• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Citoyenneté > Gilets Jaunes - Le Grand/vrai débat sur internet

Gilets Jaunes - Le Grand/vrai débat sur internet

Le grand débat nationnal voulu par Emmanuel Macron est en cours.
Nous ne parlerons pas ici, des débats organisés par les départements. Médiapart et Chantal Jouanno ayant très bien dénoncés les tentatives (infructueuses) de corrompre le CNDP et les tentatives (fructueuses) du gouvernement d'en faire un débat partial : Maires triés sur le volet qui parlent de leurs problèmes de cantine scolaire, questions choisies, etc, etc ...
Le format étant lui aussi contestable : Les maires et autres personnes invités posent leurs questions à la chaine. S'ensuit alors un monologue de communication magistrale où les marketeurs E.Macron et E. Philippe y répondent également à la chaine sans qu'il n'y ait de ... Débat !!

Bref, pas étonné pour deux sous, je décide de me tourner vers internet, dernier lieu de liberté d'expression, allons donc voir comment s'y articule le Grand Débat.

Le Grand Débat ( https://www.granddebat.fr ) du gouvernement Macron ouvert le 15 janvier 2019 :

En préambule, quand on fait une recherche sur Google du site internet granddebat.fr, on s'apperçoit que le gouvernement paye des publicités à Google (adwords). Etrange vu que le nom du site est relayé sur toutes les chaines TV, journaux papier, site internet officiel ou autres. Le deuxième résultat Google est aussi le site du granddebat.fr mais celui-ci est non sponsorisé cette fois.
Je vous laisse deviner sur quel lien les internautes vont cliquer. Donc, et c'est tout de même un comble, les gilets jaunes voulant participer sur granddébat.fr vont engraisser Google avec leurs propres impôts/taxes puisque c'est le gouvernement qui paye. Il y a quelque chose de cynique dans cette manière de faire.

Bref, espérons au moins que le site internet soit à la hauteur des attentes des gilets jaunes même si un doute légitime peut subsiter aux vues du grand débat dans le monde réel.

Nous voilà sur le site du grand débat, on peut y lire en gros sur la page d'accueil :
"Le Gouvernement s’est engagé à prendre en compte tous les avis et propositions exprimés dans le respect de la méthode et des règles du débat, selon les principes de transparence, de pluralisme et d’inclusion, de neutralité, d’égalité, de respect de la parole de chacun."
Transparence - Pluralisme - Inclusion - Neutralité - Égalité - Respect de la parole

Mouais, cela ne correspond pas trop à l'article de Médiapart, vous en conviendrez ... Mais je suis motivé !

Me voilà inscrit !! Le site est rapide, soit il y a beaucoup de serveurs mobilisés pour ce grand évênement, soit il n'y a pas grand monde qui navigue ...

Il y a 4 Thématiques proposées :

1. Transition écologique (39082 contributions*)
2. Fiscalité et dépenses publiques (53685 contributions*)
3. Démocratie et citoyenneté (30499 contributions*)
4. Organisation de l'Etat et des services publics (34101 contributions*)

* Les chiffres sont ceux à la date du Samedi 02 Février 2019 à 18h45 environ

Je choisi "Démocratie et citoyenneté" afin de voir comment se porte le RIC puisque c'est la revendication principale des gilets jaunes. Et là, catastrophe, je découvre, n'ayons pas peur des mots, un capharnaüm sans nom, on ne peut même pas "voter" pour telle ou telle proposition. Mais comment vont faire les organisateurs pour synthétiser tout cet amas de données ? Par exemple, toujours pour le RIC, il est présent sous toutes ses formes : RIC, R.I.C., référendum d'initiative citoyenne, référundum, référindum, référeindum, démocratie participative, etc, etc etc ...
Le comptage, s'il y a, va être sacrément compliqué ...

Je découvre en fait un "défouloir" chacun y allant de son petit problème personnel, il n'y a aucun classement disponible mis à part le classement par date et aléatoire ... A quoi sert ce genre de débat ? Je me pose encore la question ...
On peut y lire pèle mèle toujours dans la catégorie "Démocratie et citoyenneté" : Prise en compte du vote blanc, 6ème république, révolution, encourager le travail, remettre la volonté au coeur du système ( ? ), ni "cause toujours" ni "ferme ta gueule", obligation de se syndiquer pour tous les salariés du privé, lutter contre les incivilités, etc, etc, etc ... Et ne pensez surtout pas que j'ai feuilleté 50 pages pour vous trouver des pépites, non, ce sont uniquement les résultats des contributions de première page à la date du samedi 02 Février 2019.

On se sent très seul devant ce "granddebat.fr", il est difficile de comprendre ce qui va ressortir d'un tel "machin" ...

Déçu et désabusé, je décide d'aller voir sur le débat des gilets jaunes :

Le Vrai Débat ( https://le-vrai-debat.fr/ ) du mouvement des gilets jaunes ouvert le 30 Janvier 2019 :
 

1er bon point, il n'y pas de publicité pour engraisser Google, les gilets jaunes sont plus économes que le gouvernement ...
Le nom du site est plaisant, presque révolutionnaire vu qu'il "concurrence" directement le débat voulu par E. Macron
D'emblée, je suis séduit, le site est beaucoup plus clair, il n'y a pas de blabla inutile, et une petite phrase retient mon attention : "Ils ne nous ont pas invité, faisons le ensemble"

Me voilà inscrit !! Le site est assez lent, soit il y a peu de serveurs mobilisés pour ce grand évênement, soit il y a plus de monde qui navigue ...

Il y a 9 Thématiques proposées :

1. Expression libre (5162 contributions - 42097 votes*)
2. Sport, Culture (995 contributions - 7223 votes*)
3. Education, Jeunesse, Enseignement Supérieur, Recherche (2212 contributions - 17670 votes*)
4. Economie, Finances, Travail, Compte public (7067 contributions - 52024 votes*)
5. Santé, Solidarité, Handicap (2399 contributions - 21305 votes*)
6. Europe, Affaires Etrangères, Outre-mer (1605 contributions - 14775 votes*)
7. Justice, Police, Armée (3075 contributions - 29525 votes*)
8. Transition Écologique & Solidaire, Agriculture & Alimentation, Transport (4390 contributions - 36896 votes*)
9. Démocratie, Institutions (6970 contributions - 57686 votes*)

* Les chiffres sont ceux à la date du Samedi 02 Février 2019 à 19h50 environ

Vous remarquerez qu'il y a, cette fois-ci, un système de vote. On peut aussi choisir le classement des contributions : Les plus commentés, les plus votés, les plus favorables et le classement par date. Il y a également une pagination, ce qui permet de voir plus aisément les contributions.

Comme sur le grand debat du gouvernement, je choisi "Démocratie, Institutions" afin de voir comment se comporte le fameux RIC. A noter aussi qu'il y a un petit camembert qui permet de visualiser d'un seul coup d'oeil comment chaque contribution est voté, ce qui est très appréciable.
Sans surprise, Le RIC est là en 1ère position quand on classe par "Les plus votés" mais ce qui est surprenant, c'est le nombre de vote : 2305 votes alors que c'est la revendication phare des gilets jaunes, j'ai du mal à comprendre ... Je continue donc ma navigation et en page 3 il y a 2 autres RIC, puis en page 4, encore 2 autres, je vais jusqu'à la page 10, j'en ai compté 17 pour un total de près de 8000 votes !! Encore une fois les contributions sont diluées par le nombre de sujets identiques, et je n'ai fait que 10 pages sur 161 ...
Il y a beaucoup de sujet récurrents mais toujours en double, triple, quadruple, etc ... sur les 10 premières pages.
Les sujets sont très intéressants : Reconnaissance du vote blanc, Casier judiciaire = interdiction d'être élu, etc ...
Je trouve aussi de très bonnes propositions en fin de classement, par exemple : Arrêt des subventions publiques pour tous les médias. Il n'y a qu'un seul commentaire mais il me fait sourire : "puisqu'ils appartiennent à des milliardaires pour la plupart, ils n'ont pas besoin de subventions !!". Le problème étant que cette proposition se situe à la page 157 du classement, elle totalise 3 POUR et 0 CONTRE, autant dire que cette mesure restera invisible pour la plupart ...

Je continue de tester cette plateforme et progressivement, je m'aperçois, qu'il y a beaucoup de "Bugs", souvent situés aux endroits les plus stratégiques.
Par exemple : La recheche par mot clef ne fonctionne que pour la première page, au dela, le mot clef est "oublié" et les filtres se reinitialisent tout seul.
La recherche est primordiale, car, dans ces conditions, comment savoir si un sujet a déjà été posté pour éviter les doublons ? C'est simplement impossible avec un tel système ...
Il serait tellement facile, lors du dépot de la contribution, de signaler à l'auteur si le sujet a déjà été posté par quelqu'un d'autre. Ou alors, un modérateur pourrait fusionner les revendications similaires, bien que plus fastidieux dans la pratique. Mais non, tout est dilué en une multitude de sujets identiques si bien qu'on fini par s'y noyer et on passe sûrement à côté de moults sujets intéressants.

Clairement le vrai débat des gilets jaunes est beaucoup mieux fait que le grand débat du gouvernement qui est à mon sens une escroquerie sans nom. Mais il souffre aussi de lacunes telles, que beaucoup de propositions intéressantes seront presque invisibles, donc peu vues, donc peu notées et par conséquent peu considérées dans la synthèse finale.

En conclusion, le vrai débat est une espèce de foutoir démocratique sans aucune organisation, et je ne parle pas des organisateurs gilets jaunes qui doivent subir le système informatique comme tout le monde mais bien des concepteurs du site internet qui ont créé un bel outil mais inutilisable en pratique.
Imaginez une belle voiture flambant neuve dépourvu de volant. Il ne lui manque pas grand chose mais elle reste inutilisable en l'état. C'est ce genre d'outil que cap collectif, la société éditrice du logiciel, a fourni pour le vrai débat !

Grand débat VS Vrai débat, Echec et Mat de Cap collectif

Cette jeune startup a réussie "un tour de force" en organisant le Grand Débat voulu par le gouvernement et le Vrai Débat voulu par les gilets jaunes.
Elle est également propriétaire légal du nom de domaine : https://plateforme-gilets-jaunes.fr
Pour ce qui est des noms de domaines https://le-vrai-debat.fr/ et http://lesgiletsjaunes.fr, ils sont enregistrés de manière anonyme dont le registrar (entité qui gère techniquement le nom de domaine du client) est Free SAS de Xavier Niel, fervent soutien d'Emmanuel Macron ( Source ). Coincidence ? Peut-être ...

Mais revenons à nos moutons, qui est donc cette jeune société à qui on a (presque) tout confié ?

Cap Collectif a été cofondé en 2014 par Cyril Lage et Maxime Arrouard.
Son unique actionnaire est La caisse des dépots et consignations. Source
En Novembre 2017 Emmanuel Macron nomme Eric Lombard à la tête de cet organisme. Eric Lombard était auparavant banquier chez BNP Paribas et Directeur général de Generali Finance : Son CV complet ici

Cap collectif est également membre de la French Tech ( http://www.lafrenchtech.com ) dont la mission est :
"La French Tech est un label français attribué à des pôles métropolitains reconnus pour leur écosystème de startups, ainsi qu'une marque commune utilisable par les entreprises innovantes françaises." Source

Très bien, mais encore, qui gère la French Tech ?
La French Tech est gérée par une entité publique du nom de Business France ( https://www.businessfrance.fr/ ) Source
D'accord, donc continuons le jeu des poupées russes et essayons maintenant de savoir qui est Business France.
Sur leur site internet, nous pouvons lire : "Business France est notamment chargée d’aider les petites et moyennes entreprises et les entreprises de taille intermédiaire à mieux se projeter à l’international, et d’attirer davantage d’investisseurs étrangers en France pour y créer ou y reprendre des activités créatrices d’emplois."
Son directeur actuel est Christophe Lecourtier ( Ancien directeur du cabinet de Christine Lagarde ) qui succède en Juin 2017 à Muriel Pénicaud, actuelle ministre du travail du gouvernement Macron. Source

Pour les plus perspicaces, vous aurez sûrement remarqué que c'est cette société qui est au centre de l'affaire dites "de la French Tech Night" à Las Vegas. Source parmi tant d'autres : https://www.france24.com/fr/20170719-affaire-macron-french-tech-night-las-vegas-muriel-penicaud

Donc en résumé, Cap collectif est financée par un des premiers soutiens d'Emmanuel Macron : Eric Lombard via la caisse des dépots et consignations.
Puis Cap collectif est membre de la French Tech, elle même gérée par business France anciennement dirigée par sa propre ministre du travail : Muriel Pénicaud.

Il me semble qu'on peut donc en conclure que ce grand débat nationnal (Vrai débat des gilets jaunes compris) est une vaste farce où se cotoye tous les pions qu'Emmanuel Macron a placé sur ce pseudo échiquier démocratique.

 


Moyenne des avis sur cet article :  4.71/5   (21 votes)




Réagissez à l'article

52 réactions à cet article    


  • Durand Durand 4 février 09:27

    @ Yoann

    .

    Merci d’avoir disséqué ce foutage de gueule..., pour ceux qui avaient encore le moindre doute sur les raisons de son organisation par le pouvoir...

    .


    • Yoann Yoann 4 février 13:19

      @Durand

      Merci pour votre message qui fait chaud au coeur, j’y ai passé mon WE et ma famille n’a pas très apprécié smiley
      La démocratie demande quelques sacrifices ...


    • Fergus Fergus 4 février 10:01

      Bonjour, Yoann

      Le débat gouvernemental est en effet fermé et orienté. Peu importe ! Ce qu’il faut faire, c’est participer massivement à toutes les autres formes de débat organisés dans le pays ou déposer des propositions dans les cahiers de doléance.

      Plus la participation sera forte, et plus Macron sera mis au pied du mur ! Avec pour lui le risque énorme d’un renforcement des mouvements sociaux et de blocage des institutions si les réponses qu’il fournit ne sont pas réellement significatives en regard des attentes.

      Par chance, et je l’ai encore constaté ce week-end, les Gilets jaunes ont, pour la plupart, compris que cette voie de pression est le meilleur moyen d’aboutir car elle fait peser une épée de Damoclès sur la tête de Macron !


      • Jason Jason 4 février 10:38

        @Fergus

        Bonjour Fergus,

        Un cafouillage sans nom se profile à l’horizon car le nombre de « doléances » (j’aurai préféré revendications ou demandes) exprimées, et reçues par qui ? dépasserait les 100.000. Comment se fera le tri ? On peut envisager des algorithmes et la sélection de mots-clés, mais rien n’a été dit sur le dépouillement. Tout ça risque de devenir ingérable.

        Le choix de questionnaires à choix multiples proposé par le Grand débat résout en partie le problème parce que l’informatique pourra opérer facilement des statistiques.

        J’ai l’impression que le gouvernement « qui ne lâche rien » et tient son soi-disant cap évite soigneusement les questions économiques, par exemple en ne considérant que la fiscalité pour influer sur le pouvoir d’achat. Or, on sait que la solvabilité accrue du consommateur fait mécaniquement monter les prix. Donc, en ne considérant pas le volet économique du commerce, celui-ci continuera d’écraser la population.

        Regardons surtout ce que le gouvernement ne dit pas !

      • Arogavox 4 février 11:45

        @Jason
         Pour éviter que la critique soit elle-même déconsidérée comme étant un dénigrement stérile, il est nécessaire que les prévisions (’.. se profile à l’horizon’ ...risque de devenir ...’) soient étayées par des constats, témoignages factuels ... et contrées par des propositions constructives.
          Les suggestions de la piste ’doléances kdo’ ont été inspirées par le constat d’erreurs ou fautes d’impréparation suspectes des prétendus ’consultations ou débats citoyens’. Ces suggestions sont argumentées à partir de l’expérience.
         
        Le nombre de ’doléances’ n’est pas un critère vertueux en soi : tout au plus peut-il laisser supposer une forte participation et un intérêt témoigné par les participants. Mais, en même temps, il peut aussi laisser mesurer la gravité des défauts ou pièges, qui permettent une multiplication des ’doublons’. Cette multiplication des doublons, et cette inflation inutile des formulations de propositions ne fait que noyer le poisson, et plaide malencontreusement contre le dispositif de consultation-débat qui semble vouloir être promu, alors qu’en fait, ceux qui le pilotent ne cherchent peut-être qu’à le discréditer ainsi définitivement !  
         
         Ce qui nous est proposé d’un côté comme de l’autre, n’est pas ingérable, c’est imprécis et, soit ce n’est pas géré, et c’est n’importe quoi ; soit, au contraire, c’est une fumisterie, une tromperie parfaitement gérée de façon masquée !
         


      • Yoann Yoann 4 février 13:16

        @Fergus

        Ce qu’il faut faire, c’est participer massivement à toutes les autres formes de débat organisés dans le pays ou déposer des propositions dans les cahiers de doléance.


        J’aimerais avoir votre optimisme, mais qui va sélectionner les doléances ? Les débats, je veux bien aussi, mais il y a de gros écarts sur le niveau de communication. Macron / Philippe et les autres sont passés maîtres dans l’art de la communication, ils arriveraient à vendre une paire de lunettes de vue à un aveugle.

        Imaginons que je me retrouve face à eux dans un débat, je suis certain que mes propositions seraient ridiculisées, dévoyées, ils s’attarderaient sur le point de détail sans importance. Je finirais par être considéré comme un populiste, un mickey, un gars qui n’a pas compris que c’est beaucoup plus compliqué que cela. Ils sont d’ailleurs très forts pour complexifier les choses simples, si bien que le pauvre peuple, ne peut pas comprendre, non, seuls eux peuvent comprendre car ils ont fait les grande écoles ...

        Un mec comme Coluche pouvait leur tenir tête, il avait ce sens de la réparti, une bonne grande gueule. Je pense qu’il leur a d’ailleurs fait très peur avec ses formules chocs, par exemple : « Si voter changeait quelquechose, ça ferait longtemps que ce serait interdit ».

        Malheureusement, un camion est passé par là ...


      • Fergus Fergus 4 février 14:40

        Bonjour, Jason

        « Tout ça risque de devenir ingérable »

        « Ingérable », non, car les revendications majeures sont d’ores et déjà bien connues de l’exécutif et ne vont cesser d’être réaffirmées dans les débats à venir.

        Et Macron lui-même ne pourra botter en touche sur les points absents du Grand débat formaté proposé en ligne par le gouvernement. C’est notamment vrai sur la question fiscale, et tout particulièrement sur la suppression de l’ISF.

        Certes, Macron ne reviendra pas sur le principe de sa suppression  c’est un totem de son quinquennat , mais si la pression est très forte  et elle le sera —, il sera obligé d’en tenir compte, soit sous la forme d’une nouvelle tranche d’impôt sur les hauts revenus, soit en plaçant la suppression de l’ISF sous conditions d’investissement des sommes économisées dans l’économie nationale comme le demandent désormais des élus jusqu’au sein de LREM !


      • Fergus Fergus 4 février 14:48

        @ Yoann

        « J’aimerais avoir votre optimisme »

        Ce n’est pas une question d’« optimisme » mais de stratégie ! C’est grosso modo ce que j’avais tenté d’expliquer dans mon article du 16 janvier intitulé « Grand débat » ; Macron se tend un piège !

        D’ores et déjà, des élus LREM en viennent à dire que leur patron devra lâcher du lest de manière significative, et ce n’est pas un hasard. D’où l’intérêt pour les Français d’enfoncer toujours plus le clou sous peine de descendre en masse dans les rues pour bloquer le système dans le cas où Macron resterait sourd !


      • Jason Jason 4 février 15:43

        @Arogavox

        Vous considérez les obstacles que je décris comme un dénigrement stérile, ce qu’il n’est pas.

        Devant le nombre considérable des remontées que j’évoque, des problèmes de tri et d’interprétation existent.

        1. Une équipe est chargée de trier à la main les différentes « doléances ». Cela prendra des mois et peut-être des années. De ce tri émergeront combien de sujets recevables ou pouvant engendrer une (des) action(s) possible(s) ? Qui seront les décideurs ? Quel sera le retour vers les plaignants (feed back) ? Les demandeurs seront-ils satisfaits des délais ?

        2. Une lecture au scanner avec OCR (Optical Character Recognition, i.e. reconnaissance du texte qui devient informatisé) puis traitement avec des algorithmes pour situer les grandes masses de sujets. Combien de sujets vont émerger et comment seront-ils traités ? Est-ce techniquement possible, quels en seront les coûts ?

        3. Les données recueillies sur le site du Grand Débat seront traitées par informatique car il s’agit de grilles de choix multiples (et limitées quant aux thèmes).

        4. Il sera aisé de nommer cette foule de documents comme incohérents et d’accuser les demandeurs d’être des rêveurs chaotiques, avec force termes techniques et obstacles financiers. Les données recueillies par un débat (le Grand) et le Vrai seront-elles confrontées ?

        Il s’agit là d’une perspective bien réelle qu’aucune réalité de terrain ou de constats ne pourra éviter. Je n’ai pas de proposition constructive face à cette marée d’informations.

        Pour moi, cette phase 2 sera encore plus critique que la première collecte. Notez que ces aspects ont été discutés dans la phase préliminaire du projet de la Démocratie numérique proposé par l’assemblés nationale il y a environ 3 ans.

      • Yoann Yoann 4 février 18:22

        @Fergus
        Ce n’est pas une question d’« optimisme » mais de stratégie !


        Bon j’ai lu votre article, je vous avoue que mon impression première est qu’on ne vit pas sur la même planète ... Votre stratégie me parait complètement faussée sauf si effectivement quelques mesurettes vous conviennent ... Je vous trouve maintenant extrêmement optimiste :D

        Le vrai RIC ne verra jamais le jour sous Macron, ça le mettrais au chômage :D
        Certes il fait des erreurs mais ce sont plus des erreurs « jupiteriennes », ce gars est complètement déconnecté des réalités, de plus il nous prouve tous les jours que c’est un grand démocrate !!
        Si vous relisez l’article de médiapart, puis mon article ici même sur le grand débat internet, vous vous rendez quand même compte que tout n’est que poudre aux yeux ? Comment voulez-vous qu’il ressorte quelquechose de ce grand débat alors que les dés sont pipés d’entrée de jeu ?
        Tant qu’il tient la police et les CRS, il n’a strictement rien à craindre, quelquesoit l’issue du débat ...


      • Arogavox 4 février 21:23

        @Jason

        Désolé du qui proproquo, mais si vous relisez bien ma phrase, vous n’avez pas à l’interpréter par ces mots : « Vous considérez les obstacles que je décris comme un dénigrement stérile ».  Je ne confonds nullement des « osbtacles » et « un dénigrement » ! Je n’ai fait que vous mettre en garde contre le manque initial de vos précisions et constats d’obstacles.
         Et, puisque nos ’réactions’ vont dans le même sens, autant oser aborder les propos qui font réagir et qu’un débat vraiment constructif ne saurait écarter ;))


      • CORH CORH 4 février 22:16

        @Fergus
        Macron va déjà avoir du mal à appliquer la politique qu’il entend mener depuis le début du quinquennat, alors en plus appliquer celle que souhaite les français personne ne peut y croire.


      • Fergus Fergus 5 février 09:14

        Bonjour, CORH

        Je n’y crois pas non plus. Mais ce n’est pas en laissant le champ libre à Macron par une désaffection du débat  sous les différentes formes qu’il peut prendre  que l’on fera pression sur lui. C’est au contraire en participant massivement !


      • Fergus Fergus 5 février 09:25

        Bonjour, Yoann

        Manifestement, vous n’avez pas compris le sens de mon article. Je n’appelle pas à participer au débat macronien  qui est, comme je l’ai écrit, réducteur et fermé  mais à toutes les formes de débat et d’expression des revendications afin de faire remonter les attentes les plus fortes des Français de manière à exercer la pression la plus puissante sur Macron !!!

        Soit il en tient compte de manière significative et le climat social s’apaisera ; soit il passe outre et la colère sera réactivée de plus belle, avec pour l’exécutif un grand risque de blocage qui pourrait obliger Macron à dissoudre l’Assemblée nationale.

        Bref, c’est un rapport de force qu’il faut installer, et il passe par cette participation massive aux différentes formes d’expression pacifique des exigences populaires !


      • Arogavox 5 février 10:52

        @Jason
        « Rien n’est plus contagieux que l’exemple » 
         François de Larochefoucauld

        Argumenter obligera nos ’pédagogiseurs’ à tenter de trouver de vrais arguments, honnêtes ...
         
        « Une équipe est chargée de ... » ?  quelle équipe ?  choisie, reconnue par qui ? « chargée de »par qui ?  selon quel procédé, convenu comment ?
         Si un ’tri’ est effectué par une équipe, il n’est pas une « émergence », mais un choix !
          
         « Est-ce techniquement possible » ?  là n’est pas le problème ! La question est :
        Remplacer l’écoute d’être humains par des statistiques produites robotiquement par des algorithmes (qui ne sont pas non plus des « émergences » !), est-ce humain ? Est-ce que cela peut constituer une traduction recevable , convaincante ? (« traduttore traditore »). Est-ce que c’est respectueux des citoyens ? Est-ce que c’est démo-cratique ?
              
         Les constats « n’évitent » pas les ’perspectives’ : ils les valident ou les infirment !
           
         Le constat que l’on peut établir, avant même la production robotisée de données réduisant l’expression des citoyens à un ensemble de mots à traiter mathématiquement, c’est alors tout bêtement celui du lapsus que constitue cette intention ! 
         Seuls des esprits faux peuvent défendre un prétendu pouvoir du peuple, par le peuple et pour le peuple, qui ne permettrait qu’à une « élite » de définir ce pouvoir par celui de choisir une interprétation individuelle des mots et la supposée cohérence, arbitraire, de LEUR choix particulier de mise en ordre de ces mots ; tandis que le pouvoir des ’rien’ serait limité à celui d’alimenter une machine à traiter des suites de mots à géométrie variable !


      • troletbuse troletbuse 5 février 16:00

        @Yoann
        Si vous relisez l’article de médiapart,


        Ah ca non. Fergus ne veut pas lire le journal du grand Satan. Comme Grounichou. On y parle trop de l’affaire Benalla que Fergus considère comme une affaire sans importance.  smiley


      • Jason Jason 5 février 16:57

        @Arogavox


        Là, vous êtes de mauvaise foi et vous jetez le manche après la cognée !

        Si vous voulez mettre de l’humain partout, alors supprimez internet.

        Vous n’avez jamais été témoin du dépouillement d’une élection quelconque et je ne veux pas dire du système actuel, que je ne cautionne pas ? Il y a des assesseurs qui surveillent la bonne marche du dépouillement.

        D’après vous les 100000 revendications seraient vouées à la poubelle. Si, sur ces demandes il ressortait 100 idées majeures, alors ce serait un progrès. Car dans ce genre de choses, il y a un nombre considérable de déchets.

        Pourriez-vous vous contenter d’un système qui ne serait pas parfait ? Vous prêchez l’immobilisme. Allons...

        Votre dernier paragraphe est la confusion même.
        Relisez l’histoire de la Révolution où les sans-culottes, dans les travées de l’Assemblée nationale empêchaient toute discussion.


      • Fergus Fergus 5 février 17:35

        Bonjour, troletbuse

        « l’affaire Benalla que Fergus considère comme une affaire sans importance »

        C’est évidemment faux  ! Cette affaire est grave et constitue un scandale majeur car elle met en cause le président et son entourage ainsi que le fonctionnement de l’Elysée. J’espère que le Sénat engagera contre Benalla des poursuites pour parjure et que Macron sera amené lui aussi à rendre des comptes, même s’il est protégé par son immunité durant son mandat.


      • troletbuse troletbuse 5 février 19:40

        @Fergus
        Moi, j’espère que ca ménera à la destitution du freluquet qui n’est qu’un salopard


      • Fergus Fergus 6 février 09:20

        Bonjour, troletbuse

        Espoir vain ! Qui voterait cette destitution ? Les parlementaires ont tous dans leur parti des amis du genre copain/coquin en délicatesse avec la déontologie, la morale et parfois la loi.


      • Arogavox 6 février 12:06

        @Jason
         ??? mauvaise foi et vous jetez le manche après la cognée ???
          
         Pourquoi vous obstinez-vous à interpréter de travers ce qui n’a pas besoin de vos traductions incompréhensibles ? !!  ’traduttore, traditore«  !
         
         Si un »immobilisme" n’était pas dans votre tête, elle n’en aurait pas eu l’hallucination ! à moins d’une mauvaise foi perverse de votre part, contre laquelle il serait inutile de perdre son temps, je vous prie, une dernière fois, de bien vouloir vous ressaisir !


      • Arogavox 6 février 12:18

        @troletbuse
         Une destitution ne s’espère pas : elle s’exige !

         Et ceux qui ont foi en l’impossibilité de sa réalisation effective, et prêchent leur propre renoncement, se soumettent à une absence de démocratie qu’ils reconnaissent implicitement, tout en dissuadant autrui de défendre leurs convictions (Ce qui, au passage, est tout sauf laïc !)
              
         Points sur les i :
          si jamais il sauf reconnaître qu’une application de l’article 68 de notre actuelle constitution, menant effectivement à une première destitution (ie : sanction effectivement dissuasive) n’est pas possible, alors il faut reconnaître la fausseté de cette Constitution. CQFD !



      • Jason Jason 4 février 10:17
        Bonjour,

        J’ai eu la même démarche que vous, après avoir consulté les pages du Grand débat et ses quatre sujets très orientés, je me suis tourné vers le Vrai débat, qui balaie beaucoup plus large.

        Spontanément j’ai voulu faire une contribution au Vrai débat. J’ai eu la surprise de voir que le seul moyen de contribuer se fait par un compte Paypal, situé au Luxembourg, comme chacun sait. J’ai envoyé un email pour savoir s’il y a des alternatives, sans réponse.

        Par qui ce compte est-il alimenté ? Mystère.

        • JL JL 4 février 10:50

          Très bon travail, merci pour les infos.

           

           A méditer par ceux qui croient encore, à ce gigantesque foutage de gueule.


          • Yoann Yoann 4 février 13:33

            @JL

            Merci pour votre message qui fait chaud au coeur smiley


          • Fergus Fergus 4 février 14:51

            Bonjour, JL

            Je pense que vous avez tout faux ! Et par chance, un nombre croissant de Gilets jaunes se démarquent de vous et saisissent toutes les opportunités pour faire entendre leurs revendications !


          • JL JL 4 février 17:07

            @Fergus
             
             il faut faire de sacrés efforts de sourd pour ne pas entendre leurs revendications !


          • JL JL 4 février 17:44

            @Fergus,
             
             que pensez vous de la liste d’Ingrid Levavasseur ?
             
            Comme Onfray ?


          • Fergus Fergus 4 février 23:09

            Bonsoir, JL

            Les revendications des Gilets jaunes sont tellement diverses et contradictoires qu’il est utile que les Français mêlent leurs voix à ces Gilets jaunes pour que puissent être ciblées les mesures réclamées avec le plus de force.

            Pour ce qui est d’Ingrid Levavasseur, il est évident que sa liste est du pain béni pour Macron.

            Mais il est tout aussi évident qu’elle est légitime à se lancer en politique avec des Gilets jaunes qui ont compris que leur cause devra tôt ou tard passer par la politique !


          • JL JL 5 février 08:25

            @Fergus
            bonjour,
             
            j’ai observé depuis un moment vous ne raisonnez plus, vous résonnez ; il est impossible de vous faire saisir quelque chose. Votre post ci-dessus est affligeant.
             
            Désolé.
             


          • Yanleroc Yanleroc 5 février 08:42

            @JL, slt, 
            il n’ est pas dans la résonance,
            il est dans la redondance : « Abondance excessive dans le discours (développements, redites).  »


          • JL JL 5 février 08:49

            @Yanleroc
            salut,
             
            En effet : « la langue de coton est celle des temps nouveaux. Elle a le triple mérite de penser pour vous, de paralyser toute contradiction et de garantir un pouvoir insoupçonné sur le lecteur ou l’auditeur. Ses mots sont séduisants, obscurs ou répétitifs. Floue ou redondante, banale ou ésotérique, elle a réponse à tout parce qu’elle n’énonce presque rien. »

            (http://www.huyghe.fr/actu_215.htm


          • Yanleroc Yanleroc 5 février 09:07

            @JL

            « Numériser la langue de bois, remplacer le cerveau humain » c’ est bien cela !
            On peut en conclure, qu’ il ne raisonne pas mais qu’ il dé-raisonne smiley

            La lettre de M. Onfray au sujet de la liste de la Bavasseuse !


          • Fergus Fergus 5 février 09:11

            Bonjour, JL

            Ce qui est « affligeant », c’est de s’enfermer dans une approche sectaire de la politique !


          • JL JL 5 février 09:20

            @Fergus
             
            je ne sais pas lequel de nous deux est le plus enfermé. Je ne crois pas que ce soit moi.


          • Yanleroc Yanleroc 5 février 09:40

            @JL, il est à l’ image de son favori, enfermé dans l’ UE, dans son rapport complice avec le Pouvoir ! Je parlais de Mélenchon bien sûr (le favori...bien que la comparaison vaille aussi avec Macroun’)


          • JL JL 5 février 10:10

            @Yanleroc
             
            Je ne crois pas du tout que Mélenchon voie d’un bon œil les listes jaunes.


          • Yanleroc Yanleroc 5 février 10:13

            @JL, certainement mais Fergus non plus ! Enfin , pas de vrai listes de vrai Gilets !



          • JL JL 5 février 10:51

            @Yanleroc

             

            « LE GRAND DÉBAT EST UNE MASCARADE » - Mélenchon

             Pas sûr que Fergus apprécie.


          • Fergus Fergus 5 février 11:37

            @ JL

            Si ! Pour une fois, Mélenchon a raison pour ce qui concerne... le grand débat officiel. Car pour toutes les autres formes de débat, il faut y aller sans la moindre hésitation, et la meilleure chose est qu’une partie croissante des Gilets jaunes en soient eux-mêmes persuadés !


          • JL JL 5 février 11:46

            @Fergus
             
             Bah ! je ne sais plus ce que vous défendez  !


          • Fergus Fergus 5 février 17:29

            @ JL

            C’est pourtant facile à comprendre : toutes les formes d’expression autres que le Grand débat national officiel et formaté !

            Cela vaut pour les cahiers de revendications en mairie ou dans les associations, pour les débats ouverts ici et là qui donnent lieu à des synthèses, pour le site de revendication des Gilets jaunes, etc.


          • JL JL 5 février 18:43

            @Fergus
             
             vous connaissez des intervenants ici qui soient contre quelque forme d’expression que ce soit au point que vous éprouviez le besoin de leur imposer votre point de vue avec force répétitions et redites ?


          • troletbuse troletbuse 5 février 20:51

            @JL
            Oui il est en résonance avec Micron et même sans interférences.


          • Yoann Yoann 4 février 18:31

            Comment se fait-il que 5 commentaires aient sauté depuis ce midi ? ( pas les miens)

            Ils n’étaient pas insultants, ils étaient même cordiaux ...

            A la personne qui signale des abus, svp, n’intervenez pas sur cet article si vous êtes contre la démocratie participative.

            Je suis pour TOUS les commentaires, qu’ils soient en accord ou non avec l’article, c’est comme cela qu’on progresse ...

            Merci d’avance.


            • cétacose2 4 février 18:58

              Ce débat se disperse trop ,il doit se recentrer sur trois points capitaux ,ceux qui nous démolissent : l’immigration ,la dépendance à l’U E et aux groupes financiers et autres mafieux et à la chasse aux gaspillages .


              • Yoann Yoann 4 février 19:40

                @cétacose2

                De débat se disperse trop : Je suis d’accord !!
                Concernant VOS 3 points capitaux : comment fait-on pour y parvenir sachant que nous n’avons pas la main politiquement parlant ?
                Il suffirait de faire des référendums pour trancher mais pour cela, il faudrait s’émanciper de tous les partis politiques de l’extrême gauche à l’extrême droite car ils ne le voudront jamais, ça les mettrait au chômage !!
                Le système politico-médiatique ne veut pas mourir, les hommes politiques ne veulent pas mourir, la caste des plus riches ne veut pas mourir ...
                Mon seul point capital serait de reprendre en main notre destin, de nous émanciper de tous ces gens !


              • soi même 4 février 20:10

                Le vrai grand débat est celui que tu établie dans les rencontres physiques et non pas dans les rencontres virtuelles.



                  • troletbuse troletbuse 5 février 20:53

                    Le gran débat ou comment noyer le poisson.Voila. C’est de l’enfumage et en plus Micron fait sa campagne à nos frais.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Yoann

Yoann

Relais d'infos


Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès