• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Citoyenneté > #GiletsJaunes, expression et citoyenneté

#GiletsJaunes, expression et citoyenneté

 

Les revendications des #GiletsJaunes sont éparses et inaudibles disent certains.

 

OUI, C’EST VRAI.

 

Il faut maintenant que ce mouvement arrive à s'agréger pour former un tout cohérent. Avec un nombre de revendications tout à la fois restreint mais aussi en adéquation avec la majorité des citoyens, qu’ils soient ou non Gilets Jaunes.

 

A l'ère du numérique, une solution très simple peut être mise en place. Elle demande de l’implication, un peu de moyens peut-être, mais rien d’insurmontable pour un mouvement populaire.

 

Je vais essayer d’expliquer mon idée de manière concise et claire ; excusez-moi d’avance, ce n’est pas mon fort.

 

Le principe : la création d’un site internet, doublé d’une application mobile et/ou de tout autre moyen permettant l’accès à tout individu voulant exprimer toute idée ou revendication.

 

Cela permettrait la réception, la centralisation, la classification et la hiérarchisation de toutes les participations permettant d’en dégager une liste de revendications claires et précises.

 

Pour ce faire, il y a besoin d’un ou de plusieurs portes-parole, des personnes publiques, politiques (en évitant tout phagocytage) ou non, pour porter ce projet ; le principal étant la visibilité du projet pour un rassemblement massif à celui-ci.

 

Maintenant que ce concentré a été écrit, avec bien du mal, car j’aurai tellement aimé préciser certains points ici et là, qui auraient eux-même demandés à être approfondis, bon courage à celles et ceux qui vont poursuivre la lecture..

 

Pour la partie conception, il y aurait besoin de programmeurs, codeurs, webdesigners…

Il faudrait pouvoir mettre à dispositions une interface simple et intuitive.

 

Avec possibilité pour le citoyen de faire une recherche par occurrence pour chercher si l’idée/revendication n’a pas été déjà été exprimée et dans ce cas pouvoir la cocher (cela permettrait moins de charge de travail à posteriori) et la comptabiliser.

 

Ensuite il faut aussi des personnes (bénévoles ?) pour rassembler les revendications/idées équivalentes entre-elles ; avec peut-être un envoi de mail pour valider le fait que la proposition correspond bien à celle déjà revendiquée, pour éviter tout malentendu (cette idée “jusqu’au boutiste” est surtout destinée à avoir une précision maximum, elle n’est pas forcément nécessaire).

 

D’ailleurs, il faut aussi penser à la sécurité, pour éviter d’avoir des doublons de citoyens ; une stratégie simple est possible, la même que celle utilisée par les sites de poker : envoi d’une copie de la carte nationale d’identité ou de la carte d’électeur avec validation du compte une fois que la vérification a été faite. Ce n’est pas un système parfait, mais cela permet grandement d’éviter les doublons et fraudes. Il va sans dire que toute information personnelle restera confidentielle.

 

Une fois suffisamment de données récoltées et organisées, il faudra pouvoir faire en sorte que ces revendications soient transmises, et aucun autre moyen que de passer par un porte-parole, ou plusieurs. Pour porter la parole de ce que ferait ressortir ce projet, et non en son propre nom ou parti (à moins de décider que ce projet se transforme en parti). Pour éviter toute dérive, il faut donc prévoir dans ce projet un système permettant de se désolidariser de ce “représentant” de façon rapide et simple. De le destituer de sa fonction en quelque sorte.

 

J’imagine bien quelque chose ressemblant à une sorte de sondage, une question type “M. X est-il un bon porte-parole ?” avec la possibilité de cocher “oui” ou “non”, de modifier sa réponse à la volée et donc de pouvoir avoir la “cote de popularité” de celui-ci instantanément et à tout moment.

 

Cela éviterait toute dérive possible de ce porte-parole ou tout phagocytage par un parti politique ou autre.

 

Ce projet n’est rien d’autre qu’une mise en place d’une forme de démocratie directe. Hors institution le cas échéant, mais que sont devenues nos institutions ? Il faut bien faire quelque chose de concret pour ne serait-ce que “commencer le début d’un balbutiement” d’un réel changement.

 

Etant donné que ce projet concerne tous les citoyens (en âge de voter si le système prévoit une vérification via carte électorale, ou de citoyenneté française si CNI, ou que sais-je encore, système pouvant être modifié au besoin), il faut penser aussi aux personnes en “rupture” avec le numérique et prévoir des aidants pour que tout le monde puisse participer.

 

J’ai cru entendre le gouvernement dire qu’il voulait mettre en place un dispositif pour écouter les citoyens voulant s’exprimer, avec des réunions publiques par exemple. Ces dernières ne pourront pas donner l’opportunité à chacun d'émettre des voeux : nombre limité de places, indisponibilité professionnelle ou personnelle, déplacement sur les lieux impossible…

 

J’invite aussi le gouvernement à se pencher sur ce projet, avec ses moyens il pourrait le mettre en place, ou quelque chose y ressemblant, permettant de rassembler un maximum de doléances. Avec son pouvoir médiatique, chaque citoyen serait informé de sa mise en place et un dialogue démocratique direct pourrait se faire.

Ce serait un signe vraiment fort qui permettrait aux Gilets Jaunes en particulier, mais aussi à la France en colère en général qui amènerait un apaisement global je pense.

Pour peu que les “résultats” de cette expérience aboutissent à des actes concrets...


Moyenne des avis sur cet article :  1.5/5   (4 votes)




Réagissez à l'article

3 réactions à cet article    


  • Anatine 20 décembre 2018 15:00

    ortir du cadre... l’emploi de l’impot, un bien public est le nerf de la guerre, et cela inclus les niches fiscales S’il y avait un RIC nous pourrions voter sur Des lois sur l’emploi de l’impot : La transparence, un emploi protectioniste, et ses priorites d’emploi. Et disposer des leviers pour regler le probleme de l’equite La regle du jeu est de ne pas suivre les regles mais de les utiliser... contre evidemment. Le RIC doit etre exigé pour decider de notre destin et l’exercice de ce pouvoir passe par la liberte de decider de l’emploi de l’impot et pour commencer d’mposer par referundum les regles generales de son emploi.


    • Andy21 20 décembre 2018 19:00

      je suis heureux vraiment de voir cette proposition de schéma proposé d’organisation, pour des échanges communs, des propositions, des objectifs vraiment démocratiques.

      Peut-être serait-il souhaitable que vous vous donniez la possibilité de recevoir en permanence des vraies informations, voire des formations ( adaptées et permanentes, si elles sont souhaitées et attendues ) , pour pouvoir tenir la dragée haute et instruite à qui de droit ...


      • Ouallonsnous ? 21 décembre 2018 00:03

        « Les revendications des #GiletsJaunes sont éparses et inaudibles disent certains. »

        Ce sont les tenants de l’ordre macroniste UE/OTAN qui ne veulent pas entendre, les revendications des GJ car ils devraient écouter les revendications de la majorité des français, non à l’austérité, non à la politique économique des GOPE, ce sont les mêmes que celles des GJ !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

DsrEvil

DsrEvil
Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès