• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Citoyenneté > Maurice Audin : remuer le passé ?

Maurice Audin : remuer le passé ?

« Josette Audin, restée seule avec trois jeunes enfants, retenue plusieurs jours dans son appartement, se démène dès qu’elle le peut pour tenter de savoir où son mari est détenu. » (Emmanuel Macron, le 13 septembre 2018 à Bagnolet).

Le Président de la République Emmanuel Macron s’est rendu chez Josette Audin (87 ans) à Bagnolet ce jeudi 13 septembre 2018 pour reconnaître la responsabilité de l’État français dans la disparition, la torture et la mort de son mari Maurice Audin. Qui fut Maurice Audin ? Né le 14 février 1932 à Béja (en Tunisie), militant communiste et indépendantiste en Algérie, Maurice Audin fut un doctorant en mathématiques à l’Université d’Alger quand la guerre d’Algérie éclata. Il travaillait alors sur les espaces vectoriels. Il fut l’un des rares à "avoir soutenu" sa thèse de doctorat après sa mort, son directeur de thèse ayant présenté ses travaux le 2 décembre 1957 (son mémoire était quasiment achevé). Dans le jury de thèse, était présent l’illustre Laurent Schwartz, comme rapporteur.

Comme Josette, enseignante dans un lycée à Alger, Maurice Audin fut un Français anticolonialiste favorable à l’indépendance de l’Algérie. En pleine Bataille d’Alger, Maurice Audin fut arrêté et enlevé à son domicile à Alger le 11 juin 1957. Plus aucune trace n’existe aujourd’hui après cette date. Officiellement, il aurait réussi à s’évader le 21 juin 1957, selon une information adressée à sa femme le 1er juillet 1957. Faute d’éléments nouveaux, le 1er juin 1963, le tribunal de grande instance d’Alger a établi l’acte de décès de Maurice Audin au 21 juin 1957. Cette décision fut confirmée par le tribunal de grande instance de Paris le 27 mai 1966.

L’historien Pierre Vidal-Naquet (1930-2006), militant contre la torture en Algérie, a apporté un écho médiatique très fort à la disparition mystérieuse et inquiétante de Maurice Audin en publiant un livre sur "L’Affaire Audin" en mai 1958 (qui fut ultérieurement complété). Seulement bien plus tard, le général Paul Aussaresses (1918-2018) a reconnu le 16 mai 2001 qu’il avait donné l’ordre au lieutenant Charbonnier d’interroger Maurice Audin. Ce fut cependant après la mort du général Aussaresses que le journaliste et réalisateur de documentaires Jean-Charles Deniau a révélé le 8 janvier 2014 dans le journal Soir 3 sur France 3 que le général Aussaresses lui avait confié qu’il aurait donné l’ordre de torturer puis tuer Maurice Audin, dans le cadre d’un travail d’investigation (qui a donné lieu à un livre publié en 2014, "La Vérité sur la mort de Maurice Audin").

_yartiAudinMaurice02

Je ne suis pas contemporain de la guerre d’Algérie, période trouble sur laquelle il me serait difficile d’avoir un avis éclairé en me replaçant dans le contexte. J’aurais probablement évolué entre une Algérie française maintenue, où les Algériens seraient pleinement citoyens français avec tous les droits civiques, au risque de faire, soixante ans plus tard, pour des raisons démographiques, une France algérienne, et une Algérie indépendante, en bonne relation et association avec la République française.

J’aurais probablement "suivi" les positions du Général De Gaulle qui ont, elles aussi, évolué en cours de route. Il faut d’ailleurs rappeler l’histoire : à part l’Indochine (par nécessité), le Maroc et la Tunisie, le (seul) décolonisateur en France, ce fut De Gaulle, soucieux d’un humanisme qui prônait avant tout la libération des peuples. Ce ne fut pas la "gauche", elle qui fut traditionnellement (au contraire) colonisatrice (à l’instar de Jules Ferry).

Ce que je sais, c’est qu’à l’époque de la guerre d’Algérie, je n’aurais jamais été du côté des poseurs de bombes, qu’ils fussent du FLN ou de l’OAS. Ce que je sais, c’est que je n’aurais jamais été du côté des tortionnaires, des tueurs, des prêcheurs de haine. Ce que je sais, c’est que je n’aurais jamais été un militant communiste. Mais Maurice Audin était d’abord un mathématicien. Il fut avant tout un scientifique engagé, comme de nombreux scientifiques de l’époque. Il était a priori une innocente victime de la recherche de terroristes. On dirait aujourd’hui, une victime collatérale.

Bravo au Président Emmanuel Macron, fortement encouragé par le mathématicien et député LREM Cédric Villani, d’être allé voir Josette Audin pour lui demander pardon au nom de la France. Oui, parfois, l’honneur, c’est de reconnaître la honte. C’est un acte de courage. La veuve peut mourir sereinement. Oui, la France, l’État français, a pu être parfois odieux, anti-humaniste, et même, profondément écœurant. Ce n’est pas remuer le passé. C’est tourner enfin une des pages nauséabondes de la France. La torture en Algérie, un fait si longtemps inavoué par les pouvoirs publics.

Emmanuel Macron a notamment déclaré le 13 septembre 2018 : « Maurice Audin n’a jamais réapparu et les circonstances exactes de sa disparition demeurent floues. (…) Quoi qu’il en soit précisément, sa disparition a été rendue possible par un système dont les gouvernements successifs ont permis le développement (…). Ce système a été le terreau malheureux d’actes parfois terribles, dont la torture, que l’affaire Audin a mis en lumière. (…) En échouant à prévenir et à punir le recours à la torture, les gouvernements successifs ont mis en péril la survie des hommes et des femmes dont se saisissaient les forces de l’ordre. En dernier ressort, pourtant, c’est à elle que revient la responsabilité d’assurer la sauvegarde des droits humains et, en premier lieu, l’intégrité physique de celles et de ceux qui sont détenus sous leur souveraineté. ».

_yartiAudinMaurice03

Et d’ajouter : « Il importe que cette histoire soit connue, qu’elle soit regardée avec courage et lucidité. Il en va de l’apaisement et de la sérénité de ceux qu’elle a meurtris, dont elle a bouleversé les destins, tant en Algérie qu’en France. Une reconnaissance ne guérira pas leurs maux. Il restera sans doute de l’irréparable en chacun, mais une reconnaissance doit pouvoir, symboliquement, délester ceux qui plient encore sous le poids de ce passé. C’est dans cet esprit, en tout cas, qu’elle est pensée et aujourd’hui formulée. (…) Il en va (…) du devoir de vérité qui incombe à la République française, laquelle dans ce domaine comme dans d’autres, doit montrer la voie, car c’est par la vérité que la réconciliation est possible et il n’est pas de liberté, d’égalité et de fraternité sans exercice de vérité. La République ne saurait, par conséquent, minimiser ni excuser les crimes et atrocités commis de part et d’autre durant ce conflit. La France en porte encore les cicatrices, parfois mal refermées. ».

Ce n’est pas la première fois. Le Président Jacques Chirac a reconnu la responsabilité de la France dans les rafles du Vel’ d’Hiv’ le 16 juillet 1995. François Hollande et Emmanuel Macron ont poursuivi de travail de mémoire, respectivement les 22 juillet 2012 et 16 juillet 2017. De son côté, le Président Nicolas Sarkozy, le 14 janvier 2007 et dans quatre autres meetings électoraux, a mis à l’honneur le destin tragique de Guy Môquet, militant communiste assassiné le 22 octobre 1941 à l’âge de 17 ans : « Il était profond, il était grand, Guy Môquet quand il fut fusillé par l’occupant ! » (17 mars 2007 à Paris) et comme Président de la République le jour de son investiture, le 16 mai 2007 : « Un jeune homme de 17 ans qui donne sa vie à la France, c’est un exemple non pas du passé mais pour l’avenir. ». Tous, d’une certaine manière, ont été capables de maintenir l’honneur de la France en y purgeant le déshonneur, la honte et l’infamie. Pour Maurice Audin, même soixante et un ans plus tard, ce n’est que justice et honneur. Bravo et merci ! La République ne doit plus être cynique, elle doit être transparente.

Quant à l’Algérie d’aujourd’hui, sa classe politique s’apprête à reconduire en avril 2019, pour un cinquième mandat de cinq ans, son Président malade et vieillissant Abdelaziz Bouteflika (81 ans), au pouvoir depuis le 27 avril 1999…


Aussi sur le blog.

Sylvain Rakotoarison (14 septembre 2018)
http://www.rakotoarison.eu


Pour aller plus loin :
Michel Audin.
Déclaration d’Emmanuel Macron sur Maurice Audin (13 septembre 2018).
Emmanuel Macron et le Vel d’Hiv (16 juillet 2017).
François Hollande et le Vel d’Hiv (22 juillet 2012).
Discours de Jacques Chirac du 16 juillet 1995 (texte intégral).

_yartiAudinMaurice04
 


Moyenne des avis sur cet article :  1.63/5   (24 votes)




Réagissez à l'article

23 réactions à cet article    


  • Raymond75 14 septembre 14:28
    La France a toujours beaucoup de mal à traiter son passé : répression de la Commune de Paris, collaboration, guerre d’Algérie.

    Les contributions, officielles, de Jacques Chirac et d’Emmanuel Macron sont donc très importantes (je ne mets pas sur le même plan la participation à l’extermination des Juifs et les dérives de la guerre d’Algérie), car elles recadrent l’histoire.

    On ne peut penser l’avenir si on ne connait pas son passé.

    • nono le simplet nono le simplet 14 septembre 18:03
      @Raymond75
      salut à toi !
      comment reprocher aux turcs de nier le massacre arménien, de reprocher aux « révisionnistes » de nier les camps d’extermination ... si on refuse de balayer devant nôtre porte ...
      dire les choses telles qu’elles se sont passées n’est pas un acte de repentance mais un acte de VÉRITÉ !

    • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 14 septembre 15:13

      Si on ne remue pas de temps à autre la passé, soit le présent s’enfonce dans la vase et manque d’oxygène pour avancer, la Marche se fait asthmatique), soit il nous père à la figure. Le travail de l’historien est différent de celui du journaliste. Pour le journaliste, c’est le plus souvent qu’il y trouve un intérêt, il y a anguille sous roche. Et il faut alors faire une enquête d’historien sur les raisons qui ont poussé à faire ressortir cette page du passé. Lire Maurice Attia et nous en apprendrons toutautant,....Ressortir des héros communistes peut parfaitement servir la cause capitaliste. un peu comme quand on va se confesser cher le curé. Absout, donc, on peu gentiment continuer,....les mêmes conneries On attend les dessous du Bilderberg. Rien à espérer de ce côté,...Cela va de soi,...


      • juluch juluch 14 septembre 15:37

        probleme de la repentance à outrance s’est quel est que dans un sens....


        • OMAR 14 septembre 21:06
          Omar9
          .
          @juluch
          .
          La repentance, telle que je la conçois, ne doit en aucun cas être destinée à culpabiliser un peuple, mais juste à reconnaitre la partie instigatrice du Mal.
           ;
          Que des patriotes algériens, durant leur lutte contre le colonialisme français auraient commis jusqu’à l’innommable, perso, j’en suis plus que convaincu, et donc, je regrette et dénonce.
          .
          Mais irai-tu jusqu’à demander la repentance pour les actes qu’avaient commis ces martyr de Guy Moquet, Jean Moulin ou Pierre Brossolotte ?
          .
          C’est la France qui colonisait l’Algérie, pas l’inverse....

        • juluch juluch 14 septembre 21:21

          @OMAR

          je suis assez d’accord avec tes arguments.

          se qui me gonfle c’est qu’on le sert de temps en temps et tout le monde en n a marre ou s’en br** totalement !

          certains meme ne savent pas qu’il a eu une guerre d’Algérie, d’Indochine etc.

          moi personnellement ce monsieur a trahis sciemment en connaissance de cause et il a ramassé.

          Il y en a eu d’autres qui ont participé à des attentas, plus avant les communistes sabotaient les armes des soldats qui se battaient en Indo.....
          bref ces gens là n’ont pas payé au juste prix leurs actes et leurs ignominie.

        • OMAR 14 septembre 21:38
          Omar9
          .
          @juluch
          .
          Encore une fois, il ne s’agit pas de stigmatiser, condamner ou de mépriser les prises de positions et les actions qui en résultent de telle ou telle personne.
          .
          Il s’agit de présenter les faits et d’expliquer.
          Simplement, de manière responsable et humaine.
          .
          « Que celui de vous qui est sans péché lui jette la première pierre. »
          Jesus Christ.


        • juluch juluch 15 septembre 13:08

          @OMAR

          Arrêtes de me jeter des cailloux !!!  smiley



        • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 14 septembre 15:46

          Lapsus : père pour pète,....amusant.


          • Doume65 14 septembre 16:55

            Il est normal que l’auteur ne réponde pas à sa question, celle-ci étant incomplète.


            • Jeekes Jeekes 14 septembre 17:14
              Remuer le passé ?
               
              Ben qu’est-ce qui te choque là-dedans, rakoto-lèche-fion ?
               
              Remuer le passé c’est bien ce que tu fais dans 99% de tes n’artiks !
               


              • GHEDIA Aziz GHEDIA Aziz 14 septembre 17:19

                C’est ce qu’ on pourrait appeler aussi un pardon à géométrie variable. C’est encore un pas supplémentaire de la part de la France officielle de reconnaître ses crimes de guerre envers le peuple algérien durant la colonisation. En tous les cas, je pense que c’est comme cela qu’ il faut le prendre. On devrait donc encourager cette politique des petits pas en étant un peu souple dans nos revendications d’autant plus que ceux de nous autres algériens qui sont censés demander des comptes à « Fafa », les ex secrétaires généraux du FLN et les ex ministres des moudjahidines, ont élu domicile, pour leurs retraités dorées, dans la capitale française. Par ailleurs, il est plus facile et sans risque de voir les anciens partisans de l’Algérie française se soulever, de demander pardon à une personne ou même à une famille qui plus est de souche bien française que de demander la même chose à tout un peuple. Emmanuel Macron a bien compris cela. Son mea culpa, au nom de la France, n’a pratiquement pas de portée historique qui risquerait de chambouler les choses outre- méditerranée mais il sera, dans nul doute, bien apprécié côté algérien.


                • GHEDIA Aziz GHEDIA Aziz 14 septembre 18:24

                  @bébert

                  Bebert, on devrait te mettre au vert. Ta réaction est complètement disproportionnée par rapport à ce que j’ai dit. Occupes-toi donc de l’ecologie, les problèmes politiques, ça te dépasse.

                  N.B : je rigole.


                • OMAR 14 septembre 21:19
                  Omar9
                  .
                  Non @bébert.
                  .
                  La politique est de dire la Vérité, rien que la Vérité et toute la Vérité.
                  .
                  Et celle-ci doit être formulée sans recherche d’une quelconque compensation financière, diplomatique ou économique.
                  .
                  Le courageux et responsable geste du président Macron est à saluer à plus d’un titre.
                  .
                  Et l’Algérie, en bénéficiant de la seule satisfaction morale, doit aussi faire preuve de ce même courage que le Président français en intentant des actions qui rapprochent plus les 2 peuples français et algériens...
                  .
                  La guerre ? Cela fait plus de’ 66 ans qu’elle est terminée.
                  .
                  Place donc, à cette jeunesse qui pense construire un avenir radieux, fécond et fraternel entre les deux peuples de notre Méditerranée...

                • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 14 septembre 17:24

                  Ben oui, à chaque conflit, il y a toujours des collabos et des traites. Concernant l’Algérie, si encore le FLN avait amené la démocratie, mais se sont le massacre des harkis, des pieds noirs qui ont du fuir le pays, alors le PC.,est son soutient à la cause algérienne pas très très glorieux, car un certains nombre d’européens notamment des militaires du contigent ) et d’algériens sont morts à cause du P.C.

                  Puis le P.C., champion de la liberté, faut juste ce souvenir de l’ex URSS et des purges de Staline,( 15 à 20 millions de morts ) tout comme les autres régimes communistes, des « vrais paradis », tous ces pays où les citoyens sont si heureux qu’’ont les empêchent de partir !!!

                  Pour info, il est utile de le rappeler le PCF à cette époque de la guerre d’Algérie était à fond pour la politique de l’URSS !


                  @+ P@py


                  • OMAR 14 septembre 21:29
                    Omar9
                    .
                    Salut @Gilbert Spagnolo dit P@py
                    .
                    Donc pour vous, le Général Jacques de la Bollardière, par exemple, était soit un collabo, soit un traitre, car il condamnait la torture faite par des soldats-tortionnaires français sur des algériens ?
                    .
                    Vous qui vous vanter d’avoir fait la guerre d’Algérie, vous étiez donc du coté du général tortionnaire Aussares :
                    .
                    et de ceux qui qui massacraient les paysans algériens à coup de napalm ?
                    https://www.youtube.com/watch?v=HFZ2UKKvejE

                  • jymb 14 septembre 17:32

                    Avec ces repentances absolument asymétriques, les plaies sont bien ravivées pour quelques décennies


                    Du grand art 

                    Encore une ligne au passif de cette épouvantable clique 

                    • Mohammed MADJOUR Mohammed MADJOUR 14 septembre 19:40

                      L’hypocrisie française doublée de l’ignorance algérienne nuit sérieusement à l’humanité ! 


                      J’ai réagi au brouillon « d’el watan ».
                      Cette « vérité » est juste un atome dans l’ensemble de l’Univers. La diversion française doublée de l’ignorance elwatano-algérienne est nocive pour l’intérêt national !

                      « »Assassinat de Maurice Audin : La vérité… en Marche « » !
                      Mais non ! La vérité, nous l’avions énoncée et répétée depuis 2001 : LA FRANCE DOIT RECONNAÎTRE SON HISTOIRE DE LA THÉORIE ET PRATIQUE DU TERRORISME EN ALGÉRIE !
                      -----------------

                      Moi je ne changerais rien à mes exigences : Nous attendons de la France à ce qu’elle reconnaisse avoir détruit l’Afrique du Nord par LA THÉORIE ET PRATIQUE DU TERRORISME conçues par ses experts et ses intellectuels terroristes et appliquées par son armée d’occupation !

                      Le régime algérien est doublement coupable, il sait d’où il vient et par qui il a été produit mais il a toujours trahi en se soumettant à la vérité assassine de l’Elysée tout en continuant à dévorer Le Capital du Sacrifice des Morts ! Quand on sait que le FLN avait proposé au terroriste JANSON une médaille et que ce dernier a craché dessus... Là est l’innommable !

                      C’est cette funeste expérience française du « terrorisme à la place de la guerre » qui avait permis à l’Elysée de détruire ces dernières années les pays zzzzarabes qui pouvaient se développer...

                      • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 14 septembre 21:04


                        Pour info

                        Les disparus ( pied-noirs, harkis ) après le cessez le feu !

                        https://soundcloud.com/bvoltaire/renaud-boulet


                        @+ P@py


                        • ZEN ZEN 15 septembre 13:22

                          J’ai fait la guerre d’Algérie.

                          Pardon, j’ai participé aux événements.
                          Il ne s’agit pas de remuer le passé mais de rétablir la vérité historique.
                          Point.

                          • Mohammed MADJOUR Mohammed MADJOUR 16 septembre 17:36

                            @ZEN

                            «  »Il ne s’agit pas de remuer le passé mais de rétablir la vérité historique.

                            Point.«  »

                            Eh bien c’est ce que je demande depuis 2001 à ce jour ! Depuis que le sorcier Chirac avait essayé de contourner mes propositions qui pouvaient solutionner définitivement la « Question alérienne ». Depuis que le minus Sarkozy a joué les malins, depuis que l’hypocrite Hollande avait engagé Benjamin STORA comme spécialiste de cette « question »... 

                            Et avec Missié Macron, ce n’est pas mieux, c’est pire ! Cette façon de jouer avec l’histoire au lieu de dire LA VERITE HISTORIQUE comme je l’ai toujours rappelé depuis 2001 va conduire la France au blocage politico-social ! 

                            La Vérité historique est dans ma «  »SYNTHESE DES EVENMENTS HISTORIQUES«  » de 2003 que personne ne peut ni réfuter ni contourner !



                          • GHEDIA Aziz GHEDIA Aziz 15 septembre 18:06

                            Pourquoi nier l’évidence alors que le gouvernement français lui-même a reconnu qu’il s’agissait bel et bien d’une guerre ? On ne parle plus « d’evenements ». Il est temps d’appeler un chat un chat.


                            • Mohammed MADJOUR Mohammed MADJOUR 16 septembre 17:46

                              @GHEDIA Aziz


                              Vous ignorez sans doute l’histoire, ce n’est pas un handicap sérieux il y a tant de domaines que vous pouvez explorer, mais éviter de plonger dans un océan plus profond que vous ne le pensez...

                              Le sorcier Chirac avaitr réagi malicieusement à mes écrits et il avait accouché sa loi de merde de 2005 des « bienfaits de la colonisation » ce que le FLN dans toute son ignorance et sa complicité avait accepté : CE QUE J’AI REFUSE ET CE QUE JE REFUSE TOUJOURS ! 

                              Je refuse aussi la conversion satanique française des « Evènements terroristes en une guerre classique d’indépendance » : Cela fait 15 ans que je mets les historiens devant leurs responsabilites et devant leurs consciences ! 

                              S’il y a des historiens français ou Algériens qui ont encore un gramme de dignité et veulent qu’on parle de la Vérité Historique, qu’ils se manifestent car si trahir les vivants est un crime, TRAHIR LES MORTS EST PLUS QU’UN CRIME !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès