• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Citoyenneté > Nous sommes celles et ceux que nous attendions

Nous sommes celles et ceux que nous attendions

La politique… en voila un sujet passionnant ! Sur AgoraVox on est bien placés pour le savoir. De gauche, de droite, sans étiquette, anarchiste, libéral libertaire, trotskyste… on a tous un avis sur tout et cette volonté de débattre, de s'exprimer, de donner son opinion sur l'UE, le capitalisme, les marchés publics, Hollande, la dette de l'état, les lobbies du BTP et du tabac, les députés, l'immigration… et je vais arrêter là les listes à rallonge. La politique ça intéresse beaucoup de monde, mais c'est source de bien des désillusions. Or la politique, c'est trop important. Alors même que nombreux sont ceux qui constatent que toute cette énergie déployée à convaincre n'amène pas grand chose de concret, on continue à donner son avis sur les réseaux sociaux, à signer des pétitions ou, pour les plus courageux et volontaires, à s'engager dans les partis politiques. Et puis au final, quoi ? On vote trois fois en cinq ans, ou on ne vote carrément plus, convaincus que toute cette énergie finit par être absorbée par une caste de politiciens corrompus qui ne représentent plus qu'eux. Et si… et si, l'espace d'un instant, on oubliait nos différences de points de vue, pour reprendre en main cette politique qui nous intéresse tant mais sur laquelle on a si peu de prises. Et si, en 2017, on sortait du système politique actuel pour enfin pouvoir agir concrètement et efficacement sur la politique de notre pays. Vous l'aurez peut-être compris, à travers cet article, je voudrais vous parler de démocratie directe.

 

Ce n'est pas une éloge théorique de la démocratie directe que je viens faire ici, mais vous parler d'un mouvement politique très concret dans lequel je suis impliqué (oui, c'est donc de la pub). En 2017, il y a des élections présidentielles et les débats font déjà rage pour défendre tel ou tel candidat. Mais 2017, ce sont aussi, et on a tendance à l'oublier, les élections législatives. Celles qui permettent d'élire nos députés, ces « représentants » qui voteront pendant 5 ans sur toutes ces lois qui construisent petit à petit ce monde qu'on aime tant critiquer. Je ne vais pas prêcher des convaincus en expliquant en quoi les députés ne représentent qu'eux mêmes, ou comment ils sont influencés par les différents lobbies, ou même citer leurs nombreux avantages iniques pendant que le vulgum pecus se serre la ceinture. Je vais surtout essayer de vous montrer ce que le groupe de citoyens dont je fait partis propose. Et, si vous avez des questions ou même des critiques cinglantes à faire sur cette initiative, je ferais mon possible pour y répondre dans les commentaires.

 

Déjà, son nom : MaVoix.

Ensuite, qui je suis dans ce mouvement ? Et bien un citoyen lambda, un anonyme parmi les autres. Ni un porte parole (il n'y en a pas), ni un cadre ou responsable quelconque (il n'y en a pas non plus). Avec MaVoix, c'est l'horizontalité. Pas de chef, pas de bureau, pas de parole plus importante qu'une autre. Chaque citoyen est libre de participer à son échelle, en faisant preuve d'initiative, et ceci avec la confiance bienveillante des autres. La présentation que je fais ici n'est donc en aucun cas une présentation « officielle », mais une initiative très personnelle, parce que je pense qu'il y a sur AgoraVox, beaucoup de gens que cela intéresserait.

 

Maintenant que le cadre est posé avec transparence, voici ce que MaVoix propose. En 2017, seront tirés au sort des citoyens volontaires, qui se présenteront aux élections législatives. Ces citoyens seront alors formés au métier de député. Ces candidats se présenteront avec AUCUN programme. Si généralement « ni de gauche, ni de droite » veut en fait dire « de droite », MaVoix est véritablement apolitique. L'unique volonté étant de redonner à l'ensemble des citoyens le pouvoir politique confisqué par les partis et les politiciens carriéristes qui défilent à longueur de journée sur les média. Les députés élus ne voteront pas en fonction de leurs convictions, mais seront des « pions » chargés de voter ce que le peuple français dans son ensemble a décidé de voter. Sur chaque loi soumise au parlement.

 

Pour connaître cette volonté populaire, des plates-formes informatiques sont développées et elles permettent un vote fiable, anonyme et sécurisé. Ce, en utilisant une technologie qui a fait ses preuves : la blockchain [https://blockchainfrance.net/decouvrir-la-blockchain/c-est-quoi-la-blockchain/]. C'est un algorithme utilisé par la monnaie virtuelle bitcoin [https://bitcoin.fr/faq/]. Elles s'appuient aussi sur « France Connect » [https://franceconnect.gouv.fr/], ceci afin d'identifier de manière unique et fiable chaque votant. Avec tout cela, il est aujourd'hui possible de simplifier drastiquement le processus démocratique du vote, et demain de mettre en place une véritable démocratie participative.

 

Alors si vous avez des convictions politiques fortes, mais que vous avez l'impression de n'avoir aucun moyen institutionnel efficace à disposition pour les exprimer. Si vous pensez qu'on ne peut plus rien attendre des politiciens. Si vous croyez qu'il est plus que temps de réformer notre vieille démocratie. Si vous ne vous retrouvez plus dans les partis traditionnels. Si aux prochaines législatives vous trouviez qu'aller pécher serait plus utile. Si vous avez envie d'essayer autre chose. Si vous voulez faire entendre VOTRE voix… Je vous invite alors à vous renseigner sur ce mouvement citoyen peu ordinaire. Je vous invite à voter MaVoix, donc à voter pour vous en 2017. Et si vous avez des remarques, des questions ou des critiques acerbes à faire, les commentaires sont là pour ça.

 

Plus d'infos :

http://www.mavoix.info/

https://forum.mavoix.info/

http://wiki.mavoix.info/index.php/Accueil

https://www.facebook.com/groups/834230956649256/

 


Moyenne des avis sur cet article :  3.83/5   (12 votes)




Réagissez à l'article

52 réactions à cet article    


  • LE CHAT LE CHAT 5 janvier 13:30

    qui voterait pour des candidats sans aucun programme ni positionnement ????

    C’est comme signer un chèque en blanc , on pourrait même pas leur reprocher leurs mensonges


    • Birdy Birdy 5 janvier 14:16

      @LE CHAT
      Dans le système de démocratie représentative actuel, aucun candidat n’est tenu (par la loi) de respecter son programme. Quand vous votez, vous leur signez littéralement un chèque en blanc. Ce n’est donc qu’une question de confiance. Et franchement, qu’est ce qu’il y a d’utile à leur reprocher leurs mensonges ? De toute manière, les professionnels de la politique sont encore et toujours la, quelque soit leurs casseroles, quelque soit leurs trahisons.
      Alors, à MaVoix, nous n’avons peut être pas de programme MAINTENANT, mais nous ne vous confisqueront pas votre voix APRES les élections, donc c’est avec vous et l’ensemble des citoyens que nous construirons au fur et à mesure les lois qui nous gouvernent. Si vous votez MaVoix, c’est donc aux citoyens, dont vous faites parti, que vous signerez un chèque en blanc. Pas au partis ni aux hommes qui les composent.


    • lautrecote 5 janvier 14:26

      @LE CHAT
      Moi, sans hésitation.

      Les élus ne sont pas censés penser par eux-même, ils sont censés représenter les citoyens. Or aujourd’hui, ils ne représentent que leur parti poltique (au maximum)


    • lautrecote 5 janvier 14:36

      @lautrecote
      Ce serait intéressant que tous les lecteurs de l’article répondent à LE CHAT, pour dire si oui ou non, ils voteraient pour un tel condidat sans programme, juste chargé de transmettre


    • Jean-Pierre Llabrés Jean-Pierre Llabrés 5 janvier 14:39

      @Birdy
      « Si vous votez MaVoix, c’est donc aux citoyens, dont vous faites partiE, que vous signerez un chèque en blanc. Pas au partis ni aux hommes qui les composent. »


      RIDICULE : Vous admettez qu’il faut signer un chèque en blanc ! ! !

       smiley  smiley  smiley 

    • lautrecote 5 janvier 14:41

      @Jean-Pierre Llabrés
      signer un chèque en blanc aux citoyens, n’est-ce pas la définition même de la démocratie ?


    • Birdy Birdy 5 janvier 15:20

      @Jean-Pierre Llabrés
      Pouvez vous, vous citoyen, obliger un élu à respecter ses promesses ? Non. Mais vous lui déléguez tout de même votre pouvoir de choisir nos lois. C’est cela un système représentatif. Avec MaVoix, le « chèque en blanc » n’a pas le même sens. Ce n’est qu’à vous même que vous autorisez le droit de changer d’avis, de pouvoir adapter vos choix aux circonstances, aux actualités. Vous vous donnez juste la possibilité de construire au fur et à mesure votre idéal. A l’opposé d’un programme rigide, global et dogmatique imperméable à l’évolution, chose tellement ambitieuse (prétentieuse ?), que nos élus finissent (presque) toujours par trahir leurs engagements. 


    • aimable 5 janvier 15:36

      @Birdy
       dans quel labyrinthe politique se perdra , ma voix  ?


    • Jean-Pierre Llabrés Jean-Pierre Llabrés 5 janvier 18:16

      @lautrecote & @Birdy

      Voter pour des gens qui n’ont aucun programme c’est comme jouer à la roulette russe avec le barillet plein.
      Le personnel politique trahit souvent son programme.
      Ce « nouveau » personnel politique n’aura même pas de programme à trahir...
      RIDICULE, BIS REPETITA.


    • PiXels PiXels 5 janvier 19:33

      @ Birdy



      « @Jean-Pierre Llabrés
      Pouvez vous, vous citoyen, obliger un élu à respecter ses promesses ?... »

      Vous devriez éviter de perdre votre temps.

      Votre poisson rouge comprendra plus rapidement que JPL pour peu que vous lui appreniez à lire.

      JPL, lui a appris à lire...mais on a oublié de lui apprendre à COMPRENDRE ce qu’il lisait.

      Dans Kaamelott, Karadoc a « offert » sa botte secrète à Perceval pour lui éviter de passer pour un con quand il ne comprend pas ce qu’on lui dit...
      il répond : « c’est pas faux ! »

      JPL lui, a choisi de répondre « RIDICULE »... smiley

      La « machine à laver les cerveaux » a fonctionné et fonctionne encore à merveille ! smiley









    • Le421 Le421 6 janvier 08:11

      @Birdy
      Dans le système de démocratie représentative actuel, aucun candidat n’est tenu (par la loi) de respecter son programme.

      Constat que nous avons fait à la France Insoumise.

      C’est bien pour cela que nous voulons changer la constitution et rendre les élus responsables de leurs actes devant les citoyens, dans le cas où ils seraient contraires à leurs engagements...

      Sur ce point, nous avons ce qu’il faut en magasin.
      Je suppose que vous l’ignoriez, auquel cas, je ne vous en veux pas, bien au contraire.

      Votre idée me semble bonne, globalement, mais pour ce qui est de la représentation réelle du peuple, notre méthode est déjà un énorme pas en avant.
      Or, je vous le rappelle, le français « moyen »* a une sainte horreur du changement.

      *avec tout ce que cela comporte de péjoratif, bien sûr !!


    • lautrecote 6 janvier 09:05

      @Jean-Pierre Llabrés
      Voter pour des gens qui ont un programme et dont on sait à l’avance qu’il ne le respecteront pas, c’est encore pire que la roulette russe, c’est leur donner le revolver chargé, avec le barillet plein, et leur dire maintenant, tire


    • manu manu 6 janvier 09:12

      @Le421

      Le français moyen est peut être en train de ce dire que le système de démocratie représentative actuel à sérieusement besoin d’être changé.

      Moi ce qui m’inquiète c’est qui est derrière tout ça ? et est-ce que c’est vraiment fiable ? 


    • Birdy Birdy 6 janvier 12:39

      @PiXels
      Hahaha.

      Merci, mais je connais bien JPL. La dernière fois que nous avions « débattus », c’est avec la même bienveillance et la même volonté de dialogue constructif qu’il m’avait répondu « NUL, HORS SUJET ! ».
      En tout cas, vous m’avez bien fait rire. Merci.

    • gogoRat gogoRat 6 janvier 12:49

       L’erreur essentielle, dans cette ’bonne intention’, c’est de continuer à vouloir ’voter’ et à vouloir ’voter’ pour des candidats-représentants-incarneurs-de-population , plutôt que de se contenter de permettre à chaque citoyen de partager, à tout moment, en temps-réel le pouvoir politique qui passe par sa voix : son expression verbale particulière (pour peu qu’elle soit intelligible) officialisée et rendue accessible à tous .
       En gros : que chaque citoyen responsable pondère (ie : donne sa note sur 20) à tout moment les propositions/doléances qui lui tiennent vraiment à coeur plutôt que de déléguer ce devoir à un candidat-incarneur (qu’il soit veauté, ou pire : tiré au sort !)

       voir le profil de Gogorat pour affiner cette piste de brainstorming ...

       ... Voir plus bas les ’réactions’ -positives, autant que - critiques-acerbes que m’inspirent cet article ...


    • Birdy Birdy 6 janvier 12:54

      @Le421
      Je connais bien la France insoumise et personnellement, je devrais voter Mélenchon aux prochaines présidentielles.

      Maintenant, si nous avons certains objectifs relativement similaires, à MaVoix, nous tentons une autre approche dans les moyens. Malheureusement je ne crois pas que la FI puisse rassembler au delà de la gauche (et même dans toutes les gauches). Parce qu’il y a des étiquettes, des figures politiques qui rebutent. Je vois bien les avis de mes quelques amis communistes réfractaires à JLM par exemple.
      Pour ce qui est de ce que le français moyen pense... on verra bien. Peut être qu’il est prêt à quelque changement tout de même, l’actualité semble nous le démontrer.

    • zygzornifle zygzornifle 6 janvier 13:31

      @LE CHAT


       je voterai pour ma machine a laver car elle a un programme propre ....

    • Le421 Le421 6 janvier 14:43

      @manu
      Au point où nous en sommes et dans la mesure où nous n’avons guère le choix...

      Où est le véritable risque ?

      Se retrouver avec la « taupinière » agrandie ?
      Je trouve que c’est déjà plus que fait !!  smiley

      Et puis ce serait certainement une trahison de trop.


    • PiXels PiXels 6 janvier 18:18

      @Le421


      « Au point où nous en sommes et dans la mesure où nous n’avons guère le choix... »

      C’est à peu près de la même façon que je résume mon point de vue (je suis contre le système électif (surtout pour élire un « CHEF suprême de la NATION »)

      Si ça ne fait pas de bien, ça ne PEUT PAS faire [plus] de mal !

      J’avais envisagé reprendre ma bonne vieille habitude de rester tranquillement chez moi le jour des « votations »...

      ... Je voterai mélenchon.
      mais il y a de mon point de vue un énorme travail « d’explication de texte » à faire avec un grand nombre « d’Insoumis »...soumis corps et âme (et à leur insu) à une démarche politicienne !

    • lautrecote 5 janvier 14:23

      J’aime bien l’idée.

      Comment fait-on pour s’assurer (ou tracer) la fidélité du vote des députés #MaVoix aux décisions des citoyens qui ont voté ?
      Y’a-t-il une limite au nom de votants, en dessous de laquelle un vote ne serait pas justifié ? (s’il n’y a que 2 votes citoyens, c’est quand même ce résultat qui est pris en compte ?)
      D’où vient l’argent pour organiser ça (et notamment le site) ?

      Je suis allé faire un tour sur le site, je n’ai pas vu grand chose pour avancer, concrètement, si l’envie me prend..


      • Birdy Birdy 5 janvier 14:58

        @lautrecote
        Beaucoup de question pertinentes, je vais essayer d’y répondre au mieux : 

        L’assurance que nos députés voteront bien ce que les citoyens ont voté sur nos plateforme n’est évidement pas absolue, mais pas plus que celle qui consiste à voter pour un programme et croire qu’il va être correctement appliqué. Une différence, c’est que nos députés seront tirés au sort, ne sont donc pas carriéristes et n’ont aucun intérêt (pression des lobbies ou impératifs de réélection, par exemple) à voter autre chose que ce qu’ils devraient. De plus, comme les votes des citoyens seront répartis entre nos différents députés, ils auront la même certitude que les autres citoyens : leur vote sera pris en considération.
        Néanmoins, pour tracer tout cela, les votes au parlement sont nominatifs et publics. Enfin, ils vous est possible d’approfondir cette réflexion, notamment en proposant des modalités de contrôle de nos députés, autre que le pari de la confiance que nous faisons pour le moment, en lançant un débat sur le forum.
        Pour la limite du nombre de votant, cela fait parti des problématiques ouvertes où l’expérience pourra nous permettre de répondre au mieux. Comme beaucoup, je suis convaincu que la « bonne » démocratie ce n’est pas la majorité qui écrase les minorité, mais bien le respect de ces minorités dans leur diversité qu’il faut rechercher. Tous ces calculs de répartition des votes (combien de votants nécessaire, qu’est ce qu’une majorité...), ce sont des règles mouvantes auxquelles nous citoyens, nous essayerons de répondre petit à petit.
        D’où viens l’argent ? Des citoyens eux mêmes. Nous fonctionnons beaucoup « au projet », et ce sont des campagnes de financement participatives qui viennent valider ou non les dépenses envisagées. Ou alors, ce sont des initiatives personnelles (truc paye des tracts, machin paye les serveurs...). Nous débattons des moyens utilisés ici.

        Pour avancer concrètement... vaste question. Nous fonctionnons par prise d’initiative personnelle. J’ai pris l’initiative d’écrire un article. Quelqu’un d’autre a fait une vidéo pour expliquer son point de vu. Encore un autre a trouvé 3 amis et a fondé un groupe dans sa circonscription... Vous pouvez chercher une équipe locale ici, ou bien monter la votre, vous pouvez contribuer sur le forum, sur Facebook...

      • lautrecote 5 janvier 15:21

        @Birdy
        Effectivement, la confiance... C’est d’ailleurs déjà un peu cpmme ça que ça fonctionne,nous élisons (enfin vous élisez... euh je veux dire ils élisent) des « représentants », en leur faisant confiance pour qu’ils appliquent leur « programme », et notre confiance est bien trop souvent trahie, c’est normal, c’est « leur » programme, pas « le notre ».
        L’organisation paraît bien floue, je vais voir s’il y a un groupe près de chez moi.
        Merci pour vos réponses.


      • manu manu 6 janvier 09:28

        @Birdy

        Le problème du tirage au sort c’est que si c’est quelqu’un d’intéressé ou faible d’esprit qui est tiré au sort il sera peut être possible pour certains de lui faire peur, de le manipuler, de le contraindre par chantage ou autre. Et oui certaines lois peuvent faire perdre beaucoup d’argent aux riches et puissants.


      • Birdy Birdy 6 janvier 13:15

        @manu
        Nous croyons qu’avec les citoyens derrière eux pour les épauler, les aider à comprendre, les aider à lutter contre les forme de pression, nos députés seront plus forts que ceux qui ont actuellement choisi d’en faire un métier. Nous réfléchissons à des moyens concrets pour aider dans leur tache ceux qui relaieront nos décisions à l’assemblée (rôle des collaborateurs, soutient logistique, psy...). La force du tirage au sort, c’est que cela garanti qu’un député MaVoix ne pourra pas faire carrière avec nous. 

        Cependant, les critiques que vous faites à ce système sont aussi valables, mais nous pouvons améliorer le système pour répondre à ces remarques. Par exemple, nous avons déjà intégré la problématique de la parité, en piochant dans 2 listes hommes/femmes le même nombre de candidats. Nous avons géré les problèmes de personnification de l’élection en affectant au hasard les circonscriptions aux candidats. Dans l’Athènes antique, les tirés aux sorts étaient soumis à un examen préalable avant leur prise de fonction...
        Bref, nous pensons à MaVoix, que le tirage au sort a plus de vertus que de limites. Nous pensons aussi que nous apprendrons les problèmes en marchant. Que petit à petit, ensembles, nous trouverons les bornes à poser.

      • manu manu 6 janvier 18:45

        @Birdy

        Vous avez l’air d’être sur la bonne voie continuez.

        Peut être un vote ou un test pour éliminer certains candidats.

        Il reste quelques mois pour peaufiner.


      • Ludovic 5 janvier 16:03

        Bonjour à tous,

        Je fait parti du mouvement MaVoix comme Birdy et je trouve son initiative excellente, tout comme le site AgoraVox auquel je viens de m’inscrire smiley

        Je rajoute que nous sommes ouvert et accueillons tous les nouveaux chaque lundi soir sur hangout ou lors de nos nombreuses réunions publiques organisées dans les nombreuses villes qui ont déjà une équipe locale constituée. Il y a encore beaucoup de travail et de brainstorming à faire donc toutes les bonnes volontés et les compétences très variées sont les bienvenus.

        Ce matin sur France Info ils expliquaient que 2 députés sur 3 vont à nouveau se présenté à leur succession en 2017. Certains veulent briguer leur 9ème mandats !!!

        Cette fois on va au moins offrir une alternative.


        • Le421 Le421 6 janvier 08:15

          @Ludovic
          La limitation du nombre de mandats successifs est prévue dans le programme de la France Insoumise.
          Je suis étonné que vous n’ayez pas consulté celui-ci.
          Parce que si c’est pour reprendre point par point nos idées, autant nous rejoindre...

          Je sens que vous allez encore m’en dire...


        • lautrecote 6 janvier 08:48

          @Le421
          je crois qu’il y a, de la part de beaucoup, le refus du « parti politique » en tant que tel. Donc Mélenchon, c’est très bien, le programme de la France Insoumise, c’est très bien (j’ai voté pour lui en 2012, je n’ai pas voté au deuxième tour de 2012, je n’ai plus voté par la suite), mais ça reste un parti politique, avec ce que ça a de totalitaire (cette qualification n’est pas de moi, je vous invite à lire ce papier, plus que jamais d’actualité).
          Alors pour tous ceux qui rejettent les partis dans leur ensemble, #MaVoix me semble une initiative intéressante, d’autant plus qu’elle ne vient pas contredire ou empêcher d’autres mouvements. Je trouve ça complémentaire avec les gentils virus, par exemple.
          Vous dites Parce que si c’est pour reprendre point par point nos idées, autant nous rejoindre...
          Juste une réponse  : vous vous attribuez la paternité (ou la maternité si vous préférez) de certaines idées, mais que je sache, il n’y a pas de brevet sur ces idées (d’ailleurs, quand bien même vous auriez fait breveté ces idées, cela ne voudrait pas dire qu’elles vous appartiennent, c’est comme les brevets sur les plantes...).
          En vous attribuant cette paternité, vous ne faites que dire « prem’s, j’l’ai eue d’abord, donc elle est à moi ».
          Mais nous ne sommes pas dans une cour de récréation, ce genre d’idées fait partie du bien commun et il est temps de défendre l’idée même de « bien commun ».
           


        • manu manu 6 janvier 09:53

          @lautrecote

          N’empêche qu’une fusion entre les deux serait peut être une très bonne chose.

          Le texte en lien manque d’arguments et F.I. est quand même bien différent des autres partis, surement parce qu’il est récent.


        • lautrecote 6 janvier 10:19

          @manu

          N’empêche qu’une fusion entre les deux serait peut être une très bonne chose.

          Peut-être, cela pourrait aussi être une très mauvaise chose !
          En ce qui me concerne, la candidature de JLMélenchon me parle. Le fait qu’il propose de changer les règles (la Constitution) et qu’il s’engage à ne pas s’incruster une fois la nouvelle Constitution écrite (si j’ai bien tout compris, mais je n’ai pas tout lu non plus), je trouve ça bien. Mais s’il ne le fait pas, on se retrouve un peu coincé (voir les Grecs depuis A. Tsipras).
          Et puis une question : qui va écrire la nouvelle Constitution ? Encore des politiques ?


        • manu manu 6 janvier 11:35

          @lautrecote

          Pourquoi sa pourrait être une très mauvaise chose ?

          Mélenchon m’inspire vraiment confiance, sinon avant lui seulement Jospin m’inspirait un peu confiance et le programme c’était loin d’être celui de FI.


        • lautrecote 6 janvier 12:28

          @manu
          j’ai envie de vous répondre par une autre question : pourquoi cela pourrait-il être une très bonne chose ?

          Le problème est juste contenu dans votre commentaire : Mélenchon m’inspire confiance
          Alors s’il vous inspire confiance, tout va bien, mais c’est bien le problème de la « démocratie » que nous connaissons, qui n’est même plus représentative (si vous trouvez que les hommes politiques nous représentent, il va falloir qu’on s’explique !) :

          • un mec se présente, il a une bonne gueule, il dit des trucs chouettes (souvenez-vous : mon ennemi, c’est la finance, ça a inspiré confiance, non ?), il présente un programme avec lequel nous pourrions être d’accord à 70-80-90%, allez hop c’est dans la boîte, le monsieur est élu... Que fait-il après ? Ce qu’il veut.

          La très mauvaise chose, c’est ça : noyer une superbe initiative, qui permettrait/permettra de relayer directement la voix des citoyens, et non pas de déléguer son pouvoir à un homme, fût-il providentiel.
          Il y a quelque chose de fondamentalement différent dans l’approche France Insoumise et dans l’approche #MaVoix (si j’ai bien compris) :
          • France Insoumise, c’est un programme, peut-être rédigé avec des citoyens. Un programme est limité à quelques points (forcément), il ne prend en compte que les éléments qui ont été étudiés au moment de son élaboration. Une fois en place, comme fait-on pour tous les autres points qui ne manqueront pas de faire surface (imaginez que une nouvelle guerre, bien loin, au Moyen-Orient, tiens, au hasard.... comment décider ? Personnellement, je n’ai pas envie de participer à n’importe querre juste parce que JL Mélenchon (ou qui que ce soit à sa place) décide que c’est bien pour la démocratie. (Je n’ai d’ailleurs pas envie de participer à n’importe guerre, même seulement par mes impôts.)

          • #MaVoix, c’est juste la possibilité pour les citoyens d’avoir leur avis pris en compte quand c’est le moment d’en parler. S’il y a conflit, problème, si quelqu’un dit, en parlant d’un président élu « ce monsieur ne mérite pas vivre », et bien les citoyens seront consultés, et leurs voix relayées

        • Le421 Le421 6 janvier 14:47

          @lautrecote
          mais ça reste un parti politique

          Non, non et re-non.
          Dans NOS réunions, il y a des NPA, des LO, des EELV, des PCF, des ENSEMBLE, même des PS !!
          Modem plus rare, faut pas pousser mémé dans les orties.
          Mais personne ne prends de carte où ne cotise à un parti appelé « France Insoumise ».
          Jusqu’à plus ample informé. Et je le suis assez bien.


        • lautrecote 6 janvier 15:47

          @Le421
          Oui, vous êtes très bien informé.

          Rappelez moi juste à quel(s) parti(s) politique(s) il a appartenu ? Auquel il appartient encore du reste (ou alors je suis mal informé... n’est-il pas député européen sous l’étiquette FdeG ?)
          JL Mélenchon est un homme de parti, peut-être un des plus honnêtes, je vous l’accorde (on me susurre dans l’oreillette qu’il serait franc-maçon, je note éà vérifier« ).

          La France Insoumise n’est pas un parti politique, mais dans VOS (moi aussi je peux crier) réunions, il y a de NPA, des LO, des EELC, des PCF, des ENSEMBLE, même des PS (voire Modem), mais vous oubliez les indépendants, il n’y en a pas ? Ils ne valent pas la peine d’être cités ?
          Votre discours est bien un discours de parti politique, désolé.

          Maintenant, ne vous fâchez pas, j’essaie juste de vous expliquer que les gens intéressés par la France Insoumise et ceux intéressés par #MaVoix, ce n’est pas tout à fait le même public.

          Vous dites »rejoignez nous". Et si c’était vous qui rejoigniez #MaVoix ?


        • Graal 5 janvier 16:25

          AV regorge, en matière politique, de critiques, voire de sarcasmes, de toutes parts.
          Mais ces critiques n’ont d’autre but que d’essayer de rallier les lecteurs aux idées et aux dogmes qui sont ceux du parti ou du candidat que soutiennent leurs auteurs.
          Alors quand je découvre une initiative qui pourrait permettre de sortir de ce système de partis endoctrinés, j’applaudis.
          J’ai moi-même essayé de proposer quelque chose qui va dans ce sens :
          http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/plaidoyer-pour-un-nouveau-186858
          Cela n’a pas fait un tabac, c’est le moins qu’on puisse dire.
          Mais si d’autres ont de bonnes idées, je suis preneur.
          Sur la vôtre, et sous réserve d’une réflexion plus approfondie, la principale réserve que je ferais (et je rejoins en cela @lautrecote) concerne les « pions » : qu’est-ce qui garantit qu’ils suivront la ligne que vous leur dicterez ? seront-ils totalement insensibles à des influences extérieures ? et si c’est contraire à leurs convictions intimes ?
          En outre, vous proposez des candidats « tirés au sort ». Bien ! Mais vous ne pourrez pas le leur imposer s’ils refusent. Donc, à contrario, s’ils sont candidats, c’est bien qu’ils seront « intéressés » voire « demandeurs », et, de fait, ils ne correspondront plus au profil que vous souhaitez dégager.
          Autre point : la technologie « blockchain ». Garantit-elle une fiabilité totale ? Peut-être, mais je m’interroge.
          D’ailleurs, et à partir de là (utilisation d’une technologie telle que blockchain), ne pourriez-vous pousser votre réflexion jusqu’à un stade ultime en proposant une assemblée de députés (ou représentants) complètement virtuels, ce qui aboutirait à mettre enfin en place une démocratie directe ?
          Bonne chance, quand même, à votre mouvement dont je m’efforcerai de suivre les progrès.


          • Sly_MaVoix 5 janvier 17:52

            Bonjour @Graal,

            Merci pour votre commentaire et le partage de votre article que je vais lire sur le champs. Je vais essayer bien modestement de répondre à vos différentes questions :

            « la réserve sur la confiance au député #MaVoix. »
            - Oui on a fait le choix pour le moment de partir sur la confiance. #MaVoix est une expérience, une méthode en perpétuelle construction et pour cette raison on est conscient du fait que ca pourrait ne pas marcher si le député trahit. Maintenant il faut savoir si celui ci a un interet à trahir ou si ils sont insensibles aux influences ? Peut être, mais quoi qu’il en soit le résultat du vote sur plateforme des citoyens est publique et la répartition sur les n députés #MaVoix (si jamais...) le sera aussi. Donc la trahison est détectable instantanément MAIS quelque part, nous aurons toujours exprimé l’avis citoyens via les votes sur la plateforme. Si nous n’avons pas de députés élus mais une plateforme fonctionnelle, alors celle ci aura quand même un poids dans le débat publique.
            Le vote ne pourra pas être contraire à leurs convictions car il vote comme tout le monde sur la plateforme et la répartition des consignes de votes (Pour contre abstention) est proportionnelle aux résultats.
            - Deuxième point, il est impossible de souscrire un contrat autre que de confiance avec le député #MaVoix. Ce serait assimilé à un mandat impératif et c’est interdit par la constitution.

            « Peut on imposer une candidature à un citoyen »
            - le candidat est volontaire, formé PUIS tiré au sort.

            « La blockchain est elle une technologie fiable ? »
            - c’est la techno en vogue, utilisée pour les votes sur laprimaire.org. Ce serait vous mentir que de vous dire qu’elle est totalement sécurisée, sans faille, un vrai bijou tout ça... Mais c’est un bon choix je trouve contenu de l’existant et qui s’améliore jour après jour en expérimentant, en essayant..

            « une assemblée virtuelle ? »
            - il y a des tonnes d’espaces de débat existants (en famille, entre amis, les réseaux sociaux, les forum, les clubs, groupes de discussion) je ne suis pas sur qu’il faille réinventer tout cela. Que les gens échangent là où ils en ont l’habitude.
            - La plateforme de vote pourrait par contre être couplé à des fonctions d’exercice de la loi (on a déjà un peu travaillé la dessus) afin de digérer les texte de loi existant, de rassembler les sources pour ou contre, de créer des amendements collectivement pourquoi pas dans le futur...
            - Une assemblée virtuelle, non officielle, n’aurait aucune influence, il faudrait alors proposer un changement institutionnel pour la mettre en place. Futur futur pourquoi pas...

            Comme chaque contributeur de #MaVoix je ne suis qu’un citoyen qui essaye de faire sa part, je peux avoir fais des erreurs ici, ou ne présenter que ce que j’ai personnellement compris de ce projet. Je vous inviterais donc à vous l’approprier de votre coté pour le comprendre !
            www.mavoix.info

            Je finirais par vous souhaiter une bonne année 2017


          • Manudu95_MaVoix 6 janvier 05:31

            Bonjour à tous,

            Je participe aussi au collectif MaVoix.

            Pour moi, MaVoix c’est le moyen qui me fera gagner du temps après les élections législatives de Juin.

            Y’a quelques lois qui m’ont un peu énervés dernièrement et mon seul moyen de faire entendre mon désaccord fut d’aller manifester dans la rue.

            Après juin 2017, depuis chez moi, depuis un EPN, depuis la médiathèque grâce à mon identifiant unique FranceConnect, et la plateforme de vote MaVoix, je pourrai tout simplement enregistré si je suis Pour-Contre ou si je m’ABST pour telle ou telle loi.

            Nous avons tous notre expertise de vie et il est important de l’offrir aux autres certes mais de croire en soi encore plus, pourquoi devrait elle muselée par d’autres penseurs.

            Désolé mais j’en ai marre qu’on choisisse pour moi si cette loi est une bonne chose ou non. Et puis si je m’en fiche, moi en tant que citoyen, il me suffit de m’abstenir. On ne peut pas être au taquet partout.

            Tiens rien que de le savoir nous donne une longueur d’avance sur ces députés qui parlent et votent sans se retourner vers les électeurs bien souvent guidé par leur propre égo, ou le risque de perdre leur future investiture. ;)

            J’espère avoir apporté un petit plus à la conversation. Merci Birdy pour ce post.


            • Le421 Le421 6 janvier 08:33

              Bon. Le fond de votre idée générale me paraît excellente et répondre à bien des problèmes rencontrés avec la politique « Balkany ».
              Je dis « politique Balkany » car il représente tout ce que le système 5ème République a de détestable. Le règne des petits barons locaux qui font la pluie et le beau temps suivant qu’on est les uns ou les autres, ce n’est plus de notre âge. Mais ce sont des élus... Et réélus et re-réélus !!

              Nous sommes plutôt d’accords.
              La démocratie « participative » - la pauvre, dans la bouche de Ségolène, elle en a pris plein la gueule !! - est un système que nous avons mis en place grâce aux moyens de communications modernes.
              Vous avez bien sûr compris que je suis sympathisant et militant de gauche, rattaché à la France Insoumise de Jean-Luc Mélenchon. Au passage, et depuis plus de dix ans, je l’ai toujours dit clairement et écrit maintes fois...
              Beaucoup de points de votre projet ne pourront être changés que par une nouvelle république, avec une nouvelle constitution. Ce que nous proposons. Changer l’acte fondateur de la République Française en l’adaptant à notre époque. Depuis 1958, les choses ont changé.
              Tout ceci ne pourra être fait qu’avec la participation des français, qu’ils soient de droite ou de gauche, cette nouvelle donne devra être l’oeuvre de tous, sinon elle ne sera pas.
              Nous demandons à ce que le riche respecte le pauvre, mais le corollaire est aussi l’inverse.
              Si nous demandons à être respectés de nos patrons, il va de soi qu’il n’est pas question d’en pendre un au poteau !! Soyons clairs !!
              En conclusion, nous avons besoin de toutes les bonnes volontés.
              La France Insoumise est un mouvement hors partis. Il n’y a pas de carte et de cotisation « FI ». Chacun est libre d’y entrer ou d’en sortir et c’est heureux, sans quitter le parti où il adhère, si c’est le cas !!
              Par contre, si vos idées rencontrent un maximum d’adhésions, il est clair que nous serions tout à fait satisfaits de leur présentation sur le site, elles ne feront qu’enrichir un dossier déjà bien fourni.
              Nous travaillons depuis des années et plus particulièrement depuis le début 2016 à l’élaboration d’un programme qui, je le précise, n’a rien de définitif et ne demande qu’à être enrichi.
              Bonne journée.


              • Graal 6 janvier 11:25

                @Le421
                Bel opportunisme !
                Mais ne vous est-il jamais venu à l’idée que bon nombre de Français en ont assez, non seulement des partis, mais aussi et surtout de ce clivage gauche/droite qui caractérise le fonctionnement politique ?
                Beaucoup de clichés sont colportés, et notamment sur ce site, selon lesquels seuls les vertueux seraient à gauche, la droite étant un repaire de scélérats.
                Or nierez-vous, même si vous affirmez que « la France Insoumise est un mouvement hors partis », que ce mouvement est ouvertement ancré à la gauche de la gauche ?
                Vous affirmez d’ailleurs « je suis sympathisant et militant de gauche ».
                Moi aussi j’étais, depuis plus de quarante ans, sympathisant et j’ai toujours voté à gauche, mais avec de moins en moins de conviction. C’est la gauche qui m’a dégoutté du système des partis et fait qu’à présent je réfléchis à un tout autre système (http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/plaidoyer-pour-un-nouveau-186858).
                Comme moi, @MaVoix propose quelque chose qui n’a rien à voir avec le parti de JL Mélenchon (c’est vous qui jouez sur les mots, imaginons JLM élu, la FI ne deviendrait-elle pas de fait un parti ?).
                Pourquoi essayez-vous de le récupérer ?


              • Le421 Le421 6 janvier 14:58

                @Graal
                ancré à la gauche de la gauche... J’en aurais rajouté un « de la gauche ».

                Ceci prouve que soit vous êtes autiste, soit vous êtes mal informé, ce que je pense.

                Vous répétez avec les muezzin du 20H qui forcément prêchent « la bonne parole » (t’as raison Léon !!) que le PS, c’est la gauche française, et que donc, en conclusion, nous sommes « la gauche de la gauche », c’est à dire « l’extrême gauche ».
                Ce en quoi je m’inscris en faux absolu puisque que le NPA ou LO entre autres représentent la gauche de la gauche.
                Votre dialectique*, si on la suis, et en démarrant du FN, donnerais :
                LR, la gauche
                PS, la gauche de la gauche
                PCF, la gauche de la gauche de la gauche
                etc, etc...

                Je zappe la France Insoumise parce que, à l’opposé de ce que vous dites, n’est pas un parti.

                A vous de convaincre du contraire, mais aussi d’en apporter la preuve, ce qui va être difficile.
                Trouvez-moi une carte de parti « La France Insoumise » par exemple.
                Et je vous montrerais ma carte PCF !!

                Désolé.

                *Un peu comme ces journalistes un peu malades qui parlaient ce matin d’un record de froid à -8°C, et ce, dans le Doubs !! Ils doivent y aller souvent.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires