• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Citoyenneté > Réforme territoriale : le foutage de gueule

Réforme territoriale : le foutage de gueule

Vous pensiez que cette réforme était faite pour le citoyen ? Grave erreur !

Voilà ce qu’on peut toujours lire sur le site du gouvernement consacré à la réforme territoriale http://www.gouvernement.fr/action/la-reforme-territoriale

« Aujourd’hui, la France compte quatre échelons administratifs locaux qui se partagent des compétences : commune, intercommunalité, département et région. Cet empilement des échelons d’administration, les compétences partagées et les financements croisés sont souvent résumés par l'expression "millefeuille territorial". Cette organisation est souvent illisible pour le citoyen et nuit à l’efficacité de l’action publique des territoires.

Une importante réforme territoriale portée par le chef de l’État entend transformer pour plusieurs décennies l’architecture territoriale de la République. En jeu, la baisse des dépenses publiques et une meilleure prise en compte des besoins citoyens ».

Les textes concernant cette « importante réforme » ont été votés depuis 2014 et il est temps de vérifier si les objectifs de baisse de la dépense publique et de meilleure prise en compte des besoins des citoyens ont été tenus ou le seront et si l’organisation est devenue plus lisible.

Où en sommes-nous au moment où les textes s’appliquent ?

Le non choix, les tergiversations de Hollande (je supprime ou pas le Conseil Général ?), avec en prime les déclarations contradictoires des Ministres Lebranchu et Vallini caractérisent cette réforme qui n’en n’est pas une. On a juste fait bouger certaines lignes en prenant soin de ne pas heurter les élus locaux. Quant à la baisse des dépenses publiques, seul l’Etat, qui a décidé unilatéralement de diminuer les dotations versées aux collectivités locales, a fait quelques bénéfices mais pas le contribuable qui alimente indifféremment les budgets de l’Etat et des Collectivités territoriales, la fiscalité locale étant en augmentation constante.

Un jeu de bonneteau, rien d’autre !

Une meilleure lisibilité par le citoyen ?

Disons-le tout net, le citoyen lambda avait déjà beaucoup de mal à s’y retrouver dans le mille-feuille et pour trouver la fève il fallait être patient tant les intérêts des différentes collectivités imbriquées les unes dans les autres et les divergences politiques empêchaient une lecture simple. Quelles étaient les compétences des communes, des intercommunalités, des Départements et des Régions ?

Ces questions se posaient essentiellement au moment d’effectuer une démarche administrative (Permis de construire, transports scolaires, accès à l’aide sociale, inscription dans un collège ou dans un lycée, voirie, accès à la culture…) et faute de lisibilité, c’était avant tout la débrouille ou les réseaux, les plus débrouillards étant bien entendu avantagés.

Alors, aujourd’hui ? C’est la même chose…

 Le transfert de compétences d’une collectivité à l’autre complexifiera un peu plus la lecture de ceux qui avaient réussi à assimiler le système précédent. Les transports scolaires et interurbains passent du Département à la Région, la gestion de la voirie passe du Département aux Métropoles (là où il y en a) à l’intérieur de leur aire, le Département gardant la gestion du reste du territoire. Quelques compétences, notamment dans le social, la prévention ou bien la gestion des collèges sont susceptibles de passer également du Département aux Métropoles (mais cela peut varier d’une Métropole à une autre…) et le Département perd ses compétences économiques et en matière de gestion des déchets qui sont confiées également à la Région.

Ce sont désormais les Métropoles et les intercommunalités qui exerceront en lieu et place des communes qui les composent la gestion de la compétence urbanisme.

On l’aura compris, les communes perdront une partie de leur autonomie au profit des intercommunalités, mais le grand perdant de la réforme, c’est le Département qui sort laminé de cette réforme au point que la question de son utilité est fortement posée.

Petite sucette pour consoler le Département : l’élaboration d’un schéma départemental d’amélioration de l’accessibilité des services publics (en coresponsabilité avec l’Etat, pour éviter les dérapages…). Cela nous promet de bien belles réunions.

Au final, toujours quatre échelons administratifs, toujours des compétences partagées et sans doute encore des financements croisés et une collectivité croupion (le Département) essentiellement axée sur le social.

Où sont les économies annoncées ?

Ne vous faites pas d’illusions, il n’y en aura pas et il faut prévoir plutôt des surcoûts qui viendront plomber un peu plus vos feuilles d’impôts locaux.

Des exemples ?

Prenons les nouvelles Régions dans lesquelles les nouvelles dépenses seront nombreuses (Augmentation des indemnités d’élus et des fonctionnaires et des frais de déplacements, dépenses nouvelles de communication et de logistique et surtout des surcoûts immobiliers générés par la construction de nouveaux « palais régionaux »).

Prenons les intercommunalités dans lesquelles les regroupements ou les modifications des périmètres vont aboutir au regroupement des personnels des anciennes structures et parfois à la création de « plateforme techniques » éparpillées sur le territoire, pour la gestion desquelles on va recruter des personnels supplémentaires et investir dans de nouveaux équipements.

Pour les communes qui vont fusionner, c’est à peu près la même chose, c’est-à-dire qu’on garde tout le monde, sans regarder si des économies d’échelles sont réalisables (il est vrai que le maintien provisoire des dotations d’Etat pour ces communes nouvelles n’incitera pas aux économies).

Rappeleons-nous que lors de la création des intercommunalités dans la fin des années 90, les personnels territoriaux des communes qui auraient dû être transférés dans ces nouvelles structures ne l’ont pas été comme il aurait fallu et que de nombreux recrutements ont été opérés par les Présidents des intercos pour lesquels le prestige reposait également sur des troupes conséquentes. On n’a rien appris ou plutôt, on ne veut rien voir, pour éviter des problèmes sociaux. Les doublons existent déjà et on va vraisemblablement vers des « triplons ».

Enfin pour le Département qui perd pas mal de ses compétences au profit, soit de la Région, soit des Métropoles, les transferts de personnels se font à minima, ce qui induit des postes en surnombre qui seront conservés et d’autres qui seront créés dans les collectivités bénéficiaires des transferts de compétences.

Le foutage de gueule annoncé est là et bien là !

Si vous aviez quelque espoir d’une rationalisation des compétences au lieu d’un éparpillement, d’une diminution du mille-feuille et au final d’une meilleure lisibilité par le citoyen, comme annoncé sur le site gouvernemental, oubliez !  

Cette réforme n’a pas été faite pour vous, mais pour les élus et par les élus (on n’est jamais si bien servi que par soi-même).

Le but était de conserver les quatre échelons existants pour conserver autant que possible les mandats existants et les élus qui vont avec qui font aujourd’hui la force des partis politiques, à défaut d’adhérents.

Mission accomplie, pourrait-on dire puisque les quelques 550 000 mandats de parlementaires et de conseillers divers et variés des collectivités territoriales (et toutes les petites mains qui gravitent autour de ce beau monde) n’ont pas ou peu été touchés (à part les délégués communautaires qui seront moins nombreux – mais ils sont toujours élus dans leurs communes).

D’ailleurs, Mme Gâtel, Sénatrice d’Ille et Vilaine et Vice-Présidente de l’association des Maires de France, déplore le fait que « des communes vont perdre des élus communautaires en cours de mandat, ce qui est une aberration ».

Je ne partage pas ce point de vue qui consiste à plaindre les élus avant de s’occuper de la situation des citoyens et des territoires.

Une fois de plus le lobby des élus et des partis politiques a très bien fonctionné, au détriment de la démocratie locale.

Continuez de payer vos impôts locaux… Et surtout ne soyez pas étonnés s’ils augmentent !

 


Moyenne des avis sur cet article :  4.96/5   (26 votes)




Réagissez à l'article

92 réactions à cet article    


  • ENZOLIGARK 16 janvier 2017 08:31

    ... $ouquez les pOOOves cons et sans dents frOncais ... ! $ouquez les pOOOves cons et sans dents frOncais ... ! $ouquez les pOOOves cons et sans dents frOncais ... ! . ... E CORSICA * LIBERTA SERA ... A FRANCIA FORA ( АФФ ) . ...


    • ENZOLIGARK 16 janvier 2017 08:40

      @ENZOLIGARK ... , ... allez voir sur corsematin . com  les SUPERBES PHOTOS di Corsica * .... sous la neige ! . ... Bonghjornu per tutti *** di Corti * ... . ... АФФ ИСС ...


    • Michel DROUET Michel DROUET 16 janvier 2017 09:36

      @ENZOLIGARK
      C’est beau la neige !


    • ENZOLIGARK 16 janvier 2017 09:44

      @Michel DROUET ... , Priviette ... ; ... plus y ’ en a , plus elle cache les monstruosites que l ’ Homme inflige a Dame Nature ... , c ’ est ce que je repete a mes amis russes ( et a tous d ’ ailleurs ... ) depuis mon exil chez eux ... ! . ... Et en montagne , ... ca doit envoyer du GROS avec les guns en queue d ’ hirondelle en ce moment ! . ... Aloha * per tutti *** ... . ... АФФ ИСС ...



      • Michel DROUET Michel DROUET 16 janvier 2017 09:34

        @jesuisdesordonne
        Agitons les peurs au lieu d’expliquer....
        La disparition du Conseil départemental (assemblée délibérante) avec sa cohorte de copains politiques des cabinets payés par les contribuables ne veut pas dire la fin des compétences départementales. Les compétences restantes et le personnel de terrain (et elles ne sont plus très nombreuses) seraient réparties entre les autres collectivités (commune, intercommunalités, ou Région), ou bien vers les CAF.
        Rappelons enfin que la confusion entre Département et Conseil Départemental est toujours très bien entretenue par ceux qui ne veulent rien bouger.
        Le Département, circonscription territoriale de l’Etat, dirigé par un préfet qui commande aux fonctionnaires de l’Etat en poste dans les Départements n’est en aucun cas concerné par la disparition du Conseil Départemental, assemblée élue, qui coûte très cher pour pas grand chose.


      • jesuisdesordonne jesuisdesordonne 16 janvier 2017 09:41

        @Michel DROUET
        Je ne pense pas qu’on puisse reprocher à l’UPR de ne rien vouloir bouger puisqu’ils veulent supprimer 4200 postes d’élus.


      • Michel DROUET Michel DROUET 16 janvier 2017 10:11

        @jesuisdesordonne
        Lesquels ?
        et puis, 4200 sur 550 000 environ, c’est de l’ordre du symbole...


      • jesuisdesordonne jesuisdesordonne 16 janvier 2017 10:45

        @Michel DROUET
        Lesquels ? C’est dans la conférence « Comment sortir la France du désastre » dont une partie avait été mise en ligne en direct sur facebook.
        Sous réserve d’erreurs car je cite de mémoire, il s’agit des élus qui coûtent le plus cher, donc ce n’est pas anecdotique, ce sont les élus européens, des sénateurs, les élus régionaux et des députés.
        Les élus dans les communes, notamment, sont conservés.


      • Michel DROUET Michel DROUET 16 janvier 2017 13:39

        @jesuisdesordonne
        Pas convaincu du tout ! Si on garde tous les niveaux, les problèmes persistent (financements croisés, cumul de mandats locaux, emplois politiques, etc...)


      • jesuisdesordonne jesuisdesordonne 16 janvier 2017 16:22

        @Michel DROUET
        L’UPR supprime le niveau UE, réduit le niveau région à une représentation symbolique comme au début et garde les niveaux nation, département et communes.
        Mais je suis ni membre ni mandaté par l’UPR.
        Je vous invite donc à regarder cette conférence à l’occasion.
        Sinon félicitations pour votre article.


      • Captain Marlo Fifi Brind_acier 16 janvier 2017 19:01

        @Michel DROUET
        Il ne s’agit pas de finances, mais de faire disparaître à terme les Etats. Vous ignorez d’où vient cette réforme ? Elle vient de l’Union européenne qui veut supprimer des échelons administratifs.
        « fixer un calendrier clair pour le processus de décentralisation en cours »


        La première étape a été de diminuer le nombre de régions, c’est ce qu’a fait Hollande.
        La suite sera de supprimer les communes et les départements.
        Puis de faire gérer les euro-régions directement par Bruxelles.
        Les pays européens seront tous découpés en morceaux.
        Et enfin, de supprimer la France, en mettant des euro-régions à cheval sur toutes les frontières.

        Ce que Hollande n’a pas fait, le suivant le fera.
        Il ne s’agit pas de faire des économies, vous l’avez très justement pointé, mais de savoir si les Français sont d’accord pour laisser disparaître la France ??

        « La destruction programmée de la France par les euro-régions. »

        Vous avez aussi un article du Monde Diplomatique sur le même sujet :
        « L’Etat en miette dans l’ Europe des Régions »

        Ou bien une analyse des Econoclastes :
        « Le démantèlement des Etats »


      • baldis30 16 janvier 2017 20:38

        @Fifi Brind_acier
        bonsoir

        totalement d’accord .... faire du neuf avec tout ce qu’il y a de plus vieux : baillages, duchés, comtés, et principautés !

        et les impôts qui vont avec ... cens, aides, gabelle, octroi ( c’est fait pour les voitures en ville...) , portes et fenêtres,....

        rien que du vieux remis en place ...


      • Michel DROUET Michel DROUET 16 janvier 2017 20:46

        @baldis30
        Beau programme en effet !


      • Captain Marlo Fifi Brind_acier 16 janvier 2017 21:59

        @baldis30
        C’est cela, on revient aux Duchés, aux Comtés d’avant la Révolution, en leur donnant des pouvoirs locaux, alors que les décisions importantes se prennent ailleurs...
        J’ai mis longtemps à comprendre pourquoi on finançait des « Hôtels de Région » gigantesques, de vrais palais parfois, alors que les compétences des régions étaient peu nombreuses... maintenant, j’ai compris.


      • RICAURET 16 janvier 2017 22:48

        @Michel DROUET
        Les départements et les communes doivent disparaitre un point c est tout
        les véreux se place ou ils peuvent mais leurs disparations se feront tôt ou tard
        c est une questions de temps nos élus ont vue (comme d habitude pas plus loin que le bout de leurs nez ) seul leurs salaires et primes les intéresses .
        vous et moi ne sommes des roupies de sansonnets des ignares , des incultes eux seuls savent se qui est bon pour nous


      • jesuisdesordonne jesuisdesordonne 17 janvier 2017 11:19

        @Michel DROUET
        Le passage de la conférence de François ASSELINEAU où il parle de « simplifier le millefeuille » est ici sous
        https://youtu.be/-XExGuNkO8s?t=5016
        à partir d’ 1H 23 minutes 36 secondes.
        Vous constaterez que ma mémoire n’est pas complètement fidèle....
        Je ne doute pas que vous visionnerez la conférence complète sont sous
        https://youtu.be/LyPGTqbYXBU
        et
        https://youtu.be/-XExGuNkO8s


      • Michel DROUET Michel DROUET 17 janvier 2017 15:16

        @jesuisdesordonne
        Pour quelqu’un qui n’est ni membre ni mandaté par l’UPR, vous êtes drôlement précis : 1 h 23 mn 36 s. Bravo ! Je suis en train d’écouter....


      • Michel DROUET Michel DROUET 17 janvier 2017 18:03

        @jesuisdesordonne
        A propos du mille feuille administratif, Asselineau ne parle que de diminution du nombre d’élus et de la suppression des régions et un retour aux EPR, sans dire ce que cela entraîne en matière de gestion des compétences et d’agents qui les assurent : un peu faiblard !
        Cela voudrait sans doute dire que l’Etat assurerait lui même les compétences sociales, de transports scolaires ou bien de voirie,... lui même ? Quid des fonctionnaires ? Certaines compétences seront-elles supprimées ?, dans quels domaines ?

        On a déjà vécu cela avant la décentralisation et on a vu ce que cela donnait : des collèges en piteux état, des routes également et des transports en milieu rural inexistants.
        Le programme présenté (en 2 h 46 mn et 36 s, quand même) est un retour aux années 70, la France de Pompidou (comme l’évoque lui même l’intervenant), bien jacobine.
        Pas sûr du tout que les Français qui ont gouté à la proximité des centres de décisions apprécient ce grand bond en arrière.
        On ne peut pas se contenter de dire que la suppression de 4210 postes d’élus se traduira, je cite "par des centaines de millions, ou de milliards d’euros d’économies" parce que c’est totalement faux, à moins de supprimer des actions et les fonctionnaires qui vont avec.
        Dans mon département, la suppression du Conseil Départemental, c’est à dire des élus et des petites mains politiques qui les assistent au quotidien entraînerait au mieux 15 Millions d’économies par an : faites le calcul, on arrive au mieux à 1 Milliard d’euros pas an au niveau du pays.
        Autant vous dire que je ne voterai jamais pour un tel programme fourre tout, imprécis, de repli sur soi, de retour au franc (sans doute à l’ancien) de retour à la bonne vieille France rurale avec ses communes, ses clochers et ses départements sans doute remis sous la tutelle préfectorale comme au bon vieux temps.


      • jesuisdesordonne jesuisdesordonne 17 janvier 2017 21:39

        @Michel DROUET
        Le programme ne fait pas 2 h 46, il fait 5 heures, me semble-t-il de mémoire (celui de 2012)
        https://www.upr.fr/presidentielles-2012/le-programme-de-l-upr
        Celui de 2017 n’est pas encore sorti.
        Donc effectivement vous pouvez encore approfondir, si vous le souhaitez.
        Quant à la répartition des moyens et des compétences, que je ne connais pas en détails, ce que je sais, c’est que selon qu’on veut promouvoir une organisation ou la supprimer on lui donne des moyens ou on les réduit, on la perfectionne ou on l’accuse de tous les maux.
        J’ai aussi vécu au « bon vieux temps » dans une ruralité que j’aime bien et observé les évolutions.


      • Michel DROUET Michel DROUET 18 janvier 2017 11:56

        @Fifi Brind_acier
        Plus besoin de s’exciter avec l’UPR, Trump va se charger de flinguer l’Europe et les euros-régions qui de toutes façons n’avaient aucune chance de voir le jour dans des délais brefs surtout depuis le Brexit....


      • Michel DROUET Michel DROUET 19 janvier 2017 09:48

        @jesuisdesordonne
        Ces liens sur youtube ne sont plus accessibles, ils ont été clôturés pour « atteinte aux droits d’auteur ». Bizarre, non ?
         


      • Michel DROUET Michel DROUET 19 janvier 2017 11:34

        @jesuisdesordonne
        Vous avez du vous faire engueuler par l’UPR. En tout cas la réaction a été immédiate : retrait des vidéos sur youtube pour « atteinte aux droits d’auteurs ».
        Il est vrai que ces vidéos ne donnaient pas une très bonne image de votre patron.


      • jesuisdesordonne jesuisdesordonne 21 janvier 2017 00:40

        @Michel DROUET
        On trouve toujours la conférence sur d’autres vidéos avec un moteur de recherche.
        Pour la qualité, voire poser des questions, il y a des réunions un peu partout en France en ce moment. Voir le site UPR.


      • Captain Marlo Fifi Brind_acier 22 janvier 2017 12:16

        @Michel DROUET
        A ma connaissance, personne ne sait quelles seront à terme les compétences des euro-régions chargées de remplacer les communes et les départements...
        Pour l’instant, comme vous le faites remarquer, ces feuilles s’ajoutent au millefeuille précédent !


      •  
         
        Pour bétonner librement pour le Glands Remplacement,

         
        il faut supprimer le dernier échelon démocratique, la commune.
         


        • Abou Antoun Abou Antoun 16 janvier 2017 09:51

          Prenons les nouvelles Régions dans lesquelles les nouvelles dépenses seront nombreuses (Augmentation des indemnités d’élus et des fonctionnaires et des frais de déplacements, dépenses nouvelles de communication et de logistique et surtout des surcoûts immobiliers générés par la construction de nouveaux « palais régionaux »).
          Exact, mais il y a plus. Le nombre des conseillers régionaux ne diminue pas dans la mesure où le nouveau conseil régional est la somme des conseils des anciennes régions, pour être clair le nombre des élus régionaux reste le même, sans tenir compte du regroupement, mais en plus les émoluments de ces conseillers liés à la population globale de la région, augmentent en proportion.
          Vous pensez bien qu’une telle réforme n’allait rencontrer aucune résistance de la part des élus.


          • Michel DROUET Michel DROUET 16 janvier 2017 10:10

            @Abou Antoun
            Bonjour

            Tout à fait exact ! Il avait été question de plafonner à 150, le nombre d’élus des nouvelles régions.
            Proposition rejetée, comme il se doit....
            Exacte également, l’augmentation des indemnités des élus en fonction de la population
            Le beurre et l’argent du beurre !


          • Captain Marlo Fifi Brind_acier 22 janvier 2017 12:21

            @Michel DROUET
            J’ai découvert récemment pourquoi de Gaulle, dans la Constitution, n’avait pas interdit le cumul des mandats... Debré avait proposé à de Gaulle le non cumul, mais de Gaulle aurait considéré que pendant que les élus étaient occupés à plusieurs endroits, ils ne lui cassaient pas les pieds... !


          • Trelawney Trelawney 16 janvier 2017 11:15

            Supprimez les départements qui ne servent à rien et vos 500 000 fonctionnaires à supprimer sont tout trouvés.

            La réduction des dépenses publiques n’a jamais été une volonté politique et c’est pour cela que la France s’endette année après année

            • Michel DROUET Michel DROUET 16 janvier 2017 13:47

              @Trelawney
              Mon propos est de supprimer les structures politiques (élus et collaborateurs politiques) pas les administrations qui font le boulot sur le terrain tous les jours (travailleurs sociaux, personnel des cantines des collèges ou d’entretien des RD, et personnels administratifs qui gèrent le quotidien.

              Pour être encore plus clair, il y a plus de 4000 conseillers territoriaux qui ne servent plus à rien si on réorganise les compétences avec les autres collectivités et sans doute deux fois plus de conseillers, petites mains, chargés de com ou bien encore directeurs de cabinet.

              Ce sont ces mandats et ces postes politiques qui doivent disparaître pas les postes de ceux qui se coltinent le travail sur le terrain au jour le jour et qui sont au contact des usagers.

              Pour info, j’ai estimé à plus de 12 Millions par an, les économies qui seraient faites.

              Ai-je été plus clair ?


            • Pere Plexe Pere Plexe 16 janvier 2017 16:03

              @Trelawney
              Vous voulez supprimez les SDIS ?
              Supprimer le personnel des Collèges ?
              Supprimer les personnels qui s’occupent des aides sociales (handicape, vieillesse,RSA...) ?


            • Michel DROUET Michel DROUET 16 janvier 2017 20:49

              @Michel DROUET
              12 millions : je précise : dans mon département !


            • Trelawney Trelawney 17 janvier 2017 15:13

              @Pere Plexe
              Il ne faut pas se voiler la face, dans les régions, départements et collectivités territoriales, il y a des doublons partout.

              Par exemple : chaque région s’est dotée d’une DRAC (Direction des affaires culturelles), est-ce qu’au ministère de la culture les effectifs ont baissé ? Non ils ont même augmenté pour pouvoir créer des interfaces avec les DRACS qui sont sensées faire leur travail
              Dans la région Hauts de France, les élus sont en paniques car tous les directeurs de services demandent un supplément d’effectifs pour compenser le surcroît de travail du à la réunification des 2 régions.

              On peut toujours cité l’infirmière à l’hôpital ou la madame des cantines, mais ce n’est pas de là que provient l’hémorragie


            • Pere Plexe Pere Plexe 17 janvier 2017 19:37

              @Trelawney

              Vous voulez supprimer les départements donc je vous demande si à cette occasion vous voulez supprimer les pompiers et l’ensembles des personnels qui sont gérés par ces départements ?
              Au cas ou ce ne serait pas votre intention il faudra bien que ces gens soient payés par une autre collectivité.Ou serait l’économie ?
              La plupart des départements arrivent à 80% de dépenses contraintes (aides sociales et autres obligations légales).

              Les économies possibles sont marginales sauf à supprimer ces obligations



            • Trelawney Trelawney 18 janvier 2017 08:26

              @Pere Plexe
              les SDIS, cantines, collège font parti de la partie visible de l’iceberg. 

              Dans le Nord le nouveau pouvoir en place s’occupe ardemment de réduire son personnel. En 2 ans, il a libéré un étage complet de l’hôtel du département (qui est loué maintenant à des entreprises privées)
              Et les mutations continuent
              Est-ce que le département fonctionne mal depuis ? est-ce qu’il manque de pompiers ?
              Dans le Maine et Loire, des villages d’un canton se sont regroupés en une seule commune qui couvre maintenant tout le canton. Que devient le Sivom et les employés qui vont avec ? Et bien il ferme tout simplement et les employés sont mutés vers d’autres Sivom. Et le petit village de 500 habitants qui avait un cantonnier et une secrétaire, n’a plus qu’une secrétaire à mi-temps, car les services ont été mutualisé. C’est aussi cela faire des économies


            • Pere Plexe Pere Plexe 19 janvier 2017 16:26

              @Trelawney
              Je ne connais pas le cas du Nord mais la recette pour afficher une gestion « rigoureuse » et simple.
              Il suffit d’externaliser.
              Mais ça ne fait rien gagner


            • Michel DROUET Michel DROUET 19 janvier 2017 16:53

              @Pere Plexe
              Et en général, ça coûte même plus cher


            • Captain Marlo Fifi Brind_acier 22 janvier 2017 12:23

              @Trelawney
              Les doublons sont provisoires, à terme il ne devrait rester que le communautés de communes et les euro-régions.


            • alinea alinea 16 janvier 2017 11:25

              Pourquoi garder quelque chose qui fonctionne ? Le changement c’est maintenant. Une chose cependant m’étonne, vous ne parlez pas de la cerise sur le millefeuille : l’UE !! question dépenses, la cerise nous coûte cher mais ne rapporte pas gros, si ! la réforme territoriale !!


              • Michel DROUET Michel DROUET 16 janvier 2017 13:50

                @alinea
                Oui, ça fonctionne, mais cela pourrait fonctionner aussi bien autrement et à beaucoup mois cher.
                Enfin, mon article concerne les collectivités territoriales (c’est dans le titre et dans l’article). L’UE n’est pas jusqu’à présent une collectivité territoriale de la République...


              • alinea alinea 16 janvier 2017 14:50

                @Michel DROUET
                J’ai bien compris, sauf que cette « réforme » est une émanation de la cerise !!


              • Michel DROUET Michel DROUET 16 janvier 2017 15:32

                @alinea
                Que l’on sorte de l’UE et je vous fiche mon billet que rien ne changera dans le mille feuille territorial français. Au contraire, il faudra « recycler » les élus européens qui siègent actuellement.
                Il faut arrêter de dire que l’UE est responsable de tout, c’est bien commode et ça évite de réfléchir à nos problèmes franco/français.
                Maintenant on peut se réfugier derrière cette excuse facile, ne pas bouger et continuer à payer des impôts pour nourrir la nomenklatura.
                PS (afin d’éviter de me faire traiter d’européiste) : J’ai voté non au référendum de 2005 et je le referais encore aujourd’hui.


              • alinea alinea 16 janvier 2017 16:35

                @Michel DROUET
                Je ne me réfugie pas là !! c’était juste une remarque, justifiée à mon sens, mais excusez-moi si elle vous a paru incongrue !


              • Michel DROUET Michel DROUET 16 janvier 2017 20:50

                @alinea
                Totalement incongrue, en effet, et tellement facile !


              • zygzornifle zygzornifle 16 janvier 2017 12:26

                Vous pensiez que cette réforme était faite pour le citoyen ?....Whouaaaa il n’y a que les impôts les taxes les radars et la répression pour les citoyens ....


                • baldis30 16 janvier 2017 20:43

                  @zygzornifle

                  A force de tirer sur la corde , un jour la corde casse , sans crier gare ! et ceux qui ont tiré dessus se retrouve au minimum le cul par terre.... et les fesses tuméfiées ....

                  Ils se sentent si forts qu’ils ne s’aperçoivent pas qu’ils sont lâchés de partout .... et que la passivité dont ils se repaissent masque plutôt l’attentisme ....


                • Citoyen de base 16 janvier 2017 13:04
                  Merci d’évoquer ce sujet important et désespérant tant le vol des contribuables par cette clique a pris des proportions inouïes. smiley
                  Je reste cependant sceptique sur votre volonté d’effacer le département ; il me semble justement que la proximité de cette structure à échelle humaine a fait ses preuves dans le passé avant l’essor de tout ces petits voleurs de la décentralisation. C’est donc vers lui en association avec des communes regroupées (oublions les intercos qui sont des structures opaques pour piller l’argent public à l’abri du regard des citoyens) que pourrait renaitre un jour la démocratie locale.
                  La seule chose à faire dans l’immédiat est de minorer au maximum ses revenus afin de ne pas travailler à alimenter ces corrompus, et un jour à les faire rembourser tous ces ronds-points sur leur cassette personnelle.


                  • Michel DROUET Michel DROUET 16 janvier 2017 14:05

                    @Citoyen de base
                    Depuis la création des intercommunalités, ce sont ces structures et les communes qui les composent qui assurent la proximité et le Département avec ses missions qui diminuent au fil du temps s’éloigne peu à peu de l’usager.
                    Faites le test : demander à vos proches quelles sont les compétences respectives du Département, de la Région, des Interco et des communes, et vous verrez qu’il y a nécessité de clarifier les choses en supprimant au moins un niveau.
                    On est bien dans la démocratie locale quand on donne aux citoyens les outils de la compréhension d’un système.


                  • jesuisdesordonne jesuisdesordonne 16 janvier 2017 16:47

                    @Michel DROUET
                    Ce sont les communes qui sont le niveau le plus démocratique.
                    C’est d’abord elles qui doivent être sauvegardées et confortées.
                    Théoriquement le maire est un officier de police judiciaire chargé de faire appliquer la politique d’Etat venue du haut. Cependant, en pratique, l’habitude du débat qui nous vient des assemblées celtiques fait que la démocratie avec des volontés qui vont du bas vers le haut fonctionne parfois encore selon les élus en place.
                    C’est pourquoi la corruption des élus municipaux coûte trop cher au pouvoir capitaliste et que tout est fait pour vider les communes de leur substance jusqu’à disparition.
                    Je ne suis pas d’accord avec François ASSELINEAU quand il dit que les communes sont issues des paroisses. Ce sont les paroisses qui ont été organisées là où il y avait des communautés celtes, ou gauloises pour employer le terme des romains.
                    Les celtes n’avaient rien à apprendre des grecs en matière de débat démocratique sauf que les druides refusaient l’écriture.
                    Et aujourd’hui ce que François Asselineau appelle la granulométrie venues des USA résulte d’une tradition plus autoritaire qui remonte à des traditions anglo-saxonnes venues des peuples du nord et de l’est qui avaient développé des modes de vies avec des autorités plus hiérarchiques pour des raisons climatiques que ne subissait pas la Gaulle ou l’Espagne... Voir la révolution espagnole des années 36-37 qui a marqué le début de la guerre civile menée par de multiples pouvoirs qui voulaient une société autoritaire et peu démocratique. (Dont le clergé qui calque les pouvoirs hiérarchiques sur l’organisation des armées antiques qui n’ont cessé de ravager les pays riches du sud.)


                  • Captain Marlo Fifi Brind_acier 16 janvier 2017 20:10

                    @Michel DROUET
                    Les inter communautés ont la taille des « comtés américains ».

                    Les communes et les départements sont la base de la France républicaine, c’est la Révolution qui les a installés et les Français y sont très attachés, à juste titre.


                    Ce sont les euro-régions qui ne correspondent à rien au niveau de la France, surtout qu’elles doivent à terme détruire l’Etat français.
                    Si les Français le savaient, ils ne seraient pas d’accord.
                    C’est pour cela que la classe politique s’est bien gardé de leur expliquer le dessous des cartes...

                  • baldis30 16 janvier 2017 20:48

                    @Fifi Brind_acier

                    « Les inter communautés ont la taille des « comtés américains ». »

                    Exactement et on voit bien d’où cela vient

                    « Les communes et les départements sont la base de la France républicaine, c’est la Révolution qui les a installés et les Français y sont très attachés, à juste titre. »

                    Pas tout à fait d’accord ... la commune a remplacé la paroisse de l’ancien régime mais souvent la commune existait parallèlement à la commune avec deux ou trois consuls. Les sous-préfectures ont été calquées sur les évêchés ( ne pas oublier que les évêques avaient aussi le titre de comte), et il en résulta les départements regroupements des évêchés, avec aussi la suppression de toutes les autres divisions ( baillages, sénéchaussées, régions, ...)


                  • Michel DROUET Michel DROUET 16 janvier 2017 20:53

                    @jesuisdesordonne
                    Désolé, mais j’ai décroché après la phrase sur la corruption des élus municipaux...


                  • jesuisdesordonne jesuisdesordonne 16 janvier 2017 23:07

                    @Michel DROUET
                    Concernant :
                    « Désolé, mais j’ai décroché après la phrase sur la corruption des élus municipaux... »

                    C’est du vécu dont je peux témoigner.
                    J’ai « bénéficié » en tant qu’élu municipal (durant mon bref passage) d’une formation gratuite dispensée par Dexia, sponsorisée par des grands groupes privés, tels que véolia avec porte-clé, stylo et discours où le mot Dexia était prononcé au début et à la fin des phrases, ou presque. Évidemment ce n’est que l’enfance du lobbying qui opère à l’UE où ce sont les lobbyistes qui rédigent les amendements pour les élus... Une vidéo a circulé là-dessus.


                  • jesuisdesordonne jesuisdesordonne 16 janvier 2017 23:22

                    @Fifi Brind_acier
                    Les inter communautés ont la taille des « comtés américains ».

                    Absolument et les USA me semblent bien moins fonctionner en démocratie que les communes françaises.
                    La suppression de la démocratie de base n’enlève rien au fait que la suppression de l’Etat est également visé.
                    François ASSELINEAU est préoccupé prioritairement par la disparition de la France et moi de la démocratie directe dans les communes mais ce sont les deux bouts cohérents d’un même processus antidémocratique.


                  • Michel DROUET Michel DROUET 17 janvier 2017 10:13

                    @jesuisdesordonne
                    Vous n’étiez pas obligé d’assister à ces formations. En ce qui me concerne, pendant ma carrière, j’ai toujours fuit ces raouts, repas ou autres séminaires téléguidés par les lobbies.


                  • Captain Marlo Fifi Brind_acier 22 janvier 2017 12:31

                    @baldis30
                    Historiquement vous avez peut être raison pour l’origine, mais la Commune et son Maire sont l’échelon préféré des Français.
                    Personne ne leur a demandé leur avis pour la suppression.


                  • alain_àààé 22 janvier 2017 14:56

                    @Fifi Brind_
                    bonjour FIFI j ai lu bien des articles sur ton patron qui pour certains serait un vrai stalinien pour d accord il n aurait l envergure du chef d était j ai discuté avec 2 responsables de régions qui ont été mis en place par ton patron et m on assuré qu il ne pouvait faire ce qu ils voulaint sans l accord de ton chef.je me permettrais pas de porter de jugement sur ton patron.il s est méme proposé de venir me voir moi un syndicaliste
                    alors je me demande FIFI comment tu peux étre son porte drapeau et d avoir oui ou non la liberté de commentaire sur agoravox comme tu le fais si bien avec surtout beaucoup de référence qui nous interrpél.merci des tes commentaires toujours a jour


                  • ZEN ZEN 16 janvier 2017 14:21

                    On aurait pu pousser plus loin la réforme :

                    Supprimer carrément l’entité France, désuète, pour en faire une méga-région dans l’espace européen, sous-traitant des intérêts des transnationales, qui ne souhaitent que ça.

                    • Michel DROUET Michel DROUET 16 janvier 2017 15:33

                      @ZEN
                      Oui, et nommer Gattaz Premier Ministre à vie


                    • Pere Plexe Pere Plexe 16 janvier 2017 15:41

                      @Michel DROUET
                      ...et assurer à sa descendance le même destin.
                      C’est bien le moins pour cette dynastie


                    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 16 janvier 2017 20:20

                      @ZEN
                      Mais c’est bien le but des euro-régions ! Faire disparaître la France.
                      Déjà tout autour, à cheval sur les frontières, existent des euro-régions.
                      Par exemple :
                      Alsace - Pays de Bade.

                      - Eusalp : 48 cantons à cheval sur 7 pays

                      - France Wallonie etc

                      Voilà une carte des régions transfrontalières tout autour de la France.


                    • Michel DROUET Michel DROUET 16 janvier 2017 20:55

                      @Pere Plexe
                      Enfin, plus de problèmes... La vie rêvée !


                    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 22 janvier 2017 12:33

                      @Michel DROUET
                      Il suffit de voir la Grèce, sous contrôle direct de la Troïka, pour comprendre que les euro-régions sous direction de Bruxelles, ça risque plutôt de ressembler à un cauchemar...


                    • jef88 jef88 16 janvier 2017 15:20

                      ET EN PLUS on écarte l’électeur des centres de décision !


                      • Michel DROUET Michel DROUET 16 janvier 2017 15:36

                        @jef88
                        Quels centres de décision ? Le message est clair :« Votez, on fera le reste » ;
                        A part de vagues commissions pour proposer le fleurissement du centre bourg, où sont les vrais outils de la démocratie locale ?


                      • baldis30 16 janvier 2017 20:51

                        @Michel DROUET

                        excellent article
                        Vous oubliez la vespasienne de Clochemerle ! Le jeu de boules, et le banc pour les spectateurs ... !


                      • Michel DROUET Michel DROUET 16 janvier 2017 20:56

                        @baldis30
                        Merci Baldis
                        Ajoutons le menu du repas de noël de la maison de retraite....


                      • Osis Osis 16 janvier 2017 15:39


                         

                        Je me pose une question concernant les présidents de communautés de communes.

                        J’aimerais en effet savoir ce qu’ils vont devenir après les regroupements...
                        Va-t-on supprimer ces postes rémunérés puisque devenus totalement inutiles ?

                        Sachant que la rémunération varie de, sauf erreur, de3500 à 5500 euros par mois pour quelques réunions par mois, cela pourrait faire une jolie économie pour les contribuables.

                        Je serais heureux que l’on me renseigne a ce sujet.

                         


                        • Captain Marlo Fifi Brind_acier 16 janvier 2017 20:22

                          @Osis
                          Pourquoi voulez-vous que les communautés de Communes disparaissent, ce sont les communes et les départements qui doivent disparaître dans l’étape suivante ??


                        • Michel DROUET Michel DROUET 16 janvier 2017 22:53

                          @Fifi Brind_acier
                          Fifi : la France immobile...


                        • baldis30 17 janvier 2017 08:41

                          @Osis
                          bonjour

                          « Je serais heureux que l’on me renseigne a ce sujet. »

                          La curiosité est un vilain défaut !

                           smiley


                        • Osis Osis 17 janvier 2017 08:45

                          @Fifi Brind_acier

                          Je me suis mal exprimé...

                          Je parle du regroupement des communautés de communes.

                          Par exemple la communauté de commune de Reims absorbe toutes les communauté de communes voisine pour former le grand Reims.

                          Que vont donc devenir les présidents inutiles ?


                        • baldis30 17 janvier 2017 11:47

                          @Shawford
                          je vous prierais de modérer vos propos ..... !

                          une bonne fois pour toutes !

                          Si mes textes vous dérangent vous n’êtes pas obligés d’y cracher dessus !


                        • baldis30 17 janvier 2017 12:58

                          @Jade4230
                          je vous prierai également de bien vouloir respecter les autres ...je vous renvoie à l’image que vous donnez de vous-même... par le poisson qui semble vous convenir le mieux !


                        • baldis30 17 janvier 2017 14:59

                          @Shawford

                          "fais moi confiance pour relever délicatement la ligne, imprescriptible colombe de l’appel 

                          (Tu peux aussi morde à mon hameçon de façon plus tenue, c’est pas interdit hein 

                          Propos qui montre l’obnubilation de votre cerveau ....


                        • sweach 16 janvier 2017 17:38

                          Commune , communauté de communes, canton, département, conseil général, préfecture, sous-préfecture, région, arrondissement, municipalité, rectorat, académie, territoire, ...


                          Après on mix le tout :
                          Région académique, services départementaux, délégation académique, administration territorial, ....

                          Ca devient plus simple de lister physiquement les bâtiments administratif que les service et les fonctions qu’ils représentent.

                          Nul doute qu’il faudrait mettre un coup de pied dans cette fourmilière administrative, mais quand on touche les fonctionnaires, c’est des flics, des infirmières et des professeurs qui trinque. smiley

                          Trop de fonction National ont été délégué aux régions d’où les embauches sur les régions.
                          Mais après la perte de la taxe professionnel et maintenant la disparation des dotations, c’est la taxe foncière qui explose.

                          • Michel DROUET Michel DROUET 16 janvier 2017 21:01

                            @sweach
                            Les fonctionnaires ne sont pas responsables de la situation actuelle. Ce sont les élus qui organisent, votent et touchent les indemnités et accessoirement crachent sur les fonctionnaires en les traitant de nantis : un comble pour ces privilégiés de la République !


                          • Captain Marlo Fifi Brind_acier 17 janvier 2017 07:43

                            @Michel DROUET
                            Pourquoi crachez-vous constamment sur les élus comme s’ils étaient tous pourris ? C’est du populisme. Des milliers de Maires ne touchent pas grand chose, ils travaillent pour leur commune et passent leur temps à chercher des financements, car l’ Etat diminue les dotations.
                            Vos généralisations sont abusives et anti républicaines.


                            Le problème, c’est le cumul des mandats.
                            L’UPR propose dans son programme de supprimer le cumul des mandats, 1 seul mandat renouvelable 1 seule fois, interdiction à vie de se présenter aux élections en cas de corruption, examen périodique des conflits d’intérêts, et interdiction des lobbies en France.

                          • Michel DROUET Michel DROUET 17 janvier 2017 08:14

                            @Fifi Brind_acier
                            Vive l’UPR !


                          • baldis30 17 janvier 2017 08:47

                            @sweach
                            bonjour,

                            « Trop de fonction National ont été délégué aux régions d’où les embauches sur les régions. »

                            Et avec un manque de compétence évident ... parce que on n’a pas les personnes et on se retourne vers des gourous, des illuminés, qui finissent par mettre en danger délibéré la vie d’autrui et je pèse mes mots sur le sujet .... ! Documents publics à l’appui, un jour j’y reviendrai...


                          • sweach 17 janvier 2017 11:19

                            @baldis30
                            Le souci avec la fonction public, c’est que trop de gens sont embauchés par copinage et d’autres inversement sont clairement surdiplomé. 

                            On se retrouve avec des gens soit incompétent, soit blasé et le plus récurant est une mauvaise répartition de la charge de travail, car certain ont trop de chose à faire et d’autre trop peu.

                            Actuellement au niveau local, les mairies doivent faire face aux manque d’argent, 
                            - La raison principal est due à la suppression de la taxe professionnel qui représentait près de 50% des revenues. Pour faire passer la pilule une « dotation » remplaçait cette taxe, mais aujourd’hui elle disparaît à son tour.
                            - Le deuxième motif est l’endettement, on a laissé pendant trop longtemps les mairies emprunter plutôt que taxer et la charge de la dette devient trop lourde à porter.
                            - La troisième est l’obligation de 20% de logement sociaux et l’alourdissement les sanctions envers les municipalités. 

                            Donc on fait de plus en plus reposer notre économie local sur la taxe Foncière.
                            Quand on voit qu’ils veulent la fusionner avec l’ISF ou encore créer une taxe pour les propriétaire qui n’ont plus de crédit, on va encore voir une explosion de cette impôt.
                            Le résultat sera une flambé des prix de l’immobilier et du locatif. 

                            Seul un retour de la taxe professionnel résoudrait le problème.


                          • baldis30 17 janvier 2017 12:02

                            @sweach
                            « Le souci avec la fonction public, c’est que trop de gens sont embauchés par copinage et d’autres inversement sont clairement surdiplomés. On se retrouve avec des gens soit incompétent, soit blasé et le plus récurant est une mauvaise répartition de la charge de travail, car certain ont trop de chose à faire et d’autre trop peu. »

                             Oui, oui et oui .... mais pour le copinage c’est souvent via l’appartenance à un groupement très officieux voire à la limite de la légalité quand en plus il n’y a pas la recommandation d’un élu ... Et sur ce dernier point, la grande phrase d’un élu recommandant quelqu’un pourrait être :

                            « Il est sérieux et même s’il ne sait rien faire, il le fera bien. »

                            Pour les surdiplômés, ce sont souvent des gens qui cherchent à exprimer au maximum leur savoir dans un contexte où ils pensent que la sécurité de l’emploi favorise cette expression.

                            Sur le reste de votre intervention il est évident que la fiscalité locale, qui est décidée par le pouvoir législatif ne fait que refléter les vues d’un ministère coupé des réalités, et encore plus d’une commission européenne qui se mêle de tout sans aucune compétence .... 

                            Sur la charge de la dette , commençons par les emprunts toxiques : le courage politique consisterait en plusieurs mesures de tutelle véritable sur tous les emprunts et sur un contrôle effectif de l’utilisation des fonds et des factures à rallonge .... ( différence entre montant prévu et montant payé ... ça touche à la compétence... mais aussi au copinage en matière d’études )


                          • Jeff84 16 janvier 2017 20:44

                            Très bon résumé, et un bel exemple de votre « service public ». Vous avez bien raison de vous battre pour ce magnifique exemple parfaitement représentatif de planification étatique, les socialistes.


                            • Michel DROUET Michel DROUET 16 janvier 2017 22:55

                              @Jeff84
                              La planification a été mise en place du temps de De Gaulle.


                            • Jeff84 17 janvier 2017 05:56

                              @Michel DROUET
                              Qui était un étatiste convaincu. Et de toute façon, les socialistes veulent toujours plus de planification. C’est leur raison d’être.


                            • RICAURET 16 janvier 2017 22:59

                              merde des gens vous ouvrent les yeux et vous prouvent que tout est calculé

                              comme PIERRE HILLARE Pierre Hillard, né le 21 janvier 1966, est un essayiste français, docteur en science politique[réf. nécessaire]. Ancien professeur en relations internationales à l’École supérieure du commerce extérieur de Paris, spécialisé depuis dans l’étude du « mondialisme » et couramment présenté comme conspirationniste, il critique ce qu’il interprète comme un processus technocratique de décomposition des nations et d’unification du monde, passant par la constitution de « grands blocs continentaux ».

                              de

                              Graziella Riou Harchaoui (Auteur),

                              Philipe Pascot

                              Philippe Pascot a exercé les fonctions de conseiller régional (PRG) et maire-adjoint à Évry, aux côtés de Manuel Valls1.

                              Il est aussi notable pour ses publications sur le thème des abus de pouvoir de la classe politique française, son ouvrage le plus vendu étant Pilleurs d’État2.

                              Il est le père de Panayotis Pascot, devenu à 17 ans en septembre 2015 chroniqueur de l’émission politique satiriste Le Petit Journal, avec des micro-trottoirs humoristiques3.

                               
                               


                              • Jean-François Dedieu Jean-François Dedieu 17 janvier 2017 19:54

                                Une petite guêpe pique un gros cafard d’abord pour l’’anesthésier puis plante son dard dans le cerveau pour le transformer en zombie. Elle l’emmène alors à son nid avant de pondre sur lui... les larves le dévoreront vivant sans qu’il ne réagisse...

                                Ils sont les guêpes du millefeuille et nous les cafards... On l’a fait quand la révolution qui nous libèrera ?

                                Et que dire dans la longue liste de comités théodules faits pour caser les amis des copains, des CESE (Comité économique & social & environnemental) aux niveaux département, région, nation avec des gens nommés (pas élus), d’autant plus absentéistes que les politiques élus sont à peine obliger de consulter leurs éventuels avis et travaux...

                                A Mayotte, le CESE local coûte millions d’€/an, autant que la lutte contre l’immigration clandestines, 6 fois plus que la rallonge consacrée à la réhabilitation des écoles délabrées...


                                • Jean-François Dedieu Jean-François Dedieu 18 janvier 2017 03:20

                                  @Jean-François Dedieu
                                  60 millions d’€ le CESE départemental !


                                • eau-du-robinet eau-du-robinet 17 janvier 2017 21:15

                                  Bonjour,
                                  .
                                  D’arrière la réforme territoriale se trouve le projet de démantèlement des grands États nations d’Europe, au premier rang desquels la France, avec des grandes régions qui traiteront directement avec Bruxelles ! L’état Français serra dépouille de sa souveraineté donc de son pouvoir de défendre les intérêts des citoyens ! C’est ce qui dénonce l’UPR depuis longue date....
                                  https://www.upr.fr/actualite/europe/les-gope-grandes-orientations-politique-economique-feuille-route-economique-matignon
                                  .

                                  Frédéric Robert, maire de Monêtier-Allemont (Hautes-Alpes), vient d’adhérer à l’UPR et parraine François Asselineau pour la présidentielle 2017. Profondément déçu par la médiocrité insondable de la classe politique traditionnelle, convaincu qu’il n’y a plus guère de différence entre LR et le PS, scandalisé, comme la très grande majorité des maires ruraux, de la politique tyrannique de suppression en catimini de toutes les petites communes de France sous couvert de « réforme territoriales », Frédéric Robert est devenu de plus en plus convaincu par l’UPR, par nos analyses et notre programme....
                                  https://www.upr.fr/actualite/europe/les-gope-grandes-orientations-politique-economique-feuille-route-economique-matignon
                                  .
                                  .


                                  • alain_àààé 22 janvier 2017 13:46

                                    excellent article et qui est bien documenté j ajouterais simplement que le département et existera encore longtemps car comme vous l écrivez il n y a plus que des élus et plus de troupes derriere eux c est un fait que le département ne devrait plus existé mais HOLLANDE a fait une belle fleur au président du PRG pour qu il soit encore élu. je vous remercie de nous informé vous qui dite et je bien bien vous croire connaitre le territorial.je ne ferais qu une remarque des directeurs en on connait a la pelle méme moi qui était cadre a la poste se trouve souvent devant des copains qui se disent directeurs alors que des fois ils n ont méme le grade de cadreA je teins a ne pas méttre en doute les gens qui se disent directeurs mais c est le systéme qui veux ca mon épouse était professeur donc cadre A


                                    • Michel DROUET Michel DROUET 23 janvier 2017 09:38

                                      @alain_àààé
                                      Je l’étais réellement (cat A). J’ai indiqué mon grade pour préciser les choses et ne pas confondre avec d’autres cat A comme les ingénieurs, par exemple.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès