• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Citoyenneté > Et maintenant ?

Et maintenant ?

Le cœur en écharpe.

Quand je rédigeais cette chronique, j’ignorai quel lapin sortirait du chapeau posé sur des urnes électorales vacillantes et j’avoue encore m’en moquer un peu. Ce que j’ai vu ici ou là n’est pas de nature à me rassurer sur la démocratie locale. Le débat s’est fait pugilat, les coups bas se sont multipliés par le truchement de séides qui investissaient les réseaux sociaux pour cracher sur le camp d’en-face. Tous les maux ne sont naturellement que chez les méchants d’en face, c’est ce qui se nomme sans doute l’objectivité élective …

J’enrage car après tout, tous ces militants si tolérants et ouverts se permettent de piétiner les platebandes du persiffleur, de singer les saillies du guépin, de se muer en bouffon à leur tour sans pour autant oublier les règles de ces nécessaires postures : « Il faut tirer tous azimuts ! » Ceux—là n’ont d’yeux et de Dieu que pour leur chère tête de liste, écartant par là même les autres comparses, portion congrue du choix qu’il fallait effectuer. C’est la foire du trône municipal, l’adoration d’un seul et la haine de tous les autres. La belle démocratie que voilà !

Et pourtant, le scrutin a forcément désigné un lauréat. J’hésitais entre vainqueur et gagnant en me rendant compte que ces mots ne donnaient pas la dimension catastrophique de ce que nous venons de vivre. Celui-là et ses fidèles vont prendre en main les destinées de la ville, sans modération sans nuance, par la grâce d’une prime majoritaire qui ignore tout de la nécessité du dialogue, de la pertinence du débat, de l’intelligence qu’il y a à prendre en considération d’autres conceptions. Le consensus n’a pas sa place dans ce système totalitaire qui fera du premier, le monarque absolu de sa petite baronnie.

Quant aux autres, les perdants, les battus, ils récolteront quelques miettes pour assister navrés, à la parade du coq de combat qui aura triomphé. Quelques strapontins pour assister sans jamais participer, pour écouter sans faire autre chose que protester parfois, pour déplorer sans presque jamais avoir droit au chapitre. Démocratie toujours que ce blanc-seing octroyé avec excès par une règle de répartition qui ne donne pas dans la modération.

C’est sans doute cette étonnante alchimie algébrique qui a justifié les horions, les pratiques douteuses, les appels téléphoniques scabreux, les SMS invasifs, les vidéos dithyrambiques au coût pharaonique, les professions de foi sur papier glacé, le papier gaspillé et la salive qui ne sert pas seulement à convaincre, hélas. Et tout ça, pour tenir ce qu’on nous présente aimablement comme une charge, un devoir citoyen pour lequel il n’est rien à gagner.

Alors pourquoi tant d’animosité ? Alors pourquoi de telles dépenses ? Alors pourquoi toute cette énergie si l’enjeu n’en vaut pas la chandelle ? Les premiers vont faire don de leur personne à leur commune, nous devons les croire après avoir assisté à une bataille de chiffonniers. Pourtant ces derniers sont réputés se servir sur les reliefs de leur récolte et je ne peux m’empêcher de penser qu’il en ira ainsi dans la commune.

J’ai le cœur en écharpe et elle n’a pas besoin d’être tricolore. Comment respecter ceux qui se sont ainsi abaissés à ce combat de pancrace ? Comment considérer leurs futures décisions à l’aulne du seul intérêt général ? Si tout ceci n’était que pour nous, je doute qu’ils aient eu besoin de s’étriper de la sorte.

Que les heureux élus se persuadent que nous les témoins affligés de la campagne passée, nous n’oublierons pas le lamentable spectacle qui vient de se clore par ce que vous devez considérer être une issue heureuse. Elle n’est que le résultat d’un coup de baguette magique sur le haut de forme du prestidigitateur, rien de plus. Fruit du hasard plus que du mérite, votre triomphe n’est qu’une illusion. Ne vous attendez pas à échapper de la part des honnêtes citoyens atterrés à la même virulence dont vous avez fait preuve durant ces mois interminables de controverse venimeuse.

Citoyennement leur.


Moyenne des avis sur cet article :  4.11/5   (9 votes)




Réagissez à l'article

45 réactions à cet article    


  • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 29 juin 10:00

    « Ce que j’ai vu ici ou là n’est pas de nature à me rassurer sur la démocratie locale.  »

    ni sur la « démocratie » tout court quand on constate que plus de 60% d’électeurs se sont abstenus et que les alliances entre les uns et les autres ne soont que le fait d’opportunités et pas pour promouvoir une politique ou une autre.

    Le clientélisme n’a jamais été aussi flagrant, et il sera abouti quand seuls les candidats voteront pour eux-mêmes, ce qui rendra difficile le fait d’obtenir un majorité sauf si on peut acheter la voix du concurrent un bon prix !


    • C'est Nabum C’est Nabum 29 juin 10:32

      @Séraphin Lampion

      Je partage cette nausée

      La Démocratie sort affaiblie de cette farce


    • bernard29 bernard29 29 juin 10:39

      le principe ressassé à longueur de tribunes selon le quel les élus locaux dits « de terrain » sont « les plus aimés du peuple » est battu en brèche.

      Par contrecoup le président Macron retrouve une légitimité incontestable pour autant qu’elle ait été contestée. 



      • C'est Nabum C’est Nabum 29 juin 13:39

        @bernard29

        La brèche est ouverte pour tous y compris pour la canaille en chef


      • bernard29 bernard29 29 juin 15:19

        @C’est Nabum

        il ne vous reste plus que le fiel et les aigreurs d’estomac comme arguments.


      • C'est Nabum C’est Nabum 29 juin 18:18

        @bernard29

        J’en suis capable


      • caillou14 rita 29 juin 10:41

        A quand le vote obligatoire ?

        Raz de marée des « bobos » verts !

        Larem en déconfiture sauf pour le premier sinistre ayant trouver son « Havre » de paix pour sa retraite ?


        • C'est Nabum C’est Nabum 29 juin 13:38

          @rita

          Peut-on rendre obligatoire ce qui est illusoire ?


        • DACH 30 juin 14:56

          @C’est Nabum=rendre le vote obligatoire c’est manifestement poser une démarche totalitaire. Il serait plus judicieux d’étudier la faisabilité de ceci : tout votant se voit attribuer une réduction fiscale de 100€, et s’il ne paye pas d’impôts sur le revenu, il encaissera la somme l’année fiscale suivant. Le pouvoir de l’argent est moins délétère que celui de l’épée !!!


        • foufouille foufouille 30 juin 15:03

          @DACH

          des tickets restaurants seraient plus réaliste car tout le monde peut les utiliser.

          une réduction d’impôts est incompatible avec le minimum vieillesse, etc.



          • jymb 29 juin 13:21

            @Mélusine ou la Robe de Saphir.
            J’ai bien ri en visionnant cette propagande caricaturale, pseudo décroissante mais réalisée avec une technologie de haut vol, technologie dont ne disposent pas 99 % des humbles bouseux et laborieux qui prennent leur clio diesel pour se lever le c...le matin, se saigner pour les impôts, taxes et amendes qui serviront à subventionner des assocs de donneurs de leçons 


          • C'est Nabum C’est Nabum 29 juin 13:38

            @Mélusine ou la Robe de Saphir.

            Merci


          • vesjem vesjem 29 juin 20:21

            @Mélusine ou la Robe de Saphir.

            « on n’était pas là lorsque... »

            mais si « on » avait été là, çà aurait été pareil
            quel bla-bla !


          • McGurk McGurk 29 juin 13:13

            La démocratie « locale » est la preuve que la démocratie à grande échelle (nationale) ne fonctionne pas.

            Le but n’est certainement pas de proposer un avenir au citoyen mais de remporter le premier prix. La politique locale est aussi corrompue que les grands partis politiques.

            Tant qu’on ne remettra pas en question le procédé et la manière de faire, les taux d’abstention seront de plus en plus élevés et la représentation ne fonctionnera pas.

            Tant que la représentation se heurtera aux objectifs personnels des représentants, il n’y aura pas de démocratie.

            Dans mon département, le renouvellement des têtes est faible car ceux qui ont goûté au pouvoir en redemandent et son généralement élus (ou alors c’est le même programme). En plus du fait qu’il n’y a que la droite qui y est élue.


            • C'est Nabum C’est Nabum 29 juin 13:37

              @McGurk

              La démocratie a été confisquée par les partis et quelques notables
              Ce n’est qu’une question de fric et d’influence
              Le débat n’existe pas, seule la bataille d’image fait rage chez des gens justement enragés


            • Le421 Le421 29 juin 18:58

              Si les élections devaient changer quelque chose, il y a longtemps que ce serait interdit !!


              • C'est Nabum C’est Nabum 29 juin 20:54

                @Le421

                On pourrait jouer les postes aux dés


              • Iris Iris 30 juin 10:15

                @C’est Nabum

                On aurait de meilleures chances de bien tomber.


              • C'est Nabum C’est Nabum 30 juin 11:38

                @Iris

                Je crois infiniment aux vertus du tirage au sort


              • vesjem vesjem 29 juin 20:24

                c’est à une loi rocard, progressiste en chef, qu’on a eu droit à ce système : une majorité obligatoire au premier

                le vote du président , guère mieux


                • C'est Nabum C’est Nabum 29 juin 20:55

                  @vesjem

                  L’absence de proportionnelle véritable conduit ce pays dans l’impasse et la morgue de quelques partis qui ne savent pas mettre d’eau dans leur vin


                • Le421 Le421 29 juin 21:12

                  @C’est Nabum
                  Limitation du nombre de mandats successifs.
                  Référendum révocatoire.
                  Ça calmerait quelques velléités de corruption à long terme.
                  Sarlat va manger son sixième mandat de De Peretti !!
                  36 ans, la stabilité en Périgord.
                  C’est con, dans quelques années, il va finir en lambeaux...
                  Les services municipaux sont tellement serviles qu’ils sont capables de déplacer le bureau du maire à l’EHPAD !!


                • C'est Nabum C’est Nabum 29 juin 22:33

                  @Le421

                  Je suis plus extrémiste
                  Mandat unique
                  Un seul au cours de son existence
                  Il faut savoir choisir


                • vesjem vesjem 29 juin 23:41

                  @C’est Nabum
                  La 4ème république, fut une courte période marquée par un renouvellement fréquent du « personnel » politique ; le tout dans une ambiance de concertations et de compromis
                  Le grand charles, sans doute influencé par debré, y a remédié par la constitution de la 5ème, dont les dérives nous sont flagrantes aujourd’hui ; on commence à la décrire comme une « monarchie républicaine », où les débats politiques ont été quasiment supprimés ;
                  on parle pour ne rien dire car les projets de loi sont déjà ficelés par bruxelles et verrouillés par l’exécutif
                  Plus aucun compromis, tout comme pour les politiques municipales ou régionales
                  La population avale aux forceps, jusqu’à l’indigestion, des règlements , directives, lois de plus en plus imbuvables, avec la bénédiction du « saint Graal » de la légitimité.
                  tout a une fin, et le balancier de l’histoire fera sont œuvre


                • vesjem vesjem 29 juin 23:43

                  @C’est Nabum
                  mandat unique peut signifier aussi : je me dépêche de faire toutes mes conneries si je veux


                • altaos 29 juin 22:50

                  a Rita

                  son havre de paix ,il ne le trouvera qu’en taule cette raclure adepte du rétrovil

                  faut -il ètre abruti à ce point pour voter ça , sauf à faire partie des 10% de priviligiés

                  c’est vrai qu’en 44 ils ont crié vive la liberté en se prenant 9000 tonnes de bombes sur la gueule ; merci qui ?


                  • Old Dan Old Dan 30 juin 04:16

                    D’accord pour la vulgarité pré-électorale...

                    Sur l’abstention, une autre hypothèse (partielle) : Le changement d’électorat, plus jeune, plus au fait de l’actualité vers un autre futur, et peu croyante envers les institutions actuelles...

                    L’annonce d’une « vague verte » aurait-elle découragé les vieux climatosceptiques comme on en trouve encore sur ce site de retraités ? Ou ceux-ci ont-ils compris que les dés sont (enfin) jetés, même si ça ne résous rien de ce qui nous attend ?


                    • chantecler chantecler 30 juin 06:25

                      @Old Dan
                      Il faudrait définir ce que vous appelez les climatosceptiques .
                      Pour moi c’est une notion vague : comme les populistes , comme les libéraux etc, etc ...


                    • Old Dan Old Dan 30 juin 07:52

                      @chantecler
                      D’accord, vous avez raison, y’a des mots qui tuent !
                      Mais j’ai voulu faire (trop ?) court.
                      En 2020, lire des tas de contre-vérités à propos de ce qui se passe en vrai (et en vécu) encaisser sans broncher de inepties ou des fakes énormes...
                      Même avec une marge de tolérance et de liberté de penser, ça gonfle, héhé !


                    • Iris Iris 30 juin 10:33

                      @Old Dan

                      L’abstention comme mode de protestation est vraiment une plaie. Les djeuns vont finir dépouillés et diront comme les vieux cons : « ouin, s’était mieux avant »


                    • Old Dan Old Dan 30 juin 11:05

                      @Iris
                      Oui, sans aucun doute : « C’était mieux avant »...mais à quel prix ?
                      Les djeuns doivent-ils payer une ardoise d’insouciance en plus d’assurer leur propre existence ?
                      Pour eux (ceux que je connais) l’abstention n’est même pas un mode de protestation. Ils sont parfaitement informés de ce qui les menace et ne croient plus trop en un avenir via les institutions actuelles. Ex : Le lobbying légalisé pour que rien ne change en est l’expression la plus visible depuis 30 ans, etc...
                      Il tentent (+ ou -) d’autres stratégies comme ils peuvent,avec les moyens et les connaissances que leur propose la technologie moderne (comme nous l’avons fait après la dernière guerre ?)
                      A notre avis, la seule possibilité n’est-ce pas de ne pas leur nuire et de les aider ?...
                      (Vaste programme. C’est pas l’endroit pour préciser...)


                    • JC_Lavau JC_Lavau 30 juin 11:21

                      @Old Dan. Tandis que la crédulité, miam !


                    • vesjem vesjem 30 juin 11:41

                      @Old Dan
                      ne fais pas de communautarisme inter-générationnel, n’est pas rationnel ; un gôchiasse dirait même plutôt raciiste même !
                      Alors, moi, qui n’ai que 25 ans, je soutiens qu’il y a de nombreux climato-septiques, qui, comme le fait une fosse, se remplit sans rechigner d’un tas de saletés vomies par les merdias


                    • Iris Iris 30 juin 12:15

                      @Old Dan

                      Je suis bien d’accord, il faut les aider dans leurs démarches alternatives, mais aussi les convaincre de voter, sinon ça va finir avec des tarés qui effacerons ce qui reste de démocratie. Je pense aussi qu’il faut aussi les convaincre de ne pas complètement sortir du cadre actuel, sinon ils finissent par faire des conneries, et mettre leur vies et celles de leurs proches en danger.
                      PS : Pour l’ardoise d’insouciance, il faudrait pas généraliser, et puis chaque génération laisse une ardoise. Je n’arrive pas à culpabiliser.


                    • Old Dan Old Dan 30 juin 13:20

                      @Iris
                      ... les convaincre de voter ! Bien sûr, tant qu’on reste ds les institutions actuelles, l’abstention faisant le lit des extrêmes. Et la (vraie) démocratie est en danger réel. Mais là, les jeunes ont des arguments... imparables !
                      Ils espèrent un effet d’exemplarité qui fassent bouger les choses (les politiciens d’abord)) et une « prise de conscience » qui ne soit pas que générationnelle...

                      Sortir du cadre actuel ? Ils en profitent maintenant sans perspectives de le faire durer : Ils ont des smartphones... de 10 ans où ils échangent des graines bio pour permaculture. Certains placent leur fric ds le coopératif, etc...
                      En gros, ils remettent nos routines et notre prudence-pépère en question avec la créativité que stimule l’émulation de groupe.

                      Quant à faire des conneries... Euh ! Là, je dois la fermer !

                      [ Bien sûr qu’il ne faut ni généraliser, ni culpabiliser de les avoir mis au monde à l’ère de la pilule ? Ne sont-ils pas une chance, héhé ? ]


                    • Iris Iris 30 juin 20:20

                      @Old Dan

                      Ils espèrent un effet d’exemplarité qui fassent bouger les choses (les politiciens d’abord)) et une « prise de conscience » qui ne soit pas que générationnelle... 

                      Justement faut pas les laisser trop espérer !
                       

                       ils remettent nos routines et notre prudence-pépère


                      Et ils ont entièrement raison ! Moi ça m’a un peu secoué quand même, alors j’essaye juste de les persuader de prendre un minimum d’assurance et de prendre soin de leur santé. Vous savez surement que la sécurité dans les milieux agricoles c’est pas trop la priorité.
                       

                      Ne sont-ils pas une chance, héhé ?


                      Une chance bien sur, un fardeau parfois, et pas de regrets  smiley

                    • DACH 30 juin 14:51

                      Nabum="par la grâce d’une prime majoritaire"= sans majorité claire aucune gouvernance ne fonctionne. Le temps des palabres c’est avant le match, après il faut être capable de prendre des décisions. Dans votre analyse descriptive vous ne donnez aucun exemple qui servirait vos affirmations ! Vous enfermez 2 êtres humains dans une pièce, au bout de 3 heures il en ressort 3 opinions !!! Il y a des raisons de penser, démonstrations possibles, qu’un des camps s’est montré plus digne que les 2 autres, et s’est éloigné de cet état d’esprit de courtisan qu’on rencontre à Paris et ailleurs, dont à Orléans.


                      • C'est Nabum C’est Nabum 30 juin 15:07

                        @DACH

                        Pas claire mais assommante
                        La nuance s’impose


                      • DACH 30 juin 15:37

                        @C’est Nabum= assommante si médiocrité et courtisans ! la nuance s’impose ! Autrement, un chef c’est une équipe et des choix assumés. Didier Daurat avec les Mermoz, Duillaumet et St Ex, Didier Deschamps, ou celle de 1998...Mendès France, Pinay, Pompidou, l’équipe qui était avec Churchill, sans parler de de Gaulle, mais en 45 le général Billote nous avait confié.... Alors une majorité avec SG sera sans aucun doute plus libre et inventive que les 2 autres.


                      • DACH 30 juin 14:56

                        @C’est Nabum=rendre le vote obligatoire c’est manifestement poser une démarche totalitaire. Il serait plus judicieux d’étudier la faisabilité de ceci : tout votant se voit attribuer une réduction fiscale de 100€, et s’il ne paye pas d’impôts sur le revenu, il encaissera la somme l’année fiscale suivant. Le pouvoir de l’argent est moins délétère que celui de l’épée !!!

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité