• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Citoyenneté > Ramdam à la Cour d’assises de Rennes

Ramdam à la Cour d’assises de Rennes

 Incroyable et nouvelle attaque inédite contre la laïcité : le procès d’un gang de braqueurs maghrébins vient d’être ajourné à la demande des avocats de l’un des prévenus, au motif qu’il ne serait “pas en capacité de se défendre” en raison des “contraintes diététiques et les obligations culturelles qui s’imposent” à ce gangster musulman qui pratique le ramadan et aurait donc “déjà vécu 14 jours de jeûne” au début de ce procès le 16 septembre. Convaincu par ces arguments spécieux, le président de la cour d’assises d’Ille-et-Vilaine a ainsi signé le 2 septembre, l’ordonnance de renvoi de ce procès, ordonnance validée par le ministère public, au motif du “souci d’une bonne administration de la justice”. Pour justifier le renvoi de ce procès, les avocats du gangster musulman ont invoqué l’article I de la Constitution, selon lequel “La France est une République indivisible, laïque, démocratique et sociale. Elle assure l’égalité devant la loi de tous les citoyens sans distinction d’origine, de race ou de religion. Elle respecte toutes les croyances”. Hallucinant, non ?

Les braquages n’ont pas eu lieu pendant le ramadan, ouf !

Avant de revenir sur cette scandaleuse décision, voyons d’abord de quoi sont accusés les membres de ce gang. Les faits datent d’une période située entre octobre 2000 et avril 2001 (ouf ! c’est hors ramadan !). Les braqueurs ont dévalisé une quinzaine de banques en Ille-et-Vilaine et dans le Nord (Saint-Malo, Saint-Grégoire, Rennes, Tinténiac et Chantepie) en suivant toujours le même mode opératoire : tandis qu’un troisième larron les attend devant l’agence bancaire au volant d’une voiture volée au moteur allumé, deux braqueurs pénètrent dans la banque, l’un s’occupe de dévaliser les coffres et l’autre le guichet sous la menace d’armes de poing. Grâce aux témoignages des employés de banque et au mode opératoire et au timing toujours identiques, la police a très rapidement la certitude que tous ces braquages ont été commis par un même gang de malfaiteurs maghrébins.

L’enquête est rondement menée et procèdent à plusieurs arrestations dès le printemps 2001. Tous les suspects viennent de banlieues de Lille et Roubais : Mohamed Bouferkas, Farouk Hachi, Abdoulaï Ly, Morad Senouci et Mustapha Nachat. La plupart reconnaissent leur participation à tout ou partie des braquages. D’autres comparses moins impliqués sont également interpellés et devaient eux aussi être jugés.

Ça promettait d’être un procès fleuve, qui devait voir défiler de très nombreux témoins et victimes dans un climat électrique eu égard aux origines des gangsters (risques élevés d’émeutes de solidarité ethnique). D’importantes forces de police et du GIPN avaient été mobilisées pour transformer le Parlement de Bretagne, siège de la cour d’assises, en place forte sous très haute surveillance.

Seul Farouk Hachi, dont les policiers avaient la quasi-certitude qu’il était le chef de ce gang, ne serait pas jugé : l’instruction ayant duré trop longtemps, ses avocats ont réussi à le faire remettre en liberté, en novembre 2005. Il en a profité pour disparaître dans la nature. Espérons pour lui que son ramadan se passe bien…

La Constitution au service du gangstérisme ramadamique ?

Voilà pour les faits. Revenons maintenant à cette hallucinante décision de renvoi du procès et rappelons que c’est en invoquant l’article I de la Constitution que les avocats du gangster jeûneur l’ont obtenu, et que selon cet article, “La France est une République indivisible, laïque, démocratique et sociale. Elle assure l’égalité devant la loi de tous les citoyens sans distinction d’origine, de race ou de religion. Elle respecte toutes les croyances”. En quoi le ramadan, qui n’est qu’une pratique, constitue-t-il une “croyance” ? Et pourquoi, dans un Etat laïc, des justiciables pourraient tenter de se soustraire à la justice, fût-ce momentanément puisque ce procès aura lieu plus tard, au nom d’impératifs religieux ? Cela est parfaitement inacceptable. Les très pieux gangsters se sont-ils soucié des prescriptions religieuses de leurs victimes chrétiennes ou juives lorsqu’ils les ont agressées ? Qu’est-ce que c’est que ces salamalecs ?

Les avocats du gangster ramadamesque, qui avaient peut-être pressenti que la référence à l’article I de la Constitution était peut-être un peu hors de propos, ont aussi argué du fait que dans un procès, “chacun des accusés doit pouvoir jouir de ses pleines capacités de vigilance d’attention et d’expression au cours des débats”. Fort bien, mais alors comment font les millions de musulmans qui continuent à travailler pendant qu’ils jeûnent ? Perdraient-ils tous ces “pleines capacités de vigilance d’attention et d’expression”. Si c’est le cas, doit-on interdire de travailler les musulmans pendant le ramadan ? C’est absurde.

Nous ne sommes plus dans une République laïque !

Les avocats des parties civiles sont bien entendu tombé des nues lorsqu’ils ont appris cette décision qu’ils qualifient d’“aberrante” ; l’un d’eux, Me Pierre Abegg, n’a pas hésité à déclarer que : “C’est la première fois qu’on voit cela en France, nous ne sommes plus dans une République laïque. En aucun cas, quelque juridiction de la République que ce soit n’a à prendre en compte les considérations philosophiques, religieuses ou politiques des justiciable”. Il a envoyé un courrier au président de la cour d’assises d’Ille-et-Vilaine pour s’opposer à la demande de renvoi au 19 janvier 2009.

Il a bien raison. Si chacun argue de ses croyances religieuses pour obtenir une justice “à la carte”, il n’y aura bientôt plus de justice et plus d’égalité devant la loi étant donné le très grand nombre de jours consacrés à des fêtes religieuses les chrétiens pourraient ainsi refuser de comparaître le Vendredi Saint, les juifs le jour du Yom Kippour, etc. Et ne parlons pas des sectes qui pullulent, avec chacune leurs dates sacrées !

Il est trop tôt encore pour savoir si cette stratégie ramadamesque des avocats n’est pas qu’une manœuvre dilatoire pour retarder la date du procès, peut-être dans l’espoir entre-temps l’arrestation de Farouk Hachi, grand absent de ce procès et toujours en fuite. Toujours est-il qu’objectivement, il s’agit néanmoins d’une nouvelle attaque islamique contre la laïcité qui succède à de multiples autres (problèmes de cantines hallal, affaire du foulard Fanny Truchelut, piscines non-mixtes, refus de la mixité dans les hôpitaux, etc.).

Il faut espérer que le président de la cour d’assises d’Ille-et-Vilaine prendra la bonne décision : revenir sur cette très, très mauvaise et dangereuse décision.


Moyenne des avis sur cet article :  3.6/5   (106 votes)




Réagissez à l'article

80 réactions à cet article    


  • Marsupilami Marsupilami 6 septembre 2008 11:23

     @ La rédaction

    Pourriez-vous corriger le titre SVP ? Il manque un "s" à Rennes. Pourtant il est bien présent sur mon document original. Merci d’avance.


    • Pierrot Pierrot 6 septembre 2008 11:59

      à ma connaissance, cette affaire a été démentie et est close.
      Heureusement.

      Vive la laïcité à la française.


      • Avatar 6 septembre 2008 12:22

        Il est fort étonnant que la rédaction n’ait pas vérifié la véracité des dires ce papier digne d’un tract du GUD ....

        Propagande islamophobe ?

        " Le procureur général de la cour d’appel de Rennes, Me Bernard de La Gatinais tente de clarifier la situation. Il affirme qu’en aucune façon le motif du ramadan l’a conduit à reporter le procès. « Ce serait totalement contraire à tous les principes républicains de laïcité », dit-il. "

        http://www.rfi.fr/actufr/articles/105/article_72020.asp


      • Marsupilami Marsupilami 6 septembre 2008 13:28

        @ Pierrot

        Ce n’est pas si simple. Lire sur ce sujet cet article de Libération.


      • Marsupilami Marsupilami 6 septembre 2008 13:38

        @ Avatar

        "Tract du GUD" : tu y vas un peu fort. Lis ou relis les articles que j’ai publiés et tu verras que je suis un mec de gauche. L’ordonnance de renvoi ne fait certes pas mention du ramadan, mais c’est bien en s’appuyant sur le ramadan que l’avocat du gangster a demandé le report du procès, même s’il n’est pas impossible que ce ne soint qu’un prétexte cachant d’autres raisons, que je signale dans l’article.

        "Islamophobie"  ? Et pourquoi pas ? Cette affaire ne serait jamais arrivée si elle ne se situait pas dans un contexte de revendications islamistes tous azimuts qui s’attaquent de plus en plus souvents à tous les fondements de notre république laïque. En ce sens, elle n’est pas intéressante en elle-même, mais elle fait partie d’un mouvement plus vaste auquel je fais référence à la fin de mon papier. Il faut rester vigilant devant ce dangereux phénomène.


      • Marsupilami Marsupilami 6 septembre 2008 13:59

        @ Pierrot

        Sur ce sujet voir l’intéressant point de vue de maître Eolas. Et l’affaire continue à susciter de nombreuses polémiques, tant rien n’y est clair.


      • Marsupilami Marsupilami 6 septembre 2008 14:21

        Il est intéressant de connaître les biographies de deux des principaux protagonistes de cette affaire : celle de Yann Choucq, avocat du prévenu et très à gauche et celle de Pierre Abegg, ami d’Alain Madelin et ex membre d’Occident, ancêtre du GUD, donc très à droite. Il se pourrait donc bien qu’il y ait de la manipulation politicienne dans cette histoire.


      • Avatar 6 septembre 2008 14:57

        Causes du renvoi :

        "Le procureur général de la cour d’appel de Rennes, Léonard Bernard de La Gatinais, a démenti vendredi le renvoi pour cause de ramadan, affirmant que la décision avait été prise "au vu de plusieurs éléments". Parmi les autres motifs qui ont justifié selon lui le renvoi, il a cité une affaire pendante devant la cour de cassation concernant un des enquêteurs (d’apres le JT de 13h00 de F2 il s’agirait d’une agression à caractère sexuelle sur l’un des suspects ...), une autre concernant une affaire de stupéfiants encore non jugée, ainsi qu’une liée à l’impartialité de la cour d’assises..."

        Donc le but du renvoi serait une "bonne administration de la justice" dans la recherche d’une meilleure sérénité.


      • Marsupilami Marsupilami 6 septembre 2008 15:06

        @ Avatar

        C’est la version officielle, dont acte. Mais il est quand même curieux de lire "Parmi les autres motifs qui ont justifié selon lui le renvoi", etc., non ? Je crois qu’il va falloir attendre d’avoir de plus amples informations, tout ça n’est vraiment pas clair.


      • Avatar 6 septembre 2008 15:07

        Bien entendu ...


      • Marsupilami Marsupilami 6 septembre 2008 15:17

        @ Avatar

        Dans l’article de France2 d’où est extraite ta citation, il est aussi écrit :

        "Mais Me Franck Berton, avocat de l’un des accusés, s’est "étonné" du "revirement" du procureur général, soulignant que "celui-ci avait fait savoir jusqu’à présent par écrit qu’il s’opposait à un renvoi fondé sur les différents motifs" qu’il a mis en avant vendredi. Dans un courrier en date du 8 août dont l’AFP a eu connaissance, le parquet général de Rennes indiquait effectivement aux avocats qu’il "ne donnera pas suite" à une demande de renvoi s’appuyant sur l’affaire pendante devant la cour de cassation et sur l’affaire de stupéfiants".

        Vraiment pas claire, cette affaire...


      • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 6 septembre 2008 23:24

        @ Marsupilami : Je recopie ici ce que j’ai dit sur un autre blog. Je partage votre amour de la laïcité, mais je ne suis pas certain qu’elle soit ici en cause, trop de couches de mauvaise foi venant la couvrir pour qu’on puisse sérieusement s’y référer.

        A la surface, cette rigolade du Ramadan servant de pretexte à une Nième remise, comme si la justice devait s’arrêter quand les prévenus se sentent fatigués… Ridicule, bien sûr, mais y voir une quelconque connotation religieuse est bien naïf. L’avocat aurait certes allégué avec autant d’assurance que sont client s’était affaibli à honorer sa femme, s’il avait cru un instant que cette excuse serait acceptée.

        Il est inquiétant qu’on puisse même penser que le tribunal ait pris le jeûne en compte pour accorder cette remise, mais le vrai SCANDALE est qu’on puisse faire trainer 7 ans une procédure crimnelle.

        Le rôle néfaste des avocats dans l’administration de la justice apparaît ici exemplaire. C’est ça, le probleme fondamental a régler.

        L’avocat dans la systeme judiciaire est une reminiscence d’une autre époque et seule la lacheté des gouvernants fait que la présence même de cet acteur nuisible soit encore tolérée dans les cours de la justice.

        Pierre JC Allard

        http://nouvellesociete.org/702A.html

        http://nouvellesociete.org/702B.htm


      • Pierrot Pierrot 8 septembre 2008 15:02

        à @ Marsupilami,

        Il semblerait que cette affaire ne soit pas encore bien claire, mais il me semble que la Justice française n’a pas le droit légal de reporter cette affaire pour cause de ramadan.
        Cela ne s’est jamais fait et serait illégale.
        Je doute fort que cela puisse se faire un jour.

        Par contre la personnalité des avocats ne peut faire débat.
        Un avocat est quasi obligé de défendre "un client" qui le lui demande.
        Voir le cas de Me Vergès défendant les nazis (Barbi ...), les "terroristes" les arabes, Saddam Hussein etc. c’est la gloire de tout avocat de défendre un client et non pas de le faire par "solidarité.


      • Ghost75 6 septembre 2008 12:22

        Bonjour,
        Léonard Bernard de la Gatinais, procureur général de la cour d’assises de Rennes, présente une toute autre version des faits, sur lepost.fr :
        "Le ramadan n’est pas la cause du renvoi de ce procès ! Ce report se fonde sur d’autres éléments de l’enquête, qui n’ont rien à voir avec le ramadan. D’ailleurs, si le ramadan avait été l’unique cause du report, je me serais opposé fermement à cette décision pour atteinte aux principe de laïcité."

        Est-ce que cela suffira à calmer la polémique ou continuera-t-on à ignorer les faits ?

        Dans un république dans un pays de droit, qui doit-on croire ? A qui doit-on faire confiance ? Aux avocats ou bien aux juges ? Je vous laisse méditer...


        • Marsupilami Marsupilami 6 septembre 2008 13:43

          @ Ghost

          La Gâtinais a déclaré : "Le ramadan n’est pas la cause du renvoi de ce procès ! Ce report se fonde sur d’autres éléments de l’enquête, qui n’ont rien à voir avec le ramadan. D’ailleurs, si le ramadan avait été l’unique cause du report, je me serais opposé fermement à cette décision pour atteinte aux principe de laïcité".

          Donc le ramadan est bien l’une des causes de ce renvoi. D’où l’embarras général. Il y a beaucoup d’hypocrisie et de langue de bois dans cette affaire.


        • Ghost75 6 septembre 2008 14:25

          @Marsupilami
          Dans un premier temps je vais supposer que "le ramadan est bien l’une des causes de ce renvoi" (je ne fais que reprendre vos termes). Dans ce cas pourquoi Le JDD, Le Figaro, La Voix du Nord, Europe 1, France Info, 20 minutes, Libération, Le Monde... ont tous titré de la même façon : le procès a été reporté pour cause de ramadan.
          Et les autres causes ??? Personne n’en parle !! Toutes les causes sont réduites en une seule : celle du ramadan. Cela n’est-il pas de la désinformation ???

          Sinon vous faites une déduction illogique (quand vous dites l’une des causes). Quand le procureur dit "
          Ce report se fonde sur d’autres éléments de l’enquête, qui n’ont rien à voir avec le ramadan" il ne dit pas "se fondent aussi sur d’autres éléments" Vous faites dire au procureur ce qu’il n’a pas dit...


          Sinon je vous invite à lire ceci.


        • Marsupilami Marsupilami 6 septembre 2008 14:34

          @ Ghost75

          Merci pour le lien sur le site de maître Eolas... que j’avais déjà fait dans l’un de mes posts de cette liste de discussion. Il est exact que le renvoi du procès est aussi dû à d’autres causes que le ramadan... tout comme il est vrai que dans l’esprit d’une bonne administration de la justice a été évoqué le fait que l’état de jeûne pouvait altérer les facultés de défense des prévenus. Si cette affaire a éclaté, avec toutes les exagérations qu’elle charrie, c’est parce qu’elle se situe dans un contexte plus général de revendications communautaristes islamiques ou islamistes, dont je fais mention à la fin de mon article. Il y a vingt ou trente ans, une telle affaire aurait tout bonnement été impossible. Et c’est ça le phénomène intéressant.


        • Sahtellil Sahtellil 6 septembre 2008 15:52

          On dirait que l’enthousiasme de l’auteur pour ce genre "d’affaires" l’a entraîné vers un sol qui tend à présent à se dérober. D’affaire, il n’y a heureusement point ce coup-ci. L’indignation supérlative de l’article (horripilante à un point !) se retrouve aussi flasque que l’outre à vin une fois passé par l’amoureux bécotement de l’illustre écuyer Sancho Panza, les yeux dans les étoiles. (Désolé, il fallait que je la glisse celle-là. Je viens de relire le cultissime livre).

          Aux adeptes du postulat "déférlante verte" tapie à tous les coins de rue, voici un autre son de cloche.

          BMD


        • Marsupilami Marsupilami 6 septembre 2008 16:01

           @ Sahtelli

          Je n’attendais pas de toi un autre commentaire. Je n’ai nullement évoqué une "déferlente verte", mais une affaire symbole des revendications islamiques... (ou islamistes, vu que tu es un grand défenseur de Tarik Ramadan) qui sont de plus en plus insupportables et auquel il va falloir donner un sérieux coup d’arrêt, ne t’en déplaise, pour que se maintienne la paix publique et pour éviter des débordements haineux et racistes de la part des tarés qui confondent appartenances ethnique et religieuse.


        • Sahtellil Sahtellil 6 septembre 2008 16:41

          J’ai bien aimé ta réponse Marsu, même si me voilà catapulté ...iste par la grâce d’un tapotement d’index. J’en connais qui feraient les gorges chaudes et me chambreraient, si cela se savait, d’ici au moins au prochain ramadan ! Heureusement que mes copains ne connaissent Tarik Ramadan que par ouï-dire (son image chez l’occidental moyen), je serais bon pour un nouveau bizutage.

          Pour en revenir à ton post, je comprends et respecte ton point de vue même si je ne suis pas d’accord. Je pense que tu as foncièrement tort sur cette histoire de revendications supposées ou avérées. La république laïque n’est pas aussi godiche que tu sembles le croire. Je pense même qu’elle se débrouille plutôt bien toute seule, sans le "bras secourable" fouteur de m... des promoteurs du fameux "clash" cher à Huntington.

          BMD


        • Marsupilami Marsupilami 6 septembre 2008 16:52

           @ Sahtelli

          Bah... C’est toi qui m’as dit sur un autre fil que tu te sentais proche de Tariq Ramadan, je ne l’ai pas inventé. Je n’ai rien contre les musulmans. Tout ce qui leur est demandé, c’est de pratiquer leur religion dans le privé et de ne pas imposer leurs revendications communautaristes dans l’espace public. Mais bon, si l’Islam disparaissait ou se réformait profondément, ça me ferait plaisir pour les musulmans qui seraient enfin débarrassés de ce carcan mental, social et spirituel qui les aliène. Ce n’est d’ailleurs pas propre à l’Islam, mais ça prend des proportions assez monstrueuses avec l’Islam. Mais quand on lit La Prison juive, de Jean Daniel, on s’aperçoit que c’est vraiment pas terrible non plus. Tu l’as lu ?


        • del Toro Kabyle d’Espagne 6 septembre 2008 17:00

          J’ajoute que Sahtellil endosse le simplisme de la rhétorique schmittienne (dégriffée pour les gémissements identitaires ) quand il rend comparable et assimilable intégristes islamistes et ... "prosélytes laïcs" !


        • Cosmic Dancer Cosmic Dancer 6 septembre 2008 17:04

           @ Marsu

          Il n’y a aucune revendication particulariste de la part de quelque organisme que ce soit dans ce cas. Et je rejoins Sahtelli lorsqu’il estime que la République française n’est pas si godiche et que sa justice joue plutôt finement avec les coups de butoir réels que certains extrémistes - heureusement largement minoritaires - espèrent lui infliger.


        • Marsupilami Marsupilami 6 septembre 2008 17:18

           @ Cosmic Dancer

          Mais enfin relis l’article et mes commentaires ! Nulle part je ne dis que dans ce cas il y a une revendication islamique dans cet affaire, où c’est plutôt l’Islam qui est instrumentalisé pour d’obscures raisons. Mais il ne fait aucun doute que très prochainement on aura des revendications islamiques dans les cours de justice. Et là, il y aura de vraies affaires...


        • Sahtellil Sahtellil 6 septembre 2008 17:22

          Salut Kabyle,

          Si vous me laissiez souffler un peu après une semaine harassante et sans web ! J’ai deux posts sur un autre fil qui réclament réponse de ma part dont un de vous. Je répondrai, promis, ce soir, après la bouffe smiley En attendant, je réitére ma surprise devant la teneur "acidulée" des commentaires que vous m’adressez.

          BMD


        • del Toro Kabyle d’Espagne 6 septembre 2008 17:28

          @+ alors ! Sahtellil  smiley



        • Gasty Gasty 6 septembre 2008 12:32

          Curieuse demande des pratiquants des religions. On vole , on tue son prochain mais on trouve le moyen d’avoir des valeurs à la con pour se faire pardonner.

          Chez nous la religion dominante pardonne l’adultère mais refuse le divorce. Vivre dans le pardon du péché, OUI, mais supprimer la cause rendant obsolète le pardon NON.


          • Marsupilami Marsupilami 6 septembre 2008 13:50

            @ Gasty

            D’après ce qu’on sait pour l’instant de l’affaire, c’est l’avocat d’un des prévenus qui a pris prétexte du ramadan pour demander le report du procès. Est-ce à la demande du prévenu lui-même ou est-ce une idée de l’avocat pour donner une dimension religieuse à ce procès ? Pour l’instant nous n’en savons rien, alors gardons-nous de juger des motivations et de l’état d’esprit du prévenu. Mais d’une manière générale, il est vrai qu’il est contradictoire de se réclamer de religions, qui en principe condamnent le gangstérisme, et de pratiquer en même temps le gangstérisme. Mais dans le cas de l’islamisme, il est vrai que les deux se mélangent souvent allègrement...


          • appoline appoline 6 septembre 2008 14:28

            Il faut regarder les choses en face ; beaucoup veulent le beurre et l’argent du beurre, refusent les devoirs et obligations du pays qui les acceuille ; dans ce cas on ne peut s’étonner de certains débordements, quand en plus la justice reste dans la demie mesure, cela laisse la porte ouverte à des réactions extrêmes.


          • Gasty Gasty 6 septembre 2008 14:31

            Tout à fait, que ce soit une idée de l’avocat ne m’étonnerait pas. Il suffirait de se prévaloir d’une croyance qui autorise l’aliénation d’un bien sans autre forme de pensée à l’idée d’un vol pour qu’un avocat réclame une mise en liberté.Pratique courante au passage chez nos chers dirigeants. Les avocats se discréditent de procédures plus que de justices.


          • Savinien 6 septembre 2008 13:48

            Vraiment, il ne doit pas être rigolo d’exercer la profession de gansgter et de respecter le saint Coran, ne serait-ce que pour féter un heureux bracage : impossible d’arroser ça au champagne... On comprend que le terrorisme rencontre plus de succés...


            • Marsupilami Marsupilami 6 septembre 2008 14:48

               @ Léon

              Il paraît de plus en plus évident qu’il y a de la manipulation derrière tout ça, et aussi pas mal de tartufferies en tout genre. Néanmoins invoquer les répercussions physiologiques du jeûne est quand même une évocation directe du ramadan, donc de l’Islam, etc. En soi cette affaire ne casse pas trois pattes à un canard. Mais dans le contexte actuel de montée des revendications islamiques, elle a au moins un caractère symbolique qu’on ne saurait sous-estimer.


            • Marsupilami Marsupilami 6 septembre 2008 14:50

               @ Léon

              Squatte, squatte si c’est pour Fanny Truchelut. S’il n’y avait pas eu cette affaire de voiles islamiques dans son gîte et toutes les autres, l’affaire de la cour d’assises de Rennes n’aurait jamais existé.


            • JL JL 6 septembre 2008 14:14

              Sauf erreur de ma part, dans les pays musulmans les procès ne sont pas interrompus pendant la période du ramadan ?


              • Marsupilami Marsupilami 6 septembre 2008 14:27

                @ JL

                Exact. Sur ce sujet voir cet article de Libération.

                A propos de jeûne : j’ai une longue habitude du jeûne (je fais chaque année un jeûne complet d’une semaine - complet veut dire ne rien manger et ne boire que de l’eau pendant 7 jours). Cela ne me pose aucun problème d’attention ni de concentration, ce serait même plutôt le contraire. Alors invoquer ce genre de problèmes pour un faux jeûne comme le ramadan (on ne mange ni ne boit la journée, et la nuit on s’empiffre) me fait doucement rigoler.


              • Ghost75 6 septembre 2008 14:34

                Non ! Les procès ne sont pas interrompus ! Je peux vous le confirmer puisque j’ai travaillé dans un pays musulman. J’ai enseigné pendant trois ans en Tunisie et je peux vous assurer que les administrations fonctionnent en plein ramadan et même les élèves passent les examens oraux et écrits...

                A ce quil paraît Ramadan était un prétexte pour que ce malfrat retarde d’avantage le procès et ce n’était nullement une révendication de la communauté musulmane ce repousser les audiences au mois de ramadan...
                Mais comme d’habitude les média n’ont pas raté l’occasion pour polémiquer... pour rien


              • Marsupilami Marsupilami 6 septembre 2008 14:38

                @ Ghost75

                Je suis d’accord avec toi. Tout ça transpire le prétexte et la manipulation. Mais ça n’aurait pas été possible si n’existait pas déjà un lourd climat de revendications communautaristes islamiques qui s’en prennent à la république laïque. A mon avis on aura bientôt d’autres affaires comme ça, et des vraies celles-ci (ça va donner des idées...) : la justice est un morceau de choix et de roi !


              • Ghost75 6 septembre 2008 14:54

                @Marsupilami
                Je suis tout à fait d’accord avec vous quand vous dites "un lourd climat de revendications communautaristes islamiques qui s’en prennent à la république laïque"
                Ce climat lourd de renvendication islamique existent aussu dans des pays musulmans dont la quasi-totalité des musulmans vivant en France sont originaires. Prenons l’exemple des attentats en Algérie et au Maroc, les islamistes revendiquent la chariaa mais la plus part des musulmans n’en veulent pas (je parle des musulman du maghreb donc rien avoir ac les talibans et compagnie).
                Faire la propagande pour ces revendications c’est faire de la propagande pour ces islamistes...

                La communauté musulmane existent depuis au moins 20 ans en France... Pourquoi ne parle-t-on des ses revendications que pendant ces dernières années ? Le nouvel order mondial (Occident Vs Islam) que les politiciens veulent nous imposer y est surement pour quelque chose...


              • JL JL 6 septembre 2008 16:28

                @ Ghost75 : "" les islamistes revendiquent la charia mais la plupart des musulmans n’en veulent pas "".

                Vous aurez noté qu’il y a moins de différence entre les peuples quels qu’ils soient qu’entre les peuples et ceux qui prétendent les diriger, et ce ne sont pas ceux-là qui vont me contredire. En fait, les peuples sont traités comme du bétail : le méritent-ils ? Etienne de La Boétie y a en partie répondu dans son célèbre "Discours de la servitude volontaire" publié pour la première fois en 1576.


              • Ghost75 6 septembre 2008 17:39

                @Marsupilami
                vous dites : "...cette affaire n’aurait pas pu se produire si on ne baignait pas dans un contexte de revendications islamiques..."
                Pouvez vous nous dire qui sont à l’origine de cette revendication islamiques ? Est ce les islamistes ou les musulmans ? Soyons précis pour ne peut monter les français les uns contre les autres...
                Moi je pense que ce sont les islamistes ! Je pense qu’il ne font surtout pas faire l’amalgame entre islamistes et musulmans. Ces derniers souffrent déjà de ce que les premiers lui font subir(attentats algérie, maroc...)
                Faire cet amalgame c’est assimiler la quasi-totalité de la communauté musulmane en france à ces fanatiques d’Allah et par conséquent instaurer un climat de méfiance dans notre société... Je ne dis pas que vous faites l’amalgame mais soyons précis pour couper court à toutes las fausses interprétations(parfois mal saines)

                 @
                Marsupilami 
                je disais un peu plus haut que "JDD, Le Figaro, La Voix du Nord, Europe 1, France Info, 20 minutes, Libération, Le Monde... ont tous titré de la même façon : le procès a été reporté pour cause de ramadan. "

                On sait très bien qu’on est pas sûr que Ramadan soit LA cause de ce report. Pourtant le média affirme que c’est LA cause !
                Dans un pays de droit, on se refère à qui ? aux magistarts ou bien aux avocats d’une des deux parties ?

                Ne vous trouvez pas dans l’attitude des média une incitation à l’amlgame ?


              • Marsupilami Marsupilami 6 septembre 2008 18:00

                @ Ghost75

                Les revendications cultuelles sont à la fois le fait de musulmans plus ou moins intégristes et d’islamistes... mais la frontière entre les deux est souvent très poreuse. Il est évident que tous les musulmans, même intégristes, ne sont pas islamistes, tout comme il existe encore une majorité de musulmans qui pratiquent leur religion d’une manière tout à fait modérée et sans rien revendiquer.

                "Dans un pays de droit, on se refère à qui ? aux magistrats ou bien aux avocats d’une des deux parties ?"

                Normalement, aux magistrats si la justice est bien faite. Mais dans cette affaire, le moins qu’on puisse dire est que la magistrature n’est pas très claire, et que par ailleurs les avocats des deux parties instrumentalisent le ramadan. Lisez ou relisez les liens que j’ai mis dans mes posts.



              • Ghost75 6 septembre 2008 22:25

                @Marsupilami
                Vous dites "...Normalement, aux magistrats si la justice est bien faite. Mais dans cette affaire, le moins qu’on puisse dire est que la magistrature n’est pas très claire..."
                Pourtant Mr Léonard Bernard de la Gatinais, procureur général de la cour d’assises de Rennes était très clair ! il a dit "Le ramadan n’est pas la cause du renvoi de ce procès." La phrase ne porte pas à confusion. Alors expliquez moi pourquoi la magistrature "n’est pas très claire" ? Que doit-elle faire pour être claire à vos yeux ?

                J’arrive pas comprendre comment un citoyen vivant dans une république(comme vous
                Marsupilami) ose remettre en cause l’honneteté de la magistrature rien que parce que l’avocat de la partie civile avait déclaré que ce report était à cause de ramadan ? L’avocat de la partie civile était-il plus objectif que les juges ?
                Mon explication est que c’est votre subconscient qui parle... On est formaté, on nous prépare à ce que certain aiment bien appeller "le choc de civilisation"

                Et puis vous n’avez toujours pas répondu à ma question. je vous la repose.

                Ne vous trouvez pas dans l’attitude des média une incitation à l’amalgame ?

                Le JDD, Le Figaro, La Voix du Nord, Europe 1, France Info, 20 minutes, Libération, Le Monde... ont tous titré de la même façon : le procès a été reporté pour cause de ramadan. "
                On sait très bien qu’on est pas sûr que Ramadan soit LA cause de ce report. Pourtant le média affirme que c’est LA cause !

                D’ailleurs, dans votre articule je vous trouve bien subjectif puisque vous citer les déclarations des avocats mais pas la déclaration du procureur, le porte parole de la justice mise en cause. Pourtant c’est lui qui est mis en cause. Mais ce qu’il dit n’arrange pas votre thèse, vous avez en fait citer que les déclarations qui vous arrange.




              • ka 7 septembre 2008 15:51

                @ Marsu

                Salut Marsu, tu dis :

                "Alors invoquer ce genre de problèmes pour un faux jeûne comme le ramadan (on ne mange ni ne boit la journée, et la nuit on s’empiffre) me fait doucement rigoler."

                On ne fait pas le Ramadan pour tester nos limites de résistance à la faim, c’est un jeûne par compassion, c’est plus symbolique en fait qu’autre chose puisque l’on sait bien que pour les personnes qui ne mangent pas à leur faim c’est bien plus dur niveau résistance que de faire le Ramadan. Le Ramadan c’est davantage bon pour la santé spirituelle que pour la santé physique puisque ce jeûne s’accompagne d’autres choses, on prend de nouvelles résolutions on essaye d’accomplir des actions qui nous rapprochent de Dieu et on espere pouvoir continuer apres le Ramadan. Dans ton cas Marsu le jeûne te permet probablement de te sentir mieux dans ton corps et peut être aussi dans ta tête et d’éliminer les toxines et c’est tres bien mais ça n’a bien sûr rien à voir avec les intentions du Ramadan et tu le sais bien alors arrête de comparer ce qui n’est pas comparable. Quand tu dis que la nuit on s’empiffre tu exageres bien sûr puisque même s’il y a des personnes qui attendent avec impatience le moment où ils pourront manger, parfois avec exces c’est vrai, tu sais tres bien que ce n’est pas le cas de tous les musulmans et les exces n’ont jamais été recommandés par l’Islam c’est plutôt le juste milieu et la mesure qui sont recommandés, le but du Ramadan ce n’est pas se priver pour se lâcher apres sinon il n’aurait aucune utilité, ceux qui le font pour ça n’ont rien compris au Ramadan.


              • Marsupilami Marsupilami 8 septembre 2008 06:38

                @ Ghost75

                Quand j’ai rédigé cet article, le procureur général n’était encore pas intervenu pour faire sa mise au point : c’est pourquoi je ne fais pas étét de sa déclaration. Si je l’avais connue, il est évident que j’en aurais fait mention. Le fait qu’il ait mis tant de temps à réagir n’est-il pas l’indice qu’il y a un certain malaise dans cette affaire ?

                D’autre part la version officielle de certains faits n’est pas toujours conforme à la réalité. Je ne dis pas que c’est le cas dans cette affaire, mais on est toujours en droit de douter.

                "Ne vous trouvez pas dans l’attitude des média une incitation à l’amalgame ?"

                Oui, bien entendu.

                @ Ka

                Dans cette affaire, seuls comptent - apparemment - les effets psychophysiologiques du jeûne, et non sa dimension spirituelle.


              • ka 8 septembre 2008 13:04

                @ Marsu

                Je suis d’accord avec toi sur un point : les effets psychophysiologiques du jeûne du Ramadan n’empêchent pas je pense d’assister à un procès sauf s’il s’agit d’une femme enceinte (même si elle est en droit de ne pas jeûner pour éviter de mettre sa santé et celle de son bébé en danger) ou d’une personne déjà faible (le jeûne peut accentuer cette faiblesse). Je ne sais pas trop quoi penser de cette affaire à vrai dire, pas assez d’éléments pour juger et surtout pas les compétences, surtout qu’avec des éléments contradictoires c’est plutôt difficile de juger tu ne crois pas ? Je réagissais juste à la phrase que j’ai cité dans mon précédent post.


              • JONAS JONAS 6 septembre 2008 14:43

                @ L’Auteur,

                Merci pour cet article que je voulais mettre en ligne, mais je suis encore trop novice pour le faire convenablement. (Je ne suis ni de droite, ni de gauche, je suis pour la nature, qui est-elle aussi est neutre, mais je suis surtout pour la logique et l’intelligence).

                Si un justiciable Musulman est trop faible pour assurer sa défense dans un procès, comment imaginer qu’il puisse faire des travaux dans une quelconque entreprise pendant cette période ? Il est urgent de prévoir un congé payé soit par les patrons soit par la Sécu ! Ma belle-sœur qui y travaille, a constaté une recrue décence des congés de maladie de toutes natures, durant toute cette période pour les personnes pratiquant cette religion. (Et ça c’est vrai).

                Nous pourrions envisager la même chose pour le Carême Catholique (46 jours, sauf le dimanche), etc.

                Pour faire comprendre la bêtise, il faut user de la dérision ! La laïcité dans une société comme la nôtre, doit être une règle incontournable, d’autant que dans les pays Musulmans, on juge même pendant le Ramadan.

                L’esprit jésuite Français, depuis l’avènement de Mitterrand, n’a cessé de grandir, lorsqu’on fait allégeance, qu’on se courbe, c’est qu’on a fait tomber ses lunettes et qu’on s’est penché pour les ramasser.
                C’est comme pour mes collègues pompiers, ce ne sont pas des pierres qu’ils reçoivent, mais des " cailloux "… ! Cailloux qui leur occasionnent souvent une dizaine de points de sutures ! Puis ce sont des jeunes gens qui les envoient, pas des voyous !

                Aujourd’hui nous retournons notre veste discrètement, demain vous baisserez votre pantalon, car la démocratie étant la loi du nombre, elle va vous broyer ! (Et vous savez pourquoi... ! Votre hypocrisie et votre esprit jésuite ne vous sauveront pas).

                Pour l’instant c’est nos collègues gendarmes et policiers et mes collègues dans une moindre mesure qui prennent des coups, demain ces vous qui les prendraient ! Peut-être qu’ils vous aideront à réfléchir, mais à mon avis il sera trop tard, car vous devrez vous battre et pas avec des mots….. !

                Bonne journée.

                 

                 


                • Marsupilami Marsupilami 6 septembre 2008 14:56

                   @ Jonas

                  Ton commentaire, même intéressant, est un peu hors-sujet mais il souligne néanmoins un point qui est pile-poil dans le sujet : comme je le disais dans un post ci-dessus, je suis un vieil habitué du jeûne intégral et ça n’affaiblit en rien mes facultés psychiques, voire même physiques : quand j’étais plus jeune, j’avais même un jour fait une trentaine de kilomètres à vélo au bout de quatre jours de jeûne ! Alors le faux jeûne qu’est le ramadan, ça ne tient pas la route !


                • del Toro Kabyle d’Espagne 6 septembre 2008 16:53

                  Petits bémols :

                  * il est beaucoup trop tôt pour se prononcer correctement sur cette "courtoisie" juridique
                  * aucun musulman sincère ne saurait se solidariser avec des malfrats pour des raisons "ethniques" ou "religieuses" (mais laissons la justice juger les accusés d’abord). Il est difficile de voir ici du "communautarisme"
                  * toutes les institutions juridiques et judiciaires travaillent durant le mois de Ramadan
                  * le nombre de jours jeûnés par l’accusé est tout simplement aberrant (rien à voir avec le calendrier du Ramadan )


                  • Marsupilami Marsupilami 6 septembre 2008 17:02

                     @ Kabyle d’Espagne

                    D’accord avec tous tes commentaires. Tout cela a déjà été exprimé dans l’article et dans le fil de discussion. Cette affaire est très malsaine et bien moins claire que le prétend La Gatinais : "C’est de la communication post-bourde, estime M e Pierre Abegg, avocat. Une vraie tartufferie : la seule demande de renvoi dont j’ai été saisi - et les parties doivent être avisées de toute demande -, c’est celle concernant le ramadan ». Les autres motifs évoqués par le procureur général - qui étaient d’ailleurs connus depuis longtemps - concernaient une demande de dépaysement de l’affaire dans une autre cour d’assises et le parquet s’y était opposé ! Depuis huit ans, les accusés cherchent à gagner du temps. Il est choquant qu’on autorise cette dérobade pour un motif religieux".

                    Par ailleurs, Les exigences religieuses perturbent de plus en plus souvent les tribunaux.

                    Encore une fois, ce qui est intéressant dans cette affaire, c’est son caractère symbolique et le fait qu’elle apparaisse dans un contexte de revendications islamiques. Si ce contexte n’avait pas existé, cette affaire n’aurait pas existé...


                  • Cosmic Dancer Cosmic Dancer 6 septembre 2008 16:56

                     @ Marsupilami bonjour

                    Je partage l’avis de Léon. Cette pseudo-affaire d’entrisme islamiste au cœur des rouages de la justice en France n’en est pas une. Le prévenu est affaibli, du moins certes ok c’est ce qu’invoque la défense - évidemment, c’est son rôle - parce qu’il fait ramadan, quoi que l’on pense de cette idée particulière du jeûne. So what ? Ce n’est pas une question de laïcité, c’est une question de santé de l’accusé et ce n’est pas un fait isolé. Mais apparemment, même le MRAP chercher à redorer son blason. Pour justifier de ses prises de position passées ? Ou futures ? Encore une fois, comme dans "l’affaire du mariage de Lille", l’x-gauche et l’x-droite se donnent la main pour danser la même farandole.

                    D’autre part, ce parti pris de la défense n’est pas la seule raison invoquée. Alors pourquoi cette crispation sur le terme de ramadan, à la une de tous les titres ?

                    Non non, amis laïcs, ne nous trompons pas de combat.


                    • Marsupilami Marsupilami 6 septembre 2008 17:14

                       @ Cosmic Dancer

                      Relis l’article et les commentaires : dans cette affaire, nulle part je n’ai parlé d’entrisme islamiste, puisque je suis persuadé que ce n’est pas le cas. Mais encore une fois, cette affaire n’aurait pas pu se produire si on ne baignait pas dans un contexte de revendications islamiques. Vu qu’on y baigne, cet avocat a probablement trouvé malin de brandir ce hochet-là. Quant à la faiblesse que provoque le jeûne, j’ai déjà répondu dans un autre post : un, je pratique le jeûne intégral et je sais donc très bien que ça n’affaiblit pas l’attention ; deux, le jeûne du ramadan n’est qu’un jeune partiel, donc il ne l’affaiblit pas du tout et trois, dans tous les pays musulmans les gens continuent leurs activités normales pendant le ramadan. L’avocat aurait mieux fait de se renseigner sur la physiologie du jeûne avant de brandir son hochet ramadamesque.

                      Par ailleurs, le titre de mon article est volontaire et explicite : je n’ai pas écrit "ramadan", mais "ramdam", ce qui signifie "boucan" ou "tapage". J’aurais peut-être un peu plus développer ça dans l’article pour que ce soit plus clair...


                    • Cosmic Dancer Cosmic Dancer 6 septembre 2008 17:20

                       @ Marsu

                      "Toujours est-il qu’objectivement, il s’agit néanmoins d’une nouvelle attaque islamique contre la laïcité"

                      Est-ce cette partie de ta conclusion que je n’ai pas comprise ?

                      Sur les jeux de mots, j’ai du mal effectivement à en déduire une pensée supposée limpide. D’ailleurs au fil des commentaires, effectivement, je ne comprends pas bien au final ce que tu veux défendre, et comment.

                      Sur le jeûne et ses conséquences physiologiques, je t’ai lu aussi. Bien sûr, je suis d’accord avec toi. Mais l’argument de l’avocat est de bonne guerre, je ne vois là rien d’alarmant et rien d’"islamiquement" vindicatif. Peut-être me suis-je mal fait comprendre aussi ?


                    • Marsupilami Marsupilami 6 septembre 2008 17:28

                       @ Cosmic Dancer

                      Justement, j’ai écrit objectivement. Ce qui signifie qu’aucun sujet musulman n’a exprimé de revendications islamiques dans cet affaire. Mais objectivement, cette affaire, ne serait-ce que symboliquement, s’amalgame à l’ensemble des revendications islamiques même si ce n’en est pas une dans ce cas précis. En tout cas c’est comme ça que ça va être sociologiquement perçu... en attendant que ça ne soit plus que symbolique, mais que ce soit du réel. Car des sujets musulmans revendiquent déjà dans les tribunaux, et ce n’est qu’un début...

                      Me suis-je bien fait comprendre ?


                    • Cosmic Dancer Cosmic Dancer 6 septembre 2008 18:48

                       Bon Marsu, désolée de te contredire et si je t’embête, mais non tu ne t’es pas fait comprendre :

                      "Mais objectivement, cette affaire, ne serait-ce que symboliquement, s’amalgame à l’ensemble des revendications islamiques même si ce n’en est pas une dans ce cas précis."


                      Quelle objectivité ?

                      Quel symbole ?

                      Et si ce n’est pas le "cas précis", en quoi pourrait-on "amalgamer à l’ensemble des revendications islamistes"  ?

                      Je suis allée lire l’article du Figaro que tu mets en lien, plutôt posé au demeurant, et dont la conclusion est au contraire tout à fait rassurante sur ce qui se passe dans nos tribunaux relativement à ces supposées revendications.


                    • Marsupilami Marsupilami 6 septembre 2008 18:58

                      @ Cosmic Dancer

                      Bon, je recommence autrement. Cette affaire va renforcer la perception qu’a l’opinion publique des revendications islamiques, même si en fait elle leur est totalement étrangère ; et par ailleurs, elle va donner des idées, n’en doutons pas, aux revendicateurs islamiques ou islamistes.

                      Elle est symbolique parce qu’elle représente (apparemment à son corps défendant, si l’on peut dire), l’intrusion du religieux dans la justice, sans qu’en l’occurence aucun musulman ne l’ait réclamée. Si l’ensemble des prévenus musulmans avait exigé le report du procès en raison du ramadan, elle ne serait plus symbolique, mais réelle, ce qui n’est pas le cas. Il est probable que ces gangsters se foutent complètement de l’Islam dont ils ne conservent, comme beaucoup de musulmans, que certaines pratiques culurello-cultuelles comme le ramadan. Quand ils seront en taule pour longtemps, ils auront tout le temps pour se réislamiser.

                      D’une manière ou d’une autre, elle fera jurisprudence.


                    • Cosmic Dancer Cosmic Dancer 6 septembre 2008 19:35

                       Elle ne peut pas faire jurisprudence, par définition : ce n’est ni un arrêt ni un jugement ! Aucune décision de justice n’a été rendue stipulant que les prévenus musulmans devraient systématiquement bénéficier d’un report pour cause de ramadan.

                      Pour le reste, si je comprends ton premier paragraphe, je n’approuve pas le second que je trouve hors sujet smiley


                    • Marsupilami Marsupilami 8 septembre 2008 06:43

                      @ Cosmic Dancer

                      Je n’aurais pas dû utiliser le terme "jurisprudence" dans un tel contexte, effectivement. Je ne l’utilisais pas dans sa définition en droit, mais dans son acception courante, "créer un précédent".


                    • del Toro Kabyle d’Espagne 6 septembre 2008 17:19

                      @ Cosmic

                      Juste pour info : de très grands exploits militaires ont été réalisés par les Musulmans dans leur histoire ... durant le mois de Ramadan.
                      La "faiblesse" du corps (ou de l’esprit) ne tient pas du tout.


                      • Cosmic Dancer Cosmic Dancer 6 septembre 2008 17:21

                         @ Kabyle d’Espagne, bonjour

                        Oui je suis d’accord.

                        Je ne suis pas en train de dire que l’argument est de bonne foi smiley


                      • Marsupilami Marsupilami 6 septembre 2008 17:31

                         @ Kabyle d’Espagne

                        Bon rappel. Je ne suis pas capable de grands exploits militaires, mais je sais par corps qu’un jeûne complet n’affaiblit pas les capacités intellectuelles et physiques (bon, au bout d’une semaine, c’est quand même un peu fatiguant pour le corps). Alors un demi-jeûne comme le ramadan, ça n’affaiblit rien du tout chez une personne en bonne santé.


                      • ASINUS 6 septembre 2008 17:56

                        bonjour Kabyle
                        exact bataille de Hattin qui signe la fin du royaume franc de Jerusalem Saladin
                        defait pour la premiere fois la cavalerie franque lors d une bataille rangée
                        octobre 1973 les pontonniers du genie d assaut egyptien traverse le canal de suez
                        en enfonce la ligne Bar-lev et ce pendant le mois de Ramadan
                        ect.......


                      • Cosmic Dancer Cosmic Dancer 6 septembre 2008 19:36

                         Tiens, la bande à Moinssrice est passée par ici.


                        • JONAS JONAS 6 septembre 2008 21:19

                          JONAS à Tous les Beaux Parleurs et philosophes, aux humanistes de tous poils, aux partisans de la Babylone mondiale, j’ai une proposition à vous faire :

                          Dès qu’i y a un sinistre dans les banlieues, vous venez pour assurer notre protection rapprochée, vous allez parlementer avec ceux qui nous envoient des " cailloux " et autres projectiles, vous leur expliquez que ce n’est pas bien de mettre le feu aux poubelles, aux voitures, dans les caves, etc. Vous ferez gagner de l’argent aux contribuables, vous ferrez donc des économies, et nous nous prévoirons des VSB (ambulances au cas ou !).

                          Vous pouvez procéder de la même manière, lorsqu’il y a des émeutes dans les banlieues, nous serons là au cas ou !

                          Je suis pratiquement certain qu’après ces expériences, vos rangs seront plus que clairsemés, à moins qu’il n’y ai des masochistes parmi vous… !

                          Et j’ai par contre, la certitude que mes commentaires seront mieux notés.

                          Dire la vérité vous contrarie énormément, mais recevoir des injures, des crachats et des projectiles à cause de benêts comme vous, ça me met hors de moi ! Lorsque je vois des collègues de moins de 25 ans envisager de rendre leurs tenues dans les grandes villes, ça me met en colère, ce sont des vocations perdues.

                          L’ingratitude nous l’avons, et je l’ai subi pendant des années, aujourd’hui, à la retraite, je ne manquerai pas de vous dire ma façon de penser, que ça vous plaise ou non ! Avec des mots on peut-être courageux, en acte c’est autre chose ! Mais collègues pompiers vous attendent avec impatience et gendarmes et policiers aussi… ! C’est facile de faire de l’humanisme avec la peau des autres, venaient la faire avec la vôtre, nous en reparlerons après.

                          Bonne soirée.


                          • Marsupilami Marsupilami 8 septembre 2008 06:52

                            @ Furtif

                            J’avais décidé de faire l’expérience d’écrire un article "à chaud", vu que je ne l’avais encore jamais fait, pour voir ce que ça faisait et comment, dans le cadre du fil de discussion, gérer et corriger les inévitables lacunes et erreurs qu’implique ce genre de procédé. Etant donné qu’Internet facilite de plus en plus un traitement immédiat de l’information, et des corrections toutes aussi immédiates, je voulais voir ce que ça donnait. Une fois ça va, deux fois bonjour les dégâts : c’est pas trop ma tasse de thé...


                          • frédéric lyon 6 septembre 2008 21:52

                            Quant à nous, nous continuerons à mener les batailles nécessaires pour qu’en France, il n’y ait plus jamais de Fanny Truchelut qui se retrouve devant les tribunaux, traînée par de petites soldates de l’islam, parce qu’elles refusent d’être agressées par une tenue qui symbolise l’oppression de la femme, et qui n’est pas compatible avec les valeurs égalitaires de la République française.

                            Il faut que Fanny Truchelut soit relaxée en Appel.

                            Et il faut que le Magistrat de cette nouvelle affaire nous explique pourquoi il lui a semblé utile de préciser que le Ramadan n’avait aucun rapport avec le renvoi de ce procès, alors qu’il en a un !!!

                            Un Magistrat qui ment ce n’est quand même pas banal !

                            Et cela prouve qu’il y a un malaise, ce qui n’est guère étonnant après l’avalanche de décisions de justice qui ont violé tous les principes de la laïcité de l’Etat. Cette décision de renvoi n’est pas une décision de justice, mais c’est un cas d’accomodement de procédure aux exigences d’une religion, ce qui n’est pas acceptable non plus.


                            • RIVIERE Hadria 6 septembre 2008 22:13

                              RACISME...RACISME...QUAND TU HABITES LES CERVELLES D’OISEAUX DE CERTAINS AUTO-AFFIRMES FRANCAIS LAIQUE... COMMENT FAIRE POUR T’EN DELOGER...MEME EN TE RELATANT LES FAITS...LES AUTHENTIQUES FAITS...CROIS-TU QUE CELA SUFFISE A TE FAIRE DISPARAITRE DEs dits CERVELLES D’OISEAUX...

                              JE NE LE PENSE PAS... MAIS JE VAIS QUAND MEME TRANSCRIRE UNE LETTRE OUVERTE QUI INFORME AU LIEU ET PLACE DE DESINFORMER ET DE DISTILLER LA HAINE DE L’AUTRE ET SURTOUT DE LA RELIGION MUSULMANE : ...

                              "Le procès d’un gangster sert de prétexte pour monter une nouvelle cabale contre l’Islam et contre tous les Musulmans de France. Encore de l’islamophobie de la part d’un organisme public et cela sous le fallacieux prétexte qu’il s’agit de faire de l’information objective. J’ai décidé de de na pas laisser passer et je prends les lecteurs à témoin : jugez de mes arguments, jugez des leurs que je ne manquerai pas de vous apporter. C’est pourquoi je vous propose cette lettre ouverte. LETTRE OUVERTE Le procès d’un gangster sert de prétexte pour monter une nouvelle cabale contre l’Islam et contre tous les Musulmans de France. Monsieur Jean-Paul Cluzel Président Directeur Général de Radio France Monsieur Patrick Roger directeur de France Info Monsieur Philippe Périlhou Rédacteur en chef Messieurs, Je vous fais cette lettre parce que je suis en colère contre la rédaction de France Info qui verse dans l’islamophobie primaire ce mardi matin 5 septembre 2008. Je suis choqué dans ma qualité de Français non croyant mais d’origine musulmane. Un événement fait la une et est répété sans cesse sur l’antenne ; un nouveau scandale - une atteinte à la laïcité française par des Musulmans - est monté en flèche dans tous les flashs de la matinée. Qu’en est-il ? Dans le cadre de la préparation d’un procès à Rennes contre un groupe de gangsters (parmi eux un musulman, Monsieur Boufarkas), l’avocat de la défense a fait valoir que le procès est prévu pour se dérouler au milieu du mois de jeûne du Ramadan. Il en déduit que son client sera affaibli par quatorze jours de jeûne. « Pour la bonne justice », il demande un report afin que son client puisse participer à son jugement en possession de tous ses moyens intellectuels et physiques. À cet argument s’en ajoutent d’autres selon le procureur général de cette circonscription judiciaire : 1.un des inspecteurs qui a monté ce dossier est lui-même en cours de jugement pour d’autres délits plus (abus, agression sexuels, etc.). Il importe d’attendre la fin de ce jugement pour en déduire le crédit à accorder à ses déclarations et rapports : s’il était condamner, le Tribunal ne pourra pas s’appuyer sur sa « bonne foi » et « sa bonne moralité » pour en tirer des conclusions inattaquables. 2.des témoins dans ce procès, sont en attente de jugement eux aussi, dans le cadre d’autres affaires encore. Le magistrat qui devait répondre à la demande de report du procès a bien compris que ces gens ne peuvent pas validement témoigner dans son procès s’il y a le soupçon qu’ils sont tenus par le Parquet qui, hypothétiquement, pourrait leur faire dire ce qu’il souhaite. Le magistrat en conclut que pour cette raison, le procès doit se dérouler après leur jugement. Comme on le voit, nous nous trouvons face à des personnes à la moralité trouble, violentes mêlées à affaires glauques et que la justice doit condamner. Mais parce qu’il s’agit de justice et non de vengeance ou de règlement de compte, celle-ci ne peut permettre aucune corruption des principes de la société, à la différence des gangsters, des flics ripoux. L’Islam n’a rien à voir dans cette affaire. Au contraire, comme toutes les religions, il interdit la délinquance. Et si en plus, à l’occasion de son arrestation un détenu pouvait être amené à réfléchir sur sa vie et revenir à un comportement social normal par le biais d’un renouveau de sa foi religieuse, tant mieux pour la société, quelle que soit la religion en question. Et si cette religion, c’est l’Islam, il n’y a rien de mal à cela. Bien entendu, cela n’influe en rien sur les sanctions prévues par la loi et que doit administrer le Tribunal. Donc le Président de la Cour d’Assises, « pour la bonne administration de la justice » a décidé de reporter le procès de ces huit prévenus à une date ultérieure. Cela ne signifie pas qu’ils sont remis en liberté en attendant, mais qu’ils restent en prison en attendant la prochaine date du procès. Aussi, Monsieur Bernard de la Gâtinais, procureur général de la Cour d’Appel de Rennes n’a pas engagé un appel contre la décision du président de la Cour d’Assises : La justice tient les coupables et elle n’a aucune raison de s’empresser ; Tout doit être fait pour que le jugement final ne soit contestable sous aucun point de vue ; Quant aux avocats de la défense, il est dans leur mission de faire « feu de tout bois » pour avoir les meilleures conditions pour le déroulement du procès de leurs clients. Tout se passe donc normalement. Il n’y a aucune atteinte à la laïcité : les Tribunaux français ne siègent pas les jours de Noël et de Pâques. Le ministère de la défense respecte le régime alimentaire de ses soldats, ainsi que les horaires des repas au cours du mois de Ramadan. Actuellement, en plein mois de Ramadan, parmi les soldats français qui combattent au nom de la France en Afghanistan, il y a certainement des Musulmans qui se trouvent là et qui donnent toutes les preuves de leur loyauté à la République. Les preuves du sang. le ministère de l’éducation nationale fait pareil avec les enfants qui sont scolarisés. D’une façon générale, l’administration est tenue de respecter les fêtes religieuses des fonctionnaires qui le demandent et qui respectent une autre religion que le catholicisme à raison de deux par an. De plus la demande des avocats de la défense n’exigeait pas que la Cour fasse Ramadan, mais qu’elle tienne compte de l’état de faiblesse du détenu, consécutive au jeûne qu’il respecte. À juste titre, l’avocat de la défense a précisé sur le micro de France Info que la laïcité républicaine n’est pas le respect exclusif des fêtes religieuses chrétiennes, elle n’est pas non plus l’écrasement de toutes les religions et en particulier l’Islam. Explicitement, selon la Constitution, elle est le « RESPECT DE TOUTES LES RELIGIONS » : Article Premier : La France est une République indivisible, laïque, démocratique et sociale. Elle assure l’égalité devant la loi de tous les citoyens sans distinction d’origine, de race ou de religion. Elle respecte toutes les croyances... Autrement dit, cette affaire comme celle du différend matrimoniale entre un époux et sa conjointe au sujet d’une virginité promise n’a rien à voir avec l’Islam, mais est liée exclusivement à l’administration de la bonne justice. Les magistrats du siège ont décidé avec éclairement. Les magistrats du Ministère public n’ont pas jugé utile de faire appel. Mais la presse, notamment France Info a profité de ce qu’un seul avocat de la partie civile ait soulevé un faux problème pour lancer une vaste opération islamophobe. Voyons donc ce comportement médiatique antisocial qui promeut la mésentente social et de façon implicite une forme de ségrégation, qui prête ses service aux forces politiques les plus rétrogrades du pays. Soyons professionnel. La rédaction de France Info a évoqué cette affaire dans au moins une vingtaine de flash et de journaux. La science de la communication (linguistique ; psycholinguistique ; psychologie cognitive ; psychologie de l’inconscient ; neuropsychologie ; psychosociologie ; etc.) nous apprend que l’effet social final d’un message découle non seulement de l’information globale véhiculée, non seulement des détails explicitement rapportés – cela s’appelle le contenu dénoté - mais aussi du message implicite et aussi du nombre de fois qu’on l’on administre à l’auditoire cette information - cela s’appelle le contenu connoté (Ferdinand de Saussure, cours de linguistique générale – 1916). Tous les faits que j’ai rapportés plus haut dans cet article sont extraits des messages de France Info. Mais ils n’y étaient pas dans le dosage que j’utilise ici. En plus, la répétition excessive de cette information et ce dans les proportions de déséquilibre que je condamne font que cette affaire qui n’en était pas une, qui n’aurait jamais dû faire l’objet d’« un fait de presse », le traitement qui a été le sien (sous l’angle d’une atteinte à la laïcité républicaine) sont des faits professionnels délibérés, coupables, ségrégationnistes en fin de compte. Ces vingt (ou plus !) spots d’information ont participé délibérément à la fabrication et à la montée d’un buzz, d’un antagonisme social visant à stigmatiser les dix pour cent de la population française qui sont de culte musulman : « les Musulmans attaquent les valeurs fondamentales de la République et l’administration judiciaire cède devant eux. Demain sous serons obligés de faire Ramadan ! » Alors qu’en fait, ce sont ceux qui ont participé par décision volonté politique ou par incompétence ou encore dans le souci de chercher une grande audience au prix d’un faux scandale ; ce sont ceux-là qui sont les MAUVAIS FRANçAIS. C’est eux qui veulent imposer une vision exclusivement catholique ou exclusivement chrétienne ou judaïque et Chrétienne de la laïcité. Je ne sais pas d’ailleurs s’ils ont une inspiration religieuse (guerre des religions) ou une inspiration sociale : empêcher l’émergence sociale, c’est-à-dire culturelle, économique et politique de près de dix millions de Français musulmans et de membres de leur famille. Cette politique d’ostracisme qui passait dans le passé colonial ne passe plus. Nous sommes de Français d’origine musulmane. Les uns sont plus ou moins croyants que les autres. Mais tous, nous en avons marre de ce racisme qui a des objectifs politiques et économiques clairs : on veut nous privé de l’entier exercice de nos droits sous prétexte que nous sommes de mauvais Français en raison de notre religion ou de nos origines. Nous en avons marre et nous sommes devenus très sensibles à cette question. Que la connerie de la rédaction de France Info commise aujourd’hui ait été motivée par la poursuite d’objectifs politiques ou qu’elle fut le résultat d’une incompétence professionnelle ou encore la recherche d’une audience importante sur notre dos, nous disons : « ça suffit ». La rédaction de France Info pouvait à la limite rapporter ce fait sans importance. Mais en faire l’évènement principal de ce vendredi matin, c’est rédactionnellement intentionnel et mal intentionné. Pour éviter la reproduction de tels dérapages, nous voudrions que la direction de la rédaction compte parmi ses salariés un nombre de journalistes en rapport avec la réalité sociologique de la France. Il ne s’agit d’introduire une politique de quotas, mais si l’on part du principe que l’intelligence et la bêtise sont également répandues dans la société, il n’y a pas de raison pour qu’il n’y ait pas assez de Musulmans français capables d’être des journalistes (la France administre sans interruption des Musulmans depuis 1630 !). De plus la sélection de ces journalistes issus des minorités ne doit pas obéir à des critères politiques qui feraient que ce ne seront que « des traitres à leur communauté » comme le furent certains Juifs sélectionnés par les fascistes pour travailler pour eux en direction de leur communauté : nous voulons voir et entendre à l’antenne des journalistes musulmans bien intégrés dans le pays et dans leur communauté, représentatifs des aspirations de ces dix millions de Français et de leurs familles. La démocratie, ce n’est pas seulement le pouvoir (la dictature) de la majorité, c’est aussi la prise en compte par le pouvoir – médiatique en l’occurrence - de toutes les sensibilités sociologiques en proportion de leur représentativité. Enfin, si tel n’est pas le point de vue de la rédaction de France Info, c’est ainsi qu’est définie la démocratie par le Haut conseil des droits de l’homme de l’ONU, par l’OSCE, par l’Union Européenne et par la Constitution française (article 1). Une affaire récente de deux journalistes limogés ces derniers temps (dernièrement, Richard Labévière) par Radio France Internationale en raison de leur ligne éditoriale ne manque pas de nous interpeller et de nous suggérer qu’il y aurait une politique éditoriale de l’ensemble du groupe des médias gouvernementaux... Où alors, ce ne serait qu’un malencontreux hasard... Il n’est pas étonnant de constater des attitudes de repli communautaire de la part des jeunes et moins jeunes face à cette politique éditoriale ségrégationniste de la part des médias dominants. Bien sûr, cela fait les affaires des instigateurs de cette politique (c’est le but recherché !) et c’est aussi du pain béni pour les extrémistes de tout bord. Mais cela n’est pas conforme aux vraies valeurs de la France et et cela ne sert pas les intérêts du pays et ceux qui agissent comme on vient de le voir sont de véritables mauvais Français, racistes, ségrégationnistes à un niveau ou à un autre. Je tiens à préciser que je suis moi aussi un professionnel des médias confirmé et je n’interviens pas ici pour réduire la liberté rédactionnelle de mes confrères ou pour leur imposer un point de vue éditorial particulier - le mien. Mon intervention est motivée par le constat objectif (quantitatif) que des salariés de médias publics, payés par l’argent de tous les Français, y compris par celui des Français de culte musulman, agissent sans responsabilité professionnelle, sans respect de la déontologie professionnelle, sans respect des valeurs françaises, sans respect des intérêts de la nation française caractérisée par sa nature multi-confessionnelle, multi-philosophique, multi-ethnique, multi-territoriale (la surface sous souveraineté française est de 11 millions de km2 et pas seulement ses 500 000 km2 continentaux). Alors, lorsque j’entends des campagnes de martellement ségrégationistes qui montent en flèche des informations bidon sans valeur professionnelles pour nuire à la catégorie sociologique à laquelle j’appartiens, je me dis : Merde ! Ils remettent ça encore... encore un faux prétexte pour nous mettre à l’index, nous, notre origine, nos valeurs spirituelles, nos ethnies sub-méditerranéennes... quand cela va-t-il s’arrêter ? Comme beaucoup de mes « co-religionnaires », je connais l’histoire de la France plus que la moyenne ; je connais la culture française mieux que certains collègues ; j’ai apporté à la France le meilleur que je pouvais, à des postes de responsabilité. Et nous sommes toujours de mauvais Français ! Que faut-il faire pour que cela s’arrête ? Faut-il en arriver un jour au riotting des USA des années 70 avec les Black Panthers ? Messieurs, si cela devait continuer, si des correctifs n’étaient pas apportés à cette idéologie nauséabonde rampante qui ronge notre pays et nos médias institutionnels, nous allons en appeler aux instances internationales et tant pis pour l’image de la France. Nous ne demandons rien de spécial, ni aucune faveur. Nous réclamons l’application sincère des textes fondamentaux de la France et ceux des instances internationales reconnues : le respect de nos droits, de notre place dans la société. Je vous prie de bien vouloir m’envoyer une réponse et je m’assurerai personnellement de la faire publier par les organes de presse qui auront reproduit le présent courrier. Je vous prie d’agréer mes salutations distinguées et confraternelles...."

                              Abdellah Ouahhabi


                              POUR EN SAVOIR PLUS- LIEN SOURCE :

                              http://www.alterinfo.net/Le-proces-d-un-gangster-sert-de-pretexte-pour-monter-une-nouvelle-cabale-contre-l-Islam-et-contre-tous-les-Musulmans-de_a23534.html?voir_commentaire=oui#com_574715


                              Nous n’attendons ni n’espérons d’intelligence, d’honneur et de dignité de ces esprits infestés par le poison du racisme à l’état grégaire ; mais un peu de logique suffira !!!

                              Mais peut-être est-ce là encore trop d’exigence ,

                              Hadria RIVIERE
                              http://hadria.riviere.over-blog.com/


                              • docdory docdory 6 septembre 2008 23:18

                                 @ Rivière Haadria 
                                Selon un sondage récent , 3 % des français se déclarent musulmans . 3 % de 60 millions , cela fait 1 800 000 et non pas dix millions . Vos statistiques sont à revoir . 


                              • docdory docdory 6 septembre 2008 23:20

                                 @ Rivière Hadria 
                                Sans compter qu’une religion n’est pas une race ( celles-ci , d’ailleurs n’existant pas d’un point de vue scientifique ! )


                              • docdory docdory 6 septembre 2008 23:37

                                 @ Rivière Hadria 
                                Traiter France info d’islamophobe est assez curieux , alors que cette radio est tellement islamophile que c’en est prersque de la propagande !!!. Cette radio passe une bonne partie de son temps d’antenne à ringardiser la laïcité , et elle est la première à se féliciter des subventions ou autres baux gratuits que certaines municipalités attribuent à l’édification de mosquées , au mépris de la loi de 1905 ! 


                              • JONAS JONAS 6 septembre 2008 22:29

                                JONAS à : RIVIÈRE Adria,

                                Vous prenez par la main les environs 10 millions de Musulmans qui n’arrivent pas à se plier à la laïcité, et vous allez dans un pays plus accueillant, OK !

                                Votre roman est un recueil d’inepties, et si personne n’a le courage de vous le dire, c’est fait !

                                Cordialement.


                                • docdory docdory 6 septembre 2008 22:54

                                   @ Marsupilami 

                                  Merci de ton article , je m’apprêtais à en faire un sur le sujet , mais j’aurais dit à peu près la même chose .

                                  Indépendamment du fait que le procès ait ou non été reporté pour cause de ramadan , je voudrais souligner la mauvaise foi sémantique de l’ avocat de la défense lorsqu’il utilise son " argument " constitutionnel , c’est à dire l’interprétation de l’article 1 de la constitution : " Elle ( la France ) respecte toutes les croyances " , ce qui fait conclure à cet avocat que la France devrait donc respecter le ramadan , dans la mesure ou il s’agit d’un élément d’une croyance .
                                  Or il s’agit d’une interprétation complètement abusive du verbe polysémique " respecter " , verbe qui a donc plusieurs significations :

                                  - La première acception de ce verbe est " avoir une considération particulière pour une personne ( en raison de ses réalisations , de sa position hiérarchique , de son âge etc ... ) " . Par exemple , on dira : " l’élève respecte son professeur " , ou bien " le nouveau prix Nobel est un chercheur unanimement respecté par ses pairs " .

                                  - La deuxième signification de ce verbe est " obéir à une injonction , un règlement " . Par exemple " l’automobiliste doit respecter le code de la route " , " le Président de la République doit respecter la Constitution " .

                                  - Enfin , le dernier sens de ce verbe est celui de " tolérer une opinion ou un choix , alors qu’on n’est pas forcément d’accord avec cette opinion ou ce choix ou que cette opinion ou ce choix nous laisse indifférent ". Par exemple , le père tolérant dira ( peut-être ironiquement ? ) à sa fille , qui l’informe de sa décision d’épouser un toxicomane aux cheveux verts fluorescents et agrémenté de corps étrangers métalliques faciaux à type de piercings : " ma fille , je respecte ton choix " . Un autre exemple est justement l’article 1 de la Constitution " la France respecte les croyances " .
                                  En effet , il est bien clair que la République française n’est censée avoir aucune considération particulière pour les croyances , pour laquelle elle doit afficher une totale indifférence , quelque absurdes qu’elles puissent être .( Cette indifférence se retrouve dans article 2 de la loi de 1905 : la République ne reconnaît aucun culte ) . Le premier sens du verbe " respecter " ne s’applique donc pas à cette phrase constitutionnelle .
                                  Cette phrase constitutionnelle signifie encore moins que la France doive obéir aux croyances . En effet , les diverses religions ou croyances étant , pour leurs adeptes , à l’origine de consignes souvent mutuellement contradictoires il serait évidemment inconcevable et absurde que la République y obéisse en quoi que ce soit , elle laisse donc les adeptes se débrouiller avec les injonctions de leurs croyances . ( NB : le fameux rapport Bouchard-Taylor montre par l’absurde , dans ses croustillantes pages 48 à 60 ce qui se passe quand un Etat , le Canada , essaye de " respecter " toutes les croyances dans ce deuxième sens du terme ! )
                                  C’est donc bien le troisième sens du verbe respecter qui est le sens constitutionnel de la phrase " la France respecte les croyances " . Cette phrase signifie seulement que la France tolère les croyances ( avec une totale indifférence ) . Ceci en application de l’article 10 de la déclaration des droits de l’homme :
                                  Art. 10. -" Nul ne doit être inquiété pour ses opinions, même religieuses, pourvu que leur manifestation ne trouble pas l’ordre public établi par la Loi. "
                                  Or , en l’occurrence , cet article 10 de la DDH s’applique à cette demande abusive de report de procès par la défense . Il fait partie intégrante de l’ordre public que les procès aient lieu à la date prévue . La manifestation d’une opinion religieuse ( jeune du ramadan ) ne peut donc être un argument valable pour modifier la date d’un procès , qui relève d’une décision d’ordre public . 

                                  Une autre réflexion que m’inspire cette affaire , c’est que l’accusé à une conception à géométrie variable de sa propre religion : en effet , il respecte le ramadan ( deuxième sens du verbe respecter ! ) mais , s’il était logique avec lui-même et avec sa propre religion , au cas ou le procès prouverait qu’il est bien l’un des auteurs du braquage , il devrait exiger qu’on lui ampute immédiatement la main , en application des sanctions prévues par sa religion pour le vol ! Gageons qu’il n’en fera rien et qu’il réclamera plutôt avec des hauts cris qu’on lui serve de la viande hallal en prison . 

                                  Dernière remarque : une autre entorse majeur à la laïcité actuellement est celle que je mentionne dans mon dernier article sur riposte laïque et agoravox , c’est à dire l’intervention de soutien de la France à la totalitaire République islamique d’ Afghanistan .

                                   

                                  Article que je te recommande vivement :

                                   

                                  http://www.ripostelaique.com/A...

                                   

                                  http://www.agoravox.fr/article...


                                  • Marsupilami Marsupilami 8 septembre 2008 06:54

                                    @ Docdory & Léon

                                    Entièrement d’accord avec vous deux.


                                  • JONAS JONAS 7 septembre 2008 15:26

                                    JONAS à : Jack NICO,

                                    Toi et moi et nos collègues, militaires, gendarmes, policiers, avons tous risquaient notre peau pour protéger et assister ce peuple. Notre salaire ne l’a jamais justifié et on nous a souvent dit, vous êtes payés pour ça ! L’ingratitude est le plus souvent notre récompense et lorsque tu penses qu’une majorité d’entre eux ont comme devise : " On a qu’une seule vie, il faut en profiter ! ", tu te dis qu’il vaudrait mieux qu’ils nous disent en face que nous sommes des cons ! Ils nous le diraient peut-être s’ils sont en nombre, mais d’homme à homme, avec l’absence qu’ils ont dans les pantalons, nous n’entendrions que le chant des oiseaux… ! J’ajouterais que certaines femmes pourraient leur donner des leçons, j’en connais.

                                    Ce n’est pas la " zigounette " qui fait un homme, c’est ce qu’il a ou pas, dans les tripes !

                                    Avec des mots, ils refont le monde, mais en acte ce sont des moutons. Des moutons assez C.O.N.S, pour faire rentrer les loups dans la bergerie. Ils devraient relire les fables de La FONTAINE, elles sont encore d’actualités. Ils n’ont pas encore compris qu’ils sont des princes, qui vivent librement grâce à des millions de morts des dernières guerres, des prisonniers de guerre évadés comme mon père qui était chef de Section de réseau de Résistance début 1943.

                                    Qu’ils vivent encore librement et confortablement, à cause de notre HONNEUR et DÉVOUEMENT.

                                    Certains de mes jeunes collègues, sont prêts à rendre leurs tenues dans les grandes villes, ils en ont assez d’être insulté, de prendre des coups, sans pouvoir réagir. Je signale au passage que la pression d’une grosse lance à sa sortie développe 30 kg de poussée, soit, l’équivalant d’une balle de 22 longs rifles… ! Jamais nous n’en avons fait usage contre les voyous qui nous agressaient.

                                    Tant qu’ils n’auront pas pris des coups, ils continueront de nous abreuver de leurs baratins, ils n’ont pas compris qu’un homme, quelle que soit sa race ou sa religion, lorsqu’il a faim ou que sa famille a faim, les Droits de l’homme ou toutes autres considérations n’existent plus, c’est un prédateur ! Plus dangereux que les fauves !

                                    Dans peu de temps ils vont comprendre, car les volontaires ne se bousculent plus pour s’engager chez nous et dans l’Armée, c’est pareil je crois ? La vie n’ayant plus de prix ! Il va falloir un sacré budget pour conserver une Armée qui est pratiquement déjà une peau de chagrin. Pour ce qui est des policiers, gendarmes et pompiers, c’est pareil, les jeunes ont compris, ils préfèrent " profiter de la vie ". Alors bonjours les dégâts dans peu de temps, avec ces humanistes pacifiques, ce sont des asservis en perspective et à court terme.

                                    Peut-être que la nature nous fera le cadeau de nous liquider globalement, avant que les horreurs qui s’annoncent ne voient le jour.

                                    Amicalement à toi.

                                     


                                    • Stephan Hoebeeck Stephanesh 8 septembre 2008 10:04

                                      Ramadan sanglant en Belgique

                                      http://www.dhnet.be/infos/faits-divers/article/222046/ramadan-pour-hicham-on-peut-tuer-mais-pas-fumer.html

                                      Ramadan : pour Hicham, on peut tuer mais pas fumer...  

                                      (08/09/2008)

                                      © D.R.

                                      Il n’a pas supporté que son frère déroge à la règle en cette période sacrée

                                      ANDERLECHT Pendant le ramadan, il y a des choses que l’on peut faire et des choses que l’on ne peut pas faire. Ne pas manger, ne pas boire... Et, visiblement, ne pas fumer. Vendredi midi, Yassin, 17 ans, a bravé cette interdiction. Résultat : son frère l’a poignardé !

                                      Il était environ 12 h 10 lorsque Hicham, 22 ans, a surpris son frère une cigarette à la main. Immédiatement, ce fut le tollé dans la maison familiale située boulevard de la Révision, à Anderlecht. "Hicham est passé devant sa maman, il est allé chercher un couteau de cuisine", nous confirme le parquet de Bruxelles. Quelques secondes plus tard, Yassin recevait un coup de couteau dans le ventre à titre de sanction.

                                      La police de la zone Midi a été avisée par une amie de la famille qui, terrorisée, s’était rendue chez des voisins. À l’arrivée de la police, la scène était assez surréaliste puisque tout le monde était bien calme. "Comme si la sanction infligée était normale", nous dit-on.

                                      Yassin, blessé au ventre, gisait sur le sol. Il tenait un linge sur son ventre pour tenter de maîtriser la plaie. "Il n’y a eu aucune rébellion, tout le monde était serein." Et le couteau ? Il avait été soigneusement remis à sa place, dans le tiroir de la cuisine avec les autres ustensiles de cuisine...

                                      D’aucuns s’interrogent sur les motivations de ce frère qui estime que tuer est autorisé alors que fumer ne l’est pas. Que dit l’islam ? "Le jeûneur doit s’abstenir de toute mauvaise pensée. Allah n’a pas besoin qu’on se prive du manger et du boire si l’on n’est pas capable de s’abstenir des faux propos, des vaines actions et des actes relevant de l’ignorance", trouve-t-on sur un site Internet expliquant les interdits durant le ramadan. "Le jeûneur ne peut ni boire, ni manger, ni fumer. De même qu’il doit éviter les propos et actes interdits et cesser la médisance, le mensonge et le colportage."


                                      • Pascal J. 8 septembre 2008 12:29

                                        Ce qui m’étonne dans cette affaire, c’est que l’avocat du prévenu ait pu utiliser le prétexte de l’observance du ramadan par son client, pour en faire un argument.

                                        Cette méthode reste néanmoins maladroite, car elle fait planer le doute sur les réelles motivations de la décision du parquet qui comme hazard, s’opposait jusqu’ici à tout report d’audience.

                                        D’autant plus que l’argument du ramadan en lui-même reste grotesque : comment un individu visiblement "sans foi, ni loi" se retrouvant dans le box d’une cour d’assise pour un braquage (dont il est semble-t-il le principal acteur), peut-il se prévaloir des contraintes d’une observance d’une règle religieuse pour tenter d’échapper à la justice et répondre ainsi de ses actes ? Je connais bien des musulmans honnêtes qui, tout en observant le jeûne, font leurs 35 heures de boulot hebdomadaire sans sourciller, y compris lorque leur travail est pénible (BTP, nettoyage, industrie, etc...)

                                        Alors, ne racontons pas n’importe quoi !


                                        • ephraim 27 septembre 2008 22:39

                                          de qui se moque t on ? du bon dieu créateur de l’univers que nous devons louer pour le bien qu’il nous a donné, et parmis ce bien c’est ce mois de ramadan pardon jeun, qui date depuis des millinéraies ? de cette république laique qu’on veut bien la "canifer volontairement" ou de ces grands bandits des chemins longs qui ne savent rien ni du mois de ramadan, ni des preceptes musulmans qui sont sacrés pour le musulman.
                                          mais nous dev ons se moquer de cette cour de justice de rennes, ou l e nom assises a été bafoué par des magistrats dont on ne sait pourquoi . quel relation existe t il entre le bandistisme et le moi de ramadan,les bandits ne sont pas les proches ou les cousins ; car c’est au moins de ramadan qu’on doit couper court à tous les péchés quelque soit le délit, minime soit -il ? comment cette cour au renommé national a t il permis aux voleurs, aux bandits aux assasins, de se protéger de proroger le délais de condamnantion derrière ce moi sacré que dieu même à ligoter les diables et les divs, alors que les humains maghretins qui n’ont que le nom puissent outre passer la réligion et la loi divine. la cours d’assises de rennes a porté atteintes a l’islam, aux musulmans au créateur de l’univers, par le fait qu’elle permis à des criminels de salir la réligion en se cachant derrière le mois de ramadan ; et s’il y a quelqu’un a blamé ces les magistrats qui se sont laissés faire par complicité, pour atteinté à l’honneur de la réligioin sacrée qui est l’islam . Les magistrats nauraient pas du reporter ce procés contre des incrédules qui veulent retarder leur condamnantion sur le dos de la réligion, car le mois de ramdan n’est pas intervenu pour dire aux magistrats qu’en cours de son séjour on ne condmane pas, et quand à la république laic, on doit pas toucher à ces lois, et la loi doit s’appliquer même en ce mois sacré, et les exemples ne manquent pas par dela dans la planéte ou des ingrats, des hypocrites comme ceux qui ont demandé le report du procé ont passé sous l’épée pour leurs crimes, leurs apostats , leurs incrudilités. Il aurait été préférable que le mot assises reste dans sa juste valeur au niveau du tribunal de rennes. Avec mes respects pour la républiue , la justice, la réligion , le créateur de l’univers, et non à ceux q ui ont commis des crimes pour enfin se confiner derrière le mois de ramadan, car le mois de ramadan est le bien du seigneur, et les maux sont les faits des diables qui salissent les musulmans dans l’occident
                                             merci de votre attention et avec tous mes respects pour la cours et non aux criminels


                                          • ephraim 27 septembre 2008 22:42

                                            de qui se moque t on ? du bon dieu créateur de l’univers que nous devons louer pour le bien qu’il nous a donné, et parmis ce bien c’est ce mois de ramadan pardon jeun, qui date depuis des millinéraies ? de cette république laique qu’on veut bien la "canifer volontairement" ou de ces grands bandits des chemins longs qui ne savent rien ni du mois de ramadan, ni des preceptes musulmans qui sont sacrés pour le musulman.
                                            mais nous dev ons se moquer de cette cour de justice de rennes, ou l e nom assises a été bafoué par des magistrats dont on ne sait pourquoi . quel relation existe t il entre le bandistisme et le moi de ramadan,les bandits ne sont pas les proches ou les cousins ; car c’est au moins de ramadan qu’on doit couper court à tous les péchés quelque soit le délit, minime soit -il ? comment cette cour au renommé national a t il permis aux voleurs, aux bandits aux assasins, de se protéger de proroger le délais de condamnantion derrière ce moi sacré que dieu même à ligoter les diables et les divs, alors que les humains maghretins qui n’ont que le nom puissent outre passer la réligion et la loi divine. la cours d’assises de rennes a porté atteintes a l’islam, aux musulmans au créateur de l’univers, par le fait qu’elle permis à des criminels de salir la réligion en se cachant derrière le mois de ramadan ; et s’il y a quelqu’un a blamé ces les magistrats qui se sont laissés faire par complicité, pour atteinté à l’honneur de la réligioin sacrée qui est l’islam . Les magistrats nauraient pas du reporter ce procés contre des incrédules qui veulent retarder leur condamnantion sur le dos de la réligion, car le mois de ramdan n’est pas intervenu pour dire aux magistrats qu’en cours de son séjour on ne condmane pas, et quand à la république laic, on doit pas toucher à ces lois, et la loi doit s’appliquer même en ce mois sacré, et les exemples ne manquent pas par dela dans la planéte ou des ingrats, des hypocrites comme ceux qui ont demandé le report du procé ont passé sous l’épée pour leurs crimes, leurs apostats , leurs incrudilités. Il aurait été préférable que le mot assises reste dans sa juste valeur au niveau du tribunal de rennes. Avec mes respects pour la républiue , la justice, la réligion , le créateur de l’univers, et non à ceux q ui ont commis des crimes pour enfin se confiner derrière le mois de ramadan, car le mois de ramadan est le bien du seigneur, et les maux sont les faits des diables qui salissent les musulmans dans l’occident
                                               merci de votre attention et avec tous mes respects pour la cours et non aux criminels


                                            • CAMELEON 4 octobre 2008 09:06
                                              Ramadan : Les grenouilles et le boeuf
                                              Ramadan : Les grenouilles et le bœuf. Dans mon histoire, le bœuf, c’est le président de la cour d’assises d’Ille-et-Vilaine, et les grenouilles sont les crétines et les crétins qui parlent de cette affaire dont ils ne savent rien. Ce qui fait beaucoup de grenouilles quand je parcours la presse de ce soir. Avec une grenouille cheftaine au gouvernement. Et mon humanité m’oblige à rappeler la fin de la fable de la Fontaine :
                                               
                                              La chétive pécore
                                              S’enfla si bien qu’elle creva.
                                               

                                              • CAMELEON 4 octobre 2008 09:21

                                                Mais certains n’ont-ils pas d’autres passe temps que d’aller fouiller dans les poubelles des :"il se peut que !".Vous en avez pas marre de chercher à vous faire peur et à voir le mal partout.Qui vous parle de laicité dans un cas où le renvoi peut etre justifié par le jeune(bien que le détenu s’alimente entre le coucher et le lever du soleil) mais que le juge sachant qu’il y a tellement de grenouilles prend des pincettes et alors ça produit l’effet inverse :cacophonie pardon dans ce cas là cacaphonie. Qui a -t-il de nouveau si un avocat essaye tout pour gagner du temps, ?n’est ce pas ce qu’ils font tout le temps, ?ils en arrivent meme à faire relaxer les gros bonnets pour des vices de forme,qui n’ont rien à voir avec ce dont on les accuse, alors vous parlez d’un report.Tendance à s’indigner quand on est derrière l’anonymat d’un clavier et prets à lacher sa haine sur l’autre ???Notre président est avocat et regarder comme il sait jongler avec des scooters ,de l’adn et des plaques d’immatriculation,alors un report peut etre que ça a permit à d’autres affaires en retard d’etre jugées§§§


                                              • CAMELEON 4 octobre 2008 09:38

                                                @ ephraim ET à l’auteur de cet "article

                                                JE CROIS EN DIEU MAIS PAS DANS LES RELIGIONS DES HOMMES /RELIGIONS PIEGES A CONS.
                                                QUAND LE PROPHETE JESUS (JESHUA)VINT SUR TERRE CE FUT POUR FUSTIGER LES RELIGIEUX EN LES MONTRANT DU DOIGT LES TRAITANT D’HIPOCRITES DE MARCHANDS DU TEMPLE ET J’EN PASSE....alors qu’on vienne pas me faire chier avec la religion,je respecte l’homme la foi et avant tout Dieu qu’importe le nom qu’on lui donne,mais j’en ai un peu marre des extrémistes de TOUS BORDS qui pour des motifs religieux nous emmerdent et nous font perdre notre temps ;
                                                Il va s’en dire que ceci va également vers l’auteur de cet article qui dit des choses sans les dire.C’est à cause de gens comme ça qu’il y a des guerres et des divisions.je suis un homme de Paix et en temps que tel :JE VEUX QUE ME LA FOUTE LA PAIX.Alors arrêtez avec vos haines déguisées qui ne vous appartiennent même plus,arrêtons de parler de laicité quand ce que nous disons vraiment c’est la haine de l’autre.Ou alors extrémistes de tous bords que l’on vous mettent sur une ile déserte et vous laisse vous exterminer entre vous au nom D’un Dieu D’amour !!!

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès