• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Citoyenneté > Fiers... fiers d’être français !

Fiers... fiers d’être français !

La TVA sociale revient sur le tapis. La TVA sociale est un nouveau mot très communicatif et incitatif car, en effet, qui oserait dire en France qu’il ne veut pas participer à l’effort social ? La pilule passera donc et c’est bien normal... Pas besoin d’être de gauche ou de droite pour aller vers une évidence mathématique !

Je résume pour que ce soit clair : c’est uniquement une augmentation de la TVA actuelle. Voilà donc une augmentation d’un impôt payé par tous les citoyens et touristes.

L’histoire de cette TVA qu’on nous enseigne dans les amphis ? Taxe sur la valeur ajoutée. C’est-à-dire qu’à l’origine cette taxe était destinée aux circuits de production ... Elle en a fait du chemin cette taxe-là ! Juteuse, elle a vite été étendue au commerce de détail par notre bien aimé Giscard.

Le terme utilisé est marketing et fait mouche dans une campagne de communication : n’avons-nous pas accepté en son temps le magnifique principe de la contribution sociale généralisée ? Moi ... ? « Fier d’être français et donc avec un mot comme ça je paie ! »

Bon ... Maintenant qu’on a bien compris qu’on nous prenait pour des idiots ... Sommes-nous contre ?
Bien sûr que non !

La grande première raison est que sur beaucoup de produits nous sommes aujourd’hui à 19,6%, mais rappelons que nous sommes montés à 20,6% en 95 avec Chirac comme président (eh oui ! Chirac avait déjà vu le problème), puis redescendus en 2000 à 19,6% avec JOSPIN qui en avait fait la promesse et qui se devait de dire aux Français qu’ils vivraient mieux avec cela ! Il l’a fait et a dû, compte tenu de ses dépenses, s’en mordre les doigts : « Putain de Français ! et maintenant ? Comment je fais ? Pourquoi pas aller me faire oublier dans l’Ïle de Ré ? »

Donc si cette TVA a été plus chère, on peut imaginer y revenir sans problème grave...

Mais à quoi servira-t-elle ? A faire entrer plus d’argent dans les caisses de l’Etat ? Non.

A tenter d’équilibrer avec une baisse urgente et utile des charges qui pèsent sur les entreprises... Buts recherchés et financièrement prouvés car existant dans d’autres pays : augmentation du nombre des emplois et augmentation du pouvoir d’achat des ménages.

Une parenthèse tout de même ... et souriez, cette TVA, en plus de nous, plus de 70 millions de touristes qui viennent ici chaque année vont la régler. Imaginez le nombre de tours Eiffel en plastique vendues et fabriquées en Asie alors que cette population est devenue le premier visiteur de notre pays !
Par extension donc... Imaginez que notre sécu sera partiellement payée par des étrangers !

Plus sérieusement. La baisse des charges sur les salaires est urgente et fondamentale et, concrètement, on ne peut pas continuer à taxer abusivement le revenu du travail car le résultat est là : on a diminué la valeur travail ...

Beaucoup sont chez eux avec des allocations ou indemnités de chômage. On sait même que les Rmistes en France sont les plus aisés d’Europe et qu’ils le resteront tant qu’ils ne paieront rien ...Pourquoi iraient-ils se mettre au travail ?

Alors voilà ...
Pourquoi ne pas demander à chacun de faire un relevé de ce qu’il consomme, donc de sa participation à la TVA, pour lui accorder des droits et définir ses impôts IR ? Un désastre et une montagne de papiers et justificatifs à donner ? Mais non, si on le veut : une carte d’identité ou de famille qu’on passe dans un lecteur code barre indépendamment du mode de paiement que les Français veulent choisir, pour la consommation courante et les travaux.. Cela déterminerait avec les autres prélèvements nos cotisations, et donc nos droits. Puisque de toutes façons, en France, tous les prélèvements font « pot commun » ( ce qui n’est pas un mal du moins au niveau social car cela fait de nous un pays réactif vis-à-vis des conditions de vie ).

Mais savoir qui cotise en TVA et accorder des droits en fonction aussi de cela ce serait ennuyeux ... On empêcherait le travail au noir et les fraudes, au nom de la liberté...

Serait-on alors encore fiers d’être français ?

Sacré paradoxe... Mais ne dit-on pas que notre différence fait aussi notre richesse ? Le problème est de savoir jusqu’à quand !

Quant à la droite et à Bayrou qui récupère... Pourquoi ne pas appeler un chat un chat ? Le Français ne craint pas les évidences, il se méfie de la démagogie !
On croyait que les politiques l’avaient compris ... C’est raté !


Moyenne des avis sur cet article :  1.89/5   (108 votes)




Réagissez à l'article

46 réactions à cet article    


  • guillaume (---.---.92.210) 26 mars 2007 12:29

    D’accord pour dire que la baisse des charges rendue possible par l’augmentation de la tva permettrait sans doute de relancer l’économie. Par contre je ne suis pas sur d’avoir bien saisi le sens de la fin de votre article : proposez vous vraiment que nos droits de citoyens soient modulés en fonction de notre contribution a la tva ? Cela me semble scandaleux pour deux raisons : tout d’abord dans un tel système une personne gagnant bien sa vie, et consommant donc beaucoup aurait plus de droits qu’une personne vivement chichement ? Ce n’est plus la peine d’avoir un service public alors ! Laissons donc les assurances privés s’occuper de nos retraites et les cliniques privées de notre santé. Et tant pis pour les pauvres, s’ils le sont c’est sans doute qu’ils n’ont pas été assez méritants... Le deuxième danger réside dans la l’enregistrement automatique de l’identité du consommateur a chaque achat que vous semblez préconiser : je n’ai pas envie que l’état sache ce que j’achète, cela prête le flanc a de nombreuses dérives a mon avis...


    • Alain (---.---.230.154) 26 mars 2007 13:11

      Mais non ... Comment fonctionne la CSG ?


    • (---.---.140.77) 26 mars 2007 22:49

      «  »Beaucoup sont chez eux avec des allocations ou indemnités de chômage. On sait même que les Rmistes en France sont les plus aisés d’Europe et qu’ils le resteront tant qu’ils ne paieront rien ...Pourquoi iraient-ils se mettre au travail ?«  »"

      Comment peut-on écrire de telles assertions !!!

      Parce que c’est vrai tous ces fainéants de chômeurs et RMistes se complaisent grassement dans la luxure avec environ 400 € par mois !

      C’est avec de tels clichés qu’un dénommé SarkoPen entretient peur et haine dans ce pays depuis des années !!!

      Réveillez-vous peuple de France !!!


    • Dreik (---.---.82.106) 26 mars 2007 12:36

      « On sait même que les Rmistes en France sont les plus aisés d’Europe ... »

      Oui on sait aussi qu’un smicard français gagne plus qu’un chinois et alors ?!

      Je trouve insupportable ces déclarations, saupoudrées généreusement de malhonnêteté intellectuelle et nauséabonde, qui voudraient nous faire croire qu’un Rmisste en France est un nanti, doublé d’un feignant (allez, lâchons-nous un peu, disons tout haut ce que tout le monde pense tout bas, hein ?!).

      À ce titre donc il se complairait à vivre dans une oisiveté décadente, et le pire dans tout ca, aux crochets des vrais citoyens français, ceux qui se lèvent tôt le matin et qui paient des impôts, n’est-ce pas ?!

      Ah oui j’oubliais, je suis un Rmisste de 38 ans, SDF et Bac +2, et je suis prêt à échanger, ma situation privilégiée avec la vôtre, quand vous voulez ;)


      • Calmos (---.---.210.121) 26 mars 2007 20:54

        Dreik

        Je « compatis » sur ta situation :

        « Rmiste à 38 ans, Sdf avec un bac +2 »

        Tu aurais du ajouter que tu es noir de confession Juive mesurant 1m58 ; pour etre crédible !!!!


      • (---.---.140.77) 26 mars 2007 22:52

        Toujours aussi craignos le calmos !!!!


      • Gasty Gasty 26 mars 2007 12:47

        Plus sérieusement. La baisse des charges sur les salaires est urgente et fondamentale et, concrètement, on ne peut pas continuer à taxer abusivement le revenu du travail car le résultat est là : on a diminué la valeur travail ...

        C’est pas la peine de parler de TVA pour faire passer votre message.


        • Alain (---.---.230.154) 26 mars 2007 13:06

          si ... il faut parler d’une possible hausse de la TVA pour compenser une baisse du revenu des charges entreprises. pourquoi le cacher ?


        • Gasty Gasty 26 mars 2007 13:20

          Là, c’est nettement plus clair !


        • Olivier Bonnet Olivier Bonnet 26 mars 2007 14:31

          La TVA, impôt indirect, est par essence injuste : le riche et le pauvre l’acquittent de la même manière, sauf qu’elle pèse bien plus lourd dans le budget du second. Une évidence ? Certes, mais je regrette qu’elle ne soit pas rappelée dans cet article.

          Je récuse également la phrase « On sait même que les Rmistes en France sont les plus aisés d’Europe et qu’ils le resteront tant qu’ils ne paieront rien ...Pourquoi iraient-ils se mettre au travail ? », digne du Point. Que l’auteur vive avec le RMI et l’on verra s’il trouve que ce revenu est suffisant.


        • dbug 26 mars 2007 14:47

          Certes la TVA est théoriquement injuste au niveau du consommateur moyen, mais augmenter la tva de 19.6 a 20.6 ne fait pas de différence pour une personne peu fortunée :

          Elle va acheter sa baguette, son essence, son tabac, ses legumes et sa viande toujours au même prix et payer un loyer identique ...

          Ce qui est important, c’est que le quotidien ne change pas. Ceux qui consomment le plus sont plus taxés car ils ont plus les moyens de consommer aussi ...


        • MarcDS (---.---.166.146) 26 mars 2007 13:24

          Comment cataloguer cet article : au rayon de l’ironie ou des élucubrations ? L’existence du doute en montre déjà la mauvaise construction ; ensuite je crains fort que la deuxième option soit la bonne. Juste un petit exemple, pour ne pas perdre trop de temps sur cette page : on se croirait revenu au début du XXe siècle aux USA, où les campagnes d’affichage poussaient les « bons » citoyens à consommer le plus possible, faisant allégrement l’amalgame entre citoyen et consommateur. On voit ce que cela donne aujourd’hui.


          • Internaute (---.---.1.5) 26 mars 2007 14:24

            Je n’ai pas bien compris votre analyse. La TVA n’est qu’un outil parmis d’autres pour remplir les caisses de l’Etat. Son taux n’a aucune importance, pas plus que les retenues sociales sur salaires ou l’impôt sur les sociétés. N’oublions pas une chose, c’est que les entreprises ne payent jamais d’impôt. Il n’y a que les individus qui en payent. Où que mettiez le point de récolte de l’impôt, que ce soit dans les radars automatiques, à la caisse du supermarché ou à la sortie des conseils d’administration ce sera toujours une personne qui payera.

            La seule discussion intéressante en matière d’impôt est la somme globale prélevée et les mesures à prendre pour diminuer les dépenses de l’Etat. Le reste, c’est une discussion à la Robin-de-bois...je vole les riches pour donner aux pauvres.


            • dbug 26 mars 2007 14:59

              Je n’ai pas bien compris non plus l’analyse, elle est un peu brouillonne, mais je ne vous suis pas non plus ...

              Les sociétés ne payent pas d’impot ?

              Un outil ne peut-il être meilleur qu’un autre ?

              Une TVA a 20% ou a 50% même combat ?

              Vous croyez que les revenus modestes se focalisent sur le % de prélèvement par rapport au PIB ?

              Savez vous que les revenus modestes sont ceux qui rapportent le plus a l’état ? Une hausse de 1% des impots sur les salaires < 2000 € génère plus d’argent que 10% sur le reste ...

              Bref vous me semblez encore plus a décalé que l’auteur elle même ...


            • Internaute (---.---.135.51) 26 mars 2007 16:51

              A part l’impôt sur les bénéfices les sociétés ne payent pas d’impôt. Elle sont collectrices d’impôt ce qui est bien différent. Par exemple on pourrait mettre toutes les charges patronales sur le compte du salarié en remontant le salaire brut pour que le net reste le même. Cela ne changerait pas d’un centime ni les revenus du salarié ni les coûts de l’entreprise et ne serait qu’une nouvelle façon de parler. Tout surcoût des entreprises qui ne sont pas répercutés sur les salariés ou sur les actionnaires le sont sur les clients. Taxer les fabricants de Yaourt et vous paierez plus cher le yaourt au supermarché.

              A dépense de l’Etat constante, que la TVA passe de 20% à 50% signifie seulement qu’il y a un allègement par ailleurs. Par exemple ou pourrait augmenter la TVA et diminuer les taxes sur l’essence.

              Dans un système ou la répartition des richesses fonctionne plutôt bien, la seule variable qui reste à ajuster est le budget de l’Etat et des collectivités locales. La régionalisation a créé des féodalités qui poussent à l’augmentation sans fin des impôts. Là où je vis, le président du Conseil Général est assis sur un butin représentant 4.000 euros par foyer et par an. C’est là-dedans qu’il faut faire des coupes sombres.


            • 19 (---.---.210.210) 26 mars 2007 21:12

              Des coupes sombres ? moi, je choisirais des coupes claires. 19 smiley


            • Fred (---.---.155.75) 27 mars 2007 08:42

              "A part l’impôt sur les bénéfices les sociétés ne payent pas d’impôt. Elle sont collectrices d’impôt ce qui est bien différent. Par exemple on pourrait mettre toutes les charges patronales sur le compte du salarié en remontant le salaire brut pour que le net reste le même. Cela ne changerait pas d’un centime ni les revenus du salarié ni les coûts de l’entreprise et ne serait qu’une nouvelle façon de parler. Tout surcoût des entreprises qui ne sont pas répercutés sur les salariés ou sur les actionnaires le sont sur les clients. Taxer les fabricants de Yaourt et vous paierez plus cher le yaourt au supermarché.

              A dépense de l’Etat constante, que la TVA passe de 20% à 50% signifie seulement qu’il y a un allègement par ailleurs. Par exemple ou pourrait augmenter la TVA et diminuer les taxes sur l’essence.

              Dans un système ou la répartition des richesses fonctionne plutôt bien, la seule variable qui reste à ajuster est le budget de l’Etat et des collectivités locales. La régionalisation a créé des féodalités qui poussent à l’augmentation sans fin des impôts. Là où je vis, le président du Conseil Général est assis sur un butin représentant 4.000 euros par foyer et par an. C’est là-dedans qu’il faut faire des coupes sombres."

              Il existe un impot sur les societes

              http://www.impots.gouv.fr/portal/dgi/public/professionnels.impot?pageId=prof_impot_societes&espId=2&impot=IS&sfid=50


            • nessoux (---.---.25.117) 26 mars 2007 15:15

              Cette mémé bac+2 nous assène quelques certitudes frappées au bon coin des évidences.

              Une analyse simpliste et un survol quasi-obscène de problèmes qui sont très sérieux.


              • Alain (---.---.230.154) 26 mars 2007 15:22

                qu’on soit d’accord ou pas : argumenter serait mieux.


              • LE CHAT LE CHAT 26 mars 2007 15:41

                Pourquoi ne pas appeler un chat un chat ?

                pas de problème pour moi , je suis fier d’être un chat !  smiley


                • Gasty Gasty 26 mars 2007 17:34

                  Je suis tout à fait d’accord avec « LE CHAT » !

                  M’enfin ....... ! chat veut dire quoi ça ?


                • Milla 26 mars 2007 15:57

                  @ l’auteure

                  Du producteur au consommateur la TVA est doublée...

                  Milla smiley


                  • Marie Pierre 26 mars 2007 23:39

                    @ Mila,

                    A nuancer tout de même, le premier maillon de la chaîne n’a pas une TVA équivalente à celle payée par le dernier. A fournit la matière première (TVA), B la transforme (TVA, mais pas sur le même prix), C la revend. Impossible à évaluer.


                  • (---.---.85.60) 26 mars 2007 16:01

                    Non la TVA n’est pas la même pour les pauvres que pour les riches. Par exemple vous ne payez pas la même TVA si vous mettez du saucisson sur votre tartine ou du caviar. De même si vous achetez une Clio ou une Rolls. Ceci dit, la baisse des charges sur les entreprises ne compensera jamais la différence du coût de la main d’oeuvre entre la France et la Chine par exemple. La seule chose qui puisse le faire ce sont les taxes à l’importation (des pays à très faible coût de main d’oeuvre uniquement) remboursables par déductions sur le prix des produits français que ces mêmes pays achètent chez nous. Ainsi personne n’y perd (sauf peut-être un peu les importateurs), ni les salariés français qui se voient ainsi protégés des grandes importations à faible prix de revient, ni les pays d’origine de ces marchandises qui voient leurs importations venants de France, leur coûter bien moins cher grâce à la restitution de cette taxe sous forme de déduction. Même l’OMC qui ne demande que le développement des échanges internationaux en serait satisfaite. Tout le monde y gagne, pays importateurs et pays exportateurs. Cela agit comme un transformateur électrique qui adapte les différentes tensions aux lampes afin que toutes s’éclairent normalement et qu’aucune n’éclate. A la longue, au fur et à mesure que les économies des différents pays s’équilibreront, ces taxes déductibles et remboursables (voir bonifiables pour aider les pays en voie de développement) ne seront plus nécessaires. Mais d’ici là, elles auront au moins eu le mérite de stopper les dégâts dans nos économies. Cette nouvelle version de taxes modernisées à été inventé par Jean Claude Martinez.


                    • Internaute (---.---.135.51) 26 mars 2007 16:56

                      JC Martinez est beaucoup trop gentil. Moi, la taxe je l’aurai gardé !


                    • Jaï (---.---.208.15) 26 mars 2007 16:16

                      Il y a des personnes en France qui vivent du RMI et sont dans une situation dramatique et qui éspèrent évidemment à une meilleur vie, un emploi des revenus et un pouvoir d’achat digne.

                      Il n’empêche pas moins et c’est avéré que beaucoup de personnes abusent de ce statut et s’y complaisent.

                      J’ai un ami autrichien qui passe des vacances à l’année à Cadix grâce au RMI, il en est très fier.

                      Quant à baisser les charges, et augmenter la TVA c’est un non-sens !

                      On par du principe que la TVA est un impôt indirect payé par le consomateur, or plus on augmente la TVA plus on réduit le pouvoir d’achat des classes les plus pauvre et des classes moyennes, d’ailleur ce sont ces dèrnière qui ont vu leur pouvoir d’achat diminuer, en définitive si l’on réduit le pouvoir d’achat, ce n’est plus le consomateur qui s’acquite de la TVA mais l’entreprise qui paye bel et bien cet impôt de sa propre poche.

                      Resultat de la balance entre la baisse des charges et l’augmentation de la TVA, c’est que cela n’apportera rien à l’entreprise qui ne créera pas un seul emploi, et on aura diminuer d’autant le pouvoir d’achat, c’est à dire paupérisé la population.

                      Conclusion, que ce soit le socialisme ou la fause droite, malgrès les exercices de style et les belles envollées lyriques, cela se traduit toujour par plus d’impôts.

                      Comment des gens qui ont fait science-po, polytechnique, l’ENA font pour être aussi nulles, incompétants, adoptant des systèmes économique qui sont reconnu comme érronés par tout les grands économistes de renommée mondiale.

                      Il faut savoir que tout les plus grands chercheurs en science économique on prédit la chute économique et sociale de la France, il n’y plus qu’à attendre le moment où cela va se produire.


                      • 19 (---.---.210.210) 26 mars 2007 21:16

                        Dans RMI, il y a I, et on l’a oublié en route. 19 smiley


                      • chmoll chmoll 26 mars 2007 17:06

                        TVA social,i a core qué t’chose qui a d’ la valeur dans votre pays ? pasque votre pays et sa voix n’ont plus crédit par rapport aux autres pays

                        p’t’ètre pour la tribu des foutwoila,dans l’fin fond d’la forêt de brickebuche

                        faut voir


                        • JohnLaBelette (---.---.35.18) 26 mars 2007 17:33

                          La TVA est l’impot le plus injuste. Je m’explique : Les impots sont payés par les plus riches, pour aider les plus pauvres. De fait, les pauvres ne paient pas d’impots. Or, en France, la majorité des recettes de l’Etat proviennent de la TVA, qui elle, touche TOUT le monde. De fait, la France n’est pas un pays si juste que cela...( Petit rappel, aux Etats Unis, la TVA représente très peu dans les recettes de l’Etat, par contre la part de l’impot sur le revenu est plus élevée.)


                          • (---.---.62.23) 27 mars 2007 09:32

                            « Les impots sont payés par les plus riches, pour aider les plus pauvres. »

                            Absolument pas, les riches n’ont pas à payer pour les autres.


                          • JP (---.---.215.21) 26 mars 2007 17:39

                            « Beaucoup sont chez eux avec des allocations ou indemnités de chômage. On sait même que les Rmistes en France sont les plus aisés d’Europe et qu’ils le resteront tant qu’ils ne paieront rien ...Pourquoi iraient-ils se mettre au travail ? »

                            C’est du grand n’importe quoi. Je vous propose de vivre un an au RMI, de connaître la descente vertigineuse du chomage, des espoirs déçus, de la dégringolade sociale que connaissent la grande majorité des rmistes.

                            J’imagine aisémment la mère de famille embourgeoisée qui tourne en rond autour de la popote à préparer pour son mari et les costards à aller chercher au pressing. Planning surchargé qui n’empèche cependant pas de crier au scandale avec une dose de décontraction complètement à côté de la plaque sur ces chomeurs qui préfèrent rester chez eux.


                            • 19 (---.---.210.210) 26 mars 2007 21:18

                              Dans RMI vous oubliez le i 19


                            • Dreik (---.---.60.171) 27 mars 2007 15:14

                              @ par 19 (IP:xxx.x12.210.210) le 26 mars 2007 à 21H18 Dans RMI vous oubliez le i 19

                              Personnellement j’ai fait le choix d’intégrer le PLIE (Plan local pour l’insertion et l’emploi) qui bénéficie d’un soutient Européen, car l’ANPE que j’ai hélas trop souvent pratiquée est en dessous de tout.

                              Je rencontre donc mon référent tous les 15 jours et je lui rends des comptes sur mes démarches, puis je décide avec lui ensuite, des nouvelles actions à mener pour les prochains 15 jours.

                              Il ne faut pas perdre de vue non plus, que l’insertion ne se décrète pas d’un claquement de doigt, et que derrière les bonnes volontés, nombre de partenaires sociaux ne suivent pas (le pire étant sans aucun doute l’ANPE).

                              Le I d’insertion je sais très bien ce que c’est, donc, et je suis loin d’être le seul dans ce cas, alors attention de ne pas généraliser ou de stigmatiser des femmes et des hommes qui ne se complaisent pas dans l’assistanat, comme on voudrait trop souvent nous le faire croire..

                              Des abus existent comme partout, je suis pour un encadrement du Rmisste, car c’est l’argent de la solidarité qu’il perçoit tous les mois, à l’État ensuite de faire ce qu’il faut sans pour autant dériver vers une oppression aveugle et improductive.


                            • SEGOLENE (---.---.76.3) 26 mars 2007 18:00

                              Vous connaissez le « petit toutou Bayrou » C’est celui qui suit partout Segolene Royal Elle augmente les retraites de 5% de suite, il prévoit de le faire sur 5 ans( 90% du SMIC). Elle prone pour une 6eme république, lui aussi Elle prévoit d’augmenter le SMIC, lui aussi. Toujours avec un temps de retard de façon à voir l’impact. Trés important l’impact d’une proposition, car si elle n’est pas accepté, surtout ne pas la proposer. Bref sa seule ligne de démarcation, c’est qu’il veut etre président et gouverner avec qui voudra bien venir dans sa maison.M.NI/NI a surtout besoin de AVEC/AVEC La difference c’est qu’elle dit comment elle finance son programme( sur les 65 Milliards donnés au entreprises,...), lui reste vague et dit qu’il a un programme à 0€ ( surtout ne pas s’en prendre aux sociétés mais plutôt au peuple, C’EST SA LIGNE POLITIQUE. J’ai déjà vu ça quelque part... Mais comment pouvez vous etre aussi crédules ??????????????? La naiveté des gens à la botte de M.BAYROU est deconcertante. Même si Bayrou est président, ce sera sans ma voix au 2eme tour, pas plus que pour les legislatives. Je ne suis pas une girouette crédule, MOI ;


                              • Calmos (---.---.250.203) 27 mars 2007 11:26

                                Pas fatiguée Ségolène de nous mettre ton papier-collé à tous bouts de champs ?

                                Jamais tu te renouvelles ?

                                Elle a déjà D’Jack comme toutou !!!

                                Chante plutot la Marseillaise et met un drapeau a la fenétre


                              • (---.---.45.150) 26 mars 2007 18:07

                                Salut mec, ça va, tu vas bien On se présente, mais non tu connais déjà On est là pour te pomper T’imposer sans répit et sans repos Pour te sucer ton flouze Ton oseille Ton pognon Ton pèze Ton fric Ton blé Tes économies Tes sous Ton salaire Tes bénefs Tes bas de laine Tout ce qui traîne C’que tu as sué de ton front On te le sucera jusqu’au fond

                                On est là partout Même quand tu joues Pauvre idiot, on est là partout Le loto, c’est nous Le bingo, c’est nous Le tiercé, le quarté , le quinté C’est encore nous Le quinté plus, on te re-suce

                                Faut qu’tu craches, faut qu’tu payes Faut qu’tu craches, faut qu’tu payes Pas possible que t’en réchappes Nous sommes les frères qui rapent tout

                                T’a pensé à payer ta Taxe foncière Taxe immobilière Taxe professionnelle Taxe sur le personnel Taxe d’apprentissage Taxe si t’es pas sage Taxe sur tout ce qui bouge Sur tes clopes et sur ton rouge Sur tes cachets d’aspirine Sur ta vodka, sur ton gin ah ! ah ! Majorations relevées Vignettes et timbres fiscaux Cartes grises et assurance auto PV droit d’immatriculation Crache, crache Essence, péage, héritage, partage, ménage, concubinage On est là à tous les étages

                                Nous sommes URSSAF, CANCRAS et CARBALAS Qui que tu sois, quoi que tu fasses Faut qu’tu craches, faut qu’tu payes Pas possible que t’en réchappes Nous sommes les frères qui rapent tout.

                                Je t’offre un pot ! Et oui un pot Impôts fiscaux Impôts locaux Impôts directs Et indirects Impôts fonciers Impôts rentiers Impôts sur les grandes fortunes Impôts même si t’as pas de tunes Impôts sécheresse Impôts richesse Impôts nouveaux Impôts rétros Impôts recto Impôts verso Impôts sur le revenu Impôts sur les revenants

                                Nous sommes URSSAF, CANCRAS et CARBALAS Qui que tu sois, quoi que tu fasses Faut qu’tu craches, faut qu’tu payes Pas possible que t’en réchappes Nous sommes les frères qui rapent tout.

                                Penses à nous, penses à nous Tu sais ce que ça veut dire IFA Impôts forfaitaire annuel C’est moi qui l’ai inventé Cotisation supplémentaire de 0,1% Contribution sociale de solidarité Attends, attends, c’est pas fini Majorations, relevés Charges sociales et plus value Cotisation pré-retraite T’as pensé à payer la Taxe foncière Taxe immobilière Taxe professionnelle Taxe sur le personnel

                                On est là pour te pomper T’imposer sans répit et sans repos Pour te sucer tout ton flouze To oseille Ton pognon Ton pèze Ton fric Ton blé Tes biftons Tes ronds Tes actions Tes sicav Ton liquide Tes pourliches Ton salaire Tes bénefs Tes magots Tes lingots Tes napos Tes bas de laine Tout ce qui traîne Ce que t’as sué de ton front On va t’le sucer jusqu’au fond

                                Nous sommes URSSAF, CANCRAS et CARBALAS Qui que tu sois, quoi que tu fasses Faut qu’tu craches, faut qu’tu payes Pas possible que t’en réchappes Nous sommes les frères qui rapent tout.

                                Salut !TVA bien ! Toi qui croyais gagner dans l’ombre Tu vas te retrouver avec un prélèvement sans gain

                                Nous sommes URSSAF, CANCRAS et CARBALAS Qui que tu sois, quoi que tu fasses Faut qu’tu craches, faut qu’tu payes Pas possible que t’en réchappes Nous sommes les frères qui rapent tout.

                                Nous comprenons votre douleur C’est une triste disparition Mais dans votre malheur N’oubliez pas de régler vos droits de succession

                                Au nom du père, du fisc, du cent pour cif.


                                • moebius (---.---.218.15) 26 mars 2007 22:17

                                  Une taxe spéciale sur le drapeau tricolore ! Une augmentation de la TVA, sociale ou pas ça fait sans doute partie de la fourchette de mesures qui pourraient etre prises par le prochain gouvernement ( Merkel l’a fait en Allemagne, ça fait parti de la gamme des solutions) Et c’est un fait que la pillule passerait mieux dans l’opinion si nous avions un gouvernement de gauche. Mais rassurez vous à droite, défaites vos valises et ne partez pas précipitamment en Suisse. C’est le plus grand nombre qui payera de toute maniére. Vous pourrez continuez à vous vautrer dans le sturpe et la luxure comme ça vous chante mais rappelez vous de ce vieux dicton de Mongolie intérieur « plus on mange plus on chie » alors soyez prévoyant et je vous conseille trés amicalement de prendre les mesures nécessaires à la constition d’un bon capital de laxatif à un taux intéressant. Mais ceci dit je suis trés fier d’etre français et pour vous le prouvez j’agite fébrilement mon petit drapeau et youpi !


                                  • bernard29 candidat 007 26 mars 2007 23:07

                                    ce n’est vraiment pas la peine d’indiquer que vous avez un bac philo. le DUT « commerce » suffit amplement pour comprendre votre technique de marketing.


                                    • Marie Pierre 26 mars 2007 23:44

                                      @ Candidat 007,

                                      La dame n’a pas dit DUT mais IUT. J’ai vu tellement de CV que je me méfie de l’IUT pas transformé en DUT. Je ne fais pas une fixation sur les diplômes, mais lorsqu’un rédacteur affiche, ça m’énerve !!!!


                                    • (---.---.62.23) 27 mars 2007 09:36

                                      Oui, il faut augmenter la TVA, afin que les français montre enfin leur vrai solidarité avec les immigrés et les cité, avec les fonctionnaires, avec les régimes spéciaeux, avec les déficites des entreprises publiques, de la sécu, des Asedic, les aides à l’Afrique, etc..,au lieu de reporter toutes ces dépenses sur les génération futur via l’emprunt.

                                      Il est bon que chaque français PAYE, car sinon, cela encourage les dépenses à tout va. Ce la ne peut se faire que par la TVA, même si pour un pauvre ce n’est que symbolique, car il ne pourrait rien faire de cet argent de toute façon.


                                      • Mackette (---.---.148.238) 27 mars 2007 10:42

                                        Il y a un article qui me dérange. Dire que les entreprises ne payent pas d’impots : c’est de l’ironie j’espère. Taxe professionnelle, taxe d’apprentissage, TVA à reverser, ASSEDIC, URSSAF, Sécurité sociale, allocations familiales, ANFA, IPSA, CSG, CRDS, impots sur le revenu. Si vous croyez qu’une entreprise avec 1 ouvrier soit riche, vous vous mettez le doigt dans l’oeil. Mon mari et moi avons un SMIC chacun, et pourtant nous sommes patrons...


                                        • Gasty Gasty 27 mars 2007 11:35

                                          Quand vous faites un devis ???? c’est pas inclu ??? dans le devis ???? alors au bout du compte qui paie ????

                                          Et encore heureux que vous ayez à reverser l’ensemble, vous ne voudriez pas que ça reste sur votre compte perso !

                                          Et en tant que citoyen , je paie aussi la taxe fonçiere et local.


                                        • oncle Archibald (---.---.242.154) 27 mars 2007 11:13

                                          La TVA est un impôt infect, que l’état fait payer même au clodo qui va acheter des nouilles. L’augmenter serait à mon avis une grosse injustice de plus. Seul l’impôt sur le revenu, qui représente une espèce de « fraternité forcée », me parait acceptable et celui la on devrait être fier de le payer.

                                          Puisqu’il faut bien alimenter les caisses de l’état en prélevant l’impôt, je préfère qu’on le prenne à ceux qui ont de quoi vivre à l’aise qu’à ceux qui ne se trouvent pas dans ce cas. Donner une partie de ses revenus pour alimenter le budget de l’état cela prouve que l’on a disposé au moins de quoi vivre décemment pour les tranches basses et de mieux en mieux en montant dans les tranches élevées. A mes yeux toute notion de « plafonnement » est absurde, que ce soit celui du montant de l’impôt ou celui du reliquat de revenus dont on peut disposer.

                                          Obligeons les candidats à parler de l’assiette et des tranches de l’impôt sur le revenu car c’est bien cela qu’il faut revoir. Pour moi il faut que l’assiette englobe toutes les aides de l’état. Ainsi on n’incitera plus certains de nos concitoyens à faire ces calculs sordides qui conduisent certains, parmi ceux qui peuvent moduler facilement leur temps de travail, à « optimiser » leur salaire pour que le produit global salaire plus aides moins impôt soit le plus élevé possible.

                                          Corrélativement à une « revalorisation » de l’ISR il faudrait bien parler de cette fabuleuse « soupape sociale » que constitue le travail au noir, connu et accepté par tous et qui fait énormément de mal à tous ceux qui par idéal, honnêteté ; ou juste parce qu’on leur a appris que la vie c’est comme ca, bossent dur, gagnent moyen, paient leurs impôts sans rechigner mais enragent de voir certains de leurs concitoyens pavaner sans rien faire, enfin officiellement.... car des RMISTES qui travaillent il y en a plein, et que dire des artisans qui font la moitié de leur chiffre d’affaires « au black » .

                                          Ces fraudeurs, ces citoyens peu partageux puisqu’il s’agit bien de cela, court-circuitent à la fois le TVA, l’ISR, la TP, et j’en passe. Ayant encaissé du « noir » il faut aussi qu’ils dépensent « au noir » et le circuit infernal est amorcé. Il y a des ouvriers du bâtiment (de la réparation automobile, de la coiffure, etc..) qui touchent le salaire de leur feuille de paie, minable et ils le disent haut et fort. Sur cette base minable se font tous les prélèvements sociaux et fiscaux. Ils « oublient » de préciser que pour vivre, ils disposent en outre du « black du patron » qui en « parfumant » avec des billets de banque le maigre chèque de leur salaire se les attache (ils sont complices) et les empêche de se plaindre, plus « le black des week-ends » parce que les 35 heures le permettent et qu’il faut changer la voiture.

                                          Il y a aussi une fraude quasi institutionnalisé dans le petit commerce, et très difficile à déceler. Par exemple le fameux « 13 au 12. », douze articles sur la facture mais treize sont livrés. Je récapitule : 8,33% de la marchandise est hors « recette officielle », donc hors TVA, hors ISR, hors taxe professionnelle, hors cotisations sociales personnelles, etc.. donc une fraude qui peut s’estimer au minimum entre 15 et 20 %. A combien se chiffre la perte des prélèvements sociaux ? Et en plus ceux qui pratiquent ce type de fraude « à la petite semaine » mais en fin de compte très conséquente pour la collectivité,sont en général les premiers à se faire plaindre en brandissant leur feuille de paie ou leur retraite minable... En ajoutant à ce phénomène très répandu la fraude organisée à plus grande échelle, les « entreprises » qui fabriquent les faux chômeurs, les soins délivrés sur la feuille de sécu d’un tiers, les médicaments du chien achetés avec une ordonnance du médecin, les faux arrêts maladie, etc.. on visualise bien que ceux qui ont de revenus moyens et qui « marchent droit » se sentent floués.

                                          Qui dans son discours de campagne dira qu’une France solidaire (et ils la veulent tous non ?) ne peut s’accommoder ni d’une hausse de la TVA, ni de la fraude largement organisée, ni des exceptions en tout genre qui permettent d’éviter l’impôt sur le revenu. Qui connaît la « loi Malraux » permettant de payer des travaux en lieu et place de payer ISR ? Les fiscalistes, les grands artistes, les grands sportifs, les très (trop ?) riches ! Ni vous ni moi ne bénéficient de cette « largesse » de l’état.

                                          Merci de me donner des pistes si vous trouvez des réponses claires sur la fiscalité à venir dans un seul des programmes de ces Messieurs et Dames. Votez pour moi et vous verrez bien après. On verra quoi ? Nos prélèvements augmenter et l’argent public toujours aussi inéquitablement prélevé et redistribué.

                                          En ces temps où il faut parait-il sortir au balcon avec son drapeau je crie : à bas la T.V.A. à bas la fraude, a bas les exceptions. Vive l’égalité devant l’impôt, suivant les vrais revenus dont on a disposé pour vivre. Et j’ajoute, bien entendu, que je serais très satisfait d’être imposé dans les tranches les plus hautes et ainsi reconnu comme contribuant beaucoup au bien être de tous et non pas comme un « riche » à montrer du doigt !


                                          • Gilles Gilles 27 mars 2007 12:13

                                            Cet article m’a fait bien rire, merci smiley Une suite de stéréotypes anonés dans la confusion et qui résument probablement toute votre pensée brouillone sur la société, et preuve que les discours simplistes et démagogiques de nos politiques finissent bien par s’imprimer durabelement dans nos cerveaux.

                                            Vous dîtes :

                                            « Beaucoup sont chez eux avec des allocations ou indemnités de chômage. On sait même que les Rmistes en France sont les plus aisés d’Europe et qu’ils le resteront tant qu’ils ne paieront rien .. »

                                            Le « on sait même » est déjà trés révélateur ; pas besoin de prouver puisque tout le monde le sait ! Ensuite, les rmistes français seraient les plus aisés, soit. Par rapport à qui ? D’où sortez vous ça, ça m’intéresse. Et même si il y a des démunis européens encore plus pauvre, est ce suffisant pour mettre nos pauvres au même niveau de misére que des pays bien moins riches que nous comme la Roumanie ou l’Albanie ? Quelles conneries. Et aussi, les Rmistes paient non seulement la TVA sur leurs achats mais cet impôt représente à lui seul une part trés importante de leurs maigres revenus de 450 euros mensuel

                                            « A tenter d’équilibrer avec une baisse urgente et utile des charges qui pèsent sur les entreprises... Buts recherchés et financièrement prouvés car existant dans d’autres pays : augmentation du nombre des emplois et augmentation du pouvoir d’achat des ménages. »

                                            Puisque c’est « financièrement prouvés ».... euh....qu’entendez vous par là ? Et puis donnez nous quand même des exemples de pays ayant augmenté la TVA pour baisser les charges sur les entreprises. Quelles charges ? De combien ? Quand ? Quels résultats ?


                                            • (---.---.230.154) 27 mars 2007 12:48

                                              pourquoi nier que l’allemagne a reussi a faire baisser son taux de chomage . Je vous conseille cet article

                                              http://www.lefigaro.fr/eco/20060617.FIG000000763_le_bundesrat_vote_la_hauss e_de_la_tva.html


                                            • Gilles Gilles 28 mars 2007 07:43

                                              Je ne le nie pas, je demande des exemples concrets. L’article du Figaro parle certe de la hausse de la TVA en Allemagne mais comme la mesure n’a pris effet qu’au 1 janvier 2007, il est impossible pour l’instant de mesurer son effet. Les réductions sur les charges des entreprises devraient suivre en 2008 seulement et la loi est en cours de discussion. Si je comprends bien l’article précise aussi :

                                              « vu l’état déplorable des finances publiques allemandes, le gouvernement de grande coalition a décidé d’affecter une bonne part de cette manne fiscale à la réduction du déficit »

                                              Bref, hausse de la TVA récente et fiscalité des entreprises non encore entrée en effet. Une part importante des recettes produites par l’augmentation de la TVA affectées à la réduction de la dette. Surtout que le taux d’imposition auquel sont assujetties les entreprises allemandes s’élève à 38,7 %, l’un des plus élevés d’Europe et plsu fort qu’en France (33.3%). Les 13% de taxe professionnelle (entrant dans les 38.7% de l’IS) , qui constitue une des principales sources de revenus des communes allemandes et resterait pour sa part inchangée.

                                              Impossible pour l’instant de présenter l’Allemagne comme un exemple concret. Attendons fin 2008 pour avoir les premiers résultats, en espérant que si baisse il y a elle provienne de la réforme. (voir aussi http://www.lemonde.fr/web/article/0,1-0@2-3234,36-760453@51-756676,0.html )

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès