• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Citoyenneté > Gilets jaunes, comment aboutir ?

Gilets jaunes, comment aboutir ?

Dictature molle

local/cache-vignettes/L610xH745/48930729-102bd4f-819b9.jpgPersonnellement, je ne vois pas comment les choses peuvent évoluer favorablement. E. Macron ne cèdera pas pour la bonne et simple raison que c’est une graine de dictateur qui préfèrera une guerre civile plutôt que de capituler (voir le billet de Michel Onfray sur ce point). Oui, je pense que nous sommes désormais en dictature, molle certes, mais une dictature quand même. Ça fait un moment que je cherche à me dissuader de ce fait, mais j’ai lu et relu la définition dans le dictionnaire et franchement je ne vois pas ce qu’il peut manquer pour ne pas être affirmatif. Je ne suis pas le seul à avoir fait cette démarche (de consulter le dico), puisque dans sa vidéo d’hier soir, Maxime Nicoll nous apprend avoir fait la même chose pour en tirer la même conclusion : Dictature !

Les trois pouvoirs politiques, Législatif, Exécutif et Judiciaire ne font plus qu’un…

Christophe Castaner au Sénat àParis, le 16 janvier 2019. 

La justice aussi n’est plus au service du citoyen. Les nombreuses décisions prises ces derniers temps, suite aux manifestations des GJ, en attestent tous les jours. Le ballet des comparutions immédiates laisse la place à une justice expéditive où la défense n’a plus son mot à dire, où les preuves sont devenues accessoires. Comme ces deux hommes interpellés de façon préventive qui ont été jugés sans même avoir manifesté. Une justice devenue milicienne protège désormais un pouvoir envers et contre tout. La liberté de manifestation n’est plus reconnue comme un droit fondamental, mais comme un accessoire du pouvoir" : Les 500 plaintes contre Christophe Castaner pour "entrave à la liberté de manifestation" classées sans suite.

Quant au légendaire quatrième pouvoir attribué en son temps à la presse et aux médias en général, il y a longtemps que sa fusion avec le pourvoir exécutif a eu lieu.

On peut désormais parler de pouvoir central, tant les frontières qui séparaient ces différents pouvoirs ont fondu sous le joug des gouvernements successifs comme les frontières nationales l’ont fait sous celui de l’Europe libérale.

Les dernières lois visant à donner le contrôle par le pouvoir du droit constitutionnel des citoyens de manifester est l’exemple type du désir de verrouiller la pensée et réprimer toute opposition citoyenne. Actuellement on débat sur cette nouvelle loi délicieusement appelée « anti-casseurs » pour la rendre incontestable. L’usage de ce pseudonyme est une manipulation qui cache en fait une loi liberticide, une de plus. Sans entrer dans ses détails qui sont tous consultables sur internet, je ne parlerai que d’une chose : la dissimulation partielle ou totale du visage pourrait être sanctionnée d'un an d'emprisonnement ainsi que de 15.000 euros d'amende. Rien que par le montant de l’amende, on se rend tout de suite compte qu’il s’agit d’une loi conçue par les riches pour les pauvres ; tout est dans la démesure lorsqu’il s’agit de sanctionner le citoyen de base.

Que faire ?

Il faut déjà commencer par ne plus accepter ce langage propagandiste, il faut désormais s’armer du vocabulaire de la langue française et appeler un chat un chat. Exigeons le parler français rigoureux ! Il faut dorénavant refuser de façon systématique le langage propagandiste que nous distribuent les médias et hommes politiques, refuser toute conversation, quitter tout débat, tant que les mots justes ne sont pas utilisés. Adieu la démocratie molle pour parler de dictature, de populisme pour parler du peuple, etc. (voir cet article intéressant sur la même thématique ici). Arrêtons de jouer le jeu, jeu pour lequel « ils » ont écrit les règles.

Mais plus concrètement, faut-il attendre (encore) une élection ? Franchement, dans l'état actuel des choses, je dirai que non. Et puis je ne vois pas les gens revenir à ce système qui empeste la pourriture et attendre jusqu’à la prochaine élection présidentielle pour « retenter le coup » (ne parlons pas de l’européenne, elle ne sert à rien). Personellement, je pense que rien ne sera plus comme avant, il y aura un avant et un après le mouvement des GJ.

Attendre un évènement exceptionnel…

Le ralliement des forces de police ?

local/cache-vignettes/L620xH375/La-police-enc021-df30e.png

Si cela s’est vu dans certains pays, comme en Thaïlande en 2013, cela me parait très improbable en France tant le pouvoir judiciaire est institutionnalisée et surtout parce que les CRS et autres GIGN/GIPN sont endoctrinés au point d’être devenus des milices consentantes au service du pouvoir. Je ne parle même pas de la BAC qui semble jouer dans un jeu vidéo lorsqu’elle va faire un carton dans la foule par escouades de quelques barbouzes en mal de sensations fortes. Où est l’humain dans tout ça ? Encore un goût de dictature…

Le ralliement de l’armée ?

L’image contient peut-être : 4 personnes, personnes debout

C’est une chose moins improbable. La France a déjà été gouvernée par le général de Gaulle, militaire de fonction lorsqu’il a repris les rênes du pays à la Libération. Les français pourraient donc « concevoir » un putsch militaire dans une certaine mesure. Par ailleurs des généraux à la retraite, plus ou moins sérieux, se sont déjà rangés du côté d’une éventuelle sédition et d’anciens soldats, plus ou moins gradés, n’ont pas hésité à venir en uniforme aux côtés des GJ lors des manifestations. Il faut dire que les actes commis par les forces de police envers nos concitoyens sont en totale contradiction avec une valeur fondamentale de l’armée française qui est l’honneur, mot devenu totalement incompatible avec nos hommes politiques et sa milice de rue. Mais bon, d’ici à rallier des généraux actuellement en service…

De leur côté, des gilets jaunes ont déjà fait appel à l'armée pour « mettre en fuite » Emmanuel Macron. Il y a donc là des mains tendues qui n’attendent qu’un geste, qu’un évènement, pour s’unir. Une répression incontrôlée pourrait être l’élément déclencheur d’un tel ralliement, au moins localement.

Mais sans un évènement exceptionnel, la seule solution que j’entrevoie dans l’immédiat est de se servir du système actuel pour insérer un principe de démocratie directe, comme le RIC, avant que des lois liberticides ne voient le jour visant à « impossibiliser » toute démarche en ce sens (comme il est fait avec le droit de manifester). On pourrait envisager par exemple que les GJ créent un parti politique (oui, ce n’est pas gagné) en nommant les responsables de leur parti suivant le concept révocatoire qu’ils ont adopté, en ajoutant éventuellement le principe d'un "tour de chaise" entre plusieurs prétendants suivant un tirage au sort mensuel ou hebdomadaire, etc.. Le but est de présenter une liste GJ aux élections présidentielles. La raison d’être de ce parti serait donc limitée à modifier la constitution suivant deux directions possibles : mettre en place une démocratie représentative contrôlée (par un RIC et quelques modifications de la constitution existante), ou créer une constituante dans le but d’accoucher d’une 6ème république qui ferait la part belle à une démocratie directe par et pour le peuple.

Je suis personnellement pour la première solution et ce pour plusieurs raisons. Tout d’abord parce que la première peut amener à la seconde. Ensuite parce qu’une démocratie directe peut faire peur (peur de l’inconnu) à une grande majorité des français ; d’autant que cette peur serait bien entendue entretenue et amplifiée par les médias mainstream. Au final, une opposition inattendue pourrait surgir et ruiner le concept même de démocratie directe.

En somme, je pense qu’il faudrait une période de test par la pratique du RIC, pour voir si une réelle démocratie directe peut voir le jour dans notre pays. Nous pourrions mettre à profit ce laps de temps pour reconsidérer le mode de fonctionnement des médias et leur imposer une charte de respect de l’information, afin ensuite de pouvoir interroger les français de façon sereine et objective sur une éventuelle constituante. Le RIC permettrait donc de tester ce que peut donner, en bien comme en mal, une démocratie directe, tout en gardant le contrôle de leurs représentants par les citoyens. L’idée n’est pas d’imposer, mais d’apprendre la démocratie directe.

Mais les français pourront-ils attendre jusque-là ?


Moyenne des avis sur cet article :  3.75/5   (16 votes)




Réagissez à l'article

58 réactions à cet article    


  • Durand Durand 30 janvier 17:16

    .

    Il y a 230 ans que l’on fait croire au peuple français qu’il s’est libéré de la tyrannie en 1789... Mais si en écoutant les explications d’Etienne Chouard sur l’intérêt de RIC, on peut conprendre à quel point l’on s’est fait enfumer, on peut aussi refuser de le comprendre, tellement sa démonstration ridiculise plus de deux siècles de croyances aveugles...

    Il n’est pas facile d’admettre d’avoir été berné pendant aussi longtemps..., et pourtant !...

    .

    https://m.youtube.com/watch?v=MbJPdpAe41Y#fauxfullscreen

    .

    1789 n’aura été pendant 230 ans que la victoire de l’alliance de la noblesse, des grands marchands bourgeois et des banquiers dépositaires de leurs fortunes...

    L’enjeu est d’autant plus énorme qu’il est global... Ces grandes fortunes étant désormais apatrides, c’est toute l’Humanité qui se retrouve concernée par ce qu’il se passe sur ce rond point, là, tout près de chez-moi... La caste à très bien compris le danger du RIC et la réaction va être terrible...

    Vous verrez, ils feront tirer sur la foule à balles réelles car ils savent qu’ils n’ont plus rien à perdre.

    .


    • Arthur S François Pignon 30 janvier 17:29

      @Durand

      « ’ils n’ont plus rien à perdre.  »

      si : des clients :
       pour leurs banques
       pour leurs hypermarchés
       pour leurs candidats aux élections

      vous me direz, les élections n’auraont plus beaucoup de sens !
      c’est vrai
      mais les banques et les supermarchés non plus !
      alors les sous, ils viendront d’où ?


    • Durand Durand 30 janvier 17:58

      @François Pignon

      C’est bien ce que je voulais dire : avec un RIC en toutes matières, ils savent qu’il perdront tout...

      On peut donc s’attendre à une réaction à la mesure de l’enjeu...


    • Dan22 30 janvier 18:33

      @François Pignon
      Tout-à-fait d’accord avec vous !
      Ce ne sont pas les gilets jaunes qui vont virer macron ; ce sont les financiers qui vont siffler la fin du « bordel » ! Et seront bien obligés de composer avec une nouvelle donne politique .
      Mais pour se faire , il faut mettre l’économie à l’arrêt ! Et ça, je ne suis pas persuadé que les français y soient prêts ! .......C’est trop douloureux ; et le vieil adage :
       « On sait ce qu’on perd , mais on ne sait pas ce que l’on gagne » a encore de beaux jours devant lui !
      A part ça , il reste l’armée , mais je pense qu’elle n’interviendra que contrainte et forcée lorsqu’il commencera à y avoir beaucoup de morts dans la population !
      Bref !!!!! ça ne sera pas facile ........personnellement , je suis prêt à tenter l’expérience .


    • Seudoo 31 janvier 10:36

      @Durand

      "Il y a 230 ans que l’on fait croire au peuple français qu’il s’est libéré de la tyrannie en 1789...

      "
      Tout à fait, encore une belle arnaque que de parler de révolution. Juste une translation de la bourgeoisie sur la noblesse,du capital sur le sang bleu.


    • Arthur S François Pignon 30 janvier 17:25

      Une dictature est un régime politique dans lequel une personne ou un groupe de personnes exercent tous les pouvoirs de façon absolue, sans qu’aucune loi ou institution ne les limite ; ce type un régime autoritaire peut se référer à des lois, des institutions, et même à un parlement constitué des députés et sénateurs élus, mais pas librement, et ne représentant donc pas des contre-pouvoirs. Ce régime politique a été analysé par Hannah Arendt pour qui les lois promulguées sont éthiquement illégitimes, et les institutions factices.

      Ce type de régime peut déboucher facilement sur une dynamique de totalitarisme à parti unique, autodestructrice, reposant sur une dissolution des structures sociales sabotées ou détruites. Il ne reste plus à Choupinet qu’à créer des camps pour la jeunesse pour détruire définitivement l’institution familiale chancelante dans certains secteurs géographiques en instillant la peur de la délation à l’intérieur même des foyers et en réécrivant les livres d’histoire pour inventer de nouveaux héros comme l’avait fait Napoléon III avec Vercingétorix.

      Un peu de patience, ça vient.


      • Houp@ Houp@ 31 janvier 14:21

        @François Pignon
        bonjour,
        « Un peu de patience, ça vient. »
        Quand je reprends un à un les caractéristiques d’une dictature telle que vous la décrivez dans votre réponse, j’ai plutôt envie d’écrire : « on y est déjà »


      • Jeekes Jeekes 30 janvier 17:31

        ’’Le but est de présenter une liste GJ aux élections présidentielles.’’

         

        Je ne sais pas. Peut-être, faut voir...

         

        Mais à condition de murir beaucoup de choses d’ici-là.

        Et surtout en ne tombant pas dans le piège de présenter une liste aux européennes.

        Ne pas tomber dans ce piège à cons que tous les médias et les pourritures au pouvoir souhaitent de toutes leurs forces.

        Et on sait bien pourquoi.

         

        Au contraire, les européennes doivent être l’occasion de mettre minables, et ce petit enculé de macaron et la bande d’ordures qui lui lèchent le fion.

        Il est indispensables qu’ils se prennent une veste mémorable.

        Sinon c’est foutu !

         


        • TotoRhino TotoRhino 30 janvier 17:45

          @Jeekes
          Mon idée, que je n’ai pas développée dans l’article, c’est de faire élire un, ou des, représentant gilet jaune dans le seul but de contrôler la bonne mise en place du RIC et de quelques modifications de la constitution ; comme par exemple le fait qu’elle ne puisse être modifiée que par voie référendaire.
          Après, c’est de constituer un gouvernement soit, avec des hommes politiques existants, soit avec des personnes de la société civile ; comme un économiste pour le budget, des scientifiques (un groupe) à l’écologie, un ancien policier à l’intérieur, etc. La liste pourrait être soumise au peuple, c’est selon...
          Cette entité gilet jaune pourrait être dissoute une fois le travail réalisé, ou être conservée en tant que garants de la bonne représentativité du peuple, tout dépend.
          Evidemment, il est inutile de parler des élections européennes, nous sommes bien d’accord.
          Bon, ce n’est qu’une idée de base...


        • Jeekes Jeekes 30 janvier 17:48

          @TotoRhino
           
          Je l’avais bien compris.
          Et je suis heureux que nous soyons d’accord sur les européennes...
           


        • Dan22 30 janvier 18:51

          @TotoRhino
          Le faire élire comment ?
          Une majorité d’électeurs s’est déjà fait manipulée en 2017 !
          Tous les médias sont aux ordres , et toute la classe politique a peur des gilets jaunes ! ça fait beaucoup d’ennemis pour remporter une élection ; et surtout que les gilets jaunes sont composés de multiples tendances politiques ...qui ne manqueront pas de se réveiller aux portes du pouvoir pour peu que l’on fasse passer les bons messages .
          Je ne vois aucune issue pour les gilets jaunes à travers un vote ......


        • TotoRhino TotoRhino 30 janvier 19:04

          @Dan22
          Merdias ou pas, plus de 70% des français sont actuellement pour le mouvement et en regard des performances de Macron aux dernières présidentielles, il n’en faudra pas autant pour remporter la partie !


        • Dan22 30 janvier 19:19

          @TotoRhino
          D’ici à 2022 , il peut s’en passer des choses !
          Et puis Macron aura terminé la salle besogne , il pourra passer la main !
          De plus ,on sera pratiquement en dictature , tout sera verrouillé pour interdire l’émergence d’une quelconque contestation !
          C’est pour cela que je dis que c’est maintenant qu’il faut agir ; le temps joue en faveur de macron !
          Regardez la loi anti-casseurs :........ça commence !


        • TotoRhino TotoRhino 30 janvier 19:31

          @Dan22
          C’est pour cela que je dis que c’est maintenant qu’il faut agir ; le temps joue en faveur de macron ! 
          Absolument d’accord !
          Je n’ai jamais dit qu’il fallait arrêter le combat, je dis juste que je ne vois pas Macron céder (malheureusement), et donc qu’il valait mieux prévoir sur le long terme en créant son propre parti. Ce sera, à mon avis, un passage obligatoire pour pouvoir appliquer cette « révolution » démocratique dans le pays.


        • Dan22 30 janvier 19:48

          @TotoRhino
          Il est sûr qu’à un moment donné il faudra un minimum de structure !
          Et sur le long terme cela sera utile .
          Ce qui me faire peur c’est que l’on laisse passer notre chance et que l’on se retrouve pieds et poings liés !
          C’est sûr que Macron ne va rien lâcher ; et comme je l’ai dit plus haut , l’idéal serait de stopper l’économie ! Il n’ y résisterait pas et serait limogé par ses commanditaires qui eux , sont là pour faire du business !


        • waymel bernard waymel bernard 30 janvier 22:09

          @Jeekes
          Il faudrait déjà changer la constitution pour présenter une liste aux présidentielles. Pour obtenir une présidence collective ?


        • TotoRhino TotoRhino 30 janvier 23:33

          @waymel bernard
          Cela peut se faire après : On élit tout d’abord une seule personne comme nous l’impose la constitution, ce qui n’empêchera pas qu’elle soit accompagnée au sein du gouvernement. Puis on met le RIC en place, on change deux ou trois choses dans la constitution dont la possibilité d’avoir une entité multiple ou on le fait par la suite à l’aide du RIC.
          En fait, qu’une seule personne soit élue n’est pas bloquant, le tout est de « contractualiser » clairement ses fonctions vis à vis de son parti avant qu’il ne soit élu.


        • Durand Durand 30 janvier 17:42

          Le RIC, réaction d’Edouard Philippe et de Macron :

          « Édouard Philippe a exprimé sans ambigüité son opposition personnelle au référendum d’initiative citiyenne (RIC), vendredi à l’occasion d’une réunion du grand débat à Sartrouville, dans les Yvelines, où il s’était invité. « Si je devais le dire en une formule, je dirais que le RIC, ça me hérisse », a lâché le premier ministre devant son auditoire.

          Le RIC est l’une des revendications les plus portées depuis le début de la mobilisation des « gilets jaunes ». Mais pour le chef du gouvernement, « si on fait ça, on rentre dans une mécanique qui est terrible, ou on passe son temps à remettre en cause des choses » votées. »

          Édouard Philippe a dit en particulier préférer le référendum d’initiative partagée, déjà prévu dans la Constitution mais jamais mis en oeuvre depuis son instauration : « Je préfère cette mécanique-là, parce qu’elle est plus respectueuse [...] de la démocratie représentative. »

          Cette mécanique-la est surtout un leurre mis en place par Sarkosi et il s’agit en réalité d’un référendum d’initiative parlementaire devant être appuyé par 10% de l’électorat... Pas étonnant qu’il n’ait jamais été utilisé,... ce n’était tout simplement pas son but !

          « Le 15 janvier à Grand-Bourgtheroulde (Eure), le président Emmanuel Macron avait fait part de ses propres réserves envers le RIC.

          « On ne doit pas créer une situation de concurrence entre les formes de démocratie » directe et représentative » , avait plaidé le chef de l’État lors de la première réunion du grand débat à laquelle il participait. »

          Ben si, justement, le RIC en toutes matière est précisément un moyen de remettre en cause les décisions d’un Parlement qui, une fois élu cesse de représenter les intérêts des électeurs...

          Autant dire qu’il faut se concentrer sur la destitution de Macron car le RIC en toutes matières, la caste ne l’acceptera JAMAIS.

          .

          http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2019/01/26/97001-20190126FILWWW00109-le-ric-ca-me-herisse-dit-edouard-philippe.php

          .


          • TotoRhino TotoRhino 30 janvier 17:51

            @Durand
            Effectivement, avec le gouvernement actuel, il n’a aucune chance. Et d’ailleurs avec quasiment toute la caste politique qui a bien trop à perdre avec un RIC dans le dispositif législatif/constitutionnel.
            C’est bien la raison pour laquelle je pense qu’il ne pourra passer que via une élection d’un parti politique gilets jaunes ou, via des circonstances exceptionnelles bien aléatoires...


          • Durand Durand 30 janvier 19:04

            @TotoRhino

            .

            Je crois qu’il ne sert à rien de trop compliquer les choses... Une fois Macron dégagé, le mieux serait que de nouvelles élections présidentielles soient organisées par le Président intérimaire (Gerard L’archet, le Président du Sénat, donc...) et là, je vous garantis que vous trouverez le RIC dans le programme de chaque candidat...

            J’ai envie de paraphraser Mayer Rothschild qui disait : « Donnez-moi le pouvoir de créer la monnaie et je me moque de qui fait les lois »... Donnez-moi le RIC en toutes matières et je me moque de qui est élu !

            Pour la transition, la constitution actuelle a le mérite d’organiser l’administration des grands services de l’Etat et personne n’a intérêt à ajouter une crise institutionnelle à la crise politique en cours...

            Par la suite, que ce soit avec le RIC ou plus simplement, en application du programme du Président qui sera élu, notre Constitution sera modifiable à l’infini...

            De gaulle lui-même avait prédit qu’il faudrait certainement en passer par là dans le futur (je cherche un lien et je reviens...)...

            .


          • TotoRhino TotoRhino 30 janvier 19:13

            @Durand
            Par la suite, que ce soit avec le RIC ou plus simplement, en application du programme du Président qui sera élu, notre Constitution sera modifiable à l’infini...
            Exact, le RIC c’est le cheval de Troie du citoyen.
            Mais attention, il ne faut plus permettre que la constitution soit modifiable par les élus, seul un référendum citoyen doit pouvoir le faire. Sinon, je ne donnerai pas cher du RIC !


          • Durand Durand 30 janvier 19:29

            @TotoRhino

            .

            On peut aussi imaginer qu’à court ou moyen terme, il faille mettre en place un Conseil citoyen permanent composé de membres tirés au sort ou de volontaires pendant leur Service National... Ce Conseil pourrait avoir un droit de veto ou d’acceptation sur les lois ou les modifications constitutionnelles mineures, évitant d’en passer par le RIC en permanence... Il faut aussi éviter que trop de RIC tue le RIC...

            .


          • Durand Durand 30 janvier 17:54

            .

            Concernant les militaires :

            S’il est vrais que le staff de l’armée est truffé de mondialistes, les officiers, sous-officiers et militaires du rang en ont lourd sur la patate et sont, eux, du côté des GJ...

            Les GJ ont donc tout intérêt à se rassembler devant les casernes en brandissant les portraits de martyrs et en demandant la protection de l’armée.

            Je serais curieux de savoir si les flics viendraient tirer leurs grenades et leur flashballs avec des militaires derrière les manifestants ... !

            Par ailleurs, je ne vois pas à quelle autre institution que l’armée, les GJ pourraient demander de l’aide...

            .

            .


            • TotoRhino TotoRhino 30 janvier 17:59

              @Durand

              Les GJ ont donc tout intérêt à se rassembler devant les casernes en brandissant les portraits de martyrs et en demandant la protection de l’armée.

              Je serais curieux de savoir si les flics viendraient tirer leurs grenades et leur flashballs avec des militaires derrière les manifestants ... !

              C’est vrai que l’idée est séduisante, une bonne façon de mettre l’armée face à ses dissensions. D’autant qu’avec l’attaque au flash-ball des 3 militaires le WE dernier, il auraient un sujet de discussion...


            • Durand Durand 30 janvier 18:44

              .

              Je dirais même plus..., avec le nombre de morts et de blessés graves que la répression policière à déjà occasionés, la moindre des choses serait de demander à l’armée de choisir son camp !

              .


            • velosolex velosolex 31 janvier 19:05

              @Durand
              L’armée, ça obéit. Faut pas vous faire d’idées. Le jour où ils ne recevront plus de soldes, alors peut être ben que les choses changeront. Pour le moment, le budget augmente, donc faut pas vous faire d’illusions. Le coup d’état des généraux putschistes avec Salan et consort n’a pas été possible, car la troupe d’appelés ne marchait pas. Une armée de métier unique, inutile de dire que cela aurait été différent.
              Un an m’a suffit à comprendre qu’il n’y a la dedans qu’une seule alternative au garde à vous, c’est de marcher au pas ! 


            • bernard29 bernard29 30 janvier 17:59

              « Le but est de présenter une liste GJ aux élections présidentielles. »

              euh ! un candidat ça suffirait peut être non ! la présidentielle n’est pas une élection de liste.

              Quant à la photo des représentants de l’armée , elle est assez originale et même rigolote pour tout dire.


              • TotoRhino TotoRhino 30 janvier 18:13

                @bernard29
                Un seul candidat, oui, c’est une possibilité de mon article, mais pourquoi pas plusieurs ? Si l’idée est de limiter son travail à la seule création d’un gouvernement et la mise en place du RIC, ok. Mais si on imagine un contrôle direct des agissements du gouvernement tout au long de son mandat par une entité citoyenne, il vaut mieux qu’elle soient constituée de plusieurs personnes. La raison est qu’il est plus facile de corrompre une seule personne que plusieurs. Parce qu’il ne faut pas en douter, cela arrivera et la tentation aussi...
                Enfin pour verrouiller le tout, elles devraient être remplacées fréquemment.
                Il ne faut pas trop s’accrocher à l’existant, l’existant a rendu possible la situation que nous connaissons aujourd’hui.


              • TotoRhino TotoRhino 30 janvier 18:18

                @bernard29
                Ah oui, la photo, c’est vrai qu’elle n’est pas top top. J’en avais trouvé de belles avec des gradées couverts de médailles, mais c’est dingue comme les photos/vidéos sur les GJ disparaissent de nos jours...
                Finalement, je voulais boucler mon article et j’ai fini par prendre les premières qui me sont tombées sous la main. C’est vrai qu’ils font un peu barbouzes quand même...


              • TotoRhino TotoRhino 30 janvier 18:28

                Conférence de presse des portes-paroles des GJ : https://www.facebook.com/yannick.krommenacker/videos/2576021965746512/

                2 des représentants sont éborgnés, tout un symbole que la presse ne peut plus ignorer !


                • nocob 30 janvier 19:29

                  Salut !

                  Tu est une bulle de taille optimale, dans cette casserole qui frémit !

                  T’est pas a l’origine de l’emballement, tu évacue dl’a chaleur.

                  A+


                  • lloreen 31 janvier 11:08

                    Depuis le 18 juin 2015, il existe un conseil national de transition de France, créé par un collectif de français, en quelque sorte précurseurs des « gilets jaunes » dont on sait qu’ils ont été instrumentalisés comme tous les mouvement, avec un double objectif.

                    Le premier est la ridiculisation de la dissidence qui n’a, forcément, pas droit à la parole, hormis ceux de « façade » balancés lors des débats télévisés pour faire face aux larbins des plateaux télévisés pour susciter l’opprobre des téléspectateurs mais dont le manège, ridiculement servile, a fini par faire ouvrir les yeux des plus ankylosés, ce qui explique les manifestations des « gilets jaunes » devant tous les médias appartenant à l’oligarchie et l’engouement croissant des français pour internet qui permet la diffusion des vidéos en direct et l’exposition des horreurs commises envers le peuple français par la milice para-militaire du gouvernement (l’eurogendfor, créée par Alliot-Marie ,l’ex-ministre de la défense des intérêts oligarchiques) aux yeux du monde entier.

                    http://rustyjames.canalblog.com/archives/2013/08/20/27859801.html

                    Le second est la « justification » de la répression de ce régime totalitaire qu’est devenue la république de Macron afin de ramener « l’ordre » (oligarchique), face à ce peuple de « fainéants, sans-dents, réfractaires (à la dictature) et autres qualificatifs encore en suspens mais sans doute peu flatteurs envers ceux qui se révoltent car ils en ont assez de faire éternellement les frais des exactions d’escrocs, d’imposteurs et autres énergumènes véreux installés au gouvernement et vivant aux frais d’une majeure partie de la population, exsangue.

                    Sans oublier que la situation calamiteuse du pays ravit aussi tous qui trépignent d’impatience,le sourire en coin, à l’idée de s’installer rapidement dans le siège encore chaud, rabotant et ponçant leur programme de façon à le rendre assez alléchant aux yeux des français -qui ont pourtant lancé un message sans équivoque consistant à refuser dorénavant la politique politicienne qui a fait les beaux jours de tous ces chefs de partis dont l’entreprise subventionnée par les deniers publics leur a permis de mener un train de vie très confortable... et tout à fait euro-compatible, les affaires étant les affaires...

                    C’est donc la raison pour laquelle un conseil national de transition de France a été créé le 18 juin 2015, pour l’instant le seul organe légitime du peuple français dans la mesure où il se fonde sur les dispositions de la DDHC de 1789 ayant valeur supra-légale et notamment sur ses articles 2, 3, 12 et 35 (constitution du 24 juin 1793) et que la France n’a plus de constitution en vertu de l’article 16 de la DDHC (1789), suite au coup d’état du 5 décembre 2016 (décret Valls).

                    https://www.legifrance.gouv.fr/Droit-francais/Constitution/Declaration-des-Droits-de-l-Homme-et-du-Citoyen-de-1789

                    Ce conseil national de transition de France a mis en place des commissions dans lesquelles chaque français qui le souhaite peut participer.

                    https://www.conseilnational.fr/

                    Ce conseil national de transition de France a élaboré un programme, a crée une »Cour Suprême" et ouvert un recrutement pour la Néo-Pol chargée d’assurer la sécurité des français.

                    https://www.conseilnational.fr/transition-programme/

                    https://www.conseilnational.fr/les-commissions-de-la-transition/

                    https://www.conseilnational.fr/proclamation-dune-cour-supreme-francaise/

                    Néo-Pol, les explications d’Eric Fiorile, porte-parole du CNTF.

                    https://www.youtube.com/watch?v=f-5bAr-FaxY&t=168s

                    Vidéos avec Marc Granier, un ex CRS arrêté et interné de force sur ordre du préfet (donc de Macron...) lors de la manifestation du 5 Mai 2018 et suite à ses déclarations sur les crimes d’état lors de cette interview avec Eric Fiorile.

                    https://www.youtube.com/watch?v=GqkX2px04VM

                    Vidéos avec Eric Fiorile et Marc Granier.

                    https://www.youtube.com/watch?v=Thhl_uKTDrI&t=1416s


                    • lloreen 31 janvier 11:10

                      Demande d’approbation du mandat d’arrêt contre Macron et ses collaborateurs.

                      https://www.mesopinions.com/petition/justice/approuver-mandats-arret-delivres-cour-supreme/52273

                      Par Conseil National de Transition Pétition adressée à CITOYEN DU PEUPLE DE FRANCE

                      MANDAT D’ARRÊT

                      Pour haute trahison, atteinte à la sûreté de l’Etat et crime contre l’humanité,

                      La « Cour Suprême » de justice de France, créée pour représenter la « Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen », et animée exclusivement par des citoyens non professionnels, délivre ce jour, 10 novembre 2018, au nom du peuple de France représenté par tous les signataires, ce mandat d’arrêt concernant Emmanuel Macron, né le 21 décembre 1977 à Amiens, fils de Jean-Michel Macron et Françoise Noguès pour,

                      - « Haute trahison » : violation de l’article 9 du préambule de 1946 du bloc de constitutionnalité, en raison de la vente illégale de biens du patrimoine national. Tentative d’établissement d’une dictature absolue par la loi n° 2017-1510 du 30 octobre 2017 visant à supprimer les droits « sacrés, inaliénables et imprescriptibles » pourtant garantis par la plus haute instance juridique de France : La Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen.

                      - « Atteinte à la sûreté de l’état » : organisation d’un programme d’immigration mettant tous les Français en état d’insécurité, en danger de guerre civile, et ce, en violation du « droit à la sûreté » dont toute association politique est pourtant garante (article 2 de la déclaration des droits de l’homme et du citoyen).

                      - « Crime contre l’humanité » : le Décret n°2018-42 du 25 janvier 2018 obligeant à la vaccination annule le « Droit Parental », fondement de la civilisation humaine. De plus, les études préalables révélaient que les produits injectés affecteraient gravement l’état de santé mental et physique des enfants, c’est donc en toute conscience qu’Emmanuel Macron a usé de son pouvoir pour préjudicier à la vie de centaines de milliers d’enfants français.

                      Ce mandat d’arrêt est étendu à Edouard Philippe, Agnès Buzyn, Jean-Michel Blanquer et Annick Girardin, co-signataires du décret relatif à la vaccination obligatoire ; et à tous les autres membres de ce gouvernement dont il est avéré qu’ils ont participé activement à trahir la France et les droits fondamentaux et inaliénables des Français.

                      Pour exécution dudit mandat, nous mandons et ordonnons à tous officiers ou agents de la Force publique de rechercher, arrêter et conduire chacun de ces individus à la Maison d’arrêt de Fleury-Mérogis pour être mis à la disposition de la justice, comme l’état de droit l’exige.

                      Compte tenu du fait que ces individus disposent de nombreux complices dangereux et sont soupçonnés d’appartenir à des réseaux occultes ayant phagocyté plusieurs services des institutions nationales, il est expressément recommandé aux agents de la force publique d’intervenir en collaboration avec les services des forces armées de l’état, civiles ou militaires, respectueuses de l’état de Droit et fidèles à la Constitution.

                      Pour que la Force serve la Justice, le Peuple et la Souveraineté de la Nation Française.


                      • lloreen 31 janvier 11:11

                        Transition – Programme

                        Puisqu’il ne s’agit pas d’un gouvernement, mais d’une transition, toutes les modalités de celle-ci doivent être connues à l’avance :

                        – Qui en seront les acteurs ?

                        – A quels changements immédiats faut-il s’attendre ?

                        – Quel sera le gouvernement après cette transition ?

                        Les pages suivantes offrent ces réponses, toutes placées sous le signe d’une philosophie contraire à celle des politiciens :

                        Rendre impossible toute forme de corruption

                        Toutes les actions doivent être concentrées sur le « Bien Commun ».

                        L’ensemble du peuple reste toujours le principal décisionnaire.

                         

                        Comme indiqué, avec tous les détails sur ce site, les acteurs seront tous de simples citoyens, en nombre suffisant pour constituer une vraie représentation du peuple français. Ils seront organisés pour être plus efficaces que des politiciens dont le seul mérite est d’être bien nés, ou d’appartenir aux amis de la franc-maçonnerie.

                        Les politiciens sont actuellement plus de 4.000 pour gérer le pays. 2.000 seraient largement suffisants comme l’indiquent les comparaisons avec d’autres pays, souvent plus peuplés. C’est donc environ 2.000 citoyens qui les remplaceront.

                        Parmi eux, plus de 300 sont déjà les principaux acteurs du Conseil National et sont donc particulièrement informés de la situation réelle de la France, et c’est là le plus important aujourd’hui : quelles que soient les compétences d’une personne, si elle ne dispose pas d’informations sûres et avérées, comment pourrait-elle élaborer une juste réflexion et prendre de justes décisions ?

                        Ensuite, environ quatre cents experts seront invités selon leurs compétences. Ces experts sont désignés et choisis par les citoyens (liste en cours, non exhaustive, disponible sur le site).

                        Enfin, 1.300 citoyens tirés au sort viendront compléter ce Conseil (ou moins si de nouveaux membres viennent s’y joindre avant sa mise en place).

                        Le rôle présidentiel (relations internationales, armée et diplomatie) sera assuré par un Conseil de sages d’environ 16 personnes : 8 provenant de l’ensemble du Conseil et choisies par celui-ci et 8 provenant d’institutions fournissant chacune le représentant qu’elle aura choisi : armée, police, justice, douanes, diplomatie, santé, éducation nationale, médias.

                        A ce stade, il est important de rappeler que ce Conseil n’est pas un gouvernement mais une solution pour permettre à l’ensemble du peuple de décider du mode de gestion du pays, sans passer par les violences et le chaos qu’entraînerait une révolution.

                        Mode de fonctionnement

                        Plutôt qu’un « ministre » dont parfois l’incompétence est criante et qui n’a pour seul mérite que d’appartenir aux amis de la franc-maçonnerie, ce seront des commissions qui gèreront les institutions.

                        Ainsi, par exemple concernant la Santé, une commission sera composée des divers experts concernés (médecins, chirurgiens, infirmiers, biologistes, biochimistes, agriculteurs, gérants d’hôpital, fonctionnaires de la sécurité sociale, dirigeants d’assurance, dirigeants de laboratoire, etc… admettons une vingtaine de personnes, auxquelles s’ajouteront une dizaine de membres du Conseil Général, ainsi qu’une dizaine de volontaires tirés au sort parmi les citoyens.

                        Toutes les institutions seront dirigées par des commissions composées sur ce schéma, rendant impossible toute forme de corruption, et garantissant l’intérêt des Français en priorité. Des commissions de coordinateurs feront les liaisons entre les diverses commissions.

                        S’il est besoin de voter une loi, cela se fera automatiquement après débat télévisé et référendum (les moyens techniques actuels permettant de gérer cela avec facilité).

                        Le but est que cette transition dure le moins longtemps possible et soit remplacée par le mode de gouvernement que le peuple aura décidé de mettre en place. Une structure complète pour élaborer une nouvelle constitution sera créée à cet effet.

                        PROGRAMME PRÉVU

                        Que faut-il pour que l’ensemble d’une population puisse, dans de bonnes conditions, créer une nouvelle forme de gouvernance ?

                        1) De véritables informations générales (indispensables)

                        2) Connaître la réalité de la situation actuelle (audit)

                        3) Vivre sereinement sans préoccupation économique

                        4) Jouir d’une période de calme social

                        5) Disposer d’une structure permettant à chacun de s’exprimer, de débattre et de participer à l’élaboration du nouveau système qui sera mis en place.


                        • lloreen 31 janvier 11:11

                          Véritables informations générales

                          Pour que le peuple de France dispose de véritables informations impartiales et que rien ne lui soit caché, il faut retirer le contrôle actuellement exercé sur tous les médias (8 milliardaires liés à la haute franc-maçonnerie se partagent l’ensemble des médias français, leur intérêt est donc de suivre les directives du club Bilderberg* pour faire élire l’un ou l’autre, susciter des haines ou orienter la pensée publique, etc., la manipulation de l’opinion publique étant leur objectif constant).

                          Par l’abolition de la République, la franc-maçonnerie* perd son pouvoir de contrôle absolu. Il ne reste qu’à nationaliser l’une des principales chaînes de TV et d’en remettre la gestion à une commission citoyenne. Cette nationalisation devra être effective dès les jours suivants l’entrée en fonction du CNTF. La réalité physique sera assurée par les forces de l’ordre, la paperasserie suivra à son rythme.

                          Connaître la réalité de la situation actuelle

                          Hormis les grosses escroqueries nationales des banques, laboratoires pharmaceutiques et multinationales dont sont complices la plupart des politiciens, la franc-maçonnerie a peu à peu mis en place un système de pillage permanent du pays afin d’enrichir et fidéliser ses membres.

                          En dehors de ce qui est visible par tous et constaté par de nombreux investigateurs, tels que les ronds-points abusifs, les déviations et tracés de routes « étranges », les dos-d’âne, ponts et tunnels inutiles, transmissions aux sociétés privées de services publics, organismes fictifs, etc., il existe une autre forme plus discrète de pillage : les associations et organismes parapublics.

                          Par leurs lois, les politiciens sont seuls décideurs de l’emploi des fonds publics… Et donc des subventions ! Ainsi sur tout le territoire français, ce sont des dizaines de milliers d’associations « à but non lucratif » qui reçoivent des fonds importants. Certaines servent directement un parti politique ou un autre, mais le plus grand nombre ne sert qu’à collecter abusivement l’argent du contribuable. Ce montage est le cadeau fait, le plus souvent, à la petite franc-maçonnerie pour permettre à chaque élu de créer une association sous un prête-nom (membre de la famille, ami, complice de la loge…) à laquelle il attribuera des fonds, en la reconnaissant « d’utilité publique » par exemple.

                          Si l’on considère aussi tous les organismes officiels qui offrent des emplois fictifs, tous les fonctionnaires payés mais sans emploi (préfets), et la gabegie généralisée de certaines institutions, ceux qui ont tenté de chiffrer ces escroqueries et gaspillages sont rapidement parvenus à plusieurs milliards d’euros chaque année.

                          Afin que le citoyen français sache ce qu’il en est réellement, il faut réaliser un audit complet de toutes les institutions nationales et de tous les organismes profiteurs. Cet audit, aussi physique que comptable, nécessitera des centaines de milliers d’individus sans compétences particulières.

                          De petits groupes associant juges, forces de l’ordre et simples citoyens devront agir sur tout le territoire pour qu’on y voie enfin clair et que cessent la gabegie administrative et ces arnaques.

                          Vivre sereinement sans préoccupation économique

                          Dans les ouvrages « Démosophie » et « Rendez-vous » est expliquée en détail la nécessité d’établir un système de « Ressource universelle ». De nombreux philosophes, mais aussi des économistes, financiers, penseurs…ont confirmé l’obligation pour la société humaine de s’adapter aux avancées technologiques en créant une ressource universelle garantissant à chacun le minimum nécessaire à une vie décente, quelle que soit sa situation professionnelle.

                          L’évidence absolue est qu’à partir du moment où l’on peut remplacer l’homme par une machine, cela permet à l’homme de se libérer d’un travail contraignant, mais à condition, et seulement à condition, qu’il en perçoive toujours les bénéfices !

                          En niant cette évidence, ceux qui manipulent cette main-d’œuvre ont encaissé le salaire de ceux que la machine a remplacés, et les dirigeants nationaux ont tout fait pour favoriser cette situation, créant au cours des dernières décennies des écarts sociaux sans précédent historique, écarts qui font disparaître la classe moyenne, augmentent la précarité et privilégient une classe de plus en plus réduite d’individus qui accumulent des richesses qu’ils ne seront pas en mesure d’épuiser de leur vivant. Une négation totale de la logique !

                          S’il est juste que chacun soit récompensé socialement selon ses capacités, ses efforts, ses idées ou ses ambitions, en revanche, que des milliers subissent les souffrances de la pauvreté pour le bénéfice d’un seul est inacceptable. Qu’on en soit arrivé à ce que 1 % de la planète possède autant que les 99 % restants est tout simplement absurde !

                          Pour revenir progressivement à une situation plus normale, il faut rétablir la classe moyenne, permettre d’entreprendre, d’innover, et de répondre aux exigences de la planète concernant notre population, les matières premières et nos déchets. Et rien de bien ne se fera sans définir d’abord une véritable éthique.

                          Le point de départ est donc l’établissement de cette ressource universelle que les économistes calculent actuellement entre 2 et 3.000 euros par personne pour la France. Par mesure de sécurité, ce Conseil limitera cette ressource à 1.500 euros mensuels pour commencer.

                          Cette somme, attribuée à chaque Français en activité ou non, pourra être financée par divers moyens, comme la taxation électronique sur toutes les transactions bancaires ou la TVA flexible*, mais il faut être bien conscient que cette somme est déjà disponible : elle est bien inférieure à ce que nous coûtent les escroqueries des politiciens. Par ailleurs, ceux-ci dépensent plus pour maintenir le chômage et la précarité sociale qui leur permet de garder sous pression le peuple ! La seule disparition de la CAF, de Pôle emploi, et de toutes les caisses et organismes gravitant autour de ces derniers, suffirait à financer cette Ressource en permettant à tous les Français de disposer d’une sécurité sociale à 100 % sans condition !

                          En dehors du fait que cette mesure relancera immédiatement l’économie et permettra `la France de se relever, une autre conséquence plus inattendue est à prévoir : cette mesure revalorisera le travail ! En effet, le travail déplaisant, c’est celui qui est accompli par force, par obligation de survie économique, et c’est aujourd’hui 90 % de la population qui est soumise à ce régime. Cette « ressource universelle » changera toutes les données et permettra à chacun de gérer sa vie professionnelle selon ses goûts, aptitudes ou opportunités.

                          Bien entendu, pour disposer de l’indépendance nécessaire à cette mise en place, le pays doit retrouver son droit à la création monétaire. Là encore, la nationalisation des principales banques est indispensable et doit être concrète dès la mise en place de ce Conseil. C’est pourquoi toutes les forces de l’ordre françaises doivent participer à ce sauvetage de notre pays en assurant la sécurité de ceux qui seront chargés des réalisations nécessaires.

                          Enfin, le système de la TVA flexible ajouté à cette Ressource universelle, permettra de gérer en temps réel l’ensemble des finances de l’Etat tout en faisant disparaître la plupart des impôts et taxes actuels.


                          • lloreen 31 janvier 11:12

                            Jouir d’une période de calme social

                            Pour que les Français puissent prendre le temps de la réflexion, de se documenter sérieusement, de participer à des débats et rédiger un nouveau mode de gestion du pays, il leur faut retrouver leur sérénité. Comment réfléchir et avancer lorsqu’on est sous pression constante ? Je pars visiter de la famille mais mon appartement ne sera-t-il pas cambriolé durant mon absence ? J’emmène mes enfants à l’école, seront-ils bien traités ? Je ne veux pas les faire vacciner, comment les inscrire à la crèche ? Je veux les faire vacciner, quels effets secondaires vont-ils subir ? Je rentre tard par les transports en commun, ne va-t-il rien m’arriver ? Pôle emploi (ou la CAF) a encore exigé de moi de nouveaux documents, est-ce un prétexte pour retarder ou annuler mes prestations de survie ? Etc. etc.

                            Fins de mois difficiles, inquiétudes pour ses proches, pour ses biens, pour ses droits, tracasseries administratives… la liste est longue des soucis permanents et des raisons de s’inquiéter ! La pression des pouvoirs publics est constante, renforcée par celle d’une délinquance qui ne cesse d’augmenter et de s’aggraver ! Dès la mise en place du Conseil de Transition et de la Ressource universelle, tout cela disparaît :

                            Le CNTF se compose de simples citoyens qui connaissent ces tracasseries permanentes et n’ont aucun intérêt à les maintenir car ils n’en tirent aucun profit, contrairement aux politiciens.

                            La pauvreté étant à l’origine de 99 % de la délinquance, qui va risquer de perdre sa ressource universelle de 1.500 euros mensuels pour un profit minime ?

                            Disposer d’une structure

                            Pour mener à bien sa tâche, ce Conseil aura dû nationaliser des banques et recréer une monnaie française, nationaliser une chaîne de TV, abolir la république et les partis politiques et lancer un audit profond de l’Etat.

                            Ce travail titanesque exige aussi une position officielle déclarée au monde : afin de laisser les citoyens décider eux-mêmes, ce Conseil déclarera simplement « la suspension » de tous les accords pris par les félons ayant trahi la France, accords automatiquement illégaux puisque pris par des autorités non légitimes ; suspension vis-à-vis de l’Europe, de l’Euro, de l’OTAN… jusqu’à ce que les Français aient décidé par eux-mêmes.

                            Pour cela, il faut que tous les citoyens de France disposent d’une structure et d’une organisation pour établir les nouvelles règles qui régiront la société. Et il faut que toutes les forces armées garantissent et protègent ce droit des citoyens.

                            Si l’organisation pour les jeunes est facile grâce au cadre scolaire ou universitaire, pour les autres ce sera aussi simple : partout en France il existe de multiples salles de Mairie qu’il est facile de mettre à la disposition des citoyens une fois par semaine pour que tous ceux qui veulent participer à l’élaboration d’une nouvelle constitution puissent s’y réunir et débattre.

                            Lorsque tout un peuple se met tranquillement à réfléchir sur la meilleure façon de vivre ensemble, tout devient aussi facile que logique  : justice, forces armées, santé, instruction publique, etc. TOUT découlera naturellement de la volonté de tous.

                            Il ne viendrait à personne l’idée de créer des lois avant de déterminer l’éthique qui déterminera les lois ! Aussi, est-ce en repartant de la « Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen » que s’élaboreront d’abord des « droits humains naturels » à partir desquels cette déclaration sera actualisée et servira à élaborer une constitution ; les moyens techniques actuels permettant qu’une idée émise durant une réunion à Perpignan soit transmise aussitôt à Lille, l’organisation ne sera qu’un jeu pour les informaticiens qui s’en chargeront.

                            Ainsi, la structure nationale pour construire une nouvelle société n’écartera personne, tout le monde pourra participer à la construction de cette nouvelle société, et le meilleur jaillira de partout !

                            Le CNTF n’aura pas à intervenir autrement qu’en facilitant la mise à disposition des locaux et en mettant en place la structure informatique permettant à tous les citoyens d’œuvrer en commun.

                             


                            • lloreen 31 janvier 11:12

                              IMAGINEZ

                              – Qu’à partir du mois prochain chaque personne recevra 1.500 euros tous les mois au titre de Ressource universelle, sans condition. Cela fera disparaître chômage et précarité, mais aussi toute la petite délinquance, et relancera rapidement l’économie du pays : en peu de temps de multiples entreprises fleuriront, créant de l’emploi, et permettant à la France de se remettre à produire, à exporter.

                              – Que TOUS les politiciens, députés, sénateurs, ministres, etc. soient suspendus de toute fonction et ne bénéficient plus des privilèges exorbitants qui sont les leurs aujourd’hui.

                              – Que tous les partis politiques disparaissent et laissent place à une seule gouvernance : celle de tous les citoyens de France.

                              – Que les troupes de l’armée française, d’Irak, d’Afghanistan, de Syrie, d’Afrique, d’Ukraine, etc. soient rappelées au service de la France et qu’elles participent à sécuriser tout le pays par la gestion des douanes et de l’immigration.

                              – Qu’une chaîne de TV offre des informations sûres à 100 % garanties par des journalistes libres et des commissions citoyennes de contrôle et que des mesures soient prises pour permettre au public la vérité sur toutes les affaires enterrées (Coluche, Boulin, Bérégovoy, etc.).

                              – Que toutes les affaires financières des 40 dernières années, comme celles sur les vaccins et médicaments, soient mises au jour, sans que plus aucune ingérence ne soit possible.

                              – Qu’une TVA flexible puisse faire baisser le prix des aliments naturels et augmenter ceux des aliments nocifs, baisser le prix des boissons en bouteilles de verre et augmenter celui de celles en plastique, commençant ainsi à nettoyer notre planète de ces déchets pétroliers et autres.

                              – Que les OGM soient obligatoirement étiquetés, interdits de culture et fortement taxés à l’importation (règles de la TVA flexible).

                              – Que nos frontières ne laissent plus entrer les terroristes.

                              – Que plus aucune loi ne soit promulguée sans avoir fait l’objet  d’une concertation de tous les citoyens et adoptée à une grande majorité par ceux-ci.

                              – Que tous les brevets délibérément mis en sommeil soient exploités et qu’ainsi, les sources d’énergie puissent devenir aussi propres que peu coûteuses.

                              – Qu’une vraie justice soit enfin établie.

                              – Que l’enfance soit sacrée, parfaitement protégée et reçoive une Instruction publique dont le rôle prioritaire serait de permettre l’épanouissement de chacun et un vécu heureux de cette période scolaire.

                              – Etc. etc. etc.

                              En résumé, rétablir le bon sens, la logique, la compétence pour restituer leur sens aux mots liberté, égalité, fraternité, rendra à chacun la fierté d’être Français(e) et donc précurseur d’une nouvelle société humaine que tous les autres peuples voudront adopter comme ils l’avaient fait lors de la « Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen » créée par nos aïeux.

                               


                              • lloreen 31 janvier 11:13

                                Un rêve ? Une imagination débordante ? Une utopie ?

                                Comme ces pages viennent de le démontrer, cela devrait déjà être notre quotidien ! C’est la réalité de notre pays, une réalité dont nous sommes privés parce quelques-uns s’accaparent tout et n’œuvrent que pour le profit d’entités étrangères.

                                Plus encore qu’une réalité à portée de main : c’est une absolue nécessité pour la civilisation humaine car la voie actuelle menée par des politiciens dépassés et manifestement incompétents, simples marionnettes d’un programme, conduit inexorablement à une guerre mondiale qui risque fort d’être la dernière.

                                Que notre peuple commence, et tous les peuples du monde suivront ! Alors les budgets concerneront plus le bien-être des populations que les bénéfices des fabricants d’armes !

                                Le programme décrit ici n’est pas une promesse en échange d’un vote ! C’est le résultat du travail de plusieurs années d’économistes, de philosophes, de juristes et de nombreux citoyens ayant découvert les vérités cachées de notre monde.

                                Il n’y a pas de vote car s’il y a un candidat, ce n’est que pour mettre en place ce programme. Ce candidat ne sera pas un « président » mais l’un des multiples acteurs de ce programme dont les vrais dirigeants seront une fois pour toutes « le peuple de France », véritable Souverain chez lui !

                                L’engagement de ces centaines de citoyens ayant travaillé à l’élaboration de ce programme est simple : suivre rigoureusement celui-ci, et cela suffit :

                                • Aucune corruption possible !
                                • Un peuple définitivement Souverain !
                                • Des lois exclusivement votées par le peuple !
                                • Des forces de l’ordre au service du peuple, instituées pour l’avantage de tous, et non pour l’utilité particulière de ceux auxquels elle est confiée (article 12 de la DDHC) !
                                • Des opposants politiques qui n’ont pas besoin de « partis » et ne peuvent s’en enrichir, puisqu’ils pourront participer au même titre que tous aux décisions concernant notre pays !
                                • Et finalement, un nouveau système de gestion de la France se mettra en place qui sera celui décidé par l’ensemble de la population.

                                Tout est prêt : les centaines d’acteurs de ce Conseil sont prêts à tout moment à assumer leurs fonctions et donc ce programme.

                                La condition de sa réussite est de parvenir à convaincre les forces de l’ordre à revenir dans le cadre légal en abandonnant son allégeance à la mafia ayant usurpé le pouvoir. Pour cela un ordre d’arrestation a été émis le 10 juin 2016, en lecture publique par ce Conseil ; dès son exécution ce Conseil pourra prendre ses fonctions et une ère nouvelle s’ouvrira pour tous, voilà le résultat qu’offre ce référendum !

                                 

                                UN MOMENT UNIQUE DANS UNE VIE

                                Bien sûr, il est plus facile d’être soumis, de laisser d’autres décider de notre vie, de notre avenir et de celui de nos proches, mais si l’avenir qu’ils nous offrent ne nous promet que des souffrances, n’est-il pas temps de prendre nous-mêmes celui-ci en mains ?

                                Devons-nous décider tous ensemble de nos règles de vie communes (CNTF), ou devons-nous choisir une personne et lui donner le pouvoir d’être seul à décider pour tous (République) ?

                                Alors que plusieurs affrontements ont commencé en mer de Chine et que les Américains amassent les troupes de l’OTAN pour encercler la Russie, devons-nous passivement accepter la guerre vers laquelle nous conduisent nos politiciens ?

                                Alors qu’une immigration est orchestrée pour conduire les pays d’Europe à des guerres civiles que chacun sent déjà proches, devons-nous subir les conséquences des erreurs de nos politiciens ?

                                Alors qu’une tendance générale à l’abêtissement de nos enfants s’effectue au travers de l’Education nationale, devons-nous nous résigner à les condamner à une vie sociale inférieure à leurs véritables capacités ?

                                Alors que l’ONU vient de préparer le texte légalisant la pédophilie, texte qui sera bientôt en vigueur dans notre pays, devons-nous renoncer à toutes les valeurs morales et éthiques que des générations nous ont transmises ?

                                La liste serait longue…. Mais se résume concrètement en peu de mots :

                                Acceptons-nous de confier notre sort à des gens qui ont démontré suivre un plan global de mondialisation détruisant nos Valeurs, nos Droits, notre Nation ?

                                Si nous conservons la République, donc les politiciens et la corruption, ils suivront ce programme jusqu’au bout car c’est leur intérêt personnel : ils tirent leur richesse de notre pauvreté, leurs privilèges de notre oubli des lois, leur Pouvoir de notre renoncement à nos Droits…

                                Mais si nous relevons la tête et prenons en mains la gestion de notre pays, alors nous créerons nous-mêmes le futur, et de nombreux autres peuples nous suivront rapidement, changeant les données de l’échiquier mondial et remettant en question les principes des guerres, du surarmement, de l’exploitation de la planète et de ses habitants !

                                Voilà ce qu’offre à chacun ce Conseil National de Transition :

                                Le Pouvoir d’un peuple de décider lui-même de son mode de gouvernance dans les meilleures conditions : redressement immédiat de l’économie et conséquemment baisse notable de la délinquance, droit à l’information vraie pour tous, réhabilitation des valeurs de la France et protection de son patrimoine, restauration de la justice et de l’éthique.

                                VOUS !

                                Allez-vous faire semblant d’ignorer ce qui se passe ?

                                Tirez-vous profit de la corruption des politiciens et souhaitez-vous maintenir leur système ?

                                Voulez-vous ne jamais choisir et laissez les autres décider de votre avenir et de celui de vos proches, vous rangeant seulement au dernier moment du côté le plus fort ?

                                Malgré toutes les évidences, vous pensez encore que l’un des candidats pourrait être honnête dans ses promesses ? (Si un politicien est intègre, il a déjà rejoint ce Conseil).

                                OU

                                Allez-vous agir pour la réhabilitation de l’Humain et de ses Droits en participant à ce référendum, rejoignant ainsi ces citoyens français qui ont décidé de devenir responsables de leur destin et de rétablir les Droits de l’Homme bafoués ?


                                • Garibaldi2 31 janvier 13:05

                                  TotoRhino il faut arrêter le délire.

                                  Non, nous ne sommes pas en dictature. Macron a été élu.

                                  Non il ne faut pas faire appel aux militaires. L’arrivée de De Gaulle en 58 ça vous dit quelque chose ?

                                  Non les medias ne censurent pas l’info. Vous vous croyez encore au temps de l’ORTF ?

                                  Le mouvement des gilets jaunes c’est fort peu de monde sur le terrain mais un très fort soutien par les citoyens. C’est ce qui fait peur au pouvoir. Et je les soutiens malgré leur grosses erreurs.

                                  ’Comme ces deux hommes interpellés de façon préventive qui ont été jugés sans même avoir manifesté’’. Non, ils n’ont pas été jugés, le jugement sera rendu le 18 février.

                                  ’Les 500 plaintes contre Christophe Castaner pour « entrave à la liberté de manifestation » classées sans suite.’’. C’est normal, le délit d’entrave n’est pas caractérisé, relisez l’article 431-1 du code pénal, il ne s’oppose pas au maintien de l’ordre. Lisez la déclaration de F.Molins sur http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2019/01/24/97001-20190124FILWWW00262-gilets-jaunes-plaintes-contre-castaner-classees-sans-suite.php

                                  Et Dieu sait que mon opinion sur F.Molins après son pipeautage sur l’intervention du Raid à St Denis ...... !!!

                                  ’’La France a déjà été gouvernée par le général de Gaulle, militaire de fonction lorsqu’il a repris les rênes du pays à la Libération’’. Non, la France n’a pas été gouvernée par De Gaulle en 1945 mais par une coalition dans laquelle il y avait des ministres communistes, socialistes, ... et qui mettait en oeuvre le programme du CNR. De Gaulle a gouverné à partir de 1958 et nous pondu la constitution qui aboutit aujourd’hui à une impasse démocratique (non représentativité de l’assemblée nationale).

                                  Vos grandes envolées ne changeront pas la réalité : vous ne comprenez rien au problème de fond qu’est le découpage électoral dans un pays qui pratique le scrutin majoritaire pour élire les députés. Ce système est hérité de De Gaulle et seuls le PCF et les socialistes l’ont rejeté en 1958 (référendum).

                                  Le problème est donc : le scrutin proportionnel est-il juste ? Réponse non car il méconnaît les candidat indépendants. Le scrutin majoritaire est-il juste ? Réponse non car le découpage électoral est arbitraire.

                                  Voila le seul vrai problème à résoudre pour que notre assemblée nationale soit réellement représentative du peuple. Et c’est bien le problème le plus complexe à résoudre.


                                  • TotoRhino TotoRhino 31 janvier 15:44

                                    @Garibaldi2

                                    Tiens ça faisait longtemps ! Et hop, c’est reparti pour jouer sur les mots…

                                     

                                    Non, nous ne sommes pas en dictature. Macron a été élu.

                                    Et alors ? Depuis quand un dictateur ne peut avoir été élu ? Un petit lien : Top des 10 dictateurs élus

                                     

                                    Non il ne faut pas faire appel aux militaires. L’arrivée de De Gaulle en 58 ça vous dit quelque chose ?

                                    Il n’était plus en fonction en 58… Et puis nous ne sommes pas en guerre avec une de nos colonies.

                                     

                                    Non les medias ne censurent pas l’info. Vous vous croyez encore au temps de l’ORTF ?

                                    Alors là, c’est du gros foutage de gueule, même pas besoin de répondre.

                                     

                                    Le mouvement des gilets jaunes c’est fort peu de monde sur le terrain
                                    Oh ! ça commence à combien « beaucoup de monde » pour vous ?

                                     

                                    ’’Comme ces deux hommes interpellés de façon préventive qui ont été jugés sans même avoir manifesté’’. Non, ils n’ont pas été jugés, le jugement sera rendu le 18 février.

                                    Inutile de m’attaquer sur ce point, je n’ai fait que reprendre le titre de l’article du Monde pour citer ma source. Mais je vous laisse le soin de prêcher votre bonne parole directement auprès du journal… Maintenant, il va falloir m’expliquer : si le titre du Monde est faux, alors pourquoi prétendre un peu plus haut que « Non les médias ne censurent pas l’info » ? … Ah mais oui, suis-je bête, il ne censure pas l’info, mais ils peuvent répandre des fakenews, mais c’est bien sûr…

                                     

                                    ’’Les 500 plaintes contre Christophe Castaner pour « entrave à la liberté de manifestation » classées sans suite.’’C’est normal, le délit d’entrave n’est pas caractérisé, relisez l’article 431-1 du code pénal, il ne s’oppose pas au maintien de l’ordre.

                                    Et c’est bien dommage, c’est tout ce que je cherche à dire !

                                     

                                    ’’La France a déjà été gouvernée par le général de Gaulle, militaire de fonction lorsqu’il a repris les rênes du pays à la Libération’’. Non, la France n’a pas été gouvernée par De Gaulle en 1945 mais par une coalition dans laquelle il y avait des ministres communistes, socialistes, ... et qui mettait en oeuvre le programme du CNR. De Gaulle a gouverné à partir de 1958 et nous pondu la constitution qui aboutit aujourd’hui à une impasse démocratique (non représentativité de l’assemblée nationale).

                                    Wikipédia : « Il dirige le pays à la Libération ».

                                    Pour être plus clair : il était le président du gouvernement provisoire, comme… E. Macron avec le gouvernement actuel.

                                     

                                    Vos grandes envolées ne changeront pas la réalité : vous ne comprenez rien au problème de fond qu’est le découpage électoral dans un pays qui pratique le scrutin majoritaire pour élire les députés.

                                    Ce système est hérité de De Gaulle et seuls le PCF et les socialistes l’ont rejeté en 1958 (référendum).

                                    Le problème est donc : le scrutin proportionnel est-il juste ? Réponse non car il méconnaît les candidat indépendants. Le scrutin majoritaire est-il juste ? Réponse non car le découpage électoral est arbitraire.

                                    Voila le seul vrai problème à résoudre pour que notre assemblée nationale soit réellement représentative du peuple.

                                    Pourquoi vous ne parlez pas du sénat ? Il me semble que le problème est identique, non ? Mais laissez, je vous taquine...

                                    Bref, je pense que vous n’avez visiblement rien compris à ce que j’ai écrit. Je parle de démocratie directe et vous, vous restez enfermé dans un schéma qui date de la dernière guerre.

                                     

                                     Et c’est bien le problème le plus complexe à résoudre.

                                    Pas tant que ça, je vous conseille de consulter le travail d’E. Chouard sur le sujet de la démocratie directe, qui sait, peut-être auriez-vous quelques conseils de compréhension à lui transmettre également ?


                                  • Ouam Ouam 31 janvier 15:52

                                    @TotoRhino
                                    pour lui au cas ou ?
                                    https://youtu.be/Pvn1AWl0zHc
                                     smiley


                                  • Ouam Ouam 31 janvier 15:54

                                    suite a l’oubli
                                    ps et evidemment que nous sommes en dictature !
                                    La dictature c’est lorsque le peuuple n’a plus « voix »
                                    C’est le cas depuis des lustres, quel referendum depuis 2005 ?
                                    Et celui de 2005, l’oligarchie s’est toirché avant et d’une force ...

                                    Qd aux elections , chouard ci dessus dans la video à presque tout dit.
                                    a+


                                  • lloreen 31 janvier 17:42

                                    @Garibaldi2
                                    "Macron a été élu.

                                    "
                                    Non, il n’a pas été élu.Ce n’est pas parce que des perroquets pérorent derrière les écrans de télévision, que les organisateurs déploient le decorum qu’une élection est légitime.
                                    Apparemment, vous n’avez jamais entendu parler du coup d’état du 5 décembre 2016 et de la fin de la constitution ipso facto en vertu de l’article 16 de la DDHC de 1789...
                                    Or sans constitution, il ne peut pas y avoir d’élections...
                                    Depuis ce coup d’état, la France vit sous un régime dictatorial, ce qui se vérifie tous les jours davantage.
                                    la première des choses à faire est donc d’instaurer une transition, de réécrire une nouvelle constitution qui sera votée par les français par referendum.
                                    C’est toute la raison d’être de ce conseil national de transition qui est le seul outil légitime des français, toutes les autres institutions marchandes fonctionnant sur la base de la fraude au nom légal qui sous-tend l’arnaque planétaire de la dette.


                                  • Garibaldi2 1er février 02:48

                                    @TotoRhino

                                    Votre liste des dictateurs élus est une farce, Macron a été élu démocratiquement lors d’un scrutin transparent dont le résultat n’a été contesté par personne. C’est comme ça. Il a été élu plus contre Marine Le Pen que pour son programme.

                                    De Gaulle était militaire de carrière et quand il est arrivé au pouvoir en 58 il avait bel et bien sa carrière de militaire dans ses bagages.

                                    Si vous pensez que les médias censurent l’info, vous êtes bien incapables de me sortir une info dont les medias n’ont pas parlé. D’ailleurs, comme tout le monde vous avec suivi l’affaire Benalla dans les média, l’affaire Fillon dans les médias, les déboires de Sarko dans les medias, ...

                                    Ceci étant dit je suis un fervent lecteur d’Acrimed depuis très longtemps et je ne méconnais pas l’existence des chiens de garde, type Nathalie Saint-Cricq (me croque !), Benjamin Duhamel, fils de Patrice (!), Dominique Reynié (qui n’est pas journaliste), Arlette Chabot, et tant d’autres.

                                    Le sénat est élu par les grands électeurs, rien à voir avec l’assemblée nationale. Le sénat ne peut que ralentir un projet de loi mais il ne peut pas l’empêcher d’être voté par l’assemblée nationale en 2ème lecture, voire sur un 49-3 qui ignore tout à fait le sénat.

                                    En 1944, De Gaulle n’exerce pas le pouvoir au sens où vous l’entendez, il préside le GPRF qui met en application le programme du CNR et comprend de nombreux ministres de gauche, dont Maurice Thorez du PCF. Il quitte cette fonction en janvier 1946 car le GPRF ne veut pas le laisser faire ce qu’il veut. Vont lui succéder Félix Gouin, Georges Bidault, Léon Blum. Lui va créer sont parti : le RPF.

                                    La « démocratie directe » est une foutaise, les citoyens ne peuvent pas faire tourner la machines économique du pays et en même temps se pencher au quotidien sur tous les projets de loi, décrets, circulaires, arrêtés, ... Ce boulot c’est celui des élus. Tout ce qu’on peut leur demander c’est de le faire honnêtement, et les révoquer à tout moment s’ils ne le font pas. De même un référendum révocatoire pour le président devrait pourvoir être demandé par pétition populaire. Mais nous ne pouvons pas passer notre temps à voter, et donc être en permanence en campagne électorale, avec une pancarte à la main sur les boulevards de nos villes. Si être élu ce n’est pas recevoir un chèque en blanc, c’est quand même quelques fois prendre des décisions chiantes pour les citoyens mais bonnes pour le pays.

                                    Nous vivons dans un monde de plus en plus complexe. Qui a lu les 600 pages du TCE ? Pas moi, j’ai simplement écouté et lu ceux que j’estimais honnête pour m’en faire l’analyse (dont E.Chouard). Et je suis allé voter contre cette saloperie pondue par VGE. J’avais déjà voté contre Maastricht.

                                    Notre seul vrai grand problème c’est la représentativité des députés. Le scrutin majoritaire, amplifié par le découpage électoral, fait que l’assemblée nationale n’est pas représentative des Français. Mais le scrutin proportionnel élimine les petits candidats indépendants puisque le scrutin est par circonscriptions. Quadrature du cercle.


                                  • zygzornifle zygzornifle 31 janvier 15:01

                                    Macron est un jusqu’au-boutiste , il est aussi saint d’esprit qu’un Hitler enfermé dans son bunker sous les bombes américaine qui croyait encore gagner la guerre ..... 


                                    • velosolex velosolex 31 janvier 15:19

                                      La répression crescendo montre que le pouvoir est désemparé face à ce mouvement qu’il n’’avait absolument pas anticipé, et dont les causes sont liés à 30 ans de politique économique, sacrifiant ceux qu’on répudie. 

                                      Circonstance aggravante la France brille par sa répression stupide, à l’opposé des autres pays européens qui ont travaillé ensemble à une gestion liée aux dialogue avec les manifestants.

                                      Ce faisant, il est vrai qu’on est dans la logique de la force brute, conséquence du mépris de classe. « Les sans dents » de Hollande, aux « Deux sortes de gens dans les gares ; ceux qui vont quelques part, et qui ne sont rien »

                                      Les sans dents, sont devenus « les cent dents », et ceux qui n’allaient nulle part, marchent ensemble, et savent où ils ne veulent pas aller : Pas vers le ravin où on vent les pousser. 


                                      • lloreen 31 janvier 18:14

                                        @velosolex
                                        "La répression crescendo montre que le pouvoir est désemparé face à ce mouvement qu’il n’’avait absolument pas anticipé

                                        « .

                                        Détrompez-vous.Il l’a très bien intégré dans ses calculs, rien n’étant laissé au hasard dans leur jeu qu’ils maîtrisent à la perfection pour avancer leurs pions et atteindre l’objectif qu’ils se sont fixés : le »nouvel ordre mondial « qui n’est rien d’autre que l’aboutissement de l’empire romain avec à sa tête un Macron ayant des airs de ressemblance avec un odieux personnage dont la dernière syllabe du nom et identique à la sienne...(Néron).

                                        La France, jadis pays des Lumières, est passée du crépuscule aux ténèbres, faisant le deuil de sa liberté, éparpillée aux quatre-vents et défendue dans un élan salvateur par les »gilets jaunes« , horrifiés du constat.

                                        Le pouvoir est d’autant moins désemparé qu’il organise sa défense par l’intermédiaire de ses milices para-militaires (Isis, Daesh qui fait du »bon boulot selon Fabius, Academi,Blackwater, forces spéciales et autres arrières-boutiques du mercenariat), la dernière en France étant l’eurogendfor, créée par l’ex-ministre de la défense (des intérêts particuliers de l’oligarchie) Alliot-Marie, dans le plus grand secret car ils ont anticipé le moment où les peuples, révoltés, descendront dans la rue comme ce fut déjà le cas dans les autres parties du monde (casques bleus), en Grèce, au Portugal, en Espagne et en Italie pour terminer par la France où le gouvernement a envoyé sa milice para-militaire de l’eurogendfor massacrer les opposants à ce gouvernement illégitime à l’aide des flashballs.
                                        http://rustyjames.canalblog.com/archives/2013/08/20/27859801.html

                                        Le pouvoir a aussi immédiatement, comme à son habitude, infiltré le mouvement afin de canaliser les énergies pour le maintien de leur caste aux commandes mais par contre il n’a pas vraiment compté sur la solidarité grandissante des français qui ont fini par commencer à comprendre qu’ à part la caste richissime fraudant et abusant, tous les français auront à pâtir de ce gouvernement, déjà dictatorial.


                                      • velosolex velosolex 31 janvier 18:55

                                        @lloreen
                                        Le problème pour eux comme vous le notez est qu’il est populaire, et que les médias officiels n’ont plus la force de frappe d’antan, cause internet. Il est aussi imprévisible, sans leader, mu par la colère. La force, c’est pas de manifester seulement , de créer des solidarités ce qui n’est pas rien non plus, mais de faire chier l’économie, le seul élément qu’ils comprennent. 
                                        Que demain assez de gens refusent de prendre les autoroutes Vinci, par exemple, et de participer à l’économie de marché consumériste, serait un prolongement intéressant. Nous avons le pouvoir si nous le voulons !... Il serait temps de comprendre aussi que la lutte contre la mondialisation, en rapport avec les horreurs écologiques, et la pauvreté qu’elle réalise participe d’un même combat. Recréer de la promiscuité, des circuits courts, c’est pas seulement rendre service à la planète, qui d’ailleurs n’en a rien à foutre de nous, qui nous survivra, c’est faire repartir l’économie locale. La force inimaginable de la répression a muri bien des gens, assez naïfs, et leur a montré le vrai visage d’un système qui demain, tirera a balles réelles, si cela continue. Les décisions de justice montrent clairement que celle ci est aussi aux ordres, jusqu’à l’’absurde. Ainsi cet article du monde, sur deux jeunes, jugés alors qu’ils n’ont même pas manifesté….https://bit.ly/2Sj73XI « Gilets jaunes » : « l’incompréhension » de deux hommes jugés sans même avoir manifesté


                                      • lloreen 31 janvier 19:24

                                        @velosolex

                                        "Nous avons le pouvoir si nous le voulons !.

                                        « 

                                        C’est exactement cela et au XXIème il n’est plus possible de vivre comme au XXème, lequel qui a été celui de l’instauration de la dictature de l’argent-roi dès la création de la FED (1913), celui des guerres sans fin qui continuent en ce début de XXIème siècle.

                                        Les peuples ont eu tout le temps de se pencher sur l’histoire des cent dernières années où il a servi de chair à canons et d’esclaves à une clique d’oligarques qui ont littéralement saigné la planète, ce qui a terme, est devenu invivable pour le plus grand nombre et en premier lieu, les plus fragiles sur le continent africain, spolié depuis des siècles.
                                        Et comme l’oligarchie n’en a jamais assez, leur terrain de prédation s’est déplacé et agrandi pour finir par toucher le continent européen, dont les habitants ont naïvement imaginé qu’ils ne seraient pas concernés par la politique inhumaine qui était infligée aux populations lointaines, oubliant que l’argent n’a pas d’odeur et que de tous temps, l’asservissement de la masse était une constante de la politique.

                                        De nombreuses alternatives économiques fonctionnent déjà très bien et elles fonctionneront de plus en plus et de mieux en mieux car les »gilets jaunes" ont bien compris que le système oligarchique non seulement ne leur donnera jamais que des miettes mais qu’en plus, il les leur fera payer très cher !

                                        Il existe le contributionisme qui fonctionne sans argent et dans plusieurs endroits et dont le principe est exposé dans cette vidéo.
                                        Un monde sans argent.
                                        https://www.dailymotion.com/video/x5gq4mo

                                        Un autre modèle est l’auto-gestion comme c’est le cas à Marinaleda.
                                        https://www.consoglobe.com/espagne-marinaleda-autogestion-cg

                                        L’arnaque planétaire de la monnaie-dette finira par s’effondrer à la plus grande hantise de tous les escrocs, des autres criminels contre l’humanité dont les identités commencent par être exposés peu à peu sur les réseaux sociaux mais dont l’ampleur des exactions n’est pas encore connue pour l’instant.


                                      • lufugiv 31 janvier 19:54

                                        @lloreen

                                        Petite politique de harcèlement personnalisé.

                                        TOI ! Refait le tour des document de ton CNT chéri.
                                        Sois ils refusent de me donner les informations dont je manque.
                                        Sois ils appellent trop tôt, au soulèvement armé depuis l’étranger.
                                        Aux plus aux gradés, ils ont un commandant des CRS et un Ex ministre.

                                        Ce n’est même pas le groupe de putschistes le plus sérieusement menaçant.
                                        Je ne comprend pas ton choix de relayer le travail du CNT en fevrier 2019.
                                        On dois laisser une chance a la diplomatie fédérale et internationale.
                                        Dans quelques semaine, aprés le déferlement de rouges au printemps...

                                        Si le reich tient encore debout on en reparlera.

                                        ++


                                      • lloreen 31 janvier 21:48

                                        @lufugiv
                                        J’ignore pourquoi vous m’assimilez au « cnt chéri ».Je n’en fais pas partie et ne suis pas responsable de quoi que ce soit le concernant.Inutile donc de m’apostropher pour vous plaindre de ce dont je ne suis pas concernée.
                                        Ce concept est très intéressant et c’est à ce titre que j’en parle car cela mérite réflexion.

                                        Un conseil national de transition est un OUTIL JURIDIQUE au cas où vous ne l’auriez pas compris, pas un groupe de putschistes.
                                        Je ne fais que donner mon avis qui vaut n’importe lequel d’autre et j’estime que ces français qui ont crée cet outil et qui appellent depuis 2015 au rassemblement, avant tous les autres, méritent amplement d’être relayés pour leur initiative sans doute aussi louable -sinon plus...-que la propagande ad nauseam de personnages dont la malfaisante est légendaire.


                                      • lloreen 31 janvier 21:50

                                        @lloreen
                                        pardon:malfaisance.


                                      • Mohammed MADJOUR Mohammed MADJOUR 31 janvier 15:37

                                        « Personnellement, je ne vois pas comment les choses peuvent évoluer favorablement. »

                                        Moi non plus ! 

                                        D’après vous qui peut bien faire bouger les choses, qui a l’habitude de faire bouger les choses depuis la naissance de l’univers ? Aujourd’hui les intellectuels ne font que vendre leurs brouillions pour se faire de l’argent, ils discutent entre eux dans les auberges-cafés-maures et restent nettement séparés de la société par une épaisse cloison de mépris ! 

                                        Les Gilets jaunes ne sont pas des gens instruits, ce sont les pauvres travailleurs, les chômeurs, les paysans... J’avais dit dès le début que les intellectuels, les politiciens, les syndicats devraient prendre le relais de la revendication : ILS NE L’ONT PAS FAIT, ils ont trahi ! 

                                        Quelque soit l’issue, c’est l’échec : Un échec collectif.


                                        • velosolex velosolex 31 janvier 16:55

                                          @Mohammed MADJOUR
                                          Il n’y a pas que les gens non instruits dans ce mouvement. Encore d’ailleurs la notion « d’instruction » doit être relativisée, à ceux qui les nomment ainsi, définissant ainsi leur modèle comme étalon maitre.
                                          Sans doute se rassurent ils ainsi. Mais la notion d’instruction traditionnelle, avec son corollaire de diplômes est il de moins en moins signifiant, si ce n’est qu’en mépris de classe affirmé..
                                          Ce qui est nouveau c’est que des gens de plus en plus nombreux refusent les causes même de ce mépris de classe, avec la honte, notion participant de façon endogène à l’exclusion. Le phénomène internet à catalysé ce nouveau paradigme, créant les réseaux qui manquaient. Ce n’est pas la première fois qu’un produit du marché et de l’échange, comme le livre, à une autre époque, propulse un mouvement révolutionnaire à émerger.
                                          A cela il faut ajouter un critère quasi physique : Les exclus, et leur corolaire d’indignés sont de plus en plus nombreux. Dés lors il est de plus en plus difficile de truquer un plateau de la balance, si c’est par la force brute, pour maintenir l’équilibre.
                                          Nous en sommes arrivés à ce point précis, avec des ploutocrates arc boutés à un ordre du monde, déconnectés d’ailleurs des enjeux environnementaux. Car cerise sur le plateau, la terre est en train de brûler. Elle n’est pas sensible aux démagogues, elle ne peut être mise en garde à vue….Ce midi, à la radio, ils se faisaient du souci pour la santé de Carlos Gohn. « Qui clame son innocence ». 
                                          « La vie est une farce dite par un idiot », disait Shakespeare


                                        • karibo karibo 1er février 14:33

                                          @Mohammed MADJOUR
                                          Pourquoi etre aussi fataliste, est-ce congénital ?
                                          Et vous croyez que tout ce qui se passe est l’ exclusive volonté de ouak / ?
                                          En ce cas les GJ également et votre Dieu les envoie au casse pipe, merci Saigneur ...


                                        • Julyo Julyo 31 janvier 18:16

                                          Bon,

                                          cette histoire d’augmentation des prix de l’alimentation

                                          ça va pas arranger ses bidons au monarc.

                                          Y fait x’près pour provoquer...


                                          • karibo karibo 1er février 13:43

                                            @ Lloreen

                                            MERCI INFINIMENT !!!


                                            • altaos 1er février 16:29

                                              De ces marlous à la tête de l’état, on en tirera rien On peut encore manifester mais ce n’est plus suffisant tant les gj sont arrêtés préventivement, brutalisés, fichés Sous le régime de Vichy. On ne voyait pas il me semble, la résistance défiler dans la rue Ils avaient d’autres actions autrement plus efficaces et ciblées Voilà, on y arrive doucement, insidieusement Face à ceux qui ne reculer ont devant rien pour imposer leur diktat financier, il faut répondre à la hauteur des enjeux du pays, Et se battre pour l’avenir et le bonheur de nos enfants dans une France fraternelle

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

TotoRhino

TotoRhino
Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès