• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Citoyenneté > France : des policiers au-dessus des lois

France : des policiers au-dessus des lois

Un rapport publié par Amnesty International le 02 avril 2009

« Il vaut mieux être policier que simple citoyen. Ils sont couverts. »

Boubaker Ajimi, père d’Abdelhakim Ajimi, décédé des suites de son interpellation à Grasse le 9 mai 2008.

Le nouveau rapport d’Amnesty International revient sur les causes de l’impunité dont bénéficie de fait les forces de l’ordre en France, à travers l’étude d’un certains nombre de cas et l’analyse des systèmes d’enquête et de contrôle français existants.

Le texte met en exergue plusieurs facteurs qui favorisent ce climat d’impunité : les lacunes ou les faiblesses de la législation ; l’incapacité ou le manque d’empressement de la police, du ministère public et des tribunaux dès qu’il s’agit de mener des enquêtes exhaustives sur des violations des droits humains impliquant des agents de la force publique et de poursuivre les auteurs présumés ; et enfin, le problème des peines, sans commune mesure avec la gravité de l’infraction commise.

La plupart des affaires évoquées dans ce rapport concernent des plaintes pour mauvais traitements déposées à la suite d’interpellations ayant dégénéré et ont abouti, d’un côté à des plaintes pour mauvais traitements contre des policiers, et de l’autre, à des accusations d’outrage et de rébellion formulées par les policiers contre les plaignants. On constate au fil des affaires que les allégations de violences policières aboutissent souvent à des classements sans suite alors même que les plaintes pour outrage et rébellion donnent lieu à des condamnations en correctionnel.

Amnesty International admet que la tâche des responsables de l’application des lois est difficile et dangereuse et les expose à des risques importants. Il n’en demeure pas moins que des erreurs et des manquements à la déontologie existent et qu’ils doivent faire l’objet d’investigations impartiales et exhaustives.

Voir notre site spécial à l’adresse suivante : http://www.amnesty.fr/despoliciersaudessusdeslois

 

TELECHARGER le texte intégral de ce rapport (PDF)

Télécharger les recommandations :

Recommandations au gouvernement français (PDF)
Recommandations au ministère de l’Intérieur (PDF)
Recommandations au parquet et aux juges d’instruction (PDF)
Recommandations aux forces de l’ordre (PDF)


vidéo Voir notre communiqué vidéo

Lire note communiqué de presse

Voir notre carte pour lire les résumés de quelques témoignages cités dans ce rapport

Agrandir le plan
Cliquez sur les icones pour lire les résumés des cas

Agissez Soutenez les recommandations d’Amnesty International et SIGNEZ NOTRE PETITION EN LIGNE adressée à Madame le Ministre de la Justice

 



Moyenne des avis sur cet article :  4.24/5   (68 votes)




Réagissez à l'article

200 réactions à cet article    


  • faxtronic faxtronic 2 avril 2009 12:08

    Moi je mefie enormement des flics car j en ai une peur bleue. 


    • faxtronic faxtronic 2 avril 2009 13:36

      Ils sont au dessus des lois, car ils sont armes, proteges, que leur parole vaux mille preuves, que ce sont en general des cons et les dechets de la societe, qu il obeissent uniquement au pouvoir, qu ils haissent la democratie. Ils sont la lois. Ils ont le permis de tuer pour le fun. Ce sont des menteurs, des pillards, des voyoux.


    • sisyphe sisyphe 2 avril 2009 13:58

      Pétition signée, et transmise.

      Sans grande illusion, parce que, sous le régime du petit autocrate de l’Elysée, anciennement ministre de l’intérieur, il est clair que toute latitude est laissée à la police, pour des abus de pouvoir en toute impunité. 

      D’autant quand tous ces abus sont justifiés au nom de la pseudo-lutte contre l’insécurité : argument raccoleur (et faux, d’après les statistiques), de toutes les voix FN, de toutes les voix de la droite décomplexée, (ou droite yacht - Rolex), de toutes les voix des vieux qui ont assuré la nomination d’Ubu au poste suprème. 



    • plancherDesVaches 2 avril 2009 16:38

      Faxtronic, je me permets de vous dire que vous avez tort, et raison.
      Tort car la police n’a le droit d’utilser son arme QU’EN cas de légitime défense. Alors que les gendarmes ont le droit de l’utiliser par exemple lorsque vous essayez de fuir.
      Ceci en n’oubliant SURTOUT pas que les Gendarmes sont un corps d’armée. Et non des branquignioles alcooliques dont Coluche nous avait déjà parlé. Mais, là dessus, ils ont certaines justifications, néanmoins. Et notamment le recrutement d’anciens de la guerre d’Algérie....

      Raison car la Police majoritaire en ville s’est trés vite rendue compte que la justice était un peu trop laxiste avec des marioles qu’elle avait du mal à trouver. Plus la loi sur l’aveux qui fait qu’on culpabilise un péquin présumé coupable d’avoir volé une pomme.
      Alors, maintenant, j’ai tendance à faire confiance. Confiance dans mon copain flic qui, lorsqu’il coince une voiture avec plaque préférentielle, détruit complètement le conducteur. Mais j’ai peut-être la chance de connaître un bon flic, et je n’ai QUE mon avis pour moi.
      Et si la Police (comme la Gendarmerie) se fait manipuler par son super-flic, elle commence à péter un peu les plombs. (voir le mouvement de grève qu’ils n’ont pu faire QUE sur internet lors du dernier jour de mouvement nationnal).
      Sont pas tous cons, non plus.


    • Emmanuel Aguéra LeManu 2 avril 2009 20:47

      Je suis de Nice, ça doit être écrit quelque part, et j’ai entendu sur FR3 le meutre d’ Abdelhakim Ajimi en mai 2008 à Grasse. J’ai été choqué par les circonstances flippantes de la mort de ce type. Il s’était énervé, à tord, contre son banquier qui lui refusait un retrait pourtant légitime au guichet (un versement était en retard). Il s’est énervé et il était un peu arabe aussi. Les employés ont eu raison d’appeler les flics car la discussion a effectivement tourné à l’empoignade.
      Et sur le trottoir devant la banque, l’interpellation fut musclée ; oin s’y serait attendu. Mais Abdelakhim était bien vivant quand le flic qui l’a interpelé l’a immobilisé au sol, mais là, il a fallut attendre un véhicule, et ça na pas été de la tarte :

      "Pendant les vingt minutes où j’étais là, il ne lui a pas lâché le cou. Il le serrait très fort. Cette image ne me sort pas de la tête (...) Il ne se défendait pas, il était sur le sol, complètement à l’envers, comme s’il était déjà parti. Quand ils l’ont mis dans le coffre de la voiture, menotté, on aurait dit une guimauve",
      a dit Layla Picout.
      Selon d’autres témoins rencontrés lors d’une manif qui suivit, Abdelakhim était déjà mort quand les flics l’ont "balancé" dans le coffre, alors que de nombreux grassois présents avaient signalé le danger évident aux policiers, qui les éconduirent, vertement et avec contrôle pour certains.
      C’était notre chronique ordinaire de la mort d’un française d’origine maghrébine sous Sarkozy 1er.

      Alors évidemment, signez la pétition, et même, abonnez-vous aux rss d’Amnesty, ils ne me prenne que 5mn par moi et me donne l’impression de servir à quelque chose.

      Et bien-sur, plus que jamais... : Vive la police !


    • Jordan Jordan 2 avril 2009 21:12

      de Gaule disait " Dans la bassesse, toutes les polices du monde se ressemble "


    • Reinette Reinette 3 avril 2009 00:20


      Quatre mois et vingt-sept mises en examen après les émeutes de Villiers-le- Bel, le rapport d’expertise judiciaire indiquait que « le véhicule de police roulait à 64,3 km/h, était en phase d’accélération et roulait sans gyrophare et sans avertisseur. » Vu l’état des deux véhicules après le choc, pas besoin d’être un agent des X-Files pour avoir des doutes sur la version officielle. « Les enquêtes de la police concluaient toujours à des accidents, à des légitimes paniques, des légitimes défenses. Tout sauf une mise en cause réelle des agents de police », réagissait Hamé, du groupe La Rumeur. « Dans le même temps, il y a un travail de salissement, de culpabilisation des victimes. On leur trouve des circonstances aggravantes… »
      (contrejournal.blogs.liberation.fr, 30/11/2007).

      Dans ce pays, la police n’a jamais tort.

      Recompo par le haut ?
      Il y a une dizaine d’années, les RG avaient coutume de qualifier les rares prosélytes de la nébuleuse anarcho-autonome par le charmant sobriquet de « décompos » (pour décomposés). Changement d’époque, aujourd’hui les « services » voient des totos partout.
      Le Syndicat de la magistrature a dévoilé une note que la direction des Affaires criminelles fait circuler « afin de faire face à la multiplication d’actions violentes susceptibles d’être attribuées [ça n’est donc même pas sûr] à la mouvance anarcho-autonome. » On y apprend qu’« outre des inscriptions sur des bâtiments publics, cette mouvance s’est manifestée par la commission d’actions violentes en différents points du territoire national au préjudice de l’État et de ses institutions ».
      Et d’inviter les juges à recenser tout fait similaire, notamment « à l’occasion de manifestations de soutien à des prisonniers ou d’étrangers en situation irrégulière ».

      Sarkozy n’a-t-il pas qualifié de « bataille des idées » la lutte contre le terrorisme ? Traquez-les donc jusqu’au graffiti des chiottes !


    • Marianne Marianne 3 avril 2009 08:10

      Lorsque les patrons des policiers - l’Etat capitaliste et les banques privées - ne seront plus au-dessus des lois, c’est à dire lorsque les peuples nationaliseront les banques, les policiers ne seront plus au-dessus des lois...


    • abdelkader17 2 avril 2009 12:16

      la police est surtout le lieux de concentration de tous les petits racistes frustrés et violents qui peuvent mettre en pratique ce que leur plus bas instinct leur commande.
      La violence est inhérente à ce corps qui dispose d’une impunité quasi totale exerce sou pouvoir arbitraire à l’aide de ces termes couramment sont diffamation outrage et rebellion.
      Il faut sans doute remonter au régime de Vichy et aux crimes perpétrés le 17 octobre 1961 en pleine guerre d’algérie pour en comprendre la genèse et fonctionnement.
      http://fr.wikipedia.org/wiki/Massacre_du_17_octobre_1961


      • abdelkader17 2 avril 2009 12:23

        la violence est inhérente à ce corps qui dispose d’une impunité quasi totale exerce son pouvoir arbitraire à l’aide de ces termes couramment utilisés que sont diffamation outrage et rebellion.


      • antyreac 2 avril 2009 19:38

        Il ne pas mettre tout le monde dans le même sac.


      • La Taverne des Poètes 2 avril 2009 12:17

        "Ben et alors  ? C’est quoi le problème ?"
        Quoi ? Il n’y a que les présidents et les PDG qui auraient le droit d’être au-desus des lois ?
        Je n’accepte pas de telles inégalités. Pourquoi ? Parce c’est pas juste : Alors, je vous le dis tout simplement : les policiers auront le droit aussi d’être au-dessus des lois."

        Aux Européennes, votez UMP !


        • 1984 2 avril 2009 12:39

          La police sous Balladur c’était mieux ??? Tu veux que je te donne le nom d’un ministre de Balladur ?


        • 1984 2 avril 2009 12:40

          Les indignations sélectives ça casse les couilles !


        • La Taverne des Poètes 2 avril 2009 12:57

          Mais oui je m’indigne ! Au nom de quoi mes amis policiers n’auraient pas le droit d’être traités comme mes amis riches et comme mes amis de Neuilly ? Est-ce que dans ce pays on n’a plus le droit d’avoir des amis ? Alors je le dis bien fort, je donnerai tous les moyens à mes amis policiers pour être traités dignement et je veux qu’ils réalisent les quotas que je leur ai donnés. Je veux plus de résultats ! Il n’y a pas d’alternative à ma politique qui est juste et pour laquelle les Français m’ont élu. Alors, si t’es pas content, t’as qu’à aller voir comment c’est ailleurs, pov’ con !


        • viking 2 avril 2009 20:24

          Sarquozy devient contagieux, la Taverne nous fait une crise de fièvre. Pas grave tout va de pire en pire dans le pire des mondes. Vaccinez-vous ! Les coups de matraque ne sont pas mortels, vous n’avez qu’à être moins fragile. Merde quoi !


        • zelectron zelectron 2 avril 2009 12:17

          Quand on comprend que la police est majoritairement au service du pouvoir et non de la loi et du citoyen, on ne peut que se méfier.
          En France la dérive est constante quelque soit le régime : d’ailleurs on dit "les gouvernements passent, la police reste"


          • alberto alberto 2 avril 2009 13:22

            Zelectron : la police au service du pouvoir ? Ce n’est pas nouveau ! Mais, pire, que dire de la Justice qui classe les plaintes des victimes "sans suite" ? Je pense que le parfum de babane d’une république se mesure au degré d’obéissance de sa justice au pouvoir.

            Bien à toi.


          • oncle archibald 2 avril 2009 14:17

            Une démocratie c’est un régime qui permet aux citoyens de choisir leurs dirigeants que nous appellerons par commodité" le pouvoir" puisque nous les avons mandatés pour l’exercer en notre nom ... 

            Il est heureux que les policiers soient au service du pouvoir puisqu’ils sont au service des citoyens. Par convention, ceux qui ont remporté les élections sont les représentants de l’ensemble des citoyens ..

            Si vous n’admettez pas ces règles faites modifier le constitution ou bien allez vivre en Corée du Nord , à Cuba ou tout autre paradis de votre choix. Le commentaire de zelectron est inadmissible.

            Ce "rappel à la loi" n’empêche en rien de donner suite aux recommandations d’AI et d’exiger des enquêtes sur les abus de pouvoirs, mais il ne faut pas vouloir sans cesse un troisième tour aux élections... Attendez donc les prochaines et si vos amis de gauche l’emportent exigez qu’ils soient plus vertueuse que ceux qui sont aux manettes aujourd’hui. Les expériences passées n’ont pas permis de constater des différences de comportement très sensibles entre les deux groupes majoritaires qui se sont succédés au pouvoir.


          • décurion 2 avril 2009 14:49

            " la police est majoritairement au service du pouvoir et non de la loi et du citoyen, "

            Cette affirmation trés commune est (à moitié) fausse.Elle est révélatrice d’un fait, qui devrait etre flagrant pour tous : Nous avons tous été manipulés, et quel que soit le degré de libre arbitre auquel nous prétendons, notre inconscient en garde l’empreinte, et nous le ressert parfois au milieu d’une phrase anodine.
            La mission de la Police, c’est de veiller à la sécurité des biens et des personnes. Rien de plus, et rien de moins.Les seules lois en mesure d’interesser la police, sont celles qui leurs permettent d’accomplir cette mission.
            Celà devrait être ainsi !
            Quand de simples citoyens sont incapables de pointer la simple vérité parmi toutes ces vraisemblances, comment des fonctionnaires formés selon un modèle pourraient ils se montrer plus clairvoyants ?
            Et pourtant, il y en a, qui vivent mal le rôle qu’on leur impose.
            Ces policiers, malgré les pourris, sont encore trop citoyens, avec leurs femmes, leurs enfants et leurs voisins tout le monde..
            Ce sera une autre musique, avec des encasernés se révant en caste et en élite.


          • zelectron zelectron 3 avril 2009 00:37

            Faites moi croire à ça :

            recrutement selectif ?
            instruction adaptée ?
            profil psychologique étudié ?
            diagnostique psychiatrique individuel ?
            enquête de moralité poussée ?

            "Si vous n’admettez pas ces règles faites modifier le constitution ou bien allez vivre en Corée du Nord , à Cuba ou tout autre paradis de votre choix" : à vous l’honneur, je vous laisse y aller.

            P.s. Surtout n’imaginez pas qu’ayant quelque famille de l’autre coté de l’ex rideau de fer, je ne puisse qu’avoir un vomissement à l’évocation d’une police qui prendrait ce chemin là...


          • zelectron zelectron 3 avril 2009 00:39

            les remarques ci-dessus s’adressent @ oncle archibald  !


          • Gazi BORAT 2 avril 2009 12:32

            La police n’a jamais été vraiment la profession où se concentre la population professionnelle la plus favorable à la démocratie. Il en est de même dans d’autres pays.

            On ne choisit pas ce métier par hasard et, dans l’Histoire, on a vu à mainte reprises des policiers serviravec le même zèle des régimes successifs. Les fonctionnaire de la Préfecture de police de Paris, après avoir participé aux rafles du régime de Vichy, se sont joint à l’insurrection lorsque le temps de la Libération fut venu..

            Les policiers obéissent et servent leurs maïtres... mais il est important que ceux ci, par un discours racoleur comme celui de Mr Sarkozy sur l’insécurité, ne se sentent pas systématiquement couverts par leurs chefs.

            Quand, de plus, se mettent en place des dérives comme l’application systématique du délits d’outrage à des témoins d’exactions sur la voie publique, on franchit le pas, non pas vers un état policier, mais vers une sorte de république bananière où les policiers se comportent en délinquants.

            J’exagère ?

            Malheureusement non !

            Si le rapport d’Amnesty pointe ce que l’on appelle communément des "bavures", d’autres types de délits sont en progression, comme les affaires de racket où l’on a vu impliquer récemment des policiers du "9-3"

            Sans aller jusqu’à reprendre des propos extrèmes comme ceux qui déclarent qu’il suffit de regarder le maïtre pour comprendre le comportement de ses chiens et d’observer un président pour comprendre les agissements de sa police, je dirais simplement qu’il serait important de stopper cette dérive inquiétante..

            gAZi bORAt


            • alberto alberto 2 avril 2009 13:34

              Gazi, bien d’accord avec toi sur les qualités requises pour faire un bon flic : discipline, obéissance au pouvoir en place et ne pas chercher à comprendre !

              Mais ainsi que je le signale un peu plus haut à Zelectron : le (gros) problème, c’est la Justice !

              La police de 1939 à servi Pétain et Vichy ? Et la Justice : tu en connais beaucoup des juges qui ont refusés l’allégeance au régime de l’Etat Français ?

              Quoi qu’il en soit, bien d’accord avec ta conclusion : le poisson commence à pourrir par la tête !

              Bien à toi.


            • Radix Radix 2 avril 2009 19:50

              Bonjour Gazi Borat

              Pour compléter ton propos, j’ai deux anecdotes qui illustre une comparaison entre les manières de la police française et celle d’une police étrangère.

              J’étais en voyage en Irlande dans les années 80 en compagnie d’une irlandaise. Depuis deux jours nous étions dans une petite ville du sud-est et essayons de ne pas rater le train pour Dublin. Pour cause de réveil tardif nous l’avions déjà raté deux fois. Le troisième jour nous étions largement en avance et nous nous dirigions vers la gare en portant nos valises.
              Une voiture de police est arrivée derrière nous, s’est garée le long du trottoir et un policemen est descendu, nous a dépassé, s’est retourné devant nous et, en nous saluant, nous a demandé poliment nos passeport.
              Nous les lui avons montré et il nous a de nouveau salué en s’excusant du dérangement puis il est parti.

              J’ai demandé à mon amie les raisons de ce contrôle et elle m’a expliqué que l’IRA faisait aussi des attentat en Irlande du sud et que notre allure ajoutée à nos allées et venues à la gare en portant des valises avaient l’air très suspect !

              Comme j’étais surpris du comportement parfaitement courtois de celui-ci au vu des circonstances, elle m’a expliqué qu’en Irlande il fallait le Bac, parler Gaëlique et mesurer 1,80 m pour être policemen et de plus comme ils ne sont pas armés ils sont calmes et diplomates de ce fait ils sont très respectés par la population.

              De retour dans mon pays où j’ai raconté cet épisode ma soeur m’en a raconté un autre : alors que son fiancé la raccompagnait nuitemment à son domicile (les deux sont distants de 500 m), une voiture de police, moteur hurlant, les a brusquement bloqués sur le trottoir, un flic est sorti à la volée de la voiture, a empoigné mon (futur) beau-frère, l’a collé contre le capot et lui a demandé ce qu’il faisait là en le tutoyant !

              Idem pour ma soeur, une fois l’autre néandertalien arrivé !

              Pour la petite histoire, les flics venaient du commissariat du quartier où nos deux familles habitent depuis quatres générations et le père de l’ami de ma soeur etait, à l’époque, adjoint au maire de la ville : de la graine de délinquant tout çà !

              Depuis, en France, quand je vois un flic je change de trottoir !

              Radix


            • souklaye 2 avril 2009 12:32

               Je n’arrive pas à choisir entre la boulimie sécuritaire et le régime carcérale
( police 2 proximité 0 - prison 4 étoiles 1) http://souklaye.wordpress.com/


              • jakback jakback 2 avril 2009 12:43

                Rien de changer sous le soleil, A.I. déverse comme d’habitude sa bile haineuse contre les fonctions régaliennes de l’état. Son but, souffler sur les braises afin que l’incendie se déclare, l’escalade des actions contre la police sont de plus en plus fréquentes, de plus en plus violentes, le point de non retour est très proche, dans un contexte ou tout le monde s’accorde a dire que le pire est a redouter, A.I mystifie l’opinion afin de favoriser son fond de commerce, a savoir les bavures inhérentes a tout maintient de l’ordre.


                • Gazi BORAT 2 avril 2009 12:59

                  @ JACBAK

                  • A.I mystifie l’opinion afin de favoriser son fond de commerce, a savoir les bavures inhérentes a tout maintient de l’ordre
                  Mais tout à fait Mr Jack !

                  C’est ainsi qu’elle dénonce aussi des "bavures" en Corée du Nord où en Lybie rien que pour alimenter son fond de commerce !

                  Trève de plaisanterie sur un sujet pas très drôle.

                  Je me souviens d’un mouvement autrefois actif en France baptisé "Honneur de la Police" et qui fit office d’escadron de la mort en s’en prenant aux personnes ayant porté plainte pour faits de violences policières.. et d’autres qui déplaisaient à ces nervis fascistes.. notamment Pierre Goldman, frère du chanteur bien connu,

                  http://butte.cailles.free.fr/page_5_6.htm

                  gAZi bORAt

                  gAZi bORat

                • abdelkader17 2 avril 2009 13:15

                  @jak
                  vous me pretez des fonctions de déclencheur de révolution, si seulement c’était possible.
                  non je n’aime pas les forces de l’ordre, si vous estimez que les abus sont quantité négligeable dans un état de droit ca laisse entrevoir la suite.
                  Generalisation de la surveillance, extension des pratiques d’exception et de la désinformation voilà les mesures qui sont en oeuvre plus conforme à votre vision idéalisée de la société.


                • Fergus fergus 2 avril 2009 13:18

                  Vous racontez n’importe quoi sur ce dossier, Jakback. Espérons que c’est uniquement par souci de provocation car la situation décrite par AI est bien en deça de la réalité. Et si caricature il y a, comme le dit le syndicat Synergie, c’est dans la communication des policiers.
                  Et que dire de cette prétendue "égalité des Français devant la loi", alors que le chef de l’Etat lui-même se place au-dessus des lois et les bafoue sans vergogne !


                • jakback jakback 2 avril 2009 13:53

                  @ Gazi,
                   Prendre Goldman le tueur des pharmaciennes comme victime de la police, est éffectivement un mystification de l’histoire, sans oublier, la Birmanie,Total,Ivg, le Vatican.
                  Pour les escadrons de la mort voyez du côté du Brésil, honneur de la police personne a ce jour, sait qui se cachait derrière.
                  La seule certitude concernant l’assassinat de l’immonde Goldman, est que l’exécutant est le dénommé Jean-Pierre Maionne libaude voyou notoire, doublé d’une balance, dixit le commissaire louis -aimé Blanc.
                  A.I est une organisation subversive, point.


                • sisyphe sisyphe 2 avril 2009 14:08

                  par jakback 							 														 (IP:xxx.x12.234.23) le 2 avril 2009 à 13H53 							 							
                  							

                  															
                  							
                  								
                  A.I est une organisation subversive, point.

                  T’as raison, jackback : interdisons Amnesty International, et envoyons les flics les tabasser ; c’est ça, la vraie démocratie  !
                  							

                • Gazi BORAT 2 avril 2009 14:10

                  La question n’est pas de rejuger les faits pour lesquels Goldman avaient été condamnés mais de ne pas oublier que la justice n’avait pas prononcé à son encontre de peine de mort.

                  Le terme "Escadron de la mort" s’applique parfaitement à ce groupe "Honneur de la Police" et ce, dans ces deux cas :


                  - Soit il a réllement existé, et l’assassinat de PG et bien une exécution extra légale, le contenu du message de revendication étant sans équivoque.

                  - Soit il s’agit d’une action des GAL et cette officine, de même, avait pour fonction de pratiquer ce type d’exécution, tel un escadron de la mort sud-américain.

                  Le meurtre de Goldman s’inscrivait dans un contexte particulier, celui de la fin des années Giscard, maquées par une activité de l’extrème droite radicale (ratonnades, incendies de foyers Sonacotra, assassinats politiques) et la déliquescence du SAC, structure agonisante dont les derniers membres suivaient une dérive meurtrière qui allait culminer quelques années plus tard à Auriol..

                  gAZi bORAt


                • Coat nonz 2 avril 2009 14:25

                  Non, vous vous trompez : c’est la police et les policiers qu’il faut supprimer. Rien que pour voir qui vous appelerez en cas de besoin. SOS Anges heureux ?

                  Deux petites précisions à l’attention de tous ceux qui détestent les flics :


                  - ceux d’aujourd’hui ne sont plus ceux qui étaient embauchés dans les concours de boules sponsorisés par Ri..rd


                  - le syndicat majoritaire au sein de la Police Nationale est beaucoup plus proche du PS que du FN.


                • jakback jakback 2 avril 2009 14:36

                  @Gazi,
                  exécution extra légale certes, cela ne prouve en rien qu’honneur de la police soit partie prenante, vue que l’on ignore toujours qui ils sont, au contraire du S.A.C.
                  Si A.I était cohérente elle citrait les exactions commises par le Bétar, La LDJ ( extrême droite juive) mais la ,silence radio ?


                • Gazi BORAT 2 avril 2009 16:32

                  @ Jacback

                  Le Betar, ainsi que la LDJ sont des milices nationalistes mais ne font pas partie des institutions dont est responsable la République française. Elle sorte donc du champs d’étude d’Amnesty International.. mais pas de celui de la police française qui pourrait y légitimement y voir une association de malfaiteurs.

                  gAZi bORat


                • norbert gabriel norbert gabriel 2 avril 2009 16:39

                  voila quelqu’un qui devrait vérifier ses dires, """tueur de pharmaciennes ???""" le seul témoin qui a "reconnu" ; Pierre Goldman était à sa fenêtre, dans le crépuscule, et avec un angle de vision très réduit.... ça tient du miracle, ce genre de témoignage..


                • norbert gabriel norbert gabriel 2 avril 2009 16:46

                  précisons que le second procès a montré clairement que le témoin (indicateur de police) était pour le moins douteux, et pour mémoire il me semble que Pierre Goldmann n’a jamais été impliqué dans des crimes de sang au cours des autres braquages. 


                • Louisiane 2 avril 2009 12:45

                   Déclaration des droits de l’homme et du citoyen 1789

                  Article XII

                  La garantie des droits de l’Homme et du Citoyen nécessite une force publique : cette force est donc instituée pour l’avantage de tous, et non pour l’utilité particulière de ceux auxquels elle est confiée.

                  Il est quand même bizarre qu’un pays qui se prétend République démocratique voit ses forces de l’ordre mettre en pratique avec tant de facilité des lois de plus en plus liberticides et se sentir tellement soutenues par le gouvernement en place qu’elles s’autorisent tous les excès.
                  Merci à Amnesty International de remettre un peu les choses en place.


                  • oncle archibald 2 avril 2009 14:22

                     Louisiane voudriez vous rectifier s’il vous plaît : La France n’est pas "un pays qui se prétend République démocratique" mais une république démocratique. Les citoyens sont libres de choisir leurs représentants et ils le font à intervalles réguliers prévus par la constitution. Merci de votre compréhension.

                     

                  • bob 2 avril 2009 12:51

                    Article sujet a caution.

                    Beaucoups de militants politiques, nostalgiques des annees 68, souhaiteraient transformer l’image de la police en une espece de milice vintage chilienne. Nous n’en sommes pas la. Curieusement votre carte geographique montre les lieux ou la police sevit a l’encontre des "jeunes" (terme utilise par les journalistes pour designer les jeunes delinquants des banlieues).Le reste de la France reste relativement protege des hordes de policiers sillonnant le pays tels des escadrons de la mort.

                    Il faut savoir que les jeunes de banlieue utilisent tous les moyens pour echapper a la prison et continuer a perpetrer leurs actes delicteux. Le seule moment qui voit s’epanouir leur philosophie du droit humain est celui qui leur permettra d’echapper a la prison suite a leurs propres actes. Cette philosophie s’etiole des qu’ils sont liberes de toute contrainte judiciaire pour pleinement disparaitre en volant un vieux, aggressant un passant, dealant de la drogue ... Curieusement personne ne fait etat de ce type de comportement nefaste pour la societe en general et la banlieue en particulier.

                    La police est alors mise en accusation de maniere systematique dans un pays qui se souvient encore de la collaboration ( d’ailleurs, la notion de Vichy est employe dans l’article). Curieusement ceux qui stigmatisent cette police sont les premiers a l’appeler des qu’ils sont incommodes ne serait-ce que par un voisin.
                    Cela dit, des abus peuvent se produire au sein de la police comme dans tous les autres corps de metier. La stigmatiser est neanmoins contre-productif car il laisse le champs libre a la petite delinquance ( celle qui vous touche directement). Bien evidemment, ceux qui veulent installer une milice ( privee ou confessionnelle) n’ont peut-etre pas les memes objectifs.


                    • Gazi BORAT 2 avril 2009 13:15

                      @ bob

                      Contrairement à ce que laisse entendre votre pot, il ne s’agit pas là d’un règlement de comptes franco-français mais d’un rapport émis par un organisme international.

                      Je doute d’ailleurs que vous le critiquiez quand il dénonce des faits survenus dans des régimes qui ne correspondent pas à votre vision du monde ( La République Populaire de Chine ou Cuba, qui, sans risque d’erreurs, doivent figurer parmi vos b^tes noires).

                      gAZi bORAt


                    • abdelkader17 2 avril 2009 13:37

                      @Bob
                      c’est une fable de croire que la police ne réprime que les délinquants
                      2 émissions que vous pouvez écouter qui vous prouverons le contraire
                      http://www.la-bas.org/article.php3?id_article=1645


                    • bob 2 avril 2009 14:14

                      @ gazi borat,

                      Qu’est-ce qu’un "pot" ?

                      Par ailleurs, toute organisation a ses brebis galeuses ( je ne parle que pour la France), pretendre que la police est un organisme qui torture systematiquement comme le decrit Amnesty International est faux. Maintenant libre a vous de croire ce que bon vous semble. Je campe sur mes propos lorsque j’affirme que ceux qui crachent sur la police sont les premiers a l’appeler lorsqu’ils ont le moindre probleme.

                      Quant a comparer la police politique des pays communistes ( vous avez oublie la Coree du nord au passage), vous comprendrez que c’est excessif. Je vous engage neanmoins aller la-bas pour vous faire une idee des forces de repression.
                      Vous avez oublie de mentionner les escadrons de la mort, cela aurait davantage de poids dans votre argumentation.
                      Quant a ma vision du monde, vous ne me connaissez pas et vous ne la connaissez pas davantage, sur quels criteres pouvez-vous donc me juger ?


                    • bob 2 avril 2009 14:16

                      @ abdelkader17

                      Je n’ai jamais dit que les policiers ne faisaient aucune bavure. Cette polemique n’a pas de raison d’etre puisque nous sommes d’accord sur ce point.


                    • Nobody knows me Nobody knows me 2 avril 2009 14:25

                      pretendre que la police est un organisme qui torture systematiquement comme le decrit Amnesty International est faux.

                      Ce n’est pas ce que dit le communiqué d’AI, ceux-ci n’ont jamais prétendu que la police torturait systématiquement.
                      Je remets donc une partie du communiqué pour le rang du fond :
                      "Le rapport d’Amnesty International intitulé France : des policiers au-dessus des lois condamne le fait que des mauvais traitements policiers, des injures racistes et des utilisations abusives de la force continuent d’être signalés tandis que les procédures d’enquête sur ces allégations ne sont toujours pas à la hauteur des normes requises par le droit international."

                      Bien à vous


                    • bob 2 avril 2009 14:31

                      @ nobody knows me

                      Afin que ceux qui dorment pres du radiateur puissent comprendre ce que je dis : Pensez-vous qu’un organisme tel que AI devrait emettre un avis defavorable touchant par analogie tous les policiers ( les commentaires prouvent que le propos a ete pris comme tel) alors que seuls certaines brebis galeuses sont touchees. Etes-vous reellement serieux lorsque vous acceptez de voir la France mise au meme niveau que les pays dictatoriaux ???

                      Je reste votre serviteur.


                    • Nobody knows me Nobody knows me 2 avril 2009 14:53

                      Mais c’est vous qui prétendez qu’Amnesty hurle à la torture généralisée !
                      Je rédigerais bien un rectificatif mais tout est déjà dans mon dernier post.

                      AMIS AGORAVOXIENS, LE RAPPORT DENONCE LA LENTEUR OU L’ABSENCE DE PROCEDURES LORSQUE DES PLAINTES SONT EMISES CONTRE DES POLICIERS POUR VIOLENCES, INSULTES RACISTES, ABUS DE POUVOIR.
                      IL N’AFFIRME EN AUCUN CAS LA SYSTEMATISATION DE LA TORTURE DANS CETTE INSTITUTION, COMME LE SUGGERE BOB PLUS HAUT DANS SON POST.

                       ;-p


                    • bob 2 avril 2009 15:04

                      @ Nobody knows me

                      Je recommence : les propos d’AI ont ete interprete par beaucoup d’agoravoxiens comme etant generalisable a tous les policiers. Je me met en porte-a-faux avec cette analyse. Tout autre interpretation de mes propos n’est que pure conjecture que je ne souhaite pas commenter.

                      Quant a mes dires selon lesquels je pretend que AI denonce officiellement la France pour torture generalisee, cela reste du ressort du fantasme. Je souligne neanmoins que certains interpretent et font dire a AI des choses qui sont inexactes.


                    • Nobody knows me Nobody knows me 2 avril 2009 15:20

                      Ah ben j’ai dû mal comprendre alors : pretendre que la police est un organisme qui torture systematiquement comme le decrit Amnesty International est faux


                    • falah 2 avril 2009 21:05

                      @ Bob,

                      Bien d’accord avec votre post.
                      La police fait un travail trés trés compliqué.
                      Il arrive parfois qu’elle fasse des bavures et il faut sévire.

                      Ce n’est rien en rapport avec le confort qu’elle nous apporte.
                      Il m’est arrivé une fois de passer 12H en garde à vue (un petit pb avec des gens qui squattait mon appart).
                      Et bein c’est là que j’ai compris. Des voyous menotés qui insultent à longueur de temps les policiers sans qu’eux meme ne puissent dire quoi que ce soit ... les avocats rôdent !!

                      Il faut etre intransigeant avec les ripoux et trés respectueux des personnes qui font leur travail au mieux !

                      Cordialement,
                      Falah




                    • Bois-Guisbert 2 avril 2009 12:58

                      « Il vaut mieux être policier que simple citoyen. Ils sont couverts. »

                      Leur métier est très difficile, on ne peut donc pas les condamner sans une connaissance approfondie des tenants et des aboutissants de chaque affaire.

                      Et quand on voit le comportement des racailles, injurieuses, goguenardes et sarcastiques, en face des policiers, je félicite les responsables du maintien de l’ordre pour la rareté des bavures qu’ils commettent. A leur place, j’aurais déjà décoller quelques rétines.


                      • Louisiane 2 avril 2009 13:08

                        Quand on voit le comportement de certains policiers à 6 h 00 du matin chez un journaliste arrêté devant ses enfants ; quand on voit des policiers à la sortie des écoles venus raffler des sans papiers, toujours devant des enfants ; quand on voit 100 collégiens alignés le long d’un mur, face à quelques gendarmes et un chien qui renifle leur sac ; quand on voit deux gendarmes assister à la fouille intime d’une gamine de 13 ans à la recherche de drogue qu’ils n’ont pas trouvé ; etc, etc.
                        Il y a de quoi avoir de sérieux doutes sur le comportement des forces de l’ordre républicaines. Leur métier est dur en banlieux ? Ca ne les autorisent pas à se comporter comme les voyous qu’ils traquent et à terroriser les citoyens.
                        Il ya aujourd’hui un véritable ressentiment contre la police et la gendarmerie, et ce n’est pas un simple phénomène de mode.


                      • bob 2 avril 2009 14:21

                        @ Louisiane,

                        Vous avez entierement raison :
                        Le journaliste a ete arrete sur ordre du juge. Les enfants ont ete arrete sur ordre du juge, les collegiens ont ete fouille sur ordre du juge. Dans tous les cas, les juges ont ordonne ces conditions d’arret alors qu’il apparaissaient plus convenable d’employer des methodes moins barbares. Si vous avez raison sur les methodes employes, ne vous trompez pas sur les donneurs d’ordre qui ne sont jamais politiquement inquietes ( a l’exception notable du juge Burgaud).
                        De plus, un employe qui ne fait pas son travail est d’abord marginalise puis renvoye. Cela ne touche pas seulement le police.


                      • Bois-Guisbert 2 avril 2009 16:28

                        Quand on voit le comportement de certains policiers à 6 h 00 du matin chez un journaliste arrêté devant ses enfants ; quand on voit des policiers à la sortie des écoles venus raffler des sans papiers, toujours devant des enfants ; quand on voit 100 collégiens alignés le long d’un mur, face à quelques gendarmes et un chien qui renifle leur sac ; quand on voit deux gendarmes assister à la fouille intime d’une gamine de 13 ans à la recherche de drogue qu’ils n’ont pas trouvé ; etc, etc.

                        Quatre exemples plus ou moins caricaturaux, qui demanderaient à être réexaminés point par point - je sais déjà que le journaliste cité en premier lieu, se croyant au-dessus des lois, n’avait pas répondu à plusieurs convocations d’un magistrat dûment notifiées -, sur des milliers d’interventions quotidiennes, mais il est bien certain que si on veut ne retenir que ça, on taille aux forces de l’ordre, le costard qu’on a envie de leur tailler. Et Amnésie Internationale ne s’en prive pas. C’est exactement pareil en Suisse, donc ça doit être du même un peu partout.


                      • Philou017 Philou017 2 avril 2009 20:37

                        Recemment, des lycéens de Cenon se sont fait tabasser à Paris alors qu’ils étaient en visite, encadrés par leurs professeurs. Ils se trouvaient au mauvais endroit parait-il, alors qu’ils se préparaient à reprendre le train pour Bordeaux. Mam n’a rien vu d’anormal dans tout cela.

                        Une militante anti-expulsion qui manifestait pacifiquement lors d’une expulsion s’est vu chargée par les crs ainsi que ses copains. Elle s’est retrouvée evanouie alongée par terre. Six points de suture, des cocards et des hématomes partout.
                        Les CRS ont pensé qu’ils étaient peut-être "menacés" par ces manifestants. Resultat : matraquage bestial en regle.
                        La personne en question fait 1m50 pour 50kgs toute mouillée.

                        Des cyclistes ont été arrétés recemment une nuit à Bordeaux. Une dame honorable d’une cinquantaine d’années qui avait bu deux verres et qui était legerement au-dessus de la limite s’est vu emmenée au commissariat, déshabillée, fouillée, et mise en cellule de dégrisement sans autre ménagament en slip et soutien george jusqu’à dix heures le lendemain. Le prefet a trouvé cela normal.

                        Les imbéciles comme Bois-guibert affamés de sécurité et de flicage, ont permis l’avenement d’une police fascisante qui ne connait plus de limites, et qui agit en toute impunité, étant toujours couverte. On peut redouter que les dérives se multiplient.
                        Je ne veux pas souhaiter de mal à personne, mais si un Bois-Guibert se retrouvait un jour au mauvais endroit au mauvais moment, je n’irai pas pleurer sur son sort.


                      • Philou017 Philou017 2 avril 2009 20:40

                        Je precise que la dame qui a passé la nuit au poste était en vélo. 9 autres cyclistes ont subi le même sort.


                      • décurion 2 avril 2009 21:36

                        " Les imbéciles comme Bois-guibert affamés de sécurité et de flicage, ont permis l’avenement d’une police fascisante qui ne connait plus de limites, et qui agit en toute impunité, étant toujours couverte. "

                        N’avez vous pas l’impression d’etre un peu léger dans vos affirmations ?
                        Que des policiers soient à ce point faible d’esprit, qu’ils se muent en tortionnaires sous les vivas d’afficionados en délire, je veux bien croire qu’il en existe une poignée, au delà, ce serait de la science fiction.
                        Si vous preniez la peine de prendre le recul nécessaire, vous pourriez constaté que le mal est à la fois plus simple est plus global.
                        Sont ce les consommateurs en délire, qui poussent les ouvriers bouchers à faire des heures supplémentaires et de la remballe en catimini ?
                        Ce sont bien des spectateurs mal intentionnés, qui obligent à mettrent autant d’algues avec les moules, des branches avec les tomates, et des clic clac défectueux dans des emballages tout beaux.
                        Sans vouloir excuser les actes répréhensibles, passés et à venir, je serais curieux de compter celles et ceux qui seraient disposés à perdre leur salaire d’ esclave pour conserver leur intégrité ?


                      • Bois-Guisbert 2 avril 2009 23:04

                        Les imbéciles comme Bois-guibert affamés de sécurité et de flicage, ont permis l’avenement d’une police fascisante qui ne connait plus de limites

                        Ce genre de propos n’est même pas rigolo. Tout juste dérisoire.

                        Quand on sait que les policiers doivent lutter contre toutes les dérives d’une société - la française républicaine - les bras liés dans le dos par les droits de l’homme, sous les insultes des racailles, les huées de passants dévoyés et le harcèlement d’assoces immigrationnistes en tous genres, on se dit que pour être flic de nos jours, il faut soit avoir une vocation à chaux et à sable, soit être complètement masochiste.

                        Alors, le jour où les Légions donneront libre cours à leur colère, il y en a pas mal qui vont morfler, et salement. Ca ne me gênerait pas que Philou017 soit dans le lot smiley


                      • Nobody knows me Nobody knows me 3 avril 2009 10:17

                        Mam n’a rien vu d’anormal dans tout cela.

                        Ah oui ! L’histoire de la rencontre entre une matraque et un estomac ?
                        Je suis tombé par terre de rire en entendant cette dinde.


                      • La Luciole 2 avril 2009 13:05

                        (propos haineux effacés)  


                        • Louisiane 2 avril 2009 13:09

                          Ca, c’est vraiment lamentable comme argument.


                        • Gazi BORAT 2 avril 2009 13:26

                          Comme l’a dit un jour Charles Pasqua (Ministre de l’Intérieur, directeur commercial chez Ricard, un temps fiché par le DEA pour trafic de stupéfiants et grand patron du défunt SAC) :

                          "Mais qui donc craint la police ?
                          Il n’y a que les malfaiteurs qui craignent la police !"

                          No comment..

                          gAZi bORAt




                        • Nobody knows me Nobody knows me 2 avril 2009 14:02

                          Il n’y a que les malfaiteurs qui craignent la police !

                          Quelle grande gueule celui-là... En terme de mafia, ce type et sa famille auraient pu déposer des brevets en la matière...


                        • La Luciole 2 avril 2009 22:28

                          En quoi est-ce haineux de dire à quelqu’un qu’afficher une telle aversion envers la police dénote de la haine ?

                          C’est pas joli ça de censurer ainsi les honnêtes gens qui défendent les policiers ....  smiley



                        • Gazi BORAT 2 avril 2009 13:17

                          @ Calmos

                          Trouvez-vous de même des circonstances atténuantes aux forces de répression iraniennes également dénoncées par Amnesty ?

                          gAZi bORAt


                        • abdelkader17 2 avril 2009 13:19

                          @calmos
                          à parceque la police n’a jamais tuée personne première nouvelle, ce que l’on qualifie de bavures ne sont tout simplement que des meurtres camouflés.


                        • Fergus fergus 2 avril 2009 13:24

                          Vous oubliez, Calmos, qu’il existe une énorme différence entre un policier agressé et un individu lambda victime d’une bavure. Car le premier bénéficie de toute la logistique de l’Etat et des médias appelés à la rescousse pour obtenir réparation là où le second est isolé et impuissant. Sans les associations comme AI, cette victime n’aurait pas l’ombre d’une chance d’être entendue.


                        • oncle archibald 2 avril 2009 14:31

                           @ Gazy borat : Calmos fait simplement observer, à très justes raisons, que la police Française et la police iranienne, ou chinoise, ou coréenne, etc .. n’utilisent pas les mêmes méthodes contrairement à ce que certains ici voudraient faire croire....

                           

                          Ce qui n’empêche en rien qu’AI ait raison d’attirer l’attention sur d’éventuelles dérives...

                           

                          En toutes choses il faut raison garder et un peu de lucidité ne fait pas de mal de temps à autre.


                        • Gazi BORAT 2 avril 2009 14:54

                          @ Oncle Archibald

                          Les rapports d’Amnesty n’entretienne aucune confusion et sont en général très précis, avec détails sur les méthodes de torture employés si c’est le cas..

                          Après... ce fil de commentaires ne varie guère de ses semblables d’Agoravox, losqu’est traité un sujet "sensible"..

                          gAZi bORAt


                        • Coat nonz 2 avril 2009 15:03

                          Bin ça dépend... Si c’est un flic qui est tué, sa mort ne provoquera pas plus de réactions que lorsqu’un policier est blessé. Il y en a eu un pour se faire refroidir pour très longtemps à la Courneuve (93), il y a 3 ou 4 semaines. Qui s’en est soucié ?


                        • oncle archibald 2 avril 2009 15:12

                          @ Gazy Borat : si vous connaissez bien AI (c’est mon cas, et depuis très longtemps) vous devez savoir que le mandat qui était aux origines de permettre la liberté d’expression (empêcher les enfermements arbitraires pour délits d’opinion), la lutte contre la torture et la peine de mort en toutes circxontances (même pour des gens reconnus coupables par des tribunaux normalement constitués), ce mandat simple est devenu au fil des années et plus précisemment depuis une dizaine d’années, un espece de machin bidule dans lequel il y a une grande part de « politique » le mandat étant de faire respecter tous les droits de l’homme, ce qui va du droit de manger au droit d’avoir un logement, et même plus récemment du droit à l’adoption d’un enfant par les « GLTG » (Gays, Lesbiennes, Transgenre pour les non initiés) ...

                          Dans ce contexte, la neutralité politique, qui était une des forces de ce mouvement, devient beaucoup moins facile à exercer, et l’impartialité d’AI n’est pas toujours démontrée ... Et AI surfe encore sur sa réputation « impeccable » alors qu’il est de moins en moins impartial .. Je pense qu’il n’est jamais inutile de remettre les choses dans leur contexte ...


                        • Nobody knows me Nobody knows me 2 avril 2009 13:48

                          Je rajoute ma couche avec 2 émissions de "Là-bas si j’y suis" consacrées aux gardes à vue :
                          Gardes à vue : à bas l’abus !
                          Gardes à vue : à bas l’abus ! (2/2)

                          Gare à vous, les flics n’arrêtent plus seulement les "anarcho-libertaro-casquettés-autonomes", mais également le péquin moyen qui conteste un PV.


                          • Stéphane Bouleaux 2 avril 2009 13:58

                            S’il est vrai que l’action de la police est parfois sujette à caution (par comportement, ou par application d’"ordres"), il faut rappeler que les policiers sont neanmoins de hommes.

                            Donc les droits de l’homme s’appliquent à eux aussi.

                            Et en partant de cette hypothese, je m’etonne de ne pas voir "amnesty international" sortir les banderoles quand ceux ci se font attaquer ou caillasser par des criminels. smiley
                            (il en va de meme pour les honnetes gens)

                            Les droits de l’homme seraient ils à 2 vitesses ?  smiley

                            Visiblement oui.


                            • Nobody knows me Nobody knows me 2 avril 2009 14:10

                              Et en partant de cette hypothese, je m’etonne de ne pas voir "amnesty international" sortir les banderoles quand ceux ci se font attaquer ou caillasser par des criminels

                              Justement, l’article précise que dans ces cas là, tout le système est mis en branle pour condamner ce genre d’actes contre les forces de l’ordre (corporatisme oblige) mais que dans le sens inverse, ça traîne la papatte.
                              Je vous mets au défi de trouver un péquin moyen dont la parole vaut celle d’un fonctionnaire assermenté...
                              De plus, on parle d’un rapport. Je doute qu’il y ait assez de surface pour faire une banderolle...
                              Pour dénoncer les caillassages, il existe d’ailleurs de nombreux organismes qui les condamnent : TF1, France2, M6, Le Figaro, ...


                            • Gazi BORAT 2 avril 2009 14:19

                              @ Stephane Bouleau

                              Votre commentaire est absurde...

                              Le métier de policier les expose à des risques.. Le policier, en se faisant rempart contre la violence, peut risquer sa vie comme le pompier la brûlure au troisième degré et l’infirmier psychiatrique l’agression par un malade. Il n’est pas ici question de "Droits de l’Homme" mais de risques du métier.

                              Un délinquant, un malade mental, sont des personnes qui ne suivent pas les règles communes et enfreignent les lois, cela a toujours été ainsi.

                              Le fonctionnaire de police, lui, a pour mission de faire respecter la loi et, bien entendu, doit être le premier à respecter celle-ci.

                              Je me souviens d’une vidéo qui passait en boucle aux JT où l’on voyait un policier "déraper" en direct lors d’une intervention et qui clamait :

                              "La loi, c’est moi !"

                              Je me demande quelle serait votre réaction si le m^me vous interpelait pour une infraction au Code de la Route et vous demande de lui règler immédiatement et en liquide une amende dont il aurait fixé arbitrairement le montant.

                              gAZi bORAt


                            • bob 2 avril 2009 14:37

                              @ Gazi Borat,

                              Contrairement a ce que vous dites, le policier comme tous les metiers a risque, n’ont pas a vocation d’etre blesse mais de preserver les honnetes citoyens et se preserver eux-meme.
                              Le delinquant est theoriquement accessoire. Dans les faits, un grand nombre de delinquants sont epargnes par ce que vous voyez comme une milice pro-nazi.


                            • Gazi BORAT 2 avril 2009 14:42

                              A aucun moment je n’ai utilisé des termes comme "milice pro nazie", expression aussi ridicule que "CRS-SS" mais m’interroge sur le rapport d’Amnesty et l’impact du discours sécuritaire et populiste de Nicolas Sarkozy sur les éléments les moins fiables de l’institution policière..

                              gAZi bORat


                            • Nobody knows me Nobody knows me 2 avril 2009 14:46

                              Dans les faits, un grand nombre de delinquants sont epargnes par ce que vous voyez comme une milice pro-nazi.

                              Comme c’est joli... Epargnés. Tandis que v
                              ous auriez déjà débarrassé les rues de cette "racaille" depuis longtemps, hein Cowboy ?
                              On a encore pas mal de fan de l’inspecteur Harry en France...


                            • claude claude 2 avril 2009 15:08

                              le fait que les policiers se fassent caillasser et agresser par des délinquants, ne les autorise pas à se comporter comme des tontons macoutes !

                              quand un homme ou une femme s’engage dans la police, les crs ou la gendarmerie mobile, ils savent que parfois, ils auront à affronter les casseurs dans les manifs, des gangsters armés qui résisteront, des fous furieux qui tirent sur tout les monde...

                              néanmoins, leur formations devrait leur permettre de se comporter correctement en cas de vérification d’identité ou de mouvement d’impatience des personnes interpellées.

                              les bavures policières, si elles ne sont le fait que d’une minorité de fonctionnaires, sont scandaleux dans un pays qui se veut démocratique.

                              on peut lire le rapport d’amnesty ici

                              quand à ceux qui déblatèrent sur amnesty, ils oublient que cette association est née pour défendre les prisonniers politiques, à l’est comme à l’ouest.

                              • La défense de la cause de jeunes étudiants victimes de l’arbitraire à l’origine de la naissance d’Amnesty International
                              • C’était il y a plus de quarante ans au Portugal sous la dictature de Salazar : le simple fait de porter un toast à la liberté allait coûter à ces jeunes étudiants sept ans d’emprisonnement. L’article " Les prisonniers oubliés ", qui marque le lancement de l’Appel de 1961 pour une amnistie est l’acte fondateur d’AI. De nos jours encore, nombreux sont les jeunes, qui pour des raisons diverses, font l’objet de persécutions à travers le monde. Cette action a conduit à une prise de conscience collective et un engagement qui perdure et se perpétue de génération en génération. Il nous appartient, il t’appartient de la poursuivre aussi longtemps qu’existera l’arbitraire. Et pour cela, notre plume est notre arme de libération massive ! 

                                Les jeunes en ligne de mire
                                Élèves, étudiants ou simples militants, les jeunes sont très souvent la cible privilégiée de ceux qui commettent des violations de droits humains : les exemples sont légions qui montrent l’engagement des jeunes en faveur de changements sociaux, engagements au cours desquels leurs droits sont mis à rude épreuve. Il nous revient encore à l’idée : la répression des jeunes chinois sur la place Tiananmen, l’emprisonnement de jeunes militants étudiants au Myanmar (ex-Birmanie), la détention, souvent au secret, voire la disparition d’étudiants leaders syndicaux ou politiques dans plusieurs pays africains, asiatiques et latino-américains. Notre action solidaire à leur endroit et à l’endroit de toutes les autres personnes victimes est nécessaire pour faire cesser l’arbitraire.

                              son champ d’action est vaste :

                              l’exploitation des femmes : le conflit au proche-orient : l’arrestation du président du soudan : et ailleurs dans le monde :
                              • Mao Hengfeng a de nouveau été arrêtée le 13 janvier 2009 avec sa fille.
                                Amnesty International demande sa libération immédiate.
                                Lire notre page spéciale


                                 Chine. Le site d’Amnesty International une nouvelle fois bloqué -
                                12 janvier 2009
                                Les autorités chinoises doivent immédiatement rétablir l’accès au site Internet d’Amnesty International, a déclaré l’organisation ce lundi 12 janvier 2009. LIRE LA SUITE

                              • Déplacés et réfugiés irakiens : une situation alarmante

                            • bob 2 avril 2009 21:52

                              Sarkozy a ete elu avec 55 pour cent des voix, c’est a dire que plus de la moitie des francais ont vote pour lui, qu’ils ne viennent pas pleurer maintenant que tout est joue. Il fallait se poser des questions avant de savoir qui elire.


                            • ronchonaire 2 avril 2009 14:06

                              Intéressant : quand Amnesty International parle des bavures policières en France, on la considère comme une source d’information des plus fiables mais quand Amnesty International dénonce le traitement réservé aux opposants à Cuba, cela devient une vulgaire organisation de propagande au service de l’impérialisme occidental. Mauvaise foi, quand tu nous tiens...


                              • Gazi BORAT 2 avril 2009 14:20

                                Et vice-versa

                                (Voir votre collègue plus haut sur ce fil)..

                                gAZi bORAt


                              • bob 2 avril 2009 14:24

                                @ gazi borat,

                                Je trouve singulier de mettre sur un meme plan la police francaise, avec certes ses defauts, et la police chinoise ou cubaine. Parlons-nous de la meme chose ?


                              • LaEr LaEr 2 avril 2009 16:33

                                Encore une affirmation gratuite pondue par votre cerveau manichéen.. Vous voyez tous les opposants à Kozyette comme un gaucho, le couteau entre les dents, soutenant les régimes cocos etc...
                                Sortez un peu mon vieux !

                                Vous avez vu beaucoup de soutient à la Chine et à Cuba ici ?

                                Il est clair que même ici en Belgique, les flics français ont vraiment une sale réputation, alors que les flics belges sont plutôt appréciés. Et pourtant, ils subissent les mêmes violences et les mêmes injustices que les bleus français... 





                              • jakback jakback 2 avril 2009 14:23

                                A tous les pleurnichards anti-flics, ne confondez pas police avec assistante sociale, la police réprime, pour avoir fréquenté de près, trop près a mon goût certains de ces Messieurs, je reconnais que leur qualité première n’est pas la courtoisie, ni la tendresse, une fois cette vérité annoncée...
                                En garde a vue je dois reconnaître qu’ils font leurs boulots, plutôt bien, et si violences il y a, elles sont plus psychologiques que physiques.
                                Les violences physiques lorsqu’elles se produisent,le sont lors de l’arrestation, mais la dans la majorité des cas c’est le choix de l’interpellé qui décide du mode d’emploi, arrêter une personne qui se rebelle, entraîne de fait un mano a mano qui n’est pas sans conséquences, et lorsque cela défouraille, alors la on atteint le sublime, le mauvais mort est systématiquement le suspect, jamais le flic, qui comme chacun sait est payé pour bouffer du pruneau.
                                Quand a comparer la France, a la Corée du Nord, la Chine et autres contrées accueillantes, rien que cela décrédibilise vos arguments.
                                Avous lire, je pense que peu d’entre vous on a craindre du monstre bleu marine, qui terrorise que les honnête gens.


                                • Christophe Christophe 2 avril 2009 15:30

                                  @Jakback,

                                  A tous les pleurnichards anti-flics, ne confondez pas police avec assistante sociale, la police réprime, pour avoir fréquenté de près, trop près a mon goût certains de ces Messieurs, je reconnais que leur qualité première n’est pas la courtoisie, ni la tendresse, une fois cette vérité annoncée...

                                  Le monde n’est pas binaire me semble-t-il ! Alors à quoi bon baser un comparatif entre deux fonctions à tendance opposée.

                                  La police réprime mais uniquement dans le cas de faits délictueux ; elle ne réprime pas gratuitement, elle n’en n’a strictement aucun droit. Que leurs qualités premières ne collent pas avec celles qui correspondent à la diplomatie minimale n’est pas un problème en soi dès lors qu’ils apprennent correctement que leur rôle n’a pour terrain de jeu qu’un univers bien défini.

                                  Ce que vous dites est par ailleurs peu pertinent selon les forces dont vous parlez. Ayant aussi des contacts avec des policiers, il faut savoir de qui nous parlons. Il est vrai qu’entre un inspecteur de l’antigang et un représentant opérationnel de la BAC, il existe nombre de différences. Nous ne pouvons faire autant d’amalgamme dans un sens comme dans l’autre.

                                  En garde a vue je dois reconnaître qu’ils font leurs boulots, plutôt bien, et si violences il y a, elles sont plus psychologiques que physiques.

                                  Je suis d’accord qu’ils font, le plus souvent leur boulot, mais il existe des cas particuliers qui nécessiteraient, comme le souligne Amnesty International non de juger la police sur des actes isolés, mais de juger les personnes physiques usant de leur fonction policière pour commettre des actes répréhensibles par la loi. Je pense même que si vous avez des contacts avec des policiers, beaucoup vous dirons qu’ils y sont favorables, l’image de la police en serait sans doute améliorée, vous ne pensez pas ?

                                  Les violences physiques lorsqu’elles se produisent,le sont lors de l’arrestation, mais la dans la majorité des cas c’est le choix de l’interpellé qui décide du mode d’emploi, arrêter une personne qui se rebelle, entraîne de fait un mano a mano qui n’est pas sans conséquences, et lorsque cela défouraille, alors la on atteint le sublime, le mauvais mort est systématiquement le suspect, jamais le flic, qui comme chacun sait est payé pour bouffer du pruneau.

                                  Vous ommettez les violences verbales envers les citoyens. Car celles-ci sont pourtant assez courantes quand vous êtes contrôlés par un abruti qui porte un uniforme de la police nationale. Ils ne sont pourtant pas si nombreux que cela en proportion de l’ensemble des effectifs, mais leur comportement fait tâche. Il existe des comportements civiquement acceptables, et ils peuvent tous faire cet effort.

                                  Avous lire, je pense que peu d’entre vous on a craindre du monstre bleu marine, qui terrorise que les honnête gens.

                                  Je ne puis répondre pour d’autres, surtout étant moi-même assermenté (n’étant pas dans la police), mais ils ne m’impressionnent pas. Mais je note que quelques fois leurs propos sont parfois outrageusement irrespectueux voir même insultants. Ce n’est que lorsque je leur demande leur numéro d’identification qu’ils cessent leurs conneries et partent. J’ai quelques expériences directement avec eux ou lors d’interventions où je me suis interposé parce qu’ils allaient trop loin avec des jeunes (fréquent avec les jeunes d’origine étrangère, il suffit de lire les rapports internationaux sur le délit de facies ; pratique très courante dans toutes les forces de l’ordre des pays du monde). La première chose qu’ils devraient apprendre, me semble-t-il, est le B-A-BA du premier principe de la justice française : même un suspect est présumé innocent. Cela leur éviterait sans doute d’avoir des propos déplacés et des accusations fallacieuses qu’ils profèrent pour blesser psychologiquement. Si comme le dit un des intervenant, il y a des moments où les policiers doivent faire preuve de patience pour ne pas coller des clacs, cette assertion peut aussi être retournée.

                                  Bien entendu, nous pouvons être d’accord que certaines arrestations peuvent nécessiter l’usage de la force (et non de la violence) en proportion de la résistance qui leur est faite.

                                  En fait votre dernier propos est assez risible au second degré. Je pense plutôt que la police fait actuellement plus peur aux citoyens honnêtes qu’aux malfrats et délinquants. Ce sentiment n’est pas totalement anodin.

                                  Quant aux comparaisons avec d’autres pays, je ne pense pas qu’Amnesty Internationale fasse des amalgammes de la sorte. Les dérives françaises n’ont rien à voir avec les dérives des états totalitaires ; mais de là à dire qu’en France, nous respectons parfaitement les droits de l’homme, il y a des positions intermédiaires qui peuvent être pertinentes. La question est : Les forces de l’ordre doivent-elles être au dessus des lois ? Pour ma part, à cette question, je repondrais non !


                                • norbert gabriel norbert gabriel 2 avril 2009 17:02

                                  ça se discute : l’attitude de pas mal de poiliciers est choquante, un exemple, vers 16 h Marcadet-Poissonniers, des policiers mettentg des PV sur des voitures mal garées, un des policiers s’écarte et va vers une jeune femme africaine qui marche sur le trottoir, elle a deux cabas, d’emblée, il la tutoie, et demande à inspecter les sacs, il fouille, ne trpuve rien, je me suis arrèté pour regarder la scène, quand il s’en aperçoit, il me regarde d’un air plutôt furax, mais bon, j’ai 67 ans, pas le look racaille, mais je sens que je risque le PV pour rebellion s’il m’intime l’ordre de circuler, ou l’outrage à agent si je discute. Est-ce normal qu’un policier tutoie d’emblée quelqu’un qui passe sur le trottoir ? est-ce normal qu’il demande à inspecter les sacs dans ces conditions ? L’aurait-il fait dans le 16 è avec une jeune femme bien blanche en tailleur Chanel ?? C’est un détail, mineur, mais c’est un état d’esprit asses détestable.


                                • jakback jakback 2 avril 2009 17:20

                                  @christophe,
                                  la police n’est pas au-dessus des lois, et je suis assez en accord avec votre développement, cela dit comme dans tous les corps de métier, plus vous avez affaire a la base et plus c’est difficile de se faire comprendre, mieux vaut comme interlocuteur un capitaine, qu’un bleu de la bac déguisé en civil , pour entreprendre une réflexion philosophique.
                                  N’empêche, qu’ A.I est toujours prête a jeter l’opprobre sur le pouvoir et ses institutions, comme si le monde dans lequel nous vivons permettait de suivre au pied de la lettre les droits de l’homme.Foutaise
                                  D’ailleurs les tenants de ces droits, les bafouent chaque jours, en méprisants, insultants, humiliants, ceux qui ne partagent pas leur avis dans son intégralité.
                                  De plus A.I voit ce qui l’arrange, comme toutes les organisations qui ont comme statu la défense des veuves et des orphelins, pour vendre de la compassion ,il leur faut du matériaux, quitte dans certain cas a fabriquer du faux.


                                • Artius 2 avril 2009 19:36

                                  Vous avez tout à fait raison.

                                  Le policier doit respecter le citoyen, quel qu’il soit, à plus forte raison si c’est lui qui s’adresse en premier au dit citoyen.


                                • Nobody knows me Nobody knows me 2 avril 2009 14:41

                                  Petit guide des arguments irrecevables :

                                  Rien que pour voir qui vous appelerez en cas de besoin. SOS Anges heureux ?
                                  Celui-ci, c’est l’interdiction de critiquer une institution parce que si elle était pas là, eh ben ce serait ’achement le bordel. Il n’est aucunement question ici de remettre en cause la police dans son intégralité, ni dans son but, ni de la remplacer ou de la supprimer. Il est juste demandé de rectifier des procédures qui, preuves à l’appui, sont systématiquement freinées ou stoppées.

                                  Très proche de ce que nous venons de voir, l’explication systématique de la critique d’une institution par... la haine. On critique, donc ça veut dire qu’on les déteste. Pas de contre argumentation conseillée, simplement rire au nez de votre interlocuteur afin de lui montrer la position ridicule dans laquelle il se trouve.

                                  Last but not least : la comparaison avec des régimes tyranniques est exagérée. Certes, notre police est loin des escadrons de la mort, mais il est utile de se souvenir de ce genre de régimes comme des exemples... à ne pas suivre.


                                  • Nobody knows me Nobody knows me 2 avril 2009 15:01

                                    Attendez donc les prochaines et si vos amis de gauche l’emportent exigez qu’ils soient plus vertueuse que ceux qui sont aux manettes aujourd’hui

                                    A rajouter dans les arguments stupides. Que la gauche soit plus "douce" en matière de répression que la droite. Chimères.
                                    Même si je reconnais que notre petit chef actuel a l’air d’avoir une certaine tendance à la surenchère lorsqu’il se déplace ou lorsque des manifestations ont lieu.
                                    Je crois surtout qu’il a la trouille de se retrouver avec une mini insurrection ou des "zévèn’ments" (genre 1968) pendant son mandat. Ca, ça lui foutrait vraiment la honte chez ses potes milliardaires.


                                  • oncle archibald 2 avril 2009 15:59

                                     @ Nobody knows me

                                     
                                    Je ne pense pas qu’il soit stupide de rappeler que nous sommes dans une vraie démocratie. Il y en a si peu que ça vaut la peine de le souligner et je ne supporte pas ceux qui font mine de se croire sous dictature. Je ne crois pas stupide non plus de rappeler que les alternances politiques sur les 30 dernières années n’ont pas permis de constater de grosses différences dans la façon d’utiliser les forces de police, et je pense que c’est très bien ainsi. 

                                    Puisque vous faites allusion à Mai 68 je fais partie de ceux qui ont vécu ces événements et ont été très favorablement étonné par la très grande patience et le professionnalisme des forces de l’ordre engagées face à des personnes qui leur voulaient clairement du mal, et comme vous je me demande si Monsieur Sarkosy aurait l’intelligence politique d’un Georges Pompidou qui, par défection du Général de Gaulle, a été le seul à gérer, très bien à mon avis, cette crise majeure.

                                  • bob 2 avril 2009 14:54

                                    @ nobody knows me

                                    Merci de nous indiquer les arguments recevables. Les propos de cet article tendent a souligner la torture comme moyen utilise frequemment par la police. Comme je l’ai cite plus haut, beaucoup de commentateurs ont tendance a generaliser ce propos, qui a mon sens, est le fait d’une minorite ( condamnable du reste). La liste des dogmes recevables ne tient pas a vos souhaits mais a ceux qui veulent apporter leur contribution a un debat ( est-ce autre chose ?)

                                    En ce qui concerne les arguments que vous refutez :


                                    - La police est necessaire a la tenue correcte de la societe. Beaucoup de nos concitoyens ne se conduisent de maniere legale que par la menace d’une sanction : prenez-le comme vous le voulez mais cela reste un fait. La disparition de la police entrainerait la creation de milices au pouvoir et a l’equite inquietante.

                                    - Certaines personnes nostalgiques de leur jeunesse perdue se raccrochent a un passe qu’elles ne pourront jamais retrouver et a des ressentiment plus ou moins justifies ( la droite gaulienne, la police...). Leurs propos sont inadaptes aux evenements contemporains, ils en sont meme quelques fois contre-productifs.

                                    - Contrairement a ce que vous pensez, certains intervenants font un amalgame entre police francaise et police politique. Regardez la teneur des commentaires ci-dessus et vous constaterez par vous meme l’etendue de cette absurdite.
                                    Quant a la lutte contre le fascisme en France, il se resoud dans les urnes et non pas sur un site apres avoir vote pour un personnage peu recommandable.


                                    • Nobody knows me Nobody knows me 2 avril 2009 15:12

                                      Pardon pour l’utilisation du terme. Loin de moi l’idée d’imposer une liste d’arguments "recevables".
                                      "Invalides" aurait été plus juste. Les trois types d’arguments que je citais ont pourtant été déjà évoqués puisque je m’en suis inspiré.
                                      Donc :
                                       - affirmer que la critique de la police implique que l’on veut son démantellement,
                                       - affirmer que la critique de la police implique qu’on la déteste,
                                      sont des arguments faux, généralisant, et que l’on retrouve à longueur de discussion (sans compter les articles et blogs du Figaro smiley)

                                      Pour la police politique, la comparaison est en effet qq peu exagérée. La lutte politique se faisant désormais psychologiquement dans notre société, à l’aide de ce qu’on appelle les "medias".


                                    • bob 2 avril 2009 15:24

                                      @ Nobody knows me

                                      Nous sommes bien d’accord excepte sur un point : je ne lis pas le figaro.
                                       smiley


                                    • dapeacemaker911 2 avril 2009 15:26

                                      @BOB

                                      Mr ouvrez simplement les yeux sur le monde.
                                      Moins d egalité = plus de criminalité

                                      quand des gens possedent tout et ne sont responsable de rien, il est difficile de demander a ceux qui n ont rien d etre responsables de tout.

                                      De TOUTES FACONS, si les membres de l etat ne suivent pas les LOIS, du president de la republique aux fonctionnaires de police, le peuple ne peut aps suivre.

                                      Tout cela va finir mal et vous le savez.

                                      D


                                    • Coat nonz 2 avril 2009 15:56

                                      Moi je lis le Fig, mais pas seulement. Par contre, je ne connais pas ce "nobody". C’est qui ? Personne... bon d’accord.


                                    • Nobody knows me Nobody knows me 2 avril 2009 16:39

                                      Par contre, je ne connais pas ce "nobody".

                                      C’est normal, "personne ne me connaît"... Nobody knows me, that’s my name. Verstanden ? Je pensais lors de la création de ce compte évoquer une certaine humilité pour passer comme un simple quidam au milieu des spécialistes en tout genre qu’on peut voir à la télévision, entendre à la radio ou lire dans les journaux... ou sur Avox...

                                      Le poids de votre argument dans ce sujet est par ailleurs relativement faible et à côté de la plaque. Je le range donc dans la catégorie "invective".

                                      Bien à vous.


                                    • bob 2 avril 2009 22:09

                                      @ dapeacemaker911

                                      Merci de m’ouvrir les yeux sur le monde. Mon propos est de dire que plutot que de taper sur les lampistes, votez pour la bonne personne au bon moment. Sarkozy a toujours ete un cheval verole et voter pour lui fut une erreur. Vous avez raison de dire que certains fonctionnaires ne respectent pas les lois mais tort en generalisant. Quant a la misere, tirer sur les lampistes n’arrangera surement pas grand chose.

                                      Qu’entendez-vous par Tout cela va mal finir ?


                                    • Marcel Chapoutier Marcel Chapoutier 2 avril 2009 15:10

                                      L’origine de cette impunité galopante des policiers est a chercher à l’époque de Vichy. Le zèle extraordinaire dont faisait preuve la police française dans la chasse aux juifs et aux résistants faisait l’étonnement des nazis eux même (Bousquet n’était pas une exception). Les Brigades spéciales (qui faisaient parti des RG) étaient particulièrement efficaces dans la répression. Vint la libération et le temps de l’épuration qui épargna la plupart des flics collabos. Ce qui eut pour résultat qu’une tradition pétainiste s’est maintenu jusqu’à nos jours dans la police et aussi bien sûr dans la justice.
                                      Ce qui fait (en autres) que les victimes de brutalités policières sont systématiquement accusées d’outrage et rébellion. Certains policiers font des faux témoignages et sont capables de trafiquer des PV d’audition et sont presque tout le temps soutenus par les juges.
                                      Ce qui ne veut pas dire qu’il n’existe pas des flics républicains et honnêtes, mais ils sont contraint au silence sous peine de cracher dans la soupe (brouet saumâtre) de la police...


                                      • bob 2 avril 2009 15:13

                                        @ gazi Borat
                                        @ knobody knows me

                                        Je vous invite a lire le commentaire du dessus pour corroborer mes dires.


                                      • Nobody knows me Nobody knows me 2 avril 2009 15:22

                                        Si Mr Chapoutier fait partie d’Amnesty International, ça prouvera vos dires : "pretendre que la police est un organisme qui torture systematiquement comme le decrit Amnesty International est faux"

                                         smiley


                                      • Nobody knows me Nobody knows me 2 avril 2009 15:27

                                        Par ailleurs, je doute que le seul rapport d’Amnesty International ait mis dans la tête des gens de telles idées.
                                        Même si penser que la police applique la "torture généralisée" est une idée reçue, elle existait déjà avant ce rapport.
                                        De plus, qui n’a jamais eu affaire à un policier mal luné ? ...Heu... moi.
                                        Faut croire que j’ai du bol...
                                         smiley


                                      • bob 2 avril 2009 15:32

                                        @ nobody knows me

                                        Quelque soit l’interpretation de mes dire, vous comprendrez que beaucoup de personnes, et notemment parmi les intervenants, s’imaginent que AI souligne les moyens sadiques utilises par ( tous) les policiers. Cela reste faux dans la mesure ou les policiers sont une population au meme titre que les autres.

                                        Je reitere mes propos : la France n’est pas le pays le plus important en matiere d’irrespect des droits de l’homme. AI a plus de travail a s’attaquer a des pays totalitaires que de s’en prendre a la France qui si elle est loin d’etre parfaite n’est pas a placer au meme titre que les pays denues d’ethique regalienne.


                                      • Nobody knows me Nobody knows me 2 avril 2009 15:46

                                        Oui, je comprends qu’une telle réaction puisse survenir chez les intervenants. Mais il est incorrect d’imputer cette responsabilité à AI ou de leur faire dire ce qu’ils n’ont pas dit.

                                        Et le principe d’un tel organisme est de ne pas se poser la question sur l’interprétation de leurs rapports. Sinon, c’est le fondement même de l’organisme qui est ébranlé. Vous imaginez s’ils se demandaient "Que vont dire les dirigeants sur notre rapport ? Doit-on le diffuser ? Quelles seront les conséquences ?"

                                        Ils décèlent un dysfonctionnement des lois, des abus, des atteintes aux droits de l’homme : Boom ! ils rédigent un rapport pour le signaler. Quelle que soit la gravité des faits ou le niveau de tyrannie du pouvoir en place.
                                        Ce n’est pas parce qu’il y a pire qu’on ne doit rien voir chez nous.
                                        Nous sommes les champions des donneurs de leçons toutes catégories confondues. Refuser la critique ne peut que décrédibiliser l’image de la France, déjà bien déglinguée, même chez les bisounours.


                                      • oncle archibald 2 avril 2009 16:13

                                         @ Nobody knows me

                                         
                                        Croyez vous que ce ne soient ps des hommes et des femmes qui dirigent AI, avec leurs idées et bien naturellement leurs penchants. Vous écrivez : "Ils décèlent un dysfonctionnement des lois, des abus, des atteintes aux droits de l’homme : Boom ! ils rédigent un rapport pour le signaler. Quelle que soit la gravité des faits ou le niveau de tyrannie du pouvoir en place."

                                        Vous croyez sincerement qu’ils en font aucun choix dans les faits qu’ils rapportent, et encore davantage dans la façon dont ils les rapportent ? Avez vous connu AI à l’époque ou existaient sur notre bonne terre des dictatures de droite en amérique du Sud et des dictures de gauche en Europe de l’Est ? Je vous conseille de ressortir un vieux "rapport annuel " de es époques et de lire les pages "Argentine" puis "URSS" vous me direz des nouvelles de l’impartialité d’AI dirigée à cette époque par un communiste ...

                                        Ai serait donc pour vous la nouvelle religion ? Infaillibilité "papale" revue par le comité central international ?

                                        AI est ou en tous cas était une très bonne organisation, avec ses forces (les principes) et ses faiblesses (les hommes et les femmes qui la dirigent), elle est encore très écoutée, influente et c’est tant mieux, mais de grace acceptez qu’elle ne soit en rien infaillible ni parfaitement impartiale.

                                      • bob 2 avril 2009 16:26

                                        @ nobody knows me

                                        Si votre propos sur la critique de la France est cense, l’apparition de critiques systematiques des policiers dans sa globalite l’est beaucoup moins. Ma reaction fut vive devant la citation stigmatisant les policiers devant une interpellation. Ne connaissant rien de cette affaire, la citation tiree de son contexte, vous comprendrez que beaucoup interpretent ces propos comme une introduction a un dogme visant les policiers tout en dedouanant paradoxalement les donneurs d’ordres, les delinquants etant victimises.

                                        Par ailleurs, cette phrase indique bien les policiers dans sa globalite, il n’y a aucune difference entre un individu integre et un delinquant deguise. C’est donc bien l’analyse de comportement anti-flics que j’ai souhaite soulever et non pas le denigrement de AI que je respecte enormement au demeurant.


                                      • Nobody knows me Nobody knows me 2 avril 2009 16:52

                                        Parole divine, infaillibilité, mais on parle de quoi là ? Sarkozy ne va pas être trainé devant le TPI ni être frappé par la colère divine. Déjà que quand c’est l’ONU qui ne soutient pas les USA dans leurs croisades, c’est comme pisser dans un violon alors AI...
                                        A mon humble avis, ce rapport pour les gouvernants, c’est du poil à gratter rien de plus. Ils sont trop occupés à faire passer cette farce d’HADOPI à l’Assemblée aujourd’hui.


                                      • Nobody knows me Nobody knows me 2 avril 2009 17:03

                                        Concernant les critiques de chaque dictature à l’époque, je ne me fais pas trop de soucis au sujet de cette impartialité. Les dictatures communistes ont toujours été combattues par les gouvernements occidentaux et leurs organismes affiliés (medias, services secrets, ...) tandis que les dictatures de droite d’Amérique latine ont toujours été soutenues quant à elles. Simple contre-pouvoir.


                                      • oncle archibald 2 avril 2009 17:29

                                         @ Nobody knows me 

                                         
                                        "Les dictatures communistes ont toujours été combattues par les gouvernements occidentaux et leurs organismes affiliés (medias, services secrets, ...)" ... ils avaient tort ? précisez votre pensée ...

                                        AI qui se prévaut d’impartialité se doit de rester impartiale, toute sa boutique est fondée sur ce principe, et je sais qu’il lui est très désagréable qu’on lui rappelle qu’elle ne l’a pas toujours été, qu’elle ne l’est toujours pas, et ne le sera jamais parce qu’elle est dirigée par des hommes ...

                                        Je pense que les critiques émises au sujet de la police Française sont exagérées en ce sens qu’il s’agit de "bavures", qu’il convient certes de faire ecsser et de réprimer, mais pas d’un comportement normal, habituel, encouragé par la hiérarchie et par le "pouvoir" comme vous le prétendez. Les méthodes employées par la police Française n’ont rien de commun avec celles des polices de la chine, Corée, etc .. je le maintiens.

                                      • oncle archibald 2 avril 2009 17:47

                                         Pour ceux qui n’auraient pas eu la curiosité de consulter les cas rapportés par Ai et qui sont à la base de son "avis" sur les méthodes de la police Française je présise qu’ils sont au nombre de quatre respectvement datés du 5/12/2004, 17/8/2006, 8 et 9 5/2008 ... quatre cas en quatre ans ... Ca fait peu pour justifier les jugements (très appréciés) ce ceux qui se déchainent ci-dessus !

                                        Ah oui j’y reviens avec plaisir, on souhaiterait que la même proportion de "bavures" soit celle constatée en Chine, en Corée, en Iran, etc .... Non la France n’est pas une dictature, et ras le bol de cette argumentation volontairement exagérée pour justifier toujours et encore la même chose : la France de Sarkosi n’est plus une république ... patientez Messieurs, il y a bientôt des élections, vous pourrez vous exprimer... beaucoup dans le monde aimeraient pouvoir en faire autant .


                                      • Nobody knows me Nobody knows me 2 avril 2009 18:07

                                        "Les dictatures communistes ont toujours été combattues par les gouvernements occidentaux et leurs organismes affiliés (medias, services secrets, ...)" ... ils avaient tort ? précisez votre pensée ...
                                        Mais bien sûr qu’ils avaient tort...... Evidemment que non ils n’avaient pas tort, dans leur propre intérêt d’ailleurs, il valait mieux une dictature de droite conciliante et avec qui on peut traiter qu’une dictature communiste. Cela dit, l’hypocrisie règne en maître dans le grand jeu des puissants vu qu’ils renversaient des dictatures (voire des démocraties, cf Allende) pour en mettre d’autres... Cette règle s’applique autant à nos démocraties qu’aux dictatures communistes.

                                        Je pense que les critiques émises au sujet de la police Française sont exagérées en ce sens qu’il s’agit de "bavures", qu’il convient certes de faire ecsser et de réprimer, mais pas d’un comportement normal, habituel, encouragé par la hiérarchie et par le "pouvoir" comme vous le prétendez.
                                        Mais je n’ai jamais dit ça moi !! Je n’ai aucunement affirmé que les mauvaises pratiques étaient généralisées dans la police et je n’ai jamais dit qu’elles étaient encouragées ni appuyées par le pouvoir (encore que les obligations de résultats demandées par l’autre olibrius depuis son passage à l’Intérieur influent à mon avis largement sur le comportement des agents).
                                        En revanche, il semble que les procédures de plainte contre des agents assermentés soient souvent entravées et n’aboutissent que très rarement.
                                        Comprenez bien la nuance entre, là où nous sommes d’accord, l’interprétation que font les gens de ce rapport ("tous les flics seraient pourris") et le contenu du rapport.

                                        Les méthodes employées par la police Française n’ont rien de commun avec celles des polices de la chine, Corée, etc .. je le maintiens.
                                        Et je n’ai jamais dit le contraire.


                                      • Nobody knows me Nobody knows me 2 avril 2009 18:15

                                        Sont-ce 4 cas où il y a eu une sanction contre l’agent ?
                                        Si oui, par rapport au nombre de plaintes, certes c’est assez peu.


                                      • oncle archibald 2 avril 2009 18:37

                                        AMNESTY INTERNATIONAL

                                        Document public

                                        Index AI : EUR 21/007/2009 (Public)

                                        2 AVRIL 2009 00h01 TU (02h01 heure locale)

                                         

                                        France. Des policiers au-dessus des lois. Exemples de cas.

                                        Vous pouvez aller le lire.

                                         

                                        Il s’agit de quatre cas ou les violences policières semblent avérées, et ou les plaintes déposées n’ont pas (ou pas encore) abouti à une condamnation des policiers.

                                        Je maintiens que quatre cas en quatre ans ne permettent pas d’interpreter un comportement « habituel » de l Police Française en pareil cas, alors que les arrestations rapportées étaient particulièrement difficiles.

                                        Si les policiers se doivent d’user de la violence avec mesure et discernement en fonction des circonstances, il est fréquent que les suspects qu’ils sont en train d’arreter, ou leur parents et amis qui interviennent pendant l’arrestation pour essayer de l’empecher, soient eux aussi très violents ! 


                                      • Nobody knows me Nobody knows me 3 avril 2009 09:52

                                        il est fréquent que les suspects qu’ils sont en train d’arreter, ou leur parents et amis qui interviennent pendant l’arrestation pour essayer de l’empecher, soient eux aussi très violents !

                                        Ils ne sont d’ailleurs pas représentés par l’Etat, vous en conviendrez...


                                      • dapeacemaker911 2 avril 2009 15:19

                                        ils sont autant voir plus manipulés que nous le sommes.
                                        Ils ignorent tout autant la loi que nous
                                        ils ignorent tout autant les raisons de la creation de "la force publique" que nous

                                        ils sont le peuple autant que nous.

                                        On ne peu en vouloir a personne d etre ce qu il est aujourdhui, on s est tous fait embrumer, gauche droite, extreme gauche extrem droite et autres, blancs, noirs, jaunes, rappeurs, metaleux, fonctionnaires, travailleurs privés, on s est tous laissé monter la tete.

                                        Soyez humble et comprehensif, il ne s agit pas de combattre la police mais de resister a l oppression.
                                        Les forces de l ordre, les gardiens de la paix, les protecteurs du peuple, doivent apprendre comme nous apprenons.

                                        "La création de ce corps d’État dérive de la déclaration des droits de l’homme et du citoyen de 1789, qui a valeur constitutionnelle.

                                        • art. 12 : « La garantie des droits de l’homme et du citoyen nécessite une force publique : cette force est donc instituée pour l’avantage de tous, et non pour l’utilité particulière de ceux auxquels elle est confiée. » "

                                        • rinaldo maurice 2 avril 2009 16:17

                                          En période grande incertitude pour le pays,il est prudent de ne pas réveiller les vieux démons qui existent dans tout être humain.
                                          Rappellons nous les victimes des violences policères sont issues du peuple multiracial.Pendant un moment elles encaissent les coups et un beau jour la riposte vient et elle ne s’arrêtera qu’après un changement de système dans la société !
                                          LES POLICIERS CHERCHENT VRAIMENT L’AFFRONTEMENT EN CE TEMPS DE CRISE QUASI GENERALE ?

                                          La parade technique IMPARABLE EXISTE , il suffit de s’inspirer de la METHODE SALVADORIENNE ISSUE DU FRONT FMNLN ,très utilisée par la période de combat révolutionnaire.Rappellons ,ce front n’a pas été vaincu,il a changé de tactique et pour cause ,les révolutionnaires de front s viennent de gagner l’élection présidentielle


                                          • TSS 2 avril 2009 16:30

                                            @coat nonz

                                            le policier du 9-3 que vous citez est un mauvais exemple :

                                            il n’etait pas en service,pas en uniforme par contre il avait son arme de service et de plus il etait pris de

                                            boisson !il a ete pris dans une querelle d’ivrogne... !!

                                            quand à dire que ce ne sont plus des selections R...rd ,il y a 3/4 ans une enquète interne avait été diligenté

                                            dans les commissariats et le rapport etait si accablant qu’il est resté au fond d’un tiroir.le taux d’alcoolisme

                                            est de beaucoup superieur à la moyenne nationale !

                                            la police se croit tous permis ,le 1er responsable est le gal de Gaulle qui à la fin de la guerre ayant besoin

                                            d’eux les a decoré d’une fourragère au lieu de les sanctionner... !!









                                            • Anto 2 avril 2009 16:33

                                              "des policiers au dessus des lois"... je ne doute pas des observations ni des recommendations d’amnesty, mais le titre de leur rapport est franchement... démago.

                                              le peu de résumé que j’en ai lu, montrent tous que le rapport a une facheuse tendance à la généralisation, soutenue par un aveu d’ignorance, puisque les chiffre ne sont pas disponibles. A ce propos d’ailleurs, les recommendations sont paradoxales. Ils demandent une publications des plaintes contre agent... Meme les flics les plus intègres ne sont pas à l’abri d’un depot de plainte abusif. La publication de tels chiffre ne pourrait pas etre un indice pertinent. Supposons qu’ils publient les plaintes déposée et les plaintes ayant abouti à une condamnation du policier :

                                              soit le chiffre est inférieur à la moyenne et on soupçonnera une justice conciliante et partiale -> système pourri
                                              soit le chiffre est supérieur à la moyenne et on dira que les flics sont tous des brutes. Qu’y gagnera -t-on ?

                                              Ce que la Police gagnera en transparence, elle le perdra en legitimité. Or l’éfficacité de la police dépend intimement de l’image qu’elle renvoie. Regardez les CRS passant pour des bourrins notoires. La moindre de leurs interventions peut tourner à la catastrophe.

                                              Je ne dis pas que tout est parfait, loin de là. Simplement une bonne police n’est pas une police idéale. Une bonne police est une police respectée (pas nécessairement crainte). Qu’ils aient un statut particulier vis a vis de la loi n’est pas scandaleux. Des qu’il y a un privilege, il y a forcement des abus. C’est pareil pour n’importe quelle profession...

                                              Il est toujours bon ton de taper sur les flics mais de là à tomber dans "le tous pourri"...


                                              • foufouille foufouille 2 avril 2009 18:40

                                                @ hal
                                                on en est tres loin
                                                la police et la justice devrait etre independante
                                                sans ministre bidon qui nome et donne des ordres


                                              • abdelkader17 2 avril 2009 21:17

                                                @hal
                                                la racaille sioniste au dessus des lois on le sait

                                                				

                                                Les chefs de la police israélienne, Gideon Ezra et Moshe Karadi, ont quitté leur pays dimanche à destination de Paris, à l’invitation de Nicolas Sarkozy qui veut profiter de leur « expérience » en matière de « maintien de l’ordre ».

                                                La police israélienne, et pas seulement l’armée, est un élément actif de la répression des Palestiniens. En octobre 2000, c’est elle qui a assassiné en toute impunité 13 citoyens Palestiniens Israéliens désarmés, qui protestaient, en Israël, contre la répression sanglante opérée par l’armée dans les territoires occupés. Des dizaines d’autres avaient été blessés, par balles notamment.

                                                Le quotidien Haaretz, qui donne l’information, ajoute que les deux chefs policiers (l’un est ministre de la Sécurité Publique, l’autre Haut Commissaire de la Police) doivent rester quatre jours en France, où ils auront des entretiens avec Sarkozy et ses collaborateurs, sans oublier de passer en revue des unités de CRS ou gendarmes mobiles.

                                                « On s’attend qu’Ezra et Karadi apportent à leurs homologues français la leçon qu’ils tirent de la répression des émeutes dans leur propre pays, dont les événements d’octobre 2000 », écrit Haaretz.

                                                « Il se dit que la partie française est vivement intéressée par le savoir-faire israélien en la matière », ajoute le quotidien israélien.

                                                Des thèmes de coopération plus approfondie entre les services de police des deux pays seront également abordés, poursuit le journal.

                                                Le journaliste israélien fait ironiquement remarquer que cela pourrait aboutir à un téléscopage. En effet, la justice française a lancé un mandat d’arrêt international contre le milliardaire israélo-franco-russo-angolais Arcady Gaydamak, impliqué dans un trafic d’armes.

                                                Après avoir observé un profil discret, où il n’acceptait de se montrer que dans son fief de Moscou, Gaydamak est apparu au grand jour ces derniers temps en Israël, où il vient de prendre officiellement la présidence du club raciste d’extrême-droite Bétar de Jérusalem. Il parle même de participer aux prochaines élections législatives.

                                                Mais on peut faire confiance à Sarkozy pour ne pas mettre en œuvre les décisions de la justice française, et ne surtout pas demander à ses amis israéliens l’extradition du mafieux Gaydamak.

                                                							



                                              • Coat nonz 2 avril 2009 23:09

                                                à Foufouille :

                                                Pour ce qui est de l’indépendance de la Police que vous prônez, n’est-ce pas le cas lorsqu’il s’agit des Municipales ?


                                              • foufouille foufouille 3 avril 2009 10:31

                                                @ coat
                                                non, ils obeissent au maire
                                                le chef devrait meme etre elu comme les sheriff


                                              • georges jean 2 avril 2009 16:45

                                                La police est épuisée. Elle seule est en permanence au contact des zones de non droit qui ne cessent de s’étendre. La France est face à un processus de conquête territorial mené par les trafiquants. Elle n’a que sa police pour tenter de limiter la vitesse de propagation du processus.
                                                La police doit être républicaine pour être efficace, mais on doit la respecter, en particulier en sanctionnant les délinquants qu’elle arrête.


                                                • dapeacemaker911 2 avril 2009 17:33

                                                  @ HAL

                                                  je constate que tu racontes toujours n importe quoi. C est facil de parler de racaille... tes parents sont surement blancs ou considérés comme tel, parlent le francais, on de quoi te nourrir et ne travail pas de 6h a 9h et de 17h a 23h... ils n ont pas a laver la merde des autres pour survivre, on ne leur a rien refusé pour leur couleur ou la consonnance de leur nom, tu n a pas ete elevé au milieu des loups, dans une cité hlm qui puait la pisse avant meme que t es vu le jour, tu n a pas eu a taffer 5x plus qu un blanc pour atteindre le meme niveau, tu n a pas passé ton adolescence a te faire humilier par la police... bref t es comme moi, un bon francais.
                                                  Va partager leur vie, tu comprendra qu etre une "racaille" n est pas un choix, c est une question de milieu.


                                                  li le commentaire que j ai ecrit un peu au dessus et repond y si tu penses avoir raison, tes reponse m
                                                  aideront a l entendre.

                                                  Dam


                                                • foufouille foufouille 2 avril 2009 18:44

                                                  @ hal
                                                  commence par la france d’en haut
                                                  et avant de balayer devant chez les autres, on balaye devant sa porte
                                                  les pigcops doivent netoyer leurs racailles


                                                • Artius 2 avril 2009 19:25

                                                  dapeacemaker911

                                                  Eclairez-moi je vous prie, pour quelle(s) raisons les "hlm [...] puent la pisse" ? Sont-ce les loups qui viennent s’y soulager ? Personne ne les a éduqués afin qu’ils distinguent des toilettes d’une allée ??

                                                   smiley


                                                • dapeacemaker911 3 avril 2009 10:59

                                                  Vous savez comme moi que c est un cercle.
                                                  certains HLM appartiennent a des societes peu regardantes sur les conditions de vie des habitants, ca se degradent, ca commence par un tag, puis 2, puis 3, jamais nettoyés, donc au bout d 1an ou 2 les murs sont recouverent, puis s est l escalade, l ascenceur jamais reparé se retrouvent completement detruits dans l espoir qu enfin ils le soient, etc etc... les boites a lettres, les caves, etc etc...

                                                  on parle de situations qui se sont etalées sur plus de 20ans, dont les victimes ne sont pas les protagonistes premiers, la boucle est bouclée.

                                                  Vivre dans certains quartiers de france a de quoi rendre dingue n importe quel gentleman, surtout si il n a pas la possibilité d en sortir.

                                                  Franchement, j en ai marre de voir des gens ne critiquer QUE ce qu ils ne vivent pas.
                                                  Chaqun doit faire le menage parmis les siens, il y a des enculés partout, mais certains ont des circonstances attenuantes.
                                                  Pauvreté, misere, enclavement, integration sont des circonstances attenuantes.

                                                  Quand je vois le comportement de mon president et ses predecesseurs, quand je voi le comportement des "notables" de ma nation, quand je vois le comportement des forces de l ordre.... et que je lis que les "racailles" sont LE probleme, j ai mal au coeur. Raisonnement stupide.

                                                  Ecoeuré.

                                                   


                                                • norbert gabriel norbert gabriel 2 avril 2009 17:11

                                                  Il ne faut pas perdre de vue aussi que beaucoup de policiers en ont marre de faire des travaux de basse police, avec des objectifs à tenir. ça voudrait dire que s’il n’y a pas assez de PV ils vont devoir inventer des infractions ? 
                                                  Les contrôles au faciès, systématiques, les gendarmes avec des chiens dans des écoles qui fouillent des gamines de 12-13 ans, (et qui ne trouvent rien) ça devient quand même très préoccupant.
                                                  A quand les descentes de police dans les maisons de retraite ? il y a sûrement des vieux qui fument dans les cabinets ...


                                                  • dapeacemaker911 2 avril 2009 17:35

                                                    @HAL et a tous ceux qui pense que le probleme de la police est lié au moyens :

                                                    http://www.dailymotion.com/video/x2tw7q_paroles-de-flic_politics


                                                    • Victor Rugueux 2 avril 2009 18:31

                                                      " Ma prison n’a qu’un barreau et je tourne autour " aurait dit Fernando Arrabal comme ce fil hum…

                                                      Toute société inégalitaire, comme la notre, doit s’appuyer sur l’arbitraire, la force et la négation des droits fondamentaux pour ce maintenir coûte que coûte  !

                                                      Les reproches adressés aux forces de l’ordre au regard des inquiétantes dérives constatées ( en France et dans le monde ) n’en sont malheureusement que la manifestation.

                                                      Dans une société qui réalise une équitable répartition de la richesse, la question du rôle de la police, ainsi que dans ces conditions d’éventuelles dérives policières, ne se poserait pas en ces termes puisque cette société contribuerait intrinsèquement à assurer la paix sociale par l’équité en amont.

                                                      On peut même imaginer dés lors une société ainsi qu’une police très différente de celle que 6 milliards d’individus subissent à notre époque.

                                                      Changeons d’époque, changeons de société ?

                                                      Dans tout les cas identifions les racines du mal au lieu de nous embourber dans les détails alarmants, cela sera plus constructif et comme c’est alarmant il y a urgence !

                                                      Merci à Amnesty de pointer " les travers dramatiques " de notre société intrinsèquement inégalitaire !


                                                      Tout politicien qui prône " le sécuritaire " fait diversion pour maintenir l’inégalitaire ne tombons plus dans le piège identifions les causes, la cause de cet enfumage.


                                                      • oncle archibald 2 avril 2009 19:45

                                                        @ Victor Rugueux

                                                        On peut souhaiter une société qui aide à une équitable répartition des richesses, sans croire que tout le monde il sera beau et tout le monde il sera gentil ... Des mauvais il y en aura toujours et des flics pour les empêcher d’emm... les autres il en faudra toujours aussi...

                                                        Et en France, où en effet du fait d’inégalités criantes l’ensemble de la Société est en équilibre précaire, les flics actuellement ne sont pas si mauvais que ça, et des bavures il y en a relativement peu eu égard aux conditions dans lesquelles il leur faut intervenir... Les inégalités sont un autre problème, autrement plus important en effet que les brutalités policières.

                                                        Qu’il y ait des bavures à sanctionner d’accord, mais qu’en s’appuyant sur un rapport d’A.I. certains veuillent faire croire qu’il y a en France une espèce de police politique, systématiquement brutale, couverte par sa hiérarchie et par la justice, pas d’accord. C’est une manœuvre politique visant à apporter de l’eau à ce cri unanime sur A.V. : le Sarko il est laid, le Sarko il est méchant.


                                                      • foufouille foufouille 2 avril 2009 18:47

                                                        la flicaille defend surtout les "fils de"
                                                        les autres peuvent creves
                                                        en plus, ils sont mal formes.
                                                        la plupart vivent en 1900
                                                        leurs lois sont des legendes

                                                        et ceux qui sont des vrais flics ferment les yeux


                                                        • Canine Canine 3 avril 2009 00:23

                                                          la flicaille defend surtout les "fils de"

                                                          Je pense pas que les flics défendent plus les "fils de". C’est juste que ceux là, ils peuvent pas, ou moins, leur taper dessus.


                                                        • foufouille foufouille 3 avril 2009 10:39

                                                          @ canine
                                                          si, ils se deplacent que pour les "riches", "fils de" ou leurs potes


                                                        • Le péripate Le péripate 2 avril 2009 19:17

                                                           Cette alerte d’Amnesty International me paraît être d’une grande utilité. 

                                                          La Justice, c’est à dire les tribunaux, la police et les prisons sont bien à la peine en France. Fonctionnant avec des moyens très limités (mais où donc passent tous ces prélèvements qui font de la France le pays le plus taxé au monde ?), ils ne rendent pas tous les services que l’on est en droit d’attendre dans un état de droit.

                                                          Fonctionnaire mal payé, mal-aimé, le policier, bien que le ration policier/habitant soit relativement élevé, il est la plupart du temps occupé à des tâches qui n’ont à priori rien à voir avec sa mission. Gratte-papier, mécanicien, garde des bâtiments publics et autres, voire la police routière, toutes ces tâches gagneraient à être externalisé, privatisé. 

                                                          La mission principale de l’état est négligée. Il n’y a pas de liberté sans sécurité. Quand en plus la loi est devenue une jungle où même les professionnels ne s’y retrouve plus, il est même surprenant que vaille que vaille la police continue à tenter de remplir sa mission.



                                                          • Ariane 3 avril 2009 02:56

                                                            Il ne faut pas généraliser. C’est tristement toujours l’abus de quelques uns qui vient cacher la réputation de tout un corps de métier. 

                                                            Je rappelle que la police et la gendarmerie permettent à chacun d’entre nous de vivre dans une relative sécurité et sérénité. Evidemment tout n’est pas parfait. L’homme n’est pas parfait et c’est souvent ceux qui ont le moins de pouvoir qui en abusent ... Certains policiers abusent de leur pouvoir et doivent être sanctionnés comme tout citoyen. Chaque citoyen en France qui commet la même infraction doit pouvoir être sanctionné, peu important son métier. Et je dirai même plus, les représentants de l’Etat doivent être exemplaires parce qu’ils réprésentent l’Etat. Je ne conseillerais qu’une chose aux personnes qui se sentent bafouer par des décisions de justices qui mettent en cause des policiers ... faites tous les recours possibles et allez devant la cour européenne des droits de l’homme ... il serait intéressant de voir ce que la cour en pense ... et efficace en plus ... 

                                                            Il est évident qu’il faut protéger les libertés de chacun et que le délit de sale gueule qui fait que certains policiers contrôlent toujours les même personnes est inadmissible mais doit on généraliser cela à tous les policiers ? Sachant que plein de policiers ne font même pas ce genre de contrôle ? 
                                                            La première des libertés c’est que chacun doit connaître un minimum ses droits et être en capacité de les faire protéger ! A ce titre, il faudra lancer le débat sur les caméras qui vont envahir Paris .. savoir si le principe de cela est acceptable ... si oui dans quel encadrement ... au détriment de nos libertés fondamentales ! ... et ça j’ai pas l’impression qu’on en parle beaucoup .... en tout cas pas assez ...

                                                            http://jc94.over-blog.com/


                                                          • Le péripate Le péripate 3 avril 2009 11:21

                                                             Si vous aviez lu attentivement, vous auriez vu que je ne fais aucune généralisation. Il est légitime de traiter l’agrégat Justice comme un tout, car c’est une institution. 


                                                          • Artius 2 avril 2009 19:21

                                                            Il est certain qu’il y a des dérives dans la police. C’est une évidence car les flics ne sont ni plus ni moins que des êtres humains dotés de faiblesses, comme chacun d’entre nous.

                                                            Il est certain également qu’il y a toujours eu des abus de pouvoirs. Qui d’entre vous n’a personne dans son entourage qui ne se soit jamais fait "sauter un pv" ?

                                                            Aujourd’hui, les dérives sont certainement un peu plus poussées, mais surtout plus nombreuses. Ce que fait la police n’est-il pas à l’image de notre société excessive ??
                                                            Pour faire dans la phrase simpliste et à la mode, puisqu’on la trouve collée à à peu près tous les sujets, on a la police qu’on mérite.

                                                            Ne vous y trompez pas, je n’aime pas la police.
                                                            Pas plus que je ne hais les policiers.
                                                            Non, simplement, je les respecte avant tout en tant qu’êtres humains, pour autant qu’ils soient eux-mêmes courtois et polis envers moi.

                                                            Dès lors, quand je suis le raisonnement de certains sur ce fil, je devrais penser qu’il est somme toute salutaire, juste et citoyen que désormais les flics se fassent tirer dessus : ils le méritent.

                                                            Pardonnez-moi, mais je trouve cette idée assez difficile à admettre. Vous savez, l’idée que l’on puisse, à partir du comportement d’une minorité appartenant à un groupe, stigmatiser et haïr l’ensemble dudit groupe ?

                                                            Pis encore, bon nombre de ceux qui ici paraissent prêts à casser du flic pour le plaisir, avec le sentiment de la noble justice de l’acte, sont les premiers à décrier la stigmatisation qu’ils pratiquent assidûment.

                                                            A vos marques, prêt, moinssez !

                                                            @micalement,






                                                            • frédéric lyon 2 avril 2009 19:46

                                                              Je pense que les gugusses d’Amnesty International n’auraient pas le courage d’aller enquêter sur les exactions des autorités Soudanaises au Darfour.

                                                              C’est plus facile d’enquêter en France, on y risque pas sa peau et on peut envoyer des "recommandations" au Ministre de la Justice, sans se prendre une valda dans le buffet.

                                                              Pourtant une bonne petite enquête de terrain au Soudan ne ferait pas de mal, ainsi qu’un enquête en Iran, je suis sûr qu’il y a des trucs à dire sur la police en Iran, ainsi que sur la police en Syrie et dans des tas d’autres pays.

                                                              Il a environ 200 pays dans le monde et il serait plus intéressant d’aller y mener des enquêtes sur le comportement de la police, dans au moins 150 pays sur les 200, que d’aller enquêter en France où on ne relèvera que des pécadilles.

                                                              Mais seulement voilà, dans ces 150 pays, les enquêteurs d’Amnesty International se feraient foutre dehors et seraient déjà assez heureux qu’on ne leur coupe pas les couilles avant de les virer à coup de pied au cul.

                                                              Voilà pourquoi ils préfèrent enquêter en France en nous disant : "on enquête en France parce qu’une démocratie comme la France doit être irréprochable, or ce n’est pas le cas".

                                                              Irréprochable comme un enquêteur d’Amnesty International sans doute ? 

                                                              Voilà pourquoi la crédibilité de ces organisations privées n’a cessé de diminuer au fil du temps, pour être aujourd’ui voisine de zéro.

                                                              Par manque de courage et à cause de leur tartufferie..

                                                              C’est dommage.


                                                              • abdelkader17 2 avril 2009 21:30

                                                                @lyon
                                                                Iran Syrie Soudan toujours les mêmes brebis galeuses de l’ordre international selon Lyon et ses affidés américano sioniste.
                                                                Au états unis tu crois que les flics sont pacifiques, que les abus n’existent pas Rodney King ca ne te dit rien bien sur quant à l’entité sioniste on connait son savoir faire en matière de repression elle exporte même ses mèthodes d’une extrême brutalité en France
                                                                http://www.youtube.com/watch?v=ROn_9302UHg.


                                                              • foufouille foufouille 3 avril 2009 10:44

                                                                @ lyon
                                                                en tant que bourgeois, sur que tu as pas a te plaindre de la police


                                                              • Nobody knows me Nobody knows me 3 avril 2009 11:53

                                                                				

                                                                								
                                                                				 					Je pense que les gugusses d’Amnesty International n’auraient pas le courage d’aller enquêter sur les exactions des autorités Soudanaises au Darfour.

                                                                Comme d’habitude, il aurait mieux fait de se taire... Enfin bon on rigole bien avec lui au moins :
                                                                Soudan. Amnesty International demande l’arrestation du président el Béchir.

                                                              • pseudo 2 avril 2009 20:32

                                                                Mais que fait la police ? Car ils oublient que c’est avec nos impôts qu’ils sont payés ! En temps que contribuable on devrait définir leurs missions et les limites à ne pas dépasser dans une démocratie, car payer des hommes pour matraquer sur le quai d’une gare un groupe scolaire et menacer d’arracher l’artère des enfants avec des chiens dans une école, non merci !


                                                                • Furtive Sentinelle Furtive Sentinelle 2 avril 2009 20:43

                                                                  Vous êtes trés mal informés car ce policier "tombé" définitivement n’était pas au planning, avait son arme de service sur lui plus quelques autres infos détenues par le parquet.
                                                                  Cela étant dit, il n’a pas eu droit à une cérémonie dans la cour de la Pref. Pourquoi ?
                                                                  Il laisse une veuve et 2 orphelins et c’est celà qui est difficilement supportable car eux n’étaient pour rien dans cette "affaire". Quand on travaille avec une arme, il ne faut pas s’attendre à périr à l’encre de Chine...

                                                                  Autre point de droit et de procédure pénale(CPP), le procureur de la république et plus généralement les substituts actent sur les infractions délits crimes décrits par l’OPJ (voir de plus en plus des assistants opj) sur SIMPLE COUP DE FILE la faute en revient donc aux magistrats qui devraient de par la loi se transportaient sur les lieux ou se faire présenter le délinquant autant dire croire au père Noêl....

                                                                  La police comme la magistrature sont au service des citoyens pas des électeurs ni des élus sauf troubles à l’ordre public ; ça c’est dans la constitution. Sauf, que par les temps présents, le moindre délit se termine par une GAV garde à vue alors qu’avant il y avait simple audition PV et puis selon déferrement amende etc.
                                                                  Explosion des GAV entre 2007 et 2008 ...

                                                                  Pour l’histoire, vous oubliez l’affaire Ben Barka et puis tant d’autres. Soyons sérieux ; nous avons tous besoin d’une police au service de la Nation mais pas de la Banane bling bling !!!

                                                                  Les temps à venir risquent d’être trés douloureux pour l’ensemble de nos concitoyens de tous bords.
                                                                   
                                                                  Dans peu de temps, nous risquons de voir venir en formation des policiers chinois esquimaux russes et la création de sociétés de police privée c’est déjà en partie le cas remenber la flamme olympique ...et le désengagement de la P.N et G.N dans ses missions primaires  . smiley


                                                                  • Annie 2 avril 2009 21:46

                                                                    J’ai lu l’article et j’ai lu le rapport. Pas vraiment le temps de lire les commentaires. Le racisme est institutionnalisé dans la police. Il l’était il y a trente ans et cela n’a guère changé. A chaque fois qu’un gouvernement de droite est élu, la police le vit comme un chèque en blanc. 
                                                                    Elle devrait être au service du peuple, elle ne sert que le pouvoir quand on l’envoie se battre contre les étudiants, contre les gens qui défendent leur outil de travail. 
                                                                    Amnistie Internationale, (pourquoi Amnesty International ?? en fait je le sais mais je trouve ça idiot) est là pour nous rappeler que nous n’appartiendrons pas aux nations civilisées tant que nous tolèrerons les bavures, qui loin d’être des exceptions, sont le symptôme d’une société malade.


                                                                    • maharadh maharadh 2 avril 2009 21:47

                                                                      La police est au sevice de l’ordre établi, c’est une utopie de croire que les "représentants de l’ordre" sont au service de la démocratie.

                                                                      Pourquoi en ces temps de récession les seuls institutions qui embauchent sont celles des représentants de cet ordre ?


                                                                      • bob 2 avril 2009 22:01

                                                                        @ nobody knows me,

                                                                        Curieux, votre ton change avec la meute de fous furieux qui viennent deverser leur haine sur ce site. Loin du debat legitime que l’on pourrait attendre d’un tel evenement, les commentateurs les plus reserves rejoignent les extremes pour debiter des inepties qu’ils n’auraient probablement jamais imagine.
                                                                        Pour en revenir au sujet, le theme aborde est devenu une diatribe a l’egard de tous les policiers que la plupart des bobos qui se retrouvent ici meprisent profondement. Y-a-t-il quoi que se soit qu’un bobo ne meprise pas d’ailleurs.

                                                                        Contrairement a ce que vous dites, je ne preconise pas de solution finale mais etre agresse par des delinquants ne convient a personne. Par ailleurs devant les relents tres aggressifs de tout opposant ( la dictature n’est peut-etre pas si eloignee que cela finalement), je prefere m’eloigner.

                                                                        Salut la milice.


                                                                        • Nobody knows me Nobody knows me 3 avril 2009 10:04

                                                                          Mon ton change car ça fait 5 fois que je vous dis la même chose preuve à l’appui et que vous continuez d’affirmer le contraire. Allez je me relance : Le fait est que le rapport ne dénonce pas une généralisation de la violence dans la police mais des rouages grippés dans les cas de plaintes contre des agents assermentés.
                                                                          De toute façon, je vois que pas mal de personnes ici aimeraient que ces violences soient plus fréquentes et institutionnalisées alors je vois pas pourquoi on se prend la tête à savoir si la police respecte l’éthique ou pas...

                                                                          De plus, je ne suis pas responsable, de même qu’AI, de la "meute" comme vous dîtes.

                                                                          Et pour finir, lorsque j’ai posté mes derniers messages hier soir, il n’y avait que vous et moi sur ce forum plus qqs autres, donc aucune raison que je me sente grisé par une "supériorité numérique" (numérique, c’est le cas de le dire ahahah !!) avec les loups.

                                                                          A bon entendeur.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès