• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Citoyenneté > La France (d’en haut) a peur : demain le RIC... après-demain la peine (...)

La France (d’en haut) a peur : demain le RIC... après-demain la peine de mort ?

La diabolisation du RIC et de son principal promoteur, Étienne Chouard, marche à fond depuis quelques jours dans nos médias... Saurons-nous y résister ?

Le référendum d'initiative citoyenne ou populaire (RIC ou RIP) est progressivement devenu l'une des revendications centrales des Gilets jaunes. Selon Étienne Chouard, il s'agit même de « la cause commune des Gilets jaunes ».

Éléments de langage LREM : "RIC et badaboum... on se réveille avec la peine de mort"

La classe dirigeante, elle, est beaucoup moins enthousiaste à cette proposition. Elle apparaît même terrorisée par ce RIC. Passons en revue quelques réactions.

Bruno Bonell, député LREM, nous met en garde :

« Si on faisait des référendums les gens voteraient pour la peine de mort et seraient beaucoup plus durs sur l’immigration. »

Stanislas Guerini, délégué général de la République en Marche et député, tire la sonnette d'alarme : 

"Je ne veux pas que demain on puisse se réveiller avec la peine de mort dans notre pays parce qu'on aura eu un RIC, parce que Laurent Wauquiez un jour se sera réveillé en disant 'tiens si on faisait la castration chimique pour les délinquants sexuels'... et puis badaboum le lendemain on a le RIC, et c'est effectif dans notre pays. Moi, je crois aussi à la démocratie représentative."

On voit que les députés de la majorité se sont passés le mot pour effrayer la population avec l'épouvantail de la peine de mort. Jouer sur les peurs, ils savent faire.

Or, comme l'a justement souligné Marianne, Stanislas Guerini n'envisage qu'une "vision radicale du RIC", "sans envisager les limitations possibles de ce dispositif". Le magazine envisage, lui, la possibilité d'un "RIC encadré", ne pouvant porter que sur certains sujets délimités au préalable :

"C'est le cas aux Etats-Unis, où les référendums d'initiative citoyenne en vigueur dans plusieurs Etats ne peuvent remettre en cause la Constitution de l'Etat fédéral, ni celle du territoire en question. En 1995, une loi votée par les citoyens de l'Arizona a par exemple été annulée par la Cour suprême car elle modifiait la Constitution de cet Etat.

Or, Stanislas Guerini ne cite pas cette hypothèse, envisageant seulement un "RIC" portant sur les questions les plus sensibles. Selon l'article 11 de la Constitution, le référendum d'initiative partagée concerne les textes qui ont trait à "l'organisation des pouvoirs publics" (hors Constitution), "aux réformes relatives à la politique économique, sociale ou environnementale de la nation et aux services publics qui y concourent" et à "la ratification d'un traité". Impossible dans ce dispositif, par exemple, de voter pour la castration chimique des délinquants sexuels.

On peut faire la même objection à l'argument massue du rétablissement de la peine de mort. Il n'est aujourd'hui pas possible, d'organiser un référendum d’initiative partagée sur cette question. L'article 66-1 de la Constitution dispose en effet que "nul ne peut être condamné à la peine de mort". En n'envisageant qu'une version radicale du referendum d’initiative populaire, le patron de LREM ne répond donc que partiellement à la question posée."

Comme on peut le lire dans Le Parisien :

"Pour rétablir la peine de mort, le référendum devrait pouvoir être constituant, comme le demandent une partie des Gilets jaunes. « Le seuil de signatures requis pour initier un tel référendum serait vraisemblablement plus élevé que le RIC en matière législative  », souligne Jean-Philippe Derosier, constitutionnaliste et professeur de droit public à l’université de Lille."

Le RIC vu par les chiens de garde = Fin de la civilisation, torture, guillotine, poison, Hitler...

L'avis du journal Le Monde, c'est que les consultations d’initiative populaire, si elles se limitaient à "des domaines convenus et sous contrôle du juge constitutionnel", pourraient "utilement revivifier l’exercice démocratique". Mais, "si elles se développaient tout-terrain et sans contrôle de constitutionnalité, elles ouvriraient la voie aux démagogies les plus débridées et les plus dangereuses".

Invité de France Inter ce 20 décembre, l'écrivain Jean-Claude Carrière nous offre de bon matin un joli point Godwin :

"Dès qu’il est question d’un référendum populaire, Mussolini et Hitler ne sont pas loin."

Le RIC étant pratiqué par la Suisse, l’Italie, le Liechtenstein, quelques États américains, quelques länder allemands (Bavière, Berlin), la Lettonie, la Macédoine, la Slovénie, la Croatie, la Nouvelle-Zélande et, plus récemment, le Venezuela ainsi que Taïwan... faut-il en conclure que Mussolini et Hitler sont partout sur le point de revenir ?

Guillaume Brossard, co-fondateur du site Hoaxbuster, exprime le même type de crainte (les gens manquent d'esprit critique, ils croient n'importe quoi, le résultat du RIC serait dans ces conditions "super moche"...) :

Même son de cloche chez le politologue Olivier Duhamel qui, le 17 décembre sur Europe 1, affirme que, si le recours au référendum était facilité, cela s'avérerait "extrêmement dangereux" pour la démocratie. "Vous pouvez avoir un RIC qui demande la suppression des limitations de vitesse, un autre qui demande la suppression de la CSG, un troisième qui demande le rétablissement de la peine de mort, un quatrième qui demande la torture pour les auteurs d'attentats terroristes, etc.", égraine-t-il, pour illustrer son inquiétude.

Olivier Duhamel n'hésite d'ailleurs pas à publier sur Twitter une image de guillotine pour illustrer la possible institution du RIC.

Voici un deuxième tweet, pour le plaisir, où le RIC est qualifié (avec beaucoup de nuance) de "poison" :

On constate que, pour un politologue stipendié, le pouvoir du peuple signifierait inévitablement un retour à la barbarie, la fin - ni plus ni moins - de la civilisation.

Si nous n'étions pas contenus dans notre folie par des maîtres responsables (qui constituent une humanité supérieure, si ce n'est la seule vraie humanité), nous laisserions parler le pire de nous-mêmes ; ce serait tout simplement le chaos. On mettrait tous les individus potentiellement dangereux dans des camps, on les torturerait, on roulerait comme des dingues à 200 km/h sur toutes les routes, on s'entretuerait, on dilapiderait en un rien de temps l'argent public, on se délecterait de faire tomber la lame de la guillotine sur la tête de nos semblables... Bref, ce serait le retour à l'état de nature, tel que l'imaginent les penseurs libéraux.

Ces derniers seraient bien inspirés de mettre à jour leur logiciel, en prenant connaissance des travaux de vulgarisation de Pablo Servigne et Gauthier Chapelle, auteurs de L’entraide, l’autre loi de la jungle.

"On n'aurait pas dû avoir à l'écrire ce livre, on devrait connaître tout cela dès la maternelle. On naît dans un bain idéologique qui fait que l'on prend l'agression pour une donnée naturelle." Pablo Servigne 

Le bal des agoraphobes

A vrai dire, nos oligarques (politiques ou médiatiques) font preuve d'agoraphobie politique, pour reprendre la terminologie du politologue québécois Francis Dupuis-Déri, auteur de Démocratie. Histoire politique d’un mot aux États-Unis et en France ; voici ce qu'il écrit : 

« J’utiliserais donc agoraphobie politique plutôt que antidémocratisme pour faire référence à la peur de la démocratie directe. En psychologie, l’agoraphobie désigne une peur des foules et des vastes espaces publics. L’agoraphobie politique, pour sa part, désigne la peur de l’agora, le nom de la place publique dans les cités grecques où les citoyens s’assemblaient pour délibérer. (...)

L’agoraphilie politique, pour sa part, désigne une forte sympathie (voire de l’amour) pour le peuple assemblé. Renversant la logique de l’agoraphobie politique, l’agoraphilie affirme que toute élite gouvernante 1) est irrationnelle, car animée pas sa passion pour le pouvoir et la gloire ; 2) démagogique ; 3) constitue une faction qui, par sa seule existence, divise la communauté entre gouvernants et gouvernés. »

Francis Dupuis-Déri est aussi l'auteur de La peur du peuple. Agoraphobie et agoraphilie politique. Cette peur est à comprendre dans un double sens :

- la peur des élites que le peuple assemblé puisse se gouverner lui-même (agoraphobie politique)

- et la peur du peuple lui-même qui peut pousser certains à choisir des représentants (en partie due à la glossophobie, peur de s'exprimer en public)

L'agoraphobie avait déjà pu se manifester avec Nuit Debout, mais elle se manifeste plus encore, aujourd'hui, avec les Gilets jaunes.

Fake news au sommet de l'État et humiliation internationale

La peur de la démocratie directe va si loin qu'elle fait perdre les pédales à certains de nos "représentants", politiques et médiatiques.

Ainsi, l'indéboulonnable Alain Duhamel voit dans la démocratie directe un risque de tyrannie de la minorité sur la majorité... alors qu'on aurait plutôt tendance à envisager le contraire...

C'est bel et bien le système représentatif qui induit un risque de tyrannie de la minorité (aristocratie élue, corrompue par les lobbies) sur la majorité (silencieuse et impuissante), et la démocratie directe, au contraire, qui pourrait mener à une tyrannie de la majorité (qui aurait toujours le dernier mot) sur les minorités. Des minorités seraient certes à l'initiative d'un RIC, mais c'est la majorité qui trancherait.

Autres propos pleins de mauvaise foi : ceux de Richard Ferrand, président de l'Assemblée nationale et député LREM, qui a critiqué le système démocratique suisse. Les images datent du 16 juillet dernier, mais ont été récemment reprises sur Twitter par Guillaume Barrazone, ancien maire de Genève.

Mis en cause, le président de l'Assemblée nationale, soutien de la première heure d'Emmanuel Macron, a osé tancer le maire de Genève en ces termes :

"Je démens formellement avoir pensé ou tenu ces propos que vous me prêtez. Quelles sont vos sources ? Évitez svp les Fake News !"

Quelle honte pour Richard Ferrand, qui soit perd la boule, soit est un fieffé menteur ! Car Guillaume Barrazone n'a pas tardé à retrouver la source et à la publier :

On attend maintenant les excuses de Richard Ferrand, qui accuse donc de "fake news" celui qui dit la stricte vérité, et dément formellement avoir tenu des propos qu'il a pourtant bien tenus, preuve à l'appui.

La Radio télévision suisse (RTS) a résumé cette piteuse affaire :

La France d'en haut a donc peur du RIC. Et, du coup, elle perd le sens de la mesure, elle se montre agressive et essaie de nous faire peur, comme elle le faisait déjà avant le référendum sur le traité constitutionnel européen en 2005, à l'occasion du Brexit ou encore de l'élection de Donald Trump en 2016. A chaque fois, on nous promet les pires catastrophes, de véritables cataclysmes.

L'épouvantail Chouard, ou comment transformer un honnête homme en danger public

Mais la France d'en bas a parfois elle-même peur du RIC, dont le chantre est un certain Étienne Chouard, vous savez, cette "figure de la complosphère d’extrême droite" (sic), dixit Conspiracy Watch. Certains d'entre nous (certes, de moins en moins nombreux) se laissent initimider par ce genre d'anathème. On trouve certainement peu d'hommes aussi tolérants, doux et démocrates qu'Étienne Chouard, mais il serait d'extrême droite... car, un jour, dans une vidéo, il a dit du bien d'Alain Soral (il l'avait qualifié de "résistant"). Suffisant, pour certains, pour le clouer au pilori à tout jamais.

Juste pour rigoler, rappelons les neuf caractéristiques de l'extrême droite, selon l'historien Michel Winock : 

  • « la haine du présent », considéré comme une période de décadence ;
  • « la nostalgie d’un âge d'or » ;
  • « l'éloge de l’immobilité », conséquence du refus du changement ;
  • « l'anti-individualisme », conséquence des libertés individuelles et du suffrage universel ;
  • « l'apologie des sociétés élitaires », l'absence d’élites étant considérée comme une décadence ;
  • « la nostalgie du sacré », qu'il soit religieux ou moral ;
  • « la peur du métissage génétique et l’effondrement démographique » ;
  • « la censure des mœurs », notamment la licence sexuelle et l'homosexualité ;
  • « l'anti-intellectualisme », les intellectuels n’ayant « aucun contact avec le monde réel ».

Chacun s'accordera à dire que ça correspond en tous points à la ligne politique d'Étienne Chouard... LOL.

Dans ce climat de terreur intellectuelle, il a fallu un certain courage à François Ruffin pour rendre hommage à Étienne Chouard, lors d'une conférence de presse de LFI sur le RIC, le 18 décembre :

On ne sent pas une immense approbation de la part de ses collègues de la France Insoumise. D'ailleurs, la députée Clémentine Autain n'a pas tardé à se désolidariser des propos de François Ruffin...

Face au flot de désapprobation dans son camp, Ruffin a dû se justifier d'avoir cité le "pestiféré" Chouard :

Frédéric Says, journaliste à France Culture, s'est vite joint à la meute, tout comme la journaliste au Monde Ariane Chemin :

Mais aussi l'inévitable Jean-Michel Aphatie (plus de 30 000 euros de salaire mensuel), qui estime sur Europe 1 que la prise en main du mouvement par Étienne Chouard traduit une "véritable dérive", l'enseignant marseillais étant selon lui un dangereux "extrémiste" :

On notera, durant cette intervention enfiévrée, que Jean-Michel Aphatie s'en prend aux conspirationnistes parmi les Gilets jaunes, alors qu'il a lui-même récemment tenu des propos hautement complotistes sur les Gilets jaunes. Faites ce que je dis, pas ce que je fais...

La LICRA était bien sûr de la fête :

Notez cette façon irrespectueuse, et même abjecte, de désigner un homme à la vindicte : "le complotiste Chouard"... on l'essentialise, on le diabolise (ce ne sont pas les propos qui sont complotistes, c'est l'homme lui-même, en son essence). C'est un peu comme si un raciste disait "le juif untel", "le nègre untel..." ; à chaque fois que la personne en question serait évoquée, on la ramènerait à son satut de juif, de noir... ou, ici, de complotiste.

Chouard essaie de dialoguer avec la LICRA, mais c'est peine perdue... On ne dialogue pas avec le diable.

Conspiracy Watch y est aussi allé de sa condamnation fielleuse :

"Figure influente de la complosphère francophone, l’enseignant et blogueur Etienne Chouard (...) est au cœur d’une polémique secouant les rangs des Insoumis.

(...) François Ruffin, député de la Somme et rédacteur en chef du journal Fakir, a salué en Etienne Chouard un homme « de conviction » (...)

Sur Twitter, François Ruffin a justifié cet après-midi l’hommage rendu à Etienne Chouard :

« J’ai cité Chouard dans mon discours sur le RIC hier. (...) Ce qui n’ôte rien à nos désaccords, déjà signalés avec force, avec clarté, il y a plusieurs années. Depuis, Chouard a mis fin à ses étranges liens. Alors, doit-on éternellement traiter les hommes en pestiférés ? Tel n’est pas [mon] choix. »

Etienne Chouard a-t-il vraiment « mis fin à ses étranges liens » ? Rien n’est moins sûr.

Non seulement le blogueur n’est jamais revenu sur les multiples théories du complot qu’il a pu diffuser publiquement sur son blog ou dans des interviews mais, le 6 août 2018, « Le Média pour tous », la chaîne YouTube récemment lancée par l’ancien collaborateur d’Alain Soral, Vincent Lapierre, mettait en ligne un entretien de 14 minutes avec lui. Le 8 décembre dernier, Etienne Chouard, qui a pris fait et cause pour les Gilets jaunes, assurait une conférence aux côtés notamment de Maxime Nicolle, figure emblématique du mouvement… et complotiste assumé.

Chouard n’a, du reste, jamais pris ses distances avec la nébuleuse antisémite gravitant autour d’Alain Soral et d’E&R. Il n’est jamais non plus revenu sur ses propos élogieux concernant Alain Soral, pourtant condamné de nombreuses fois pour incitation à la haine raciale. (...)"

Dans ce réquisitoire, on ignore si Chouard a dit quelque chose de mal dans son entretien avec Vincent Lapierre ou dans sa conférence aux côtés de Maxime Nicolle ; il est condamné ici, non pour ses propos, mais pour ses fréquentations. Il y a des gens, manifestement, auxquels on doit refuser de parler pour conserver sa réputation. En outre, est-il vrai que Chouard n'a jamais pris ses distances avec Soral ? Eh bien non, c'est faux. Il l'a fait dans un texte intitulé "Pour que les choses soient claires", publié le 28 novembre 2014 :

"Pour revenir à Soral, j’ai rapidement compris qu’il n’est pas du tout un démocrate, évidemment : il est autoritaire et il défend une idéologie autoritaire, au strict opposé de ce que je défends moi. Je ne veux pas plus de sa « dictature éclairée » que de n’importe quelle dictature, évidemment.

(...) tout récemment, j’ai découvert dans une publication de Soral des propos terribles et dangereux qui me conduisent à changer d’avis sur la portée du lien que j’ai mis sur mon site.

Dans une vidéo en direct de juin 2014 (1 minute, à partir de 47:54), Soral dit les mots suivants, que je n’avais jamais entendus de lui avant, et qui me choquent tous profondément :

[Bon, j’ai commencé à transcrire, mais j’ai honte de seulement écrire des trucs pareils… Donc, j’arrête. Je vous laisse lire le lien si ça vous chante.]

Je ne peux évidemment pas valider une parole pareille, froidement raciste, sexiste, autoritaire. Je n’avais jamais vu Soral parler comme ça. C’est un peu comme un désaveu, parce que je l’ai entendu maintes fois jurer qu’il n’était pas antisémite.

Alors, je cède, je reconnais que me suis trompé, en publiant un lien sans mise en garde : il y a un risque d’escalade des racismes."

Que faut-il en conclure ? Que, quatre ans après cette mise au point salutaire, Conspiracy Watch désinforme en affirmant qu'elle n'a jamais eu lieu. CQFD.

Daniel Schneidermann s'est cru, lui aussi, obligé d'envoyer son petit crachat sur le père Chouard, dans un article intitulé "RIC, pourquoi pas ? Chouard, non merci." On y lit ceci :

"Etienne Chouard, poursuivant sa route, s'est embourbé dans un compagnonnage intellectuel avec le pamphlétaire-homme d'affaires antisémite forcené Alain Soral (notre dossier ici). (...) Quelles que soient ses raisons -angélisme, provocation, sincère conviction qu'il faut "parler avec tout le monde", partage secret de certaines convictions de Soral- elles disqualifient intellectuellement, à mes yeux, le parapentiste, trop enclin à planer trop haut au-dessus du triste monde tel qu'il est. Je ne dirais pas que c'est une boussole qui montre le Sud. C'est juste une boussole en folie, à qui j'ai décidé de retirer ma confiance de voyageur dans le brouillard."

Dans cette vidéo de 7 minutes, Chouard avait répondu, comme par anticipation, à tous les petits kapos qui aujourd'hui le traquent en ligne ; il expliquait son état d'esprit, ouvert, non partisan, non politicien, si différent du leur :

Le philosophe Raphaël Enthoven a également attaqué Chouard, se joignant à la meute, avant de regretter son geste lâche... dans un sursaut d'honnêteté et de virilité ?

Face aux calomniateurs de tout poil, qui pullulent sur les réseaux sociaux, Chouard a proposé des débats publics, filmés, en direct. Il a réclamé le droit de pouvoir se défendre.

A l'exception d'Enthoven (qui, comme Chouard, est un ami de Montaigne et de son art de la conversation... ça aide à être un peu moins con), il est à craindre que bien peu accepteront. La dénonciation, la diabolisation, l'anathème... nos politicards, nos journaleux et nos associations pseudo tolérantes ont tellement l'air d'aimer ça, comme s'ils avaient ces vices dans le sang.


Moyenne des avis sur cet article :  4.02/5   (65 votes)




Réagissez à l'article

173 réactions à cet article    


  • Francis JL 20 décembre 2018 09:23

    Chiffon rouge. Cela me fait penser à ces riches bourgeois qui, lors des négociations pour le congé hebdomadaire arguaient que le patron ne pouvait se rémunérer que le 7ème jour de la semaine. En l’absence de ce jour, le « métier » de patron disparaitrait :

     

    Pour éviter ces catastrophes, il conviendra d’inscrire dans la constitution les lois qui, telle l’interdiction de prononcer et de pratiquer la peine de mort, ne pourront être modifiées par référendum.


    • devphil30 devphil30 20 décembre 2018 09:34

      @JL

      Il suffit de baliser le champ d’application du référendum ou du moins d’en exclure certaines domaines ...

      Encore une belle bataille qui va prendre du temps pour que « la montagne accouche d’une souris »


    • Francis JL 20 décembre 2018 09:44

      @devphil30
       
       ’’Il suffit de baliser le champ d’application du référendum ou du moins d’en exclure certaines domaines

      ’’
       
      Je ne dis pas autre chose, mais avec une précision.
       
      Il est bon de rappeler ici la boutade : En dictature tout ce qui n’est pas autorisé est interdit. En démocratie, tout ce qui n’est pas interdit est autorisé.
       
      Baliser le champ d’application est dictatorial ; exclure certains domaines est démocratique.
       


    • Pere Plexe Pere Plexe 20 décembre 2018 19:41

      @JL
      Sinon on peut aussi faire confiance au peuple, non ?

      C’est curieux que ceux qui tirent leur reste de légitimé (et tous leurs privilèges) de ce même peuple montre une telle défiance.
      Ils ont une vision de la démocratie qui n’interrogerai que sur la couleur du nœud du paquet : et que surtout l’électeur ne se mêlent pas de ce qu’il y a dedans....


    • Fergus Fergus 20 décembre 2018 20:13

      Bonsoir, devphil30

      « Il suffit de baliser le champ d’application du référendum ou du moins d’en exclure certaines domaines »

      C’est très exactement ce qui se passe dans les pays où existe un RIC !

      Dans mon article d’hier  8 mesures pour moderniser la vie politique et les rapports aux citoyens  , j’évoquais dans le champ des exclusions "la défense nationale, la fiscalité, les Droits de l’Homme et les traités internationaux". D’autres domaines peuvent faire l’objet d’exclusions.


    • Balkanicus 20 décembre 2018 20:28

      @Fergus

      Pas d accord sur plusieur point

      Toute declaration de guerre devrait etre passer par referundum.... car c est le peuple qui va au casse pipe, et une guerre coute extremement cher....

      Je parle bien de declaration, non de defense a une agression

      Ensuite lbexclusion de traiter internationnaux, je ne vois pas pourquoi ..... les accord type ceta ne conviennent generalement pas au peuple, ils arrangent les multinationnal et les gouvernements .... et invalide de tel traite est plus que normal pour un peuple souverain ....

      Si le ric ne sert que pour des question mineur, ou est l interet.... c est une tromperie democratique

      Les gens sont suffisament intelligent pour savoir ce qui est bon pour eux .... et je ne vois pas en quoi les hommes politiques aurait plus d intelligence .... vu les resultat depuis 50 ans..... les fait sont en faveur d un ric fort !


    • Francis JL 20 décembre 2018 20:41

      @Balkanicus
       
       ’’Je parle bien de declaration, non de defense a une agression ’’
       
       Les démocraties ne déclarent jamais la guerre. Dit autrement, une déclaration de guerre n’est jamais une décision démocratique. Seule la défense du territoire national peut faire consensus national.


    • Balkanicus 20 décembre 2018 21:04

      @JL

      Justement, ce type de conflit, qui ne sont pas des guerres sur le papier, mais des guerres bien reel en realite.....

      On agresse des pays sous l egide de l onu ou sous pretexte de retablir la paix.....

      Un gouvernement ne devrait pas pouvoir le faire sans l aval du peuple !


    • Et hop ! Et hop ! 20 décembre 2018 21:13

      @Fergus :

      Pourquoi pas les traités internationaux ?
      Toutes les lois scélérates comme la Loi travail sont prises en application de traités internationaux comme l’UE (traité de Lisbonne)

      Il faudrait au contraire une loi remettant la loi au dessus des traités en stipulant que toute nouvelle loi contraire à des clauses d’un traité international existant, en abolit les effets.

      Sinon, ça donne au président de la république le pouvoir législatif, au-desus du Parlement.


    • Et hop ! Et hop ! 20 décembre 2018 21:19

      @JL 
      Moi ça ne me gènerait pas qu’on fasse une loi qui interdise à la police de tuer un présumé terroriste, et qui permette de le condamner à mort une fois que sa culpabilité est vraiment prouvée.



    • Durand Durand 20 décembre 2018 22:42

      @JL

      Oui et non... Dans une constitution comme la notre, qui a été plébiscitée par référendum et qui comporte une clause donnant les pleins pouvoirs aux parlementaires pour décider de la paix ou de la guerre, si les procédures prévues sont respectées, les décisions sont démocratiques.

      Mais j’objecterais dabord que depuis 1958, les Français n’ont jamais plus été consultés... Chacun en pense ce qu’il veut...

      Par contre, ce qu’il faut bien comprendre (où se rappeler, pour les plus de 60 ans...), c’est qu’avant Maastricht et l’obligation faite par l’article n° ? ( aujourd’hui art 42 du TUE) d’avoir une politique de sécurité et de défense « COMPATIBLE avec le cadre du Traité de l’OTAN, », quand il s’agissait de prendre une décision de cet ordre, il y avait souvent des débats animés et des empoignades dans l’hémicycle ... Les parlementaires avaient encore une marge de manœuvre suffisamment confortable pour qu’il y ait un réel débat.

      L’article 42 du TUE leur épargne cette peine : on ne leur demande même plus leur avis !

      NOTRE avis !!!

      Seul Chirac et Villepin avaient osé dire non,... on ne saura jamais combien les USA et la « communauté internationale » nous l’ont fait payer..., ni si Chirac avait seulement saisi l’occasion pour relustrer son « gaullisme », passablement terni entre Cochin et Maastricht, en prenant une décision qui, finalement, ne devait pas changer grand-chose à la guerre de l’OTAN en Irak...

      L’OTAN est une organisation reconnue par l’ONU et reconnaît donc les décisions prises dans le cadre de ce traité. Et chaque fois qu’une décision est prise dans ce cadre, elle devient le Droit International !

      Ne devrait-on pas plutôt dire que l’UE et l’ONU sont des organisations reconnues pas l’OTAN ?

      ... hein ?!...

      Frexit et point barre !

      .

      .


    • Durand Durand 20 décembre 2018 22:48

      @Durand

      .

      ...par l’ONU qui reconnaît donc...

      .


    • Kapimo Kapimo 21 décembre 2018 01:12

      @Et hop ! Ca implique une modification de la constitution (une telle loi serait anti-constitutionnelle, notamment du fait qu’a été gravé dans le marbre le fait que notre constitution était plus faible que les traités européens....).


    • Francis JL 21 décembre 2018 08:40

      @Balkanicus
      @Durand

       
      ce que je voulais dire, c’est que la consultation des citoyens pour entrer ou non en guerre est une fausse bonne idée.
       
      — Soit il s’agit d’une guerre défensive quand la patrie est agressée, et dans ce cas il est clair que le recours au referendum serait une perte de temps aussi vaine que ridicule ;
      — Soit il s’agit d’une déclaration de guerre ; c’est une chose qu’une démocratie ne peut pas, ne doit jamais avaliser.

       

      cqfd


    • Balkanicus 21 décembre 2018 09:04

      @JL

      C est bien pour cela que je l excluais dans le cas de la defense a une agression

      Et c est aussi pour cela qu elle serait necessaire pour une agression qui ne pourrait pas etre declarer sans l aval du peuple !

      Alors effectivement, on ne pourrait plus agresser un pays tier, ce qui pour moi serait salutaire !

      Ou alors, c est que le peuple en entier trouverais l agression necessaire et devrait en assumer les consequences bonne ou mauvaise


    • Durand Durand 21 décembre 2018 10:29

      @JL

      .

      Vous pourriez ajouter :

      – soit il s’agit d’une intervention militaire dans de cadre d’un accord de défense légal entre la France et un pays tiers, dans le cadre de la protection de ses intérêts extérieurs...

      .

      Quoi qu’il en soit, la guerre est un contexte dans lequel tout ne peut pas être divulgué pour les raisons que l’on peut comprendre et le pouvoir décisionnel doit pouvoir bénéficier de la confiance populaire. Mais actuellement, dans le cadre de l’OTAN, le pouvoir décisionnel est à Washington et que je saches, aucun d’entre-nous ne vote aux États Unis !

      La principale cause de l’incapacité de l’ONU à maintenir la paix ou à écourter les conflicts est due à l’alliance univoque, au sein d’une même organisation internationale sensée permettre un dialogue pour la paix, d’une Union Européenne contrainte par ses traités de parler d’une seule voix – celle de l’OTAN et donc de Washington – et des autre pays qui ont choisi de placer leur défense dans ce même cadre. Le poids de cette alliance militaire est tel qu’aucun dialogue n’est plus possible dans le cadre de l’ONU.

      Seule la dissolution des grands blocs continentaux (URSS, Union européenne) et de l’OTAN peut permettre à des nations libres de faire entendre à l’ONU des points de vue divergents et d’instaurer un vrai dialogue.

      Dans le contexte actuel, l’ONU n’est donc rien d’autre qu’un organisme permettant de légitimer les interventions militaires faites par l’OTAN pour satisfaire les intérêts géostratégiques de la haute finance apatride mondialisatrice.

      C’est exactement le sens de la citation de Sri Aurobindo faite par Asselineau lors de son meeting à Paris pour les présidentielles :

      – l’organisation continentale européenne est tout, sauf un facteur de paix et de prospérité puisqu’elle empêche le fonctionnement optimal de l’ONU..., qui n’avait pas besoin de ça !

      .


    • Durand Durand 21 décembre 2018 10:49

      @JL

      Citation de Sri aurobindo par F. Asselineau lors des présidentielles :

      https://m.youtube.com/watch?v=b9bbmBlZ9ck

      .


    • karibo karibo 21 décembre 2018 11:40

      @JL
      Bonjour, Ah oui et pourquoi interdire la peine de mort , particulièrement à ceux qui la donnent , nous assistons de nos jour à la chasse aux terroristes, pour les tuer tout simplement, et ensuite feindre chercher des complices, n’ est-ce pas une peine de mort, systématiquement par balle, le pseudo droit à jugement, la pseudo présomption d’ innocence, 2 poids 2 mesures, c ’est selon, tous les terroristes de Mejha , koulibali , celui de la Prom de Nice ou dernier en date, quelle sanction leur a été appliquée, et après vous allez feindre etre contre la peine de mort ?
      autant leur donner le procès qu’ ils méritent et sachent pourquoi il vont être condamnés et exécutés, le remords étant pire que le regret .
      Car quand ils sont abattus il n’ y a pas d’ autre termes, chacun est content , bande d’ hypocrites !


    • docdory docdory 21 décembre 2018 11:50

      @Fergus

      Pourquoi exclure les traités internationaux ??? En Irlande, le référendum est obligatoire pour toute signature de traité international, ce devrait être le cas en France ! Il ne devrait même pas y avoir besoin d’initiative populaire.
      Après tout, c’est l’application à la lettre des clauses de traités internationaux qui a naguère plongé l’Europe dans la première guerre mondiale ! 

      Nous avons également l’exemple récent de la signature du désastreux et infâme pacte de Marrakech sur les migrations, sans l’avis du peuple français. On verra les effets consternants de cette signature lorsque le prochain litige concernant un migrant arrivera en Cour de cassation ou devant le Conseil constitutionnel à l’occasion d’une QPC : inutile de préciser que ces deux organismes appliqueront à la lettre les dispositions de ce pacte aux clauses léonines.
      Et à supposer que par extraordinaire ces institutions n’en tiennent pas compte, on peut compter sur la CEDH pour contraindre la France à appliquer les insanités qu’elle à signé sans l’avis du peuple français !

      Si la signature de ce pacte avait été soumise à l’avis préalable du peuple, il y a fort à parier que le vote aurait été négatif à 80 ou 90 %...


    • amiaplacidus amiaplacidus 21 décembre 2018 12:17

      @JL

      La peine de mort a été abolie en Suisse, en 1938 (bien avant la France) à la suite d’une initiative populaire.

      Depuis, malgré des crimes parfois atroces, aucune initiative n’a été lancée pour la réintroduire.

      En fait, nos « élites » ont bien trop peur de perdre leurs pouvoir, privilèges et prébendes, en donnant, par le RIC un peu de pouvoir à la plèbe.
      Alors ils ferraillent à tort et à travers contre le RIC.


    • Francis JL 21 décembre 2018 12:53

      @amiaplacidus
       
       je suis aussi de cet avis.
       
      Pour répondre aux aficionados de la peine de mort, je crois que les sociétés criminelles produisent davantage de criminels que les sociétés non criminelles.
       
      De sorte que je soutiens que la peine de mort est contre-productive.
       
       à Fergus qui dot que la peine de mort n’a pas d’effet dissuasif parce que les criminels redouteraient beaucoup plus la perpétuité, je dirai : un criminel en cavale est plus dangereux s’il sait que quoi qu’il advienne, il sera condamné à mort.
       
      Et à ceux qui disent qu’il vaudrait mieux leur faire un procès avant de les assassiner, je dirai : allez donc discuter avec un terroriste barricadé qui sait que la condamnation à mort a déjà été prononcée, vous m’en direz des nouvelles.


    • popov 21 décembre 2018 14:09

      @Fergus
       
      Bonjour
       
      Vous avez exclu les traités internationaux, mais vous avez eu la présence d’esprit de ne pas exclure les « pactes » internationaux, surtout ceux qui n’ont pas un « caractère obligatoire ».


    • Cateaufoncel3 Cateaufoncel3 21 décembre 2018 14:47

      @amiaplacidus

      « La peine de mort a été abolie en Suisse, en 1938 (bien avant la France) à la suite d’une initiative populaire. »

      C’est faux ! En Suisse, la peine de mort n’a pas été abolie stricto sensu.

      Le 3 juillet 1938, le peuple suisse était appelé aux urnes, pour se prononcer sur l’adoption d’un nouveau Code pénal.

      Avec une participation de 57 %, le projet fut accepté par 358’438 contre 312’030 (
      46.5 %).

      La peine de mort ne figurait plus dans la nouvelle version.



    • Durand Durand 21 décembre 2018 14:47

      @Kapimo

      .

      « Ca implique une modification de la constitution (une telle loi serait anti-constitutionnelle, notamment du fait qu’a été gravé dans le marbre le fait que notre constitution était plus faible que les traités européens....). »

      Par bonheur, si la prévalence du Droit communautaire sur le Droit national a bien été constitutionnalisée, la clause de sortie des traités, l’article 50, se retrouve donc être le seul recours légal, constitutionnel – puisque faisant partie des traités – nous permettant de récupérer notre souveraineté et ce faisant, de rétablir notre démocratie et le fonctionnement normal de sa partie représentative, c’est-à-dire du Parlement...

      .

      Actuellement, le Parlement est muselé par les traités car les lois sont décidées par Bruxelles... Il n’est plus qu’une chambre d’enregistrement chargée de transcrire en Droit français des lois communautaires sur lesquelles ils n’y a pas de débat National possible. Un Parlement sans débats n’est qu’un parlement de façade...

      Personne n’a jamais réussi à contredire sérieusement cette réalité, défendue par l’UPR depuis 12 ans...

      .

      .


    • Cateaufoncel3 Cateaufoncel3 21 décembre 2018 15:09

      @JL

      Pour répondre aux aficionados de la peine de mort, je crois que les sociétés criminelles produisent davantage de criminels que les sociétés non criminelles. 
       

      Moi, je crois pas.


      De sorte que je soutiens que la peine de mort est contre-productive. 

       

      Donc, ça, je ne crois pas non plus
       
      « un criminel en cavale est plus dangereux s’il sait que quoi qu’il advienne, il sera condamné à mort »

       

      Le mieux est donc de le tuer au moment de sa capture. Même si la date d’exécution n’a pas été fixée, même si de nombreux recours visent à lui éviter le pire, même si, en dernier recours, il y a la grâce présidentielle… C’est du grand n’importe quoi votre « argumentation ».
       
      Et à ceux qui disent qu’il vaudrait mieux leur faire un procès avant de les assassiner…

       

      Pas avant de les assassiner, avant d’appliquer la Loi. J’explique pour ceux qui sont capables de comprendre la différence : dans un pays quelconque, un article quelconque dira :

       

      Celui ou celle qui aura tué quelqu’un après lui infligé d’autres sévices, sera puni(e) de mort.

       

      Aucun code pénal, nulle part, ne préconise son assassinat

       

      « …allez donc discuter avecun terroriste barricadé qui sait que la condamnation à mort a déjà été prononcée… »

       

      Nous avons, affaire, ici, à un terroriste en fuite, et en instance d’exécution. C’est rare, mais ça peut arriver. En revanche, s’il est condamné contumax, le procès devra avoir lieu normalement

       


    • Francis JL 21 décembre 2018 15:30

      @Cateaufoncel3
       
      ’’Celui ou celle qui aura tué quelqu’un après lui infligé d’autres sévices, sera puni(e) de mort. ’’
       
      Petit joueur : vous avez oublié un détail :
       
      Je corrige pour vous : « Celui ou celle qui aura tué quelqu’un(e) après lui avoir infligé d’autres sévices, subira ces mêmes sévices et sera puni(e) de mort. » Na !
       
      Voyez, j’ai même corrigé les lapsus et respecté les féminist(e)s.
       
       smiley
       
       Ah ! j’oubliais : pour être juste, il faudra qu’on tue également ses enfants s’il a tué ceux des autres ; ou leur conjoint(e) ; et peut être aussi bruler sa maison s’il a brulé celle de sa (ses) victimes.
       
       Bon j’arrête là : il y a du grain à moudre, je vous laisse la place.


    • Cateaufoncel3 Cateaufoncel3 21 décembre 2018 18:06

      @Cateaufoncel3

      @JL

       

      Je savais que vous seriez incapable de me réfuter, mais je n’aurais jamais pensé que vous seriez aussi facile à convaincre, à convertir.

       

      Malheureusement, vous êtes pire en partisan de la peine de mort qu’en abolitionniste. C’est une question d’(in)intelligence globale.

       
      « Je corrige pour vous : « Celui ou celle qui aura tué quelqu’un(e) après lui avoir infligé d’autres sévices, subira ces mêmes sévices et sera puni(e) de mort. » Na ! »

       

      Le « Na » suffit à souligner la puérilité du propos
       
       « Ah ! j’oubliais : pour être juste, il faudra qu’on tue également ses enfants s’il a tué ceux des autres ; ou leur conjoint(e) ; et peut être aussi bruler sa maison s’il a brulé celle de sa (ses) victimes. »

       

      Laisser vivre un criminel, et lui infliger le mal peine qu’il a infligé à d’autres, n’a rien à voir avec la justice mais tout avec la vengeance dans ce qu’elle a de plus abject
       
      « Bon j’arrête là… »

       

      Vous avez raison, vous avez proféré assez de conneries pour aujourd’hui


    • Francis JL 21 décembre 2018 19:37

      @Cateaufoncel3
       
      ’’Le « Na » suffit à souligner la puérilité du propos ’’
       
      Chochotte !


    • Cateaufoncel3 Cateaufoncel3 21 décembre 2018 22:00

      @JL

      « Chochotte ! »

      Alors, ça, c’est envoyé ! IL est terrible le môme JL quand il se lâche.


    • Alren Alren 22 décembre 2018 13:13

      @JL
      Pour éviter ces catastrophes, il conviendra d’inscrire dans la constitution les lois qui, telle l’interdiction de prononcer et de pratiquer la peine de mort, ne pourront être modifiées par référendum.

      Dans la Constitution, il n’y a pas de lois mais des articles.
      Si un article de la Constitution rappelle l’abolition de la peine de mort, le RIC ne pourra pas porter sur la peine de mort mais sur la modification de la Constitution.
      Et ça, une majorité de Français ne l’acceptera pas après la difficile mise au point de la nouvelle Constitution (incluant les conditions du RIC) qui aura obtenu une majorité précédemment.


    • Francis JL 22 décembre 2018 14:07

      @Alren
       
       j’ai bien peur qu’il en soit ainsi, en effet.
       
       Ceci dit, je pose la question : combien d’authentiques aficionados de la guillotine parmi ceux qui s’excitent sur cette question en ce moment, et combien de lobbyistes, crypto-aficionados donc, qui brandissent cet épouvantail d’un retour à la barbarie, pour faire capoter le RIC ?


    • Alren Alren 22 décembre 2018 19:35

      @JL

      Comme je l’ai dit plus loin, une loi ne peut modifier la Constitution. C’est au contraire leur non-conformité avec la Constitution qui permet au Conseil Constitutionnel de bloquer une loi, entièrement ou en partie.
      Si l’on inscrit l’abolition de la peine de mort, le droit au suicide assisté, le mariage homosexuel et la PMA dans la constitution, ces dispositions ne pourront pas être modifiées par une loi. Il faudra modifier la Constitution.
      La question serait ainsi non « Voulez-vous rétablir la peine de mort » mais « Voulez-vous modifier la Constitution pour y supprimer l’article abolissant la peine de mort ?  »

      Cela changerait tout à mon avis ...


    • Feste Feste 23 décembre 2018 00:51

      @Fergus
      Exclure la fiscalité et les traités internationaux ? Ben en gros garder l’europe pour nous gérer quoi...
      Ah je n’avais pas vu c e n’est pas pour ameliorer la representation ou la vie politique mais pour la ’moderniser’, ok ok ok 
      Je suis sur que 95 % des partis politiques pense comme vous...


    • Francis JL 23 décembre 2018 09:05

      @Alren
       
      ’’ Si l’on inscrit l’abolition de la peine de mort, le droit au suicide assisté, le mariage homosexuel et la PMA dans la constitution, ces dispositions ne pourront pas être modifiées par une loi. Il faudra modifier la Constitution.

      ’’
       
      Ça me parait bien. Je note en passant que si l’on accordait le droit au suicide assisté pour les condamnés à de longues peine, cela invaliderait l’argument des coupeurs de têtes (tels Cateaufoncel) qui prétendent qu’il vaut mieux raccourcir les condamnés que de les punir d’une peine de prison inhumainement longue (sic, ou presque ).
       
       Ainsi, plutôt que de couper des têtes innocentes, on instaurerait la peine de mort sur option : « Acceptez vous d’être condamné à presque perpète ou préférez vous être suicidé ? »
       


    • jessyzz jessyzz 23 décembre 2018 14:34

      @Fergus salut ben je crois que ce devrait être aux citoyens de décider où sont envoyés nos soldats comme en Syrie ou au Mali et sous quel mandat onu ? Ou comme marionette des usa ceci n’est qu’un exemple. Regardes la Syrie aujourd’hui, les us s’arrachent et macron comme un âne, lui enfin les troufions restent... Un nouveau Drakar en perspective ! Tu ne crois pas que le PEUPLE ait son mot à dire franchement tu me déçoit


    • Clocel Clocel 20 décembre 2018 09:26

      L’abolition de la peine de mort était le fait du Prince, elle faisait partie d’un package mal ficelé, le dit Prince avait été élu, plus par rejet du précédent synarque (déjà !) que par adhésion pleine et entière à son programme...

      La bascule à Charlot était sans doute moins hypocrite que les assassinats commandités au plus haut niveau de l’État et, dernièrement,  fortement applaudis par la plèbe.Elle avait au moins le mérite d’être précédé par un procès et de tous les recours de la vitrine judiciaire, ça permettait de préserver les illusions et les bonnes consciences si importantes pour la quiétude bourgeoise.

      La peine de mort n’a jamais cessé d’exister et faut être bien naïf pour la rejeter a priori...


      • Francis JL 20 décembre 2018 10:12

        @Clocel
         
         la peine de mort est l’avatar le plus absurde, le plus barbare et le plus haïssable de la loi du talion, elle-même absurde, barbare et haïssable..


      • Gilles Mérivac Gilles Mérivac 20 décembre 2018 10:47

        @JL
        Des crapules comme Fourniret avec un « tableau de chasse » de plusieurs dizaines d’assassinats va passer quelques années en prison, puis l’affaire une fois oubliée, va pendre tranquillement une petite retraite payée par les contribuables. Il pourra même gagner de l’argent en publiant ses mémoires.
        Ceci pour vous bien sûr, n’est ni absurde ni haïssable.


      • Francis JL 20 décembre 2018 12:20

        @Gilles Mérivac
         
        en effet, ni absurde ni haïssable, pas plus que ne sont les tremblements de terre ou les éruptions volcaniques. On appelle ça la contingence, je crois.
         
        De surcroit, c’est tout sauf barbare.


      • Gilles Mérivac Gilles Mérivac 20 décembre 2018 16:49

        @JL
        Dans ce cas, la barbarie est préférable.


      • Fergus Fergus 20 décembre 2018 20:15

        Bonsoir, JL

        D’accord avec vous. Qui plus est, la peine de mort n’a pas d’effet dissuasif : les criminels redoutent beaucoup plus la perpétuité !


      • Et hop ! Et hop ! 20 décembre 2018 21:16

        @Gilles Mérivac :

        Le rôle des peines n’est pas se venger des criminels, c’est de les dissuader de commettre d’autres crimes, eux et ceux qui seraient tentés de les imiter.


      • Et hop ! Et hop ! 20 décembre 2018 21:18

        @Clocel

        Moi ça ne me gènerait pas qu’on fasse une loi qui interdise à la police de tuer un présumé terroriste, et qui permette de le condamner à mort une fois que sa culpabilité est vraiment prouvée.


      • cassandre4 cassandre4 21 décembre 2018 01:25

        @Fergus
         ... pas d’effet dissuasif 

         En effet ! mais elle a, au moins le mérite d’empêcher la récidive, (excusez du peu !)


      • Cateaufoncel3 Cateaufoncel3 21 décembre 2018 01:34

        @cassandre4

        Demandez-lui donc d’où il sait cela, qu’on rigole.

        Il ne fait que répéter ce que tous abolinnistes racontent et il ne faut pas se laisser abuser par son assurance apparente, en gras.


      • troletbuse troletbuse 21 décembre 2018 01:41

        @Clocel
        Oui, ce serait vraiment intéressant de connaître les déclarations de Merah, des Kouachi, coulibali, etc...Mais certains hauts placés devraient s’exiler je ne sais où. Ah si, chez un ami dictateur d’un pays où il n’y a pas d’extradition avec la France.


      • Cateaufoncel3 Cateaufoncel3 21 décembre 2018 01:49

        @troletbuse

        T’as qu’à inventer, et annoncer que des hauts placés vont démentir avec véhémence.

        Tout le monde constatera que t’avais raison. C’est fastoche l’intox si on s’y prend bien smiley

        Bonne chance et, souviens-toi, plus c’est gros, plus ça passe.


      • Cateaufoncel3 Cateaufoncel3 21 décembre 2018 01:53

        @troletbuse

        Avec une maîtrise moyenne de Photoshop, tu nous sors un Macron au drugstore des Champs avec les Kouachi, et une Brizitte irréfutable en train de faire une turlutte à Merah.

        Le cas échéant, ça s’apprend en à peine quelques heures.


      • Shaw-Shaw Shawford 21 décembre 2018 03:45

        @Cateaufoncel3

        C’est par contre beaucoup plus difficile d’apporter exactement la réponse souhaitée au bon endroit par les entités requises pour se faire.

        Dont acte !


      • Shaw-Shaw Shawford 21 décembre 2018 04:00

        @

        Avant de partir pour de Bon en paix d’ailleurs, je n’ai qu’une seule chose à dire :

        https://youtu.be/H4hM65tciFw

         smiley smiley


      • Shaw-Shaw Shawford 21 décembre 2018 04:02

        @Shawford

        Pour le reste :

        https://m.youtube.com/watch?v=rblYSKz_VnI

        smiley smiley


      • Gilles Mérivac Gilles Mérivac 21 décembre 2018 07:44

        @Fergus
        Pour le criminel qui est exécuté, la peine de mort remplit parfaitement son caractère dissuasif. Quant à la perpétuité, elle n’existe que sur le papier.


      • Gilles Mérivac Gilles Mérivac 21 décembre 2018 07:47

        @Et hop !
        Mais je ne cherche pas à me venger en les tuant, mais à protéger la société. Et en les tuant, je les dissuade de commettre d’autres crimes.


      • Francis JL 21 décembre 2018 08:32

        @Gilles Mérivac
         

        La peine de mort n’est qu’un transfert de criminalité : celui qui tue celui qui a tué devient assassin à son tour.
         
        Je ne veux pas être citoyen d’une société criminelle.


      • Gilles Mérivac Gilles Mérivac 21 décembre 2018 10:10

        @JL
        Vous êtes plus que citoyen d’une société criminelle, vous en êtes complice !
        Parce que l’ordre d’une société multiculturelle revendicative ne peut être maintenu que par un régime autoritaire fort, comme c’est le cas en Syrie ou en Egypte, pays qui ont tous la peine de mort dans leur arsenal répressif.


      • docdory docdory 21 décembre 2018 12:02

        @Fergus

        Il faut quand même constater que la peine de mort est rétablie de facto pour les terroristes, dont l’immense majorité se fait liquider avant d’avoir l’occasion de passer devant les tribunaux. Seul Salah Abdeslam et un ou deux autres ont échappé à cette liquidation !
        Sachant que le coût annuel d’une incarcération est de 36 500 euros, ce qui fait plus de un million d’euros pour une peine de sécurité de 30 ans, et ce pour des criminels qui seront strictement non ré-insérables dans la société, le contribuable ne peut que se réjouir de ces exécutions qui ne disent pas leur nom ...


      • Cateaufoncel3 Cateaufoncel3 21 décembre 2018 14:08

        @JL

        Celui qui tue celui qui a tué devient assassin à son tour. 

        Sophisme !!!

        L’assassin tue sans excuse

        Le bourreau applique la Loi


      • popov 21 décembre 2018 14:13

        @Fergus
         
        La peine de mort a un effet 100% dissuasif sur la récidive.
        Si je suis contre, c’est uniquement parce qu’il y a le risque d’exécuter par erreur un innocent.


      • Francis JL 21 décembre 2018 14:22

        @popov
         
         et tous les gagnants du Loto ont tenté leur chance.


      • Cateaufoncel3 Cateaufoncel3 21 décembre 2018 14:43

        @JL

        « Si je suis contre, c’est uniquement parce qu’il y a le risque d’exécuter par erreur un innocent. »

        Vous avez pleinement raison, c’est tellement mieux de le laisser croupir des dizaines d’années au placard


      • Francis JL 21 décembre 2018 14:57

        @Cateaufoncel3
         
         non, moi je suis contre pour d’autres raisons. Mais aussi celle-là et je vais vous répondre par une question :
         
        Vous croyez vraiment qu’il vaut mieux exécuter un innocent plutôt que de le mettre en prison, avec l’éventualité d’apparition d’éléments nouveaux et l’espoir d’une révision de son procès ?
         
         Alors là, vous me sidérez !


      • popov 21 décembre 2018 15:19

        @Cateaufoncel3
         
        Vous avez pleinement raison, c’est tellement mieux de le laisser croupir des dizaines d’années au placard

        Ce n’est pas tellement mieux, mais il y a toujours l’espoir que de nouveaux éléments permettront de casser la condamnation. Par exemple si le vrai coupable avoue.


      • Cateaufoncel3 Cateaufoncel3 21 décembre 2018 17:39

        @popov

        « ... il y a toujours l’espoir que de nouveaux éléments permettront de casser la condamnation. »

        C’est très vrai, mais quand, après 15 ans, l’innocent se réveille pour la 5478e fois au chtar 5478 fois innocent ! -, vous croyez qu’il en reste quoi de l’espoir ? Moi, je n’en sais rien et, de toute manière, c’est du cas par cas, mais quelle proportion d’entre eux souhaiteraient être morts au moment d’entamer une nouvelle « tranche » de 5478 jours ?



      • Francis JL 21 décembre 2018 19:37

        @Cateaufoncel3
         
        pfff !
         
        C’est n’importe quoi.


      • Cateaufoncel3 Cateaufoncel3 21 décembre 2018 20:40

        @JL

        Hahahahahahahahahaha smiley


      • Francis JL 22 décembre 2018 08:12

        @Cateaufoncel3
         
        ’’ Le bourreau applique la Loi ’’
         
        Il me semble que vous ne savez rien de la vie. Je vous conseille cet excellent film : « La veuve de Saint Pierre »

        Et aussi, et surtout le génialissime : « Dancer in the dark »
         
        Ps. Si vos parents vous y autorisent : les deux films sont très éprouvants émotionnellement, pour une personne normalement sensible. Mais ce n’est peut-être pas votre cas.


      • quijote 22 décembre 2018 10:50

        @Gilles Mérivac

        D’accord avec vous, monsieur Mérivac. Je ne sais pas d’où vous venez sur le plan philosophique ou éthique mais moi, sur ces plans-là, je viens de sympathies pour l’idéologie de l’extrême gauche. Inutile d’insister sur le fait que le 11 septembre 2001 et tout ce qui a suivi cet événement jusqu’à aujourd’hui m’a amené, progressivement d’abord, puis, de dégoût en dégoût, à ma position actuelle : l’extrême-gauche, les « progressistes », les mondialistes, les francs-macs, les antifas, tout ça, c’est la saloperie qui se déguise en vertu pour s’imposer aux peuples occidentaux. L’ignominie qui porte le masque de la générosité absolue. Satan prenant l’apparence de Jésus. A vomir.
        Dans ce cadre-là, pour revenir au sujet abordé dans cet article, je me souviens clairement du moment de bascule concernant mon avis sur la peine de mort. Le moment où je passe de « la peine de mort ne doit pas exister, au nom des droits de l’homme, et ce n’est pas négociable » à « rétablissement de la peine de mort ? je ne suis plus contre ». C’est l’épisode répugnant des gangs de Pakistanais qui, au Royaume-Unis, exploitaient, violaient et torturaient des gamines anglaises fragiles, et bien blanches, il faut le dire, qu’ils allaient chercher à la sortie de leur orphelinat ou qu’ils repéraient tout simplement dans la rue. Je passe sur les détails, tous plus dégueulasses les uns que les autres. Des années et des années de martyre pour ces gamines. La police ? Au courant ! Ils savaient ! Mais ils ne voulaient pas prendre le risque de passer pour racistes ! C’était ça l’important, dans ces affaires sordides au delà de toute mesure ! Ne pas risquer de passer pour raciste dans un pays où règnent en maîtres les sacro-saints « droits de l’homme » ! Le « Bien absolu » des « droits de l’homme » avait fait son oeuvre civilisatrice ! Quel progrès ! Putain...
        Non merci ! Je veux pouvoir me regarder dans une glace. Ne serait-ce que quand je me rase. Là, je suis passé de l’autre côté. Du côté des « barbares ». Du côté des « beaufs ». L’idéologie du « progrès » était trop insupportable pour moi.
        Maintenant je suis apte à remettre en cause les valeurs « non négociables au nom des droit de l’homme » que nos élites ( Ho ! T’es un salaud de complotiste ? Et comment ! ) appellent « le Bien ». Par exemple, pour reprendre l’exemple que vous donnez, la perspective d’avoir à financer le maintien en vie de salopards en prison à nos frais jusqu’à ce qu’ils en meurent de leur belle mort, je n’appelle pas ça le bien. Non. Si on me demande mon avis aujourd’hui, je pense même que c’est le mal.


      • Gilles Mérivac Gilles Mérivac 23 décembre 2018 14:16

        @quijote
        C’est tout simplement le bon sens qui vous fait réagir, et c’est tant mieux. Il suffit de réfléchir sereinement quelques minutes pour comprendre qu’un état ne devrait jamais se priver en aucun cas de mesures exceptionnelles telles que l’élimination physique d’un individu, car qui sait quelles sont les menaces qu’il peut avoir à affronter, personne.
        Même s’il ne se sert jamais de ces moyens, comme la force nucléaire, il est important de savoir qu’ils existent, c’est comme aux échecs, la menace est plus importante que le coup réel.
        Je suis comme tout le monde, j’ai été influencé par les idéologies libertaires des années 60-70, jusqu’à ce que l’expérience accumulée crève les toiles d’araignées qui encombraient mon cerveau, c’est ce que j’appelle le bon sens.


      • gaijin gaijin 20 décembre 2018 09:28

        il est évident que le RIC demande un effort d’intelligence de la part de tout le monde, et de la part de la pseudo élite habituée a jouer sur les émotions primaires ça n’est pas gagné .....

        ils ont raison d’avoir peur ....car l’éthologie nous enseigne que le singe dominant est le plus violent mais en aucun cas le plus intelligent. Dans un monde ou l’information est disponible exit l’illusion de leur légitimité a dominer


        • gaijin gaijin 20 décembre 2018 09:52

          @gaijin
          ps
          quelques éléments de réflexion :
          https://www.youtube.com/watch?v=1b5BdiYQHhM&app=desktop


        • Buzzcocks 20 décembre 2018 10:05

          @gaijin
          quand on lit les commentaires sur les forums, on peut quand même avoir peur effectivement. Ca ne transpire pas l’intelligence très souvent chez nos concitoyens.


        • gaijin gaijin 20 décembre 2018 11:51

          @Buzzcocks
          " on peut quand même avoir peur effectivement.

          "
          bien sur une vraie démocratie demande de vrais citoyens et au début ça va poser un problème ...la faute a l’école qui n’est là que pour abêtir et pas pour apprendre a penser , c’est la première chose qu’il faudra changer ....
          mais au final le retour a l’exercice de la responsabilité individuelle sera salutaire


        • HELIOS HELIOS 20 décembre 2018 21:18

          @Buzzcocks
          ... Je ne me considere pas comme intelligent, c’est a dire au dela du cours moyen du francais tout aussi moyen, mais j’ai une petite faiblesse pour l’intelligence collective, le bon sens et l’equilibre des choses.

          et, c’est pour cela que je pense que ceux qui sortent des arguments tels que ceux reproduit dans cet article sont des manipulateurs d’opinion que nous retrouverons un jour lorsqu’on discutera de l’objet d’un de ces referendum.
          Ils sont loin de representer les francais, sinon une petite fraction de privilegies !

          Pour moi, je rapppelle que c’est au peuple francais qui reviennent toutes les decisions qui les concernent, et je nie le droit de ceux qui se croient au dessus des valeurs humaines tout en les bafouant d’en imposer le choix.

          Quelles sont les Valeurs, avec un grand V qui interdiraient a un peuple millenaire de choisir entre son suicide et sa survie dans un monde sauvage, violent et souvent sans conscience ?

          En quoi la peine de mort au nom du peuple francais appliquee contradictoirement dans un tribunal populaire est elle plus inacceptable que celle appliquee par nos armees qui bombardent, hors de notre sol, des populations meme si celles-ci ne nous ressemblent en rien, chez elles ?

          Je souhaite une possibilite -surement a encadrer d’un referendum OBLIGATOIRE, pour tout changement de notre constitution, donc et aussi de la ratification de pacte,traites etc...car ce sont des actes qui ne se deleguent pas... et de referendum appelons les « globaux ou locaux » pour des decisions politiques,
          des decisions administratives impactant tout notre pays, des regions ou des cites.

          nb : clavier jap, difficile, pardon.


        • Croa Croa 21 décembre 2018 09:17

          À gaijin « r ....car l’éthologie nous enseigne que le singe dominant est le plus violent mais en aucun cas le plus intelligent. »
          Oui, et c’est pour ça qu’un peuple peut être entraîné jusqu’au génocide entraîné par un maître fou, ce qui est totalement impossible dans une véritable démocratie.


        • Durand Durand 20 décembre 2018 09:39

          Le RIC,... et puis quoi, encore ?!!! Le Droit des peuples à disposer d’eux-mêmes, aussi, tant qu’on y est !

          Ça va pas, non ?!!!

          .


          • izarn izarn 20 décembre 2018 19:38

            @Durand
            Je signale que c’est de l’humour...
            On sait jamais !
             smiley


          • Pere Plexe Pere Plexe 20 décembre 2018 19:46

            @Durand
            .... c’est déjà le cas.
            Quand ça arrange comme au Kosovo.
            Mais pas quand ça dérange au Donbass ou en Catalogne
            Faut pas déconner non plus.


          • Durand Durand 20 décembre 2018 09:46

            .

            Si les gilets jaunes veulent faire mouche et déclencher le seul vrai débat National qui vaille, il faut qu’ils exigent un référendum sur le Frexit et s’arrêter de tourner autour du pot !

            .


            • Kapimo Kapimo 21 décembre 2018 01:16

              @Durand
              « seul vrai débat National qui vaille ». Absurde. Par ailleurs, cette question peut-etre traitée par utilisation d’un .....RIC.


            • Durand Durand 22 décembre 2018 09:25

              @Kapimo

              .

              Ce qui me semble absurde, c’est de croire que l’on peut restaurer notre démocratie sans récupérer notre souveraineté égarée entre Bruxelles et Washington en raison de notre adhésion à l’UE...

              Le RIC que l’on pourrait obtenir maintenant ne nous rendrait notre souveraineté – et il ne peut exister de démocratie sans souveraineté – qu’à la seule condition que ses modalité nous permettent, seulement dans un second temps, de l’utiliser pour poser la question du Frexit... D’ici là, Macron arrivera en 2022 et les poules auront des dents...

              Alors que si les Français optaient pour le Frexit dès maintenant, l’Union Européenne exploserait immédiatement et de nouvelles élections générales nous permettraient de choisir un programme comportant le RIC et d’autres mesures – prise en compte du vote blanc, etc...– dans un contexte dûment expurgé des contingences communautaires et dans un entre-soi national indispensable à sa mise en application.

              .

              .


            • Spartacus Lequidam Spartacus 20 décembre 2018 10:08

              Le RIC est une opportunité libérale extraordinaire si c’est comme en Suisse.

              Bien au contraire c’est un rempart contre les catastrophes et non pas un machin a catastrophe.

              En Suisse, les gens ont voté une fois contre la transition énergétique. 

              et une autre contre les taxes sur l’énergie.

              Si nous en avions eu un, nous aurions évité la catastrophe des gilets jaunes. Les taxes en moins, pas d’image d’un pays ou il ne faut surtout pas investir et girouette fiscale.

              En Suisse, les gens ont voté contre le statut de la fonction publique et les privilèges statutaires responsable de 40% du déficit, qui creuse un trou de dépenses, pour mettre devant nous une falaise fiscale sur nous et les générations suivantes.

              Nous aurions pas plombé les générations futures. 

              Oui au RIC si c’est comme en suisse. Non si c’est Vénézuélien et piloté par des gauchistes. 


              • gaijin gaijin 20 décembre 2018 11:54

                @Spartacus
                " Oui au RIC si c’est comme en suisse. Non si c’est Vénézuélien et piloté par des gauchistes. 

                "
                et quand c’est qu’on sort de la pensée qui marche au pas ?
                gauche , droite , gauche, droite
                c’est les deux faces de la même pièce ...le RIC doit être un outil piloté par personne ni les ploutocrates ni les gauchistes ni.....


              • devphil30 devphil30 20 décembre 2018 12:10

                @Spartacus

                Tu diras pas la même chose quand le RIC te prendra 80 % de ton salaire .....



                Dans les exemples et les avis il ne peux pas y avoir deux poids et deux mesures alors au lieu de toujours ramener cela à plus de libéralisme vois plutôt l’aspect démocratique


              • Durand Durand 22 décembre 2018 09:42

                @gaijin

                .

                Exactement !... Les exigences des Gilets Jaunes doivent être le fruit de leur propre réflexion.

                S’ils veulent rester forts, ils doivent veiller prioritairement à ne pas se faire récupérer, ni par les syndicats – tous européistes désormais – ni par les partis politiques, tous clientèlistes par nature.

                Mais leur cogitation interne ne sera arrivée à son terme que lorsqu’ils auront ciblé notre appartenance à l’UE et à l’Euro comme la cause principale des malheurs qui accablent les Français...

                Un débat intéressant :

                https://fr.sputniknews.com/radio_sapir/201812211039391197-gilets-jaunes-contre-bruxelles/

                .


              • Reiki 20 décembre 2018 14:05

                Avec tous les politicar qu on va mettre au chomage , on vas pouvoir financer une prime toutes les 10 votations, pour tous smiley


                • Anatine 20 décembre 2018 14:59

                  ortir du cadre... l’emploi de l’impot, un bien public est le nerf de la guerre, et cela inclus les niches fiscales S’il y avait un RIC nous pourrions voter sur Des lois sur l’emploi de l’impot : La transparence, un emploi protectioniste, et ses priorites d’emploi. Et disposer des leviers pour regler le probleme de l’equite La regle du jeu est de ne pas suivre les regles mais de les utiliser... contre evidemment. Le RIC doit etre exigé pour decider de notre destin et l’exercice de ce pouvoir passe par la liberte de decider de l’emploi de l’impot et pour commencer d’mposer par referundum les regles generales de son emploi.


                  • révolQé révolQé 20 décembre 2018 16:22

                    "Le RIC vu par les chiens de garde = Fin de la civilisation, torture, guillotine, poison, Hitler...

                    "

                    Bon et bien celle-ci vient d’égayer ma journée,elle est superbe et reflète tout à fait la pensée des sacs à merde qui passent sur les plateau TV et radio. smiley

                    Merci à l’auteur.


                    • Anatine 20 décembre 2018 16:38

                      @révolQé

                      RIC c’est passer de la fabrique du consentement a la fabrique du consensus.


                    • izarn izarn 20 décembre 2018 19:34

                      @révolQé
                      Tu traduis :
                      Le peuple=Hitler.
                      Ce qui est un monumental mensonge. Hitler a été financé par EG Farben, le roi de la chimie allemande et Standart Oil (Rockefeller)
                      Il n’ a pas eu la majorité en Allemagne : Les 2/3 des allemands étaient contre les nazis. OK ?
                      Mais il a été imposé. Par le complexe militaro industriel de l’époque. Aidé par les américains. Point barre.
                      Les nazis avaient une mission : S’attaquer à l’URSS. Aux communistes.
                      Les US débarquent en europe quand ils savent que les nazis vont perdre devant l’URSS. Pour éviter que Staline envahisse toute l’Europe continentale, vu la débacle allemande.
                      Alors les US nos libérateurs...Héhéhhé !
                      Ils en avaient RIEN A FOUTRE !
                      Ok ?


                    • popov 21 décembre 2018 14:29

                      @révolQé
                       
                      Ils ont peut-être peur qu’on resorte les guillotines pour leur faire payer leurs trahisons.


                    • Sergio Sergio 20 décembre 2018 16:52

                      Le RIC me fait penser dans les années 80, à l’avènement des ’radio libres’. Tout le monde était euphorique, chacun allait pouvoir s’exprimer et puis au final, l’attribution des bandes FM a été orientée vers de grands groupes rachetés ..... pour arriver à la monopolisation de l’info qui va bien. Je crains une récupération, une forme de mise en page politiquement correcte, et un soufflet qui va retomber. J’ai peur du : Quand on le dit et quand on l’écrit, ça va mieux ....


                      • Anatine 20 décembre 2018 17:03

                        @Sergio

                        Vous avez raison. Il y aura un enjeu enorle sur la fabrique du consensus, les moyens utilises pour atteindre le seuil de declenchement


                      • gaijin gaijin 20 décembre 2018 17:04

                        @Sergio
                        " Je crains une récupération, une forme de mise en page politiquement correcte, et un soufflet qui va retomber

                        "
                        bien entendu mais ce n’est qu’un début et il faut bien commencer quelque part ....
                        de là a s’imaginer que c’est une solution ça serait une grande naiveté


                      • Et hop ! Et hop ! 20 décembre 2018 21:24

                        @Sergio :

                        Sans liberté et pluralité d’information, le RIC ne servira à rien,
                        sauf si le premier référendum décide d’interdire aux médias d’avoir d’autres recettes que leurs ventes ou leurs abonnements, y compris en interdisant les recettes publicitaires.


                      • zygzornifle zygzornifle 20 décembre 2018 17:00

                        Voila pourquoi Castaner dit la castagne a donné en une soirée plus au flics qu’aux sans dents jaunes au bout d’un mois et 8 morts.

                        Castaner c’est le maitre chien qui veut compter sur ses molosses et les lâcher sur la piétaille en cas de rebelote et la ça sera sans pitié car les poulets seront regonflé a bloc prêts a en découdre au nom de « Macron tout est bon comme dans l’cochon » ....


                        • izarn izarn 20 décembre 2018 18:52

                          @zygzornifle
                          ...La viande avariée tu veux dire...Depuis le 17 novembre, mes côtes de porcs sont bonnes pour la poubelle !
                           smiley


                        • L’Astronome 20 décembre 2018 17:25

                           

                          « Quand Richard Ferrand critiquait la démocratie suisse... »

                           

                          Comment se fier à cette tête de hibou, qui traîne tant de casseroles derrière lui ? Le pire pour nos zélites, c’est la liberté de savoir, la liberté de comprendre, la liberté de critiquer. C’est pourquoi l’on assiste en France — et dans le monde — depuis plusieurs années à l’extinction progressive des libertés. « Faisons en sorte qu’ils soient cons ! » — tels est le souhait de nos gouvernants et de leurs idiots utiles (les journalistes) en parlant des administrés.

                           



                            • rogal 20 décembre 2018 17:43

                              Mettre en garde la ploutosphère : pire qu’instaurer le RIC tous sujets serait de ne pas l’instaurer.

                              Le peuple souverain s’avance

                              Tyrans descendez au cercueil.


                              • Luc-Laurent Salvador Luc-Laurent Salvador 20 décembre 2018 18:14

                                Excellent article, comme d’habitude faudrait-il ajouter.

                                Concernant les peurs destinées à effrayer le bon peuple, je soupçonne qu’elles soient un paravent pour la véritable peur de l’élite

                                Celle-ci porte, je pense, avant tout, sur la constitution et la possibilité d’accès à une souveraineté populaire réelle qui, vu les demandes des gilets jaunes, ne manquerait pas de s’exercer sur la seconde cause des causes, à savoir, l’abandon criminel du pouvoir (souverain) de création monétaire au bénéfice des seules banques privées.

                                Démocratie réelle et monnaie souveraine pleine, c’est nitro et glycérine. ça fait boum ! Le vieux monde est mis à bas. Je pense que c’est de cela dont ils ont peur, tout en haut de la pyramide.


                                • gaijin gaijin 21 décembre 2018 09:31

                                  @Luc-Laurent Salvador
                                  " Le vieux monde est mis à bas. Je pense que c’est de cela dont ils ont peur, tout en haut de la pyramide.

                                  « 
                                  c’est évident »l’élite" a structurellement peur du peuple car elle sait qu’elle n’est pas légitime ....alors on va voir se multiplier les tentatives de noyer ce mouvement mais attention a un moment ou a un autre la bonne vieille solution sera employée : on butte les leaders qui émergent ( de toutes les manières ....ce qui se passe pour les lanceurs d’alerte )
                                  il faudra être prêts a l’assumer


                                • Croa Croa 21 décembre 2018 14:12

                                  À gaijin,
                                  Justement les GJ n’ont pas de chef  ! Quand le peuple s’y mets c’est vite imparable... Macron est foutu smiley



                                • Christian 20 décembre 2018 18:30

                                  Vu de Suisse je ne suis pas certain que le RIC soit une bonne solution pour la France...l’est-elle pour la Suisse...pas toujours.

                                  Je crois que le principal problème des démocraties provient des Parlements. Cette lecture m’en a convaincu :

                                  Soudain le fascisme, la marche sur Rome,l’autre révolution d’octobre par Emilio Gentile

                                  L’arrivée du fascisme en Italie était aussi la conséquence de la totale faiblesse des parlementaires qui radotaient et ne foutaient rien si ce n’était que de profiter de leur statut de parlementaire.

                                  Par exemple le parlement c’est le législateur donc celui responsable de contrôler que les lois qu’il a adoptées soient appliquées. Et qui doit faire appliquer ces dites lois ? La police puis la justice. Or, si après un procès, on estime que la loi a été détournée que disent les politiciens ? Séparation des pouvoirs ! Ben non. La séparation des pouvoirs c’est lors du procès où là effectivement il n’y a que la justice. Par contre, après le verdict, si l’on constate qu’il est manifestement faussé, c’est au pouvoir politique d’intervenir et non à la justice. On me dira que j’ai tout faux, que non c’est à la justice de corriger. Mais justement la justice se ...justifie toujours et c’est cela qui ne va pas.

                                  Je suis persuadé qu’en France les parlementaires n’ont pas assez de pouvoir, c’est là le problème.


                                  • izarn izarn 20 décembre 2018 18:49

                                    @Christian
                                    Bon déjà si tu donnes du pouvoir à ces brèles, ce serait encore pire...
                                    Il faut tous les dégager...


                                  • HELIOS HELIOS 21 décembre 2018 04:27

                                    @Christian
                                    ... ce n’est pas que les parlementaires n’aient pas de pouvoir, c’est simplement qu’ils ne respectent pas la constitution en agissant comme de kapo au regard du peuple qu’ils representent.
                                    Ils sont tous encartes et ils ne votent que pour leur parti alors qu’ils devraient voter pour tous le francais... et ce defaut est renforce par le mode de scrution majoritaire.

                                    Avant le RIC, il faut imperativement retablir au minimum la proportionnelle.

                                    une fois retabli, on pourra discuter des modalites des referendum


                                  • Christian 21 décembre 2018 08:25

                                    @HELIOS
                                    Bon ok vous avez sûrement raison...cependant ces élus ont quand même bel et bien été élus...par le peuple et donc si le peuple élit des nuls c’est qu’il existe un problème...non ?
                                    Avant le RIC, il faut impérativement rétablir au minimum la proportionnelle 

                                    C’est probablement là le vrai problème...


                                  • izarn izarn 20 décembre 2018 18:37

                                    Perso je suis pour la peine de mort pour Sarko, Hollande et Macron...

                                    Peine de mort, uniquement pour les traitres à la nation.


                                    • Pere Plexe Pere Plexe 20 décembre 2018 19:57

                                      @izarn
                                      Perso je suis plus une peine plus légère.
                                      En principe.
                                      Les foutre sur une île déserte avec quelques paquets de graines, deux trois poules, une pioche une bêche un peu de tissus du fils et des aiguilles.
                                      En fait je crois que c’est plus cruel : ils finirait sans doute mort de faim et à poil.


                                    • Et hop ! Et hop ! 20 décembre 2018 21:27

                                      @izarn

                                        • Moi ça ne me gènerait pas qu’on fasse une loi qui interdise à la police de tuer un présumé assassin terroriste, et qui permette de le condamner à mort si sa culpabilité est vraiment prouvée.



                                    • HELIOS HELIOS 21 décembre 2018 04:32

                                      @Et hop !

                                      Il est fort probable que le « terroriste » Cheriff a beneficie d’une mort certaine bien programmee
                                      Il va surement aller rejoindre m khadafi dans le club des morts qui ne parlent plus.

                                      Si la police avait des couilles, elle irait temoigner aupres d’un juge administratif -ou d’un juge tout court pour remettre de l’ordre, fonction pour laquelle ils se sont engages !


                                    • funky5 20 décembre 2018 19:07

                                      En suisse on avait voter pour le renvoi des criminels étrangers,la votation à passer mais ça n’a jamais été mis en pratique.

                                      Souvenez vous aussi de la réaction journalistique quand nous avions voté contre les minarets,certains avaient proposé qu’on revote jusqu’a ce que le résultat soi à leurs convenances.

                                      La démocratie à ces limites,fixer par l’ union européenne,les lobbys,etc..du fric du fric du fric

                                      Apparemment il y aura que la violence ou une grande crise économique ou écologique qui pourrais changez les choses en bien....... ou en mal.


                                      • Croa Croa 21 décembre 2018 10:06

                                        À funky5,
                                        La démocratie a les limites que l’on veut bien accepter. Les limites font aussi partie de débat démocratique, forcément, et rien de tout ça n’est inscrit dans du marbre.


                                      • lloreen 20 décembre 2018 19:15

                                        «  »Je ne veux pas que demain on puisse se réveiller avec la peine de mort dans notre pays« 

                                        Le pauvre devait être au stade du coma dépassé lorsque le parlement vota l’adoption de la constitution européenne-en parfaite violation du vote des français contre l’adoption à 55% de la constitution européenne lors du referendum du 29 mai 2005... car le traité de Lisbonne réintroduit justement la peine de mort qui avait été abolie en France !

                                        https://lesbrindherbes.org/2015/07/17/rappel-leurope-a-retabli-la-peine-de-mort-dans-le-silence-des-medias/

                                         » Moi, je crois aussi à la démocratie représentative."

                                        C’est une croyance bien malheureuse dans la mesure où la démocratie n’a jamais existé en Europe...et la raison d’être du conseil national de transition, crée le 18 juin 2015 par un collectif de français pour justement permettre au peuple de retrouver sa souveraineté qui lui est confisquée au plus tard par les dénis de droit continuels depuis le 29 mai 2005, rendant ces gouvernements successifs totalement illégitimes.
                                        Le programme de la transition a été établi afin de permettre aux français de choisir leur future forme de gouvernement.
                                        https://www.conseilnational.fr/transition-programme/
                                        https://www.conseilnational.fr/historique/

                                        La "Cour Suprême demande l’approbation du MANDAT D’ARRET CONTRE MACRON.
                                        https://www.mesopinions.com/petition/justice/approuver-mandats-arret-delivres-cour-supreme/52273

                                        Par Conseil National de Transition Pétition adressée à CITOYEN DU PEUPLE DE FRANCE

                                        MANDAT D’ARRÊT

                                        Pour haute trahison, atteinte à la sûreté de l’Etat et crime contre l’humanité,

                                        La « Cour Suprême » de justice de France, créée pour représenter la « Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen », et animée exclusivement par des citoyens non professionnels, délivre ce jour, 10 novembre 2018, au nom du peuple de France représenté par tous les signataires, ce mandat d’arrêt concernant Emmanuel Macron, né le 21 décembre 1977 à Amiens, fils de Jean-Michel Macron et Françoise Noguès pour,

                                        - « Haute trahison » : violation de l’article 9 du préambule de 1946 du bloc de constitutionnalité, en raison de la vente illégale de biens du patrimoine national. Tentative d’établissement d’une dictature absolue par la loi n° 2017-1510 du 30 octobre 2017 visant à supprimer les droits « sacrés, inaliénables et imprescriptibles » pourtant garantis par la plus haute instance juridique de France : La Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen.

                                        - « Atteinte à la sûreté de l’état » : organisation d’un programme d’immigration mettant tous les Français en état d’insécurité, en danger de guerre civile, et ce, en violation du « droit à la sûreté » dont toute association politique est pourtant garante (article 2 de la déclaration des droits de l’homme et du citoyen).

                                        - « Crime contre l’humanité » : le Décret n°2018-42 du 25 janvier 2018 obligeant à la vaccination annule le « Droit Parental », fondement de la civilisation humaine. De plus, les études préalables révélaient que les produits injectés affecteraient gravement l’état de santé mental et physique des enfants, c’est donc en toute conscience qu’Emmanuel Macron a usé de son pouvoir pour préjudicier à la vie de centaines de milliers d’enfants français.

                                        Ce mandat d’arrêt est étendu à Edouard Philippe, Agnès Buzyn, Jean-Michel Blanquer et Annick Girardin, co-signataires du décret relatif à la vaccination obligatoire ; et à tous les autres membres de ce gouvernement dont il est avéré qu’ils ont participé activement à trahir la France et les droits fondamentaux et inaliénables des Français.

                                        Pour exécution dudit mandat, nous mandons et ordonnons à tous officiers ou agents de la Force publique de rechercher, arrêter et conduire chacun de ces individus à la Maison d’arrêt de Fleury-Mérogis pour être mis à la disposition de la justice, comme l’état de droit l’exige.

                                        Compte tenu du fait que ces individus disposent de nombreux complices dangereux et sont soupçonnés d’appartenir à des réseaux occultes ayant phagocyté plusieurs services des institutions nationales, il est expressément recommandé aux agents de la force publique d’intervenir en collaboration avec les services des forces armées de l’état, civiles ou militaires, respectueuses de l’état de Droit et fidèles à la Constitution.

                                        Pour que la Force serve la Justice, le Peuple et la Souveraineté de la Nation Française.

                                        Les islandais ont ouvert la voie en faisant leur révolution pacifique dans le silence assourdissant des médias -forcément, il ne faut pas donner d’idées aux peuples européens qui risqueraient de s’en inspirer... !- en 2009.
                                        http://www.wikistrike.com/article-silence-radio-sur-l-islande-103272392.html
                                        http://www.wikistrike.com/2018/11/pays-de-reve-l-islande-dit-toujours-non-a-l-escroquerie-de-la-zone-euro.html


                                        • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 20 décembre 2018 19:25

                                          Le RIC est apparu très tardivement et pratiquement qu’a Paris comme revendication gilet jaune ...Comme par hasard relayée a fond par les médias , pour étouffer les demandes des ploucs de province . Les sociaux traitres FI et autres « gauches » auront bien travaillés .


                                          • Croa Croa 21 décembre 2018 10:01

                                            À Aita Pea Pea
                                            Non pas qu’à Paris mais essentiellement après des débats dont beaucoup en ligne il est vrai. Ce qui a été démontré c’est que le RIC pouvait remplacer à lui seul de nombreuses lignes de revendications citoyenne. Ce n’est donc en rien dû au hasard.
                                            À gauche il y a beaucoup d’impostures mais peu à la « FI » qui travaille énormément en collectif. Tu devrais mieux te renseigner !


                                          • Attilax Attilax 20 décembre 2018 19:41

                                            Beuuaark...

                                            Tous ces cafards montrent leur vrai visage : celui du pouvoir. Et il est pas beau. Mais c’est bien, comme ça c’est clair pour tout le monde, maintenant.


                                            • Ouam Ouam 20 décembre 2018 23:05

                                              @Attilax
                                              +1000
                                              Cela prouve surtout qu’il ne sonts pas intelligents...
                                              Je n’irai pas jusqu’a dire que c’est des bas du front...
                                              Finalement tout bien pesé, si ! ils le sonts ! smiley
                                               
                                              Stratégiquement dans une situation de combat (cad l’actuelle ou c’est plutot tangeant poour euxs) un mec intelligent se pose en « observateur » et cherche à comprendre et saisir l’ensemble de la situation sous ses yeuxs
                                              et surtout ....de savoir fermer sa grande gueule, si la situation tournais au vinaigre...
                                              Euxs meme pas smiley
                                               
                                              Le niveau lamentable des gus est risible et, quelque part....
                                              Une vraie chance pour nous smiley


                                            • Shaw-Shaw Shawford 21 décembre 2018 09:52

                                              @jean luc menteur

                                              Serait surtout inspiré de bosser utile pour Jeannette dans le bâtiment ! ^^^^^^


                                            • Shaw-Shaw Shawford 21 décembre 2018 09:56

                                              @Fufu la jambière cul-de-jatte de MES Disons ! smiley smiley ^^ smiley

                                              Play-TEX ?

                                              Exprime toi clairement pour une fois ! smiley


                                            • Ouam Ouam 21 décembre 2018 20:54

                                              @jean luc menteur
                                              Salut qui tu sais... et je sais que c’est de l’humouir ton message
                                              Mais tiens j’y répoondrais qd meme (pas pour toi mais pour d’autres)

                                              Bah je ne m’en suis jamais caché, et ce qui me permet justement d’avoir un constat archi lucide sur la situation.
                                              Defois ca à des inconvénients d’avoir le cul entre deuxs chaises, mais défois ca à un sacré avantage, par exemple de pouvoir regarder de l’autre coté d mirroir, etv ca crois moi c’est passionnant, ca t’evite de te faire embarquer dans les idées préconcues.
                                              Cetrtes cela n’est pas un rempart absolu, c’est plutot meme un myur de paille, mais ca protege un peu des tempetes idéologiques pré-machées.

                                              pour l’autre point, oui et tu devrais savoir pourquoi, c’est es multiples causes.
                                              Et le dernier, je suis ravi si ce que j’ai laché à Maruianne il y a deuxs ans te permettent d’avoir un peu la tete hors de leayu.
                                              Si c’est pour les derniers missiles machin, ou la vaisselle de l’elysée ou ce genres de conneries, la j’ai une sacrée rage.
                                              Qd auxs dons de l’ingénue, hélas, à part l’école et la facet ce genres de trucs, j’avoue n’en avoir guere profité
                                              Certainement du à la chance, mais surtout avant tout a cause de monsale putain de défaut qui est « la fierté » de ne rien devoir à personne, et des que je dois (meme intellectuellement aquis etc...) ,j’essaye toujours de rendre avec les interets du jour C’est une des choses que tu peut partager en plus sans t’appauvrir ce qui est le top classe.
                                               
                                              A + , et le bonjour à shaw si dessous smiley


                                            • Shaw-Shaw Shawford 21 décembre 2018 21:04

                                              @Ouam

                                              Yep !

                                              Time always in time ! smiley


                                            • armand 24 décembre 2018 17:58

                                              @Shawford
                                              on time,pas in time bouffon


                                            • claire1549 claire1549 20 décembre 2018 20:03

                                              Voici le message que j’ai envoyé à Europe 1 sur Facebook messenger :

                                              « La paranoïa de M.Apathie concernant les gilets jaunes devient ridicule !
                                              A l’entendre,ce mouvement est un repaire de putschistes,de complotistes et d’extrémistes et quand un gilet jaune annonce naïvement à visage découvert en direct dans une émission de télé qu’il veut aller à l’Elysée,M.Apathie le désigne à la vindicte populaire tous les jours sur une chaîne de télé ou sur une radio alors qu’il ne sait rien de lui !
                                              M.Apathie dénonce les gilets jaunes complotistes ce qui ne l’empêche pas de voir un complot là où sans doute il n’y en a pas,c’est ainsi qu’il a découvert bien au chaud et en sécurité sur les plateaux de télé ou à la radio celui qui soi-disant tire les ficelles du mouvement,qu’il lui donne la parole et nous pourrons ainsi juger par nous-mêmes si nous devons avoir peur de ses idées ou au contraire si elles vont dans le sens de l’intérêt général,nous sommes capables de nous faire notre propre opinion,c’est ce que les gilets jaunes qui s’expriment disent tous les jours mais M.Apathie ne veut rien entendre,il continue à semer la haine et à nous prendre pour des imbéciles ! »


                                              • lloreen 20 décembre 2018 20:05
                                                Par Conseil National de Transition Pétition adressée à CITOYEN DU PEUPLE DE FRANCE

                                                MANDAT D’ARRÊT

                                                Pour haute trahison, atteinte à la sûreté de l’Etat et crime contre l’humanité,

                                                La « Cour Suprême » de justice de France, créée pour représenter la « Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen », et animée exclusivement par des citoyens non professionnels, délivre ce jour, 10 novembre 2018, au nom du peuple de France représenté par tous les signataires, ce mandat d’arrêt concernant Emmanuel Macron, né le 21 décembre 1977 à Amiens, fils de Jean-Michel Macron et Françoise Noguès pour,

                                                - « Haute trahison » : violation de l’article 9 du préambule de 1946 du bloc de constitutionnalité, en raison de la vente illégale de biens du patrimoine national. Tentative d’établissement d’une dictature absolue par la loi n° 2017-1510 du 30 octobre 2017 visant à supprimer les droits « sacrés, inaliénables et imprescriptibles » pourtant garantis par la plus haute instance juridique de France : La Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen.

                                                - « Atteinte à la sûreté de l’état » : organisation d’un programme d’immigration mettant tous les Français en état d’insécurité, en danger de guerre civile, et ce, en violation du « droit à la sûreté » dont toute association politique est pourtant garante (article 2 de la déclaration des droits de l’homme et du citoyen).

                                                - « Crime contre l’humanité » : le Décret n°2018-42 du 25 janvier 2018 obligeant à la vaccination annule le « Droit Parental », fondement de la civilisation humaine. De plus, les études préalables révélaient que les produits injectés affecteraient gravement l’état de santé mental et physique des enfants, c’est donc en toute conscience qu’Emmanuel Macron a usé de son pouvoir pour préjudicier à la vie de centaines de milliers d’enfants français.

                                                Ce mandat d’arrêt est étendu à Edouard Philippe, Agnès Buzyn, Jean-Michel Blanquer et Annick Girardin, co-signataires du décret relatif à la vaccination obligatoire ; et à tous les autres membres de ce gouvernement dont il est avéré qu’ils ont participé activement à trahir la France et les droits fondamentaux et inaliénables des Français.

                                                Pour exécution dudit mandat, nous mandons et ordonnons à tous officiers ou agents de la Force publique de rechercher, arrêter et conduire chacun de ces individus à la Maison d’arrêt de Fleury-Mérogis pour être mis à la disposition de la justice, comme l’état de droit l’exige.

                                                Compte tenu du fait que ces individus disposent de nombreux complices dangereux et sont soupçonnés d’appartenir à des réseaux occultes ayant phagocyté plusieurs services des institutions nationales, il est expressément recommandé aux agents de la force publique d’intervenir en collaboration avec les services des forces armées de l’état, civiles ou militaires, respectueuses de l’état de Droit et fidèles à la Constitution.

                                                Pour que la Force serve la Justice, le Peuple et la Souveraineté de la Nation Française.

                                                https://www.mesopinions.com/petition/justice/approuver-mandats-arret-delivres-cour-supreme/52273


                                                • lloreen 20 décembre 2018 21:22

                                                  http://www.wikistrike.com/article-silence-radio-sur-l-islande-103272392.html

                                                  (..)

                                                  Brièvement, voici l’histoire des faits :

                                                    - 2008 : La principale banque du pays est nationalisée. La monnaie s’effondre, la bourse suspend son activité. Le pays est en banqueroute.

                                                   - 2009 : Les protestations citoyennes contre le Parlement font que des élections anticipées sont convoquées et qu’elles provoquent la démission du Premier Ministre et, en bloc, de tout le gouvernement.

                                                  La situation économique désastreuse du pays persiste.

                                                  Par le biais d’une loi, il est proposé à la Grande Bretagne et à la Hollande le remboursement de la dette par le paiement de 3.500 millions d’euros, montant que paieront mensuellement toutes les familles islandaises pendant les 15 prochaines années à un taux d’intérêt de 5%.

                                                   -  2010 : le peuple descend à nouveau dans la rue et demande que la loi soit soumise à référendum. En janvier 2010, le Président refuse de ratifier cette loi et annonce qu’il y aura une consultation populaire. En mars, le référendum a lieu et le NON au paiement de la dette remporte 93% des voix.

                                                  Pendant ce temps, le gouvernement a entamé une investigation pour régler juridiquement les responsabilités de la crise.

                                                    Les détentions de plusieurs banquiers et cadres supérieurs commencent. Interpol lance une enquête et tous les banquiers impliqués quittent le pays. Dans ce contexte de crise, une assemblée est élue pour rédiger une nouvelle Constitution qui reprend les leçons apprises de la crise et qui se substitue à l’actuelle qui est une copie de la constitution danoise.

                                                   Pour ce faire, on a recours directement au peuple souverain.

                                                  On élit 25 citoyens sans filiation politique parmi les 522 qui se sont présentés aux candidatures. Pour cela, il faut être majeur et recueillir le soutien de 30 personnes. L’assemblée constituante commence ses travaux en février 2011 afin de présenter, en partant des avis collectés dans les diverses assemblées qui ont eu lieu dans tout le pays, un projet de Grande Charte. Elle doit être approuvée par l’actuel parlement ainsi que par celui qui sera constitué après les prochaines élections législatives.

                                                  Voici, en bref, l’histoire de la « Révolution Islandaise » :

                                                   - Démission en bloc de tout un gouvernement

                                                   - Nationalisation de la banque

                                                   - Référendum pour que le peuple puisse se prononcer sur les décisions économiques fondamentales
                                                   - Emprisonnement des responsables de la crise et réécriture de la constitution par les citoyens
                                                   
                                                   Nous a-t-on parlé de cela dans les médias européens ? En a-t-on parlé dans les débats politiques radiophoniques ? A-t-on vu des images de ces faits à la TV ? Bien sûr que non !

                                                  Le peuple islandais a su donner une leçon à toute l’Europe en affrontant le système et en donnant une leçon de démocratie au reste du monde.

                                                   * * * Sans doute il y a de nombreux aspects à aborder qui puissent contribuer à l’analyse de la situation et des réponses que les citoyens ont cherchées et poursuivent car la démocratie est un combat permanent. (*) « Les Amis du Festival Résistances », qui a lieu tous les ans dans les premiers quinze jours de Juillet, à Foix, en Ariège. http://festival-resistances.fr/IMG/bandeausite2012.jpg


                                                  • Et hop ! Et hop ! 20 décembre 2018 21:32

                                                    @lloreen

                                                    Merci pour ce résumé très convainquant qui doit être diffusé le plus possible.


                                                  • rogal 20 décembre 2018 22:06

                                                    @Et hop !
                                                    Avis partagé.


                                                  • Michael Gulaputih Michael Gulaputih 21 décembre 2018 11:15

                                                    @lloreen
                                                    Bravo pour ce rappel et cette synthèse.
                                                    A l’époque j’étais vert de rage que la presse française n’en pipe pas un mot. 


                                                  • Et hop ! Et hop ! 23 décembre 2018 09:43

                                                    @Michael Gulaputih

                                                    Depuis 2008, lloreen pourrait ajouter un petit paragraphe de 4 lignes comparant la réussite de l’Islande et la catastrophe en l’Iralande. 


                                                  • Et hop ! Et hop ! 23 décembre 2018 09:45

                                                    @lloreen

                                                    Vous pourriez conclure avec un petit paragraphe de 4 lignes comparant la réussite de l’Islande et la catastrophe en l’Irlande (chômage, misère, dépression, exode des Irlandais,..). 


                                                  • @senatfr @senatfr 20 décembre 2018 22:31

                                                    Le RIC donne la frousse au pouvoir, les lacquais font tout pour le déminer, c’est parfaitement dans l’ordre des choses. S’agissant d’une révision constitutionnelle, tous les sujets de la vie publique sont potentiellement concernés. Les lacquais ne se privent pas de les trier sur le volet pour susciter le rejet, par ex. la peine de mort. C’est plus difficile pour leur adeptes de faire valoir des sujets précis, jusqu’alors tabous, que le RIC permettrait de mettre au coeur du débat, sans être accusés d’arrière pensée. Par exemple, le Frexit.

                                                    Comment résister, l’article n’y répond, et je n’ai pas non plus la réponse. En revanche, il me semble opportun de profiter de la faiblesse du gouvernement (Apathie : le pouvoir ne tient que par le fil de la police) pour exiger un changement radical ne souffrant pas de ces faiblesses, avec ou sans le RIC.

                                                    Qu’est-il advenu de la proposition de Gilets Jaunes de suppression du sénat ? Chacun sait que c’est un cénacle qui n’oppose à l’assemblée et au gouvernement qu’un contre-pouvoir de façade, en fait une chambre pour caser des notables (je rappelle qu’il sont élus par des pairs). De plus, difficile de lui opposer la peine de mort. La Suède est réputée un modèle de démocratie, elle a fait cette réforme en 1971.

                                                    http://senatfr.blogspot.com/

                                                    https://twitter.com/senatfr

                                                    PS : 3 articles en modération, le plus ancien d’une pertinence critique au vu des violences policière et de la manipulation d’information. Je prie les modérateurs de permettre un point de vue alternatif.


                                                    • Ouam Ouam 20 décembre 2018 22:50

                                                      « Éléments de langage LREM : »RIC et badaboum... on se réveille avec la peine de mort"

                                                      La classe dirigeante, elle, est beaucoup moins enthousiaste à cette proposition. Elle apparaît même terrorisée par ce RIC. Passons en revue quelques réactions.« 


                                                      Ca me rappelle exactement les propos de l’époque envers les Anglais à l’époque du référendum concernant le Brexit

                                                      Le landeman tout ce petit monde nous expliquaient d’une manière certaine à coup d’experts certifies et hautement validés que les Anlais allaienet sucer des clous, entrer en guerre civile et tout le tuutu quanti habituel servie par la caste oligrchique...

                                                       

                                                      Devine que la »classe dirigeante« du triangle d’or et des ses oligarches ne veulent pas du tout mais meme du tout du tout se faire fliquer et controler par les citoyens lorsqu’ils passent leurs saloperies...

                                                      Dans ce cas, okay, on ne fliques pas, mais alors on vire tous les rards sur la route, on ne flique pas les employés dans les boites, on ne (etc...)

                                                       

                                                      Faut choisir, soit on controle tout le monde, soit on ne controle pas...

                                                       

                                                      Et vu que ces gens se sonts faits une joie de »nous expliquer« parce que euxs sonts intelligents eyt nous des gueuxs bas du front que le controle est indispensable...

                                                      Donc appliquons leurs logique jusqu’au bout.

                                                       

                                                      Lorsque l’on crée un Frankeinstein, il faut ensuite assummer son montre et les »éffets collatérauxs" engendrés par celui-ci...messieurs les oligarches.

                                                       

                                                      Ce que pensent les Africains de cette oligarchie (Merci à Microf pour ce lien)
                                                      https://www.youtube.com/watch?v=O7E8oJ_BUJ0&feature=youtu.be

                                                      Du millieu à la fin pour ceux voulant gagner du temps.


                                                      • Ouam Ouam 20 décembre 2018 22:56

                                                        Même son de cloche chez le politologue Olivier Duhamel qui, le 17 décembre sur Europe 1, affirme que, si le recours au référendum était facilité, cela s’avérerait « extrêmement dangereux » pour la démocratie

                                                        « 

                                                        C’est vrai cela sera exrèmemement dangeureux mais poue EUXS t certainement pas pour la »république« qui je le rappelle n’est pas la démocratie comme il tendent à le faire croire sauf si...

                                                        République Islamique d’Iran = Démocratie

                                                        République Populaire de Chine (RPC) = Démocratie

                                                        (etc ... )

                                                        Plein de pays pourris dans le monde sonts nommés »République« , et la notre pourrais meme etre »Ripouxblique« 

                                                         

                                                        C’est d’ailleurs pourquoi ils se disent »républicains« sachant parfaitement que ce n’est pas du tout édémocrate » car démocratie, c’est bien un systeme ou le peuple est souverain (ses lois, frontières etc...)

                                                        Seul mongolito profond , ou l’aculturé crasse arrive encore à croire à leurs fadaises smiley


                                                        • Et hop ! Et hop ! 21 décembre 2018 22:34

                                                          @Ouam : «  Olivier Duhamel ... affirme que ... le recours au référendum .... cela s’avérerait « extrêmement dangereux » pour la démocratie »

                                                          Pour lui démocratie veur dire fromage.


                                                        • waymel bernard waymel bernard 20 décembre 2018 23:56

                                                          Le RIC existe aussi en Hongrie. Il a permis le retrait de la candidature de Budapest aux jeux olympiques de 2024 et la réouverture des grands magasins le dimanche. Dans les deux cas, une fois les signatures réglementaires réunies et au vu des sondages défavorables, le gouvernement a préféré reculer ce qui a fait que le référendum n’avait plus lieu d’être.


                                                          • gueule de bois 21 décembre 2018 05:46

                                                            C’est moins de la peine de mort que d’un RIC sur l’appartenance à l’OTAN, à l’Europe, et à la zone Euro, que la France d’en haut a peur. Cette question serait une des premières à être débattue. Tous les sondages prévoient, comme en Angleterre une faible majorité entre 52 et 55% pour un Frexit qui reviendrait à la disparition pure et simple de l’UE.


                                                            • lloreen 21 décembre 2018 07:29

                                                              Attention à la privatisation larvée de la justice !

                                                              https://www.bastamag.net/Avec-la-reforme-les-justiciables-aises-auront-une-justice-a-leur-service-les

                                                              "Des algorithmes remplaçant les juges pour trancher des litiges mineurs ; des procès à distance, et déshumanisés, via la visioconférence ; des gardes à vue décidées par des policiers sans accord écrit d’un juge ; des plateformes numériques privées pour régler à l’amiable des litiges ; un accès à la justice trop onéreux pour les classes populaires… Science-fiction ? Aucunement : il s’agit de la réforme de la justice portée par la Garde des Sceaux Nicole Belloubet et discutée à l’Assemblée nationale. Sa « justice du 21ème siècle » commence à ressembler à un cauchemar pour l’égalité des droits et la démocratie. Le Syndicat des avocats de France, comme de nombreux acteurs du monde judiciaire, est vent debout contre ce projet. Basta ! s’est entretenu avec sa présidente, Laurence Roques."

                                                              (...)


                                                              • lloreen 21 décembre 2018 07:32

                                                                La France « d’en-haut » a peur parce que les « gilets jaunes » (le peuple) a commencé à reconnaître les vrais responsables et que malgré la désinformation, le mouvement ne faiblit pas, mais se structure.

                                                                https://www.bastamag.net/centrale-charbon-greve-salaries-transition-ecologique-social-energetique-climat

                                                                https://www.bastamag.net/Monsanto-L-Oreal-Amazon-BNP-Auchan-les-gilets-jaunes-multiplient-les-actions



                                                                  • gaijin gaijin 21 décembre 2018 09:56

                                                                    @lloreen
                                                                    c’est un fake .....
                                                                    il y a plusieurs signes mais notamment la police times new roman n’existe qu’a partir de 1932 ....


                                                                  • lloreen 23 décembre 2018 12:40

                                                                    @gaijin
                                                                    "la police times new roman n’existe qu’a partir de 1932 ....

                                                                    "
                                                                    Officiellement, oui...


                                                                  • gaijin gaijin 23 décembre 2018 14:17

                                                                    @lloreen
                                                                    il n’ y pas que ça
                                                                    en fait les premières choses qui m’ont interpellé c’est la réfèrence a la notion de race supérieure ....les juifs se perçoivent plutôt comme un peuple élu ....
                                                                    la rythmique du texte qui est typique de l’extrème droite ( en tant qu’ ésotériste j’ai été amené a lire pas mal de textes et de vieux bouquins de ces années là )
                                                                    la visée strictement limitée a la france pour un complot mondial ça fait petit joueur
                                                                    .....ce qui m’a amené a examiner le tout de plus près ...
                                                                    déjà on a affaire a une reconstitution la couverture ne va pas avec le reste ensuite curieusement la page 2 et la page 4 s’enchainent comme si la 3 était blanche ( alors qu’on voit du texte sur la 2 par transparence ) .....
                                                                    d’autres questions se posent sur la façon dont a été édité le pdf ( là il faudrait voir un spécialiste ) normalement si on a fait des scans « image » on ne peut pas copier le texte en format texte ( là aussi j’ai l’habitude de travailler sur des textes scannés en image )
                                                                    en bref bcp d’éléments « troublants » même en tenant compte d’ un complot mondial destiné a tromper le monde sur la date de la création d’une police de caractère .....


                                                                  • Croa Croa 21 décembre 2018 09:41

                                                                    Il faut croire un peu plus à la sagesse du peuple. Les élites sont bien plus dangereuses que le peuple sauf que ça ne se voit pas, et pour cause : Les médias appartiennent à l’élite.

                                                                    La peine de mort est abolie ? FOUTAISE !  Les terroristes, voire présumés terroristes (quoique non puisque ces idiots laissent traîner leurs pièces d’identités) se font systématiquement abattre par la police. Il y a aussi quelques suicides assistés dans le milieu dominant.

                                                                    En fait si les masses veulent tuer c’est abruti par la propagande, symptomatiquement au moins les violeurs d’enfants. Il faudrait arrêter de prendre les gens pour des cons là : NON, un peuple bien informé n’est pas méchant ! Il y a tout à parier que la peine de mort ne reviendra jamais. Il faudra bien sûr abolir la propagande avant d’institutionnaliser le RIC, c’est la seule condition requise car sans cela ce n’est même pas la peine de s’y mettre ! 


                                                                    • lloreen 23 décembre 2018 12:49

                                                                      @Croa
                                                                      Le traité de Lisbonne a rétabli la peine de mort et de toutes façons les règlements de compte et autres assassinats commandités n’ont jamais disparu, l’abattage en règle des terroristes de circonstance non plus..., dernière preuve en date à Strasbourg.
                                                                      http://www.brujitafr.fr/article-reintroduction-de-la-peine-de-mort-en-europe-devinez-qui-y-aura-droit-79955651.html


                                                                    • Le421 Le421 21 décembre 2018 10:30

                                                                      Heu...

                                                                      Je peux dire une connerie ??

                                                                      Comment faire pour exercer ce système de RIC avec des citoyens qui fuient les urnes et qui ne croient plus en toute forme de vote ou référendum ?

                                                                      L’exemple du non au TCE de 2005 a définitivement cassé la crédibilité du vote.

                                                                      D’où une abstention massive, sauf chez les friqués.

                                                                      Donc, partis de droite par définition, plus ou moins extrêmes...

                                                                      D’ailleurs, si l’on regarde les résultats des présidentielles au premier tour.

                                                                      Plus de 65% pour les trois partis de droite (même si pas annoncés comme tels), en tête sans problème, contre moins de 20% pour le quatrième, classé à gauche, voire « extrême gauche »...

                                                                      Et vous pensez qu’un RIC pourrait contrebalancer cela ?

                                                                      Moi, je veux bien, j’ai rien contre. Mais par contre, pour ce qui est d’y croire, vous permettrez....

                                                                      J’ai signé les pétitions. Ça ne mange pas de pain.

                                                                      Je ne me suis pas déplacé en Mairie. De toute façon, le maire macroniste de Sarlat n’a même pas ouvert de cahier de doléances.

                                                                      Ce qui est dit à la télé, c’est du pipeau !!


                                                                      • Ouam Ouam 21 décembre 2018 21:12

                                                                        @Le421

                                                                        "Heu...

                                                                        Je peux dire une connerie ??« 

                                                                        Tu veut dire t’exprimer comme d’ab, mais vas y mon gars

                                                                        (je deconne mais la perche etais trop tentante)

                                                                         »...Et vous pensez qu’un RIC pourrait contrebalancer cela ?

                                                                        ...« 

                                                                        Ben voui mon gars (et lacontrairement à ci dessus je suis sérieux)

                                                                        Sachant en préambule qu’un parti ne peut etre sectaire, si tu n’est pas d’accord tu goinfre le manifeste des partis de S Veil et ensuite je veut bien que tu m’explique les parties ou tu n’est pas d’accord dedans, surtout le coté sectaire, lis le et revens me héler

                                                                        Bref lorsque ton gourou, mélanchinounou, ou le gouru Monarc 1er pour d’autres, ou la gourouesque de montretout sarl co ldt, ou la veau-quinerie qui tente tant que bien de lancer l’opération photocopie sur la SA précité, ou etc je liste pas tout....

                                                                        Bref tant que ces gens d’un des partis lancent un »mot d’ordre« d’une position idéologique établie, tu est dans plusieurs configurations, que dis-je

                                                                         »positions« (et oui mon cochon soit a genous soit retourné smiley j’en suis pas juste un zob-setrvateur ^^)

                                                                        Bref tu dois choisir comment le gravier va etre introduit et comment (cf pronctologie ^^)

                                                                        Soit ta secte représente tes idées, et la cela ne changera rien au bout ce qui réponds en partie à la question que j’ai quoté de ta part

                                                                         

                                                                        Soit tu est en contradiction avec le gourou, et la ca change tout

                                                                         car tu est en face d’un coté de ton »libre arbitre« et de l’autre du dictät du parti.

                                                                         Et ne me prétends pas que toi (ou un autre) etes en fuson totale avec les louanges distillées par le grand pretre

                                                                         

                                                                        Sauf si bien sur tu est aveuglé idéologiquement et que tu dis »amen« à tout ce que te propose la papeautée , ce qui ne sera (enfin j’espere) pas le cas pour toi

                                                                         

                                                                        Le RIC à travers l’exemple que tu viens de parcourir est donc la meilleure pluralité possible, sortant justement du »champ des partis« et allant de fait bien plus (en général) vers »l’interet général"

                                                                        Cqfd ?, je pense que wouiiii smiley

                                                                        Sauf si tu possède des arguments inverses, que j’écouterai bien sur avec le plus grand des interets.


                                                                      • Ouam Ouam 21 décembre 2018 21:14

                                                                        @Ouam
                                                                        Sachant en préambule qu’un parti ne peut etre QUE sectaire,
                                                                        (excuses)


                                                                      • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 21 décembre 2018 21:26

                                                                        @Ouam

                                                                        Meuh non ...le 421 va te dire que c’est un mouvement...y’a pas de Pape mais un dos argenté qui guide sur les flancs du Kilimandjaro.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité




Palmarès



Publicité