• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Citoyenneté > Le RIC ? Oui, mais...

Le RIC ? Oui, mais...

Voici la revendication des revendications. Dans les rangs des gilets jaunes, il semble bien que l'idée soit aujourd'hui largement défendue et c'est tant mieux, mais rien n'est simple à ce niveau de politique.

« T'es chiant. »

« Je sais. »

Tout le monde sait à peu près de quoi il s'agit : à partir du principe de pétition, atteint un « certain nombre de signatures » on déclenche un référendum. Bien, une vraie proposition qui va dans le sens de la démocratie, la démocratie pour le peuple, c'est la liberté d'inventer ses propres lois, bravo, super, on signe...

Il y a tout de même deux gros bémols qui selon moi méritent réflexion. Tout d'abord la faisabilité d'un tel procédé, en effet les gens ne manquent d'idées contrairement à ce que dit la légende et le problème d'une telle initiative, c'est que les gens auront tendance à signer plus facilement qu'une simple pétition s'ils ont la garantie que cela peut aboutir à un vote avec obligation de légifération en cas de victoire. Ce que je veux soulever ici et qui me paraît important, c'est le principe individuel de la réflexion. Chacun propose son idée et on vote tous pour ou contre, c'est bien, mais nous sommes des dizaines de millions dans ce pays et tout le monde défends une, voire des causes. Il suffit d'observer le nombre de pétitions en tous genres qui circulent, encore une fois le flot de propositions risque de noyer la pertinence. Organiser des élections, même électroniques et faire appliquer des lois demande du temps et des moyens.

Deuxième chose à prendre en compte : la capacité de chacun à prendre une décision juste et cohérente. En effet, nous n'avons pas tous les mêmes capacités ni le même niveau de compétence selon les domaines. Le principe de démocratie me convient, mais il faut aussi et pour le bien de tous, penser à l'efficacité de notre législation. La loi sert à coordonner l'ensemble d'individus que nous sommes pour que nous puissions tirer le meilleur profit de l'intelligence collective (ou plutôt elles devraient servir à cela). Alors vous me direz que chacun fera des propositions en fonction de ses champs de compétence et de ses centres d'intérêt certes, mais un référendum implique la participation de toutes personnes en droit et en capacité de voter, et dans ce cas comment améliorer les conditions de travail de certains supermarchés par le RIC ? En quoi l'ensemble du peuple est compétent pour définir la pertinence de certains médicaments sur la santé ? Comment protéger l'ensemble d'une majorité qui prendrait d'abord en compte son bien propre ou celui d'une communauté ? Dans sa forme proposée, le RIC n'a d'intérêt que pour certains sujets de sociétés et encore là aussi pour être efficace, il va falloir préciser un peu la chose.

Je donne un exemple concret. Je suis personnellement contre la peine de mort en toutes circonstances, un message qu'il est difficile de porter. En effet, il semblerait que deux Français sur trois soient pour. Le jeu démocratique voudrait donc qu'elle soit appliquée. Mais les choses vue sous cet angle sont beaucoup trop simples. La peine de mort à des effets sur le comportement collectif, car le fait qu'il puisse être « légal » et donc communément admis comme « normal » de tuer signifie énormément de chose pour l'ensemble de la communauté, car cela impacte directement l'idée même de justice. Quelle justice voulons-nous, une qui venge, une qui protège ? Les deux ? Quel message d'humanité envoyons-nous aux générations futures si nous ressortons la machine à décapiter ? Qu'ils soient pour ou contre la peine de mort, combien ont sérieusement étudié la question ? La question de son impact justement ? Est-ce vraiment efficace ? Combien ça coûte ? Comment prendre une décision intelligente sans avoir d'abord étudié le problème en profondeur ?

Les gens vont majoritairement voter sans connaître le nom des candidats et demain ils auraient les compétences pour décider des grands axes économiques à adopter, des règlements à appliquer dans les hôpitaux, de voter des lois sur la pêche au gros ou les grands projets d'urbanisations ? Les rêves sont un moteur, mais pour avancer, il faut aussi s'adapter à la réalité.

Alors on fait quoi ? Un maître-mot : concertation, une solution : Référendum d'Initiative Populaire des Assemblées. Le génie humain est dû à notre coopération et je pense que pour ne pas être noyé sous des propositions plus farfelues les unes que les autres, il faudrait créer de petites assemblées (à voir pour l'organisation, j'essaierais de préciser ma vision des choses dans l'avenir, mais pour l'heure l'objectif est de soumettre l'idée de base).

Je pense que de petits groupes de personnes discutant préalablement de différentes propositions n'auraient que des avantages, car cela permettrait de faire un premier tri et cela permettrait également un premier polissage de ces idées. De plus, il est probable que beaucoup d'entre nous pensent aux mêmes idées et une concertation permet d'éviter les doublons. Il y a aussi le problème de la réaction à chaud. En effet, nous le savons, sous le coup de l'émotion nous perdons gravement en rationalité et une législation digne de ce nom ne se construit pas sous l'effet de la colère ou de l'indignation. Ainsi, la concertation invite à la réflexion et permet de faire redescendre les ardeurs, de sorte que les décisions soient le véritable fruit de l'opinion générale et non une simple lubie qui serait passée par chance ou une conviction mieux vendue que les autres.

J'entends souvent qu'il faudrait remplacer le sénat par une assemblée populaire et je suis d'accord, mais pour moi, c'est insuffisant. Je pense qu'il faut des assemblées partout et dans tous les domaines parce que ça rendra nos décisions vraiment populaires et collectives. Cela fera également barrage à la corruption, car si nous sommes des millions de décisionnaires, il va être dur de nous acheter sauf à faire le nécessaire pour que notre travail soit reconnu à sa juste mesure. Toutes les libertés découlent du pouvoir de décision politique et je conviens que le RIC va dans ce sens, mais il pose aussi, bons nombres de problèmes et ne prend pas en compte le facteur de la compétence. Dans une assemblée, les plus sages apaisent les plus véhéments et chacun apporte sa pierre dans son domaine de compétence. Quant à l'organisation de ces assemblées, il faudrait en discuter démocratiquement. Pour moi, elles devraient être des milliers, et nous pourrions faire partie de plusieurs assemblées par exemple des assemblées citoyennes pour les sujets de sociétés, mais aussi pourquoi pas des assemblées professionnelles pour que chaque salarié puisse défendre ses droits et où les patrons seraient l'égal des autres, car oui, je respecte l'esprit d'entreprise, mais nous en connaissons aussi les abus et nous sommes en droit de nous protéger de cela. Quand on pense démocratie, on pense souvent législation au sens de la collectivité, mais si le monde des entreprises était également soumis à plus de démocratie, les choses seraient autrement. L'entreprise, c'est le cœur de l'activité économique et c'est un monde totalement fermé ou presque au principe de démocratie. J'ai dit presque.

Ainsi, il serait possible d'utiliser au mieux les compétences et les idées de chacun. Ce que je vous propose, c'est un principe de concertation permanent pouvant déboucher sur un mode de législation à la fois populaire et intelligent. Plus besoin de pétition si le peuple, qui selon moi n'a pas les capacités de gouverner au sens de mener la barque, reprend ses responsabilités politiques, car chacun d'entre nous peut apporter de l'eau au moulin. Le vrai pouvoir d'un peuple ne se conçoit qu'autour d'un système qui satisfait aux aspirations de chacun et pour le bien de tous.

Nous critiquons souvent la professionnalisation de la politique, mais certains domaines demandent une grande compétence technique, qui n'est pas à la portée de tous, c'est un fait, mais selon moi, là n'est pas le problème. Confier une tâche importante à plus compétent que nous, nous le faisons quotidiennement. Toujours nous nous en remettons aux autres et c'est cela la collectivité.

« Non, moi, j'ai besoin de personne ! »

« Ok, ton électricité, tu la fabriques ? Ta voiture, ta chaise, ton portable, tes tongs ? Voilà, voilà. »

Je ne le dirais jamais assez, le génie humain est collectif et organiser des assemblées populaires, c'est créer un réseau qui nous appartienne et où les idées sont construites, affinées, débattues, selon nos besoins et non ceux des riches industriels, c'est cela le vrai pouvoir démocratique. Le système politique actuel, c'est des politicards censés représenter un courant de pensée, qui s'opposent à d'autres partis censés représenter les autres ! C'est l'opposition représentative permanente et c'est la porte ouverte à toutes les corruptions. Les assemblées populaires pourraient non pas être l'opposition, mais un véritable pouvoir qui n'opposent pas les courants de pensée, mais les invitent à se concerter pour trouver les meilleurs compromis.

Autre avantage et non des moindres, des assemblées populaires permettraient de régler les problèmes locaux sans avoir à passer par des organes nationaux, idem pour les départements et les régions, tout en permettant de discuter des grands sujets de sociétés. En imaginant un système de type : poupée russe, les idées les plus pertinentes pourraient remonter démocratiquement jusqu'aux assemblées nationales. Après tout, est-ce que j'ai besoin de donner mon avis quant à savoir quel budget accorder aux écoles dans le Gars ou en Bretagne si je n'y suis pas ? Quel intérêt ai-je à voter les règles qui régissent les métiers de la cosmétique si je suis poissonnier ? Votons selon notre position dans l'espace et dans le temps, votons selon nos compétences pour ce qui est de la vie courante. Et pour ce qui est des lois fondamentales qui actionnent les leviers culturels, alors là lançons de grandes concertations nationales et votons. Ceci est un modèle, nous pouvons en imaginer d'autres, mais ce qui est sûr, c'est qu'une véritable démocratie efficace passera par une véritable implication politique qui ne peut se traduire uniquement qu'avec le pouvoir de dire : d'accord ou pas d'accord. Toutes décisions demandent : réflexion, concertation, débat puis choix, si les étapes sont grillées, le jugement ne peut alors qu'être faussé, et c'est ce qui se passe à chaque grande élection.

Ceci n'est bien sûr que mon avis, un embryon d'idée, mais une certitude, c'est que le RIC sous sa forme « pétitionnaire » créera plus de problèmes et de divisions qu'il n'en réglera. Une démocratie n'est pas un pays où le peuple fait des choix qui comme aujourd'hui, sont imposés en haut-lieu et dirigé par les médias, mais ce n'est pas non plus le fruit de la volonté individuelle. Cela demandera bien sûr, organisation et travail, il va aussi falloir apprendre à respecter l'autre, ce sera peut-être le plus dur, mais c'est possible, c'est même indispensable.

« Les moutons vont à l'abattoir. Ils ne disent rien, et ils n'espèrent rien. Mais du moins ils ne votent pas pour le boucher qui les tuera et pour le bourgeois qui les mangera. Plus bête que les bêtes, plus moutonnier que les moutons, l'électeur nomme son boucher et choisit son bourgeois. Il a fait des Révolutions pour conquérir ce droit. » Octave Mirbeau


Moyenne des avis sur cet article :  2.42/5   (12 votes)




Réagissez à l'article

125 réactions à cet article    


  • Fergus Fergus 15 décembre 2018 15:42

    Bonjour, Chroniqueshumaines

    Je partage très largement le contenu de cet excellent article qui pose très bien les données de la réflexion qui doit être conduite.

    Personnellement, je suis  et ce n’est pas nouveau  très favorable à l’instauration d’un RIC dans les institutions françaises. Mais comme vous l’avez souligné, le RIC ne pourra pas être la solution de tous les problèmes, et son champ d’application ne pourra évidemment pas être étendu à tous les sujets.


    • Fergus Fergus 15 décembre 2018 15:47

      D’accord à un bémol près : je vois des assemblées comme contre-pouvoir régulateur des instances représentatives, pas en remplacement de celles-ci. Si tel était le cas, nous devrions faire face à une usine à gaz qui scléroserait le système au lieu de lui apporter du sang neuf !


    • mac 15 décembre 2018 16:19

      Vous n’y êtes pas favorable mais si le majorité y est favorable qu’est-ce qu’on fait ?

      Votre postulat et celui de l’auteur est de prendre les citoyens de base pour des simplets alors dans ce cas qu’on ne parle plus démocratie...


    • Fergus Fergus 15 décembre 2018 17:46

      Bonjour, mac

      Je ne prends ni le citoyen de base ni l’auteur ni moi-même pour des « simplets », je pense simplement que la technicité de certains domaines demande des compétences pointues qui ne sont pas à la portée de tous, moi compris

      Croire que tout peut être décidé par tous me semble être une erreur d’appréciation !


    • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 15 décembre 2018 18:54

      @Fergus

      Bonjour Fergus

      Je sais que vous connaissez cet article. J’espère que vous me pardonnerez de m’appuyer sur votre commentaire pour sauter ici dans la mêlée en le mettant sur la tabl. Je le fais parce que je pense qu’on sauve un temps fou quand tous ceux qui sont sérieux l’ont lu.

      https://nouvellesociete.wordpress.com/2015/09/20/nouvelle-gouvernance-en-direct/

      Pierre JC


    • Fergus Fergus 15 décembre 2018 19:22

      Bonsoir, Pierre JC Allard

      Je me souviens en effet avoir lu ce texte, avec beaucoup d’intérêt.

      Et comme la première fois, je lui reconnais une très grande lucidité dans les constats, notamment sur la prédominance excessive d’experts non élus dont l’influence  parfois exorbitante  s’impose à tous, y compris l’exécutif. De même le mode de fonctionnement « corrupteur » des citoyens me semble très bien analysé.

      Mais pas plus la dernière fois qu’aujourd’hui je ne crois qu’il soit possible de faire émerger un système de démocratie directe, particulièrement dans un pays comme la France très éloigné des assemblées participatives que l’on trouve ici et là au niveau local dans les nations germaniques et scandinaves. Cependant, vous avez raison, le système actuel de représentation produit un personnel politique de facto corrompu, à la fois par les financiers de l’ombre, par les lobbyistes de tous poils, et par ces fameux « experts » qui disposent souvent du véritable pouvoir dans les ministères.

      Dès lors, n’y a-t-il aucune autre voie entre le système représentatif et ce système de démocratie directe que vous préconisez ? Je ne suis sans doute pas plus qualifié qu’un autre pour m’exprimer sur le sujet, mais je crois qu’il est possible d’essayer une 3e voie, celle de la représentation sous contrôle citoyen. Un contrôle qui pourrait s’exercer de différentes manières : jurys citoyens annuels, référendum révocatoire, référendum d’initiative populaire sur un champ étendu de domaines, assemblées de propositions.

      Après tout, cela n’a jamais été essayé à ma connaissance. Et, promis, si l’on teste ce type de système politique et qu’il ne fonctionne pas, je me rangerai sans réticence à votre projet.  smiley


    • baldis30 16 décembre 2018 08:17

      @Fergus

      bonjour,
       «  la technicité de certains domaines demande des compétences pointues qui ne sont pas à la portée de tous »
      Ouf .... enfin ! Toute la différence entre la censure et le contrôle , à la condition que ce dernier ne vire pas à l’Inquisition par simple dérive soigneusement orchestrée !


    • Chroniqueshumaines Chroniqueshumaines 17 décembre 2018 19:09

      @Fergus Merci à vous et effectivement nous avons aussi besoin de professionnalisme.


    • Arogavox 15 décembre 2018 16:34

      @auteur :

       Une solution plutôt argumentée aux problèmes que nous soulevez est envisageable et a été suggérée depuis déjà de longues années ... :

       chercher sur le Web : « doléances Kdo » ...

       « Chacun propose son idée et on vote tous pour ou contre, c’est bien, mais nous sommes des dizaines de millions dans ce pays et tout le monde défends une, voire des causes.

      >>> suggestion Kdo :
      - multiplier les catégorisations, et les »présentoirs« de doléances ...
       permettre de mutualiser des doléance similaires ...

       remarquer que les doléances ’importantes’ ne sont pas nombreuses au point de saturer l’entendement du citoyen ’moyen’

      -remarquer que la force de la diversité (et du concept vraiment démocratique) s’appuie avant tout sur la diversité ! 
      (cf »du contat social« de JJ Rousseau + le théorème du jury de Condorcet ...)
      ...

      . Organiser des élections, même électroniques et faire appliquer des lois demande du temps et des moyens. »en tous genres qui circulent, encore une fois le flot de propositions risque de noyer la pertinence. Organiser des élections, même électroniques et faire appliquer des lois demande du temps et des moyens.« 

      >>> suggestion Kdo :
        cette suggestion »parallèle« ou »orthogonale« (cf dimension supplémentaire !) aux systèmes classiques de scrution, vise à une mesure en continu, permanente, non rythmée par des »élections« ...
       La participation citoyenne se fait dans une respiration simple comme une fleur : en se contentant de déplacer, quand on veut, et comme on veut, les curseurs (de doléances) que l’on veut ...


       »Deuxième chose à prendre en compte : la capacité de chacun à prendre une décision juste et cohérente. En effet, nous n’avons pas tous les mêmes capacités ni le même niveau de compétence selon les domaines« 

      >>> l’avantage de se contenter de pondérer les doléances qui nous tiennent à coeur, c’est d’éviter de se laisser acculer à la prétention de décider là où l’on risquerait d’avoir une probabilité de pertinence inférieure à 50% : 
       cf théorème mathématique démontré de Condorcet : sa fameuse »loi du jury" ... !!


      • Chroniqueshumaines Chroniqueshumaines 17 décembre 2018 19:12

        @Arogavox smiley


      • sls0 sls0 15 décembre 2018 16:52

         Je suis pour le référendum d’initiative populaire et en même temps je me rappelle la phrase de Coluche : ce n’est pas parce que la majorité à tord qu’elle a automatiquement raison.

        Sous l’initiative de Chouard il y a pas mal d’ateliers qui réfléchissent à la constitution et les référendums. Il faudra bien regarder tout les problèmes soulevés et solutions données pour évité un dictat de non connaissants. C’est le bien être du peuple qui doit être visé et non faire plaisir à une somme d’égoïsmes ou fantasmes.

        Surtout pas de réactions à l’émotionnel.

        Il faut mettre des garde-fous avec lesquels une majorité est d’accord, ça s’analyse à froid.

        Au niveau de la rue, du quartier, de la ville, du département et du pays, il y a des gens qui sont reconnus pour leur sagesse. Qu’ils donnent leur avis, leurs remarques. Ils ne seraient pas bloquants mais écoutés.

        @ l’auteur.

        Un écrit est mieux qu’une vidéo sur certains sujets.

        L’auteur comme le lecteur peut revenir plus facilement sur un passage pour en amélioré la compréhension.


        • baldis30 16 décembre 2018 08:26

          @sls0

          bonjour
           « Surtout pas de réactions à l’émotionnel. »
          ça ce n’est pas demain la veille !
          A commencer par la presse : si je prends les une du midi-Libre depuis quelques jours qu’y trouve-t-on :
           Une photo la plus large possible barrant toute la page avec tout ce qu’il y a de plus émotionnel allant d’une vue d’une plaine martienne prise il y a quelques années à une référence à Strasbourg, Millas ou aux gilets jaunes :
          cela s’appelle l’émotivité excitée par l’image bien connue en pornographie !
          Oui les journalistes virent dans le porno du plus bas étage, dans le cas cité c’est évident mais on peut aussi voir cela auditivement comme le signale très justement un autre débat sur AVX relativement à France-CUL-ture !


        • Chroniqueshumaines Chroniqueshumaines 17 décembre 2018 19:12

          @sls0
          Ben je fais les deux ! comme ça tout le monde est content ! 


        • ETTORE ETTORE 15 décembre 2018 20:27

           Juste : le RIC, pas la TRIQUE !


          • Cateaufoncel3 Cateaufoncel3 15 décembre 2018 21:58

             

            De toute manière, le RIC législatif n’est pas praticable techniquement et institutionnellement. Le capharnaüm législatif qui en résulterait serait à la fois kafkaïen et ubuesque.

            Les Suisses l’ont bien compris, qui ont rejeté le droit d’initiative législatif, par 70 % des votants en... 1961. Personne n’y est jamais revenu. Chez eux, avec 100 000 signatures pour un RIC limité au domaine constitutionnel, le système est déjà engorgé.

             


            • Gauloise très réfractaire Gauloise très réfractaire 15 décembre 2018 23:38

              @Cateaufoncel3

              Je suis sûre que Macronella fera une reforme constitutionnelle afin que les propositions de référendums soient d’abord débattues et acceptées par le parlement (rejetées donc) . Macronella ne veut surtout pas que le peuple se prononce sur l’immgiration , ou encore sur un programme de Remigration .

              Le parlement laissera juste passer les questions ridicules des écolo-gauchistes , du genre :

              - Est-ce qu’on a le droit d’installer une éolienne dans son jardin ?

              - Les Tupperware roses prennent-ils bien en compte les personnes non genrées ?

              - Etes vous pour ou contre la disparition des ours polaires ?


            • Cateaufoncel3 Cateaufoncel3 16 décembre 2018 14:19

              @Gauloise très réfractaire

              « Le parlement laissera juste passer les questions ridicules des écolo-gauchistes , du genre... »

              Avec vos exemples, vous avez mis le doigt sur le fond du problème : les Français étant ce qu’ils sont, au bout de trois mois, les RIC déposés seraient quelques centaines et le système serait déjà paralysé au niveau du parlement.

              Le meilleur moyen, pour le pouvoir, d’enterrer le RIC définitivement, ce serait de l’adopter, les cafouilages qu’il provoquerait l’enterreraient pour cent piges. Au moins !!!


            • Gauloise très réfractaire Gauloise très réfractaire 16 décembre 2018 17:01

              @Cateaufoncel3

              Hé oui, je n’imagine pas un instant que ces RIP et ces RIC contiendront des questions sur des sujets essentiels . Et d’ailleurs qui choisira les questions et le libellé ? La gauche ? La droite mondialiste ? Les ecolo-islamo-rouges ?


            • Cateaufoncel3 Cateaufoncel3 16 décembre 2018 19:44

              @Gauloise très réfractaire

              "Hé oui, je n’imagine pas un instant que ces RIP et ces RIC contiendront des questions sur des sujets essentiels .

              "

              Pour la dixième fois, le RIC ou le RIP, ou n’importe comment qu’on l’appelle, est INAPPLICABLE, alors il faut arrêter de rêver et de spéculer là-dessus


            • TomS 16 décembre 2018 20:24

              @Cateaufoncel3

              Face à une « crainte » d’abus du système, vous préférez la fuite.

              C’est justement avec ce genre de peur à l’esprit mais aussi avec les espoirs que le RIC génère qu’il faut construire ensemble les fondations d’un tel système démocratique.

              Les seuls qui y auront à perdre sont ceux qui abusent de la situation actuelle, et ce, à l’encontre du peuple.


            • Gauloise très réfractaire Gauloise très réfractaire 16 décembre 2018 20:26

              @Cateaufoncel3

              Oui mais alors on rêve de quoi en France ? Ce pays n’a même pas un mec comme Salvini , lui vient de durcir les lois d’expulsion pendant qu’en Fronce les journalistes de Libé se lamentent sur Cherif , le terroriste , « enfant de la France, incompris et mal-aimé » . Et puis sans compter qu’en Fronce y à la Marine qui passe à la télé pour dire « nos chers compatriotes musulmans » . Si Salvini dit ça , les romains foutent le feu !

              Bref, y a t’il un pilote dans l’avion et si non, y a t’il une issue de secours ?


            • Cateaufoncel3 Cateaufoncel3 16 décembre 2018 21:12

              @Gauloise très réfractaire

              « Oui mais alors on rêve de quoi en France ? »

              On ne rêve pas. Jamais ! Quand la situation est complexe, ou paraît bloquée, ma technique est toute simple : je me couche et j’attends que ça décante. Ca finit toujours par se décanter, Ensuite, on s’adapte à la nouvelle donne.

              « Et puis sans compter qu’en Fronce y à la Marine qui passe à la télé pour dire « nos chers compatriotes musulmans ». »

              Marine Le Pen, comme son père, croit à l’universalisme républicain, cette grossière ânerie.

              Ecoutez JMLP à la tribune de l’Assemblée : « Ce qu’il faut dire aux Algériens, ce n’est pas qu’ils ont besoin de la France, mais que la France a besoin d’eux. C’est qu’ils ne sont pas un fardeau ou que, s’ils le sont pour l’instant, ils seront au contraire la partie dynamique et le sang jeune d’une nation française dans laquelle nous les aurons intégrés. J’affirme que dans la religion musulmane rien ne s’oppose au point de vue moral à faire du croyant ou du pratiquant musulman un citoyen français complet.  »

              C’est du délire à la Stasi ! Bernard - l’idiot des chances pour la France -, pas la police politique est-allemande, patronne à Merkel, en son temps.

              A la même époque, De Gaulle met ses grands pieds dans le plat :

              « Qu’est-ce que les Arabes ? Les Arabes sont un peuple qui, depuis les jours de Mahomet, n’ont jamais réussi à constituer un Etat... Avez-vous vu une digue construite par les Arabes ? Nulle part. Cela n’existe pas. Les Arabes disent qu’ils ont inventé l’algèbre et construit d’énormes mosquées. Mais ce fut entièrement l’oeuvre des esclaves chrétiens qu’ils avaient capturés... Ce ne furent pas les Arabes eux-mêmes... Ils ne peuvent rien faire seuls. »
              ( Cité par Cyrus Sulzberger, Les derniers des géants, Ed. Albin Michel, 1972 )

              « Les musulmans, vous êtes allés les voir ? Vous les avez regardés avec leurs turbans et leur djellabas, vous voyez bien que ce ne sont pas des Français ! Ceux qui prônent l’intégration ont une cervelle de colibri, même s’ils sont très intelligents. Essayez d’intégrer de l’huile et du vinaigre. Agitez la bouteille. Au bout d’un moment, ils se séparent de nouveau. Les Arabes sont des Arabes, les Français sont des Français. Vous croyez que le corps français peut absorber 10 millions de musulmans qui demain seront 20 millions, et après demain 40 ? »

              Et de nos jours encore, le crâne de piaf Aliot fustige ces propos de bon sens. Les Français de souche et assimilés de souche sont les NOUS, les Arabes de toutes nationalités, religions et nuances de peau sont des EUX. A quelques exceptionnelles exceptions près, comme Malika Sorel-Sutter, une grande Française, bien plus que Marine Le Pen, et sa nièce, qui est encore pire. !

              Notez enfin que pour les NOUS arabes de toutes nationalités, religions et nuances de peau, nous sommes leurs EUX. L’huile et le vinaigre, n’oubliez jamais !! De Gaulle s’est comporté comme un salaud à l’égard des Pieds-Noirs et des harkis, mais sur le fond, c’est lui qui était dans le juste.


            • Gauloise très réfractaire Gauloise très réfractaire 16 décembre 2018 22:27

              @Cateaufoncel3

              Les propos du père Le Pen sont désopilants , poil aux musulmans ! La droite traditionnelle n’existe plus. L’extrême droite traditionnelle est plombée par son histoire.

              Il reste un boulevard pour notre Orban/Trump/Salvini.

              Où est-il ? Qu’attend-t-il ? Qu’il se montre, qu’il ose parler et la France entière sera derrière lui.


            • kalachnikov kalachnikov 16 décembre 2018 22:36

              @ Gauloise très réfractaire

              Je suis là, ma belle.


            • Gauloise très réfractaire Gauloise très réfractaire 16 décembre 2018 23:02

              @kalachnikov

              Hello, j’ai regardé le père noel est une ordure .La Noël approchant , les dindes sont de sortie , que vois-je ? Qu’entends-je ? Sur LCI Schiappa appelle les « gilets jaunes » à « arrêter la surenchère ». Va bosser chérie, nous on prépare l’Acte VI .

              N’est ce pas ma petite kalach’ ?


            • kalachnikov kalachnikov 16 décembre 2018 23:10

              @ Gauloise très réfractaire

              Philippe s’exprime dans les Echos. Prière de ne pas s’esclaffer.

              «  Nous n’avons pas assez écouté les Français. Je reste persuadé qu’ils veulent qu’on transforme ce pays. Je leur dis que leur impatience est la mienne. Nous allons continuer à réparer le pays en les associant davantage  »

              «  Je ne vois pas comment on peut être contre son principe [cf. le ric]. Le référendum peut être un bon instrument dans une démocratie, mais pas sur n’importe quel sujet ni dans n’importe quelles conditions.


            • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 16 décembre 2018 23:10

              @Gauloise très réfractaire

              Kalash ...t’as choppé...fonce c’est Rosemar déguisée...


            • kalachnikov kalachnikov 16 décembre 2018 23:16

              @ Aita Pea Pea

              Hum, quand je vois son avatar, monsieur rêve. Je lui ferais bien l’amour dans une baignoire remplie de choucroute garnie.

              Bon, à ce stade, c’est private joke between you and me.


            • pemile pemile 16 décembre 2018 23:18

              @kalachnikov "Le référendum peut être un bon instrument dans une démocratie, mais pas sur n’importe quel sujet"

              Le peuple pourra-t-il choisir la couleur de la nouvelle moquette de l’Elysée ? smiley


            • Gauloise très réfractaire Gauloise très réfractaire 16 décembre 2018 23:18

              @Aita Pea Pea

              C’est qui Rosemar ? Moi je ne triche pas, je n’ai qu’un pseudo contrairement à certains , hein Shawford ! alors faut arrêter de me prendre pour quelqu’un d’autre , c’est la deuxième fois ! Je m’appelle Ambre , c’est mon vrai prénom


            • Gauloise très réfractaire Gauloise très réfractaire 16 décembre 2018 23:23

              @kalachnikov

              J’avais une idée très pacifique mais un peu difficile à réaliser . Voilà, j’aimerais bien qu’on aille déverser des tonnes , je dis bien des tonnes, de coton-tiges devant l’Elysée. Mais pour ça faudrait constituer une cagnotte , réserver un camion , pouvoir passer les barrages de police devant l’Elysée …

              Je vais regarder le prix du coton tige sur Amazon ! smiley


            • Gauloise très réfractaire Gauloise très réfractaire 16 décembre 2018 23:27

              @pemile

              Exact Pemile, je crains que le Parlement ne valide que des questions idiotes , tronquées , qui serviront la cause des mondialistes .

              Par contre, il paraît que la Trogneux a payé la moquette 300 000 euros et un service à thé à plus de 100 000 euros , j’estime qu’elle doit rendre cet argent dépensé inutilement à la France ! Et je l’exige sans référendum ! Ces gens doivent nous rendre ce qu’ils nous ont volé !


            • Ouam Ouam 16 décembre 2018 23:27

              @pemile
              "Le peuple pourra-t-il choisir la couleur de la nouvelle moquette de l’Elysée  ? 

              "
               
              https://youtu.be/MDo9BY72AU4
               smiley


            • Cateaufoncel3 Cateaufoncel3 16 décembre 2018 23:28

              @Gauloise très réfractaire

              « Les propos du père Le Pen sont désopilants , poil aux musulmans ! »

              Ce n’est pas mon opinion, poil au tronc.

              « La droite traditionnelle n’existe plus. L’extrême droite traditionnelle est plombée par son histoire. »

              La droite traditionnelle est archaïque. c’est celle des Savorgnan de Brazza, des Foucauld, des Lyautey, des chefs de SAS pendant la guerre d’Algérie. Ils aiment les « indigènes » et ils veulent en faire des citoyens français à part entière pour leur bien et pour le plus grand bien de la France impériale. Cela vous explique les réticences de Marine et d’Aliot à l’égard des identitaires, et aussi la fougue que mettait MLP à défendre des clandestins quand elle était avocate stagiaire

              « Il reste un boulevard pour notre Orban/Trump/Salvini. »

              Ca, c’est un autre sujet...


            • Ouam Ouam 16 décembre 2018 23:28

              @Aita Pea Pea
              "Kalash ...t’as choppé...fonce c’est Rosemar déguisée...

              "

               smiley smiley smiley smiley


            • Ouam Ouam 16 décembre 2018 23:38

              @kalachnikov
              "... Je lui ferais bien l’amour dans une baignoire remplie de choucroute garnie.

              ....."

              Pourquoi private joke ?

              T’est kon ou quoi ?? smiley

              Réfléchis 3 sec ....ca peut faire LE karton du siècle sur le you-(en)tube

              Je peut meme t’arranger un peu la partie scènique si tu le veut et même réaliser la vidéo...

               

              On s’fait un 50/50 sur les bénefs ...c’est un bon deal ...non ?

               

              Dans l’action, easy, pense à Monarc first, il n’y a pas que toi qui te tape une momie, puis toi ... ca sera qu’une fois contrairement à l’autre ....  smiley


            • kalachnikov kalachnikov 16 décembre 2018 23:47

              @ Ouam

              C’est dans une chanson de Thiéfaine, Aita est très fan.


            • Gauloise très réfractaire Gauloise très réfractaire 16 décembre 2018 23:47

              @Cateaufoncel3

              C’est une spécialité très française de défendre l’assimilationisme . Les autres pays , comme l’Italie, ne parlent jamais d’assimilation mais de Remigration , car cette dernière est le seul espoir pour le salut des peuples européens. L’assimilation sous entend que l’immigration sera définitive et qu’elle fera souche . Et puis il ne faudrait pas que ceux qui souhaitent retourner dans leur pays d’origine rencontrent des problèmes à cause de prénoms et de mœurs assimilés.

              C’est pourquoi je trouve le Front National Français dangereux . Je ne souhaite pas que Hapsatou Sy s’appelle Corine , je veux qu’elle continue de porter son prénom qui annonce sa couleur. Je ne suis pas assimilationiste .

              Tu rigoles plus ? Moi non plus poil aux barbus !


            • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 17 décembre 2018 00:01

              @Ouam

              C’est parce que j’ai gagné un lavabo en porcelaine...tain faut tout expliquer...


            • Gauloise très réfractaire Gauloise très réfractaire 17 décembre 2018 00:02

              @Cateaufoncel3

              Et j’ajouterais que c’est sur ce point là, l’assimilation, que j’aurais toujours un désaccord profond avec la mère Le Pen, son père et avec Zemmour. Désolée, mais votre modèle assimilationniste n’a pas marché , c’est un échec cinglant . L’assimilation n’a pas marché . Les enfants de la reûblique comme ils disent, pardon mais je n’y crois pas.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article

RIC


Palmarès