• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Citoyenneté > Réforme territoriale : les élus ont gagné

Réforme territoriale : les élus ont gagné

… Et les citoyens ont perdu

Depuis 2012, le pouvoir en place nous annonçait monts et merveilles en matière de collectivités territoriales. Au bout du bout, c’est-à-dire après le vote de plusieurs lois - découpage des Régions, - mise en place de Métropoles, et cette fameuse dernière loi votée le 16 juillet (pendant les vacances pour qu’on ne disserte pas trop sur le vide sidéral de ce texte) – on ne peut que constater, une fois de plus les écarts entre les promesses et les lois votées (et pour leur application, on verra plus tard).

L’union sacrée

En principe, lorsque les parlementaires votent une loi, c’est pour le bien du Pays et des citoyens, (mais, je le concède, cette définition est discutable).

Pas de cela pour le vote de la loi NOTRe (Nouvelle Organisation du Territoire de la République), puisque ce texte voulu par le Gouvernement attaquait trop les intérêts des élus pour qu’il puisse être voté en l’état.

Pensez-donc, on avait prévu de supprimer les Conseils départementaux (ex-généraux), en transférant les compétences aux régions et aux intercommunalités, mais c’était sans compter sur le poids du lobby des élus départementaux et des radicaux de gauche qui ont combattu ce texte pour éviter d’en arriver à une telle extrémité, c’est-à-dire se faire Harakiri.

Le résultat est là, on conserve ce niveau de collectivité, mais lorsqu’on regarde les compétences qui lui restent on se dit qu’entretenir une assemblée d’élus entourée des cabinets et autres services de com, cela coûtera cher aux citoyens, mais cela ne fait rien, comme disent certains élus : « La démocratie a un coût ». A vous de voir si cela est justifié…

Pour l’intercommunalité, c’est à peu près la même chose, même si l’on constate des voies d’amélioration à terme (si le texte n’est pas revu entre temps).

Là ce sont les fameux « Maires ruraux » qui ont été à la manœuvre, appuyés par les parlementaires de tous bords, les sénateurs étant bien entendu en première ligne.

Pas question donc d’aller trop loin en matière de seuil pour les intercommunalités (on sera finalement à 15000 habitants, mais de nombreuses exceptions sont prévues…), ni en matière de vote au suffrage universel des déléguées intercommunautaires (refusé), les Maires des petites communes rurales ont été vent debout contre de trop grandes avancées, aidés en cela par les Sénateurs qui sont leurs grands électeurs, ne l’oublions pas ! Tout cela favorise un système dans lequel gauche et droite confondues tirent leur épingle du jeu.

Ils veulent notre bonheur

Et ils nous disent que c’est pour notre bien que l’on maintien le mille-feuille territorial, que la proximité est plébiscitée par les citoyens. Certes, les citoyens aiment bien avoir un élu de proximité, ne serait-ce que pour avoir un conseil ou pour donner son avis sur ce qui ne va pas dans la commune, mais faut-il pour cela maintenir 540 000 élus (dont une très grande majorité sont des élus communaux) dans notre Pays qui détient le record en la matière ?

Une seule raison justifie ce système : le clientélisme entre élus des différents niveaux et le rôle des partis politiques qui voient dans ce système de grosses opportunités de placer leurs poulains.

En gros, le saupoudrage judicieux de la réserve parlementaire entre plusieurs petites communes rurales, assurera au sénateur la bienveillance des grands électeurs que sont les Maires et la subvention du Conseil Départemental pour le rond-point pourra se traduire par une campagne du Maire en faveur du Conseiller.

Interrogez-vous

Maintenant que vous savez comment ça marche, que votre argent (puisque c’est l’argent des contribuables qui permet ce système) est aussi utilisé à des fins électorales, à assurer le cumul des mandats et une retraite dorée aux sénateurs, à payer les indemnités des élus, leur communication, etc…, demandez-vous si on ne pourrait pas faire mieux avec moins d’élus.

Pour moi, la réponse est évidente : c’est par l’intercommunalité que les choses doivent évoluer, pas celle où on maintient les choses en l’état, mais celle où le citoyen conserverait des Maires de proximité uniquement pour la gestion courante pour toutes les communes de moins de 400 habitants (18 000 sur 36 300, tout de même !) et où les autres décisions seraient prises au niveau intercommunal, une intercommunalité chargée également du plan d’urbanisme intercommunal pour toutes les communes quelle que soit leur taille, afin d’éviter les égoïsmes et les querelles de clocher sur l’implantation de logements sociaux, par exemple. Une intercommunalité, enfin, qui ne nécessiterait plus le maintien du Conseil Départemental, la Région les soutenant au titre de l’aménagement du territoire.

Nous en sommes loin et beaucoup de citoyens, peu avertis du fonctionnement que je décris et surtout de la captation du système par des élus au détriment de l’intérêt collectif, continueront à se battre bec et ongles pour que les choses restent en l’état, fusse au prix (ce qu’ils ignorent souvent) d’une fiscalité locale élevée.

Mais comme le citoyen pense que son vote sert encore à quelque chose, malgré le déni de démocratie du référendum de 2005 et de ce qui se passe actuellement en Grèce, il continuera à faire confiance à des élites autoproclamées qui cherchent avant tout à se maintenir en place et à plébisciter un système ruineux. 


Moyenne des avis sur cet article :  4.18/5   (17 votes)




Réagissez à l'article

52 réactions à cet article    


  • Diogène diogène 20 juillet 2015 08:44

    Excellent résumé de la situation.


    Népotisme, clientélisme, électoralisme sont les qualificatifs de ce réseau de parasites pensionnés par l’état qui servent de capos aux maîtres qui leur prêtent parfois leur yacht en guise de récompense pour leur zèle de larbins endimanchés.

    • Michel DROUET Michel DROUET 20 juillet 2015 10:34

      @diogène
      C’est pour l’ensemble de ces motifs que j’ai décidé de ne plus voter


    • TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE 24 juillet 2015 09:42

      @gros

      DEPUIS 1789 LES CITOYENS ONT TOUJOURS PERDU !!!!!!!!!!!!!

      et si maintenant les directeurs (tous chefs) ne votent plus !!!!! ou va la FRANCE ,,,, ????


    • Michel DROUET Michel DROUET 24 juillet 2015 11:41

      @TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE
      Encore un commentaire CAPITAL !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!


    • TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE 25 juillet 2015 09:46

      @Michel DROUET

      Vous avouez avoir travaillé pour le CAPITAL ET NON POUR LES CITOYENS

      quel aveu  !!!!!


    • foufouille foufouille 20 juillet 2015 09:26

      tu rigoleras moins quand tu devras faire 200km pour le moindre problème.


      • Michel DROUET Michel DROUET 20 juillet 2015 10:38

        @foufouille
        Vous avez sans doute beaucoup de problèmes, Foufouille, puisque c’est votre remarque permanente qui ne tient pas compte de ce qui est prévu dans le texte de loi NOTRe, notamment l’article 100 auquel je vous renvoie.


      • foufouille foufouille 20 juillet 2015 13:22

        @Michel DROUET
        en pratique c’est déjà la merde administrative car tu doit saisir le tribunal administratif pourt la moindre connerie. même l’envoi de lettre recommandé avec AR ne fonctionne plus car le bureaucrate peut prétendre qu’elle arrive vide.
        j’ose pas imaginer ta super région ............


      • Michel DROUET Michel DROUET 20 juillet 2015 13:37

        @foufouille
        Faut lire mes précédents article Foufouille : je ne suis pas pour les super régions et l’article 100 de la loi (que vous n’avez pas lu) auquel je fais référence vise justement à rapprocher le citoyen des instances publiques.
        Maintenant, à chaque fois que vous commentez mes articles vous faites référence au contentieux, qu’il soit administratif ou de la sécurité sociale, ce qui me fait dire que vous devez collectionner les procédures et que vous n’êtes pas représentatif de la population du Pays.


      • foufouille foufouille 20 juillet 2015 13:53

        @Michel DROUET
        je commence juste à en avoir marre d’écrire de trop nombreux courriers à certaines administrations. donc D&I à chaque fois.


      • foufouille foufouille 20 juillet 2015 14:49

        @foufouille
        chez moi la loi française n’existe pas. c’est à la tête du client.


      • bnosec bnosec 21 juillet 2015 08:17

        @foufouille
        foufouille a vraiment l’air du type qui en glande le moins possible mais qui pense que tout lui est du immédiatement...


      • foufouille foufouille 21 juillet 2015 09:37

        @bnosec
        ben tu doit aimer les prises de tête avec les gros cons. et aimer dépenser de l’argent pour rien dans de nombreuses lettres recommandées.
        tout en étant en mauvaise santé.
        faut prendre un avocat pour presque tout.


      • bnosec bnosec 21 juillet 2015 13:00

        @foufouille
        On est toujours le gros con d’un autre mais j’avoue que je n’aime pas dépenser tout cet argent pour engraisser des fonctionnaires qui ne branlent rien. Heureusement j’ai la santé !
        Votre remarque sur votre avocat confirme malgré tout le type de chieur que vous avez l’air d’être.


      • Algunet 21 juillet 2015 16:25

        @foufouille
        Ben faut écrire comme avant :

        Pour éviter une éventuelle contestation de la présence de documents dans votre lettre, vous pouvez aussi vous servir du dos de votre lettre repliée comme d’une enveloppe et l’envoyer en recommandé avec accusé de réception....

      • Michel DROUET Michel DROUET 21 juillet 2015 17:29

        @bnosec
        Heureusement que vous avez la santé ; Si ce n’était pas le cas, je pense que vous seriez tout de même content de vous faire soigner à l’hôpital par une infirmière fonctionnaire qui ne branle rien.

        Pour ma part, j’ai connu de nombreuses situations de salariés du privé qui ne branlaient rien non plus et qui étaient payés plus cher que les fonctionnaires.

        Le fait de ne rien branler est un chose bien partagée.


      • bnosec bnosec 22 juillet 2015 10:41

        @Michel DROUET
        Le salarié du privé qui ne branle rien ce n’est pas moi qui le paie...


      • Michel DROUET Michel DROUET 22 juillet 2015 12:55

        @bnosec
        Ben si, votre bagnole, votre bouffe, votre mobilier, Areva, Véolia,....
        à moins que vous ne viviez totalement en autarcie.....


      • bnosec bnosec 22 juillet 2015 15:40

        @Michel DROUET
        Si des fonctionnaires fabriquaient des bagnoles on aurait des twingos aux prix d’une mercedes...


      • Michel DROUET Michel DROUET 22 juillet 2015 18:36

        @bnosec
        Ce qu’il y a de bien avec ce genre d’affirmation, c’est que ça marche avec tout.
        Je vous propose d’essayer avec banquier, exilé fiscal, fraudeur aux cotisations sociales, élu,...et vous pourrez meubler de vos commentaires tous les articles sur ce site.
        Et comme disait Pierre DAC « Si ma tante en avait, on l’appellerait mon oncle et si mon oncle en était, ce serait ma tante »


      • bnosec bnosec 23 juillet 2015 09:19

        @Michel DROUET
        Donc vos affirmations sont fondées sur une profonde réflexion philosophique ainsi qu’une analyse poussée des faits alors que celles avec lesquelles vous êtes en désaccords ne sont que des inepties fourre tout. Je m’incline sur votre savoir absolu et vais me fouetter avec des orties en m’abjurant de penser politiquement correct comme le savant que vous êtes.
        D’ailleurs des affirmations qui marchent avec tout, cet article démagogique en est truffé.


      • Michel DROUET Michel DROUET 23 juillet 2015 12:03

        @bnosec
        Pourquoi perdre du temps à le commenter, alors ?
        J’y vois de votre part une tendance certaine à l’autoflagellation (avec des orties)


      • bnosec bnosec 23 juillet 2015 12:46

        @Michel DROUET
        « Pourquoi perdre du temps à le commenter, alors ? »
        Je reconnais bien là les chantres de la bien pensance qui ne jouissent qu’à parler entre eux de sujets sur lesquels ils sont toujours d’accord, toute critique étant malvenue...


      • Michel DROUET Michel DROUET 23 juillet 2015 15:39

        @bnosec
        Bnosec :«  l’auteur n’a pas encore renseigné sa description »
        Vous faites partie de ceux qui dézinguent systématiquement les auteurs avec des commentaires du type « article démagogique », qui n’ont jamais publié quoi que ce soit et qui passent leur temps à critiquer les commentaires (à défaut d’avoir lu les articles, sans doute).
        Bref, des trolls.
        Vous ressemblez fortement dans votre « technique » à « Gros Macho » dont vous devez être le frère ou le cousin, voire l’avatar de l’avatar.
        Aucun intérêt à vous répondre plus longtemps.
        Adieu, donc !


      • Céline Ertalif Céline Ertalif 23 juillet 2015 15:56

        @bnosec  Pourquoi être aussi agressif ? Si Michel Drouet, un autre auteur ou qui que ce soit d’autre, vous répond c’est qu’il prend en considération ce que vous écrivez, ce que vous pensez.


        Il n’y pas de concours. Quand on se fait allumer deux ou trois fois, que se passe-t-il ? On va voir qui écrit, et alors qui ? Vous êtes quelqu’un, présentez-vous, ça ira mieux. Deux ou trois mots déplaisants, on ne se présente pas... c’est la gifle en retour assurée. Ici on parle, ce n’est pas un ring de boxe. 

      • bnosec bnosec 24 juillet 2015 09:04

        @Céline Ertalif
        Si vous vous sentez agressé dès qu’on émet une opinion différente de la votre, je n’y peux rien...


      • bnosec bnosec 24 juillet 2015 09:08

        @Michel DROUET
        Il y a des articles que j’apprécie et que je ne commente pas (quel intérêt de commenter « tout à fait d’accord avec vous » ?). Par contre quand je lis un tas d’inepties je ne peux m’empêcher de faire comprendre que tout le monde n’est pas d’avis de l’auteur.
        Ne publiez pas sur un site ouvert aux commentaires si vous n’acceptez pas la critique !


      • TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE 24 juillet 2015 09:45

        @Michel DROUET

        QUELLE ARROGANCE : parler avec mépris a notre citoyen-raleur DE FOUFOUILLE


      • zygzornifle zygzornifle 20 juillet 2015 09:35

        le citoyen n’existe plus au lendemain de l’élection, il devient un casse couille frondeur s’il ne dit pas amen a son élu .....


        • Michel DROUET Michel DROUET 20 juillet 2015 10:33

          @zygzornifle
          C’est un peu ça. L’élection sert à nommer quelqu’un, comme pour un emploi dans la fonction publique ou pour obtenir un CDI et après le citoyen/électeur est totalement écarté et démuni.


        • Diogène diogène 20 juillet 2015 10:43

          @Michel DROUET

          sauf qu’un fonctionnaire peut être muté ou mis au placard (sinécure avec appointement et sans contre-partie travail), alors qu’un élu est intouchable.
          l’immunité parlementaire va plus loin dans les faits que dans les textes ; elle est renforcée par l’omerta parlementaire et la solidarité parlementaire.

          à chaque fin de législature, les députés sortants se votent à l’unanimité des retraites dorées.

        • TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE 24 juillet 2015 09:52

          @Diogène

          vrai très vrai et MEME POUR LEURS DIRECTEURS.............DU MEME PARTI !!!!!!!!!!!!!!

          le citoyen n’est qu’un chiffre sur les listes électorales la loi... NOTR l’empechera complètement de s’exprimer résultat LES ELUS MALINS S ARRANGERONT ENTRE EUX AVOCATS D AFFAIRES AGENTS IMMOBILIERS ET ESCROCS EN TOUT GENRE MARCHANDS DE BIEN SUROUT A L ’ UMP..........................S

          LE CASIER JUDICIAIRE NE LEUR EST MEME PAS DEMANDE  !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!


        • lloreen 20 juillet 2015 12:10

          Ils n’ ont rien gagné du tout parce que leurs multinationales sont forcloses depuis le 25.12.2012.

          Ils violent le concordat en Alsace-Lorraine en créant des associations illégitimes (avec la Champagne et les Ardennes), ils bafouent des lois existantes qui sont celles de la souveraineté nationale , bref ils font tout et son contraire et sont illégitimes du début à la fin parce que leurs règlements sont ceux d’ entreprises privées enregistrées auprès de la SEC américaine (Security & Exchange Commission) qui ne s’ appliquent qu’ au sein et entre des structures privées.
          Et c ’est bien ce que sont toutes leurs multinationales gouvernementales : des entreprises privées sans aucune légitimité pour dicter le Droit aux ressortissants des différents territoires.

          Depuis le 18 juin 2015, un conseil national de transition s’ est mis en place et les français retrouvent donc des alliés pour propulser tous ces usurpateurs dans leurs foyers respectifs.

          Proclamation officielle du conseil national de transition
          https://www.youtube.com/watch?v=Eg78p_fwt0g

          Site :
          http://www.conseilnational.fr/

          Inscription au conseil national de transition :
          http://www.conseilnational.fr/index.php?page=3


          • Séraphin Lampion P-Troll 20 juillet 2015 12:48

            @lloreen

            la « légitimité » est proportionnelles au niveau de rémunération des avocats
            si vous n’avez pas encore compris ça, il faut mager des têtes de poisson : elles contiennent du phosphore


          • lloreen 20 juillet 2015 13:39

            @P-Troll
            « 

            la « légitimité » est proportionnelles au niveau de rémunération des avocats
            si vous n’avez pas encore compris ça, il faut mager des têtes de poisson : elles contiennent du phosphore »

            Si vous mesurez la légitimité de quelqu’ un en fonction du montant de sa rémunération en monnaie de singe, grand bien vous fasse.



          • Alren Alren 20 juillet 2015 13:09

            Tout ce qui éloigne les centres de décisions des citoyens-travailleurs-producteurs uniques de richesses est MAUVAIS

            C’est le mécanisme usé jusqu’à la corde de l’UE qui veut être repris ici ...

            • Michel DROUET Michel DROUET 20 juillet 2015 13:38

              @Alren
              Alors, faut supprimer internet...


            • Céline Ertalif Céline Ertalif 20 juillet 2015 13:10

              Oui, la décentralisation s’est vraiment perdue dans les sables. Les élus ont gagné, et les citoyens ne sont toujours pas invités et ils ne sentent pas concernés. Dire qu’ils ont perdu, je ne sais pas, le fait est que les élus sont seuls dans la bataille et qu’ils ne sont plus vraiment dans l’action politique et encore moins dans la mobilisation de leurs concitoyens pour faire évoluer la société.

              Il n’y a pas de désir de démocratie locale, l’opacité est toujours plus grande, ce qui nourrit évidemment le clientélisme et l’élargissement vers les territoires locaux des mécanismes oligarchiques. Je voudrais me tromper.

              • Michel DROUET Michel DROUET 20 juillet 2015 15:48

                @Céline Ertalif
                Bonjour Céline

                Non, vous êtes malheureusement dans le vrai ! Une classe politique inaccessible une fois élue et des citoyens qui votent encore « parce que c’est un droit », mais qui ne comprennent pas le système dans lequel ils évoluent et qui rentrent chez eux pendant six ans.
                Des élus seuls dans la bataille ? Je pense que leur isolement est organisé par le système clientéliste qui règne entre élu local, élu départemental et régional et pour couronner le tout, le sénateur, pièce maîtresse de l’ordre établi et qui ne souhaite pas que cela change.


              • Captain Marlo Fifi Brind_acier 20 juillet 2015 19:10

                @Michel DROUET
                Il ne s’agit pas d’une affaire franco française, mais franco américaine.
                Pour comprendre ce qui se passe, il faut partir du projet général : détruire les Etats Nations, l’ Espagne et la France en particulier, balkaniser toute l’ Europe pour en faire les Etats Unis d’ Europe.
                « Savez-vous ce qu’est la supranationalité ? » par Asselineau.


                Les intercommunalités ont la taille des Comtés américains.
                Les régions nouvellement redécoupées ont la taille des Etats américains.

                Le but final est expliqué dans ce texte de Caroline Porteu, qu’elle a trouvé dans le Journal Officiel de l’ UE, d’abord sur la peine de mort, genre Patriot Act, puis sur un sujet totalement censuré :
                « Une assemblée transatlantique » Je cite des extraits de l’article 35 en question :

                « Congrès des USA .. et parlement européen, renforcer réellement l’ensemble des processus existants, devraient être graduellement transformés en une ASSEMBLÉE TRANSATLANTIQUE DE FAIT. »


                L’Union européenne a vocation a devenir avec TAFTA et l’ Assemblée transatlantique, une colonie américaine. Pour cela il faut supprimer les Parlements nationaux, découper des régions de la taille des Etats américains, qui seront mises sous la tutelle de Bruxelles.

                Et en finir avec la France telle que nous la connaissons.
                Votre texte n’est pas à la hauteur des enjeux, qui sont la disparition pure et simple de la France.


                D’ailleurs, les « séparatistes catalans », revendiquent le catalan, mais causent tous... américain !
                « Catalonia is not Spain ! »
                « Goodbye Spain » !!
                « Catalonia is a new european state !
                 » Keep calm and speak catalan"
                Sauf qu’ils ne parlent pas en catalan.

              • TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE 30 juillet 2015 10:06

                @Michel DROUET


                a QUOI CA SERT UN SENATEUR SUR LE terrain ?? 90% des citoyens ne connaissent pas leurs

                 SENATEURS !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

              • lloreen 20 juillet 2015 14:24

                Depuis le 18 juin 2015, le conseil national de transition oeuvre pour mettre fin à la spoliation des français par l’ intermédiaire des petits chefs qui mettent à sac les finances publiques par le biais des « privatisations » c ’est à dire le vol des richesses produites par la masse laborieuse.

                Cela implique ce qui suit :

                "

                Une autre société est possible. Humanisme et Pacifisme peuvent non seulement être les nouvelles règles de la société humaine, mais il est vital qu’ils le deviennent pour que notre civilisation perdure.

                Seuls les dirigeants veulent des guerres, aucun peuple n’en a jamais souhaité !



                SUSPENSION :

                Prendre le temps de la réflexion.

                Bien sûr, à l’instar de beaucoup, nous pensons qu’il est indispensable de sortir de l’Europe, de l’Euro, de l’OTAN… si nous voulons conserver notre souveraineté et redresser notre pays. MAIS CE N’EST PAS À NOUS D’EN DÉCIDER ! C’est à l’ensemble des Français de le faire, munis des vraies informations quant aux implications et aux conséquences que nous subissons déjà.

                En revanche, et là c’est le rôle de ce Conseil, nous devons garantir aux Français le cadre propice à la réflexion qui leur permettra de prendre les décisions majeures sur les sujets essentiels engageant nos vies et celles de nos enfants.

                Pour que le peuple puisse décider en toute connaissance de cause, ce Conseil doit lui en fournir les moyens par :
                - La paix sociale
                - La sécurité
                - L’information
                - Le référendum

                La « paix sociale » concerne surtout l’aspect économique. Le stress permanent de la « fin de mois » n’est pas favorable à une réflexion sereine. L’octroi d’un revenu universel va donc libérer de cette pression en fournissant à la France le souffle économique dont elle a besoin pour relancer son économie. De plus, cette paix économique réduira la délinquance et offrira cette sécurité des personnes indispensable à la qualité de vie

                La « sécurité », c’est avant tout la profonde certitude de disposer du droit de son propre futur, c’est-à-dire d’être garanti d’une véritable justice par une autorité de l’état qui appartient à chacun et non à une petite caste imposant sa loi aux autres. L’impossibilité de corruption, tant au sein de cette autorité que des organes de gestion du pays, garantit de vraies informations, or c’est l’un des points essentiels : comment aujourd’hui ne pas douter de tout ? Tant de désinformations, de nouvelles tronquées, de manipulations médiatiques… il faut que nous retrouvions confiance ! Confiance en nos institutions, en nos informations, en l’intégrité de tous ceux qui participent à la gestion du pays. Ce complet renversement est aussi essentiel à notre qualité de vie que la paix sociale.

                « L’information » vraie est une base fondamentale de la juste réflexion. Une chaine de TV non financée par les multinationales pourra offrir à des journalistes indépendants, donc véritablement impartiaux, l’opportunité de laisser s’exprimer tous ceux qui sont aujourd’hui écartés des grands médias parce que dénonçant des malversations mettant en cause les intérêts de ces multinationales. On verra donc des débats sur tous les sujets brûlants, depuis la réalité de la dette à l’efficacité des vaccins, en passant par les nombreux systèmes de gestion autres que la république… autant de sujets qui ouvriront les yeux de beaucoup et permettront qu’une nouvelle conscience s’éveille, conscience utile aux décisions qui seront à prendre.

                Car, si ce Conseil National met tout en place pour permettre au peuple de s’exprimer et de décider, c’est pour enfin lui offrir la garantie qu’aucune décision importante concernant la nation ne se fera sans référendum. Travail, immigration, guerres, lois, etc. tous les sujets majeurs ayant des répercussions sur la vie de chacun doivent être décidés par des référendums, après que toutes les véritables informations aient été fournies.

                C’est donc une SUSPENSION que va mettre en place ce Conseil. C’est-à-dire suspendre tous les engagements et paiements jusqu’à ce que les Français prennent eux-mêmes la décision (paiements à l’Europe, règlements des intérêts de la dette, OTAN, etc…)

                Cette suspension des divers paiements seulement justifiés par des accords pris par les politiciens, permettra de disposer des fonds nécessaires au lancement d’un revenu universel. La suspension de l’implication de notre armée dans des conflits qui nous sont étrangers enverra un message de paix très puissant à tous les pays du monde. La suspension de l’application des traités européens libérera l’agriculture et l’économie…



                REVENU UNIVERSEL :

                La paix se fera dans le partage.

                Le fait de suspendre les paiements en attendant la décision du peuple libérera une disponibilité importante, à laquelle s’ajoutera les résultats de l’audit, l’absence des prélèvements et privilèges politiques, la cessation des faux travaux, des fausses subventions, des dépenses inutiles, etc. etc. Cette somme importante qui ne sera pas versée aux banques sera donc disponible pour les Français. Elle sera utilisée de la manière à la fois la plus juste (partage entre tous les Français) et la plus logique en l’utilisant pour relancer l’économie et en finir avec le chômage.

                Cet article récent du Nouvel Observateur illustre un concept ancien que les politiciens n’ont jamais voulu mettre en place car il obligerait à un partage des richesses que pour l’instant ils s’accaparent pour leur seul profit

                Au bas mot, les premiers calculs indiquent qu’un minimum de 2.000 euros par personne et par mois pourraient être versés à chaque Français de plus de 16 ans durant cette période de transition. (minimum 1 an). C’est donc une base minimum de 1.500 euros que ce Conseil National de Transition mettra en place peu après sa prise de fonction.

                Ce revenu universel sera conforté par une autre mesure qui assurera sa pérennité tout en permettant une meilleure gestion de la société en supprimant la plupart des impôts et taxes tout en restaurant l’environnement : la TVA flexible (expliquée en détail dans l’ouvrage «  rendez-vous »).



                AUDIT :

                Rétablir la vérité.

                Par ailleurs, il n’est que trop urgent de réaliser un audit sérieux durant ce temps : où passent toutes les subventions ? Pourquoi tant de financents vont à certaines associations plutôt que d’autres ? Comment de grandes entreprises peuvent-elles « au grand jour » escroquer tant de gens, sans être le moins du monde inquiétées par la justice ? Ne faudrait-il pas examiner de près tous ces grands travaux de l’état qui échoient inexorablement toujours aux mêmes grandes entreprises ?, etc. etc.

                N’est-il pas temps de « mettre tout à plat » ? De permettre à tous les Français de connaître enfin la vérité sur tous les sujets ? D’ouvrir tous les dossiers secrets ? D’éclairer la mort de Coluche comme celle de nombreux « suicidés », juges, gendarmes, policiers ayant voulu trop en savoir ? N’est-il pas temps d’enfin assainir notre société pour laisser nos enfants partir sur des bases éthiquement propres ?

                Cet audit ne pourrait-il pas être une belle opportunité de réconciliation nationale en utilisant des compétences diverses qu’on pourrait associer pour le bien de tous ? Un juge d’instruction appuyé par un expert comptable dirigeant de nombreuses équipes de chercheurs qui investigueraient toutes ces institutions, sociétés, associations, entreprises,etc. liées à l’état, ne mettrait-il pas au jour de nombreuses escroqueries, malversations, abus… De telles équipes ne pourraient-elles associer des chefs d’entreprises, artisans ou commerçants à la retraite avec des jeunes de banlieue (très forts pour déceler les vices) et des représentants de l’ordre ou des militaires ? Situation qui aurait l’avantage d’effacer les fausses différences, d’ouvrir à chacun la connaissance, donc la compréhension, de l’autre, de réintégrer tout le monde dans une société que tous participent à construire…

                Un travail énorme, mais aussi nécessaire que plaisant dans la mesure où tout cela se ferait publiquement, où tous les scandales seraient étalés sur la place publique, depuis les manipulations économiques, jusqu’aux organismes de formation ou sociaux qui ont toujours su encaisser des subventions royales mais n’ont jamais aidé ni formé personne !!! Et quelle magnifique opportunité pour tous les jeunes de France, sans distinction, de s’intégrer dans la société à titre égal, en ayant d’un coup une connaissance réelle de « comment tout cela foctionne ». Une intégration qui, ajoutée au revenu universel fera disparaître de nos rues l’insécurité, la délinquance…

                Et pour affermir cette réconcilation nationale, une amnistie générale de tous les délits mineurs sans violence, de tous les retraits de permis ou de points sans accident, de toutes les injustices commises au nom de la « loi »… la liste est longue !

                Nous sommes tous différents mais nous voulons tous le Bien, pour nous, pour nos familles, et, pourquoi pas, pour nos voisins et tous les autres… ALORS NOUS SOMMES TOUS UNIS et devons faire front aux manipulateurs qui essayent de nous diviser au nom d’idéologies, de religions, ou pour quelque motif que ce soit ! Nous y sommes parvenus à quelques milliers dans ce mouvement, sans moyens et en très peu de temps, alors c’est à notre portée de main à tous !



                VOTES DES LOIS :

                Nous avons tous notre mot à dire.

                C’est si simple et évident que nous devons nous demander pourquoi nous avons accepté si longtemps d’en laisser quelques uns nous imposer leurs lois. Un pouvoir dont nous avons constaté qu’ils ne l’utilisaient qu’à des fins personnelles de profit et de pouvoir.

                Le réferendum doit être beaucoup plus utilisé non seulement pour les décisions nationales, mais également pour les questions locales. Le pouvoir doit être décentralisé et rester proche des citoyens. Nos futurs représentants, aussi compétents qu’ils soient, et quel que soit le mode de gouvernance, doivent pouvoir consulter les citoyens pour le bien être de tous.

                A l’heure où la technologie nous en offre toutes les possibilités, nous devons exercer notre droit humain le plus élémentaire  : celui d’organiser nous même notre société en ayant pour but essentiel ce qui est le fondement même de notre nature : vivre dans le bonheur notre passage sur cette terre.

                Votons pour nos lois et non pour des hommes qui nous imposeront les leurs. C’est ce concept qui est déjà en marche à l’intérieur même du Conseil National.



                MESURES IMMEDIATES :

                Quelques mesures immédiates sont à prendre pour permettre la réalisation exposée précédemment :

                - D’abord rétablir notre propre création monétaire afin de ne pas alourdir la dette au cas où les Français prendraient la décision de la payer. A cet effet, la création se fera en franc indexé sur l’or. De cette façon, les 2 monnaies auront cours (franc et euro) à valeur initiale identique. Au cas où d’autres pays comme la Grèce parviendraient à une situation où les banques ferment et que cela se transmette à toute l’Europe, pour le moins les Français n’auront pas à souffrir ce que vivent les Grecs.

                Il faut donc aussi une banque nationale française, indépendante du système monétaire européen. Cette banque des Français peut être une création ou la nationalisation de la banque de France. Des experts devront se prononcer sur les différents aspects.

                Concernant l’information, afin de permettre des débats libres et l’accès aux véritables informations, une chaine de TV sera créée à moins qu’une nationalisation ne soit préférable (là encore des experts devront se prononcer).

                Forts de vraies informations, et de la sérénité procurée par un revenu universel garanti par leur propre banque nationale, les Français disposeront alors de tous les moyens de s’attacher à la rédaction d’une constitution établissant ce qui sera, selon leur décision, le meilleur mode de gouvernance du pays.



                 

                Depuis la publication de la proclamation en date du 18 juin 2015, le Conseil National de Transition est la seule autorité légitime".


                • TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE 30 juillet 2015 10:09

                  @lloreen


                  66% des francais s’en foutent :: :: ce qu’ils veulent : métro boulot dodo impots  !!!!!!!!

                • Ruut Ruut 20 juillet 2015 15:18

                  Pourtant via internet tout est accessible.
                  C’est quand l’administration 100 % en ligne.
                  Besoin d’un document, un mail et nous le recevons sous 24h par la poste.
                  Pour les certificats de naissance, ça fonctionne parfaitement, il faut l’élargir a tous les services.
                  Une seule région, la Nation France.


                  • foufouille foufouille 20 juillet 2015 18:13

                    @Ruut
                    ben, c’est pas possible d’imprimer un document CERFA sans que le bureaucrate tire la tronche car il est pas comme le sien ou rempli à la main.
                    certains PDF sont vérouiller en écriture, donc nada.


                  • franc tireur 20 juillet 2015 20:14

                    une république communiste réussie, a visage humain .

                    avec plein de gens qui nous veulent du bien et qui vivent de nos impots,les plus lourds du MONDE.
                    perso je savais des le début que le peu d ambition de la loi serait détricoté au fur a mesure des jeux politiciens. en plus on est gouverné par flamby, mélange de guy mollet et d henri queuille, politique radosoc du ni/ni- couille molle- synthèse.


                    • franc tireur 20 juillet 2015 20:22

                      le must c est la suppression de la clause de compétence générale, pourtant rétablie par le meme hollande en 2012. le sénat a approuvé, bizarrement ? pas tant que ca , il y a plus de 700 dérogations..

                      la complexité,la lourdeur du domaine public c est culturellement francais,hélas on ne peut pas lutter contre nos gènes.

                      • soi même 20 juillet 2015 21:52

                        En tout cas ce que l’on a gagné , la vaseline pour l’éternité républicaine.
                        .


                        • GB 21 juillet 2015 12:11

                          Il y avait un siège pour 5 élus, la nouvelle répartition donnera du travail, non pas du travail, une fonction, à un sixième élus sur la même chaise.

                          Le citoyen sera encore mieux entouré. Il pourra s’adresser un à nouvel élu pour obtenir ce que les cinq autres auparavant voulaient ignorer.


                          • XtremZen Laurent 22 juillet 2015 13:45

                            "Mais comme le citoyen pense que son vote sert encore à quelque chose, malgré le déni de démocratie du référendum de 2005 et de ce qui se passe actuellement en Grèce, il continuera à faire confiance à des élites autoproclamées qui cherchent avant tout à se maintenir en place et à plébisciter un système ruineux."

                            Bah oui, et c’est ainsi depuis ? ??
                            Référendum de 2005 ? Mémoire courte ! !!

                            La France a pour ensemble un COQ chantant les deux pied dans la merde Soirs & Matins ... alors à quoi bon beugler comme des mouettes ?


                            • Captain Marlo Fifi Brind_acier 26 juillet 2015 21:02

                              @Laurent
                              Le citoyen s’abstient de plus en plus d’aller voter.
                              Ceux qui y vont, n’ont à choisir qu’entre divers candidats, tous européistes, et tous interchangeables.
                              Ceux qui proposent autre chose, comme sortir de l’UE, sont censurés par les médias aux ordres.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès