• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Citoyenneté > Les Oasis du Colibri

Les Oasis du Colibri

Nombreux sont ceux qui connaissent l’expérience passionnante vécu en Alsace à Feldheim, tout comme celle de Totnes, en Grande Bretagne, ou Marinaleda, en Andalousie, ces villes qui visent l’autarcie autour de projet respectant l’environnement, mais ils sont encore peu nombreux à connaitre les Oasis du Colibri.

En effet, à Totnes, au lieu d’attendre inlassablement la réalisation de promesses qui ne viennent jamais, ou trop tard, on a pris le taureau par les cornes, et on s’est donné les moyens de la réussite, puisque les 8500 habitants de la ville, pratiquant la permaculture, avec comme double objectif, l’autarcie alimentaire, et l’autonomie énergétique.

Idem pour Feldheim ou les 150 habitants du village sont chauffés, et éclairés avec les énergies propres, produisant de quoi assurer les besoins de 40 000 foyers, réalisant du coup de fructueux bénéfices.

À Marinaleda, on a mis en pratique la démocratie directe et on affiche un « chômage zéro », et « misère zéro ».

Sur 25 km², une bonne partie des habitants sont employés de la coopérative Humar-Marinaleda, produisant fèves, artichauts, poivrons, et une huile d’olive extra, et n’ont pas l’objectif de faire des bénéfices, s’attachant seulement à créer des emplois, en vendant des produits sains et de qualité. lien

L’utopie réalisatrice qui s’y est mise en place ne connait ni police, ni délinquance, et y assure des salaires bien plus élevés qu’ailleurs. lien

On pourrait aussi évoquer Auroville, ce village indien de 160 hectares, dans lequel cohabitent depuis 1968 des citoyens de 50 nationalités.

Ils n’ont pas de gouvernement, pas de religion, vivent sans argent, et subviennent à leur besoin grâce à leurs cultures, leurs vergers, répartis sur 15 fermes, lesquelles permettent une autosuffisance en lait, produits laitiers, fruits de saison. lien

Mais quid des « oasis du colibri » ?

Nombreux sont ceux qui ont entendu parler de Pierre Rabhi, et ma première rencontre avec cet homme remonte à près de 20 ans, puisqu’avec mon association et 2 autres associations, je l’avais invité au « Jour de la Terre », à Grenoble, un certain 9 avril 1998, en compagnie de Claude Lorius, baptisé « l’homme des glaces », au Summum, belle salle de concert qui avait accueilli ce jour là près de 3000 personnes. lien

Et c’est ce même Pierre Rabhi qui est à l’origine du mouvement Colibri, et des Oasis qui ont suivi.

Concepteur de la « sobriété heureuse », il est reconnu comme l’un des experts internationaux de référence ne matière de sécurité alimentaire, et avait joint le geste à la parole en quittant le monde industriel de la banlieue parisienne pour rejoindre l’univers bucolique et parfumé de la campagne ardéchoise, en faisant la promotion d’un nouveau paradigme basé sur l’agro-écologie, laquelle veut faire vivre une société plus généreuse autant pour l’Homme que pour la Terre.

Revenons aux Oasis ?

il s’agissait pour le paysan philosophe de faire vivre des lieux de convivialité, d’abondance et de bien-être, lieux visant une autonomie fondée sur la Terre nourricière, la pluriactivité et les échanges favorables à la reconstitution du lien social et à la coopération ville/campagne.

Dans ces Oasis, on favorise les pratiques écologiques, solidaires, et intergénérationnelles, mais on organise aussi des visites, des stages, des chantiers, tout en participants à des conférences, des salons, des éco-festivals, ouvrant largement ses portes aux curieux, aux novices, à toutes les populations.

5 principes fondamentaux fondent les oasis : autonomie alimentaire, et production paysanne, sobriété énergétique et éco-construction, mise en commun des moyens infrastructures d’accueil ou de partage, et jardin partagés, gouvernance respectueuse, et enfin, accueil et ouverture sur le monde.

Le nombre des oasis de colibri ne cesse d’augmenter, et on en compte aujourd’hui plus de 400 réparties sur tout le territoire national.

Pour permettre à ceux qui seraient tentés d’ouvrir une nouvelle oasis, il faut s’inscrire avant décembre dans le Mooc (Massive Open Online Course) « concevoir une oasis », afin de participer à la nouvelle session, session qui va durer 2 mois, avec 2 heures de travail par semaine, afin de mettre au point un projet, réel ou fictif, d’une belle oasis de vie ou de ressources.

La première édition a eu lieu du 27 janvier au 10 avril 2016, et à permis à ce jour de réunir plus de 30 000 personnes.

Le Mooc est une formation gratuite, en ligne, ouverte à tous, et chacun peut travailler à son rythme de chez soi, à n’importe quel moment de sa vie...

La formation se fait grâce à 17 modules, lesquels intègrent 25 vidéos, des quizz, des fiches pratiques, avec comme objectif de permettre la conception technique d’une oasis, tant sur le point juridique que pour sa gouvernance. lien

Dans cette courte vidéo, on peut découvrir la réalité des oasis déjà crées.

Sans attendre les lendemains qui souvent déchantent, quand l’on s’aperçoit, à 2 semaines de l’élection présidentielle, du peu de cas que font de nombreux candidat de l’écologie dans leur programme électoral, voilà donc un moyen facile et constructif de faire vivre de nouveaux réseaux de vie et de partage.

Comme dit mon vieil ami africain : « la planète est comme malade du genre humain. Pourquoi avons-nous déclaré la guerre à la vie à laquelle nous devons la vie ? ».

L’image illustrant l’article vient de lemondechange.net

Merci aux internautes pour leur aide précieuse

Olivier Cabanel

Articles anciens

Aimer la Terre

Mon village en utopie

Totness enlève le haut

Le village du whisky

Après Totness, Feldheim

La France a peur

Un nucléaire pourtant si sûr

Le caillou dans la chaussure

Nucléaire la cible terroriste

Energie, la facture sera salée

Tchernobyl sur seine

Nucléaire la cible terroriste

Entre fusion et confusion

Nucléaire, de la fission aux fissures

Un avenir radieux ou irradié

Nucléaire, explosion des prix

Ce cher nucléaire

Sans transition, la chute !

L’énergie en partage

Il y a ceux qui nous pompent l’air…

Comment tourner la page du nucléaire, du pétrole et du charbon

Au pays du soleil, le vent !

De l’eau dans le gasoil

Roulez, roulez, petits plastiques

Faire le plein avec du vide

MHD, l’énergie cachée du futur

Quand les ordures se changent en or

Vive l’énergie positive

Sortir en douceur du nucléaire

Du pétrole sous les sabots

Energies propres en Suède

De la fuite dans les idées

L’imagination au pouvoir

Tel un avion sans kérosène

Rouler malin

D’autres énergies pour sortir de la crise

Au chaud sur la terre de glace

Simple comme l’eau chaude

Témoignage sur le photovoltaïque en France

Le plein de cochon à la pompe

Le nucléaire dépassé par des cochons

Qui a tué Stan Meyer

Déchets, de l’or dans nos poubelles

En France on n’a pas de pétrole, et pas d’idées non plus


Moyenne des avis sur cet article :  4.13/5   (23 votes)




Réagissez à l'article

27 réactions à cet article    


  • foufouille foufouille 11 avril 11:50

    toujours aussi mauvais avec des informations non fiable.
    les prix de marinadela sont pour les bobos.


    • Gabriel Gabriel 11 avril 11:59

      Bonjour Olivier,


      Pierre Rabhi voilà un sage qu’il faudrait écouter un peu plus souvent. Je le verrais bien dans un gouvernement FI à l’écologie.

      • olivier cabanel olivier cabanel 11 avril 12:53

        @Gabriel
        oui, c’est surement ce qu’il nous manque le plus. avoir des sages dans nos gouvernements.

        merci de ton commentaire.

      • Robert Lavigue Robert Lavigue 11 avril 12:09

        l’expérience passionnante vécu en Alsace à Feldheim

        Mouarff..
        Aurions-nous annexé le Brandebourg cette nuit ?
        Faudra revoir vos notions de géographie citoyenne !


        • Jeussey de Sourcesûre Jeussey de Sourcesûre 13 avril 11:21

          @Robert Lavigue

          « A Feldheim, le courant est moins cher : 16,6 centimes le kilowattheure, contre 28,3 centimes en moyenne dans le pays. Et le prix devrait encore diminuer vers 2020, une fois les investissements de départ amortis. « En utilisant notre propre réseau, nous échappons aux taxes prélevées par les oligopoles, qui représentent en moyenne 20% du coût de l’électricité », rappelle Frohwitter. Décidée en 2008, la création de ce réseau local est passée par la mise en place en octobre 2010 d’une société en commandite, aux mains de la municipalité et des habitants et largement supportée par Bruxelles et le Land de Brandebourg. »

          libération - Par Nathalie Versieux, Envoyée spéciale à Feldheim (Brandebourg) — 9 novembre 2014 à 17:06


          • gaijin gaijin 11 avril 12:28

            salut olivier
            bonnes nouvelles que tout cela et pas mal de rappeler que nous ( les gens ) n’avons pas besoin des politiques pour nous diriger .....
            c’est la seule vraie révolution possible


            • olivier cabanel olivier cabanel 11 avril 12:55

              @gaijin
              bonjour

              oui, je crois que c’est la leçon que nous devons retenir.
              n’attendons pas la réalisation de promesses illusoires (on l’a vu avec hollande, et fessenheim), et prenons nos destins en main.
               smiley

            • foufouille foufouille 11 avril 13:37

              "

               Pour habiter au Hameau, les loyers s’étalent entre 380 euros et 600 euros par mois, toutes charges comprises. Pour y habiter, il faut venir avec un apport financier, compris entre 75 500 euros (pour 35 m2) et 145 500 (pour 105 m2). C’est l’alternative mais avec pilier immobilier et crédit décerné par BNP-Paribas. Heureusement le maréchal Rabhi déteste le lucre. «  Ils vivent en communauté, apportent leur fric, font payer 600 euros pour apprendre à planter des tomates et touchent des subventions. Ce n’est pas comme ça qu’ils vont nourrir la planète.  » osent avancer des voisins totalement jaloux et méchants, à faible coefficient Rabhique (FaCR).

              À une heure de route de là, dans le département voisin de la Drôme, s’étend le centre des Amanins, fondé grâce à l’argent d’un chef d’entreprise, décédé lors d’une randonnée en 2012, Michel Valentin. C’est un autre centre névralgique de la galaxie Rabhi. En ce mois d’octobre 2015, le séjour «  courge à la fête  » propose des jeux coopératifs pour les enfants en vacances scolaires. Des séminaires et des forums s’y tiennent régulièrement  : pour encourager l’intelligence collective, mieux travailler en entreprise, apprendre à gérer les conflits, apprendre à être heureux et surtout jamais seul ou avec un livre. Suivre un forum de cinq jours en pension complète coûte 650 euros par personne – des tarifs solidaires existent. Le stage pour apprendre à créer un éco-projet peut-être financé par Pôle emploi. Le séjour «  pause partagée  », couronné par une rencontre avec l’illustre paysan, coûte 593 euros pour cinq jours en pension complète."



              • gaijin gaijin 11 avril 13:50

                @foufouille
                si tout était gratuit version utopie 68 arde vous leur reprocheriez d’être des rêveurs avec pas les pieds sur terre ....et si c’est payant alors c’est mal ?
                forcément smiley
                c’est a mon sens c’est le gros progrès de ce genre d’initiatives ( il y en a d’autres ) construire dans le réel avec une logique de rentabilité, des moyens techniques adaptés ....etc


              • foufouille foufouille 11 avril 13:53

                @gaijin
                mais là, faut vraiment avoir du fric ce qui est très loin de la « simplicité volontaire ».


              • gaijin gaijin 11 avril 15:29

                @foufouille
                oui il faut avoir du fric mais contrairement a quoi d’autre ? on est dans le monde du fric et seuls ceux qui ont les moyens peuvent s’offrir le luxe de la pauvreté volontaire.
                ça peut paraître paradoxal mais c’est comme ça. a vu de nez les tarifs ne me paraissent pas absurdes il faudrait creuser pour voir ce qui est vraiment derrière en terme de qualitatif ( contenu des formations etc )
                j’ai participé jadis a un truc pas basé sur l’argent ( méthode travail gratuit ) on a tout entendu : secte exploitation utopistes rêveurs fous dangereux ......aujourd’hui je vends une journée de formation a 500 euros la journée et parfois on me reproche encore que c’est pas assez cher ........
                on vit dans un monde compliqué
                très ......


              • foufouille foufouille 11 avril 15:47

                @gaijin
                c’est pas compliqué de lire que en plus c’est du vent cher payé.
                si encore, tu avais des réductions pour les sans dents, mais ce n’est pas le cas.
                d’autres véritables décroissants existent mais ne pratiquent pas ces prix qui en plus ne sont pas nécessaires vu les autres financement.



                • foufouille foufouille 11 avril 14:02

                  https://reporterre.net/Cooperative-ou-pas-une-banque
                  "

                  Une finance trop solidaire  ?

                  L’année dernière, une information dans un article de Rue89 a attiré mon attention. L’article parle des difficultés financières rencontrées par l’UMP pour payer ses dettes. «  Si elle veut garder son QG, l’UMP a donc un peu plus de quatre ans pour rembourser 55 millions d’euros, sans compter les intérêts. Si elle n’y parvient pas, les quatre banques concernées se partageront l’immeuble, à proportion de leurs prêts respectifs : - (...) - Crédit Coopératif : 5 millions.  »

                  Quelle surprise  ! J’ouvre donc sur le site du Crédit Coopératif voir plus précisément ce qu’ils appellent «  financer l’économie solidaire  », et vais sur la page «  Une gestion raisonnable  ». Les informations confirment que le Crédit Coopératif est une banque absolument éthique et solidaire : «  Le Crédit Coopératif accompagne des associations, fondations, congrégations, syndicats... grandes ou petites structures, qu’elles agissent localement ou aient une vocation internationale, elles font la preuve de leur utilité, dans tous les secteurs d’activité. Elles sont bien souvent proches de l’intérêt général.  »

                  L’auteur de ce texte semble avoir oublié de citer, après les syndicats, les partis politiques. Après tout, pourquoi pas  ? Le Front National aussi a certainement besoin de temps à autre d’emprunter, il faut bien que quelqu’un s’y colle... A moins que ce prêt soit un crédit pour le logement  ?

                  L’UMP était alors dans une situation difficile, on comprendra qu’ils avaient besoin d’aide pour se loger, tout comme les sans-abri et sans-domicile. Heureusement qu’il y a une banque sociale pour financer l’UMP  !"


                  • Tribidule Tribidule 11 avril 14:39

                    Une forme assumée de l’ascétisme chrétien .
                    Rien de neuf là dedans
                    Toujours le même vieux fatras de culpabilité dans son jus de décroissance et de contrition.


                    • olivier cabanel olivier cabanel 11 avril 16:07

                      @Tribidule
                      à vous lire le nouveau c’est :

                      « les patrons qui s’enrichissent toujours et encore plus... les banques qui fraudent... les politiciens qui trichent... »
                      je suis désolé, mais pour moi, ce plan là, c’est du passé.
                      et ne mettez pas la religion la dedans, 
                       smiley

                    • Tribidule Tribidule 11 avril 16:53

                      @olivier cabanel
                      ouachte la lumière !


                    • mmbbb 11 avril 20:08

                      @olivier cabanel je ne fais pas plus confiance a un patron qu a un bonhomme comme N Hulot et ces neo ecolo en general Quant a Rabbi c’est un pote a N Hulot il fait ce qu il veut c’est son droit mais j’ai une mefiance epidermique envers cette nouvelle mouvance tel Ricard boudhiste. il vit comme il l entend certes mais bon son maitre le Dalai Lama est le pote de Bush. Quant a N Hulot un ecolo ? je me pisse dessus c est un affairiste Tout ceci plait evidemment a la bobo sphere et ce ne sont pas les sans dents qui pourraient integrer ce milieu Si les liens de Foufouille sont authentiques ce Rabbi est une espece de gourou et sait gerer sa « secte » . Moi j’achete des produits aux producteurs locaux ils font pas tant de cinoche et s’efforce de vendre des produits de qualites c’est leur credo ils le savent autrement autant ne pas perde son temps et aller au supermarche


                    • olivier cabanel olivier cabanel 11 avril 21:25

                      @mmbbb
                      comme toi, j’ai de gros doutes sur la sincérité de hulot,ce que j’ai expliqué dans plusieurs articles, arguments compris, quand un mec qui se prétend écolo accepte de faire financer sa fondationpar areva, et l’industrie de luxe, je m’interroge,

                      par contre,je n’ai pas d’interrogations sur P. Rabhi
                       smiley

                    • mmbbb 11 avril 22:04

                      @olivier cabanel N Hulot est un hedoniste c’est son droit Il a fait entre autre un tour d’avion de combat russe le Sukhoi 27, pirouette en l air qui a du bouffer 5 tonnes de kerosene si le pilote a allumer la post combustion Apres le gars vient vous gonfler la tete avec le CO2 je veux bien mais il y a des limites et N Hulot n’est pas le mieux place en matiere d ecologie ; Il n ’est pas credible . Moi je regarde toujours si la personne joint les actes a la parole je suis un ancien enfant de choeur rire je connais l’art du verbe , mais bon j’ai passe l age de l endoctrinement béat Pour finir N Hulot defend tres mal la cause ecologique il suffit de lire les reactions dans les forums les personnes ne sont pas dupe a l instar du Dalai Lama A l heure d Internet il est difficle de cacher les choses et de vouloir se donner l image d un sage Quant j ’entends un cadre qui refuse de prendre l avion pour aller passer des vacances a l autre bout du monde la ok je le respecte Quant a M Rabbi je le connais par l intermediaire des medias Quant aux ecolos a Lyon ’ j habite pres de cette ville ) idem je sais ou il habite leur niveau de vie etc etc bemol avec leur phraséologie sur leur vouloir vivre ensemble ils ont l art de cultiver l entre soi comme a Paris Ce propos tient plus de l observation tel que le ferait un ethologue sur une espece animal qu un d un proces d inetention evidemment mais en revanche je n’admets quere les prises de positions de moralisation de ce microcosme qui exaspère aussi beaucoup de francais.


                    • mmbbb 11 avril 22:12

                      @olivier cabanel c’est pour cela que les ecolos ont si peu de voix aux elections et vont faire la catin afin d’avoir des postes pour le suivi de leur carrière . Tout ceci demontre in fine le peu de respect des electeurs en retour


                    • olivier cabanel olivier cabanel 12 avril 07:29

                      @mmbbb
                      fort heureusement, ils ne sont pas tous comme ça ! fort heureusement !

                       smiley

                    • zygzornifle zygzornifle 11 avril 16:22

                      moi je connais le colis débris , le Colissimo que l’on reçoit de la poste en miettes .......


                      • julius 1ER 12 avril 09:15

                        intéressant cet article .... surtout lorsque l’on met en relief d’autres pratiques un peu moins vertueuses , venant d’un jeune maire de 25 ans qui a comme idole N Sarkosy !! lien ici :



                        ce parallèle entre des pratiques et des visions comme Marinaléda ou les Oasis Colibri et celle du Maire de Hesdin sont édifiantes( voir terrifiantes )..... et là on peut mesurer la profondeur abyssale qu’il y a entre le monde de ce petit maire et sa vision politicienne (lorsqu’il raconte que Sarkosy se voyait en lui dans sa prime jeunesse et l’autre monde où des citoyens prennent des problèmes à bras le corps pour transformer la société .....

                        il est bien évident qu’il n’ y aura pas d’avenir sur cette planète si l’on n’embraye pas sur un volontarisme qui casse les codes de cette société sclérosée où les démagos font leur marché !!! 

                        • maQiavel maQiavel 12 avril 11:03

                          Merci pour l’article. 


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires