• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Citoyenneté > La plume qui chatouille

La plume qui chatouille

Le portrait n’est jamais conforme.

La subjectivité de celui qui écrit est bien plus redoutable encore que celle du photographe ou bien du peintre. Le portrait est alors question d’angle de vue, de sensibilité tout autant que d’un choix très personnel. Écrire ce n’est jamais rendre compte fidèlement du réel, c’est tout au plus décrire un fragment de celui-ci par le prisme de ses mots et d’un regard décalé. C’est à bien des égards prendre le risque de déplaire, d’irriter et parfois d’offenser ou pire encore de blesser.

Est-ce pour autant qu’il faille renoncer à cette pratique qui devient de plus en plus risquée dans une époque où l’image prime sur tout ? Les mots, pour flous qu’ils deviennent dans bien des esprits, soudain prennent une consonance surprenante quand ils ont le malheur de déchirer un pan de vérité. Ils pointent du doigt ce qui dérange ou bien ce que l’on préfère taire. Ils sont bien plus inquisiteurs que l’image dont désormais on fait à peu près ce qu’on veut.

Malheur donc à qui se lance dans une description, certes forcément empreinte d’une subjectivité largement revendiquée mais jamais comprise comme telle. Il doit une fidélité absolue à son modèle, fidélité toute biaisée parce qu’en fait, c’est la conformité à l’image souhaitée que l’on attend et nullement une tentative de tirer quelques contours cachés. Le bon portraitiste est devenu celui qui sert la soupe, qui répète les propos attendus sans jamais chercher sa propre focale.

Faudra-t-il préciser que tout écrit est nécessairement une fiction, plus ou moins en décalage avec le réel, nécessairement passée par le regard torve et spécieux de celui qui a fait le choix des mots pour donner son sentiment ? Il y a toujours des gardiens du temple pour s’insurger d’une interprétation qui n’est pas la leur, ce qui est par principe l’exacte réalité puisqu’elle vient d’un témoin à distance, décalée et forcément biaisée.

Autant le caricaturiste, sauf redoutable exception cultuelle, peut se permettre tout ce qu’il veut, autant l’écrivain doit marcher sur des œufs s'il brosse le portrait d’un quidam. Il doit d’abord se confronter à l’incroyable diversité du sens des mots, chacun mettant ce qu’il veut bien dans un terme ou bien un autre. L’adjectif est à ce titre le plus redoutable écueil, il peut provoquer ressentiment, colère ou incompréhension tout en focalisant courroux et exaspération. C’est d’ailleurs un juste retour en grâce de ce mal-aimé de la littérature contemporaine qui se complait dans le flou.

Il est aisé de comprendre cette tendance. Tout écrit est porteur du risque redoutable du retour de bâton. Il faudrait, si l’on en croit les revendications des uns et des autres, modifier tel passage, biffer ce terme, supprimer ce paragraphe, oublier cette description. Rien n’est jamais ressemblant ce qui, il faut bien l’admettre est une évidence irréfutable car par essence écrire c’est interpréter, donner une version personnelle par le truchement d’un lexique qui lui-même est un héritage en propre.

Je ne renonce pas à cette activité à haut risque. Puisqu’il faut se couper d’une bonne part de ceux qui ne comprennent pas que rien de ce qui est écrit est parole d’évangile, qu’il convient toujours de considérer que ce n’est qu’une vision personnelle sujette à caution tout autant qu’à imprécision, autant le faire en conscience en les prévenant que c’est à dessein que le dessin n’est jamais exact.

Si vous voulez être certain de ne pas vous emporter, ne lisez aucun portrait, contentez-vous de vous regarder dans le miroir en prenant bien soin qu’il ne soit pas déformant. Là encore, vous aurez malgré tout quelques surprises, l’image qu’il vous renverra ne sera sans doute pas celle que vous attendez. Vous pouvez alors le briser, peut-être cela vous portera-t-il bonheur …

Pour mon malheur, j’écris et je ne suis pas le reflet des opinions dominantes ni même le rapporteur de la pensée convenable. Je ne prends ni gants ni précautions pour glisser mes doigts sur le clavier. Acceptez-en le risque ou bien passez votre chemin mais de grâce, ne venez jamais réclamer que je renie un texte !

Portraitistement vôtre.

Documents joints à cet article

La plume qui chatouille

Moyenne des avis sur cet article :  1.5/5   (8 votes)




Réagissez à l'article

66 réactions à cet article    


  • Mes écrits sont synchrones. Rappelez-vous mon allusion aux CATHARISME et le numéro 22-22 évoqué par Nabum. Désolé, pas responsable de mon inconscient (imprimé dans la mémoire akashique). AQUATIQUE. 


    • C'est Nabum C’est Nabum 16 octobre 20:24
      @Mélusine ou la Robe de Saphir.

      Je ne suis pas responsable

    • @C’est Nabum


      Assez de parano ambiante. Ceci n’est pas sous-entendu. Je relève seulement mes synchronicités et les confirme sur Agora. Ce n’est pas la première. Nulle accusation à votre égard. Je viens d’écouter le discours de Macron et écoute les interprétations. J’en ai compté plus ou moins 25 différentes. Vous précisez votre désir d’imprécision,....pourquoi. Je pense personnellement être très claire dans mes écrits. Et je ne vois que : la tcharbée de Mélusine, on ne comprend à ce qu’elle raconte. Comme je sais que ce n’est pas le cas de toute le monde, c’est que les problème est ailleurs. quand on achète un livre, on sait plus ou moins pourquoi nous dépensons notre argent. Ici, il s’agit d’une « livrée » libre et ouverte à n’importe quel « voyeur ». Et donc, inévitablement : à n’importe quel commentaire. Un peu comme dans un peep-show. vos textes sont un comme les taches du Rorschach. Chacun y voit ce qu’il veut. 

    • sergent Meslier meslier 16 octobre 11:57

      Mes amis , celui qui écrit s’attend à être lu ! Que pensez-vous de cela ?


      • @meslier


        bonjour. Oui, mais chaque lecteur est différent et lit et interprète selon d’énormes facteurs différents. Son inconscient, sa culture, ses valeurs, son humeur, les mots sont comme des flèches qui atteignent ou non leur cibles (et parfois : il pleut ou il y a du brouillard et la cible est floue. Je sais, mon père était un excellent archer.

      • pemile pemile 16 octobre 12:07
        @meslier « Que pensez-vous de cela ? »

        Que vous aimez chatouiller tous les fils de votre plume ?

      • @meslier

        Pas moi, mes écrits vont direct dans la mémoire akashique. Je choisi juste les meilleurs canaux ou Fleuves pour y arriver. Mon Etoile protectrice dans le Ciel étant : RIGEL. Dame Liger me convient. Dans le genou d’ORION (ou le talon). https://fr.wikipedia.org/wiki/Rigel

      • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 16 octobre 17:49

        @pemile

        L’est souple ...


      • C'est Nabum C’est Nabum 16 octobre 20:24
        @meslier

        Je n’en pense rien


        • NEMO Chourave 16 octobre 11:59

          Écrire n’est pas décrire, peindre n’est pas dépeindre, composer n’est pas décomposer.


          • @Chourave


            certains, on ne se le rappelle pas assez on fait de l’écriture automatique. Inspiré par les séances de spiritismes. Tourner les tables et communiquer avec les morts,.... Suffit de se laisser aller et parfois cela fait le : GENIE.

          • C'est Nabum C’est Nabum 16 octobre 20:25
            @Chourave

            Bravo

          • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 16 octobre 12:13

            Exemple contemporain a suivre : « Le sourire de Ségolène Royal » par Phillip Murray...faut avoir du talent .


            • C'est Nabum C’est Nabum 16 octobre 20:25
              @Aita Pea Pea

              Je n’en dispose pas

            • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 16 octobre 20:31

              @C’est Nabum C’est sur le net : Le sourire à visage humain.


            • juluch juluch 16 octobre 12:21

              L’écriture est libre en France......mais tout dépends des sujets abordés, certains se targue d’accepter que se qui vont dans leur sens.


              l’écriture n’est plus libre du coup.

              • bonnes idées 16 octobre 12:21
                J’ai compris avec le temps malgré mon inculture que le mensonge traverse mieux les âges à travers l’écrit car il ne reflète que trop rarement nos véritables émotions et rien ne remplacera une véritable conversation, un échange en direct qui permet souvent de détecter la supercherie du propos. Chacun au fond de soi prétend comprendre la lumière qui n’est en fin de compte que son intime perception de son monde alors lui aussi il véhicule à travers ses phrases héritées des pensées des autres son étroite capacité d’analyse.



                • @bonnes idées


                  Attention aux hypnotiseurs,....

                • C'est Nabum C’est Nabum 16 octobre 20:26
                  @bonnes idées

                  L’inculture est également mon lot

                • Bonjour Nabum, quand j’écris, je m’adresse à vous, mais aussi aux lecteurs,... Il fallait aussi préciser ma démarche comme la vôtre. Il m’est arrivé de relire 4 fois un livre. Et chaque fois, ma compréhension en était totalement différente. Selon mon vécu de la journée, des informations du monde, de mes rêves la nuit, de mon évolution personnelle. Ce billet est salutaire et nous vous en remercions,... Mise au point ou au net (adepte du Rolleilex). Chambre noire ou obscure. J’ai personnellement cette impression très bizarres de synchronicités dans mes écrits. Rappelons-nous le nombre 22-22. j’y ai fait allusion à une posture cathariste. Et voilà que l’Aude (vous aurez saisi,....). J’ai lu beaucoup de livres sur les Félibres, mais reste perplexe. Les uns parlent d’un mouvement inspire parle féminin ( la Rose contre ROME) et d’autres d’une secte de sodomites,....que faut-il en penser. L’eau (symbole féminin aurait-elle pris sa revanche sur le sec-terre). Pardonnez-moi. Je ne suis pas responsable de mon inconscient,...


                  • Sergio Sergio 16 octobre 14:31

                    @Mélusine ou la Robe de Saphir.

                    Le fameux Rolleiflex avec un double regard, celui du haut qui voit et celui du bas qui prend, mais attention au décallage, entre ce que l’on voit et ce que l’on dit. Moi, j’avais un ’Mamy en voit 6’

                  • @Sergio


                    C’est le plus beau cadeau qui me fut fait. J’avais 14 ans. Je l’ai toujours. Difficile pour trouver encore des pellicules. A l’époque, il était encore possible de développer sur un papier spécial (couleur chamois comme le grain de la peau). Mais mon père était photographe et peintre animalier en plus d’être archer. Hélas, il a finit gérant des supermarchés. Pour moi, c’était triste. J’aurais aimé qu’il soit un autre Hausman ou David Attenborough. 

                  • Yanleroc Yanleroc 16 octobre 14:57

                    @Mélusine ou la Robe de Saphir. oh,


                    comme c’ est triste, ces espoirs déçus de petite fille, vous me faîtes penser à....
                    arrêtez, c’ est kro-kro trist’...

                    Au fait, vous ne seriez pas une intime de MiMi Marchand la Bien-Nommée, par hasard, 

                    vous pourriez nous faire de vrais révélations .. ?
                    (comme je ne suis pas méchant, je ne rajoute pas « pour une fois !)  »..
                     

                  • @Yanleroc


                    Comme Nabum, si je fais de révélations, ce sera toujours entre les lignes SIEGFRIED. Oui, Nyssen a été éjectée, mais elle reste l’amie de la « camarade » de l’autre zozo au perchoir.

                  • @Yanleroc


                    Espoirs déçus,...vous voulez dire, grand écart entre deux visions du monde TOTALEMENT opposées. Les filles peuvent aussi avoir des comptes à régler (pas uniquement avec la Loire, ah oui, il était aussi pécheur) avec leur paternel,.....

                  • Sergio Sergio 16 octobre 15:40

                    @Mélusine ou la Robe de Saphir.


                    Et là vous parlez du papier Portrigra, papier baryté de chez Agfa

                  • @Sergio


                    Je ne sais plus, mais pour le noir et blanc, cela apportait une profondeur de champ et un velouté particuliers. On est tous fan de photo dans mon entourage. 

                  • C'est Nabum C’est Nabum 16 octobre 20:27
                    @Mélusine ou la Robe de Saphir.

                    Merci pour cette précision utile

                  • ZXSpect ZXSpect 16 octobre 13:03

                    De la franchise dans le titre de l’article : il s’agit bien d’une plume qui ne s’ose qu’à « chatouiller » 


                    L’auteur est trop frileux et prudent pour égratigner… il se limite à chatouiller et se garde de préciser ses cibles. 


                    Mais il ose nous dire « Je ne renonce pas à cette activité à haut risque. » et « Je ne prends ni gants ni précautions pour glisser mes doigts sur le clavier. « 


                    Pusillanimement vôtre 


                    • @ZXSpect


                      L’époque de l’ASSIETTE AU BEURRE est passée. Gros problèmes chez Boloré et Canal plus. De nombreuses vidées ont été retirée de You Tube (je m’en suis rendue compte en cherchant le sketchde l’as« censeur » de Desproges). La censure s’étend et l’époque EST dangereuse,... son langage est codé,.... pour ceux qui savent lire,......

                    • C'est Nabum C’est Nabum 16 octobre 20:28
                      @ZXSpect

                      Je suis lâche sans doute

                    • Sergio Sergio 16 octobre 14:00

                      « Les malheurs d’amour doivent être remplacés par les horreurs d’écridures »


                      Jean Poultar

                      • Le mienne, c’est plutôt celle de Maât. https://fr.wikipedia.org/wiki/Ma%C3%A2t. Il m’arrive d’être très dure,...parfois.....


                        • bonnes idées 16 octobre 14:11
                          Mais notre époque n’est que le reflet de nos trahisons mais surtout de nos faiblesses et nous avons tous les jours la puissance de faire tomber le géant en ne cédant pas à tous ses caprices alors pour limiter la casse il suffirait simplement de simplifier nos vies, de se limiter à ce qui est saint pour notre corps et notre âme/cerveau (oui c’est la même chose). L’âge d’or est bien au delà de notre pensée mais malheureusement aujourd’hui la seule chose qui puisse adoucir nos douleurs c’est le plaisir immédiat sans lendemain comme une sucrerie qui avec le temps devient mauvaise pour notre santé. Comme l’école de Franck, fort de sa connaissance.


                          • Mandyvila Mandyvila 16 octobre 18:54
                            Livraison du jour lourdingue et comme toujours ratée
                            Auto justification et auto promotion le résultat est toujours aussi consternant ......

                            • C'est Nabum C’est Nabum 16 octobre 20:29
                              @Mandyvila

                              ne passez donc pas par ici

                            • Mandyvila Mandyvila 16 octobre 22:02
                              @C’est Nabum
                              .
                              Et en plus il veut diriger la circulation
                              Chef du bon goût et chef du monde

                              En fait c’est sa seule et véritable aspiration....
                              .
                              -Regardez moi
                              -Écoutez moi
                              Je vous dirai quoi et comment faire
                              car je sais tout sur tout
                              Mes textes en sont la preuve.

                            • @Mandyvila


                              Tiens, je ne vois pas cela du tout comme cela. Nabum change trop souvent de cap pour donner une direction. En plus, il se dérobe face aux explications. quand on veut convaincre d’une orientation, on argumente, on développe, on échange, on donne des références...

                            • Cadoudal Cadoudal 16 octobre 22:19

                              @Mélusine ou la Robe de Saphir.

                              En même temps, Nabum c’est un pote à Fergus, l’ultra centrisme bourgeois anguillesque...

                              Tu crois attraper la tête, mais en fait...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès