• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Les Fichiers S

Ils existaient depuis longtemps mais c'est pratiquement sous la contrainte d'une émotion populaire aux conséquences imprévisibles que le pouvoir politique, souvent désemparé, a autorisé la révélation de leur existence.

 

Les Fichier S

 

Ils existaient depuis longtemps mais c'est pratiquement sous la contrainte d'une émotion populaire aux conséquences imprévisibles que le pouvoir politique souvent désemparé a autorisé la révélation de leur existence.

Il n'y eut pas vraiment surprise chez des gens dont c'est le métier et qui connaissaient la menace mais qui étaient embourbés dans dans des entreprises qui exigeaient de ne pas trop froisser

  • les commanditaires de ceux qui nous frappaient pour des raisons « dites supérieures »

  • ou qui veillaient à ne pas compromettre des opérations d'infiltrations à longue haleine

 

C'est ainsi que toutes les armes, tous les appuis, toutes les contrevérités et tous les abus de langage bref, tous les moyens furent employés pour ne pas choquer ceux que tout le monde identifiait comme les commanditaires de ces assassinats en gros.

.

..

.

Les cris des victimes étaient vraiment mal venus. On vit alors fleurir un lexique nouveau avec

  • des loups solitaires

  • faut pas stigmatiser

  • et taxer de racisme le simple besoin de vivre hors les impératifs oppresseurs de la religion.

 

C'est donc à la suite des attentats qui ont frappé la France en 2015 et de la communication politique, qui a suivi, que le public a découvert l'existence des fiches S. Tous les jours il y est fait mention dans la presse __ terrorisme ou pas __ C'est à la suite de la très dangereuse affaire du Thalys Amsterdam Paris en août de la même année que le Ministère de l'intérieur nous a appris que le suspect était connu et fiché au fichiers S

 

Un fichiers S ?

Il étaient nombreux les gens qui, circulant librement au sein d'une population non avertie. On y retrouvait

  • Yassine Salhi, le principal suspect de l'attentat de Saint Quentin Fallavier , attentat prévu dans le cadre d'une usine de gaz. L'individu aurait été fiché entre 2006 et 2008, comme sa radicalisation était patente il « était entré dans une catégorie plus précise = une Fiche S 13. Mais on n'avait pas insisté et comme son casier judiciaire demeurait vierge on avait interrompu le fichage.

  •  

Ce Fichier S n'est pas un nouveau venu. Il est un élément d'un système plus vaste Le Fichier des personnes recherchées le FPR.

Ce FPR est une vieille connaissance qui date des années 60 qui contiendrait selon « les milieux bien informés » les noms de 400 000 personnes.

Les mineurs en fugue ( Fichier M)

y côtoient les évadés ( Fichier V)

les interdits de sortie du territoire ( Fichier IT)

Le sous-groupe S , à lui seul, compte plus de 20 000 individus ( potentiellement menaçants selon le Premier Ministre ) __ menace pour la sûreté de l’État.

 

À l'origine, ce fichier avait une tout autre vocation celle de contrôler les déplacements des diplomates dans le cadre de la mission des services de contre-espionnage. Ce n'est qu'ensuite que la menace terroriste en est arrivée à alimenter actuellement pour les 2/3 ce fichier.

Ces fiches S sont ouvertes et abondée par les services de renseignements. ( lesquels ?)

 

 

Prenant la parole à la suite de l'affaire du Thalys le Ministre Cazeneuve a éclairé beaucoup de zones d'ombres mais il suscité aussi beaucoup de questions non résolues.

.

Ces fiches S sont des fiches de rensiegnement mais pas des mandats d'arrêt et encore moins des mandats d'arrêts internationaux....Ah bon mais alors ….

Ce sont de simples outils de police qui ne confèrent aucun moyen supplémentaires

  • pour s'en servir en continuant la surveillance

  • ou tout simplement les mettre à jour

Ces fiches sont là pour attirer l'attention des douaniers ou des gendarmes lors d'un contrôle d'identité, constat d'infraction routière, passage d'une frontière......

( Heu frontière du Groeland sans doute)

 

 

Attention !

La fiche précise que les agents doivent agir sans attirer l'attention

L'efficacité de ces fiches dépend donc

de la compétence

et de la disponibilité des agents chargés de ce contrôle

La question étant qui est en charge de cette tâche

qui en a la compétence

et qui se trouve disponible

Tâches essentielles quand on a le but et la mission de pister ces fameux fiché S !!!

.

Pour ne pas être pris au dépourvu les agents disposent d'une arme imparable.

Chaque fiché S est inscrit dans une subdivision d'une échelle graduée de 1 à 16.

 

Pour avoir une indication

On trouvait au Niveau S13 le principal suspect de l'attentat de l'Isère comme son coreligionnaire Sidi Ahmed Glam soupçonné lui d'avoir voulu commettre un attentat dans l'église de VilleJuif.

Mais restons prudent

Le fichier S13 n'autorise pas les agents à se départir d'une extrême prudence. Les services doivent poursuivre le travail de renseignements jusqu'à l'extrême limite. Toute interpellation intempestive serait prématurée et viendrait gâcher parfois des mois de travail ou perdre le fils vers des réseaux autrement dangereux.

 

C'est ainsi et c'est pourquoi , _____pour des raisons d'efficacité, de prudence, de décisions venant de l'autorité et …..de manque d'effectifs.....___ les personnes surveillées ne le sont pas en permanence

Ce qui compte c'est de pouvoir les « tracer »

Et quand on les perd ? Bin...on les perd

 

Comme le danger est souvent insaisissable car très mobile. Ces fiches sont également reliées au système européen d'information Schengen. La totalité des pays qui utilisent le système Schengen (l'ensemble des pays de l'Union, sauf le Royaume-Uni, l'Irlande, la Roumanie, la Bulgarie et Chypre, plus la Norvège), ( un filet avec essentiellement des trous ) Certains pays peuvent donc ,ainsi, avoir accès à l'information sur le parcours d'une cible.

 

___Illustration___

 

Un rappel nécessaire

 

La fiche S n'est donc pas un mandat d'arrêt.Il est un outil d'estime d'une éventualité. Une sorte de météo rien de plus La loi est la loi. On n'arrête pas dans ce pays, les gens n'ayant pas commis d'infraction.

Toute hâte pourrait avoir des conséquences gravissimes, rompant le fil qui d'une infiltrations qui d'une surveillance avec en considération générale le fléau du manque de communication entre les services.

Devant le danger et la répétitions des massacres des voix s'élèvent pour déclarer que l'heure n'est plus à de telles précautions juridiques..

C'est la question centrale. Elle est politique.

Ici nous entrons dans une réflexion qui dévoile l’histoire profonde de notre pays car depuis près de 50 ans les choix réels et les décisions prises ont été plus que surprenants.

De l'Afghanistan au Sahel les entreprises terroristes n'ont pas eu que des adversaires là où on aurait dû les rencontrer.

 

 

a)Un article de presse au hasard.

Une liste des attentats commis en France qui nous montre que bien souvent les services ont dû changer leur fusil d'épaule et réorienter leurs radars

b)https://fr.wikipedia.org/wiki/Chronologie_des_actes_terroristes_en_France

 

c) Illustration __On étudiera avec profit l'usine à gaz des services de renseignements français

L'imbroglio des services du renseignement

PNG


Moyenne des avis sur cet article :  4.1/5   (10 votes)




Réagissez à l'article

11 réactions à cet article    


  • marmor 9 juillet 16:58

    Je leur conseille d’aller prendre des cours de prévention chez Erdogan...


    • Jean Roque Jean Roque 9 juillet 18:58

       
       
      « Tout ce qui purine le peuple est très précieux. La colonie est l’assurance du Prince disait déjà Machiavel. Divide et Impera. Colonie 93, 85% vote Macron. Assurance pour Rothschild. »

       
      Soros, négrier-spéculateur philanthrope


      • bob14 bob14 10 juillet 07:34

        « S » bien nécessaire de faire peur au peuple ?...

        non j’rigole !
        comment pouvez vous garder des politiciens qui vous mentent au pouvoir ?

        • gaijin gaijin 10 juillet 08:51

          @bob14

          « comment pouvez vous garder des politiciens qui vous mentent au pouvoir ? »
          parce qu’il n’en existe pas d’autres ......... smiley
          le premier mensonge étant celui de la nécessité du pouvoir
          le second celui de la capacité de ces imposteurs a l’exercer
          le troisième celui de leur légitimité


        • velosolex velosolex 10 juillet 10:49

          Vous faites allusion aux terroristes, fichés, ou non, sur les fichiers S ; Mais bien des gus qui dérangent le pouvoir, ou l’inquiètent sous fichés S....Un responsable politique que j’ai entendu sur inter révélait dernièrement que la majorité des fichés n’avaient pas conscience d’être fichés, et s’en félicitait, car ainsi disait il, l’état avait un coup d’avance sur eux.....

          Très inquiétant et révélateur....Car si vous même ne soupçonne pas une seconde que vous pouviez être suspect, cela relève que ce fichier fait au delà de la prévention, mais dans l’interprétation, et la paranoïa. Le fait de participer à une réunion politique, d’avoir été photographié dans une manif qui déplaît au pouvoir peut être jugé source de surveillance, ou de fichage. Ou même d’avoir écrit un article qui déplaît ici. Car nous sommes surveillés. Quelqu’un quand j’écrit lit par dessus mon épaule... Qui fiche ?...Sur quels éléments ?....Y a t’il des radars le long des routes et des cameras ?..Celles ci seront de plus en plus nombreuses, et pas pour surveiller les épandages d’insecticides. Pathétique,et comique...Quand le mur est tombé on s’est moqué de l’allemagne de l’est, un système où les micros étaient dans les murs....Maintenant, elles sont dans la rue, et même sur votre bureau, dans votre smartphone. Je crois qu’il est très suspect de ne pas en avoir....

          • Nolimasse Nolimasse 10 juillet 12:41
            Un commentaire apportant un supplément d’informations mais ne retirant iren à l’opacité de la prise de décision
            .
            La Mise en fiche S  dépend de l’orientation politique du pays et de ce qui est déclaré les intérêts supérieurs de la nation par les gouvernants successifs...
            Malgré les apparentes variations d’orientation politique depuis 50 ans on constate une grande stabilité dans la détermination de ces choix..




            • Extrait 

            • "......En dépit des critiques d’ONG sur le soutien apporté par les Occidentaux à la coalition arabe active au Yémen contre les rebelles Houthis (appuyés par l’Iran), la France et l’Arabie entendent maintenir leur bonne relation, en particulier dans le domaine de la défense.

              Mais Paris entretient également des relations avec Doha, actuellement en froid avec Riyad. Et cela se traduit par la vente d’avions Rafale ou encore une déclaration d’intention pour l’acquisition de Véhicules blindés de combat d’infanterie (VBCI)......"





            Une lecture un peu hâtive de la situation nous dirait
            que d’une part on fait la guerre à des gens
            des gens dont on cherche d’autre part à gagner les bonnes grâces et les capitaux
            des gens qui, par ailleurs, ne seraient pas vraiment étrangers au public des Fichiers S
            .
            On comprendra que la constitution de ces fichiers est un exercice hautement périlleux et complexe voire contradictoire

            • zygzornifle zygzornifle 10 juillet 13:37

              Bientôt des fichés M pour migrant R pour retraités C pour chômeur etc ....


              • Le421 Le421 10 juillet 19:12
                Les fichés S sont donc des personnes susceptibles de commettre des attentats, mais aussi des militants politiques, des militants écologistes, des blacks-blocs ou encore des hooligans. Leur nombre évolue sans cesse. D’après le ministère de l’Intérieur, il était de 25 000 fin 2017, dont 9 700 pour radicalisation.

                Copier-coller d’un document France-Culture.
                On s’aperçoit que la notion de « fiché S » = dangereux islamiste est assez erronée.
                Or, le traitement demandé est identique entre un militant qui a traîné ses guêtres et une pancarte à NDDL et un intégriste salafiste fréquentant les prêches extrémistes...
                Et c’est là que le bât blesse.
                Cette forte tendance à mélanger les torchons et les serviettes, typique de la France.
                Cela entraîne des fausses notes dans notre système de sécurité inévitables...
                Quand ce ne sont pas carrément des militants politiques français qui fournissent le matos comme ça s’est vu !! Des patriotes, bien sûr !!

                • OMAR 10 juillet 20:48
                  Omar9
                  .
                  Bonjour @Nolimasse :« De l’Afghanistan au Sahel les entreprises terroristes n’ont pas eu que des adversaires là où on aurait dû les rencontrer... ».
                  .
                  Est-ce que certains soldats français qui sont/ étaient en Afghanistan, Syrie, Sahel, etc, sont aussi inscrits au fichier « S  ?
                  .
                  Je parle de ceux qui tuent des innocents, et non pas les terroristes, actes que vous qualifiez de  »bavures« ou  »dommages collatéraux" :

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès