• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Citoyenneté > L’abomination des expulsions locatives

L’abomination des expulsions locatives

Un toit est un droit

Infatigable pourfendeur des injustices de notre société, Jean François Chalot nous livre son nouveau fascicule. Je ne sais d’ailleurs comment nommer ce document indispensable : Anti-Guide de l’expulsion, Clef pour un toit, bréviaire pour un droit inaliénable... Cette fois, notre combattant des injustices se tient à côté de ceux qui ont eu un jour le terrible malheur d'avoir la visite d’un huissier.

L’abomination absolue, l’auteur s’en explique, c’est bien ces quelques minutes durant lesquelles tout s’effondre pour une famille, en difficulté. « Dégagez, vous n’avez plus d’argent, c’est la rue qui vous attend ! » Terrible sentence, condamnation à la mort sociale, prononcée par un propriétaire, une institution et qui frappe non pas un individu mais une famille toute entière.

Enfants et parents dans la même galère pour une punition collective terrible, inhumaine pour ceux qui ne disposent ni d’amis ni de famille en mesure de les héberger. C’est souvent la déchéance, le déclassement, une véritable descente aux enfers qui pousse hélas, à toutes les dérives. La lecture du livre est à ce titre exemplaire et plus encore édifiante. Chacun peut toucher du doigt l’horreur que sous-entend ce déni de justice.

Les exemples rapportés vous collent à la conscience. On ne peut sortir indemne de ces récits vécus comme ce témoignage de Vanessa qui se souvient toujours, 25 ans plus tard, de ces instants qui ont fait basculer son existence ou l’aventure qui pousse une famille de handicapés à être mis à la rue, toute honte bue par les monstres qui ont osé.

Jean François dénonce le coût véritable d’une expulsion. Les chiffres s’alignent, la déraison gagne le lecteur. La collectivité au final, paie davantage que ce pauvre loyer qu’une famille ne peut honorer. C’est là, le paradoxe de cette décision qui relève bien plus de la punition ou du châtiment que de la véritable justice. C’est plus encore la négation de ce droit au logement qui n’est en fait qu’un effet d’annonce, une loi pour se donner bonne conscience.

Fort heureusement, il y a des associations, des militants qui se refusent à l’inexorable. Puisque l’État et les organismes locatifs sont incapables d’humanité, Jean François et ses amis jouent les bons samaritains, reprenant à leur compte le combat et l’appel de l’abbé Pierre. Le cri déchirant de l’hiver 1954 est toujours d’actualité : « Mes amis, au secours ! » 900 000 personnes sont privées de logement dans ce pays qui se prétend encore cinquième puissance économique mondiale. Quelle abjection !

L’auteur décrit la vie de ceux qu’il nomme « Les sans destin fixe », ces gens qui vivent d'expédients dans des conditions épouvantables alors que dans le même temps il y a 2 640 000 logements vacants. On marche sur la tête. Fort de son passé de militant, Jean François Chalot refuse de se résigner, d’accepter par égoïsme et indifférence ce dont beaucoup d’entre nous se satisfont en se donnant bonne conscience, en trouvant des arguments pour stigmatiser les mauvais payeurs, pour fermer les yeux sur ceux qui sont à la rue, rejetant la faute sur l’état et les concernés eux-mêmes.

Lui agit comme il l’a toujours fait d’ailleurs. Il donne des exemples d’actions qui ont abouti parce que c’est possible. Il fournit des clefs tout autant que l’espoir. Ainsi les parcours de Naïma ou de celui qu’il faut appeler Thierry sont éloquents. Le DAL, droit au logement, et son association « Familles laïques » tiennent des permanences cinq jours sur sept pour tendre la main aux exclus de la galette.

Ils ont appris à saisir les organismes qui peuvent intervenir, à considérer le 115 comme une solution provisoire certes mais à ne pas rejeter. Ils conseillent, aiguillent, accompagnent et encouragent. C’est ce combat qui est narré dans ce document qui au final est un véritable guide pour aider les gens sous la menace d’une expulsion. C’est à ce titre que sa lecture est indispensable.

Logement tous.

JPEG


Moyenne des avis sur cet article :  3.83/5   (24 votes)




Réagissez à l'article

64 réactions à cet article    


  • Chacun son combat dans la vie à la mesure de son vécu et son histoire personnelle. Un Abbé Pierre portant le prénom de mon père et le nom de famille de ma mère jouant les Abbés Pierre lié à l’année de ma naissance, m’invite à le soutenir. En un mot : il est de ma famille spirituelle et se trouve dans ma demeure. Ainsi se créent des chaînes d’amitié dans le monde. Et mon père de mourir à Molenbeek (le ruisseau du Moulin) Saint-JEAN-le Baptiste, là où je formais moi-même des jeunes en décrochage à construire des CHALETS pour sans-abris. Et de m’entendre répondre : on s’en fout de ton histoire.... Et pourtant : chacun d’apporter sa pierre à l’édifice universel. C’est le GRAND BAL des différences qui relie chacun. Certains bien sûr de râler : avec notre argent, nous qui avons bossé comme des dingues pour recevoir des clopinettes à ma pension. Pensez-y, ce sort vous guette tous,... En Belgique avec les fameuses lois de mise en conformité (obligatoire) des ascenseurs, à Tournai, il fallait détruire toute une maison pour installer un nouvel ascenseur. Je me suis engagée, cette fois de manière ACTIVE contre cette loi débile. On meurt plus dans les escaliers que dans les ascenseurs,... Mais là, c’est un autre débat,....Quoique,... Agir selon son coeur et à son niveau. Mais ne jamais baisser les bras devant les décisions stupides ou inhumaines. Chacun selon : SON COEUR. On vient de me rappeler que l’année de ma naissance était excessivement froide. Pauvre maman qui devait ses courses avec moi calée chaudement dans sa matrice,....


    • Sergio Sergio 5 novembre 11:31

      @Mélusine ou la Robe de Saphir.

      Il m’arrive souvent dans mon travail, d’orienter des personnes vers le 115, je suis du Nord de la France en frontière belge, bonjour Mélusine. Il n’est pas simple pour ces personnes d’aller dans ces CHR, il faut cohabiter avec un public en précarité de tout, sociale, affective, intellectuelle, morale et aussi en précarité de rien. Ils doivent montrer ’patte blanche de tout’, sortir le matin pour revenir le soir. Il y a dans certains CHR, des programmes évolutifs de reprise en main en recherche de stabilité sociale (CMU, RSA, recherche de médecin traitant ...), les professionnels y font un travail fantastique. Il m’arrive aussi d’essuyer des refus de certaines personnes trouvant le cadre trop rigide. Pour revenir au développement de Nabum, il est intolérable que l’Etat, ne puisse subvenir au même titre que les parents, aux besoins fondamentaux que sont vis à vis de leurs enfants (protectionnisme, peut être) : Se nourrir, se chauffer, se vêtir et avoir un toit sur la tête. 

      Je me permets de vous renvoyer ceci, j’imagine que cela va ’vous parler’ !

      https://www.agoravox.fr/culture-loisirs/culture/article/ode-a-ces-series-televisees-qui-m-209223#forum5341005


    • @Sergio
      Oui, mais le retour au communisme n’est pas la solution. Ils vous offre de quoi survivre, mais en échange vous clouent le bec,....


    • C'est Nabum C’est Nabum 5 novembre 19:08

      @Mélusine ou la Robe de Saphir.

      Le cœur, vous savez ce que c’est !


    • V_Parlier V_Parlier 5 novembre 22:37

      @Mélusine ou la Robe de Saphir.
      Disons qu’à partir du moment où des gens affirment sans tiquer « un toit est un droit », on en finit par préferer que l’Etat soit le propriétaire bailleur ! Parce-que le droit de celui qui possède la maison à y retourner ou à la récupérer ravagée après des années d’impayés, apparemment il n’existe plus. Il est clair que je ne serai jamais propriétaire en France aujourd’hui (à l’exception de ma propre résidence si j’avais les moyens de l’acheter).


    • @C’est Nabum

      Justement, quand on mène un combat, il faut viser le coeur. Em me battant contre le lobby des ascensoristes, je visais directement ce montre qu’est l’administration européenne. 


    • Eric F Eric F 8 novembre 14:20

      @V_Parlier
      c’est en effet un cercle vicieux : les agences mettent des critères très sévères pour sélectionner les locataires à cause des risques d’impayés et l’obligation de loger en saison hivernale même sans percevoir de loyer, donc certains qui cherchent un appartement sont écartés, et tombent entre les griffes de marchands de sommeil sans scrupule.
      Comme écrit Nabum « la collectivité au final, paie davantage que ce pauvre loyer qu’une famille ne peut honorer », on a donc la réponse : un cautionnement public financé par la forte CSG que paient déjà les propriétaires sur les revenus locatifs (17%).


    • Un huissier eut un jour la délicatesse de sonner chez moi le 1er janvier à huit heures du mat. Votre cadeau de bonne année,.....une histoire d’amende. Je lui ai offert des bonbons : sans rancune Mieux vaut adoucir les sadiques. Ne jamais trop se fier aux signes,...La même année, nous gagnions notre procès contre les "ascensoristes. NE JAMAIS BAISSER LE BRAS. Et pour ceux qui n’en ont pas : garder la tête haute,...


      • wpjo 5 novembre 11:23

        Il est politiquement correct de soutenir les locataires et de considérer tout propriétaire comme un ogre capitalistes qu’il est donc bon de saigner à volonté. Cependant, la réalité est nettement plus nuancée mais tant qu’on refuse de l’admettre, on ne résoudra jamais le crise de logement.

         

        Proposons donc d’aligner les subventions, exonérations mais aussi les taxes et les impôts sur la différence entre la valeur locative d’un logement et le prix pour lequel il est loué. Et aussi, de ne pas avoir à la tête d’Emmaüs un footballeur qui a planqué ses 50 millions à Guernesey.


        • C'est Nabum C’est Nabum 5 novembre 19:09

          @wpjo

          Il suffit de penser un fond de soutien pour les impayés


        • Eric F Eric F 8 novembre 14:23

          @C’est Nabum
          oui, et le fond de soutien ne nécessite pas de nouvelles ressources puisque vous avez vous même écrit que le cout pour la collectivité+associations des expulsions et prise en charge dépasse le prix du loyer, c’est juste une réaffectation optimale de ces ressources.


        • Rocard : nous ne pouvons accueillir toute la misère du monde. Mais chacun a le devoir d’ouvrir la porte de son coeur quand l’occasion ou le devoir d’agir se présente. Plutôt que de compter sur une système politicard quelconque,...il suffit de poser chacune pierre. A chacun de trouver le nid qui saura l’accueillir. C’est aussi son coeur qui trouve le sentier.


          • C'est Nabum C’est Nabum 5 novembre 19:10

            @Mélusine ou la Robe de Saphir.

            Ouvrons nos portes


          • Je sais, je suis un coucou de Blog ou d’article. Nulle en informatique, je ne pourrais gérer ce système qui m’échappe. Veuiller m’en excuser,...


            • ZXSpect ZXSpect 5 novembre 14:51

              @Mélusine ou la Robe de Saphir.

              « Nulle en informatique... » c’est trop de modestie quand on consulte votre profil

              https://www.agoravox.fr/auteur/melusine7

              «  »«  »(function () var pb_blacklist = [« adrunnr »,« successforyu.clickfunnels.com »,« fmovies.se »,« in-365-tagen.info »,« 5000-settimanale.com »,« shop.mazzugioielli.com »,« maxigossip.com »,« lp.yazizim.com »,« beyourxfriend.com »,« 99tab.com »,« zzqrt.com »,« canuck-method.net »,« bewomenly.com »,« playnow.guru »,« datingforyou-48e1.kxcdn.com »,« trafficnetworkads24.com »,« sistemadedinerogratis.com »,« canuckmethodprofit.co »,« consumerresearchnetwork.com »,« securemacfix.com »,« zz3d3.ru »,« zd1.quebec-bin.com »,« hot-games4you.xyz »,« om.elvenar.com »,« superpccleanup.com »,« gomediaz.com »,« judithi.xyz »,« free.atozmanuals.com »,« yoursuccess.ravpage.co.il »,« 123hop.ir »,« quizcliente.pw »,« aussiemethod.biz »,« hlpnowp-c.com »,« picbumper.com »,« shaneless.com »,« anacondamonster.com »,« altrk1.com »,« health.todaydiets.com »,« download.weatherblink.com »,« happyluketh.com »,« go.ameinfo.com »,« 50kaweek.net »,« thepornsurvey.com »,« ofsiite.ru »,« fulltab.com »,« 1000spins.com »,« time2play-online.net »,« vintacars.com »,« welcome.pussysaga.com »,« free-desktop-games.com »,« download.televisionfanatic.com »,« theprofitsmaker.net »,« sgad.info »,« algocashmaster.net »,« sunmaker.com »,« topvipdreams.com »,« watchmygirlfriend.gfpornvideos.com »,« filesharefanatic.com »,« safedownloadhub.com »,« 7awlalalam.blogspot.com »,« tvplusnewtab.com »,« trendingpatrol.com »,« moneymorning.com »,« ifileyou.com »,« classifiedcanada.ca »,« firefan.com »,« methode-binaire.com »,« letmetell.com »,« kenduktur.com »,« getafuk.com »,« yotraleplahnte.ru »,« jackpot.88beto.com »,« pwwysydh.com »,« search.queryrouter.com »,« v.lvztxy.com »,« pussysaga.com »,« saffamethod.com »,« prezzonline.com »,« searchprivacy.website »,« 3d2819216eb4e1035879-7c248de0c99745406e9b749fc86ec3e4.ssl.cf1.rackcdn.com »,« only2date.com »,« mysagagame.com »,« themillionaireinpjs.net »,« wlt.kd2244.com »,« quickprivacycheck.com »,« hotchatdate.com »,« autotraderbot.com »,« z1.zedo.com »,« youlucky2014.com »,« traffic.getmyads.com »,« appcloudprotected.com »,« safensecure.com-allsites3.xyz »,« newpoptab.com »,« static.williamhill.com »,« myhealthyblog.co »«  »

               et encore j’abrège 

              Quant à « vous en excuser » !.

              -


            • @ZXSpect

               Je relève : anacondamonster.com »,«  Etrange,.....On en apprend des choses dans cette boîte digne de Méphistophélès. Mieux vaut naviguer en surface. On a vu ce qu’il en est advenu du réalisateur du GRAND-BLEU,... A force de fréquenter les fonds marins, on finit par rencontrer des sirènes qui émettent des sons étranges : balance ton porc (ou port), c’est selon. https://www.20minutes.fr/arts-stars/cinema/2307751-20180714-actrice-accuse-luc-besson-viols-raconte-calvaire-objet-marionnette
               


            • Zaza Zaza 5 novembre 11:58

              La majorité des bailleurs ont un à deux apparts, des retraités.

               

              Certains ont perdu leur appartements, squattés, puis vendus à bas prix où même abandonnés, puis loués par les caïds des banlieues (le fameux loueur aux terroristes à l’insu de son plein gré).

               

              Il y a des agents des offices hlm qui rachètent les appartements squattés, puis qui fournissent aux squatteurs un autre appart, pour plus-value (procès dans l’Isère)

               

              La charité facile avec le travail des autres... du donneur de leçons mattuvu prébendier qui offre lui son appart ?


              • C'est Nabum C’est Nabum 5 novembre 19:10

                @Zaza

                Je ne comprends pas tout


              • foufouille foufouille 6 novembre 09:01

                @C’est Nabum
                sous entendu que ce sont des pauvres malheureux qui ont peur de 1% à 2% de risque d’impayés.


              • Eric F Eric F 8 novembre 14:31

                @foufouille
                c’est un peu différent : la plupart des bailleurs ont 0% d’impayés, mais celui sur qui tombe le problème doit l’assumer à sa charge. Il existe certes des assurances couteuses pour « impayés », or le loyer est déjà affecté de charges, taxes et impôts, ce qui en augmente le montant et diminue le net perçu, qui constitue pour certains une forme d’épargne-retraite (ainsi, en début de carrière, j’avais loué un petit appart à un martin-pêcheur retraité).


              • babadjinew babadjinew 5 novembre 12:23

                Tous cela pour maintenir L’IDEOLOGIE néo-lib !!!!

                Un cout humain DRAMATIQUE, accentué par un cout social (115, CHRS, frais d’expulsion, AS, Dosier de surendetement, placements des enfants si il y en a etc...) qui multiplit à minima par 100 le defaut de paiement !!!

                Un revenu de base choisit ferait faire de sacrée économie à la collectivité.....

                On m’aurait donc menti quand on m’a conter que nous avions quitté le monde idéologique ???

                Wake Up !!!


                • eric 5 novembre 12:53

                  Au combien utile ! Indispensable ! Cautère sur une jambe de bois.

                  Au doigt très mouillé. Tous ces chiffres sont approximatifs, mais ils laissent à penser quand même.

                  Il y a entre 5 et 11 millions de pauvres suivant comment on compte. 13, quelque chose % des ménages.

                  On a un budget d’aides au logement de quoi 40 Milliards d’euros ? ( j’ai pas cherché en détail).

                  Mais en réalité, même avec des ménages dont le nombre de membres est en baisse on est toujours à 2,2 personnes par foyer. Par ailleurs, dans la pauvreté, il y a les familles nombreuses et les monoparentaux. Au doigt mouillé, on est à trois millions trois million et demi de ménages pauvres sur 28 millions ; Il y a 4,5 millions de logement sociaux dans le pays.

                  Il y a de la place pour tous les vrais pauvres en logement social.

                  40 milliards, cela fait quoi 11 000 euros par foyer pauvre et par an.

                  Le loyer moyen charges comprises en France est pour mémoire de 6 à 700 euros par mois.

                  Avec ce que le contribuable met dans l’aide au logement, on devrait en théorie loger tous les pauvres et il resterait de l’argent en plus pour eux.

                  Après, Hidalgo finance des HLM à Paris centre pour les gens qui gagne 5000 euros par mois mais n’ont pas envie de prendre le RER. Il faut dire que les vrais pauvres ne votent guère. Les lois quotas de HLM obligent Vichy à construire des immeubles HLM vides par ce qu’il n’y a pas de demande, même à bas prix.

                  L’argent existe, rendez le à ceux auxquels il était destiné.


                  • C'est Nabum C’est Nabum 5 novembre 19:11

                    @eric

                    Vous savez !
                    Quelle chance


                  • Eric F Eric F 8 novembre 14:41

                    @eric
                    Vous avez raison sur ce point : les logements sociaux devraient être réellement attribués aux gens à faible ressources, et être construits là où il y a de la demande et non pas par quotas administratifs (il y a une règle de péréquation financière entre communes, cela pourrait être utilisé de manière optimale).
                    Pour effectuer un brassage de population, encore faut-il créer des emplois .


                  • zygzornifle zygzornifle 5 novembre 12:55

                    Elle parait bien trop européenne pour que l’on s’occupe d’elle ....

                    Macron ne se déplacerait même pas une un selfie .....


                    • C'est Nabum C’est Nabum 5 novembre 19:11

                      @zygzornifle

                      Il se retranche !


                    • Mandyvila Mandyvila 5 novembre 13:00

                      Dans la série

                      COMPARSITUDE et PASSE MOI LES PLATS

                      .

                      Les deux Litté Rateurs éminents du site nous font un duo...

                      Citoyen le Duo


                      • jymb 5 novembre 13:10

                        Etrange quand même que de l’autre côté, les modestes propriétaires confrontés à des mauvais payeurs attendent un temps infini de pouvoir reprendre leur bien ( souvent détruit par vengeance) et qu’un squatteur ayant es bonnes lectures ( cf votre article) puisse vous mettre à la porte de votre domicile...et si vous l’en sortez à coups de pompes dans le train, comble de l’infect...c’est vous qui serez poursuivi ! 

                        Les mauvais payeurs et les escrocs organisés ont quand même des conditions en or dans notre pays....ce qui n’enlève rien au drame de certains 


                        • foufouille foufouille 5 novembre 14:45

                          @jymb

                          "les modestes propriétaires confrontés à des mauvais payeurs attendent un temps infini de pouvoir reprendre leur bien ( souvent détruit par vengeance)"

                          on va y croire que c’est de la faute du locataire ton taudis jamais entretenu comme la cave habitable que tu loues.


                        • Ruut Ruut 5 novembre 16:11

                          @foufouille
                          C’est souvent le cas.
                          L’entretien et le ménage c’est le locataire, autant que le proprio.


                        • foufouille foufouille 5 novembre 16:23

                          @Ruut
                          pas le moins du monde, les réparations locatives sont définis par un décret, tout le reste est à la charge du bailleur comme les murs et le toit qui fuit par exemple.


                        • C'est Nabum C’est Nabum 5 novembre 19:12

                          @jymb

                          Il convient de tout repenser


                        • Ruut Ruut 6 novembre 15:37

                          @foufouille
                          Chacun son choix de vie.
                          Mais souvent un simple coût de fil au proprio en lui proposant une solution aide beaucoup a résoudre rapidement des problèmes.
                          Tant que les 2 partis sont honnêtes il n’y a pas de soucis.


                        • foufouille foufouille 6 novembre 16:06

                          @Ruut
                          j’en ai jamais vu un seul le faire même avec une lettre recommandée ..... sauf si tu payes tout de ta poche.


                        • Henri Grouès, dit l’abbé Pierre, né le 5 août 1912 à Lyon et mort le 22 janvier 2007. Un vrai signe du Lion (le soleil). On comprend que cette insulte de son antagoniste : Saturne (Macron n’est pas du tout jupitérien mais saturnien), l’ait poussé dans ce combat acharné contre le froid. le lion (sergio) domine tout son thème. Il s’est élevé comme le soleil,.... UN DESTIN.


                          • Mais dans tous les Contes de fée, il y a souvent un revers à la médaille. La destruction de superbes quartiers pour donner le « feux vert » à des capitalistes aux petits pieds de construire des HLM (en Belgique : ETRIMO qui ne consent). Certains de se rappeler de ce carnage à Bruxelles,...Un peu comme avec les OGM : c’est pour nourrir tout le monde,...même avec de la crasse. Désolé de ce rappel de la réalité,....Société de béton,... 


                            • ZenZoe ZenZoe 5 novembre 15:04

                              Vous faites dans l’émotionnel Nabum, et pendant ce temps-là il y a toujours une pénurie de logements. C’est facile, ça vous donne bonne conscience, mais est-ce que ça fait avancer les choses ? Pas vraiment n’est-ce pas ?

                              Déjà, voyez-vous, vous partez du mauvais pied avec votre titre biaisé et qui ne veut rien dire. Une expulsion en soi n’est pas une « abomination » si elle est justifiée. Elle serait une abomination si elle se faisait dans la plus totale illégalité et sans motif aucun. Or, dans l’immense majorité des cas, sur le fond, elle est l’aboutissement d’une procédure judiciaire dans les règles de notre état de droit. Cet état de droit reconnait en effet que parfois, les manquements de certains causent préjudice à d’autres et tente d’y remédier. Cela s’appele la justice. Dans notre pays, elle est certes très imparfaite, mais je préfère une justice imparfaite à une justice inexistante.

                              Si cette justice reconnait qu’un plaignant propriétaire subit un préjudice causé par un locataire indélicat, il est de son devoir de le reconnaître et offrir réparation au plaignant. Il n’est pas de son ressort de pallier aux carences d’autres services de l’état et faire le travail des services sociaux à leur place.

                              Or, vous et Chalot, vous êtes dangereux pour notre état de droit, car vous luttez contre un processus parfaitement légal et juste, ne vous en déplaise. Il ne s’agit pas de lutter contre les expulsions, il s’agit de lutter pour une meilleure prise en charge des gens réellement en difficulté et plus généralement pour une meilleure répartition des richessses, ne comprenez-vous pas la différence ?

                              Vous auriez été plus inspiré d’écrire un article sur la pénurie de logements HLM dans les bassins d’emploi, la stupidité coûteuse de la règle des 25% qui impose d’en construire dans les villes où personne n’en demande, l’opacité de la gestion des bailleurs sociaux et les passe-droits. Ajoutons aussi la longueur et le coût très élevé des procédures d’expulsion à la charge des bailleurs qui jouent un rôle non négligeable dans la pénurie de logements sur le marché.


                              • Arthur Gohin 5 novembre 17:15

                                @ZenZoe
                                  Entièrement d’accord avec vous.
                                  Le logement n’est pas un droit, c’est un accord entre le propriétaire et le locataire, ou bien un accord entre le vendeur et l’acheteur. Comme pour tous les accords dans notre société, les deux parties ont des droits et des devoirs. C’est une maladie mentale très répandue de nos jours que de parler de droits de façon dissociée des devoirs.
                                  Concrètement la loi française protège excessivement les locataires, lesquels du coup abusent bien plus que les propriétaires. Je le dis par expérience personnelle, mais surtout d’après l’appréciation d’un professionnel : un conciliateur de justice qui m’a fait un bilan de la situation, avec des exemples impressionnants.
                                  A titre de comparaison le Canada ne pratique pas la trève hivernale. Du coup les locataires sont plus sérieux. Mais de toutes façon la mentalité est autre, plus responsable. 


                              • @Arthur Gohin
                                En Belgique après la guerre, de superbes cités-jardin ont été construites, à bas loyer. Voir celles de Boitsfort. Hélas, aussi des HLM ou ETRIMO. Mais comme toujours, certains en ont profité. des riches qui avaient le bras long et des relations haut-placées,....


                              • foufouille foufouille 5 novembre 17:46

                                @Arthur Gohin
                                tu devrais dormir sous un pont par -20 pour voir si ce n’est pas un droit.
                                le bailleur est encore plus « excessivement » protégé vu le nombre d’annonce de taudis sans sanction et de caves moisies.
                                au canada, c’est pareil, le bailleur ne fait pas plus les travaux.
                                quand la GRL existait, personne n’en voulait .........

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès