• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Citoyenneté > Mesdames et Messieurs les Maires, soyez responsables !

Mesdames et Messieurs les Maires, soyez responsables !

Votre manifestation du 19 septembre a été annoncée par les médias qui ont largement diffusé votre point de vue sans le remettre en cause.

Vous êtes des élus de la République

Bizarre tout de même que vous manifestiez dans la rue comme le premier syndicat de notaires ou de pharmaciens venu pour préserver les financements que l’Etat souhaite diminuer afin de contribuer à l’effort d’assainissement des finances publiques.

D’autant plus bizarre que parmi vous, il y a des élus qui cumulent leur mandat de maire avec celui de Député ou de Sénateur et qu’à ce titre vous devez être tiraillés entre une posture nationale et l’autre locale.

Il y aurait donc deux vérités, celle que vous exprimez dans la rue et celle que vous tentez de faire avaler à vos concitoyens. Il faudrait tout de même choisir, ce serait mieux.

Tout ce bruit est très bien orchestré par les sénateurs qui couvent leurs maires (leurs électeurs) et l’association des Maires de France dans laquelle gauche et droite s’entendent comme larrons en foire, surtout pour garder leurs mandats.

Il faut savoir être responsables et mettre en œuvre les moyens nécessaires à la maîtrise des finances locales. L’autonomie est à ce prix. On ne peut pas tout attendre de l’Etat et il vous appartient Mesdames et Messieurs les Maires de prendre les mesures qui s’imposent.

Que proposez-vous ?

Afin de convaincre les électeurs du bien fondé de votre colère, vous nous présentez un tableau apocalyptique : 1000 communes sont déjà dans le rouge (mais on ne sait pas pourquoi). Entre 60 et 80000 emplois vont disparaître dans les entreprises en raison de la baisse des investissements ! (comment a été calculé ce nombre ?) Les écoles, les salles de sport, les crèches, les piscines, le ramassage des ordures sont menacés ! Les charges communales augmentent en raison de l’indexation des traitements de fonctionnaires décidée par l’Etat ou bien de la réforme des rythmes scolaires. Bref, vous êtes pris à la gorge.

Vous citez bien quelques économies comme la coupure de l’éclairage public après minuit, la baisse d’un degré de l’eau de la piscine, la vente de patrimoine qui n’est plus utile ou bien de matériel réformé des services techniques. Il faut être sérieux ! Ces mesures d’économies, un simple particulier, n’a pas attendu d’être aux abois pour les mettre en œuvre. Cela s’appelle de la gestion en bon père de famille et nous pensions benoîtement que vous les aviez réalisées depuis longtemps.

Vous proposez également la mutualisation de vos achats de fournitures avec d’autres communes, ce qui parait une évidence depuis longtemps : pourquoi ne pas l’avoir fait plus tôt ? On s’interroge, nos communes seraient-elles mal gérées ?

En fait, pour achever de nous faire peur, vous brandissez la menace de l’augmentation des impôts locaux qui n’ont pourtant pas été à la traîne cette dernière décennie.

Il y a des sources d’économies dont vous ne parlez pas…

… et qui seraient plus efficace. En fait, vous ne vous remettez pas en cause et votre mouvement sent bon le maintien des avantages acquis, comme celui des notaires.

Il y a 36685 communes en France, dont 27400 de moins de 1000 habitants qui n’ont et qui n’auront jamais les moyen de leurs ambitions (surtout en investissement) sans tendre la main pour avoir une subvention du Département (c’est d’ailleurs pour cela et uniquement qu’il existe encore, alors même que l’intercommunalité, avec fusion des communes à l’intérieur de celles-ci devrait être la solution de proximité. Une péréquation financière régionale serait opérée. Les communes garderaient cependant leur identité avec un maire et quelques conseillers chargés de la proximité, de l’écoute des citoyens et de la vie sociale et associative. Tout ce qui concerne l’investissement et la gestion des services techniques et administratifs serait regroupé auprès de l’intercommunalité, avec de belles économies d’échelle à la clé. C’est bien la fusion et non la mutualisation qui doit être la règle.

Vous ne voulez surtout pas de cela parce que cela signerait la diminution du nombre de conseillers et la perte de pouvoirs pour des élus qui n’en détiennent que peu en réalité. Les sénateurs que vous élisez sont bien évidemment à vos côtés dans cette lutte conservatrice de privilèges qui coûtent cher aux citoyens.

Et puis, et puis, il y a une chose à laquelle vous tenez par-dessus tout : l’investissement. La tendance actuelle est d’investir dans les ronds-points, les chicanes, les ilots, les ralentisseurs, les panneaux de limitations de vitesse et autre coussins berlinois qui transforment nos villes en sentiers de randonnée, sans que les bienfaits annoncés en mesure de sécurité ou de pollution (dernier thème à la mode) soient palpables. En fait, il s’agit parfois de dissuader la circulation de transit, parce que la belle unanimité que vous affichez aujourd’hui, s’arrête le plus souvent aux limites de votre commune.

Soyez responsable également en matière de gestion du personnel. Un récent rapport de la cour des comptes montre l’augmentation constante des dépenses de personnels, supérieure à celles de l’Etat et des hôpitaux. Lors de la mise en place des intercommunalités on aurait pu penser que des transferts de personnel auraient eu lieu à partir de communes : tout faux ! Vous n’avez pas eu le courage politique nécessaire parce que l’agent municipal est également un votant et qu’il faut qu’il vote bien. Vous avez été beaucoup également à accorder des avantages liés à la mise en place des 35 heures au-delà des dispositions réglementaires prévues (pareil dans les conseils généraux !).

Soyez responsables !

Il y a donc des vérités dont vous ne voulez pas parler, parce qu’elles ne vont pas dans votre sens, parce qu’elles s’opposent à votre logique propriétaire de vos mandats que vous entendez garder longtemps.

Combien de temps arriverez-vous à donner le change ?

Il serait temps que vous preniez vos responsabilités en faisant des efforts que pour l’instant vous demandez uniquement à vos concitoyens.


Moyenne des avis sur cet article :  3.3/5   (27 votes)




Réagissez à l'article

111 réactions à cet article    


  • foufouille foufouille 19 septembre 2015 08:49

    pour faire des économies, il suffirait de dimunuer ta retraite.
    comme on ne peut pas tout attendre de l’état, tu retourneras travailler jusqu’à ta mort.


    • Michel DROUET Michel DROUET 19 septembre 2015 08:58

      @foufouille

      Je parle des élus, pas des salariés ni des pensionnés...

      Pour ma retraite, c’est en cours depuis 4 ou 5 ans : pas de revalorisation = baisse du pouvoir d’achat.

      Et sur le fond de l’article, des remarques ?


    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 20 septembre 2015 20:41

      @Michel DROUET
      Vous faites des calculs d’apothicaire, vous ne voyez que l’aspect financier, et pas l’aspect politique, et encore moins géopolitique. Un rapport vient de préconiser la suppression des 36 000 communes.


      Les Maires sont les élus préférés des Français, personne ne leur demande leur avis, car il s’agit de bien d’autre chose, d’en finir avec l’ Etat français, et de mettre les euro-régions directement sous la coupe de Bruxelles. « L’Etat en miettes dans l’ Europe des Régions ».

      Il ne faut pas croire ce que vous racontent les médias, il ne s’agit pas de faire des économies, il s’agit d’en finir avec l’échelon national, le seul capable de légiférer contre la finance et les multinationales.


    • Trelawney Trelawney 19 septembre 2015 10:27

      Excellent article

      Cette manifestation frise le ridicule. Paris la ville la plus endetté de France a en tout et pour tout 35 km de périmètre et une infrastructure de ville moyenne. Elle va augmenter les impôts locaux d’environ 5%, parce que manque de dotation de l’état. Londres où se joue actuellement la coupe du monde de rugby et où s’est joué il y a 3 ans les jeux olympiques (Paris espère toujours), c’est 425 km de périmètre possède 12 stades de plus de 40000 places des infrastructures de folies. Mais en France des villes comme Clichy, Saint Denis, Montreuil, Villejuif, Neuilly etc doivent conserver leur identité propre (dixit le mère du patelin).

      Et ces mêmes guignols vont manifester pour conserver leurs moyens financiers qui ne servent qu’à la gabegie. A vomir


      • Michel DROUET Michel DROUET 19 septembre 2015 10:57

        @Trelawney
        Des notaires attachés à leurs privilèges, vous dis-je...
        Aucune vision globale, juste un regard qui s’arrête au clocher de l’église de la commune.


      • TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE 20 septembre 2015 10:34

        @Trelawney

        tres bon article FAITES NOUS SIGNER UNE PETITION SVP !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!


      • Captain Marlo Fifi Brind_acier 20 septembre 2015 20:43

        @Michel DROUET
        S’il y a bien quelqu’un qui n’a pas de vision globale, c’est sans doute vous.
        Vous répétez exactement la propagande en cours, faut faire des économies toussa, toussa...


      • Michel DROUET Michel DROUET 20 septembre 2015 20:58

        @Fifi Brind_acier
        Comme vous avec votre diatribe sur l’Europe qu’on connait par coeur.


      • Captain Marlo Fifi Brind_acier 21 septembre 2015 08:14

        @Michel DROUET
        Dites clairement que vous êtes européiste et que vous faites la propagande soit disant « sur les économies à réaliser ! Vous ne vous êtes pas rendu compte que les timbres ne portaient plus la mention  »République française«  ?

        Que le logo de la Gendarmerie n’était plus bleu blanc rouge, mais bleu comme le drapeau européen ?

        Les régions transfrontalières vont permettre de faire disparaître les frontières :
        - »La Moselle veut fusionner avec le Luxembourg et 3 autres régions allemandes"

        - Il existe déjà un espace transfrontalier catalan, à cheval sur la frontière France / Espagne.

        - Ainsi qu’un espace transfrontalier Alsace/ Allemagne


        La méthode est la même que pour privatiser les services publics, on les étrangle financièrement pour finir par expliquer que ça coûte trop cher (les guerres et le budget européen, ne coûtent rien, c’est connu !) et qu’il faut les privatiser !

        Étrangler financièrement les communes débouchera sur la solution des euro-régions et fera disparaître communes et départements, héritage de la Révolution.
        L’UPR soutient les Maires de France.
        Et fait signer la pétition de l’ Association des Maires de France

      • Michel DROUET Michel DROUET 21 septembre 2015 09:42

        @Fifi Brind_acier
        Non, je ne suis pas européiste. J’ai voté contre le traité européen. Cela fait au moins 10 fois que je vous le dit, mais la technique de la « perfusion » qui consiste à inonder les fils de discussion de votre diatribe, sans lire ce qu’on vous dit, continue quand même.
        Alors même s’il y a quelques réalités dans ce que vous écrivez (il faut quand même être un minimum consensuel), vous lassez et on vous lit de moins en moins assurés que nous sommes d’avoir déjà lu ça.


      • Pere Plexe Pere Plexe 19 septembre 2015 11:14

        Le comble du cynisme est atteint par les nombreux députés maires qui à l’assemblée vote les mesures d’austérité mais pleurniche quand elle se décline dans leurs commune !
        On avait déjà vu ça lors de la fermeture de caserne dans l’est de la France .
        Ou lors de la LOPPSI
        Et encore lors de la « reforme » de la carte judiciaire.
        L’opposition n’hésite pas à en ajouter en réclamant des mesures plus drastiques
        Mais descend dans la rue quand les mesures,Taxées trop laxiste à l’assemblée, touche ces fiefs.
        En vote le budget de l’EN mais refuse les fermeture de classes
        On vote le principe de la diminution du nombre d’hôpitaux mais « lutte » pour le survie d’une maternité
        On vote le principe de réduction du nombre de fonctionnaire mais réclame plus de policier.

        L’incohérence des élus est à la hauteur de celle de leurs électeurs !


        • Michel DROUET Michel DROUET 19 septembre 2015 11:23

          @Pere Plexe
          Le cumul des mandats provoque des crises de schizophrénie chez les élus. Cela devrait d’ailleurs être reconnu comme maladie professionnelle...

          Les électeurs ont aussi leur part de responsabilité, je suis bien d’accord !


        • izarn izarn 19 septembre 2015 13:13

          @Pere Plexe
          Mais l’argent de l’état sert à rembourser les dettes communales.
          Pour faire quelque chose, ils empruntent, parceque voyez-vous, ils n’en ont pas le moindre sou.
          Les communes vivent à crédit. Dexia en faillite à été renflouée à coup de milliards, et ces abrutis de maires se font fait arnaquer par elle...
          Bref l’argent de l’Etat va vers Dexia privatisée par les socialistes qui a été renflouée par l’Etat sarkosique
          Les maires n’ont pas assez de fric pour rembourser les capitalos, voila pourquoi ils sont pas content, de gauche, de droite, du centre...Les huissiers arrivent pour liquider les biens communaux. Routes à vendre !
          L’idée qu’un maire a de l’argent de l’Etat en dotation devant lui n’existe plus depuis longtemps.
          En cherchant bien, un comptable honnete pourrait déclarer votre commune en faillite.
          L’Etat paye, paye, qui ?
          Les banques.


        • TREKKOTAZ TREKKOTAZ 19 septembre 2015 12:19

          Toutes ces ordures ripoublicaines umps bien grasses ne pensent qu’ à s’ en mettre plein les poches et aller aux putes, au détriment du petit peuple affamé.


          • Croa Croa 20 septembre 2015 11:09

            À TREKKOTAZ
            *
            Tout à fait, sauf que tu n’explique pas comment !
            (L’argent des marchés retourne en bonne partie dans les poches du parti en place parce que les entreprises reversent un %age. Tout cela en douce évidemment.)


          • elpepe elpepe 19 septembre 2015 12:29

            meci pour l Article
            La France est le pays par excellence des privileges et corporatismes,
            les revolutions, republiques et elections passent, les mentalites et tares restent, nos fonctionnaires et politiques sont immuables, c est beau, c est grand, c est fort


            • Captain Marlo Fifi Brind_acier 21 septembre 2015 08:17

              @elpepe
              Les pays qui ne s’occupent pas de leurs services publics, comme la Grèce , les pays africains ou les ex pays de l’ Est, la corruption est partout, tout s’achète. Essayez d’aller corrompre les fonctionnaires du fisc en France ! C’est le statut protecteur des fonctionnaires qui fait qu’il y a très peu de corruption dans les services publics en France.


            • Attilax Attilax 19 septembre 2015 12:49

              Bien vu l’article, à une réserve prêt : les subsides que l’état donne aux communes viennent de nos impôts. Donc l’abandon par l’état de son rôle providentiel devrait aller avec une baisse d’impôts. Or c’est le contraire, nous n’avons jamais payé autant. Et ce sont les français qui en pâtissent : plus d’éclairage public, plus de piscine municipale, pas de prof à la rentrée, etc, etc... Pourtant, jamais autant d’argent n’est rentré dans les caisses. La question est donc simple : où va le fric ? Qui est réellement en train de se gaver à nos frais avec le concours actif de nos élus de tous bords ?


              • izarn izarn 19 septembre 2015 13:28

                @Attilax
                Voir plus haut ce que j’ai répondu :
                L’argent de l’Etat va prioritairement dans le remboursement des dettes communales.
                Les communes sont comme l’Etat, non seulement elle ne bouclent pas leur budget , mais elles empruntent pour le boucler !
                Alors elles construisent, rond-points, ralentisseurs, abris-poubelles, etc ? Avec quel argent argent ? Celui de l’emprunt, auprés de DEXIA, banque privatisée en Faillite aprés 2008 pour avoir spéculé aux USA avec les subprimes ! Renflouée par Sarkosy à coup de 4 milliards d’euros...
                Madame Lagarde : « On sait que ce qui est étatique ne marche pas » Et le libéralisme délirant, ça marche peut-etre ?
                Ensuite ces messieurs les maires, oublient de dire bien sur, que quand ils passent des contrats avec des sociétés privées (Ce qui est devenu quasi la règle, à quoi servent les services municipaux ? On se le demande !) ils reçoivent quelques petits cadeaux bienvenus...On dira dessous de table. La valise de Juppé sous la table du maire de Paris d’alors. On se souvient aussi de la cassette Mery ou on révèle que tous les partis politiques se sucraient avec le budget de fonctionnement des écoles et des lycées d’Ile de France.
                Bien entendu, ça continue !


              • Attilax Attilax 19 septembre 2015 14:21

                @izarn
                Et oui, le gros va dans les poches des banksters, les élus ramassent les (grosses) miettes. A nos frais. On est vraiment des bonnes poires.


              • Croa Croa 20 septembre 2015 11:17

                À izarn,
                Ils auraient bien tors de se gêner : lorsqu’un élu se fait prendre la main dans le pot de confiture, ces cons de citadins (ça se passe essentiellement dans les villes) revotent quant même pour les mêmes !!!


              • Captain Marlo Fifi Brind_acier 21 septembre 2015 08:20

                @Attilax
                23 milliards vont chaque année au budget européen, un tel foutoir que la Cour des Comptes européennes refuse depuis 18 ans de certifier les comptes. Et puis il faut financer les guerres illégales de l’ OTAN.


              • Ronny Ronny 19 septembre 2015 12:49

                @ auteur


                Il se trouve que je suis élu municipal d’une commune de 4000 habitants, et que je ne me retrouve pas dans votre discours... Je trouve d’ailleurs celui-ci quelque part très poujadiste, et fleurant bon le « tous des salauds ! », très dans l’air du temps...

                Cadre territorial dites vous dans votre CV... Il semblerait que vous n’ayez jamais vu comment marche une commune pour avoir écrit une papier aussi peu conforme aux réalités. Que des maires cumulent, sans doute, mais cela ne concerne qu’une infime part des communes. Dans les communes de petites et moyenne taille, l’activité municipale c’est du BENEVOLAT ou presque. Les conseillers ne sont pas payés, et seuls les adjoints et le maire le sont, encore s’agit t il d’une indemnité. Pourquoi celle-ci ? Parce que le plus souvent, être maire implique de passer à 50 % d’activité, et adjoint, à 80%, voire 75 %. Et ayant été maire en remplacement de mon maire et des adjoint lors de vacances, je sais que cela veut aussi dire accepter d’être appelé à 2 heure du mat parce qu’il y a eu un accident de voiture, ou appelé un dimanche matin à 6 heures pour un conflit de voisinage (vécu !).... Sans compter les responsabilités pénales et civiles encourues, mais cela bien sur, vous pouvez vous asseoir dessus.

                Les communes n’ont de plus pas attendu les conseil du gouvernement (qui soit dit au passage présent des budgets en déficit depuis des ,lustres, choses que les communes ne font pas !), ni les votres, pour faire autant d’économies que possible ; La plupart des communes sont gérées comme vous le dites en bon père de famille, et mieux que cela sans doute. Vous plaisantez sur l’éclairage, mais cela s’inscrit en fait très souvent dans une démarche plus globale d’économie d’énergie. Suite a un audit énergétique, ma commune a ainsi investi 500 keuros dans des économies, impliquant la coupure de nuit (et surtout de nombreux travaux d’isolation, de révision de chaudière, d’équipement de transition énergétique) avec un temps de retour sur investissement de 25 ans environ... Et que cela vous plaise ou non, l’Etat a transféré beaucoup de charges nouvelles aux collectivités, y compris aux intercos, sans les financements associés perennes (exemple récent, la révision des rythmes scolaires !). Ceci revient à dire que l’Etat non seulement nous demande plus mais qu’il nous soutient moins. Tout cela a commencé sous Sarko 1er et s’est poursuivi sous le regne de Normal 1er, et est le fruit du « sauvetage » des banques voulu par le nain, sauvetage que nous n’avons pas fini de payer d’ailleurs.

                Maintenant, vous pouvez bien sur jeter la pierre aux élus locaux, et les trouver minables. Ceux ci sont encore selon les sondages, les plus crédibles de politiques. Je trouve pathétique, mais probablement pas totalement anodin et probablement pas dénués d’arrières pensées votre discours à leur sujet.  


                • leypanou 19 septembre 2015 13:21

                  @Ronny
                  Que les élus locaux travaillent bien dans votre commune, pourquoi pas ? Mais de là à appuyer votre point de vue sur les résultats de sondages, alors là, c’est plutôt bizarre.

                  Moi aussi je peux donner mon opinion concernant ma commune où des petits travaux ont trainé pendant plusieurs années et comme par hasard, juste avant les dernières élections municipales, ont été réalisés.

                  Des travaux ou subventions plus ou moins injustifiés existent, même si ce n’est pas général : c’est tout ce que dit l’article


                • Trelawney Trelawney 19 septembre 2015 13:30

                  @Ronny

                  Je ne doute pas de votre sincérité, mais essayez de prendre un peu de recul et de regarder votre la fonction d’élu municipale avec un peu plus de pragmatisme. Parce que vous êtes dedans à 100%, vous avez une vision de cette fonction pour le moins déconnectée de la réalité
                  Vous dites que vous n’attendez personne pour faire des économie et que d’ailleurs votre commune a investi 500Ke avec un retour sur investissement de 25 ans (soit 25Ke par an d’économie probable mais pas certaine) pour faire des économie. Ce n’est pas très cohérant.

                  La seule solution efficace pour faire des économies et de regrouper les communes et de mutualiser les effectifs ainsi que les structures. Ca va limiter le nombre de personnels municipale dans les communes, mais aussi dans les communautés de communes qui ne sont qu’un étage au mille feuille administratif. Mais combien de rapprochement de communes en France ? Je pense qu’à l’heure actuel c’est 1. Et si en même temps vous dites qu’être maire d’une petite ville c’est une sinécure, dites moi pourquoi c’est 1 ?

                  Et puis temps qu’on y est, dites moi aussi le coup des 35 heures pour une commune ?


                • Pascal L 19 septembre 2015 14:20

                  @Trelawney
                  « Parce que vous êtes dedans à 100%, vous avez une vision de cette fonction pour le moins déconnectée de la réalité » 

                  Il me semble que si on est dedans à 100%, on est dans la réalité, donc pas déconnecté…

                  Je ne suis pas élu, mais je connais bien les élus de ma commune et je peux dire qu’ils sont eux tournés vers l’intérêt commun, ce qui n’est pas le cas d’une majorité de citoyens.

                  Diminuer les étages pour faire des économies, je ne suis pas sûr que cela marche. Aujourd’hui, les intercommunalités sont plus des sources de dépenses que d’économies. Et éloigner les élus des électeurs, ce ne me semble pas une bonne chose en France où l’organisation des contre-pouvoirs est inexistante. La démocratie a un coût et il vaut mieux dépenser plus que de supprimer la démocratie. 
                  De toute façon, la crise n’a pas son origine dans les mairies. Il faudrait plutôt se poser la question de la diminution de la monnaie en circulation que de trouver des boucs émissaires. Pour remettre en cause les mécanismes monétaires, il n’y a plus personne.

                • Michel DROUET Michel DROUET 19 septembre 2015 15:02

                  @Pascal L
                  Les élus sont simplement dans un système qui les dépasse et ils n’ont pas conscience de l’intérêt général qui s’arrête pour eux aux limites de leurs communes.


                • Ronny Ronny 19 septembre 2015 15:27

                  @Michel DROUET

                  Vous faites encore preuve de votre manque de connaissance du sujet : Dans les communes, sont mutualisés, via les communautés de communes ou d’agglomérations, ou les syndicats intercommunaux, ou les :
                  - la collecte des ordures ménagères (et leur tri)
                  - le traitement des ordures non recyclables
                  - l’assainissement (les eaux usées)
                  - la gestion des cours d’eaux lorsque cela est pertinent
                  - la distribution d’eau potable
                  - les creches (la petite enfance)
                  - une partie des activités périscolaires
                  - le balayage des rues
                  - certaines activités culturelles
                  - le développement des réseaux à haut débit,*
                  etc. 

                • Ronny Ronny 19 septembre 2015 15:40

                  @Trelawney

                  Mais on a mutualisé depuis des années déjà... On n’a attendu personne. Regardez ma réponse à l’auteur plus bas. Les communautés de communes ou d’agglo : il y en a un demi douzaines dans mon département, et pratiquement toues les communes sont déjà regroupées de la sorte.


                  Le sondage : je faisais ref. à un sondage national qui disait que les élus els plus crédibles étaient les élus municipaux... Voir http://www.harrisinteractive.fr/news/2013/CP_HIFR_Municipales_15042013.pdf

                  En fait, je vais vous dire ce quoi nous sommes confronté. 

                  . Primo à des gouvernements successifs de droite comme de gauche qui ont une trouille folle des élus municipaux parce que ceux ci sont INDEPENDANTS des partis. Même un maire PS (ou UMP) pourra dire et protester contre des mesures PS ou UMP, et de plus beaucoup sont élus sans étiquette... Et c’est embettant pour un gouvernement qui voudrait voir tout le monde sur la même ligne. Quoi de mieux alors que de « professionnaliser » le niveau des communes. Assez de citoyens motivés mais incontrolables, justes des « élus professionnels » et parfaitement alignés sur leur parti.

                  Deuxio, quoi de mieux que de transférer à d’autre la charge financière des décisions que l’on prend. C’est une opération à coût nul pour les gouvernements qui pourront alors se gausser d’avoir mis en place des « mesures » sans aucun impact sur l’impôt..Sans aucun impact sur l’impôt gouvernemental peut etre, mais pas sans impact sur les impôts communaux. EN effet, en assèchant les finances des communes, celles-ci n’auront pas d’autre choix que d’augmenter les impôts locaux ou de supprimer des services à la populations. 

                  A vous de voir ...

                • Michel DROUET Michel DROUET 19 septembre 2015 16:15

                  @Ronny
                  Faux. Cela s’appelle les syndicat intercommunaux et cela existait avant les intercommunalités. La vraie question est la suivante : pourquoi ces syndicats existent-ils encore alors qu’il y a des intercommunalités. Réponse : cumul des mandats, copinage.


                • Michel DROUET Michel DROUET 19 septembre 2015 16:22

                  @Ronny
                  Je vous crois sincère et je vous suis en ce qui concerne l’investissement des élus locaux. Je vous demande seulement d’élargir votre champ de vision au delà des limites de votre commune et de prendre en compte l’intérêt général et pas seulement celui de vos administrés.
                  P.S : tout au long de ma carrière, j’ai travaillé en lien étroit avec les communes et je sais de quoi je parle : l’égoîsme, le manque de recul, l’intercommunalité factice et tous les syndicats intercommunaux où les élus passent leur temps au détriment de l’écoute des besoins réels de leurs concitoyens et bien sur pour certains d’entre-eux le carriérisme.


                • Trelawney Trelawney 19 septembre 2015 20:18

                  @Ronny
                  Comme je l’ai dit plus haut un syndicat intercommunal ou une communauté de commune ou une communauté urbaine n’est qu’un étage de plus au mille feuille avec du personnel et des structures à gérer et donc des finances supplémentaires. je vais vous citer 2 exemples un bon et un moins bon.

                  Le moins bon : la communauté urbaine de Lille. Cette communauté regroupe 85 villes complétement agglomérées les une dans les autres pour un total de 1.4 millions d’habitants. C’est bien simple quand vous êtes dans la métropole lilloise vous ne savez jamais dans quelle ville vous êtes. Ces villes n’ont aucune identité propre. Et pourtant à chaque élection on votes un conseil municipale pour chaque ville pour un total d’environ 1700 conseillers municipaux sans compter les 180 conseiller de la métropole. Vous ne trouvez pas que c’est énorme pour des conseils qui ne peuvent rien décider sans l’aval de la métropole ?

                  Le bon exemple : Le canton de Baugé en Anjou 13 communes a fusionné en une seule ville. les différents conseil municipaux sont dissous et lors des prochaines élections il n’y aura qu’un conseil municipale de 25 membres. Le syndicat intercommunal sera dissous fin décembre. 1/3 des effectifs seront repris dans des les sivoms limitrophes où ils n’y aura pas d’embauche suite aux départs en retraite ou mutation. La c’est une réel économie. Et le canton a une réelle identité. Et d’’environ 200 conseillers on est passé à 25


                • Michel DROUET Michel DROUET 19 septembre 2015 20:46

                  @Trelawney
                  Je n’ai rien à rajouter et j’invite Ronny à réfléchir sur ce texte.

                  En fait le système que défend Ronny consiste, en partant de la commune à rajouter des couches successives à chaque fois que la commune ne peut plus agir seule, comme c’est souvent le cas. Cela nous donne les SIVU, les SIVOM, les intercommunalités les syndicats mixtes et les Pays, entre autres.
                  Après, on retrouve la couche des départements et des Régions très utiles (surtout s’agissant des départements) pour subventionner tout et n’importe quoi pour le bloc communal. On commence à voir à ce stade les connivences locales et les ravages du cumul des mandats locaux.
                  A chaque fois qu’une structure est créée, l’administration suit le mouvement avec des créations d’emplois et bien évidemment des doubles emplois (des fonctionnaires qui vérifient dans chaque structure, ce que fait l’autre qui écrivent des conventions, produisent du papier en double,etc...).
                  Tout cela nécessite la mise en oeuvre de ce qu’on appelle des financements croisés, c’est à dire que chaque structure participe à un projet en utilisant la fiscalité locale qu’elle perçoit ou bien les dotations de l’Etat. Bien sûr, c’est toujours le même contribuable qui paye.
                  Au bout du compte, beaucoup de temps et d’argent gaspillés, mais cela ne semble pas gêner les tenants du système qui cultivent l’entre-soi en oubliant un peu trop souvent qu’ils sont au service de la population et qu’il leur appartient de mettre en œuvre un système lisible et économe au service de tous, en faisant abstraction de leur ego.
                  En fait, ils se voient comme des missionnaires, ils sont dévoués, ils font le bien autour d’eux. Dont acte, et c’est souvent vrai, mais ce qu’on leur demande aujourd’hui, c’est de voir la réalité et de regarder au delà de leur frontières communales.
                  En France, nous avons environ 1 élu pour 120 habitants. C’est trop, beaucoup trop.


                • Michel DROUET Michel DROUET 20 septembre 2015 08:02

                  @Ronny
                  Ah, le bon vieux procès en incompétence, accolé à la théorie du complot et au soupçon de poujadisme !
                  Reprenez vos esprits et réfléchissez un peu sur l’organisation territoriale actuelle et dites-moi si elle est économe et efficace.
                  Dernier point : le cumul commence à partir du moment ou le Maire siège en sus dans l’intercommunalité, ou dans un autre syndicat intercommunal, voire au Conseil Général.
                  A partir de ce moment on ne peut plus dire qu’il est toujours présent auprès de ses concitoyens.
                  Le cumul, ce n’est pas seulement le Député-Maire ou le Sénateur-Maire.
                  Un exemple : le Maire de ma commune (8000 habitants) est également vice président de la métropole en charge des transports (pas un mince dossier) et Président du Centre de Gestion départemental.
                  Comment fait-il ?


                • Croa Croa 20 septembre 2015 11:27

                  À Ronny « La plupart des communes sont gérées comme vous le dites en bon père de famille »
                  FAUX !
                  Les travaux ça n’arrête jamais, et ça presque partout ! Je connais même des coins où le dernier réaménagement n’a pas 5 ans, hé bien tout est refait ! (pas repris, refait différemment bien sûr car il ne s’agit pas d’entretien mais bien d’« investissements ».)


                • Michel DROUET Michel DROUET 20 septembre 2015 12:38

                  @Croa
                  Entièrement d’accord !
                  On a l’impression que « l’investissement » est un dû aux entreprises


                • Captain Marlo Fifi Brind_acier 21 septembre 2015 08:25

                  @Ronny
                  Merci de résumer ce que je pense de cet article anti républicain, qui réunit tous les poncifs de la propagande en cours. « Qui veut noyer son chien l’accuse de la rage ».
                  Depuis Samedi, je fais circuler la pétition des Maires.


                • Captain Marlo Fifi Brind_acier 21 septembre 2015 08:26

                  @Croa
                  Qu’attendez vous pour monter une liste et vous présenter aux prochaines élections ? On n’est jamais si bien servi que par soi-même.


                • Captain Marlo Fifi Brind_acier 21 septembre 2015 08:34

                  @Michel DROUET
                  Vous êtes incohérent. D’un côté vous demandez des regroupements, et de l’autre, vous reprochez les cumuls d’indemnités. Qui dit cumuls, dit hausse du nombre de dossiers à traiter. A part les grosses communes, il s’agit dans l’immensité des cas de quasi bénévolat, vu le montant des indemnités.


                  Rien ne vous empêche de vous présenter, et quand vous serez élu, de refuser les indemnités et de vous charger de tous les dossiers de l’intercommunalité.

                  Dans ma petite commune, la première décision l’an dernier, a été de voter une baisse de toutes les indemnités des élus.

                • Michel DROUET Michel DROUET 21 septembre 2015 09:24

                  @Fifi Brind_acier
                  J’avais oublié que la cohérence est uniquement de votre côté...
                  Bon, à part cela, on voit bien que votre connaissance des collectivités territoriales est limitée à l’exemple de votre commune.
                  Prenez un peu de hauteur et essayer de sortir de votre cathéchisme.

                  Voilà une proposition de réflexion : qui dit cumul, dit élu absent et embauche de collaborateurs de cabinet pour faire tourner les boutiques quand les élus ne sont pas là.

                  L’UPR a aussi intérêt à cela pour exister.


                • Michel DROUET Michel DROUET 21 septembre 2015 09:37

                  @Fifi Brind_acier
                  L’UPR et Fifi complices des rentiers de la politique


                • Captain Marlo Fifi Brind_acier 21 septembre 2015 17:51

                  @Michel DROUET
                  La liste des réformes constitutionnelles du programme de l’ UPR contient l’interdiction du cumul des mandats. Mais aussi la reconnaissance du vote blanc, l’interdiction des lobbies, le contrôle des conflits d’intérêts, 2 mandats non renouvelables, le rétablissement de la Haute trahison, le referendum d’initiative populaire etc etc
                  Vous voulez m’apprendre quoi ?


                  PS : Je n’écris pas pour vous, mais pour les milliers de lecteurs d’ Agoravox. Si cela ne vous convient pas, écrivez au CSA pour que l’UPR cesse d’être censurée dans les médias, en violation de l’article 4 de la Constitution.

                • Captain Marlo Fifi Brind_acier 21 septembre 2015 17:56

                  @Michel DROUET
                  Vous devriez vous informer sur les salaires et le statut des fonctionnaires et Commissaires européens, vous sauriez ce qu’est « une rente ». Ils partent à la retraite au bout de 15 ans et leur statut leur garantit l’immunité judiciaire à vie, quoi qu’ils fassent.


                • Michel DROUET Michel DROUET 21 septembre 2015 20:52

                  @Fifi Brind_acier
                  Je sais tout cela


                • Michel DROUET Michel DROUET 21 septembre 2015 20:53

                  @Fifi Brind_acier
                  Dont acte, continuez à ne pas écrire pour moi.


                • Le p’tit Charles 19 septembre 2015 13:17

                  Il y a 50 ans tout allait bien...Pas de problème majeur...pas de dette dans les communes...des services publics en nombre...etc

                  Aujourd’hui plus rien ne fonctionne..les communes sont endettées..le chômage s’installe..mais vous avez des ronds points partout..de nouvelles mairie ou préfectures..des rues pavées..(de mauvaises intentions..) plus de poste de café ou de médecin..etc
                  Alors les responsables de ces gabegies vont manifester pour réclamer notre argent qu’ils dilapide...
                  Moralité...on la cherche.. !

                  • lsga lsga 19 septembre 2015 13:24

                    @Le p’tit Charles

                    Il ya 50 ans on avait encore des disettes en France, les « vieux » de 60 ans crevaient de faim et non pas de vieillesse, les orphelins de la guerre travaillaient au coupe coupe pour survivre, le taux de délinquance était tel qu’on était obligé d’enfermer 10% des moins de 20 ans dans des internats militarisés, mais à part ça, tout allait bien.


                  • Le p’tit Charles 19 septembre 2015 13:30

                    @lsga...Faut redescendre sur terre...il y a 50 ans nous avions du pouvoir d’achat..500.000 chômeurs..du boulot à tous les coins de rues..la France laissée par De Gaulle était respectée dans le monde..Aujourd’hui le reste du monde nous crache dessus...Redescendez un moment et éviter de dire des inepties...


                  • lsga lsga 19 septembre 2015 13:36

                    @Le p’tit Charles

                    le pouvoir d’achat ???? Dans les années 50 ????
                    LooooooooooooooooL

                    Dans les années 50, quand t’achetais un pantalon neuf, c’était jour de fête. 
                    D’ailleurs, tu sais ce qui disaient les gens comme toi dans les années 50 ? « C’était mieux avant ».
                    Les gens comme toi, dans les années 50, ils n’aimaient pas De Gaulle, ils n’aimaient pas les années 50. Non, comme toi, ils aimaient comment c’était 70 ans avant : la Belle Époque, tout ça...

                    Et tu sais ce qu’ils disaient les gens comme toi durant la Belle Époque ? 

                  • Michel DROUET Michel DROUET 19 septembre 2015 15:04

                    @lsga
                    Il y a 50 ans ont n’était pas dans la société de consommation qui nous incite à avoir 10 pantalons...


                  • lsga lsga 19 septembre 2015 15:11

                    @Michel DROUET
                    bon faudrait savoir : vous êtes pour ou contre plus de pouvoir d’achat ?

                    vous êtes pas clairs...

                  • Michel DROUET Michel DROUET 19 septembre 2015 16:12

                    @lsga
                    Je suis contre le pouvoir d’achat exagéré des élus et pour celui des citoyens : moins de collectivités, moins de ronds-points, moins de personnels de cabinet = moins d’impôts


                  • Croa Croa 20 septembre 2015 11:33

                    À lsga
                    Le p’tit Charles a raison sur le fond bien que ce soit plutôt il y a 40 ans. Il y a 50 ans il restait encore quelques séquelles de la guerre mais on en voyait tout de même la fin.


                  • Croa Croa 20 septembre 2015 11:40

                    À Michel DROUET,
                    Oui, et beaucoup de femmes savaient coudre. Ma maman savait même faire des pantalons smiley


                  • Michel DROUET Michel DROUET 20 septembre 2015 12:33

                    @Croa
                    La mienne aussi, elle était couturière.


                  • Captain Marlo Fifi Brind_acier 21 septembre 2015 08:38

                    @Le p’tit Charles
                    Il y a 50 ans, l’ Etat et les Collectivités locales empruntaient à la Banque de France à taux 0%.
                    C’est Michel Rocard qui l’explique.


                    Depuis Maastritch, il y a l’article 123 du TFUE qui l’interdit et les oblige à emprunter aux banques privées, avec intérêts, évidemment, quand ce n’est pas avec arnaque, comme Dexia.
                    Voici l’évolution de la dette, avec et sans l’article 123.

                  • lsga lsga 26 septembre 2015 15:00

                    bref, rappelons que le niveau de vie a considérablement augmenté depuis 50 ans.

                    C’est l’Afrique qui « prêtait » ses matières premières à 0% à la France fifi, pas la BdF

                  • bakerstreet bakerstreet 19 septembre 2015 13:28

                    Rien qu’un exercice comptable, Pendant que Hollande se glorifie de baisser les impots, il ferme le robinet aux communes, les laissant se démerder.....A Neuilly, on aura pas trop de problème, car plus une ville est riche, moins les habitants paieront d’impots. C’est une tartuferie sans nom, je ne parviens pas à comprendre comment certains peuvent tomber dans ce panneau, ou du moins faire semblant. Une question ; ou habitent ils ? Neuilly ou Sarcelles ?Je n’irais pas plus loin, ayant écrit il y a quelques mois un article qui résume ma pensée

                    .
                    François, Nicolas, Zorro... Et la baisse des impôts !

                    • leypanou 19 septembre 2015 13:52

                      @bakerstreet
                      C’est une tartuferie sans nom, je ne parviens pas à comprendre comment certains peuvent tomber dans ce panneau, ou du moins faire semblant. Une question ; ou habitent ils ? allez dire çà à tous ceux qui sont encore prêts à revoter Hollande ou Sarkozy !!!

                      La c.nnerie humaine n’a pas de limites et le temps de cerveau disponible y est pour quelque chose.


                    • Michel DROUET Michel DROUET 19 septembre 2015 15:05

                      @bakerstreet
                      Le problème est bien là : communes riche et communes pauvres : le libéralisme, quoi...


                    • bakerstreet bakerstreet 19 septembre 2015 20:44

                      @Michel DROUET
                      Ben oui, pas trop difficile à comprendre, en rien un problème idéologique. D’ailleurs, les maires sont vent debout quel que soit leur courant. C’est aussi logique que la navigation : Quand il n’y a plus de vent, faut mettre le moteur.Et faire payer l’essence aux passagers.

                      Et là, tout le monde n’est pas à égalité. Le problème de la baisse de dotation de l"état est évidemment qu’il exonère l’impôt sur le revenu, pour favoriser une imposition locale, déconnectée des revenus, dont totalement inégalitaire.
                       Ce problème centrifugeant celui induit à la disparité du territoire, les communes les plus riches, car accueillant des sièges d’entreprises riches, étant les plus épargnées. 

                    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 21 septembre 2015 08:42

                      @leypanou
                      Quand les médias ne présentent que 3 Partis politiques depuis 40 ans, c’est une violation de l’article 4 de la Constitution qui prévoit que « la loi garantit les expressions pluralistes des opinions et la participation équitable des Partis politiques à la vie démocratique de la Nation. »


                    • gogoRat gogoRat 19 septembre 2015 13:49

                       « La politique est l’art d’empêcher les gens de se mêler de ce qui les regarde »  Paul Valéry

                      en écho à

                      • "Il y a donc des vérités dont vous ne voulez pas parler, parce qu’elles ne vont pas dans votre sens, parce qu’elles s’opposent à votre logique propriétaire de vos mandats que vous entendez garder longtemps."

                      • zygzornifle zygzornifle 19 septembre 2015 14:07

                        @gogoRat
                        N’attendez pas la solution de vos problèmes des hommes politiques puisque ce sont eux qui en sont la cause (Alain Madelin)


                      • zygzornifle zygzornifle 19 septembre 2015 14:09

                        @gogoRat
                        N’attendez pas la solution de vos problèmes des hommes politiques puisque ce sont eux qui en sont la cause (Alain Madelin)


                      • Croa Croa 20 septembre 2015 11:47

                        À zygzornifle
                        Bien sûr mais ce qui fout les boules c’est leur culot ! Eux qui sont massivement liés aux partis en place, voire souvent député-maire et même plus pour quelques-uns !


                      • Captain Marlo Fifi Brind_acier 21 septembre 2015 08:44

                        @Croa
                        C’est rarement le cas dans de milliers de petites communes, il y en a même où personne ne veut se présenter. Rien ne vous empêche d’aller assister aux Conseils municipaux, l’accès est libre au public.


                      • zygzornifle zygzornifle 19 septembre 2015 14:06

                        Dire à un politique qu’il est Responsable ou honnête c’est l’insulter ......


                        • Auxi 19 septembre 2015 15:38

                          1000 communes sont déjà dans le rouge (mais on ne sait pas pourquoi)


                          @Gruni : peut-être parce qu’elles font recommencer trois, quatre ou cinq fois les mêmes travaux, comme c’est le cas chez moi et un peu partout ailleurs… Notre ancien maire (PS) avait fait repeindre tous les mobiliers publics (lampadaires, bancs…) en vert. Le nouveau (LR) a tout fait repeindre en bleu. Mais il faut quinze jours pour voir une assistante sociale et deux, voire trois mois pour connaître la suite donnée aux démarches, pour lesquelles ils faut fournir et re-fournir encore et toujours les mêmes papiers…

                          • Michel DROUET Michel DROUET 19 septembre 2015 16:16

                            @Auxi
                            Bel exemple, Auxi !


                          • bakerstreet bakerstreet 19 septembre 2015 22:10

                            @Auxi

                            Deux problèmes qui n’ont rien à voir et qu’il ne faut pas confondre. 
                            Qu’il y ait une gabegie c’est parfois possible.
                             Mais pour autant le désinvestissement de l’état n’a rien à voir avec ce point de vue moral. 
                            C’est comme si vous divisiez par deux les allocations familiales de toutes les familles de France, sous prétexte que certains s’en servent pour faire la fête entre copains. 
                            C’est un comble dirais je, et un sophisme de s’appuyer sur une argumentation à priori morale, pour augmenter l’injustice. Car l’imposition locale est totalement injuste, comme la tva, déconnectée de vos ressources,et par là catalysant les différences. 
                            Dix kilomètres à gauche ou à droite, et parfois bien moins, et votre impôt sera divisé par deux,.
                            Cerise sur le gateau, ce traitement des occupations à orientation soi disant pédagogiques, des écoles, que l’on fait payer maintenant aux communes, pour exonérer les instits de leur travail.
                             On a pondu ce truc à l’origine pour prendre en compte la demande des instits d’avoir les 35 heures, sur un terrain miné. 
                            Sur ce, on a rompu quelque chose qui m’’apparaissait à moi constitutionnel, et dont je m’’étonne qu’elle soit passée comme une lettre à la poste : L’école libre et gratuite, car une part non négligeable, et d’autant plus forte que la commune est pauvre, ira aux parents. Digne du roi ubu !

                          • Michel DROUET Michel DROUET 20 septembre 2015 08:51

                            @Auxi
                            Il faut du visible pour que le citoyen « apprécie » l’action du Maire.
                            La peinture, c’est de l’investissement, l’assistante sociale, c’est la promesse d’une « charge ».


                          • Croa Croa 20 septembre 2015 11:52

                            À Michel DROUET,
                            Les travaux ce sont des cadeaux fait aux entreprises. Le citoyen n’en a rien à foutre ! (Il est là juste pour payer des impôts foncier et d’habitation.)


                          • Michel DROUET Michel DROUET 20 septembre 2015 12:36

                            @Croa
                            Oui, on a créé une bulle autour de l’investissement et maintenant il faut alimenter la bête de peur qu’elle ne meure.
                            Quid des 40 milliards d’euros du pacte de responsabilité ?
                            Combien d’emplois, M. Gattaz ?


                          • Captain Marlo Fifi Brind_acier 21 septembre 2015 08:45

                            @Auxi,
                            Et vous pensez qu’avec 30% de subventions en moins, ça va arranger les choses ?


                          • Blé 19 septembre 2015 18:28

                            Quand madame Merkel et compagnie ont voulu mettre la Grèce à genou, ils ont fermé les banques.

                            Aujourd’hui, ce n’est pas Merkel mais l’état français qui veut mettre à genou les municipalités qui ne sont pas dans les clous (selon Valls et Macron) de l’Union européenne, l’état réduit les crédits aux municipalités sans s’occuper des conséquences.

                            Les maires doivent faire des miracles (je pense aux maires de petites communes sinistrées par leur taux de chômeur, etc...) là où l’état ne peut plus rien puisqu’il faut exécuter les ordres de Bruxelles. Les élites politiques n’ont plus aucun pouvoir (ou alors ils ne veulent pas s’en servir). 


                            • Michel DROUET Michel DROUET 19 septembre 2015 19:12

                              @Blé
                              L’union européenne moribonde a bond dos !
                              Quant aux petites communes, elles ont la possibilité de fusionner avec les voisins, mais de cela les élus ne veulent pas.


                            • Captain Marlo Fifi Brind_acier 21 septembre 2015 08:50

                              @Michel DROUET
                              Vous ignorez que parmi les exigences de la Commission européenne, il y a la réduction des dépenses publiques ? Cela fait partie des Grandes Orientations de Politique économique, la feuille de route de Matignon.


                              Vous semblez ignorer aussi que c’est l’article 121 du Traité de fonctionnement de l’ UE qui donne tous les pouvoirs à la Commission pour élaborer les décisions économiques qui doivent s’appliquer dans les 28 pays. Au fond, vous ne savez pas grand chose sur le fonctionnement de l’ UE.

                            • Michel DROUET Michel DROUET 21 septembre 2015 09:19

                              @Fifi Brind_acier
                              C’est mon exigence avant d’être celle de la commission européenne. Pourquoi serais-je un citoyen de seconde zone parce que je défends l’idée d’avoir un service public de proximité efficace à moindre coût.
                              Si vous voulez continuer à payer des impôts pour nourrir des élus inutiles et des partis et financer des investissements inutiles, c’est votre droit mais votre technique qui consiste à vouloir bloquer toute réforme intelligente au nom du complot européen est puérile. Si je vous écoute, il faudrait revenir à la lampe à pétrole et à la diligence. 
                              J’ai voté non au traité constitutionnel européen. Je vous l’ai déjà dit mais vous continuez vos diatribes et à accuser ceux qui ne pensent pas comme vous des pires turpitudes. Cela relève d’un comportement auquel je ne peux plus répondre.
                              Votre technique consiste à inonder les discussions de vos copié-collé. En ce sens vous ne différez pas des eurobéats que l’on entend ou que l’on lit.
                              Rien de nouveau dans votre discours.
                              Vous dites que l’UPR est contre la réforme territoriale, c’est normal. L’UPR est un parti comme les autres qui fait la course aux mandats et qui voit d’un mauvais œil la possibilité de voir diminuer leur nombre


                            • Captain Marlo Fifi Brind_acier 21 septembre 2015 17:59

                              @Michel DROUET
                              Vous allez augmenter le nombre de chômeurs, excellente idée !


                            • TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE 20 septembre 2015 10:30

                              mr le directeur ne tirez pas tous les draps sur vous !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

                              C’ EST LE GRAND GUIGNOL alors qu il existe le moyen de se grouper en communautés les maires « copains comme cochons » se groupent en « grand » ceci ou« grand cela »

                              LAMENTABLE  !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

                              nos finances n y survivront pas NE PAYONS PLUS LES IMPOTS LOCAUX AUSSI INJUSTES QUE LA TVA !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!


                              • Vipère Vipère 20 septembre 2015 12:04

                                Michel DROUET

                                Est-ce bien démocratique ?

                                Les maires ne consultent pas les habitants et électeurs sur la nécessité de faire ou de ne pas faire de ronds points, parfois des travaux pharaoniques qui ne sont d’aucun intérêt général, et qui finissent en bâtiments vides, sans destination du fait de l’arrêt du projet.

                                Un gaspillage d’argent public monumental, des dépenses somptuaires de paniers percés, constamment rapportés dans des émissions dénonçant la toute puissance du maire, ou simplement vécu par des habitants impuissants à faire entendre leur voix, lesquels, du reste ne sont pas consultés, sauf pour payer l’addition finale !

                                Défiler aux côtés des maires gaspilleurs et irresponsables ?

                                Les habitants et électeurs en colère ne sont pas prêts de défiler aux côtés des maires gaspilleurs d’argent public, assurément mais pour dénoncer le scandale de leur gabegie et de leurs irresponsabilités !

                                Bon nombre d’entre eux ont la folie des grandeurs et leurs ronds point dispendieux, les bâtiments de mairie cossus et grandioses témoignent de leurs goûts de luxe au frais des habitants bien sûr.

                                Combien de petits vieux qui ne se chauffent pas correctement pour payer les impôts locaux, fonciers ?


                                • bakerstreet bakerstreet 20 septembre 2015 12:32

                                  @Vipère

                                  A remarquer tout de même la disparité totale des dotations au niveau national. Plus de 500 euros par habitant à paris, la ville où les gens ont les plus hauts revenus, pour une moyenne de 250 sur le reste du territoire, c’est tout de même troublant. 
                                  Votre commune est-elle touchée par la baisse des dotations ?http://bit.ly/1QQB33b
                                  Malgré tout, ce n’est pas Paris, mais la Fance qui finance des monstruosités telles que L’opera Bastille, près de 5 millions de budget, dans lesquels ne rentrent sans doute pas le salaire des employés...J’ai été atérré en voyant un reportage sur ce « bijou »,pharaonique et son fonctionnement, au journal de 20 heures de la 2 ! Par un hasard de circonstances un peu facheux, il passait après celui d’une commune, obligée de renoncer à une petite médiathèque.
                                  Autre chose : On s’étonne des dépenses des maires ? Mais qui est responsable d’un manque de contrôle si ce n’est l’état, qui a abandonné un exercice de tutelle qu’il gardait auparavant ? Pour le plus grand profit du BTP. 
                                  Tiens donc....Il faut toujours chercher à qui profite le crime. Les ronds points tournent bien plus ronds pour certains que pour d’autres !


                                • Vipère Vipère 20 septembre 2015 14:04

                                  @bakerstreet Bonjour

                                  « On s’étonne des dépenses des maires ? Mais qui est responsable d’un manque de contrôle si ce n’est l’état, qui a abandonné un exercice de tutelle qu’il gardait auparavant ? »

                                  L’abandon de l’exercice de tutelle résulte de la décentralisation du pouvoir étatique sur les maires qui ne subissent aucun contrôle de qui ce soit. Les maires justifient ce pouvoir exorbitant de gestion du budget d’une ville et leur liberté de dépenser comme bon leur semble, par le mandat électif de leurs électeurs.

                                  On s’étonne des dépenses des maires ? 

                                  L’on assiste à l’absence totale de contrôle de tous les élus, à partir de l’échelon le plus bas jusqu’au sommet de la pyramide. Aucun élu ne rend compte de quoi que ce soit à ses électeurs.

                                   

                                  En définitive, l’absence de contrôle à tous les niveaux ne serait pas dans ces conditions l’antichambre de la corruption ?

                                  Merci pour le lien

                                   

                                   



                                • bakerstreet bakerstreet 20 septembre 2015 14:19

                                  @Vipère
                                  Mettez « détournement de l’argent public par un élu », et vous aurez 1000 liens, et d’affaires plus aberrantes les unes que les autres. Il y a quelque chose d’insensé, et qui révèle une absence volontaire de contrôle, presque une organisation mafieuse.



                                • Captain Marlo Fifi Brind_acier 21 septembre 2015 09:04

                                  @bakerstreet
                                  Il faut mettre les chiffres en regard les uns des autres. Bercy va économiser 3,67 milliards par an, en baissant les subventions de 30%, ce qui va avoir de graves conséquences au niveau du quotidien des Français.


                                  Dans le même temps :
                                  - La France finance en partie (200 millions) l’aide financière au gouvernement ukrainien qui contient les néos nazis de Svoboda.
                                  - La France perd 1 ou 2 milliards (?) sur la vente des Mistral.
                                  - La France paye sa part à l’ OTAN, finance des guerres illégales et paye pour les réfugiés qui en découlent.
                                  - La France verse 23 milliards chaque année au budget de l’ UE, il en revient 14, perte sèche : 9 milliards.
                                  - La France participe au gratte ciel de la BCE à Francfort qui a coûté 1,3 milliard d’euros etc
                                  - Sans parler des pertes en matière fiscales qui découlent des contre sanctions russes etc...

                                  L’ UE & l’ OTAN nous coûtent bien plus qu’elles ne nous rapportent...
                                  Sortons de l’ UE et de l’ OTAN, cela fera plein d’économies !


                                • Vipère Vipère 20 septembre 2015 15:13

                                  bakerstreet

                                  Ce qui est insensé ne serait pas ce qui suit plus bas ?

                                  Extrait du Point du 18/09/2015

                                  Mieux vaut tard que jamais : François Hollande vient de découvrir le « mille-feuille » administratif et politique français. Celui-ci coûte une fortune au contribuable et enserre le pays dans un carcan bureaucratique paralysant. La France régresse sur le plan économique, mais peut, en revanche, s’enorgueillir d’un certain nombre de records. Plus de 36 000 communes, soit trois fois plus qu’en Allemagne, qui compte davantage d’habitants que l’Hexagone, et quatre fois plus qu’en Italie. À peu près partout en Europe, le nombre de municipalités a été drastiquement réduit. Sauf chez nous.

                                  Sur le plan des élus, même singularité : la France compte 577 députés et 348 sénateurs. Les malheureux États-Unis n’ont, au niveau fédéral, que 435 représentants (l’équivalent de nos députés) et 100 sénateurs (2 par État) pour plus de 300 millions d’habitants. Soit un parlementaire fédéral pour 600 000 habitants. En France, nous avons l’indicible chance d’élire un parlementaire pour 70 000 habitants. Au Bundesrat allemand, la chambre haute du Parlement (l’équivalent de notre Sénat), il n’existe que 69 votes qui peuvent être exercés par les titulaires ou les suppléants. Ceux-ci sont désignés au sein des gouvernements des Länder. Ce n’est donc pas une charge exclusive, contrairement à nos 348 sénateurs...

                                  L’explosion des fonctionnaires territoriaux

                                  Continuons notre petit inventaire à la Prévert. Les contribuables de notre beau pays ont le privilège de payer 5,5 millions de fonctionnaires au sens large. Soit 90 agents publics pour 1 000 habitants. En Allemagne, le ratio est de 50 pour 1 000. Les Allemands sont-ils pour autant sous-administrés, leur éducation ou leur justice moins efficaces ? Les villes d’outre-Rhin sont-elles moins sûres que les nôtres ? Les Suédois ont réduit de 38 % en une dizaine années le nombre de leurs agents publics. La Suède est-elle devenue une jungle anarchique ?

                                  En France, selon un slogan qui a fait florès jadis, nous n’avons pas de pétrole, mais nous avons des idées. Celle par exemple d’accroître le nombre de fonctionnaires territoriaux de 800 000 personnes en quinze ans. Et de laisser les collectivités locales dépenser sans compter. Résultat de cette magnifique gestion : la dette de ces collectivités locales s’élève aujourd’hui à 173 milliards, soit 10 % de la dette nationale. Alors, François Hollande a évidemment raison de vouloir s’attaquer au fameux « mille-feuille ». Reste à savoir s’il aura le courage et les moyens de réellement trancher dans le vif. L’avenir le dira.


                                  • Michel DROUET Michel DROUET 20 septembre 2015 16:22

                                    @Vipère
                                    Il est important de préciser que ce sont les élus qui créent les postes de fonctionnaires. en aucun cas on ne peut faire le reproche à ces agents d’occuper un poste public.


                                  • Vipère Vipère 20 septembre 2015 17:16

                                    @Michel DROUET

                                    Vous êtes dans le réflexe de défense des fonctionnaires, l’esprit corporatiste sans doute ? il y aurait beaucoup à dire là-dessous, mais c’est un autre débat !...

                                    Sur le mille-feuille, rien, vous séchez ? 

                                    Dire que j’ai cru poster sur un fil de discussion où s’exerce la liberté d’expression tout court, à fortiori celle de l’auteur ! 


                                  • Michel DROUET Michel DROUET 20 septembre 2015 20:08

                                    @Vipère
                                    Allez faire un tour sur les articles que j’ai publiés sur ces sujets et vous changerez d’avis.



                                  • Captain Marlo Fifi Brind_acier 21 septembre 2015 09:05

                                    @Michel DROUET
                                    Si vous voulez bénévolement vous lever à 4 heures du matin pour vous occuper de ramasser les poubelles dans votre commune, c’est quand vous voulez...


                                  • Michel DROUET Michel DROUET 21 septembre 2015 09:30

                                    @Fifi Brind_acier
                                    Ah, le bon vieux cliché du Maire qui ramasse les poubelles et les crottes de chiens.
                                    Une solution, l’adhésion de la commune au syndicat de collecte des ordures ménagères, mais je pense que cette proposition est incompatible à la doxa de l’UPR qui voit des frontières et des complots partout.
                                    Vite, érigeons des murs autour de nos communes avec des postes frontières et rétablissons les octrois.
                                    La caricature, encore la caricature. Vous utilisez des arguments qui desservent totalement votre discours.


                                  • Pingouin094 Pingouin094 21 septembre 2015 17:06

                                    @Vipère

                                    En guise d’attaque du mille-feuille, François Hollande rajoute pour le moment quelques couches et une sacrée usine à gaz. Je parle bien entendu de la « Métropole du Grand Paris », ensemble technocratique, usine à gaz qui va rajouter quelques sévères couches administravies entre les citoyens et les décisions prises en leur nom.

                                    Et en quoi la singularité française d’avoir des parlementaires « de terrain », serait-elle un problème et non pas un exemple à suivre. Que peu connaître un parlementaire fédéral, élu par 600 000 habitants des réalités et du quotidien de sa « circonscription » ?
                                    Ce sont bien souvent les mêmes qui disent que les élus sont déconnectés de la réalité du terrain et nous font ce genre de calcul sans voir l’incohérence entre eux.


                                  • Captain Marlo Fifi Brind_acier 21 septembre 2015 18:00

                                    @Michel DROUET
                                    Mais c’est déjà le cas, les services de ramassage des ordures et les déchetteries sont gérées par les communautés de communes.


                                  • Michel DROUET Michel DROUET 21 septembre 2015 20:51

                                    @Fifi Brind_acier
                                    Je le sais bien
                                    Alors pourquoi nous resservir l’histoire du Maire qui ramasse lui même les poubelles ?


                                  • Michel DROUET Michel DROUET 21 septembre 2015 20:57

                                    @Pingouin094
                                    Aux dernières nouvelles, le Grand Paris a du plomb dans l’aile...
                                    Uniquement parce que le PS n’est pas du tout assuré d’en détenir la Présidence


                                  • Michel DROUET Michel DROUET 22 septembre 2015 06:36

                                    @Pingouin094
                                    La question que je pose est celle des petites communes, trop nombreuses, pas celle des parlementaires, encore que, la question de la disparition du Sénat me semble devoir être posée.


                                  • Vipère Vipère 20 septembre 2015 15:30

                                    S’attaquer au « mille feuille »  ? celui qui s’y collera, aura raison de trancher dans le vif ?

                                    donc défiler avec les maires pour maintenir le système est totalement déraisonnable et va à l’encontre de l’intérêt des contribuables ?


                                    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 21 septembre 2015 09:11

                                      @Vipère
                                      Il ne s’agit pas de supprimer le fameux millefeuille , mais d’habituer les citoyens à se passer des services publics, de les privatiser, de supprimer les 36 000 communes, et les départements.
                                      Et in fine, de supprimer l’échelon national.


                                      Quand les euro régions seront gérées directement par Bruxelles, nous en reparlerons.
                                      Demandez aux Grecs comme ils sont contents d’avoir la Troïka qui s’occupe d’eux ?

                                    • Michel DROUET Michel DROUET 21 septembre 2015 09:34

                                      @Fifi Brind_acier
                                      Il y a bien une solution : informer les citoyens et ne pas les prendre pour des imbéciles comme vous le faites en mélangeant tout et en vous abritant derrière la doxa d’un parti qui ne cherche qu’à gagner des parts de marchés.


                                    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 21 septembre 2015 18:01

                                      @Michel DROUET
                                      CQFD


                                    • Michel DROUET Michel DROUET 21 septembre 2015 20:49

                                      @Fifi Brind_acier
                                      Merci d’aller dans mon sens !


                                    • Jason Jason 20 septembre 2015 16:32

                                      Comment, vous ne saviez pas ? Les maires viennent d’inventer l’apocalypse municipale.
                                      Le remède ? L’argent des autres et la vache à lait nationale.


                                      • Pingouin094 Pingouin094 21 septembre 2015 17:02

                                        Un bel article, qui sent bon le poujadisme de bas étage. La réalité est tout autre.

                                        Il faut rationaliser les dépenses des communes, dîtes-vous, faire des économies pourtant évidente. Bien sûr ! Croyez-vous que ne l’avons pas déjà fait ! Le cru 2016 de baisse de la DGF ne sera pas le premier, loin s’en faut.

                                        Il y’avait sans doute dans certaines communes des économies à faire, des optimisations à rechercher. Peut-être fallait-il inciter les maires à le faire en baissant la DGF. Mais celà a déjà été fait les années précédentes.

                                        Oui, face à la stagnation puis à la légère baisse de la DGF, les communes ont déjà largement entamé depuis de nombreuses années, un mouvement de rationalisation, d’optimisation et d’économie de leur fonctionnement. Ce mouvement là, nous le faisons depuis de nombreuses années. Et dans ma commune, nous sommes arrivés au bout de ce que nous pouvions faire à ce sujet. Pour reprendre une expression bien connue, le mamouth a été dégraissé, là, on entamme l’os maintenant.

                                        Et en 2016, ce n’est rien de moins que 30% de la DGF, soit environs 10% de notre budget qui sont concernés. Qui peut prétendre absorber 10% de diminution de son budget en une année ? Ce n’est pas sérieux. Surtout quand parallèlement, l’Etat nous impose des dépenses supplémentaires, comme les rythmes scolaires, non compensés intégralement.

                                        Pour ma commune, je vais vous dire les pistes d’économies envisagées :
                                         -> Vente des colonies de vacances,
                                         -> Réduction du nombre de sorties scolaires
                                         -> Réduction des horaires d’acceuil périscolaire le matin et le soir,
                                         -> Suppression du bus municipal permettant de désservir les quartiers isolés mal desservis par la RATP,
                                         -> Passage au privé (ou en Délégation de Service Public) des maisons de retraites municipales,
                                         Et bien sûr l’abandon de la plupart des éléments de notre programme :
                                         -> Ouverture d’un centre social municipal,
                                         -> Etalement et report de nombreux programmes d’entretiens des stades, routes, réseau électrique....
                                         -> Maison des associations,

                                        Oui, le tableau est grave. Aujourd’hui, nous ne savons pas comment boucler le budget municipal. Même en supprimant des services que nous jugeons indispensables pour nos habitants, même en augmentant les impôts au-delà du raisonnable....

                                        Par ailleurs, vous avez raison, il y’aurait une réforme structurelle à faire sur certaines communes. Ce n’est pas la direction dans laquelle part l’Etat.

                                        Oui, il y’a des questions à se poser sur la multiplication des communes de moins de 1000 habitants. En lieu et place, l’Etat organise une immense machine à gaz pour forcer les communes de région parisienne, lesquelles font toute plusieurs dizaines de milliers d’habitants à fonctionner ensemble.

                                        Ma commune de 40 000 habitants est membre d’une communauté d’agglomération de 180 000 habitants (plus que le département de la creuse). Ca n’est pas encore assez, il faut nous intégrer dans un « territoire » de prêt de 600 000 personnes, lui même membre d’une métropole du grand paris de plusieurs millions d’habitants.

                                        Alors, avant de faire des supers-structures de plusieurs centaines de milliers d’habitants, oui, il faudrait s’occuper des communes de moins de 1000 habitants.

                                        Mais pour l’heure, ma commune de 40 000 habitants, intégrée dans une communauté d’agglomération de 180 000 habitants, ce qui est assez, je crois pour les économies d’échelles sans perdre le contact avec la réalité du vécu de nos habitants ne s’en sort pas avec les réductions de dotations de l’état.


                                        • Captain Marlo Fifi Brind_acier 21 septembre 2015 18:04

                                          @Pingouin094
                                          Merci, l’auteur nous prend pour des buses, je vois qu’il a récidivé avec un autre article sur le même sujet, si vous vouliez bien y répéter ce que vous venez d’écrire, merci d’avance !


                                        • Michel DROUET Michel DROUET 22 septembre 2015 07:02

                                          @Pingouin094
                                          Merci de me confirmer qu’il y avait des économies à faire et qu’elles n’ont été rendues possibles que parce que la DGF a été baissée, sinon, je pense qu’on attendrait encore.
                                          Ensuite il y a la question des investissements et de leur pertinence qui est liée à ce qui peut être fait en commun et négocié avec l’interco, la RATP ou le Département (le bus, le centre social)
                                          Je me permets d’être critique sur les DSP qui ne sont rien d’autre que de la cavalerie, qui consistent à reporter des dépenses et qui coûtent en général deux fois plus cher qu’un investissement, même si facialement cela permet de diminuer un peu la charge de personnel (et ce n’est même pas sûr !)
                                          Maintenant, la situation que vous décrivez est celle d’une commune moyenne de la région parisienne et ce n’est pas particulièrement le créneau que je vise dans mes articles qui est celui des plus de 27000 communes de moins de 1000 habitants, et je suis bien conscient que la problématique de la région parisienne est particulière, compte tenu notamment des enjeux politiques.
                                          C’est bien pour cela que le projet du « grand Paris » a du plomb dans l’aile ou bien pour le moins sera tellement amendé qu’il sera iliisible, c’est à dire que facialement le gouvernement dira qu’il a fait quelque chose de grand mais qui sera dans les fait totalement inopérant. C’est ce qui s’est passé avec la loi NOTRe qui ne porte aucune ambition parce qu’elle a été torpillée par les lobbies d’élus (Sénat et AMF) mais aussi par les partis qui voient dans le système actuel l’opportunité de faire salarier par les communes, les départements et les régions tout un tas de personnels politiques de cabinet et autres chargés de missions.
                                          OUI, il y a beaucoup d’économies à faire en modifiant le mille feuille et je persiste à penser que les questions que vous soulevez trouveraient une solution avec une remise à plat totale du système. Il m’apparaît crédible que le baisse globale de DGF serait acceptable dans ce cadre.
                                          A titre d’exemple, ce sont au moins 10 millions d’euros d’économies qui pouvaient être faites en supprimant mon département rien qu’en prenant en compte les indemnités d’élus, les frais de communication, le parc automobiles et tous les personnels contractuels politiques attachés au fonctionnement de l’assemblée et des groupes politiques et encore je n’ai pas calculé les économies concernant la suppression de la clause générale de compétences des Départements.
                                          Il faut du courage politique pour faire ce genre de réforme, mais les élus en place mettent en avant tout un tas d’arguments (la proximité avec les citoyens,...) pour éviter d’élargir leur champ de vision. Au lieu de pleurer sur les conséquences locales des baisses des dotations, il faut réfléchir au delà des limites communales.
                                          Actuellement, ils évitent soigneusement de le faire....


                                        • Céline Ertalif Céline Ertalif 21 septembre 2015 23:22
                                          Il me paraît tout à fait justifié de railler le caractère syndicalo-corporatiste des élus dans une distribution des rôles alternative suivant la couleur politique du Gouvernement. La « logique propriétaire » des élus qui souhaitent conserver leurs mandats longtemps est également patente et il est faux de croire que cela existe moins dans les petites communes que dans les grandes.
                                          Faut-il critiquer les élus ? Voilà une question quasiment tabou, les médias font quotidiennement leur miel des contradictions, des dérapages, parfois des excès répréhensibles des élus, mais ils diffusent le lobbying des maires sans la moindre critique. Un jour on dénonce les palais régionaux ou les projets pharaoniques des « roitelets » de province, ces élus locaux parvenus aux allures de bourgeois gentilshommes, et le lendemain on s’apitoie sur la misère de ces pauvres maires si braves et si démunis...
                                          Je déteste que l’on méprise les élus locaux, mais cependant il est certainement nécessaire qu’il y ait un exercice critique de leur action. Aujourd’hui, ce qui manque le plus, c’est l’accès à la critique par les citoyens - dit autrement, c’est le contrôle démocratique qui manque. Pour des raisons qui échappent en partie aux élus locaux : le code général des collectivités territoriales énonce des règles souvent inadaptées, les tuyaux financiers entre les différents niveaux d’administration sont d’une complexité phénoménale, la fiscalité locale est incompréhensible pour le contribuable et régie par l’État, etc... Mais les élus locaux ne sont indemnes de toute critique.
                                          Les élus locaux n’aiment pas la critique. C’est humain. Ils ont un peu tendance à confondre critique de leur politique et critique de leur personne, et à se comporter en propriétaire en oubliant qu’ils ne sont pas les propriétaires mais seulement les représentants temporaires des propriétaires, c’est-à-dire de vous et moi, citoyens et citoyennes. Si tant est que l’élection a un rapport avec la démocratie.
                                          Le problème est certainement que l’élection ne suffit pas au contrôle démocratique. Les élus sont protégés du contrôle des citoyens par un système opaque, mais c’est aussi leur faiblesse. Pourquoi les maires ne s’appuient-ils pas sur la population quand ils veulent protester contre l’État ou toute autre puissance quand celles-ci portent atteinte aux intérêts de la commune qu’ils représentent ?  

                                          • Michel DROUET Michel DROUET 22 septembre 2015 07:04

                                            @Céline Ertalif
                                            Bonjour Céline

                                            Comme d’habitude, je bois vos paroles...
                                            Rien à rajouter

                                            Bonne journée


                                          • Jason Jason 22 septembre 2015 11:43

                                            @Céline Ertalif

                                            Très bien dit. Je partage vos idées.

                                            Cordialement


                                          • zygzornifle zygzornifle 22 septembre 2015 11:47

                                            responsables .... lol .... Quand un « sans dent illettré de la France du bas » va voire son maire ça dure vingt secondes et on entend non, non, et non je ne peut pas oui mai lui y a eut droit !!! oui mai lui c’est pas comme vous , ensuite le maire fait désinfecter la mairie et changer le mobilier de son bureau , faut pas déconner quand même .....

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès