• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Citoyenneté > Nous avons abusé de Cantona

Nous avons abusé de Cantona

 Eric Cantona n’aurait pas fait de retrait d’argent spectaculaire et de toutes manières, pas grand monde n’aura joué au bank run, pas même ceux qui avaient promis de le faire Mais ce flop va avoir un coût à payer.
Qui va en assumer la charge, sera-t-elle partagée ?

Dans "Cantona contre les géants", je disais qu’il était bien possible qu’il y ait un grand écart entre ce que Cantona a dans la tête et nos spéculations enthousiastes sur sa détermination à conduire une révolte contre les banques.
 
La réponse qu’il a fait donner mardi 7 décembre au journaliste qui l’avait cherché sur les lieux de son tournage, va assez exactement dans le sens que j’avais proposé, à savoir que nous lui en avons beaucoup trop fait dire.
 
Primo, l’idée du bank run, j’en suis convaincu, traînait déjà sur le Web depuis un moment, 2008 même (bien qu’aucun d’entre vous ne m’ait confirmé ce fait). Secundo, Cantona, dans une réunion n’ayant rien de formel, en avait seulement répété le principe, sans poser de date, sans dire qu’il allait y participer. 
 
Mais voilà, c’était une star qui avait dit voire conseillé de faire ce bank run.
 
Whaouuuuh, enfin une star reprend cette idée qui était dans l’air mais ne prenait jamais forme. Alors on a buzzé dessus. Et c’est après la médiatisation faite autour de cette vidéo (à partir de laquelle on lui donnera carrément du Eric le rouge), qu’un groupe a posé la date du 7 décembre. C’est nous (comprenons ce "nous" au sens large des responsabilités, si vous le voulez bien) qui avons relié le nom de Cantona à cette opération enfin datée. C’est nous qui avons manipulé cette vidéo, qui avons allongé sa sauce pour transformer Cantona en meneur de mouvement de révolte populaire.
 
Là dessus, buzz et psittacisme faisant, tous les médias officiels ont repris en coeur "Cantona lance le bank run"
Cantona, Cantona, Cantona président ! Carrément.
 
On veut bien faire la Révolution mais il nous faut un Bové en tête sinon ouille ouille ouille, on a la trouille ouille ouille.
 
Cantona il est costaud, il est puissant, il est populaire, il fait un bon preneur de coups en première ligne, alors Cantona président.
 
Bin oui, ça ressemble beaucoup aux cris qui avaient soutenus un certain Nicolas qui avait promis de casser du méchant à notre place. Ah ! qu’on les aime ces hommes qui semblent pouvoir tenir tête aux grands méchants.
 
Mais voilà, on le voit en cette fin de bank run avorté, Cantona n’en demandait pas tant. Il n’avait pas spécialement envie de devenir notre leader syndical courageux. Il a ses marrons et de beaux marrons à tirer du jeu actuel, aussi pourri soit-il. Et puis il n’est pas de calibre suffisant pour affronter les rhétoriques de Minc ou de Lagarde, d’aucun leader d’opinion en fait. Il n’est pas formé pour tenir des meetings. Même Patrick Sébastien, pourtant rodé aux micros et aux médias n’a pas tenu la moitié d’un round.
 
Face aux dénigrements et réprobations des ténors de la politique, Cantona s’est écrasé, a disparu de la circulation, faisant mine de ne plus rien entendre, bottant en touche quand un journaliste tentait de recueillir ses réponses. Il n’est pas taillé pour répondre à Lagarde et il le sait. Il faudrait au moins que quelqu’un lui prépare un discours consistant et apparemment, il n’a pas ça en magasin.
 
Nous aussi nous le savions qu’il ne fairait pas le poids face aux critiques des politiques. Mais nous avons feint ne pas le savoir. Nous avons abusé, nettement abusé de lui.
 
Par chance, dans ce premier temps (car le principe d’une bouderie des banques n’est évidemment pas mort pour autant) il ne s’est rien passé de grave. Il n’y a aucun risque que Cantona se prenne un procès de la part de qui que ce soit. Mais si ce bank run avait un peu marché, s’il y avait eu une tite panique dégénérant en plus grande panique, plif plaf plof, il en aurait pris des coups, de toutes part. P’tet même de la part de certains bank runners qui auraient glissé sur une plaque de verglas en allant tirer leurs 700 €. Et il se serait retrouvé seul pour les encaisser.
 
Il ne s’est donc rien passé. Mais les acrobates de la politique et de l’économie ne vont pas manquer de railler le coup foiré. Les medias aussi vont se moquer de la déculottée. En attendant la prochaine opération, il va y avoir des tombereaux de moqueries à encaisser. Qui va les encaisser ? Bin Cantona puisque c’est le seul nom cité jusque là.
Cantona, Cantona, Cantona au vestiaire !
 
Je crois que ce ne sera pas juste qu’il se retrouve seul à se prendre des oeufs pourris. Je crois que tous ceux qui ont dealé ce bank run devraient se poser devant Cantona en demandant d’assumer la part de raillerie qui leur reviennent.
 
Et puis il y a ceux qui ont réellement bank runné pour des prunes (encore que ça leur a fait un entraînement pas forcément perdu). Ceux-là qui pensaient être au moins 30 000 et qui se retrouvent 30, sont aussi les cocus, les abusés de l’aventure. Eux aussi devraient être entourés par ceux qui avaient promis d’agir mais n’ont finalement rien fait.
 
Si nous ne sommes pas capable de payer ces petits frais, si nous ne sommes pas capables d’encaisser ces petites railleries, si nous allons déjà à nous défausser en cépamoi ou en jisuipourien, nous ne sommes pas prêts à faire la vraie révolution.
 
Une authentique révolution exige de ceux qui veulent la faire de savoir d’abord en payer personnellement le prix.
 

Moyenne des avis sur cet article :  3.71/5   (68 votes)




Réagissez à l'article

114 réactions à cet article    


  • Kalki Kalki 8 décembre 2010 10:06

    Vous connaissez le vase de Soisson ?


    • Kalki Kalki 8 décembre 2010 10:09

      Et bien, la société ou en tout cas une grande partie des gens avec cerveaux attendaient cela,

      La destruction de l’ancien symbole


    • easy easy 8 décembre 2010 10:09

      Whatchhh, excellent exemple Kalki !

      J’en profite pour proposer une petite correction à mon papier
      « Nous aussi nous le savions qu’il ne faisait ou ferait pas le poids face aux critiques des politiques »




    • orage mécanique orage mécanique 8 décembre 2010 10:17

      deux réflexions sur cette synthése que je partage,

      - quand on voit comment les médias ont répété en boucle que c’était à l’initiative de Cantona alors que non(traditionnels et web) et cette campagne de dénigrement (femme dans la pub LCL, compte soit disant ouvert...).
      On se dit qu’il a fallu quand même qu’ils aient sacrément les ch’tons pour se sentir obligé de dénigrer l’initiative a ce point et aussi bien à gauche qu’à droite ce qui est quand même étonnant.
      Comme vous le dite c’est plus facile de discréditer en y associant un Bové.

      - Je n’ai pas participé le 7/12 mais cette action m’a permis de me rendre compte que ça ne servait à rien de stocker mon argent sur mon compte (je ne fais aucun placement par principe) sauf de permettre à ma banque d’avoir une réserve monétaire lui permettant de spéculer. Je vais donc effectivement retirer maintenant mon argent (de toute façon vu ce que les économiste prédisent autant le retirer maintenant) et si beaucoup de monde faisait pareil à la longue......


      • easy easy 8 décembre 2010 10:26

        En effet Orage, le bank run n’a pas dit son dernier mot. Il a foiré en tant qu’action datée mais la pompe a été amorcée. Des gens vont désormais chercher une alternative à leur position habituelle.
        Au fur et à mesure que les banques ressentiront cet effet de retrait, je ne doute pas qu’elles se mettront à nous proposer des formules inédites, plus rassurantes et plus éthiques.

         


      • JahRaph JahRaph 8 décembre 2010 13:07

        Prochaine cible : pas les banques, LA BOURSE

        Beaucoup plus accessible (car besoin de moins de citoyens pour que cela ait un effet).

        Et puis cela gênera moins les français entrepreneurs, et plus les financiers.


      • Croa Croa 8 décembre 2010 18:27

        « Supprimer sa CB, éiminer les prélèvement automatiques inutiles, faire des retraits caisse le plus souvent possible pour payer le plus possible en liquide. »

        Il ne s’agit là que de services pour lesquels la banque est utile. C’est donc idiot de s’en passer. De plus le « liquide » actuel est constitué de billets sans valeur intrinsèque émis par une banque. User de ceux-ci profitent à la banque centrale au lieu de la banque du client.

        La banque ne nuit que par la dette (le crédit si vous voulez.) Pour se libérer de l’emprise des banques il suffit de ne pas vivre à crédit, CQFD. (C’est valable aussi collectivement : Ne jamais voter pour un maire faisant vivre le bled à crédit !)



      • goc goc 8 décembre 2010 10:24

        En tout cas cette histoire a permis de faire apparaitre pas mal de choses

        1 - elle a crée un début de « panique » dans le mode politique et financier, car comment expliquer qu’autant de gens se sont empressé à vouloir répondre à Cantona, voir même à le dénigrer. Attention quand je parle de panique, il ne s’agit pas de panique du aux risques de retraits massifs, mais de panique du à la mise en évidence d’une perte total de confiance dans les banques, voir même d’une hostilité de la part de la population envers ces mêmes banques. Or les mois qui viennent pourraient bien voir s’écrouler le système financier, et sans une approbation (même passive) de notre part, il sera difficile à nos politiques de mettre en place un nouveau plan de sauvetage des banques (sur notre dos).

        2 - Elle a permis de voir plus clair dans les positionnements politiques et donc d’avoir la confirmation d’un virage conservateur neo-liberal du PS (encore un an et Blair passera pour un extrême-gauchiste)

        3 - Une fois de plus la presse a démontré son alignement sur le monde politico-financier, et son incapacité à faire son devoir et même à respecter un minimum de déontologie, en propageant les propos désobligeants envers Cantona, et surtout en essayant volontairement de le faire passer pour l’organisateur du mouvement

        4 - Enfin (et surtout) cette journée a permis a pas mal de monde de réfléchir au rôle exact des banques, et même à chercher des alternatives vers des banques plus respectueuses de leur argent.


        • lagabe 8 décembre 2010 11:08

          oui , c’est vrai , ils ont eu trés peur , en attendant cantona passe pour plus idiot que papin cf guignols :)


        • sisyphe sisyphe 8 décembre 2010 13:26

          En attendant, on a vu toute la différence qui existe entre un homme digne, même riche, qui fait preuve de lucidité, et de solidarité, qui se révolte contre l’injustice, même s’il le fait de façon maladroite, et ............

          ....... un autre, beaucoup plus riche, qui ne pense qu’à sa gueule, et à amasser le max de fric, quelle que soit la façon, avec Zidane, qui est allé soutenir l’invraisemblable candidature du Qatar, pour un chèque de 11 millions d’€uros. 

          Les choses sont claires. 

        • lagabe 8 décembre 2010 13:42

          la on est totalement d’accord , mais dés le départ son idée était mauvaise


        • ddacoudre ddacoudre 8 décembre 2010 10:42

          bonjour easy

          dans un article je suis allé dans le même sens.

           .../.. L’autre événement soulevé par M Cantona fait se lever des interrogations du genre « son appel fut un échecs ».

           Si je n’en avais plus l’âge j’en pleurerai. Quand l’on confie l’information à des personnes qui sont plus apte à être des faiseurs de spectacle que de l’analyse socio politique nous ne pouvons pas nous attendre à plus.

          Ceci n’a pas empêché quelques sociologues d’y trouver le sens caché, car tous les actes que nous faisons sont induits par des événements passés qu’il faut aller rechercher pour comprendre ce que nous faisons.

          Il est bien évident que nous ne pouvons pas vivre en faisant cela, mais ceux qui on accepter le travail de commenter l’événement doivent y souscrire sous peine d’invalider leur analyse. Même si elle peut être contredite car personne n’a les moyens de disposer de toute l’information utile a cela, et moi comme nous tous qui commentons l’actualité et les commentaires de nos commentaire nous n’y échappons pas….

           

          Alors quel est l’événement le plus important est ce que personne n’ai été retirer son argent ou qu’un parti, les verts pour ne pas les citer proposent qu’à l’avenir les citoyens déposent leur argent dans des banques « citoyennes ».

           

          Nous nous trouvons là devant le développement d’un événement par rétro action. La personnalité et l’origine familiale humble de Cantona n’a pas été effacé par ses succès professionnels et il en a conservé ses « racines », je pourrais dire « prolétarienne », et c’est donc en débattant sur l’échec de la contestation concernant la modification des retraites qu’il proposa un moyen gratuit et sans heurt de faire une révolution paisible.

          Il est bien évident que si les auteurs du blog paru sur face book n’avait pas rebondi et élargi le champ d’action de la position de Cantona, les verts ne seraient pas allés chercher ses propos et nous n’aurions pas commenté les commentaires des commentateurs.

           

          Ainsi deux affaires distinctes wikileaks et bank run sont liés par un même moyen le net, et je comprendrais mal que la banque de M Cantona viennent lui signifier la fermeture de son compte (comme le font mastercard visa et autre pour wikileaks) parce qu’il soutient, non la disparition des banques mais l’utilisation des dépôts comme moyen de pression sur les gouvernants.

          Le pouvoir par M Lagarde a tenté sa « discréditation », mais il semble après avoir fait donner sur les antennes ses économistes comme Minc, qu’il n’aille pas plus loin.

          Chose qui serait bien inutile car le mal est déjà fait avec le site des verts.

          Et rien ne nous assure que ceci ne deviendra pas un moyen réel de pression, si les esprits mûrissent en prenant conscience que leurs dépôts se retournent contre eux et ont creusé le déficit national qui va les accabler de plus en plus si nous n’y apportons pas une solution politique.

           

          Il serait grave que ce soit le net qui devienne le garant de la liberté d’expression devant le contrôle de l’information par les états comme au plus beau temps de la censure, cela signifierait que la démocratie touche à son terme, ce qui est en cours malheureusement.../...


          cordialement.


          • sisyphe sisyphe 8 décembre 2010 10:57

            Cantona que l’amour..... (oui, je sais, facile.. mais ...)

             
            Le bank run n’était qu’une première étape qui aura eu l’intérêt d’attirer l’attention sur l’essentiel ; sensibiliser les citoyens au vrai problème : s’attaquer au pouvoir coercitif des banques. 

            Maintenant, il s’agit de développer cette conscientisation, et surtout de proposer des actions à mener pour être réellement efficace.

            Retirer son argent des banques privées, pour le placer dans des banques « éthiques », dans un premier temps ; banques-coopératives, entre autres...

            Sensibiliser, pour augmenter la pression sur les élus, en leur demandant de revendiquer, eux-mêmes, d’inscrire dans leurs programmes, une modification des règles du jeu ; réforme monétaire, annulation des dettes, exiger des états qu’ils ne renflouent plus les banques, qu’ils se fassent rembourser, avec les intérêts, les sommes allouées pour les maintenir à flot, séparer les banques de dépôt des banques d’affaires, exiger la taxation des gains de la spéculation, sortir du système financier mondialisé par des mesures protectionnistes, instaurer une REGULATION des opérations spéculatives, interdire celles contre les états, déprivatiser les banques centrales, imposer l’autorisation des états à emprunter directement à ces banques centrales, sans intérêts ; bref, exiger le changement des règles du jeu qui font, des mafias bancaires et financières les maîtres du monde, au détriment de l’ensemble des citoyens. 

            Que la toile s’étende, que le problème, et ses responsables, soit de plus en plus clairement pointé, que l’ensemble des peuples sachent qui sont leurs ennemis, et que les actions pour mettre fin à leur prédation se multiplient ; par les associations de citoyens, de consommateurs, les partis ; il faut contaminer l’ensemble des médias à l’appel de cette urgence, à cette nécessité vitale ; la trouille éprouvée par les milieux bancaires et financiers à la suite de l’annonce de cette simple action a prouvé que les choses sont plus faciles qu’on ne le pense, que les mafias bancaire et financière ne sont que des tigres de papier, et qu’une action conjuguée d’une grande partie des citoyens peut parfaitement les empêcher de nuire. 

            A nous, citoyens du monde, de développer cette prise de conscience, d’impulser ces actions, de faire valoir, tout simplement, nos droits. 

            L’ennemi est maintenant connu ; il ne faut plus lui laisser le moindre répit. 

            Les Grecs manifestent, les Irlandais aussi, les Espagnols, bientôt l’Italie, la France aussi seront attaquées par les spéculateurs ; aux citoyens d’imposer à leurs dirigeants de les défendre, de ne donner leurs voix qu’à ceux qui prendront cet engagement. 

            Ce n’est qu’un début ; le combat doit continuer, plus que jamais. 

            • Emile Red Emile Red 8 décembre 2010 11:25

              Gelone et les raccourcis.....

              D’abord ce n’était pas le crédit agricole....

              Quand les extrémistes de droite démontrent qu’ils sont main dans la main avec les néo-libéraux à défendre les prébendés du capital et de ses usurpateurs.

              Et il y en a encore qui croient que la Marine ou tout autre pantin Berlusconien, Finien, Le Penien, Sarkosien sauraient aller dans le sens du peuple, l’extrême droite a toujours était le faire valoir brutal du pouvoir de l’argent et des puissants...

              Gelone est comme Pujadas, un laquais honteux du pouvoir...


            • le-Joker le-Joker 8 décembre 2010 11:49

              Sisyphe mais tu rêves avec les banques coopératives, ma femme travaille dans une grande banque coopérative, ils sont endettés jusqu’au coup avec la Grèce et leurs actions spéculatives par exemple.
              Regarde de plus près les filiales du Crédit Coopératif :

              Le Crédit Coopératif appartient à ses clients sociétaires. Il est membre du Groupe BPCE dont il est une des maisons-mères. Le Crédit Coopératif compte des filiales (BTP Banque, Ecofi Investissement, Bati Lease, BTP Capital Conseil, BTP Capital Investissement...) et des établissements associés (la banque Edel, des sociétés financières de crédit comme Caisse Solidaire, La Nef et des sociétés financières de garantie comme Sofiscop). Il intervient auprès de partenaires issus des domaines du capital développement, du service à la personne (Chèque Domicile), du logement familial (Finantoit), du conseil en assurance, des finances solidaires (France Active Garantie), du développement durable (Enercoop), de gestion d’actifs. Il intervient aussi auprès de partenaires européens (Eurecos).

              Je te passe les détails la Banque Edel par exemple a été créer par E Leclerc, tu penses qu’ils ont le cul propre ?

              La solution n’est pas dans les banques coopératives.

              Et ce n’est que la partie visible de l’iceberg...


            • Philou017 Philou017 8 décembre 2010 12:14

              Le Joker : vous êtes à coté de la plaque.

              Ma femme travaille dans une grande banque coopérative, ils sont endettés jusqu’au coup avec la Grèce et leurs actions spéculatives par exemple.
              Qu’est-ce que ca a à voir avec le Crédit Coopératif ?. Les banques dites à structure coopérative ont un statut similaire, mais peuvent mettre en œuvre des politiques financières complètement différentes.

              Regarde de plus près les filiales du Crédit Coopératif :
              Le credit Coopératif à le statut de maison-mère au sein de la BCPE, c’est tout. Ca ne veut rien dire de spécial.

              Le Crédit Coopératif appartient à ses clients sociétaires. Il est membre du Groupe BPCE dont il est une des maisons-mères.
              Le Groupe BCPE est une association de banques qui fonctionne sur le principe coopératif. On y trouve des banques diverses et variées, comme la Banque Populaire et effectivement le crédit Coopératif. Le crédit Coopératif utilise certains outils qui servent aussi à d’autres banques. Et alors ?
              Le crédit Coopératif ne fonctionne pas sur une ile déserte, coupé du monde. Ce qui compte ce n’est pas les outils, mais l’usage qu’on en fait.

              Je te passe les détails la Banque Edel par exemple a été créer par E Leclerc, tu penses qu’ils ont le cul propre ?
              Quel rapport entre la banque Edel et le Crédit Coopératif ?

              La solution n’est pas dans les banques coopératives.

              Il y a des gens qui travaillent dans le crédit coopératif, notamment à la Nef, et qui œuvrent dans l’ombre, avec souvent beaucoup de dévouement et de constance. ils ont beaucoup plus fait que vous , avec vos discours à l’emporte pièce, pour aider les gens, dans une vision humaniste et coopérative.
              Moi, je respecte les gens qui agissent et font de leur mieux, dans un milieu difficile. Je trouve lourdingue cette tendance à tout décrier, tout critiquer et tomber dans les amalgames facile.

              Et ce n’est que la partie visible de l’iceberg...
              On attend des renseignements un peu plus fiables et précis. je précise que je ne connais pas spécialement le crédit coopératif, n’ai aucun intèrêt avec eux, mais que j’ai lu un certain nombre de choses qui me paraissent positives sur leurs actions. Eux, au moins, ils agissent.


            • Tiberius Tiberius 8 décembre 2010 12:17

              Tout ce que le bankrun a prouvé c’est votre impuissance et votre servilité face au système qui vous nourrit. 


            • sisyphe sisyphe 8 décembre 2010 12:35
               Par Tiberius (xxx.xxx.xxx.139) 8 décembre 12:17

              Tout ce que le bankrun a prouvé c’est votre impuissance et votre servilité face au système qui vous nourrit. 


              Pauvre espèce de minable... 

              La servilité, c’est la tienne ; celle des gens qui font tourner un système d’exploitation, d’oppression, d’asservissement, parce qu’eux en retirent un bénéfice ; c’est la servilité de la déférence face aux puissants, et du mépris face aux plus faibles ; la servilité du bon petit collabo du chacun-pour-soi..

              Quand au système, pauvre tâche, c’est NOUS qui le nourrissons, et pas l’inverse ; sans le travail des hommes, il n’existe plus ton système ; et, non seulement c’est nous qui le nourrissons, mais, de plus, il se nourrit de nous, en nous dépeçant, nous volant, nous spoliant, nous rackettant, nous garrottant, au profit d’une caste mafieuse que tu défends, et/ou dont tu fais partie. 

              Pour ce qui est de l’impuissance, ne te réjouis pas trop vite : les hommes dignes et honnêtes vont peu à peu faire valoir leurs droits ; tu la ramèneras moins bientôt..


            • Tiberius Tiberius 8 décembre 2010 13:02

              @ sisyphe

              Si personne n’a répondu à l’appel, c’est parce que l’être humain est une créature égoïste par nature qui ne fait la révolution que si elle a plus à y gagner qu’à perdre. Eh oui, le profit et le libéralisme sont inscrit dans vos gènes mon pauvre sisyphe. Vous avez voulu combattre le système mais votre propre nature vous en a empêché.

              Alors après le succès de la journée révolutionnaire d’hier, c’est sûr, je tremble comme une feuille à l’idée de votre prochaine révolution. smiley


            • sisyphe sisyphe 8 décembre 2010 13:20

              tiberius 


              C’est ça ; il nous refait, comme tous les bons enfoirés de libéraux, pour justifier leurs propres turpitudes, le coup de « la nature humaine » ; bah oui, ma bonne dame, c’est l’homme qu’est comme ça .. 
              Pratique, hein, pour s’exonérer de ses propres responsabilités... 

              Pauvre ignare ; si vous connaissiez un minimum l’histoire de la pensée humaine, de la philosophie, de la sociologie, de la psychologie, vous sauriez que le débat ontologique est plié depuis plusieurs siècles ; et que la « nature humaine » n’existe pas, en soi ; elle dépend de la façon dont elle est éduquée, formée, et du système dans lequel elle évolue, parce que, si vous ne l’avez pas encore compris, l’homme est un être SOCIAL, et que c’est le système social dans lequel il évolue, qui forge et conduit sa nature. 

              Le monde et les hommes ne sont pas, bien heureusement, à votre image ; vous, vous faites partie de la frange nuisible, dont l’organisme social humain devra se débarrasser, pour évoluer, comme un corps atteint d’un virus doit l’éliminer 

              Alors, gardez votre cynisme bien au chaud, parce que, quel que soit le temps que ça va prendre (et ça risque d’aller beaucoup plus vite que vous ne le souhaiteriez), votre petit sourire se transformera en rictus, et votre suffisance et votre mépris laisseront place à votre lâcheté endémique, comme tout bon collabo... 

              Un peu de patience... smiley 


            • Tiberius Tiberius 8 décembre 2010 14:35

              En tout cas, le fait est que ce n’est pas moi qui me suis trompé hier sur la nature humaine... smiley

              Soixante-dix années passées en dehors de l’économie de marché n’a pas beaucoup changé l’âme des Russes à ce qu’il me semble... Oh c’est vrai ! La société soviétique n’était pas d’un communisme parfait. Mais s’il faut atteindre la perfection pour espérer l’ombre d’un changement dans l’âme humaine, alors les libéraux n’ont pas trop de souci se faire.


            • le-Joker le-Joker 8 décembre 2010 14:42

              Philou,

              Quel rapport entre la Banque Edel et le Crédit Coopératif ??

              La réponse est là :

              Banque Edel

              La Banque Edel est une SNC gérée en partenariat entre le Mouvement E. Leclerc et le Crédit Coopératif.

              Elle s’adresse principalement aux adhérents du Mouvement E. Leclerc, à ses fournisseurs et aux consommateurs.

              Elle a une gamme de produits et services spécialement destinée aux entreprises de la distribution : traitement des paiements par carte bancaire, implantation de DAB, crédits de fonctionnement, produits de placements...

              Elle s’intéresse aussi aux particuliers pour lesquels elle a principalement développé une offre spécifique de prêts personnels.

              Edel emploie 118 personnes. Le Crédit Coopératif qui détient 33,94 % de son capital. 



            • le-Joker le-Joker 8 décembre 2010 14:45

              D’ailleurs Philou tout le monde connait la déontologie dont font preuve les entreprises de grande distribution alors se « marier » avec E. Leclerc est totalement anodin ;)


            • kéké02360 8 décembre 2010 14:53

              @ tibère

              tibère le torche cul du capitalisme a encore vomi smiley


            • sisyphe sisyphe 8 décembre 2010 15:19

              Et un point Pavlov, un, pour le binaire Tibérius, pour qui le système qui régit le monde ne saurait être différent ; soit de « l’économie de marché », soit du communisme...

              C’est comme ci ou comme ça 
              Ou tu veux ou tu veux pas... smiley 

              Et que dites vous, cher Tiberius, de la Chine qui, que je sache, participe pleinement de l’économie de marché, tout en restant un régime communiste ? Un petit avis là-dessus, peut-être ? smiley 

              L’économie de marché, comme vous dites, est devenue l’économie phagocytée, cannibalisée, vampirisée, par les marchés ; c’est à dire les banques, les organismes financiers et les spéculateurs, qui sont en train de dépouiller la planète et les citoyens au profit de leurs mafias ; encore bien pire que le communisme, parce qu’étendu à toute la planète, au dessus des nations, au dessus des lois ! 

              Mais vous, à partir du moment où ça vous permet de vous y engraisser, on a très bien compris que ça vous convenait parfaitement.
               Je gage (sans aucun risque de me tromper) que, si nous avions été dans un régime communiste, qui vous aurait permis de vous y gaver, vous seriez devenu le chantre de ce système, tant tout ce qui vous importe n’est manifestement que votre propre intérêt.. 

              Et vous osez venir parler de « servilité » ?????? 
              Un comble ! 
              Le bourreau qui se moque des victimes !! 

              On a bien compris que vous jugiez la « race humaine » à l’aune de votre propre personne : la loi de la jungle, avec vous comme chasseur, armé de Kalachnikov ; ah non, merde, c’est communiste ! 
               smiley 

            • Tiberius Tiberius 8 décembre 2010 16:03

              @ Sisyphe

              Je ne sais pas pour vous mais moi, en ce qui concerne les modèles économiques alternatifs, je n’en connais que deux, le collectivisme et le mutuellisme de Proudhon. Or je ne pense pas que les Mutuellistes aient acore quelque ambition d’imposer leurs vues au monde...

              Pour ce qui est de la Chine, aux dernières nouvelles, elle a abandonné le collectivisme pour un capitalisme résolument ultra-libéralsmiley

              Ces quelques points éclaircis, je vous ferais maintenant remarquer que vous avez sciemment escamoté le problème que soulevait la réponse que je vous ai faite précédemment : 

              70 ans passés en dehors de l’économie de marché n’a pas changé l’âme des Russes d’un iota. Si l’âme humaine peut réellement changer, les faits ne nous en ont jamais apporté la preuve. L’homme est aujourd’hui encore ce qu’il était hier et vos espoirs ne reposent que sur de vaines théories qu’aucune expérience n’a jamais confirmées.


            • sisyphe sisyphe 8 décembre 2010 16:23

              Mais quel charabia ! 

              « Changer l’âme humaine » : mais vous en êtes encore au Moyen Age, mon pauvre vieux...

              Il ne s’agit pas « d’âme humaine », mais de COMPORTEMENTS, et de comportements individuels ET sociaux, puisqu’une fois de plus, l’homme est un être social. 

              Alors, so 70 ans passés n’ont pas changé les comportements en Russie, comme vous dites, ce qu’on peut, en tous cas, constater, c’est qu’ils n’ont fait qu’aggraver ceux des hommes dans le système néolibéral mondialisé ; plus d’avidité, plus d’égoïsme, plus de prédation, plus de soif de pouvoir jamais rassasié, plus d’oppression, plus d’exploitation, plus d’injustice. 

              La logique qu’impose ce constat est donc qu’il faut modifier le système, parce qu’il est MAUVAIS ; n’importe quel observateur peut constater ça, il suffit de regarder un peu ailleurs que soi-même (je sais, pour beaucoup, c’est mission impossible). 

              Le changer, pour EMPÊCHER, au maximum, que ces COMPORTEMENTS soient possibles ; par plus de justice, une plus juste redistribution, redonner le pouvoir démocratiquement aux citoyens, et, surtout, surtout, plus que surtout, mettre hors d’état de nuire les mafias qui ont mis la planète en coupe réglée, favorisant, incitant même à ces comportements de prédation. 

              Dans une société, il y a DES LOIS ; justement pour que la vie en société soit possible, pour empêcher les abus, les vols, les crimes. 
              Dans le système néolibéral des mafias bancaires et financières, il n’y a plus de loi, que celle du plus fort ; la plus formidable régression humaine, et sociale jamais réalisée de toute l’histoire de l’humanité qui a toujours été dans le sens d’une progression. 

              Et tous ceux qui favorisent, participent, approuvent, justifient, entérinent, collaborent à ce système, sont des dépeceurs, des fossoyeurs de la civilisation et de l’humanité ; à ce titre, ils doivent être mis, le plus vite possible, hors d’état de nuire. 
              Ça leur laissera du temps pour s’occuper de leur « âme » , mais, au moins, sans nuire à personne. 


            • Tiberius Tiberius 8 décembre 2010 18:13

              @ Sisyphe 

              Changer la loi, ce n’est pas changer le système sisyphe. Pour changer le système, c’est la logique même des échanges qu’ils faudrait remettre en question. 

              Au fond le problème est simple : La vie en société exige d’amener chaque individu à travailler dans l’intérêt de tous les autres. Ce qui fait que l’on a le choix entre deux solutions : En appeler aux sentiments altruistes de l’homme, le don de soi, ou compter sur l’égoïsme, la recherche du profit individuel.

              Seulement voilà, à moins que vous ne puissiez changer la nature humaine, vous ne pourrez jamais trouver de système plus efficace pour faire travailler les hommes que celui qui est le nôtre et qui exploite notre inclination naturel au profit. Pourquoi ? Parce que les motivations altruistes n’ont pas la même force que les motivations égoïstes. En effet : Quand l’égoïsme de l’homme le pousse à bâtir des empires économiques titanesques, son altruisme quant à lui arrive à peine à fournir une soupe aux clochards en hiver. Alors une économie fondée sur l’altruisme seraient nécessairement dans ces conditions une économie de pénuries.

              Vous pouvez changer totalement l’ordre des choses pour empêcher les comportements égoïstes de s’exprimer mais à quoi bon si au final votre monde doit être plus improductif que l’ancien et vous contraindre à la tyrannie pour vous maintenir ?

              L’homme à le monde qui lui convient. C’est ainsi et vous n’y pourrez rien.


            • Tiberius Tiberius 8 décembre 2010 20:09

              Au sens clanique oui, peut-être et encore je ne suis pas sûr smiley

              Car au fond, si nous protégeons notre famille, c’est parce que nous l’aimons, donc elle nous est précieuse. Or le fait est que nous pouvons également ressentir de l’amour pour une étrangère ou un étranger lesquels nous deviendront alors précieux. 

              Bref, est-ce vraiment l’ombre de l’altruisme que nous discernons dans nos relations avec notre famille et l’être aimé ou bien celle de l’égoïsme qui nous pousse à protéger cela seul qui a de la valeur pour notre petite personne ? smiley


            • Tiberius Tiberius 8 décembre 2010 23:54

              D’accord mais derrière cet égoïsme élargi au clan ne se cache-t-il pas tout bêtement notre attachement à notre seule et unique personne car en défendant ceux pour lesquels nous ressentons de l’amour, nous nous protégeons nous-mêmes puisque c’est bien parce que les attaques dont ils sont victimes nous blessent nous aussi, que nous réagissons comme si nous étions nous-mêmes attaqués.

              Bref, là où je veux en venir, c’est que de la même façon que nous utilisons dans le domaine économique la quête de l’intérêt personnel pour amener l’individu à travailler dans l’intérêt général, la nature par le biais de l’amour, pourrait avoir pareillement tenté d’exploiter notre attachement à nous-mêmes pour nous induire à des comportement sociaux. Et de ce fait, il se pourrait très bien qu’il n’existe pas réellement d’égoïsme élargi à quoi que ce soit mais simplement un attachement à notre seule et unique personne.

              Je ne suis donc pas certain que nous ne soyons pas des êtres purement égoïstessmiley


            • Tiberius Tiberius 9 décembre 2010 18:19

              « D’autant moins que je suis, en revanche, convaincus que nous ne faisons pas ce que nous voulons, mais ce que nous sommes prédisposés à faire. »

              Oui, c’est aussi mon sentiment.


            • robin 8 décembre 2010 10:57

              L’idée de Cantona était bonne mais le peuple est à la fois trop individualiste, trop esclave du système (et c’est inversement proportionnel à la lourdeur des comptes en banque....n’est-ce pas Cantona ? ) Mais on aura assisté quand même à un spectacle intéressant :

              - la mafia politico-médiatique vent debout dans un même choeur contre Cantona (comme c’était touchant) qui cachait mal sa trouille tout en prétendant que cette initiative n’avait aucune chance d’ébranler le système,

              - la gauche y compris révolutionnaire aussi bien médiatique que politique (NPA) qui à cette occasion a jeté bas les masques et a montré son attachement au système capitaliste pourtant officiellement honni,

              - Et enfin évidemment Cantona lui-même triste Clown qui se met lui-même une tarte à la crème en pleine tronche en prétendant qu’il n’y est pour rien que c’est la faute à L’internet (antienne usée jusqu’à la corde) pour justifier un retrait microscopique de 1500 euros qui à ce stade est une insulte aux pauvres égarés qui avaient la bêtise et la naiveté d’en faire un nouveau Che guevara

              TRISTE MAIS INTERESSANTE PANTOMIME DU MONDE DU VEAU D’OR EN DEROUTE !

              Hélas le peuple paiera bientôt cash son manque de combativité, mais après tout il l’aura bien mérité, il aura été lui-même par sa passivité le complice du système qui de toute façon l’étouffera.


              • jaja jaja 8 décembre 2010 11:29

                Même post donc même réponse :

                "la gauche y compris révolutionnaire aussi bien médiatique que politique (NPA) qui à cette occasion a jeté bas les masques et a montré son attachement au système capitaliste pourtant officiellement honni"

                Très drôle ! Ce qu’a dit le NPA c’est que l’idée était « séduisante » dans la mesure où elle pointait du doigt la finance capitaliste. Mais personne dans ses rangs ne se faisait d’illusion sur le résultat de cette action « tellement simple » visant à remplacer grèves et blocages puis la grève générale...

                Perso depuis 40 ans, comme une bonne partie des salariés, je ne laisse, par force, rien ou quasiment sur mon compte. En fin de mois il est vide. Mais je suis obligé d’en avoir un ne serait-ce que pour toucher ma paie. Si les bourges voulaient par ce moyen faire la Révolution et bien c’est raté car ils ont encore plus besoin que moi de leur compte bancaire.

                De plus Cantona aurait transféré 750 000 euros de sa banque de luxe vers le Crédit Agricole. Où est le coup dur pour les banques ? Le Crédit Agricole n’est-il pas l’un des fleurons de la finance capitaliste ? 750 000 euros gagnés en pub abrutissantes pour le peuple et qui ne constituent qu’une partie de sa fortune.

                Les banques il faut toutes les socialiser (appropriation sociale) et les regrouper en un monopole de service public après expropriation de tous les gros actionnaires. Il dit ça Cantona ? Il parle du partage des richesses et de l’égalité sociale ? Il dit qu’il est anormal de gagner un fric monstre en jouant au foot et en tournant films et pubs ? Il ne va pas profiter de l’argent gagné par sa femme pour une pub pour une grande banque ?

                Le NPA s’est battu pendant la grève. Beaucoup de ses militants sont aujourd’hui fauchés comme les blés après avoir perdu la plus grande partie de leurs salaire. Et vous qui les attaquez étiez vous au moins en grève et sur les blocages comme nous ? Ah oui je sais c’est ringard, vous avez trouvé mieux. La preuve !


              • robin 8 décembre 2010 11:44

                Citez moi un passage un seul par exemple où Besancenot dénonce le Bilderberg !

                Il parait qu’il ne sait même pas ce que c’est, alors votre indignation, ça me laisse froid !


              • jaja jaja 8 décembre 2010 21:22

                Robin, vous nous prenez vraiment pour des cons ! Renseignez-vous donc...

                http://www.npa2009.org/search/node/bilderberg


              • jaja jaja 8 décembre 2010 21:24

                Et écoutez moins les « il paraît » toujours mal intentionnés et stupides.


              • fhefhe fhefhe 8 décembre 2010 10:58

                Quand tonna ..le tonnerre Merdiatique avec Sainte Lagarde , la foule , hésitante dans un premier temps , se ravisa d’aller droit aux guichets ....Noel approchant , bon nombre avaient besoin de crédit ...à la consommation 
                Et du haut de leur tour d’ivoire , les banksters festoyaient avec les SAIgneurs .


                • pallas 8 décembre 2010 11:18

                  Dans une société qui n’est devenu que du spectacle ou les Héros ne sont que des tappeurs dans la petite balle, qui sont applaudie par une cohorte de Prolétaires gagnant au mieux le Smic et pensant que ces types sont des Grands Héraults.

                  Sa veut dire que la Société est voué à disparaitre, sombrant dans la décadence total dans tous les secteurs.

                  Une société ou celui qui devient riche n’est qu’un crétin dégénéré qui n’a que pour seul vertu de celui de tapper dans la Baballe, quel exploit.

                  Grand dieu, une société de consommation, qui ce voue comme idéologie au néant absolu de la pensée, ou personne ne s’interesse à rien, parfois cherchant des chimeres et de la bienfaisance pour essayer de trouver un but dans ça propre existence.

                  L’interrogation est simple, la société est elle composé encore d’etres humains ou de vulgaires gobelins qui n’ont aucunes pensées ?.

                  La réponse est clair, juste de vulgaires petits Gobelins ce revant parfois etre des Humains, amusant.

                  Cantona, un ultra riche ce voulant défenseur des ultra pauvres, son existence elle est vide à ce point la pour essayer de trouver un but dans ça vie.


                  Avoir énormement d’argent, etre Leaders politique ou religieux, ne change rien au fait que le néant bien ancrée ne se bouchera pas.

                  Chaque chose à un prix, rien est gratuit, tout acte amene à des conséquences.

                  Un beau Requiem, digne d’un Mozart que nous regardons, que je regarde, spectacle d’une chronique habituel, celui de la disparition pure et simple.

                  La pensée disparait, ensuite viens l’individu, une belle piece de théatre digne de la Grece Antique.


                  • le-Joker le-Joker 8 décembre 2010 11:25

                    Les banquiers n’auront peur que lorsqu’ils se sentiront réellement menacés, tout le reste ne sert à rien !
                    Cette initiative était ridicule à plusieurs titres :

                    - La première elle risquait de faire un flop et contrairement aux apparences elle a renforcé le pouvoir des banquiers.
                    - Il n’existe aucune unité chez les êtres humains et compter sur un rassemblement spontané pour défendre une cause quelle qu’elle soit ne donne rien, l’égoïsme, la peur sont les réels moteurs des êtres humains, croire en l’être humain tel qu’il est et tel qu’il devient de plus en plus est une hérésie.
                    - On ne peut fonctionner sans les banques, quelle entreprise acceptera de payer un salaire en liquide de nos jours ?
                    - Comment peut-on cesser d’alimenter son compte quand la plupart des ménages sont endettés jusqu’au coup et qu’il faut faire face aux remboursements ?
                    Quel intérêt avons-nous à faire exploser un système si nous n’en n’avons AUCUN à proposer en remplacement qui emporte l’adhésion de TOUS et quand son explosion conduirait au pire dans nos sociétés ?

                    Je le répète tant que les banquiers ne se sentiront pas menacés ils continueront leur entreprise de voyous en cols blancs !

                    Arrêtons de suivre des chimères, toutes ces chimères ne sont faites que pour endormir encore un peu plus les êtres !


                    • enréfléchissant 8 décembre 2010 11:34

                      Les médias nous mentent, ils disent que c’est un flop ?

                      Pas si sur.
                      Comment le savent-ils, ont-ils vérifié les sommes retirées dans les agences ? Ont-ils demandé au banquiers ? Ou alors comme ils n’ont pas vu de queues, ils pensent que l’action a été inefficace. Sauf que Même si 1 million de personne avait participé, compte tenu des 50 000 agences en france, cela ferait 20 personnes par agence. Etalés sur toute la journée<<pas de queue, mais attendez quelques semaines et vous verrez ! crise de liquidité !
                      Pendant ce temps il faut continuer de laisser l’argent retiré hors du système, et de retirer encore !h


                      • le-Joker le-Joker 8 décembre 2010 14:53

                        Je peux te dire que dans une grande banque Française il n’en n’a rien été. Pas de mouvements particuliers et il s’agit d’une des banques « préférée » des Français dans laquelle travaille ma femme et surement celle qui compte parmi celles qui ont le plus de guichets sur le territoire.


                      • le-Joker le-Joker 8 décembre 2010 15:00

                        Peut-être qu’ils pensent que comme il n’y a pas eu de queues devant les guichets, le mouvement n’a pas été suivi. D’accord, imaginons qu’un million de personnes a participé au mouvement, il y-a 50 000 distributeurs de billets en France. Cela reviendrait à 20 personnes qui agissent par guichet, tout cela étalé sur toute la journée. C’est évident que des queues ne peuvent pas se former. Pourtant, le mouvement aura été très suivi. Et vu la médiatisation du mouvement en Europe et le fait que le quart des gens répondent présent sur Facebook, on peut penser que le million, un trentième de la population française, est allé retirer de l’argent à la banque.

                        Ridicule cet article, comme si le fait de retirer de l’argent aux distributeurs ne participait pas au principe que la « révolution Cantona » semble vouloir écrouler.
                        Et retirer l’argent pour en faire quoi ? Des suppositoires ?


                      • sisyphe sisyphe 8 décembre 2010 11:37

                        C’est quoi, ce bordel de mise en page ?


                        Une attaque de hackers/traders ? 

                         smiley

                        • easy easy 8 décembre 2010 11:47

                          Je ne sais pas à quoi c’est dû. Peut-être cela se produit-il lorsque l’un de nous poste un lien de dimension spécialement longue.


                        • cathy30 cathy30 8 décembre 2010 11:42

                          Merci pour cet article easy
                          l’idée de cantona est vraiment géniale dans un premier temps. C’est vrai ce n’est pas un intellectuel, mais il a usé de son aura médiatique, pour lancer un appel vers quoi combattre : les banques. Nous nous sentons tous désabusés. Les grèves ne fonctionnent pas, nous ne sommes pas écoutés. c’est une super force que nous avons, nos petites économies et même nos petits découverts accordés par nos bienfaiteurs.
                          Il a tracé la route à nous de continuer. Cela fait bien longtemps que je voulais me tourner vers une banque coopérative, ma décision est prise.


                          • easy easy 8 décembre 2010 11:50

                            C’est sûr, nous allons désormais être significativement nombreux à rechercher une banque à profil éthique.



                          • cathy30 cathy30 8 décembre 2010 14:49

                            merci pour ton lien sysiphe


                          • mac 8 décembre 2010 11:54

                            Cantona a fait prendre conscience à certains que le système est absurde et repose sur des bases de plus en plus fragiles. Certains évoquent même la chaîne de Ponzi. Il n’a en aucun cas à être ridiculisé d’autant qu’il ne semble pas à l’origine du choix de cette date du 7 décembre.

                            Mais il y a peut-être un moyen beaucoup moins contraignant pour le quidam de faire un peu bouger les chose :

                            Sur le Net, circule une pétition demandant un référendum sur les retraites :


                            www.referendumretraites.org/


                            Pour la signer ; il suffit de s’asseoir devant son ordinateur pendant une quinzaine de secondes . Cela ne coûte rien, n’exige pas de dépenser de l’argent, de prendre une journée sans solde ou de faire garder ses enfants pour faire une manifestation qui n’a semble-t-il aucun impact sur nos dirigeants.


                            A priori, c’est légal et si plusieurs millions de personnes venaient à la signer, le gouvernement serait peut-être obligé de réagir.


                            Résultat : à peine 300000 signataires alors que la moindre blague grivoise ou idiote se transmet à la vitesse de la lumière sur des centaines de milliers de boîtes mail en un rien de temps !


                            Visiblement, Aucun syndicat ayant conduit 3 millions de personnes dans la rue en octobre, n’a appelé à la signer.

                            Et même lorsqu’un article sur le sujet est publié sur Agoravox, il est lu et commenté par très peu de monde alors que le moindre article people de politique politicienne draine des centaines de commentaires.


                            Alors si des personnes me lisent et sont contres la signature de cette pétition, qu’elles m’expliquent pourquoi et en quoi ça les gêne qu’un peuple demande légalement un référendum ?

                            Secondo, qu’elles m’expliquent ce qu’elles comptent faire pour éviter le laminage de la classe moyenne (après celui de la classe populaire) que l’on est actuellement en train de vivre.
                            Pour ceux que ça interesse, transmettez...


                            • robin 8 décembre 2010 13:16

                              Une pétition : vachement terrifiant pour les banquiers.......MDR !!


                            • mac 8 décembre 2010 13:39

                              @Robin
                              Je n’ai aucune certitude et il est toujours facile de critiquer.
                              La pétition n’est pas là pour terrifier les banquiers mais la classe politique qui lui sert les plats depuis notamment une quarantaine d’années.
                              Accessoirement nous attendons vos propositions.Elles ne seront pas de trop....


                            • veda veda 8 décembre 2010 12:12

                              Ma question est la suivante : Existe t’il des banques complètement éthiques qui ne spéculent pas avec notre argent ?

                              - Apparemment dans les commentaires plus hauts, les banques dites coopératives c’est pas trop ça non plus.

                              Si certains s’y connaissent je serais intéressé de savoir quelles sont les solutions que nous avons à notre disposition.

                              Je crois qu’il faut avoir des solutions de remplacement claires et sures (banque citoyenne par les citoyens). Qui fasse office de depots (m’en fous des interets). Car mettre son argent sous l’oreiller c’est pas viable et je compte pas que mon entreprise me verse mon salaire dans une valise (j’exagère smiley )

                              Si des solutions alternatives claires et citoyennes sont exposées alors oui là un BANK-RUN sur la durée à peut-être une chance d’avoir un impact


                              • Kalki Kalki 8 décembre 2010 12:23

                                http://p2pfoundation.net/P2P_Currency_Systems

                                Il n’y a pas besoin de banque, de systeme central


                              • Philou017 Philou017 8 décembre 2010 12:39

                                - Apparemment dans les commentaires plus hauts, les banques dites coopératives c’est pas trop ça non plus.

                                Je pense qu’il faut faire preuve de clairvoyance sur les banques coopératives. Ce qu’elles ont en commun, c’est leur statut. Après elles peuvent mettre en œuvre des politiques financières totalement différentes. Certaines agissent effectivement comme des banques classiques, avec les mêmes dérives.

                                Ca ne me parait pas être le cas du Crédit Coopératif, qui privilégie une politique éthique et solidaire, jusqu’à preuve du contraire.

                                J’avais fait certaines recherches ici :

                                http://www.agoravox.fr/actualites/medias/article/revolution-cantona-jorion-vs-85493#forum2765084

                                Ceci dit , personne n’est parfait, et j’imagine le Crédit Coopératif non plus. Mais à moins de créer sa propre banque, on peut en choisir certaines plus respectables que d’autres.


                              • veda veda 8 décembre 2010 13:45

                                C’est clair que le principe de la Monnaie Libre ou Open Money (Système monétaire décentralisé) reste l’idéal et la solution vers laquelle tendre...

                                Je me renseignerais donc pour la banque Crédit Coopératif.

                                Merci à vous pour ces infos.


                              • veda veda 8 décembre 2010 14:00

                                Je pense que si on pouvait lister (avec preuves à l’appui) les banques vraiment « cooperatives » ça serait un grand pas pour ceux qui sont tentés mais qui hésitent sur ce Bank-Run (l’idée de mettre son argent « sous l’oreiller » n’est pas viable du tout faut pas rever) et ne savent pas où faire transiter leur argent.

                                Pour moi basiquement une vraie banque coopérative (je ne suis pas un expert financier), transitoirement dans ce système corrompu actuel.

                                1 - C’est son coeur de métier. Elle ne fait que ça.
                                2 - Elle sert de dépôt tout simplement
                                3 - Compte accessible en ligne
                                4 - Elle ne spécule pas avec notre argent
                                5 - Les seuls intérêts (faibles si les clients sont nombreux) servent à payer leurs employés leur structure, etc un peu comme une association sur un cout fixe (hors inflation)
                                6 - Ce n’est pas un banque commerciale qui cherche à faire toujours plus d’argent
                                7 - ça s’apparente plus à un association (coopération monetaire)
                                8 - Pas de taux d’intérêt (contrepartie évidente)


                              • King Al Batar King Al Batar 8 décembre 2010 12:26

                                Allez je vais être cash parce que j’en ai sérieusement ras le cul !

                                ON VIT DANS UN PAYS DE CONS !!!!!!

                                C’est pas possible !!!

                                Vous savez pourquoi ? Est ce qu’il n’y a que moi qui suis con, ou alors personne n’a compris ce que dis Cantona ???

                                Cantona ne dit pas d’aller retirer son oseille pour faire s’ecrouler le système. Il dit que manifester ou faire la révolution par la force ca ne sert à rien, et plutot que de faire grêve, mieux vaut faire des Bankrun. Soit il a raison !

                                Et comme en France on est con, on a jamais rien compris au droit de grêve, et bien on fait le Bankrun comme on fait grêve avant même d’avoir négocié. Il n’y avait qu’à voir comment les politicars se chiaient dessus avant le Bankrun, pour comprendre que ca s’est un vrai rapport de force.

                                Alors au final, on ne sait pas l’effet que cela a eu, mais plutôt que de le faire, tout de suite, immédiatement, il aurait mieux vallu s’en servir comme arme de négociation, je ne sais pas sur les retraites par exemple.

                                Moi j’ai lu l’art de la guerre, de Sun Tzu, dans ce livre que j’imagine beaucoup de citoyens ont lu, on nous enseigne que l’intimidation vaut mieux que l’attaque à proprement parler, et que la force nait plus de la peur, que de l’action. Mais nous on préfère un Bankrun Gratuit, j’ai envie de dire, pour rien, juste pour dire, on veut que le système s’ecroule...

                                Le bankrun devrait être une arme syndicale, un arme de négocation.

                                Au final, on passe pour des cons, a vouloir faire s’effondrer un système alors qu’on en a pas les moyens.

                                Je suis sur que ce n’est pas ce que King Eric (entre King ça le fait) souhaitais.

                                Voila pour mon coup de gueule !


                              • Defrance Defrance 8 décembre 2010 20:08

                                 Eh le King !

                                 Nabotleon il a bien effondré le mur de Berlin avec un petit matreau et un petit burin ?

                                 Avec le Temps tout ce qui peut arriver arrive !


                              • Lutin Lutin 8 décembre 2010 12:21

                                « Une authentique révolution exige de ceux qui veulent la faire de savoir d’abord en payer personnellement le prix »


                                Voilà exactement ce que je pense depuis que j’entends ça et là que nous sommes à la veille du grand soir. Tant que ce paramètre essentiel ne sera pas intégré et reconnu par la majorité des « révolutionnaires », le facteur de Neuilly en tête, je ne verrai venir que des petits matins blèmes.


                                • Thierry LEITZ 8 décembre 2010 12:26

                                  Bonne analyse cher Easy !

                                  Pericles : « Pour le bonheur il faut la liberté, pour la liberté il faut le COURAGE »

                                  Il en manque, surtout aux électeurs, car c’est encore par ce processus semi aléatoire qu’on a telle ou telle équipe dirigeante au pouvoir.
                                  Avec le veillissement de l’électorat, les choses ne vont pas s’arranger...
                                  Entre incompréhension, peurs et replis égoïste, on est bien parti pour reconduire des conservateurs du SYSTEME « en l’état ».

                                  Donc peu d’effets concrets du bank-run attribué à Eric Cantona :

                                  - Peut-être un « run » étalé vers des banques « éthiques » et coopératives. De quoi gripper un peu la machine spéculative et laisser les requins se bouffer entre eux...
                                  - Peut-être une sensibilisation au caractère exhorbitant des privilèges de la haute finance
                                  - Peut-être une remise en cause de l’extrême richesse et de l’ILLEGITIMITE des très hauts revenus DONT FAIT PARTIE MR CANTONA en passant...

                                  C’est déjà pas si mal !

                                  Mais les médias complices de l’élite éco-politico-financière et leurs gourous tels Minc vont s’employer à casser ce genre de dynamique.

                                  Il s’agit de faire tenir le TOUT le plus longtemps possible pour laisser du temps à chacun de ramasser son argent et tirer le rideau... La tension monte : il y aura un crack. Juste qu’on ne peut pas dire QUAND. Certains s’en tireront...

                                  Les autres n’ont qu’à se faire f......


                                  • fredleborgne fredleborgne 8 décembre 2010 12:32

                                    Je suis coupable moi-même d’un article sur le Post pour demander à Cantona de se présenter aux présidentielles.
                                    Nous avons besoin d’un homme au dessus des partis, pour défendre les intérêts du peuple. Il doit avoir le peuple derrière lui.
                                    Cantona est le plus beau en ce moment, même s’il a été récupéré par le Net. Il nous sert à dire m...aux banques, il peut servir à dire m... aux politiciens, qui comme chacun l’a constaté n’ont pas été corrects sur ce coup là, y compris Royal en 2007 qui voulait raccoler en parlant des frais bancaires excessifs.
                                    C’était facile de faire le buzz avec un si beau personnage, qu’en aucun cas je n’ai tenté de ridiculiser même si le Bank Run ponctuel ne pouvait avoir lieu.
                                    Nous avons utilisé sa notoriété, c’est vrai, pour faire réfléchir des gens qui n’en avait pas l’habitude. Cette notoriété est intacte, et le buzz lui servira pour son prochain film ou livre. Canto est dans le coeur des français, et seuls des imbéciles ou des perfides peuvent le « taquiner » avec cette affaire, car ce ne seraient que des envieux, des jaloux, qu’internet démonterait plutot que d’emporter victorieusement sur les épaules.
                                    Merci Eric, que ton action ait été plus ou moins calculée, plus ou moins volontaire. Grace à toi, nos efforts ont servis pour une fois à quelque chose qui n’est que la boule de neige qui va déclencher l’avalanche


                                    • robin 8 décembre 2010 13:17

                                      Le cas Cantona est jusqu’à la caricature la démonstration brillante qu’on ne peut faire confiance en personne


                                    • Gabrielle Oster 8 décembre 2010 12:47

                                      D’autant plus que les allocations sociales n’arrivent généralement sur les comptes que le 8 !


                                      • L'enfoiré L’enfoiré 8 décembre 2010 12:47

                                        Bonjour,
                                         Vous vous souvenez de Le Président avec Gabin ?.
                                         Une phrase : « Il y a des patrons de gauche. Il y a aussi des poissons volants, mais ils ne constituent pas la majorité du genre »
                                         


                                        • Abderraouf 8 décembre 2010 12:53

                                          Très bon papier Easy merci.

                                          Quand on est à ce point dépendants des biens matériels d’ici-bas, quand on ne peut plus faire autrement qu’acheter sans arrêt, au besoin avec un argent qu’on n’a pas, ce dont on pourrait se passer, non seulement aucune « révolution » aussi soft soit-elle n’est possible mais au-delà :

                                          They got you. 
                                          Ils vous tiennent smiley


                                          • sleeping-zombie 8 décembre 2010 13:10

                                            Je rejoins orage mécanique sur sa réflexion concernant l’attitude révélatrice du monde politico-journalistique.

                                            Par contre, retirer ses sous de la banque ne sert à rien, car si le système s’effondre, les premiers a avoir retirés leur argent auront peut-être des billets en main, mais ces billets eux-mêmes n’auront pas plus de valeur que le papier sur lequel ils sont imprimés. Donc à part pour se torcher ou s’en servir de combustible...

                                            et pour finir, quand l’auteur dis qu’il ne s’est rien passé (heureusement), c’est faux. Y a eu au moins 10 millions de français qui ont retirés toutes leurs économies de la banque ce jour là. Ca c’est juste pas remarqué, vu que le montant total devait faire entre 3€50 et 3€75.


                                            • robin 8 décembre 2010 13:19

                                              Quitte à mettre son pognon là où il faut : Il faut investir dans tout ce qui peut assurer une survie


                                            • robin 8 décembre 2010 13:21

                                              Au risque de me faire tomber dessus par tous les optimistes béats : ce qui nous attend c’est ni plus ni moins que MAD MAX. Donc les seuls qui auront une mince chance de s’en sortir c’est ceux qui auront réussit fonder une solide communauté autarcique (le plus possible en tous cas).



                                                • Defrance Defrance 8 décembre 2010 15:56

                                                  Il faut savoir etre patient, EN 2007 c’etait la


                                                • Defrance Defrance 8 décembre 2010 16:00

                                                  Ma petite histoire vrai parue en en 2007 sur Marianne, puis avril 2010 sur Agoravox s’est répandu sur de nombreux autres site 


                                                • Vipère Vipère 8 décembre 2010 14:22

                                                  Bonjour à tous et à le Joker

                                                  « On ne peut fonctionner sans les banques », à ces assertions partisanes, j’oppose d’autres arguments contradictoires :

                                                  Et comment faisait-on avant l’obligation de domiciliation de son salaire à la banque, initiée par l’Etat ?

                                                  Tous les employeurs payaient leurs salariés en espèces, moyennant un reçu. 

                                                  Simple comme bonjour !!!!

                                                  Les salariés des entreprises artisanales, peuvent demander à percevoir de leurs employeurs leur salaire en espèce à hauteur de 1500 Euros mensuel, l’exédent devant être versé à la banque.

                                                  On peut très bien se passer des banques !!!
                                                  Et payer par mandat de versement ou espèces absolument n’importe quel bien ou service :
                                                  - EDF
                                                  - loyer
                                                  - factures etc...









                                                  • le-Joker le-Joker 8 décembre 2010 14:38

                                                    Bonjour Vipère,

                                                    Évidemment que l’on pourrait dans l’absolu et je suis assez âgé pour savoir que l’on payait le salaire de la « main à la main » il n’y a pas si longtemps encore, cependant il y a aujourd’hui une énorme différence c’est l’endettement des personnes et tout le système bancaire repose sur cela, plus les personnes seront endettés plus sils seront soumis au système bancaire.
                                                    Mais allez demander à tous ces zozos qui clament qu’ils veulent un monde meilleur et qui sont incapables de se priver d’un écran HD payé en 10 fois sur lequel il regarde à longueur de temps les pires conneries que l’être humain a réussit à créer ?
                                                    On en changera le système que lorsque l’être humain changera, tout le reste c’est « pisser dans un violon » pour exciter les sots pour mieux les endormir..
                                                     


                                                  • Vipère Vipère 8 décembre 2010 14:47

                                                    L’initiative d’Eric CANTONA aura eu le mérite de révéler à des français qui l’ignorent encore, la nature prédatrice et parasitaire des banques qui s’efforcent d’apparaitre comme des organismes d’utilité publique.

                                                    L’employée de banque, tel un acteur, placé sur le devant de la scène, propre sur lui, avenant et cordial, des talents indipensables, rodés pour mettre le client en confiance, mais, toute la statégie financière se trame à l’arrière, dans la discrétion des bureaux, aux portes capitonnées, où les hiérachies mitonnent « des produits et leurres inventifs et audacieux » destinés aux clients crédules et avides, disposant d’avoirs liquides.





                                                  • le-Joker le-Joker 8 décembre 2010 15:04

                                                    Vipère ça m’inquiète ce que vous me dites, car si aujourd’hui après la dernière crise financière ils ne se sont pas encore aperçus de ce que sont les banques c’est que la situation est encore plus grave que je le pensais smiley


                                                  • Vipère Vipère 8 décembre 2010 15:11

                                                    A Joker

                                                    Le Vème pouvoir, celui des banques a surpassé de manière insidieuse, le pouvoir politique.


                                                  • Defrance Defrance 8 décembre 2010 15:52

                                                     Regardez, rien que sur cet article on a quelques échantillons de gens qui veulent faire croire aux résistants a la finance que nous sommes, que cette idée, action, ne sert a RIEN ? Nous ne sommes pas encore traité de terroristes, parce que cela irait a l’encontre de ce qu’ils prônent, nous sommes tout justes des ignares pas suffisamment riches pour faire la différence entre le scriptural et le fiduciaire !
                                                     Par contre le fait qu’ils s’agitent, même au gouvernement tend a faire penser que nous ne sommes pas très loin du PROBLÈME ? 


                                                  • L'enfoiré L’enfoiré 9 décembre 2010 12:56

                                                    Le Joker,

                                                     "... après la dernière crise financière ils ne se sont pas encore aperçus de ce que sont les banques ..."

                                                    Croyez-vous vraiment que cela ait changé ?
                                                    Vous êtes-vous mis à étudier comment la Bourse fonctionne ?
                                                    La complexité des processus effraie même ses propres employés.
                                                    Avant 2008, les gens ne savaient rien.
                                                    Je me souviens des questions posées à notre radio à cette époque.
                                                    Cela frisait l’innocence. Il y a eu une période où les usagers des banques se sont intéressés comme des poules effarouchées.
                                                    Le soufflé est retombé.
                                                    Je suis sûr que si je vous posais quelques questions au sujet du vocabulaire, vous auriez quelques difficultés.
                                                    Souvent en anglais, d’ailleurs.
                                                     smiley
                                                     


                                                  • Petitpois Petitpois 8 décembre 2010 14:29

                                                    Aux US, les activistes veulent abolir la FED (banque centrale américaine, en réalité un cartel de banques privées pour la plupart européennes) accusée de tous les maux car c’est la FED qui crée la monnaie sans en créer les intérêts à rembourser, ce qui a comme effet (but ?) d’appauvrir l’Etat et ses citoyens.

                                                    http://www.silverbearcafe.com/private/blueplate/billions_contents.html

                                                    Propriétaires de la FED :

                                                    - Rothschild Bank of London


                                                    -  Rothschild Bank of Berlin


                                                    -  Lazard Brothers of Paris


                                                    -  Israel Moses Seif Banks of Italy


                                                    -  Warburg Bank of Amsterdam


                                                    -  Warburg Bank of Hamburg


                                                    -  Lehman Brothers of New York

                                                     - Kuhn Loeb Bank of New York


                                                    -  Goldman, Schs of New York


                                                    -  Chase Manhattan Bank of New York

                                                    Ces grandes banques d’affaires ne sont pas les banques dans lesquelles le commun des citoyens américains a son compte. 

                                                    Or nous avons retiré hier notre argent des banques telles que la Société Générale, le Crédit Agricole, etc. Ce sont ces dernières qui sont en France mises en accusation. 

                                                    Il me semble que le terme de « banque privée » utilisé un peu partout est trompeur, car trop vague.

                                                    Questions : 

                                                    - Qu’en est il de la BCE, sachant qu’elle me semble être l’équivalent européen de la FED ? 

                                                    - Qui en est propriétaire ?

                                                    - Qu’elle est sa part de responsabilité dans la crise, et ne se trompe-t-on pas de cible en s’en prenant aux banques dans lesquelles sont versés nos salaires et dorment nos maigres économies ?


                                                    • Clouz0 Clouz0 8 décembre 2010 14:56

                                                      Canto s’est fait pirater par des individus qui croient au « Tout - Tout de suite - Sans réfléchir. »

                                                      Et bien sûr, sur un tel programme, il y a une armée d’imbéciles pour y croire, pour faire monter la mayonnaise, et pour se dégonfler au dernier moment. (les pauvres, s’ils ne réfléchissent pas avant de s’enflammer, comme de vulgaires moutons à buzz, ils se rendent compte de quelques vagues doutes au moment de passer à l’action... ou à la caisse)

                                                      Alors, « Y en a des », qui agissent comme s’ils avaient le vertige et qui chercheraient volontairement à se faire happer par le vide. 
                                                      Une sorte de jouissance morbide à essayer de précipiter la chute collective, et leur chute prioritaire.
                                                      « Y en a » des et « yen a beaucoup des » sur la toile !

                                                      Le jour où le net favorisera la réflexion, alors peut-être certaines initiatives intéressantes pourront surgir de ce média. Mais visiblement ce jour n’est pas encore arrivé.

                                                      • Morpheus Morpheus 8 décembre 2010 15:23

                                                        Cher Clous0, nous attendons impatiemment vos propositions, fruits d’une mure et intelligente réflexion.

                                                         smiley


                                                      • [email protected] 8 décembre 2010 15:02

                                                        Ces caves de politicards et grands patrons n’ont décidement rien pigé, et à la limite c’est très bien comme çà....

                                                        Cantona a réussi son coup le jour ou il a fait sa vidéo, même si les impacts immédiats d’une telle action sont aujourd’hui très limités, il y aura des effets sur le long terme vous pouvez en être sûr.

                                                        Les Banques sont des institutions qui détestent être sous le feu des projecteurs, elles ont besoin de vivre dans l’ombre pour prospérer. Communiquer sur leur nombre de clients, de succursales, leurs produits etc, çà ils savent faire...Mais sur les Résultats d’exploitations et les dividendes on entend moins leur grande gueule, ces choses là on les chuchote, on ne les dit pas.

                                                        Cantona a attiré l’attention et émis la possibilité de « frapper » le sacro saint secteur Bancaire qui se croit intouchable et rien que çà c’est une victoire. Le simple fait de les voir s’agiter là haut prouve qu’il a tapé dans le mille. Avant ce buzz on ne se posait même pas la question de savoir comment attaquer le secteur financier, aujourd’hui on en cherche les failles et on met en place des actions concrêtes. Le gouvernement s’attendait aux grêves, aux blocages, aux sanctions par les urnes, ces menaces ils les connaissent et savent les gérer ! Mais çà, ils n’y sont pas préparés !


                                                        Et au final si ça peut permettre de leur couper l’herbe sous le pied pour le prochain plan de sauvetage qui arrivera tôt ou tard hey bah c’est tant mieux !


                                                        • Vipère Vipère 8 décembre 2010 15:07

                                                          A Clouzo

                                                           Vos arguments ne valent pas un fifrelin !!!

                                                          La critique est aisée, sinon quelle est votre postion par rapport au conditionnement des clients des banques, incapables de se passer d’une carte de crédit ?

                                                          De gérer de manière indépendante leur argent, « sous tutelle » de leur banquier, auquel ils ont confié la gestion de leur compte bancaire ? 


                                                          • Defrance Defrance 8 décembre 2010 15:41

                                                             N’allez pas si vite !

                                                             Je le fais depuis 2007 , petit a petit d’autres m’ont imité, bien sur je ne suis pas Cantona et je n’ai donc pas d’écho dans la presse .

                                                             Toujours st il que même si le 7, une date mal choisie pour un bon nombre de Français qui touchent leurs revenus a d’autres dates, plus tôt ou plus tard , ,ceux qui vont réellement vivre un mois avec des espèces a la place des chèques ou des cartes de crédit vont très vite se rendre compte qu’ils font des économies, qu’ils ne consomment plus de la même manière et vont faire des émules autour d’eux ?

                                                             si vous êtes curieux allez sous google et tapez :La masse populaire a une arme non létale 

                                                            Vous constaterez que la lecon suit son cours 

                                                             Le mouvement peut prendre six mois , un an avant de bien se voir ? D’ailleurs si par hasard des NOUVELLES RÈGLEMENTATIONS BANCAIRES apparaissaient,, se serait le signe que l’action n’est pas TOTALEMENT négligeable ?

                                                             Pour moi, c’est le 10 de chaque début de trimestre, le 7 il ne reste que le minimum pour eviter les agios !


                                                            • Ariane Walter Ariane Walter 8 décembre 2010 15:58

                                                              @ Cher easy,

                                                              D’une lucidité malgré tout pessimiste, comme toujours....

                                                              Je suis allée retirer de l’argent, je vais changer de banque. Je ne me sens ni ridicule, ni battue.
                                                              je trouve les autres mous et aveugles.

                                                              A la septième fois les murailles tombèrent...

                                                              Vous connaissez ???

                                                              dans la vie , tout est difficile , même planter un clou ! Alors nettoyer la planète de ses saletés, c’est sûr que ça ne va pas être du gâteau !!!

                                                              depuis hier j’ai créé mon parti :
                                                              le PARTI DE LA HACHE

                                                              Parce qu’un hache c’est utile pour couper des têtes ?
                                                              Peut-être...

                                                              En fait c’est la parti de LA LETTRE H.

                                                              H, comme Humain opposé à Horreur
                                                              H comme Honneur opposé à Honte.

                                                              Vous vous inscrivez ?
                                                              C’est gratuit !


                                                              • Defrance Defrance 8 décembre 2010 16:32

                                                                Bonjour Ariane Walter,

                                                                 Vous avez bien fait, moi, je n’y suis pas allé car j’ai commencé en 2007 et je dois attendre le 10 ou 11 pour avoir quelque chose sur mon compte !

                                                                 Par contre pour éviter des désagréments et occuper du personnel ( ma réaction est apparue a mon licenciement) je laisse trois fois rien sur le compte, juste pour éviter les agios, ils sont obligés de gérer mes 3 à 4 euros , ça les occupe !
                                                                 Par contre vivre avec des espèces change TOUT ( en Allemagne il est commun d’avoir toujours 2 a trois mois de salaire a porté de la main -réflexe peut être des années 20) . On achète sa BM en espèces sans problème !
                                                                 Faites l’essai, a moins que votre tracto-pelle soit trop voyant, de vivre un mois ou deux avec des espèces, personnellement je vis mieux et dépense moins ?

                                                                 Bravo Ariane Hachette, Je m’inscrit, je suis un regional, Beauvais n’est qu’a 40 Km !

                                                                 


                                                              • Papybom Papybom 8 décembre 2010 16:33

                                                                Bonsoir Ariane Walter

                                                                H, comme hachement bien  ! Mais qui voudra être du partie du l’hache  ?

                                                                Cordialement


                                                              • Ariane Walter Ariane Walter 8 décembre 2010 16:49

                                                                @ Papybon,

                                                                C’est au féminin !!!
                                                                Mais il faut tout imaginer bien sûr !

                                                                Du moins , je n’ai pas payé Séguela pour trouver qchose !


                                                              • Ariane Walter Ariane Walter 8 décembre 2010 16:51

                                                                @ Defrance
                                                                C’est joli Ariane Hachette ! Je le sens bien !

                                                                Nous sommes donc 2 dans mon parti !
                                                                ca va chauffer !!


                                                              • Defrance Defrance 8 décembre 2010 17:35

                                                                Non Ariane, le Banquier et tres généralement froid, même vivant ?


                                                              • easy easy 8 décembre 2010 17:40

                                                                Marrant ça, le parti de la H.

                                                                Mais, non merci chère Ariane, cet instrument ne m’inspire pas une finalité ; un moyen peut-être. Mais alors c’est moi que j’aimerais qu’on H. (Enfin, idéalement, ce que j’aimerais c’est être fusillé)


                                                                L’Apocalypse me colle au cul.

                                                                En 63, mon père m’avait emmené voir « Les quatre cavaliers de l’Apocalypse » Je n’avais rien compris au fond mais j’en avais retenu qu’avec mes frères, nous pouvions devenir les cavaliers de l’apocalypse en galopant en tongues à travers les entrepôts en plein air des Américains sur la base de Tan Son Nhut.

                                                                Puis, ma mère m’ayant mis au cathéchisme, j’ai à nouveau entendu parler de l’Apocalypse mais sans bien piger ce mystère.

                                                                En France, dès la première fois que j’ai cherché à intégrer une compagnie de danse pour voir les jolies filles de près, le chorégraphe, Charles Bauchard (l’actuel directeur artistique de Meaux) nous a fait exécuter son ballet nommé Apocalypse. Et selon les séquences, j’y tenais le rôle d’un des cavaliers ou du Livre. 

                                                                Plus tard, un mec fait un film sur le Vietnam de l’époque où j’y étais et il appelle ça Apocalypse Now.

                                                                Je vivais aux Arcs, j’allais systématiquement voir les films sur la glisse salle Pleyel et une fois, le programme s’appellait Apocalypse snow.

                                                                Et depuis quelques années, aux Arcs, il y a un parc de glisse qui s’appelle Apocalypse parc


                                                                Alors les trompettes de Jericho, je ne sais pas pourquoi, elles me poursuivent.
                                                                 


                                                              • Ariane Walter Ariane Walter 8 décembre 2010 19:19

                                                                Mon romantique Easy,

                                                                Apocalypse Boy !
                                                                Apocalypse Wouaahhhh !

                                                                Le baiser de la mort :
                                                                A poca -lips !

                                                                (Traduction : Si j’effleure tes lèvres ?)

                                                                On ne peut pas prendre au sérieux cette histoire d’apocalypse car le mot est trop beau.
                                                                Merci de ces détails sur votre vie.
                                                                hé oui, les hasards sont très étranges.
                                                                mais je crois qu’il y a de l’art partout en ce monde même dans le « Ah ! z ART !!!! » (Traduction anglaise : Ah ! the Art !!)

                                                                Bien à vous.
                                                                demain Rome et naples...


                                                              • easy easy 8 décembre 2010 19:34

                                                                 Vous allez à Rome, à Naples, Ariane ?

                                                                Je vous confierais bien une tite mission.
                                                                Tâchez de comprendre comment font les millionnaires qui habitent les somptueuses villas en retrait de la Via Appa, bien planquées derrière des cyprès, pour rouler sur cette voie pavée très irrégulière avec leurs sportives surbaissées sans perdre une ligne d’échappement tous les 2 kms.


                                                              • Ariane Walter Ariane Walter 8 décembre 2010 20:50

                                                                OK, cher easy !!
                                                                Voilà une mission qui me convient !
                                                                Je me renseignerai et je vous ramène la réponse !!
                                                                Bonne soirée !


                                                              • Croa Croa 8 décembre 2010 19:09

                                                                Easy, tu te trompes lourdement ! smiley

                                                                D’abord par illusions, cette idée d’action était sans réelle efficacité potentielle...

                                                                Ensuite par ta déception car elle a révélé tout de même une contestation aux dictature financière et c’est un début, fut-il maladroit !


                                                                • easy easy 8 décembre 2010 19:22

                                                                  Bonsoir Croa,

                                                                  Puisque vous tenez à ce que je me sois trompé lourdement, je me suis trompé lourdement.


                                                                • kéké02360 8 décembre 2010 19:40

                                                                  Je n’ai pas aimé cet article sans intérêt écrit par un opposant au Bank run confondu par les << commentaires- réactions >> des torches cul du capital qui éviteront de passer à l’action dans l’espoir affligeant que les leurs remontent smiley

                                                                  Un article sans intérêt donc à l’image de cette phrase , je cite << Ceux-là qui pensaient être au moins 30 000 et qui se retrouvent 30, sont aussi les cocus, les abusés de l’aventure >> que répondre à cela sinon dire que tout ce qui est excessif est dérisoire .......

                                                                  Une lueur d’esprit tout de même avec cette phrase , je cite << On veut bien faire la Révolution mais il nous faut un Bové en tête sinon ouille ouille ouille, on a la trouille ouille ouille.>> phrase que j’ai lu à la première personne et l’auteur es visiblement fâché avec les c ( comme antona et ouilles ) la lueur était donc de citer Bové pour le côté avoir des couilles ( Cantona aussi en a contrairement à ses détracteurs ) .

                                                                  depuis hier 7 décembre 2010 jour où j’ai retiré mes premiers 8000 € (TRACFIN ) je me sens bien , je suis fier de ce premier pas , je sens que la partie de monopoly a changé , maintenant c’est moi le banquier . j’ai même bien envie d’offrir un calendrier bank run 2011 à mon banquier avec annoté mes jours de retrait d’espèces pour l’année à venir .

                                                                  Les cocus seront donc plutôt les actionnaires les jours prochains de l’apocalypse et ces jours là vous ne verrez pas leurs crottes sur Agoravox , le mot action pour eux prendra un tout autre sens smiley

                                                                  Lutin a très bien résumé je crois la révolution :

                                                                  << « Une authentique révolution exige de ceux qui veulent la faire de savoir d’abord en payer personnellement le prix » >>  ( les mots payer et prix pour un Bank run on ne peut mieux dire )

                                                                   Le prix est donc d’avoir un peu de Courage ( çà s’écrit avec C comme couille , Cantona et cantonale de 2011 ) smiley et çà va avec le H de Honneur ou Honte selon le choix .................  smiley

                                                                  Oui çà demande un effort de se déplacer pour retirer son argent , oui çà demande un effort pour changer de banque , changer ses prélèvements automatiques ect ect ..... c’est pour cela qu’un bank run çà se fait pas en 1 jour ( c’est pour cette raison que cet article est nul ) mais çà prend plusieurs mois , l’essentiel étant de garder ce cap sans s’occuper des considérations débiles : des partisans de l’ultra-libéralisme , des politiques tous confondus,et des syndicats qui leur servent la soupe ( qui n’a rien de populaire ) . smiley

                                                                  Pour les convaincus mais aussi les autres qui ont le droit de changer d’avis voici un lien sur les mensonges des politiques et des banques à propos de notre argent donné aux banques françaises !!!!!!!  smiley De quoi donner envie de continuer le Bank run !!! smiley

                                                                  http://www.mediapart.fr/article/offert/32bea9e8352c9e40470fff1f2752266f 

                                                                  Bonne lecture smiley





                                                                  http://www.mediapart.fr/article/offert/32bea9e8352c9e40470fff1f2752266f 


                                                                  • kéké02360 8 décembre 2010 19:47

                                                                    Ah j’ai oublié de vous signaler , il y a deux pages à lire sur ce lien !

                                                                    http://www.mediapart.fr/article/offert/32bea9e8352c9e40470fff1f2752266f 


                                                                  • ELCHETORIX 8 décembre 2010 21:22

                                                                    Merci kéké pour ces liens que j’ai lu ( les 2 pages de médiapart )
                                                                    Et je constate que non seulement le gouvernement ment , mais il désinforme sur la situation réelle de l’Euro !
                                                                    Oui , le retrait de nos avoirs chez ces banques est vital , mais il est nécessaire de s’acheter pour celui qui ne possède rien comme patrimoine et un peu d’avoir , un terrain , avec une cabane surtout pout éviter d’aller au marché avec une « brouette » d’argent -papier pour le minimum vital , à savoir se nourrir , se loger , se chauffer et se soigner !
                                                                    J’ai donc retiré une somme de 1000 euros pour payer en espèces mes dépenses nécessaires courantes jusqu’au prochain versement de mes pensions , soient celles du 30 et celle du 07 de chaque mois - il ne faut laisser donc que le minimum pour assurer les retraits automatiques du loyer et ses charges ( eau, électricité et gaz + la complémentaire santé)
                                                                    Et , au printemps , je ferai l’acquisition d’un terrain , car pour une maisonnette , il n’est pas question de faire un emprunt chez ces banksters , encore moins de faire un crédit de consommation quel qui soit , et dire qu’il y en a qui empruntent pour se payer des vacances , quel monde de fous !
                                                                    @ l’auteur , non nous n’avons pas abusé de Cantona , je le remercie , au contraire d’avoir transmis le fait que l’adversaire des classes sociales moyennes et en-dessous , n’est pas son prochain ou l’étranger , non , l’ennemi , c’est la classe privilégiée et le cinquième pouvoir soit le monde dirigeant de la finance !
                                                                    RA .
                                                                    RA .


                                                                  • Morpheus Morpheus 8 décembre 2010 20:55

                                                                    @ Philou017

                                                                    Méfiez-vous des banques dites « coopératives » ...

                                                                    « La mise en place d’un grand pôle financier public. » Voilà la promesse qu’adresse, au printemps 99, Dominique Strauss-Kahn aux députés communistes. C’est que le groupe PC à l’Assemblée bougonne. D’ « établissements de crédit à but non lucratif », les Caisses d’Epargne vont se transformer en en « banques coopératives », et nettement plus lucratives – un « véritable bouleversement » comme le titre La Tribune (7/02/00).

                                                                    En fait de « grand pôle financier public », Libération le félicite : «  Et de cinq. Après le GAN, le CIC, la Marseillaise de Crédit et le Crédit Lyonnais, Dominique Strauss-Kahn n’avait plus qu’un dossier à boucler pour achever son grand œuvre, connu sous le nom de code de ‘restructuration du secteur financier’ : la cession du Crédit foncier de France (CFF). Depuis hier, voilà l’affaire réglée. (…) L’Etat s’est débarrassé de la dernière banque publique » (Libération, 11/07/99). On ne saurait mieux dire : bon débarras ! Devant pareille « œuvre », le ministre des Finances s’auto-congratule : «  Le secteur financier public a été remis sur les rails. » Et comment ? En supprimant « le secteur financier public » ! Même le quotidien patronal Les Echos est surpris de cette prouesse : « La réduction spectaculaire de l’emprise du public, depuis deux ans, se réclame du réalisme » (7/10/99).

                                                                    C’est qu’à chaque fois, DSK sait trouver les mots qui touchent. Pour l’ouverture du marché de l’électricité, par exemple, trait de génie, il avait inscrit un « droit à l’énergie », et ça avait marché : les parlementaires avaient approuvé. Pour la « privatisation des Caisses d’Epargne », il ajoute un petit mot sur le « développement durable » et contre « l’exclusion bancaire ». Ca fait joli, et ça marche encore.

                                                                    Dix ans plus tard, en fait de « développement durable », L’Écureuil est devenue une « vraie banque » : il s’est lancé à fond dans la spéculation. Jusqu’à la débâcle record de Natixis – près de 10 milliards épongés par les contribuables…

                                                                    source : http://www.cadtm.org/Les-sept-peches-capitaux-de


                                                                    • Aafrit Aafrit 8 décembre 2010 20:55


                                                                      When the rapacious(bankster) do not underestimate any bad smell, it’s because they know that the great shit day can’t be postponed ! smiley










                                                                      Ps : pour faire le parralèlle avec sa fameuse phrase lors du procès après avoir « agressé » le sopporter qui l’a insulté : « When the seagulls follow the trawler, it’s because they think sardines will be thrown in to the sea ».



                                                                        • tchoo 9 décembre 2010 09:51

                                                                          Paul Grignon, auteur d’un vidéo démontant le système de création de la monnaie
                                                                          Frédéric Lordon, économiste
                                                                          Paul Jorion sociologue
                                                                          sont des personnages éminemment intéressant à lire ou écouter pour ce qu’ils ont à nous dire sur le système financier mondial, mais malheureusement ils ont trop peu de presse (classique, parce que pour tout internaute uun tant soit peu curieux, il trouvera vite son content), et le buzz auteour de Canto aura permis de faire passer quelques débats sur la télé publique et à quelques journaux de s’intéresser à la chose.
                                                                          Il y a donc là quelques graines semer, dont la germination ne peut être que bénéfique

                                                                          et rendons hommage à 

                                                                          Géraldine Feuillien et Yann Sarfati auteur de l’appel



                                                                          • kéké02360 9 décembre 2010 10:56

                                                                            Pourquoi faut-il continuer ce bank run :

                                                                            lire les deux pages

                                                                            http://www.mediapart.fr/article/offert/32bea9e8352c9e40470fff1f2752266f 


                                                                            • easy easy 9 décembre 2010 11:11

                                                                              Ces mots n’ont pas été tellement prononcés dans les commentaires mais ils y sont présents en filigrane et surtout, ils ont été souvent prononcés dans les vidéos traitant du problème économique : les mots « responsable » & « irresponsable »

                                                                              Leur cas me fait penser au mot amateur qui peut vouloir dire tantôt « peu crédible », tantôt « fin connaisseur ».

                                                                              Je vois deux champs sémantiques principaux au mot « responsable ».

                                                                              Quand on dit à un employé qu’il sera désormais responsable d’un groupe de travail, le mot « responsable » a une connotation titrante ou diplomante (celui qui est nommé responsable en fera étalage dans ses prochain CV) . En ce sens, devenir responsable vaut souvent une promotion et une gratification salariale. C’est plutôt une reconnaissance valorisante et le titulaire arbore la banane. Sa nomination ressort comme la sanction positive d’un mérite et il n’est pas d’usage d’en discuter (aux jalousies près). En ce sens, si l’action du nommé responsable virait à une catastrophe, ses détracteurs chercheront à établir que sur ce plan formel, valant juridique, il était bien le responsable de l’action menée et qu’à ce titre, il sera celui qui devra repondre des conséquences fâcheuses de sa direction. Il subira une sanction proportionnelle aux gratifications ou primes de risque que lui avaient values sa nommination.

                                                                              Et puis il y a un autre champ sémantique où l’on utilise le mot « responsable » pour dire qu’une personne, même non officiellement titrée ou mandatée, devra être sanctionnée ou rejetée en raison de ses responsabilités, sans s’appesantir sur le fait qu’elles ne sont en rien officielles, qu’elles n’ont en rien été payées par un sursalaire. On a alors une personne accablée qui va se défendre en commençant par dire qu’elle n’est en rien responsable de la catastrophe pour n’avoir même pas été responsable de quoi que ce soit avant.

                                                                              Dans ce second champ sémantique, plus informel mais aux conséquences souvent très graves pour l’accusé, on retrouve systématiquement un mêli-mêlo des deux mots « responsable » et « irresponsable ». Du même mis en cause, on dira qu’il est le responsable de la cata et qu’il s’est comporté en irresponsable. Ce qui est pour le moins bizarre

                                                                              La langue française, peut-être depuis que la Sorbonne existe, est le meilleur outil du diable qui peut faire qu’une même personne peut être traitée à la fois de responsable et d« irresponsable lorsque les autres sont mécontents de leur sort et cherchent un bouc émissaire. 

                                                                              Lorsqu’on se retrouve à être traité en un même moment cathartique, de responsable et d’irresponsable, on peut être sûr qu’on ne nous veut pas du bien et qu’on risque sa peau, au moins au sens de la porte ouverte au suicide. Sucide car, pour l’accusé qui risque le lynchage, plus rien n’est clair, tout devient ambivalent, schizophrénique (au sens commun). Quoi qu’il puisse dire pour sauver sa peau, il sera balloté entre les Charybde et Scylla que representent ces deux qualificatifs

                                                                              Parce que je tiens à ce que mon sujet reste centré sur le cas de Cantona-bank-run que j’érige en paradigme du genre, je souligne donc que l’on a clairement entendu les deux qualifiations à son sujet. Pas toujours, mais parfois prononcées par les mêmes accusateurs. 
                                                                               »Il est responsable du bank run et il s’est comporté en irresponsable"


                                                                              Mon propos était de faire ressortir (peu importe la question de fond, si c’était judicieux ou pas de faire un bank run) que cette double étiquette, dangereuse pour Cantona, n’est pas juste et que nous devrions, dès lors que nous aurions un tant soit peu buzzé sur ce bankrun (en pour ou en contre, peu importe) reconnaître le partage des responsabilités éventuelles et des irresponsabilités tout aussi éventuelles entre nous.

                                                                              L’idée étant de ne pas le laisser assumer seul les coups et les insultes (comme nous l’avons trop souvent fait au sujet de Bové).

                                                                              Dans un pays où l’on sait tous utiliser les terribles ciseaux que représente cette double et dangereuse étiquette de responsable et d’irresponsable, il serait bon que par moments, nous nous rassemblions, ne serait-ce que par principe voltairien, autour de celui qui risque ce mauvais sort (Bové, Assange, Cantona...)


                                                                              • kiouty 9 décembre 2010 12:03

                                                                                Non mais surtout que cantona n’y est pour rien : c’est Yann Sarfati, un jeune de 24 ans qui a lancé l’idée. Il ne s’est servi de la video de Cantona que pour se médiatiser !

                                                                                On voit ici la façon typique dont les médias censurent en démocratie : non pas de façon directe et frontale, mais en déformant, en matraquant, bref en faisant de la propagande. On appelle « appel de Canton » de façon abusive ce qui n’a rien à voir avec Cantona. Ceci a deux buts très clairs :

                                                                                - décrédibiliser le propos en se servant de celui qui l’émet (footballeur = incompétent en finance).
                                                                                - détourner le débat des vrais instigateurs de la démarche.

                                                                                Et on voit à la perfection la façon uniforme dont est traité l’évènement sous le vocable unique et omniprésent dans TOUS les medias : « appel de Cantona ». C’est un cas beau d’ecole de propagande en « démocratie ».


                                                                              • easy easy 9 décembre 2010 12:38

                                                                                @ Kiouty,

                                                                                Nous sommes d’accord, Cantona n’est responsable de rien (et n’est pas non plus irresponsable).

                                                                                Il me semble qu’en tous cas ici, nous avons tous découvert la vidéo de Cantona en rouge et nous avons tous très bien compris qu’il répétait une idée déjà en l’air depuis des années, rien de plus.
                                                                                Mais voilà, cette fois, l’idée était reprise par une célébrité, par une personne se situant quelque part entre nous les quidams et le sommet de la pyramide du pouvoir. Et ça nous a marqué un peu plus. Quand nous en avons parlé entre nous, icin au travail ou à la maison (pour ou contre peu importe), nous avons cité Cantona histoire de donner quelque importance à nos paroles-infos.

                                                                                Quant aux medias et Netomedias, ils ont fait comme nous. Eux aussi avaient déjà entendu parler de cette idée de bank run depuis des lustres mais là, d’une part elle était évoquée par une célébrité parfaitement bankable en termes de buzz et d’autre part, ça se produisait à un moment très intéressant qui permettait de rebondir après l’échec des manifs contre la réforme de la retraite.

                                                                                Pour un media professionnel, faire savoir que Duchmol ( un Sarfati par exemple) a relancé l’idée d’un bankrun, n’a aucun intérêt. Idem s’il s’agit de faire savoir que ma concierge a dit de Sarko qu’il était un dictateur. Pour les médias, les mots qu’ils rapportent ne valent leur pesant de croustillant que s’ils peuvent être attribués à une célébrité. 

                                                                                L’occasion était donc trop belle pour les medias, comme pour nous autres, de faire des paroles de Cantona, un « Appel de Cantona »


                                                                              • Dominique TONIN dume 9 décembre 2010 18:11

                                                                                SI J’ETAIS AUX MANETTES qques mesures s’imposeraient :
                                                                                1 - Etre suffisamment renseigné sur les pratiques des banques.
                                                                                2 - Réinstaurer le principe de la banque de france qui prête à l’état pour financer ses projets ou ses déficits
                                                                                3 - Dans le cas d’aide exceptionnelle à une banque, assujetire cette aide à une entrée dans le capital de cette dernière


                                                                                • Yohan Yohan 12 décembre 2010 09:57

                                                                                  Cantona fait comme Marine, il tape dans la fourmilière. Il n’y a que ça qui marche dans ce pays, la peur de tout perdre...


                                                                                  • poftyp 12 décembre 2010 11:51

                                                                                    Le foot c’est sympa d’y jouer.

                                                                                    Par contre le foot médiatisé, ça sert à endormir les cons et ça n’intéresse que les cons.


                                                                                    • ratapignata pascbert 13 décembre 2010 13:30

                                                                                      Une anecdote :

                                                                                      en 79, peu argenté que j’était (ça n’a guère changé)et client de la poste ,je fus interdit bancaire pour une année entière auprès de la banque de France pour 233 frs(achat d’un livre de trop) !!

                                                                                      Ce n’est surement pas un cas isolé ,mais vous aurez notez qu’il s’agissait de la Poste ,organisme oh combien public et respecté à l’époque mais d’une intransigeance sans commune mesure avec ce que nous vivons à l’heure actuelle( découverts ,prèts ,etc...) , nous venions assez récemment malgré tout en 79 de passer au chèque obligatoire ou à la monnaie scripturale (en ce qui concerne les salaires)

                                                                                      Depuis cette époque , j’ai conçu envers les banques et leur pouvoir un abbhorration des plus tenaces !

                                                                                      J’ai souvent depuis essayé de réaliser mes avoirs le plus souvent possible ou vider mon compte dès que possible !

                                                                                      Avais-je compris déjà qu’il n’y avait rien de bon dans cette profession ?

                                                                                      Par la suite , et bien que j’eus contracter quelques crédits auprès de différents organismes ,je m’empressais de les régler au plus tot ! ( comment peut-on vivre libre avec une telle épée de Damocles sur la tète ? ) certains s’endettent sur plusieurs générations (Colluche) sous prétexte d’assouvir leur phantasme , comment ne pas comprendre si l’on a un peu de lettres que l’usure a toujour existé , et qu’elle a toujour profité aux usuriers !

                                                                                      Réflexion :

                                                                                      que les gens comprennent qu’empreinter ou acheter à crédit est un fantastique moyen d’asservissement du peuple et nous aurons fait un pas vers le « bank-run » total !

                                                                                      car ,il ne peut y avoir de bank-run pour des gens endétés jusqu’au cou !

                                                                                      Les idées :

                                                                                       

                                                                                      des idées ,depuis que la démocratie existe , il y en a toujour eu ; des « bHaut-parleurs » également , voire le soit-disant mouvement d’idée des années 70 , avec ceux qui en ont tiré les marrons du feu et tout ceux qui se sont retrouvés sur la touche durablement !

                                                                                      Le bank-run ,les grands-parents ,ils connaissaient, ils l’ont toujour pratiqué ,et donc Mr Gibello n’a rien inventé ! les idées ,il y en a toujour eu pour y croire mais au bout d’un temps,on s’apercevait que ça ne donnait pas grand chose !

                                                                                      J’ai bien senti que certains sont tentés par les alternatives coopératives et autres machins pareillement indexés au CAC et autres balivernes !

                                                                                      la révolution ne se fait pas comme ça ,non ! tentés peut-étre également de proposer l’élaboration d’une « banque associative » ,pourquoi pas (projet catalan) mais, pour cela ,il faudrait plus que des idées , et sortir d’internet qui enferme et individualise !

                                                                                      De plus , une banque mème associative , est nécessairement amenée à étre gérée par des financiers , ou disons des experts , et c’est là que ça bugue à tous les coups !

                                                                                      Non ,les idées , c’est bien pour ceux qui en ont ,qui font de beaux papiers avec une belle littérature mais dans les faits ....

                                                                                      Après ,si vous voulez retirer vos avoirs immédiats ou réaliser vos assurance (huit ans ,hein,ils sont malins ,non) et autres placements illusoires , je sens que c’est une très bonne chose mais, je ne vois pas ou il y a révolution sachant que cela ne concernera que peu d’individu ,libres qu’ils sont de toutes dettes ,mais ,il y en a ...peu .....je suppose !

                                                                                      Comme il a été dit ou pas ...,le bank-run ,c’est un état d’esprit , ça se cultive ,tu l’as dans le sang ou tu l’as pas ! c’est consommer avec sobriété , c’est se tenir à l’écart des mouvements de masses ,modes et autres considérations dépensières ,c’est s’interdire la multiplicité de forfaits (télévisuelsou télécommisuels), c’est éviter les bagnoles électronique (s’intéresser au fonctionnement d’un moteur à explosion ,par ex),c’est demander le relever confiance mensuel à EDF, et ne pas foncer téte baisser dans les dernières conneries en vogue(style chauffage solaire sur le toit uniquement,hein,à 20000 ou + du bout soit-disant financé par l’état pour partie ,),c’est penser à autre chose que l’Iphone (macage d’Apple-Itunes), c’est penser également que les FAI’s comme SFR sont le complément indispensable des banques et autres assurances ,(donc, bank-run là aussi) c’est penser en quelque sorte « autarcie » ,etc,etc, c’est se limiter dans ses accès compulsifs matérialistes et faire preuve de génie au quotidien pour s’interdire les tentations immuables de la consommation et de la connerie pour ne pas étre obligé de réinvestir aussitot dans le système ! c’est compliqué ça ,ça demande beaucoup d’investissement personnel et en plus ça vous fait souvent passer pour un con !!!

                                                                                      merci

                                                                                       

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès