• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Citoyenneté > Les bijoux de la famille

Les bijoux de la famille

JPEG

Le mal à la racine

Ils se prétendent gestionnaires avec pour modèle invoqué celui du bon père de famille. C’est ainsi qu’ils affirment n’avoir d’autre but que le maintien de l’équilibre budgétaire. Un exercice si périlleux du reste qu’ils ne cessent de franchir la limite impartie tout en creusant de gouvernements en gouvernements le gouffre sans fond d’une dette abyssale. Cependant, nous devrions les croire, ils sont entourés des meilleurs économistes, ces savants qui pensent les rouages de la société comme l’émanation d’un organisme vivant se développant en totale cohérence.

Pour ce dernier point, nous savons depuis longtemps quoi en penser. À chaque nouvelle crise, ils sortent de leur torpeur en déclarant que c’était imprévisible, que les indicateurs étaient pourtant encourageants, que ces soubresauts sont destinés à ajuster le réel tout en gommant les niches et laissant éclater les bulles spéculatives.

Ils ont un vocabulaire riche et varié, ce qui les autorise semble-t-il alors à prendre des mesures diverses toutes destinées à nous appauvrir. Car nous sommes, nous les malheureux citoyens contribuables, la seule et unique variable d’ajustement qu’ils connaissent. Pour renflouer les banques, c’est à nous qu’ils font appel ou plus exactement à notre porte-monnaie, pour assurer le défi de la dépendance, c’est encore nous qui trinquons.

Pour les incidents de la conjecture, c’est toujours nous les dindons de la farce. Les bons pères de famille doivent sans doute systématiquement ruiner leurs enfants dans leur fameux modèle économique. C’est ainsi, il suffit de courber l’échine, de se saigner aux quatre veines, de se priver de tous ce superflu qui pourtant est si indispensable à Brigitte et ses semblables. Et si par malheur, nous nous plaignons, nous sortons de nos gongs, nous nous mettons dans une colère jaune, le bras séculier et pourquoi pas l’armée se chargeront de nous envoyer des arguments frappants à la figure. Les bons pères de famille savent châtier les leurs !

Nous leur découvrons encore une autre qualité. Ils savent puiser dans les économies du ménage et même dans les trésors de famille pour remercier ceux qui financent leurs très onéreuses campagnes électorales. Savoir remercier ceux à qui l’on est redevable est sans nulle doute une qualité nécessaire pour le chef de famille. Compromettre en agissant ainsi l’héritage des générations futures une conséquence induite qu’il faut bien accepter !

Alors ils se régalent ces canailles. Tandis qu’ils ne changent rien à leur train de vie, ajoutant même des dépenses somptuaires aux fastes du pouvoir, ils vendent à tour de bras tout ce qui avait été acquis par l’effort collectif de la nation. Ils offrent plus qu’ils ne vendent, seul le repreneur et ses futurs actionnaires sont contents dans l’histoire. La liste des bijoux de famille ainsi bradés est proprement hallucinante. Ils ont une théorie, le privé seul, est à même de bien gérer là où le public est totalement incompétent à le faire.

C’est d’ailleurs pourquoi cette incompétence supposée donne tant de valeur à ce qui va être soldé à des amis, de généreux donateurs que l’on remercie ainsi. Curieusement le seul retour sur investissement que l’on observera ensuite sera les dividendes qui iront dans la poche de gens dont le seul mérite est d’avoir de l’argent tandis que les travailleurs subiront les habituelles mesures de dégraissage des effectifs, recentrage des activités, optimisation des services, rationalisation des coûts. Les mêmes sempiternelles arguties qu’ils nous servent toujours pour justifier l'injustifiable : la spirale du chômage et de la misère pour le peuple.

Pendant ce temps, ceux qui se prétendent faussement les Représentants du peuple font risette à leurs maîtres tandis qu’ils répriment sauvagement les sacrifiés. Les inégalités explosent, les injustices s’aggravent, les écarts de richesse atteignent des records tandis que la planète est mise en coupe réglée pour que leur système de bons pères de famille se poursuivent allégrement.

Et c’est pour ces valets du grand Capital, ces représentants de commerce d’un système mortifère, pour ces sournois menteurs, voleurs violents que vous allez voter ? Quand allez vous comprendre qu’ils ne sont en place que pour servir leurs commanditaires ? Ils leur distribuent sous vos yeux les bijoux de famille tout autant que ceux de la couronne et vous les applaudissez à tout rompre. Vraiment, je ne vous comprends pas !

Détroussement mien.

JPEG


Moyenne des avis sur cet article :  4.69/5   (13 votes)




Réagissez à l'article

18 réactions à cet article    


  • chantecler chantecler 11 avril 11:43

    Coup de gueule salutaire .

    Vous avez oublié le logement « social » .

    Et bientôt les routes nationales privatisées .


    • C'est Nabum C’est Nabum 11 avril 17:03

      @chantecler

      Tout va passer à la moulinette

      Détrousseurs du Trésor National 


    • Jean De Songy 11 avril 11:52

       

      Laisser l’héritage ex-français aux hidjabs et burkinis ??? Où à cette chiure finale de l’Occident qu’est bobo le grand remplacé ???

       

      Nooooon !

       

      Les chinois, ce vrai peuple, avec de vrais dirigeants, une vraie fierté d’eux-mêmes, une vraie civilisation, le méritent infiniment plus ! Même les fonds de pension des retraités yankee.

      20% de bébés « français » à prénoms musulmans ...Fourquet, ifop... tout est dit. Vive le déshéritage !

       

      https://francais.rt.com/international/51354-europe-totalite-croissance-demographique-est-due-immigration


      • C'est Nabum C’est Nabum 11 avril 17:04

        @Jean De Songy

        Gardez votre calme


      • babadjinew babadjinew 11 avril 16:02

        Histoire de prendre un raccourci très rapide, le travail des uns génère la rente des autres, tout en appauvrissant l’ensemble......

        Quel système génial pour le 0.1% 

        Comment sommes nous devenu idiot au point de laisser faire de telles choses ?

        Idiocratie quand tu nous tiens.....

        Wake Up !!!


         


        • C'est Nabum C’est Nabum 11 avril 17:05

          @babadjinew

          Ils sont doués pour nous faire avaler des couleuvres

          Qu’ils se méfient de faire de nous des vipères


        • L'enfoiré L’enfoiré 11 avril 17:31

          @babadjinew,
          Question :
           Depuis combien de temps la dette publique dépasse-t-elle le PIB par personne ?
           


        • babadjinew babadjinew 11 avril 17:52

          @L’enfoiré Que vient faire le stupide moteur de l’argent dette ici ? Mais si de dettes ils faut parler elle est devenue, et ce à échelle mondial COLOSSALE, et jamais elle ne sera recouvrée ! La sommes des dettes publiques et privés ayant atteint de montant que le commun des mortels n’est même plus en mesure de lire voir d’écrire..... Des millions de milliards de $. Mais ces dettes malgré leur montant pharaonique ne sont en rien un problème ! Tôt ou tard un reset global sera fait et tout cette argent purement virtuel s’évaporera ou en équilibre ce retrouvera.... La dette reposant sur du vent, hormis nous saigner aux quatre veines par le biais des intérêts qu’elle génère n’est rien d’autre que des chiffres binaires dans un software !!!! Trois clic et c’est fini !!!!

          La vraie dette, celle malheureusement générer par ces pseudos dettes virtuels est quand à elle bien plus inquiétante ! La dette écologique n’ayant aucun bouton RESET !

          Plus de pollinisateurs de lombrics (pour ne parler que d’eux) dans un temps plus que court, et nous voila condamné à LA FAMINE ! On aura beau créer tout l’argent virtuel que l’on voudra, cela rien ne changera.....

          Wake Up !!!  


        • L'enfoiré L’enfoiré 12 avril 10:55

          @babadjinew,

           On pourrait dire « à question idiote, réponse idiote »...
           Les dettes ne sont pas un problème... Ah,bon...
           Un « reset global », la solution.
           Mais mon cher babacool, bien sûr que les dettes sont binaires pour la machine, mais pour raison de confrontation l’humain a ses propres données et ses petits doigts et elles en deviennent décimales ou vigésimales quand ils comptent avec les pieds.
           Les pseudos dettes virtuelles deviennent des transactions qui toujours en fin de course correspondent à des dettes réelles, tangibles, sonnante et trébuchantes qui quand elles ne correspondent pas à du tangible..
           Evidemment, si vous êtes un fana des bitcoins... ce sera, alors ...
           Wake up... and remain up...


        • L'enfoiré L’enfoiré 11 avril 17:30

          Yes Sir Nabum,it was too big to fail.

          Il n’y a pas de destinée, mais il faut laisser la place au hasard.


          • C'est Nabum C’est Nabum 11 avril 22:09

            @L’enfoiré

            Elle a une grand place


          • georges94 11 avril 18:48

            Roissy est un aéroport médiocre

            N’importe qui le gérerait mieux que l’état et ce au bénéfice des passagers


            • C'est Nabum C’est Nabum 11 avril 22:09

              @georges94

              Surtout, ne prenez pas l’avion



              • C'est Nabum C’est Nabum 11 avril 22:10

                @covadonga*722

                J’ai oublié son nom


              • ninportequoi 11 avril 20:40

                La logique des privatisations est une belle escroquerie facile à comprendre.

                Comment les gouvernements libéraux pourraient-ils offrir gratuitement des biens appartenant à la collectivité à des entités (personnes, fonds d’investissements, etc) déjà très riches ? De tels cadeaux qui spolient la collectivité ne pourraient être acceptés sans scandale, penserez-vous.

                Pourtant la méthode est simple et Macron est en train de l’appliquer.

                Dans un premier temps les gouvernement libéraux font des cadeaux fiscaux aux plus riches. Les riches le deviennent encore plus et les Etats deviennent plus endettés. Au prétexte de cette nouvelle dette, l’Etat vend ses avoirs publics. Qui peux les acheter ? Tout simplement ceux que les Etats libéraux viennent d’enrichir par des cadeaux fiscaux. Et le tour est joué. Finalement, ces bradages du bien public sont des dons.

                Pour le dire autrement. Vous venez de vous faire voler 10000€ . Pour assurer les fins de mois vous bradez rapidement 10000€ votre voiture valant 15000€. Et c’est la personne qui vous a volé, et qui a justement 10000€ sous la main, qui vous l’achète. En vous volant 10000€, elle a gagné 15 000 €. Les privatisations, c’est cela. 

                « Il y a bien une lutte des classes, et nous sommes en train de la gagner » (dixit Warren Buffet) 


                • C'est Nabum C’est Nabum 11 avril 22:10

                  @ninportequoi

                  Une logique qui relève du vil et de l’escroquerie

                  Pas très logique tout ça


                • juluch juluch 12 avril 17:37

                  Des bâtards !!

                  Qu’on met aux sommets de l’états à chaque élections !!

                  Ont est des imbéciles !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès