• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Citoyenneté > L’arrêt pression

L’arrêt pression

La seule réponse civile

Les transgressions se multiplient dans l’indifférence générale. Les braves gens constatent, se désolent mais surtout en appellent avec véhémence à la fameuse Répression, celle qu’ils aspirent de leurs vœux quand elle frappe les autres. Le spectacle des pleureuses s’étale sur les réseaux sociaux, monsieur Jambon-Beurre et madame Barre-Chocolatée sont d’accord sur une seule réplique qu’ils répètent en boucle : « Mais que fait la police ! »

Les autres, ceux qui fautent sans vergogne, ceux qui passent outre les interdits, ceux qui se montrent honteusement inciviques devraient être impitoyablement pourchassés par des hordes de policiers, le carnet d’amende dans une main et éventuellement une matraque dans l’autre. Car pour ces braves gens, seule la sanction financière est à la mesure de l’en-sauvagement constaté et déploré dans notre société.

Si ces braves délateurs en puissance ont raison c’est sur la montée chronique des gestes détestables sur l’espace public. De la souillure manifeste et ostentatoire, à l’irrespect des autres ou des règles, de la diffusion fracassante d’une musique agressive à l’obstruction d’un espace par un groupe indifférent aux perturbations qu’il engendre, les exemples tout comme les sujets d’exaspération peuvent se décliner à l’infini.

Mais le plus remarquable c’est le silence assourdissant des victimes comme si elles consentaient à leur sort sans la moindre plainte, la plus petite remarque. Tourner les yeux, faire semblant de ne rien voir avant que de se précipiter sur son clavier pour hurler à la face du monde sa colère et son désir de répression est la seule réponse admise par les pleutres et les geignards, le grand escadron des futurs délateurs anonymes.

Ils ne veulent surtout pas prendre le moindre risque en exprimant leur colère, leur gène, leur refus d’accepter toutes ces dérives. Ils ont sans doute raison, le risque est grand d’une riposte agressive de ces trublions qui désormais se croient tout permis. À force de laisser faire, les adultes ont abandonné leur rôle, le déléguant à des forces de l’ordre qui en paient les pots cassés. Ils ont ainsi laissé émerger des générations dans la toute puissance et le refus du moindre interdit.

Si la transgression fait partie du développement normal d’un futur citoyen, elle passe nécessairement par le retour à la norme, la sanction quand le débordement est trop grand, la désapprobation de la société quand la faute est bénigne. Je me souviens qu’enfant, tous les adultes de mon village était en mesure de me rappeler à l’ordre, ce qui suffisait à construire un code de conduite adapté à la vie sociale. Désormais, les mômes n’ont plus ce retour d’adultes devenus lâches et indifférents.

Ce comportement multiplié à l’infini a donné le résultat affligeant qui s’impose à nous. Plus aucune règle ne vaut, plus aucun interdit ne tient si la répression n’est pas au rendez-vous. La loi de la jungle ou la loi martiale, voilà l’alternative d’une société dont les membres ont renoncé à leur rôle de régulateur. On peut supposer que l’usage immodéré du téléphone portable dans la rue a inconsciemment sans doute transformé l’espace commun en bulle privée dans laquelle beaucoup ont le sentiment de pouvoir faire ce qu’ils veulent. Interrompre cette folie pure est devenu un impératif de survie pour notre civilisation.

Et si au lieu de se laver les mains de toute responsabilité, chacun d’entre-nous cessait d’attendre de la maréchaussée ce qu’il peut faire lui-même, de manière discrète, calme mais néanmoins ferme : un petit arrêt pression, une remarque aimablement formulée précisant que ce qui passe là devant vous est tout bonnement interdit. Un rappel à la règle car la vie collective suppose ce type de médiation.

Je m’applique ce principe pour le plus grand étonnement des autres usagers de l’espace public. Je suis même surpris que mes remarques soient mieux perçues par les fautifs que par ceux qui lâchement acceptaient de ne rien dire, comme si j’apportai là la preuve de leur complicité tacite.

Ce n’est pourtant qu’ainsi que nous arrêterons tous cette spirale infernale qui fait de l’espace public une zone d’insécurité et d’irrespect.

Fermement vôtre.

Documents joints à cet article

L'arrêt pression

Moyenne des avis sur cet article :  3.73/5   (11 votes)




Réagissez à l'article

51 réactions à cet article    


  • Clocel Clocel 5 août 12:37

    Z’avez vu ce qui est arrivé à ce brave chauffeur de bus qui a eu l’audace de réclamer leurs tickets à des racailles !?

    Vous êtes sur Krypton là mon brave Nabum.


    • C'est Nabum C’est Nabum 5 août 13:42
      • @Clocel

      Vous confondez « Dire » et « Devoir agir à la place des autorités »

      Ce chauffeur est victime d’une injonction intenable. Il n’avait pas les moyens d’imposer son autorité à des malfrats de bas étage

      Je propose simplement de dire aimablement notre désaccord. Rien de plus.

      Les carences de l’état ne sont pas de notre ressort


    • caillou14 rita 6 août 08:50

      @C’est Nabum.........(Les carences de l’état ne sont pas de notre ressort).. ?
      ben si vous mettez en place tous ces cons mon bon en votant (ou pas).. ?
      Les Français sont champion du monde sur ce sujet et depuis fort longtemps !


    • C'est Nabum C’est Nabum 6 août 08:58

      @rita

      Je ne crois pas que le vote change quoi que ce soit

      C’est l’argent qui décide du résultat d’une élection et la presse qui est au service de l’argent

      Il n’y a pas de place réelle pour des candidatures citoyennes, ne vous faites aucune illusion Je vote uniquement pour avoir légitimité à écrire contre ses canailles, jamais en espérant les abattre


    • caillou14 rita 6 août 09:48

      @C’est Nabum...A ma connaissance dans les bureaux de votes nous trouvons les personnes inscrites pour voter ?..pas la presse ou l’argent ?..L’humain possède un cerveau il me semble et peut donc faire des choix ?


    • C'est Nabum C’est Nabum 6 août 09:57

      @rita

      Vous semblez évacuer avec délice la campagne électorale


    • zygzornifle zygzornifle 6 août 18:42

      @C’est Nabum

       Je me demande d’ici peu quand les bus seront autonome ce qui se passera , la racaille va péter le gueule a l’IA ? ...


    • zygzornifle zygzornifle 6 août 18:42

      @C’est Nabum

       Je me demande d’ici peu quand les bus seront autonome ce qui se passera , la racaille va péter le gueule a l’IA ? ...


    • fcpgismo fcpgismo 5 août 14:05

      En fait c’est à la base de tout exprimer calmement notre accord ou désaccord.

      L’enfant roi finira par s’autodétruire.


      • C'est Nabum C’est Nabum 5 août 14:35

        @fcpgismo

        L’enfant roi devra s’incliner ou nous conduire à notre perte


      • zygzornifle zygzornifle 6 août 18:46

        @C’est Nabum

         il s’inclinera en nous menant a notre perte ...


      • juluch juluch 5 août 15:40

        je suis pour la discipline, l’autorité et la répression

        « force doit rester à la loi. »

        On a un « laissé faire » depuis Mitterrand.....« la paix sociale » n’apporte rien et encourage les racailles en tout genre.

        Suffit de sévir fortement et avec autant de brutalité que les cailleras de quartier pour que tout rentre dans l’ordre et que la tranquillité revienne et la sérénité des populations qui subissent.

        se n’est pas avec les derniers gouvernements que l’on arrivera à ce résultat....c’est sur.

        pfff !

        merci nabum


        • C'est Nabum C’est Nabum 5 août 16:10

          @juluch

          Je suis pour le sentiment de tous d’assurer une régulation tranquille


        • astus astus 5 août 17:08

          Bonjour Nabum,

          Merci pour cet article bienvenu face aux dérives actuelles, voire davantage, dont chacun peut être le témoin. Cela évoque un commentaire de Thucydide : « Il faut choisir : se reposer ou être libre » car la démocratie ne tombe pas du ciel : elle est le travail de tous les citoyens.

          Mais d’autres phénomènes interviennent aussi apparentés à l’ « effet du témoin » dont on trouvera un développement ici : https://fr.wikipedia.org/wiki/Effet_du_t%C3%A9moin 
          et là : https://www.slate.fr/france/86391/non-intervention-agression 

          Cela permet de mieux comprendre notre inhibition devant aux incivilités (et parfois bien davantage) plutôt que d’en faire des seules questions de morale (« La morale c’est la faiblesse de la cervelle » disait Rimbaud) ou de réactions policières, voire militaires.

          Car il est bien commode de nous exonérer de tout ce que nous pourrions faire nous-mêmes pour éviter ces délégations répressives et la victimisation permanente de notre époque. 

          Cdlt 


        • C'est Nabum C’est Nabum 5 août 17:41

          @astus

          La tentation sécuritaire de l’heure démontre à l’évidence la perte de l’esprit civique
          C’est toujours le moment idéal pour voir surgir des monstres totalitaires qui proposent de remplacer le citoyen dans son rôle de régulation de la société.

          Merci à vous


        • ZXSpect ZXSpect 6 août 19:03

          @C’est Nabum
          .
          « je suis pour la discipline, l’autorité et la répression »
          .
          merci Juluch pour « la répression » et non pour « assurer une régulation tranquille » smiley


        • xbrossard 6 août 23:14

          @juluch

          la véritable expression est « acheter la paix sociale » ce qui n’a pas du tout la même signification. Elle signifie « déverser du pognon pour construire des MJC pour qu’ils acceptent de rester dans leur trou à rat au chômage et qu’ils ne se mélangent surtout pas avec les autres »


        • troletbuse troletbuse 5 août 22:41

          Et 135€ pour non port de la muselière ? C’est pas de la répression ?


          • C'est Nabum C’est Nabum 6 août 06:45

            @troletbuse

            Quand la loi est stupide, le citoyen ne peut pas grand chose face à un état autoritaire


          • Attila Attila 6 août 09:12

            @C’est Nabum
            Vous avez raison, nous sommes dans une société de démission généralisée.
            Par contre, pour ça :
            «  Quand la loi est stupide, le citoyen ne peut pas grand chose face à un état autoritaire »
            Le citoyen tout seul, non, mais tout le monde n’est pas comme les français d’aujourd’hui. Exemple : ce petit village colombien pris entre les Farc (Forces Armées Révolutionnaires du Peuple Prolétaire et Démocratique de Colombie), d’une part, et l’armée colombienne d’autre part, où les échanges de tirs de roquette et d’obus tombaient parfois sur les maisons du village, causant des blessés.
            Ils se sont réunis, ont décidé d’une action après des années de réclamations auprès des autorités sans succès. Ils se sont organisés pour chasser les Farcs et le poste d’observation de l’armée colombienne aux portes du village.
            Et tous les habitants ont participé.
            Le village sort les militaires

            .


          • C'est Nabum C’est Nabum 6 août 09:46

            @Attila

            Je ne crois pas que le vote change quoi que ce soit

            C’est l’argent qui décide du résultat d’une élection et la presse qui est au service de l’argent

            Il n’y a pas de place réelle pour des candidatures citoyennes, ne vous faites aucune illusion Je vote uniquement pour avoir légitimité à écrire contre ses canailles, jamais en espérant les abattre


          • Legestr glaz Legestr glaz 6 août 10:13

            @C’est Nabum

            Je pense, malheureusement, que vous avez raison. Le système électoral est bien contrôlé. L’argent permet d’utiliser les failles humaines identifiées par la psychologie sociale. 

            Avec de l’argent il est facile de manipuler la masse grégaire. Les quelques 10% qui ne suivent pas le troupeau espèrent toujours dans l’éveil des consciences mais, la psychologie sociale nous apprend, hélas, que les choix ne suivent pas nécessairement les idées, les comportements ne découlent pas des idées. La manipulation des esprits prend une place importante dans le processus électoral. 


          • C'est Nabum C’est Nabum 6 août 10:15

            @Legestr glaz

            J’ai indubitablement raison sinon le vote ne serait pas autorisé

            Les jeux sont faussés pour que rien ne change

            Pire même, ils ont désindustrialisé le pays pour éviter le vote ouvrier
            Ce sont des ordures


          • Attila Attila 6 août 10:26

            @C’est Nabum
            Ce n’est pas l’image d’un bureau de vote que j’ai mise en lien.
            Une fois seul dans l’isoloir et le rideau tiré, personne ne nous empêche de mettre le bulletin de notre choix dans l’enveloppe et personne ne nous oblige à mettre un bulletin dont nous ne voulons pas. Chaque électeur est libre et responsable de son vote et de ses conséquences prévisibles.
            .
            Par rapport au siècle dernier, l’information nécessaire pour un choix électoral éclairé est disponible pour la grande majorité des électeurs. Si les électeurs ne font pas le travail minimum d’information avant de voter, ils en sont entièrement responsables : ça aussi cela fait partie du comportement démissionnaire.
            La politique qu’allait mener les candidats s’ils étaient élus a fait l’objet de nombreux articles, il suffisait d’en lire quelques uns pour être édifié.

            .


          • C'est Nabum C’est Nabum 6 août 13:28

            @Attila

            Vous ignorez tout de la force de cette manipulation collective
            Les petits candidats n’ont jamais la moindre chance, ne rêvez pas il faut être de la bande à canaille pour être élu


          • Attila Attila 6 août 13:50

            @C’est Nabum
            Bien sûr que non, je n’ignore pas les tombereaux de fric déversés sur la campagne électorale des « grand » candidats serviles mais les électeurs ont le pouvoir de faire élire n’importe quel des candidats. C’est ce qui s’est passé au deuxième tour de l’élection présidentielle de 2002 : les électeurs dans leur grande majorité n’ont pas voulu d’un des candidats, au lieu de s’abstenir comme aujourd’hui ils sont venus voter en masse contre ce candidat qui a été battu.
            Les électeurs qui s’informent à minima sur les grandes questions déterminantes déjouent les manipulations, et pourtant, ils n’ont pas plus de temps libre que les autres, ni plus d’argent ni plus de diplômes. Aux autres de prendre leurs responsabilités.

            .


          • C'est Nabum C’est Nabum 6 août 15:12

            @Attila

            C’est je crois une illusion

            L’électeur est un mouton, il suit aveuglement les bergers véreux


          • Octave Lebel Octave Lebel 6 août 18:27

            @C’est Nabum

            C’est un constat imparable, mais le système est de plus en plus instable.

            Je souris toujours en écoutant le ton enjoué et convaincu de la plupart des journalistes, j’ai un peu d’admiration pour l’endurance à la comédie de certains (il y en a de très bien payés c’est vrai mais d’autres qui doivent basiquement gagner leur vie et souhaitent garder leur travail). Chaque année la même enquête pointe que seuls 25% d’entre nous font confiance aux médias. Si on enlève les 10% qui en sont les commanditaires directs, il doit y avoir des nuits peuplées de cauchemars dans le petit monde de la presse qui fait malgré tout bonne mine.

             

            Le mouvement des gilets jaunes montre me semble-t-il que la mystification a des limites et que nos concitoyens ne sont ni résignés ni dévitalisés. De réelles capacités d’organisation et de manœuvre en lien avec le niveau socioculturel qui monte. Un apprentissage politique accéléré difficile comme toujours mais qui est formateur et qui a contraint la classe dirigeante à se dévoiler dans sa diversité et ses manipulations. Si on fait le constat permanent du désaveu du fonctionnement du système et de ses solutions par l’abstention qui devient structurelle, on peut dire que le système commence sérieusement à s’enrayer. Il est vrai aussi qu’un rassemblement autour de solutions alternatives a du mal à émerger.


          • eddofr eddofr 6 août 15:44

            Clairement, depuis que le Front National se retrouve régulièrement au deuxième tour, ce n’est plus un vote « protestataire ».

            D’une part, on prend le risque d’être exaucé et de les voir appliquer leur « programme », tout leur programme.

            D’autre part, les élites les ont un petit peu placés là, comme faire valoir, et ils n’ont pas l’air d’en avoir vraiment peur. M’est avis qu’il ont déjà les outils pour les manipuler / vassaliser / corrompre ...

            Non, le vote protestataire aujourd’hui ne peut être qu’un vote « extrêmement extrême ».

            Si vous voulez un capitalisme humain et régulé, je pense qu’il suffit que le NPA ou lutte ouvrière fasse 5% aux élections.

            Parce que 5% de NPA aux élections, c’est 2 millions et demi de prolos, ça s’arrête pas avec 3 compagnies de C.R.S. ...

            Lutte ouvrière à 5% lundi, c’est le SMIC à 1600€ et la retraite de base à 1200 mardi.


            • C'est Nabum C’est Nabum 6 août 15:53

              @eddofr

              Le capitalisme n’est et ne sera jamais régulé et humain

              Il faut inventer un autre système


            • eddofr eddofr 6 août 15:56

              @eddofr

              Après, vous pouvez considérez que c’est pas la bonne « direction »... et vous aurez pas forcément tort ...
              Mais je ne vois pas aujourd’hui, dans le paysage politique « visible » de parti qui ait vraiment compris ou ne serait-ce que pris en compte les enjeux de demain et d’après-demain.

              Quand y aura plus de pétrole « bon marché », quand y aura 40% de chômeurs, quand la moitié du Sud crèvera la faim et de soif et viendra frapper à nos frontières, quand Amazon possédera 60% du commerce mondial et 100% du stockage de données, quand Google contrôlera 100% d’Internet, quand ICBC sera la seule banque au monde, et que Hyundai contrôlera l’industrie lourde, les questions à se poser, et à résoudre, ne seront plus les mêmes ...


            • eddofr eddofr 6 août 16:00

              @eddofr

              La seule chose qui régule le capitalisme, c’est la colère du peuple.

              Quand le peuple est énervé, « visiblement », le patronat lui fait l’aumône de quelques gouttes du fameux « ruissellement ».

              C’est une forme de régulation, « minimaliste » ...


            • foufouille foufouille 6 août 16:17

              @eddofr

              Sauf que tes deux partis sont juste pro migrants.


            • Ecureuil66 6 août 16:33

              à Nabum... je comprends tout à fait votre position et votre proposition mais je la trouve un peu « Kamikaze » elle est d’une autre époque...actuellement même les policiers en uniforme ont du mal à se faire respecter ....par ailleurs le fait que la jeunesse n’obéit plus avec le petit doigt sur la couture du pantalon me permet d’espérer qu’elle se gardera bien de participer à une nouvelle guerre mondiale( ou plutôt un boucherie devrais je dire) toujours pour le compte bien évidemment d’une intelligentsia autoproclamée qui n’y participera pas ! voyons le bon côté des choses si on ne peut pas les changer


              • ZXSpect ZXSpect 6 août 16:46

                @Ecureuil66
                .


                « je comprends tout à fait votre position et votre proposition mais je la trouve un peu « Kamikaze » »

                .

                Le bonimenteur ne prend aucun risque, d’ailleurs il nous dit :

                « Je propose simplement de dire aimablement notre désaccord.  »

                .

                Je le soupçonne même de leur adresser sa remontrance dans le style abscons et pusillanime qu’il affectionne pour brocarder les édiles orléanais.

                https://www.agoravox.fr/culture-loisirs/parodie/article/david-contre-goliath-a-orleans-226075


              • Copain 6 août 18:15

                « Et si au lieu de se laver les mains de toute responsabilité, chacun d’entre-nous cessait d’attendre de la maréchaussée ce qu’il peut faire lui-même, de manière discrète, calme mais néanmoins ferme : un petit arrêt pression, une remarque aimablement formulée précisant que ce qui passe là devant vous est tout bonnement interdit. Un rappel à la règle car la vie collective suppose ce type de médiation. » - Tu es sérieux, gros ? 

                Ils te diront nique ta race et nique ta mère, la France pille l’Afrique et patati et patata. La meilleur des solutions finales c’est de ne pas faire du social, de tous les buter. A la Poutine

                J’ai bien rigolé merci pour l’article. Il n’y a plus de France, et le blanc est devenu minoritaire dans certaine grande ville de France ( Marseille, un exemple ). La racaille c’est avant tout des êtres racistes et on demande aux blancs, aux autochtones de baisser la tète et de ne pas être euyx, des racistes et antisémites. La France est morte via la racaille d’en haut via la racaille d’en bas. Enfin bref... pigeon de gaulois, sous merde


                • C'est Nabum C’est Nabum 6 août 22:01

                  @Copain

                  Et bien qu’ils le disent et nous en discuterons

                  Que voulez vous faire ? Une guerre civile pour rigoler encore plus ?


                • Citoyen de base 6 août 19:58

                  Une des premières choses qu’a fait Moubarak en Egypte lorsqu’il a senti son pouvoir vaciller lors des « printemps arabes » a été d’ouvrir les prisons pour mater la société civile. C’est d’actualité.


                  • C'est Nabum C’est Nabum 6 août 22:03

                    @Citoyen de base

                    Stratégie qui n’a pas échappé à la bande à Macron

                    Ouvrez la porte aux prédateurs et mettez en au ministère


                  • vesjem vesjem 7 août 08:15

                    vœux pieux mais républicains ?, et de toutes façons stériles !



                    • vesjem vesjem 7 août 08:33

                      @C’est Nabum
                      parfaite illustration, avec toutefois la lueur d’espoir qui peut rendre optimiste
                      belle chanson


                    • C'est Nabum C’est Nabum 7 août 09:05

                      @vesjem

                      Il le faut par ces temps de catastrophe annoncée


                    • vesjem vesjem 7 août 08:24

                      Le désœuvrement généralisé dû au chômage de masse, depuis 40 ans, a touché les banlieues à forte population immigrée

                      Nous ne pouvons que constater le résultat aujourd’hui (et pour l’avenir)

                      Là où, autrefois, le monde ouvrier et syndical donnait un cadre à la vie en société, il ne reste plus qu’un désert ; désert qui sert de terreau et d’exutoire à toutes les revendications et méfaits communautaires


                      • C'est Nabum C’est Nabum 7 août 09:06

                        @vesjem

                        La situation risque d’être impossible à résoudre

                        L’ensauvagement n’est pas un terme à réfuter puisqu’il correspond à une triste réalité


                      • Bernard Mitjavile Bernard Mitjavile 7 août 08:34

                        Un peu angélique votre idée quand on a à faire à des « jeunes » qui veulent en découdre. Une fois dans le RER D, j’ai réagi face à un « jeune » qui fumait et crachait sur le sol. J’étais le seul à réagir. Ceci dit, il était trop intoxiqué pour être vraiment dangereux et a fini par sortir de la rame.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité