• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Citoyenneté > Nos rêves seront vos cauchemars

Nos rêves seront vos cauchemars

Face à un monde ou il est admis que l’argent règne en maître, que l’élu soit un nanti, que le « meilleur » gagne, et que le plus faible soit humilié, il reste encore aujourd’hui des « Diogènes », qui osent dirent aux puissants leurs 4 vérités, en prônant d’autres valeurs, et en les priant de s’écarter de leur soleil.

L’un d’eux s’appelle Pierre Rabhi.

Il est le cauchemar des toqués de l’agriculture productiviste, voire industrielle, ceux qui ont cru à la fable du rendement à tout prix, prônant pour mieux rentabiliser une exploitation l’arrachage des haies, afin de permettre des parcelles toujours plus grandes, permettant l’utilisation d’engins agricoles toujours plus géants, résolvant les problèmes générés par les insectes prédateurs par l’utilisation de pesticides en tout genre, pour finalement produire des plantes dangereuses à la santé, et provoquant un gaspillage insensé.

Il s’agit pour lui, et pour beaucoup d’autres, d’installer la cohérence au cœur de sa propre vie, en dépassant nos contradictions internes, en considérant différemment la notion du progrès. lien

Dès 1981, il s’était attelé à transmettre son savoir faire dans les pays arides d’Afrique, mais aussi en France, et ailleurs, avec le but de redonner leur autonomie alimentaire aux citoyens, défendant un mode de société plus respectueux des hommes et de la terre, soutenant le développement de pratiques agricoles accessibles à tous. lien

Aujourd’hui, l’agriculture façon Rabhi, fait de plus en plus d’adeptes, et ceux qui la pratiquent vivent de mieux en mieux, (lien) alors que les autres font le constat qu’ils produisent des aliments de plus en plus contestés (lien) et s’appauvrissent progressivement. lien

Un autre s’appelle Paul Ariès.

Il est l’un des chantres de la décroissance, convaincu que nous allons dans le mur depuis le début, que le travail, tel que notre société l ’a conçu, est une punition, étymologiquement une souffrance, qu’il nous faut gagner notre vie, alors qu’elle nous est donnée, que l’obsolescence programmée n’est qu’un outil de plus pour asservir l’humain, puisque obligé tel Sisyphe de refaire pour rien inlassablement le même geste, obligé d’acheter régulièrement des produits de consommation que l’on a fragilisé pour mieux les vendre.

En tout cas, pour Paul Ariès, prétendre que le travail serait le but de nos vies lui fait dresser les cheveux sur la tête : « aujourd’hui, le travail a perdu son rapport avec la vie quotidienne, on travaille pourquoi ? Pour avoir un pouvoir d’achat et moi j’aurais tendance à dire, face au débat sur le harcèlement au travail, on ne pourra pas en finir si nous ne nous ne renonçons pas être en même temps des forçats de la consommation ». lien

un autre de ces « Diogènes » s’appelle Jeremy Rifkin, partisan de la décentralisation, de l’énergie partagée, mais aussi d’économie partagée, à échelle humaine, défiant ainsi les banques, les géants de l’économie qui ont voulu mettre l’humain en coupe réglée, le piégeant par des crédits, faisant de lui un esclave volontaire, obligé de travailler pour tenir la tête hors de l’eau, et finalement passant sa vie à la gaspiller.

Après avoir évoqué « la fin du travail  », il propose maintenant la troisième révolution industrielle, qui va signer le déclin du capitalisme, par le biais de l’Internet des objets, (imprimantes 3D, intelligence artificielle…) et de l’économie solidaire. lien

Pour l’énergie, par exemple, il en prône le partage, avec comme point de départ, la production locale, et consommation sur place, partagée dans un cercle réduit de consommateurs.

Il est convaincu qu’il faut revoir le contrat social, trouver une autre manière de redistribuer les richesses, et partager au mieux les gains de l’énorme productivité actuelle et à venir.

Et puis il y a ceux qui réclament une logique 6ème République, (lien) une république débarrassée de la monarchie présidentielle, et fondant les nouveaux droits personnels, écologiques et sociaux dont notre pays a besoin. Ils ne croient pas au modèle actuel de démocratie, farce électorale destinée à mettre au pouvoir des bourgeois, des aristocrates, des nantis, des politiciens juste assez habiles pour faire croire aux citoyens qu’il veut les servir, alors qu’ils pensent surtout à se servir eux-mêmes, et ils se refusent à envisager qu’un élu condamné par la justice puisse briguer de nouveaux mandats.

Mais les projets proposés semblent encore bien timides si l’on regarde l’organigramme proposé dans lequel l’élu garde un pouvoir important.

Les privilèges y semblent acquis, (vidéo) ainsi que la durée des mandats, les salaires des élus, leurs pouvoirs…et la nouvelle constitution devrait aller bien au-delà, insistant sur le fait que l’élu ne peut qu’être au service du citoyen, appliquant à la lettre le programme qui l’a fait élire, dans une République libérée des tentations monarchiques, voire bourgeoises, en se souvenant que 1789 n’a été qu’une pitoyable manipulation menée par les bourgeois qui ont armé le peuple, afin de détrôner le Roi, et de prendre le pouvoir. lien

Voila donc le tableau posé et nul ne sait qui l’emportera, de David ou de Goliath…mais la crise qui n’en finit pas, et qui menace récemment de rebondir, pourrait bien donner raison à ceux qui ont déjà décidé de tourner la page, sans attendre des lendemains qui déchantent, constatant que chaque fois qu’ils votent, ils sont trahis, et se refusant à légitimer les extrémistes, qui profitent du désarrois et de la désespérance des citoyens pour emmener le peuple vers la piste la plus dangereuse.

En effet, de nombreux économistes craignent pour 2015 l’éclatement d’une nouvelle bulle financière, car l’apparente bonne santé des américains, des britanniques pourrait bien n’être qu’illusoire. lien

Les chiffres de l’emploi sont biaisés, les résultats financiers gonflés artificiellement, et dans tous les pays industrialisés, la misère continue à gagner du terrain.

Déjà, le lauréat du prix Nobel d’économie Robert Shiller, évoquait dès décembre 2013 la possibilité d’une nouvelle bulle financière… lien

C’est peut-être l’occasion de rappeler la pensée de Pablo Neruda : « il meurt lentement celui qui devient esclave de l’habitude, refaisant tous les jours les mêmes chemins, celui qui ne change jamais de repère, ne se risque jamais à changer la couleur de ses vêtements, ou qui ne parle jamais à un inconnu, celui qui évite la passion, celui qui ne change pas de cap, celui qui ne prend pas de risques pour réaliser ses rêves, celui qui, pas une seule fois dans sa vie n’a fui les conseils sensés  ».

Comme dit mon vieil ami africain : « fais du bien à ton corps pour que ton âme ait envie d’y rester  ». 

L’image illustrant l’article vient de « sommeil.comprendrechoisir.com »

Merci aux internautes de leur aide précieuse

Olivier Cabanel

Articles anciens

Totnes enlève le haut

Sans transition, la chute !

Le triomphe de l’utopie

MHD, l’énergie cachée du futur

La faute au pétrole

Ce cher nucléaire

Il y a ceux qui nous pompent l’air…

Comment tourner la page du nucléaire, du pétrole, du charbon

Prenons en de la graine

Des racines et des arbres

Finissez vous assiettes

Main verte pour tomate rouge

Le bruit du silence

L’huile de l’arbre

La drogue ce tabou

A table avec les sauvages

Arrêtez la terre, je veux descendre

A l’oreille des feuilles

La terre folle

Au bois de mon cœur

Mourir pour un peu de chanvre

Les dessous du chou

Un article à la noix

Le jardin extraordinaire

Des piquants qui protègent

Ces plantes qui tuent les virus

L’amarante, plante espiègle

Des pommes, des poires, mais pas n’importe quoi

Aimer la Terre

Les avancées de l’immobile

A l’aide d’iode

N’écrasez pas le champignon

Jamais déçu par le chou

Sauvé par l’écorce


Moyenne des avis sur cet article :  4.45/5   (29 votes)




Réagissez à l'article

81 réactions à cet article    


  • howahkan Hotah 23 octobre 2014 09:35

    Salut Olivier....
    bon le premier lien est de 1h27....il est en court de lecture...j’en suis au cheval..au debut donc....
    à propos de cheval j’ai œuvré avec un ami qui avant une ferme expérimentale ou on travaillait avec des chevaux... il était en cheville avec des association qui envoyait des enfants dit « difficiles » de la banlieue parisienne........grâce au talent de ce gars et a tout le monde ca fonctionnait tres bien..

    Dans un de mes rêves le chiffre 127 signifie PAIX...un signe ???

    quand à l’argent de toutes façons pour moi déjà à la base il n’existe pas donc il est faux...
    alors fabriquer de la fausse fausse monnaie est simple ......cet argent est devenu une arme réelle, utilisée pour maîtriser le troupeau...

    il meurt lentement celui qui devient esclave de l’habitude, refaisant tous les jours les mêmes chemins, celui qui ne change jamais de repère, ne se risque jamais à changer la couleur de ses vêtements, ou qui ne parle jamais à un inconnu, celui qui évite la passion, celui qui ne change pas de cap, celui qui ne prend pas de risques pour réaliser ses rêves, celui qui, pas une seule fois dans sa vie n’a fui les conseils sensés  ».

    cela dit sur le propos de Neruda...pour moi il fait peut etre la meme faute que nous tous ?? et qui est d’intégrer un changement forcé non spontané sur les choses extérieures très superficielles..

    on intègre comme notre société moderne des changements extérieurs..mais le profond de nos cerveaux lui ne bouge pas.....
    cela dit chaque humain a toujours vécu une époque moderne...déjà ce simple fait n’est jamais perçu....alors pour le reste..

    merci de l’article je continue la lecture de la 1ere vidéo..

    j’en suis au moment ou il parle de ses ancêtres les gaulois, et de la non diversité avec la modernité, le mythe du progrès etc etc ....... smiley


    • olivier cabanel olivier cabanel 23 octobre 2014 11:33

      bonjour Howakhan

      je partage bien sur...
      bonne lecture des « 1h27 »...
       smiley
      j’ai eu l’honneur d’inviter Rabhi lors d’un jour de la terre à Grenoble, 
      personnage authentique, et si profond.
      et si simple..modeste.

    • howahkan Hotah 23 octobre 2014 14:15

      c’est comme cela qu’il apparaît sur les vidéo aussi...


    • Marc Chinal Marc Chinal 23 octobre 2014 14:16

      Si seulement vous pouviez écouter ce que Pierre Rabhi dit, sans rester en chemin...
      http://youtu.be/NsDC81xqNic?list=UU792XVxlREPyCIPdQgsVHJA


    • L'enfoiré L’enfoiré 23 octobre 2014 09:51

      Salut Olivier,

       J’ajouterai le lien de ton billet au mien qui arrive dimanche. smiley

      • olivier cabanel olivier cabanel 23 octobre 2014 11:35

        L’enfoiré

        merci...
        je suis surpris de voir de quoi il s’agira...

      • L'enfoiré L’enfoiré 23 octobre 2014 19:26
        Pas de merci entre nous. Quand je trouve que ce qui est bien dit, je le reconnais, même quand c’est contraire avec ce que je pensais.
        .
        De quoi s’agira-t-il ? Un peu le même sujet, mais présenté avec des conclusions légèrement « adaptées ».
        Je t’ajouterai un commentaire lors de la publication.
        @+


      • oncle archibald 23 octobre 2014 09:59

        Bonjour Olivier, j’adore Pierre Rahbi, je suis d’accord sur beaucoup de points développés par Paul Aries. Je trouve comme eux insensée cette espèce de fuite en avant consumériste. 


        Aucune société soucieuse du bonheur de ses membres ne pourra continuer à subir la dictature de ceux qui veulent nous faire « consommer » à toute forces ce qu’ils ont décidé de nous vendre et dont, souvent, nous n’avons pas besoin. 

        Le retour aux essentiels et une réflexion de fond sur les gestes simples qui peuvent procurer du bonheur sont absolument nécessaires. Rahbi, Ariès et d’autres sont des « pionniers » du retour à la raison, des philosophes qui veulent nous inciter à vivre en harmonie avec nous-mêmes avec ceux qui nous entourent. Ils nous invitent à réfléchir, ce que beaucoup de personnes aujourd’hui oublient de faire. 

        Sur ce je vais réfléchir en binant 30 pieds de salades que j’ai plantés dans un coin de jardin il y a une dizaine de jours et qui vont me régaler au moins jusqu’à Noel. La salade est un des légumes ou la différence de goût entre celles que vous achetez au supermarché qui ont été forcées, traitées, etc etc .. avec celles que vous laissez pousser « naturellement » est vraiment énorme.

        • olivier cabanel olivier cabanel 23 octobre 2014 19:23

          cher oncle

          la vrai révolution, ce sera le jour ou des hommes tels Rabhi, Aries, Rifkin et d’autres seront à la tête d’un état...
           smiley
          et merci pour votre commentaire que je partage, bien évidemment


        • oncle archibald 24 octobre 2014 09:00

          Olivier je ne suis pas d’accord. Des hommes tels Rabhi, Aries, Rifkin et d’autres sont des moteurs, des phares, des aiguillons, des gens capables de faire réfléchir leurs concitoyens comme les philosophes du « siècle des lumières ».


          A la tête d’un état, avec des taches à accomplir qu’ils ne maitrisent pas, avec des savonnettes mouillées balancées sous leurs pieds à chaque coin de couloir, ils seront « à leur niveau d’incompétence » et partant beaucoup moins utiles. Pire, leurs opposants feront en sorte de les décrédibiliser.

        • olivier cabanel olivier cabanel 24 octobre 2014 09:27

          cher oncle

          en êtes vous bien sur... ?
          ce que l’on attend d’un président de la république, c’est qu’il soit avant tout un sage.
          chacun sait que ceux qui ont se poste aujourd’hui se font entourer d’experts pour prendre les décisions, mais bien souvent, ces experts sont souvent des lobbyistes qui œuvrent pour des intérêts occultes...
          or je ne doute pas un instant que les hommes que j’ai cité en exemple (et il y en a d’autres bien évidemment) sont avant tout des sages, capables d’écouter, et de prendre vraiment des décisions dans l’intérêt de tous, et que les conseillers qu’ils choisiront les aideront dans cette tache délicate.

        • gaijin gaijin 23 octobre 2014 10:29

          olivier
          oui nos rêves sont leurs cauchemars mais il y a bien longtemps que leurs rêves sont le cauchemar de l’humanité ( il suffit de demander aux amérindiens ce qu ’ils pensent du rêve américain )

          « nul ne sait qui l’emportera »

          oh mais si ! soit les utopistes gagnent et tout le monde gagne soit ils perdent et tout le monde perd
          il n’y a pas d’alternative
          en cas de défaite les survivants batiront une nouvelle civilisation pour refaire ou pas les mêmes erreurs ...
          la seule inconnue c’est le calendrier


          • Hermes Hermes 23 octobre 2014 10:58

            Bonjor Gajin et Olivier,

            Ce qui va rendre le calendrier un peu long, ce sont les obscurantismes identitaires (politico / religieux / régionaux / raciaux / genderistes !), qui se font manipuler au gré des vents et marées des intérêts transnationaux.

            Les moins hallucinés aujourd’hui sont attirés par la notion de souveraineté nationale, ........ c’est dire le chemin à parcourir.

            Dans le schéma « à la Rabhi », les petites entités seront face au danger de la perte de la vision globale, et devant le piège de l’identification à leur seul périmètre.

            Il faudra du temps avant que les hommes ne vivent sur ce modèle... peut être est-il nécessaire de ne pas le défendre, mais de faire, tout simplement, car tout modèle affirmé devient un ennemi à abattre.

            En attendant il est indispensable de grandir en liberté intérieure, et de se libérer de l’auto-manipulation émotionelle identitaire. Ou est le verrou de la fascination qui bloque le chemin, sinon à l’intérieur d echaque personne ?

            Bonne continuation.


          • Extra Omnes Extra Omnes 23 octobre 2014 12:59

            « ...soit les utopistes gagnent et tout le monde gagne soit ils perdent et tout le monde perd
            il n’y a pas d’alternative. »

             Il faut noter que le calendrier s’accélère et que la défaite se pointe. « Ils » le savent, ils ne peuvent se sauver que par la destruction.

            « en cas de défaite les survivants bâtiront une nouvelle civilisation pour refaire ou pas les mêmes erreurs .. »

            Parmi les survivants, espérons qu’il y aura plus de sages que de sauvages.


          • olivier cabanel olivier cabanel 23 octobre 2014 19:24

            gaijin

            pas mieux.
            merci !
             smiley

          • olivier cabanel olivier cabanel 23 octobre 2014 19:27

            constant

            pas tout à fait d’accord.
            il y a de la subtilité dans la pensée de mon vieil ami africain...
            vous écrivez « ...parce que ton corps lui, va y rester »
            mais dans quel état ?
            plus l’humain abîme son corps, moins son âme s’y trouve à l’aise.
            en apparence bien sur, il y a toujours deux jambes, deux bras, et une tête...mais ce n’est qu’une apparence.

          • ecolittoral ecolittoral 23 octobre 2014 12:05

            Tout un article pour dire que le monde, depuis des lustres est gouverné par le pouvoir, l’argent et le cul !

            Pour ce qui est de la bulle financière qui devait arriver, qui arrive, qui arrivera...

            Nous sommes dans un bain moussant, pas dans une seule bulle.

            Comme disait mon ami africain (Napoléon Bonaparte) : « Il y a ceux qui font la révolution et ceux qui en profitent ». Parce que c’est l’occasion qui fait le larron.

            La situation actuelle n’est qu’une crise, comme l’humanité en a connu depuis des lustres.

            Les bourgeois, les nobles, les nantis utilisent les faibles. Ces derniers sont à même de construire faute d’avoir pu le faire jusqu’à maintenant. Ils attendent avec impatience que le bain moussant disparaisse.

            Les premiers, pleins de condescendances, c’est nous ; qui vivons sur leur dos, allongé dans notre bain moussant. L’occasion, demain, fera de nouveaux larrons.


            • olivier cabanel olivier cabanel 23 octobre 2014 19:29

              ecolittoral

              oui, l’éternel recommencement, bien sur...
              et pourtant, avec une constitution qui recadrerait les exigences d’un peuple, et la mission de l’élu, tout pourrait changer.
              ne soyons pas trop pessimistes.
               smiley

            • oncle archibald 23 octobre 2014 12:49

              Quand même ! Il faudrait être bien naïf pour croire que la sacrosainte croissance sera le remède de tous nos maux. Il y a deux bagnoles, un frigo, un congélateur, deux télés et deux téléphones portables dans beaucoup de foyers. On ne va pas remplacer tout ça par fantaisie. L’amélioration du niveau de vie dans les pays dits « émergents » ?? Elle profitera aux chinois, aux indiens, aux argentins, et pas aux occidentaux, nous le savons bien nous qui ne fabriquons plus rien et qui achetons tous les biens de consommation dont nous avons (ou pas !) besoin à ces pays là.


              Donc une chose est sure. Ca n’est pas en consommant davantage que nous réglerons nos problèmes de malaises sociétaux. Partant ce sont bien les discours des gens comme Rabhi ou Ariès qu’il faut écouter, analyser, digérer et …. mettre en pratique.

              • Enabomber Enabomber 23 octobre 2014 13:03

                C’est que les consommateurs n’ont plus trop envie d’alimenter les théories de Schumcoussinpeter juste pour lui faire plaisir.


              • Jean Keim Jean Keim 23 octobre 2014 14:22

                Pour avancer il faut commencer par faire le premier pas mais il faut être conscient d’une chose, si nous vivons suivant les préconisations de Pierre Rabhi ou de quelqu’un d’autre pour en tirer un profit matériel, psychologique ou spirituel alors rien de fondamental ne changera.


                • Claude Simon Claude Simon 23 octobre 2014 15:19

                  La mantra qui consiste à accuser le bas de l’échelle, à savoir l’agriculteur, garantit que rien ne puisse changer écologiquement.


                  • olivier cabanel olivier cabanel 23 octobre 2014 19:43

                    claude simon

                    mais si vous m’avez bien lu, vous aurez remarqué que j’évoque aussi ces nantis, ces énarques, qui se croient tout juste issus de la cuisse de Jupiter, et qui mènent notre humanité dans le mur.
                    l’agriculteur que vous citez est juste un naïf qui a gobé un bobard, rien de plus.
                    le coupable est-il le naïf, ou le manipulateur ?
                     smiley

                  • olivier cabanel olivier cabanel 23 octobre 2014 19:41

                    Nico

                    justement pas !
                    les écolos, et pas seulement eux, prônent une agriculture raisonnée...
                    aux antipodes du désert que vous évoquez.
                     smiley

                  • joletaxi 23 octobre 2014 15:26

                    bonjour oh Mage, éternel recycleur des légendes urbaines
                    salut les enclumes

                    j’ai survolé les premières lignes de votre opus, et je suis déçu, rien sur Tcherno et Fuku, sinon les sempiternelles idioties en vogue chez la clique verte.

                    Et le Rabi farceur,la tête de gondole, l’exemple à suivre.
                    on pourrait en rire, mais cela frise le pathétique

                    tiens un petit article sur les « miracles » de la permaculture, édifiant

                    http://afis-ardeche.blogspot.fr/2012/09/humanisme-notre-visite-chez-des.html#more%20%3Chttp://afis-ardeche.blogspot.fr/2012/09/humanisme-notre-visite-chez-des.html#more%3E

                    dans nos contrées, il y a un dicton,que vous pourriez méditer

                    el tin passé est out, il ne rvinra plus

                    la jardin d ’eden a été perdu lorsque l’homme a appris à faire du feu,et qu’il s’est brûlé,

                    Paraît que le Rabi farceur aurait déclaré :
                    enfant, j’avais un ami, qui comme moi gardait les chèvres, sauf que moi j’ai pu aller à l’école.Je regrette de ne pas être resté illettré.
                    en Tout cas, il est resté idiot, comme quoi, l’école ne peut pas tout.


                    • gaijin gaijin 23 octobre 2014 16:20

                      "el tin passé est out, il ne rvinra plus

                      la jardin d ’eden a été perdu lorsque l’homme a appris à faire du feu,et qu’il s’est brûlé "

                      sauf que non la perte du jardin d’eden c’était au néolithique quand sous prétexte d’une vie plus facile ( sous disant ) certains ont commencé a mentir aux autres pour les dominer ....

                      et le temps passé c’est vous qui en faites partie avec votre envie de maintenir les hallucinations du 19 ème siècle ....les civilisations qui ne parviennent pas a évoluer meurent .....
                      quoi de neuf ces jours ci ?


                    • olivier cabanel olivier cabanel 23 octobre 2014 19:32

                      jo

                      venant de votre part, traiter Rabhi d’idiot est en quelque sorte un compliment.
                       smiley
                      pour le nucléaire, ne désespérez pas, vous serez bientôt comblé.
                       smiley

                    • rhea 1481971 23 octobre 2014 17:44

                      Une tempête solaire identique à celle de 1859 couperai l’électricité dans tout l’hémisphère Nord, comment ferions nous pour faire tourner les pompes de refroidissement des réacteurs et tout ce qui est composants électroniques dans quel état nous les retrouverions ? Plus d’internet, retour au papier et au stylo.


                      • olivier cabanel olivier cabanel 23 octobre 2014 19:39

                        oui rhea

                        j’ai évoqué ce scénario a quelques reprises, et il peut survenir à n’importe quel moment.
                        il n’y a pas seulement des conséquences qui nous ramènerait au crayon et au papier, mais quid de l’électronique embarquée dans nos véhicules, nos industries... ?
                        tous ces avions qui seraient privés en quelques secondes de cette belle électronique...
                        toutes ces centrales nucléaires tombant en panne de refroidissement..
                        etc etc
                         à méditer, non ?
                         smiley

                      • olivier cabanel olivier cabanel 23 octobre 2014 19:35

                        bonjour Hervé

                        c’est amusant de prendre l’exemple des romains, quand on sait aujourd’hui comment le bel empire a terminé sa carrière...
                        des empereurs fous, empoisonnés en partie grâce au progrès... remplaçant les canalisations de pierre par du plomb a provoqué saturnisme, folie, et les conséquences que l’on sait.
                        alors pour l’exemplarité romaine, il faudra trouver autre chose.
                         smiley

                      • olivier cabanel olivier cabanel 23 octobre 2014 20:44

                        bonjour Hervé

                        ce n’est pas une dérobade.
                        vous prenez un exemple qui ne marche pas...
                        à vous d’en proposer un qui marche...
                        celui d’une civilisation qui ne serait pas allé dans le mur...
                        j’attend avec impatience.
                         smiley

                      • olivier cabanel olivier cabanel 24 octobre 2014 15:08

                        hervé

                        pourtant ma réponse était sincère...
                        dommage.
                        n’allez pas chercher midi à 14h
                        enfin, c’est vous qui voyez.
                         smiley

                      • Luc-Laurent Salvador Luc-Laurent Salvador 27 octobre 2014 05:45

                        Bonjour Olivier,

                        Je réagis ici car je pense que Hervépagrav a raison sur le fond.
                        Moi aussi, il me semble que (une foiis n’est pas coutume) quelque chose ne va pas dans votre article qui tient à une forme d’optimisme que je crois déraisonnable concernant la possibilité qu’ont les rêveurs de changer l’état des choses présentes.

                        Il y a en fait deux thèses dans votre article et elles sont mutuellement contradictoires.
                        Comme le titre d’ailleurs. Commençons par lui.

                        Nous ne rêvons pas de leur cauchemar car leur cauchemar est aussi le nôtre.
                        Nous rêvons de belles choses, autant dire que nous rêvons tout court.
                        De la même manière que nous nous croyons fallacieusement en démocratie, nous croyons en notre pouvoir de changer le monde alors que depuis le début toutes les révolutions ont été des « révolutions oranges », cad, des révolutions téléguidées par ceux qui n’ont jamais cessé de tenir les rennes.

                        La clé du changement tient non seulement à la possibilité d’un rassemblement populaire mais aussi à la réelle indépendance de ceux qui se tiendraient à sa tête. Je ne doute pas une seconde de l’honnêteté des personnages que vous évoquez. Je sais juste une chose : ils ne pourront rassembler suffisamment sans passer par les fourches caudines du système. Et puisqu’ils sont honnêtes par hypothèse, la logique veut qu’à un moment ou un autre, ils se retirent du jeu.

                        Bref, je veux dire que l’Empire (disons Anglo-sioniste pour appeler un chat un chat) qui a instauré son emprise sur l’individu en l’individualisant, en « l’égoistant », en détruisant les nations et les valeurs, l’Empire qui possède (USA+OTAN+Israel) les 4/5e de la puissance militaire et politique mondiale, n’attend plus que le prochain choc pour installer le Nouvel Ordre Mondial.

                        Comme dit Attali, ça se fera après la guerre ou à la place de la guerre. Alors bulle ou guerre qui éclate, de toute façon, ça se fera et les rêveurs même éveillés n’y pourront rien changer.

                        Je sais que vous partagez cette vision fataliste, dès lors pourquoi faire semblant de croire que les rêveurs vont changer quoi que ce soit ?

                        Les rêves que vous nous faites miroiter sont comme la démocratie. S’ils étaient jamais sur le point d’advenir, il y aurait sûrement une bonne guerre pour tuer tout ça dans l’oeuf.

                        La guerre est depuis la nuit des temps l’instrument n°1 pour la manipulation des peuples. Il n’y aucune raison que cela cesse avant l’avènement du NOM.

                        Quand nous serons tous esclave du système, donc esclaves de la dette, nous aurons la paix et nous nous satisfairons ainsi de vivre dans ce « brave new world ». Comme dans la fable du loup et du chien, nous nous accommoderons du colliler, car ça fait belle lurette déjà que nous sommes en laisse.

                        Il y aura toujours de doux rêveurs, mais il importera qu’ils le restent. Comme ils sont généralement modestes, il n’y aura pas de problème.

                        Bref, comme il est écrit, le Bête dominera le monde !
                        Pour un temps seulement...
                        Mais ne soyons pas pressés, car il y aura bien des « pleurs et des grincements de dents ».


                      • soi même 23 octobre 2014 19:36

                        C’est très bien toute ces considérations de bon sentiment, surtout avec un proverbe ad doc du vieux africains, sans vouloirs décevoir , il va falloir bosser pour redonner à cette jeunesse qui cultive avec un rare bonheur le vide !

                        Un exemple parmi tant d’autres !

                        http://www.agoravox.fr/actualites/societe/article/barcelone-quand-le-tourisme-158404


                        • soi même 23 octobre 2014 19:38

                          Bon quel sont tes conclusions Olivier , le Schmilblick avance ?

                          « Le Schmilblick des frères Fauderche est, il convient de le souligner, rigoureusement intégral, c’est-à-dire qu’il peut à la fois servir de Schmilblick d’intérieur, grâce à la taille réduite de ses gorgomoches, et de Schmilblick de campagne grâce à sa mostoblase et à ses deux glotosifres qui lui permettent ainsi d’urnapouiller les istioplocks même par les plus basses températures. Haut les cœurs et chapeaux bas devant cette géniale invention qui, demain ou après-demain au plus tard, fera germer le blé fécond du ciment victorieux qui ouvrira à deux battants la porte cochère d’un avenir meilleur dans le péristyle d’un monde nouveau... »

                          — Pierre Dac


                        • soi même 24 octobre 2014 18:03

                          C’est délicieux de voir Cabarel faire la vierge effaroucher, l’air des alpages doit sans doute jouer sur les crétins des alpes !


                        • olivier cabanel olivier cabanel 26 octobre 2014 18:36

                          soi meme, 

                          petit troll insignifiant, 
                          e vous ai déjà prévenu que l’injure n’avait pas court sur ce site,
                          merci de vous excuser, avant punition.
                           smiley

                        • oj 23 octobre 2014 19:41

                          Meme en occident, il y a possibilité de porte de sortie.
                          C’est ce que j’appelle un saut qualitatif dans l’évolution par la Robotique et L’IA en réseau et les nano-technos .

                          Jusque la, nous fonctionnons toujours avec les memes contraintes et selon le meme paradigme qu’à l’aube de la civilisation.

                          S’enrichir consiste forcement a prendre a ses voisins , par la conquete de biens ou territoires ou en prenant sur le travail des autres.

                          L’IA et la robotique ont commencé serieusement dans les années 75 mais beaucoup de désillusions sont vite apparues.

                          Ces domaines sont maintenant en plein développement, notamment par la concentration qu’opere une societe privée comme GOOGLE avec enfin des espoirs de futur possiblement meilleur et selon un nouveau paradigme.

                          Ce passage se fera ... ou pas selon notre volonté.... mais je crois que la réalité va nous y amener. sinon ce sera l’enfer et le moyen-age pour longtemps.


                          • joletaxi 23 octobre 2014 20:04

                            c’est le paradigme en vogue sur avox, mais comme tout les reste complètement faux

                            S’enrichir consiste forcement a prendre a ses voisins , par la conquete de biens ou territoires ou en prenant sur le travail des autres.

                            celui qui a inventé lle procédé de fabrication de la soude a volé sa fortune aux autres, ou au contraire a-t-il au contraire contribué à la richesse de tout le monde(lui y compris) ?

                            dans le monde de avox, il n’y a que les voleurs et les volés, pas étonnant de constater le niveau lamentable de l’analyse


                          • olivier cabanel olivier cabanel 23 octobre 2014 20:48

                            oj

                            oui, c’est en tout cas le scénario de quelques uns, 
                            quand à etre sur que ça pourrait marcher... il faudrait ajouter quelques éléments de réflexion, une sorte de melting pot en mettant en convergence les pensées d’Aries, de Rabhi, de Rifkin et d’autres, et là, probablement, pourrait éclore un autre monde.
                            sinon, comme vous le dites si bien, ce sera l’enfer et le moyen age pour longtemps.
                            nous sommes donc condamnés à réussir ce tournant...


                          • olivier cabanel olivier cabanel 23 octobre 2014 20:49
                            jo
                            vous devriez m’écouter plus souvent.
                            souvenez vous, les chateaux de sable, et tout le reste.
                            parce que, en l’état, je vous propose de prendre à votre compte ce mot que vous semblez bien connaitre... lamentable.

                          • Jean Keim Jean Keim 24 octobre 2014 17:32

                            @ joletaxi, oj, Olivier, 

                            Pourquoi celui qui fait une découverte doit-il en tirer un profit, ne peut-on imaginer un monde où la gratuité est un art de vivre ? La gratuité signifie : donner et recevoir tout autant ; c’est le genre de rapport que nous avons normalement avec les membres de notre famille, voire avec des amis.
                            En quoi un inventeur est-il propriétaire de son invention ? Son idée a muri dans un contexte propice et avec l’aide de toute la communauté humaine, faisons une pause mentale et voyons en les tenants et les aboutissants, que serait un être humain sans le concours de toute la communauté ; et qu’en est-il du talent ou d’un don, d’où viennent-ils, ces particularités sont-elles intrinsèquement suffisantes pour en tirer un profit ou une gloire ?
                            Notre plus grand défi n’est pas de vivre suivant les préceptes d’un penseur même génial mais de comprendre pourquoi nous pensons devoir le faire, notre plus grand défi est de comprendre le rôle que joue le processus de la pensée dans tous nos faits et gestes.
                            Je pense que ... combien de fois prononçons-nous ces mots et combien de fois faisons nous une pause pour en percevoir le sens, qui et quoi pensent ? 
                            Un homme sans mémoire a-t-il des pensées ou dit autrement un homme sans savoir pense t-il ? Nous sommes fiers de nos connaissances et pourtant elles ne sont que de l’information relative à une époque, une culture, un simple parcours de vie parmi des milliards d’autres.
                            Notre savoir constitue notre personnalité, rien de bien consistant en somme.

                            • olivier cabanel olivier cabanel 24 octobre 2014 20:38

                              Jean Keim

                              beaucoup de questions.
                              en les décryptant, on y découvre quelques réponses, impliquées dans les questions.
                              cette phrase de mon vieil ami africain est une partie de la réponse : « fais du bien à ton corps pour que ton âme ait envie d’y rester »...
                              tout un programme.
                              nous avons un potentiel de facultés, mais une bonne partie est inactive.
                              en optant pour une forme de vie basée sur une recherche de l’équilibre yin/yang, avec la volonté de vivre en harmonie avec les vivants (plantes, animaux, etc) qui nous entourent, il est possible de refaire des connections inactives, permettant ainsi de s’ouvrir à d’autres champs de réflexion, de vivre différemment, de donner à sa propre vie un autre sens, et surtout d’acquérir d’autres facultés, celles de lire dans l’esprit d’autres, de développer ce que l’on appelle « l’intuition », permettant une synthèse de leur pensée, et ainsi de progresser vers une harmonie profonde.
                              nous sommes tous potentiellement reliés à ce qui nous entoure.
                              lorsque ce potentiel devient une réalité, tout s’éclaire et nous permet de comprendre qui nous sommes, et pourquoi nous en sommes arrivés là.
                               smiley

                            • Jean Keim Jean Keim 24 octobre 2014 22:53

                              Je suis désolé Olivier Cabanel mais ce que vous proposez ne sont que des suppositions, c’est ce que vous pensez, c’est une partie de votre savoir, je n’ai pas la prétention d’affirmer que c’est faux, en fait je ne me prononce pas ; mais on ne pas peut espérer réaliser une mutation des consciences sur des éventualités, plutôt que de proposer un système de pensée, un de plus, il me semblerait judicieux de percevoir pourquoi nous avons tous besoin d’un référentiel pour appréhender notre environnement.

                              Tout ce que vous affirmez sur notre potentiel non réalisé est peut être le résultat d’expériences personnelles mais elles n’ont de valeur que pour vous, si nous désirons réellement l’émergence d’un un monde nouveau, enfin humain, il nous faut comprendre le rôle que joue la pensée dans la genèse de ce qui existe et enfin une bonne fois pour toute prendre conscience de son domaine d’efficacité et l’utiliser à bon escient.

                            • olivier cabanel olivier cabanel 25 octobre 2014 07:26

                              ne soyez pas désolé Jean Keim, ma proposition n’est en effet qu’un témoignage personnel, qui n’engage que moi, mais ne suis-je pas pertinent en proposant à tout un chacun de prendre le même chemin, qui passe par ce que j’ai évoqué dans plusieurs articles (l’oeil du sommeil ou du réveil, et d’autres...)

                              l’activation possible de ce troisième œil nous fait percevoir les choses différemment, ou du moins avec plus de détails, et permet de faire les bons choix... je pense que c’est à la portée de tous, mais ce n’est bien sur qu’une réflexion subjective.
                              merci de votre commentaire.

                            • joletaxi 26 octobre 2014 20:37

                              @ joletaxi, oj, Olivier, 

                              Pourquoi celui qui fait une découverte doit-il en tirer un profit, ne peut-on imaginer un monde où la gratuité est un art de vivre ?

                              dans votre monde binaire, quand quelqu’un s’enrichit, il appauvrit les autres

                              C’est un raisonnement(enfin si on peut dire ?) parfaitement idiot, car depuis le temps que les riches volent les autres, il n’y aurait plus personne à voler depuis longtemps.

                              Quand quelqu’un fait une trouvaille, met au point un produit, bref apporte une valeur ajoutée à quelque chose,cela ne vaut pas un kopeck pour autant que les autres ne trouvent intéressant de l’acquérir.
                              Et en utilisant la produit, la trouvaille, ils y trouvent un enrichissement, pour eux-même, et celui qui leur cède le produit ne vole personne, il s’enrichit tout en ayant participé à l’enrichissement général.

                              Et que je sache, notre monde depuis des millénaires fonctionne sur l’échange, le véhicule le plus pratique pour échanger restant l’argent.

                              Quand nos « penseurs verts pastèques » auront compris cela, le monde aura fait un grand pas en avant,mais il n’y a pas de risque que cela arrive, leur mantra est à base d’égoïsme, d’égocentrisme,et de jalousie.

                              Il n’y a qu’à voir sans quelle panade l’Europe se débat, avec la fête au slip de pognon cramé pour satisaire les idioties vertes..
                              J’entendais Mr Moscovici nous vanter son désir de croissance, pour l’Europe, alors que la commissaire énergie climat est une parfaite illuminée , qui parle de vibrations et d’expérience de marche sur le feu, la folle du Poitou en devient preque raisonnable


                            • julius 1ER 25 octobre 2014 08:51

                              excellent article Cabanel, mais on tourne en rond entre nous, car ces vérités premières, presque basiques maintenant, il faudrait qu’elles puissent franchir« le mur du con » et là c’est pas gagné...... 


                              • olivier cabanel olivier cabanel 25 octobre 2014 09:39

                                oui Julius

                                passer « le mur du con !  »vaste problème !!!
                                merci de ton commentaire.

                              • olivier cabanel olivier cabanel 26 octobre 2014 18:34

                                merci sampiero,

                                ne t’inquiètes pas... ces cons, comme tu dis, ne sont qu’une minorité...
                                il ne faut pas leur en vouloir, ils sont aveuglés par des années de mensonges, de manipulations portées par des lobbys juste mobilisés pour enrichir leurs banques, au mépris de la santé du citoyen...
                                merci de tes encouragement, et bonne fin de week end
                                 smiley

                              • olivier cabanel olivier cabanel 26 octobre 2014 18:31

                                hubert de la comorandière

                                diable, la noblesse s’inquiète !
                                elle veut voir dans ma proposition un triste retour en arrière...
                                elle imagine que les grandes étendues de la Beauce sont un paradis...refusant d’y voir des terres mortes et enterrées pour longtemps.
                                nous ne sommes plus en 1786 lorsque ces terres étaient riches et productives, décrites pas Guillaume Doyen dans son livre « histoire de la ville de Chartres du pays chartrain et de Beauce »...
                                nous sommes en 2014, et pour obtenir une production raisonnable, ce n’est possible qu’à coup d’engrais, issus du pétrole (de plus en plus cher), il faut des tonnes d’insecticides, rendant les produits de la terre dangereux à la consommation...rendant l’eau dangereuse aussi, puisque les pesticides y sont toujours de plus en plus grande quantité. lien
                                aujourd’hui la permaculture, l’agriculture raisonnée, et les pratiques respectueuses de l’environnement ne sont pas un « retour à la bougie », telles que vous les décrivez, mais l’unique moyen de produire sain...de ne pas rendre les consommateurs malades, cancéreux, privant le pays de bonnes énergie, et grévant le budget de la sécurité sociale.
                                ouvrez les yeux, cher hubert, ce monde que vous décrivez est fini...
                                il est temps de tourner la page, ou d’avoir une triste fin.
                                 smiley

                              • olivier cabanel olivier cabanel 26 octobre 2014 19:44

                                Sampiero

                                c’est marrant !
                                j’ai le privilège d’avoir autour de la maison un bois de châtaigniers bicentenaires !
                                ce matin, à 10 h...je ramassais des châtaignes...
                                et actuellement, je suis en train de faire un petit feu pour les faire griller avec ma belle poêle spéciale : un long manche, et des trous...
                                je me régale d’avance.
                                bon appétit à toi aussi.
                                 smiley

                              • olivier cabanel olivier cabanel 26 octobre 2014 20:09

                                Sampiero

                                merci du tuyau...
                                promis je vais essayer
                                pour la deuxième peau, celle qui cloisonne les quartiers, en les plongeant par petite quantité dans de l’eau bouillante pendant une minute, tu devrais arriver à un bon résultat.
                                 smiley

                              • Vipère Vipère 26 octobre 2014 20:16



                                Des châtaingnes grillées au feu de bois ? MIAM... il y en a des veinards qui ne mesurent pas leur chance ...

                                Depuis, une semaine, je fais du feu dans la cheminée, mais sans châtaignes !!!





















                              • joletaxi 26 octobre 2014 20:43

                                La production mondiale céréalière, est auy plus haut, sur des sols morts, et jamais nous n’avons nourri autant d’humains, merci la culture intensive.

                                Mr le Mage devrait tenter de se remémorer les grandes famines,l’espérance de vie àn moins de 50 ans, etc.

                                Mais bon, il ne s’agit pas ici de parler sereinement de faits, mais de ressasser une fois encore les mêmes imbécillités, cent fois, mille fois,démontées.
                                Vous avez lu le petit article sur la permaculture ?
                                je vous remets le lien


                                quelle éblouissante démonstration, pas aussi ébouriffante que l’autre chantre de la mouvance qui buvait le dernier verre d’eau.

                                Quelle bande d’illuminés


                              • joletaxi 26 octobre 2014 21:16

                                ben oui, je constate que vous êtes bien entre vous, et que vous ne supportez pas la contradiction, comme tous les egocentriques.


                                Il y a ici quelques rares auteurs de qualité et des intervenants dignes, courtois, cultivés,

                                et avec ça, pas prétentieux pour un sous

                                 Il agresse avec violence tous ceux qui n’encensent pas les pourris de fric.

                                et bien entendus, jaloux,envieux, frustrés, le tableau est complet

                                . On laisse agresser avec violence et sans raison véritable ni justifiée et personne ne réagit !!

                                c’est comme cela que commence le fascisme,non ?

                                Avox, un média d’échanges d’idées....

                              • joletaxi 26 octobre 2014 21:48

                                Oh Mage, vous êtes inouï,infiniment drôle,vous lire est un régal


                                .de ne pas rendre les consommateurs malades, cancéreux, privant le pays de bonnes énergie,

                                là, il y a pas de doute, pour les bonnes énergies, le pays est servi, au propre comme au figuré, mais bon, vous avez voté pour le motard de la rue du cirque hein

                              • joletaxi 26 octobre 2014 21:58

                                Hubert, ne m’en veuillez pas de vous appeler Hubert, mais j’ai du mal avec le reste


                                Vous êtes nouveau ici ?
                                Alors je peux comprendre votre étonnement, et votre réaction.
                                Mais ici, on est dans un autre monde, et on se fiche pas mal des réalités, on vite dans le rêve, dans le monde enchanté d’avant ou tout n’était qu’harmonie ,félicité etc.
                                Alors, il faut être bon public.
                                Personne ne nous force de lire les « opus » du mage,et après tout, avox remplace un manque depuis la disparition de pifgadget.
                                Rien que pour Cabanel, et reopen,et les habituels commentateurs,cela vautle coup, on peut se marrer à bon compte, et on doit même pas payer sa tournée

                                Et puis dans quel lieu autre qu’ici, pourriez-vous rencontrer le petit monde de la société « alternative »

                                alors répétez avec moi

                                Fuku, c’est zéro mort, zéro la tête à Toto

                                cela les énerve,un must ici




                              • COVADONGA722 COVADONGA722 26 octobre 2014 22:12

                                http://www.lesplumesdupaon.fr/approfondir/index_demographie.html




                                si entre deux pastis les trois pseudo du même compte sampiero pastori et soleil décuvaient ils s’apercevraient que ce qu’ils appellent des liens haineux et racistes sont écrits par des chercheurs Corses des intellectuels Corses des professeurs Corses qui n’ont seulement font preuves de rigueurs morales mais aussi d’honnêteté intellectuelle ce qui prouvent bien par comparaison avec ces trois crétins mythomanes qu’en Corse comme partout il y a la même proportion de gens bien 
                                et de Sampiero pastori soleil 

                              • olivier cabanel olivier cabanel 26 octobre 2014 22:21

                                cher hubert au nom à rallonges

                                il m’a suffit de 2 mots pour comprendre la nature du fond de votre pensée...
                                faudrait jamais écrire avec des mots, ils peuvent trahir facilement, autant qu’Hollande avec ses promesses du Bourget...
                                mais revenons à vos deux mots.
                                d’abord pour prendre la défense de sampiero, il ne vous interdit pas de donner un avis, il dit qu’il devrait être interdit d’écrire pour écrire... ce que vous avez manifestement fait.
                                un défoulement en quelque sorte.
                                mais revenons à vos deux mots...
                                ne soyez pas impatient.
                                donc...
                                vous opposez écologues et écologistes ?
                                amusant....
                                je vais vous en apprendre une bien bonne... les écologistes peuvent (et devraient) être aussi des écologues.
                                écologue étant la particularité de ceux qui en parlent.
                                mais contrairement au fait que les écologistes devraient être aussi des écologues, il est possible que les écologues ne fassent qu’en parler...et donc ne pas être écologistes.
                                vous choisissez donc les écologues : ceux qui parlent mais n’agissent pas (fatalement)
                                et vous contestez ceux qui en parlent, et agissent ...
                                pardonnez moi, mais vous êtes un sacré rigolo.
                                 smiley

                              • olivier cabanel olivier cabanel 26 octobre 2014 22:34

                                cher hubert au nom à rallonges

                                votre réponse est désarçonnante...
                                vous tombez dans un coté a peine digne de la « press people »... ce qui manque de noblesse...
                                de plus vous y ajoutez une analyse « subtile » qui voudrait de je ne sais quel calcul de la part d’un auteur...
                                vous vivez dans un monde étrange, préférant celui qui parle à celui qui agit, (voir un commentaire précédent sur le sujet écologue et écologiste)
                                imaginant qu’un auteur, aussi modeste soit-il, décide de publier pour « se faire une notoriété », sans imaginer une seconde que l’auteur puisse être simplement sincère, animé du désir de partager des infos, essayant de donner des preuves les plus objectives que possible, pour éviter de passer pour un « j’en foutre »...
                                bref, votre propos définit le monde dans lequel vous avez décidé de vitre...
                                bref, votre monde est idiot, et je vous le laisse bien volontiers....
                                bonne continuité.
                                 smiley

                              • olivier cabanel olivier cabanel 26 octobre 2014 22:35

                                vipère

                                bon, j’en met quelques unes de coté... ?

                              • Vipère Vipère 27 octobre 2014 00:28


                                Olivier

                                Partager quelques châtaignes au coin du feu, tout en refaisant le monde, un monde meilleur tant qu’à faire, cela semble peu de choses, un rêve qui dérange... et que l’on gardera au chaud !




















                              • COVADONGA722 COVADONGA722 27 octobre 2014 07:04

                                au trois mythos soleil pastori et sampiero 




                                Abbé François Casta, Paroisses et communes de France, Corse, éd. CNRS 1993

                                Atlas ethno-historique, direction Ravis Giordani

                                Paul Damiani, le mouvement de la population corse de 1946 à 1969 et aperçus rétrospectifs depuis 1781, in Bulletin de la société des sciences historiques et naturelles de la Corse BSSHNC, 1973, Trim. 3 & 4



                                Janine Renucci, Corse traditionnelle et Corse nouvelle la géographie d’une île, 1974




                              • COVADONGA722 COVADONGA722 27 octobre 2014 07:10

                                au trois mythos soleil pastori et sampiero 


                                Chez moi on se cache pas avec des écrits anonymes ; Ceux qui les ont écrits n’ont certainement pas la malhonnêteté intellectuelle de se cacher



                                vous voulez dire à la villa de san ornello ? reprenez vos cachets vos souvenirs mythos

                                vont refaire surface !

                                 combien ils etaient déja les méchants 2/3 mince je m’a gouré avec mon boulier 


                                marwaaaaaaf 


                              • olivier cabanel olivier cabanel 27 octobre 2014 15:29

                                cher hubert machin chose

                                une chose est sure, vous avez tout compris, et vous êtes bardé de certitudes... à la différence des vrais scientifiques qui eux doutent toujours.
                                bon vent dans votre trollisme ordinaire.
                                 smiley

                              • lsga lsga 26 octobre 2014 21:10

                                Bon, je voulais juste dire que le productivisme n’est pas contradictoire avec une production écologique diversifié.


                                Tout uniformiser, raser les bocages, etc : c’était des techniques de sous doués, d’une époque où les sciences agricoles n’étaient pas évolué (l’INRA date des années 50...)

                                En fait, l’écologie et la biodiversité est la meilleure manière de faire de grosses productions.



                                • joletaxi 26 octobre 2014 21:44
                                   l’écologie et la biodiversité est la meilleure manière de faire de grosses productions.

                                  c’est de Marx ça ?
                                  sinon ça vaut pas un clou hein


                                • lsga lsga 26 octobre 2014 22:00

                                  non ce n’est pas de Marx. Marx a connu les prémisses de l’industrialisation de l’agriculture au 19ème siècle. Il avait bien entendu anticipé ce qui allait se produire au 20ème. Quoi qu’il en soit, la question écologique n’était pas encore tout à fait sur le terrain (enfin, il me semble... )


                                  La pensée écologique n’est pas pour autant absente de chez Marx. Car le grand problème de l’écologie, c’est avant tout la nature irrationnelle et anarchique de la production Capitaliste. En effet, si aujourd’hui chaque champs et chaque usine est organisé scientifiquement, selon des plans d’ingénierie, en revanche, elles interagissent entre elles selon le marché, c’est à dire en dehors de tout système hypothético-déductif. C’est cela qui fait qu’on produit et consomme plus que de raison, et que l’on est incapable de mettre en place des dynamiques de long terme. 

                                  L’écologie, c’est à dire la production et le développement optimale pour un écosystème donné, a besoin du socialisme pour fonctionner. Si les décisions de production étaient prises au suffrage universel mondial, sur la base de débats rationnels et scientifiques, et que chacun était libre de déléguer son vote à la personne de son choix (comme à Olivier Calbanel par exemple) : cela permettrait de poser des dynamiques de longs termes, de poser les vrais questions scientifiques, et de décider de produire de telle ou telle manière. Nul doute que la population (« le peuple » smiley ) choisirait les solutions les plus appropriées. 


                                  Voilà les grandes questions démocratiques. Toutes les autres sont des questions secondaires. Voilà les questions traitées par le Socialisme. Voilà les questions qu’il faut poser pour résoudre les problèmes écologiques. 

                                  Enfin, pour aussi répondre à votre ironie, bien entendu, les théories révolutionnaires évoluent dans le temps. 

                                • joletaxi 26 octobre 2014 22:22
                                  mince
                                  voilà que j’ai mis une pièce dans le jukebox en appuyant incidemment sur Marx.
                                  Comment arrêter ce bidule ?

                                  et que chacun était libre de déléguer son vote à la personne de son choix (comme à Olivier Calbanel par exemple)

                                  inquiétant votre stratégie, car il se pourrait tout aussi bien que certains délèguent leur vote à Joletaxi, imaginez le drame

                                   Nul doute que la population (« le peuple »  ) choisirait les solutions les plus appropriées. 

                                  pour le moment, on a le motard de la rue du cirque, pas fameux de compter sur le peuple


                                   C’est cela qui fait qu’on produit et consomme plus que de raison, et que l’on est incapable de mettre en place des dynamiques de long terme. 

                                  me demande ce que serait une consommation raisonnable vue par Isga ?
                                  (vous avez quel âge Isga, car ce comportement infantile et egocentrique normalement cesse à la puberté non ?)

                                  pour les dynamiques de long terme, il est vrai que l’économie planifiée a montré de par le monde ses grands succès, 


                                  Bon, je vais sur Reopen, ils sont finalement moins « frappés »




                                • olivier cabanel olivier cabanel 26 octobre 2014 22:23

                                  nico 

                                  vous êtes quoi en fait ? un agent des RG ?
                                  amusant de votre part d’analyser les heures d’interventions, y compris les minutes et les secondes.
                                  essayez un jour de vous appliquer à vous intéresser sur le fond, plus que sur la forme...
                                  mais ce n’est qu’un modeste conseil.
                                   smiley

                                • olivier cabanel olivier cabanel 26 octobre 2014 22:25

                                  jo

                                  sur reopen ?
                                  allez y vite, ça nous fera des vacances.
                                  sacré jo...
                                   smiley

                                • lsga lsga 26 octobre 2014 22:25

                                  un très belle critique Nico. En effet, je passe un peu trop de temps ici ces derniers temps, et je ferais mieux d’écrire des articles au lieu de troller... mais bon... je suis plus un socrate qu’un platon smiley (toute proportion gardé)


                                • lsga lsga 26 octobre 2014 22:26

                                  et olivier, je veux bien une réponse de votre part sur mes 2 commentaires ^^


                                  Small is Beautiful, je connais déjà votre point de vue... mais bon.. 

                                • olivier cabanel olivier cabanel 26 octobre 2014 22:42

                                  Isga

                                  j’avoue ne pas avoir découvert chez Marx quelques éléments sur l’écologie ?...
                                  mais il fallait peut etre le lire entre les lignes...
                                  je pense qu’à gauche, comme à droite, on a longtemps pensé que la solution, en ce qui concerne l’agriculture se devait d’être industrielle.
                                  ils étaient seulement partagé sur la distribution du bénéfice du travail, non ?
                                  pour moi, l’écologie a une dimension un peu différente, peut être plus ambitieuse.
                                  il s’agit de comprendre que nous ne sommes qu’un tout : entre plantes, animaux, minéraux, tous reliés, vivant en harmonie par obligation, sinon, nous déséquilibrons le fragile équilibre..et il suffit qu’un seul maillon de la chaîne déconne, et tout le système s’écroule.
                                  et l’homme est le maillon faible.
                                  peut être pas tous les hommes, bien sur, mais une grande majorité qui n’’a pas réalisé quelle était sa place sur cette boule bleue.
                                  la suite plus tard... pour l’instant
                                  et merci de ton commentaire

                                • lsga lsga 27 octobre 2014 00:34

                                  je ne prétendais pas que Marx ai parlé de l’écologie (mais peut-être... )

                                  je disais que le Socialisme (c’est à dire une démocratie directe/semi-directe mondiale, appuyée sur des débats scientifiques) était la condition nécessaire pour que l’humanité fasse la transition vers la civilisation écologique, c’est à dire la transition vers le niveau 1 de civilisation.

                                  Bien entendu, on parle du Socialisme authentique, celui qui n’était pas possible au 20ème siècle, et non pas des prises de positions industrialo-mécanicistes des sociaux-nationalistes français.... (désolé pour la phrase lourde, mais au moins, c’est court).

                                  Je vais répondre à la fois à votre énoncé sur l’industrie, et en même temps à votre proposition plus ambitieuse, qui me plait beaucoup (quoi qu’un peu trop idéaliste, pas assez ancrée dans le concret et le matériel).

                                  L’industrialisation ne se limite pas à l’industrie lourde, ballote, stupide, polluante et destructrice des 19ème et 20ème siècles. Avec l’émergence d’internet, de l’informatique de haut niveau, de l’intelligence artificielle, et surtout, de l’intelligence humaine collective qui émerge grâce à ces technologies, une nouvelle industrie va émerger. Elle sera toujours une industrie, au sens où elle sera standardisée, automatisée, qu’elle recourra aux plus hautes technologies, mais elle sera subtile, extrêmement complexe, réactive, vivante presque, et contrôlée dans toutes ses procédures par un processus démocratique mondiale. 

                                  Il est évident que les savoirs faire ancestraux auront toute leurs place dans ce processus. Je ne doute pas que la majorité de la population mondiale souhaite que l’on produise localement, des produits de qualité, fait selon les règles de l’art paysan, amélioré par les connaissances en chimie, physique, et biologie des scientifiques et ingénieurs contemporains. 

                                  Bien entendu, rien n’oblige à recourir à de la main humaine. Les androïdes prendront certainement la place des mains humaines. Mais pour ceux qui souhaitent vraiment continuer à travailler la terre de leurs propres mains, je ne doute pas non plus que la population mondiale n’hésitera pas à leur accorder cette possibilité. 

                                  Bref, il faut être progressiste
                                  À une période où l’esprit réactionnaire hante à nouveau l’Europe, plus que jamais, il faut être totalement progressiste, et ne se laisser avoir par aucune pensée réactionnaire, par aucune nostalgie d’un passé qui est bien moins bon que l’on croit. 

                                • Vipère Vipère 27 octobre 2014 00:32


                                  Partager des marrons au coin d’un feu, tout en refaisant le monde, un monde meilleur tant qu’à faire, un rêve qui serait à l’opposé d’un cauchemard ! il est des bonheurs simples à portée de tous...

                                  • olivier cabanel olivier cabanel 27 octobre 2014 21:42

                                    oui Vipère, ça pourrait être des moments sympas.

                                    qui n’adore pas « refaire le monde »...
                                    après il y a la phase suivante, passer à l’acte.
                                     smiley

                                  • olivier cabanel olivier cabanel 27 octobre 2014 21:40

                                    hubert machin chouette

                                    votre travail de troll est remarquable.
                                    un peu lassant à la longue, mais remarquable.
                                    enfin, chacun passe son temps comme il veut.
                                    ou comme il peut ?
                                     smiley

                                  • olivier cabanel olivier cabanel 28 octobre 2014 07:14

                                    mon cher hubert machin truc

                                    j’ai un nom, je ne me présente pas avec un pseudo, et je vous prie de le respecter.
                                    merci de le faire, et de me proposer vos excuses avant punition.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès