• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Citoyenneté > Manifs : Imagine... La police

Manifs : Imagine... La police

JPEG

« On fait juste notre travail »...Ben non ! Le travail des forces de l’ordre, n’est pas de faire rempart contre la population qui revendique le droit de vivre décemment en France. Ce devoir consiste à assurer l’ordre public et la sécurité des citoyens. Et depuis 3 samedi nous sommes loin de cet ordre et de cette sécurité : « Sur les trois semaines de mouvement, CheckNews compte à partir des bilans officiels du ministère de l'intérieur environ 820 blessés chez les manifestants et plus de 200 chez les forces de l’ordre, plus de 1600 arrestations et près de 1400 placements en garde à vue. »[1] Là, ce sont les chiffres « officiels », mais, aussi : 1 mort à Marseille, une main arrachée à Bordeaux, une autre arrachée à Tours avec des grenades, quelques cas de diagnostic vital engagé, de nombreuses blessures à la tête par flash-ball, des brulures par grenades lacrymo, et pour certains, des tabassages en règle laissant des séquelles.

En fait, en ce qui concerne les forces de maintien de l’ordre ça ressemble en comparaison à des soldats utilisés comme « chair à canon », quant à la sécurité... En regardant ces chiffres nous sommes bien en totale insécurité : donc ? Echec sur toute la ligne, sauf pour ceux qui ont décidé une fois de plus de mater le peuple, le faire plier et entrer dans le rang avec son bras séculier, composé des fonctionnaires de police et des militaires de la gendarmerie... Toutefois, attention ! Ce peut être une politique fort dangereuse. Car en observant ces dernières années, partout dans le monde des manifestants et des policiers ont fraternisés, comprenant qu’ils étaient du même bord, mais pas du même coté...

Cela devient intéressant...

Le syndicat de police Vigi[2] a déposé un préavis de grève illimitée à partir du samedi 8 décembre, jour de mobilisation de l’acte 4 des Gilets Jaunes. Les forces sur le terrain n’ont pas le droit de grève, mais les personnels administratifs, techniques, scientifiques et ouvriers d'État du ministère de l'Intérieur ont eux ce droit et sans ces services, impossible d’opérer pour la troupe.

Il a été vu à moult reprise pendant les manifestations de samedi dernier une fraternisation entre les policiers/gendarmes et la foule. Ca a été des cas éparses, mais, il semblerait que quelque chose se mijote. Les forces de l’ordre se rendent bien compte que tous ces Gilets Jaunes, n’ont rien contre eux, mais c’est à travers eux, qu’ils revendiquent, puisque les hommes qui dirigent se terrent dans leur tour d’ivoire, à l’Elysée, à l’assemblée nationale et au sénat. Le président arcbouté sur sa ligne réformiste, feuille de route européiste, au service des financiers, n’entend et ne veut rien voir. Le pire exemple étant dimanche dernier de retour du G20 où il a péroré et où sa seule action public fut d’aller constater les « dégâts » sur l’arc de triomphe. Fi, des Gilets Jaunes présents, fi, d’une visite aux blessés de la police et aux manifestants. Pour ce president, il est apparent que les gens n’existent pas et qu’en pleine inconscience il fasse montre une fois de plus du plus grand mépris pour le peuple de France. Macron, comme tous les faibles veut une obéissance sans faille et un contrôle total, alors qu’il devrait consulter et déléguer aux membres de son gouvernement ; à ceux qui peut-être sont plus avertis de ce qui se passe dans la rue. Durant le dernier conseil des ministres, il a recadré certains de ses « collaborateurs » par un sans appel : « Nous ne détricoterons rien de ce qui a été fait depuis dix-huit mois. »[3] On se sent presque gêné pour lui par tant d’incompétence, alors que le pays rugit de plus en plus fort par des « Macron démission ! »

Comme un sparadraps sur une jambe de bois, Edouard Philippe (nous pouvons dire le pauvre) et son moratoire, sur les augmentations de l’essence, du gaz et de l’électricité... Repoussées de 6 mois... Tiens, tiens... Comme par hasard, c’est 15 jours après les résultats des élections européennes. Je me demande franchement dans quel état gère-t-il ? La ficelle est si grosse, et ce n’est pas en reléguant aux calendres des taxes qui pénalisent les plus faibles financièrement, qu’il peut croire le pauvre, que toute cette pagaille semée par son gouvernement va s’éteindre, juste avant d’allumer les bougies de noël. 

Pour revenir à la police

« La police avec nous ! » qu’ils scandaient. Une scène symbolique et du jamais-vu : Un manifestant sauvant la mise à un CRS ! Devant l’arc de triomphe, cet agent isolé fut pris à partie et aurait été lynché si un Gilet Jaune ne l’avait extrait et poussé vers ses congénères... Aussi, afin de rétablir la vérité, les dégradations sur le monument pourraient être attribuées au fait que toutes les issues de la place de l’étoile étaient bloquées et que les manifestants se retrouvaient dans une nasse bombardés qu’ils étaient par des gaz, venant du sommet de la terrasse du batiment. Il faut savoir que dès 9 heures du matin les ordres « d’en haut » étaient qu’il fallait montrer les muscles et imposer la force. Les policiers l’avouent en flouté, ou tournant le dos aux caméras qu’ils se sentent solidaires des Gilets Jaunes, car comme eux, gens de « rien » ils doivent survivre et non pas vivre dans un pays riche... De 40 milliardaires sur un tas d’or de 265 de 30 %),[4] et n’oublions les 2 millions de millionnaires.[5] Dans un pays où « l’égalité » est le refrain de base, cela est très mal vécu, et donc, toutes ces taxes pour le commun et tous ces cadeaux pour le gotha fait que les Gilets Jaunes ont éclos, et ne sont pas prêt de faner, même à coups de matraque, donnés par des forces de l’ordre qui de moins en moins adhérent à ceux qui donnent les directives. Yves Lefebvre du syndicat FO de la police craint des morts des deux cotés samedi 8 car les compagnies de CRS et gardes mobiles sont sur le pont depuis 20 jours sans rentrer chez eux, et dorment 6 heures par nuit... On en est à 25 millions d’heures supplémentaires, toujours non payées ; la grogne monte chez les casqués. Enfin, il faut savoir, qu’ils vont au charbon la peur au ventre sentant bien que les Gilets Jaunes n’ont pas peur de leurs forces, puisque leur nombre parle. Ce que les fonctionnaires devraient connaître et c’est leur sauvegarde, c’est que depuis la naissance a été inculqué la peur du lendemain, alors prêt à tout, oui, mais...Mais dans la limite de ne pas dépasser les bornes misent en place par les gouvernants de toujours. Se jeter dans l’inconnu et mettre en l’air ce président, ce gouvernement, ces assemblées et cette 5eme république demande un courage et une vision que peu de Gilets Jaune ont. Donc, soit les manifs vont dégénérer de plus en plus et les Gilets Jaunes vont apprendre à penser et décider par eux même, où, c’est avec quelques os jetés que le gouvernement va s’en tirer une fois de plus (mais j’en doute), ou, ce sont la conjonction des forces de l’ordre, des syndicats, des partis politiques d’opposition et de la population générale (comme à Moscou, Eltsine en 1992) qui vont mettre en l’air ce gouvernement mal élu ; et ainsi, pourrons-nous, je l’espère, repartir sur des bases de reconquête de notre indépendance nationale. Alors ?

N’oublions pas que : Le désordre c’est l’ordre moins le pouvoir !

 

Georges Zeter/décembre 2018

 

« imagine » : Imagine there's no heaven, It's easy if you try, No hell below us, Above us only sky,
Imagine all the people,
Imagine tous les peuples,
Living for today...
Vivant dans le présent..



Moyenne des avis sur cet article :  4.05/5   (22 votes)




Réagissez à l'article

109 réactions à cet article    


  • Étirév 6 décembre 15:36

    Il ne faudrait pas recommencer l’épisode « Albigeois » des croisades anti-Cathares, lorsque Innocent III (ici Emmanuel Macron), nom ironique, porté par le monstre qui devait faire assassiner tout un peuple d’Albigeois appela Philippe-Auguste (ici Edouard-Philippe) et les armées du Nord à son secours, et opposa les Français du Nord (ici la Police) contre leurs frères du Midi (ici les Gilets jaunes).

    Rappelons que si les Cathares avaient triomphé, l’humanité serait entrée alors dans une ère nouvelle, et les huit siècles de souffrances et d’ignorance qui se sont écoulés depuis auraient été un temps de paix et de rénovation.

    Au lieu de cela, l’Église entra dans la période la plus sombre et fonda l’Inquisition.

    Les Cathares


    • oncle archibald 6 décembre 16:03

      @Étirév : "les huit siècles de souffrances et d’ignorance qui se sont écoulés depuis auraient été un temps de paix et de rénovation"

      Pourriez vous me donner la marque de votre boule de cristal, elle a l’air vachement bien !


    • Cateaufoncel3 Cateaufoncel3 6 décembre 16:27

      @Étirév

      "appelons que si les Cathares avaient triomphé, l’humanité serait entrée alors dans une ère nouvelle..."

      Ca, c’est sûr :Hommes ou femmes, ils ne pouvaient toucher le corps d’un membre du sexe opposé, même la main. Ils se saluaient sans accolade, hormis pour le baiser de paix des cérémonies, mais alors, entre sexes différents, ils se penchaient seulement l’un vers l’autre. Dans la salle commune, sur des bancs, ou en réunion à l’extérieur, ils ne s’approchaient pas des adeptes du sexe opposé. Les femmes ramassaient leurs jupes et les tenaient bien serrées pour ne pas frôler les hommes lorsqu’elles circulaient.


    • Nobody knows me Nobody knows me 7 décembre 10:54

      @Cateaufoncel3

      Pourriez-vous également nous rappeler à quelle époque cela se passait et le comportement de leurs ennemis catholiques, entre sexes opposés svp ?
      A mon avis, c’est bonnet blanc, blanc bonnet et gilets jaunes.


    • HELIOS HELIOS 7 décembre 14:36

      @Cateaufoncel3

      Pour votre réponse a étiréV, de quel Coran vous etes vous inspiré pour ecrire ce paragraphe -celui en gras depuis « ça, c’est sûr.. » ?

      ... et ne vous plaignez pas non plus, avec le pacte de Marrakech, nous y seront trés vite !


    • Nobody knows me Nobody knows me 7 décembre 16:28

      @HELIOS

      « Cathares » on vous dit, Ca-tha-res !!!
      Ce serait des hérétiques pour vous, pas des infidèles...

      Mais vous allez sûrement nous révéler que les chasses aux sorcières étaient organisées par des ONG gauchistes droit de l’hommistes et non par les catholiques ?
      Y a toujours un hypocrite pour faire croire que certains humains valent mieux que d’autres... Ils sont tous pareils, ils valent pas tripette.


    • HELIOS HELIOS 7 décembre 18:37

      @Nobody knows me
      ... je ne me souviens pas, depuis la totalité de mon age, d’avoir pretendu qu’il y a des humains qui valent mieux que d’autres.

      Par contre je le dis, le repete, c’est que ce que construise les uns, avec le travail, les difficultés, la douleur parfois alors que d’autres attendent que le fruit sois mur, cela ne me convient pas.

      Chacun choisi ses priorités, ses options. la mienne est toujours la même : chacun chez soi.


    • Cateaufoncel3 Cateaufoncel3 8 décembre 11:31

      @Nobody knows me

      « Pourriez-vous également nous rappeler à quelle époque cela se passait et le comportement de leurs ennemis catholiques, entre sexes opposés svp ? »

      Je peux. Ca se passe au Moyen Age : « Si la finalité des thermes romains était le plaisir de l’eau et le bain de foule, celle de l’étuve médiévale est le jeu et la fête [...]. On barbote des heures en compagnie, en toute nudité. [...] On l’aura compris, les bains de cette période, privés ou publics, sont devenus bien davantage un « dérivatif ludique » qu’une pratique de propreté [...]. Ils vont alors commencer à décliner pour plusieurs raisons. D’abord d’ordre moral, car les étuves [...] devinrent aussi le lieu de plaisirs plus libertins, certains établissements étant de véritables maisons de rendez-vous. Devant l’incapacité à endiguer cette licence et sous les injonctions de plus en plus pressantes de l’Église, peu à peu ils seront fermés sur ordonnance. En France, le glas sonne en 1566. A l’anathème du clergé s’ajoute le mot d’ordre des médecins : « Etuves et bains, je vous en prie, fuyez-les ou mourrez », car avec les menaces répétées de la peste et de la syphilis, vapeur et bains chauds acquièrent une mauvaise réputation. [...] Ainsi disparurent les bains pendant presque deux siècles. » 

      « A mon avis, c’est bonnet blanc, blanc bonnet et gilets jaunes.  »

      Pas vraiment, non.


    • Cateaufoncel3 Cateaufoncel3 8 décembre 11:33

      @HELIOS

      Pour votre réponse a étiréV, de quel Coran vous etes vous inspiré pour ecrire ce paragraphe -celui en gras depuis « ça, c’est sûr.. » ?

      http://www.histoire-en-questions.fr/moyen%20age/religion-cathare-vie.html


    • Nobody knows me Nobody knows me 10 décembre 10:19

      @Cateaufoncel3

      Absolument pas convaincu.


    • Cateaufoncel3 Cateaufoncel3 11 décembre 11:38

      @Nobody knows me

      L’hygiène au Moyen Âge : se mettre au bain

      Cependant, les gens ne se baignaient pas que par simple nécessité. Au sein des étuves publiques mixtes, hommes et femmes s’y côtoyaient sans grande pudeur. Se baigner dans des cuves d’eau chaude et aromatisée constituait un véritable art de vivre associé à d’autres voluptés, comme l’évoque cet extrait d’un rondeau du poète Charles d’Orléans (1394-1465) :

       

      PROSTITUTION AU MOYEN ÂGE

       

      Les autorités de la cité, à travers le Conseil de la ville, interviennent pour surveiller les lieux de prostitution appartenant à des particuliers comme les étuves (établissements de bains) et bordels privés, ou encore pour tenter de limiter le racolage à certaines rues et de faire respecter les diverses réglementations stigmatisant les prostituées, comme le port de l’aiguillette (une marque de couleur vive tombant de l’épaule) ou les restrictions vestimentaires (interdiction de porter le voile comme les femmes dites h[...]

       

       

      Moyen-âge, la médecine et la santé

       

      On va aux étuves pour se laver mais aussi pour se relaxer, on y mange, on y joue aux cartes, on peut même y rencontrer des prostituées.

      Au XVème siècle, on commence à pratiquer la séparation des sexes, certain jours pour les femmes et d’autres pour les hommes en effet dans le code des métiers, il est dit : 

       

      L’hygiène au Moyen Age, tous au bain !

       

       

      Les étuves sont mixtes. Au XIIème siècle, ça passe. On a pas de problème avec la nudité et puis les gens trouvent ça normal. Puis au fil des années, l’humain devient de plus en plus chaud patate et la prostitution se généralise dans les étuves. Et les prêtres ne sont pas les derniers à s’y rendre (porno médiéval). On trouve la salle de bain en bas, et les chambres en haut. Comme les bars à putes en Espagne, le bar en bas, les chambres en haut. D’ailleurs au XVème siècle, on va plus aux étuves pour pécho que pour se laver… Du coup, on va séparer les hommes et les femmes dans certains bains privés. Pour mettre un peu de décence et appeler une autre population. Et puis, ensuite, on va arrêter de se baigner…

      Bien le bonjour du général Cambronne !


    • oncle archibald 6 décembre 16:01

      "Le travail des forces de l’ordre, n’est pas de faire rempart contre la population qui revendique le droit de vivre décemment en France. Ce devoir consiste à assurer l’ordre public et la sécurité des citoyens.« 

      Ah si »la population" revendiquait seulement le droit de vivre décemment en France, nous n’en serions pas là !

      Je n’aime pas du tout ce qui se trame autour de nous pour Samedi prochain, avec des gens qui n’ont plus rien à voir avec « la société civile », de gentils père et mère de famille vêtus de gilets jaunes pour se plaindre de la politique du gouvernement et réclamer une amélioration de leur pouvoir d’achat.

      Le refus d’une manifestation « normale » est bien le signe que contrairement à ce qui se dit il y a une réelle volonté de provoquer des incidents graves. Pourquoi depuis le début les manifestants refusent-ils d’organiser une manifestation « à l’ancienne », c’est à dire pacifique, avec des slogans clairement exprimés, déclarée en préfecture et se déroulant sur un parcours protégé par la police ce qui permettrait de gérer les débordements.

      D’ailleurs sur quels slogans pourraient-ils défiler Samedi prochain puisque le gouvernement a reculé sur toutes les mesures annoncées et propose une discussion sur tous les autres sujets ?

      Dans ma petite ville de province de 40 000 habitants j’ai vu sur un rond point une pancarte « Samedi prenez les fusils » ! Est ce normal ? Il y a derrière toute cette violence des gens qui n’ont pas accepté le résultat des dernières élections et d’autres qui n’ont aucune envie, jamais, de se plier aux règles de la démocratie.

      Tous ces manipulateurs d’opinion, tous ces gens qui veulent une révolution mais n’osent pas le dire, restent prudemment en coulisse pour tirer les ficelles et espèrent que le bordel généralisé les aidera à prendre le pouvoir qu’ils n’ont pas pu obtenir avec les bulletins de vote des citoyens.

      Effectivement le devoir des forces de l’ordre est d’assurer l’ordre public, la sécurité des citoyens, la liberté d’aller et venir, la protection des bâtiments qui abritent nos institutions et celle des biens privés de nos concitoyens ! Devoir qu’ils ont accompli magnifiquement jusqu’à ce jour et que, je l’espère, ils pourront continuer à remplir Samedi. Et si on leur tire dessus ? Ils devront faire quoi ?

      Je crains fort que tout cela finisse mal. La violence est partout dans les paroles et dans les actes. Appeler à descendre dans la rue dans les circonstances actuelles, c’est faire prendre un risque grave à tous. Il faut se parler, pas s’insulter !


      • George L. ZETER George L. ZETER 6 décembre 16:24

        @oncle archibald
        considerez que la colere monte, parce que les justes revendications ne sont pas entendues, et méprisées par macron


      • oncle archibald 6 décembre 16:29

        @George L. ZETER

        Vu les dernières annonces du premier ministre elles en toute logique la colère devrait redescendre, sauf si, comme je le pense, les motivations de la violence sont très différentes de celles des premiers gilets jaunes ....


      • christophecroshouplon christophecroshouplon 6 décembre 20:11

        @George L. ZETER
        Samedi 8 les wesh wesh excites par BFM WC debarquent sur les Champs, ca va castagner severe !


      • velosolex velosolex 7 décembre 00:00

        @George L. ZETER
        A Mantes la jolie une video est visible sur laquelle on voit 150 gamins, à genoux, mains sur la tête, humiliés gratutitement, encadrés par des cow boys casqués. Revient en tête les images du chili et d’argentine, pour ceux qui ont connu cette époque. C’est très préoccupant. Je n’ai jamais vu de telles images en France….Ne parlons pas des exactions qui ne passent pas à la télé…https://bit.ly/2SvjQCX  L’exacerbation de la violence, en potentialisaient les tensions semble la stratégie qu’à choisi un gouvernement, débordé par ce qu’il a provoqué : Il a refusé le jeu de la démocratie, en abusant du 49.3, en cour circuitant les partenaires sociaux, les syndicats, et en imposant une purge pour privilégier les riches, les copains, les rentiers. Macron, ce type arrivé par hasard et par opportunité à la tête de l’état, profitant d’une fenêtre météo inouie, n’a simplement pas la compétence ; ce n’est qu’une marionnette, prêt toutefois à se transformer en une sorte de Terminator.
        Là où De Gaulle avait refusé de faire intervenir l’armée, dans des circonstances bien pires, lui est prêt à l’escalade, car ne doutons pas que les éléments blindés, et les réservistes évoqués, font partie de brigades très spéciales. Ces blindés n’ont été utilisé en 30 ans qu’une seule fois contre les civils, à Ndames des Landes….J’ai très peur pour samedi pour ces milliers de jeunes, potentiels victimes d’un régime qui a perdu déjà toute légitimité, et qui est prêt au pire, après avoir lâché des broutilles qui ne trompent personne. 


      • George L. ZETER George L. ZETER 7 décembre 00:11

        velosolex

        c’est étrange car je viens de fermer facebook, où c’est là que j’ai vu cette vidéo, et aussi le 1er truc qui m’est venu à l’esprit c’est les flics et le stade de pinochet...ca a d’ailleurs été mon commentaire, de plus celui qui filme, un flic dit tout fiéro « c’est une classe bien sage »... s’en prendre à des gamins, et taper sur des vieilles. faudrait qu’ils fassent gaffe par que ça risque de dérraper... et noussomme nonbreux !


      • velosolex velosolex 7 décembre 00:51

        @George L. ZETER
        Bonsoir
        https://bit.ly/2RzU405 Je met le lien en copié collé, pour ceux qui ne l’ont pas vu. Je suis assez abasourdi par les images, les commentaires des flics, décomplexés, hors situation de stress….Il faut pourtant décoder : Cela signifie clairement que les forces de police ont été breffés, comme à l’époque où le préfet Papon conditionna les troupes, lors des tristes événements où les flics jetèrent des centaines d’algériens dans la seinehttps://bit.ly/2rno9oj…..et qu’il faut s’attendre au pire ce samedi, que j’espère on n’appellera pas le « black Sunday », pour revenir à une autre page connue de la répression irlandaise….
        Le pouvoir semble s’enfermer dans une logique autistique, que De Gaulle refusa de mettre en place en 68..Il faut remercier aussi le préfet Grimeau, qui pensait qu’un flic qui frappe un manifestant à terre, salit la république….. Il était facile de désamorcer cette crise, par des mesures de simple justice sociale. Au lieu de cela on a vu un gouvernement mettre en avant des mesures de racket sous des prétextes démagogiques liée à la pollution qui ne trompent personne. L’autisme est né cet été avec ce 80, sur les routes de province, afin déjà d’amorcer cette rivière de profits, sous prétexte là, de sécurité…
        Le cynisme et la manipulation associés au mépris ont mis le feu aux poudres...Tout à coup tout est libéré : Tout est a exiger : Gratuité des autoroutes, amélioration du smic, voilà le kt de base, avec le retour de l’impôt sur la fortune ; Personnellement, je pense à une mesure qui serait saine, et source d’égalité relative, celle d’un plafonnement des ressources par habitant. Au delà de 10 000 euros par mois, l’état récupère…..Une somme déjà astronomique pour 90 pour cent des français, mais certainement dérisoire pour les dix pour cent. Carlos Gohn appartenant aux 1% s’estimant toujours volé, on voit comment ce modèle fabrique bêtise, malheur, absurdité, et injustice


      • velosolex velosolex 7 décembre 01:01

        @velosolexc
        « .....de plus celui qui filme, un flic dit tout fiéro « c’est une classe bien sage »

        Elément très étonnant la aussi et qui fait froid dans le dos….Car cela évoque là les images accablantes des camps nazis, et des exécutions, et des humiliations, qui ont été filmes avec des commentaires graveleux, par les propres bourreaux. 

        Il faut pour obtenir ce résultat que le »fonctionnaire" se sente non seulement protégé, qu’il ai carte blanche, mais qu’il se sente une mission salvatrice. Bref participer à une idéologie, que l’histoire baptisera plus tard de totalitaire. 

        Ce genre de vidéo est particulièrement donc accablante, mais aussi très préoccupante.
        Même si elle ne montre pas un lynchage en tant que tel, elle en présuppose d’autres à venir. 


      • Onslesky 7 décembre 05:59

        @velosolex

        Il y a toujours eu, depuis que j’existe (30ans) une obligation mental chez le Français qui consiste à se référer à la 2 ème guerre mondiale pour juger, analyser notre environnement.

        Saviez vous que parmi ces élèves, plus d’une 20 ene étaient armées (hache, barre de fer, etc...) ?

        Saviez vous aussi qu’ils n’avaient pas été maîtrisé de la sorte par les policiers car ils appartenaient a une ethnie, religion,... Mais parce qu’ils jouaient a GTA dans nos rues ?

        Cette société basé sur les références et les émotions me déprime...et ça rend heureux les médias qui vendent leurs pub plus cher et aux hommes politique qui peuvent en jouer en décrédibilisant leurs adversaires politiques en disant un mot magique : Moustache.


      • Extra Omnes Extra Omnes 7 décembre 08:26

        @Onslesky
        « Saviez vous que parmi ces élèves, plus d’une 20 ene étaient armées (hache, barre de fer, etc...) ?  »

        source ? preuve ? puisque vous savez....


      • bluerage 7 décembre 08:49

        @Onslesky

        Je confirme pour vivre dans le secteur que les « gentils » lycéens de Mantes la Jolie étaient surtout des racailles venues de la cité du Val Fourré et des cités voisines de Limay et des Mureaux, dont beaucoup en fait n’étaient pas inscrits au lycée mais juste des jeunes casseurs.


      • oncle archibald 7 décembre 09:26

        @bluerage

        Les casseurs sont arrivés d’abord, dans un petit utilitaire, ils ont déchargé des poubelles devant le lycée. Et y ont mis le feu. Les potaches ravis des qu’il y a du bordel ont suivi pour « faire la teuf ». Rien à voir avec une manifestation d’étudiants. Ceux qui mettent systématiquement le bordel partout se foutent des lycéens, ils les utilisent. C’est à la République qu’ils s’attaquent, c’est l’anarchie qu’ils souhaitent. Ils ont peur des urnes, et pour cause, ils représentent tellement peu dans l’opinion.


      • gaijin gaijin 7 décembre 10:03

        @oncle archibald
        " j’ai vu sur un rond point une pancarte « Samedi prenez les fusils » 

        « 
        non ce n’est pas normal en effet la question est comment en est on arrivé là ?
        certains sont en colère mais pour d’autres c’est plus de haine dont il s’agit c’est différent.la haine ce n’est pas de la colère en mode exacerbé c’est une autre émotion ...une émotion qui commence par le mépris, la rupture de la reconnaissance de l’autre en tant qu’être humain ..
        mais ce mépris actuellement est un mépris » rendu " rendu mépris pour mépris par des gens qui se sont sentis méprisés toute leur vie , depuis l’école ou il n’étaient pas les meilleurs , dans leur métiers face a une génération de managers délirants, dans la vie, par la caste politicomédiatique ....
        alors aujourd’hui les sans dents , les petits riens , les illettrés sont sortis dans la rue ....ils ont sortis des pancartes ? ne vous plaignez pas demandez vous plutôt ce qu’il faut faire pour qu’ils ne les sortent pas les fusils .........
        quand a savoir qui est responsable c’est facile : dans responsable politique il y a le mot responsable .....
        ne vous trompez pas de coté .....


      • velosolex velosolex 7 décembre 10:16

        @velosolex
        Jamais vu un truc pareil dans notre pays, et pourtant j’en ai vu...Votre tentative de justifier l’indéfendable est pathétique.
        Quant à regretter qu’on évoque l’histoire de la seconde guerre, qui est utile pour comprendre le pays, elle l’est tout autant, car la mémoire de l’histoire sert justement à cela ; ne pas remettre les doigts dans l’engrenage.
        Marcel Bloch, le grand historien résistant fusillé par les allemands, et qui écrivit « l’étrange défaite », avait dit ; « Il est deux catégories de Français qui ne comprendront jamais l’histoire de France, ceux qui refusent de vibrer au souvenir du sacre de Reims ; ceux qui lisent sans émotion le récit de la fête de la Fédération »
        Il faisait l’apologie de la mémoire, et malheureusement lui qui ne connut pas l’après guerre serait consterné de voir de telles images, qui sont une honte, et un signal pour notre démocratie.
        Je reviens aux préceptes du préfet Grumeau, en 68, qui donnait des consignes de maintien aux policiers, et qui considérait qu’humilier et frapper un manifestant à terre était déconsidéré notre république. Encore de l’histoire. 


      • JulietFox 7 décembre 10:53

        @velosolex
        Pour ma part ça ne me choque pas.
        Nous ne sommes pas en dictature-hormis celle du fric
        Un de mes enfants aurait été dedans, je lui aurait dit « tu n’as qu’a pas jouer avec le feu ». Car sur « lérésosocios » certains de ces petits anges appelaient a amener de l’essence.
        De mon temps, lointain, quand on prenait des calottes à l’école, fallait pas s’en vanter, car on prenait le double.
        Leçon de choses sur le tas.
        Ils ont été tabassés ? Non.
        Alors, où est le problème ?


      • Nobody knows me Nobody knows me 7 décembre 10:58

        @oncle archibald

        Je n’aime pas du tout ce qui se trame autour de nous pour Samedi prochain, avec des gens qui n’ont plus rien à voir avec « la société civile », de gentils père et mère de famille vêtus de gilets jaunes pour se plaindre de la politique du gouvernement et réclamer une amélioration de leur pouvoir d’achat.

        On n’obtient rien avec des manifestations de gentils pères et mères. Les gouvernements s’en battent les couilles des manifestations pacifiques.

        La preuve, il a fallu que ça dégénère, à l’initiative du gouvernement qui a lâché les chiens sur des manifestants pacifistes au départ, comme d’habitude.

        Le refus d’une manifestation « normale » est bien le signe que contrairement à ce qui se dit il y a une réelle volonté de provoquer des incidents graves.

        Refus entériné par le gouvernement lorsqu’il a envoyé les compagnies de CRS qui ont transformé les gentils pères et mères en brutes hystériques.


      • Nobody knows me Nobody knows me 7 décembre 11:03

        @velosolex

        et qu’il faut s’attendre au pire ce samedi, que j’espère on n’appellera pas le « black Sunday »

        Rassurez-vous, on partirait plutôt sur un « black saturday »...
         smiley


      • oncle archibald 7 décembre 11:35

        @gaijin

        Je suis un habitant du midi viticole, petit fils de ceux qui en 1907 criaient « Vive Feroul », petit fils du même grand père qui a été membre fondateur de l’une des premières coopérative viticoles de France, et dont le nom est gravé dans le marbre au « palmarès » de la guerre de 14-18.

        J’habite un petit village qui était jusqu’à il y a peu doté de hauts parleurs municipaux par lesquels la Mairie diffusait les annonces diverses, la venue d’un commerçant ambulant sur la place ou autres messages plus lourds de sens.

        En 1975-1976 il y avait une nouvelle et très grave crise viticole qui provoquait de grands rassemblements et des actions violentes ciblées sur ce qui provoquait l’ire des viticulteurs : les importations à bas prix de vins italiens fabriqués avec du sucre et des colorants par des négociants qui s’en foutaient plein les poches !

        En mars 1976 j’ai entendu dans les hauts parleurs les responsables de la coopérative qui appelaient à une manifestation à Montredon, près de Narbonne, et à la fin de l’appel « prenez les fusils ». J’en suis resté sur le cul, me demandant si j’avais bien entendu.

        " Le 4 mars, après une série d’interventions, les manifestants bloquent le pont de Montredon, près de Narbonne, pour verrouiller la route nationale 113 et la voie ferrée. Vers 14h30, deux compagnies de CRS arrivent sur les lieux. Des coups de fusil de chasse retentissent. Les CRS répliquent.

        Le commandant Joël le Goff, 42 ans, est mortellement touché. Juste après, un vigneron, Emile Pouytès, 50 ans, reçoit une balle dans le front et meurt à son tour. La fusillade, qui fait de nombreux blessés, s’arrête au bout de vingt minutes. Dans la soirée, la “démobilisation provisoire” est décrétée. Pour tous, c’est la sidération. Viticulteurs et pouvoirs publics sont abasourdis devant ce déchaînement de violence.« 

        Pendant longtemps il y a eu deux monuments aux morts, un de chaque coté du pont de Montredon qui enjambe la voie ferrée. Depuis peu CRS et viticulteurs ont décidé de supprimer ces deux monuments pour n’en faire qu’un qui rappelle »les victimes des manifestations« . Il eut mieux valu de ne pas prendre les fusils !

        Rien ne justifie de tirer sur un gendarme, pauvre bougre qui ne gagne pas plus que celui qui lui tire dessus et préférerait être ailleurs. Pour dire »prenez les fusils" il faut avoir de drôles de motivations. Je ne supporte pas les manipulateurs qui ne veulent que le chaos, fut-ce au prix de morts innocents. Ceux là seuls mériteraient d’être collés contre un mur face à un peloton.

        Je crains fort que la manif de demain finisse mal. Une violence extrême s’insinue partout, dans les paroles et dans les actes. Appeler à descendre dans la rue avec des fusils dans les circonstances actuelles, c’est pure folie. Il faut se parler, il faut discuter, pas s’insulter voire s’entretuer !


      • oncle archibald 7 décembre 12:00

        @Nobody knows me : "Refus entériné par le gouvernement lorsqu’il a envoyé les compagnies de CRS qui ont transformé les gentils pères et mères en brutes hystériques.« 

        Vous nous prenez pour des cons ! Exactement comme avec l’histoire des « gentils » lycéens de Mantes la Jolie. Je suis entièrement d’accord avec @bluerage et @JulietFox : ce sont d’une part des casseurs venus semer le chaos car c’est cela et uniquement cela qu’ils souhaitent, et d’autre part une bande de petits cons qui ont cru que c’était un jeu très amusant de foutre le feu à un lycée.

        Que des flics les en empêchent et les stockent en attendant qu’on les emmène dans des locaux de police pour leur demander des comptes me parait la moindre des choses. La encore il y a instrumentalisation de ceux qui hurlent au loup !

        Oser écrire que cela »évoque là les images accablantes des camps nazis, et des exécutions, et des humiliations" c’est honteux, tout simplement, et c’est aussi faire insulte à tous ceux qui ont laissé leur peau en déportation. Et encore un détail : les juifs ou les résistants, on venait les chercher chez eux pour les envoyer en camp. Les petits cons qui se sont faits choper auraient été bien plus à leur place dans leur classe ou personne ne serait venu les chercher.


      • papat 7 décembre 12:03

        @bluerage
        Chiffres clés à Mantes-la-Jolie. 
        Chômage : 19,6% (France : 10,0%) ; 
        Taux de pauvreté : 30,7% (13,9%) . 

        c’est pas facile la vie au val fourré


      • Nobody knows me Nobody knows me 7 décembre 12:13

        @oncle archibald

        J’évoquais les manifestants qui ont subi le déluge de lacrymos et de grenades, pas les lycéens alignés. Les CRS interviewés déclaraient eux-mêmes avoir été à cours de munitions très rapidement.
        Ce ne sont pas des blacks blocs ou des commandos rompus au cassage en train de s’amuser là, ce sont des gens excédés, aiguillonnés par les forces de l’ordre. Le feu, ça brûle, point.

        Je n’ai pas non plus évoqué les camps, mais merci de me tendre la perche quand on fait le malin avec sa compagnie (en position de force) en filmant des gamins terrorisés, il faut pas s’étonner de se faire caillasser la gueule par des adultes enragés sur qui on vient de balancer trois palettes de lacrymos et de grenades.


      • bluerage 7 décembre 12:20

        @Onslesky

        Eh Papat, si tu voyais à quoi ressemblent certains du Val Fourré, tu comprendrais pourquoi personne ne veut les embaucher, les idées utopiques ont la vie dure semble t’il.

        A Oncle Archibald, on doit être natifs du même coin, je connais bien les environs du Narbonnais et du Minervois.


      • gaijin gaijin 7 décembre 12:40

        @oncle archibald
        " c’est pure folie. Il faut se parler, il faut discuter, pas s’insulter voire s’entretuer

        « 
        mais personne n’écoute les sans dents ...tant qu’ils n’ont pas de dents ...
        c’est complètement con et criminel mais c’est comme ça. la politique est une question de rapport de force pas un débat entre gens intelligents, vous êtes a la retraite ? mais comment les droits sociaux ont ils été conquis ?
         »rien ne justifie de tirer sur un gendarme"
        en effet
        mais rien ne justifie non plus de pousser les gens au désespoir ....
        et quand d’un acte injustifié sort un acte injustifiable on fait quoi ?
        avant samedi dernier on aurait pu lire ça ? :
        https://www.bfmtv.com/economie/muriel-penicaud-appelle-les-entreprises-a-augmenter-les-salaires-face-a-l-urgence-absolue-1583409.html
        alors demain ? je sais pas
        mais après demain ( ou un autre jour bien sur ) ça sera ça :
        https://www.youtube.com/watch?v=R1q1WHqg9l4
        vous pleurez les morts ....et moi les vivants ....


      • oncle archibald 7 décembre 12:56

        @Nobody knows me

        "Refus entériné par le gouvernement lorsqu’il a envoyé les compagnies de CRS qui ont transformé les gentils pères et mères en brutes hystériques.« 

        Je réitère : qu’il s’agisse des « pères et mères de famille transformés en brutes hystériques par les CRS » ou des lycéens de Mantes la Jolie vous nous prenez pour des cons !

        Les CRS sont des hommes comme les autres : s’ils peuvent encadrer une manif pépère et rentrer chez eux boire un pastis ils préfèrent ! Mais on les paye pour protéger l’ordre public et les biens publics comme privés.

        Si les « gentils manifestants » forment des barricades ou foutent le feu à un lycée, ils sont bien obligés d’aller les déloger, on les paye (mal) pour cela.

        Pas de désordre pas d’intervention, et ils préfèrent ; est si dur à comprendre ? Si un flic me demande mes papiers je les lui montre et tout se passe bien. Si je lui répondais « va te faire foutre connard », ça ne se passerait pas de la même façon ! La responsabilité personnelle ça existe.

        J’en reviens à un post plus ancien : le refus d’une manifestation normale, « à l’ancienne », c’est à dire pacifique, avec des slogans clairement exprimés, déclarée en préfecture et se déroulant sur un parcours connu d’avance et protégé par la police ce qui permettrait de gérer les débordements. est bien le signe que contrairement à ce qui se dit il y a une réelle volonté de provoquer des incidents graves.

        Qui tire les ficelles de tout ce merdier ? A qui profite le bordel généralisé ?

        Et autre question, à la fin qui va payer ? Tout le monde bien sûr, en ce qui concerne les dégradations de biens publics. Mais aussi et surtout les mecs qui seront licenciés parce que leur entreprise ira dans le mur, les mecs qui ne seront pas embauchés parce que personne ne voudra créer des emplois en France dans cette ambiance, etc etc ... Les plus petits et les plus vulnérables, comme d’hab !


      • velosolex velosolex 7 décembre 13:12

        @JulietFox
        On n’éteint pas un incendie qu’on a provoqué avec un lance flamme, à moins d’être un pyromane ! 


      • Alain 7 décembre 13:33

        @oncle archibald
        Les CRS sont des gens comme les autres. Oncle Archibald a raison : dans la rue, ce matin, j’ai vu une grand-mère dont la retraite est de 600 euros avec une carapace, un casque et un bouclier anti-émeute. Il y avait aussi un artisan étranglé par les appels de cotisation du RSI, lui aussi était habillé en Robocop. J’ai aussi vu un SDF, il était habillé pareil. Je suis passé devant une boutique de fringues. Certaines vendeuses à temps partie étaient aussi avec un casque et une matraque.
        Il parait qu’il existe une espèce de gang dans certains quartiers de Paris (vers l’Elysée, Matignon et l’assemblée Nationale). Ils dealent des taxes et ont une espèce de milice qu’ils entretiennent et qui s’appellent CRS. C’est une zone de non droit et les gens normaux ne peuvent rien y faire même avec leur casque et leur équipement.
        Des fois, les gens normaux passent au tribunal et ils ont raison. Le droit est avec eux mais on leur donne tort. Parce qu’il parait qu’il existe une autre mafia qui se compose de noms comme Vinci, Bouygues, Apple, Auchan, Leclerc. Ils ne respectent pas les lois, mais rien n’y fait. Il parait qu’ils sont de mèche avec les dealers de taxes sus-nommés mais eux ne les payent pas.

        Les CRS sont donc des gens normaux. D’ailleurs, leur unités répugnent à taper et ont été créées à une époque où les fleurs poussaient et les abeilles butinaient. Il se dit même que leur création a été inspirée par la nature. Un dealer de taxe s’était penché sur une rose et s’était écrié ; Je vais créer les CRS, qui essaimeront dans toute la France pour le bonheur de tous.

        Lascia la spina, cogli la rosa ;
        tu vai cercando il tuo dolor.
        Canuta brina per mano ascosa,
        giungerà quando nol crede il cuor.


      • papat 7 décembre 13:46

        @bluerage
        il y a un gars qui disait,« ouvrez des écoles ,vous fermerez des prisons ! » 
        il n’y a pas d’autre solutions !


      • HELIOS HELIOS 7 décembre 14:41

        @oncle archibald
        ... depuis plus de 40 ans ... et même plus si on compte ’68... Seules les manifestations ayant causé des désordres eurent un effet sur la politique des gouvernants !!!!

        Retournez cela comme vous voulez dans votre tête, vos archives etc et citez moi un exemple me contredisant....

        au fait, depuis quand l’Edouard Philippe a cessé d’être « droit dans ses bottes » et considerer un tout petit peu les revendications des français (moratoire, annulation, grande concertation etc ?


      • oncle archibald 7 décembre 14:56

        @HELIOS

        Je suis helas obligé de reconnaître que vous avez raison, un million de personnes dans les rues de Paris à la « manif pour tous » n’a pas empêché le gouvernement de faire passée la loi instaurant le mariage des personnes homosexuelles. Sans doute aurait-il fallu qu’ils fassent tout sur leur passage pour être entendus .....

        Oú alors c’est qu’ils restaient minoritaires malgré la démonstration de force à Paris. Mais alors que penser des gilets jaunes qui sont clairement bien moins nombreux ? Est ce que par hasard on ne nous enfumerait pas sur l’assentiment de 80% des Français à leur mouvement ? Vive la Suisse et ses « votations ». Au moins on ne se demande pas si la proposition est oú non minoritaire, on le constate au dépouillement des urnes !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès