• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Citoyenneté > L’héritage de Freluquet

L’héritage de Freluquet

Et tout se passa ainsi.

L’histoire que je vais vous conter débuta de manière insidieuse. Freluquet premier, Prince par inadvertance arriva opportunément au pouvoir, un cinq mai. C’est du moins ce que pensèrent tous les naïfs et les crédules qui votèrent pour lui, pensant ainsi changer la face du pays. Il est vrai qu’il était jeune, qu’il semblait sincère et porteur d’une énergie nouvelle. Ils se bercèrent d(illusion, les allures sont si trompeuses. Tout ensuite fut différent au plus grand dam des humbles et des gueux qui furent impitoyablement traqués par le nouveau seigneur.

Tout commença par une refonte du chemin de fer. Le bel héritage que voilà, fruit de la grande aventure des cheminots. Il fallait mettre à bas le statut de ces gens, bien trop prompts à user de la grève en mettant le pays tout entier à pied. Grâce à une belle communication, le Prince et ses sbires firent passer les héritiers de la bête humaine pour des privilégiés, des êtres cupides qui ne pensaient qu’à leurs intérêts. Ils furent moqués, montrés du doigt, accusés de tous les maux pour un service qui n’avait plus rien de public. Ils perdirent la bataille, le pire était désormais possible.

Le premier acte de la reconquête était acquis, la suite se déroula selon les plans établis dans le secret de quelques alcôves ministérielles. Freluquet premier, fort de ce premier succès s’en prit ensuite aux régimes des retraites. Une seule tête, un seul traitement, le projet était louable, les intentions plus sombres encore. En accusant les uns d’être d’odieux privilégiés, il parvint à mettre tout le monde sous la même toise, forçant toute la nation à se plier sous le plus petit dénominateur. La retraite devint une folie, un luxe inaccessible qui s’obtenait au prix d’une indigence totale. Mourir à la tâche fut la seule issue et fort opportunément la généralisation de l’euthanasie sociale permit d’éviter bien des souffrances à ceux qui n’avaient plus la force d’être exploités.

Ce problème réglé, Freluquet s’attaqua au statut des fonctionnaires. Il profitait ainsi de la dynamique des réformes précédentes, faisant d’une pierre trois coups. Les cheminots avaient plié, les retraités courbé l’échine, les travailleurs de la fonction publique, responsables de tous les maux de la société ne trouvèrent personne pour les défendre. Ce fut la fin de cette belle spécificité tricolore, adieu les travailleurs qui se vouaient jadis au bien public, des entreprises privées allaient prospérer sur les fonctions régaliennes de l’état.

La marche en avant étant enclenché, il fallait ensuite couper les membres gangrénés. L'hôpital public fut le premier. Dans la logique de la mesure précédente, il passa entièrement aux mains crochues de quelques officines cupides. Se soigner devint un luxe, un privilège réservé aux forces qui soutenaient le pouvoir. Les gueux, les humbles, les modestes pouvaient crever comme des chiens, ils permettaient ainsi de réaliser des économies d’échelle.

Profitant de sa lancée, en toute logique, le prince au pouvoir s’en prit à la sécurité sociale. À quoi bon rembourser ceux qui désirent se soigner. La santé est un bien éminemment personnel, ce n’est pas à la collectivité de prendre en charge le bien-être de chacun. Prolongeant la stratégie de ses devanciers qui avaient fait de la médecine un privilège, il franchit le pas et imposa le paiement de tous les frais médicaux. Cracher au bassinet ou bien remplir l’urne funéraire, le choix était simple et l’économie substantielle.

Fort de tous ces progrès sociaux, Freluquet premier, brillamment réélu par ceux qui avaient conservé le droit de vote sur un principe censitaire, s'attaqua aux autres freins d’une économie sclérosée. Ce fut en premier lieu les lois du travail qui furent éradiquées du pays. Il convenait de donner les coudées franches aux employeurs, tout en plaçant les ouvriers au niveau qui aurait dû toujours être le leur ; des pions taillables et corvéables à merci. Dans cette même logique la suppression des allocations chômage fut une étape salutaire, libérant l’économie et permettant à l’économie tricolore de devenir enfin compétitive.

L’étape suivante allait bien se profiler à l’horizon radieux d’une économie en plein essor. Freluquet envisageait de rétablir l’esclavage, forme la plus aboutie de l’exploitation du gueux par les seigneurs. Ce fut assez facile pour lui, la situation du tissu social étant dans un tel état, plus personne ne se dressa contre cette ignominie.

Il restait bien encore quelques biens publics, des châteaux, des musées, des monuments, des terrains qui autrefois constituaient ce qu’on nommait alors le patrimoine. Tout fut mis en vente au profit des copains mais surtout des puissances étrangères qui avaient soutenu le bon Prince dans son entreprise de modernisation du royaume. Tout fut bradé, il n’était pas besoin d’obtenir le juste prix, les dépenses d’état ayant été réduites au seul train de vie de Freluquet et de sa compagne.

Tout se passait ainsi dans ce merveilleux royaume de France. Le vote tout autant que la démocratie furent abolis. Les derniers hommes libres étaient les amis du pouvoir. Les autres étaient serviles ou bien condamnés à brève échéance. Tout avait commencé par la mort du statut de cheminot, un premier pas décisif pour l’abolition de la devise d’une République qui avait rendu l’âme ! Personne ne crut que ceci pouvait advenir, il en va toujours ainsi des oracles et des prophéties, c’est quand il est trop tard, qu’ils trouvent enfin quelques échos dans les dernières consciences. Fort heureusement, de consciences il n’y en avait plus. Freluquet premier les avait toutes anesthésiées.

Prémonitoirement vôtre.

Documents joints à cet article

L'héritage de Freluquet

Moyenne des avis sur cet article :  4.13/5   (16 votes)




Réagissez à l'article

41 réactions à cet article    


  • Relisez les Rougon Macquart. Macron vient de Macquart. Vous comprendrez mieux comment la haine de ses propres ancêtres peut pousser un homme à vouloir faire table rase de ce qui a fait ses racines. Oui, les Macquart, c’était la fange, des trucs pas nets que l’on prèfère rapidement évacuer,.. Un peu comme Hitler qui devaient (j’insiste sur le peut-être) descendre des Rothschild par une de ses ancêtres femme d’ouvrage. Extrait wiki :  « Les Rougon-Macquart personnifieront l’époque, l’Empire lui-même. » Inspiré de La Comédie humaine de Balzac, l’ouvrage a notamment pour but d’étudier l’influence du milieu sur l’homme et les tares héréditaires d’une famille, originaire de Plassans, sur cinq générations depuis l’ancêtre, Adélaïde Fouque (née en 1768), jusqu’à un enfant à naître, fruit de la liaison incestueuse entre Pascal Rougon et sa nièce Clotilde (1874)


    • C'est Nabum C’est Nabum 5 mai 10:27

      @Mélusine ou la Robe de Saphir.

      J’ai beaucoup aimé ce roman de jeunesse

      Je déteste la jeunesse de ce président odieux


    • @C’est Nabum


      Qu’elle que furent nos ancêtres, nous devons les aimer comme ils étaient. Et selon l’expression, ne jamais vouloir p..er plus haut que sont c..l car celui-ci finit par prendre la place du cerveau. D’où cette impression qui se dégageait de ses envolées lyriques pour convaincre le peuple prêt à recueillir les diamant qui sortaient de sa bouche On aurait cru qu’il voulait s’envoler comme Icare. Relisez-le Rouge et le Noir, son roman de chevet ou l’ascension d’un petit bourgeois de Province. Rappelez-vous la fin... 

    • C'est Nabum C’est Nabum 5 mai 10:46

      @Mélusine ou la Robe de Saphir.

      Plus dure sera sa chute


    • Le421 Le421 5 mai 18:28

      @C’est Nabum
      Un destin à la Sarkozy ?


    • Du côté maternel : des ancêtres tout aussi modestes, avec notamment un arrière grand-père valet de chambre, dont la fille – la grand-mère d’Emmanuel – était devenue directrice d’école. Des ancêtres quant à eux du sud, avec des racines dans quatre départements : dans l’Hérault et l’Aveyron (par un couple MAS/ROUQUETTE, dont on trouvera l’ascendance mise en ligne sur GeneaNet par Valérie Gautier, dans les Hautes-Pyrénées (à Bagnères-de-Bigorre, avec les NOGUES, et à Arbéost) et dans les Pyrénées-Atlantiques (Mifaget, Gazost, Louvie-Juzon, où se profilent d’éventuels cousinages avec François Bayrou, qui restent à préciser).

      Reste le patronyme, porté par près de 300 foyers français (dont deux autres Emmanuel Macron), qui semble être issu du vieux mot picard maqueron, désignant le menton (proéminent) mais peut aussi avoir été un diminutif de l’ancien prénom Macquart (formé sur les racines magan (la force) et hard (dur).


      • C'est Nabum C’est Nabum 5 mai 10:46

        @Mélusine ou la Robe de Saphir.

        Que de détails !

        Merci


      • @C’est Nabum


        Comme cela vous comprendrez mieux. Je ne rougis pas de mes ancêtres tisserands, menuisiers et forgerons. Raisons pour laquelle j’ai toujours refusé un emploi qui me porterait trop facilement eu sommet (au prix de quelques compromissions, genre : travailler dans un Cabinet Ministériel en 1983 en opposition avec mes affinités politiques,...). Pour monter aussi vite et haut, il faut perdre son honneur,...La hauteur à un prix, surtout si elle ne fut pas payée de sa sueur.

      • C'est Nabum C’est Nabum 5 mai 11:29

        @Mélusine ou la Robe de Saphir.

        Les miens ne sont que des humbles


      • @C’est Nabum


        Humble vient d’humilité qui consiste simplement à se trouver à la place qui nous convient parfaitement. Comme la clé et la serrure. Louis XVI aurait dû être serrurier ou horloger, il s’est retrouvé Roi. Combien de dégénérés parmi l’aristocratie. Vous voulez connaître le diagnostic psychiatrique de roi du Belgique. Tapez : ASPERGER. auparavant, le statut social était lié au faits d’armes. Ensuite, la bourgeoisie a pris le relais. Rappelez-vous ce fameux Feuilleton (La Dynastie des Forsythe, j’y reconnais certains membres de ma famille (un peu les Fillons,...)... Toujours de l’avant, jamais reculer Traduction de Forsythe.https://fr.wikipedia.org/wiki/La_Dynastie_des_Forsyte_(s%C3%A9rie_t%C3%A9l%C3%A9vis%C3%A9e)

      • troletbuse troletbuse 5 mai 13:02

        Macronimbus veut faire la guerre pour faire oublier sa politique désastreuse, parler défense car bientôt, le méchant Poutine va nous envahir.
        Aux States, en général, les américains ne se serrent pas la main mais disent « Hello ». Lui qui n’est pas trop catholique, ni trop hétéro, aime frimer avec ses expressions latines apprises chez les Jésuites, avec l’anglais de l’école des ânes puis appris chez Rothschild- On apprend mieux quand la voix vient de derrière-
        Il préfère faire la bise à Trump et traiter sans savoir la femme du premier ministre australien de « délicious ».
        http://www.bvoltaire.fr/macron-australie-depeint-pepe-putois-cest-vraiment-delicious/


        • C'est Nabum C’est Nabum 6 mai 07:44

          @troletbuse

          Une bonne vieille recette en somme


        • Cela dit en passant, celui que me traite de mémère (TOTROB) defend le modèle chinois et européen (les gens, faut que ça rapporte et fassent marcher l’économie,...). Effectivement à partir d’un certain âge, on ne rapporte plus : poubelle. Nabum, attention de ne pas donner des perles à des cochons ;


          • C'est Nabum C’est Nabum 6 mai 07:44

            @Mélusine ou la Robe de Saphir.

            Ne répondez pas


          • comme je n’aime pas les pseudo qui se cache pour vomir leur merde, voici un extrait de ces commentaires (fautes y comprises) : Vous avez vu trump qui voulait taxer les produits chinois , il a vite fait marche arrière , car les chinois ont trouvé la parade , avec les produits agricoles , les avions et les autos US , bilan match nul , 50 milliards de produits chinois VS 50 milliards de produits US et tout le monde rentre dans le rang. Votre raisonnement économique ne tient pas la route , faire du protectionnisme aujourd’hui revient à faire de l’isolationnisme et donc la mort de notre pays.


            • @arioul

              Je suis plus jeune que votre femme de Président. Mais le qualificatif reste péjoratif. Je suis une femme d’âge, comme la plupart d’entre vous. Et je ne suis pas grand-mère. Heureusement, je ne laisserai aucun laisser pour compte au monde. 

            • nono le simplet nono le simplet 5 mai 14:45

              @Mélusine ou la Robe de Saphir.
              quand je lis qu’on te traite de mémé, ça me fiche un coup de vieux, ayant une dizaine d’années de plus que toi (environ) smiley


            • @nono le simplet

              Ce sont des attaques en dessous de la ceinture. Vélosolex a un an de plus que moi. Son écriture est fraîche, subtile, riche,... Personne ne le traitera de pépé. Mais comme certains n’ont rien à dire, ils s’imaginentt faire mouche. D’autant plus que j’en paraîs plutôt 50. C’est la violence sous-jacente qui est présente.

            • Xenozoid Xenozoid 5 mai 14:53

              @Mélusine ou la Robe de Saphir.

              la violence n’est jamais sous jacente,sauf si la victime ne la voit pas...non ?


            • @totrob


              si j’étais vous je lancerais ce nouveau modèle. L’ordinateur qui émet des odeurs. Les chinois vont adorer,....

            • @totrob

              Mais revoilà notre cher Henry Canant,...

            • Totrob


              j’ai lu vos écrits. Manifestement, nous ne sommes mais alors pas du tout sur la même planète. Et c’est bien mieux ainsi.

            • @arioul


              comme la cigarette, la méchanceté gratuite raccourci votre vie d’un an. Je suppose que vous devez être centenaire ;

            • C'est Nabum C’est Nabum 6 mai 07:45

              @arioul

              J’avoue ne plus en avoir rien à faire


            • comme je n’aime pas les pseudos TOTROB) qui se cachent pour vomir leur merde, voici un extrait de ces commentaires (fautes y comprises) : Vous avez vu trump qui voulait taxer les produits chinois , il a vite fait marche arrière , car les chinois ont trouvé la parade , avec les produits agricoles , les avions et les autos US , bilan match nul , 50 milliards de produits chinois VS 50 milliards de produits US et tout le monde rentre dans le rang. Votre raisonnement économique ne tient pas la route , faire du protectionnisme aujourd’hui revient à faire de l’isolationnisme et donc la mort de notre pays.


              • INsoMnia insomnia 5 mai 13:24

                @C’est Nabum


                Merci pour ce moment délicieux ou j’ai bien ri... car hélas ce n’est plus vraiment le cas ! 


                • C'est Nabum C’est Nabum 6 mai 07:45

                  @insomnia

                  C’est notre ultime refuge


                • troletbuse troletbuse 5 mai 13:26

                  La presse française aux ordres nous présente le Putois comme un surdoué. Mais dans cette études ; ce serait plutôt le plus minable :
                  https://groups.google.com/forum/# !topic/fr.soc.politique/jIcYi-70iQE



                  • C'est Nabum C’est Nabum 6 mai 07:46

                    @troletbuse

                    Oublions le un peu


                  • zygzornifle zygzornifle 5 mai 13:45

                    Macron 38 ans après JC :

                    Macron, favoris de Tibère. il présida au supplice de Séjan, et obtint en récompense la charge de préfet du prétoire, ou il se rendit odieux.

                    Il fit étouffer Tibère mourant pour complaire a Caligula, dont il conserva quelque temps la faveur en lui prostituant sa femme Ennia Naevia , puis Caligula les obligeas tous deux à se tuer . 

                    j’espère que Caligula a été invité a la fête de Macron par Mélanchon....


                    • C'est Nabum C’est Nabum 6 mai 07:46

                      @zygzornifle

                      Diable en personne


                    • McGurk McGurk 5 mai 14:25

                      Le plus douloureux sera sa chute et avec lui celle de son parti. En effet, il a profité de l’énorme cratère laissé par l’explosion des deux partis traditionnels majoritaires.

                      Il a certes comblé une partie du vide en prenant tous les carriéristes-transfuges qui ont trouvé une manière de légitimer leur changement de bord, par contre l’explosion d’EM annihilera totalement la politique française. Et personne ne voudra réintégrer ceux qui ont retourné plus d’une fois leur veste.


                      • van lys 5 mai 15:15

                        @McGurk

                        Qu’à cela ne tienne, ils retourneront leurs pantalons !


                      • C'est Nabum C’est Nabum 6 mai 07:47

                        @McGurk

                        Le volcan au lieu de laisser couler la lave nous a offert une nuée de larves


                      • CARAMELOS CARAMELOS 5 mai 18:11

                        Et Freluquet fut décapité ...

                        Premonitoirement Votre
                        Caramelos

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès