• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Citoyenneté > Samuel Paty : les enseignants sont nos héros

Samuel Paty : les enseignants sont nos héros

« Ce n’était pas juste un prof ! Il s’appelait Samuel Paty, il avait 47 ans, assassiné sur le sol français ce 16 octobre 2020, parce qu’il enseignait, parce qu’il apprenait à nos enfants la liberté d’expression, la liberté de croire et de ne pas croire. Au revoir professeur. » (Un message parmi plein d’autres sur Facebook).



L’assassinat de Samuel Paty, professeur d’histoire-géographie au collège à Conflans-Sainte-Honorine (la ville de Michel Rocard) ce vendredi 16 octobre 2020 a de quoi émouvoir et rendre stupéfait. Oui, ce message dans les réseaux sociaux a le mérite d’en finir avec la plupart des titres des médias qui réduit cet homme, père de famille, professeur depuis vingt-trois ans apprécié de ses élèves pour sa tolérance et son ouverture. Il ne doit pas être réduit aux seuls derniers moments horribles de son existence. J’adresse à sa famille, ses proches, ses élèves, collègues mes plus vives condoléances.

L’assassinat de Samuel Paty est un nouveau cran franchi dans l’horreur du terrorisme islamiste. Quand le Président de la République Emmanuel Macron est venu le soir même sur les lieux de l’assassinat, accompagné des ministres Gérald Darmanin et Jean-Michel Blanquer, il a dit les choses crûment, clairement, sans pirouette, sans refuser la lucidité : « Notre compatriote a été lâchement attaqué, a été la victime d’un attentat terroriste islamiste caractérisé. ».

Et il a ajouté très justement : « Il n’y a pas de hasard si ce soir, c’est un enseignant que ce terroriste a abattu, parce qu’il a voulu abattre la République dans ses valeurs, les Lumières, la possibilité de faire de nos enfants d’où qu’ils viennent, qu’ils croient ou qu’ils ne croient pas, quelle que soit leur religion, d’en faire des citoyens libres. Cette bataille, c’est la nôtre, et elle est existentielle. (…) Ils ne passeront pas. L’obscurantisme et la violence qui l’accompagne ne gagneront pas. Ils ne nous diviseront pas. C’est ce qu’ils cherchent, et nous devons nous tenir tous ensemble, citoyennes et citoyens. ».

_yartiPatySamuel02

Jamais encore l’islamisme radical, à ma connaissance, ne s’en était pris à un enseignant en France. Beaucoup de Français ont compris le rôle souvent ingrat des enseignants. Lors du confinement, ils ont pu se rendre compte à quel point instruire les enfants et les adolescents n’était pas une mince affaire, ni une affaire facile et naturelle. Les parents ont dû un peu suppléer à leurs tâches à cause de la crise sanitaire. Les profs ont ce rôle essentiel d’être la devanture de la société que les élève voient en premier dans leur jeune âge. Au-delà de la cellule familiale (ou de son absence), ils apportent la première sociabilisation des futurs citoyens. Ils ont un rôle essentiel dans l’avenir du pays, rôle qu’avait bien conscience Gambetta lorsqu’il tentait de convaincre les campagnes de voter républicain : l’instruction permet la rationalité et évite l’exploitation. Cette idée a donné les lois de Jules Ferry sur l’école obligatoire et gratuite.

Les caricatures publiées par "Charlie Hebdo" n’en finissent pas de provoquer la colère des islamistes radicaux qui ne supportent pas les valeurs de notre société et de notre République. Le droit au blasphème est un droit inaliénable, dès lors qu’on n’appelle pas à l’haine ni qu’on s’en prenne aux personnes qui croient.

Ceux qui refusent de s’afficher "Je suis Samuel" comme ils refusaient hier de s’afficher "Je suis Charlie" refusent la solidarité entre les citoyens et refusent surtout de défendre en commun nos valeurs républicaines, ils font le jeu de ceux qui veulent nous diviser. Mais on ne peut pas s’arrêter à la seule indignation devenue hélas ordinaire et au seul avertissement de ne pas stigmatiser une religion, de ne pas faire d’amalgame. Aujourd’hui, ceux qui sont stigmatisés jusqu’à en perdre la tête, ce ne sont pas les musulmans, même les pacifiques, qui sont probablement encore la majorité (j’ose le croire) et qui sont aussi révoltés par cet assassinat que les autres parce qu’ils sont Français avant tout, parce qu’ils sont humains avant tout. Il faut aller quand même plus loin, quitte à ne pas faire plaisir à une certaine "gauche bien-pensante".

En perdre la tête, hélas, c’est la seconde fois dans un attentat en France, la première fois le 26 juin 2015 dans une usine de la région lyonnaise. Peut-être faudrait-il suivre cette piste pour comprendre les mystérieuses mutilations de chevaux ou d’animaux d’élevage un peu partout en France ?

Cette indignation collective reste évidemment indispensable et cela fait chaud au cœur de voir tous ces rassemblements spontanés, malgré la crise sanitaire, ce dimanche 18 octobre 2020, le plus important place de la République à Paris auquel ont assisté notamment le Premier Ministre Jean Castex et les ministres Jean-Michel Blanquer et Marlène Schiappa. Beaucoup d’autres personnalités politiques y ont évidemment participé, mais il était important que le gouvernement fût présent (et à ma connaissance, silencieux dans ces circonstances).

_yartiPatySamuel03

On retrouve l’émotion consécutive au massacre de "Charlie Hebdo" en janvier 2015. Même si ce n’était pas la première fois (il y a eu les massacres de Merah à Toulouse et Montauban en mars 2012), c’était sans doute la première fois, en janvier 2015, que l’ensemble du pays a pris conscience du réel danger. Les terroristes islamistes ont tué des enfants juifs, ils ont tué des dessinateurs de caricatures et des journalistes, ils ont tué des policiers. Ils viennent de tuer un enseignant d’histoire en tant que tel.

Oui, l’assassinat de Samuel Paty est un cran supplémentaire dans l’horreur. C’était évidemment scandaleux d’avoir assassiné une grande partie de la rédaction de "Charlie Hebdo" et cette rédaction a même été l’honneur de la presse d’avoir eu le courage de publier ces caricatures, mais cela résultait d’une politique éditoriale ponctuelle, qui lui était propre. Des journalistes libres. S’en prendre à un prof, comme l’a rappelé Emmanuel Macron, c’est s’attaquer au cœur de la République, aux programmes de l’enseignement, aux valeurs républicaines. C’est totalement inacceptable. Quel va être le comportement des autres profs ? Témérité ou crainte ? Enseigner va-t-il être un exercice aussi délicat, aussi périlleux, qu’éditorialiste ?

Il ne faut pas lâcher les valeurs de la République, j’approuve l’idée d’un hommage national à Samuel Paty (Emmanuel Macron a reçu sa famille ce 19 octobre 2020 à l’Élysée pour son organisation). L’enseignant avait utilisé les caricatures de "Charlie Hebdo" dans un cours d’éducation civique sur la liberté d’expression le 5 octobre 2020. L’enquête le confirmera mais d’après ce qu’il en ressort, plusieurs élèves et parents d’élèves auraient facilité, au moins en donnant des informations, l’horrible conclusion de la polémique déclenchée au sein du collège par des islamistes radicaux.

On s’interrogera aussi sur la nationalité tchétchène de l’assassin. On ne peut que rappeler que le 13 juin 2020, cent soixante-dix Tchétchènes avaient fait une opération commando dans le quartier des Grésilles à Dijon et le même week-end, des dizaines de Tchétchènes étaient intervenus au quartier de l’Ariane à Nice.

L’assassin du 16 octobre avait 18 ans et est arrivé en France il y a dix ans, c’est-à-dire qu’il avait 8 ans. On ne peut pas franchement dire qu’à 8 ans, il était susceptible d’être un terroriste. Pourtant, il est devenu un assassin. Il a été formé au sein de notre propre pays. C’est cela qui est insupportable. Il est insupportable qu’il y ait en France, partout en France, dans de nombreux recoins, un terreau qui forme un gamin de 8 ans à devenir un assassin dix ans plus tard.

Les propos de Jean-Luc Mélenchon sont assez nouveaux et il faut le souligner. Ils semblent montrer un certain réveil sur la réalité du pays. Même si lui, si naïf dans sa façon de voir la situation de l’islam en France et de l’immigration en général, commence à se poser des questions très lucides, cela signifie peut-être une prise de conscience plus générale. Cela fait plus de trente ans que la République a cédé du terrain face aux germes d’islamisme radical. Cela fait trente ans que la démocratie a permis l’expression des ennemis de la démocratie et cela fait trente ans que la République.a permis l’expression des ennemis de la République.

C’est malheureux à dire mais je pense qu’il ne faut plus aborder ce problème par le droit mais par la politique. Il ne faut plus s’accrocher à une volonté absolue de définir des droits au détriment des résultats politiques. Or, comme l’a dit Emmanuel Macron, c’est une bataille existentielle, elle n’est pas anodine : c’est l’existence même de la France républicaine qui est en jeu, avec ses valeurs de liberté et de laïcité. Michel Houellebecq a donné un avant-goût cauchemardesque de ce qui pourrait arriver avec "Soumission". Le droit doit passer après notre existence. Je l’écris de manière provocatrice et trop polémique : bien sûr que nous devons rester dans un État de droit et qu’il n’est pas question de créer je ne sais quelle nouvelle dictature de la pensée pour empêcher l’émergence d’une autre dictature de la pensée. Mais les considérations juridiques doivent passer après les considérations politiques. Les juristes ont toujours eu de grands talents de création et d’imagination pour rendre compatibles des nécessités politiques avec du cadre juridique protecteur.

Il ne faut pas rester dans la simple autosatisfaction, comme l’a fait, sur France Inter ce lundi 19 octobre 2020, l’ancien Premier Ministre Bernard Cazeneuve, pourtant l’un des meilleurs ministres de l’intérieur depuis une trentaine d’années. Oui, beaucoup a été fait dans la lutte contre le terrorisme, cela de manière professionnelle, rigoureuse, excellente même, on a pu empêcher des dizaine d’attentats, mais ce n’est pas normal qu’un prof ait pu être assassiné à sa sortie de son collège. On a fait beaucoup, mais on n’a pas fait encore assez, à l’évidence.

Le conseil de défense du 18 octobre 2020 a pris quelques mesures qui, je l’espère, auront leur effet, mais je crains que la société française soit profondément divisée entre ceux qui considèrent que les valeurs républicaines ne sont pas négociables, et les autres, ennemis de la France (parfois intérieurs) et ceux qui, implicitement ou explicitement, les soutiennent, parfois involontairement par leur comportement trop "tolérant".

Peut-être parce qu’on a reproché à Emmanuel Macron de ne pas avoir pris la mesure du danger qui guette la survie de notre République, peut-être parce qu’on lui a reproché d’avoir pris trop de temps sur ce sujet, il sera le mieux placé pour prendre des décisions fermes qui soient en rupture avec les demi-mesures des gouvernements précédents depuis trente ans.

Aux Mureaux, le 2 octobre 2020, Emmanuel Macron avait déjà tenu un discours clair : « Je veux qu’il n’y ait aucune confusion ni aucun amalgame. Aucune de ces réalités ne doit être écrasée l’une sur l’autre. Mais force est de constater qu’il y a un islamisme radical qui conduit à nier les lois de la République, qui conduit à banaliser la violence et qui a conduit certains de nos citoyens, de nos enfants, à choisir le pire ou à considérer que le pire était devenu naturel, et donc à créer des conditions de dérives politiques mais aussi de dérives violentes, celles du terrorisme islamiste. Ce qui est aujourd’hui notre défi, c’est de lutter contre la dérive de certains au nom de la religion en veillant à ce que ne soient pas visés ceux qui veulent croire en l’islam et sont pleinement citoyens de notre République. Et au fond, depuis des années, nous sommes encombrés par cette réalité. ».

Ce sera l’un des deux défis de la fin du quinquennat d’Emmanuel Macron : la lutte contre le séparatisme parallèlement à la lutte contre l’épidémie de covid-19. Les deux fléaux sont meurtriers, provoquent la peur, bouleversent complètement la nature de nos relations humaines et mettent en danger la cohésion sociale voire nationale. Mais l’un se réglera par des considérations politiques tandis que l’autre par des considérations scientifiques.


Aussi sur le blog.

Sylvain Rakotoarison (19 octobre 2020)
http://www.rakotoarison.eu


Pour aller plus loin :
Samuel Paty : les enseignants sont nos héros.
Déclaration du Président Emmanuel Macron le 16 octobre 2020 à Conflans-Sainte-Honorine sur l’assassinat de Samuel Paty (texte intégral et vidéo).
Discours du Président Emmanuel Macron le 2 octobre 2020 aux Mureaux sur le séparatisme (texte intégral et vidéo).
Polémiques indécentes sur la libération de Sophie Pétronin.
10 ans après la loi anti-burqa, la loi masque-obligatoire.
Charlie Hebdo : mortelle indifférence.
Charlie Hebdo en 2015.
Islamo-gauchisme : le voile à l’Assemblée, pour ou contre ?
5 ans de Soumission.
Mosquée de Bayonne : non assistance à peuple en danger ?
La société de vigilance.
N’oublions pas le sacrifice du colonel Arnaud Beltrame !
Strasbourg : la France, du jaune au noir.

_yartiPatySamuel04
 


Moyenne des avis sur cet article :  1.54/5   (24 votes)




Réagissez à l'article

60 réactions à cet article    


  • Opposition contrôlée Opposition contrôlée 19 octobre 18:11

    Après le personnel de santé, ces héros de la résignation à travailler comme des chiens pour un coup de pied au cul, il est temps de célébrer l’héroïsme des enseignants... Les exploiteurs pensent souvent à vous, vous savez ? Ce soir, il lèveront même peut être leur coupe de champagne à votre santé...


    • The White Rabbit The White Rabbit 19 octobre 18:12

      Un des meilleurs article du site sur le sujet.


      • Pierre Régnier Pierre Régnier 19 octobre 19:03

        @The White Rabbit

        Un des meilleurs articles... qui, comme tous les autres ou presque, ment sur l’essentiel  :

        un « islamiste radicalisé » est un musulman bien décidé à mettre radicalement en application les appels à tuer les ennemis de l’islam.


      • Pierre Régnier Pierre Régnier 19 octobre 20:20

        Cela va sans dire mais ça va mieux en le disant : Je parle évidemment, ici, des appels que Mohamed, le messager du Dieu de l’islam, attribue à ce Dieu.

        Mohamed qui a beaucoup pratiqué lui-même, en massacrant beaucoup, les appels « de son Dieu ».


      • tonimarus45 20 octobre 07:33

        @Pierre Régnier—Lisez ou relisez l’ancien testament et vous verrez que ce n’est pas joli joli, et si « mohamed » a massacre, la religion catholique n’a pas ete en reste 


      • Pierre Régnier Pierre Régnier 20 octobre 08:56

        @tonimarus45

        Curieusement, l’adresse de mon article dénonçant sur Agoravox la conception actuelle de l’église catholique sur la violence du Dieu de l’Ancien Testament est déclarée désormais non valable :

        https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/l-eglise-catholique-le-confirme-c-218245

        J’ai du mal à croire que c’est sans rapport avec le contenu de cet article que son adresse a disparu. Quoi qu’il en soit, vous pouvez toujours le lire en tapant son titre :

        « L’église catholique le confirme : c’est bien son Dieu qui appelle à massacrer massivement dans l’Ancien Testament »

        C’est depuis des dizaines d’années que je dénonce la tricherie DE TOUTES les théologies sur ce point.


      • Gollum Gollum 20 octobre 09:12

        @Pierre Régnier

        Que racontez-vous ? Vous faites dans la parano vous aussi ? Votre lien est toujours et parfaitement valable...


      • Pierre Régnier Pierre Régnier 20 octobre 09:32

        @Gollum

        Merci. Je ne fais pas dans la parano, j’ai essayé de nombreuses fois de l’utiliser avant d’envoyer mon commentaire.


      • Occitan Occitan 20 octobre 11:26

        @Pierre Régnier
        Le lien est valable ! Je viens de le tester.


      • Pierre Régnier Pierre Régnier 20 octobre 11:40

        @Occitan

        Oui, il est redevenu valable.


      • V_Parlier V_Parlier 22 octobre 00:24

        @The White Rabbit
        Vous devez donc être en extase à chaque fois que vous regardez les JT ! C’est la même chose mais en images.


      • jef88 jef88 19 octobre 18:53

        Samuel Paty !

        Je n’aime pas ce nom, je préférerait Saint Paty, sans aucune relation avec une religion.....

        Il m’est tout simplement sympa .....


        • totof totof 19 octobre 19:14

          Comme d’habitude, je n’ai cliqué sur l’article que pour le moinser. Pour ce qui est de le lire, à quoi bon...


          • rogal 19 octobre 20:10

            @totof
            Pour une fois un article à bien lire, dirais-je.


          • totof totof 20 octobre 12:37

            @rogal
            Ok, sur vos conseils, je l’ai lu. Ca pourrait être pire effectivement mais ça reste bien conformiste. De mon coté, j’ai trouvé ça : https://odysee.com/@perroud:7/DECAPITATION-DU-PROF----------INGENERIE-SOCIALE:e
            Attention aux images, c’est dur. On voit le mec décapité et d’autres aussi... Bon, c’est du complotisme mais le fait est que, une fois de plus, on se retrouve avec un assassinat bizarroïde, avec un assassin qui décapite et qui n’est équipé que d’un pistolet à billes. Tout cela est vraiment, vraiment bizarre...


          • V_Parlier V_Parlier 22 octobre 00:23

            @totof
            Ben c’est sans surprise : Rakoto hyper aligné sur les médias officiels à la virgule près, sans faire de vagues. Bref, pour s’endormir « républicainement » c’est bien. Ca évite de penser à ceux qui ont planifié tout ce bordel depuis 40 ans et qui font semblant de s’inquiéter aujourd’hui.


          • pierrot pierrot 19 octobre 22:22

            Excellent article qui sort de la bêtise habituelle des articles d’agora vox


            • mac 20 octobre 10:33

              @pierrot
              Si ça ne vous plait pas, il vous reste BFM ; CNEW , France2 et TF1...


            • SPQR Sono Pazzi Questi Romani SPQR Sono Pazzi Questi Romani 21 octobre 07:24

              @pierrot

              Oh !

              Rien ne vous oblige à rester présent sur le fil de tous les commentaires d’A G V ...

              N’est ce pas .

              Surtout que votre inscription est récente ...Nous serions ennuyé pour votre minuscule personne qu’elle soit dangereusement affectée par les écrits d’ A G V ...


            • V_Parlier V_Parlier 22 octobre 00:21

              @pierrot
              Cet article n’est qu’un pur clone de ce qu’on trouve partout sur les TV.


            • Jonas Jonas 19 octobre 22:44

              Ces enseignants gauchistes qui ont endoctriné au moins deux générations de Français à la haine de soi, au multiculturalisme, au métissage, à la tolérance islamique, au vivre-ensemble, ont cru qu’ils pouvaient impunément manipuler et se moquer des musulmans, en pensant être protégés par les « valeurs de la République ».

              Samuel Paty n’a pu que constater que dans un quartier islamique, les « valeurs de la République » sont en carton, et que non seulement elle ne l’ont pas protégé, mais carrément enfoncé.

              Caricaturer le prophète Mohamed est passible de la peine de mort ou de prison dans les 57 pays musulmans, on ne peut pas reprocher aux musulmans de se comporter en musulmans dans des quartiers islamisés de France, il fallait voir ça avant.
              Samuel Paty a tout simplement été confronté à la réalité de l’Islam, et assisté avec effroi, à l’éclatement de son monde gauchiste.


              • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 19 octobre 22:50

                @Jonas

                Qu’est ce que t’en sais de ses opinions profondes ? Ferme la .Et ai un peu de pudeur.


              • Jonas Jonas 19 octobre 23:32

                @Aita Pea Pea
                C’était un professeur de l’Éducation Nationale, qui faisait de la propagande gauchiste assez classique (Brassage, métissage, accueil des migrants, etc...).


              • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 19 octobre 23:37

                @Jonas

                Vas y enfonces toi camarade...


              • Occitan Occitan 20 octobre 11:29

                @Jonas
                Nous ne sommes pas dans un pays musulman et encore moins islamiste !


              • Pierre Régnier Pierre Régnier 20 octobre 11:46

                @Occitan

                Nous sommes dans un pays déjà très largement islamisé et dans lequel l’islamisation continue avec, notamment, la volonté des gouvernements successifs pour que ça continue et, plus encore, ce qui est, pour moi, militant de gauche depuis toujours particulièrement écoeurant, avec l’active contribution de la fausse Gauche.


              • pierre 20 octobre 11:48

                @Pierre Régnier
                pas paniquer, vous avez le temps de préparer vos valises.


              • Jonas Jonas 20 octobre 12:45

                @Occitan « Nous ne sommes pas dans un pays musulman et encore moins islamiste ! »

                Pas officiellement.
                Mais aucune personne n’ira jamais manifester à La Courneuve ou à Roubaix avec des caricatures de Mohamed, car elle sait qu’elle ne tiendra pas 10 minutes en vie.

                Des personnes comme Mila, (qui a dû être déscolarisée) qui ont publiquement manifesté leur rejet de l’Islam, sont obligées de vivre sous la perpétuelle menace de mise à mort et de vivre dans la clandestinité en France.


              • Jonas Jonas 19 octobre 22:51

                « Ceux qui refusent de s’afficher »Je suis Samuel« comme ils refusaient hier de s’afficher »Je suis Charlie« refusent la solidarité entre les citoyens et refusent surtout de défendre en commun nos valeurs républicaines »

                C’est au nom des « valeurs républicaines », Liberté, Égalité, Fraternité que le gouvernement a fait venir des milliers de pouilleux du tiers-monde, des islamistes prêts à tuer au nom d’Allah.
                Sans ce délire immigrationniste, Samuel Paty serait toujours vivant aujourd’hui.

                Dans son discours du 2 octobre pour lutter contre l’islam radical, ...Macron déclare qu’il faut apprendre l’arabe à l’école, injecter 10 millions d’euros pour financer les écoles coraniques avec vos impôts....islamiser la France, en aidant ses milliers d’imams misogynes, antichrétiens et antisémites dans les plus grandes mosquées du territoire !


                • devphil30 devphil30 20 octobre 05:49

                  « Ceux qui refusent de s’afficher »Je suis Samuel« comme ils refusaient hier de s’afficher »Je suis Charlie« refusent la solidarité entre les citoyens et refusent surtout de défendre en commun nos valeurs républicaines, ils font le jeu de ceux qui veulent nous diviser. »

                  Ce nouveau truc de s’afficher avec sa pancarte comme un mouton où à chaque problème il faut mettre à jour la pancarte pour indiquer « Je suis ..... »

                  Voilà sinon tu n’es pas républicain , tu es un vilain etc ....

                  Ce truc m’horripile car c’est en fait afficher sa résignation de moutons suiveur d’un courant , ça ne veux rien dire , c’est juste une appartenance à un groupe qui pacifiquement se regroupe comme des hommes sandwiches.

                  En face , ce ne sont pas des pancartes mais des armes et ces actes ne sont pas fait pour diviser les Français car aujourd’hui c’est déjà fait.

                  Ces actes sont là pour détruire la république, les fondements de l’état laïque.

                  Une fois cette dernière phase achevé alors on va tous se promener avec la pancarte « Je suis musulman » 

                  On va dans cette direction qui est l’annihilation des valeurs chrétiennes , au sens historique , pour le remplacement par une multi ethnie religieuse où la religion musulmane prendra le dessus.



                  • tonimarus45 20 octobre 07:29

                    a t

                    @ Rakotoarison—Au tout debut de la lecture de votre article je me suis vite demande a quel moment vous alliez ajouter votre voie au « harcelement mediatique » concernant « melenchon » ??????? En effet melenchon a toujours denonce les actes de ces fous d’allah et a toujours combattu le terrorisme d’ou qu’il vienne.Il a combattu l’antisemitisme et a participe a toutes manifs en ce sens .Alors que lui reproche t’on de soutenir la lutte legitime des palestiniens pour une patrie et donc en fait etre en phase avec les accords d’oslo ?????? de defendre contre l’islamophobie en fait l’arabophobie, qui est bien presente au meme titre que l’antesemitisme dans notre pays, les millions de musulmans qui travaillent et vivent paisiblement en france.Et je terminerais en trouvant curieux que vous n’evoquiez pas la tres grande responsabilite des gouvernants qui ont accepte de donner l’asile politique a cette famille ?????????? (l’attentat precedent de charlie c’etait aussi un refugie politique pakistanais ????)


                    • Pierre Régnier Pierre Régnier 20 octobre 09:05

                      @tonimarus45

                      Comme la quasi totalité des politiciens, dont les gouvernants, et la quasi totalité des journalistes et des intellectuels, Mélenchon assimile l’islamophobie à la haine des musulmans et, comme vous le précisez, des arabes.

                      On ne supprimera pas la mise en application des bien réels appels de l’islam à massacrer si l’on persiste dans cette monstrueuse tricherie.


                    • tonimarus45 20 octobre 09:22

                      @Pierre Régnier ne pas reconnaitre l’islamophobie ou l’arabophobie comme l’anti semiitisme est nier la realite des choses, et d’ailleurs votre post en apporte la preuve en ce qui concerne l’arabophobie ou l’islamophobie(Croyez ou ne croyez pas, ; entendu hier une personne declarer"pour moi un bon arabe est un arabe mort)


                    • Pierre Régnier Pierre Régnier 20 octobre 09:54

                      @tonimarus45

                      Il me parait évident que celui qui a prononcé la phrase ignoble que vous rapportez est un arabophobe, c’est-à-dire qu’il cultive en lui la phobie et la haine des arabes, comme sont musulmanophobes ceux qui cultivent en eux la haine des musulmans, comme sont judéophobes ceux qui cultivent en eux la haine des juifs, comme sont christianophobes ceux qui cultivent en eux la haine des chrétiens.

                      Dans tous ces cas c’est monstrueux et ça doit être fermement combattu. Mais la crainte et la détestation d’une religion doit pouvoir être très librement exprimée. C’est le cas de l’islamophobie (crainte et détestation de l’islam), de la judaïsmophobie (crainte et détestation du judaïsme), et de la christianismophobie (crainte et détestation du christianisme).

                      Je suis ainsi un islamophobe publiquement affirmé sans avoir la moindre haine pour les musulmans.


                    • devphil30 devphil30 20 octobre 10:09

                      @tonimarus45

                      Pour l’instant on voit que le fait de montrer ou de parler d’un prophète conduit à la mort.
                      Quel discours on pû tenir ceux qui ont contribuer à cet assassinat ?
                      Mécréant , infidèle

                      Résultat une personne qui ouvre les esprits et tentent d’évoquer des sujets de manière diverses se fait trancher la gorge .....

                      Bien sûr tous les musulmans ne sont pas comme ça mais ils semblent être plus nombreux que l’on peux le penser et surtout c’est par l’assassinat qu’ils imposent leur obscurantisme.

                      Donc on ne propose plus de porc dans les cantines scolaires , on ne parle pas de religion en cours ou du moins on fait super attention , on occulte les guerres de religion passées,c’est le vécu quotidien.

                      Progressivement les contenus scolaires vont édulcorer par autocensure ensuite ils vont s’islamiser.
                      Progressivement certains enfants auront une tenue à connotation religieuse puis ils deviendront partiellement majoritaires et dans ce cas cela deviendra la norme dans l’école laïque .....

                      Progressivement l’islam progresse en France dans les consciences , les populations et dans les sphères locales.

                      Ce que l’on pouvait croire et penser dans les années 80-90 sur ce phénomène n’est plus discutable aujourd’hui , c’est bien réel et surtout c’est irréversible sauf à transformer la France en champ de bataille ce qui est aussi du domaine du possible.

                      Lors que des centaines d’extrémistes se baladeront avec des couteaux pour couper des gorges , il n’est pas certain que la police puisse protéger tout le monde.


                    • foufouille foufouille 20 octobre 10:33

                      @tonimarus45

                      ta religion n’est pas une race.


                    • Pierre Régnier Pierre Régnier 20 octobre 10:44

                      @devphil30

                      Non, la destruction de la France par l’islam n’est pas irréversible.

                      Pour la stopper et reconstruire le pays actuellement saccagé, il faut simplement que les gouvernants mais aussi de très nombreux politiciens, journalistes, enseignants et intellectuels divers (philosophes, sociologues...) sortent du « nouveau négationnisme » mis en place et cultivé depuis les années 80-90 concernant la nature constitutivement criminogène de l’islam.

                      Et, bien sûr, après cette première étape, et le plus rapidement possible si c’est en même temps c’est mieux il faudra que les gouvernants abandonnent leur lâcheté dans le traitement du problème.


                    • devphil30 devphil30 21 octobre 09:10

                      @Pierre Régnier

                      Ouais donc c’est bien irréversible sauf à muscler le discours politique par une autre vision plus nationale mais ça les journalistes sont opposés au RN


                    • Pierre Régnier Pierre Régnier 21 octobre 16:25

                      @devphil30

                      Il faut muscler les décisions de justice, pas seulement le discours politique


                    • devphil30 devphil30 23 octobre 06:57

                      @Pierre Régnier

                      L’un ne va pas sans l’autre

                      Mettez un gouvernement gaucho écolo et les décisions de justice les plus fortes iront à l’encontre des pollueurs payeurs , les Français et non pas les camions , avions etc.

                      Mettez un gouvernement à droite toute et la sécurité sera renforcé et les décisions de justice iront dans ce sens .....

                      La magistrature soignent aussi sa promotion , imaginez des décisions de justice anti locataires dans un gouvernement LFI donc ce sera le minimum qui sera appliqué.

                      Bien sûr quelques magistrats conservent une haute valeur de leur profession et c’est tant mieux mais la globalités ont ce travers presque inconsciemment , c’est dans la nature humaine de vouloir plaire au chef.... !

                       


                    • Pierre Régnier Pierre Régnier 23 octobre 10:54

                      @devphil30

                      Pour moi qui milite à gauche depuis 65 ans, ce que vous qualifiez de gaucho écolo est une grotesque dérive de l’idéologie de gauche.

                      Ce qui est prédominant depuis des années dans la “Gauche“ c’est la volonté d’ignorance et, finalement, la crétinisation des analyses et des réflexions sur tout ce qui contient une croyance religieuse.

                      C’est cette crétinisation qui conduit la pseudo-Gauche à apporter son soutien à l’islamisation de la France et à “condamner“, dans la plus grande hypocrisie, les résultats logiques de cette islamisation.


                    • ZenZoe ZenZoe 20 octobre 09:40

                      NON, non et non, Samuel Paty n’est pas un héros.

                      C’est une victime.

                      Le héros, conformément au vocabulaire français, est celui ou celle qui a aidé des blessés au Bataclan, l’Américain qui dans le TGV Lille-Paris, a désarmé un terroriste, l’Algérien qui a voulu désarmer le Pakistanais tout récemment... et aussi tous les membres des FDO qui, insultes après insultes, vont quand même au front défendre les citoyens au péril de leur vie.... et en meurent parfois (Arnaud Beltrame, Ahmed Merabet...)

                      Un pays qui confond héros et victime est déjà un peu vaincu !


                      • devphil30 devphil30 20 octobre 10:12

                        @ZenZoe

                        Totalement d’accord mais il est plus valorisant de parler de héros pour un Etat que de victime.
                        La victime renvoie l’image de l’incompétence de l’Etat alors que le héros la valorise

                        Récupération et manipulation pour servir l’incompétence


                      • ZenZoe ZenZoe 20 octobre 10:15

                        @Devphil

                        Oui, parfaitement.


                      • foufouille foufouille 20 octobre 10:28

                        @ZenZoe

                        la flicaille défend uniquement les riches et ils sont payés pour mettre du PV.

                        donc loin du héros.


                      • leypanou 20 octobre 10:43

                        @ZenZoe
                        l’Américain qui dans le TGV Lille-Paris, a désarmé un terroriste : c’est vrai qu’il était vraiment dangereux celui-là, en laissant voir le bout de son arme de son sac-à-dos et d’aller dans les chiottes pour la charger.
                        En plus, même physiquement, c’était un petit minus d’au moins quinze kilos de moins que le soldat-héros. (il ressemble plus à quelqu’un qui n’a pas mangé depuis quelques temps).


                      • devphil30 devphil30 20 octobre 11:23

                        @leypanou

                        Les occasions devraient se représenter plus souvent , je vous invite à vous rendre utile dans ce cas ....


                      • zygzornifle zygzornifle 20 octobre 15:03

                        Les héros sont ceux qui ont travaillés pendant le confinement a faire tourner la boutique personnel des urgences en tête ....


                        • zygzornifle zygzornifle 20 octobre 15:08

                          Un héro c’est celui qui sauve des vies souvent au péril de la sienne, la plupart du temps le héros reste anonyme, le reste n’est que du blabla de politiques cherchant a monter la tête du mougeon en bourrichon et de journalistes en mal d’audimat ....


                          • SPQR Sono Pazzi Questi Romani SPQR Sono Pazzi Questi Romani 21 octobre 07:44

                            La dictature sanitaire a encore sévit .

                            Le professeur Perrone a été sanctionné .

                            https://www.whatsupdoc-lemag.fr/article/en-declarant-que-les-medecins-font-du-pognon-grace-au-covid19-le-pr-perronne-cree-le

                            Chaque ordonnance établit pour un test PCR le médecin touche 55 Euro en plus .
                            Qui va payer l’addition ; à la fin de cette escroquerie . ?

                            Nous avons eu droit a un brutal changement de préfet .

                            Le dernier( ancien pompier) en place était pragmatique mais petitement corona dictateur .

                            Celui qui est arrivée comme un cheveux sur la soupe est un Macronnien boursouflé au jus d’ E M ....Jean Moulin n’est pas son idole .

                            Cela dit les propos des militants anti dictature sanitaire sont plus surveillés que les propos et menaces de mort des Islamistes terroristes .

                            Ce qui a eu comme effet la position dure et critique vis à vis de Macron de la part d’un Bruno Retailleau très agacé .


                            • SPQR Sono Pazzi Questi Romani SPQR Sono Pazzi Questi Romani 21 octobre 08:57

                              Un petit retour en arrière ...

                              La blague bidon d’Emmanuel Macron au sujet des Kwassa-Kwassa.

                              https://www.nofi.media/2017/06/blague-bidon-demmanuel-macron-kwassa-kwassa/39541

                              Pathétique monsieur,,,,,



                              • Jonas 22 octobre 08:21

                                 Pauvre France !

                                Hommage et soutien à nos enseignants , à leur dévouement et à leur courage face a des élèves issus de familles d’immigrées venues en France , plus attirées par les avantages sociaux , que par la soif de savoir , connaissances et de culture à l’exception d’une minorité. 

                                Ces familles immigrées , veulent bien bénéficier de la générosité de la France , tout en voulant vivre et pratiquer , les moeurs, coutumes et traditions de leurs pays.

                                Autrement dit , la France n’est qu’un simple « Guichet de distribution » de biens et aides sous toutes ses formes. 

                                Le savoir , l’éducation , les connaissances , ne sont pas des préoccupations pour ces familles et ne l’ont jamais été. Elles ont le Coran , ce livre Saint , qui contient tout, les événements ceux du présent comme du futur. Le pakistanais , Baschir-ud-Dinn Mahmood, dit : « S’il y a contradiction entre une sourate du Coran et une théorie scientifique , c’est cette dernière qui doit être considérée comme fausse ». C’est un savant scientifique ( former en Grande -Bretagne ).Alors que reste aux autres . qui n’ont pas atteint son niveau ? 

                                 C’est pourquoi les élèves des familles immigrées installées en France avec tous les avantages que ce pays offre , ne sont pas plus performants ni plus satisfaisants dans leur travail que les élèves des pays d’origines . L’IDH de ces pays , cet indice de l’ONU est là pour le prouver. 


                                • J’aurais aimé la même indignation quand Madame Agacinski n’a pas pu s’exprimer sous la menace des antifas. Cela fait déjà un certain temps que les français ont un bâillon sur la bouche.... J’ai aussi travaillé un peu dans des milieux à tendance islamiste. Je savais que ma survie dépendait de ma « neutralité. Bon ,je me suis arrangée pour quitter l’emploi en »beauté". Mourir pour des idées..La question se pose. A un moment comme en quarante, on y est bien forcé.


                                  • Pierre Régnier Pierre Régnier 22 octobre 10:17

                                    @Mélusine ou la Robe de Saphir.

                                    Le problème est que, depuis maintenant des décennies, de nombreux intellectuels, dont beaucoup de philosophes très médiatisés, s’emploient à faire apparaître « les combats d’idées » comme devenus inutiles - ou, pire encore, se réduisant à des combats de « bonne haine » contre « mauvaise haine ».

                                    La très mauvaise - en tous cas très insuffisante - définition de la laïcité - y est pour beaucoup.


                                  • devphil30 devphil30 23 octobre 07:02

                                    Il semblerait que la caricature ne soit pas si innocente 

                                    Lien l’article

                                    https://reseauinternational.net/leducation-nationale-a-t-elle-perdu-la-tete-ou-bien-est-ce-la-france-tout-entiere/

                                    Lien vers l’image

                                    https://www.voltairenet.org/IMG/jpg/Voltairenet-org_-_1_1_-547.jpg

                                    Après c’est à vérifier et à corroborer , hormis l’aspect religieux , je trouve si c’est bien cette image que cela n’apporte rien à la laïcité.

                                    C’est injurieux envers tous croyants et ce quel que soit le nom de dieu que l’on pourrait donner à ce dessin.


                                    • Pierre Régnier Pierre Régnier 23 octobre 11:10

                                      @devphil30

                                      L’image à laquelle conduit votre second lien, et la volonté de la diffuser partout, jusque dans les cours de l’Éducation Nationale,  illustre parfaitement ce à quoi se résume « la liberté d’expression » au sein de la “Gauche “ crétinisée ces dernières années.


                                    • devphil30 devphil30 23 octobre 16:30

                                      @Pierre Régnier

                                      Le second lien est inclus dans l’article , j’ai juste voulu le faire apparaitre car il n’est pas forcement visible.

                                      Ce n’est en aucun un lien que j’aurais ajouter et c’est du ressort de l’auteur de l’article initial d’avoir inclus cette image dont nous n’avons pas la certitude que ce fût bien celle présenté aux élèves.

                                      Par contre si c’est bien cette image , c’est du grand n’importe quoi


                                    • Pierre Régnier Pierre Régnier 23 octobre 19:05

                                      @devphil30

                                      Ce que j’ai voulu montrer, c’est la crétinisation qui saccage la société française depuis maintenant plusieurs décennies.

                                      J’ai voulu souligner que la vulgarité qui, naguère, était présente essentiellement dans des milieux défavorisés, dont les enfants
                                      n’avaient pas accès à l’éducation et à la culture, dévore maintenant de nombreux milieux “cultivés“ : experts et intellectuels divers, sociologues, philosophes, enseignants, journalistes... et politiciens de toutes tendances... jusqu’à des conseillers gouvernementaux ou des ministres.

                                      La confusion entre le développement des moyens techniques de communication avec une amélioration de la communication elle-même y est, je crois, pour beaucoup.

                                      Il y a des réflexions d’une grande lucidité, sur ce sujet, dans la première partie de la récente encyclique Tous frères (Tous frères) du pape François.


                                    • Pierre Régnier Pierre Régnier 23 octobre 19:09

                                      Pierre Régnier

                                      Je n’ai pas voulu répéter mais citer, avant la parenthèse, le titre original de cette encyclique : Fratelli Tutti


                                    • devphil30 devphil30 24 octobre 06:58

                                      @Pierre Régnier

                                      C’est le règne de la crétinisation qui arrange les élites , se trouver et se comporter bêtement comme un abruti est aujourd’hui largement vu avec ces émissions débiles à la TV aux quelles les ados s’identifient.

                                      Quand tu as à diriger des imbéciles c’est beaucoup plus facile que des gens qui réfléchissent , ça remue moins et sinon quelques divertissements TV et une petite prime pour Noël et hop le tour est joué et la paix sociale est acquise.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité




Palmarès



Publicité