• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Citoyenneté > Grand débat ou grand déballage ?

Grand débat ou grand déballage ?

On peut se poser la question de l’efficacité de ce grand débat prévu par Macron et présenté comme la solution à tous les maux. Sauf que la présentation et que la structuration des thèmes de débat s’apparente à une escroquerie intellectuelle qui risque de servir de déversoir à la rancœur populaire.

Déjà une première victime

Chantal Jouanno, ci devant Présidente de la Commission Nationale du Débat Public s’est fait épingler pour sa rémunération digne d’un Président de la République, alors qu’elle n’encadre que 10 personnes et que l’utilité de cette commission inconnue de la plupart des français n’était pas jusqu’à présent apparue évidente.

Ce qui est intéressant dans cette information, c’est qu’elle met en lumière des structures liées au Gouvernement mais bénéficiant d’une autonomie dans l’action qu’elles mènent. Elles bénéficient par ailleurs d’un régime particulier pour les rémunérations, avantages divers que les fonctions procurent et les frais de fonctionnement qu’elles génèrent (locaux, mobilier, voiture ou frais de taxi…).

Il faut dire également que les nominations à la tête de ces instances relève de la discrétion du gouvernement. Il est donc logique que le recyclage de politiques ou bien encore l’attribution de fromages à des hauts fonctionnaires fassent partie de critères de nominations qui ne prennent pas toujours en compte les compétences.

Enfin, l’autonomie dont bénéficient les dirigeants de ces instances peut provoquer des dérapages de leur part. On se souvient des déboires de Matthieu Gallet, dirigeant de l’INA, en matière d’attribution d’un marché public et d’Agnès Saal, à l’INA également, avec ses frais de taxis exorbitants. Tous les deux ont été condamnés par la justice.

Il est intéressant de parcourir un rapport critique réalisé en 2012 par l’Inspection Générale des Finances https://www.economie.gouv.fr/files/2012-rapport-igf-l-etat-et-ses-agences.pdf qui note que le phénomène de recours aux agences (terme générique) pour ces modes de gestion publique alternatifs s’est développé sans stratégie d’ensemble, a été inflationniste en termes de moyens humains et financiers et ne s’est pas accompagné d’un renforcement suffisant de la tutelle de l’Etat.

On apprends par ailleurs qu’il n’existe pas (en 2012) de recensement exhaustif de toutes ces entités, que leur poids financiers représente environ 50 Milliards d’euros, que les taxes affectées représentent 10 Milliards d’euros, que l’allocation des ressources par les Ministères de tutelle n’est pas optimale, que le fonds de roulement de 2 Milliards est manifestement excessif, et que l’Etat parait en définitive être allé trop loin dans la multiplication des agences et qu’il devrait rationnaliser le paysage de ces structures.

Au-delà du simple questionnement sur le salaire de Chantal Jouanno, c’est donc la performance et l’utilité de cette organisation étatique mais aussi celle des collectivités locales qui paraît nébuleuse et parfois hors de contrôle, en matière de dépenses publiques, qu’il faut s’interroger.

Alors, ce grand débat ?

Sur le site de la Commission Nationale du Débat Public on trouve une liste de 4 thèmes envisagés, sachant tout de même que d’autres thèmes pourront être choisis par les participants.

La transition écologique

La fiscalité et les dépenses publiques

La démocratie et la citoyenneté

L’organisation de l’Etat et des services publics

Ce qui frappe dans cette présentation des choses, c’est que l’on semble orienter le débatteur sur un examen des thèmes et des sous thèmes un par un sans faire le lien entre eux, sans vision globale. On risque de trouver in fine des contradictions entre par exemple le niveau des impôts et prélèvements (qui sont déjà jugés importants) et des demandes de présence renforcée de services publics dans les territoires (perception, poste, école,…) qui aboutiraient à des dépenses nouvelles.

On aurait alors beau jeu de dire, en haut lieu, qu’on ne peut pas demander en même temps moins d’impôts et plus de services publics pour rejeter ces demandes au motif qu’elles sont financièrement irréalistes.

En fait, le débat pourrait être riche à partir du moment où on sortirait de l’examen des thèmes un par un pour faire des propositions d’amélioration des services publics de transports collectifs, par exemple, afin de favoriser la transition écologique, en traitant la question financière par des économies sur la gestion des services de l’Etat, comme les agences (voir ci-dessus).

On pourrait aussi demander la suppression du CICE versé à toutes les entreprises en le ciblant sur certaines seulement (celles qui exportent). Les sommes dégagées seraient alors, par exemple, affectées à des subventions pour l’isolation des logements anciens et à la rénovation de l’habitat précaire.

Autre exemple, la création d’une nouvelle tranche de l’impôt sur le revenu et le rétablissement de l’ISF serviraient à l’amélioration des services publics hospitaliers.

Enfin, bien sûr le combat contre l’évasion fiscale et les fraudes aux cotisations sociales permettrait de combler le déficit du budget de l’Etat qui cesserait alors d’emprunter et d’accroitre la dette.

Localement, il conviendrait de s’interroger sur la nécessité de conserver toutes les strates de collectivités territoriales et par là même faire des économies sur les indemnités versées aux élus de Conseils départementaux par exemple qui font en grande partie de la gestion du social pour le compte de l’Etat, gestion qui pourrait être confiée aux CAF.

Un piège à cons potentiel

Voilà, le grand débat tel qu’il nous est présenté sur le site de la CNDP est, disons-le tout net, un piège à cons. Il risque de servir de défouloir et de ne déboucher sur rien. On pourrait se dire qu’il est inutile d’y participer. Maintenant, s’il se trouve des participants capables de canaliser les débats et de les orienter sur des propositions intégrant les recettes nécessaires à des nouvelles dépenses, il sera plus difficile pour le gouvernement de s’asseoir dessus, au risque de provoquer un regain de tension dans le pays.


Moyenne des avis sur cet article :  3.69/5   (26 votes)




Réagissez à l'article

96 réactions à cet article    


  • math math 10 janvier 08:50

    Grand débat voulu par les nains de jardins aux commandes de l’élysée...Promis, rien ne sera donné aux GJ... smiley


    • Michel DROUET Michel DROUET 10 janvier 08:58

      @math
      Plus les débats seront investis par des citoyens (gilets jaunes ou non) avec des propositions précises et plus Macron aura du mal à rester sourd aux demandes.


    • math math 10 janvier 09:10

      @Michel DROUET...Faudrait assimiler la façon de Macron de gouverner...Ne rien céder..Les GJ sont le cadet de ses soucis..Seul compte la marche en avant pour finir le job pour lequel il est payé..Faire disparaitre la France dans l’UE une bonne fois pour toute...Il gagne du temps depuis le début des GJ..et son gouvernement obéit et vote pour des lois scélérates pour le peuple..mais ça il s’en fout..
      TOUS les lédias obéissent et distillent la propagande des patrons..
      Hélas ça finira dans un bain de sang pour les GJ..la police ouvrira le feu obéissant comme en 40 à Pétain.. !


    • François Vesin François Vesin 10 janvier 10:34

      @Michel DROUET
      « Plus les débats seront investis par des citoyens (gilets jaunes ou non) avec des propositions précises et plus Macron aura du mal à rester sourd aux demandes.  »

      Le Peuple n’a pas besoin de débattre « sur ordre » du pouvoir
      qui y trouvera mille occasions de favoriser les divisions !

      Les Gilets Jaunes se sont regroupés physiquement sur des ronds-points
      et, vu du ciel, des milliers d’étoiles se sont mises à scintiller ici-bas.

      Les Gilets Jaunes vont maintenant se donner le temps de se constituer
      et, vu du pouvoir, seule la répression dans le sang pourra y répondre.


    • Michel DROUET Michel DROUET 10 janvier 11:29

      @math
      Macron fait du Hollande comme Hollande avait fait du Sarkozy, mais désormais on voit mieux les choses. Les gilets jaunes ne s’y sont pas trompés. Les élus ne sont justes que des passeurs vers le monde merveilleux de la « mondialisation heureuse ».
      Il y a deux options : la violence et la discussion. Je choisis la seconde avec l’idée de faire de l’éducation populaire et donc de faire le pari de l’intelligence. Il faut que ce pouvoir se rende compte qu’il n’a pas en face de lui des gens qui clopent et qui roulent au diesel comme le dit si finement le ministre de la propagande Griveaux, mais des gens qui réfléchissent, qui proposent et qui sont capables de lui botter le cul aux prochaines élections.


    • Fergus Fergus 10 janvier 11:51

      @ Michel DROUET

      « Plus les débats seront investis par des citoyens (gilets jaunes ou non) »

      Absolument ! Il faut au contraire y participer massivement pour donner le plus de poids possible aux revendications afin d’acculer Macron, soit à tenir véritablement compte des exigences les plus fortes, soit à se décrédibiliser totalement, au risque  comme je l’ai écrit ci-dessous de relancer la colère populaire avec des conséquences potentiellement désastreuses pour le pouvoir !


    • Michel DROUET Michel DROUET 10 janvier 12:29

      @Fergus
      C’est le point de vue que je défends. Il ne faut pas pour autant abandonner la mobilisation afin d’éviter des coups tordus ou des récupérations ou instrumentalisations.


    • math math 10 janvier 12:36

      @Michel DROUET...Depuis son investiture, la Macronie ne cède rien et surtout ne veut pas d’opposition..Tout est devant vos yeux..le dialogue c’est pour gagner du temps afin d’installer de nouvelles lois anti peuple… !


    • Michel DROUET Michel DROUET 10 janvier 12:39

      @math
      Que préconisez vous comme alternative ?


    • math math 10 janvier 13:02

      @Michel DROUET...Qu’il parte et de nouvelles élection avec la proportionnelle...pour que TOUS les français soient représentés...pas une assemblée de pantins qui votent n’importe quoi...


    • Dan22 10 janvier 14:11

      @math
      d’accord avec vous ! Sauf , qu’à mon avis , si la police ouvre le feu sur les gilets jaunes , il y a fort à parier que l’armée interviendra pour remettre tout à plat .
      Macron n’a pas l’armée avec lui ! Rappelez-vous cette lettre des genéraux , certes en retraite , mais , qui n’ont sûrement pas fait ce tapage gratuitement . Sans compter les humiliations que Macron a infligé aux officiers supérieurs !


    • Yanleroc Yanleroc 10 janvier 14:21

      @Fergus

       ..relancer la colère populaire avec des conséquences potentiellement désastreuses pour le pouvoir !
      C’ est bien cela : vous vous inquiétez des conséquences que pourrait et pourra subir le pouvoir ! C’ est un aveu qui vous échappé donc !

      Il faut au contraire y participer massivement
      Vous n’ en avez pas marre de ramer à contre courant , Même le gouvernement n’ y croit pas à ce grand débat bidon !
      Onfray n’ y croit pas non plus, moi non plus, personne en fait, même pas « Les Emargeants » !
      Je vous remet ici ma réponse à vos obsessions : ce que je vous disais et que vous n’ avez pas encore lu : s’ il y a 19 associations, c’ est la fin du mouvement, et ce sont des voix en moins pour FI et RN ! Ça ne peut que servir à Macron !

      Ça s’ appelle « diluer » pour mieux régner et ça à l’ air de vous faire plaisir !

      Heureusement les 3 asso’s principales de E. Drouet sont largement majoritaires dont La France en colère à plus de 47% à elle seule !

      Quant à celle de Racline Moureau, « Les Emergants » qui ferait mieux de s’ appeler « les Emargeants », elle compte de nombreux membres qui ne veulent pas se politiser !

      « Mais ces multiplications de courants créent des tensions. Lors de la 8e grande manifestation, les »Gilets jaunes le mouvement« se sont rendus devant les locaux de La Provence à Marseille, alors que certains autres gilets jaunes se trouvaient à l’intérieur du bâtiment. Et les insultes ont fusé à travers les grilles. »

      Ce qui risque bien de conduire à une hyper radicalisation du Mouv’ pour qu’ il puisse se survivre !

      D’ autant que Macroun’ fait tout pour ça et que vous le relayez sans vergogne, 
      attiré que vous êtes par le pouvoir, comme un FlashBall sur la gueule d’ un gilet !

      Alors arrêtez vos analyses à 2 balles, qui ne sont justes, que quand il s’ agit d’ évidences !

      Vous avez oublié vos smileys aux dents blanches ce matin, seriez-vous un peu chagrin .. ?


    • Yanleroc Yanleroc 10 janvier 14:59

      @Mairignak, ’tention avec ce terme de comparses, c’ est très révélateur, un élément de traçabilité smiley

      M.Onfray très dur avec le président des riches : « Macron est un échec total »
      Il dit, contrairement à ce que dit Fergus, et comme le pensent ceux qui ont un peu de jugeote et qui ne sont pas mal intentionnés envers les Citrons,
      que, faire une liste, c’ est se faire embrouiller..en gros
      et pour de bon ! 


    • math math 10 janvier 15:36

      @Dan22....Macron et la tactrique, ça fait deux..Il se repose sur les cornichons de l’assemblée qui votent ses lois..De toute façon, ça finira mal à mon avis.. !



    • Yanleroc Yanleroc 10 janvier 17:20

      @Michel DROUET
      ....Macron aura du mal à rester sourd aux demandes.

      Macron a déjà imposé un cadre aux revendications que vous trouverez facilement sur le net (pas le tps)


    • Michel DROUET Michel DROUET 10 janvier 17:44

      @Alain Dussort
      Comme on dit : c’est à la fin de la foire qu’on compte les bouses. Peut-être que ce sera un fiasco, mais je pense que nous ne sommes pas dans la même dimension que la consultation sur les vaccins. Il y a un risque politique pour Macron autrement plus important.


    • Michel DROUET Michel DROUET 10 janvier 17:49

      @Yanleroc
      Le cadre publié sur le site de la commission du débat public ? Je l’ai lu et mon article a précisément pour but de dire comment il faut le contourner et non pas l’utiliser ligne par ligne.


    • Yanleroc Yanleroc 10 janvier 17:51

      @Math, nous ne sommes plus en 40. 

      Le gouvernement s’ inquiétait hier soir à la TV justement de la réactivité des Gilets et du fait que n’ importe quel clampin pouvait être au courant de choses qu’ ils ne savaient pas encore eux-mêmes ! Ce que tu viens de dire va faire le tour des réseaux à la vitesse de la lumière ! 


    • Michel DROUET Michel DROUET 10 janvier 17:54

      @math
      Vous croyez vraiment à ce que vous dites ? Macron s’accrochera au pouvoir comme un pou aux cheveux...


    • Fergus Fergus 10 janvier 18:00

      @ Yanleroc

      « vous vous inquiétez des conséquences que pourrait et pourra subir le pouvoir ! C’ est un aveu qui vous échappé donc ! »


      Vous racontez n’importe quoi ! Que Macron soit piégé par sa stratégie et se retrouve dans une merde noire ne pourra au contraire que me ravir. J’énonçais ce qui pourrait arriver, pas ce que je souhaite à titre personnel !!!


    • capobianco 10 janvier 18:38

      @Michel DROUET
      «  Macron s’accrochera au pouvoir comme un pou aux cheveux... » et ne cédera rien. Je pense malheureusement que cela se terminera mal cette affaire, macron a reçu un mandat de la finance et des politiques qui œuvrent pour elle.
      Voyez son comportement genre ses hurlements de campagne, son groupe de trans à l’élysée, son « ami » benala ou ses « vœux » haineux et même sa femme de 25 ans plus âgée, ce gars n’est pas clair, pas « dans la norme ». Il ne nous ressemble pas, en rien !!! 


    • ledo 10 janvier 19:58

      @capobianco
      OH tutucelli , manges tes Figatellis et t’occupes pas de la voisine.


    • Michel DROUET Michel DROUET 10 janvier 20:05

      @capobianco
      Moi, c’est avant tout a politique qu’il mène qui me gêne, le reste, c’est sa vie privée...


    • Yanleroc Yanleroc 10 janvier 21:05

      @Fergus, on vous a déjà reproché, sous couvert d’ objectivité (ce que j’ ai du mal à vs reconnaître), de ménager en vérité la chèvre et le choux.
      Vous feriez bien de vous recentrer et de dire clairement ce que vous souhaitez à titre personnel, ce dont on se fout un peu, car nous savons très bien ce que vous ne voulez pas : le souverainisme !  
      Ni la Divulgation d’ ailleurs, je suppose, qui doit vous sembler être un sujet annexe, alors qu’ elle est en fait, au cœur de la politique et géopolitique, ce qui vs dépasse sans doute !


    • math math 11 janvier 06:58

      @Michel DROUET....C’est ce qu’il fait depuis juiller dernier...


    • biquet biquet 11 janvier 14:41

      @Michel DROUET
      En tous cas il y a un lieu où il n’y a pas débat, c’est agoravox ! 5 articles en tête d’affiche et 2 signés Michel Drouet. On peut dire que vous êtes vraiment dans la ligne du Parti, et certainement vous faites partie des modérateurs qui censurent tous mes articles depuis 1 an. Mais rassurez-vous vous n’aurez plus à me censurer car je n’écrirai plus d’article, c’est promis. Quand on qualifie un débat (quel qu’il soit) de piège à con, cela en dit long de l’esprit d’ouverture d’AV.


    • Michel DROUET Michel DROUET 11 janvier 16:14

      @biquet
      Eh oui ! Il se trouve que j’ai rédigé deux articles cette semaine et qu’ils ont été publié.
      Pour la modération, il y a un bout de temps que je ne l’ai pas pratiquée surtout défavorablement, donc rassurez-vous je ne suis pas l’auteur de vos tourments et au lieu de m’accuser, interrogez-vous plutôt sur l’intérêt ou la qualité de vos propositions pour le lectorat d’Agoravox et en particulier pour les modérateurs qui ne les retiennent pas.


    • Michel DROUET Michel DROUET 11 janvier 16:18

      @biquet
      PS : vous êtes le deuxième aujourd’hui à me faire ce procès d’intention.


    • gaijin gaijin 10 janvier 08:57

      en d’autre temps on aurait appelé ça de la noyure de poiscaillade

      de toute façon macron a annoncé la couleur : on ne changera rien ( a part la moquette ....)


      • Michel DROUET Michel DROUET 10 janvier 09:00

        @gaijin
        La pression de la rue aura du mal à se maintenir face à la répression policière. Il faut donc investir les débats avec une clause de revoyure dans la rue si le gouvernement reste sourd.


      • gaijin gaijin 10 janvier 09:07

        @Michel DROUET
        il sera encore bien plus dur de remobiliser ....( d’autant que de nouvelles lois vont fleurir pour « encadrer » le non droit a manifester )
        quand on a commencé a étrangler le chat il faut le finir ....


      • Michel DROUET Michel DROUET 10 janvier 11:36

        @gaijin
        L’encadrement du non-droit à manifester est en route. La mobilisation est ce qu’elle est (j’attends samedi pour voir). Les médias sont aux taquets pour délégitimer le mouvement en pointant les casseurs et en oubliant les exactions commises par les forces de l’ordre. Les commerçants gueulent après les GJ en leur faisant porter le poids des pertes financières qui incombent à la baisse du pouvoir d’achat causé par les hausses de prélèvements.
        Je ne suis pas convaincu qu’il faille encore aller plus loin en l’état actuel des choses.
        Je suis pour faire le pari de l’intelligence pour montrer à ce pouvoir que le peuple est capable de le virer par les idées. Je me trompe peut-être, mais pour moi la solution de la violence est une impasse.


      • François Vesin François Vesin 10 janvier 11:40

        @Michel DROUET
        «  La pression de la rue aura du mal à se maintenir face à la répression policière »

        La rue était indispensable pour se donner une visibilité face à la tyrannie
        et surtout pour sortir de l’isolement et conforter un Peuple rendu inexistant !

        Tout reste à construire et tout nécessitera du temps pour ne pas tomber
        dans les multiples pièges qui seront tendus par les politiciens de tous bords
        soumis ou complices des oligarques et les ploutocrates de l’U.E néolibérale.

        Il faut faire aboutir en 2019 ce dont le Peuple a été dépossédé en 1789 !


      • gaijin gaijin 10 janvier 11:59

        @Michel DROUET
        « Je suis pour faire le pari de l’intelligence »
        vous rigolez ? ça a marché quand ?
        tout n’est qu’une question de rapport de force que cette force soit physique , monétaire ou doctrinale ....
        ce qui se passe c’est que les « sans dents » ont les dents qui poussent et comprennent qu’ils sont une force
        c’est navrant mais c’est la réalité. le pouvoir est détenu par des sociopathes et ils ne feindront de changer que face au mur ....


      • Michel DROUET Michel DROUET 10 janvier 12:24

        @gaijin
        C’est un pari qui peut marcher si on croit que l’affrontement n’est pas la meilleure solution ou bien qu’elle est en bout de course. Cela s’appelle le rapport de force existant.
        Vous savez très bien que l’autre solution, plus violente, ne mènera à pas grand chose et se terminera par un bain de sang


      • Michel DROUET Michel DROUET 10 janvier 12:26

        @François Vesin
        Oui, la rue était indispensable. Elle a créé un rapport de force qu’il faut transformer aujourd’hui en n’hésitant pas à en remettre une couche le cas échéant.


      • gaijin gaijin 11 janvier 10:22

        @Michel DROUET
        « Vous savez très bien que l’autre solution, plus violente, ne mènera à pas grand chose et se terminera par un bain de sang » 
        en effet mais ...
        ce dont il question ici n’est pas une revendication ou un conflit c’est l’explosion d’une colère accumulée depuis 40 ans ....prenez cette colère diluez là dans un débat , décevez là ( car la déception est inévitable vu que pour satisfaire les gilets il va falloir au moins une 6ème république et le frexit ) et laissez là rentrer chez elle une main derrière une main devant ...que va t’il se passer selon vous ?
        elle ressortira sous une forme ou sous une autre et cette fois ce ne sera pas un mouvement pacifiste ....car il s’agit d’un mouvement pacifiste et hors BFMerde tout le monde sait bien que la violence vient de l’état , c’est un ancien ministre qui appelle a tirer sur la foule
        alors ça va effectivement se terminer en bain de sang c’est a peu près inévitable* mais sinon ça sera la guerre civile ....
        * car la france est un pays dont l’ inconscient collectif a été formé par le catholicisme qui est une religion sacrificielle


      • Michel DROUET Michel DROUET 11 janvier 13:56

        @gaijin
        Je comprends vos arguments. Avec 20 ans de moins, je pense que j’aurais eu les mêmes, mais je ne peux pas appeler à la confrontation si je ne suis pas en état d’y participer moi même. Je combats donc la situation avec mes armes du moment avec la ferme volonté de ne pas me laisser récupérer et d’arriver au bout de mon argumentaire.


      • gaijin gaijin 11 janvier 14:50

        @Michel DROUET
        « Je comprends vos arguments »
        c’est l’essentiel ...........

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès