• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Citoyenneté > En cas de crise ne brisez pas la glace

En cas de crise ne brisez pas la glace

Le "vieux schnock" que je suis maintenant se souvient très bien de l'hiver 1982, de celui de 1984 aussi. Ils étaient à chaque fois bien plus rigoureux que celui que nous traversons en 2018. Les services publics fonctionnaient malgré tout à peu près ainsi que les transports et les services. La solidarité aussi n'était pas encore un vain mot. Et il est effarant de voir tous ces gens le nez rivé à leur téléphone sous la neige, ne se souciant que rarement de ce qu'ils peuvent faire pour aider non pas un correspondant lointain mais leur voisin, leur prochain tout à côté d'eux...

 

Il existait encore du lien social depuis soigneusement détricoté...

 

Bien entendu, rien n'était parfait, ce n'est pas ce que je dis, mais une situation de crise n'effrayait pas autant les responsables, ne leur collait pas cette panique évidente doublé d'un profond mépris des précaires et des petites gens ne pouvant se permettre de rater une journée de travail.

 

Pourquoi les informer ? Pourquoi prévoir de quoi les héberger en urgence ?

 

On a bien prévu de leur donner quelques rations, parfois à faire réchauffer au micro-ondes, outil très répandu dans toutes les voitures françaises, c'est bien connu.

 

La crise neigeuse que nous traversons est hallucinante surtout par l'incapacité concrète de nos dirigeants, des responsables politiques et économiques à la gérer. Elle n'a rien d'exceptionnelle pourtant, cela paraît incroyable mais il peut neiger en hiver, cela arrive encore. Il paraît selon un des "gilets rouges" de la SNCF avec qui j'ai discuté ce matin que les nouveaux conducteurs ne sont pas formés à ce type d'incidents considérés comme quasiment impossibles en France en 2018 à cause en particulier du réchauffement climatique. Et quand ils n'ont pas validé la formation "ad hoc" n'ont pas le droit de prendre des décisions y compris des décisions de bon sens qu'ils sont capables d'assumer.

 

Cette panique généralisée, ces "canards sans tête" courant partout, erratiquement, le nez en l'air sur des écrans qui n'indiquent strictement rien d'intéressant et encore moins d'utile en dit long sur ce qui se passerait si jamais une vraie crise, terroriste, militaire, une guerre civile, un accident nucléaire, que sais-je encore, arrivait dans ce pays. Cela inquiète grandement. Ceux ne vivant pas ces difficultés trouveront cela sans doute schématique... 

 

En clair, nous serions morts.

 

On le savait déjà auparavant bien entendu que ce sont des incapables, la neige le confirme. Elle montre aussi que le civisme est mort et bien mort depuis longtemps, qu'il ne concerne plus grand monde. Chacun pour soi en l'occurrence, chacun pour sa pomme et pourquoi se soucier des autres, à commencer par les responsables actuels pour qui les petites gens ne sont que des gens de "rien".

 

Sic Transit Gloria Mundi, Amen 

Amaury - Grandgil

 

illustration prise ici


Moyenne des avis sur cet article :  2.7/5   (33 votes)




Réagissez à l'article

62 réactions à cet article    


  • Jeekes Jeekes 8 février 18:24

    ’’Le « vieux schnock » que je suis maintenant se souvient très bien de l’hiver 1982, de celui de 1984 aussi.’’
     
    Z’êtes sûr ?
     
    Le vieux schnock que je suis également ne se souvient pas d’un hiver particulièrement rigoureux en 82. En tout cas, pas chez moi (Oise).
    En revanche il a encore en mémoire celui de 84 (-25° à la porte du garage et toutes mes canalisations d’eau à l’intérieur de ce même garage, explosées).
     
    Sympa de faire de la plomberie dans un garage où il fait -13 !
     
    Sinon, deux ans plus tard, en 86, on se les ait bien gelées aussi. Même si on n’a pas battu les records des deux ans précédents. 
     
    Fin’ bref. Tout ça pour dire qu’à l’époque j’allais quand même bosser tous les jours et que je restais pas mon cul sur la commode à pleurnicher.
    Ben ouiche, il peut faire froid l’hiver. Merde, et il peut neiger. Z’y croyez, vous ?
    Me rappelle même d’un février 74 où je me tapais 42 km en moto, les deux pieds par terre pour aller au taf.
     
