• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Citoyenneté > N’oublions pas le héros Pierre Simonet (1921-2020)

N’oublions pas le héros Pierre Simonet (1921-2020)

« Pierre Simonet était bien un héros : il avait beau refuser ce titre, il en possédait tous les attributs, le courage, la force morale, le sens du devoir. Le Président de la République salue la vie de cet homme animé du souffle de la liberté qui, par-delà les risques et les frontières, fut toujours guidé par son immense amour de la France. » (Communiqué de l’Élysée, le 5 novembre 2020).

L’un des trois derniers Compagnons de la Libération Pierre Simonet est né il y a 100 ans, le 27 octobre 1921 à Hanoi où son père polytechnicien avait été mobilisé. Il avait donc 18 ans le 17 juin1940, quand il a refusé l’armistice. Il fut le plus jeune des trois derniers et celui qui est parti en premier, le 5 novembre 2020 à Toulon, peu après son 99e anniversaire. À cause de la deuxième vague du covid-19, aucun hommage solennel n’a pu avoir lieu aux Invalides en son honneur pendant cette période, au contraire de Daniel Cordier le 26 novembre 2020 puis Hubert Germain le 15 octobre 2021.

Juste avant la guerre, Pierre Simonet était revenu d’Indochine et sa famille s’était installée à Bordeaux. Il avait 17 ans au début de la Seconde Guerre mondiale, trop jeune pour être mobilisé, il était en classe de "maths spé" au lycée Montaigne de Bordeaux. Dans un communiqué le 5 novembre 2020, le Président Emmanuel Macron a rappelé l’adolescent : « [Il] poursuivait alors ses études de mathématiques, mais cette année 1939-1940 fut surtout celle de l’éveil à la ferveur patriotique : le jour, il défilait avec ses camarades de classe pour manifester leur soutien aux Alliés ; le soir, il aidait à l’hôpital où affluaient les blessés. Lui qui avait aimé cette patrie de loin [d’Hanoi], qui l’aimait plus encore de près, refusait de la voir tomber aux mains d‘une puissance étrangère. On est parfois sérieux quand on a 17 ans. ».

Coïncidence, Hubert Germain, qui vient de mourir, avait fréquenté le même lycée que Pierre Simonet à Hanoi, puis à Bordeaux, et ils ont eu la même réaction, partir le 24 juin 1940 depuis Saint-Jean-de-Luz vers Londres via Liverpool pour rejoindre De Gaulle. Par la suite, ils ont combattu ensemble au sein des FFL dans les mêmes batailles (en particulier celles de Bir Hakeim et d’El Alamein en 1942 sous le commandement du général Pierre Kœnig).

Pierre Simonet a été opérationnel dès le 29 août 1940, envoyé à Sénégal, puis au Cameroun, puis en Syrie, en Libye, en Égypte, etc. En avril 1944, il a participé à la campagne d’Italie, contribuant à libérer Rome et Sienne, puis au débarquement en Provence et à la campagne d’Alsace. Le 27 décembre 1945, son héroïsme pour la France fut reconnue par De Gaulle qui l’a fait Compagnon de la Libération.

_yartiSimonetPierre02

Responsable des transmissions et de l’observation notamment aérienne (durant toute la guerre, il a fait 250 heures de vol et 137 missions de guerre), Pierre Simonet a été un véritable héros, agissant toujours avec courage et bravoure. Dans le même communiqué d’hommage du 5 novembre 2020, Emmanuel Macron a raconté sa périlleuse journée du 16 mars 1942 : « Alors qu’une dizaine de chars allemands approchait à pleine vitesse et que le capitaine avait donné l’ordre de décrocher, il débrancha les fils, attrapa son central téléphonique et, lesté de cinq kilos de matériel, se mit à courir vers son véhicule. À découvert sous les tirs des mitrailleuses allemandes, il put rejoindre la colonne et rentrer indemne au camp. À 21 ans, il avait déjà connu la soif, frôlé la mort, vécu l’enfer des combats, et reçu ses deux premières citations. ». En tout, il en a eu sept, de citations.

Après la guerre, comme Daniel Cordier, Pierre Simonet n’a pas amorcé une carrière politique. Au contraire, il a continué ses études au sein de l’École nationale de la France d‘Outre-mer et de 1948 à 1985, il a eu une carrière de haut fonctionnaire. Comme administrateur de la France d’Outre-mer, il a travaillé un peu partout dans le monde, notamment pour des organisations internationales comme la FAO, l’ONU, l’OCDE et le FMI. Il s’est installé à Toulon pour sa retraite.

Peu avant de mourir, Pierre Simonet a reçu le 20 janvier 2020 les insignes de Grand-croix de la Légion d’honneur, et le 7 juillet 2020, les insignes de l’ordre de l’Empire britannique, une manière qu’a eue le Premier Ministre britannique Boris Johnson de rendre hommage aux résistants français à l’occasion du quatre-vingtième anniversaire de l’appel du 18 juin 1940, en honorant les quatre derniers survivants des Compagnons de la Libération (le quatrième était Edgard Tupët-Thorné, parti quelques semaines avant Pierre Simonet, le 9 septembre 2020).

Parti en pleine vague épidémique, Pierre Simonet a été enterré discrètement le 13 novembre 2020 dans le cimetière d’un petit village de la Drôme où l’attendaient sous terre sa femme et un de ses cinq enfants.

Lorsque le Président Emmanuel Macron a rendu un hommage national au dernier Compagnon de la Libération Hubert Germain, le 15 octobre 2021 aux Invalides, il parlait aussi pour tous ses compagnons d’arme, tous ces résistants qui ont risqué leur vie pour que je puisse aujourd’hui m’exprimer librement et durablement. En particulier : « Avec les 1 037 Compagnons de la Libération qui, voilà 80 ans, ont relevé la France de l’abîme, il forma un ordre fraternel, une phalange de l’idéal. À l’aube comme au crépuscule, il fut le dernier à rendre les armes. Résistant de la première heure et ultime héros de ce cercle de combattant désormais disparu. ».

Conformément à la promesse ultime, Hubert Germain, le dernier des Compagnons de la Libération, sera inhumé le jeudi 11 novembre 2021 au Mont-Valérien, représentant Pierre Simonet et tant d’autres dans la Résistance : « Dernier chancelier d’honneur de l’Ordre de la Libération, [Hubert Germain] en a attisé les braises ardentes jusqu’à son dernier souffle. Elles ne s’éteindront pas avec lui. Hubert Germain reposera dans la crypte du Mont-Valérien, scellant ainsi l’histoire des 1 038 compagnons. Nous avons des convictions philosophiques, politiques et religieuses différentes, voire opposées, mais nous avons su nous rassembler pour la cause sacrée de la liberté de notre patrie. Tels étaient ses mots. Alors, oui, l’Ordre de la Libération lui survivra, indépendant et fidèle à son histoire. J’en fais ici le serment. » (Emmanuel Macron, le 15 octobre 2021).

Ne les oublions jamais et ne brisons pas leur rêve, ils sont nos exemples !


Aussi sur le blog.

Sylvain Rakotoarison (23 octobre 2021)
http://www.rakotoarison.eu


Pour aller plus loin :
Pierre Simonet.
Hommage national rendu à Hubert Germain le 15 octobre 2021 aux Invalides (texte intégral et vidéo).
Hubert Germain.
De Gaulle.
Daniel Cordier.
La France, 50 ans après De Gaulle : 5 idées fausses.
Edgard Tupët-Thomé.
Seconde Guerre mondiale.
Le courage exceptionnel de deux centenaires.
Libération de Paris.
18 juin 1940 : De Gaulle et l’esprit de Résistance.

_yartiSimonetPierre01
 


Moyenne des avis sur cet article :  1/5   (7 votes)




Réagissez à l'article

7 réactions à cet article    


  • raymond 26 octobre 12:04

    Combien de dernier de dernier encore ?


    • wagos wagos 26 octobre 13:09

      On en ressort un tous les mois pour la comédie des invalides ..allons zenfants de la patrie -ie....


      • raymond 26 octobre 16:21

        @wagos
        lol, j’espère qu’il n’a pas été euthanasié pour l’occasion.


      • wagos wagos 26 octobre 18:39

        @raymond

          !!


      • wagos wagos 26 octobre 18:41

        @raymond

        Ahhhh !! 


      • Ben Schott 27 octobre 06:47

         

        Les collabos qui honorent les Résistants... smiley

         


        • ETTORE ETTORE 28 octobre 13:40

          Dites Rakotonanobis....

          Vous manquez à votre cahier des charges !

          Je vous rappelle que vous êtes tenu, de mettre en ligne, une photo de Macronito, avec tous bénéficiaires de vos articles !

          Achung, Rakotonanobis, je ne cafterai pas ce coup ci, mais au prochain manquement, de votre Cha(r)tré, si le service « propaganda Elysé élysez moi » ne se manifeste pas....

          Ca va iech !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité