niveau moindre certes de par la sécularisation mais présent quand même. Donc brisons là si vous ne souhaitez pas que je vous dise ce que je pense des fondamentalistes de tous poils qui se rejoignent au moins dans une belle misogynie qui suffit à les écarter d’une société progressiste et moderne et à faire d’eux les ennemis des femmes. Vous comprendrez de ce fait que votre insistance est assez insupportable.


              • Jonas 30 septembre 12:20

                @Elena Mangusta « on SUPPOSE l’existence d’un fondamentaliste qui tiendrait de tels discours. »


                Vous SUPPOSEZ que Mr Lefèbvre est un meurtrier ? Pourquoi citer son nom explicitement ?

              • Jonas 30 septembre 12:21
                @Elena Mangusta « je pense des fondamentalistes de tous poils qui se rejoignent au moins dans une belle misogynie qui suffit à les écarter d’une société progressiste et moderne et à faire d’eux les ennemis des femmes.  »

                Ce n’est pas aussi simple que ça.

                Le Christianisme a apporté une avancée majeure, celle de la place de la femme dans la société, en abolissant la polygamie, en la rendant l’égale de l’homme, par l’union sacrée, l’institutionnalisation du mariage entre UN homme et UNE femme, sans avoir nécessairement le consentement des parents, et l’abolition du statut de soumission de la femme du droit romain après la chute de l’empire (Vème siècle) :

                Les Chrétiens, en se référant aux Évangiles de la Bible et au droit coutumier pré-existant avant la domination impériale de Rome, ont permis l’interdiction progressive de l’asservissement de l’homme, comme cela était pratiqué au temps des romains et des grecs, cela a motivé le développement de techniques inconnues jusqu’à lors pour mécaniser les tâches les plus ardues : apparition du moulin, inventé et développé uniquement dans l’occident chrétien, qui délivre les hommes et les femmes de traitements ardus.
                L’invention du collier d’attelage, qui permet de dupliquer la charge pouvant être tirées par les boeufs et les chevaux, etc...

                On néglige trop souvent l’apport des femmes au développement du Christianisme.

                La grande majorité des édifices religieux chrétiens, cathédrales, basiliques, églises, glorifient la femme, (Notre-Dame et les Saintes), visitez les chapelles, une quantité innombrables rendent hommages à des religieuses.(Clotilde, Geneviève, Agnès, Lucie, Marthe, Sophie, la Sainte Vierge,etc...)
                cathédrale Sainte-Cécile d’Albi :

                Le Royaume de France doit quasiment sa naissance à une femme, Clotilde, qui aura une grande influence sur la conversion de Clovis au Christianisme (lire les chroniqueurs de l’époque, Grégoire de Tours entre autres), et en fera son premier souverain, sous la bannière chrétienne.
                Le Royaume de Russie doit sa naissance en grande partie à Olga de Kiev, qui développera le christianisme (première chrétienne baptisée du Royaume) par la demande auprès du Pape de missionnaires, pour évangéliser le pays, début de la naissance du Christianisme en Ukraine et en Russie.

                Cette émancipation chrétienne offre la possibilité aux femmes de montrer leurs talents dans tous les domaines.

                De grandes abbayes seront dirigées par des femmes, comme celle de Fontevraud.

                Le plus ancien traité d’éducation pour enfants connu dans le Royaume de France a été rédigé par une femme, Dhuoda, au IX Siècle (841-843), « Manuel pour mon fils », un traité écrit en latin pour éduquer l’enfant, l’aider à se construire spirituellement par le message du Christ, et à acquérir une personnalité propre, ce qui donne déjà un aperçu de la place de la femme à cette époque.
                Au moyen-âge, on trouve un grand nombre de femmes copistes (recopie de manuscrits et de missives, on relève beaucoup de colophons féminins), et elles pratiquaient la poésie, la médecine, la philosophie, la littérature, la rhétorique, comme Christine de Pisan.
                Elles disposent du droit de vote dans les assemblées, dans les actes notariés du Moyen-âge, les femmes sont propriétaires, signent des contrats sans nécessité d’une autorité masculine, possèdent et maintiennent des commerces et travaillent (médecin, apothicaire, teinturière, maitresse d’école, copiste, miniaturiste,...)
                On retrouve même des femmes seigneur de domaine !

                Des femmes régneront sur le royaume de France, comme Aliénor d’Aquitaine, Blanche de Castille, Marie de Médicis ou Catherine de Médicis, ou auront une grande influence, comme Jeanne d’Arc, qui dirigera l’armée française contre les anglais et rétablira le roi de France Charles VII sur son trône, ou encore Catherine de Sienne, docteur de l’Église catholique, qui influencera grandement les décisions du Pape.
                De même dans toute l’Europe chrétienne, on peut citer Marie-Thèrese d’Autriche archiduchesse catholique, reine de Hongrie, de Bohème et de Croatie, l’impératrice Catherine II de Russie, qui avaient toutes les pleins pouvoirs. 

                En rejetant progressivement l’influence du Christianisme (dans les universités laïques en particulier où les femmes n’ont pas le droit d’exercer), en faveur de la Monarchie centralisée qui se fait plus puissante et influencera le pouvoir papal, le statut de la femme régressera progressivement et considérablement, avec la résurgence de la loi salique et du droit romain.

                Surtout après la révolution française, le coup de grâce sera porté notamment avec la fermeture des clubs et sociétés de femmes, et par la mise en place du code civil napoléonien (basé sur le droit romain) où elle aura un statut de mineure, tous ses droits antérieurs lui seront retirés, elle sera totalement dépendante et soumise à son mari :
                « qu’est ce que la femme », un être de second rang si elle n’est pas mariée, un être mineur et incapable si elle est mariée.
                « La femme, même non commune ou séparée de biens, ne peut donner, aliéner, hypothéquer, acquérir, à titre gratuit ou onéreux, sans le concours
                du mari dans l’acte ou son consentement par écrit »
                code Napoléon 1804 - article 217
                « Le mari administre seul les biens de la communauté. Il peut les vendre, aliéner et hypothéquer sans le concours de la femme. »
                code Napoléon 1804 - article 1421
                Ce statut de la femme ne cessera de s’aggraver par la suite avec l’avènement des doctrines athées issues du marxisme à partir du milieu du XIX Siècle (communisme, maoïsme, léninisme, trotskisme, socialisme, national-socialisme, stalinisme, castrisme, etc...). Ce n’est qu’au XX Siècle qu’elle commencera à recouvrer progressivement ses droits. Elle n’accèdera de nouveau au droit de vote qu’en...1945 !!



              • Elena Mangusta 30 septembre 18:27

                @Jonas
                Si, c’est aussi simple que cela.
                J’ai parlé clairement de fondamentalisme, vous êtes donc tout à fait hors sujet et le prosélytisme religieux dont vous faites preuve ici est assez déplacé.
                Par ailleurs très franchement en tant que femme je trouve assez indécent d’oser tenir ce discours et de discuter la misogynie d’une religion qui refuse toujours la prêtrise aux femmes et les a systématiquement tenues dans des rôles mineurs comme l’indiquent nombres de vos exemples.
                Qu’il y ait eu « pire » -et j’en demeure d’accord" n’est pas un argument, les droits des femmes sont toujours inversement proportionnels à l’emprise religieuse.
                Mais encore une fois (et c’est la dernière pour ce qui me concerne) la théologie n’est pas le sujet ici et il suffit bien déjà qu’elle ait pénétré l’AN ce qui n’aurait jamais du se produire.


              • Massada Massada 29 septembre 08:52

                Violence : la Torah(ou ancien testament) = le Coran est une monstrueuse manipulation.

                 
                1) La Torah n’est pas comme le Coran directement dictée par Dieu et surtout pas « incréée », mais écrite par des hommes inspirés par Dieu, ce qui l’autorise à contenir des erreurs et, par conséquent, fait appel à l’esprit critique du croyant. Au contraire du Coran, la Torah ne se récite pas, elle demande une « lecture », c’est-à-dire un processus de distanciation, un effort de déchiffrage, une capacité à dépasser la lettre. 

                2) la Torah relate l’histoire mythique du peuple hébreu, narration parfois fastidieuse de mille pérégrinations effectuées sous le regard de Dieu. Que le texte comporte des scènes de massacre collectif, des meurtres, des viols, des supplices et des bains de sang qui ne sont pas des vérités historiques. Ce sont des récits qui montrent les efforts l’homme pour passer de la barbarie à la civilisation.

                3) Contrairement au Coran la Torah contient en elle-même la notion d’évolution, c’est une ensemble de livres dont la rédaction s’étend sur plusieurs siècles. La Torah est ouverte à la spéculation intellectuelle, l’esprit des hommes est incité à investiguer. 

                4) Enfin les récits de massacres décrit dans la Torah concernent des peuples anciens qui n’ont plus de réalité aujourd’hui. Contrairement au Coran qui contient des versets qui maudissent les juifs, les infidèles et meme ordonnent des les tuer. Et ici il ne s’agit pas d’interprétation, mais de la parole de Dieu qui s’exprime sans ambiguïté.

                Je ne peux croire que cette député ignore ces différences fondamentales mais bien qu’elle les taisent volontairement car son combat est dirigé contre les valeurs de la civilisation judéo-chrétienne.
                C’est une guerre des civilisations en Europe comme en Israel, nos ennemis sont l’islamisme et son allié gauchiste unis dans le meme combat contre nous.


                • Destouches_ 29 septembre 10:36

                  @Massada
                  Enfin un peu d’exégèse, merci smiley ! J’en ai ras la casquette des athés ultra radicaux qui haïssent les testaments sans avoir pris le temps de les étudier à minima.

                  Je me souviens d’un journaliste un peu limite qui s’était même hasardé à chercher les traces de haine et de violence dans le nouveau testament. Courageux le mec. Suite à une recherche fastidieuse par mots-clef (CTRL+F...), il nous a pondu un petit bout de la parabole du vigneron sans même lire son contexte. Sa réaction : « vou voyé, la bibl c méchen oci » Docu arté, un grand moment de télévision. Qui paye une redevance ici ?

                  L’étude de l’ancien testament est passionnante, un parcours initiatique d’une population qui trime, qui a des responsabilités lourdes (préparation des hommes à l’arrivée du Messie), qui se trompe a plusieurs reprise mais qui évolue.

                  La déférence des Chrétiens à l’égard des Israélites est pour moi une émouvante source d’inspiration : garder conscience des clivages et des pierres d’achoppement, mais toujours respecter les grands frères qui nous ont précédés dans la foi.

                  L’âne israélite robuste et obstiné, l’agneau chrétien doux et ingénu, le destrier mahométan farouche et dominateur (Debré « Dieu, un itinéraire »). Les testaments ne se contredisent pas, ils sont complémentaires.

                  Pour en revenir au sujet, la suppression de l’éducation théologique a grandement réduit les capacités d’analyse des gens qui se disent « de gauche »...Ce ne sont que des zélotes de loges qui s’ignorent, point barre.


                • xana 29 septembre 08:53

                  Sur l’article je ne souhaite pas commenter (que ça vous plaise ou non).

                  Par contre, quel déferlement de racisme dans les commentaires !
                  C’est vrai, la bête n’est pas morte, le ventre infect est encore fécond...


                  • Destouches_ 29 septembre 10:41

                    @xana
                    C’est vrai, les propos de Mélenchon me donne aussi des frissons.
                    La connerie n’a pas de bords politique et les gens qui thésaurisent sur les haines, quel que soit leur « front », devront payer un jour.


                  • Elena Mangusta 29 septembre 12:43

                    @xana C’est regrettable certes et j’ai signalé les abus. Cela étant Me Obono est racialiste et donc raciste elle la toute première.
                    Femme, noire, elle se sert de cette victimisation pour faire passer des idées qui n’ont rien de sympathique. Elle l’avait déjà fait dans cette fameuse interview, où elle avait tenu des propos douteux tout en faisant taire toute critique en hurlant au racisme.
                    Je trouve cela très condamnable dans la mesure où ce genre d’attitude aliment de fait le sexisme ensuite et le racisme.
                    Je persiste donc à penser qu’il faut critiquer les propos sans gêne quand il y a lieu et ne pas tenir compte de la couleur de la peau de celui qui les énonce. Principe républicain.


                  • moderatus moderatus 1er octobre 11:30

                    @Elena Mangusta

                    Bravo pour votre article et votre courage, il ne faut pas avoir peur d’appeler un chat un chat et une conne une conne.

                    Bien sur toute la gauche bien pensante va vous tomber dessus.

                    Elle est noire, immigrée, donc pas touche

                    elle défend les « Nique la France », elle crache dans la soupe de hôtes qui l’on invitée à leur table, mais « pas Touche. »

                    quand certains anti racistes de pacotille auront compris que la connerie et le racisme n’ont pas de couleur on aura fait un grand pas.

                    Bonne journée.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Auteur de l'article

Elena Mangusta


Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès