• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Citoyenneté > Pourquoi je maintiens qu’on a sauvé la République (ni plus, ni (...)

Pourquoi je maintiens qu’on a sauvé la République (ni plus, ni moins)

L’élection d’Emmanuel Macron à la Présidence de la République est un soulagement qu’on ne doit pas bouder. La France peut enfin redevenir fière de montrer au monde de quoi elle est capable. Elle a repoussé la dictature, elle est regardée par toutes les nations. Ce n’est évidemment pas une raison pour minimiser les problèmes à résoudre.

 Compte tenu d’une invasion extrême-droitière sur AgoraVox, que reflétait un sondage interne (environ 35% d’intentions de vote pour Marine Le Pen), le seul titre de cet article fonctionne comme repoussoir. Il me reste à espérer que les républicains (plutôt sans majuscule) qui persistent à s’exprimer ici soutiennent le présent article. Celui-ci ne vise nullement à encenser le nouveau président de la République mais à se réjouir d’un simple fait que le déferlement de l’actualité et la faculté d’oubli accéléré auront tôt fait de banaliser : la République est sauvée ! Dimanche soir, juste avant 20 heures, j’avais l’angoisse au ventre, et quand, enfin, c’est le portrait de Macron qui s’est affiché, j’ai spontanément poussé un grand « OUF ! » Et je n’ai pas été le seul.

 Je savoure de plus en plus le fait de prendre de l’âge : ça donne une perspective intéressante sur l’événement. Et je voudrais démontrer que ce que nous venons de vivre a été un moment historique, quel que soit le devenir du sieur Macron et sa capacité à résoudre ou non les problèmes de la France. Ça, ce sera un sujet différent, et je ne me priverai pas de mettre mon grain de sel chaque fois que j’estimerai devoir le faire.

 Je voudrais donc relater quelques épisodes d’élections présidentielles que j’ai connus afin de faire ressortir la particularité de celui que nous venons de vivre.

1981

 Je me souviens de 1981. Issu d’une famille de droite, j’avais sauté le pas et voté François Mitterrand. J’étais un tout jeune adulte, je n’avais connu que la droite (encore que, avec le recul, on ne puisse pas vraiment qualifier De Gaulle d’homme de droite). Depuis l’étage de mon logis, je me souviens avoir regardé la place en bas de chez moi, avec le même beffroi moyenâgeux, les mêmes vieilles maisons, les mêmes voitures, et j’en étais étonné : tout était là, comme avant, mais j’avais l’impression d’avoir changé de monde, et c’était un peu vrai. Je n’ai jamais regretté d’y avoir contribué, quelles qu’aient été les déceptions liées ensuite aux deux septennats de Mitterrand. Ce n’est pas d’aujourd’hui qu’on est contraint de choisir « le moins pire » (et je conviens que cette notion peut légitimement varier en fonction des opinions de chacun).

2002

 Puis il y a eu ce sinistre 21 avril 2002 où ce qui était impensable à l’époque est arrivé : le parti d’extrême-droite de Jean-Marie Le Pen était au deuxième tour ! Nous sommes descendus dans la rue en masse : on n’avait jamais vu ça depuis la Libération, disait-on. Ma femme était enceinte de notre fille, et nous lui avons donné un quatrième prénom : Marianne, parce que la République devait être sauvée. On se résolut à voter Chirac, qui n’honorera guère l’honneur que nous lui avions fait. Devant la mobilisation citoyenne, et malgré la peur que nous ressentions, nous avions la certitude que nous allions réussir. On s’était fait une grosse frayeur, mais le péril allait être aisément conjuré.

2017

 Mais cette fois, nous avons eu vraiment peur, et longtemps peur. Depuis les primaires de la droite puis de la gauche, le « dégagisme » célébré par Mélenchon a si bien fonctionné –et tant mieux !– que tout devenait pensable, qu’aucun scénario n’était impensable. Le mépris dans lequel nos élites tenaient le petit peuple depuis des décennies suscitait chez certains une colère juste mais une préférence injuste et illusoire pour l’Héritière qui, comme tous les leaders d’extrême-droite, fait semblant de comprendre la détresse du peuple pour mieux l’asservir ensuite : l’Histoire l’a prouvé sans exception (cette observation est valable également pour le communisme et pour les populistes de gauche type Castro ou Chávez, en dépit de certaines réussites éducatives ou sociales). Cette fois, le parti de papa (lequel a déjà fait savoir qu’il n’accepterait pas qu’on débaptise sa chose) était en passe d’accéder au pouvoir.

 Le 7 mai 2017 est donc pour moi une date encore plus historique, encore plus marquante que 1981 et 2012. L’élection funeste de Donald Trump aux États-Unis, presque personne n’y croyait jusqu’au jour précédent. Le Brexit, on pensait que les Britanniques n’oseraient pas : ils ont osé (je ne terminerai pas la maxime d’Audiard). Mais l’Autriche, pays natal d’Hitler où le nazisme a de « beaux » restes, avait repoussé de justesse son extrême-droite, et les Néerlandais aussi. La différence, c’est que c’est en France qu’a eu lieu la Révolution qui, malgré ses excès sanglants, continue d’être porteuse des Droits de l’Homme dans le monde. La France est regardée et, depuis le 7 mai, j’ai retrouvé la fierté d’être Français. Il suffisait d’aller sur Internet regarder les chaînes de télévision et la presse de pays même lointains pour voir que nous étions devenus le centre du monde, et pour des raisons dont nous pouvions nous prévaloir.

Au travail !

 Je n’ai pas la naïveté de croire que désormais tout va aller comme sur des roulettes. Je ne suis pas un fan de Macron, je n’ai pas voté pour lui au premier tour, et je fais partie de ces citoyens qui seront vigilants sur son programme et sur sa façon de l’appliquer. Je souhaite qu’aux Législatives il ait une majorité confortable mais pas absolue : il faut qu’il soit contraint d’écouter le peuple, et notamment sur les questions relatives au droit du travail (le droit d’être protégé face au patron, surtout dans les petites entreprises ; le droit d’avoir un jour de repos commun, et en France, c’est le dimanche). Etc., etc. Mais je me réjouis sans la moindre restriction d’avoir renvoyé la catcheuse télévisuelle dans les cordes parce qu’elle menaçait bien plus que notre économie : notre Liberté.

 Je n’aime pas la Marseillaise. Mais le 7 mai, je n’ai pas pu m’empêcher de la chanter, devant ma télé, avec « les gens » qui étaient au Louvre. En temps de péril grave, il y a des paroles qui font frissonner :

Allons enfants de la patrie,

Le jour de gloire est arrivé !

Contre nous de la tyrannie

L’étendard sanglant est levé !

L’étendard sanglant est levé !

(…) Aux armes, citoyens !

(…) Marchons ! Marchons !

 Le Front National n’aurait certes pas supprimé la démocratie du jour au lendemain, mais ce n’aurait été qu’une affaire de mois. Il fallait donc lever contre lui l’étendard de la République, prendre comme arme notre modeste bulletin de vote : collectivement, elle a eu de la force, notre carte d’électeur ! Et maintenant, marchons, ou… En Marche !

 Quant au sang impur, nous serons assez civilisés pour le laisser couler dans les artères des malfaisants et malfaisantes qui vont encore tout faire pour torpiller notre liberté –qui garantit la leur…

 Ce sang impur ne vise pas les Français qui ont massivement voté Marine Le Pen, si souvent parce qu’ils ont été sacrifiés à une économie Moloch dévorant ceux qui l’ont alimentée. Je précise qu’à titre personnel, j’ai connu le chômage et que mon travail actuel suffirait à peine à me nourrir si je vivais seul : c’est dire si je peux comprendre ces votes de révolte et de désespoir. J’aurai cependant moins de mansuétude pour les individus qui, dans de paisibles villages où sur des côtes opulentes, ont voté FN par égoïsme, par xénophobie ou par racisme, par passéisme identitaire ranci ou par religiosité fossilisée. Il faudra hélas compter avec eux. Néanmoins, s’ils veulent redevenir fraternels, bienvenue !

Liberté : elle est sauvée.

Égalité : gros chantier !

Fraternité : à restaurer.

 Emmanuel Macron a une tâche énorme devant lui : il le sait. Malgré son prénom, il n’est pas le Messie que j’attends. Mais c’est à lui de conduire, avec son équipe, avec tous les élus, avec les citoyens et citoyennes, la reconstruction de ce pays malade, fracturé, où nous voulons retrouver fierté et bonheur de vivre.


Moyenne des avis sur cet article :  1.5/5   (66 votes)




Réagissez à l'article

71 réactions à cet article    


  • Jeussey de Sourcesûre Jeussey de Sourcesûre 9 mai 17:36

    MLP n’était qu’un repoussoir, comme d’habitude.

    Elle l’a d’ailleurs un peu surjoué !

    • Eric F Eric F 9 mai 17:54

      @Jeussey de Sourcesûre
      Elle a surjoué en effet lors du débat, comme si elle hésitait devant le risque d’être élue, n’étant pas en mesure de gouverner. Ou alors elle n’y a peut-être jamais cru, mais cherche à se placer comme principale opposante, afin de gagner des places aux scrutins législatifs et locaux.


    • Alpo47 Alpo47 9 mai 17:39

      Vous pouvez arrêter la diabolisation ... ça a fonctionné ... la Shoah, Auradour sur Glane ... etc... le péril brun , les camps de concentration ...MLP est restée dans le placard.
      Nous avions encor le choix du moindre mal et c’est seulement cela qui a fait accéder au poste un homme immature, peut être sociopathe et totalement au service du CAC 40 et des prédateurs de la société. Etonnant que cela rende l’auteur heureux.. Sans cela, il n ’aurait eu aucune chance et maintenant rester vigilant ne sert plus à rien ... C’EST TROP TARD ; Il est en place pour 5 ans et peut faire tout ce qu’il veut. Et je pense -crains- que cela va être très, très dur pour la majorité d’entre nous.
      Je crains que dans quelques mois la majorité d’entre nous, après avoir pleuré des larmes de sang, se posent enfin des questions sur ces manipulations de l’opinion. Mais il sera trop tard et une autre manipulation pourra se mettre en place pour la prochaine élection.
      C’est tellement facile de tromper les peuples.


      • Pale Rider Pale Rider 9 mai 18:10

        @Alpo47 et à ceux qui tiennent des propos analogues.
        Ne vous rendez-vous pas compte que, lorsque vous dites que l’opinion est manipulée, vous vous mettez dans la posture de celui/celle qui a échappé à cette manip et qui a déjoué la manoeuvre ?
        Or, tout le monde pense avoir été lucide et non manipulé.
        Qu’il y ait de la manip, c’est évident. Mais que les gens aient la liberté de ne pas penser comme on le leur dicte, cela aussi est vrai.
        D’ailleurs, nous en avons eu la preuve dans tout ce processus électoral puisque le match Hollande/ Sarko qu’on nous promettait n’a pas eu lieu et que le « dégagisme » est allé bien au-delà.
        Donc, citoyens, vous avez exercé votre liberté, même si le résultat vous déplaît.
        Moi, Macron, c’est pas mon truc, mais je trouve que le peuple français s’en tire avec les honneurs. Et les pays étrangers s’en rendent compte, eux.


      • Alpo47 Alpo47 9 mai 19:44

        @Pale Rider,

        C’est bien aimable à vous de me (nous) dire comment je dois penser.
        Je crois que pour échapper à une manipulation, il faut d’abord en prendre conscience et être capable de la décortiquer. Dans ce cas, les choix étaient viciés.
        Mais Macron n’est pas un moindre mal, c’est peut être même le pire. Nous allons dépendre encore plus de l’OTAN, faire davantage d’expéditions guerrières pour les USA, laisser l’UE décider de nos vies, lois... et de notre avenir. Le gouvernement va prendre des décisions toujours pour défendre les intérêts des 1% -les rentiers/actionnaires-, casser le code du travail protecteur, précariser le travail, augmenter la TVA, laisser venir-loger-fournir du travail à des centaines de milliers d’immigrés nouveaux. La liberté d’expression va être réduite, d’abord parce qu’il n’y a plus de pluralité de l’information dans les grands médias, encore plus sur internet ....
        Le bonheur, vu par Macron pour le système financier, le CAC 40, l’UE prédatrice ... Est ce que j’exagère ? Même pas, c’est le programme Macron, souvent exprimé différemment, bien entendu.

        Mais, dites moi .... dépendance et complicité avec les grands groupes... controle de l’information ... l’autorité qui décide pour les autres ... ce n’est pas la définition du fascisme, ça ? Le vrai, pas celui fantasmé par les médias ces derniers temps.

        Content, dites vous ???


      • babelouest babelouest 10 mai 06:03

        @Pale Rider
        Alpo47 l’affirme, moi également.
        Ce macron est la pire des pires des destinées qui pouvaient nous arriver : son intention de tuer les services publics déjà affaiblis, de tuer la sécurité sociale, le code du travail, rien que cela est en soi une catastrophe aux conséquences gravissimes.

        Son parti pris américanophile au niveau de la langue, de la culture, a pour but précis de rendre la France définitivement inaudible, donc malléable, sans fondement ni avenir : c’est loin d’être anodin. Sa prétention de tout individualiser va rendre nos actions communes quasi impossibles.

        Parmi tous les prétendants au trône du 55 rue du Faubourg, sans aucune hésitation il était bien le pire à choisir : c’est normal, puisqu’il était et reste le pantin de nos ennemis, oui ennemis, les grands financiers, et les larves qui tournent autour. Une majorité (relative, 40% des électeurs inscrits) de Français a été manipulée.

        Souhaitons seulement qu’un sursaut des citoyens le chasse de ce siège, dont il est le précaire occupant malgré désormais toute la puissance hostile des « forces de l’ordre », et des moyens de coercition autres (contrôles fiscaux, harcèlements divers, atteinte aux droits aux allocations, que sais-je).


      • Osis Osis 10 mai 08:05

        @Pale Rider

        "Moi, Macron, c’est pas mon truc, mais je trouve que le peuple français s’en tire avec les honneurs. Et les pays étrangers s’en rendent compte, eux."

        C’est curieux....
        parce que c’est justement le candidat des protestants...

         


      • Pale Rider Pale Rider 10 mai 09:55

        @Osis
        Il est vrai que la Fédération Protestante a résolument appelé à voter Macron, en association avec le Grand Rabbinat et le CFCM. Cela n’a été fait que pour contrer le FN dont les idées sont opposées à l’éthique biblique, au moins à une partie de l’éthique musulmane, et aux musulmans.
        Je rappelle que Marine Le Pen avait donné raison à Richelieu dans ses persécutions anti-huguenotes et que le coup de la rafle du Vel’ d’Hiv ne pouvait pas plaire aux Juifs. Si, comme Hara-Kiri, elle a été bête et méchante, c’est entièrement de sa faute.
        Mais substantiellement, Macron n’était pas le candidat du protestantisme (la FPF a d’ailleurs reçu Fillon, Hamon et Macron). Les protestants n’avaient jamais donné de consigne de vote jusqu’ici (sauf peut-être en 2002 ?).


      • Thierry SALADIN Thierry SALADIN 10 mai 15:32

        @Alpo47


        100% d’accord avec tout ce que vous avez écrit.
        Et attendez, il y a une GOPÉ annoncée pour la semaine prochaine...

        Cordialement.

        Thierry Saladin

      • roby 10 mai 16:52

        @Pale Rider
        C’est un article très pâle


      • JP 10 mai 17:09

        @Pale Rider
        soit vous n’avez pas toute votre tête, soit vous n’avez strictement rien compris, mais alors rien de chez rien.


      • riff_r@ff.93 riff_r@ff.93 9 mai 17:46

        Si le FN est un si gros danger pour la République, pourquoi le système fait-il tout pour se retrouver en face de lui au deuxième tour de toutes les élections ?


        • Laulau Laulau 9 mai 17:51

          @riff_r@ff.93
          Parce que c’est bien pratique. Ce repoussoir permet de qualifier le candidat de la finance grâce au vote utile au premier tour, puis au vote contraint au second. A cause des insoumis, ça a failli rater, la finance respire.


        • Jeussey de Sourcesûre Jeussey de Sourcesûre 9 mai 17:51

          @riff_r@ff.


          dans le milieu de la pub, les graphistes ont l’habitude de présenter desu projets dont un est tellement moche que l’autre (leur seul projet, en réalité) est adopté avec soulagement par le client qui a l’impression d’avoir choisi, d’avoir du goût et d’avoir échappé à une erreur !

        • jaja jaja 9 mai 18:01

          @riff_r@ff.93

          Parce que le système avant d’être républicain est capitaliste... Et que le FN l’est aussi donc risque zéro...
          D’autant plus que le candidat préféré du Médef est certain de vaincre « la bête immonde »


        • oncle archibald 9 mai 18:56

          @Laulau : le « repoussoir » FN est une invention de Monsieur François Mitterand à qui j’en veux encore. Il est tellement ancré dans les esprits que TOUS LES CANDIDATS ayant la possibilité d’un bon score qualifiant pour le second tour rêvent de se retrouver face à la famille Le Pen, sûrs d’être élus facilement. C’est effectivement bien pratique et Monsieur MELENCHON en rêvait aussi, bien évidemment !


        • Eric F Eric F 9 mai 17:50

          Bonjour. C’est évidemment une bonne chose que la candidate du FN au programme irréaliste et isolationniste n’ait pas été élue. Néanmoins, le « risque FN » me parait doublement exagéré.
          D’une part, ce n’est le plus le parti des débuts, colonialiste et antisémite ; il participe à la vie politique sans remettre en cause les institutions ; aucun candidat n’a boycotté les débats auxquels Marine le Pen a participé.
          D’autre part, le « plafond de verre » existe toujours, même s’il a monté depuis les derniers scrutins, il est à 10 millions et demi d’électeurs sur les 47 millions. Et cette fois, le FN a, à chacun des deux tours, obtenu moins que ne prévoyaient les sondages, surtout pour le second tour.
          Alors Macron n’est pas le sauveur de la République, mais un candidat favorisé par un cumul de circonstances favorables, l’écho complaisant des médias, et la pression du « vote utile ». On verra dans sa politique et les résultats obtenus s’il redresse la France, ce serait déjà considérable.


          • Pere Plexe Pere Plexe 10 mai 17:26

            @Eric F
            Je n’ai aucune sympathie pour le FN ou MLP.

            Cela dit je suis toujours dubitatif devant le raccourcis « MLP éliminée la république est sauvée »
            Il semble que cette notion de république soit comme d’autre détournée et instrumentalisée.

            Premièrement la république n’est pas un système qui soit naturellement démocratique 
            Par contre elle est assez empreinte de l’idée de souveraineté.
            Et elle s’oppose (ou au moins limite ) aussi au principe de propriété privée par le principe de propriété collective.
            On voit alors que la république (et non la démocratie ce qui est un autre débat) et largement en danger avec la plupart des candidats et avec E Macron en particulier.
            Ce qui en soit n’a rien de choquant

          • Le Cavalier Pâle est vraiment un trouillotard de la dernière nichée..

            Voter MLP, c’était d’abord protester contre la livraison gratos de notre pays aux requins de la Finance...

            Une élection de Macron (elle était certaine) à 49/51% eut été un vrai avertissement au « Marais » où prolifèrent les requins de la finance et les batraciens coassants de la politique...

            Et quand bien même MLP eut elle été élue, c’est la branlée assurée aux législatives derrière, avec, quoi ? trente, quarante députés au mieux ??

            Pays ingouvernable, certes.

            Mais Macron, il va gouverner, faites-moi confiance !

            Et la mes petites fiottes, vous allez chracher du sang !


            • leypanou 9 mai 18:03

              La république est sauvée dites-vous ? Quelle république ? Je n’ai pas l’impression qu’elle ait été menacée, sinon il aurait fallu interdire depuis très longtemps le FN.

              Je souhaite qu’aux Législatives il ait une majorité confortable mais pas absolue : il faut qu’il soit contraint d’écouter le peuple : il a été choisi pour continuer la casse sociale commencée par N Sarkozy et F Hollande. Il n’y a rien d’autres à espérer.

              La privatisation tous azimuts peut continuer comme avant.


              • babelouest babelouest 10 mai 06:08

                @leypanou
                J’espère au contraire qu’il ait une majorité intenable, qui le freine dans tous ses projets. Et s’il renvoie cette assemblée dans ses foyers, qu’elle revienne encore plus forte CONTRE lui. Et là, sauf à ne plus légiférer que par ordonnances avec la bénédiction d’un conseil constitutionnel aux ordres, il n’aura plus qu’à démissionner.


              • kane85 kane85 10 mai 11:39

                @leypanou
                Et moi j’espère qu’il va avoir une très très forte majorité !
                 
                J’espère qu’il va détruire la France !
                 
                J’espère qu’il va mettre en place le totalitarisme de la grande finance !
                 
                J’espère que tous ceux qui sont heureux des résultats de ces élections pleurent toutes les larmes de leurs corps devant leur ruine et s’en rappellent toute leur vie !
                 
                Et c’est pourquoi, n’ayant pas voté pour lui, je vais voter sans état d’âme pour son candidat aux législatives...
                 
                Puis je vais attendre ! Je n’aurais pas longtemps à le faire avant d’entendre les gémissements de tous ceux qui sont contents aujourd’hui ! Et cela me fera rire ! rire ! rire...
                 
                Dimanche dernier, j’ai dit adieu à la France ! Nous n’attendrons pas de ne plus pouvoir le faire pour partir... Et nous ne sommes pas les seuls !
                 
                Bonne chance !


              • covadonga*722 covadonga*722 9 mai 18:14

                 la République est sauvée ! 



                 puis je vous inviter a reconsidérer votre diagnostique , les soubresauts qui secoue encore votre démocrasouille ne sont dut qu’a sa putréfaction !
                 


                • Etbendidon 9 mai 19:37

                  Dimanche soir, juste avant 20 heures, j’avais l’angoisse au ventre, et quand, enfin, c’est le portrait de Macron qui s’est affiché, j’ai spontanément poussé un grand « OUF ! » Et je n’ai pas été le seul.
                  ^^
                  Et moi alors, ça faisait 15 jours que je n’allais plus faire caca (depuis le 23 avril)
                  Alors dimanche 7 mai à 20 heures quand j’ai appris que la méchante fachiotte était largement battue je me suis précipité aux WC pour aller déballaster !
                   smiley
                  OUF ben on a eu chaud quand meme !
                  ALLO OUI C qui au bout du fil ?
                  Ah monsieur Hollandouille, bonjour !
                  Quoi les dés étaient pipés depuis le début !
                  Vous avez fait monter la fachiotte exprès et qui est payée par vos potes très puissants puis vous la descendez en torche pour faire élire celui d’en face avec un score de dictateur
                  Et c’est une manip très bien rodée
                  Ah ben chat alors ?
                  Quoi 66,06% vous dites, le chiffre de la bébéte ah ben mairde alors
                   smiley
                  * chiffres officiels 66,1% (on a arrondi pour éviter le 666 !
                   smiley


                  • ppazer ppazer 9 mai 19:53

                    Macron est juste un pantin. Il n’y a pas de quoi se réjouir.


                    • babelouest babelouest 10 mai 06:13

                      @ppazer
                      Et comme il est le pantin de nos ennemis de toujours, le grand capital international sous la coupe de la Couronne, on est très mal.
                      http://reseauinternational.net/la-city-de-londres-alias-la-couronne-controle-la-finance-et-largent-du-monde/


                    • Alain 9 mai 21:15

                      Le pale Rider, c’est un gentil comique :
                      Il n’aime pas la marseillaise, mais il l’a chanté pour saluer son nouveau (z)héros. Rendez-vous compte, Macron, il sort sa flûte, et hop, même ceux qui n’aiment pas chanson la chante... Alleluia

                      - Le pale rider, il aime pas beaucoup Macron qu’il nous dit (mais il chante sur demande quand même), et il espère qu’il aura une majorité, mais par contre il restera vigilant. On se demande bien comment, d’ailleurs.
                      Il faut qu’il est une majorité pas forcément absolue, mais une majorité et surtout qu’il écoute le peuple, dit le gentil Pale Rider.

                      Mon dieu, que imbécillités lues en quelques minutes.

                      Depuis quelques heures, sur ce site, quasi 99% des articles sont des livrets pour opéra buffa.On ’a pas encore la musique d’écrite, mais qu’est ce qu’on rigole en lisant les paroles.


                      • ben_voyons_ ! ben_voyons_ ! 9 mai 22:04

                        Pour les prochains mois, je prédis une augmentation énorme des suicides en France.

                        On en reparlera.

                         


                        • agent ananas agent ananas 10 mai 09:00

                          On n’a pas sauvé la « République », mais l’Empire et son Nouvel Ordre Mondial.
                          L’auteur, je vous mets au défi de prouver que le FN de Marine Le Pen est un parti fasciste. Rien dans son programme ne suggère cela. En fait son programme est un programme populiste qui, sauf sur le sujet de l’immigration, ressemble à celui de Mélenchon.


                          • Pale Rider Pale Rider 10 mai 09:58

                            @agent ananas
                            Vous n’avez pas tort : les fascistes avancent toujours masqués. Vous les imaginez dire : Si on arrive au pouvoir, vous n’aurez plus de carte d’électeur, il y aura un parti unique, le couvre-feu à 21h, la police politique avec l’exercice de la torture, etc. ?
                            N’oublions pas qu’en Allemagne, le parti National se disait aussi Socialiste...


                          • agent ananas agent ananas 10 mai 10:12

                            @Pale Rider
                            Réponse digne de politique fiction ou de complotisme ... au choix !
                            A regarder dans le rétroviseur, vous vous trompez d’époque et, de ce fait, restez aveugle aux problématiques qui s’annoncent.


                          • agent ananas agent ananas 10 mai 10:17

                            @agent ananas
                            PS : Si il y a en un qui avance masqué, c’est Macron ...
                            Certains ne sont pas dupes malgré le conditionnement généralisé.


                          • kane85 kane85 10 mai 11:50

                            @Pale Rider
                            Et qui vous dit que sous Macron la mise en place d’un parti unique ne se fera pas ? (L’UMP et le PS sont déjà en partie détruits)
                            Qui vous dit qu’il n’y aura pas de couvre feu à 21 h (sous couvert d’état d’urgence et de terrorisme) ?
                            Qui vous dit qu’il n’y aura pas de police politique et qu’elle ne pratiquera pas la torture ?
                            Parce qu’il ne se dit pas socialiste ?
                            Qui vous le dit ?
                            Gouverner par ordonnance c’est pas du totalitarisme ?
                            Annoncer qu’il ne défendra pas la France et les Français face à l’Allemagne (traitre avant d’être élu) c’est pas du Pétainisme ?


                          • Pale Rider Pale Rider 10 mai 12:26

                            @kane85
                            Tout ça n’est pas très sérieux. Mais ne craignez rien : vous n’aurez pas à être supplicié dans les geôles de Macron. Et vous pourrez continuer, vous et vos amis, à dire à peu près n’importe quoi, à balancer des slogans tout faits (la finance, la mafia, les merdias, etc.) en toute impunité sur AgoraVox. Ça ne vous coûte pas cher.
                            Demandez aux Chinois, aux Saoudiens, etc., ce qu’il en coûte là-bas de s’exprimer avec son ordinateur...


                          • kane85 kane85 10 mai 13:01

                            @Pale Rider
                            C’est bien ! vous êtes quelqu’un de convaincu... Bonne chance !


                          • Pale Rider Pale Rider 10 mai 13:24

                            @kane85
                            En réponse à votre post qu’on voit un peu plus bas, j’avais commencé à contre-argumenter, et paf ! fausse manoeuvre et c’était disparu.
                            Je condescends donc à refaire ma contre-argumentation :
                            Macron, quel que soit le mal qu’on puisse penser de lui, n’a évolué que dans un milieu démocratique et n’a rien fait qui puisse laisser penser qu’il est un dictateur. Je viens même d’apprendre que c’est Valls qui lui avait imposé le 49.3 pour faire passer sa loi alors que, lui, Macron, estimait avoir une majorité suffisante.
                            Les ordonnances sont un amoindrissement de démocratie mais pas de la dictature. Et vous seriez bien le seul à soutenir que la Ve République, malgré ses côtés monarchiques, ne mérite pas le nom de République.
                            Quant à l’Allemagne, Macron a dit qu’il souhaitait non pas une vassalisation de la France mais un partenariat équitable avec nos voisins germains.
                            A partir de là, rien ne vous oblige à croire tout ça. Vous pouvez même vous amuser à vous faire faussement peur en hurlant à la dictature.
                            Le FN, en revanche, a des antécédents et des accointances avec des anciens nazis, des tortionnaires, des agents de l’OAS, des fascistes de divers pays (Autriche, Italie...) et avec un potentat fort peu démocrate du nom de Poutine, fort marri d’avoir vu Fillon puis la Marine sombrer sous les bulletins de vote des Français.


                          • kane85 kane85 10 mai 14:29

                            @Pale Rider
                            Macron n’a évolué « que dans un milieu démocrate »... C’est vrai que la grande finance, c’est démocratique !!!
                            Si vous croyez qu’après avoir refoulé la « peste brune » vous allez pouvoir faire barrage ou obliger celui que vous avez aidé à élire...
                            Si vous pensez que le peuple va pouvoir faire plier un homme mis en place par les banques pour le bien des oligarques et des banques, soutenu par les mêmes via les médias...
                            Si vous êtes content ! C’est parfait !
                            Pour ma part... J’attends tranquillement !
                            Que de gens déçus de Zarkosy le grand républicain !
                            Que de gens déçus de Hollande le grand démocrate !
                            Comme il est amusant, un ou deux ans après les élections, de ne plus trouver personne pour avouer avoir voté pour l’un ou pour l’autre !
                            Donc j’attends tranquillement !
                             
                            (Ah, au fait, je ne suis pas Front National ! Ben non !)


                          • Pale Rider Pale Rider 10 mai 14:58

                            @kane85
                            Ah si : j’avoue.
                            J’ai voté Mitterrand (2 fois) : j’ai été déçu.
                            J’ai voté Chirac en 2002 : j’ai été déçu (très prévisible).
                            J’ai voté Hollande : j’ai été trahi de A à Z.
                            Je n’ai pas voté Sarko : je n’ai pas été déçu, car je m’attendais au pire (on a été servis !).
                            J’ai voté Macron : je serai déçu (vote par défaut).
                            J’ai voté Bayrou et je l’ai soutenu. Et s’il est nommé Premier Ministre, je serai content, mais je sais d’avance que je serai déçu.
                            Mais, non, rrrien de rrrien, non je ne rrregrrrrette rrrien, parce qu’à chacun des votes que j’ai indiqués, il s’agissait de repousser ce qui m’apparaissait comme un danger plus grand en face (déjà, en 88, Pasqua qui flirtait avec Le Pen, par exemple).
                            Je ne vous dis pas que j’avais raison. Je vous explique ma démarche. Dans un pays de 65 M d’habitants, la démocratie directe étant impossible, on en est réduit (en tous cas au 2e tour) à voter ce qu’on peut, à défaut de ce qu’on aime.
                            Dans des pays plus petits, type Suisse ou Finlande, on peut déjà s’exprimer plus directement.
                            Mais, en admettant que Macron nous ait été servi par la grande finance, les bulletins de vote sont à nous. Et nous avons collectivement porté au pouvoir un individu auquel personne ne croyait il y a un an ou un an et demi (on a eu un florilège de citations très marrantes de politiciens en ce sens, y compris de Bayrou). Et je n’étais pas mieux : je n’aurais rien misé sur Macron, et je ne l’aimais pas.
                            Cela dit, je trouve que sa campagne, surtout entre les deux tours, a été plutôt bonne. Donc, j’attends de voir.
                            Deus solutions : ou bien je serai un peu déçu.
                            Ou bien je serai extrêmement déçu.
                            ...et peut-être un peu content ? Ma part de rêve...


                          • cathy cathy 10 mai 09:07

                            On comprend mieux pourquoi, la République vous fait venir en grand nombre, Ils vous promettent des mosquées et des allocs, mais comme nous les connaissons bien, nous européens, je peux vous dire qu’ils ne tiennent pas leurs promesses jusqu’au bout. Mais vous serez entre vous, nous attendons encore 30 millions d’africains pour l’Europe et vous pourrez chanter la marseillaise.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès