• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Citoyenneté > La démocratie expliquée aux godillots

La démocratie expliquée aux godillots

JPEG

Faites-donc un nœud à vos lacets.

Depuis quelques temps s’élèvent des cris d'orfraie venus des gorges étranglées de quelques députés qui ont vu leur permanence outragée. Même si la violence, les dégradations, les menaces ne sont pas acceptables, je n’en disconviens pas, il faudrait néanmoins rappeler à ceux-là, le sens du mandat qui leur a été confié avant qu’ils nous brisent le cœur en évoquant un déni de Démocratie alors que justement, c’est ce qu’ils font au quotidien.

La Démocratie il me semble, c’est une délégation confiée à quelques-uns par le corps électoral pour gouverner au nom d’un Peuple que l’on prétend Souverain. C’est donc, dans le seul intérêt du plus grand nombre que doivent être prises les décisions. C’est du moins ce que les gogos que nous sommes pensions jusqu’alors, même si à maintes reprises nous avions le sentiment d’être bernés, grugés, trompés, leurrés, et pire encore.

Cette fois, à n’en plus douter, la liste s’allonge inlassablement des choix politiques qui vont toujours dans le même sens et profitent aux banquiers, aux grands groupes, aux puissants, à tous ceux qui peu ou prou contribuent toujours aux financements des campagnes électorales. Nous autres, nous sommes devenus quantité négligeable dans les décisions prises.

Nos propriétés collectives sont ainsi octroyées à des sociétés qui feront fortune sur notre dos. L’aéroport de Paris n’est que le dernier avatar de cette escroquerie maintes fois réitérée dans ce joli Royaume de la Finance. Le référendum suggéré est à ce titre une formidable farce puisque la barre a été imaginée si haute qu’elle restera à jamais impossible à obtenir. Et nos godillots de s’exclamer qu’ils défendent le peuple !

Alors à l’heure de la prise de conscience générale ou presque de l’urgence climatique, de la grande catastrophe qui se profile dans un avenir beaucoup plus proche qu’ils veulent bien l’avouer, le traité de libre-échange avec le Canada apparaît comme la trahison de trop, la goutte d’eau qui fait déborder la haine. À qui la faute ? Les députés en appellent à la légitimité de leur mandat, au respect du suffrage parlementaire tandis que les condamnés de ce choix s’indignent, s’insurgent et finissent par sortir du cadre.

Naturellement ce sont eux, les paysans qui vont mourir à cause de ce vote inique , qui sont les méchants, les fascistes de service, ceux qui crachent sur les principes sacro-saints de la République. On pourrait en rire quand on sait les privilèges éhontés de ces gens qui appliquent à la lettre des consignes, qui ne votent jamais en leur âme et conscience mais seulement dans le respect de la ligne gouvernementale, si le temps n’était pas à la grande prise de conscience que la Planète ne peut plus tolérer ce libéralisme défendu par toutes les crapules qui nous gouvernent.

Même dans les plus petits détails la Démocratie est bafouée. J’en veux pour preuve ce débat sur la vente ou non d’alcool dans les stades. On fait débat, on tient des positions de principe dans ce joli monde qui une fois la règle maintenue, se rendra dans les loges de ces mêmes stades pour y boire des coupes de Champagne. Et cette fois ils ne s’enrouent pas au nom de l’égalité qui n’est jamais respectée. Un détail certes mais symptomatique d’une société qui ne fonctionne plus du tout sur le respect de la devise républicaine.

Alors gentes dames et brillants messieurs, bienheureux Godillots de notre République si merveilleusement bananière, si vous n’avez pas encore compris la fièvre jaune qui ne s’est pas éteinte, il est urgent de repenser votre manière d’agir. Le ras le bol est général, le dégoût si profond que vous allez provoquer le pire. Je sais que vous instrumentalisez cette peur pour maintenir votre gouvernance au seul bénéfice des puissances de l’argent, mais gare à vous ! Vous jouez avec le feu tandis que notre Planète brûle.

Devisement leur.

JPEG


Moyenne des avis sur cet article :  4.45/5   (22 votes)




Réagissez à l'article

45 réactions à cet article    


  • samy Levrai samy Levrai 16 août 2019 10:50

    Bravo Nabum, c’est le premier article vraiment politique que je lis de toi et j’aime assez.


    • C'est Nabum C’est Nabum 17 août 2019 07:20

      @samy Levrai

      C’est très gentil même si ce n’est pas le premier en vérité


    • Étirév 16 août 2019 11:46

      Rappelons rapidement les principe de la démocratie pour comprendre pourquoi, sous ce régime, les masses et l’opinion sont plus facilement manipulables.
      La démocratie avilit en abaissant les bons, c’est une tyrannie qui s’exerce par un mouvement de traction morale, de bas en haut ; elle fait descendre, elle empêche les meilleurs de s’élever, elle abat les têtes qui dépassent le niveau des médiocres, empêchant ainsi l’éclosion des types supérieurs, elle supprime le respect et rend les petits insolents.
      À propos de la démocratie, René Guénon écrivait : « il nous faut encore insister sur une conséquence immédiate de l’idée « démocratique » qui est la négation de l’élite entendue dans sa seule acception légitime ; ce n’est pas pour rien que « démocratie » s’oppose à « aristocratie », ce dernier mot désignant précisément, du moins lorsqu’il est pris dans son sens étymologique, le pouvoir de l’élite. Celle-ci, par définition en quelque sorte, ne peut être que le petit nombre, et son pouvoir, son autorité plutôt, qui ne vient que de sa supériorité intellectuelle, n’a rien de commun avec la force numérique sur laquelle repose la « démocratie », dont le caractère essentiel est de sacrifier la minorité à la majorité, et aussi, par là même, la qualité à la quantité, donc l’élite à la masse. Ainsi, le rôle directeur d’une véritable élite et son existence même, car elle joue forcément ce rôle dès lors qu’elle existe, sont radicalement incompatibles avec la « démocratie », qui est intimement liée à la conception « égalitaire », c’est-à-dire à la négation de toute hiérarchie : le fond même de l’idée « démocratique » c’est qu’un individu quelconque en vaut un autre, parce qu’ils sont égaux numériquement, et bien qu’ils ne puissent jamais l’être que numériquement. Une élite véritable, nous l’avons déjà dit, ne peut être qu’intellectuelle ; c’est pourquoi la « démocratie » ne peut s’instaurer que là où la pure intellectualité n’existe plus, ce qui est effectivement le cas du monde moderne. Seulement, comme l’égalité est impossible en fait, et comme on ne peut supprimer pratiquement toute différence entre les hommes, en dépit de tous les efforts de nivellement, on en arrive, par un curieux illogisme, à inventer de fausses élites, d’ailleurs multiples, qui prétendent se substituer à la seule élite réelle ; et ces fausses élites sont basées sur la considération de supériorités quelconques, éminemment relatives et contingentes, et toujours d’ordre purement matériel. On peut s’en apercevoir aisément en remarquant que la distinction sociale qui compte le plus, dans le présent état de choses, est celle qui se fonde sur la fortune, c’est-à-dire sur une supériorité tout extérieure et d’ordre exclusivement quantitatif, la seule en somme qui soit conciliable avec la « démocratie », parce qu’elle procède du même point de vue. » (La crise du monde moderne).
      L’égalité c’est la fin d’une race, « tous dégénérés », « tous fous », tous égaux dans la bêtise ou dans la bassesse.
      Envisageons un instant l’histoire des Cathares dont on peut facilement faire un parallèle avec les Gilets Jaunes.
      Alors que la persécution, se déchaîna contre eux, certains furent arrêtés à Vézelay. Le représentant du ministère public, l’abbé Guillaume, se tournant vers le peuple, lui demanda ce qu’on devait faire d’eux : « Qu’on les brûle ! », répondit en chœur cette foule stupide. Après cela, qu’on nous parle de la « vox populi », à moins que ce ne soit du bien et du mal qu’il s’agisse !


      • Vaietsev 16 août 2019 18:49

        @Étirév
        Rappelons rapidement les principe de la démocratie pour comprendre pourquoi, sous ce régime, les masses et l’opinion sont plus facilement manipulables.
        La démocratie avilit en abaissant les bons, c’est une tyrannie qui s’exerce par un mouvement de traction morale, de bas en haut  ; elle fait descendre, elle empêche les meilleurs de s’élever, elle abat les têtes qui dépassent le niveau des médiocres, empêchant ainsi l’éclosion des types supérieurs, elle supprime le respect et rend les petits insolents.

        Tu vise juste sur ce point ( la suite de ton billet m’engage à méditer ), et c’est un plaisir de lire ces premières lignes ,je te remercie .
        Construire sa vie à devenir quelqu’un ou devenir pour se forger une opinion sans devenir quelqu’un , on repassera ,on nous fait comprendre que la participation à cet exercice d’une vie ,nous n’en sommes pas ,et de ce qui nous mine le morale assez souvent ,qu’ils soient exotiques ,du moyen -orient ,comme français,l’infection de ses gens ,la bêtise , ça me fait comprendre que c’est mieux de pas devenir quelqu’un.

        Vaietsev1


      • Un des P'tite Goutte un des p’tite goutte 16 août 2019 20:06

        @Étirév
        Peut-être qu’en plus de la montée en pissance lapsus, pardon de la bourgeoisie, le peuple a-t-il eu son mot à dire pendant la révolution, ou bien l’a-t-il encore car il possède, quand il n’est pas trop manipulé, ce que presque tous les autres ont perdu : le bon sens.
        Le pouvoir corrompt.
        J’entends une nouvelle expression : « être Hors-sol ».
        Le bon sens exclut embrouilles, n’a pas prétention à dominer, phagocyter ; 

        Il ne suffit pas. Toute propagande de qualité peut, en réveillant les bas instincts au passage, créer une atrocité de masse ; l’ignorance de masse de même.

        L’intelligence intellectuelle pour gouverner ! Quelle escroquerie ! Nombreux sont les terroristes, dictateurs, savants hitlériens et autres bourreaux issus des plus éminentes universités. Elle non plus ne suffit pas. Elle n’inclut pas nécessairement des éléments si nombreux qu’ils alourdiraient cette réponse déjà trop longue.
        J’en cite un : l’empathie.

        Comment avoir un pouvoir  positif et important sur autrui sans se laisser dénaturer par celui-ci ? En travaillant ardemment sur soi pour acquérir, renforcer qualités et bien sûr abandonner, diminuer défauts au maximum pour, une fois élu, être et surtout rester clean.


      • Pierrot 17 août 2019 03:48

        @Étirév

        La plupart de vos assertions sont fausses. En plus d’ignorer la définition des principes dont vous parlez et les évidences de l’Histoire, vous tendez à confondre les causes et les conséquences dans votre raisonnement.

        Tout d’abord, rappelons que les différentes formes de démocratie font majoritairement appel à des élites, et que le régime particulier qui exclut l’existence d’une hiérarchie est l’anarchie.

        La démocratie est une forme de gouvernement fondée sur la souveraineté du peuple, plutôt que sur celle d’une minorité identifiée. Elle n’impose pas l’égalité des individus en toutes choses comme vous semblez le suggérer, mais seulement l’égalité en termes de pouvoirs (« un homme, un voix »), de droits et de chances.

        En vertu de ce principe, chaque citoyen est censé être suffisamment instruit afin de pouvoir participer intelligemment aux décisions collectives, au contraire des régimes oligarchiques (et en particulier aristocratiques) où le peuple n’a pas à réfléchir car il n’a pas de pouvoir. De plus, par la valeur qu’il aura éventuellement acquis, n’importe qui peut rejoindre les élites afin de servir l’intérêt général, au contraire des systèmes inégalitaires où il est nécessaire d’être issu de la caste dominante pour pouvoir faire partie des élites... lesquelles ont alors une fâcheuse propension à ne servir que les intérêts de cette caste (notez que de ce fait, un régime globalement démocratique court le risque permanent de glisser vers une oligarchie — éventuellement une aristocratie — jusqu’à des formes extrêmes de totalitarisme).

        En conséquence, ce que vous décrivez ne sont pas les travers de la démocratie, mais les perversions oligarchiques, notamment aristocratiques, qui s’immiscent dans les régimes qui se voudraient démocratiques.

        Mieux : les régimes aristocraties tendent à avilir le peuple. Certes, à cause des principes qui les animent, les tenants du pouvoir doivent y être les meilleurs, mais seulement de façon relative et non pas absolue. Comme les aristocrates sont assez rarement des êtres exceptionnels, pour conserver leur position dominante ils doivent éliminer ou maîtriser toute concurrence potentielle. Ainsi, leur talent essentiel consiste à s’assurer que la populace reste plus stupide qu’eux, et que les plébéiens qui sortent du lot n’excellent que dans des domaines qui les servent, sans menacer leur pouvoir.

        En pratique, l’aristocratie consiste bien plus à maintenir le peuple au-dessous des élites qu’à élever des élites au-dessus du peuple, comme le préconisent les principes démocratiques.

        La crétinisation de la population actuellement constatée n’est donc pas due à un excès de démocratie, mais au contraire à son recul devant une forme d’oligarchie totalitaire d’inspiration aristocratique (du moins elle le prétend) qui reprend progressivement tous les pouvoirs.


      • C'est Nabum C’est Nabum 17 août 2019 07:21

        @Étirév

        Merci pour la leçon


      • chantecler chantecler 18 août 2019 09:18

        @un des p’tite goutte
        Aujourd’hui nous avons uniquement affaire à une basse bourgeoisie , celle qui rampe , qui suit et s’enrichit sans prendre de risque .
        Je n’y vois pas de gens qui ont le sens de l’intérêt général , qui pourraient prétendre avoir accès à une certaine élite (républicaine) .
        Pas de vrais politiques , non , que de sordides politiciens .


      • juluch juluch 16 août 2019 11:54

        La démocratie s’écrit avec 2 S.....

        c’est une illusion de croire qu’elle existe….se sont les puissants qui font le monde pas les petites gens.

        finalement ancien ou nouveau Régime...c’est kif-kif.


        • Pierrot 16 août 2019 14:44

          @juluch

          À ce compte-là, on pourrait dire la même chose de tous les systèmes politiques, puisqu’en toute rigueur aucun n’a vraiment existé sous la forme préconisée pas ses théoriciens...

          En fait, ici vous semblez faire une confusion entre les principes politiques et les régimes qui ont effectivement cours. D’un côté, ces principes déterminent qui doit détenir les pouvoirs et comment les exercer (ils définissent ce qui est légitime). De l’autre, les tenants d’un État prétendent obéir à tels ou tels principes politiques, sans toutefois forcément les respecter dans la réalité. D’ailleurs, il est fréquent que ceux qui se voient confier le pouvoir finissent par en abuser, et que ceux qui aspirent à l’obtenir ou à le garder se réclament de principes qu’ils ne comptent pas appliquer mais qui leur valent, au moins provisoirement, la sympathie des foules.

          Si les puissants ont bien le pouvoir (ce qui n’est en somme qu’une lapalissade), c’est le type de régime qui détermine qui ils sont. Il paraît évident que selon les lieux et les époques, ces gens n’étaient pas les mêmes et ne devaient pas leur situation aux mêmes causes. Ainsi Louis XIV a régné parce qu’il était le fils de Louis XIII, tandis que Joseph Staline n’était qu’un fils de cordonnier.

          Concernant la démocratie, si en toute rigueur elle n’a jamais existé de façon entière et totale, elle recouvre néanmoins un ensemble de principes que des régimes sont susceptibles de mettre en œuvre, à des degrés variables et sous différentes formes. Ce n’est pas parce que des régimes notablement dictatoriaux prétendent aujourd’hui être des démocraties que des régimes notablement démocratiques n’ont pas existé. Il paraît également difficile de conclure que tous les régimes se valent, notamment si l’on connaît notre Histoire ou si l’on garde encore quelques souvenirs du temps passé.

          Le discours consistant à nier l’existence des principes démocratiques nous est hautement préjudiciable, puisque certains s’en servent actuellement pour faire oublier et progressivement supprimer tous les bénéfices qu’ils nous ont apportés (j’en citais plus d’une vingtaine d’exemples dans un récent commentaire), ainsi que les dangers d’une dictature dont on cherche par ce biais à nous faire accepter l’instauration.


        • juluch juluch 17 août 2019 21:16

          @Pierrot

          principes politiques ou régimes qui les animes….franchement il y a pas vraiment de différence majeure.

          Il y a eu des bénéfices oui….mais les régimes ou les pouvoirs politiques en place sont allés dans le sens de l’Histoire vu qu’ils ne pouvaient faire autrement.

          ensuite les décennies qui ont passés, les hommes au pouvoir ont fait en sorte de les galvauder et de les adapter à leurs désirata.

          se qui a été acquis a été perdu ou transformé.


        • Pierrot 19 août 2019 13:34

          @juluch

          Pas de différence majeure ??? Bien au contraire.

          L’Histoire nous enseigne que les régimes ont souvent appliqué des principes à l’opposé de ceux desquels ils réclamaient officiellement. Comme vous le dites, ils ont été galvaudés !

          Or, vous dénigrez et niez la démocratie en vous référant à des régimes soi-disant démocratiques qui en réalité ne la pratiquent pas (plus), ou si peu. Cela n’a pas plus de sens que de critiquer, par exemple, le socialisme de Jaurès en se référant aux régimes d’Hitler (Parti National *Socialiste*) et de Staline (Républiques *Socialistes* Soviétiques).


        • juluch juluch 20 août 2019 17:49

          @Pierrot

          je dénigre rien ...je constate.

          je ne vais pas aussi loin, je le voit sur NOTRE démocratie actuelle.

          en vérité se sont les technocrates et les grandes entreprises qui gouvernent, la démocratie, le suffrage universel est là juste en couverture et fait office de décors.

          quel gouvernement actuel a affronté les grandes entreprises du cac40 ?

          Les états ont trop à perdre en emploies pour vraiment leur dire « basta ! ».

          alors sous couvert de démocratie ont élit un Président qui bien ou mal suivra la ligne général si il veut pas mettre le pays en faillite.

          Ses proches vont s’enrichir pendant leur mandat , quelques scandales par ci ou par là qui font les titres pendant quelques temps et ….on oublie.

          il sera réélut par nous.

          la démocratie actuelle n’est qu’illusion.


        • Pierrot 24 août 2019 16:57

          @juluch

          Non, ce que vous faites ici, c’est dénigrer la démocratie en partant du principe que ce que vous constatez du régime actuel serait représentatif de la démocratie, ce qui est fort contestable.

          Je rappelle que ce n’est absolument pas le vote qui détermine le caractère démocratique d’un régime, mais le fait que les décisions politiques sont effectivement conformes à la volonté de la population dans la plus large mesure possible. Or, on en est loin.

          Nous en sommes arrivés à un point où ce sont quelques technocrates et une minorité constituée des plus riches qui décident de tout, envers et contre tous. Ce régime est donc une oligarchie, et plus particulièrement une aristocratie technocratique.

          Ce que vous devriez objectivement en déduire, ce n’est pas que la démocratie serait une illusion, mais plutôt que le régime actuel est un illusion de démocratie. Cela fait une énorme différence.

          L’instillation de ce point de vue erroné est d’ailleurs pour une grande part dans la situation actuelle, la perte de mobilisation et de foi dans les principes démocratiques ayant largement incité nos concitoyens à s’abandonner au régime dictatorial.


        • Captain Marlo Fifi Brind_acier 16 août 2019 12:10

          L’auteur n’a pas fini de râler..., bien d’autres accords commerciaux entre l’ UE et des pays étrangers sont dans les tuyaux ! L’UE est actuellement engagée dans des négociations commerciales avec les pays tiers et entités suivants :

          • Japon - un accord de libre-échange (ALE) qui est entré en vigueur le 1er février 2019 ; des directives de négociation ont été adoptées en 2012 et l’accord a été ratifié à la fin de l’année 2018
          • Singapour - ALE séparé en attente d’adoption au sein du Conseil ; des directives de négociation ont été adoptées dans le cadre de l’ASEAN, l’Association des nations de l’Asie du Sud-Est, en 2007
          • Viêt Nam - ALE séparé en phase de pré-signature, l’entrée en vigueur étant prévue en 2019 ; des directives de négociation ont été adoptées dans le cadre de l’ASEAN en 2007
          • Mexique - le texte en vue de la modernisation de l’accord global entre l’UE et le Mexique doit être finalisé d’ici la fin de 2018 ; des directives de négociation ont été adoptées en 1999
          • MERCOSUR - des négociations sur un accord commercial sont en cours, dans le cadre de l’accord d’association, avec le bloc commercial sud-américain regroupant l’Argentine, le Brésil, le Paraguay et l’Uruguay ; des directives de négociation ont été adoptées en 1999
          • Chili - négociations en cours en vue de moderniser l’actuel ALE ; des directives de négociation ont été adoptées en 2017
          • Australie et Nouvelle-Zélande - les négociations d’un ALE sont en cours ; des directives de négociation ont été adoptées en 2018

          • C'est Nabum C’est Nabum 17 août 2019 07:22

            @Fifi Brind_acier

            Finalement tout va bien pour l’auteur


          • Le421 Le421 16 août 2019 19:53

            La démocratie ?

            C’est simple.

            Un ramassis de cons trouillards t’élisent, les autres s’en foutent.

            Le chef te dit quoi voter comme loi, tu votes ou t’es tricard. Les autres sont inactifs.

            Les autres se font baiser et gueulent. Toi, tu fais la bouche en cœur et tu dis c’est pas moi !!

            Curieuse façon de vivre...


            • C'est Nabum C’est Nabum 17 août 2019 07:22

              @Le421

              Triste réalité


            • Captain Marlo Fifi Brind_acier 17 août 2019 07:32

              @Le421
              Dans les pays « dits démocratiques », l’opinion publique se façonne à coups de propagandes soigneusement élaborées par « les relations publiques ».

              « PSYWAR La guerre psychologique » par Scott Noble


            • Le421 Le421 17 août 2019 08:49

              @Fifi Brind_acier
              Encore un point où je suis d’accord...
              Le formatage de l’opinion publique par les médias « aux ordres » n’est plus à démontrer.
              L’élection de Macron le lapin sorti du chapeau en a été la plus grande illustration.
              Si ces mêmes médias décident de mettre Cyril Hanouna Président, ben j’ai bien peur que ça arrive. Les esprits smartphonisés ne réfléchissent plus et n’échangent plus les idées...


            • Un des P'tite Goutte un des p’tite goutte 16 août 2019 21:22

              Députés LREM, puissants de ce gouvernement, vous créez des méfaits matériels. On nomme insuffisamment vos méfaits immatériels, je pense.

              La liste ne peut être exhaustive mais peut-être qu’en premier lieu, du point de vue numérique vient la haine. Vous vous croyez bien évidemment du bon côté mais, aveuglés, vous ignorez que vous gâtez, pourrissez, et pire, la mentalité globale du pays.

              Ils faut une sacré dose de self-control pour ne pas se laisser emporter dans le flot impétueux et nauséabond que vous répandez : 

              • Engraissement de l’ego, exemples continus nous submergeant via vos médias, vos actions, vos engagement, vos inactions ;
              • Haine, je l’ai déjà dit, prendre exemple sur vous conduit à tuer de suite quiconque est surpris en train de vous railler la bagnole ;
              • Souffrance, si forte qu’elle vous suit à l’intérieur jusqu’à la tombe : celle provenant du suicidé agriculteur (en 1er car CETA), policier, infirmier, pompier, et tant d’autres, je ne vais même pas en Afrique !, suicidé donc, qui est votre fils, fille, père, mère...

              Il est impossible que vos agissements soient complètement déresponsablisés par votre condition. Vous êtes sans vouloir (pouvoir ?) vous en rendre compte en plein syndrome « Marie-Antoinette » (qu’ils mangent de la brioche !). Ce sang, car il s’agit bien de sang même lorsqu’il est du domaine de l’âme ou de l’affect...

              Je suis certain que vous aurez à en rendre des comptes.


              • C'est Nabum C’est Nabum 20 août 2019 20:15

                @un des p’tite goutte

                Ce sont des méchants


              • Un des P'tite Goutte un des p’tite goutte 16 août 2019 21:27

                Oups ! Je voulais dire « rayer » votre bagnole, bien sûr.

                PS — Tiens, soudain je réalise : Castaner rime avec Nuremberg.

                Je ne traite pas notre ministre de Nazi, il ne l’est pas évidemment. mais le nom Nuremberg introduit la notion d’avoir à répondre de ses actes. Point barre.


                • C'est Nabum C’est Nabum 17 août 2019 07:23

                  @un des p’tite goutte

                  Pour moi c’est Carrier


                • Old Dan Old Dan 17 août 2019 03:29

                  La démocratie en 2019 ?

                  • Lobbies, « communication » et pot d’vins
                  • Manipulation & Cambridge analytica via le Net
                  • Corruption, copinage et népotisme discrets
                  • Mensonges, trous de mémoire post électoraux
                  • Financements occultes, « communication », pantoufl... etc.

                  Pourquoi faut-il voter, même à reculons, en se pinçant l’nez ?

                  Pass’que l’abstention permet de perpétuer ces arrangements...

                  .

                  [... sinon le système ne serait-il pas changé depuis longtemps ? (Coluche)]


                  • C'est Nabum C’est Nabum 17 août 2019 07:23

                    @Old Dan

                    Coluche a souvent eu raison


                  • jmdest62 jmdest62 17 août 2019 08:34

                    L’agriculteur mis en faillite qui s’est suicidé ou se suicidera  : c’est un meurtre perpétré par les députés LREM avec « les armes par destination » d’un nouveau type que sont les accords type CETA , MERCOSUR etc... .

                    De quel côté est la violence ?

                    @+


                    • Le421 Le421 17 août 2019 08:51

                      @jmdest62
                      Salut mon ami...
                      J’ai hélas toutes les peines du monde à plaindre certains agriculteurs.
                      Ceux qui ont voté LFI se comptent sur les doigts de la main.
                      Pourtant, LAEC est un puits d’idée pour une agriculture moderne adaptée...


                    • foufouille foufouille 17 août 2019 09:03

                      @Le421
                      c’est certain que la permaculture va rendre riche un culto ..


                    • jmdest62 jmdest62 17 août 2019 11:56

                      @Le421
                      Salut
                      « J’ai hélas toutes les peines du monde à plaindre certains agriculteurs »
                      je comprends et partage ton point de vue qui vise principalement les « gros » affiliés à la FNSEA , mais ..quand on aura plus d’agriculteurs ni d’éleveurs et qu’on importera toute notre bouffe ben ! on pourra plus rien faire pour améliorer quoique ce soit .
                      @+


                    • Un des P'tite Goutte un des p’tite goutte 17 août 2019 14:45

                      @jmdest62
                      Tout à fait d’accord. On insiste pas assez sur les meurtres par procuration dûs aux FREM, Castaner, Macron bien sûr, etc.
                      De même, dans le privé, un trader ou autre appuie sur Enter et quelques mois après une quinzaine de pères de famille agriculteurs se suicide sur telle période, dans telle région d’Inde.
                      Le crime est lointain, invisible aux inconscients volontaires.


                    • Un des P'tite Goutte un des p’tite goutte 17 août 2019 14:49

                      @un des p’tite goutte
                      aux LREM...


                    • chantecler chantecler 18 août 2019 10:22

                      @jmdest62
                      Il ne faut pas mettre tous les agriculteurs dans le même sac .
                      Entre les petits agriculteurs paysans , qui vivotent plus ou moins , se décarcassent et éventuellement fournissent certains petits marchés , certains clients, avec de la nourriture relativement saine et ces gros cons de la FNSEA qui nous imposent leur production industrielle et frelatée (pesticides) , qui jouent leurs récoltes en bourse , il y a de sacrées différences .
                      Et je crains que ce soit ceux qui appartiennent à la première catégorie qui se suicident par manque de moyens , de soutiens , de reconnaissance , de subventions .
                      Quant un été est vraiment pourri, cette année la sècheresse , ils cassent leurs réserves , leur tirelire , pour nourrir leur bêtes ou sauver leur production , qui meurt par manque d’eau .
                      ....
                      Tiens j’ai appris un truc extraordinaire lors d’un reportage à la TV , il y a quelques semaines .(il a du se faufiler) ... !
                      La carte hydrographique :
                      Il y a la carte IGN qui recense tous les points d’eau de notre pays y compris les petits ruisseaux ...
                      Très dense , très riche en ramifications..
                      Et il y a la carte officielle de l’hydrographie du ministère de l’environnement et de l’agriculture .
                      Là , 50 % de l’arborescence a disparu sur tous les petits affluents ...
                      ....
                      Explication : normalement les agriculteurs n’ont pas le droit d’épandre des produits phytosanitaires (pesticides) à moins d’une certaine distance (5 ou 10 m , je crois me souvenir) .
                      Grâce à cette carte tronquée , beaucoup de petits cours d’eau a officiellement disparu .
                      Les exploitations par contre se sont agrandies , pas magie .
                      (mon histoire ressemble aux statistiques du chômage : suffit de faire disparaître certaines catégories et le chômage s’améliore officiellement ).
                      Et donc il n’y a plus de protection concernant les épandages .
                      Les agriculteurs productivistes ont le droit d’arroser jusqu’aux berges de ces ruisseaux .
                      Et toute leur merde chimique arrive tout droit dans le système hydrologique qui contamine le reste : les cours d’eau et leur faune ,(merci pour les poissons ,les écrevisses , bonjour les algues) ...... et les nappes phréatiques qui alimentent notre eau potable , que l’on paie bien cher aux société privées .(Je vous la sors bonne !).
                      ...
                      Alors oui, l’eau du robinet ne contient plus en théorie de bactéries , de virus , car c’est traité , chloré .
                      Mais tous ces produits chimiques demeurent et nous les absorbons d’une manière ou d’une autre .


                    • C'est Nabum C’est Nabum 20 août 2019 20:14

                      @jmdest62

                      De tous les côtés hélas


                    • Montet Montet 17 août 2019 09:08

                      Nous sommes en Totale Démoncratie...


                      • Armand Griffard de la Sourdière Armand Griffard de la Sourdière 17 août 2019 15:35

                        @Montet ..... « démoncratie »
                         
                        Sans vouloir paraphraser la citation de Flaubert ,«  la déconnocratie » me semble également de rigueur smiley


                      • C'est Nabum C’est Nabum 20 août 2019 20:14

                        @Montet

                        Satan nous habite


                      • smilodon smilodon 18 août 2019 13:45

                        @ l’auteur : Pas compliqué la démocratie.... C’est comme « les autres ».... (Mots en « ...tie », ou en « Zi »)...Celui qui à « les sous », commande !.... Sauf qu’en « démocratie » celui qui a pas de sous à le droit de se plaindre !.... (Les « autres », non)..Mieux encore : tous les 5 ans, celui qui a pas de sous peut voter pour élire celui (de ceux) qui à le plus de sous, mais que lui (qui n’en a pas), préfère !..... Le « suffrage universel » ils ont appelé çà !... (Ceux qui ont récupéré les sous, après avoir coupé la tête à l’autre)....)... Et même moi, qui n’en ai pas (des sous), j’aime bien !!.... J’ai même un ptit papier (gratos), où dessus y’a marqué « CARTE D’ELECTEUR » !!... Pour vous dire !...... Ma voix compte !!...(Pour eux)... Ma « voie » (A moi), par contre, tout le monde s’en tape !!... Wouala !!... Elle est pas bien compliquée, ma définition de « DEMOCRATIE » ?? !!... Hein ??.... Mais ptète que je me trompe !!.....Allez savoir.........J’suis tellement con !!... Adishatz.


                        • C'est Nabum C’est Nabum 20 août 2019 20:13

                          @smilodon

                          N’oubliez pas que je ne suis qu’un âne


                        • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 18 août 2019 14:12

                          Etirev a à la fois tort et raison. La démocratie est encore le seul système qui permet « meilleurs » d’arriver au sommet (en dépit des origines sociales). Sauf que le tamis est encrassé et laisse passer les plus « pervers » (ces fous qui nous gouvernent,...). Pour avoir du pouvoir il est préférable de n’avoir aucune empathie (trop féminin,...) et une intelligence instrumentale et pragmatique. Alors, que faire ?,.. Créer sa propre démocratie et ne pas suivre le troupeau.


                          • C'est Nabum C’est Nabum 20 août 2019 20:13

                            @Mélusine ou la Robe de Saphir.

                            Je suis berger j’ai besoin du troupeau pour donner des coups de bâton


                          • pipiou 20 août 2019 18:47

                            Les dégradations et les menaces ne sont pas « acceptables » ... mais je fais tout un article pour les justifier !  smiley

                            Sacré vision de la démocratie qui s’exprime à coups de poings et d’insultes.

                            Et demain il nous fera un article pour nous dire que la violence c’est pas bien ou que le fascisme c’est pas bien.

                            Au final la dictature c’est quand même le système le plus simple : pas de mauvaise surprise, le tyran tient ses promesses , et les ronchons passent leur tour.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité