• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Citoyenneté > La langue bien pendue

La langue bien pendue

Gibier de potence.

Est-ce parce qu'ils ont la langue bien pendue, qu'ils ne respectent ni dieu ni maître et encore moins les margoulins qui nous gouvernent que certains sont voués aux gémonies, à la marque d'infamie et pour finir à cette fameuse potence installée indifféremment en place de grève ou des martyres ? La censure, le rejet, la disqualification sociale deviennent la perspective de ceux qui ne s'alignent pas sur la parole du Méprisant de l'Arrêt Public depuis que notre Jupiter national s'est paré lui-même du principe d'infaillibilité jusqu'alors exclusivité papale.

Puisqu’il en va ainsi, examinons à la loupe cette potence qui se dresse comme un épouvantail à oiseaux de mauvais augure. En tout premier lieu, il semble qu'il y ait un terrible malentendu sur l'expression susnommée. Le Gibier craint plus sûrement le plomb que ceux qui ne l'ont pas dans la tête lui réservent pour prix de leur irrespect. Seul le collet pourrait correspondre à cette mise en suspension - hélas définitive – des libres parleurs, penseurs, créateurs. La métaphore gagnerait en clarté cynégétique ce qui serait de bon aloi pour entamer la future chasse aux sorcières qui se profile à l'horizon.

Gibier quant à lui qualifierait plus opportunément des êtres sauvages se refusant à la grande domestication des masses en cours. À plumes, ils déversent des tombereaux d'insanités sur les réseaux sociaux sans prendre de distance vis à vis des habituelles règles de déférence dues aux maîtres. À poils, ils mordent, chargent, agressent les nobliaux dans leurs palais de la République. Il convient de les déclarer nuisibles et de les prendre au collet.

Mais je fais certainement fausse route. Ce ne doit pas être à cette potence là que le pouvoir autoritaire voue ses opposants. Ils se prétendent En-Marche, ne cessent d'évoquer des rayons de circulation et ainsi trahissent leur volonté de punir ces garennes qui se refusent à se mettre au pas. À courir deux lièvres à la fois, l'abolition des libertés et des acquis sociaux, notre Freluquet a dans le collimateur les réfractaires à son plan machiavélique. Il entend bien les clouer sur une bicyclette, les placer sur un parquet de vélodrome pour qu'ils y tournent en rond jusqu'à ce que mort s'en suive. Une méthode assez curieuse mais avec ce personnage, rien désormais ne devrait nous surprendre depuis que les vélodromes ont retrouvé leur lustre d'antan.

La potence serait encore une pièce de charpenterie qui tente d'échapper aux lois de la gravité, de tenir en suspension des éléments qui pourraient ainsi se libérer des contraintes communes. Les mauvaises langues qui dénonceraient ainsi cette tentation du pouvoir de scier la branche sur laquelle est assis le peuple seraient mises au ban de la société, condamnées au silence pour que se poursuive sans entrave ce pillage des richesses nationales. Le Gibier, une fois dépouillé, serait promis au grand banquet des canailles, tous exploiteurs, profiteurs ou prévaricateurs.

Je me fourvoie et je m'égare. Ce n'est rien de tout ça. La potence est encore cette toise qui impose au peuple de se courber pour passer sous les fourches Caudines du Monde d'Après. Il conviendra de montrer patte blanche pour avoir le droit de vivre dans la société dépeinte par Orwell.

Perte des droits civiques, mise à l'écart sociale, les gibiers de potence se verront par la suite imposer des réserves, des zones de non droit. Ils seront reconnaissables à une marque jaune indélébile tracée sur leur front. Dans ces zones naturelles, installées dans des territoires ruraux abandonnés, les humains pucés s'offriront la dernière proposition culturelle et touristique, un fusil en main pour éliminer la racaille. Bel avenir que voilà !

Sauvagement leur.

 


Moyenne des avis sur cet article :  4.45/5   (11 votes)




Réagissez à l'article

27 réactions à cet article    


  • La véritable liberté est dans la tête. L’extérieure n’est qu’illusion....


    • C'est Nabum C’est Nabum 14 avril 13:11

      @Mélusine ou la Robe de Saphir.

      Ma tête est pleine de courants d’air qui tournicotent en toute liberté


    • @C’est Nabum Pour faire le Gouliard, il suffit d’un miroir...D’autres parlent tout haut à des fantômes...


    • C'est Nabum C’est Nabum 14 avril 16:04

      @Mélusine ou la Robe de Saphir.

      Je me contente de me mirer dans la Loire


    • Sade a écrit sa me..e en prison.


      • C'est Nabum C’est Nabum 14 avril 13:11

        @Mélusine ou la Robe de Saphir.

        J’écris confiné


      • Agi et lascivi, gulae et ebrietati et caeteris suis voluptatibus dediti, quidquid sibi libitum est licitum faciant ;


        • C'est Nabum C’est Nabum 14 avril 16:06

          @Mélusine ou la Robe de Saphir.

          L’éphèbe et la carpe


          Il était une fois en bord de Loire, Bélénos, un jeune homme d’une beauté si extraordinaire qu’il passait son temps à vouloir s’admirer sur/dans les reflets de la rivière. 


          Bélénos ne parvenait pas à croire ceux et celles surtout qui vantaient sans cesse la finesse de ses traits, la délicatesse de son visage, la grâce infinie qui se dégageait de toute sa personne. Il voulait s’en rendre compte par lui-même et jurait ses grands Dieux que s’il en avait le pouvoir, il figerait à jamais les eaux de la Loire afin de pouvoir s’y mirer tranquillement.


          Ce que Dieu veut, il l’obtient et dans l’instant suivant, les eaux furent prises par un froid terrible et se transformèrent en glace. Hélas, la Loire n’est ni une mare ni même un lac, l’embâcle s’accompagne de mouvements désordonnées, qui accumulent les blocs de glace, constituant des monticules qui s’enchevêtrent dans le plus grand chaos. Nulle image n’y peut se réfléchir. Bélénos en était pour ses frais.


          Il se désolait quand un rossignol voletant au dessus de lui, lui siffla un air joyeux. C’était encore une époque où les hommes comprenaient la langue des oiseaux. Le joyeux animal lui chantait : « Puisque tu es si beau, charmant Bélénos, tu n’as qu’à admirer les yeux d’un animal capable de refléter parfaitement ta magnificence ». L’idée était excellente, il lui fallait trouver créature à son image, la plus parfaite possible.


          C’est sans hésiter un seul instant qu’il se précipita dans les bois. Il avait pensé que personne n’égalait la grâce de la biche, dont les yeux étaient des diamants étincelants. C’est en la regardant de près qu’il pourrait s’admirer tout à loisir. Hélas, séduire une biche quand on ne sait pas bramer, n’est pas à la portée du premier venu, fut-il un Dieu Celte, précurseur d’Apollon. Sa quête s’avéra inutile, l’animal était aussi farouche qu’élégant. Jamais il n’eut le loisir de regarder une biche dans le blanc de son œil.


          Il retint la leçon. Il convenait d’aller quérir un animal domestique. L’homme avait entendu parler des vaches de l’Aubrac. La route était longue pour aller jusque là mais l’enjeu en valait la chandelle, il partit cap au sud pour atteindre sa destination. Sur sa longue route, il entendit bien des propos flatteurs, les dames se pâmaient à sa vue. Pourtant, loin de se convaincre qu’il était le plus beau spécimen de la création, Bélénos, voulait s’en rendre compte par lui-même.


          Il fut déçu. La vache de l’Aubrac a certes des yeux splendides, mais son regard reste bovin, on ne peut changer sa destinée. Bélénos en éprouva un profond dépit. Tant de chemin pour rien ! Il convenait d’ailleurs de ne pas s’éterniser, un taureau, portant déjà des cornes, trépignait dangereusement du pied. La bête semblait ne pas vouloir partager sa belle qu’il couvait d’un regard jaloux. Notre Narcisse de pacotille se sauva précipitamment.


          Quand il retrouva son souffle, il était revenu à son point de départ. La Loire avait arrêté sa fuite. La peur avait été si grande de perdre la face devant un mâle en colère que Bélénos avait couru ainsi sept jours et sept nuits sans interruption. Il était en nage, un bon bain lui remettrait les idées en place. Il se dévêtit totalement, provoquant alentour des sifflements d’admiration, des exclamations et mêmes quelques évanouissements. Il aurait pu se satisfaire de ces marques sincères d’admiration, mais c’était plus fort que lui, il voulait apprécier de visu l’extraordinaire beauté dont la providence l’avait gratifié.


          Totalement nu, comme au premier jour de la création, il plongea dans la rivière. C’est au fond d’une passe profonde qu’il trouva ce qu’il cherchait depuis si longtemps. Une carpe miroir dormait paisiblement là. Bélénos put alors se mirer tout à loisir, se regarder sous toutes les coutures si cette curieuse expression peut encore avoir un sens dans la plus parfaite nudité qui était le sienne.


          Il s’admira tant et si bien qu’il eut enfin la révélation tout autant que la confirmation qu’il était bien la plus parfaite créature de l’univers. Il n’en revenait pas, voulant prolonger indéfiniment ce spectacle si plaisant à son orgueil. Il tournait tout autour de la carpe miroir, jouissant pleinement de son image. Cela dura longtemps, très longtemps, trop longtemps. Bélénos en oublia de respirer et finit par se noyer, enivré qu’il était de sa propre image.


          Quant à la carpe, elle se réveilla et assista aux derniers instants de Bélénos.  Elle resta définitivement muette à ce propos.




        • 2021. AU TAROT, le MONDE. Bélénos est associé au premier mai qui tropicalement est encore dans le signe du TAUreau. Le MONDE et ses quatre cavaliers ou représentation symbolique d’une fin.... En accord parfait avec les Dieux celtes. Taureau (Belenos-Apollon-Saint-LUC, le Lion (LUG)-Marc (et sa PLACE), le scorpion (SAMAIN L’AIGLE apôtre JEAN et le verseau (IMBOLC MATHIEU). Constatons la synchronicité avec les astres : URANUS est en taureau face au scorpion, Saturne et Jupiter sont en verseau face au lion. Et alors, et alors...... Zorro est arrivé, sans se presser eh eh.....https://www.google.com/search?q=21+carte+du+tarot&tbm=isch&source=iu&ictx=#imgrc=gCjbizTkf-0RqM


          • C'est Nabum C’est Nabum 14 avril 19:27

            @Mélusine ou la Robe de Saphir.

            Vous savez tout


          • @C’est Nabum l’art est de finir en beauté....


          • C'est Nabum C’est Nabum 15 avril 08:31

            @Mélusine ou la Robe de Saphir.

            La chute n’est pas belle, elle est nécessaire et inévitable


          • @C’est Nabum quand je dis en beauté, cela signifie que cela se prépare. Je crois en la ré-incarnation....Vous êtes un trickster, un miroir de notre société, un peu dans l’ébriété, je suis dans le Sacré. Les opposés parfois se rejoignent....Je suis en paix. Si des parents ont voulu mettre des enfants au monde dans un Supermarche (homo-oeconomicus), ce n’est certes pas de ma faute.....Homo-oeconomicus, point ne serai.


          • C'est Nabum C’est Nabum 15 avril 10:33

            @Mélusine ou la Robe de Saphir.

            Je ne crois en rien

            Voilà ce qui nous distingue radicalement


          • @C’est Nabum Je ne crois pas à un Dieu réel mais à l’inconscient collectif. Et si vous ne croyez en rien. Pourquoi passer son temps à écrire....



            • Freud : Taureau ascendant scorpion. Jung Lion ascendant verseau. C’est -y pas beau ça...CROIX FIXE.


              • Amusant : je suppose que c’est fait exprès. A côté de votre texte apparaît une biche (Discover the Forest.org)....


                • C'est Nabum C’est Nabum 14 avril 19:27

                  @Mélusine ou la Robe de Saphir.

                  Tout est prévu


                • Votre image, c’est le pendu inversé du tarot...


                  • C'est Nabum C’est Nabum 16 avril 07:03

                    @Mélusine ou la Robe de Saphir.

                    OUI je le savais


                  • Adèle Coupechoux 16 avril 16:44

                    @tous (à tous les deux pour l’instant)

                    Une pétition à signer sur le site du Parlement européen :

                    -  Pour en finir avec l’Absurdistan

                    -  Un exercice inédit de démocratie européenne

                    -  Un réceptacle de toute les oppositions aux dérives liberticides dans l’UE : We mean business

                    -  Une initiative pleinement cohérente avec l’un des 3 objectifs de la Présidence française de l’UE 2022 : promouvoir le sentiment d’appartenance européen

                    -  Préparons sans plus attendre la Présidence française de l’UE 2022

                    -  Une pétition qui peut produire des effets comparables au vote qui ne nous a pas été proposé : reprenons le pouvoir sur les événements

                    -  Un plan de relance européen, oui, mais qui respecte les droits et libertés fondamentales

                    -  A signer impérativement pour enfin savoir si le Parlement européen sert à quelque chose

                    -  A signer impérativement pour enfin savoir si la citoyenneté européenne est utile

                    -  Le Conseil d’Etat ne protège plus les droits et les libertés fondamentales : saisissons le Parlement européen

                     

                    pour accéder à la page de la pétition sur le site du Parlement européen, voici le lien direct sur bit.ly :

                    #Click4yourRights  Voici une initiative démocratique qui peut avoir un effet comparable à celui d’un vote. Svp prenez 2 mn pour signer et relayer. Lien direct : https://bit.ly/3g1b26F


                    • C'est Nabum C’est Nabum 16 avril 17:58

                      @Adèle Coupechoux

                      Je crains que ce trop plein de pétitions tue les pétitions


                    • Adèle Coupechoux 16 avril 18:21

                      @C’est Nabum

                      Oui, mais celle-là s’adresse au parlement européen. Et il y a des procès en cours. 
                      Certes tous bloqués pour l’instant. Mais il est important de continuer à se mobiliser. 
                      L’Autriche vient de condamner le port du masque 
                      https://planetes360.fr/autriche-la-cour-supreme-juge-illegal-le-port-obligatoire-du-masque-a-lecole/
                      Des maires s’insurgent et appellent à la désobéissance
                      Il s’agit là d’un véritable jeu de patience. 


                    • C'est Nabum C’est Nabum 16 avril 20:16

                      @Adèle Coupechoux

                      La contestation doit inventer de nouvelles formes, plus spectaculaires, plus surprenantes aussi


                    • Adèle Coupechoux 17 avril 10:29

                      @C’est Nabum


                      « Réinfocovid France lance le défi des antennes. De quoi s’agit-il ?
                      D’aller initier le dialogue avec nos maires, députés, sénateurs, mais aussi médecins, policiers et médecins.
                      Nous allons préparer ces rencontres en construisant un ou des argumentaires ensemble.
                      Vous pourrez vous mettre en lien avec les coordinateurs départementaux d’ici quelques jours. »
                       
                      *Message de Clothilde du pôle Lumière :
                      Une page FACEBOOK tourne à l’heure actuelle du nom de Réinfo COVID 19 :  https://www.facebook.com/ReinfoCOVID19
                      N’y adhérez surtout pas, c’est un hoax. Certaines personnes m’ayant signifié cette page, j’ai pris le risque de faire le test pouvant me
                      permettre de savoir qui était derrière cette page et après un échange de quelques minutes teintée de questions orientées de ma part
                      et un au revoir cordial entre mon interlocuteur et moi, mon profil FB (créé pour pouvoir faire du réinfo sur laquelle je suis non
                      identifiable) a sauté. Cette page doit être, en réalité, tenue par une boîte de communication, rémunérée par l’état, afin de détourner nos
                      sympathisants vers eux pour nous empêcher de communiquer d’avantage et de tenter de nous coincer.
                      Je vous demande de bien vouloir faire tourner cette info dans les
                      pôles, également dans les pôles médecins et citoyens afin que chacun
                      prenne le temps de signaler la page et de la bloquer par la suite.
                       

                    • C'est Nabum C’est Nabum 17 avril 10:33

                      @Adèle Coupechoux

                      Merci

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité