• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Citoyenneté > Pandémie Covid-19 - Complotisme

Pandémie Covid-19 - Complotisme

Complot ou dérive systémique ? Quoi qu'il en soit nous (citoyens du monde) pouvons reprendre la main sur le monde en reprenant la main sur nous-mêmes.

Hydroxychloroquine, Ivermectine, Azithromycine, Zinc sont des traitements qui au dire de médecins en excercice traitent la Covid-19. Dans le documentaire "Mal traités" un médecin en témoigne. Pourquoi les responsables de la santé publique et les grands médias ont-ils ignoré et même empêché ces traitements ? Ils assènent maintenant leur solution unique la vaccination, alors que la multiplicité des approches ne pourrait que contribuer à limiter les hospitalisations et les décès.

Interrogeons l'interdiction de l'hydroxychloroquine, médicament peu onéreux, au profit d'un médicament très couteux qui s'est avéré inefficace (le remdesivir). Son fondement soi-disant scientifique était manipulé, preuve en est avec le retrait de l'étude "bidon" du Lancet en mai 20201. L'appât du gain peut expliquer de telles décisions qui n'ont pas de sens par ailleurs, repérer à qui elles profitent peut logiquement conduire à suspecter les personnes concernées. Les thèses complotistes accusent des personnes très puissantes d'organiser cyniquement et secrètement une prise de pouvoir sur la population mondiale grâce au fait qu'elles conrôlent la finance, la science, la technique et les médias.

1 Le Monde.fr – 05/06 /2020 : "The Lancet" annonce le retrait de son étude sur l'hydroxychloroquine.

Cette thèse complotiste est malheureusement plausible pour trois raisons :

- Les velléités de domination mondiale ne sont pas une nouveauté dans l'histoire de l'humanité qui est jalonnée de désirs impérialistes.

- La domination est pourvoyeuse de jouissance, ce qui peut donner lieu à des violences psychologiques et physiques sans limites. L'exercice du pouvoir peut rendre les humains fous, les conduire à massacrer leurs congénères à grande échelle en le justifiant par une idéologie considérée comme une vérité absolue.

- L'organisation cloisonnée de la grande Pyramide et des organisations sociales pyramidales qui la composent favorise les desseins complotistes. Dans une organisation pyramidale, seules les personnes étant en haut savent ce qui ce joue réellement, les autres n'ayant que les informations strictement nécessaires à leur activité.

Pour autant la thèse complotiste n'est pas la seule explication possible au fait que certaines personnes profitent des événements dramatiques pour s'enrichir. Il y a une thèse systémique. Les activités humaines ont été gangrenées par la recherche exacerbée de rentabilité financière depuis des décennies à tous les niveaux, ce qui a fait advenir une grande Pyramide et deux problèmes systémiques : un processus d'aspiration de l'argent vers les plus riches et une suprématie des grands groupes d'intérêts privés sur les pouvoirs politiques nationaux.

Que la Pyramide soit le résultat d'une orchestration complotiste ou qu'elle soit advenue de façon systémique, elle ne tient que parce que nous (les citoyens) y contribuons à notre insu. Dans les deux cas nous pouvons la déconstruire par la généralisation d'une "non-participation-non-violente" aux actions allant à l'encontre de nos exigences fondamentales de sens, justice, paix et amour. De plus en plus de personnes s'engagent dans cette voie à tous les échelons de la Pyramide même les plus hauts. Des personnes changent de vie et prennent conscience qu'elle vivent mieux tout en gagnant moins d'argent qu'avant, nous pouvons donc avoir de l'espoir pour l'avenir. Cette thèse est développée dans le livre "Renoncer à la rivalité, vivre mieux, préserver la planète", mis en ligne sur le site www.quellesociete.fr

 


Moyenne des avis sur cet article :  3.84/5   (19 votes)




Réagissez à l'article

41 réactions à cet article    


  • hans-de-lunéville 16 mars 12:03

    Parente avec Claudec ( pyramidtologue) ?


    • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 16 mars 12:12

      « Que la Pyramide soit le résultat d’une orchestration complotiste ou qu’elle soit advenue de façon systémique, elle ne tient que parce que nous (les citoyens) y contribuons à notre insu. »


      Ce constat ne vaut pas que pour cette période particulière baptisée « crise sanitaire ».

      C’est peut-être enfoncer des portes ouvertes que de le répéter, mais il faut relire la Boétie (Discours de la servitude volontaire) et Chomsky (la fabrication du consentement).


      • CHESNOT Anne 16 mars 13:40

        @Séraphin Lampion

        Je suis bien d’accord. La pandémie, au même titre que toute autre thématique de l’actualité, se situe dans un cadre global qu’il est nécessaire de conceptualiser. C’est ce que nous essayons de faire avec Gilles Roullet dans notre livre Renoncer à la rivalité, vivre mieux, préserver la planète, dont le texte intégral est sur notre site.
        Nous avons été influencés par les idées de La Boétie, en revanche nous ne connaissons pas Chomsky. Pourriez-vous nous en dire un peu plus ?


      • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 16 mars 15:19

        @CHESNOT Anne

        Dans « La Fabrication du consentement : de la propagande médiatique en démocratie », paru en octobre 2008, Chomsky et Herman proposent un outil d’analyse et de compréhension de la manière dont fonctionnent les médias dominants. Ils montrent leur tendance à ne travailler que dans le cadre de limites définies et à relayer les informations fournies par les élites économiques et politiques, participant ainsi plus ou moins consciemment à la mise en place d’une propagande idéologique destinée à servir les intérêts des mêmes élites.

        Dans cet ouvrage, ils montrent comment les médias dépendent financièrement de leurs clients annonceurs publicitaires et, du point de vue des sources d’information, des administrations publiques et des grands groupes industriels.

        lien



      • Pierre Régnier Pierre Régnier 16 mars 20:15

        @CHESNOT Anne

        A la fin de l’article auquel renvoie Séraphin une note précise ainsi :

        Edward Herman et Noam Chomsky, Manufacturing Consent, Pantheon, New York, 2002. La «  fabrique du consentement  » est une expression de l’essayiste américain Walter Lippmann, qui, à partir des années 1920, mettant en doute la capacité de l’homme ordinaire à se déterminer avec sagesse, a proposé que les élites savantes «  assainissent  » l’information avant qu’elle n’atteigne la masse.

        Wikipedia donne 1988 comme date de publication de l’essai de Herman et Chomsky. Ayant entendu l’expression “fabrique du consentement“ il y a très longtemps dans les milieux de gauche où je militais, j’ai tendance à croire que c’est plutôt cette date qui est la bonne.


      • Jean Claude Massé 17 mars 08:22

        @Séraphin Lampion
        « enfoncer des portes ouvertes ». Vous parlez pour une minorité. Car il faut bien constater, vu la situation, que le plus grand nombre n’a pas conscience du mécanisme qui les domine et de son propre pouvoir pour y mettre fin.


      • CHESNOT Anne 18 mars 13:08

        @Séraphin Lampion
        Merci pour votre réponse.
        Il est clair que les grands médias se nourrissant des informations fournies par les élites et étant dépendants de la publicité, ne peuvent par faire un véritable travail d’information. Leur discours partial est relayé par les citoyens qui n’entendent que celui-ci (la majorité). Cela créé ce que Gilles Roullet et moi-même appelons le discours dominant. Il est entretenu par les personnes qui sont autour de nous, ce qui peut rendre le quotidien difficile à ceux qui le remettent en cause. Exemple, si j’ai des réticences à me faire vacciner, des proches étant dans la peur produite par le discours dominant me font culpabiliser en reprenant les arguments des grands-médias. L’intérêt est que ça m’amène à leur expliquer mon point de vue. C’est en entendant des « contre-discours » argumentés ils peuvent être amenés à prendre un peu de distance avec le discours dominant. 


      • infraçon infraçon 16 mars 13:00

        Bonjour Anne,

        « seules les personnes étant en haut savent ce qui ce joue réellement »

        pas forcément, parfois le « complot » peut se tramer à un niveau inférieur dans la pyramide. Regardez ce qui est arrivé ces jours-ci au pauvre PDG de DANONE...

        L’argent fait que l’hubris s’impose au sommet de la pyramide et qu’en-dessous nous nous sentons obligés de les imiter, chacun y allant de sa partition pour sauver la France.

        Et ainsi, vu que ces partitions sont divergentes ou parallèles, il n’y a pas de chance pour qu’advienne une action collective (ex élections 2022 !).

        Quant à faire son petit geste dans son coin... changer de vie pour gagner moins d’argent (mais en gagner encore largement suffisamment), ce n’est pas possible pour tout le monde. Les autres sont bien obligés de ne pas aller trop loin vis à vis de la hiérarchie dans l’entreprise ou vis à vis de la police dans la rue !


        • CHESNOT Anne 16 mars 13:44

          @infraçon

          Je suis d’accord avec le fait que nous retrouvons à tous les niveaux d’une organisation pyramidale les même guerres d’egos et éventuels complots. C’est pourquoi il est de la responsabilité de chacun de ne pas jouer la partition de la rivalité. C’est une posture qui dépasse largement le cadre de « faire un petit geste dans son coin », c’est une éthique de la vie et des relations visant à ne porter préjudice à personne.


        • infraçon infraçon 16 mars 14:41

          @CHESNOT Anne

          « ne pas jouer la partition de la rivalité »

          désolé, mais c’est peu pour lutter contre la cohésion de la pyramide (bonne intention, que faites vous de ma remarque « Les autres sont bien obligés de ne pas aller trop loin vis à vis de la hiérarchie dans l’entreprise ou vis à vis de la police dans la rue ! »),
          et qui peut peu n’ira pas loin...
          et en plus « ne porter préjudice à personne » si ça vise aussi « les gros » (« gros » financièrement parlant bien sûr) alors c’est définitivement peine perdue, parce que eux, ils l’ont gagné pour l’instant (la guerre de la pyramide).


        • CHESNOT Anne 17 mars 14:54

          @infraçon

          Pourriez-vous préciser ce que vous voulez dire par « Les autres sont bien obligés de ne pas aller trop loin vis à vis de la hiérarchie dans l’entreprise ou vis à vis de la police dans la rue ! »

           ?

          L’expression « ne porter préjudice à personne » ne veut pas dire laisser faire les personnes s’enrichissent au détriment des autres. Je souhaite juste attirer l’attention sur le fait que nos actions ont des conséquences, elles peuvent alimenter le processus d’aspiration de l’argent vers les plus riches surtout lorsque nous recherchons principalement la rentabilité financière dans notre façon de consommer. Les grands groupes d’intérêts privés savent comment réduire leurs coût de production pour augmenter leurs marges et répondre à notre souhait d’avoir tout au moindre coût.


        • infraçon infraçon 17 mars 16:13

          @CHESNOT Anne

          « Pourriez-vous préciser ce que vous voulez dire par « Les autres sont bien obligés de ne pas aller trop loin vis à vis de la hiérarchie dans l’entreprise ou vis à vis de la police dans la rue ! » ? »

          bien sûr,

          c’est en rapport à votre expression :
          « une »non-participation-non-violente« aux actions allant à l’encontre de nos exigences fondamentales de sens, justice, paix et amour »
          enfin si je la prends dans le sens « non-participation » « non-violente » (et non pas « non » « participation-non-violente » soit non à une participation à une action non-violente)

          on peut en s’opposant à une hiérarchie de façon tout à fait non-violente aller à l’encontre de l’objectif de son management si cet objectif ne correspond pas à des valeurs de sens, justice, paix et amour vis à vis de quelqu’un ou d’un groupe. Mais dans ce cas on risque fort de se retrouver au mieux placardisé et habituellement « viré » (ou muté, dans le sens limogé).

          Donc, pour les autres (ceux qui ne peuvent pas changer de vie et gagner moins d’argent, mais quand même assez...) l’action dans son coin, non collective ou sans un sérieux avantage dans son jeu (exemple : vous êtes un expert indispensable), rencontre vite ses limites dans l’entreprise.

          Et pour ce qui est de la rue, si vous manifestez et que des black-blocs commencent à s’agiter dans votre voisinage, je ne saurais trop vous conseiller d’évacuer le quartier avant que ce ne soit vous qui preniez un vilain coup de tonfa, une balle de défense perdue ou un nuage de gaz et cerise sur le gâteau un tour gratuit en panier à salade...
          Donc à part marcher « droit » et rentrer chez vous, vous n’avez pas trop d’autres solutions dans la rue.

          Quant à « ne porter préjudice à personne »,

          si « nos actions ont des conséquences », à une action peut effectivement correspondre une plus ou moins infinité de voies buissonnantes, mais dont les conséquences ne sont pas toujours perceptibles par l’individu solitaire.

          Et lorsque il semblerait que « nous recherchons principalement la rentabilité financière dans notre façon de consommer » c’est que souvent on ne peut pas faire autrement. Car, pour une grande part de la population, ce n’est pas de la rentabilité qui est recherchée, c’est la simple possibilité de consommer.

          Quant aux grands groupes qui « maintiennent » leur marge, il est quelque fois difficile d’y résister. Ex : mise ne place de caisses « gérées par la clientèle » et, à une heure creuse où il n’y a pratiquement personne dans le magasin, vous n’avez qu’une seule caissière avec 10 clients en file indienne... On tente d’y résister (à la suppression des caissières), on fait la queue, et puis au fil des semaines on s’aperçoit qu’on se fout de nous et on passe en caisse « à tout faire soi-même ».

          Le système capitaliste est avant tout un porter préjudice (la concurrence : prendre une part de marché aux concurrents, invendus gaspillés, etc), avant d’être une élimination des canards boiteux (ceux qui auraient de mauvais produits ou un mauvais service) par la main du marché.
          C’est pourquoi, ce qui me rapprocherais de votre démarche, je suis pour une société fraternelle, mais sans argent (ce qui nous éloigne).


        • CHESNOT Anne 17 mars 22:19

          @infraçon

          Merci pour vos précisions.

          Je suis persuadée que personne n’est mieux placé que soi-même pour trouver   ses marges d’action sans se mettre en danger pour autant. 

          Dans une entreprise pyramidale il vaut mieux commencer par repérer les personnes étant dans l’apparentement (l’inverse de la rivalité) pour échanger avec elles en toute sécurité sur ce qui se passe dans l’entreprise. L’apparentement s’enracine dans nos exigences fondamentales (sens, justice, paix, amour) c’est pourquoi il peut gagner du terrain. Ce n’est qu’à ce moment qu’une prise de parole collective peut être préparée. 

          Pour ce qui est de la consommation, arrêter d’aller au moins cher n’est pas toujours possible et bien sur nul n’est tenu à l’impossible ! Vouloir suivre le rythme effréné de la mode et de la technologie sous-tend souvent cette recherche du « tout au moins cher ». Il est possible à tout le monde de ralentir sa consommation, d’aller vers l’économie circulaire, etc. 

          Quant à l’argent il s’accumule sans aucune limite à l’enrichissement, de plus il rapporte en s’accumulant. Si l’on favorisait au contraire sa circulation il alimenterait l’économie réelle et ça irait beaucoup mieux me semble-t-il. 


        • infraçon infraçon 17 mars 23:39

          @CHESNOT Anne

          « Dans une entreprise pyramidale il vaut mieux commencer par repérer les personnes étant dans l’apparentement »

          A condition que les collègues ne soient pas tous pris de frayeur à l’idée de risquer de remettre en cause leur situation.
          L’expérience que j’en ai c’est que 4 à 5 % sont prêts à bouger. Mais pas pour autant à aller au casse-pipe...

          Et il y a des entreprises (les petites) où les finalités sont entre les mains du patron et de la comptable (soit proche du patron, soit pour qui une fuite d’information la ferait vite repérer) où le salarié, qui travaille le nez dans le guidon, ne peut même pas « voir » s’il y a une quelconque action « à l’encontre de nos exigences fondamentales de sens, justice, paix et amour ». Et si ça se « voit » parce qu’on lui fait faire un travail de cochon, il risque le licenciement s’il bouge. Alors il lui reste effectivement le loisir de démissionner... s’il a des chances de trouver du boulot à proximité.

          « Il est possible à tout le monde de ralentir sa consommation »

          Certes, mais pour certains c’est juste limiter sa consommation de canettes de bière, d’autres leur dépense inutile en tickets à gratter de la FDJ, pour remplacer ça par quelle « consolation » (de même valeur) ?? des relations, des vraies, ils n’en ont pas...

          « Si l’on favorisait au contraire sa circulation il alimenterait l’économie réelle »

          C’est un peu contradictoire avec votre demande de ralentir la consommation...
          Pour plus d’emploi ? Mais c’est pour produire plus. Donc consommer plus.

          Et en plus en restant sous la coupe de l’argent, vous n’éliminez pas les problèmes d’égo, de pouvoir sur autrui, de mode inutile (fast fashion, jetable, etc), de bull shit job aussi.
          En développant l’économie, vous permettez aussi d’en rajouter une couche.

          Mais je reconnais que vouloir se passer de l’argent, ça implique un tel bouleversement de l’état d’esprit, une telle volonté de réfléchir à cet autrement et de se prendre en charge que ça fait peur de s’y engager, malheureusement.


        • CHESNOT Anne 18 mars 15:11

          @infraçon

          « Nul n’est tenu à l’impossible », à chacun de trouver ses marges d’action pour contribuer à améliorer ses relations et le monde. Au début la personne peut avoir l’impression de n’avoir aucune marge d’action mais peu à peu, à force d’y être attentive, elle en trouve une, puis une autre, etc.

          La plus grande difficulté est d’enclencher cette dynamique personnelle car cela suppose d’accepter l’idée de devoir changer quelque chose dans sa propre façon de vivre...pas forcément dans le monde du travail ou dans la consommation, ça peut être tout simplement avec l’envie de nouer des relations plus respectueuses de chacun.

          Concernant l’argent, je ne suis pas hostile à l’idée d’un monde sans argent, il reste à inventer. Je suis simplement pragmatique, changer notre rapport à l’argent serait déjà un premier pas. Vouloir qu’il circule (au lieu d’être accumulé) ne me semble pas inconciliable avec le fait de vouloir ralentir l’économie et la consommation afin de développer un mode de vie plus juste socialement et viable écologiquement. Vouloir ralentir c’est aussi une véritable une révolution dans les esprits car le discours dominant est plutôt « toujours plus vite et toujours plus ».


        • infraçon infraçon 18 mars 23:16

          @CHESNOT Anne

          « à chacun de trouver ses marges d’action »

          Et quand il n’y a pas de marge d’action parce que vous êtes dans une structure qui verrouille votre champ d’action (structure en plus très compartimentée avec les susceptibilités de prés carrés !). Vous pouvez toujours améliorer dans cette limite, mais ce ne sera jamais aussi efficace sans cette limite, on vous contraint à être un gagne-petit pas du tout satisfaisant.
          Et au final le système se prive d’améliorations efficaces et vous risquez la remarque absurde : « mais c’est tout ce que vous pouvez faire ? ». Absurde car on vous a coincé, vous avez joué le jeu et on trouvera le moyen de vous le reprocher en fin de compte.

          Nous étions partis sur votre énoncé : « nous pouvons déconstruire la pyramide [] à laquelle nous contribuons à notre insu ».

          En fait non, nous y contribuons obligés. Obligés de dégoter un revenu, obligés de participer aux structures existantes (partis politiques, syndicats) parce qu’en constituer de nouvelles prendrait énormément de temps et d’argent (en plus media et réseaux sociaux font tout finalement pour diviser à l’infini les pôles d’intérêts et les positions des uns et des autres). Sinon on vit au RSA et on s’abstient de voter.

          Donc aussi bien dans l’entreprise que dans la rue on ne peut guère déconstruire cette pyramide.

          « nouer des relations plus respectueuses de chacun »

          ça j’en suis persuadé.

          « il reste à inventer. Je suis simplement pragmatique, changer notre rapport à l’argent serait déjà un premier pas. »

          C’est votre position, je la respecte. Mais je ne suis toujours pas convaincu (cf mes précédents commentaires) par l’efficacité de la méthode pour déconstruire la pyramide. Par contre inventer un monde sans argent, j’ai quelques propositions (cf mes deux articles) qui demandent sans doute à être « épluchées » et jointes à d’autres propositions, mais si on ne s’y attelle pas (en parallèle avec les actions et les réflexions pour la vraie vie) dans 3.000 ans ce monde sans argent restera toujours à inventer. Mais je comprends votre position, on ne peut pas être au four, au moulin et dans les champs.


        • CHESNOT Anne 19 mars 16:26

          @infraçon

          Après lecture de vos deux articles + un œil sur le début de la 1ère vidéo qui commence par Fraternité-Liberté-Egalité et une incursion rapide sur le site TorreDerivante.org, j’ai proposé à Gilles Roullet (avec qui j’ai écrit l’essai Renoncer à la rivalité, vivre mieux, préserver la planète) que nous regardions ensemble les 4 vidéos. Peut-être qu’après cela le site me paraitra plus facile à la lecture car j’ai eu un peu de mal à entrer dedans.

          En tous les cas, nous semblons vraiment en accord sur le principe premier qui conditionne tout le reste : Fraternité pour vous, Apparentement pour nous.

          Je suis d’accord avec vous qu’il y a une grande déperdition d’énergie sur Agoravox, je veille à ne pas me perdre à essayer de suivre le mouvement. Mais je suis bien contente d’avoir eu connaissance de vos commentaires, de vos articles et du projet TorreDerivante. L’utopie sert de guide pour les actions dans le présent.


        • infraçon infraçon 19 mars 18:33

          @CHESNOT Anne

          Merci de votre réponse,

          effectivement c’est un peu ce que je proposais dans mon premier article :
          que des groupes de réflexion se constituent selon leurs « grands principes » et qu’ensuite par échanges successifs(*) les uns et les autres évoluent vers une situation où il n’y a plus d’opposition(**). Plutôt que ce système démocratique où la majorité simple finit par l’emporter. Donc avantage aux plus têtus, plus bavards et aux mieux financés...

          Pour ce qui est du site de torreDerivante, au départ il n’avait même pas été envisagé la fraternité sans argent. Ce qui a paru évident par la suite.
          Il est donc bâti simplement en distinguant :
          _les fonctions sociétales, issues des choix politiques, où l’ouvrage est collectif (ou individuel en coopération sur une finalité) avec les quelques « institutions » minimum indispensables,
          _les arts, activités individuelles (qui peuvent être consommatrices de ressources et d’énergie, donc pour celles-ci soumises à l’accord des citoyens),
          _la vie privée, en rappel aux uns et aux autres que le temps pour le repos, la réflexion individuelle, etc est aussi important.

          indications un peu plus techniques :
          la structure du site est très simple, il n’y a pas de « liens internes » c’est à dire qu’on part toujours de la page d’accueil (où d’un autre niveau) vers les pages plus « profondes » et on remonte avec le bouton « reculer d’une page » du navigateur (ou, si on en a enregistrés, avec un marque-page). Et il n’y a pas de liens vers l’extérieur (qui finissent par se perdre avec le temps).
          La mise à jour (pour éviter le spam) se fait via le serveur de messagerie du site. C’est « un peu » plus long qu’un accès en ligne sur la modification de page...
          Le principe des pages est une succession de paragraphes contenus dans une base de données, auxquels on peut faire des adjonctions : complément d’information, contradiction ou des liens vers de nouvelles pages pour être plus explicite. On peut avoir des liens vers des documents (locaux) aussi.
          Le site est en campagne, donc sujet à coupures edf. Et l’année prochaine l’accès sera réalisé par fibre optique, donc un peu plus rapide en réponse.

          En vous souhaitant bonne consultation de tout ça.

          (*) pour le moment je dialogue de temps à autres avec le groupe civilisation-sans-argent.org
          (**) principe que j’ai retenu au cours de mes pérégrinations.


        • CHESNOT Anne 2 avril 15:37

          @infraçon

          Je vous remercie pour votre réponse et je suis très contente d’échanger avec vous.

          Je pense comprendre l’idée du registre des controverses alimenté par toute personne désireuse de le faire évoluer. Il faudrait que je le lise et relise attentivement pour voir si j’aurais éventuellement une idée de contribution. Le cas échéant je me pencherai sur la question du mode d’enregistrement des contributions qui m’a l’air assez compliqué. Je me demande comment ce projet pourrait se concrétiser.

          Je suis allée voir le site civilisation-sans-argent.org et j’ai commandé leur livre. De notre coté nous trouvons que la marche est haute de vouloir passer du capitalisme mondialisé à un monde sans argent même si nous acquiesçons à l’idée. C’est pourquoi nous faisons des propositions concrètes visant à se déconditionner de l’idée que le monde et les organisations sociales ne peuvent être que de structure pyramidale et de l’idée que "l’homme est un loup pour l’homme". Nous cherchons en vain un éditeur pour notre nouveau projet de livre, nous allons le proposer à la maison d’édition qui a édité « Description du monde de demain »... nous verrons bien si pour une fois nous obtiendrons une réponse positive !

          Bien cordialement,


        • infraçon infraçon 3 avril 14:23

          @CHESNOT Anne

          Merci d’avoir consacré de votre temps à consulter torreDerivante.org, effectivement la marche est « rude » pour changer de concept économique.
          C’est pourquoi le but de ce site n’est pas à visée électoraliste (court ou moyen terme), mais il se veut un outil pour les gens qui veulent réfléchir à ce thème et y stocker la « substantifique moelle » de leurs réflexions (en don à la population).

          Le mode d’enregistrement est un peu alambiqué
          (1. envoyer un mail avec uniquement en objet le code du § qu’on veut compléter, améliorer ou contredire
          2. réceptionner un code d’autorisation
          et 3.envoyer sa contribution. Et éventuellement réitérer 2 & 3 avec le relecteur)
          c’est d’abord pour lutter de façon passive (sans intervention humaine) contre le spam qui est une vraie plaie sur internet, et ensuite pour laisser via un « dialogue » entre un relecteur et l’écrivain qui propose un texte, se régler les conflits éventuels tels qu’on les voit sur les sites en modification libre avec divers procédés qui sont aussi consommateurs de temps et pas toujours satisfaisants pour le respect de l’expression.

          Je profite de ce dernier message pour vous inviter à réfléchir sur la proposition des PNT (peu importe le nom) qui seraient le regroupement (pour le collège des théoriciens) de tous les théoriciens (profs, chercheurs et autres « découvreurs » indépendants) d’un domaine (philo, physique nucléaire, cuisine, etc). Avec à leur disposition le bureau de documentation chargé de gérer, synthétiser et vulgariser (c’est la fin des media !) leurs travaux/écrits et les controverses associées.
          Ce serait la « disparition » des universités et grandes écoles. A écouter certaines « pointures » dotées d’un bon niveau d’ego sur France Culture, j’ai l’impression que ça n’est pas gagné d’avance.
          Dans un tel système, l’étudiant, après avoir appris à bien écrire, bien calculer, bien s’exprimer oralement et bien analyser des arguments d’un discours (littéraire, politique ou mathématique) sans notes d’évaluation mais avec une attention fraternelle des ses profs « d’équivalent primaire et collège »... Pourrait choisir d’investir un domaine (ou plusieurs, je crois en la polyvalence) via les bureaux de documentation des PNT et l’accès individuel quand il en ressent le besoin aux collèges des praticiens et aux collèges des théoriciens de ces PNT. Sans exclure les possibilités de séminaires/conférences (dont les anciens seraient à disposition, gérés par les bureaux de documentation).


        • Gasty Gasty 16 mars 17:39

          La société fonctionne autours des dirigeants ou d’une autorité comme l’état, c’est le haut de la pyramide. Elle a toujours fonctionné ainsi, autour d’un dirigeant afin de créer une cohésion de groupe ou nations et une participation chez les individus. Sans cela c’est la foire d’empoigne, le chaos. Donc le haut est la force de loi.
          Renoncer à la rivalité revient à dire, construisons une pyramide. Nous avons une pyramide qui est gangréné par la corruption et c’est tout un niveau qu’il faut faire disparaitre. Ce niveau, il est en haut....il suffirait que la pyramide s’effondre. Question de temps.

          Ou bien apporter des soins particuliers aux corrompus, si la base se choisi un soigneur.


          • Le421... Résistant Le421... Résistant 16 mars 18:19

            un processus d’aspiration de l’argent vers les plus riches



            Allons, allons, mon brave, comme vous y allez !!

            Et la « théorie du ruissellement », hein, vous en faites quoi ?

            C’est vrai que l’on constaterais plutôt la « théorie de l’évaporation » ces derniers temps.

            Un effet du réchauffement climatique, probablement.



              • Jean Claude Massé 17 mars 08:43

                @devphil30
                Fake  complotisme !!! 
                Le problème c’est pas les E-U c’est la Russie.


              • Ben Schott 17 mars 08:48

                @Jean Claude Massé
                 
                D’où tu tiens ça ?
                 
                Moi, en fin de vidéo, je vois des caractères hébreux sur les combinaisons. Cela dit, rien ne nous dit qu’elle ait un rapport avec le covid.
                 


              • ETTORE ETTORE 16 mars 19:37
                Le421... Résistant 16 mars 18:19

                un processus d’aspiration de l’argent vers les plus riches


                Allons, allons, mon brave, comme vous y allez !!

                Et la « théorie du ruissellement », hein, vous en faites quoi ?

                C’est vrai que l’on constaterais plutôt la « théorie de l’évaporation » ces derniers temps.

                Un effet du réchauffement climatique, probablement.

                M’enfin ?

                Faut toujours écouter ce que dit ZORG  !

                ZORG a dit :«  il faut se renouveler » !

                Du coup la pyramide a fait un tour complet et s’est transformé en entonnoir.

                Exit « la théorie de l’évaporation » L’écoulement de l’argent est plus rapide, pas le temps de sublimer.

                Et pour ce qui est « la théorie du ruissellement » il ne se fait plus qu’à l’intérieur de cet entonnoir ( ex pyramide).

                Ce n’est donc plus, un processus d’aspiration de l’argent, vers les plus riches, c’est un «  écoulement purement gravitationnel  », c’est quand même plus simple !

                Et si échauffement il y a, c’est uniquement pour les mains qui remplissent cet entonnoir à fond perdu, qu’on appelle....FRANCE !


                • BA 16 mars 19:54

                  Mardi 16 mars 2021 :


                  En Ile-de-France, l’épidémie est hors de contrôle.


                  Île-de-France : le taux d’incidence atteint près de 420.

                  La situation sanitaire continue de se détériorer en Île-de-France, où le taux d’incidence atteint 418,9 cas pour 100 000 habitants, annonce l’Agence Régionale de Santé.


                  En Seine-Saint-Denis, où il est le plus élevé de la région, le taux d’incidence frôle les 500.


                  Il y a actuellement 5 861 personnes hospitalisées dans la région pour Covid-19, dont 1 164 en réanimation. 


                  Le taux de positivité des tests dans la région s’élève à 9,9%.


                  https://www.ouest-france.fr/sante/virus/coronavirus/direct-covid-19-astrazeneca-suspendu-le-variant-breton-pourrait-etre-plus-dur-a-detecter-7188371


                  • howdoesitfeel 16 mars 23:18

                    @BA
                    418.9 cas pour 100 000, cela fait un bon 0,42 % ; c’est beaucoup moins terrifiant


                  • altaos 16 mars 21:34

                    une douce rèveuse ,encore

                    il en faut bien pour nous mettre un peu de baume au coeur

                    imageons puisque vous en ètes encore aux enfantillages

                    le pyramides existeront encore quand toute vie et autres créations humaines disparaitront de la surface de la planète,eh oui c’est du solide ,du trés solide ;

                    Question ruissellement , en zone désertique ça me parait difficile voir impossible en l’abscence de pluie

                    les servants,esclaves ou moutons qui les ont édifié l’ont certainement fait avec peu ou prou de conviction de fierté et d’abnégation

                    vous voulez détruire ces monuments par une non participation non violente

                    je rève ;

                    quelques uns s’y essayent en s’attaquant aux pavés qui en constituent la base mais peine perdue

                    d’autres ,animés d’autres convictions s’aventurent à essayer de la gravir

                    quelle folie sans cordes et sans atouts dans son jeu (le jeu de cartes qu’on vous donne à votre naissance, vous savez ? )

                    et oui ma douce, la bonne solution serait finalement une bonne bombe thermonucléaire pour que la planète soit enfin débarrasser une fois pour toutes de cette saloperie de construction humaine

                    mais bon peut ètre que réveuses et rèveurs , moutons et zombies doivent pouvoir de satisfaire de réflexions et discutions tapées sur un clavier

                    donnez leur du pain et des jeux et tout ira bien pou eux



                      • Hector Hector 17 mars 08:52

                        Bonjour Anne,
                        J’aime beaucoup votre article, je le trouve rafraichissant.
                        Je voudrais vous rappeler le théorème ou le lemme de Zorn qui dit ceci :
                        « Tout ensemble ordonné inductif admet au moins un élément maxima »
                        Ce qui introduit la notion de choix.
                        Alors bien sur, il suffirait de ne pas obéir pour que personne ne commande si je vous comprends bien.
                        Ce qui me semble être une douce utopie car même le plus libéral ou le plus anarchiste des Hommes a besoin d’un encadrement ou d’un chef.
                        C’est pour ça que la démocratie est un leurre.
                        Pourquoi ? Simplement parce que s’assumer 24h/24 ce n’est pas possible et parce que l’on a besoin de temps à autre de pouvoir se reposer, de se laisser prendre en charge par une tierce personne et parfois, peut être de façon inconsciente, rejeter la « responsabilité » d’une action sur quelqu’un d’autre pour se déculpabiliser.
                        C’est le principe de la confession.
                        On se confesse, on admet ses faiblesses au sens sociétal du terme et ces mêmes faiblesses sont prises en charge par quelqu’un de supérieur et nous libère de ce poids
                        C’est le mythe de la liberté.
                        Tous les clans, tribus ou société ont eu un chef, aussi loin que vous remontiez dans l’histoire de l’homme...
                        Merci Anne de m’avoir donné l’opportunité de me manifester en espérant ne pas avoir été désagréable.


                        • CHESNOT Anne 17 mars 17:01

                          @Hector
                           Merci pour votre franchise.
                          Bien sur les hommes ont besoin d’un encadrement, mais pas forcément d’un chef au sens classique du terme. Dans cette notion classique il y a un problème : la jouissance de l’exercice du pouvoir en s’octroyant des privilèges qui nourrissent l’ego. On peut retrouver ce principe à toutes les échelles, dès qu’il y a prise de pouvoir aussi petite soit-elle.
                          Des citoyens (ou des subordonnés dans une entreprise) peuvent accepter ça parce que ça résonne avec notre expérience de petit enfant rassuré d’être pris en charge par un adulte (à un âge ou l’enfant ne peut pas se rendre compte que cet adulte peut dysfonctionner éventuellement par ailleurs). D’autres s’en accommodent tant bien que mal et d’autres luttent contre ce type de pouvoir et les injustices qu’il produit.
                          Quand l’exercice du pouvoir est vécu comme une responsabilité et non plus comme une jouissance c’est beaucoup plus juste et constructif.
                          Cordialement.


                        • BA 17 mars 08:55

                          Mercredi 17 mars 2021 :

                          En Ile-de-France, la situation est hors de contrôle.

                          « Le moment est venu pour reconfiner » a estimé ce mercredi Martin Hirsch, le directeur de l’AP-HP sur RTL, expliquant notamment que « le virus n’est pas sous contrôle » et que « le taux d’incidence est supérieur à 400 ». Le taux d’incidence en Ile-de-France a atteint 419 cas pour 100 000 habitants.

                          Il y a actuellement "autant de malades en réanimation qu’il y en avait au pic de la deuxième vague", déplore-t-il.

                          "Toutes les données sont réunies. Le moment est venu d’envisager des dispositions pour la région parisienne", a déclaré Jean Castex sur BFM-TV, interrogé sur un nouveau confinement. 



                          "On est dans une situation préoccupante et critique et, très clairement, des mesures du type de celles auxquelles on a eu recours dans les autres parties du territoire sont sur la table ce soir", a-t-il ajouté, en référence aux confinements mis en place le week-end dans les agglomérations de Nice, Dunkerque et le Pas-de-Calais.


                          https://www.lci.fr/sante/en-direct-coronavirus-covid-19-un-confinement-de-l-ile-de-france-le-moment-est-venu-pour-envisager-des-dispositions-declare-jean-castex-2180215.html



                          • William 18 mars 19:30

                            @BA
                            il y a en IDF, nous dit-on 1000 lits de réanimation. Or le nombre total de lits hospitaliers de cette région est de l’ordre de 70 000, il y a donc un réservoir de lits et de personnel soignants, surtout si on a annulé 40% des opérations non urgentes, qui libère des services entiers. La mortalité covid est en baisse dans le pays, le seul critère d’occupation hospitalière ne justifie pas la fermeture des commerces et le bouclage à domicile.


                          • julius 1ER 17 mars 09:04

                            Cette idée que le haut de la pyramide serait un monde apaisé qui ferait tout pour sereinement contrôler le bas est tellement absurde que cela ne vaut même pas la peine de s’y arrêter !!!

                            l ’impérialisme est une notion qui exprime assez bien la rivalité et la dualité qui existe entre les empires déjà en place ou en formation, et leurs différents intérêts me semble plus que divergents alors voir une sorte de bande de suprémacistes à l’échelle mondiale qui feraient tout pour contrôler le devenir de la planète est une idée complètement délirante car les rapports de force sont loin d’être unitaires et à l’aune de cela chacun essaye de conserver son pré carré ou essaye de l’agrandir en pleine défiance des intérêts des autres !!!!

                            il n’y a aucune sérénité ni en haut ni en bas, ni plan global juste des approches divergentes qui se croisent et s’entrechoquent .... par contre c’est sûr que c’est le bas de la pyramide qui souffre le plus c’est une évidence mais cela est surtout dû à son absence de conscience de classe en cela vision totalement opposée à celle du haut de la pyramide qui sur ce plan là, a une vision quasi parfaite de ce qu’elle est et ce qu’elle représente !!!

                            alors la Révolution mondiale n’est pas pour demain ni après -demain !!!



                              • troletbuse troletbuse 19 mars 00:08

                                Les meerdias reprennent les thèses complotistes. Les complotistes ont souvent raison :.

                                Cela commence à 5’30’’ : Le Boeïng 777 de la Malaysian Airlines, le Pr Luc Montagnier

                                https://infovf.com/video/confinement-coup-fatal-macron-jeudi-mars-2021—8075.html


                                • troletbuse troletbuse 19 mars 09:31

                                  @troletbuse
                                  Si L’Immonde le dit, c’est que ce n’est plus complotiste.
                                  Le Boeing aurait été abattu par des chasseurs américains afin que sa cargaison ne parvienne pas en Chine. Les passagers sont de simples dommages collatéraux.
                                  Salopard de Trump !
                                  Ah oui mais c’était le gentil Obama en 2014, prix Nobel de la Paix.
                                  https://www.lemonde.fr/idees/article/2021/03/04/le-vol-mh370-face-a-l-inconnue_6071901_3232.html


                                • TSS (...tologue) 21 mars 10:28

                                  lisez « propaganda »de edward Bernays(neveu de Freud... !!


                                  • lejules lejules 22 mars 07:45

                                    un peu d humour dans ce mondes de propagande
                                    https://www.youtube.com/watch?v=HJum4b_iCRk

                                    pour ceux qui n’aurait pas vu le dernier numero
                                    https://www.youtube.com/watch?v=xicqibHMCDQ

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité




Palmarès



Publicité