    Me souviens aussi de ma mère, me parlant d’un autre temps. Dans la Nièvre, de la neige qui durait trois à quatre mois...
     
    C’est vrai aussi que j’ai connu Nice ’’paralysée’’ plusieurs jours de suite par 2 cm de neige. Qu’est-ce que je me suis marré à l’époque.
     
    C’est vrai que le monde entier se fend la poire devant nos ’’p’tites misères’’. Putain, les Canadiens, les Norvégiens, les Russes, les Suédois, les Danois, et bien d’autres, ils se pissent dessus en nous écoutant chialer... 
     
    Hi ! Hi ! Y’en a des bien ramollos aujourd’hui !


    • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 9 février 08:26

      @Jeekes
      Je me souviens du jour de l’An 82 mon père avait été un des rares à mettre ses pneus neige, on avait été quand même obligés de faire demi tour vu les congères...


    • Dzan 9 février 11:08

      @Jeekes
      Je plussoie. C’est bien 1986. J’ habitais Limoges à cette époque.
      Les camionneurs, ne pouvaient pas monter un des boulevards assez pentu.
      Ils commençaient a fumer blanc, et stop.
      Nous avons découvert, qu’en France, nous avions du Gas oil pourri., qui devenait du yaourt.
      C’est a partir de cette année 1986, que toutes les voitures diésel et camion, ont été équipées, d’un réchauffeur de filtre.
      Dans les rues de Limoges au matin, il y avait 35 cm de neige. Même pas possible de sortir la voiture du garage ’( R 18 équipée de pneus à clous)
      Je suis parti chaudement vêtu, botté, pour aller à mon usine à 4 Kms.
      C’était « marrant », car les gens s’interpellaient. « Vous allez où ? » Un silence total.
      Cela a duré 3 jours avant que Limoges intra muros fut dégagé. Mais dans la campagne Pff !
      Les températures frôlaient les - 20 °. Comme en 1956, où au collège, nous n’avions plus d’eau dans les dortoirs : Lavabos gelés.




    • bob de lyon 9 février 11:29
      @Jeekes

      Et moi, je suis un super vieux schnock !

      Moi c’est l’hiver 1954 et 1956 ; quinze jours en février, à Lyon avec -18, voire -20 et surtout les aller-retours de trois étages*, d’un mouflet de 10 ans (moi), de la cave à l’appartement pour y monter des seaux de boulets d’anthracite**.

      *J’habitais la Croix-Rousse et pour loger les bistanclaques des canuts la hauteur des appartements étaient de 3,40m...

      **pour les écolos du coin : c’est du charbon ! les pauvres, z’auront oublié parce que confits dans leur confort actuel...

    • Michel DROUET Michel DROUET 8 février 19:12

      Ce qui a changé aujourd’hui, ce ne sont pas les conditions climatiques, c’est sans doute la dépendance que nous avons vis à vis de la voiture, des transports en commun parce que la société moderne s’est conduite comme cela, autour de métropoles pour le boulot et que c’est du chacun pour soi.
      Donc ça gueule de tous les côtés y compris chez les industriels qui fonctionnent à flux tendu, les épiciers qui ne sont plus approvisionnés et tout ce beau monde se retourne sur les politiques qui sont sommés de trouver des solutions y compris en allant gratter eux mêmes le verglas avec une pelle ou vider les caves avec une petite cuiller.


      • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 9 février 08:27

        @Michel DROUET
        Le problème c’est en effet le « tout voiture », l’individualisme forcené, le moi d’abord, l’irresponsabilité et l’incivilité généralisée


      • Paul Leleu 8 février 20:29

        c’est vrai que ça tourne au ridicule ces « crises de la neige »... pour 5 cm ! trois jours un mois de février ! ... on sait plus quoi en penser... 


        peut être qu’un jour les gens de « rien » voudront devenir « tout », comme le disait la chanson... ça aussi c’était il y a longtemps me direz-vous... 

        • kelenborn kelenborn 8 février 20:32

           oui, enfin, je veux bien mais....

          Qu’est ce que cet épisode neigeux a d’exceptionnel : RIEN ! il a neigé ..en dépit du réchauffement climatique claironné partout mais il n’a pas fait -40 comme en Amérique du Nord ou -62 comme à Yakoutia en Sibérie !!! (et ce toujours en raison du réchauffement climatique)
          J’ai vu quelques images à la télé et ce qui est affligeant c’est la situation dans laquelle nous sommes culturellement
          En 1945 3500 personnes étaient tuées chaque jour par les bombardements à Berlin ; certains villages de Normandie ont vu les deux tiers de leur population envoyée au cimetière en une nuit. Aujourd’hui, il suffit qu’un car se gamelle et qu’il y ait trois morts pour qu’on en ait plein les oreilles pendant trois jours ! Au surplus, il faut trouver un coupable pour que la famille fasse son deuil et que les journalleux puissent justifier leurs salaires !
          Nous sommes entrés dans une société régulée par les peurs (écologiques, sanitaires, sécuritaires) Cela fait les affaires des escrocs, donne du grain à moudre aux merdias et justifie le pouvoir dans la volonté d’imposer plus de contraintes aux citoyens afin de tangenter le risque zéro !
          Cela a un coût et les mêmes qui braillent « mais que fait la DDE » (alors que la DDE n’existe plus) sont les mêmes à se plaindre de ce que Macroléon augmente la CSG !
          Tout cela est indubitablement lié à la montée des valeurs féminines réclamant plus de protection !!! Ben oui mais, aux temps de Cromagnon si on restait à la grotte on ne risquait pas de ramener de quoi bouffer
          Et le pire est à avenir ! que vont faire ces pitoyables pleurnichards quand une bonne vague de froid va arriver comme en Janvier 85, quand il y aura des coupures d’électricité d’une semaine car avec la politique énergétique suivie c’est ce qui se prépare ! Que se passerait il en cas de conflit si les lignes haute tension étaient détruites et si les gens étaient privés d’électricité pendant un mois ? En 1940 , si on avait l’électricité on allumait les bougies. Aujourd’hui au bout de huit jours les gens commenceraient à mourir et je suis prêt à vous en faire la démonstration ! Que la fête commence ! Non ! que le cirque finisse !

          • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 9 février 08:28

            @kelenborn
            Il neige en hiver oui, incroyable !

             smiley

            Les gens sont de plus en plus déresponsabilisés et de plus en plus individualistes


          • L'enfoiré L’enfoiré 10 février 15:21

            @kelenborn & Amaury,

             Nous attendions la neige à Bruxelles comme une suite de Paris.
             Elle n’est pas venue. Il a neigeoté mais rien n’est resté et le soleil est à nouveau là.
              
             Je viens de publier une microfiction sous le titre de « Le manichéisme entre passé et futur ».
             Deux manières de vivre sont mis en concurrence entre des générations qui de proche en proche perdent le souvenir du passé..


          • L'enfoiré L’enfoiré 10 février 15:25

            @Amaury Grandgil

            D’après moi, ce n’est pas de l’individualisme qui est cause, mais la société qui a changé de perspective.
            La responsabilité existe mais dans des cas extrêmes.
            Quand tout le monde est sous eau par exemple, la solidarité prend du galon.


          • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 11 février 11:12

            @L’enfoiré
            On vit ensemble, nos actes ont des conséquences, l’individualisme est donc responsable


          • L'enfoiré L’enfoiré 13 février 15:14

            @Amaury Grandgil,

             Je pense que vous n’avez pas tout compris, mais ce serait trop long pour l’expliquer. smiley


          • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 8 février 20:34

            salut Amaury. Demain il va neiger sur l’Artois ... Si je rencontre l’abbé Donissan qui erre encore ,je le prendrais dans ma caisse ,pour Lumbres .


            • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 9 février 08:29

              @Aita Pea Pea
              Tu le salueras de ma part


            • eric 8 février 22:05

              1) Il neige rarement de façon « gênante » en régions parisienne.
              2) Il est normal que la région ne soit pas suréquipée.
              3) La solidarité face à la neige, elle existe dans les régions où il y a de la neige. En Russie, j’étais dès le début frappé par le fait que tous le monde s’entraide. C’est parce que c’est une nécessité vitale. Redémarrer, sortir d’un ornière, déneiger, etc...La fonction crée l’organe. Mais dans notre village en montagne, c’est pareil.
              Il me semble que votre papier est inutilement critique et ressort du style, « il pleut, c’est la faute à hollande, il neige, c’est la faute à Hidalgo ». « vous méritez mieux... »


              • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 9 février 08:30

                @eric
                le problème ce n’est pas de se suréquiper, mais de prévoir.

                Les politiques sont responsables de par leur incompétence à gérer les crises, mais tous les autres responsables aussi, et les citoyens le sont aussi de par leur égoïsme profond, leur irresponsabilité.


              • baldis30 8 février 22:25

                bonsoir,

                Qu’on se souvienne des deux ou trois jours qui précédèrent Noël 1970 ... forte chute de neige dans la vallée du Rhône et blocage quasi général entre Valence et Montélimar ! carence générale des pouvoirs publics .. ce qui sauva la situation ce sont

                a) l’office du tourisme de Montélimar et quelques maires qui s’occupèrent du mieux possible de l’hébergement des « naufragés de la route »

                b) la SNCF qui n’hésita pas à lancer un omnibus sur la voie ferrée Lyon-Marseille pour récupérer les personnes coincées sur l’autoroute les plus proches de cette voie

                Dans les deux cas ce sont des incitatives de terrain..... MAIS CROYEZ VOUS QUE LES POUVOIRS PUBLICS s’organisèrent mieux....

                 Le scénario neigeux se renouvela DEUX FOIS ( 1997 et 1999) et là encore les initiativesdes mairies et offices de tourisme suppléèrent les carences... N’EN DEPLAISE A SPARTACUS des entreprises privées gérant le domaine !

                En matière de risques ceci se nomme « Risque en organisation » ... c’est plus subtil que l’annonce d’un risque de neige car cela met en cause aussi bien pouvoirs publics que les entreprises.

                Comme c’est en Ile-De-France que les choses se passent disons clairement que cela s’était déjà produit il y a moins de dix ans !

                 ALORS .... alors Zorro arrive .... et le grand Zorro qui a lu l’Encyclopédie de Diderot et D’Alembert, relève la définition du risque selon ces gens-là :

                « Pour qu’un accident soit un cas fortuit il faut qu’il ne soit jamais arrivé auparavant dans une circonstance semblable.... » ... -de plus si un accident se ....« présente deux fois de suite il doit cesser d’être imprévoyable aux yeux d’une administration chargée de le prévenir » (nota : le cas fortuit est devenu le cas de force majeure au fil du temps)

                Qu’en est-il sur le plan juridique ? C’est assez vieux du moins en France bien inspirée par la définition précédente relativement au cas de force majeure «  Imprévisible dans sa survenance et irrésistible dans ses effets »

                La définition de l’UNESCO est encore différente mais convergente ....

                Une enquête administrative bien faite ne dira pas autre chose ... et il en existe d’excellents qui ont mis les points sur les « i » dans des cas très graves. Ô en termes polis ils ne disent pas c’est le b...., ils ne se permettraient pas, mais les tournures sont vives, précises et atteignent leurs cibles !

                Dans le cas actuel l’annonce Météo d’un épisode neigeux a été correctement faite, y compris en épaisseur de couche, comme elle fut correctement faite pour les dramatiques crues de l’Aude et P.O. en novembre 1999.....

                Où est l’imprévisibilité ?


                • eric 8 février 22:40

                  @baldis30
                  Ouai ! C’était génial ! On est rentré plus tard de vacance ! La route était coupée. Par ailleurs le toit d’une caserne avait du s’effondre à Montélimar ou à valence sous le poids de la neige....


                • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 9 février 08:32

                  @baldis30
                  Il n’y avait rien d’imprévisible en effet c’est juste qu’ils n’ont pas fait ce qu’ils fallait.

                  Mon grand père était de la DDE, quand ça neigeait il était dehors avec ses hommes dés 4h30 du mat, mais actuellement les petits chéris refusent de se lever aussi tôt, on se rend pas compte, le travail fatigue.


                • Buzzcocks 8 février 22:34

                  Parc automobile français 1985 : 24 millions, 2017 : 35 millions.
                  Vous ajoutez à ça que les routes bloquées sont souvent dus à des camions en travers, et là encore, je pense que le trafic camion a juste explosé avec l’europe où on voit des routiers lituaniens/polonais/roumains venir livrer les marchandises produites à l’est.
                  On peut aussi dire que le fret ferroviaire est en baisse au détriment une nouvelle fois du transport routier.

                  Vous mélangez toutes ces données scientifiques, et vous pouvez expliquer pourquoi en 2017, c’est un peu plus le bordel qu’en 1982.

                  C’est quand même parfois simple, plutôt que de faire de la philosophie au doigt mouillé sur la solidarité qui se casse la gueule, ou la perte des valeurs.

                  Autre phénomène, en 82, il n’y avait pas 6 chaînes infos qui n’ont rien à dire d’intéressant. Et envoyer des gens filmer la neige, ça ne coûte pas très cher, les studios étant à Boulogne, il suffit d’envoyer l’équipe à 200 mètres à la sortie de Boulogne en pente.


                  • UnLorrain 8 février 23:05

                    @Buzzcocks

                    Huumm.. Ça a changé depuis 2008 côté transport routier. Je fais du « régulier » sur autoroute très fréquentée,je suis en V-L. Je vois actuellement que ça roule en « soubresauts » : de plus en plus fréquemment comme une désertification des véhicules,puis ce jour ( début de mois ? ou aménagement de la semaine a cause de nécessité de flux tendu pour toutes sorte de transport ? ) il y a a nouveau beaucoup de véhicules,mais brièvement donc. Un type de véhicule a très sensiblement diminué sur A31 secteur nord-est très fréquenté habituellement... c’est les autocars en période estivale particulièrement.

                    Récession durable.


                  • kelenborn kelenborn 8 février 23:21

                    @Buzzcocks

                    Tu sais Bousecrotte que tu peux dire des choses vachement intéressantes de temps en temps ! Un vrai savant de Marseille comme disait Coluche ! Et ta remarque sur le fait que les chaines infos sont plus avisées de filmer la neige que de raconter des conneries est vachement juste !! Bon simplement... moi je pense que tu pourrais très bien aller chez Pujadas expliquer tout ça ! On va avec toi et on t’approuve ostensiblement !!! Une promo d’enfer non ?

                  • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 9 février 08:33

                    @Buzzcocks
                    Non, non c’est bien la déresponsabilisation des citoyens et leur individualisme forcené de cloportes consuméristes qui est à la base du bordel actuel, ainsi que l’incompétence des cyniques nous gouvernant.


                  • Buzzcocks 9 février 09:04

                    @Amaury Grandgil
                    Sur les effets, je suis d’accord. Quand on voit des gens pestés à cause du blocage, c’est surement un phénomène nouveau. Mais on travaille maintenant en flux tendu, zéro stock, les commerciaux ont une pression monstre aussi pour vendre toujours plus, donc une journée perdue, c’est la fin du bonus. Dans ma boite, y a une prime de 1500 euros si vous êtes facturés 218 jours/an, donc un jour perdu pour neige, c’est la prime qui part pour peu que vous n’ayez plus de RTT etc...
                    Donc ça donne effectivement, ces beaux reportages sur BFMTV sur le mec qui râle comme un mongol dans sa caisse payée à crédits.
                    Le plus savoureux fut pour moi un type qui pestait parce que l’état n’était pas venu lui apporter une boisson chaude.

                    Mais sur les causes, non, on a bien de plus en plus de trafics et donc quand il neige, c’est effectivement problématique. Et c’est stupide d’investir dans des souffleuses comme au Canada pour 2 jours par an.


                  • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 9 février 10:34

                    @Buzzcocks
                    Il y a aussi le développement très restreint du co-voiturage


                  • BA 8 février 22:50

                    Jeudi 8 février 2018 :


                    La bourse de New-York s’effondre :
                    - 4,16 %.


                    ALERTE - Nouveau coup de tabac à Wall Street, le Dow Jones perd plus de 1.000 points (- 4,16 %).


                    http://www.boursorama.com/actualites/le-dow-jones-lache-4-16-a-la-cloture-le-nasdaq-3-90-f63338685b69b099e6abd5cfc7d4817c


                    • CARAMELOS CARAMELOS 9 février 01:30

                      Bonsoir,

                      Radiologie et spectrométrie d’ une société qui ne perdure que sur d’anciens talents...
                      Les Canadiens se payent de nos têtes , on pourrait rire avec eux. Cependant ce que vous décrivez est symptomatique de faits et de malaises bien plus profonds qui atteignent notre pseudo organisation sociale. Il est évident que nous sommes « conduits » par une caste de pseudos responsables, incompétents et totalement coupés des réalités. 
                      Préparez vous à une franche rigolade dans les années à venir.
                      Bien à vous


                      • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 9 février 08:34

                        @CARAMELOS
                        ce bordel est symptomatique de l’atomisation façon puzzle de notre société


                      • Jean Keim Jean Keim 9 février 07:45

                        Et des parisiens ont dû faire 3km à pied pour aller à leur boulot, si si vous avez bien lu 3 km à pied, c’est inhumain. 


                        • zygzornifle zygzornifle 9 février 08:31

                          @Jean Keim


                           pour les bobos les chaussures a 500€ et les talons aiguille c’est pas pratique pour la neige 

                        • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 9 février 08:34

                          @Jean Keim
                          les pôvres

                          Certains même n’y sont pas allé, trop dur !


                        • Dzan 9 février 11:16

                          @Jean Keim
                          C’est ce que faisaient mes copains de 6 ans, 2 fois par jour, pour venir à l’école, qu’il pleuve, neige, ou vente.


                        • zygzornifle zygzornifle 9 février 08:30

                          ça craint , imaginez vous le jour ou il arrivera une pandémie ou autre , les citoyens tomberont comme des mouches en se demandant ce qu’il se passe , c’est comme le nuage de Tchernobyl ou on distribuait partout autour de la France de l’iode et on demandait de ne pas consommer de légumes et de fruits , pour céer des taxes et augmenter la CGS, le gas-oil le gouvernement est d’une promptitude inégalable mais pour le reste vous pouvez crever la gueule ouverte a piper l’air dans le caniveau ....


                          • Raymond75 9 février 09:19

                            Lorsque j’étais gamin, chaque hiver il y avait 10 cm de neige à Paris pendant deux à trois semaines, et les gens travaillaient et les enfants allaient à l’école (parfois en culotte courte pour les garçons). Mais il y avait très peu de voitures, moins d’habitants qui travaillaient plus près de chez eux, peu de camions et pas de gestion à ’flux tendu’ sans stock ...

                            Aujourd’hui, dans un rayon de 30 km autour de Notre Dame, il y a 12 000 000 d’habitants qui habitent pour la plupart loin de leur travail, les transports en commun sont saturés et leur électronique les rend fragiles ; beaucoup de banlieusards sont condamnés à la voiture, mais aucun ne dispose d’équipement d’hiver, ni ne connait d’itinéraires de dégagement en cas de chute de neige. Les autoroutes sont saturés de camions qui forment des norias d’approvisionnement pour les entreprises sans stock. De plus, le e-commerce génère des livraisons supplémentaires.

                            Aux USA 40 % des transports de marchandise se font par train ; en France les gares de triage sont vides.

                            On a incité les Français à faire construire des pavillons ’sam suffit’ qui ont créé un véritable chancre qui s’étale à l’infini.

                            Et j’ajoute que nous sommes devenus un peuple de citadins assistés qui ne sait plus faire face aux épreuves.

                            Bien entendu, on ne peut s’équiper comme au Canada pour quelques cm de neige qui tombent tous les dix ans, mais nous sommes devenus une société infantile.


                            • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 9 février 10:33

                              @Raymond75
                              Tout à fait notre société s’est infantilisée


                            • hervepasgrave hervepasgrave 9 février 10:32

                              Bonjour,
                              et oui c’est malheureusement cela et même pire d’ailleurs.Un petit exemple j’ai un gendre chauffeur routier.Maintenant il ne fait que des journées,plus de longues semaines sur les routes.Quand ils ont décider de bloquer les poids lourd c’était tout de suite et sans appel.Bien qu’il restait encore de la marge.Mon gendre c’est donc retrouvé bloqué en rase campagne sans aucun équipement ,entendu nourriture ,boissons.Ils agissent bêtement répondent aux ordres sans réfléchir un peu sur le tas.Alors cela ajouté a ce que tu déclarais .Alors, s’il y avait un événement majeur quel qu’il soit ? D’autant que la nature humaine est naturellement en proie au syndrome des lemmings ,c’est franchement effarant. Le pire quand tu parles de petites gens qui se retrouveraient dans la M... ,mais c’est encore eux qui seraient les premiers a bouger leur cul pour aider les autres.est-cepasgrave ?bienvenue au XXI siècle

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès



-->