• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Citoyenneté > Paroles de profs sur la laïcité

Paroles de profs sur la laïcité

Moi le réac, le méchant, l'anar de droite irrécupérable, j'ai acheté le numéro hors série de "Charlie Hebdo" sur la laïcité à l'école contenant une soixantaine de témoignages de profs (voir quelques pages de cette publication à ce lien). En le lisant dans le train de banlieue, j'ai croisé beaucoup de regards fuyants, gênés, on n'est plus tellement "Charlie" en 2018. Bien entendu on évoque sur les couverture "les" religions, on convoque une imagerie invoquant l'Inquisition, mais à 99.9 % les témoignages dans ce hors série concernent l'Islam.

A droite beaucoup refuseront de lire ce magazine parce que ce sont les "gauchistes" de "Charlie". C'est une erreur grossière car les témoignages lus montrent qu'il y a parmi toutes les personnes témoignant de nombreuses personnes de bonne volonté et lucides sur la question de l'islamisme en "cités". A un moment il faudra bien dépasser des clivages superficiels sur la question, avant que les faits ne nous l'imposent de force.

Il y a vraiment en France la droite la plus con du monde incapable de répondre aux angoisses de ces gens. Ce ne sont pas des déclarations martiales qu'ils veulent mais de la fermeté, de l'autorité dans la réaffirmation de nos valeurs et non dans une tolérance molle et bien lâche de ce qui ne devrait surtout pas être toléré. On se demande d'ailleurs si celle-ci n'est finalement pas le fruit d'un mépris certain pour les populations "issues de la diversité" impliquant qu'elles sont finalement juste assez bonnes pour une pratique religieuse exprimée en interdits simplistes, pour les conserver au calme en quelque sorte.

A gauche d'autres feront de même car "Charlie" c'est encore de la propagande "islamophobe", mot valise emprunté aux mollah iraniens qui l'ont inventé. Cette attitude provient surtout de l'idée voulant qu'il faudrait tout accorder aux plus religieux pour acheter la paix sociale et demeurer tranquilles encore quelques temps dans les quartiers de centre-ville. Ils sont aussi dans le "après nous le déluge", car ce qui se passera dans quelques années ne les concerne pas. D'autres enfin iront encore plus loin, "Charlie" "célésionistes"...

"Et quand parle-t-on plus de Gaza, hein ?"

Tout ça pour éviter de se confronter au réel, à la tragédie du communautarisme, à la sottise obscurantiste qui envahit les "banlieues". Tout ça parce que le réel contredit les belles certitudes, les bonnes intentions. De nombreuses voix ne vivant pas dans les banlieues l'expriment souvent , ils vont procéder avec l'Islam comme ils l'ont fait avec le catholicisme, l'obligeant à se laïciser par la force, par la méthode Coué.

C'est bien sûr une vue de l'esprit totalement irréaliste.

La plupart oublient ou feignent d'oublier que l'Islam interdit l'exégèse, et qu'il ignore le concept de clercs et de laïcs, que le Coran par essence induit des prescriptions obligatoires inscrites dans la seule loi que les musulmans se doivent de respecter à travers les "hadiths". Alors bien entendu, il y a des musulmans qui font attention à vivre en bonne intelligence avec les autres, qui sont paisibles. Mais ainsi que ce numéro hors série de "Charlie" l'exprime, la pratique religieuse dans sa forme radicale a explosé depuis les années 2000. C'est ce que les soixante profs interrogés dans toute la France constatent.

Ce qu'ils constatent également c'est la montée d'une confusion regrettable chez les jeunes profs, pour qui la laïcité c'est donner la même place à l'école républicaine à toutes les religions, pour qui au nom de la diversité on peut tolérer des voiles et des repas sans porc, pour qui la laïcité ce n'est plus une saine neutralité. Ils sont tout autant que les autres nourris aux réseaux sociaux, aux préjugés bien-pensants. Et d'accepter la rupture de jeûne, la séparation filles-garçons, de tolérer de fait la haine judéophobe et homophobe sévissant dans les "cités" sans parler de celle contre ce pays distillé souvent par des imams ignorants du livre saint dont ils se réclament pourtant.

Bien sûr on est libre de croire que tout va bien dans le meilleur des mondes...

Image empruntée ici


Moyenne des avis sur cet article :  2.86/5   (36 votes)




Réagissez à l'article

64 réactions à cet article    


  • Milka Milka 31 mai 12:01

    Allez je balance.

    .
    Je connais un prof d’espagnol qui s’est fait virer de chez lui par des dealers qui l’ont menacé de mort, il était le seul ’blanco’ de l’immeuble, très fier quand il a emménagé de participer de ’ la mixité sociale ’ !
    Un an après ce brave couillon dans son nouveau quartier continue de pérorer sur les fascistes qui sont méchants et de discuter toujours très fier dans son nouveau quartier avec des ’Chances pour la France’ qui visiblement ne font rien d’autre que de dealer ...
    .
    Moi à ce niveau j’abandonne.  smiley

    • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 31 mai 12:19

      @Milka

      un couillon de première alors


    • Christ Roi Christ Roi 31 mai 19:11
      Il ne se passe pas une journée sans qu’un athée haineux (pléonasme) nous ponde un article contre la religion. si celle-ci doit disparaitre, ce n’est certainement pas dans leur tête, ils ne pensent qu’à elle !

      On voit bien que même avec leur esprit complètement dégénéré par la télé et l’Education Nationale, les athées s’aperçoivent que l’effondrement de notre société coïncide avec l’athéisme d’Etat, ( ce que l’Eglise avait prévue depuis 2000 ans en parlant de la construction des tours, exaltation de la sodomie, etc.). Alors ils s’affolent et cherchent à se rassurer avec ces articles délirants qui ne les convainc même pas eux-même. Bref, la fin est proche pour les mensonges, tout va super bien !  smiley

    • Dzan 31 mai 19:23
      @Christ Roi
      Vaut mieux que les petits garçons aillent voir un curé, qui leur passera la main dans la braguette, en disant que c’est celle de dieu.

    •  C BARRATIER C BARRATIER 31 mai 19:28

      @Christ Roi
      il n’y a pas plus d’éthéisme d’Etat que de religion d’Etat...Nous avons la chance

      On peut etre croyant ou non, en étant laïue

      Laïcité chrétienne

      http://chessy2008.free.fr/news/news.php?id=219


    • Christ Roi Christ Roi 31 mai 23:15

      @C BARRATIER
      Je pense que vous prenez le mot « laicité » dans le sens ancien de « non religieux ». Mais ce mot a été repris puis détourné par les athées pour détruire la religion. C’est une forfaiture de plus.


    • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 1er juin 06:59

      @Christ Roi

      Je suis croyant et contre la théocratie, rien de pire.


    • Goldored 3 juin 14:28

      @Milka
      Heidi, heido, heida


    • njama njama 31 mai 12:47
      Si la laïcité à l’école c’est manifester une neutralité, c’est d’une certaine manière comme de se mettre une blouse...
      en quoi celle-ci serait-elle gênante ?

      Le point indiscutable est qu’il reste bien assez de temps « en dehors de l’école » pour s’occuper de Dieu, de sa Trinité ou du sexe des anges ...

      • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 31 mai 12:50

        @njama
        Sauf que cette blouse de nombreux élèves ,ne veulent plus la porter, et que les profs ne s’opposent pas à ce désir


      • njama njama 31 mai 14:31

        @Amaury Grandgil


        Oui il fut un temps où la blouse matérialisait à la fois une neutralité et une uniformité, assez grossièrement il faut le dire puisque dans ces époques sexistes, idéalisées par certains, filles et garçons étaient bien séparés en deux mondes sans liens.
        Mais en ces lieux où l’instruction ne cesse de nous inviter dans les abstractions intellectuelles et les concepts, on peut imaginer que au delà de la diversité des expressions vestimentaires, chacun sait très bien qu’il y a une inévitable communauté de destin (et de forte camaraderie), au moins pour la durée du temps scolaire, ce qui rend le port de l’uniforme obsolète et désuet.

        Des signes religieux à l’école sont / seraient tout simplement déplacés d’autant plus qu’à ces âges encore immatures, école primaire, collège ou lycée, le sujet religieux ne fait pas partie des programmes, ni dans le privé d’ailleurs (sauf Alsace Lorraine) et ne risque pas pas de s’inviter dans les cours de récréation, sauf exception peut-être d’enfants venant de milieux intégristes.

      • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 31 mai 14:37

        @njama

        des signes religieux il y en plein dans les quartiers...
        Hé si avec les nouveaux programmes le religieux est pleinement au programme.
        Les garçons et les filles ont toujours trouvé le moyen de passer outre les interdits (heureusement).
        Les signes religieux chrétiens doivent être ostentatoires dans une ou deux écoles de Versailles je pense...

      • njama njama 31 mai 14:53

        @Amaury Grandgil


        s’il y en a plein dans les quartiers, inutiles d’en mettre à l’école

        Éduquer filles et garçons séparément n’a aucune justification intellectuelle, cela ne faisait qu’entretenir des mentalités patriarcales que l’Église, et les religions en général, ont promu pendant des siècles. Il était temps de mettre fin à cette ségrégation sociale assez universelle...

      • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 31 mai 14:54

        @njama

        Bien entendu..
        Est-ce qu’on se comprend ? J’ai soudain un doute.

      • njama njama 31 mai 23:49

        @Amaury Grandgil


        La laïcité n’a rien à faire dans l’école, ce qui n’empêche pas Mr Blanquer de répandre sa propagande, car sauf erreur de ma part, la loi de 1905 se résume à séparer le politique du religieux.
        Et nous ne voyons pas bien en quoi, ni pourquoi les enfants seraient pris en otages par les académies dans cette manipulation clairement politique, si ce n’est que de détourner l’attention des citoyens sur les enjeux réels de la loi de 1905.

        Une chose est certaine, ce sont des adultes - sans les nommer nous dirons qu’ils sont du sérail politique - qui cherchent à manipuler les petites têtes bondes ou brunes, et pas l’inverse.

      • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 1er juin 08:13

        @njama

        La loi de 1905 ne se résume pas à séparer le politique du religieux mais à les former à un esprit critique qu’ils n’auront pas si on leur bourre le crâne avec une religion.

        Heureusement qu’elle existe, rien de pire que l’enseignement théocratique.

      • zygzornifle zygzornifle 31 mai 17:03

        J’en ai connus des prof et ce n’est pas une référence , ça m’a démangé plusieurs fois de les secouer pour remettre en place les neurones , ils ont un peu comme les politiques assis sur leur nuage .....


        • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 31 mai 18:24

          @zygzornifle

          Ça dépend desquels. Les plus jeunes oui...


        • zygzornifle zygzornifle 1er juin 08:49

          @Amaury Grandgil


          Les prof a mon époque nous torturaient , claques, cheveux arrachés, fessées le cul a l’air dans les petites classes , cahiers déchirés avec tout a refaire pour le lendemain , des punitions de 200 lignes a foison, humiliation accroupis avec les genoux sur une règle , bonnet d’âne etc .....

        • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 1er juin 09:21

          @zygzornifle
          Vous étiez où ? Au bagne ?


        • zygzornifle zygzornifle 1er juin 09:50

          @Amaury Grandgil

          non a Belfort tout simplement 

        • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 1er juin 11:26

          @zygzornifle
          dur Belfort


        • zygzornifle zygzornifle 3 juin 13:14

          @Amaury Grandgil


          Ouais ville ou l’occupation Allemande avait laissée des traces profondes et ou les survivants travaillant a l’Alstom ont attrapés le cancer du a l’amiante ....

        • Armelle Armelle 31 mai 17:20

          Bonjour Monsieur Grangil,
          Un sujet qui moi me fait doucement rire quand je constate, dans le cadre de l’école puisque vous en parlez, le sérieux combat des enseignants à espérer une pleine et entière laïcité dans ce lieu alors qu’ils profitent sans honte des jours fériés dont la plupart sont religieux. ça m’amuse, mais surtout me conforte sur mon opinion quant à l’immense honnêteté intellectuelle dont font preuve ces gens, et les autres laïcs d’ailleurs... Surtout pas de crèches dans les écoles (comme le prêche Mélancon 1er) mais le férié de l’ascension on en veut bien...
          A cela, on notera la réplique facile et tout aussi malhonnête consistant à prétendre que la disposition est devenue historique et culturelle !!! Bah voyons !
          L’opportunisme dans toute sa splendeur... 


          • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 31 mai 18:22

            @Armelle

            Ces fêtes dont vous parlez sont complètement laicisees, elles n’ont plus grand chose de religieux.


          • Pere Plexe Pere Plexe 31 mai 18:39

            @Armelle
            C’est plus con que ceux qui vomissent sur la gauche mais profitent des congés payés ? de la 5eme semaine ?


          • Dzan 31 mai 19:27
            @Armelle
            Essayez de faire classe les jours que vous citez. Le prof sera tout seul
            Faut que le tourisme fonctionne, les cinés, restos, Ms Do etc..............................................

          • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 31 mai 19:41

            @Pere Plexe

            Vous vous trompez encore, je n’ai rien contre cette vraie gauche c’est la sociétale qui m’emmerde. C’est pas pareil.


          • Pere Plexe Pere Plexe 31 mai 21:12

            @Amaury Grandgil
            Vous vous trompez encore, la réponse était pour Armelle...


          • jesuisdesordonne 31 mai 23:48

            @Armelle
            Oui mais... il y avait une vie avant l’évangélisation et les dates des fêtes religieuses correspondent souvent à des fêtes païennes qui pré-existaient les monothéismes (solstices etc...) et/ou ponctuaient le rythme de la vie rurale.


          • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 1er juin 08:14

            @jesuisdesordonne
            Exact aussi


          • Armelle Armelle 1er juin 09:03

            @Amaury Grandgil, PERE PLEXE

            Bah oui mon bon Monsieur, c’est ce que je dis, la gauchiasserie trouve toujours un argument facile pour tirer la couverture

            Quant à celui de PERE PLEXE quand il évoque les congés payés, on voit bien le niveau de culture du bonhomme !!! c’est à se plier de rire.
            Les congés payés ne sont pas nés que de la gauche mon pauvre gars, si tu réfléchissais un peu plus, tu comprendrais d’abord qu’ils sont tout simplement nés de la négociation entre un gouvernement de gauche et les syndicats certes mais aussi avec les patrrons qui eux les vomissaient. Et pas n’importe quelle négociation car cette disposition est le fruit d’une manoeuvre habile des trois. Le terme congés payés est une esbrouffe, c’est vous, eux et autres qui les financent !!! Vous pensiez peut être que cet argent sort de la poche du patron ? Bien sûr que non il constitue un poste de charge dans l’entreprise qui lui se retrouve dans le prix de vente !!! c’est donc le consommateur, donc le salarié qui paye ses congés.
            Par conséquent ce fut une magnifique tromperie arrangeant tout le monde, la gauche pour faire croire aux salariés qu’elle oeuvre que pour son bien, les syndicats pour la même raison, et les patrons pour avoir la paix à coût 0 et voir les usines tourner à nouveau à plein régime.
            Que de ne pas imaginer que nos gouvernants puissent faire preuve de stratégie aussi fine montre bien l’imbécilité de ces gens ici qui, du haut de leur prétention, imagine avec une réflexion de bulot de basse mer, que leurs capacités intellectuelles sont aussi grandes que la leur.

            PERE PLEXE, il faut parfois regarder au delà du bout de son nez...et puis moi à votre place je n’userais pas d’arguments faisant appel à l’histoire de la gauche car en terme de vertu, je ne suis pas certaine qu’elle soit une référence, une gauche collabo qui donne des leçons, moi voyez-vous, ça me défrise


          • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 1er juin 09:22

            @Armelle
            Ouhla ça vole haut


          • Armelle Armelle 1er juin 09:39

            @Amaury Grandgil
            C’est très pertinent dites donc !!! 


          • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 1er juin 09:43

            @Amaury Grandgil
            quand vous me traitez de gauchiasserie ça s’appelle une injure, une injure n’est pas un argument


          • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 1er juin 09:44

            @Armelle
            Et me traiter de gauchiasse, comment dire, vous ne craignez pas le ridicule


          • Armelle Armelle 1er juin 10:05

            @Amaury Grandgil
            Le terme ne s’adresse pas à vous personnellement, il concerne l’idéologie dans son ensemble, et puis vous savez avec les frasques historiques qu’elle se trimballe et une actualité des plus pathétiques, je trouve le terme plutôt opportun.
            Et puis d’abord je ne vous connais pas, j’échange là avec un robot, un pseudo qui ne représentent que du virtuel. Alors dans cette forme, s’attendre à de bonnes manières fait plutôt sourire là aussi !!!
            J’aurais compris votre démarche si vous aviez trouvé des contradictions au commentaire qui suit ce terme « caricatural » mais je constate qu’il est plus facile de faire une pirouette !!!
            Sur ce bonne journée cher Monsieur


          • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 1er juin 10:41

            @Armelle

            Ce qui se conçoit bien s’énonce clairement et les termes pour y arriver se disent aisément, pour vous c’est confus.
            Et une injure EST une injure, point.
            Je suis rigoureusement le même dans la vie smiley .

          • Goldored 3 juin 14:32

            @Armelle

            C’est vrai votre argument sur les congés.
            En instaurant un esclavage complet des salariés, les prix de vente baisseraient et cela augmenterait le pouvoir d’achat des salariés...

          • Christian Labrune Christian Labrune 31 mai 17:44
            @Amaury grandgil
            Je recopie dans l’excellent bouquin de Gilles Kepel  : Le prophète et Pharaon, quelques paragraphes éclairants des pages 53 et 54 (ed. Folio) où il cite et résume les théories de Sayyid Qutb, lesquelles déterminent plus que jamais, partout dans notre Europe, l’idéologie des islamistes et celle en particulier des Frères musulmans. L’état des choses que décrit votre article est une conséquence de l’application de ces théories délirantes qui voudraient supprimer partout les traces de la Jahilya, c’est-à-dire celles d’un monde antérieur à la révélation du Chamelier.

            Qutb :
            « Notre premiière tâche est de changer de société dans les faits, de changer la réalité jahilite de fond en comble [... d’abord, il faut que nous nous débarrassions de cette société jahilite, de ses valeurs, de son idéologie, et non pas que nous édulcorions peu ou prou nos valeurs et notre idéologie à nous pour nous rapprocher d’elle ! Certes non ! Car nos voies divergent, et si nous faisions ne serait-ce qu’un pas vers elle, notre éthique disparaîtrait et nous serions perdus.

            Un homme a foi en ce credo qui émane d’une source cachée et qu’anime la seule puissance de Dieu ; par la foi de cet homme seul commence à exister virtuellement la société islamique [...]. Or cet homme seul ne reçoit pas la révélation pour se replier sur lui-même mais pour prendre son élan avec elle : telle est la nature de ce credo[...]. La force immense qui l’a conduit jusqu’à cette âme sait pertinemment qu’elle le portera plus loin encore[...] ;

            Lorsqu’il y a trois croyants touchés par la foi, ce credo leur signifie ; »maintenant, vous êtes une société, une société islamique indépendante, séparée de la société jahilite qui n’a pas foi en le credo [...]«  ; de cet instant, la société islamique existe en acte. Les trois deviennent dix, les dix cent, les cent mille, et les mille douze mille... ainsi apparaît et s’institue la société islamique. Entre-temps s’est engagée la bataille entre la société naissante qui a fait sécession [...] de la société jahilite et celle-ci, à laquelle elle a pris des hommes....]

            Ce qui caractérise le credo islamique, ainsi que la société qui s’en inspire, c’est d’être un mouvement (haraka) qui ne permet à personne de se tenir à l’écart [...] ; la bataille est continuelle, et le combat sacré (jihad) dure jusqu’au jour du jugement »

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès