• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Citoyenneté > Le nerf de naguère

Le nerf de naguère

Une autre société.

 

En dépit de toutes les injustices, inégalités, difficultés rencontrées autrefois, il y avait un ciment plus fort que les tourments de l’époque. Les gens vivaient avec la certitude d’appartenir à une communauté humaine, un lien fort qui pouvait se nouer autour d’une paroisse, d’une coopération, d’un groupe social. Au cœur de ce noyau, la solidarité n’était pas une vaine expression comme cette Fraternité de nos frontons, héritée d’une culture judéo-chrétienne qui oublie bien souvent de mettre en pratique ce nécessaire concept.

Le nerf de naguère, celui qui permettait d’affronter les crises, les guerres, les épidémies, les malheurs se nichait dans ce lien indéfectible qui unissait les membres de cette communauté. Il y avait bien sûr des larmes, des horreurs, des calamités, cette notion n’évite pas tous les désagréments qui surgissent dans une existence, mais il y avait toujours quelqu’un sur qui compter. Une épaule sur laquelle s’épancher, un bras pour s’y appuyer, une main qui se tend sans contre-partie.

Les humains, alors, qu’importe le régime politique auquel ils devaient obéissance et respect, se parlaient, non pas par le truchement d’un curieux appareil, non, la chose va vous sembler étrange, mais ils s’entretenaient les yeux dans les yeux en dépit de leurs différences d’âge, de condition, de statut. Point n’était besoin d’instance ou de truchement pour réaliser cette curieuse expérience : à tous propos si j’ose dire, ils dialoguaient sans même connaître le sens de ce verbe.

Que ce soit dans la rue, au travail, à la maison, lors de veillées, la parole était échangée dans le respect de l’autre, avec considération et sérieux. Elle s’habillait parfois des habits de la légende, du conte, de l’épopée, toujours pour transmettre et élever. C’était sans doute le ciment de ces communautés qui se serraient soudainement les coudes dans l’adversité.

C’était un tout autre temps, celui des palabres et des discussions autour de la cheminée, bien loin des formes aseptisées de ce qu’on nomme désormais la communication. Pour satisfaire aux besoins d’un système économique absurde et destructeur, il a fallu briser ce lien intergénérationnel qui transcendait toutes les différences. Le temps de l’individualisme à outrance allait sceller la fin de la solidarité.

Il est vrai que chacun devait avoir sa tondeuse, sa machine à laver, sa voiture, son taille-haie, ses robots et une multitude d’autres objets qui ne peuvent se prêter. Le chacun pour soi devint la règle tandis que les seules conversations possibles se firent désormais entre pareils. L’autre pour peu qu’il ne soit pas de la même tribu ne mérite ni un regard ni même une parole.

Dans un tel univers, la moindre crise provoque des réactions disproportionnées. Il s’agit de constituer des réserves, de se protéger au détriment des autres, de penser en terme uniquement égoïste. C’est là, la plus parfaite expression de ce système économique qui transforme l’individu en un simple pion acheteur, incapable de réfléchir, de penser au-delà des injonctions publicitaires ou médiatiques.

Comme les individus ne s’écoutent plus, se contentant d'échanger des banalités ou des images d’eux-mêmes, ils ne sont plus en mesure de raisonner, d’entendre des propositions se démarquant du discours officiel. Devant une pensée distincte de la leur, ils invectivent, insultent, rompent l’échange mais jamais au grand jamais ne tentent le débat. La communication avec son immense rouleau compresseur, ne vise qu’à confirmer ce qu’on désigne par opinion alors que ce n’est que le fruit d’idées reçues, savamment distillées par une quelconque propagande.

C’est seulement en retrouvant un esprit de corps que le tissu social peut échapper à la catastrophe imminente, non pas en prêtant l’oreille aux individus en place, ceux-là même qui ont contribué à ce chaos sans nom, mais en faisant confiance aux gens ordinaires qui vous entourent. Le nerf de la guerre c’est le retour à l’échange par la parole en direct.

Bavardement votre.

 


Moyenne des avis sur cet article :  4.27/5   (11 votes)




Réagissez à l'article

62 réactions à cet article    


  • oncle archibald 15 mars 17:56

    " Au cœur de ce noyau, la solidarité n’était pas une vaine expression comme cette Fraternité de nos frontons, héritée d’une culture judéo-chrétienne qui oublie bien souvent de mettre en pratique ce nécessaire concept. Le nerf de naguère ...« 

    Deux observations :

    1/ Naguère d’après vous c’était quand ? Hier ? Avant hier ? Avant la seconde guerre mondiale ? Avant la première ? Au moyen age ?

    2/ Vous soulignez à juste titre que le mot »Fraternité« repris dans la devise républicaine est hérité de la culture judéo-chrétienne.

    Et pour cause. Les premiers mots de la plus ancienne prière des Chrétiens sont »notre père qui est aux cieux« ce qui entraine en conséquence incontournable la fraternité des »créatures de Dieu« que sont tous les hommes dans ce contexte.

    N’aurait-on pas par inadvertance en jetant Dieu aux orties jeté en même temps que lui la »fraternité« . Qui oublie de mettre en pratique ce »nécessaire concept" entrainant avec lui la solidarité ? Qui préfère le consumérisme à la solidarité ?


    • C'est Nabum C’est Nabum 15 mars 18:09

      @oncle archibald

      Merci mon Oncle


    • simplesanstete 15 mars 18:05

      Ce monde est par fait pour le reste c’est malheur aux vaincus du cinéma, ces infameux gens sans histoires de la souffrocratie .fr, catho/coco


      • C'est Nabum C’est Nabum 15 mars 18:09

        @simplesanstete

        Je ne comprends pas


      • astus astus 15 mars 18:18

        Bonjour Nabum, et merci pour ce rappel.

        Les technologies contemporaines veulent remplacer les communications qui passent par le corps avec ses multiples langages (ton de la voix, postures, apparence physique, distance, gestes, regards etc.) par un flot continu d’informations insipides données à distance par les réseaux dyssociaux. Car le corps qui angoisse par sa finitude (cf. la panique du Covid-19 !) est devenu bien gênant d’où les représentations idéalisées et superficielles qui s’affichent dans la mode, le sport, le recherche de santé ou de beauté. Remarquez comme les films ou séries US ne montrent quasiment jamais d’enfants ou de vieux...D’où la nouvelle religion du transhumanisme avec un humain prétendument « augmenté » (mais de quoi donc ?), voire promis à l’immortalité (mais par qui ?). Chaque époque véhicule sans doute ses peurs avec ses fausses croyances pour rendre les gens plus dociles... Cdlt.


        • C'est Nabum C’est Nabum 15 mars 18:21

          @astus

          La crise actuelle veut une fois encore nous éloigner les uns des autres
          C’est le but ultime du libéralisme : faire de nous des pions

          Vivre éternellement le bel âge, la volonté de nos élites


        • Shaw El R.I.C. 15 mars 18:22

          @astus

          Na Boom, laissez moi finir de dévisser ce ... fuck .. gggrr.. fuck fuck... cardan de la roue avant gauche, et il n’y paraîtra plus...


        • Shaw El R.I.C. 15 mars 18:24

          @C’est Nabum

          ... ou rester tributaire et esclave de son propre véhicule.

          Est-ce vraiment ce que vous voulez, Bernard ?

          Votre silence ou ignorance feinte m’obligera à faire pour vous le choix...


        • C'est Nabum C’est Nabum 15 mars 19:05

          @El R.I.C.

          Quelque chose m’échappe
          Je ne fais pas de choix quand j’ignore la vérité ou la réalité


        • C'est Nabum C’est Nabum 15 mars 19:07

          @El R.I.C.

          Vous semblez vouloir ma perte, le virus va vous satiasfaire


        • Shaw El R.I.C. 15 mars 19:10

          @C’est Nabum

          OuI, et ce sera mon dernIer mot jusqu’à nouvel ordre me concernant, et jusqu’à que vous parveniez éventuellement à aborder les rives de l’Atlantide vous concernant.

          Bon vent, ou plutôt bons coups de pas gay !


        • En Belgique, trois médecins spécialistes sont entre la vie et la mort. A EUX


          • C'est Nabum C’est Nabum 15 mars 19:05

            @Mélusine ou la Robe de Saphir.

            Personne ne peut s’en réjouir


          • simplesanstete 15 mars 22:01

            @C’est Nabum
            SI....moa....... de tous ces DR Knock......out..........la fantaisie de ces marchands de pilules folamour


          • C'est Nabum C’est Nabum 16 mars 07:18

            @simplesanstete

            Vous avez de la chance


          • Le transhumanisme est la limité, l’hubris que nous ne devions pas dépasser.... Il ne faut pas narguer les Dieux. Les médecins ont aussi leur part des responsabilité. Le bon bizness de la PMA et GPA. On paie toujours la monnaie de sa pièce ;


            • Shaw El R.I.C. 15 mars 18:36

              @Mélusine ou la Robe de Saphir.

              Et pourquoi ce conditionnel ?????


            • C'est Nabum C’est Nabum 15 mars 19:06

              @Mélusine ou la Robe de Saphir.`

              Les apprentis sorciers sont aux commandes


            • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 15 mars 18:35

              Le concept de judéo-christianisme est en lui même contestable, mais si on admettait une sorte de « culture » (morale, philosophie, valeurs, références, etc.) amalgamant les deux courants concernés, il serait plus que réducteur de considérer qu’il s’agit de notre seul héritage culturel.

              Côté sciences et littératures, la pensée grecque (elle-même devant beaucoup à l’Egypte) a structuré l’architecture de la géométrie, des mathématiques et de la morale au moins jusqu’à la révolution copernicienne avec en particulier Aristote, Hypocrate

              Côté artisanat et agriculture qui concernaient 90% de la population, le vocabulaire de l’outillage et des techniques, mais aussi le savoir-faire étaient hérités des Gaulois, de la civilisation du cheval et ont prévalu jusqu’à 1945 et le début de l’américanisation ’vocabulaire et techniques mécaniques puis informatiques).

              Le catholicisme est lui-même un syncrétisme qui a intégré en se les appropriant les rituels et les divinités antérieurs à son arrivée. Pour ce qui est du lien avec le judaïsme, l’existence des ghettos et des pogroms peut faire se poser des question sur la pertinence du terme « judéo-chrétien ».

              Le « peuple », la « nation » ou même le « pays » au sens que lui donnaient les conscrits quand ils rencontraient un « pays » au régiment, un gars de la même « tribu » (pagis en latin) sont peut-être des concepts plus intéressants à creuser que ceux de « judéo-christianisme » et de « communauté ».


              • C'est Nabum C’est Nabum 15 mars 19:08

                @Séraphin Lampion

                Au delà du fait religieux la solidarité avait du sens
                Maintenant c’est chacun pour sa gueule


              • eau-pression eau-pression 15 mars 18:36

                Ce naguère est tellement ancien que nous le fantasmons en grande partie. Le film Mon Oncle est sorti en 1958, histoire de donner un repère.

                Je me souviens aussi d’une histoire de pommes de terre sur un bateau, livre de ma prime jeunesse. Une histoire où le partage n’était pas spontané.

                Ce qui ne remet pas en cause votre constat sur la marche vers l’individualisme, dont le Sam’Suffit qu’on lit encore sur les mini maisons de banlieue indique l’ancienneté.

                Le panorama des époques plus solidaires incluait davantage d’animaux, n’influaient-ils pas sur le comportement des gens ?


                • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 15 mars 18:47

                  @eau-pression

                  Mon oncle...58 . Putain de génie notre Tati national...


                • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 15 mars 18:48

                  @eau-pression

                  le naguère n’est pas en synchronie sur tout le territoire
                  plus la ville est grosse, plus il est ancien, mais dans les compagnes, il en reste des vestiges.


                • C'est Nabum C’est Nabum 15 mars 19:08

                  @eau-pression

                  Les trente glorieuses ont sonné le glas de la société humaine


                • eau-pression eau-pression 15 mars 19:09

                  @Séraphin Lampion

                  C’est vrai. Pour moi, il ne date que de l’an dernier, quand est parti le dernier représentant, avec qui je voulais mettre les réflexions de Nabum en forme.
                  Sa façon d’être se caractérisait par une grande indulgence. Jamais un « con » définitif ne de sa bouche, qui n’en était pas avare. Mais peut-on généraliser ? Cherchez le dans le moulin.


                • eau-pression eau-pression 16 mars 08:45

                  @eau-pression

                  Même si je n’ai rien à faire sur cet article où la nostalgie s’écrit sur papier glacé et dans le respect des procédures, ce qui précisément a éliminé l’objet de cette nostalgie, je vous incite à chercher ce qui s’est passé dans l’affaire des lasagnes au cheval. Je crois qu’on peut serrer sans crainte la main de Laurent Spanghero, qui vous donne sa version ici.

                  On s’aperçoit que la technique n’a pas éliminé les risques, ni permis d’identifier l’origine des défauts, alors que bien employée elle aurait pu le faire dans ce cas là. Si j’en crois la rumeur, les chevaux roumains des lasagnes Findus ne venaient pas des zones à risque du delta du Danube, donc celui qui les a glissés dans le minerai n’est qu’à moitié coupable.

                  Voyez, je préfère croire la rumeur que les beaux messieurs qui pérorent à la télé, dans les ministères et jusqu’aux forums. Pas de confiance sans proximité.


                • San Jose 15 mars 18:46

                  Premier prix masculin de discours creux à Nabum.

                  P...... c’est donc si difficile de ne pas publier tous les jours ????


                  • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 15 mars 18:49

                    @San Jose

                    on n’est pas non plus obligé de commenter tous les jours...


                  • Shaw El R.I.C. 15 mars 18:50

                    @Séraphin Lampion

                    Tatie -> 1 point !


                  • C'est Nabum C’est Nabum 15 mars 19:09

                    @San Jose

                    Je creuse la question rassurez-vous


                  • leypanou 15 mars 19:33

                    @Séraphin Lampion
                    et s’il ne peut pas s’empêcher de poster ce qu’il pense ? Lui au moins n’utilise pas divers pseudo en même temps comme l’autre trublion, tout en en changeant de temps en temps.


                  • San Jose 15 mars 20:34

                    @Séraphin Lampion
                    .
                    Montrez l’exemple. 


                  • @San Jose

                    De toute façon ce gros faf, il aura du mal.

                    C’est l’avan d’être ou de retourner dans le néant : c’est totalement indolore et sans inconvénient détectable d’une quelconque façon !

                    Vous voulez essayez ?

                    Nom - prénom -date et lieu de naissance - profession !


                  • @Arnaud BERNIER alias Shawford

                    Plouf plouf : avan...tage


                  • San Jose 15 mars 20:39

                    @C’est Nabum
                    .
                    Citation  : Je creuse la question
                    .
                    Je n’en crois rien du tout. 
                    En outre occupez-vous de la Loire ; la Creuse c’est mon affaire. 


                  • @San Jose

                    Oki doki : same player again à 24:00, « CLOJAC » !

                    Sachant que dès que je ne ferai qu’avoir le moindre doute de t’avoir détecté à nouveau : pschitt illico-presto.

                    42ème et dernier tour, du bluff, hein ???????


                  • @C’est Nabum

                     Bonne pioche !


                  • Fergus Fergus 15 mars 19:34

                    Bonjour, C’est Nabum

                    Beaucoup d’observations très justes dans cet article qui pointe du doigt les pertes de repères que subit notre société. Merci à vous.

                    A toutes fin utiles, je mets en lien un article qui n’est pas si éloigné que cela des constats que vous faites : 1953 versus 2013 : paradoxe des conditions de vie.

                    Bonne soirée !


                    • San Jose 15 mars 20:37

                      @Fergus
                      .
                      Eh bien c’était un article excellent. Je ne sais pas ce qui est arrivé ce jour-là...
                      Non, je blague. Enfin, disons, j’exagère. 


                    • San Jose 16 mars 00:36

                      @Fergus
                      .
                      Faites-nous savoir vers quelles études se dirigent les fils Perret de désormais 18 et 16 ans. Leur quartier s’est-il encore dégradé ? Beaucoup de racailles ? 
                      Je connais bien l’aînée des Meynadier qui est devenue conseillère municipale de Busseau-sur-Creuse. C’est une charmante vieille dame de 79 ans qui se souvient très bien de vous et vous adresse ses meilleurs sentiments. 


                    • Fergus Fergus 16 mars 09:05

                      Bonjour, San Jose

                      Que sont les fils Perret devenus ? Voilà une excellente question que je devrais en effet « creuser », si j’ose dire, eu égard à la suite de votre commentaire.

                      Merci de me donner des nouvelles de l’aînée des Meynadier. Je ne savais pas qu’elle était au conseil municipal de Busseau. Il va de soi que lors de mon prochain passage dans cette belle région  il m’arrive de séjourner à Guéret ou Aubusson —, je ne manquerai pas d’aller la saluer, si toutefois le confinement est levé d’ici là.

                      Bon courage à vous pour affronter la difficile période qui nous attend !


                    • C'est Nabum C’est Nabum 16 mars 09:11

                      @Fergus

                      Merci beaucoup

                      Bel article


                    • San Jose 16 mars 09:35

                      @Fergus
                      .
                      Lors de votre prochain passage en Creuse en venant de votre domicile de Saint-Brieuc, le confinement aura par définition été levé. 


                    • sylvain sylvain 16 mars 12:46

                      @Fergus
                      Nostalgie, nostalgie...
                      Moi vers 1963 mes parents se prenaient des tartes dans la gueule tous les jours, des fois à l’école, des fois à la maison, souvent les deux .Trois de mes grand parents étaient alcoolique, et il gagnaient, dans la semaine, de quoi aller se bourrer la gueule au bar le soir de paie . Heureusement, les mères venaient à la sortie de l’usine les ramener directement à la maison, elles se prenaient une baffe ou deux au passage, mais c’était mieux que de pas bouffer de la semaine.

                      Dans la campagne ou je vis maintenant, l’exode rurale battait son plein, les tracteurs commençaient à se multiplier et certains pouvaient se les payer, d’autres non . Ces derniers, incapables d’investir et de se lancer dans l’agriculture moderne, partaient en ville travailler à la chaine . Ceux qui restaient, ayant rachetés tous leurs voisins, se lançaient dans 50 années d’endettement et de course à l’investissement, espérant que leurs voisins ne puissent pas suivre et espérant en même temps qu’ils s’en sortent . Ils ne s’estimaient pas malheureux, ils payaient maçons et journaliers une douzaine d’oeufs et trois litres de vin par jour, et n’avaient qu’à les regarder pour se sentir privilégiés...

                      On pourrait continuer longtemps, et conter n’importe quelle époque de notre glorieuse histoire sur ce thème . il existait cependant effectivement une union qui s’est émoussée, mais elle n’était pas basée sur la solidarité, ou en tout cas ce n’est pas celle là qui s’est émoussée . Elle était basée sur la nation, en tant que concept, d’idée fédératrice mais surtout en tant que puissance fédératrice, agissante à ramener dans son giron tout élément divergent, toute énergie dissipée . Elle était le père, la force centrale à laquelle on ne pouvait que se rallier, et qu’il ne servait à rien de contester .

                      La société qui base son unité et sa force sur la solidarité et l’amour de ses compatriotes reste à inventer .


                    • San Jose 15 mars 20:50

                      @Nabum

                      .

                      Nous savons grâce à vous qu’on a découvert du tritium dans la Loire. 

                      Eh bien figurez-vous qu’on a découvert 150 000 ppb de deutérium dans la rivière Creuse !

                      Selon les spécialistes il s’y trouverait sous forme de monoxyde double de deutérium et de protium

                      La gravité de la situation est en cours d’examen. Le dossier est sur le bureau du préfet.

                      Cela tombe plutôt mal quand on a déjà le corono à s’occuper. 


                      • C'est Nabum C’est Nabum 16 mars 08:17

                        @San Jose

                        Pouvez-vous me donner un lien pour diffuser l’infirmation à mes amis de Loire
                        La creuse s’y jette

                        Merci


                      • Fergus Fergus 16 mars 09:14

                        @ San Jose

                        Sauf erreur de ma part, le deutérium n’’est pas radioactif, contrairement au tritium.
                        Cela dit, pour ce qui est des éléments radioactifs, le Limousin reste, quoi qu’il en soit, l’un des terroirs français les plus exposés. Ce qui n’empêche pas cette attachante région de produire, outre des cèpes de qualité, un grand nombre de centenaires. smiley 


                      • San Jose 16 mars 09:29

                        @ C’est Nabum

                        .

                        Connaissant la modestie de vos notions scientifiques, je ne peux exclure absolument que vous ayez pris mon message au sérieux

                        Je crains que le lien que vous me demandez n’existe pas plus que le motif à s’inquiéter.

                        .

                        Si le tritium est un isotope radioactif artificiel de l’hydrogène, le deutérium en est un isotope naturel tout ce qu’il y a de stable, présent partout à la teneur de 0,015% dans l’hydrogène naturel.

                         0,015% font les 150 000 ppb de mon message, car le 150 000 ppb veut dire « 150 000 parties par milliard »

                         Le deutérium au symbole « D » est donc présent dans 0,015% des molécules de l’eau où qu’on la puise. 

                         Le protium est le nom savant de l’hydrogène le plus banal, celui qui représente 99,985% de tout l’hydrogène naturel (puisque 100 % moins 0,015% égale 99,985%)

                         Le deutérium de symbole « D » est ainsi présent dans l’eau ordinaire en remplaçant l’un des deux atomes d’hydrogène ordinaire dans la molécule H²O, ou si vous préférez HHO, pour donner une molécule HDO. 

                        (on appelle aussi le composé HDO l’eau semi-lourde)

                         L’eau est l’oxyde de l’hydrogène, et même le monoxyde d’hydrogène puisque l’on voit un seul atome O dans la formule de la molécule d’eau. 

                        .

                         Donc au final le monoxyde de deutérium et de protium n’est rien d’autre que la molécule HDO partout présente dans la nature à la teneur de 0,015% dans l’eau banale.

                        On peut même comme j’ai fait parler de monoxyde double lorsque la substance liée à l’oxygène consiste en deux atomes différents, ici protium et deutérium. 

                        .

                        Vous êtes embêtant à m’obliger à expliquer une plaisanterie ! Mais comment en vouloir à un tel ami de la nature ? 

                        .

                        Il vous faut relire l’article « alarmiste » de JC Lavau sur le monoxyde de dihydrogène, encore appelé aqua simplex


                      • San Jose 16 mars 09:37

                        @Fergus
                        .
                        Citation  : Sauf erreur de ma part le deutérium n’est pas radioactif, contrairement au tritium.
                        .
                        Aussi n’ai-je écrit nulle part qu’il le serait. 


                      • Fergus Fergus 16 mars 12:58

                        @ San Jose

                        En effet, mais comme C’est Nabum évoquait le tritium, il m’a semblé utile de le préciser pour éviter toute confusion sur ce plan.


                      • San Jose 16 mars 13:20

                        @Fergus

                        .

                        Oui. Nabum aura-t-il percuté que c’était un canular ?


                      • L’entraide est tout aussi égoïste que l’individualisme. C’est un peu comme les porc-épic. On de rapproche pour avoir chaud. On s’éloigne pour ne pas être piqué. Rien de changé.


                        • C'est Nabum C’est Nabum 16 mars 08:17

                          @Mélusine ou la Robe de Saphir.

                          Vous êtes diablement ironique et ça pique


                        • @C’est Nabum
                           Ma chatte s’appelle Zika. Le moustique, l’hebdo qui pique juste où il faut.... smiley


                        • C'est Nabum C’est Nabum 16 mars 09:11

                          @Mélusine ou la Robe de Saphir.

                          Je n’ai pas eu le plaisir de la caresser


                        • eau-pression eau-pression 16 mars 09:25

                          @Mélusine ou la Robe de Saphir.

                          Ou comme le voile de Mélusine. On souffle pour le soulever. Il vous revient votre image figée, customisée par papi Freud le pervers.


                        • San Jose 16 mars 09:44

                          @C’est Nabum
                          .
                          Je n’ai pas eu le plaisir...
                          .
                          Normal, c’est pas votre voisine. 


                        •  @Sans José
                           « Normal c’est pas votre voisine »
                           Vous faites référence à la chatte à Mélusine sans doute ?
                           
                          Y’avait pas une chanson de Y. Montand là-dessus ?

                           "La chatte à Mélusine ♪
                           Qu’on mange dans la cuisine ♪
                           Et qui fait des ronrons ♪
                           Sur un bel édredon ...don don ♪ ♪ (
                          ou un truc comme çà
                           
                          j’me souviens plus exactement ...  smiley ...bof  !


                        • San Jose 16 mars 20:51

                          @Armand Griffard de la Sourdière
                          .
                          Il s’agit de ce ceci :
                          .
                          https://www.youtube.com/watch?v=WVNBSPZHZxc

                          .
                          Chanson de 1975 interdite à la radio d’état italienne « même en français » avait-ils dit, tandis que Radio-Vatican la laissait passer en répondant que la RAI avait l’esprit mal tourné pour réagir ainsi alors qu’il ne s’agissait que de caresser une gentille petite bête. 


                        • @San Jose
                           ah ! ce n’est pas le même répertoire évidemment !

                          Yves Montand « utilise » le chat de la voisine pour ne pas parler (tout en le disant )
                           De l’homme à son agonie
                           ou du soldat qui à peur
                           D’échanger une jambe contre une croix d’honneur  smiley
                           


                        • juluch juluch 16 mars 12:54

                          Je pense que cette fraternité existe encore, elle a évoluée avec son temps et avec la technologie mais elle est toujours présente.

                          les prêts entre voisins y compris en ville, les discussions sur les pas de porte pendant que le voisin du 2 sort sont chien....je suis pas vraiment pessimiste là dessus, on a encore bien ancré en nous le sentiment d’appartenir à « un clan »....familiale, villageois, d’ensemble d’immeuble.


                          • arturh 17 mars 11:50

                            Avant, c’était mieux, j’te jure. Mais le premier qui me prive d’Internet, de la sécurité sociale, de la retraite par répartition, de l’assurance chômage, de mon smartphone, mes abonnements télé, de la bagnole pour tous, des congés payés, des avions charters, et même de Facebook, Twitter et surtout Agoravox, alors là, j’te dis pas...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès