• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Citoyenneté > La « face cachée » des présidentiables : première wiki-enquête avec John (...)

La « face cachée » des présidentiables : première wiki-enquête avec John Paul Lepers

Début décembre 2006, nous avons initié les wiki-enquêtes dans le but de mener des enquêtes collectives en faisant collaborer plusieurs rédacteurs d’AgoraVox avec des journalistes d’investigation. Différentes  propositions d’enquête ont été soumises et la première avec laquelle nous allons démarrer est fortement liée à l’actualité... En effet, nous avons conclu un partenariat avec le célèbre journaliste John Paul Lepers pour que nous puissions, tous ensemble, creuser davantage la vie, les idées, et le programme des différents candidats à la présidentielle afin de mieux éclairer le vote des citoyens.

AgoraVox a eu l’opportunité d’être associé au premier Salon du livre d’investigation qui a eu lieu le 2 décembre à Paris. Pour moi, cet événement a été une opportunité incroyable pour rencontrer de grands journalistes d’investigation de France.

Encore plus inespéré, j’ai été invité à débattre dans le cadre d’une table ronde à laquelle participaient certains des journalistes d’investigation que j’admire le plus : Sophie Coignard du Point, Jean-François Julliard du Canard Enchaîné, Emilie Raffoul de Lundi investigation sur Canal +, John Paul LePers de

LaTeleLibre et Loick Berrou de TF1. Pour ceux qui sont intéressés par une synthèse de ce débat, des extraits sont disponibles dans la deuxième vidéo en fin d’article.

Mais c’est surtout avec John Paul Lepers que j’ai pu longuement discuter : j’ai découvert ainsi qu’il était enthousiaste à l’idée de lancer des wiki-enquêtes (cf. première vidéo en bas de page). Ainsi, en discutant avec le rédacteur en chef de LaTeleLibre Allan Rothschild, nous avons eu l’idée de faire collaborer les rédacteurs et les lecteurs d’AgoraVox aux portraits biographies des différents candidats à la présidentielle.


Premier salon du livre d’investigation

 


Moyenne des avis sur cet article :  4.2/5   (130 votes)




Réagissez à l'article

68 réactions à cet article    


  • Nicolas incognito (---.---.46.132) 25 janvier 2007 11:30

    Demian, « The medium is the message ». Vous avez réussi, vous êtes en première « ligne »... Et après ?

    Nicolas, enquiquinologue auto-proclamé


  • Nicolas incognito (---.---.46.132) 25 janvier 2007 11:47

    M. Revelli,

    Vous avez réussi à faire parler les inconnus, les sans grades, les passifs, et c’est une véritable révolution dans le monde de la communication à sens unique qui prévalait jusque-là. Le niveau des papiers et des commentaires d’Avox s’en ressent un peu.

    Le projet particulier, objet de votre article ici, qui part d’un bon naturel que je nommerais le sondage « des reins et des coeurs », va immanquablement attirer la curiosité. C’est bien.

    Un léger reproche cependant. Votre méthode et les thèmes chosis rappellent la très ancienne approche de ce qu’on appelait la critique littéraire du début du siècle dernier : « l’homme et l’oeuvre », et « le style, c’est l’homme ».

    J’espère me tromper.

    Soyez un peu plus moderne, Internet vous le permet. Allez voir du côté des pratiques, procédures, systèmes, déconstuisez les structures du pouvoir. Car ceux dont vous parlez ont, ou vont avoir, un pouvoir étendu (mais non illimité). Tâche difficile, je l’admets, mais ô combien plus enrichissante.

    Cordialement


  • cris (---.---.219.223) 25 janvier 2007 15:59

    @ demon west(rien de bien nouveau...), vous faire remarquer pour tout et n importe quoi , ne vous rend pas interessant , bien ou contraire... inscrivez vous a questions pour un champion ou autres emissions...vous prouverez votre genie a la terre entiere et peut etre meme au dela...Cris smiley


  • l'Omnivore Sobriquet l’Omnivore Sobriquet 25 janvier 2007 23:51

    Je viens de mettre un oui-constructif au premier commentaire (-51) mais... me suis-je dé-censuré alors ? de quoi ? Oui-construtiffer le Démian d’un clic sur l’Agorabox, haa, c’est, haa, mieux que mauve ! mieux que blanc ! se dé-censurer par la procédure chevelue et bleue, c’est... quasi catholique ça...


  • l'Omnivore Sobriquet l’Omnivore Sobriquet 26 janvier 2007 00:22

    Un vrai ’baptème républicain’ ? comme avec Chevènement en écharpe ? de vrai ?

    Et si j’amène une photo-couleurs de Marie-Georges Duclot-Thorez, ça fait quoi ?


  • Gwendal (---.---.73.200) 26 janvier 2007 12:35

    @incognito qui écrit : «  »Un léger reproche cependant. Votre méthode et les thèmes choisis rappellent la très ancienne approche de ce qu’on appelait la critique littéraire du début du siècle dernier : « l’homme et l’oeuvre », et « le style, c’est l’homme ».«  »

    J’aimerais rebondir sur cette citation.

    « Le style c’est l’homme … comprendre que le style c’est l’homme, c’est montrer que le style n’admet pas de contradiction intérieure. C’est bien cela, le fait de ne pas se contredire soi-même, qui permet de caractériser le génie, notamment par opposition au simple talent »" (Buffon & co)

    Celui qui, hier parlait de karcheriser les racailles, s’est fait doux comme un agneau, assure qu’il a changé et invoque avec des trémolos d’amour, Léon Blum, Jean Jaurès, Guy Moquet.

    De quelle façon a-t-il changé ? Pas en tant qu’individu qui se contredit lui-même - le changement auto-proclamé est seulement en cours. Le bon sens populaire dirait : parole d’ivrogne, j’ajouterais, de « reborn » (!).

    Il a voulu être ministre de l’intérieur « pour se prémunir contre les coups tordus », et déclare aujourd’hui que ceux qui l’accusent d’y faire des magouilles perdent leur sang froid, que ce sont eux les malintentionnés (cf. l’affaire de l’enquête des RG sur le greenpeaceman proche de SR).

    Ce monsieur nous aurait donné, en quittant le ministère de l’intérieur le gage de bonne fois qu’il fallait. En effet : On n’est pas crédible quand on soutien à la fois qu’on a changé et que l’on continue à abuser du petit jeu qui consiste à dire « c’est celui qui dit qui est », jeu de poker menteur par excellence.

    Ce jeu c’est la stratégie la plus performante parmi celles qui permettent de posséder une chose et son contraire. Une stratégie d’escroc intellectuel. Cqfd.


  • Gwendal (---.---.73.200) 26 janvier 2007 12:44

    @ Agoravox, question technique.

    La possibilité de faire des commentaires de commentaires est séduisante. Cependant, elle conduit à rendre difficile le suivi de la discussion en gommant la présentation chronologique. Ne pourrait-on pas choisir entre les deux présentations, par lien/clic ?

    Nb pour Nicolas incognito. j’ai mis à cette même heure un commentaire à votre (2è) intervention, la sérieuse, celle que j’approuve, pas celle qui a provoqué des commentaires pénibles (hélas) smiley


  • jak (---.---.68.137) 25 janvier 2007 11:52

    agoravox ou voix de la gauche plurielle, choisir de s’associer a John Paul Lepers est significatif concernant votre stratégie,la vox populi est multipliple, tel n’est pas votre choix. Agoravox devient vox laevus


    • Carlo Revelli Carlo Revelli 25 janvier 2007 11:59

      Cette wiki enquête est la première, j’espère, d’une longue série. On a aucun parti pris et on s’associera avec tout journaliste sérieux indépendamment de ses orientations.

      Pour vous donner un exemple, j’en ai parlé récemment à Alain Hertoghe que l’on ne devrait pas soupçonner de faire partie de la « gauche plurielle » comme vous dites...

      http://www.agoravox.fr/auteur.php3?id_auteur=3832


    • Senatus populusque (Courouve) Courouve 25 janvier 2007 20:24

      « On a aucun parti pris » En bon français, ce serait :

      « On n’a aucun parti pris »

      Le choix d’un tel sujet médiatique, à quelques semaines de l’élection, paraît bien suspect.

      Je ne pense pas qu’Internet doive adopter les thèmes et la superficialité des médias professionnels.

      Mais si le site Agora Vox veut se décrédibiliser, libre à lui.


    • Senatus populusque (Courouve) Courouve 25 janvier 2007 21:41

      Autre signe de dérive, la présence d’articles tels que :

      Feux sur l’enseignement du calcul

      pas signés, sans possibilité de réactions, et dont l’orientation très proche des syndicats enseignants les plus corporatistes est évidente.

      Un vrai souci de l’enseignement des maths, de l’enseignement en général, passerait par une oreille accordée aux associations professionnelles par disciplines, et non aux syndicats.


    • arthur (---.---.43.22) 25 janvier 2007 11:55

      A l’auteur de l’article :

      Louable initiative, hélas, quand on sait que Jacques Chirac a été élu président en trainant derrière lui plusieurs batteries de casseroles, on peut se demander si l’électeur lambda s’y intéresse (ou s’il se souvient, mais c’est un autre débat)

      A DW : Le concours « ma binette partout » continue, semble-t’il smiley


      • Senatus populusque (Courouve) Courouve 25 janvier 2007 12:00

        Contribution pour Ségolène Royal :

        Il y a quelques années, le Canard enchaîné racontait l’épisode suivant :

        Pour sa première campagne électorale, Ségo se rend en train dans les Deux-Sèvres. Un camarade du PS l’attend à la gare.

        Ségo monte dans la voiture, à l’arrière ...


        • forget ? (---.---.43.93) 25 janvier 2007 13:00

          Après la dissolution de 1997, Ségolène Royal a conservé trois collaboratrices lors des élections législatives. Suite à un litige sur les salaires, ces dernières saisissent le conseil de prudhommes de Niort et obtiennent en 1999 une condamnation de Ségolène Royal à un rappel de salaires de trois semaines (sur les trois mois demandés). En 2001, Ségolène Royal est déboutée de la plainte pour « diffamation » qu’elle avait déposée contre ses anciennes collaboratrices qui portent plainte au pénal pour « recours au travail clandestin », mais Ségolène Royal obtient un non-lieu en 2003[72].

          Le quotidien Sud Ouest en date du 7 novembre 2006 rapporte qu’une plainte pour harcèlement moral aurait été déposée contre Ségolène Royal par Olivier Chupin, directeur du Fonds régional d’art contemporain de Poitou-Charentes.[73]. La plainte, déposée six mois après les faits qui sont reprochés à Ségolène Royal (la délocalisation du Frac) et après que cette dernière a démissionné de la présidence du Frac, semble politiquement opportuniste à l’intéressée, qui commente : « C’est une plainte sans aucun fondement qui intervient dans un contexte politique qui n’est pas neutre. Elle ne débouchera sur rien[74]. »


          • fb 25 janvier 2007 13:35

            Quel est l’intérêt de faire ces biographies alors que celles-ci sont déjà présentes et étoffées sur Wikipédia ?


            • Carlo Revelli Carlo Revelli 25 janvier 2007 13:47

              C’est une bonne remarque. Les bio de la wikipédia sont très bien. D’ailleurs, elles font partie des sources utilisées pour constituer la base initiale qui est en ligne sur le wiki.

              Mais à différence de la wikipédia, le but est ici de faire remonter des faits inédits, oubliés ou cachés de la vie PUBLIQUE de nos candidats à la présidentielle. Bref, essayer d’aller un peu plus loin pour mieux cerner nos candidats en vue de l’élection.


            • erdal (---.---.242.88) 25 janvier 2007 14:13

              Bonjour Carlo et merci pour cette initiative. D’ailleurs, le fait de s’associer avec John paul est un bon signe (le seul vrai jounaliste ).

              Sinon, je suis sur la bio du Nabot et je ne susi pas d’accord sur ce passage.

              La crise des banlieues

              Son franc-parler qu’il joint à une politique active de renforcement de la présence policière a abouti à une tension grandissante avec les habitants des banlieues qui n’ont pas apprécié les termes de « karcher » et de « racaille », bien que ce dernier ait été repris des propos d’une habitante lui disant :« Débarrassez nous de cette racaille ». On peut lui reconnaître une gestion assez habile de la crise des banlieues après qu’en octobre 2005 deux jeunes sont décédés en allant se réfugier dans un transformateur électrique lors d’une poursuite avec la police : aucun débordement n’a eu lieu de la part des policiers alors que le pays était au bord de la crise de nerfs et que le chef de l’Etat avait décrété l’état d’urgence.

              D’abord, je dirais que la bonne gestion de la crise des banlieues s’est faite grâce à Chirac qui a eu la lucidité de laisser se consummer l’incendie. Je dirais qu’il (sarkosy) a créer une sorte de rapport de force avec le président Chirac pour lui démontrer qu’il était capable de tout. En tant que ministre de l’intérieur, il connait très bien la situation explosive des banlieues ’signalé par les RG) et dont il a manifestement utilisé comme élément de pression. Je dirais qu’il est le principale fautif, mais c’est pour mieux arriver à ses fins. En d’autre terme, il n’a pas le sens des valeurs et de respect tant que ses intérêts personnels ne sont pas assouvis.

              salutation

              erdal


              • Carlo Revelli Carlo Revelli 25 janvier 2007 15:44

                Merci pour votre contribution. Si vous avez des phrases précises à modifier de manière argumentée, vous pouvez le faire sur le wiki. Si vous avez des remarques ou des interrogations, le plus simple c’est sur le forum associé à Sarkozy


              • Carlo Revelli Carlo Revelli 25 janvier 2007 14:42

                Si le projet prend de l’essor, l’idée est en effet de l’élargir assez vite aux différents candidats qui ont les signatures.


              • esperantulo (---.---.235.39) 25 janvier 2007 14:49

                Bonjour, vous faites un topo des 4 principaux presidentiables et ensuite de parler des autres si ils ont leurs 500 signatures êut être, mais dans les 4 premiers je croyais au dernières nouvelles qu’il n’avait pas encore les 500 signatures

                cordialement


                • Carlo Revelli Carlo Revelli 25 janvier 2007 16:02

                  Les contributeurs d’AgoraVox ont le rôle central vu que sans contributeurs ces bio ne vont pas exister. Ce ne sont absolument pas des figurants !!

                  JPLP a resisté a assez de pression par le passé pour être digne de confiance. Vous avez suivi toute l’histoire de son dernier film censuré ? Allez voir sur son blog.

                  Vous m’avez fait rire avec Rome... smiley C’est ma ville natale et j’y reviens souvent. Non pour l’instant, je n’ai pas subi de ménaces assez sérieuses pour m’exiler là-bas.... smiley


                • José Bouquinhas (---.---.160.56) 25 janvier 2007 14:58

                  Moi, je veux dénoncer la censure au forum de l’Europe 1. J’ai démenti un auditeur qui disait que l’europe 1 roulait pour Sarkozy !

                  La preuve c’est que mes posts sont toujours retirés du forum ! Ou est’ce parce que j’ai demandé s’ils y avaient des noirs avec des postes de responsabilités ?

                  Ce que Sarko veut par tout en France !


                  • Reinette (---.---.149.145) 25 janvier 2007 15:29

                    Avec Médiaman comme frère siamois, Sarkocop fait son show.

                    Mais quand une journaliste de l’AFP décrit objectivement (ça existe) les cafouillages des sarko-boys lors de leur descente aux Mureaux, et que sa dépêche est reprise par nombre de journaux, elle est frappée d’ostracisme par les institutions du département des Yvelines. Le 27 octobre, les syndicats de journalistes déclaraient y voir la main du chef d’orchestre de la place Beauvau, qui n’apprécierait pas les dissonances.

                    À Clichy-sous-Bois, sans doute pour commémorer la mort de Bouna et Zyad, un gosse de 16 ans s’est mangé un flash-ball en pleine poire, à bout portant. Résultat : un oeil en moins et le nez fracassé. Procureur au tribunal de Bobigny, François Molins a déclaré qu’ « en l’état de la procédure, il n’y a pas de lien de causalité entre l’utilisation du flash-ball [par les policiers] et la blessure à l’oeil gauche » du jeune homme.

                    À Marseille, 2 flics des stups ont pris 3 ans de prison dont un ferme pour violences aggravées. Condamnation assortie d’une interdiction définitive d’exercer leur noble profession. Ils avaient passé à tabac un vendeur à la sauvette algérien, fourrant un flingue dans sa bouche et lui faisant porter un drapeau tricolore... Afin de garder un souvenir de cette folle soirée, les deux assermentés avaient pris des photos avé le portable. Syndrome d’Abu Grahib ?

                    On ne le répétera jamais assez, la France a peur. Et mai 2007, c’est tout de suite.


                    • Marianne Marianne 25 janvier 2007 15:36

                      Excellent Carlo !

                      J’avais justement entrepris cet exercice comparatif et t’ai envoyé par mail un tableau comparant les projets des 4 principaux candidats, par thème (j’ai même dinstingué ce que dit Ségolène et le projet PS car ce n’est pas toujours en phase...). L’as-tu reçu ? Je te proposais justement de le mettre sur un blog pour aider les internautes à comparer les programmes. Vous pouvez le réutiliser (en le synthétisant) et je peux vous aider à le mettre à jour au fil de l’eau. Je vais continuer à vous alimenter sur le sujet...

                      De plus, Sophie Coignard est une ancienne copine (nous avons fait l’ESSEC ensemble), j’aimerais bien en profiter pour la revoir !

                      Je suis aussi en train de lire le 5ème pouvoir (Thierry Crouzet) et je veux bien vous aider pour la manifestation prévue là-dessus, en l’occurence sur la comparaison des projets présidentiels sur internet.

                      Bise à toi, à Sophie, à John Paul, à Thierry...à bientôt !


                      • Carlo Revelli Carlo Revelli 25 janvier 2007 16:17

                        @ Marianne : oui j’ai bien reçu les articles mais j’avoue n’avoir pas eu trop le temps de m’en occuper. Le plus simple est de proposer des articles individuels quand c’est possible et d’aller enrichir la bio des candidats via le wiki si vous avez des éléments qui vont dans ce sens. Merci pour l’enthousiasme.

                        @ Shawford : je comprends pas de quoi tu parles. Je ne connais pas personnellement Marianne qui est rédactrice comme toi sur AgoraVox et qui comme toi m’a envoyé 2-3 mails avec des articles qu’elle souhaite publier. Où est le problème ?


                      • Nick (---.---.19.208) 25 janvier 2007 15:45

                        Pour la partie « réseaux d’influence » de la bio de Nicolas Sarkozy :

                        http://ddata.over-blog.com/xxxyyy/0/07/86/93/reseau-sarkozy.jpg


                        • Reinette (---.---.154.65) 25 janvier 2007 15:54

                          Ces biographies sont disponibles en ligne sur notre wiki collectif. Apparemment l’auteur (ou les auteurs) ont leur panoplie de cireurs de pompes.

                          ex : (à Sarkozy, on trouve :

                          La crise des banlieues

                          Son franc-parler qu’il joint à une politique active de renforcement de la présence policière a abouti à une tension grandissante avec les habitants des banlieues qui n’ont pas apprécié les termes de « karcher » et de « racaille », bien que ce dernier ait été repris des propos d’une habitante lui disant :« Débarrassez nous de cette racaille ». On peut lui reconnaître une gestion assez habile de la crise des banlieues après qu’en octobre 2005 deux jeunes sont décédés en allant se réfugier dans un transformateur électrique lors d’une poursuite avec la police : aucun débordement n’a eu lieu de la part des policiers alors que le pays était au bord de la crise de nerfs et que le chef de l’Etat avait décrété l’état d’urgence.) !!!

                          il n’y a pas qu’au JT que la police nous informe...


                          • (---.---.30.43) 25 janvier 2007 15:56

                            vous savez les jugements moraux sont ce qu’ils sont i.e. inutiles, il nous faut du factuel et uniquement du factuel.


                          • Reinette (---.---.154.65) 25 janvier 2007 15:57

                            BOUNA et ZYED :

                            deux gamins qui ont eu le tort de croiser le chemin de la police paniquent devant un contrôle au point de courir se cacher dans un transformateur EDF. Tout cela dit bien la confiance que la police inspire dans les quartiers :

                            1) Dans la foulée de leur électrocution, le Premier Sinistre Villepin, et son comparse le Sinistre de l’Intérieur Sarkozy ont aussitôt chargé les deux mômes en les présentant comme les auteurs présumés d’un « cambriolage ».

                            2) Puis, apprenant que les deux mômes revenaient d’un match de foot au moment de tomber sur la patrouille, les 2 sinistres Villepin et Sarkozy ont assuré sans rire que la police n’y était pour rien, forcément, puisqu’elle n’avait aucun reproche à faire à ces enfants !

                            Cette pantalonnade a soulevé des tonnes de glose, assortie de controverses théologiques sur la rivalité entre les deux sinistres coqs de l’UMP.


                          • (---.---.30.43) 25 janvier 2007 17:25

                            vous savez ailleurs dans quasiment tous les pays le fait de fuire devant les forces de l’ordre équivaut à se faire tirer dessus pas ici (heureusement ) donc regardez un peu ailleurs vous verrez si notre police est si terrible...


                          • (---.---.30.43) 25 janvier 2007 15:55

                            bonjour, je voudrais pas faire d’antiparisianisme primaire : regardez un peu la france en dehors du périph. !Dans la bio de Marie-Ségolène il y a un grossière erreur : les deux sèvres et la charente maritime sont deux départements différents, il n’y a donc pas eu d’implantation réusssie en Charente maritime comme l’indique un titre de paragraphe mais dans les deux-sévres (Melle) franchement avec des erreurs si flagrantes, je ne vois pas ce que vous pouvez apporter à la connaissance de leur bio ....


                            • André Fasbendair André Fasbendair 25 janvier 2007 16:10

                              et bien ... participe alors !!!!

                              apparemment tu pourras améliorer le contenu, c’est ce que Carlo REveli propose ? non ?

                              AF


                            • (---.---.30.43) 25 janvier 2007 17:56

                              mais je ne suis pas journaliste, moi, je ne suis pas payé pour faire leur boulot !!! qui fera le mien ?


                            • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 25 janvier 2007 17:55

                              Sur l’idée en général, je suis assez dubitatif, car à mon avis, je pense que l’on connaît pas mal de choses sur les divers candidats !

                              Donc je m’interroge de savoir quelle portée aura ce wiki sur les élections, perso je pense nulle, mais je peux me tromper, car à mon avis à part des infos dignes des tabloïds tout à déjà été dis sur eux !

                              Ce qui m’intéresse, ce n’est pas les dernières coucheries de Pierre ou de Paule, mais leurs programmes sur l’avenir de notre pays : ( dette, éducation , sécurité, emplois et délocalisations,santé etc ) .

                              Ca c’est important, le reste c’est de la roupie de sansonnet !

                              A suivre comme dit l’autre !

                              @+ P@py


                              • (---.---.21.162) 29 janvier 2007 07:55

                                Assez d’accord avec P@py. la vue, sur cet article, des 4 présidentiiables me donnent la nausée. Des wiki sur les représentants de notre pseudo démocratie représentative virent encore plus au culte de la personnalité. Ce ne sont pas les carriéristes qui m’intéresse mais des wiki, éventuellement, sur des sujets de société fondamentaux. Le premier étant l’Energie.

                                Des wiki sur le solaire, l’éolien (en petites unités) et les autres sources d’énergie non polluante en CO2 et déchets radiocatifs de manière à lutter contre les lobbies à l’origine de toutes les « tensions internationales », pourquoi pas. Et encore Wikipédia s’en occupe même si le sujet n’est pas bien nourri.

                                Les imbrications et implications des personnalités connues mais moins connues au sein des conseils d’administration des grands goupes, style le site de Forest Ent voilà, à mes yeux, qui est réellement intéressant et ne fait jamais l’objet de questionnements dans les medias « classiques » .... Aller voir derrière le décor imposé par les medias. Des wikis sur les x signaturés 500 renvoient au décor. Marre des mêmes façades trompeuses qui cloisonnent l’esprit et tutélisent le citoyen. Beurk.

                                TB


                              • Le sudiste (---.---.58.136) 25 janvier 2007 18:30

                                Bonjour Carlo,

                                Cette initiative présentée il y a quelques temps intéressera sans nul doute les lecteurs que nous sommes notamment en ayant choisi comme premier projet une petite introspection auprès des candidats au présidentielles. J’ai pu voir au dessus quelques observations sur le « choix » de John Paul Lepers puisque s’il est connu par nombre d’entre nous ses « préférences » idéologiques si tant est qu’elles puissent se schématiser par une simple direction ne me paraissent pas dommageable loin de là. Quel personnage bizarrement constitué serait journaliste politique sans avoir lui-même des idées plutôt « orientées » politiquement ? D’autant que cette forme de collaboration entre plusieurs rédacteurs permettra sans doute à ceux qui trouveront que la présentation est « trop » orienté de rédiger un contre poids qui permettra l’équilibre. Donc il me semble que « l’orientation » du ou des journalistes principaux importe peu finalement.

                                En revanche l’ami John Paul est plutôt du genre méticuleux, précis et déterminé (autrement dit plutôt « chiant » pour celui qui souhaiterait éviter certains sujets qui lui sont soumis) il me semble que cela devrait nous garantir au moins quelques études en profondeur qui donneront et le sens et l’intérêt à cette démarche dans son ensemble. D’autant qu’avec l’audience d’Agoravox, la notoriété de John Paul Lerpers et l’intérêt qui ira croissant dans ce que vont nous proposer tout ces candidats, bien mené cela devrait même pouvoir donner l’opportunité de nous proposer quelque chose de fort intéressant. Accessoirement cela pourrait être un « bon coup » pour Agoravox, pour l’ami John Paul et cela nous amènera à nous de la matière pour réfléchir, choisir puis décider. C’est gagnant gagnant donc tout va bien.

                                Dans cette idée, quelques suggestions qui je l’espère auront déjà été envisagées par vos équipes pour peut-être « faciliter » notre compréhension sur certains points qui sont prévus d’être développés dans ces portraits et plus précisément en ce qui concerne les projets des différents candidats. Si effectivement la vie d’un homme, son parcours, son éducation, sa jeunesse, ses bonheurs et ses malheurs « font » ce qu’est cet homme et peuvent permettre de mieux le cerner et le comprendre, je pense que l’action politique qu’il aura à mener demain a plus à voir avec des problèmes « technique » très concrets qu’une sorte de philosophie de la vie qu’il me semble difficile à imposer quand bien même elle serait sympathique lorsqu’il est question de la gestion d’un pays qui représente un peu moins de 1% de la population mondiale. Il y a des contraintes qui sont imposées par le monde d’aujourd’hui, que l’on souhaite changer le monde est une grande idée mais je pense qu’il nous faudrait d’abord des réponses à des questions pratiques et très concrètes pour notre vie à nous et plus généralement aussi pour le monde qui nous entoure et pour cette planète que nous partageons.

                                Aussi, dans ce projet confié à John Paul Lepers de présenter les programmes des différents candidats pourquoi ne pas adopter la démarche suivante : Etablir nous-même une liste de questions plus ou moins précises et demander aux candidats eux-mêmes de s’y soumettre. L’intérêt est d’avoir sur par exemple 50 problématiques différentes des réponses, si ce n’est simples mais au moins claires, des différents candidats. Cela nous permettrait d’une part d’avoir des points de comparaisons plus concrets entre les différents projets et d’autre part l’idée serait de leur demander une sorte de synthèse basée sur nos questions précises qui seront le reflet de nos préoccupations « principales ». Effectuer cette démarche me parait simplifier beaucoup de choses dans la collecte de l’information sur leur programme puisqu’elle proviendra des candidats eux-mêmes donc vu que le temps est compté ce peut être une bonne chose. John Paul Lepers parle dans l’entretien de 40 candidats, m’intéressant un petit peu à ce qui m’entoure, je ne pensais même pas qu’il y en avait autant, je ne les connais donc pas tous, il y a peu de chance pour qu’ils aient 500 signatures et il y a donc fort peu de chance pour que l’on puisse simplement les entendre. Néanmoins, pourquoi un de ces candidats « inconnus » de la majeure partie d’entre nous, pourquoi n’aurait-il pas ne serait-ce que sur un seul sujet qui pourrait concerner notre avenir commun une idée, une façon d’aborder un problème à laquelle nous pourrions adhérer ? Pourquoi si demain nous connaîtrions une telle position pouvant nous paraître satisfaisante et réalisable même avec un autre candidat, pourquoi ne pas profiter de cela pour amener cette approche différente à un problème voire la soumettre aux quelques uns qui ont de réelles chances de l’emporter ? Cela amènerait des idées peut-être intéressantes et il me semble que l’essentiel est bien là.

                                Concernant cette idée d’aller demander des réponses sur des thèmes précis, il me semble que pour « l’élaboration » d’un tel questionnaire, la fréquentation du site d’Agoravox est largement suffisante pour faire émerger rapidement les quelques dizaines de thèmes qui pourrait servir à ce questionnaire. Concernant les réponses, je suis certains que l’ensemble des « petits » candidats se feront un plaisir de répondre vu le peu d’intérêt que leur porte les médias, quant aux « grosses » équipes je ne vois pas comment ils n’y répondraient pas... De plus l’idée de leur demander par écrit des réponses à des questions précises nous évitera la traditionnelle interview télé où, sur le problème des retraites, la réponse se termine par le manque de formation des policiers dans les banlieues... Alors que la question peut être très simple : Trouvez-vous acceptable qu’aujourd’hui un couple de retraité survive avec 700 euros par mois ? Que proposez-vous si vous souhaitez que cela évolue et comment ? Questions qui seraient suivi un peu plus loin de : Que pensez-vous du montant des charges liées à l’embauche d’un salarié dans une toute petite entreprise, chez un artisan par exemple, et qui peut paradoxalement alors que l’artisan pensait augmenter son activité aboutir à sa perte ? En somme une série de questions sur des problèmes tous reliés entre eux mais questions qui pourrais, dans leur globalité, nous permettre de voir s’il y a au moins pour les quelques promus potentiels un projet « global » et cohérent pour éviter que nous allions de plus en plus vite dans le mur.

                                Je n’ai pas la science infuse, je n’ai aucun talent journalistique pour élaborer ce genre de questionnaire mais vous conviendrez que l’ensemble de vos rédacteurs et l’ensemble de vos lecteurs pourraient tomber d’accord sur un nombre défini de questions qu’ils souhaiteraient vois poser à ces futurs candidats. Personnellement je serais assez tenté de leur poser une question très simple : avez-vous les couilles de dire aujourd’hui que si vous êtes élu que vous allez interdire la vente de véhicule pouvant rouler à plus de 130 cm/h ? Donc, vous l’aurez compris la forme ne conviendra pas... Mais la question mérite le débat. Et puis le texte était long, détendons-nous !

                                Pour terminer sur cette idée, il pourrait être assez judicieux d’ajouter une question « subsidiaire » du genre : Citez-nous 1 ou 2 propositions chez 5 candidats différents et dites-nous pourquoi elles vous paraissent être de mauvaises solutions, un miroir aux alouettes voire une tentative de ce candidat d’escroquer ou de trahir par ce mensonge son propre peuple. Evidemment, là aussi il faudra retravailler la forme de cette question subsidiaire mais dans le pire des cas elle sera le moteur le plus puissant pour obtenir des réponses aux questions précédentes...

                                Voilà, c’est fini. Ouf. Merci Carlo d’avoir lu jusqu’au bout. Cela pourra peut-être suggérer quelques pistes inexplorées mais j’en doute donc tout au moins donner une voix de plus sur cette approche de l’expérience.


                                • Le sudiste (---.---.58.136) 25 janvier 2007 18:45

                                  Et au passage, quelqu’un pourrait-il m’expliquer pourquoi après une vérification orthographique par Word et pourquoi après avoir lu et relu mon texte avant de le poster, pourquoi je vois autant de fautes d’orthographe en le lisant une fois posté ? La plus drôle étant d’ailleurs d’interdire les voitures roulant à plus de 130 cm/h... Parce que là vous n’êtes pas monté dans une voiture mais sur le dos d’un escargot...


                                • (---.---.28.91) 25 janvier 2007 19:30

                                  Mauvais copié-collé, ça arrive.


                                • Julot (---.---.208.241) 31 janvier 2007 10:59

                                  Curieusement, j’ai moi aussi constaté cela. Des fautes que je ne commet jamais.

                                  Je me trompte sur les accords, mais je n’écris pas « vant » au lieu de « vent ».

                                  Egalement constaté, des suats de lignes qui se barrent, pour à l’arriver produire un gros paté de texte.

                                  Ca sent le reformatage.

                                  Bizarre.


                                • (---.---.159.167) 25 janvier 2007 21:14

                                  Les programmes pas les bio


                                  • (---.---.147.127) 25 janvier 2007 22:48

                                    Lequel de ces quatre fachos auront-nous à choisir ?

                                    Quelle blague ces présidentielles... !


                                    • Moumoune (---.---.180.59) 25 janvier 2007 22:52

                                      Encore une fausse bonne idée.

                                      Plus je lis Agoravox (façon de parler), et plus je me dis que la majorité des « journalistes-citoyens » de ce site pourraient être journalistes à TF1 ou réciproquement.

                                      On lit sur agoravox, ce qu’on voit à la télévision, ce qu’on entend à la radio. Personnellement je me cache beaucoup les yeux et je me bouche beaucoup les oreilles en ce moment.

                                      La semaine dernière j’ai appris que Le Pen a pratiqué la torture en Algérie. Ainsi j’ai décidé de ne pas voter pour lui parce que l’an dernier je suis allée en Algérie et je trouve que les algériens sont des gens très sympathiques. Ils ne méritent pas d’avoir été torturés.

                                      Il y a 3 jours j’ai appris que Sarkozy n’a jamais brillé dans les études et a raté son concours d’entrée à Sciences Po, notamment à cause de son exécrable niveau d’anglais. Du coup, je ne voterai pas non plus pour Sarkozy parce qu’un président avec un QI d’huître, ça vous la fiche mal à l’international (mince, va-t-il falloir que je me rabatte sur Bayrou voire Royal !?).

                                      Tant qu’à faire, la vie privée serait autrement plus instructive. Mais TF1 ne le fait pas (ou avec les lèvres pincées), alors Agoravox ne s’abaisse pas à ça non plus.

                                      Vous voulez des arguments objectifs pour savoir pour qui voter, au cas où vous en seriez encore à hésiter pour choisir votre baril de lessive ?

                                      Et bien, un truc tout simple et formidable, aurait été de lister les actions ou projet d’action de chacun. Parce qu’effectivement, la mémoire fait parfois défaut.

                                      Connaissez-vous ou vous souvenez-vous des lois votées par l’UMP depuis l’election de Chirac ? Ca ça aurait été d’utilité publique.

                                      Souvenez vous que les premières lois de l’UMP ont été contre les prostituées et le « racollage passif », contre les pauves et la « mendicité agressive », contre les jeunes et le fait de se réunir à plus de trois dans les halls d’immeubles, contre les immigrés avec la carte de séjour à 3 ans au lieu de 5 ans etc... Ont suivi les lois ou mesures contre les salariés (le CNE), contre les chômeurs (entretiens mensuels), contre les sans-papiers (rafles d’enfants dans les écoles), contre les assurés sociaux (« déremboursement » de médicaments en pagaille). Je continue sur les mesures en faveur des grosses entreprises (exonération de charges sociales) ou des plus riches (droits de succession) ?

                                      Parce que si je ne vote pas pour Sarkozy, ce ne sera pas parce qu’il mesure 1m65 ou parce qu’il est issu de la noblesse hongroise.

                                      Pour Ségolène Royal, voyez les mesures qu’elle a prises en région. Parmi ses mesures phares : le permis offert aux jeunes (bingo si t’es d’jeune camarade ! T’es au chomdu, mais au moins tu peux frimer le samedi soir avec ta tuture). Pour les autres, voyez leur programme : qui propose d’augmenter le SMIC, qui propose de supprimer l’ISF, qui propose d’offrir une mobylette aux d’jeunes et qui propose de la leur confisquer s’ils ne travaillent pas à l’école.

                                      Etc etc... Mais, ça TF1 ils font pas les tests comparatifs à l’aveugle.


                                      • Le sudiste (---.---.190.69) 26 janvier 2007 00:26

                                        Que dire. Et finalement pourquoi faire encore (?) l’effort de dire ?

                                        Allez. Parce que contrairement à la comparaison que tu peux faire entre Agoravos et TF1, ici, certains aiment, apprécient et pratiquent l’effort, d’autant que parfois ça fait plaisir, tu verras...

                                        Donc ton propos. Si on y regarde bien « Moumoune », qu’amène-t-il ? Fais l’effort. Fais comme ceux qui t’ont lu. Lis ce que tu a écrit et en lisant demande toi ce que l’on y apprend. Ca y est ? Tu as relu ? Bon. Tu comprendras qu’il est difficile de dire quoi que ce soit. Toi-même en une vingtaine de lignes que dis-tu ? Rien, on est d’accord non ? Donc, voilà. J’aime l’effort, j’aime la tchatche mais face à un bulot. Rien. Voilà. C’est tout. C’est court. Mais ça m’a fait plaisir de te le dire.


                                      • l'Omnivore Sobriquet l’Omnivore Sobriquet 26 janvier 2007 00:13

                                        Pourquoi faire tant de cas de ces « fameuses 500 signatures » ??

                                        Qu’est-ce qu’on en a à faire ??

                                        Doit-on intêgrer une arnaque, avant de faire un article ??

                                        Voyons... s’il fallait coller à cette ’législation’, hm, c’est comme les crédits à la banque... RIEN avant le feu vert ! Nada ! Rien avant la remise des signatures ! Pas un sous d’avancé pour votre campagne si on est pas sûr que vous pourrez vous présenter, et donc rembourser... rien avant que vous nous montrez les 500 signatures dûment paraphées par les zotorités... Ici même chose : pas UNE LIGNE d’article tant que les candidats sont VALIDÉS par la mafia et ses 500 parainages ! Voilà ce que c’est que de se vautrer devant un système inique... RIEN avant mi-mars, sinon ce serait ’irrationel’, ’spéculatif’ !!

                                        Simple remarque...

                                        et Vive la République, la vraie !

                                        Nationale ! responsable...

                                        (au fait, aujourd’hui les gangsters ont débarqués en ville et se sont mis à tirer partout à l’aveuglette, « comme une envie de pisser » : lisez le court résumé de ce jour qu’en a fait Yves Daoudal là : http://yvesdaoudal.hautetfort.com/archive/2007/01/25/materiel-electoral-ecologique-obligatoire....html )


                                        • José Bouquinhas (---.---.160.56) 26 janvier 2007 00:46

                                          Puisque nous sommes dejà en campagne, une petite question : Comment est’ce possible que en France il y ait tant de chomeurs, quand on sait que Chirac vient de réaliser une conférence internationale pour soutenir le Liban qui va avoir 7 milliards de euros ?

                                          Comment est’ce possible que le Liban obtienne 7 MILLIARDS de EUROS à Paris, quand nos jeunes surtout les noirs et arabes sont au chomage ?!

                                          Ca veut dire qu’il y a de l’argent dans ce pays !

                                          Avec Sarko tout peut changer : d’abord nos jeunes et après les pays étrangers !


                                          • yoda (---.---.63.52) 26 janvier 2007 01:57

                                            Je ne vois pas trop ce que les wiki-enqueteurs pourront bien apporter de nouveau ou de lucide sur les candidats (cf le passage comique de Sarko -le franc parleur- (ou cynique manipulateur ?) sur la crise des banlieues).

                                            Des wiki-enquetes autrement plus intéressantes porteraient sur l’opacité, les réseaux, les connivences, les je-te-tiens-par-la-barbichette, des différentes spheres du pouvoir au travers de clubs, de sectes, de groupes d’influence, de pressions qui s’exercent, etc... (siecle, trilaterale, Crif, Franc-maconnerie etc....).

                                            Que l’on puisse situer la réalité du pouvoir entre Alice-au-pays-des-merveilles et les théories du complot. Que l’on puisse mesurer tout ce qui echappe des mains du citoyen ordinaire mais qui pese tres lourdement sur son destin. Bref que l’on puisse comprendre en quoi ce que l’on appelle la démocratie n’en est pas tout-a-fait une.

                                            Cordialement, smiley


                                            • (---.---.147.127) 26 janvier 2007 05:06

                                              Je peux te promettre que ni Bayrou, ni Royal, ni Sarkozy ne sont supportés par une quelquonque organisation...Ils sont trop débiles et franchouillards pour l’être, sans parler de Le Pen...

                                              Leurs discours respectifs sont trop nationalistes (voire raciste par moment)et contiennent trop de relents gaullistes pour être en accord avec les idées de la Trilatérale ou de toute autre organisation influente.

                                              Par contre Raymond Barre a été le seul candidat à une élection presidentielle à avoir été supporté par une organisation comme les Bilderbergs ou Trilatérale etc...


                                            • Guilhem (---.---.91.97) 26 janvier 2007 08:24

                                              Une remarque et une question.

                                              ‘avec John Paul Lepers’ ça fait un peu l’effet du logo ‘Vu à la télé’ mais bon il faut bien faire du marketing.

                                              Concernant le rédacteur en chef de LaTeleLibre ‘Allan Rothschild’ c’est qq1 de la famille Rothschild ou un homonyme ?

                                              Si c’est bien un Rothschild pour l’indépendance vous repasserez.

                                               smiley


                                              • Gwendal nouvel essai (---.---.73.200) 26 janvier 2007 12:48

                                                @ Agoravox, questions techniques. La possibilité de faire des commentaires de commentaires est séduisante. Cependant, elle conduit à rendre difficile le suivi de la discussion en gommant la présentation chronologique. Ne pourrait-on pas choisir entre les deux présentations, par lien/clic ?

                                                D’autre part, qd j’ai fait un com. de com. j’arrive pas à faire un commentaire au texte initial.

                                                Nb. pour Nicolas incognito. j’ai mis à cette même heure un commentaire à votre (2è) intervention, la sérieuse, celle que j’approuve, pas celle qui a provoqué des commentaires pénibles (hélas)


                                                • José Bouquinhas (---.---.97.152) 26 janvier 2007 13:42

                                                  J’ai toujours dit que Sarko aurait dû quitter son poste de Ministre depuis longtemps, pour commencer à attaquer la politique de Chirac et Villepin et présenter sa candidature aux élections présidentielles, dans la mesure que tout le monde informé savait que c’était ça qu’il aller faire.

                                                  Bon entretemps Sarko a dit qu’il est candidat, tard dans mon point de vue, mais il l’a fait ! Par contre il continue toujours Ministre de l’intérieur, ça veut dire de la Police secrète. Ce n’est pas bon pour lui, et la dernière rigolade à propos d’une petite enquête des RG sur quelqu’un de l’équipe de cammpagne de Ségo, vient me donner raison !

                                                  Alors, M.Sarko, si vous voulez vraiment gagner les élections, et ne pas laisser qu’une gaffeuse comme Ségo, qui se laisse piéger par un humoriste à propos de Quebec, quittez tout de suite votre poste de Ministre.

                                                  Comme ça on aurait un Président compétent et une France multiraciale, avec blancs, noirs et arabes.....


                                                  • Jacques Adam (---.---.17.242) 26 janvier 2007 16:26

                                                    Plutôt « attristé » après la lecture de la bio de Royal... Traval très mal ficelé... J’ai fait mes commentaires dans le forum sur le topic Biographie du sujet Royal

                                                    J’ai jeté un coup d’oeil à la bio de sarkozy... et j’y ai vu des choses d’une complaisance envers sarkozy qui m’ont fait bondir... mais bon j’ai pas que cela à faire, je ne posterai donc pas sur sarkozy mais cette bio aussi m’a l’air nulle..


                                                    • L'enfoiré L’enfoiré 26 janvier 2007 17:11

                                                      @Carlo,

                                                      Pour faire ce genre d’article, il y aura toujours un dilemme : « être dedans, car votant, et de ce fait partisan » ou « être dehors et ne pas en savoir assez ». Tout article qui tourne autour de la politique en se voulant impartial m’inquiète. C’est impossible pratiquement. Belge, je ne veux pas mettre le moindre point positif ou négatif lors de ma modération d’un article dans lequel apparait un des noms trop connus bleu-blanc-rouge. Ils passent sur la bosse de mon ignorance et je ne m’en plains pas. C’est une question d’éthique. Maintenant, encore une fois, je dis et je le ré pépète : j’aimerais voir ce genre de wiki paraître sur un sujet plus général. Dans le forum AV, un français en a fait la remarque. Agoravox est lu à travers le monde et écrit par des rédacteurs de tous les horizons... même linguistiques. (J’ai vu de l’espagnol glissé sur l’antenne). SVP, tournez un peu la plaque.... Merci. A+ smiley


                                                      • L'enfoiré L’enfoiré 26 janvier 2007 20:39

                                                        Merci Talleyrand,

                                                        Aujourd’hui, 26 janvier, à la une, 9 articles sur 29 sont relatives aux élections, soit 31%. Je ferai des statistiques, dès demain. L’indigestion n’est pas loin. Vite un Alka Selzer. J’espère que je tiendrai jusqu’aux élections.


                                                      • dfitz (---.---.186.65) 26 janvier 2007 18:10

                                                        J’ai parcouru les bios, les ai trouvées assez inconsitantes dans l’ensemble.

                                                        Cela m’inspire une réflexion sur la dimension pardoxale du concept de wikienquête. Les bios des 4 candidats présentées ici relèvent davantage du portrait que de la bio pure. Et cela pose un problème sur l’intention du projet proposé.

                                                        Ces bios ne se contentent pas d’être factuelles, elles font également place à du commentaire.

                                                        Si nous faisions des portraits au sens journalistique (tel qu’un portrait du Monde ou de Libé), il faudrait nécessairement « angler » le portrait pour qu’il soit consistant. Pourquoi ? Car les faits bruts n’ont pas de sens en eux-mêmes. On peut leur faire dire tout et son contraire.

                                                        Si nous faisions des biographies à caractère encyclopédique, notre premier travail serait d’établir une chronologie très détaillées. Une bio solide tient d’abord par la chronologie. La moindre imprécision est source de confusions.

                                                        A mon sens, il faut donc faire la part du « documentaire » et de « l’enquête ». Le purement documentaire, c’est établir la chronologie précise. A partir de là, on peut commencer à enquêter sur les blancs et sur les événements.

                                                        Par exemple, on sait que Sarkozy a été élu député pour la première fois à 34 ans, soit, mais à quelle date ? sous quelle majorité ? Qui fut son prédecesseur ? Combien a-t-il eu de voix ? Combien à son adversaire ? A-t-il fait alliance ? Qu’a-t-il fait, voté durant cette législature ? etc. Une fois que ces faits ont été établis, on peut travailler sur l’enquête et essayer de répondre à des questions pour lesquelles les faits ne sont pas toujours publics : qui fut son parrain pour cette élection ? Si alliance, il y a eu, quelle fut la contrepartie ?

                                                        De cette façon, on sait de quoi on parle et sur quoi on enquête.

                                                        Mais à mon sens, ce projet, si louable soit-il se heurte à un obstacle majeur : les infos sont dans la tête de personne qui ne répondent que rarement aux journalistes, pourquoi nous répondraient-ils à nous, wikienquêteurs ? Wiquoi déjà ?

                                                        Cordialement,


                                                        • alden (---.---.220.119) 27 janvier 2007 10:15

                                                          Au lieu de faire du Voici sur les candidats il serait plus utile de s’ interéreser à leur programme .


                                                          • borneo (---.---.199.235) 27 janvier 2007 12:32

                                                            C’est la longue traine en travaux pratiques ! La nature des campagnes éléctorales peut en être boulversée. Sauf en ce qui concerne Arlette laguillier dont le logiciel n’a jamais connu de mise à jour !


                                                            • La Taverne des Poètes 28 janvier 2007 10:43

                                                              « Nous devons pratiquer la diététique de l’information, estimait en 2006 le futurologue Joël de Rosnay, dans un chat sur lemonde.fr. » (Le Monde : éditorial de Jean-Michel Dumay Article paru dans l’édition en ligne du 28.01.07)

                                                              En ce moment même sur la Cinq (émission « le Bateau livres ») : Google et l’information.


                                                              • La Taverne des Poètes 28 janvier 2007 11:17

                                                                L’émission est visible toute la semaine sur le site de France 5. Ce passage d’émission (la fin) était consacré à un livre paru « Google-moi » de Barbara Cassin chez Albin Michel. Le but d’une émission littéraire n’est pas de faire une heure sur la critique d’un seul livre mais de signaler lévènement éditorial. Le sujet est intéressant pour les agoravoxiens car il parle du traitement de l’information.


                                                              • (---.---.21.162) 29 janvier 2007 08:09

                                                                La Taverne, je ne comprends pas pourquoi tu as été replié. Ce que dit Barbara Cassin sur Google est très intéressant (pour une fois sur la 5 qu’une promo est justifiée, ça mérite le détour). En revanche des wikis sur les présidentiables et rien sur les tous petits candidats, là franchement, c’est l’overdose.


                                                              • PasKal (---.---.201.240) 28 janvier 2007 11:05

                                                                Dimanche 28 janvier 2007

                                                                Journal suisse « LE MATIN » -http://www.lematin.ch/

                                                                ÉLECTIONS - NICOLAS SARKOSY CONTRÔLE MÊME LA VIE PRIVEE DES JOURNALISTES

                                                                - MAINMISE SUR LA PRESSE TRICOLORE -

                                                                LIAISON DANGEREUSE Depuis 2002, Nicolas Sarkozy a placé des hommes à lui dans presque toutes les rédactions parisiennes, dans la presse écrite comme dans la presse audiovisuelle

                                                                Paris Ian Hamel

                                                                Les Français ne connaissent pas la société audiovisuelle ETC (Etudes, techniques et communication). Pourtant, ils ne cessent de voir ses productions à la télévision. C’est cette entreprise, appartenant à l’UMP, le parti de Nicolas Sarkozy, qui filme le candi¬dat Nicolas Sarkozy et qui ensuite vend (ou plus souvent donne) ses reportages aux chaînes de télévision françaises. « Le plus grave, ce n’est pas que Sarkozy organise ses propres reportages, mais que les télévisions acceptent ce procédé car il leur fait écono¬miser de l’argent », proteste un journaliste parisien sous couvert d’anonymat.

                                                                Pourquoi se gêner ? La société ETC jouit d’une excellente réputation profession¬nelle, elle offre des images parfaitement maîtrisées, avec des caméras face à la tribune, sur les côtés, et survolant la foule. Nicolas Sarkozy a même organisé le re¬tour de Cécilia, son épouse, au domicile conjugal. Son photographe a pris soin de prendre les clichés à distance afin de faire croire qu’il s’agissait de photos volées par un paparazzi... Rien d’étonnant à cela. Comme le rappelle Frédéric Charpier dans son livre « Nicolas Sarkozy. Enquête sur un homme de pouvoir » (1), l’actuel ministre de l’Intérieur avait imaginé un temps devenir journaliste

                                                                Les journalistes au pain sec

                                                                Maire de Neuilly, dans la région pari¬sienne, et président des Hauts-de-Seine, le département le plus riche de France, Nicolas Sarkozy courtise de longue date les patrons de presse, qui sont souvent ses administrés, comme autrefois Robert Hersant, propriétaire du Figaro et de 30% de la presse française, et aujourd’hui Martin Bouygues, le patron de TF1, dont le journal télévisé est regardé par 8 mil¬lions de personnes. « Il est non seulement l’ami des patrons de presse, mais il est aussi l’ami des rédacteurs en chef et des chefs des services politiques qu’il appelle tout le temps au téléphone. Sarkozy s’est aussi constitué une cour de sans-grade qui espionnent pour lui à l’intérieur des ré¬dactions, recevant en compensation des informations exclusives ou des promesses de promotion », raconte un enquêteur connu de la presse parisienne.

                                                                Le climat est devenu tellement étouffant que ce journaliste demande non seulement que son nom n’apparaisse pas, mais que son journal ne soit pas mentionné non plus. « Je suis contraint de me méfier de mes propres collègues », déplore-t-il. Ministre de l’Intérieur, à la tête de deux services secrets, la DST et les Renseigne¬ments généraux (RG), Nicolas Sarkozy est un homme tout-puissant. Alors que ses « amis » journalistes sont abreuvés de scoops sur la délinquance ou sur le terro-risme, les autres rédacteurs se retrouvent au pain sec : les policiers ne leur parlent plus.

                                                                Pire, ils découvrent que les Renseignements généraux ne font pas seulement des enquêtes sur les collaborateurs de Ségolène Royal, la candidate socialiste, comme Bruno Rebelle, ancien directeur de Greenpeace. Mais qu’à l’occasion, ils s’intéressent aussi à la vie privée des rédacteurs un peu trop à gauche.

                                                                « UN PROCHE DE SARKOSY VOUS APPELLE AU TELEPHONE ET LÂCHE LE NOM DE VOTRE MAITRESSE, MENACANT DE LE FAIRE SAVOIR A VOTRE EPOUSE SI VOUS NE DEVENEZ PAS DAVANTAGE CONCILIANT AVEC LE CANDIDATE DE L’UMP », s’étrangle un journaliste du Figaro.

                                                                Un proche de Sarkozy que Karl Laské, journaliste à Libération appelle carrément « le lanceur de boules puantes ». Le livre à charge intitulé « Nicolas Sarkozy ou le destin de Brutus » (2), écrit par plusieurs journalistes parisiens sous le pseudonyme de Victor Noir, s’est vendu à plus de 25 000 exemplaires. Il est réédité en livre de poche.

                                                                (1) Frédéric Charpier, « Nicolas Sarkozy. Enquête sur un homme de pouvoir », Editions Presses de la Cité, 304 pages (2) Victor Noir, « Nicolas Sarkozy ou le destin de Brutus », Editions Denoël, 306 pages


                                                                • rantanplan (---.---.146.118) 28 janvier 2007 11:19

                                                                  Sa presse, sa presse !


                                                                  • (---.---.17.187) 28 janvier 2007 11:35

                                                                    Profil type du reporter citoyen saison printemps 2007 :

                                                                    casier judiaire totalement vierge, aucune casserole, célibataire, sans emploi salarié et sans activité sociale identifiée ; hébergé à titre gratuit, famille insensible aux pressions extérieures, amis compréhensifs aptes à sonner la charge de la cavalerie ; rivé au Pc, un oeil qui regarde par la fenêtre si y’a pas un sniper au coin de la rue...

                                                                    Y’EN A !!!! smiley


                                                                    • connaisseur (---.---.146.118) 28 janvier 2007 14:39

                                                                      Ca fayotte sec sur le fil de Carlo Revelli : de la belle pastel ! Personnellement j’aime le rose tyrien et le vert caca d’oie ! smiley


                                                                      • (---.---.17.187) 29 janvier 2007 08:33

                                                                        @118

                                                                        Heureusement qu’y en a comme toi qui préfèrent le pastel smiley

                                                                        Car quand t’as un arsenal mutualisé d’armes de destruction massive de cette ampleur, ça peut ouvrir des conflits mineurs smiley

                                                                        Et pi c’est vrai qu’il est bien le resto de carlo smiley


                                                                      • La Taverne des Poètes 29 janvier 2007 13:03

                                                                        Rappel de deux informations intéressantes mais repliées :

                                                                        - « Nous devons pratiquer la diététique de l’information, estimait en 2006 le futurologue Joël de Rosnay, dans un chat sur lemonde.fr. » (Le Monde : éditorial de Jean-Michel Dumay Article paru dans l’édition en ligne du 28.01.07)

                                                                        - Toute la semaine sur le site de France 5, l’émission « le Bateau livre » : Google et l’information. Ce passage d’émission (la fin) était consacré à un livre paru « Google-moi » de Barbara Cassin chez Albin Michel.


                                                                        • Senatus populusque (Courouve) Courouve 30 janvier 2007 17:02

                                                                          Pourquoi seulement les présidentiables ?

                                                                          Il faudrait s’intéresser à des gens qui, sans solliciter le suffrage universel, ont un pouvoir démesuré dans la société, sans rapport avec leurs mérites ou leurs compétences.

                                                                          Certains journalistes sans doute, mais aussi des gens tels que Mouloud Aounit, président du MPAP depuis 18 ans.


                                                                          • lorenzoth2003 (---.---.89.81) 5 mars 2007 13:23

                                                                            quand les candidats issus de la société civile auront-ils le droit de s’exprimer ? il est hallucinant de constater que les médias les plus connus font systematiquement le barrage sur ces candidats et donc ne les mentionnent jamais


                                                                            • lorenzoth2003 (---.---.89.81) 5 mars 2007 13:25

                                                                              quand les candidats issus de la société civile auront-ils le droit de s’exprimer ? il est hallucinant de constater que les médias les plus connus font systematiquement le barrage sur ces candidats et donc ne les mentionnent jamais

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Carlo Revelli

Carlo Revelli

Président de la Fondation AgoraVox, je suis également le fondateur de la société Cybion que j'ai créée en 1996 avec Joël de Rosnay après avoir travaillé quelques années dans l'univers des études de marché et des sondages (Sofres et Ifop). Je suis né en 1969 à Rome. Après un baccalauréat économique au Lycée Chateaubriand de Rome (1987), je suis diplômé en 1991 en sciences économiques (...)


Voir ses articles

Inscrivez-vous pour participer à AgoraVox

Derniers articles de l'auteur

Tous les articles de cet auteur


A lire dans la même rubrique

Citoyenneté
Voir tous les articles de la rubrique


Les thématiques de l'article


Palmarès

3 derniers jours

Articles les plus lus

  1. Liberté des masqués et démocratie ? Il faut se préparer à l’absence d’un vaccin contre le Covid-19
  2. Tesla : la tulipe du 21ème siècle
  3. À propos de l’obligation du port du masque
  4. Les médias nous servent l’effet « atchoum »
  5. L’ensauvagement du monde
  6. Ouïghours, Tibétains, déportés, massacrés, stérilisés... Vraiment ???
  7. Dernière mise à jour du glossaire bilingue novlangue-français
  8. Les évangiles sont des textes cryptés...
  9. Libye : l’incident naval franco-turc va-t-il faire imploser l’OTAN ?
  10. Roumanie-France, des gouvernements „à la rue” !

Derniers commentaires