• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Citoyenneté > Fête nationale : cinq ans plus tard…

Fête nationale : cinq ans plus tard…

« Alors que la science nous offre les moyens de nous protéger, nous devons les utiliser avec confiance dans la raison et dans le progrès. Pour nous protéger et pour notre unité, nous devons aller vers la vaccination de tous les Français, car c’est le seul chemin vers le retour à la vie normale. (…) Et j’appelle solennellement tous nos concitoyens non-vaccinés à aller se faire vacciner dès aujourd’hui au plus vite. » (Emmanuel Macron, le 12 juillet 2021).

Il y a cinq ans exactement, le 14 juillet 2016 vers 22 heures 30, à l’issue du feu d’artifice, quatre-vingt-six personnes innocentes, venues faire la fête ou simplement de sortie sur la Promenade des Anglais, ont trouvé la mort dans un terrible attentat au camion bélier.

Double symbole, le jour de la fête de notre République et un lieu de détente et de convivialité, les circonstances ont durablement marqué le pays et aussi la ville de Nice qui a été touchée une seconde fois par le terrorisme islamiste aveugle le 29 octobre 2020 avec l’assassinat de trois autres personnes à la Basilique Notre-Dame de Nice.

Cinq ans plus tard, c’est à la fois court et très long. La France et le monde ont considérablement changé de contexte. En 2016, le quinquennat de François Hollande n’en finissait pas de s’étirer sans cap ni but, dans un contexte international plutôt heureux, de croissance économique. En 2021, nous sommes à la fin d’un autre quinquennat, mais celui-ci beaucoup plus "capé", d’un homme, Emmanuel Macron, qui a dû courageusement relever le défi d’une catastrophe mondiale durable, la pandémie de covid-19.

D’un côté, un Président épuisé, à la gouvernance poussive, qui répondait à la traditionnelle interview du 14 juillet pour ne rien dire, et de l’autre côté, un Président en chef de guerre, prêt à en découdre pour la prochaine année électorale, donnant un sens à son action, et ne tergiversant pas pour protéger non seulement la santé des Français mais aussi leur vie économique, sociale, culturelle et sportive.

Son allocution du 12 juillet 2021, prononcée hors du Palais de l’Élysée, devant la Tour Eiffel, cadre habituel des festivités de la fête nationale (concert et feu d’artifice), était combative. L’objectif d’Emmanuel Macron était clair : la quatrième vague arrive avec l’émergence hégémonique du variant delta, et pour éviter le confinement, le seul moyen est une protection vaccinale de toute la population. En prenant des mesures coercitives très contraignantes, surtout en période de vacances estivales, avec l’obligation d’un passe sanitaire dans les restaurants, les centres commerciaux, les transports en commun pour un trajet long, etc., Emmanuel Macron a privilégié l’efficacité au ménagement d’une certaine catégorie de personnes appelées antivaccins qui ne représentent pas beaucoup de monde dans la pensée politique.

_yartiMacron2021071204

Le Président de la République ne souhaitait pas avoir une rentrée marquée par un retour de l’épidémie, un nouveau reconfinement et l’étouffement d’une reprise économique qui s’amorçait depuis quelques semaines. Par un succès rapide de la recherche scientifique, l’humanité a la parade pour en finir à moyen terme avec cette saleté de maladie qu’est le covid-19, qui a provoqué la mort de plus de 4 millions de personnes dans le monde. Cette parade, ce sont les vaccins, très efficaces tant sur la forme sévère que sur les capacités de transmission du virus. En utilisant la méthode forte, Emmanuel Macron veut accélérer le processus de vaccination dont la lenteur ne s’explique plus autrement que par la procrastination, la négligence, l’indifférence, l’hésitation voire la peur de personnes pas encore vaccinées, alors que nous avons maintenant assez de doses à distribuer et injecter (gratuitement) à toute la population.

À l’Assemblée Nationale, ce 13 juillet 2021, le Premier Ministre Jean Castex a justifié les mesures présidentielles : « Nous avons très longtemps privilégié l’incitation, et nous continuons de le faire, parce que nous avons toujours cru dans le sens des responsabilités de nos concitoyens. (…) Cependant, nous devons, à un moment donné, prendre nos responsabilités pour que nous retrouvions tous non pas des contraintes supplémentaires, mais, au contraire, de la sécurité et de la liberté. ».

Le Ministre des Solidarités et de la Santé Olivier Véran également : « Le passe sanitaire est un passe pour la liberté. Au fond, j’ai envie de dire aux Français que s’ils sont vaccinés, leur vie ne changera pas puisque ce passe sanitaire nous permettra, si la situation sanitaire devait se dégrader, de ne plus confiner le pays. En tout cas, c’est ce que nous souhaitons tous, et nous nous donnons tous les moyens, à un stade précoce de départ épidémique, d’une nouvelle vague potentielle pour préserver l’ensemble des activités économiques, culturelles, sportives, sociales et éducatives pendant les semaines et les mois à venir. ».

L’opposition a beau jeu de reprocher au gouvernement sa manière cavalière de prendre ses responsabilités, mais on reprochera toujours au gouvernement ce genre de mesures difficiles à prendre, et l’on imagine mal un François Hollande avoir un tel courage. Qui aurait mieux fait qu’Emmanuel Macron ?

En tout cas, les heures qui ont suivi l’allocution présidentielle ont montré qu’Emmanuel Macron a eu raison d’aller dans ce sens : le site de rendez-vous médicaux Doctolib a été pris d’assaut, jusqu’à 20 000 prises de rendez-vous par minute ! et les vingt-quatre heures qui ont suivi l’allocution présidentielle ont vu se fixer 1,95 million de rendez-vous vaccinaux. C’est le double de la journée du 10 mai 2021, jour à partir duquel toute la population pouvait se faire vacciner.

On pourra regretter cet état de fait : le suivisme des Français qui ont tardé à se faire vacciner et ont finalement décidé de le faire après les mesures radicales prises par le Président de la République. Mais on pourra aussi regretter que ceux-ci, pas opposés vraiment mais plutôt attentistes ou négligents, ne se soient pas fait vacciner plus tôt.

On reproche à Emmanuel Macron son autoritarisme et même son infantilisme vis-à-vis des Français, mais il faut bien avouer que beaucoup se comportent comme des enfants et attendent de leur "chef", du chef de la nation, qu’il leur dise ce qu’ils doivent faire. On l’a déjà remarqué lors des précédents confinements, dont les mesures étaient à peine plus strictes que l’avant confinement, mais qui, par une sorte de gravité nouvelle, ont donné conscience aux Français de faire plus attention, et là encore, l’efficacité était au rendez-vous.

En un jour, Emmanuel Macron a fait augmenter de 6% la couverture vaccinale ! Sur France 2, ce 13 juillet 2021, Olivier Véran faisait remarquer que c’était des personnes hospitalisées en moins, et des morts en moins. Les Français, hélas, sont un peuple raisonnable qui n’avance qu’au bâton et à la carotte. Il est volontiers râleur et rebelle, mais sait où est la sagesse, et il a besoin qu’on l’y incite avec insistance. Il suffit de se rappeler en 2002 les effets de l’installation des radars automatiques. À part quelques chauffards qui, de toute façon, n’entendront jamais raison, au même titre que ce très petit groupe quasi-sectaire de complotistes antivaccin, pour lesquels il n’y a pas grand-chose à faire, la très large majorité des Français est prête à rejoindre le camp de la raison, celui de la vaccination tout comme celui de la conduite douce afin de préserver des vies humaines.

On peut le regretter, mais l’essentiel est de le savoir et d’agir en conséquence. C’était d’ailleurs la leçon de De Gaulle dès son discours de Bayeux il y a soixante-quinze ans, le 16 juin 1946, quand il expliquait : « Soyons assez lucides et assez forts pour nous donner et pour observer des règles de vie nationale qui tendent à nous rassembler quand, sans relâche, nous sommes portés à nous diviser contre nous-mêmes ! Toute notre histoire, c’est l’alternance des immenses douleurs d’un peuple dispersé et des fécondes grandeurs d’une nation libre groupée sous l’égide d’un État fort. ».

C’est pourquoi il faut un exécutif prêt à prendre des mesures fortes, fortes mais raisonnables, qui soient efficaces, et qui seront d’ailleurs suivies par une majorité de Français qui aspirent à la protection de leur cadre de vie. Emmanuel Macron incarne par excellence cet État fort évoqué par De Gaulle. Regardez bien le paysage politique actuel et demandez-vous qui, à part Emmanuel Macron, lui-même en fonction, serait capable de prendre de telles mesures courageuses, loin de toute gouvernance molle, qu’elle que soit son origine partisane initiale.


Aussi sur le blog.

Sylvain Rakotoarison (14 juillet 2021)
http://www.rakotoarison.eu


Pour aller plus loin :
Fête nationale : cinq ans plus tard…
14 juillet : le risque de la démocratie absolue !
L’insupportable complotisme de Mélenchon.
L’attentat contre le pape Jean-Paul II.
50 ans après Charlie Hebdo, toujours la liberté de la presse en question.
Samuel Paty : faire des républicains.
Samuel Paty : les enseignants sont nos héros.
Discours du Président Emmanuel Macron le 2 octobre 2020 aux Mureaux sur le séparatisme (texte intégral et vidéo).
Polémiques indécentes sur la libération de Sophie Pétronin.
10 ans après la loi anti-burqa, la loi masque-obligatoire.
Charlie Hebdo : mortelle indifférence.
Charlie Hebdo en 2015.
Islamo-gauchisme : le voile à l’Assemblée, pour ou contre ?
5 ans de Soumission.
Mosquée de Bayonne : non assistance à peuple en danger ?
La société de vigilance.
N’oublions pas le sacrifice du colonel Arnaud Beltrame !
Strasbourg : la France, du jaune au noir.
Beyrouth, il y a trente-cinq ans.
Alain Juppé et le terrorisme.
Jean Moulin.
La France d’Arnaud Beltrame.
Discours du Président Emmanuel Macron aux Invalides le 28 mars 2018 (texte intégral).
La gendarmerie nationale.
Arnaud Beltrame, la foi et la République.
Que faire des djihadistes français en Syrie ?
L’attentat du Super U de Trèbes le 23 mars 2018.
Les attentats de Barcelone et de Cambrils (17 et 18 août 2017).
Daech : toujours la guerre.
Les attentats du 11 septembre 2001.
L’attentat de Manchester du 22 mai 2017.
L’attentat de Berlin du 19 décembre 2016.
L’unité nationale.
L'assassinat du père Jacques Hamel.
Vous avez dit amalgame ?
L'attentat de Nice du 14 juillet 2016.
L'attentat d'Orlando du 12 juin 2016.
L'assassinat de Christina Grimmie.
Les valeurs républicaines.
Les assassinats de Merah (mars 2012).
Les attentats contre "Charlie-Hebdo" (janvier 2015).
Les attentats de Paris du 13 novembre 2015.
Les attentats de Bruxelles du 22 mars 2016.
Daech.
La vie humaine.
La laïcité.
Le patriotisme.

_yartiNiceB04
 


Moyenne des avis sur cet article :  1/5   (18 votes)




Réagissez à l'article

22 réactions à cet article    


  • phan 14 juillet 17:06

    « Salut, c’est l’infirmière…. Je rends ma blouse »


    • Gégène Gégène 14 juillet 17:12

      @phan

      bon débarras smiley


    • phan 14 juillet 17:37

      @Gégène
      Salut, c’est le Président ... je suis vacciné !


    • amiaplacidus amiaplacidus 14 juillet 19:02

      @phan

      Combien d’injections ? Sans doute bien plus que deux.


    • xana 14 juillet 19:13

      @l’auteur

      Radio Paris ment
      Radio Paris ment
      Radio paris est allemand

      Rakoto ment
      Rakoto ment
      ....


    • sirocco sirocco 14 juillet 19:45

      @phan
      « Salut, c’est le Président ... je suis vacciné ! »

      Au sérum physiologique ?... Ça compte pas !


    • phan 14 juillet 21:29

      @sirocco
      Salut , c’est le Directeur Général de la Santé, je rends ma voiture de fonction pour prendre le poste de Directeur Général des Pompes Funèbres.


    • Occitan Occitan 15 juillet 11:02

      @amiaplacidus
      Certainement. Mais celles-la elles se font plus bas dans le dos.


    • zygzornifle zygzornifle 15 juillet 12:42

      @sirocco

      Salut, c’est le Président ... je suis vacciné ! 

      C’est Benalla qui lui a fait des injections de spermatozoïdes bien frétillants ....


    • ETTORE ETTORE 15 juillet 14:11

      @sirocco


      @phan
      « Salut, c’est le Président ... je suis vacciné ! »

      Au sérum physiologique ?... Ça compte pas !

      A la blanche colombienne !
      Je vous vois tous en rose ! Et Brizitte à 13 ans !



      • xana 14 juillet 19:14

        @phan
        Ben c’est normal. Dans les camps il y a toujours des kapos...


      • sirocco sirocco 14 juillet 19:51

        @phan

        Donc ceux qui seront chargés de contrôler les non-vaxxinés seront potentiellement extrêmement dangereux pour ces gens qu’ils contrôlent ...

        Mais dans quel monde vit-on ?


      • phan 14 juillet 21:34

        @sirocco
        Manifestations partout en France contre le Pass Sanitaire : 16.000 manifestants selon les organisateurs, 32.000 selon la Police ...


      • devphil30 devphil30 15 juillet 07:38

        @phan
        Ils ne savent plus faire de division à la police voilà qu’ils gonflent les chiffres maintenant ..


      • pharmacien 16 juillet 17:32

        @phan c’est d’un cynisme remarquable !!!


      • Olivier Perriet Olivier Perriet 15 juillet 11:31

        Si le vaccin c’est super, alors le gouvernement doit l’imposer. Ce serait plus simple que d’alterner des publicités cul-cul, et des messages incohérents d’une semaine à l’autre.

        La pédogogie, en médecine, et le libre arbitre du malade, ça a toujours été limité : quand vous avez un cancer, votre seule liberté c’est de guérir.

        Présenter un laisser-passer sans cesse n’est aucunement un retour à la normale. Le décider pour dans 15 jours alors qu’il faut 40 jours pour faire tout c’est débile.

        Par contre pour les personnels médicaux, on laisse 2 mois. Si je veux aller visiter mamy en maison de retraite je me fais vacciner, mais pas si j’y travaille ?

        Encore absurde.


        • zygzornifle zygzornifle 15 juillet 12:48

          Véran : Le passe sanitaire est un passe pour la liberté...


          Alors qu’il y a 1 an et demi il expliquait que le masque ne servait a rien et était même dangereux....

          Comment croire ce plouc sois disant « mes deux seins » se gargarisant de mensonges et qui a l’heure actuelle devrait croupir en prison ....

           


          • jymb 15 juillet 13:21

            Citer les radars...il faut oser

            La première chose qui a cramé comme symbole de l’inacceptable, de l’odieux, de l’état voleur, menteur et manipulateur lors de l’épisode gilets jaunes ce sont les radars

            L’auteur aurait vraisemblablement accepté le mur de Berlin ou l’apartheid car établis depuis des années et raisonnablement tolérables en rampant souplement devant ses maîtres ... Les français courageux non ! 


            • ETTORE ETTORE 15 juillet 14:18

              Rât KotO

              Dites vous devez avoir la fièvre aphteuse vous, non ?

              Parce que à force de lécher les parties molles de votre gourou Poudré baffé et SSzifié, elle doit gonfler de volume ?

              Je ne peux même pas imaginer que vous soyez une « IA », parce que cela résiste trop peu à l’humidité, ce genre d’appareil !

              Alors si vraiment vous êtes humains ( à quelque chose près) comment vous faites pour être aussi abject envers vos concitoyens ?

              Vous êtes sous opioïdes ? Perfusé en continu ?

              En fait, je vous plains ! Voyez qu’on peut avoir des sentiments pour des amibes présidentiels !


              • Mohammed MADJOUR Mohammed MADJOUR 15 juillet 16:32

                Sylvain, vous êtes passé Maître de la Désinformation sur Agoravox...

                « FRANÇAIS » : QU’ATTENDEZ-VOUS POUR 2022 ? Très problématique et difficile changement... https://facebook.com/notes/34837535 

                https://web.facebook.com/notes/348375353160594?_rdc=1&_rdr


                3160594



                • pharmacien 16 juillet 17:33

                  moyenne 1/5 17 votes. tout est dit !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité




Palmarès



Publicité