• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Citoyenneté > L’irrésistible ascension d’une baudruche

L’irrésistible ascension d’une baudruche

Rosette lyonnaise.

Plus elle se gonfle d’air, plus la baudruche tutoie avec délice les sommets. Elle aime à se hausser dans les hauteurs des sphères de la célébrité et du pouvoir sans jamais avoir mérité cette place autrement que par l’effet du piston qui tôt au tard finit par redescendre. L’ivresse de l’altitude est un mal redoutable qui vous ôte toute possibilité de garder les pieds sur terre. La tête enfle, le reste suit à tout venant jusqu’à ce que les chevilles emboîtent le pas de ce mouvement tout autant inexorable que dérisoirement risible.

Les bons amis se désolent de voir ainsi se transformer celui qui jusqu’alors était un homme simple, accessible, bonhomme en quelque sorte. Le temps du succès a été accompagné de celui des rondeurs sans qu’on comprenne alors que celles-ci n’étaient constituées que de vent. Respectant les lois de la physique chères à monsieur Montgolfier, l’emphase a provoqué l’élévation de tout ce qui peut suivre un mouvement en marche : le train de vie, la vie intime, l’ambition, la vanité.

La baudruche s’éleva. Elle ne cessa de gravir les étapes, s’affranchissant de le faire par paliers, s’exonérant des lois de la gravité. Pour bien montrer cet état de fait, elle croqua dans la pomme, succomba aux appels aussi sournois qu’insidieux du serpent de la Bible. Tout était réuni pour rejoindre Icare dans son désir fou de côtoyer l’astre solaire.

Celui-ci, bon Prince en apparence le récompensa pour ses loyaux services, d’une belle breloque, un joli colifichet, de ceux qui depuis des lustres ne cessent d’attirer la convoitise des vaniteux, des orgueilleux, des prétentieux et de tous ceux qui oublient de se considérer à l’égal des plus humbles. La Rosette comme l’affirment nos amis lyonnais quand ils fréquentent les traboules, est la meilleure part du cochon quand elle fait tache à la boutonnière.

Le seul petit inconvénient à ce glorieux affichage est qu’il impose l’usage d’une épingle, d’un malheureux objet métallique et néanmoins perçant. C’est alors que la baudruche éclate, tout d’abord de vanité devant l’immense honneur qui lui est accordé pour le prix de ses reniements, des courbettes, des grimaces et autres contorsions hypocrites. Puis cette petite faille précède immanquablement la tragédie finale.

La pointe acérée finit par percer une carapace pas aussi solide qu’on veut bien nous le laisser croire. C’est ainsi qu’elle provoque une fuite, une infime dépression, de même nature que celle de l’accouchement. Il est vrai que pour un siège, l’impétrant se penche vers le trône. Nulle rustine ne peut colmater l'orifice, la vessie de porc se dégonfle bien plus vite encore et le malheureux finit par retomber sur terre, sous les quolibets de ceux qui n’avaient jamais donné crédit à la farce.

La Baudruche est là, gisant sur le sol, misérable et pitoyable. À trop vouloir s’élever elle termine immanquablement sa course dans les profondeurs de l’oubli. La vessie ne fut jamais une lanterne, même si elle se parait d’une tache rouge à une veste qui se retourne aisément. Elles sont pourtant légion nos vielles badernes qui accordent de l’importance à cette marque d’infamie. Sans doute veulent-elles se comparer aux véritables héros qui eux, ne l’obtiennent généralement qu’à titre posthume.

N’ont-elles pas honte, afin de satisfaire leur ego de se comparer à ceux-là sans jamais avoir un quelconque mérite. Tout cela est affligeant et je plains sincèrement les récipiendaires qui mériteraient d’écrire ce terme avait un trait d’union. Qu’elles aillent au diable, ces ganaches sur le retour qui ne méritent ni notre respect ni notre considération. La breloque est le signe évident de leur fatuité.

Pauvre nation que celle qui est gouvernée par des individus sans cesse à la quête de la gloire et des honneurs sans jamais mettre en corrélation leur extravagante exigence et leurs actes quotidiens, sans montrer l’exemple ni se situer au-dessus du commun. Elles revendiquent privilèges et avantages, réclament honneur et distinction et agissent à rebours de tout cela. Cette mascarade n’a que trop duré, une lamentable course à l'échalote pour des grosses légumes aux flatulences nauséeuses.

Irrespectueusement leur


Moyenne des avis sur cet article :  2.85/5   (13 votes)




Réagissez à l'article

24 réactions à cet article    


  • Aristide Aristide 18 juillet 11:46

    A un moment j’ai cru à un récit autobiographique.


    • C'est Nabum C’est Nabum 18 juillet 11:47
      @Aristide

      C’est le cas naturellement

      Je suis décoré moi aussi de la légion d’horreur

    • ASTERIX 31 juillet 09:38
      @C’est Nabum

      TELLE UNE BAUDRUCHE  benalla malgré une scolarité médiocre a gonflé gonflé jusqu a l
       ’eclatement


      il aurait pu etre député LREM ( marche arrière )

    • ASTERIX 14 août 18:13

      @C’est Nabum



      NI ALLAH NI BEN ALLAH  !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

    • izarn izarn 18 juillet 11:56

      Je crois que vous pensez à quel qu’un de bien connu, dans la tribune de Poutine, au « Mondial » de foot, en Russie...
      En effet la vessie se gonfle facilement, pas comme le ballon de foot. Offert par Poutine à Trump...
      La vessie ce n’est pas comme une bouteille de vin ; la bouteille, on a beau y souffler dedans, elle ne bronche pas !
      Aprés la limace, la vessie ?
       smiley
      La vessie en se dégonflant fait pschiiiiit ! C’est bien connu.
      Avec en plus un bruit de flatulence...
      Prouut !


      • C'est Nabum C’est Nabum 18 juillet 12:41

        @izarn


        Je pense à quelqu’un de moins connu et qui paradoxalement ne gagne rien à l’être

        Je ne puis le nommer, il attend ma faute pour m’attaquer

      • ZXSpect ZXSpect 18 juillet 18:41

        @C’est Nabum


        Allez, C’est Nabum, encore un petit effort, et vous balancerez l’édile local que vous visez !

      • C'est Nabum C’est Nabum 18 juillet 19:05

        @ZXSpect


        ses initiales apparaissent dans le texte

      • Dom66 Dom66 18 juillet 20:16

        @izarn

        Je pensais aussi, comme vous smiley


      • Clocel Clocel 18 juillet 11:59
        Nabum ne le répétez pas surtout, mais si vous voulez que votre baudruche s’élève vraiment, faut la gonfler avec du faux-air ! smiley

        De quelle nation parlez-vous ?

        • C'est Nabum C’est Nabum 18 juillet 12:42

          @Clocel


          La métaphore à ses limites
           
          Je souffle de l’hélium

        • j’ai toujours préféré les beaux de la ruche. Ils travaillent à produire le miel dans le noir de la nasse. Et comme l’homme invisible, se bande pour bander leur arc à l’appris du regards des passants malhonnêtes. Ceux qui ne voient ce qui brillent et ne s’arrêtent pas aux détails qu tue ou vous offrent la richesse. A cette petite fille en brocante (qui je l’espère n’était pas pauvre) toute fière de vendre un objet trouvé dans la garde robe de sa grand-mère. Je pointe de mon doigt l’objet de ma convoitise, bien innocente. Ce sera un euro Madame. Hum ! si elle savait,...un poudrier datant du 19 siècle avec un 

          boîtier en écaille de tortue et la tête de celle-ci pour ouvrir le divin trésor. L’odeur du talc sentait encore. Dans des commémorations d’anciens combattants autour de mes neufs ans, je fus invitée à monter dans une montgolfière. La tentation se mêlait d’une trouille monumentale,... Je n’étais pas fière,..mais l’intuition m’avait avertie. En l’ait l’engin fut obligé de redescendre sur terre : démarrage raté. je l’avais échappe belle. Mais le spectacle dans le ciel dans le lointain du soleil couchant reste merveilleux.https://www.google.be/search?q=Montgolfi%C3%A8re&num=20&newwindow=1&source=lnms&tbm=isch&sa=X&ved=2ahUKEwjunYHzsqjcAhUOC-wKHTE1BY0Q_AUoAXoECAEQAw&biw=1280&bih=673#imgrc=xbN8mXzxlzVT7M : seul les mongols ont vraiment le droit d’être fiers. Ils le méritent. https://www.google.be/search?q=Le+Huiti%C3%A8me+Jour&num=20&newwindow=1&sa=X&stick=H4sIAAAAAAAAAONgFuLUz9U3SMotszRQAjOTU7KrcrVks5Ot9NMyc3L1y4syS1KLrEDsYg UQpyQ17xFjGLfAyx_3hKV8J605eY3RnQu_eiE1LjbXvJLMkkohGS5eKYSVGgxS3FwILg8A MJCBMJAAAAA&tbm=isch&source=iu&ictx=1&fir=BVXtBz-_zrIYXM%253A%252COpTFo3aa10Rf6M%252C_&usg=__G302smnaYQaXbpV3rueKrzIlIEc%3D&ved=2ahUKEwipy8Kfs6jcAhUBU1AKHVAjC9gQ_h0wHXoFCAEQvgI#imgrc=BSgOykkios3hDM :

          • C'est Nabum C’est Nabum 18 juillet 12:42

            @Mélusine ou la Robe de Saphir.


            La ruche pique et l’abeille aussi

          • Jean Roque Jean Roque 18 juillet 12:20

             
            « La Baudruche » est une marque déposée
             
            par JMLP, elle désigne Mélenchon, le négrier de Soros, le singe blanc des colons
             

             
            US : 2% DES VACHES NON TUÉES PAR UN MERLIN ÉLECTRIQUE
             
            BOOBALAND : 60% DE VIANDE HALAL
             
             
            Colonie oblige. Égorgement à vif par barbu, jusqu’à 10 minutes de souffrances (rapport INRA), les vaches pendues par une patte, contre le choc 10 fois supérieur à un 457 magnum du merlin électrique. L’animal est mort avant que l’influx nerveux de la douleur l’atteigne... Mais un gland remplacé se soumet à Allah et se masturbe sur la corrida souchienne...
             
            « Par kilo de viande, la certification halal coûte entre 10 à 15 centimes d’euros » pour barbu...
             
            http://www.youtube.com/watch?v=Qchz720x9ZU
             
            https://youtu.be/2jPYZcInMf8
             
            http://http//www.abattagerituel.com/pdf/Douleurs-animales-synthese-INRA.pdf
             
            http://www.lepoint.fr/societe/halal-ce-que-nous-cachent-les-abattoirs-07-03-2012-1438746_23.php
             
            https://www.notre-planete.info/actualites/2508-abattage-viande-Halal-Casher

             


            • C'est Nabum C’est Nabum 18 juillet 12:43

              @Jean Roque


              Vous faites dix versions

            • @C’est Nabum


              Mais ne risque sûrement d’aller à SION,...C’est le PIC VERT d’AGORA. Mais ses trous virent au brun, et l’arbre se fait de plus en plus sourd. Il spame comme je rame ou pellette les nuages. Nombreux films sur les dont un qui me reviendra plus tard. Une jeune gamine qui avait réussi à amadouer les abeilles,...UN AUTRE : https://fr.wikipedia.org/wiki/The_Wicker_Man_(film,_2006)

            • On ne peut critiquer que ce que l’on connaît. On reproche tant de chose à Freud. Mais il était confronté à ses propres démons qu le poursuivaient (Onfray en a abusé restant dans le sale petit secret famille dans lequel il a toullié et touillé, se prenant pour l’ange Saint-Michel terrassant le dragon, effaçant au fur à à mesure ses propres poutres qu’il ne voyait que dans la paille d’un bien plus grand que lui). Cela gonflait son Ego, invité sur tous les plateaux, devant un public qui en redemandait (si minable de ne pas être à la hauteur,...). IL faut bien de la matière pour pour construire une oeuvre. Enfin, reconnaissons son aveux : Cosmos est mon premier livre.


              • C'est Nabum C’est Nabum 18 juillet 14:30
                @Mélusine ou la Robe de Saphir.

                Sauf le divan que je pratique avec délectation

              • @C’est Nabum


                celui qui se fait du bien ne risque pas de faire du mal autres. A tous les frustrés de la planète,...Ils nous encombrent et leur bille sur Agora ne permet même pas de faire une bonne mayonnaise (la plus délicate étant à l’huile d’olive,..). Le grand art de la vie est de savoir faire une MAYA qui baise. Ou le tango à MAYO.

              • @Mélusine ou la Robe de Saphir.


                bile pour bille,...quoique, après le ballon, la pétanque a du bon,...On y joue du cochonnet,....

              • L’esprit de la Ruche https://www.dailymotion.com/video/x8igl4. Celui que se dit propre est certainement le plus laid,...


                • https://www.youtube.com/watch?v=BHmgmLfAa9U. Le ballon rouge où les couleurs se font multiples.


                  • C'est Nabum C’est Nabum 19 juillet 10:51
                    @Mélusine ou la Robe de Saphir.

                    Un film étonnant

                  • zygzornifle zygzornifle 20 juillet 08:56

                    La Baudruche est là, gisant sur le sol, misérable et pitoyable. 


                    Le prochain événement lui apportera sa rustine salvatrice et hop elle remontera toute fringante sous les yeux ébahis du mougeon qui applaudira a grand renfort de ses moignons ....

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès