• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Citoyenneté > La lutte contre l’antisémitisme est l’affaire de TOUS (...)

La lutte contre l’antisémitisme est l’affaire de TOUS !

« Quand ils sont venus chercher les syndicalistes,
Je n’ai rien dit, je n’étais pas syndicaliste.
Quand ils sont venus chercher les Juifs,
Je n’ai pas protesté, je n’étais pas juif.
Quand ils sont venus chercher les catholiques,
Je n’ai pas protesté, je n’étais pas catholique.
Puis ils sont venus me chercher,
Et il ne restait personne pour protester. »

(Martin Nielmöller, pasteur et théologien allemand déporté à Dachau)



Des dizaines de milliers de Français ont manifesté le mardi 19 février 2019 Place de la République à Paris et dans les principales grandes villes de France pour dire non à l’antisémitisme, non, ça suffit ! Le matin même, près d’une centaine de tombes du cimetière juif de Quatzenheim, en Alsace, ont été profanées.

Manifester n’est évidemment pas suffisant mais c’est nécessaire. Ne risque-t-on pas de trop surréagir et d’encourager les provocations antisémites ? Au cours de la séance des questions au gouvernement à l’Assemblée Nationale le 19 février 2019, le Premier Ministre Édouard Philippe l’a évoqué : « Dénoncer, se rassembler, marcher ne suffit pas, c’est vrai, c’est l’évidence, et c’est même, à certains égards, un peu désespérant ; et je suis sûr que, comme moi, vous vous demandez si, à certains égards, parfois, ce ne serait pas un peu contre-productif. Mais nous le faisons car nous savons que si nous ne dénonçons pas ces actes, que nous ne disons pas qu’ils sont inacceptables, alors nous perdons quelque chose. Donc nous le faisons et nous le faisons avec conviction. ».

Oui, il faut condamner fermement chaque acte antisémite car aucun ne peut être banalisé. À la différence d’autres haines verbales, l’antisémitisme tue : « Dans l’antisémitisme, on commence toujours par la parole et on finit par le crime. » (Édouard Philippe, le 19 février 2019).

_yartiAntisemitisme2019B04

Et tue de manière atroce : « À nouveau depuis plusieurs années l'antisémitisme tue en France. C'est bien que les visages peuplant ce soir nos consciences ne sont pas seulement ceux des héros que je viens d'évoquer mais bien ceux des martyrs récemment assassinés parce qu'ils étaient juifs. Mireille KNOLL, cette Parisienne de 85 ans qui a survécu aux rafles mais pas à la folie meurtrière de ses bourreaux, Sarah HALIMI, cette mère de trois enfants saisie dans son sommeil, molestée puis défenestrée par son meurtrier, Ilan HALIMI, ce jeune homme d'une vingtaine d'années kidnappé, torturé, assassiné. Et puis les victimes de l'attentat de l'Hyper Cacher de janvier 2015, Philippe BRAHAM, Yohan COHEN, Yoav HATTAB, François-Michel SAADA, celles de l'école Ozar Hatorah, Jonathan SANDLER et ses fils Aryeh et Gabriel et la petite Myriam MONSONEGO abattus à bout portant. Nous ne les oublions pas. Le crépuscule du vingtième siècle avait pu laisser entrevoir la possibilité d'un repli durable de l'antisémitisme. L'aube du vingt et unième siècle vient rappeler combien l'histoire est tragique, combien les passions tristes sont à l'œuvre, combien le noir revient. » (Emmanuel Macron, le 20 février 2019).

Oui, il faut condamner fermement tout relativisme. L’antisémitisme est le début d’une haine généralisée. Christian Schoettl, le maire de Janvry (qui n’a pas sa langue dans sa poche et qui a le sens de la formule), a ainsi exprimé cette idée dans son blog : « L’antisémitisme ? C’est le premier signe d’une République et d’une démocratie malades. Les Juifs sont les rosiers au bord des vignes, dès qu’ils sont attaqués, c’est que le mildiou arrive et que la vigne est en danger. Que personne ne se méprenne : l’antisémitisme n’est pas le problème des Juifs, il est notre urgence, notre problème, notre signe avant-coureur, notre alerte comme les rats de Laborit qui, recevant une décharge électrique, se ruent sur leurs congénères et s’entretuent. Ces haineux sont des rats guidés par les plus bas instincts, incapables de fraternité. Ces gens-là ne pillent pas les librairies, au mieux, ils brûlent les écoles. Non, le combat "politique" se cristallise sur les magasins de fringues, d’informatique et de HIFI, avec des gestes de rage vis-à-vis des banques, pas pour le symbole, mais pour le flouze. » (www.christianschoettl.com, 18 février 2019).

_yartiAntisemitisme2019B05

Comme l’a dit aussi Édouard Philippe le 19 février 2019 devant les députés, avant la manifestation à l’appel de quatorze partis politiques : « La lutte contre l’antisémitisme est l’affaire de tous, c’est une évidence. Nous devons le dénoncer même si nous ne pouvons nous satisfaire d’une dénonciation. Nous le ferons ce soir, à nouveau, avec beaucoup d’humilité quant à l’impact de cette dénonciation, mais aussi avec beaucoup de détermination, car nous ne pouvons pas ne pas dénoncer. ».

_yartiAntisemitisme2019B06

Le 18 février 2019, le directeur d’un institut de sondage (IPSOS il me semble) expliquait à la télévision qu’il avait sondé son échantillon avec cette question (que je retranscris en substance, de mémoire) : Pensez-vous que c’est bien, pas bien que des Français juifs quittent la France à cause de l’antisémitisme ? Il soutenait que le fait d’avoir 7% de sondés disant que c’était bien n’était pas le plus grave, car il y a toujours eu, en France, un fond d’antisémitisme et d’extrémisme. Ce qu’il trouvait en revanche très grave, c’est que 72% des sondés étaient sans opinion, ne se sentaient pas concernés.

Cette indifférence est inquiétante : « Parce que je ne veux pas m'habituer à ces mots et à ces indignations. “Il y a quelque chose de pire qu'une âme perverse”, écrivait Péguy, “c'est une âme habituée”. Nous n'avons pas le droit de devenir des âmes habituées. » (Emmanuel Macron, le 20 février 2019).

Il faut aussi condamner fermement les hésitations, les tergiversations à condamner, les diversions en craignant une instrumentalisation, une manipulation. Le sujet n’est pas l’instrumentalisation, le sujet n’est pas la victimisation d’une personnalité comme Jean-Luc Mélenchon qui n’a jamais été antisémite mais qui focalise les regards sur ses propres flottements réactifs, ses condamnations molles ou ambiguës ou tardives, le sujet, c’est la haine qui tue encore aujourd’hui, soixante-quinze ans après la Shoah.

Le dimanche 17 février 2019 sur BFM-TV, insulté à la manifestation des gilets jaunes à Paris la veille, le philosophe et académicien Alain Finkielkraut se moquait de connaître la stricte précision des insultes lancées contre lui (l’une des personnes qui l’a insulté sera d’ailleurs jugée le 22 mai 2019). Ce qu’il voulait faire remarquer avant tout, c’était qu’une insulte était accompagnée de cette phrase : "Dieu va te punir !". Et de commenter : « Dans l’antisémitisme européen, il n’y a pas une rhétorique qui dise Dieu va te punir. ». Dans sa chronique du lendemain, Daniel Schneidermann s’est demandé : « Le vrai champ de bataille s’est déplacé ailleurs. Finkielkraut a-t-il cédé à ses obsessions islamophobes habituelles ? A-t-il eu l’ouïe plus fine que tous les autres, en entendant, et lui seul, un signal faible révélant les dernières mutations de l’antisémitisme ? » (18 février 2019).

La question revient sans cesse. Est-ce de l’islamophobie que de constater qu’une part de plus en plus importante des actes antisémites voire des crimes antisémites ne provient plus d’un antisémitisme d’extrême droite mais d’un antisémitisme islamiste ? Les onze assassinats depuis 2006 ne proviennent pas de l’extrême droite mais d’individus proches plus ou moins de l’islamisme.

_yartiAntisemitisme2019B02

C’est en tout cas le constat que fait même le Président de la République Emmanuel Macron qui est allé au cimetière de Quatzenheim le 19 février 2019 puis au Mémorial de la Shoah à Paris accompagné du Président du Sénat Gérard Larcher et du Président de l’Assemblée Nationale Richard Ferrand le même jour, et qui a ensuite prononcé un discours au traditionnel dîner annuel du CRIF le 20 février 2019 au Palais du Louvre (dont on peut lire le texte intégral ici).

_yartiAntisemitisme2019B03

À cette occasion, Emmanuel Macron a été très clair au sujet de cet antisémitisme-là : « Oui, à côté, malheureusement, de l’antisémitisme traditionnel, se déploie un antisémitisme fondé sur un islamisme radical. Oui, cette idéologie gangrène certains de nos quartiers au point d’être contraints à un insupportable exode intérieur. Eh oui, c’est à une reconquête républicaine de ces territoires que nous devons nous atteler. Ce que nous faisons quand nous créons des postes de policiers et de gendarmes dans 45 d’entre eux, en multipliant l’implication de tous les services de l’État, de l’Éducation nationale, de l’ensemble des fonctionnaires, et en y déployant, de manière méthodique, un plan de lutte contre la radicalisation. Et en cette matière, ne cédons en rien non plus à l’opposition bloc à bloc dans laquelle certains voudraient enfermer la société française. Une religion contre l’autre. Une stigmatisation contre l’autre. Non. La République protège tous les citoyens, toutes les consciences, toutes les paroles, et elle ne peut accepter, en aucun cas, qu’au nom d’une religion déformée ou d’une philosophie quelle qu’elle soit, le pire soit commis, parce que c’est la République, parce que c’est notre liberté. » (20 février 2019).

Car cet antisémitisme-là est un point de convergence de ce que l’on appelle "l’islamo-gauchisme" (islamisme et extrême gauche) qui, pour déjouer les risques judiciaires avec l’antisémitisme (insistons : l’antisémitisme n’est pas une opinion, c’est un délit), sont ouvertement antisionistes. L’antisionisme n’est pas s’opposer à la politique mise en œuvre par le gouvernement israélien (c’est une opinion politique, notamment celle de l’opposition israélienne), mais c’est s’opposer à l’existence même de l’État d’Israël.





Devant le CRIF (mais cela aurait pu être à une autre occasion, puisque la lutte contre l’antisémitisme est l’affaire de tous), Emmanuel Macron a donc proposé : « Qui ne voit pas que l’antisémitisme se cache de plus en plus sous le masque de l’antisionisme ? (…) L’antisionisme est une des formes modernes de l’antisémitisme. C’est pourquoi je confirme que la France (…) mettra en œuvre la définition de l’antisémitisme adoptée par l’Alliance internationale pour la mémoire de la Shoah. Il ne s’agit pas de modifier le code pénal, encore moins d’empêcher ceux qui veulent critiquer (…) la politique israélienne, non. (…). Il s’agit de préciser et raffermir les pratiques de nos forces de l’ordre, de nos magistrats, de nos enseignants, de leur permettre de mieux lutter contre ceux qui cachent, derrière le rejet d’Israël, la négation même de l’existence d’Israël, la haine des Juifs la plus primaire. » (20 février 2019).

Au-delà des mots, c’est bien d’actes forts dont ont besoin les Français dans la lutte contre l’antisémitisme, et la lutte contre "l’islamisme radical" ne semble rester que des mots. Il s’agit aussi de le combattre avec des armes modernes sur Internet.


Aussi sur le blog.

Sylvain Rakotoarison (21 février 2019)
http://www.rakotoarison.eu


Pour aller plus loin :
La lutte contre l’antisémitisme est l’affaire de tous !
Discours du Président Emmanuel Macron au dîner du CRIF le 20 février 2019 (texte intégral).
Alain Finkielkraut, l’antisémitisme et la bêtise.
Rapport sur le racisme de la CNCDH publié le 22 mars 2018 (à télécharger).
L’agression antisémite et le besoin de transcendance.
Maréchal, vous revoilà !
Les 70 ans d’Israël.
La France du colonel Beltrame.
Éradiquer l’antisémitisme.
Marceline Loridan-Ivens.
Simone Veil.
La Shoah.
Élie Wiesel.
Germaine Tillion.
Irena Sendlerowa.
Élisabeth Eidenbenz.
Céline et sa veuve ruinée, la raison des pamphlets ?
Les pamphlets antisémites de Louis-Ferdinand Céline.
Louis-Ferdinand Céline et les banksters.
Charles Maurras.
Roger Garaudy.
Jean-Marie Le Pen et ses jeux de mots vaseux.
Antisémitisme et morale en politique : l’attentat de la rue des Rosiers.
Massacre d’enfants juifs.
Arthur, l’un des symboles stupides du sionisme.
Les aboyeurs citoyens de l’Internet.
La Passion du Christ.
Représenter le Prophète ?
Complot vs chaos : vers une nouvelle religion ?
Le cauchemar hitlérien.
Jeux olympiques : à Berlin il y a 80 ans.
Les valeurs républicaines.

_yartiAntisemitisme2019B08


Moyenne des avis sur cet article :  1.24/5   (45 votes)




Réagissez à l'article

67 réactions à cet article    


  • Cyrus (TRoll de DRame) Cyrus 22 février 18:13

    Gill & john avec moi , 

    faudrait peut être arrêter d’ instrumentaliser le sionisme avec des article incessant 

    c’ est bien connus , le pro-sionisme est le faux nez du macronisme ... 


    • scorpion scorpion 22 février 18:21

      Mon pauvre Rakototo, l’affaire de tous c’est de lutter contre la connerie et la tienne en priorité. Tu sais, la connerie sale de tes articles qui, soit répandent le mensonge afin de servir les princes, soit sont d’une inutilité abyssale. Mais toi, tu es adepte de la courbette et de la lèche, tellement servile et lâche, que tu en as complètement oublié le sens des mots vérité, intégrité et courage... Je me demande qui de toi ou d’un antisémite est le pire, personnellement, je vous évacue dans le même égout... 


      • Clocel Clocel 22 février 18:27

        Ah !? On ressort ce bon vieux pasteur Nielmoller, on racle les fonds là !

        Allez, mon bon Roko, je vous mets un étoile jaune, à gauche.


        • Clocel Clocel 22 février 18:44

          Ah ! Un léger détail ! Les rosiers au bout des rangs de vigne, c’est un témoin pour l’oïdium pas pour le mildiou, encore une crapule sophiste qui a voulu nous la jouer terroir !

          Mais bon, s’il fallait relever toutes les conneries dans ce genre de sauterie.


          • Clocel Clocel 23 février 12:14

            @Sophie

            Tout le monde s’en branle de la nuance, tu penses bien, (ils ne savent même plus ce qu’ils bouffent !) mais faut pas rater une occase de mettre les sophistes le nez dans leur propre merde, y’a des antiennes et la colonisation des esprits qui va avec qui me deviennent insupportables, les serviteurs du Mordor qui squattent ce site sont légions, ça ne t’as pas échappé !

            Heureusement, Roko se ballade en poulaines, on le voit arriver de loin ! smiley

            Un postulat qui démarre sur un mensonge ne peut plus être entretenu que par des mensonges.
            Se réapproprier l’avenir, c’est reprendre possession de l’Histoire confisquée et travestie pour servir des intérêts et des desseins qui ne sont pas les nôtres.

            La panique des « élites » vient du fait que le peuple se réveille, il est de moins en moins dupe, il voit enfin le hiatus entre le discours et les faits, d’où les fientes de terreur de l’establishment et la certitude pour nous que nous sommes dans la bonne direction.

            Ya Basta !


          • Clocel Clocel 23 février 19:01

            @Sophie

            Il n’y a pas d’anonymat sur internet, le réseau n’est pas notre ami !

            C’est un produit de la guerre froide, voulu, commandé, financé par l’US Army, et ils ont plus que jamais la main dessus !

            Voir la vitesse de développement des, Microsoft, Google, Amazon, Facebook qui ont eu droits à des levées de fonds anormales pour des entreprises « ordinaires ».

            Ouvrir le réseau, leur a parmi de s’immiscer partout tout en gardant le contrôle, succession de chevaux de Troie. Ils gardent le contrôle des IP, tous les paiements par carte transitent par les States et il n’y aura bientôt plus aucun autre moyen de paiement.

            Un fort doute plane sur les Bitcoins qui seraient un ballon d’essai sur une monnaie totalement dérégulée qui rendraient caduques les monnaies des états.

            Pour nous, pas de soucis, on a déjà vendu notre âme au diable contre des rêves de camping-cars.

            Je viens d’apprendre incidemment que la Navy avait remis (2015) la formation de la navigation au sextant chez tous les cadres navigants, ils s’attendent à un black-out, ou, souhaitent en provoquer un. 

            Le grand reset !

            La page d’accueil qui se mettra en place en suivant risque faire mal au cul, mais on est prévenu, il nous reste du temps pour apprendre le maraîchage !

            La liberté d’expression est une farce, tout est bâti sur des mensonges, on ne peut plus se la permettre, à supposer qu’elle ait eu un sens un jour.

            Désolé pour ton moral ! smiley


          • phan 22 février 18:53
            La lutte contre le Sionisme est l’affaire de TOUS !

            Pourquoi le sionisme a besoin de l’antisémitisme depuis sa création ?




            Le sionisme raye la Palestine de la carte

            • Montdragon Montdragon 22 février 19:09

              @phan
              Merci ! Chaim Sheba, le Mengele radioactif....


            • Jonas 22 février 23:49

              @phan « La lutte contre le Sionisme est l’affaire de TOUS ! »

              Le sionisme, c’est la création d’un état pour le peuple juif, être antisioniste, c’est militer pour la destruction de cet état.
              Rappelons qu’Israël est un état parmi d’autres, construit après le démantèlement du califat ottoman.
              Quel est la particularité de cet état parmi les autres ? Il est juif, les autres sont musulmans.
              Les musulmans n’admettent pas qu’un peuple qui a vécu un millénaire au statut de dhimmi, c’est-à-dire des citoyens de seconde zone humilié par les autorités musulmanes, puisse avoir un état autonome.
              D’où la violente propagande à l’échelle internationale menée pour détruire cet état.
              Cette revendication est doublée d’un message messianique islamique : les musulmans seront persécutés sur Terre tant qu’il y aura un juif en vie.
              « Tu trouveras certainement que les Juifs et les associateurs sont les ennemis les plus acharnés des croyants. »
              Le Coran 5:82

              "Selon Abou Hourayra, le Prophète Mohamed a dit : « L’Heure ne viendra pas tant que les musulmans n’auront pas combattu les juifs qui n’auront d’autre recours que de se cacher derrière les pierres et les arbres qui diront : “ Musulman ! Voici un juif qui se trouve derrière moi, viens donc le tuer ! ”, à l’exception d’un arbre appelé gharqad et qui est un des arbres des juifs. »
              sahih Boukhari authetique - Le jardin des vertueux p500


            • Jonas 23 février 00:25

              @Jonas Voici par exemple comment ce messianisme islamique est expliqué par un des plus grands érudits musulmans de notre époque, le cheikh syrien Muhammad Al Nabulsi, régulièrement invité dans les plus grandes mosquées de France (dont la grande mosquée de Versailles, chère à Valérie Pécresse, présente elle aussi à la manifestation du 19 février) :

              « Selon le Noble Coran et la Tradition, des textes sans équivoque annoncent que les musulmans vaincront les juifs, si Dieu le veut ; et nous prions Dieu Tout Puissant de nous permettre d’être les témoins oculaires de ce fait avant notre mort. Si Dieu veut, les juifs se regrouperont sur cette Terre Sainte pour qu’elle soit le lieu de leur perte définitive, parce qu’ils ont dépassé toutes les limites en matière d’agressions, en affichant une arrogance et un mépris démesurés des valeurs humaines. »


            • pipiou 22 février 19:16

              Une bonne grosse masturbation intellectuelle ... mais qui est loin d’aboutir à l’orgasme.

              Le nombre de gens qui se font mousser à faire LEUR discours sur l’antisémtisme comme on ferait une pub pour baril de lessive, j’en reviens pas !


              • Emohtaryp Emohtaryp 23 février 11:41

                @pipiou

                Va te pignoler sur Xtube, pluto.....


              • Sergio Sergio 22 février 19:29

                Beaucoup de personnes de confession juive réparties dans le monde, sont antisionistes. Elles sont pour, je cite « une république de tous les citoyens israéliens qui vivent sur ce territoire  ».

                https://www.ouest-france.fr/societe/antisemitisme/antisionisme-et-antisemitisme-quelle-difference-6228078

                https://blogs.mediapart.fr/fxavier/blog/240912/les-juifs-antisionistes

                Macron ne le sait pas, encore ! Il doit confondre les Affreux-dites-Rothschild avec Demis Roussos ! 


                • Laconique Laconique 22 février 19:42

                  Rakoko vous enterrera tous.


                  • phan 22 février 20:07

                    @Laconique
                    au Maccabi Tel Aviv où il pourra fêter Famadihana !


                  • soi même 22 février 20:38

                    Il y a certain qui carbure dans leurs articles, il manque un peut de réflexion, car il est évident que certain événement son instrumentalisé non pas dans le sens d’apaisé mais bien d’attiser le feux, que veut réellement le pouvoir aujourd’hui ?


                    • Xenozoid Xenozoid 22 février 21:13

                      @soi même

                      que veut réellement le pouvoir aujourd’hui

                      ce(ux) qu’il a toujours exploité, la peur en est outils ,et les tabous se forment...le pouvoir a toujours manipuler,aujourd’hui comme hier


                    • Allexandre 22 février 21:00

                      Que d’articles plus mielleux les uns que les autres. Mais aucune réaction !! Qui vous paye pour écrire toutes ces conneries à ce rythme ?


                      • Jonas 22 février 23:05

                        « Manifester n’est évidemment pas suffisant mais c’est nécessaire. »

                        ATTENTION, NE TOMBEZ PAS DANS LE PIÈGE ! NE VOUS JOIGNEZ PAS À CES MANIFESTATIONS !!
                        Les Français et la communauté juive sont manipulés par le gouvernement pour faire adopter des lois liberticides (en particulier la surveillance des réseaux sociaux, une nouvelle loi sur l’antisionisme, etc...) au nom de l’antisémitisme.
                        Rappelons que les principaux intervenants politiques pendant la marche contre l’antisémitisme du 19 février, non seulement ne combattent pas l’antisémitisme, MAIS PARTICIPENT À SA DIFFUSION !!

                        - François Hollande a négocié à l’Élysée la construction de « l’Islam de France » avec Ahmed Al Tayeb, l’imam antisémite et antioccidental de l’Université d’Al Azhar : « tout le monde déteste les Juifs ».

                        - Le premier secrétaire du PS Olivier Faure a inauguré la mosquée de Moissy-Cramayel où viennent précher des prédicateurs antisémites tels Noureddine Aoussat

                        - Nicolas Sarkozy a créé le CFCM en y intégrant les Frères Musulmans [08:00], le plus grand réseau islamiste sur le territoire français, et son président antisémite Amar Lasfar.

                        Et on pourrait citer les maires et les élites politiques qui continuent à collaborer activement à la structuration de l’islam radical misogyne, antichrétien et antisémite en France
                        (Bernard Cazeneuve, François Fillon, Jean-François Copé, Roland Ries, Fabienne Keller, Jacques-Alain Benisti, Hélène Mandroux, Gérard Collomb, Marie-Pierre Mouton, Rémi Muzeau, Jacqueline Rouillon, Didier Paillard, Patrick Braouezec, William Delannoy, Dominique Potier, Alde Harmand, Jean-Louis Costes, Stéphanne de Paoli, Michel Sainte-Marie, Pierre-Yves Martin, Alain Juppé, Laurent Fabius, Christiane Taubira, Corinne Dupont, Charlotte Blandiot-Faride, Anne Hidalgo, Alain Maurice, Nicolas Daragon, Guy Delcourt, Sylvain Robert, Michel Bisson, François Baroin, Guy Jeanne, Marie-Anne Chapdelaine, René Vandierendonck, Philippe Marini, Gilles Poux, Jean-CLaude Gaudin, Laurent Wauquiez, Hugues Rondeau, Chantal Brunel, Philippe Rio, Claude Vazquez, Yvon Robert, François Deligné, Marie-Christine Letarnec, Azzedine Taïbi, Michel Beaumale, Jean-Luc Rigaut, Frank Vernin, ...)


                        NE VOUS JOIGNEZ PAS À CES COLLABORATEURS !! DÉNONCEZ-LES !


                        • Christian Labrune Christian Labrune 22 février 23:42

                          @Jonas

                          A bien des égards, nous avons écrit à peu près en même temps la même chose.
                          Je ne suis cependant pas d’accord avec votre propos concenrant une entreprise « liberticide » de contrôle des media.

                          Lisez la charte d’AgoraVox :
                          "Les commentaires racistes, antisémites, pornographiques, négationnistes, sexistes ou en général contraires à la loi ne sont pas acceptés

                          « 

                          Ca me paraît bien normal, non ? Et que dans une République, on n’autorise pas la publication de textes rédigés par des pousse-au-crime ou des imbéciles. Dans n’importe quelle maison d’édition, il y a un comité de lecture. SI vous envoyez un roman chez Gallimard et qu’il est simplement nul sur le plan littéraire, vous ne serez pas édité. Est-ce une censure, et appellerez-vous ça une mesure »liberticide«  ?

                          J’évoquais la charte d’AgoraVox. Rien à redire sur le principe. Sauf que des articles pourris (j’ai tout un dossier où je les classe) il s’en publie constamment parce qu’ils ont été plébiscités, au niveau de la liste de modération, par d’autres abrutis rongés par les mêmes passions tristes. Il va de soi qu’ils n’auraient jamais dû figurer dans la liste de modération, et être filtrés en amont. L’antisémitisme, par exemple, on l’a assez dit, n’est pas une »opinion", c’est un appel au meurtre. Dans un journal, il y a un comité de rédaction. Le connard incompétent ou qui s’efforce de faire passer des propositions criminelle, on ne le publie pas. Mieux : on le vire.


                        • Jonas 23 février 00:00

                          @Christian Labrune «  »Les commentaires racistes, antisémites, pornographiques, négationnistes, sexistes ou en général contraires à la loi ne sont pas acceptés« Ca me paraît bien normal, non ?« 

                          Je suis tout à fait d’accord avec vous.
                          Mais la personne qui tient un propos raciste, antisémite, pornographique ou haineux doit être jugée devant un tribunal, et non par une institution gouvernementale, qui n’a pas les compétences juridiques requises, et surtout qui interdit à l’accusé de se défendre, en supprimant son propos par un simple clic de souris !
                          C’est »1984" de Orwell !


                        • Christian Labrune Christian Labrune 23 février 09:17

                          Mais la personne qui tient un propos raciste, antisémite, pornographique ou haineux doit être jugée devant un tribunal, et non par une institution gouvernementale, qui n’a pas les compétences juridiques requises, et surtout qui interdit à l’accusé de se défendre, en supprimant son propos par un simple clic de souris !

                          ===================================
                          @Jonas
                          Soyons réaliste : regardez seulement les articles publiés sur AgoraVox depuis une semaine sur la question de l’antisionisme. Vous trouverez, outre des articles crapuleux, des centaines de messages provenant d’une trentaine d’intervenants, qui justifieraient des poursuites immédiates devant les tribunaux. Or, la justice n’a pas de moyens, elle est débordée. Supprimer ces conneries haineuses à la source, ce serait obliger leurs auteurs, sans les sanctionner immédiatement, à réfléchir un peu. Quelques suppressions pourraient bien être arbitraires, certes, mais ces sortes de dysfonctionnements, étant donné la masse de ce qui se publie, resteraient négligeables.
                          Les réseaux sociaux, actuellement pratiquent une censure imbécile sans que beaucoup s’en émeuvent. Vous avez dû entendre parler comme moi de gens censurés ou éjectés de Facebook parce qu’ils avaient renvoyé à telle oeuvre d’art qui montrait des nudités. C’est de l’imbécillité pure. La publicité hitlérienne d’un Soral, en revanche, qui prend très bien sur les imbéciles, c’est d’une tout autre conséquence.. 

                          J’ajouterai pour résumer que la politique carrément anti-israélienne du gouvernement, que j’évoquais plus haut, le laisser-dire qui est la règle sur l’Internet en matière d’antismétisme, s’ajoutant à l’anonymat, tout cela, pour l’imbécile ordinaire, a valeur d’encouragement. 


                        • Jonas 23 février 10:41

                          @Christian Labrune « Or, la justice n’a pas de moyens, elle est débordée. »

                          Le combat idéologique doit être mené à la source. Le média de diffusion n’a pas à pâtir de la défaillance du système juridique.
                          Les propagateurs de haine en France (Dieudonné, Amar Lasfar, Hassan Iquioussen, Mohamed Barry, Eric Younous, Rachid Houdeyfa, Kerry James, Nader Abou Anas, Abdallah Dlioua, Morad Hamza, etc...) sont connus publiquement, si l’état ne mène aucune action contre eux, ce n’est pas aux réseaux sociaux d’en payer le prix.
                          Pourquoi au Portugal, en Hongrie, en Slovaquie ou en Tchéquie n’y a-t-il pas de manifestation d’islamistes antisionistes ?


                        • Christian Labrune Christian Labrune 23 février 11:10

                          Le combat idéologique doit être mené à la source.

                          =================================
                          @Jonas
                          Je suis bien d’accord, et je ne disais pas autre chose lorsque je préconisais que tout organe de diffusion soit directement responsable de ce qu’il publie. On n’imagine pas le rédacteur en chef d’un journal classique à qui on reprocherait la publication d’un article crapuleux dire comme Valls à l’Assemblée : je n’étais pas du tout au courant. Le même principe doit s’appliquer à l’Internet.
                          Dans l’hypothèse où l’état ferait le boulot qu’il a depuis longtemps cessé de faire en France, c’est le directeur de publication qui serait incriminé, et plus sévèrement même que l’auteur d’un article infâme, 

                          L’article que nous commentons dit à peu près (je n’ai pas le titre sous les yeux) que la lutte contre l’antisémitisme doit être « l’affaire de tous ». Sur AgoraVox, elle devrait être l’affaire des rédacteurs qui ont accès à la liste de modération. Sauf que la plupart sont complices et que ce site commence à ressembler à celui de Soral. J’y ai vu des « articles » qui étaient de simples traductions à visée propagandiste, et sans le moindre commentaire, de discours de Nasrallah, le chef de la plus criminelle des mafias terroristes sévissant actuellement sur la planète. Ils étaient plébiscités par ceux qui avaient voté, et il aura fallu que j’écrive à la Rédaction d’AgoraVox pour qu’ils disparaissent de la liste. Je ne pense pas qu’on soit très nombreux à veiller à ces sortes de choses : la plupart des rédacteurs, sur ce site, désirent être publiés, et se soucient du reste comme de l’an quarante.
                          La pseudo-démocratie du « journalisme citoyen » travaille ici contre nos principes. C’est ce fonctionnement pervers que décrit très bien Marcel Gauchet dans La démocratie contre elle-même. Les modes de fonctionnement plus efficaces que vous donnez en exemple concernent des états qui sont ce qu’on appelle désormais des démocratures délibérément liberticides, et cela me paraît un peu contradictoire avec votre exigence libertaire d’une totale liberté d’expression.
                          J’ai toujours été hostile, avec beaucoup d’historiens, à la loi Gayssot qui prétend donner aux magistrats, en matière d’histoire, une compétence qu’ils n’ont évidemment pas. Ce dispositif juridique aura eu d’énormes effets pervers dont nous sommes aujourd’hui les témoins puisque de toute façon, elle a toujours été bafouée, assurant surtout la publicité des thèses les plus crapuleuses au lieu de les laisser tomber dans les poubelles de l’indifférence et de l’oubli.
                          Le problème n’est pas du tout simple !


                        • Christian Labrune Christian Labrune 22 février 23:23

                          @Sylvain Rakotoarison.

                          Il n’y a pas un seul principe rappelé dans votre article auquel un honnête homme et un homme de bonne volonté ne doive souscrire.

                          Cela dit, quand vous faites semblant de ne pas voir la duplicité de ceux qui gouvernent la France depuis pas mal d’années, vous ôtez toute pertinence à votre déconstruction de l’antisémitisme actuel en France.

                          La politique du Quai d’Orsay est une politique délibérément antisémite. Les diplomates de ce sinistre ministère où trouvèrent refuge après la Libération beaucoup de vichyssois échappés à l’épuration ; ont repris du poil de la bête après le discours très emberlificoté de De Gaulle sur le peuple « sûr de lui et dominateur ». Cet antisémitisme, depuis quelques années, n’aura cessé de s’aggraver.

                          Qui ne se souvient de Manuel Valls obligé de manger son chapeau devant la représentation nationale après une question du député Meyer Habib relative à une résolution négationniste de l’UNESCO signée par le quai d’Orsay. Le pauvre ! Il ne savait pas ! Le premier ministre de la France ne savait pas ce qui pouvait se décider au quai d’Orsay ! Au chef du gouvernement, probablement, on ne demandait jamais son avis ! Qui l’eût pu croire ?. Bref, on nous aura pris cette fois-là, qui n’était pas la première, pour des cons.

                          S’il fallait que j’évoque toutes les forfaitures de cette sorte qui me viennent immédiatement à l’esprit, mon intervention ferait plus de dix pages.

                          Mais vous montrez j’espère que c’est innocemment !- une photo atroce qui me rappelle telle phrase de Chateaubriand voyant apparaître « le vice appuyé sur le bras du crime ». Je veux parler de Macron au Mémorial de la shoah encadré par le vétérinaire du Sénat le pauvre homme ! - et son ami Ferrand.

                          Le même Ferrand que j’avais vu quelques heures plus tôt à l’Assemblée, en regardant la Chaîne Parlementaire, distribuer les temps de parole à des députés horrifiés par ce qui venait de se passer. Mais quand ils s’adressaient au Président de l’Assemblée, ils ne pouvaient pas ignorer que c’est l’antisionisme même qu’ils avaient devant eux, présidant à la tribune. Aucun député sinon Meyer Habib, insulté comme d’habitude par l’extrême gauche et qui le fit à mots couverts, n’eut assez de courage pour lui rappeler qu’avant d’être promu au perchoir grâce à son ami Macron, et avant les présidentielles, il avait multiplié les pressions à l’Assemblée pour qu’on autorisât les manifestations du BDS en France. Certains articles rapportent même qu’il aurait utilisé sa réserve parlementaire pour financer des associations proches elles aussi du terrorisme palestinien le plus meurtrier.

                          Corbyn en Angleterre, Ferrand en France, c’est à peu près kif-kif.Etre l’ami d’un pareil personnage, ça discrédite radicalement Macron, ça en fait le plus abominable des Tartufe.

                          Et je n’ai pas parlé des déclarations infectes de Macron après le transfert de l’ambassade des Etats-Unis à Jérusalem qu’il n’aura même pas eu le courage minimal d’approuver.

                          Je n’ai pas évoque non plus la remise d’un prix, il y a quelques semaines, au Ministère de la Justice, à des associations palestiniennes noyautées par d’anciens terroristes palestiniens. Courageusement, la Garde des Sceaux, ce jour-là, trouva préférable de se faire remplacer.

                          Vous noterez que Kalifat dans son discours au CRIF a fait le procès de l’entreprise extrêmement dangereuse du régime iranien. Réponse de Macron ? Pas de réponse. Un commentateur, le journaliste Christian Mallard a fait observer que le discours de Kalifat sur l’Iran, c’est celui qu’on eût attendu d’un Président de la République française. Mais je suppose que Pétain interrogé à la fin de juillet 40 sur un danger qui n’était plus à prouver, de l’Allemagne nazie, se fût pareillement dispensé de répondre.


                          • Julien S 23 février 08:30

                            Les discours subtils et délicats de Christian Labrune me gagnent chaque jour un peu plus à sa cause. 


                          • Julien S 23 février 09:59

                            Christian Labrune a écrit : 
                            .
                            Kalifat dans son discours au CRIF a fait le procès de l’entreprise extrêmement dangereuse du régime iranien. Réponse de Macron ? Pas de réponse. Un commentateur, le journaliste Christian Mallard, a fait observer que le discours de Kalifat sur l’Iran, c’et celui qu’on eût attendu d’un Président de la République française. Mais je suppose que Pétain interrogé à la fin de huillet 40 sur un danger qui n’était plus à prouver, de l’Allemagne nazie, se fût pareillement dispensé de répondre.
                            .
                            Macron fait ici l’expérience de la devise guynemérienne : on n’a rien donné tant qu’on n’a pas tout donné. 
                            Il reçoit les félicitations de Netanyahu pour l’assimilation légale de l’antisionisme à l’antisémitisme, et ceci aux frais futurs à peu près assurés de notre liberté d’expression, mais sans que cela le dispense de bénéficier d’un parallèle avec Pétain. 
                            Manu, s’il te plaît, encore un effort pour mériter l’estime de Christian Labrune. 


                          • Christian Labrune Christian Labrune 23 février 11:18

                            @Julien S

                            Vous auriez parlé du « gros bon sens de Christian Labrune », ça n’aurait pas été bien flatteur, mais au demeurant plus juste. Il n’y a pas la moindre « subtilité » dans ce que j’écris, j’essaie de m’en tenir le plus possible à la réalité des faits.


                          • Christian Labrune Christian Labrune 23 février 11:32

                            Il reçoit les félicitations de Netanyahu pour l’assimilation légale de l’antisionisme à l’antisémitisme, et ceci aux frais futurs à peu près assurés de notre liberté d’expression

                            =============================
                            @Julien S

                            Quand la « liberté d’expression » produit les bordées d’insultes haineuses qui ont été déversées sur Finkielkraut et qui le seraient sur vous en certains lieux où l’on vous regardera probablement comme un sale Céfran à face de craie, je crains que cette liberté-là ne cesse d’être fort estimable.
                            Et le type qui crie « Allah akbar ! » et vous plante un couteau dans le lard, n’use-t-il pas d’une forme d’expression comme une autre, qui ne choquait pas tant les Obono et autres indigènes du parti de la France Soumise après les meurtres de Marseille ? Tout le monde ne dispose pas des armes subtiles de la rhétorique ! Faut-il mépriser des formes d’expression certes assez primaires et violentes, mais d’autant plus éloquentes ! Si la liberté d’expression est le droit de chacun d’appeler à l’assassinat des autres et on en est à peu près là où va-t-on ?


                          • izarn izarn 23 février 11:55

                            @Christian Labrune
                            Tu vois, je fais partie des 74% de gens qui n’ont rien à fiche de ton blabla...
                            Parceque, Finkie, ses parents étaient polonais.
                            Et les polonais sont dix fois plus anti-sémites que les français.
                            T’as qu’à voir les types qui sont au pouvoir à Kiev...Issus des peuples polonais à l’ouest de l’Ukraine...Russophones brulés vifs à Odessa...Et hommage solennel aux SS...
                            Et les connards de l’UE qui ferment les yeux...BHL en tête, OK ?
                            Ca fait des années qu’on nous casse les testicules avec l’antisémitisme pseudo galopant...
                            Bien entendu, les français « souchiens » morts au Bataclan et découpés en morceaux, visiblement les sionistes et les Macron n’en ont rien à fiche....
                            Alors oui, il y a des connards qui se sont attaqué à quelques juifs depuis dix ans.
                            Surement moins que ceux qui sont morts d’accidents d’autos...
                            Remarque « antisémite » : Flinguer un juif c’est 100 fois plus grave que de tuer un palestinien, selon les sionistes. Pour preuve c’est la réaction habituelle d’Israel contre les palestiniens. Un soldat mort ; 100 palestiniens tués. Je ne suis pas d’accord ? Donc je suis anti-sémite !
                            Et pourtant c’est totalement contraire à nos lois et morales occidentales.

                            Condamner de soit disant commentaires antisémites, et encore devant la loi, ça ne tiendrait pas longtemps, c’est l’art d’enculer les mouches.
                            Et de se foutre de la gueule du monde.
                            En effet, la Justice à autre chose à faire...


                          • Julien S 23 février 15:41

                            @Christian Labrune
                            .
                            Vous n’aimez pas l’injure mais vous établissez un parallèle entre Macron et Pétain. C’est mignon. 
                            .
                            La suite est du noyage de poisson : avec l’assimilation de l’antisionisme à l’antisémitisme, il s’agit bien pour la loi de prévenir des insultes ! Si cette assimilation est votée, on assistera à des procès en antisémitisme lorsque Tartempion émettra une opinion banale sur la répression envers les Palestiniens (on veut empêcher Israël de se défendre ; on veut donc sa fin !).


                          • Eric F Eric F 23 février 18:05

                            @Christian Labrune
                            « La politique du Quai d’Orsay est une politique délibérément antisémite »
                            Voilà une déclaration qui mériterait un procès en diffamation, l’antisémitisme étant un délit, une accusation abusive relève de la calomnie. Nous avons, depuis les trois derniers présidents, un alignement croissant sur les positions israéliennes, le « coup de fil » de Netanyaou à Macron sur l’antisionisme montre l’ingérence. Ce n’est jamais assez, il faudrait s’aligner sur les ultimatums, comme l’ont fait les Etats Unis concernant la dénonciation de l’accord de contrôle du nucléaire iranien. Ce genre de jusqu’au boutisme irrite forcément l’opinion publique et alimente l’hostilité envers les relais de communication des nationalistes israéliens -surs de leurs positions et hégémoniques-, et par ricochet, hélas, parfois envers l’ensemble de la communauté juive.


                          • tobor tobor 23 février 00:01

                            Suprême ironie : les palestiniens sont sémites...
                            .
                            L’antisémitisme se fabrique en ce moment puisque lorsqu’il sera amalgamé légalement à l’antisionisme, il y aura une vraie flambée, même parmi les juifs !
                            .
                            Sinon, il se passe une grasse comédie et sans doute quelques fake intervenants pour créer l’événement. « Defamation » (docu u.s de 1h30)
                            https://www.youtube.com/watch?v=OPp3wVkYMes
                            .
                            Ce qui est parfois pointé ne tient en rien de l’individu dans ce qu’il a d’humain comme c’est le cas pour le racisme anti-noirs, anti-arabes qui vise l’être et non le faire« . C’est plutôt le symbole de domination occidentale en Palestine, la soi-disant élection divine, supériorité ethnique vis-à-vis des goyms avec qui la non-mixité est prônée, ou encore les énormes avoirs et pouvoirs de certains avec des rapports louches aux gouvernements...

                            C’est l’amalgame entre »des juifs« et »les juifs" qui n’aurait jamais dû être fait !!!


                            • Christian Labrune Christian Labrune 23 février 11:52

                              Suprême ironie : les palestiniens sont sémites...

                              @tobor

                              Le malheur, pour votre raisonnement racialiste, c’est que les uns sont musulmans alors que les autres sont issus du judaïsme.
                              Le code génétique n’explique en rien les différences entre les hommes, mais ce sont les religions qui les différencient et, souvent, les opposent.
                              Pendant que les Israéliens parvenaient à faire, malgré les guerres génocidaires qui les visaient, d’un pays dépourvu de ressources naturelles et grand comme 3.25 départements français, une des premières puissances mondiales, raflant beaucoup de prix Nobel, les autres continuaient à rêver du génocide promis par le mufti nazi de Jérusalem, à servir des pensions à des familles de tueurs de femmes et d’enfants. L’écart entre ces deux peuples, hélas, ne peut que continuer à se creuser.


                            • izarn izarn 23 février 11:59

                              @Christian Labrune
                              Effectivement quand tu as derriere Israel, Goldman Sachs et autres milliardaires, c’est quand même plus facile de faire pousser des arbres dans le désert, comme le font les rois du pétrole dans les émirats...
                              Pas besoin de prix Nobel pour ça...
                               smiley


                            • Christian Labrune Christian Labrune 23 février 12:43

                              @izarn

                              Le Qatar et l’Arabie saoudite, qui ne sont pas des pays financièrement misérables, font ce qu’ils peuvent pour aider les pauvres et bons Palestiniens.
                              C’est le Qatar qui, ces dernières semaines, envoyait des sous au Hamas pour les fonctionnaires qu’Abou Mazen avait cessé de rétribuer.
                              Aux dernières nouvelles, le Qatar qui a compris que ce sommes servaient surtout à financer le Jihad islamique manipulé par l’Iran serait sur le point d’interrompre ces financements pour ne pas ulcérer les autres pays du Golfe qui n’apprécient guère sa soumission au régime des mollahs.
                              L’Arabie saoudite a envoyé elle aussi des sommes considérables à des associations qui s’occupent de la mosquée El-Aqsa.

                              Il faut dire qu’une bonne partie de ces financements va directement dans les poches des responsables Palestiniens. La fortune d’Arafat était considérable. Ses successeurs, aussi bien ceux de Ramallah que du Hamas, ne vivent pas non plus dans la pauvreté. Le pauvre Mahmoud Abbas dispose même désormais d’un jet particulier pour ses déplacements, payé avec les « aides » de gouvernements européens dont la France ! salement complices de ces sales mafias.
                               


                            • tobor tobor 23 février 14:10

                              @Christian Lapeste :
                              En pleine croisade agvoxienne semble-t-il...
                              Vous estimez mon com « racialiste » alors que l’article béhachellisant auquel il répond, celui que vous défendez, l’est bien plus et, au comble, vous y répandez du gras racisme primaire !


                            • Shaw Shaw 23 février 14:26

                              @tobor

                              D’autant qu’il vantait il y a pas plus tard qu’hier l’alliance Israël Pays du Golfe pour régler le sort des palestiniens.

                              Méchants un jour, gentils le lendemain et on retourne la roue fielleusement pour le prochain coup de p...

                              La seule chose qui ne change pas chez lui, c’est son poste de Secrétaire de la Kommandantur.

                              Bah c’est le premier qui va voir ses écrits sauter avec les lois de censure qu’il appelle pourtant de ses vœux toute la sainte journée.

                              Y’aura pas que du pire dans le pire ! smiley smiley smiley


                            • Odin Odin 23 février 15:27

                              @Christian Labrune

                              Bonjour,

                               « Le code génétique n’explique en rien les différences entre les hommes, mais ce sont les religions qui les différencient et, souvent, les opposent ».

                              Oui, qui les opposent de manière fratricide.

                              Les enfants d’Abraham, Ismaël fils d’Agar et Isaac fils de Sarah, sont, selon la Genèse, descendent en ligne directe de Sem, lui-même fils de Noé et frère de Cham et Japhet.

                              Les descendants d’Ismaël et d’Isaac sont donc sémites.

                              La séparation des deux frères ne modifie pas les origines.

                              (Gen. XXI, 8-12) : Sarah a vu Ismaël rire et elle dit à Abraham : ``Renvoie la servante (Agar) et son fils (Ismaël) parce qu’il n’héritera pas avec mon fils Isaac.’’ 

                              Le terme antisémite fut galvaudé il y a plus d’un siècle avec le 1er congrès sioniste à Bâle en 1897, sous la présidence de Theodor Herzl, fondateur du mouvement sioniste politique.

                              Deux objectifs dans cette « accaparement » du mot antisémitisme :

                              Inclure les descendants d’Isaac et exclure ceux d’Ismaël.

                              D’amalgamer dans ce mot les « juifs » en général, les sépharades ainsi que les ashkénazes.

                              Le plus remarquable est que les sionistes, en dehors d’athées et de chrétiens, sont ashkénazes dans une très grande majorité, originaires d’Europe centrale et orientale et descendants du peuple Khazar, qui ont adoptés le judaïsme au IXème siècle et n’ont donc, par cette conversion, aucun ADN sémite, contrairement aux sépharades. Pourtant, ce sont eux, à la très grande majorité, qui vivent en Israël.

                              Ceci explique pourquoi beaucoup de sépharades sont antisionistes et demain, avec ce nouvel amalgame, deviendront par la loi, eux aussi, antisémites.


                            • Christian Labrune Christian Labrune 23 février 16:48

                              vous y répandez du gras racisme primaire !

                              ===============================
                              @tobor

                              Où ca ? Vous pourriez préciser ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès