• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Citoyenneté > Des poilus sans plaque ou comment voler leur identité

Des poilus sans plaque ou comment voler leur identité

En ce jour de mémoire, c’est avec un profond écoeurement que j’écris ces quelques lignes, écoeurement non pas dû à l’immense boucherie que fut cette guerre, je n’en suis pas responsable et ne peux rien faire, mais bien à cause de ces pilleurs qui se nomment eux-mêmes des fouilleurs et qui vandalisent les champs de bataille à la recherche du moindre bouton, de la moindre partie de l’équipement de ces poilus.

Des tas d’ossements sont retrouvés fréquemment en vrac sur le bord des routes et chemins des zones de combat, pas seulement à Verdun mais partout où des combats ont eu lieu. Ces squelettes ne sont plus identifiables sans les éléments indispensables que sont les plaques d’identification, les insignes du régiment, de la section, etc., et c’est ce qui est précisément recherché à l’aide de détecteurs de métaux par ces pilleurs.

Le pire, c’est que la plaque d’identité que chaque soldat portait autour du cou est un des éléments les plus prisés par ces sauvages ! Mais que font ces pilleurs avec leurs trouvailles ? Ils les vendent sur des sites aux enchères ou sur les stands de brocantes : un casque troué par une balle a plus de valeur qu’un casque intact (comble de l’ignominie, où la passion du morbide prévaut la décence du respect des morts). Certains se disent passionnés et les conservent sur leur cheminée ou dans leur bureau : mais comment peut-on être passionné quand on viole une sépulture, quand on spolie le droit de tout un chacun de savoir où se trouvent les restes de ses ancêtres ?

Ils collectionnent les artéfacts des conflits mondiaux au mépris de leur sécurité mais aussi de celle de nombreuses personnes, comme ce retraité d’Oppy (algerie-dz.com, lefigaro.fr/) qui avait stocké chez lui plusieurs tonnes d’obus non explosés ou ce militaire qui disparut avec l’explosion de son petit musée ; tous les ans des pilleurs sautent sur les obus qu’ils trouvent, mais ils ne partent pas seuls, leurs enfants aussi ; les démineurs aussi risquent leur vie à cause de ces inconscients sans compter les voisins de ces collectionneurs qui n’ont rien demander à personne. Imaginez un instant qu’un obus éclate avec son contenu d’ypérite plus couramment nommé gaz moutarde... des centaines de morts assurés uniquement à cause de la passion idiote de certains.

Qui sont ces pilleurs ? Les détectoristes (je préfère détérioristes), car c’est comme cela qu’il faut nommer les utilisateurs de détecteurs de métaux, sont nombreux, très nombreux, surtout trop nombreux ! Le rapport du Conseil de la concurrence de 1997 (cf. le lien) estime leur nombre à 70 000, or depuis cette date et l’ouverture de nombreux marchés, l’explosion des importations chinoises et polonaises, le prix de ces machines a considérablement baissé, certaines se vendent moins de 100 euros ! Certaines associations (car ceux-ci ont le culot de se regrouper en associations) prétendent même être 300 000 en France. Ce sont des retraités, des cadres, des fonctionnaires, des adolescents, des pères de famille... bref toutes les catégories socio-professionnelles sont représentées, et tous pillent sans vergogne.

Que dit la loi exactement là-dessus ? Le code du patrimoine adopté en 2004 reprend la loi de 1989 qui stipule : « Art. 1er - Nul ne peut utiliser du matériel permettant la détection d’objets métalliques, à l’effet de recherches de monuments et d’objets pouvant intéresser la préhistoire, l’histoire, l’art ou l’archéologie, sans avoir, au préalable, obtenu une autorisation administrative délivrée en fonction de la qualification du demandeur ainsi que de la nature et des modalités de la recherche.  »

Soit, pour être plus clair, qu’il est donc interdit de rechercher des objets historiques avec un détecteur de métaux sans autorisation préfectorale. Simple, net et précis.

Que risquent ces pilleurs alors ? Pour cette infraction, une amende de 7 500 euros ainsi que 3 500 euros par objet non déclaré, la confiscation du détecteur mais aussi du véhicule ; pour la mise en danger de la vie d’autrui et détention illégale d’explosifs un an d’emprisonnement et 15 000 euros d’amende, mais le tout peut être porté à 10 ans d’emprisonnement et 500 000 euros d’amende lorsque ce délit est commis en bande organisée (soit à plusieurs détectoristes qui se documentent pour mieux piller).

Le problème principal c’est que peu sont réellement poursuivis, alors que pouvons-nous faire, nous, citoyens ? Une association de lutte contre le pillage vient de se créer afin de combattre efficacement ce problème : http://www.halte-au-pillage.org/. Il faut nous mobiliser pour faire pression sur nos élus pour qu’ils fassent enfin appliquer les réglementations en la matière, que ces pilleurs soient sévèrement condamnés et qu’enfin ces martyrs puissent reposer en paix en retrouvant leur identité ; ils l’ont bien mérité et leurs familles (nous, vous, tout le monde) aussi.

Biblio en ligne :

Rue89

LeJDD

Site http://www.halte-au-pillage.org/

Illustration :

Légende : image illustrant le pillage à l’aide de détecteur de métaux dans une zone de conflit de la Seconde Guerre mondiale.


Moyenne des avis sur cet article :  3.77/5   (52 votes)




Réagissez à l'article

92 réactions à cet article    


  • morice morice 15 novembre 2007 08:35

    A noter que les deux poilus survivants ont déjà signifié qu’ils ne souhaitaient pas de funérailles nationales, comme quoi la boucherie de 1914 n’avait pas que des convaincus. Pétain, le décimateur, doit moyennement apprécier là ou il est. Ceux de Craonne avaient donc raison, saluons les au passage. Le problème que vous évoquez est avant tout, en dehors de l’appât d’un hypothétique gain, celui d’un société qui bafoue chaque jour les valeurs de respect de l’autre. Les pilleurs de tomeb égyptiens ne faisaient pas mieux, remarquez. Quand aux nostalgiques des guerres qu’ils ne feront jamais...


    • Jarry 15 novembre 2007 10:22

      Bonjour, la grande différence réside dans le fait qu’il n’y avait qu’une poignée de pilleurs de tombes en égypte et quand on en attrappait un, il subissait un chatiment terrible...

      ici ils sont des dizaines de milliers et personne ne fait rien !


    • CAMBRONNE CAMBRONNE 15 novembre 2007 17:22

      MORICE

      Vous avez perdu , une fois de plus, l’occasion de vous taire .

      Le Maréchal Pétain que vous appelez le décimateur parceque vous ne connaissez rien à la guerre de 14/18 était aimé des poilus et c’est une des raisons pour lesquelles on est allé le chercher .

      Il a fallu attendre 1942 , la rupture de l’armistice par les allemands et l’évidence que Vichy ne controlait plus rien pour que petit à petit les français se détournent du Maréchal .Et s’ils étaient si fidêles c’était justement en souvenir de ce chef militaire qui le premier s’est soucié de la vie de ses soldats au lieu de les envoyer à la boucherie comme ses prédécesseurs . Oui il a fallu rétablir la discipline mais ce ne fut pas ce qu’une propagande stupide veut faire croire .

      De toute façon vous êtes incapable de comprendre ce qui animait un poilu , globalement nous ne sommes pas capables de nous mettre à leur place car les temps et les mentalités ont considérablement changé .

      De toute façon les pilleurs de tombe sont condamnables quelles que soient ces tombes .

      Vive la république quand même .


    • Jarry 15 novembre 2007 17:29

      merci Cambronne pour votre message, vous qui semblez bien connaitre l’armée, pourquoi la grande muette ne fait rien pour empêcher ces thénardiers d’agir ? Les organisations d’anciens combattants pourraient très bien relayer ce message auprès des collectivités et de leur ministère de tutelle.

      Je vous invite à visiter ce site : http://www.halte-au-pillage.org/


    • CAMBRONNE CAMBRONNE 15 novembre 2007 17:46

      Mon cher Jarry

      Merci pour votre prise de position mais je crois qu’il faudrait changer les mentalités avant de fliquer .

      Hazard, j’ai fait mes premières armes à Verdun en 1963 et les terrains d’exercice étaient les champs de bataille de la grande guerre . On évitait de faire des trous à certains endroits ........

      Je précise que les deux derniers poilus dont un Légionnaire refusent des obsèques nationales car ils ne veulent pas être traités différemment de leurs camarades et non par rejet de ce que fut ce sacrifice commun comme le sous entend Morice qui décidemment est un digne représentant de ce que le corps enseignant produit de pire .

      Salut et fraternité .


    • Sigma Sigma 15 novembre 2007 18:22

      bonsoir ,j’ajoute que c’est grâce à Pétain pendant la guerre de 14 18 que ce dernier a développé la mobilité des troupes afin de troubler l’adversaire,et sortir des tranchées qui coûtaient en hommes ,cette stratégie s’est faite à l’aide de transports par camions et automobile et permettait de déplacer le feu dans plusieurs endroits ......

      les sites de la grande guerre sont des sanctuaires ,il faut en respecter les lieux .....

      des centaines de milliers de gars y ont laissé leur peau ,quand on se rend dans cette région on ressent toujours quelque chose d’indéfinissable .......


    • brieli67 16 novembre 2007 00:05

      doit aurait du ranger les restes du « Repas » et non des volontaires ou des professionnels.

      Il y a des fortunes qui se sont faites sur ces champs de batailles de 187o de 1914 de 194o. Ils ont ramassé et surtout fait ramasser tout le fer le barbelé les poteaux et vider les caves les greniers des fermes et des maisons de ces villages des champs de bataille. D’abord férailleur puis férailleur et brocanteur. Les fils ... des célébres antiquaires et marchand d’oeuvre d’arts sur la place de Paris...

      La famille de « brocs » est originaire des marges de l’est de la Moselle « allemande » tout comme l’Ami Fritz entre Phalsbourg et Sarrebourg Loewenstein Loeb Lion .....

      parfois le « Wunderkind » émaille ses propos de citations latines comme « quia nometur leo... » « c’est pourquoi on m’appelle le lion ».

      Pourquoi dans cette putain de République doit on cacher ses origines et les métiers de ses ancêtres pour vivre heureux. Pourquoi doit on nous raconter des balivernes et inventer des sornettes...

      Ce n’est pas ce détail qui doit chagriner ni importuner la personne soit elle politique ou non.


    • Josep66 16 novembre 2007 08:21

      Entièrement d’accord avec ton commentaire.

      Mais Cambronne est un peu inconséquent, terminer par « Vive la République » est loufoque est correspond à de la confusion. C’est « grâce » à la république que 14-18 a pu se faire.

      Toutefois sa vision historique sur Pétain est logique et juste.

      Il y a aussi une perte de juxtaposition des faits historiques en reprochant aux associations d’anciens combattants de ne rien faire : « elles » se moquent royalement de 14-18. Ces organisations n’ont d’existence que parce qu’elles ont combattu le nazisme. Alors Pétain c’est le collabo. De plus comme les Français ont acclamé le Maréchal jusques dans les derniers jours de l’Occupation, c’est pas bon pour leur moral aux associations.

      Ce qui les intéresse c’est recevoir des médailles à chaque manif patriotique. On voit des porte-drapeaux qui croulent sous le « bananier ». Mais ce sont des médailles en chocolat pour la plupart.

      Les présidents de ces associations sont des généraux qui se fendent de texte qui ne font de peine à personne.

      Les seuls qui peuvent s’opposer à ces pillages sont : l’INRAP (Institut National des Recherches Archéologiques Préventives), les associations d’archéologues et... la Gendarmerie !

      Aucun n’oeuvre dans ce sens en tant que corps constitué. Vous avez déjà vu un gendarme sanctionner un pilleur pris sur le fait.

      Et puis ces « gens » pillent au vu et su des archéologues ; (fait réel) ainsi sur un vaste terrain de plusieurs hectares, les archéologues sont à l’oeuvre (au nord du terrain) et au sud un pilleur fait son office.

      Obligé sur sa présence, il argue qu’il « travaille » pour le petit musée de son village. Et de plus conseiller municipal il ne connaît rien à la Loi.


    • Jarry 16 novembre 2007 09:51

      c’est bien pour cela qu’une association d’archéologues et d’archéophiles, l’HAPPAH a été créée : http://www.halte-au-pillage.org/

      Il faut faire pression pour que la législation soit enfin appliquée convenablement et que les gendarmes ne ferment plus les yeux.


    • La Taverne des Poètes 15 novembre 2007 09:26

      Jarry (Alfred), le poète écrivain breton aurait tourné en dérision Demian West dans une pièce de théâtre genre « Ubu roi ». West est le troll en chef de la propagande Sarko. Chez West tout le reste se délite et rature.

      Le bonjour d’Alfred !


    • Jarry 15 novembre 2007 10:21

      Désolé DW mais cet articulet a été écrit rapidement, sans trop de relecture et surtout sous le coups de l’émotion. Vous devriez plutôt nous parler du fond, qui doit certainement vous toucher, plus que de la forme qui elle, il est vrai, laisse à désirer.


    • Jarry 15 novembre 2007 10:32

      Vous avez certainement raison, mais justement si nous voulons nous placer du côté de l’historien( et bientôt de l’archéologue), nous devrions laisser les sites intacts et empêcher ces thénardiers de piller. Quelques champs de bataille de la guerre de 1870 ont déjà été fouillés scientifiquement, les informations recueillies ont non seulement permis de mieux appréhender le combat en lui même mais on a pu rendre les dépouilles de 19 soldats retrouvés (sur 21) à leur famille.


    • Jarry 15 novembre 2007 10:37

      quand vous pratiquez des attaques ad personnam vous trollez, cela n’apporte rien au débat, alors que quand vous apportez des arguments, avec lesquels nous pouvons être en accord ou pas,ce n’est plus du trollage mais de la discussion.


    • 5A3N5D 15 novembre 2007 11:05

      Euh... Alfred Jarry (le père du père UBU) est né à Laval, donc pas breton du tout. smiley


    • morice morice 15 novembre 2007 09:08

      Mr West, arrêtz-donc ! Agoravox est la voix DES citoyens, pas celle de Mr West uniquement ! Pour donner des leçons d’écriture, figurez-vous qu’il faut savoir écrire. La prose qui suit vous semble mieux écrite, moins lourde et plus pédagogique, sans doute : « Ledoux proposa, au monarque, un projet dessiné selon une structure dite : radio-concentrique. C’est-à-dire qu’elle était rayonnante en des cercles concentriques, avec en son centre la maison du directeur, d’où il pouvait tout voir. Et, d’où nous pouvons voir, à notre tour, une hiérarchie instaurée par l’architecture même, et par le regard qu’elle induit. Puisque, depuis ce centre solaire, le directeur pouvait tout voir de ses ouvriers, ainsi que tout leur travail dont il pouvait juger, pour veiller à son meilleur exercice. Et donc, il contrôlait tout dans sa manufacture, ou dans son usine qui était son petit Etat ». Ah oui, j’oubbliais : celle-là, c’est la vôtre. Alors je vous en prie, laissez donc Mr Jarry s’exprimer. La première fois que vous avez « posté » ici, personne ne vous a fait le coup que vous lui faites aujourd’hui.


      • Jarry 15 novembre 2007 10:24

        Voyons DW pourquoi tant de haine ? Vous avez déjà pratiqué ce genre de pillage ?


      • Jarry 15 novembre 2007 10:35

        vous voyez, DW, quand des personnes sont capables de dépouiller un cadavre pour lui voler le seul moyen d’identification, dans le seul but de le vendre quelques euros sur internet, je ne peux les qualifier que de personnes viles et méprisables. Ils violent des sépultures, ils volent des identités.


      • Jarry 15 novembre 2007 10:50

        Détrompez vous je ne sacralise pas ces morts, je les respecte car ils n’ont pas eu le choix de se battre, je respecte leur mémoire car leurs proches (nous, vous, tous) les ont pleuré, ont voulu leur donner une sépulture conforme à leurs croyances.

        Si nous voulons un jour éviter pareil carnage, nous devons tenter de ne pas les oublier, de comprendre leur quotidien, accessible aujourd’hui à travers les vestiges quasi-archéologiques.


      • morice morice 15 novembre 2007 09:21

        Vous vous répétez, Mr West (post coupé-collé d’un post précédent signé West). La provocation et le trollisme, tout un art qui s’apprend. Tout le monde peut débuter en la matière, remarquez...


        • morice morice 15 novembre 2007 09:31

          Méfiez-vous, Mr West, des bios, y’en a partout qui traînent... http://cypluraghi.free.fr/dotclear/index.php?2006/09/13/29-demian-west même des « bidonnantes et dramatiques » y semble bien.


          • morice morice 15 novembre 2007 09:54

            On pourrait en revenir aux poilus, Mr West ? Leur sacrifice exige davantage de respect que les considérations personnelles, je pense. Libre à vous de vous prendre pour Gilbert Bourdin... http://www.fsa.ulaval.ca/personnel/vernag/eh/F/cause/lectures/messie_cosmop lanetaire.htm



            • Jarry 15 novembre 2007 10:27

              Merci Morice, ne laissons pas troller DW, si personne ne lui répond, il se lassera tout seul. Le sujet qui nous préoccupe est bien plus important : le pillage des lieux de mémoire par des irresponsables qui utilisent des détecteurs de métaux afin de se faire de l’argent !


            • Cris Wilkinson Cris Wilkinson 15 novembre 2007 10:51

              Il va falloir bloquer les réponses à une toute les heures par article.

              On se retrouve toujours avec les 3 même qui n’ont rien d’autre à faire que de venir pourrir les articles, à ce répondre mutuellement.


              • Jarry 15 novembre 2007 10:53

                désolé Cris mais la discussion commençait à s’amorcer, nous n’avons pas besoin de rajouter de l’huile sur le feu. Qu’avez vous à dire plutôt sur ce pillage trop répandu ?


              • Schroen 15 novembre 2007 11:36

                Article nullissime, qui reprends un reportage tout aussi incompétent de TF1. Les énergumènes dont vous relater les agissements ne sont que des abrutis inconscients sans plus. La prospection est un loisir comme un autre, de plus la plupart des détecteurs de métaux ne vont pas plus profond que 30 centimètres soit la couche végétale. je vous invite à me suivre dans une journée de détection type, vous verrez notre travail écologique, car nous trouvons plus souvent des capsules de cannette de bière et autres merdouilles plombeusesque des capsulae, ou des aureii. En deux ans de prospection, j’ai trouvé une pièce en or, une bonne bollé de denier tournois dont l’état de conversation n’interesseraient aucun musée. Et de plus, chacune de mes trouvailles un fois identifiée est déclaré au cabinet des médailles (qui m’ont gentiement demandé d’arrêter vu que mes trouvailles sont plus que commune)

                Je vous saurez donc gré monsieur l’auteur de pacotille adepte de TF1 de qualifier ces abrutis « d’adepte du militaria » et non de prospecteur ou de détectoriste.

                Non Cordialement

                Schroen


                • Jarry 15 novembre 2007 12:26

                  Enfin nous avons un pilleur !

                  « La prospection est un loisir comme un autre »

                  faux ! je vais citer Douste-Blazy alors ministre de la culture : « En revanche, un chercheur souhaitant utiliser ce materiel dans un but archeologique doit etre autorise par le prefet de region. Le fait qu’il soit professionnel ou qu’il mene sa recherche dans un contexte de « loisir » n’a aucune incidence. L’appellation « recherche de loisir » n’a aucune signification juridique : elle est souvent utilisee par les adeptes de la « chasse aux tresors » dont les recherches interessent a l’evidence le patrimoine archeologique, pour eviter de se plier aux contraintes de la loi. »

                  oui vous avez besoin d’autorisation préfectorale et vous n’en avez pas comme 99.99% de vos congénères pilleurs, ce n’est pas un loisir de piller !

                  « de plus la plupart des détecteurs de métaux ne vont pas plus profond que 30 centimètres soit la couche végétale. »

                  encore une fois FAUX !! la profondeur atteinte par vos machines dépend de la taille du module métallique qui vous sert de cible ! 30cm c’est bon pour une pièce de 5c Napoléon III soit un très petit module, vous pouvez percer la couche arable pour une hache en bronze par exemple, de plus de très nombreux sites archéologiques sont affleurants !

                  « je vous invite à me suivre dans une journée de détection type, vous verrez notre travail écologique, car nous trouvons plus souvent des capsules de cannette de bière et autres merdouilles plombeusesque des capsulae, ou des aureii. »

                  justement nous voyons systématiquement vos dégâts sur les chantiers de fouille ! l’écologie, baliverne !

                  « En deux ans de prospection, j’ai trouvé une pièce en or, une bonne bollé de denier tournois dont l’état de conversation n’interesseraient aucun musée. Et de plus, chacune de mes trouvailles un fois identifiée est déclaré au cabinet des médailles (qui m’ont gentiement demandé d’arrêter vu que mes trouvailles sont plus que commune) »

                  et tous les sites archéologiques que vous avez détruit sans même vous en rendre compte ? vous en faites quoi ? le cabinet des médailles vous a plutôt demandé de cesser de piller !!

                  « Je vous saurez donc gré monsieur l’auteur de pacotille adepte de TF1 de qualifier ces abrutis »d’adepte du militaria« et non de prospecteur ou de détectoriste. »

                  ah bon plus de 30% des détectoristes (jusqu’à 60% dans certaines régions) sont des adeptes du militaria !!

                  « Non Cordialement »

                  c’est réciproque


                • Schroen 15 novembre 2007 12:40

                  La Prospection avec l’aide d’un détecteur de métaux est autorisé dans le cadre du forfuitage c’est à dire que l’on s’en sert s’en volonté propre de trouver !!! Quant à ceux qui pillent les sites archéologiques déjà répertorié ils doivent être punis et sévèrement (mais vous sembler dure de la feuille) De plus, l’elitisme de DRAC et autre entraîne malheureusment une impossibilité de dialogue comme il peut y avoir en grande bretagne. Mais bon si pour vous se promener dans un champs hors de tout contexte archéologique c’est du pillage, si le fait de découvrir un dépôt ou une pièce interessante et de la faire parvenir ou d’en informer la DRAC locale c’est du pillage vous n’êtes qu’un abruti. Cependant étant ouvert d’esprit, je vous propose de venir faire une journée de prospection et vous allez voir que tout les détectoriste n’attendent pas à la nuit tombé à l’aurée des sites archéo

                  Schroen


                • Jarry 15 novembre 2007 12:50

                  Mais c’est faux ! vous savez lire ? alors lisez les textes de loi !

                  « La Prospection avec l’aide d’un détecteur de métaux est autorisé dans le cadre du forfuitage c’est à dire que l’on s’en sert s’en volonté propre de trouver !!! »

                  ah bon vous n’avez pas l’intention de trouver avec votre détecteur ? elle est bien bonne celle-là, vous le passez juste pour le plaisir de le faire sonner, c’est cela ?

                  Le juge Launoy vous a prouvé que la notion de fortuitage n’existe pas avec un détecteur de métaux !

                  « Quant à ceux qui pillent les sites archéologiques déjà répertorié ils doivent être punis et sévèrement (mais vous sembler dure de la feuille) »

                  on se demande qui est le plus dur de la feuille ! les sites archéologiques non répertoriés sont aussi protégés par le code du patrimoine, d’ailleurs vous n’avez aucun moyen de savoir où se trouvent les sites déjà répertoriés (vous n’avez pas accès à la base PAtriarche des SRA !)

                  « De plus, l’elitisme de DRAC et autre entraîne malheureusment une impossibilité de dialogue comme il peut y avoir en grande bretagne. »

                  mais oui bien sûr, on vous demande de ne pas détruire le patrimoine pour votre plaisir et parlez d’élitisme..

                  « Mais bon si pour vous se promener dans un champs hors de tout contexte archéologique c’est du pillage, si le fait de découvrir un dépôt ou une pièce interessante et de la faire parvenir ou d’en informer la DRAC locale c’est du pillage vous n’êtes qu’un abruti. »

                  merci mais c’est la loi DURA LEX SED LEX !

                  « Cependant étant ouvert d’esprit, je vous propose de venir faire une journée de prospection et vous allez voir que tout les détectoriste n’attendent pas à la nuit tombé à l’aurée des sites archéo »

                  non vous détruisez aussi en plein jour !


                • faxtronic faxtronic 15 novembre 2007 14:33

                  A Jarry la pov pomme : Dura lex sed lex tu dis. Pourtant tu dois bien faire partie du lot des faucheurs d’OGM, toi, tu dois bien faire partie des gens qui accueillent des illegaux. Dura Lex Sed Lex, fais moi rigoler...Hypocrite va


                • Jarry 15 novembre 2007 15:04

                  Faxtronic, es-tu pour le pillage ? Il y a des lois pour encadrer la prospection electro-magnétique car elle provoque des dégâts sur les sites archéologiques. Les détectoristes violent ces lois pour leur profit (collection ou vente) et détruisent ainsi des informations scientifiques. Ces lois protègent le patrimoine mais d’après toi il ne faut pas les respecter ? Nous devrions donc tous aller à la tour eiffel avec une scie à métaux et prélever notre morceau pour mettre sur la cheminée ! c’est exactement la même chose.


                • stateregaulois 15 novembre 2007 15:13

                  Je trouve regrettable d’entendre autant d’imbécilités et de contre-vérités sur la détection au point que cela me donne la gerbe.

                  la détection permet de découvrir notre passé et de se faire une collection sympa à moindre frais,où est le problème ?

                  Je milite depuis toujours une détection de nuit et sur sites avant que les engins agricoles ne détruisent irrémédiablement tous les artefacts du sol. Vous n’êtes que des jaloux frustrés comme beaucoup de français,vous êtes plus à plaindre et je n’envie pas votre triste vie étriquée.

                  La détection est libre,vive la détection


                • Jarry 15 novembre 2007 15:22

                  « la détection permet de découvrir notre passé et de se faire une collection sympa à moindre frais,où est le problème ? »

                  le pillage de site archéologie nous vous gêne pas évidemment... la perte scientifique ne vous fait rien !

                  « Je milite depuis toujours une détection de nuit et sur sites avant que les engins agricoles ne détruisent irrémédiablement tous les artefacts du sol. »

                  Vous avouez que vous pillez, merci de le dire aussi ouvertement.

                  « Vous n’êtes que des jaloux frustrés comme beaucoup de français,vous êtes plus à plaindre et je n’envie pas votre triste vie étriquée. »

                  Je n’envie pas votre mode de pensée égoïste, votre bêtise incommensurable, vous pillez pour le plaisir de vous faire votre petite collection, c’est minable, anti-scientifique et navrant.

                  « La détection est libre,vive la détection »

                  non la détection n’est pas libre relisez les textes de loi fournis, c’est une activité scientifique qui peut être menée par des amateurs si ceux-ci se plient aux règles méthodologiques de base, ce que vous ne faites pas, puisque vous vous interessez uniquement à l’argent et à l’objet dans votre vitrine...

                  heureusement une association http://www.halte-au-pillage.org/ vient de se monter pour combattre ces pillages, j’invite tout le monde à consulter le lien afin d’avoir des informations complémentaires sur ce phénomène, vous pouvez soutenir son action en adhérant gratuitement à cette association.


                • 5A3N5D 15 novembre 2007 16:31

                  «  »« La Prospection avec l’aide d’un détecteur de métaux est autorisé dans le cadre du forfuitage c’est à dire que l’on s’en sert s’en volonté propre de trouver !!! »«  »

                  Ah, France, mère des Arts des Armes et des Lois ! Donc je suis en conformité avec lesdites lois :

                  - je n’ai aucune « volonté propre » de trouver quoi que ce soit dans la nature ;
                  - donc je ne cherche rien, même par hasard, ce qui en dira long sur la flemme que je trimbale ;
                  - je ne possède pas de poêle à frire, instrument nécessaire et indispensable pour trouver par hasard ce qu’on ne cherche pas forcément sans véritable intension de trouver, même dans le cadre d’une activité de loisir ;

                  Je ne sais pas si j’ai été clair, là. smiley


                • Jarry 15 novembre 2007 16:36

                  Vous avez parfaitement compris l’hypocrisie des détectoristes qui affirment qu’ils ne cherchent rien avec leur détecteur de métaux ! on se demande même pourquoi ils mettent autant d’argent dedans si c’est pour ne rien chercher...


                • stateregaulois 15 novembre 2007 16:58

                  Et votre façon de reprendre chaque ligne d’un post pour le commenter n’est-il pas le fait d’une certaine limite sur le plan intellectuel ?

                  Des types de votre genre,ça fait maintenant 30 ans que je les entends vomir leurs insultes et leur crétinerie de gaucho .

                  Continuez à poster,cela m’amuse de dialoguer avec un retardé. Vous pensez tout savoir et vous vous arrogez le droit de donner des leçons de morale ? Allez si je gratte un peu dans votre misérable de vie,on doit en trouver des pas bien belles non ?


                • Jarry 15 novembre 2007 17:15

                  Vous n’aimez pas la contradiction, n’est-ce pas ? Alors que ce n’est que la réalité de votre activité crapuleuse...


                • flop flop 15 novembre 2007 22:07

                  Ah non alors !! Qu’est-ce qui vous ont fait les arracheurs d’o.G.M. et autres hébergeurs de pauvres malheureux ?


                • Schroen 15 novembre 2007 12:12

                  Encore une fois l’almagame entre les adpetes d’un militariat noséabon et morbide avec la prospection en tant que telle de plus l’auteur se fourvoit avec sources législatives, la prospection est toléré par forfuitage.

                  En angleterre, les prospecteurs déclarent leurs trouvailles et l’état a la possiblité de racheter leurs découverte, il y a peu un trésor viking fu racheté par l’état. En france, un important dépôt monétaire a été découvert par des détectoristes et déclaré duement à autorité archéologique.

                  Pour ceux qui est de ceux qui ont font un business il doivent être puni avec une forte sévérité.

                  je vous invite à consulter ce forum qui est tenu par des spécialistes passionnés et non vénal.

                  http://www.la-detection.com/dp/identifications.htm

                  C’est dingue comment des rédateurs peuvent être critique face au reportage politique de TF1 mais pas sur d’autre de la même chaine.


                • Jarry 15 novembre 2007 12:44

                  mais quelle incompétence !

                  « Encore une fois l’almagame entre les adpetes d’un militariat noséabon et morbide avec la prospection en tant que telle de plus l’auteur se fourvoit avec sources législatives, la prospection est toléré par forfuitage. »

                  comment être ridicule en deux lignes ! voici la loi :

                  "Loi n° 89-900 du 18 décembre 1989 relative à l’utilisation des détecteurs de métaux. Art. 1er - Nul ne peut utiliser du matériel permettant la détection d’objets métalliques, à l’effet de recherches de monuments et d’objets pouvant intéresser la préhistoire, l’histoire, l’art ou l’archéologie, sans avoir, au préalable, obtenu une autorisation administrative délivrée en fonction de la qualification du demandeur ainsi que de la nature et des modalités de la recherche."

                  la notion de fortuitage est clairement fausse, relisez la jurisprudence du procès de Boucq qui indique clairement qu’un détecteur de métaux prouve une intension de trouver quelque chose, il n’y a plus d’effet du hasard, le caractère fortuit n’existe donc pas ! Le juge Launoy a très bien expliqué ces notions dans cet article : FOUILLES ARCHEOLOGIQUES Le droit pénalet le droit civil au secours (l’archéologie contre les prospecteurs clandestins)Droit Pénal Editions du Juris-Classeur pages 4 à 6 Juin 2002 N°6.

                  « En angleterre, les prospecteurs déclarent leurs trouvailles et l’état a la possiblité de racheter leurs découverte, il y a peu un trésor viking fu racheté par l’état. »

                  certes l’angleterre a un législation laxiste en la matière seulement elle est cours de modification, car très peu de découvertes sont déclarées et selon une étude récente plus de 60% des déclarations sont fausses afin de conserver les « bons coins » pour bien les piller. Les archéologues anglais ne sont pas satisfaits de cet état de fait, seuls les pilleurs et les conservateurs de musée le sont.

                  « En france, un important dépôt monétaire a été découvert par des détectoristes et déclaré duement à autorité archéologique. »

                  1 sur combien de dizaines ? en moyenne on estime à un dépôt par mois de pillé (source numismatiques) et combien de sites archéologiques ?

                  « Pour ceux qui est de ceux qui ont font un business il doivent être puni avec une forte sévérité. »

                  piller pour vendre ou piller pour mettre sur sa cheminée, il n’y a aucune différence pour l’intégrité du site archéologique

                  « je vous invite à consulter ce forum qui est tenu par des spécialistes passionnés et non vénal. »

                  non vénal ? un forum tenu par un éditeur de revue spécialisée et un vendeur de détecteurs de métaux ???

                  « C’est dingue comment des rédateurs peuvent être critique face au reportage politique de TF1 mais pas sur d’autre de la même chaine »

                  c’est un argument de poids, si c’est TF1 cela n’existe pas, désolé mais votre médiocrité est confondante.


                • flop flop 15 novembre 2007 22:10

                  ah bon, D.W. a des amis ? sur Agoravox ? Cool cet article : on apprend plein de trucs !


                • Jarry 15 novembre 2007 14:30

                  ERRATUM :

                  On vient de ma faire parvenir un élément d’information complémentaire, il semblerait que les détecteurs de métaux polonais ne soient pas encore aussi bien implantés en France que les détecteurs chinois. Les marchés de l’est de l’Europe semblent être en pleines expansions ce qui pourrait expliquer cet état de fait.


                  • jajarrriveeee 15 novembre 2007 16:08

                    Ah brave Jaborde !!! Qui pour lutter contre son ennemi intime le détectoriste de loisir n’hésite pas a raccoler la moindre info les mettants en cause... L’Humain dans tout ses états... Magnifique forum où dans chaque intervention on sent le patriotisme haletant de ce brave Jarry (alias Jaborde)... Ne surtout pas s’y tromper, ça a le gout de l’humain, ça à la couleur de l’humain, mais ce n’est que du jaborde !


                    • Jarry 15 novembre 2007 16:25

                      et bien non dommage, croyez vous qu’il n’y ait que deux ou trois personnes à lutter contre ce pillage ?

                      Un pilleur s’est encore fait sauter le 1/11 sur un obus qu’il limait dans son garage.


                    • Patrik 15 novembre 2007 16:13

                      Nous sommes tout à fait d’accord sur le fait que se sont des abrutis , ceux qui font celà. Sans recommencer un débat , comme sur le trésor de MATHAY sur fr2, n’est-ce pas. il est encore une fois dommage , Jaborde, de mettre tous les détectoristes dans le même panier.

                      Patrik


                      • Jarry 15 novembre 2007 16:28

                        Patrick, vous devriez savoir que 99.99% des détectoristes ne possèdent pas d’autorisation préfectorale et pillent donc de ce fait. Leur démarche nuit à la science et à l’intégrité des sites archéologiques uniquement pour leur plaisir idiot ou l’appât du gain.


                      • Patrik 15 novembre 2007 16:53

                        Votre réponse prouve bien, que le reportage n’est qu’une excuse pour remettre sur le tapis vos discours du forum des zumains . le but n’est en fait que d’interdire les detecteurs de métaux. je m’arrete là. car je ne veux pas retomber dans des questions réponses sans fin qui nuiraient à ce site, déjà gentil de laisser un tel post qui se sert de la mémoire de nos anciens pour faire interdire la vente de détecteurs de métaux.


                      • Jarry 15 novembre 2007 17:22

                        mais patrick c’est la réalité de votre action : vous pillez sur site archéologique et les dépouilles de poilus quand vous passez sur leurs sépultures !


                      • Patrik 15 novembre 2007 17:26

                        je ne vous permet pas d’écrire que je pille des tombes, ca c’est de la diffamation ! je ne cautionnerai jamais ce genre de pratiques (avec ou sans détecteurs de métaux ) merci aux modos de réagir !


                      • Jarry 15 novembre 2007 17:31

                        et les sites archéologiques sur lesquels vous allez ? ce ne sont pas des tombes parfois ? vous pensez que les agraphes de linceuls ou que les fibules que vous trouvez n’avaient pas de propriétaire ?


                      • stateregaulois 15 novembre 2007 17:34

                        Ah mais Jarry,il ne prend jamais l’autoroute lui,qui a bouleversé une centaine de sites et puis il ne fait jamais ses courses au supermarché du coin, lui oui le superU construit en 1991 sur une nécropole mérovingienne et même son petit pavillon de merde (acquis avec un crédit de 30 ans) construit sur une villa romaine mais c’est pas possible comme dirait l’abbé pierre

                        Tous ses exemples sont de pures extrapolations sans rapport avec la réalité.

                        Jarry,quel est ton métier svp,ta situation familiale etc c’est important de savoir à qui l’on a affaire.

                        Ce wwek end je compte bien poueler et je te raconte pas !!!...


                      • Jarry 15 novembre 2007 17:38

                        vous n’avez jamais entendu parler d’archéologie préventive dont le principe du casseur-payeur (d’opération de fouille)est devenu une réalité depuis 2001 ? le traité de La Valette en 1992 ne vous dit rien ? évidemment vous pillez, vous ne pouvez pas tout faire...


                      • stateregaulois 15 novembre 2007 18:47

                        Jarry vous n’avez pas compris que tout le monde se fout de l’archéologie et de vous ,être insignifiant. Vous avez la prétention de parler au nom d’une armée de crétins de votre genre. Vous évoquez les fouilles préventives ?laissez moi vous parler des décapages au bull sur 70 cms et des objets laissés à l’air libre,la proie de crevard de mon genre motivé pour sauver quelques artefacts avant construction de pavillons subventionnés par la mairie

                        En fait mon cher vous êts un idiot haineux que la frustration rend de surcroît pathétique.

                        merci d’exister,c’est jouissif d’avoir affaire à de tels lobotimisés

                        Au fait, que pensez de la défense des régimes spéciaux ?


                      • Jarry 15 novembre 2007 20:17

                        des insultes de la part d’un pilleur sont un réel honneur, merci


                      • flop flop 15 novembre 2007 22:13

                        et si : VOUS PILLEZ DES TOMBES ! lalalalalèèèère !!


                      • flop flop 15 novembre 2007 22:14

                        non pitié, n’ y allez pas !!!


                      • Eleusis Bastiat - Le Parisien Libéral eleusis 15 novembre 2007 16:26

                        denoncer le pillage de tombe c est bien mais il faut le faire a fond et ne pas s arreter aux tombes de 14-18. Quid des nombreux masques africains et autres pieces egyptiennes qui agrementent les musees ?


                        • Jarry 15 novembre 2007 16:29

                          L’ICOM est en charge de ce problème et compte le régler très prochainement grâce à des accords internationaux.


                        • flop flop 15 novembre 2007 22:16

                          ça c’est vrai ça !


                        • Jaborde Jaborde 15 novembre 2007 17:00

                          Bonjour,

                          Bravo Jarry pour votre article ! Il illustre parfaitement l’un des aspects nuisibles de ce loisir idiot.

                          Plusieurs dizaines de milliers de personnes en France s’adonnent à la « détection loisir » cad la « Chasse au trésors ». Comme si piller pouvait être un loisir ! Le braconnage existe et ce n’est pas pour cela que l’on en a fait un loisir !

                          Les détectoristes recherchent avant tout des objets pouvant intéresser l’histoire et l’archéologie ! Beaucoup d’entre eux font des recherches sur des sites archéologiques et parfois même sans le savoir puisque ces sites sont souvent très discrets. Or les lois qui sont censées protéger notre patrimoine archéologique et historique sont formelles ! Nul ne peut faire de recherches d’objets pouvant intéresser l’histoire et l’archéologie sans autorisation administrative.

                          Ce n’est pourtant pas compliqué à comprendre. smiley

                          Les pertes pour notre patrimoine culturel et scientifique sont énormes. Les sites archéologiques sont fragiles et les données archéologiques ne sont pas renouvelables.


                          • Jaborde Jaborde 15 novembre 2007 17:04

                            «  »«  »«  »«  »par jajarrriveeee (IP:xxx.x97.43.9) le 15 novembre 2007 à 16H08

                            Ah brave Jaborde !!! Qui pour lutter contre son ennemi intime le détectoriste de loisir n’hésite pas a raccoler la moindre info les mettants en cause... L’Humain dans tout ses états... Magnifique forum où dans chaque intervention on sent le patriotisme haletant de ce brave Jarry (alias Jaborde)... Ne surtout pas s’y tromper, ça a le gout de l’humain, ça à la couleur de l’humain, mais ce n’est que du jaborde ! «  »«  »«  »«  »«  »

                            Et non ! raté ! Jaborde n’est pas Jarry. je viens d’arriver.


                          • Schroen 15 novembre 2007 17:35

                            Je tiens à préciser que malgré notre ayothla que de nombreuse DRAC travaillent main dans la main avec des détectoristes. Certains d’entre eux sont même appelé lors de fouilles archéologiques afin de passer les remblais au détecteur, remblais qui ne sont que rarement exploité par les archéos.

                            De plus la prospection en tant que telle souffre d’une législation vague et obsolète, celle-ci est interdite par arrêté prefectoral dans la région Picarde, dans le département de la marne, ainsi que sur les plages débarquement en normandie et du sud de la france.

                            Pour ce qui est du site que vous montrer, il me semblerait normal pour la plupart de ces pièces de faire des déclarations aux DRAC locales qui en général prennent l’objet pour étude. Les prospecteurs qui mettent en vente leurs trouvailles sur Ebeurk ne sont pas digne de notre loisirs, de même mais votre bêtise vous aveugle ce n’est qu’une infime partie des détectoristes qui pillent, avec comme exemples malheureux le pillade d’un Oppodium l’année dernière ou la découverte d’un dépôt monétaire au lieu dit le camp de César dans l’oise. Dans le second cas le découvreur aurait déclaré sa travaille a la DRAC de l’Oise au lieu d’essayé de vendre 11000 pièce méroviengienne état fleur de coin, il aurait pris autre chose que du ferme.

                            Mais non, vous vous accrochez au sensasionalisme !!!! Laissez moi vous présenter un journée d’un détectoriste normal et non d’un adpete du militariat noséabond ou d’un pilleur de site archéo en fouille.

                            Tout d’abord changé de région, j’habite en picardie près de plusieurs voies romaines, voies gauloises, d’un camp de césar ainsi que d’ancien atelier monétaire de philippe le bel. Donc tout d’abord prendre sa voiture, se tapper 60km pour changer de département ensuite carte IGN avec laquelle on s’éforce de trouver un vieux chemin non détruit par le remembrement...

                            Si c’est le cas, début de la balade agrémenté des sons aussi divers que varié, quand même le plus souvent du ferreux enfin des clous si vous préferez à moins que les clous aient un intérêt archéologique, possible mais des clous à applique alors smiley S’en suit la plupart du temps, des découvertes de coin d’amoureux (emballage de préservatif), de jeunes alcooliques (capsule de cannette de bière) et si la chance nous sourie pourquoi pas un napo 3 en bronze.

                            Dans le cas contraire, il faut trouver un village avec des champs qui l’entoure allez sonnez chez des gens, faire face à leur septicisme et leur faire signer une autorisation. je précisons d’emblée que cette autorisation ne doit pas être confondue avec l’autorisation administrative de prospecter qui ne concerne que les prospections à but archéologique. Je ne m’attache qu’à la prospection de loisir quand, par exemple, vous envisagez de prospecter un champ ou un bois privés. Et là, après avoir retiré 2 kilo de plomb d’un verger (hum c’est bon le plomb) ou des morceaux de herse d’un champs (moins de pneu crevé pour l’agriculteur) il arrive de trouver des boutons, boucle de ceinture, bélière de chapelet et parfois de piècettes de cuivre ou de bronze. Alors ensuite on va retrouver le proprio et autour d’un café on lui montre les découvertes, bref passez un bon moment dans la nature et rencontrer des gens.

                            Malheureusement, votre présentation de rédacteur ne tiens pas et vous vous abaissez pleinement à catégoriser l’ensemble des détectoristes...

                            Sachez quand quand deux ans de détection, j’ai sorti un nombre incalculable de merdouilles, quelques napo bronze, une dizaine de denier tournois lesquelles si ils sont encore identifiables ET PAS RENDU A L’ETAT DE SAVONNETTE PAR LES ENGRAIS. Ces pièces sont déclarés au cabinet des médailles de la BDF, lesquels d’ailleurs n’en ont pas grand chose à faire au vue de l’état de conservation et du nombre d’exemple déjà présent dans les collections.

                            Mes trouvailles de manière plus explicite :

                            - Environ 6 Napo 3 bronze

                            - Trois jetons de nuremberg (monnaie de jeux car au moyen age les jeux d’argent était interdit, l’ancêtre du casino en somme)

                            - Une dizaine de denier tournois

                            - Un double excudo or de philippe 2

                            - une bague en or moderne

                            - une bague sceau dans l’empreinte à été envoyé à un universitaire qui les ressence

                            - une dizaine de bélières

                            - plusieurs milliers de clous

                            - plusieurs centaines de balle 1 et 2ème GM

                            - 2 Plaques ficales de vélo début 20ième

                            - des francs 50 à 80 dont une très joli 5 francs 1972 en argent

                            - Plusieurs Kilo de plomb

                            - des bidons de produits toxiques ramené en déchetterie

                            - Plusieurs dizaines d’emballage de capote

                            Enfin, le cout des piles qui fait que ce loisir est couteux quant aux détecteurs chinois et polonais, il ne trouverait pas un euro moderne (saloperie de monnaie fourré que nous n’auront pas le plaisir de laisser à nos descendants) à 5 cm de profondeur.

                            Ne vous inquietez monsieur l’ayatolla des archéos, j’ai déjà un article de prêt, il n’attends plus qu’une jolie trouvaille pour l’agrementer de photo, vous verrez dès lors qu’un prospecteur digne de ce nom, est quelqu’un qui aime avoir les pieds dans la glaise, voir des piverts, faisant et autres animaux sans les shooter et rentrer le courbu pour gratter un pièce au cure dent afin quelle aie une jolie gueule dans l’étagère qui fait rire tout les potes.

                            Voilà, mais vous êtes autiste alors j’en suis désolé

                            Schroen


                            • Jarry 15 novembre 2007 17:55

                              « Je tiens à préciser que malgré notre ayothla que de nombreuse DRAC travaillent main dans la main avec des détectoristes. Certains d’entre eux sont même appelé lors de fouilles archéologiques afin de passer les remblais au détecteur, remblais qui ne sont que rarement exploité par les archéos. »

                              oui mais ceux-ci ne pillent pas ils possèdent toutes les compétences nécessaires pour avoir des autorisations préfectorales leur permettant de le faire, il y en a moins d’une centaine délivrées par an... pour plus de 70 000 détectoristes !!!

                              « De plus la prospection en tant que telle souffre d’une législation vague et obsolète »

                              le code du patrimoine date de décembre 2004, effectivement c’est obsolète...

                              « celle-ci est interdite par arrêté prefectoral dans la région Picarde, dans le département de la marne, ainsi que sur les plages débarquement en normandie et du sud de la france. »

                              oui totalement parce que des idiots de votre genre se faisiaent sauter sur les obus qu’ils trouvaient dans ces départements..

                              « Pour ce qui est du site que vous montrer, il me semblerait normal pour la plupart de ces pièces de faire des déclarations aux DRAC locales qui en général prennent l’objet pour étude. » avoir une autorisation avant de détruire c’est mieux tout de même, un objet a peu d’intéret en dehors de son contexte, nous ne sommes plus à faire des typologies !!

                              « Les prospecteurs qui mettent en vente leurs trouvailles sur Ebeurk ne sont pas digne de notre loisirs »

                              vendre ou collectionner est aussi néfaste pour les sites archéologiques

                              « de même mais votre bêtise vous aveugle ce n’est qu’une infime partie des détectoristes qui pillent »

                              infime ? 99.99% ça fait quand même une grosse majorité, ça !

                              « Mais non, vous vous accrochez au sensasionalisme !!!! Laissez moi vous présenter un journée d’un détectoriste normal et non d’un adpete du militariat noséabond ou d’un pilleur de site archéo en fouille. »

                              Vous ne comprenez pas que vu la densité de sites archéologiques (un tous les 500m en France) vous détruisez à chaque sortie un site archéologique, sans même que vous le sachiez !!

                              « ensuite carte IGN avec laquelle on s’éforce de trouver un vieux chemin non détruit par le remembrement... »

                              vous ciblez en plus votre recherche, et bien vous avouez que vous pillez !!! la recherche est INTERDITE !

                              « à moins que les clous aient un intérêt archéologique »

                              évidemment qu’un clou peut avoir un interet archéologique !!

                              « Dans le cas contraire, il faut trouver un village avec des champs qui l’entoure allez sonnez chez des gens, faire face à leur septicisme et leur faire signer une autorisation. je précisons d’emblée que cette autorisation ne doit pas être confondue avec l’autorisation administrative de prospecter qui ne concerne que les prospections à but archéologique. »

                              mais vous dites bien que vous recherchez des objets pouvant interesser l’art, l’histoire, l’archéologie et la préhistoire !!! L’autorisation administrative est OBLIGATOIRE

                              « Je ne m’attache qu’à la prospection de loisir quand, par exemple, vous envisagez de prospecter un champ ou un bois privés. »

                              la détection de loisir n’existe pas !

                              voici la réponse du ministre de la culture en 1995 :

                              « Le fait qu’il soit professionnel ou qu’il mene sa recherche dans un contexte de « loisir » n’a aucune incidence. L’appellation « recherche de loisir » n’a aucune signification juridique : elle est souvent utilisee par les adeptes de la « chasse aux tresors » dont les recherches interessent a l’evidence le patrimoine archeologique, pour eviter de se plier aux contraintes de la loi »

                              « Et là, après avoir retiré 2 kilo de plomb d’un verger (hum c’est bon le plomb) ou des morceaux de herse d’un champs (moins de pneu crevé pour l’agriculteur) il arrive de trouver des boutons, boucle de ceinture, bélière de chapelet et parfois de piècettes de cuivre ou de bronze. »

                              vous allez nous faire pleurer, pourquoi donc achetez vous des détecteurs de métaux plusieurs centaines d’euros ? regardez vos fora de détection, vous y exposez le fruit de vos pillages, nous savons bien ce que vous faites, ne nous prenez pas pour des idiots, merci.

                              « Alors ensuite on va retrouver le proprio et autour d’un café on lui montre les découvertes, bref passez un bon moment dans la nature et rencontrer des gens. »

                              tiens j’aimerai savoir combien de prospecteurs montrent le fruit de leur pillage aux propriétaires des terrains ? 5, 10% grand maximum !

                              « Sachez quand quand deux ans de détection, j’ai sorti un nombre incalculable de merdouilles, quelques napo bronze, une dizaine de denier tournois lesquelles si ils sont encore identifiables ET PAS RENDU A L’ETAT DE SAVONNETTE PAR LES ENGRAIS. Ces pièces sont déclarés au cabinet des médailles de la BDF, lesquels d’ailleurs n’en ont pas grand chose à faire au vue de l’état de conservation et du nombre d’exemple déjà présent dans les collections. »

                              ouh le gros mensonge, c’est la BNF (bibliothèque nationale de france), vous êtes bien ridicule...

                              Mes trouvailles de manière plus explicite :

                              "Un double excudo or de philippe 2

                              une bague en or moderne"

                              tiens les légitimes propriétaires (ceux du terrain) n’en ont pas voulu malgré la valeur de ces objets ? comme c’est étrange...

                              « Ne vous inquietez monsieur l’ayatolla des archéos, j’ai déjà un article de prêt, il n’attends plus qu’une jolie trouvaille pour l’agrementer de photo, vous verrez dès lors qu’un prospecteur digne de ce nom, est quelqu’un qui aime avoir les pieds dans la glaise, voir des piverts, faisant et autres animaux sans les shooter et rentrer le courbu pour gratter un pièce au cure dent afin quelle aie une jolie gueule dans l’étagère qui fait rire tout les potes. »

                              oui évidemment vous aimez le fruit de vos pillages !


                            • Jaborde Jaborde 15 novembre 2007 18:27

                              Vous essayez de défendre votre loisir obscure avec bien des maladresses. Si vous prospectez en dehors des chemins (même en plein labours !)il y a de forte probabilité que vous tombiez sur un site archéologique. En France métropolitaine il y a près de 500 000 sites répertoriés pour un total de plus de 2 000 000 estimés. Théoriquement plus de 8 millions d’hectares recèlent des vestiges archéologique. Avouez que ce serait une chance que de passer entre deux sites ! Jarry a raison, il y a dans certaines région un site tous les 500 mètres.

                              Les détectoristes achètent souvent leur premier détecteur en toute méconnaissance et de la législation et des méthodes scientifiques relatives à la prospection archéologique. Tous, qu’ils soient pilleurs avérés ou petits pilleurs inconscients comme monsieur, prélèvent des données archéologiques non renouvelables et cruciales pour la compréhension de notre passé. C’est un acte de pillage (donc délibéré) et un acte extrêmement grave.

                              Dommage que le détectoriste lambda ne veuille pas admettre que son loisir est hautement préjudiciable pour les ressources archéologiques et que sa passion stupide contribue à « la grande catastrophe culturelle » qu’est le pillage du patrimoine de l’humanité.


                            • ulrick 15 novembre 2007 17:43

                              bonjour a tous, je suis moi meme « passionné » par le militaria ainsi que la detection et je n ai aucune honte a le dire ! ce que je voit la est totalement neuneu ! savez vous que les archeologues ont decouvert 80% au moins de leurs site archeologique grace aux gens qui font de la detection. en general les choses que l ont trouve sous le sol ne vale pas grand chose, gamelle, casque, baionnette, balle... enfin des choses qui ne ce vendent pas forcement, les pieces cheres ne sont pas trouvé en fouille ! les decouvertes que nous fesont font partie du devoir de memoire. je ne cherche pas non plus a detrousser les cadavres, lorsque j en trouve et ça arrive, je le signale et ne lui vole rien du tout ainsi que tout les prospecteurs que je connais. et grace a nous les prospecteurs beaucoup de famille savent que leurs pere, grand pere, frere, oncle etc etc ne sont plus disparus. peux etre que cela n est pas important pour vous mais pour moi si !!! apres il est sur que certains (une minoritée) sont malheureusement des pillards sans foie, ni loi ! mais ne surtout pas faire d amalgamme car dans ce cas c est quivalent au rascisme que l ont voit tout les jours (si lui il l a fait, les autres sont tous les memes....) il arrive que des voitures de collections ecrasent des gens, ce ne sont pas tous des chauffard, il arrive aussi que des numismates s ecrase des doigt entre deux album et pourtant ce ne sont pas des degenerés. j imagine que vous etes aussi contre les 4x4, les motos, le rechauffement de la planetes, les ogm, les mac donalds et compagnie..... enfin voila j ai soutenu mon avis, je n en demordrait pas, il y a malheureusement des cons partout salut


                              • Jaborde Jaborde 15 novembre 2007 18:12

                                HAhaha ! Vous êtes très mal renseigné ! Vous prétendez que 80% des sites connus ont été décelés par des détectoristes, ce qui est complétemnt faux. Une grande partie des sites archéologiques repertoriés à ce jour l’ont été par des archéologues amateurs. Une toute petite part seulement a été signalée par une très petite minorité de détectoristes responsables et souvent pourvus d’une autorisation administrative. Ne racontez pas n’importe quoi. SVP.

                                Vous prônez un devoir de mémoire ? alors cessez de piller les données archéologiques avec votre détecteur. Les artefacts que vous prélevez ne servent qu’à assouvir vos fantasmes, parfois morbides, et votre passion stupide. Vous privez la science de données cruciales par vos prélévements aussi vulgaires qu’inutiles. smiley


                              • morice morice 15 novembre 2007 18:16

                                Le problème n’est pas là : le problème est la protection d’un site archéologique que ne respectent pas les utilisateurs d’un « loisir idiot » comme dit si bien un post. Il y a un côté voyeur à ce sport qui est franchement condamnable. Ses défenseurs n’ont que peu d’arguments, à les entendre ce jour. La passion militaire contient toujours quelque chose de malsain : goût pour la guerre qu’on n’a pas faite, admiration pour ceux qui la faisaient, louange au plus fort, etc.. Bref, c’est bien joli les véhicules militaires pour les commémorations du débarquemet dans cette société du spectacle qui est la nôtre.Sauf quand on trouve que les détenteurs son affiliés à des mouvements néo-nazis... http://www.debarquement-normandie.com/phpBB2/viewtopic.php?p=148042&sid=66b50344991b1fb8c3919ff3103090e8 restons donc vigilants, même pour les détecteurs de métaux..


                                • Jarry 15 novembre 2007 18:48

                                  Vous touchez du doigt un aspect qui a été clairement démontré en Allemagne où un colloque a eu lieu a ce sujet en 2005 : la grande majorité des détectoristes allemands adeptes du militaria ont une franche tendance au néo-nazisme, il suffit de regarder les pseudonymes sur des fora spécialisés, il y a peu de doutes sur leurs opinions.


                                • stateregaulois 15 novembre 2007 19:11

                                  ça y est, les prospecteurs sont nazis.

                                  vous êtes vraiment de minables petits individus en mal de sensation.

                                  Vous ne savez rien et vous ne le savez pas encore,CRETINS


                                • Jarry 15 novembre 2007 19:28

                                  et bien mon cher pilleur, lisez les actes du colloque de Treis Garden de 2005 « Wer stiehlt unsere Vergangenheit ? ArchäologischeQuellen zwischen öffentlichem Interesse und privater Verwertung » après nous pourrons en parler si vous voulez.


                                • stateregaulois 15 novembre 2007 19:55

                                  Je ne parle que le français mais je pense ne pas me tromper en affirmant que l’aLLEMAGNE EST UN GROS POURVOYEUR D’OBJETS d’ARTEFACTS trouvés en détection.

                                  Vous avez décdidemment bien peu d’arguments, comme je vous plaint...


                                • Jarry 15 novembre 2007 20:06

                                  peu d’argument ? quels sont les votres ? Franchement vous êtes pathétiques à vouloir défendre une pratique indéfendable.


                                • handballeur 15 novembre 2007 19:25

                                  bonjour a tous ! je suis choquer par le simple fait d’ecrire un article sur ce sujet !!!Moi aussi comme la plupart de vous tous j’ai vu le reportage sur tf1 et les poilus .Mais tous les prospecteurs de metaux ne sont pas tous comme sa .Il ne faut pas mettre tous le monde dans le meme sacs.C’est vrai qu’il ne devrait pas depouiller les morts c’est tout a fait legitime de penser cela mais la plupart des prospecteurs qui retrouvent des defuns ne les depouillent pas mais contactent les autorités competentes et je suis sur que les familles des disparus sont soulagée et fier que leurs ancetres puissent etre reconnus et enterrée religieusement.Apres la prospection de loisirs ou « recherche de tresors » comme disent d’autres permet de faire de nombreuses decouvertes historiques forfuitement .Je me rappel qu’il n’y a pas si longtemps un coin moneitaire fut decouvert par un prospecteurs .Ceci est une decouverte inedite ou tres tres rare remontant a l’epoque gauloise.Il contacta directement la DRAC et un archeologue vint le voir .Sans cette personne jamais l’on aurai decouvert ce « tresor » car il n’y avait aucun site archeologique aux alentours.Comme quoi la detection n’a pas que des inconveniants.De surcroit , la plupart des trouvailes des detectoristes sont sans grandes valeurs comme des napoleon , des balles de mousquets ; des bagues et des pieces assez courantes.De plus , les pieces et autres trouvailles lorqu’elles restent en terre que sa soit dans les forets , les champs et labours ou bien les plages sont deja en mauvais etats (on estime a 1 pieces sur 10 en bonne etat) ,donc on peut dire que d’une certaine façon on contribue au sauvetage du patrimoine archeologique .En outre , on ne detruit pas le travaille des archeologues si malencontreusement on se trouve sur un site archeologique car ce qui les interessent se situe a tres grande profondeurs , en sachant que les detecteurs de metaux les plus puissants du marché vont jusqu’a 40 cm de profondeurs pour la plus grosse pieces : un napoleon. (en moyenne ils creusent jusqu’a 15cm maxi car ces pieces sont enfouisent peu profondement).Enfin , la plupart des prospecteurs n’ont pas un detecteurs de metaux tres puissants a cause de leurs prix assez elevé (800euros pour un bon detecteurs).Voila ce que j’en pense etant moi meme un prospecteur occasionelle .Apres presque un an de detection et des sorties regulieres je n’ai trouvé aucun objets ou pieces posterieur a 1719, la plupart de mes trouvailles datent du 20eme siecle(donc tres peu d’interets archeologiques,bien sur je ne minteresse aucunement au militariat ).Enfin , les prospecteurs respectueux de la nature comme moi et la plupart des autres ramasses leurs dechets trouvé(alu ,plomb,fer a cheval...)et les jettent aux ordures,nous participons d’une façon a la depollution de la nature !!Pour finir, il est tres difficile de trouver des pieces interessantes au niveau de la valeur marchande donc je trouve que ce loisirs n’est aucunement rentable et que les prospecteurs sont souvent des passionnée d’histoire comme moi ou de la nature.Voila j’ai exprimer mon point de vu certain seront d’accord avec moi d’autres non, chacun a son jugement de valeurs.vive la detection de loisirs !


                                  • Jarry 15 novembre 2007 19:41

                                    Monsieur, ne dites pas de bêtises s’il vous plait

                                    « Mais tous les prospecteurs de metaux ne sont pas tous comme sa .Il ne faut pas mettre tous le monde dans le meme sacs. »

                                    et bien non une centaine de prospecteurs le font légalement par an, avec toutes les autorisations nécessaires, sanctionnant leur compétence et leur intégration dans des problèmatiques scientifiques. mais vous oubliez les 99.99% des 70 000 détectoristes qui pillent...

                                    « Apres la prospection de loisirs ou »recherche de tresors« comme disent d’autres permet de faire de nombreuses decouvertes historiques forfuitement. »

                                    Vous devriez lire les attendus du procès de Boucq qui indique clairement qu’il n’y a rien de fortuit quand on trouve quelque chose que l’on cherche ! cette notion est totalement absente de vos démarches, vous cherchez pour trouver quelque chose !

                                    « Je me rappel qu’il n’y a pas si longtemps un coin moneitaire fut decouvert par un prospecteurs .Ceci est une decouverte inedite ou tres tres rare remontant a l’epoque gauloise.Il contacta directement la DRAC et un archeologue vint le voir .Sans cette personne jamais l’on aurai decouvert ce »tresor« car il n’y avait aucun site archeologique aux alentours.Comme quoi la detection n’a pas que des inconveniants. »

                                    ça tombe bien, je connais très bien cette histoire, la déclaration a eu lieu 8 mois après la découverte, et par peur d’une dénonciation à cause d’une dispute sur la propriété (ou co-invention) de ce coin. Nous n’avons aucune certitude quant-à l’emplacement exact de ce coin, vu les découvertes ultérieures de la personne en question, nous pouvons légitimement douter que le « hasard » fasse très bien les choses...

                                    Ce coin aurait pu attendre une fouille archéologique scientifique, nous aurions pu avoir des informations capitales sur le contexte de cet objet

                                    « De surcroit , la plupart des trouvailes des detectoristes sont sans grandes valeurs comme des napoleon , des balles de mousquets ; des bagues et des pieces assez courantes.De plus , les pieces et autres trouvailles lorqu’elles restent en terre que sa soit dans les forets , les champs et labours ou bien les plages sont deja en mauvais etats (on estime a 1 pieces sur 10 en bonne etat) ,donc on peut dire que d’une certaine façon on contribue au sauvetage du patrimoine archeologique . »

                                    on ne sauve rien quand on détruit un site..

                                    « En outre , on ne detruit pas le travaille des archeologues si malencontreusement on se trouve sur un site archeologique car ce qui les interessent se situe a tres grande profondeurs »

                                    n’importe quoi ! il existe des sites à toutes les profondeurs, certains affleurent d’autres sont enfouis profondément.

                                    « en sachant que les detecteurs de metaux les plus puissants du marché vont jusqu’a 40 cm de profondeurs pour la plus grosse pieces : un napoleon. (en moyenne ils creusent jusqu’a 15cm maxi car ces pieces sont enfouisent peu profondement). »

                                    tiens un Napoléon III 5 ou 10c est le module le plus gros, mais vous vous moquez du monde ! Vous pouvez détruire à très grande profondeur, les détecteur à induction pulsée vont à plus d’ 1,50 m !! pour ces mêmes modules, alors pour une artéfact plus volumineux...

                                    « Pour finir, il est tres difficile de trouver des pieces interessantes au niveau de la valeur marchande donc je trouve que ce loisirs n’est aucunement rentable et que les prospecteurs sont souvent des passionnée d’histoire comme moi ou de la nature. »

                                    faites un tour sur e-bay pour vous convaincre du contraire !

                                    « vive la detection de loisirs ! »

                                    qui n’existe pas ! alors êtes vous pour la chirurgie de loisir ?

                                    relisez les lois


                                  • Triton 17 juillet 2009 12:37

                                    Monsieur Jarry,

                                    C’est en faisant une recherche Internet sur une plaque de Poilu que je suis tombé sur ce sujet qui me tient à coeur.
                                     En effet, je suis (moi aussi !) détectoriste amateur et donc forcément concerné par cette polémique.

                                    Je comprends parfaitement que vous soyiez choqué (Comme moi) par le comportement de certains détectoristes, de la même manière que nous sommes tous choqués par celui de certains automobilistes. Pour autant, pourquoi mettre tout le monde ou presque (99.99%)dans le même sac ? 

                                    Vous vous réfèrez à de nombreuses reprises à la Loi, ce qui n’est défendable qu’à condition de la respecter soi même dans son intégralité et en permanence. N’avez-vous au grand jamais contrevenu aux règles du code de la route ? Fumé un pétard ? Regardé la feuille à l’envers lors d’une promenade en forêt avec votre petite amie ? Soulagé un besoin bien naturel au bord d’une route ? Si vous me répondez que non, je vous demanderai (juste pour vous taquiner) si votre auréole ne vous serre pas trop. Dans le cas contraire je serai ravi de savoir ce qui vous confère le pouvoir de décider des lois qui peuvent être transgressées et de celles qui doivent être respectées.
                                    Soyons sérieux, nous sommes tous à un moment ou à un autre des contrevenants, voire des délinquants, donc ne brandissons pas la Loi juste quand elle apporte de l’eau à notre moulin.

                                    En ce qui concerne les dégâts forcément irrémédiables causés à des sites d’un intérêt historique forcément inestimable, ne pensez-vous pas que vous noircissez un peu le tableau ? Je ne dis pas que ces choses là n’existent pas, mais je pense qu’elles sont le fait d’irresponsables ou d’individus sans plus de scrupules que ceux qui prennent le volant bourrés et sans permis ou ceux qui détroussent des cadavres pour leur prendre leur plaque d’indentification, et qui pour le coup, méritent bien évidemment les foudres de la Justice.

                                    Pour ce qui est justement des plaques de Poilus, il se trouve que j’en ai trouvé une récemment. Je dois avouer que je l’ai emportée, en prenant soin de repérer exactement l’endroit de la découverte. A partir des renseignements figurant sur la plaque, j’ai pu, grace au remarquable site « Mémoire des Hommes » savoir que son propriétaire avait été déclaré tué à l’ennemi dans le secteur - même si la localisation exacte diffère légèrement - de la découverte. La seconde phase, actuellement en cours, est la recherche de descendants ou de parents vivants de ce soldat. J’effectue cette démarche avec l’aide d’un professeur d’histoire homonyme contacté justement dans le cadre de cette recherche, et qui, bien que n’étant pas de la « bonne » famille, m’a spontanément proposé de m’aider à retrouver celle-ci. Si nous y parvenons, nous devrions arriver à savoir si ce soldat a été inhumé ou non dans un cimetière militaire où dans le caveau familial. Si oui, la plaque sera remise à la famille, si non, il y aura de forte probabilité pour que le corps ait été laissé sur place, et je suppose que ce sera aux autorités et (ou ?) à la famille de décider de ce qu’il y a lieu de faire. Je pense que nous sommes là assez loin de la violation de sépulture. (D’ailleurs comment le savoir au moment de creuser ?) ainsi que du détroussage de cadavre. 

                                     Par ailleurs, vous savez comme moi qu’interdire la vente de détecteurs équivaudrait à donner un grand coup d’épée dans l’eau dans la mesure où par le biais d’Internet, on peut en quelques clics acheter n’importe quoi n’importe où.
                                    A ce sujet, j’aimerais bien profiter de vos lumières sur les marques et types de détecteurs capables de localiser un module 5 centimes Napoléon III à plus de 30 centimètres. (Je collectionne les monnaies françaises dites « modernes » -de la Révolution au Nouveau Franc -)
                                     
                                    Pour conclure, je pense qu’en toute chose, tout n’est pas blanc et tout n’est pas noir. Il y a des détectoristes responsables et d’autres non, comme il y a des archéologues ouverts et des intégristes qui par définition « sont ceux qui savent ». La cohabitation qui est de toute façon irrémédiable doit pouvoir s’améliorer, non pas par la répression à mon sens, mais plutôt par l’éducation et le dialogue. Les sites d’identification de trouvailles pourraient d’ailleurs être une passerelle entre les 2 « communautés » dans le cadre des découvertes qui présenteraient un intérêt archéologique. Actuellement, il y a des détectoristes qui souhaiteraient, mais n’osent pas déclarer des trouvailles (qui sans eux n’auraient peut-être jamais été mises à jour) aux autorités compétentes par peur d’être traînés devant les tribunaux. Ne pensez-vous pas qu’on doit pouvoir trouver une solution ? 

                                    Pourquoi n’acceptez-vous pas les invitations qui vous sont lancées pour effectuer une sortie détection ? Pour ma part (je suis du Nord-Est), je pense que ce pourrait être enrichissant pour tout le monde. Vous pourriez choisir les lieux de prospection (hors sites classés évidemment ) et vous rendre compte « de visu » de ce qu’est une journée ordinaire d’un détectoriste : Beaucoup de marche à pied, de trous à creuser (et reboucher soigneusement) de saloperies diverses déterrées ou ramassées (et collectées), et parfois, une petite 10 centimes Lagriffoul, ou la fameuse 5 centimes (Napoléon III, Cérès, ou Dupuis) « engraissée », « sulfatée » et « pesticidée » comme il se doit, au point bien souvent de devoir la classer dans la catégorie des « savonnettes », la plus étoffée de la boîte à trouvailles.
                                    Vous ne me convaincrez pas plus de m’arrêter que je ne vous convaincrai de vous y mettre, mais pour autant, je suis sûr que nous passerons une journée agréable au grand air, tout en polémiquant sans nous invectiver, en personnes adultes et responsables que nous sommes. 

                                    A vous lire.

                                    Cordialement





                                  • ulrick 15 novembre 2007 21:52

                                    je vous trouve vraiment triste, vous etes des personnes indignes de vivre sur cette terre, nos ancien lorsqu il revoit une piece comme par exemple une plaque d identité ou une gamelle avec leurs nom et matricule sont emu et heureux a la fois, ça m est deja arrivé et vous n imaginer pas a quel point c est emouvant. c est vrai que vous prefere une site passé au labour, je n ai jamais trouvé ni fibule ni louis, ni napoleon, juste du materiel de guerre. je ne cherche pas non plus a rejouir mes fantasme comme j ai pu lire. je ne cherche pas non plus a voir une terre de combat (chose que j ai vu en vrai, les eclats messieur, je peux vous dire ce que c est !!!!) avez vous ete militaire ?? savez vous ce que c est ? alors arrete vos connerie, je ne vois pas ce que je detruit en cherchant des pieces militaire, je collectionne, mais je ne pille pas, par contre faite vous quelques chose pour les cimetieres militaire qui sont degradé ? en vous suivant bien, il faudrai que tout le materiel vous reviennent non ? vous avez plus de droit ? vous avez plutot le droit de fermer vos grande gueule de soit disant archeologue, je connais des sites ou je n ai jamais ete fouillé, y compris mon jardin, vous aller venir faires des recherches ??? non ! cela m etonnerai bien


                                    • Jarry 15 novembre 2007 22:04

                                      « je vous trouve vraiment triste, vous etes des personnes indignes de vivre sur cette terre »

                                      merci, c’est une menace ? vous n’ignorez pas que votre identité est connue par la rédaction d’AVox la justice pourra très facilement retrouver votre adresse grâce à votre IP.

                                      « nos ancien lorsqu il revoit une piece comme par exemple une plaque d identité ou une gamelle avec leurs nom et matricule sont emu et heureux a la fois, ça m est deja arrivé et vous n imaginer pas a quel point c est emouvant. »

                                      c’est sûr que les cadavres sont heureux que vous leur montriez leurs plaques d’identifications !!

                                      « c est vrai que vous prefere une site passé au labour, je n ai jamais trouvé ni fibule ni louis, ni napoleon, juste du materiel de guerre. »

                                      oui vous voulez juste piller les champs de bataille.

                                      « je ne cherche pas non plus a rejouir mes fantasme comme j ai pu lire. »

                                      je me demande bien ce que vous faites de ces objets que vous extrayez de manière idiote du sol, certainement du fétichisme si ce n’est pour les vendre.

                                      « je ne cherche pas non plus a voir une terre de combat (chose que j ai vu en vrai, les eclats messieur, je peux vous dire ce que c est !!!!) avez vous ete militaire ? ? savez vous ce que c est ? »

                                      demandez aux militaires comme Cambronne, ils vous diront ce qu’ils pensent des pilleurs comme vous.

                                      « alors arrete vos connerie, je ne vois pas ce que je detruit en cherchant des pieces militaire, je collectionne, mais je ne pille pas, »

                                      vous avez une autorisation préfectorale sanctionnant vos compétences afin de récupérer toutes les informations utiles ? NON donc vous êtes un pilleur.

                                      « par contre faite vous quelques chose pour les cimetieres militaire qui sont degradé ? en vous suivant bien, il faudrai que tout le materiel vous reviennent non ? vous avez plus de droit ? vous avez plutot le droit de fermer vos grande gueule de soit disant archeologue, je connais des sites ou je n ai jamais ete fouillé, y compris mon jardin, vous aller venir faires des recherches ? ? ? non ! cela m etonnerai bien »

                                      alors mon cher pilleur je vous prie de rester poli et d’arrêter le saccage culturel que vous pratiquez sans vergogne sur les sites militaires. Regardez en face ce que vous faites et pensez aux malheureux que vous dépouillez.


                                    • Jarry 16 novembre 2007 09:55

                                      oui environ une dizaine de démineurs professionnels morts par an depuis 1945 et 2 ou 3 détectoristes qui sautent sur les obus qu’ils tentent d’ouvrir.


                                    • flop flop 15 novembre 2007 22:22

                                      ah bé ça fait longtemps que j’avais pas autant ri !


                                      • haddock 16 novembre 2007 07:35

                                        C ’ est un sport à la con , en voyant cet article j’ me suis dit , tiens j’ vais aller prospecter , j’ ai pris mon détecteur à métaux et me voilà dans la forêt , rien , nada , nenni aucune trouvaille quand je suis tombé sur un concurrent qui avait ramassé plein d’ objets , des Louis , des Henri , des Louis-Napoléon tout ça , il en avait le cul cousu , en voyant mon matériel y m’ dit non seulement avec ta friteuse électrique t’ arriveras à rien , en plus elle est même pas branchée . C ’est con , non ?


                                        • paleos 17 novembre 2007 18:41

                                          Jarry,je rejoint complètement tes propos, œuvrant en collaboration avec des Chercheurs Paléontologues, nous sommes confrontés à des problématiques similaires, avec des sites important détruit quotidiennement pour récupérer un sujet à vendre. Et nous nous passons derrière et ne pouvons que constater que la plus grande partie de l’information scientifique a été détruite. Le fond du problème est bien le côté marchand et l’avidité qui prévaut dans ce genre de quête, combien seraient prêt à se séparer à tout jamais d’un exemplaire unique, pour qu’il apporte à la science ? Sur un chantier de sauvetage (site déjà partiellement pillé, je ne précise pas ou bien évidemment) nous avons pu, tripler la quantité de matériel disponibles pour étude (étude sur les squamates), en menant une campagne, avec la faculté, avec une méthodologie validée et les autorisations officielles nécessaires. Les pilleurs eux avaient massacrés environ les trois cinquièmes du site, juste pour récupérer quelque dents de sauriens. Quand les gens comprendront que même ce qui leur parait insignifiant peut avoir une grande importance pour la communauté scientifique et que une fouille ne se conduit pas n’importe comment, nous aurons enfin avancé.

                                          Bonne chance dans ton combat.


                                          • Jarry 17 novembre 2007 20:45

                                            merci paleos, tu peux rejoindre l’association ici : http://halte-au-pillage.org/ c’est évidemment totalement gratuit, nous avons besoin de tout le monde ! toutes les bonnes volontés peuvent être utiles, tu peux aussi diffuser l’appel de l’HAPPAH (cf site)autour de toi.

                                            bien cordialement


                                          • armand armand 18 novembre 2007 17:12

                                            La réalité se trouve quelque part à mi-chemin entre les points de vue opposés qui s’affrontent à coups de dizaines de posts. Il existe des prospecteurs respectueux des sites, qui signalent les trouvailles, et d’autres qui sont motivés exclusivement par le gain. Et il y a des intégristes dans les administrations qui voudraient que le moindre bouton de culotte vieux de plus de cent ans soit un trésor national, interdit de vente et confisqué par les autorités. Il y a quelques années, une habitude saugrenue faisait rage au cabinet des médailles qui consistait à décaper à l’acide les trouvailles de pièces pour qu’en aucune façon elle ne puissent intéresser les collectionneurs. En revanche, de nos jours, beaucoup de conservateurs comprennent qu’il vaut mieux entretenir de bons rapports avec les marchands et les collectionneurs afin de savoir ce qui se trouve sur le territoire, car, de toute façon, les administrations et les musées n’ont absolument pas les moyens de tout fouiller ou même de dédommager les propriétaires de terrains.

                                            La France a d’ailleurs une législation équitable en la matière : tout ’bien culturel’ requiert une autorisation de sortie, mais celle-ci s’obtient facilement. En revanche, un pays comme la Grèce a poussé la paranoïa jusqu’à décréter que tout objet d’antiquité grecque sortie de Grèce depuis 1827 expose le vendeur, où qu’il soit dans le monde, à des poursuites. La Turquie est également très vigilante, d’autant plus ironique que l’Etat turc laisse des trésors inestimables se faire engloutir par les eaux des barrages anatoliens.

                                            Quant à la GB, vous semblez ignorer les subtilités de la ’Treasure Trove’ - les britanniques font la différence entre un objet égaré et un objet (trésor) enterré afin d’être récupéré plus tard. Dans le deuxième cas, traditionnellement la Couronne en était proprio, mais dans les faits, l’usage veut que les musées dédommagent l’inventeur. Il semblerait que leur politique, au contraire de ce que j’ai lu ci-dessus, soit plutôt généreuse, asséchant complètement le commerce des antiquités car les gens ont ainsi intérêt à déclarer.

                                            Mais nous nous éloignons des affaires de charognards, déterrant les plaques d’identité. Et on peut trembler en songeant que le squelette d’Alain-Fournier, retrouvé il y a quelques années avec ses camarades, aurait pu subir le même sort. C’est d’autant plus regrettable que les plaques rapportées par les poilus survivants ne sont pas rares.


                                            • Jarry 18 novembre 2007 21:19

                                              Bonsoir Armand, Nous sommes face à un problème important pour le patrimoine, même les prospecteurs que vous qualifiez de respecteux, défoncent les sites archéologiques quand leur machine sonne, les couches archéologiques sont perturbées et de nombreuses informations ne sont plus exploitables, donc même ceux qui les déclarent les détruisent inutilement. La pratique du sondage aléatoire ne peut se faire qu’avec méthode.

                                              Je dois aussi pointer une erreur dans votre commentaire puisque le Treasure Trove a été remplacé par le Treasure Act en 1997. Ce système permet à chaque personne de déclarer ses découvertes et d’en obtenir une indemnité de l’état, or les études récentes montrent que peu de détectoristes anglais déclarent les objets (il faut alors partager les indemnités avec le propriétaire du lieu) et lorsqu’il le font 60% donnent une mauvaise localisation afin de pouvoir retourner sur le site pour piller le reste. Une grande étude est en cours en Angleterre afin de quantifier le pillage et trouver des solutions pour modifier cette législation trop laxiste et totalement inefficace cordialement


                                            • Cedricman 15 février 2008 11:35

                                              Bonjour,

                                              vous mentionnez l’existence sur le territoire français d’un nombre considérable de sites archéologiques (connus ou encore à découvrir) dont une très grande partie se trouve en zones cultivées ; ce qui est surtout regrettable à mon sens, c’est que les cultivateurs ne savent généralement pas ce qui se trouve sous le sol qu’ils retournent plusieurs fois par an, bouleversant les couches archeologiques, détruisant le mobilier (il leur est même permis de faire du sous-solage sur ces terres), et qui en plus répandent des quantités d’engrais et autres produits chimiques qui rongent les elements métalliques et les rendent inidentifiables...

                                              Il y a quelques années, je mettai mon temps libre et mon détecteur (qui a rendu l’âme depuis et que je n’ai pas remplacé) pour une association d’histoire locale, et nous nous efforcions de récolter après labours sur quelques sites d’habitations gallo-romains que nous avions découverts et déclarés les monnaies, fibules ou autres objets remontés par les agriculteurs (je précise que nos appareils, bien que plutôt performants, ne permettaient pas d’atteindre la profondeur d’un labour, ce qui fait qu’à chaque labour de nouveaux objets revenaient en surface, pour la plupart malheureusement très dégradés après être passé sous la herse, roues du tracteur et rongés par les engrais) ; bien que les sites aient été déclarés, ces agriculteurs n’en étaient pas informés, et étaient souvent étonnés d’apprendre de notre part que leur terrain recelait des structures archéologiques, mais ne s’en préocuppaient pas plus que cela et poursuivaient leurs activités... Dans des tas de pierres que certains cultivateurs avaient ôtés de leurs champs (car endommagaient leurs engins), nous avions trouvé des tegulae, céramiques, et même un socle de colonne...

                                              Nos trouvailles étaient répertoriées et données au musée locale (dans lequel la plupart d’entre elles se retrouvaient en dépôt, du fait de leur intéret minime pour les visiteurs), et faisaient également pour certaines l’objet d’une publication dans la gazette municipale. Il est vrai également que quasiment toutes les monnaies que nous avions confiées au musée ont été grattées et lustrées par les conservateurs pour les identifier, je ne trouve pas cela très professionnel...

                                              En bref, à mon humble avis, les prospecteurs sont pour la plupart des personnes passionnées par l’histoire, et respectueuses des objets qu’elles peuvent mettre à jour au cours de leurs sorties (il y a malheureusement comme partout des exceptions qui ne pensent qu’à leur profit), les objets exhumés sont quasiment tous hors contexte, car bouleversés par les activités humaines intensives (travaux agricoles ou forestiers) : le patrimoine français ne pourrait que gagner d’une collaboration étroite entre prospecteurs et archéologues, ainsi que propriétaires ou exploitants des terrains, en incitant les premiers à publier et inventorier leurs découvertes (fichiers, forums...), à confier les objets pour étude, ou se regrouper en association (non pas de malfaiteurs comme certains esprits bornés de ce forum pourraient le penser, mais en structures d’échanges d’informations et de connaissances) et pour les seconds à reconnaitre qu’ils ne sont pas les seuls "gardiens" du savoir, qu’il faut sensibiliser en premier lieu les propriétaires des "sites archéologiques" (en les incitant par ex à ne pas faire de labours profonds, à adopter une agriculture moins intensive...) et également le grand public.

                                              Salutations à tous.

                                               

                                              Ps : pour stateregaulois : j’espère que pour ta part, malgré tes propos provocateurs et injurieux, tu prends soin de classifier tes découvertes (enregistre pour chacune d’elle son lieu de trouvaille, etc...) et ne les disperse pas en les revendant...

                                               

                                               

                                               

                                               


                                              • Jarry 15 février 2008 16:46

                                                Bonjour,

                                                Votre désinformation est agréable à lire car courtoise mais cela reste de la désinformation, premièrement la France n’est pas uniquement un grand champ cultivé, la surface arable ne représente qu’un tiers environ du territoire. Et toutes ces terres arables ne sont pas cultivées en betterave ou luzernes nécessitant un labour de 25 cm en moyenne. Vous dites que les travaux agricoles peuvent détruire des sites, c’est exact seulement les agriculteurs exercent leur métier et quand le site est d’intérêt, des pratiques non destructrices leurs sont fortement conseillées. L’utilisation de la sous-soleuse est très rare et se pratique de moins en moins car chaque cm de profondeur représente une quantité de carburant non négligeable. La tendance est de limiter au maximum la profondeur des labours et de préférer le griffage. Vous dites aussi que les engrais détruisent les artéfacts métalliques, là encore cela montre votre manque de rigueur. Il n’y a aucune étude taphonomique sérieuse qui le démontre scientifiquement, et même si cela était vrai dans certains cas, considérer de manière indifférenciée les sols est ridicule car les sols n’ont pas la même acidité, la même composition et donc des terrains sablonneux se comporteront différemment de terrains argileux etc…Généraliser l’impact d’un engrais est totalement  anti-scientifique, mais cela ne semble pas être une des premières préoccupations des détectoristes.

                                                 

                                                Monsieur, votre avis n’est pas conforme à la réalité du terrain. Vous avez pu constater, si vos propos sont vrais, que les artéfacts sont rarement isolés comme vous tentez de le faire croire dans votre dernier paragraphe. Si les détectoristes étaient si passionnés par l’histoire, pourquoi ne demandent-ils pas les autorisations ad hoc ? pourquoi ne déclarent-ils pas les artéfacts ? Pourquoi ne font-ils pas de la réelle archéologie en respectant les règles scientifiques et administratives inhérentes à cette activité ? L’archéologie est une science ouverte à tous et accessible à toutes les bonnes volontés, des centaines de fouilles sont organisées chaque année et reçoivent de nombreux amateurs. Pourquoi les détectoristes veulent-ils s’affranchir de tout cela ? Je vais vous répondre simplement : l’immense majorité veut faire de l’archéologie facile uniquement pour récolter des artéfacts, pour les mettre dans leur vitrine ou pour les vendre aux enchères. Voilà la réalité, si certains (très peu malheureusement) veulent collaborer ils peuvent le faire grâce aux autorisations préfectorales mais ils ne veulent pas. Voilà le problème, regardez les réactions sur les fora de détection lorsque la fnudem a émis l’idée d’un permis pour détectoriste ! Ils ne veulent pas se plier aux contraintes légales et scientifiques et donc par définition ils pillent le patrimoine commun. Ne croyez pas que ces dispositions légales ne sont faites que pour embêter le monde, elles ont été créées afin de ne plus détruire inutilement des sites archéologiques, il faut les respecter car elles sont justes. Maintenant devant le rejet de se plier aux règles, les autorités ne peuvent que durcir les lois et empêcher les gens de se procurer ces machines si destructrices sans autorisation préalable.

                                                 

                                                voilà notre proposition : comme avec les armes à feu, on ne pourra en acheter que si on est titulaire d’un permis, seules les personnes légalement autorisées pourront acheter un détecteur sous peine de lourdes sanctions pour le vendeur et l’acheteur.

                                                 


                                              • LE TAUB 2 juillet 2008 15:29

                                                bonjour à tous,
                                                je trouve au contraire que les propos de cedricman sont assez révélateurs de la réalité.
                                                Les propos extremistes de certains (pseudo) défenseurs du patrimoine, ne sont pas ceux de la grande majorité du monde de l’archéologie.
                                                Si à peu près tous les archéologues sont contre l’usage du détécteur, il ne sont pas tous aussi optus.
                                                Je ne dirai rien sur l’extremisme de certains jusqu’"acharnés" de la poelle.

                                                Depuis quelque temps sévit sur la toile une petite communauté (toute petite heureusement), qui tente par tout les moyens d’imposer sa vision de la protection du patrimoine. Celle ci se résumant pour eux à l’interdiction de l’utilisation des fameuses "poelles à frire" en évitant soigneusement d’évoquer les autres formes de saccages.
                                                Leur interprétation toute personnelle de la loi sous forme de phrase laconiques toutes faites (du type la loi c’est ça et point barre !!!!), et UNE jurisprudence à ce jour qu’on nous resert à toutes les sauces sont leur arguments récurrents.

                                                La loi est ambigue certe, mais elle n’interdit pas la recherche de toute autre choses que des objets interressant l’archéologie, l’art ......
                                                En l’état des choses la recherche de monnaies modernes ailleurs que sur un site archéologique est Parfaitement légale.
                                                Mefions nous des extremes tels qu’ils soient, ils n’apportent pas grand chose au débats......

                                                 


                                              • corentinjm 9 juillet 2009 15:35

                                                bonjour à vous
                                                Un collectif a vu le jour pour démontrer que les amateurs de détection ne sont pas tous des pilleurs ,comme le montre la découverte du tresor-Mathay qui a donné lieu à de nombreuses passions houleuses, il faut admettre qu’il y a aussi des amateurs voir bénévoles susceptibles de trouver des artefacts venus des temps les plus reculés. Tout le monde reconnaît, même certains de nos détracteurs que ce n’est pas le détecteur qui fait le pilleur mais une infime minorité de parias.
                                                La détection est un loisir et libre de droit en respectant certaines règles régies par le code du patrimoine. Il est certain qu’un tel engouement nuis à l’évidence au patrimoine car le nombre de trouvailles augmentent avec le temps et restent dans les fonds de tiroirs, donc non déclarées. Mais à quoi servirait d’interdire tout ce qui a attrait a la détection de loisir. Faut-il rappeler que la répression, quelques soit le domaine est toujours la moins bonne des aboutissements et ne donnera pas non plus de solution miracle. Nos pédantesques contradicteurs ne se trompent t’ils pas de cible en s’attaquant au bon père de famille vaquant à sa passion favorite sous un soleil dominicale, non, c’est plus facile de s’en prendre au citoyen lambda que de s’attaquer au trafic d’antiquités , généré par des marchés obscurs plus véhéments que l’ont ne le pense avec à leur tête certaines dignitaires ; et bien non ils ont choisi le chemin le plus facile celui de taper au bas de l’échelle
                                                La loi de 1989 fut suffisamment interprétable pour enrôler certains novices dans l’erreur et renferme suffisamment de textes qui portent à caution comme juger l’intention de découverte ou de chercher. Les lois chez nous sont ainsi faites par nos têtes pensantes qui légifèrent pour qu’ensuite il soit insidieusement possible de les interpréter . L’hystérie digne de rodomontades aiguës d’une certaine obédience contribua à la fermeture de certains sites web et blogs, brandissant la menace de captures d’écrans comme pièces à conviction pour d’éventuels procès, mais s’en sont t’ils pris aux grandes enseignes ou salles de vente ?Est t’il concevable de réprimander une jolie tête blonde cherchant quelques euros sur une plage déserte, c’est vrai que l’histoire s’arrête hier, donc même le fait de ramasser une cannette ou emballages Macdo serait considéré comme artefact appartenant à notre histoire industrielle, l’archéologie industrielle, vous connaissez ?
                                                Venant du trou du cru bourguignon certains fanfarons prétendent protéger le patrimoine National comme si l’étendu des associations agrées ne suffisaient pas à informer les autorités compétentes de ces actes de pillages , car tout comme l’archéologie, le bénévolat souffre aussi , de ces actions nocturnes entachant toute la communauté , y compris ceux pratiquants la détection magnétique encadrée sur des chantiers de fouilles. En agissant de la sorte , toutes investigations fédérales ayant fait leurs preuves, seront réduites à néant et toutes découvertes seront soumises à silence. Certains vétérans se rappelleront de certains passages de notre histoire qui n’ont pas fait la gloire de notre pays en assistant à ces encouragements de délations ou dénonciations. C’est depuis la fin des années 70 que certains acteurs ou pionniers de la détection cherche l’entente cordiale sans rentrer en concurrence mais aujourd’hui il est regrettable d’accuser le coup et de reconnaître qu’il est plus judicieux de vivre cacher pour certains et de déclarer anonymement car cette procédure est une règle entérinée par la force des choses et même conseillé par certains archéologues ayant conclu un pacte avec le diable selon un certain élitisme rétrograde.
                                                En attendant le pillage patrimonial a de beaux jours devant lui dans notre démocratie financière car chaque prospecteur responsable , se voulant citoyen avant tout chose , est à nouveau diabolisé par une nébuleuse auto proclamée, atteinte de nombrilisme aigu ?
                                                ce qui est permis aux Dieux ne l’est pas aux Bœufs
                                                Corentinjm


                                                • aigle80 aigle80 9 juillet 2009 15:51

                                                  Petit rappel au passage.... le plus grand pilleur de tombes et collectionneur fut ministre il s’appelait André Malraux ....etonnant non ?...et que dire des grands découvreurs des tombeaux d’Egypte ....condition humaine avez vous dit ?


                                                  • Triton 18 juillet 2009 08:06

                                                    et bien non une centaine de prospecteurs le font légalement par an, avec toutes les autorisations nécessaires, sanctionnant leur compétence et leur intégration dans des problèmatiques scientifiques. mais vous oubliez les 99.99% des 70 000 détectoristes qui pillent...

                                                    Bonjour,

                                                    Si je compte bien, ça fait 69 993 pillards (accessoirement détrousseurs de cadavres si affinités), mais quand même 7 qui ne pillent pas, c’est un début. Comme ma femme et moi avons la prétention d’en être, il ne nous reste plus qu’à trouver les 5 autres afin de nous regrouper en association de détectoristes non pillards et tenir nos réunions mensuelles dans une cabine téléphonique afin de réduire les frais et développer l’« intimacy ».

                                                    Plus sérieusement, ne pensez vous pas qu’asséner des chiffres que même les dirigeants de républiques bananières n’osent plus afficher depuis longtemps pour leurs réélections frauduleuses successives dessert vos arguments plutôt que le contraire ? 

                                                    A vous lire

                                                    Cordialement











                                                    • alex84 6 novembre 2010 12:37

                                                      je suis entièrement d’accord avec l’auteur de l’article. je m’interessais depuis quelques temps à la detection des metaux et je songais m^^eme à acheter un detecteur de metaux, et bien si je franchis le pas çà sera uniquement pour detecter sur les plages. je trouves que les site web sur les detecteurs de metaux encouragent au pillage archéologique, il suffit de voir leurs rubriques : gauloises, romaines, ect...
                                                      http://www.detecteur-de-metaux.com/forum/
                                                      quand à l’interprétation des lois de la part des detectoristes actuels je la trouve des plus fantaisiste :
                                                      http://www.detecteur-de-metaux.com/loi.html
                                                      en gros c’est « c’est pas clair donc on peut se permettre... »


                                                      • freelandream 22 novembre 2013 17:08

                                                        propagande anti detectoriste , sans doute un mensonge de plus
                                                        pour faire la pub de son propre site
                                                        une honte

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès