• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Citoyenneté > Ségolas Sarkolène : l’opium des médias ?

Ségolas Sarkolène : l’opium des médias ?

Plus les semaines passent et plus j’ai la sensation que les grands médias continuent à nous imposer une bipolarisation de la campagne qui atteint en ce moment son paroxysme. Pour le commun des mortels, c’est quasiment une certitude : le deuxième tour se jouera entre Nicolas Sarkozy et Ségolène Royal. Il ne nous reste plus qu’à choisir le meilleur ou le moins pire... Mais est-ce vraiment une situation inéluctable ? En regardant ce qui se passe sur les blogs et les médias citoyens comme AgoraVox, il est impossible de ne pas remarquer le décalage qui existe entre les souhaits réels des citoyens et le choix que les médias semblent vouloir leur imposer. Les jeux sont-ils vraiment faits ?

Quand je discute de la présidentielle avec des amis qui n’utilisent que rarement Internet pour se renseigner, j’e constate un fatalisme exaspérant. La plupart d’entre eux se sont résignés depuis longtemps à un deuxième tour entre Nicolas Sarkozy et Ségolène Royal. Pourtant, ils sont bien conscients que finalement rien ne changera vraiment, puisque nous assistons depuis plus de vingt ans à l’alternance régulière de ces deux mouvements politiques sans avoir jamais vu de véritable rupture. Alors ce n’est même pas une question de résignation, à leurs yeux, il ne reste que deux candidats possibles...

En revanche, quand je regarde ce qui se passe sur Internet ou quand je discute avec des blogueurs, j’observe un décalage très significatif avec les personnes qui ne s’informent qu’avec la télévision. L’incertitude est beaucoup plus grande, les résultats des sondages ne sont pas les mêmes, et la bipolarisation n’est qu’une possibilité parmi beaucoup d’autres.

Est-il vraiment possible que la télévision aveugle les individus à ce point ? Pour avoir passé les dix dernières années au moins une heure par jour devant la TV (surtout pour voir des chaînes d’info), je peux désormais affirmer que oui. A force d’écouter en boucle, et souvent de manière passive, les mêmes informations, il est clair qu’inconsciemment, on les absorbe jusqu’à ce qu’elles deviennent des certitudes. Pour bien comprendre de quoi je parle, il suffit de visionner cette excellente sélection de journaux télévisés realisée par l’émission de France 5, Arrêt sur Images.

Sur Internet, la démarche est exactement inverse, il n’y aucune certitude préétablie, et pour forger ses convictions, il faut adopter une démarche active et volontaire afin de se documenter, d’aller chercher son information, de la sélectionner, de la trier, et enfin de faire ses choix.

Ainsi, il n’est pas étonnant que pour 77% d’entre nous, l’hypothèse d’un deuxième tour "Ségo-Sarko" soit surtout déterminée par l’influence des médias traditionnels. C’est aussi pour cette raison, je pense, que 71% des sondés envisagent au premier tour des présidentielles de voter autre chose que le candidat de l’UMP ou du PS... Etonnant, non ?

Certains pensent que les médias dominants ont transformé notre démocratie en une sorte de démocrature et en appellent à l’émergence d’un nouveau cinquième pouvoir, capable de contrebalancer les quatre autres. La démocrature serait une dictature camouflée sous l’apparence d’une démocratie, autrement dit, de manière plus soft, une caricature de démocratie... En effet, à ce stade, le scénario d’un deuxième tour « Ségo-Sarko » questionnerait la bonne santé de notre démocratie et nous ne pourrions manquer de nous demander quel rôle ont joué certains médias : auraient-ils pu réussir le tour de force de confisquer le débat politique et la réflexion citoyenne ?

La notion de cinquième pouvoir suscite des réactions différentes, et n’évoque pas la même chose pour tout le monde. Pour simplifier, et pour éviter toute polémique sémantique inutile, disons que le cinquième pouvoir n’est rien d’autre que le pouvoir potentiel dont nous disposons collectivement en tant que citoyens.

L’un de nos objectifs est de chercher si ce cinquième pouvoir existe vraiment et s’il influence réellement la vie politique. Est-ce que ce cinquième pouvoir va stimuler le politique pour qu’il se concentre sur le débat de fond, que tout le monde réclame de ses vœux ? Est-ce que ce cinquième pouvoir va nous empêcher, par exemple, d’assister à un deuxième tour décidé d’office ?

Pour cette raison, je pense qu’il serait utile de publier très vite un ouvrage à partir des contributions de certains rédacteurs d’AgoraVox autour de la présidentielle (un petit éditeur a déjà accepté le défi de le publier en quelques semaines).

La problématique du livre serait d’analyser - à partir de quelques-uns de nos articles - comment certains médias traditionnels ont "confisqué" la présidentielle en imposant deux candidats aux Français. Ensuite, le but serait de comprendre si cette stratégie va ou non fonctionner, en analysant le rôle d’Internet, du journalisme citoyen et de ceux que certains appellent, à tort ou à raison, le cinquième pouvoir.

L’idée n’est en aucun cas d’attaquer individuellement Nicolas Sarkozy ou Ségolène Royal ni leurs programmes. Il ne s’agit pas non plus de soutenir ou de privilégier un candidat, mais de dénoncer et d’analyser l’absurde mécanisme politico-médiatique qu’impose cette bipolarisation.

Voilà un plan potentiel pour cet ouvrage, qui pourrait paraître en mars :

  • Concentration médiatique et connivences médiatico-politiques
  • L’utilisation du marketing de la peur
  • Contrôle de l’information : Internet menacé ?
  • La démocrature médiatique tente d’imposer Ségolas Sarkolène
  • Sondages, un outil à double tranchant pour un duel Ségo/Sarko inéluctable
  • Les médias et les petites phrases qui font trop de grands discours
  • Face aux médias, l’Internet en écho pour le pluralisme : un troisième homme, un quatrième, un...
  • Le journalisme citoyen : un regard tourné vers le cinquième pouvoir

Si vous avez lu ou écrit un article sur AgoraVox qui traite de ces problématiques, vous pouvez nous le signaler dans les commentaires afin qu’on puisse l’évaluer au plus vite. Par ailleurs, les thématiques présentes dans ce livre seront débattues le 24 mars lors de notre journée sur le cinquième pouvoir et le journalisme citoyen.

De plus en plus de personnes pensent :

  • que ce n’est ni aux chaînes télévisées, ni aux organes de presse de décider quels candidats doivent être mis en avant ou imposés
  • que la bipolarisation de la société est une option que seuls les institutions et les électeurs doivent décider
  • que la collusion entre pouvoir politique et pouvoir médiatique est un fléau pour la démocratie
  • que toutes les forces politiques ont le droit d’être représentées en proportion de leur poids électoral.

Pour illustrer le contraste entre ce qui se passe sur Internet et ce qui se passe dans les médias traditionnels, je conclurai en reprenant ce qu’on disait avec Joël de Rosnay il y a plus d’un an dans l’introduction de La Révolte du Pronétariat (désormais téléchargeable gratuitement) :

« Les citoyens du monde sont en train d’inventer une nouvelle démocratie. Non pas une ‘E-Démocratie’ caractérisée par le vote à distance via Internet, mais une vraie démocratie de la communication. Cette nouvelle démocratie qui s’appuie sur les "médias des masses", émerge spontanément, dynamisée par les dernières technologies de l’information et de la communication auxquelles sont associés de nouveaux modèles économiques. Ni les médias traditionnels, ni les politiques n’en comprennent véritablement les enjeux. Les médias des masses, seuls véritables médias démocratiques, vont radicalement modifier la relation entre le politique et le citoyen et, par voie de conséquences, avoir des impacts considérables dans les champs culturel, social et politique. Les internautes commencent seulement à réaliser à quel point le Net du futur va leur permettre d’exercer leur pouvoir, si tant est qu’ils parviennent à se montrer solidaires et organisés.

Le modèle industriel traditionnel a conféré le pouvoir à des dynasties ou à des grandes familles propriétaires du capital financier et de production. Ces élites, riches et puissantes ont par la suite cherché à transposer ce modèle à la société de l’information. Or les règles du jeu ont changé. (...)

J’appelle « infocapitalistes  » les détenteurs des moyens de création, de production et de diffusion de contenus informationnels dits «  propriétaires » (sous copyrights, droits de licence...), généralement sous forme numérique. Ils forcent les utilisateurs et acheteurs à passer par les vecteurs de diffusion ou de distribution qu’ils contrôlent en organisant intentionnellement la rareté autour de ces vecteurs. Ce sont les grandes chaînes de télévision, les grands éditeurs, les majors de la musique... Ils font partie de ce qu’on appelle généralement les mass média.

J’appelle « pronétaires  » ou « pronétariat » une nouvelle classe d’usagers des réseaux numériques capables de produire, diffuser, vendre des contenus numériques non propriétaires, en s’appuyant sur les principes de la « nouvelle nouvelle économie ». (...) Il s’agit d’usagers, d’internautes, de «  blogueurs », de citoyens comme les autres, mais qui entrent de plus en plus en compétition avec les infocapitalistes traditionnels, auxquels ils ne font plus confiance, pour s’informer, écouter de la musique, voir des vidéos, lire des livres ou communiquer par téléphone. (...) »

Il est évident (et la campagne présidentielle est là pour nous le démontrer) que l’on assiste aujourd’hui à une nouvelle forme de lutte des classes entre « infocapitalistes » et « pronétaires », entre « mass media » et « médias des masses »... Voilà un exemple parmi d’autres pour illustrer ce que je viens de dire... (à tous ceux qui n’arrêtent pas me le démander : non ce droit de réponse de Dominique Ambiel n’est pas un canular).

PS - Si vous souhaitez reprendre l’image de Sarkolène pour votre site ou blog, il suffit de recopier le code html suivant :

<a href="http://www.agoravox.fr/article.php3&#63 ;id_article=19307&#34 ; target="_blank"><img src="http://www.agoravox.fr/IMG/non-segolas-sarkolene-g.jpg&#34 ; border="0"></a>



<a href="http://www.agoravox.fr/article.php3&#63 ;id_article=19307&#34 ; target="_blank"><img src="http://www.agoravox.fr/IMG/non-segolas-sarkolene-p.jpg&#34 ; border="0"></a>

Moyenne des avis sur cet article :  4.48/5   (423 votes)




Réagissez à l'article

178 réactions à cet article    


  • Marsupilami Marsupilami 15 février 2007 12:02

    @ Carlo

    Excellent papier. Je suis assez sceptique quant à l’efficacité du cinquième pouvoir, mais si Bayrou est au 2e tour de la présidentielle, je commencerai peut-être à croire qu’il n’y aura pas été pour rien...


    • Ork (---.---.193.224) 15 février 2007 13:25

      Bof, je ne suis pas tout à fait d’accord avec vous M. Revelli, on peut être blogueur farouchement favorable au 5ème pouvoir, et soutenir l’un des deux candidat des partis de gouvernement.

      http://forum-scpo.com/forum-scpo/viewtopic.php?id=4811

      Ce que vous omettez, Monsieur revelli, c’est que si on a pas un second tour sego sarko, ça veut dire qu’on aura nécessairement, par la combinaison des candidatures nombreuses, et du système majoriaire de la présidentielle Vè République, un second tour sarko/Le pen.

      Donc désolé mais, ce n’est pas faire partie d’un grand complot que d’appeller et de favoriser le vote utile au premier tour. C’est simplement vouloir un second tour droite gauche, et non pas un second tour droite ump/droite udf, voire droite/extrême droite.


    • Carlo Revelli Carlo Revelli 15 février 2007 14:03

      Vous dites :

      « on peut être blogueur farouchement favorable au 5ème pouvoir, et soutenir l’un des deux candidat des partis de gouvernement. »

      Je ne pense pas avoir dit le contraire. En revanche, je pense qu’un scénario de deuxième tour « sego-sarko » est le pire scénario possible pour la démocratie.

      Désolé mais ce n’est ni à vous, ni à TF1, ni à F2 de nous expliquer ce qu’est un vote utile...


    • Ork (---.---.193.224) 15 février 2007 14:28

      Dois-je comprendre qu’un second tout sarkozy/le pen constituerait un bon scénario pour la démocratie ? car c’est cela vers quoi nous nous orientons effectivement, si les voix se dispersent.


    • Adegh (---.---.133.185) 15 février 2007 16:23

      Poussons ton raisonement au maximum et inscrivons dans la constitution que seul les candidats soutenus par le PS et le RPR (désolé UMP) n’ont le droit de se présenter. Arrétons avec cette supercherie du vote utile. Vous devriez vous réjouire que Bayrou soit devant Lepen dans la majorité des sondages.


    • noireb (---.---.12.45) 15 février 2007 20:48

      Okr, je comprends ta crainte, mais je préfère 100 fois un second tour avec des candidats que j’abhorre (Sarkozy, Lepen, Bové...) plutot que voter contre ma conviction profonde.

      Aux dernieres présidentielles, je n’ai pas voté (f)utile, et j’en suis fier. Lepen au second tour, ça voulait dire « hommes politiques, reprenez-vous en mains, vous n’etes plus convaincants », si j’avais voté Jospin, il aurait compris « continue comme ca, tu fais du bon travail, ta campagne était bonne ».

      Je préfère nettement le premier message, même s’il est resté lettre morte. Y a un moment où l’Homme doit faire les choses parce qu’il y croit, relisez vos Diderot, Voltaire, Rousseau...


    • LE CHAT LE CHAT 15 février 2007 12:06

      c’est certain qu’à nous les imposer du soir au matin et du matin au soir , on va créer un phénomène de rejet !

      je suis d’accord avec O.G , il manque le balai pour faire speakrine d’halloween smiley


      • gem gem 15 février 2007 12:20

        Analyser, ça me semble une bonne et même excellent idée. Dénoncer, je ne peux pas : l’élimination des « petits candidats » me parait plutôt saine, malgré la sympathie que je peux éprouver pour certains (j’aurai volontiers voté pour un de ceux qui n’auront probablement pas leurs 500 signatures, et qui n’est pas invité dans les médias). Le premier tour de la présidentielle n’est pas et ne doit pas être un substitut de scrutin proportionnel ni une tribune publicitaire politique.


        • Jean-Charles DUBOC (---.---.102.41) 15 février 2007 12:24

          Ségolas Sarkolène : l’opium des médias ?

          C’est vraiment une très bonne question, car tout une partie de l’électorat semble avoir disparue, et en particulier les femmes !!!...

          Car personne n’aborde sérieusement un problème aussi grave que la SOUS-REPRÉSENTATIVITÉ DES FEMMES à l’Assemblée Nationale, alors que c’est réellement un problème majeur.

          En effet, à l’heure actuelle, l’Assemblée compte 10,9% de femmes sur ses bancs, ce qui nous place au 86èm rang du classement mondial, entre le Niger et la Slovénie...

          Notre pays est le pays des Droits de l’homme, mais pour les Droits de la femme, c’est moins sûr !!!...

          Je viens d’ailleurs de mettre une note intitulée « Les femmes à la barre !... » sur mon Blog.

          Disponible sur : http://euroclippers.typepad.fr/

          Bonne lecture et bonne découverte.

          Jean-Charles DUBOC


          • Bob (---.---.34.107) 15 février 2007 13:20

            La « représentativité des femmes en politique » c’est encore un truc de médias ça, tout comme leurs histoires de « discrimination positive ». Moi j’appelle ça faire diversion.

            J’imagine bien que le monde politique soit assez macho à la base et que ce soit dur pour des femmes de s’imposer, mais il ne faudrait pas à l’opposé imposer des femmes simplement pour en mettre, car cette notion serait pour moi très sexiste vous en déplaise.

            On ne vote pas pour un homme, une femme, un black, un gay... on vote plus pour des compétences et un programme (enfin en théorie, c’est justement le sujet abordé apr l’article).

            D’autre part simple remarque : regardez dans la liste des candidats / candidats potentiels : Royal, Laguiller, Lepage, Voynet, Buffet... ça fait pas mal de femmes à ce niveau non ?


          • Milla 15 février 2007 23:43

            @ BOb,

            La « représentativité des femmes en politique » c’est encore un truc de médias ça, tout comme leurs histoires de « discrimination positive ». Moi j’appelle ça faire diversion.

            Pas complètement Bob, les femmes ont très peu de place bien qu’il y en ait eu bien entendu smiley à une certaine époque, mais je suis bien d’accord que Ségo soit en surface pour une diversion, , mais...c’est la représentativité qui importe, la politique ne doit pas avoir de « sexe »...

            Milla smiley


          • Bob : (---.---.34.107) 16 février 2007 08:01

             :) Je suis tout à fait d’accord


          • ohnil ohnil 15 février 2007 12:34

            Un article que j’ai trouvé intéressant sur le sujet :

            Présidentielles : comment choisir ?


            • toto1701 (---.---.130.52) 15 février 2007 12:34

              y a comme un principe de vase communicant dans les sondages entre la candidate ps et le candidat de l’ump, un point de perdu par l’un se retrouve automatiquement dans l’escarcelle de l’autre : ainsi vogue le titanic mediatique,mais qu’en sera t’il a l’heure de la collision avec l’iceberg de la victoire du reel sur le virtuel !!!!


              • Bernard Dugué Bernard Dugué 15 février 2007 12:35

                Carlo, le principe d’un livre sur les présidentielles est intéressant mais je le verrais construit différemment. Aucun a priori ni plan préconçu d’avance.

                Suggestion : sélectionner les articles les plus pertinents et originaux sur la présidentielle, spécialement ceux qui se démarquent de la presse

                Les classer par thème

                analyse des programmes jugement des images critiques des médias coup de gueule etc...

                Et puis intituler le livre « La campagne de 2007 vue par une autre presse »



                • Vilain petit canard Vilain petit canard 15 février 2007 13:05

                  Je soutiens la proposition de Bernard : Elections, un autre regard. Je n’aurais pas le temps aujourd’hui de trier des articles, désolé.


                • aquad69 (---.---.33.228) 15 février 2007 12:37

                  Bonjour Carlo Revelli,

                  excellente idée, votre démarche, en tant que test.

                  Mais attention : le cinquième pouvoir, combien de divisions ?

                  Il n’est pas encore un pouvoir, loin s’en faut. Et même si vous obteniez une audience beaucoup plus importante -passer de un million d’internautes à dix ou vingt, par ex, ce dont vous êtes encore loin-, même si ces internautes représentaient une majorité, on ne prendrait leurs choix en compte que s’ils étaient « raisonnables », cad conformes à, et dans la fourchette des choix politiques « politically correct » actuels, et qu’ils ne remettent pas trop en question les « intérêts » dominants.

                  Soyons prudents ; à partir du moment où internet ne sera plus un jeu, s’il s’agit de convoiter un enjeu réel, nous entrons dans « la cour des grands ».

                  Et là, on ne plaisante plus du tout, il n’est plus question de démocratie, d’intérets des particuliers et autres citoyens, mais de pouvoirs, politiques et économiques.

                  Ces pouvoirs s’appuient sur des fondements réels, économiques, judiciaires et militaires, et non sur des opinions, même majoritaires.

                  Vouloir avancer trop vite, sans structure politique, sans place admise dans l’« establishment » gouvernemental, pour un projet trop nouveau, risque de se retourner contre vous, et de provoquer de la part des « autorités » un processus de contrôles et de limitation de ces réseaux, cad de se retourner contre nous.

                  Cordialement Thierry


                  • benevole 15 février 2007 14:02

                    Bonjour Thierry,

                    Ton commentaire me fait froid dans le dos !

                    Mais il confirme le terme « démocrature » utilisé dans l’article.

                    Penses-tu réellement qu’on ne puisse jamais rétablir une vraie démocratie ? Que le politiquement correct soit figé ?

                    Cordialement Jean-Marc


                  • aquad69 (---.---.33.228) 15 février 2007 17:56

                    Bonjour Bénévole,

                    bon, il ne faut quand même pas s’en empêcher de dormir...

                    Mais ce qu’il faut comprendre, c’est qu’un gouvernement élu a des pouvoirs limités ; avant même de satisfaire ses électeurs, il a des conditions à remplir, des comptes à rendre aux multiples intervenants de la vie politique non publique, des pouvoirs économiques, sociaux, de tous ordres, à nos partenaires européens, et aussi à notre cher et puissant voisin d’outre-Atlantique, par exemple. Il faut aussi que tout ce qui soit fait rentre dans nos possibilités économiques. Comme n’importe quel grand patron d’entreprise, il n’a que le pouvoir de faire ce que l’on attend de lui.

                    La marge de manoeuvre est très, très mince.

                    La première de ces conditions étant de toujours prendre des décisions « raisonnables » et « responsables », cad qui gênent le moins possible les divers intérêts puissants et l’ordre établi.

                    Qu’apparaisse un embryon de pouvoir trop indépendant, trop idéaliste, et qui donnerait l’impression de ne pas être « raisonnable » mais plutôt dangereux, celà pourrait très vite provoquer des réactions très vives...

                    Quand on est jeune et nouveau, il ne suffit pas d’avoir raison, il faut beaucoup de diplomatie et de prudence pour se faire accepter par ses pairs.

                    Mais un des aspects de la « démocrature » dont il est question, c’est que, à travers le spectacle électoral, les candidats, ainsi que les médias qui cherchent à exciter les gens pour mieux vendre, voudraient nous faire croire qu’ils ont le pouvoir de tout changer, s’il sont élus. C’est un discours pour enfants, et les Français en ont un peu assez.

                    On aimerait bien sûr un discours plus responsable, moins démagogique ; celui d’un Bayrou, par exemple... Le succès ou non qu’il aura sera peut-être le reflet de notre maturité.

                    Les peuples ont les dirigeants qu’ils méritent.

                    Cordialement Thierry


                  • CAMBRONNE CAMBRONNE 15 février 2007 12:40

                    CE N’EST PAS VRAI , ce ne sont pas les médias qui font les candidats mais les candidats qui utilisent la presse à leurs fins y compris celui qui les dénonce pour partialité : j’ai cité François BAYROU .

                    Arrétons de nous abreuver de conspirationisme et d’imaginer que le cyber pouvoir serait plus subtil que les autres alors que n’importe qui peut dire n’importe quoi sans même qu’on sache vraiment son identité .Certains en changent comme de chemise .

                    On lit d’excellentes choses sur AGORAVOX mais aussi plein d’anneries et surtout des développements de tracts politiques .

                    Je précise que j’aime bien Agoravox car je peux m’y exprimer mais je ne fais pas d’illusion sur ses capacité à changer la donne .

                    Salut et fraternité .


                    • ZEN zen 15 février 2007 16:49

                      @Cambronne

                      Bonjour. Tout à fait d’accord avec vous sur ceci :« Je précise que j’aime bien Agoravox car je peux m’y exprimer mais je ne fais pas d’illusion sur ses capacité à changer la donne . »

                      Nous avons déjà discuté de cela. Il faut raison garder et ne pas surestimer le prétendu pouvoir du « peuple des connecteurs », qui n’est « peuple » que virtuellement, avec ses tensions et ses contradictions..


                    • CAMBRONNE CAMBRONNE 15 février 2007 17:51

                      ZEN

                      Heureux d’être d’accord avec vous . Vous faites partie des gens que j’aime à rencontrer sur ce site même et surtout si je ne suis pas d’accord avec vous .

                      Cordialement .


                    • seb (---.---.12.18) 15 février 2007 12:42

                      C’est du foutage de gueule car rien qu’aujourd’hui sur AGORAX vox il y a 8 articles sur Madame ROYAL


                      • Carlo Revelli Carlo Revelli 15 février 2007 14:08

                        Oui car nous sommes un média libre. Et parmi ces 8, nous avons des articles pour et d’autres contre. Et puis le lecteur se fait son opinion. Cela dit, je pense qu’il faudra bientôt mettre les articles sur la présidentielle dans une catégorie à part car ils commencent à prendre trop de place...


                      • LE CHAT LE CHAT 15 février 2007 14:22

                        bien vu ,Seb , on a triple dose aujourd’hui ! et dire qu’on m’a refusé des articles pour cause de sujet déjà évoqué ! smiley


                      • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 15 février 2007 22:12

                        Salut Carlo,

                        J’suis d’accord avec toi, .. la place commence à manquer,... surtout que le nombre de rédacteurs augmente sec. ( succès oblige ! ) .. ce qui impose forcément à refuser moult autres articles, .. résultat le nombre de mécontents augmente lui aussi !

                        .. Alors à quand une deuxième page,( demande déjà sollicitée par P@py ) es-ce si compliqué à mettre en oeuvre ?

                        @+ P@py


                      • Voltaire Voltaire 15 février 2007 12:45

                        Excellente initiative !

                        Plusieurs de mes articles peuvent correspondrent à ce sujet (en relisant notamment ma comparaison sur le troisième homme Bayrou-Chevènement, écrit en septembre, je trouve cet article remarquablement prémonitoire), vous êtes libre de les utiliser, pourvu que l’anonymat soit garanti (obligation professionnelle).


                        • Pescaire (---.---.103.40) 15 février 2007 12:52

                          Et lo pichon Bayrou, qui fait en permanence la pêche aux vairons ? Ne fait-il donc pas partie de la politique unique, ce petit bout d’ex-trilatéral de service ? A Strasbourg, ils ont l’air de bien l’aimer.

                          C’est plutôt le caractère de mascarade générale de ces élections qui me semble être le problème, avec ou sans « bipolarisation ».


                          • Citoyen qui en a marre (---.---.218.158) 15 février 2007 13:14

                            Bayrou est particulièrement dangereux avec sa politique ultra-européenne, et qu’on ne vienne pas nous dire qu’il ne dispose pas d’appuis haut placés.


                          • (---.---.242.37) 15 février 2007 14:06

                            « Bayrou est particulièrement dangereux avec sa politique ultra-européenne, et qu’on ne vienne pas nous dire qu’il ne dispose pas d’appuis haut placés. »

                            « Particulierement dangereux avec sa politique ultra-europeenne » :
                            - comment peut-on qualifier d« ultra » sa politique europeenne, arguments s’il vous plait
                            - comment peut-on le qualifier de « particulierement dangereux » pour cette politique ? Arguments s’il vous plait.

                            Par ailleurs, et comme a chaque fois, on attend une liste credible d’« appuis haut places ». Je crois qu’on peut attendre longtemps...


                          • (---.---.97.42) 15 février 2007 14:55

                            Il est bien connu que Bayrou provient de la chapelle Méhaignerie - Pflimlin - Veyl, etc... un lobby qui représente directement les intérêts des milieux financiers européens.

                            En soutenant à outrance le Traité Constitutionnel Européen, ce petit ange voulait nous plonger dans un marché de la main d’oeuvre avec des pays où le SMIC n’atteint pas 100 euros. Ce qui, d’ailleurs, se fait à présent par d’autres moyens avec le soutien actif de l’UDF.

                            Bayrou a été d’ailleurs membre de la Trilatérale jusqu’en 2005, en Bourlanges l’est encore.

                            Franchement, un sinistre personnage...


                          • (---.---.242.37) 15 février 2007 15:54

                            Voila le commentaire credible et tres argumente comme je l’attendais... smiley


                          • (---.---.105.71) 16 février 2007 10:28

                            Oui, le commentaire de 49.97.42 est bien argumenté. Bayrou représente un lobby qui, pour avoir son Etat européen, est prêt à nous coller une dépression comme celle des USA avant la deuxième guerre mondiale.


                          • demos demos 15 février 2007 12:52

                            J’ai une rubrique sur mon blog que j’ai titré « dénoncer la complicité des médias de masse ... » http://demos.blogg.org/date-2006-02-28-billet-300056.html


                            • grattounette (---.---.185.38) 15 février 2007 12:54

                               smiley un peu trop long l’article, mais une bonne synthèse. Le montage foto est absolument excellent ! Pour les « petits candidats » ce serait en effet une occasion de vraiment leur donner la parole, chacun a des choses à dire, par contre côté vote il est temps de voter pour un vrai but, donc « utile » dès le 1er tour. Sachant que Le Pen a eu son heure de gloire maximum, que le duo pipole divise plutôt que réunit, et si on parlait sérieusement de Bayrou ? Le seul qui peut contrebalancer ce pouvoir médiatique ridicule, le seul qui peut être élu et légitime. Et grand bien fasse à la France. En +, il est « branché web » et connait le sujet... et est le seul lucide face aux médias.


                              • Sebastien133 15 février 2007 13:08

                                Je suis d’accord avec l’auteur de cet article : cette mise en scène médiatique a assez duré et on prend les électeurs pour des imbéciles.

                                Cependant, je voudrais néanmoins nuancer.

                                Nouvel adhérent PS, j’ai l’impression quand à moi que Mme Royal, bien que cherchant à s’exprimer, ce qui est compréhensible de la part d’un candidat, n’a pas été tant entendu que cela et que, à chaque fois qu’il était question d’elle, on a choisi de critiquer voir de caricaturer ou déformer plutôt que de la laisser s’exprimer vraiment.

                                Je pense notamment aux histoires de gaffes qui n’auraient notamment pas été sujet à polémique si elle avait été un homme, mais il y en a eu d’autres...

                                Concrètement, et sans parti pris, oui je suis d’accord sur le fait qu’il y a manipulation des médias par les milieux d’affaire, oui on devrait laisser plus de temps de parôle aux divers candidats afin d’ouvrir un vrai débat sur les contenus des programmes, et oui rétablir la vérité me semble nécessaire.

                                Par contre, pour moi, il n’y a pas de cinquième pouvoir : l’édition sur Internet reste de l’édition et je ne comprend pas vraiment cette notion de cinquième pouvoir...

                                Cordialement,

                                Sébastien133.


                                • Milla 15 février 2007 23:58

                                  @ Seb, Qui parle de rétablir la vérité médiatique, Carlo parle d’opium et c’est une réalité, et « supermédiatisation » vient du fait que, justement avec l’outil qu’est l’Internet, ils savent parfaitement que les citoyens peuvent s’informer autremennt qu’à travers les médias traditionnels, sans quoi les politiques elles mêmes n’auraient pas créee leur site...

                                  Et il faudrait s’enlever l’idée que les gens soient si stupides, au contraire, en lisant quelques commentaires, j’ai cru aussi une espèce de violence parfois mais en fait non c’est un besoin de s’élever et d’élever une certaine vérité.

                                  C’est ce dont parlait Carlo dans sa vidéo, l’information « ascentante et non descendante », pour une fois qu’elle existe...

                                  Milla smiley


                                • arturh (---.---.119.98) 15 février 2007 13:28

                                  Sarkozy et Royal n’ont pas été imposés aux grands médias. Ils se sont imposés aux grands médias.

                                  Ils ne sont pas les produits d’un complot médiatique ou des sages de Sion, mais des mécanismes politiques propres à la Vème République. Si « les grands médias » devaient faire les candidtas, alors ce ne seraient certainement pas Sarkozy ou Royal. Il ne faut pas avoir la mémoire si courte, avec les médias qui nous ont abreuvé pendant longtemps du TSS et que de Villepin allait avoir sa peau. Quant à Royal, n’en parlons même pas, aucun « grand média » n’y croyait.

                                  Le « sondage » cité dans cet article qui met Bayrou en tête n’est pas un sondage. De la part de Carlo Revelli, qui sait parfaitement la signification exacte du mot sondage en matière politique, faire cet abus de langage ici est indigne. Il n’est pas représentatif de la population française en âge de voter. Il est probablement représentatif des gens qui viennent souvent sur Agoravox, média « protestataire ». Il n’est donc pas étonnant que ses intervenants placent majoritairement un vote sur un candidat qui se définit comme protestataire. Carlo Revelli devrait le savoir, puisqu’il est à même de faire la comparaison entre les « vraies gens » qu’il rencontre dans la vraie vie et les gens qui viennent sur Agoravox.

                                  Un « vote-sondage » réalisé à Canal+ dans l’émission « Le Grand Journal » à la veille de la désignation du candidat PS plaçait Dominique Strauss-Kahn largement en tête. Ca ne prouve pas que la désignation de Royal est le produit d’un complot des « grands médias », ça prouve que les gens qui passent à Canal+ sont plus « gauche-caviar » que le majorité des votants du PS.

                                  Que Monsieur Carlo Revelli relance l’intérêt sur son site, c’est de bonne guerre. Qu’il recycle le vieux concept de « lutte des classes » nous dit d’où il vient, même quand il parle d’Agoravox, une entreprise commerciale, comme n’importe quel média. On a des patrons de gauche comme on a des poissons volants.

                                  Mais les vessies ne font toujours pas des lanternes.


                                  • Carlo Revelli Carlo Revelli 15 février 2007 14:17

                                    D’accord sur la remarque sur les sondages Internet. Mais ils donnent des tendances. Celui de MSN fédère chaque semaine plusieurs milliers de vote. Et je doute que les lecteurs d’AgoraVox on les retrouve vraiment chez Microsoft (MSN)...

                                    Le sondages traditionnels interrogent entre 800 et 1.000 personnes qui grâce à la méthode des quotas sont représentatives de la population française. En théorie du moins. La réalité des sondages politiques c’est qu’ils sont aussi fiables que ceux Internet (surtout en ce moment). C’est à dire pas du tout. Je vous rappelle 2002. Par ailleurs, j’ai bossé à l’Ifop et à la Sofres avant de créer ma société.

                                    Merci de laisser de côté la théorie du complot. Ca n’a rien à voir et c’est la méthode qu’on utilise quand on veut clore tout débat. Ca ne marche plus.


                                  • l'Omnivore Sobriquet l’Omnivore Sobriquet 17 février 2007 15:12

                                    Oui... Et manque de chance une émission diffusée trois fois hier sur Radio Courtoisie montrait que la méthode des quotats est un nom joli pour camoufler n’importe quoi... Le bon choix du prince ’crédibilisé’, pour faire court... Personne ne les emploie plus aux USA, parce qu’il y a une possibilité judiciaire de poursuivre, pour manipulation. Evidemment les ’quotats’ n’empêchent pas d’essayer de bien faire, pour qui veut, mais c’est de la manip interne, de la cuisine. Seuls les données brutes sur un tirage au sort sont inattaquables.

                                    Après, il y a le problème des questions posées, ou pas posées, ou leur tournures. (à titre d’exemple, regarder la question que pose le Nouvel Obs pour leur chouchou, la jeune étoile qui monte Alain Duhamel (depuis que je suis né je l’ai toujours vu, nous dire « les élites pensent que », j’ai 41 ans), lisez la question du ’sondage’ à droite en haut de l’écran : ce sera compris comme « pour ou contre l’éviction de A.D », alors que...) http://tempsreel.nouvelobs.com/

                                    Sinon, comme le répète Serge de Beketch souvent ces temps-ci, on ne comprend pas que les grands organismes (français) de sondages gardent leurs ’crédibilités’ auprès de leur clients, -leurs gagne-pains normalement-, après avoir annoncés de telles grossièreetés comme le score de Chevènement en 2002 par exple, ou celui of course de Le Pen.

                                    Les deux grands partis bipolaires n’ont jamais été désavoués par les électeurs dites-vous m’sieur Revelli... moi je vois avril 2002, je vois mai 2005, et je me nettoie les mirettes avec chaude impatience pour avril et mai 2007, en attendant juin. Le monde (réel) nous applaudira.

                                    Mais je bavarde..

                                    p.s. : je préfère nettement : « Sarkolène Ségozy » (à « Ségolas Sarkolène »). Mais bon, affaire de goût..., je ne veux pas raviver un débat qui a dû être affreux. vive l’Agorabox ! libre !


                                  • Eric 15 février 2007 13:32

                                    Pas d’accord avec vous

                                    Monsieur Sarkozy et Madame Royale représentent des partis prépondérants dans la vie politique française. Des centaines de milliers de militants, quels que soit les doutes que l’on puisse légitimement avoir sur les chiffres. Des centaines d’élus, d’association affiliées de prêt ou de loin, éventuellement de syndicats. Ceci a trois conséquences par rapport aux petits candidats.

                                    1) Leur parole a plus de poids dans une démocratie représentative et c’est parfaitement normal.

                                    2) Tous le monde comprends bien que même si d’aventure a la surprise générale et comme cela ne s’est jamais vu dans notre histoire, un candidat marginal l’emportait, il serait néanmoins vraisemblablement contraint de gouverner avec l’un ou l’autre de ces partis sauf a ce qu’au législatives il balaye d’un coup les réseaux d’élus.

                                    Tient, imaginons que l’extrême gauche s’unissent, que madame royale plonge et que Le Pen fasse un carton au détriment de Sarkozy, même avec un second tour Besancenot Le Pen, il est peu probable que les législatives suivantes donnent a l’un ou a l’autre une majorité a l’assemblée. La pays serait donc en definitive gouverne en fonction des idees dominantes de l’un ou l’autre des grands blocs de la bipolarisation.

                                    3) Les medias étant des entreprises commerciales, vivent l’œil fixé sur ce qui intéresse leurs clients. Ils donnent plus de place aux porte-paroles des partis qui recueillent le plus d’adhésions et cela aussi est assez normal.

                                    L’exception, c’est quand un « petit » candidat a des convictions fortes et originales qui énervent ou intéressent les clients et donc font de l’écoute ou du tirage.

                                    L’histoire du développement du FN est un démenti à toutes les thèses sur l’influence des medias, sondages et internet.

                                    Medias et sondages

                                    Même si il était avéré que Mitterrand ait réellement favorisé les passages media de Mr Le Pen pour casser la droite traditionnelle, le moins que l’on puisse dire et que la profession ne lui était pas favorable. Les sondages le concernant ont en général eu pour caractéristique d’être faux. Tous cela ne l’a pas empeche de percer. Ce sont des procedures politiques et non mediatiques qui limitent son acces au debat democratiques (abscence de representation a l’assemblee, question des signatures, etc...)

                                    Internet

                                    Si comme le disent les études électorales, l’électorat Le peniste est plus populaire et moins diplômé que la moyenne et que notamment l’électorat socialiste, et donc vraisemblablement moins équipé en Internet et plus spectateur de TF1, on pourrait même conclure a l’inverse de votre article. Ceux qui sont plus utilisateurs d’Internet se sont plus dispersés en 2002, persuadés de pouvoir se rattraper au second tour... ! Ils auraient donc plus cru à la bipolarisation et aux sondages !

                                    J’imagine que l’on pourrait tenir le même raisonnement avec le referendum sur la constitution européenne.

                                    Enfin, il me semble que votre théorie sous entend au final qu’une bonne partie de la population n’aurait pas les moyens intellectuels de se faire sa propre opinion et vivrait exclusivement à l’heure de TF1. Cela me semble douteux aujourd’hui, notamment parmi les jeunes (80% niveau bac ?). La politique vise à départager des intérêts dans la gestion de la communauté. Je pense que beaucoup, sinon la majorité des électeurs partent d’abord de leur vie quotidienne, de leur expérience, de leurs intérêts de leur environnement et qu’il est assez difficile de les tromper complètement la dessus. Je crois que l’essentiel de nos compatriote est parfaitement a meme de faire son propre tri dans ce qu’il entend dans les medias.


                                    • Gnole (---.---.192.187) 15 février 2007 20:20

                                      Hum si on ajoute les votes UMP et PS aux dernières élections présidentielles, on arrive même pas à 40%.

                                      Donc ces fameux deux candidats prépondérents ne représentent même pas la moitié des votants (sans compté les votes blancs ou nuls) donc franchement que une petite fraction de l’ensemble de la population française... bref aucune justification à leur prépondérence dans les médias !


                                    • Gio (---.---.90.81) 18 février 2007 19:49

                                      pour Gnole

                                      Si les 2 « grands » ne représentent que 40%, l’ensemble des autres c’est moins que des cacahuètes !!! Alors ne soyez pas stupide dans votre raisonnement.


                                    • maxim maxim 15 février 2007 13:32

                                      je me demande si nous n’en sommes pas à un phenomène de saturation.....

                                      cela vaut aussi sur les sempiternels articles Sego a fait çi où ça ....

                                      Sarko idem....

                                      d’ailleurs,on se laisse tous prendre au piège,mais on retrouve toujours les memes discours ,les memes intervenants,et les memes reactions de chacun de ces intervenants.....

                                      rien qu’aujourd’hui,constatez le nombre d’articles sur le sujet....

                                      on va encore s’etriper à coups de claviers....

                                      j’ai déja ouvert le feu......


                                      • Marie Pierre 15 février 2007 13:38

                                        Bonjour Carlo, merci pour votre excellent article.

                                        J’ai aussi en boutique un blog qui met en comparaison les programmes de tous les candidats (10 à ce jour mais les autres suivront), on peut comparer les programmes par thème :

                                        http://www.votons.info/


                                        • Marie Pierre 15 février 2007 13:53

                                          Je n’avais pas compris que seuls les articles d’Agoravox étaient retenus. Mais ce site a le mérite de donner la parole à tous. Il n’en est qu’à ses débuts, il appartient à chacun, s’il le désire, de participer aux forums.


                                        • Anne Marie (---.---.57.70) 15 février 2007 13:44

                                          @Carlo Revelli

                                          Je suis convaincue que tout cela part d’une bonne intention, mais je regrette d’avoir à vous le dire : C’EST UNE TRES MAUVAISE IDEE.

                                          Comme monsieur CAMBRONE je suis convaincue que le 5me pouvoir n’a strictement aucune influence sur la réalité. Comment pouvez vous imaginer que l’opinion de célèbres inconnus, puisse influer de quelle que manière le vote. Pour ma part je n’accorde aucun crédit à des articles écrits par des personnages virtuels dont certains n’ont même pas le courage de nous donner les moyens de vérifier qui ils sont réellement. Et j’ose espérer ne pas être la seule dans ce cas.

                                          Et que dire des débats qui suivent généralement ces articles : foire d’emprise, insultes, discussions personnelles, contre vérités. Désolée d’avoir à vous le dire aussi crûment, mais votre media citoyen, pourtant une très belle initiative dans le principe, est le dernier endroit où je viendrais pour m’informer sur ce genre de sujets. A la limite seule l’expérience de « Nue Blog » (désolée si j’écorche son pseudo) et ses interviews est intéressante à mes yeux.

                                          Comme je suis sûre que vous ne tiendrez aucun compte de ce que j’ai dit précédemment, permettez moi quelques conseils de bons sens. Essayez d’inciter à s’exprimer les hommes politiques en question, à défaut des membres HABILITES de leurs staffs. Ne laissez aucun(e) auteur(e) proposer d’article sans que l’on sache très précisément qui s’exprime, que l’on connaisse précisément (et de manière vérifiable) son parcours et ses orientations politiques. S’ils veulent rester anonymes (ce qui est leur droit le plus absolu), alors ils devront se contenter de donner leur avis dans le débat qui suit.

                                          Vous imaginez bien le pourquoi de toutes ces précautions sur un sujet aussi sensible et si proche des échéances. Comme vous le savez mieux que moi, ce genre de media est propice à toutes les dérives, et n’importe qui peut se faire passer pour qui il veut et raconter ce qu’il veux, y compris les pires contre vérités. Votre responsabilité morale serait très grande si vous ne faisiez pas.

                                          Cordialement, Anne Marie


                                          • Carlo Revelli Carlo Revelli 15 février 2007 13:57

                                            Anne-Marie,

                                            Je respecte votre opinion tout en ne la partageant pas. Nier l’influence de ce que certains appellent le 5ème pouvoir équivaut à nier l’influence des citoyens. Ne vous arrêtez pas sur les mots et ouvrez vos yeux. Regardez ce qui s’est passé avec le réferendum européen.

                                            Au sujet du livre, le but est justement de faire une sélection en essayant d’éviter tout ce qui est insulte, approximation ou erreur. Même si un auteur peut garder son anonymat face au lecteur, ça va de soi que nous on saura qui est derrière chaque pseudo qui accepte de publier.

                                            Enfin, même si je pense que les hommes politiques s’expriment déjà assez ailleurs, j’accepte votre conseil. J’invite donc personnellement tout homme politique et tout présidentiable qui a envie de s’exprimer dans cet ouvrage à me contacter. Et puisque tous nos articles sont lus et relus au peigne fin par tous les QG de campagnes, je suis sûr que mon message passera. smiley On va voir qui accepte. Bien à vous.


                                          • CAMBRONNE CAMBRONNE 15 février 2007 14:07

                                            ANNE MARIE

                                            Je pense que le cyber pouvoir n’est pas dénué d’influence mais je suis comme vous assez méfiant vis à vis des producteurs d’articles . Certains apportent beaucoup et sont des gens qualifiés dans leur domaine mais certains qui parlent de tout ne disent bien souvent que des conneries . Toute ressemblance avec des personnes existantes n’est pas fortuite du tout . Nous nous trouvons devant le même problème que sur les médias traditionnels : Il faut rester éveillé et faire fonctionner son esprit critique .

                                            Une bonne chose pour Agoravox la contribution de M BILGER et de M APHATIE par exemple qui appportent du crédit à notre site . Pein de camarades agoravoxiens font un trés bon boulot et qu’ils en soient remerciés même si les lecteurs ne font pas toujours trés bien le tri entre de la bonne information et de la désinformation , voire de la propagande cachée .

                                            Salut et fraternité .


                                          • Milla 16 février 2007 00:09

                                            @ Anne Maire,

                                            Je ne suis pas d’accord, vous même qui citez la dérive êtes à même de déceler ce qui est ou non du domaine de l’acceptable, je crois que nous avons tous un cerveau, il n’y a qu’à voir dans le quotidien, si « un livre est édité » que ce soit un navet ou non c’est à vous de le diScerner, à vous de comparer le « Da Vinci Code » à « Marivaux » qui n’ont rien à voir certes, mais en terme de littérature je sais vers qui je vais lequel diriger...

                                            Milla smiley


                                          • (---.---.129.157) 16 février 2007 03:57

                                            c’est à vous de le diScerner, à vous de comparer le « Da Vinci Code » à « Marivaux » qui n’ont rien à voir certes, mais en terme de littérature je sais vers qui je vais lequel diriger...

                                            Certes Milla vous pouvez effectivement le faire dans ce cas, parce que vous savez qui sont Dan Brown et Marivaux, que vous connaissez leurs oeuvres et êtes donc à même de juger.

                                            Mais comment faîtes vous, dès lors qu’il s’agit d’illustres inconnus qui vous proposent des articles, qui plus est sur des sujets que vous maîtrisez pas forcément, pour choisir ou même tout simplement pour juger de leur crédibilité des informations que vous allez y trouver ?


                                          • Blablabla (---.---.33.232) 16 février 2007 06:51

                                            Eh ! Anne Marie, qui te parle d’informations dans un débat ? « Désolée d’avoir à vous le dire aussi crûment, mais votre media citoyen, pourtant une très belle initiative dans le principe, est le dernier endroit où je viendrais pour m’informer sur ce genre de sujets ». Je te signale juste qu’il n’y a malheureusement pas d’endroits où puiser des informations valables. Forges-toi ta propre opinion. Poses-toi la question de savoir quand ça a commencé dans ta tête de penser droite ou gauche, etc, et tu verras que tu a été manipulée et que tu manipules les autres en retour ; c’est la règle en démocratie.


                                          • benevole 15 février 2007 13:49

                                            Que voilà un bel article et un beau projet ! J’ai utilisé moi-même le terme « démocrature » dans un article intitulé « Les dessous de la politique anti-tabac » et dans une réaction à un autre article où je suggérais de voter Bayrou pour plusieurs raisons dont la plus importante à mes yeux était de défier les médias.

                                            Je n’ai pas inventé le néologisme « démocrature ». Je l’avais déjà lu quelque part et je remercie l’auteur de le répéter. La popularisation de ce mot et son entrée rapide dans tous les dictionnaires participera déjà à la lutte contre le formatage des esprits par les médias et contre les politiques qui s’en servent.

                                            Il me semble évident que la plupart des médias veulent imposer Sarkozy dont le programme est pourtant le plus aberrant jamais proposé par un parti non extrémiste.

                                            Comme je le montrerai dans un article à paraître sous le titre probable « Lettre ouverte aux candidats », tous les problèmes de société (la faim dans le monde, les enfants des rues, l’extrême pauvreté du sud, la paupérisation de notre classe moyenne, la baisse de pouvoir d’achat, le terrorisme, la criminalité, le réchauffement climatique, le surendettement, le chômage et j’en passe) ont pour origine un système économique libéral boîteux.

                                            Le système libéral est le meilleur pour motiver la production et il pourrait l’être aussi pour motiver la redistribution s’il rémunérait l’investissement privé dans les domaines humanitaire, écologique et social. Mais on en est loin. Cette redistribution est exclusivement à charge de l’Etat et elle provoque des réactions inverses de plus grande amplitude dans l’économie mondiale dont l’arme absolue est la monnaie.

                                            La phase économique dans laquelle nous sonmmes entrés depuis déjà quelques décennies est caractérisée par une capacité de production mondiale très largement supérieure au pouvoir d’achat des consommateurs.

                                            Dès lors, pour survivre, les entreprises sont en situation de concurrence exacerbée pour conserver ou attirer les actionnaires et les consommateurs. Attirer les premiers nécessite une maximalisation des profits, attirer les seconds oblige à baisser les prix de vente. La conjugaison de ces deux impératifs conduit à abaisser le prix de revient et, pour ce faire, il faut bien entendu casser les prix des matières premières abondantes et réaliser des économies de main d’oeuvre.

                                            Mais c’est un cercle vicieux car les petits producteurs de produits agricoles mis sur la paille et les travailleurs licenciés conduisent à une nouvelle baisse du pouvoir d’achat global (et ceci qu’ils soient indemnisés ou non puisque le financement de leurs allocations provient d’un pouvoir d’achat précédemment disponible pour la consommation).

                                            Dans ces conditions, toute création de nouvelle entreprise ne peut qu’exacerber la concurrence et provoquer de nouvelles faillites puisque le pouvoir d’achat n’est pas extensible mais en réduction. Et quelles seront les premières entreprises victimes de ces créations ? Evidemment celles qui n’ont pas pu réduire suffisamment leurs dépenses salariales, donc celles qui offrent encore le plus d’emplois.

                                            Echapperont peut-être à cette règle les entreprises et les travailleurs des secteurs de technologie de pointe parce qu’ils sont hyper-qualifiés et donc indispensables mais pour la majorité des chômeurs, trouver de l’emploi correctement rémunéré est un mythe. Et davantage encore si ceux qui travaillent déjà travaillent plus.

                                            Dès lors, quand vous entendez un homme politique prôner l’esprit d’entreprise ou vous dire « si vous voulez gagner plus, travaillez plus » comprenez simplement « débrouillez-vous tout seuls avec les lois de la jungle ».

                                            Et quand il vous parle de répression à l’égard des vaincus du système, méfiez-vous, le dictateur n’est pas loin.

                                            Cette longue digression pour vous faire comprendre que les médias ne sont pas dupes. Il doit exister un certain nombre de journalistes, de rédacteurs en chef, de patrons de la presse intelligents et capables de décoder le discours apparent de ce candidat. Ils savent que c’est le candidat des puissants, le candidat de l’élite, le JR de « Dallas » et de son univers impitoyable.

                                            C’est pour ça qu’ils l’aiment ou estiment qu’il vaut mieux être avec lui que contre lui.


                                            • Bayrolien (---.---.112.26) 15 février 2007 13:49

                                              A moi, les « grands » médias n’imposent rien.

                                              J’allume, si ça me plait, je reste, si cela ne me plait pas, j’éteins.

                                              Je ne regarde plus le journal de 20 heures depuis plus d’un lustre.

                                              Cela ne m’a pas empêché de savoir, de surcroît avant qu’il ne soit 20 heures, le jour de l’événement, que Saddam avait moche et mal été pendu.

                                              Si « nous » ne regardions pas les « grands » médias, ils ne seraient pas grands, ils seraient tout petits et ils chercheraient autre chose pour « nous » divertir.

                                              D’ailleurs, « ils » prennent conscience de leur vacuité. La plupart ont désormais la séquence « que se passe-t-il sur les blogs ? »

                                              Internet est même une source d’informations importante pour eux, le travail de recherche y étant, pour eux comme pour tout internaute, plus facile qu’ailleurs.

                                              Ils sont en train d’en devenir le relais. Internet est, par essence, le PREMIER média.

                                              Du reste ce ne sont pas les matraquages des très-prochains-ex « grands »qui font les élections.

                                              Cf Balladur/Chirac 1995 Jospin/Le Pen 2002

                                              Jacques a succédé à François, François succèdera à Jacques.


                                              • Rage Rage 15 février 2007 13:50

                                                Bonjour Carlo,

                                                Nous n’avons pas eu le temps d’échanger lors de la journée du 27 janvier à « l’entrepôt », mais je pense que tes attentes pourraient être comblées par le montage que P.Ambruzzini fait actuellement sur la journée.

                                                En ce qui concerne les articles, je n’ai malheureusement pas approfondi la chose, mais celui qui pourra t’apporter beaucoup sur le sujet c’est Forest Ent.

                                                Je serais sans doute là le 24 mars, en tous cas j’ai déjà coché la journée : j’attends les précisions.


                                                • Johan Johan 15 février 2007 14:10

                                                  Je me permets de réagir à la suite du post de Rage, ayant moi même participé aux rencontres du 27 janvier.

                                                  J’en retiens qu’au sein des partis coexistent des personnes ouvertes, et des personnes endoctrinées à militer.

                                                  J’en retiens aussi que les points qui nous ont passionné dans les discussions sont A 1000 LIEUES des débats télévisés, qui ne sont que d’infâmes et insipides brouets. « Les politicos s’enflamment sur la réforme du vélo » (tryo), quand d’autres se posent de vraies questions de gouvernance à long terme et à grande échelle.

                                                  Que ce militantisme et cette absence de matière nous mênent vers le courant dominant (mainstream, ou pensée unique), excepté le symbolisme (dans les deux cas également infantilisant).

                                                  Sur Internet, d’autres questions se posent, et les questions traditionnelles se posent autrement. C’est pour moi là la vraie différence.

                                                  La deuxième est l’anonymat : j’ai coulé des articles postés par des « références », sans connaître (ni reconnaitre) l’autorité de leurs auteurs, et sans crainte d’un harcèlement ultérieur.

                                                  Voilà, dans mes valises :

                                                  Causes et conséquences d’un référendum pro ou anti Sarkozy

                                                  http://www.agoravox.fr/article.php3?id_article=18572

                                                  Car il me semble que le vrai sujet de cette élection est Sarko. Royal a réussi à devenir l’icône principale anti sarko.

                                                  Am.


                                                • Johan Johan 15 février 2007 14:49

                                                  Il faudrait retirer cette partie :

                                                  D’encombrantes casseroles font un tapage qui handicape fortement l’objet de ce « Référendum ».

                                                  Le véritable talon d’Achille du candidat de la Droite reste la clique des ploutocrates : évadés fiscaux, qu’ils fussent héréditaires, ou bien des nouveaux riches faisant volte face sur la difficulté extrême qu’ils ont eu à s’arracher à leur milieu, ou bien encore le MEDEF qui en terme de mauvaise foi et de déni de représentation de ses membres (en faveur des plus lourds) n’a pas de maître. Pire, l’extrême ringardise de ses soutiens dont le zèle peut avoir des conséquences dévastatrices.


                                                • erdal (---.---.242.88) 15 février 2007 13:51

                                                  excellente photo qui résume le profil idéale pour cette candiadature. Mais je dois vous dire que ça fait froid dans le dos ! comme les médias... smiley

                                                  salutation

                                                  erdal


                                                  • miteny (---.---.130.65) 15 février 2007 13:52

                                                    Oui je suis d’accord et l’idée du livre est bonne !! Je veux témoigner pour moi que je trouve la politique tellement nulle que j’appelle sur mon site (dieuexiste.com) à ne pas voter. Pour certains ils sont tellement nuls qu’ils ne sont même plus écoutables !!


                                                    • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 15 février 2007 14:01

                                                      Salut Carlo,

                                                      Tes potes qui ne regardent que la téloche, zont déjà oubliées le résultat du premier tour de 2002 !

                                                      Eloquent le résultat du lien que tu cites :

                                                      COTE MSN 2007 : BAYROU EN TETE avec 27,9 % contre 27,5 % à Sarkozy et 26,1 % à Royal

                                                      http://www.page2007.com/2007/02/03/cote-msn-2007-bayrou-en-tete-avec-279-contre-275-a-sarkozy-et-261-a-royal/

                                                      Au fait , t’as passer une bonne nuit, l’article de Monsieur Dodo, ne t’as pas empêcher de dormir ?

                                                      J’apprécie de plus en plus ( j’suispas le seul ) ton bébé, chapeau de l’avoir mit en ligne, et encore merci pour ce formidable moyen qui offre aux sans grades le pouvoir de s’exprimer librement !

                                                      Vive le 5 éme pouvoir !

                                                      @+ P@py


                                                      • didu didu 15 février 2007 14:05

                                                        2007 sera une catastrophe politique. Une véritable crise. Ca fait maintenant un an et demi environ que j’attends ce moment...On parle du pouvoir d’information d’Agoravox et blablabla, mais excusez-moi, la majorité des personnes qui postent ici et des rédacteurs sont intoxiquées !completement intoxiquées...

                                                        vous verez le 22 Avril où vos perégrinations vous aurons menées...23% pour Le Pen, entre 17 et 19 pour Ségolène et 15 pour Sarkozy...vous verez...

                                                        Il y a un véritable danger dans notre société et beaucoup de personnes persevèrent à l’ignorer !(comme sur Agoravox) ou à le favoriser (comme Sarkozy par exemple)


                                                        • Blablabla (---.---.33.232) 16 février 2007 07:08

                                                          DIDU où est le véritable danger ? Rester devant ta télé ou ton ordi ou bien défiler dans la rue ? Ou encore de ne faire ni l’un ni l’autre ? Pour ma part, je suis en danger depuis le jour où je suis né, le jour où on m’a plaqué dans cette société, ce système où on ne m’oblige pas à penser mais à écouter.


                                                        • Maxime Verner Maxime Verner 15 février 2007 14:08

                                                          Je ne sais pas si vous en avez entendu parler mais une information est parvenu à mes oreilles : le journaliste Alain Duhamel, non content d’avoir fait élire Mitterand (enfin aider l’élection) en 1981 en lui demandant : « que comptez-vous faire pour la peine de mort ? », l’éminent journaliste de Fr2 et RTL a déclaré devant un parterre de militants de l’UDF qu’il allait voter Bayrou en 2007 !!! voilà la vidéo http://www.dailymotion.com/video/x151aw_duhamelvotebayrou

                                                          pour reprendre le nom d’une émission qui lui est chère : a vous de juger !


                                                          • didu didu 15 février 2007 14:14

                                                            j’ai vu ça ce matin sur les infos Google.


                                                          • uiox 15 février 2007 14:27

                                                            Pourquoi dire que ces deux candidats sont le produit des médias traditionnels alors qu’il est évident que tous deux ont utilisés le buzz sans aucune connivence, au mieux une vague mansuétude partisane avec ceux-ci. Ils ont orchestré et réussi un holdup sur leur investiture à l’aide de cette technique.

                                                            Le buzzing crée des parts d’audience et rend des personnages publics incontournables (des produits aussi). C’est le marketing appliqué aux médias, tous les médias. Ne vous déplaise, internet en fait partie. Il a quand même la particularité d’être souvent un starter de buzz, pour le moment, car tous les médias ont les yeux rivés dessus la peur au ventre d’être en retard d’un train. Le vrai pouvoir c’est la notoriété/audience aujourd’hui c’est le buzz qui la crée, plus les idées ni les programmes.


                                                            • Sylvain Reboul Sylvain Reboul 15 février 2007 14:29

                                                              Article qui s’en prend aux médias pour ne pas avoir à mettre en cause notre système électoral, à savoir les règles du jeu de nos institutions, qui est le source originelle de la bipolarisation :

                                                              1)Élections présidentielles à la majorité absolue au deuxième tour entre deux candidats, ,nous sommes seuls en Europe à pratiquer cette monarchie élective

                                                              2) Primât de l’exécutif sur le législatif par le jeu des majorité présidentielle et législatives maintenant liées

                                                              3) Scrutin législatif majoritaire à deux tours rendant problématique, mais pas impossible, une triangulaire second tour.

                                                              Si C R a tout à fait le droit de militer pour FB, y compris sur AV, il n’a aucune légitimité à vouloir faire d’AV dans son ensemble l’instrument de son choix électoral, sauf à faire de ce dernier un journal électoral. Il ne faudrait pas confondre une lutte contre la bipolarisation justifiée, mais à mon avis qui manque sa cible, avec le combat pour tel ou tel candidat, fusse cet honnête homme qu’est FB.

                                                              Ceci dit, à propos de ce dernier, sa démarche ne sera crédible que si, arrivé troisième à la présidentielle, il refuse de se désister en faveur de NS ou de SR et surtout s’il refuse tout compromis avec l’UMP et le PS sur les législatives jusqu’à maintenir les candidats de l’UDF au deuxième tour dans tous les cas de figure.

                                                              Ce serait dans la logique de la position de Carlo. La parole est donc dans son camp !


                                                              • Carlo Revelli Carlo Revelli 15 février 2007 14:46

                                                                Je ne comprends pas pourquoi le fait de dénoncer une dérive politico-médiatique vaudrait dire soutenir un candidat ouvertement.

                                                                Je vous rappelle ce que j’ai écris dans l’article :

                                                                « L’idée n’est en aucun cas d’attaquer individuellement Nicolas Sarkozy ou Ségolène Royal ni leurs programmes. Il ne s’agit pas non plus de soutenir ou de privilégier un candidat, mais de dénoncer et d’analyser l’absurde mécanisme politico-médiatique qu’impose cette bipolarisation. »


                                                              • Sylvain Reboul Sylvain Reboul 15 février 2007 15:39

                                                                Vous faites, me semble-t-il, l’erreur suivante dont vous refusez de prendre conscience (je me demande du reste pourquoi, sauf à faire des médias classiques vos adversaires dans une logique de concurrence quasi-commerciale, à mon avis, absurde) : Accuser les médias au lieu et place des règles du jeu institutionnel qui produisent la bipolarisation que vous refusez. Les médias classiques ne font qu’« exploiter » ce système électoral pour en faire leur beurre et leur miel et l’argent qui en découle.

                                                                Mais, ce faisant, vous prenez l’effet ( l’attitude des médias) pour la cause (notre système électoral présidentiel et électoral législatif majoritaire).

                                                                La seule manière de perturber le jeu à l’intérieur de ce système et de le mettre en crise pour le changer, est de faire ce que j’ai recommandé (si j’étais dans la stratégie explicite de FB).

                                                                C’est pourquoi, il me semble, que pour être cohérent avec votre projet, il faut aller jusque là.

                                                                Cher CR, encore un effort si vous voulez être réformiste !


                                                              • CAMBRONNE CAMBRONNE 15 février 2007 18:00

                                                                MONSIEUR REBOUL

                                                                D’accord avec vous pour ne pas encourager une concurrence douteuse avec les médias dits classiques .Ce n’est pas le problème . Avox peut se voir comme un complément des médias classiques mais pas plus .

                                                                Une question : D’où sortent la plupart des articles si ce n’est d’un canard quelconque . Rares sont les témoignages vécus ou les réflexions vraiment personnelles .

                                                                Salut et fraternité .


                                                              • Céline Ertalif Céline Ertalif 16 février 2007 01:09

                                                                Ce n’est pas moi qui démentirait le commentaire du Furtif tant cette soif de reconnaissance fait bouillir le monde politique, saturé de tous les gaz des petites et moyennes ambitions, et nous autres pauvres petits rédacteurs et commentateurs. Les Présidentielles nous attirent comme la lumière captent les malheureux insectes perdus dans la nuit. Si nous pouvions avoir, nous aussi, cette visibilité !

                                                                Et puis moi, pareil. Ma touche personnelle, je la glisse ici. Dans la meilleure suite de commentaires décelée. Avec S Reboul qui vient de nous gratifier récemment deux articles fort instruits sur la démocratie et fort peu lus au compteur statistique de notre media favori. Alors que B Dugué par exemple a fait la semaine dernière un score sur la pâte à tarte la plus banale : commenter le passage TV de Sarko de la veille.

                                                                En fait, la forme de l’article de B Dugué, tout à fait en dehors des canons journalistiques, est intéressante. Alors que je suis plutôt contre l’argumentation de Sylvain Reboul quand il dit que le jeu institutionnel est plus déterminant que le système médiatique : à mon avis, il y a une fusion des élites dans la haute administration, les politiques et les médias dans un petit univers parisien qui vit de la rente sur l’ensemble du territoire national. Il y a une ambiance morbide obsédée par le déclin parce que cette élite parisiano-nationale est en train de perdre l’exclusivité du contrôle de ses territoires colonisés : le centre lui échappe, et c’est une nouveauté angoissante. L’optimisme est aujourd’hui une vertu des périphéries dans ce pays !

                                                                Je trouve que l’intérêt d’Agoravox, c’est de participer à cette perte de contrôle par le centre national. Mes grand-parents qui allaient à la messe croyaient qu’il était indispensable de prendre position sur l’existence de dieu. Mes parents qui regardaient la télé ont absolument besoin de savoir où chacun se situe sur l’axe droite gauche. Et moi... ben, j’espère en une bonne cotation sur ce commentaire. En résumé, car je sens mes lecteurs un peu perdus, je ne crois pas vraiment à l’intérêt de qualifier le téléphone arabe de cinquième pouvoir sous prétexte qu’il est textuel et numérique.

                                                                L’intérêt des articles d’Agoravox, c’est la possibilité d’apporter quelquechose au fond par la grâce d’une autorisation à ne pas respecter les formes convenues. pourvu que ça dure.

                                                                L’intérêt d’un ouvrage, car ma divagation est un semblant, tel que proposé par C Revelli est de permettre une réflexion dans un autre tempo. Il faut analyser le rapport du fond et de la forme quand une possibilité nouvelle d’expression s’ouvre. Il faut donc un peu de patience, faire un livre de philosophe plutôt que de journaliste. Ouf, j’ai trouvé le moyen de dire d’avance comme S Reboul, alors que ma tendance à toujours dire autre chose que lui commençait à m’agacer moi-même. smiley


                                                              • Sylvain Reboul Sylvain Reboul 16 février 2007 09:39

                                                                Je suis tout à faut d’accord avec vous, d’autant plus que je considère que cette ambiance de course médiatique et sondagière à la monarchie électorale/élective hyper-centralisée est indissociable du centralisme pariso-parisien médiatico-politique que vous dénoncez.

                                                                Cette ambiance, à mon avis liée à l’élection du président de la République au suffrage universel accompagnée de l’élection quasi-concomittante du législatif au scrutin majoritaire, soumet nécessairement le légilatif à l’exécutif.

                                                                Or La France ne se réduit pas à l’Île de France ou à Neuilly sur Seine, ni les français à la cour de Versailles et la vie des français aux entrechats de l’Elysée. Reste à inventer une plus authentiquement démocratie représentative décentralisée (et non pas déconcentrée), en un mot tout à la fois régionalisée et européanisée, l’un n’allant pas sans l’autre si l’on veut mettre la multipicité délibérante et concitoyenne au coeur de la vie publique .


                                                              • jcm (---.---.74.65) 15 février 2007 14:34

                                                                Carlo écrit au sujet de ces élections : « ... il est impossible de ne pas remarquer le décalage qui existe entre les souhaits réels des citoyens et le choix que les médias semblent vouloir leur imposer. ».

                                                                Petit retour sur le décès du pape JP2 et les JT : j’ai souvenir d’une soirée morbide de zapping sur les différentes chaînes, avec des JT étalés dans le temps et de longs plans de caméra dans tous les sens sur la place St Pierre alors que le pape était au plus mal et des commentaires vides, faits pour combler l’attente, celle de « L’INFORMATION », celle du décès.

                                                                Y avait-il dans ce vide que je ressentais comme quasi « charognard » ou à tout le moins écoeurant quelques « souhaits réels des citoyens » ou simplement une vaine course à un scoop qui n’en serait définitivement pas un, toutes les caméras étant prêtes à se braquer au même instant sur le seul et unique porte parole qui annoncerait probablement la nouvelle définitive ?

                                                                Au delà des personnages sélectionnés par les médias dans la course à la présidentielle, c’est sur la nature de « l’information » que nous diffusent certains médias, sur son contenu de façon générale et la façon dont il est abordé qu’il faut se pencher, et attaquer.

                                                                Car cette médiatisation électorale n’est qu’un pic sur une courbe générale qui reflète une profonde médiocrité : s’attaquer à ce qui dépasse sera sans effet sur le socle...

                                                                Dans le pic, comme dans le socle au jour le jour, nous reconnaissons un choix très tendancieux des infos qui nous sont servies et des façons de les servir destinées à appuyer la tendance de base.

                                                                Ce serait donc l’ensemble de ce système qu’il faudrait pouvoir secouer, de fond en comble : l’action effectuée sur le pic, pour peu qu’elle recueille un écho, risque de n’avoir aucun effet sur le cours « normal » des choses, qui reprendra dans son droit fil...

                                                                Au demeurant n’est-il pas un peu tard pour s’attaquer à cette bipolarisation en rédigeant à la hâte un ouvrage lorsque l’on sait que vite et bien riment rarement ?


                                                                • Hervé Torchet (---.---.78.60) 15 février 2007 14:35

                                                                  Si l’on doit parler de bipolarisation, parlons chiffres.

                                                                  Quel candidat, depuis vingt-cinq ans, a été reconnu par plus de 25% des suffrages exprimés lors du 1er tour de la présidentielle ? Il y en a deux, deux présidents sortants : Giscard en 1981 (28%) et Mitterrand en 1988 (33%).

                                                                  Chirac, en 1995, fait 20,9% et en 2002, 19,9%. Jospin en 1995 23,3% et en 2002 16,8%.

                                                                  Depuis 1995, l’extrême-droite est à peu près stable : en 1995, LP + Villiers = 19,7% ; en 2002 LP + Mégret = 19,2 et aux Européennes de 2004, LP + Villiers = 19,3.

                                                                  L’extrême gauche, si l’on doit l’appeler ainsi, y compris les Verts qui m’en voudront un peu (mais pas trop), totalisait 18,8% en 1981, 12,3% en 1988, 17,4% en 1995 et 19% en 2002, revenue donc à son niveau de 1981. Aux Européennes de 2004, dernier scrutin connu, elle est à 17,4%, soit son niveau de 1995.

                                                                  La gauche de gouvernement, après les sommets mitterrandiens, atteint 23,3% en 1995 et 23,7% (Jospin+Taubira+Chevènement) en 2002.

                                                                  La droite de gouvernement atteint 20,9% en 1995, 19,9% en 2002 et, en 2004, un peu plus de 20% (Raffarin grâce à Ambiel 16,8%, Pasqua 2,8, divd 1,N %).

                                                                  Où voit-on une bipolarisation, dans tout cela ?

                                                                  Même en 1988, alors que Mitterrand atteint 33% au premier tour et que le total des gauches impliquées dans le gouvernement culmine à plus de 45%, n’a dû sa réélection qu’au report d’une moitié de l’électorat dit de centre droit qui a voulu sanctionner Chirac. En 1981, le même Mitterrand n’avait dû sa première élection qu’à un pacte alors secret (de polichinelle) avec Chirac.

                                                                  En 1995, Chirac gagne le premier tour en s’appuyant sur des (sinon les) mitterrandistes furieux contre Jospin. En 2002, il est réélu par la présence de l’extrême droite au second tour.

                                                                  Où voit-on de la bipolarisation dans tout cela ?

                                                                  On ne voit que magouilles et combinazioni, comme on disait jadis en Italie.

                                                                  Et pendant ce temps-là, la France coule, nous avec, la pauvreté augmente, l’impuissance publique s’étale partout, la crétinisation mine la démocratie, la dette extérieure de l’État atteint un niveau égal à la somme des patrimoines individuels des habitants de notre pays, oui, entendons-le, je sais que les lecteurs d’AgoraVox ne sont pas d’un naturel cupide, mais s’ils sont soucieux du bonheur de leur famille, ils m’entendront : les Français ont un patrimoine moyen par habitant égal à 180000 Euros ; or la dette extérieure de l’État, calculée par habitant se monte à ... 180000 Euros. Autant dire que nous ne possédons rien, puisque la totalité de notre patrimoine ne sert qu’à gager notre dette.

                                                                  Ou plutôt, quelques-uns possèdent encore et tous les autres ne sont que débiteurs. Quoi qu’ils fassent. Même s’ils sont économes et travaillent bien chez eux. Tout ça parce que nos gouvernants ne sont pas à la hauteur et abritent leurs magouilles derrière le commode paravent d’une bipolarisation qui ne sert à rien et ne fait progresser personne.

                                                                  Les gens en sont conscients.

                                                                  Carlo Revelli, vous avez raison de noter que 71% des gens veulent un gouvernement national. C’est parce qu’ils veulent que ça change !!!

                                                                  Ils veulent qu’on s’occupe des dossiers et pas du nombril de la maîtresse d’un ministre. Ils veulent que des gens de bonne volonté et de compétence opérationnelle s’emparent des problèmes et les résolvent.

                                                                  Il n’est pas vrai que la bipolarisation ait un sens, elle n’est qu’un opium.

                                                                  Je n’ai pas écrit d’article sur AgoraVox, seulement quelques commentaires. Utlisez-les si vous le jugez utile.

                                                                  Il est urgent de libérer les esprits.


                                                                  • Hervé Torchet (---.---.78.60) 15 février 2007 14:40

                                                                    Pardon, je voulais dire : un gouvernement d’union nationale. Mon doigt a fourché.


                                                                  • (---.---.140.77) 15 février 2007 23:13

                                                                    @ hervé Torchet,

                                                                    Excellent commentaire... Bien torché !!!


                                                                  • michel lerma (---.---.158.62) 15 février 2007 14:46

                                                                    Arretons cette masturbation intellectuelle concernant Ségolene Royal

                                                                    Elle ne s’est pas imposé pour ses idées politiques mais créé de toute pièce par les médias

                                                                    Quand on l’écoute un peu,on s’aperçoit du vide de ses pensées politiques et de ces idées pour débloquer la situation en France

                                                                    Sans parler qu’elle ne semble pas très à l’aise en face d’un public non payé pour assister à sa grande messe.

                                                                    Son programme est simple ,encore plus d’aide pour embaucher des « jeunes » pour permettre aux entreprises de ne plus embaucher de « moins-jeunes avec de l’expérience » et donc de payer un salaire de nouveau-travailleur-pauvre (N.T.P)

                                                                    Les français financent ainsi leur propre précarisation (moins de richesse,plus de pauvreté,plus)

                                                                    Encore plus d’argent pour les pauvres fonctionnaires alors que notre Etat à besoin d’une réforme pour s’adapter à la société actuelle.

                                                                    Pourquoi je devrais financer le bien être du fonctionnaire et eux pas le bien être de la population non fonctionnaire ?.

                                                                    Rien pour les personnes agées qui peuvent mourir dans des mouroirs insalubres.

                                                                    Rien pour la classe moyenne ,ni pour les personnes qui ne peuvent plus se loger.

                                                                    RIEN RIEN RIEN

                                                                    Bref ,on se demande pourquoi les dirigeants socialistes veulent se suicider en 2007

                                                                    Soyons réaliste,qui ira voter pour elle ?

                                                                    Regardez autour de vous ,lisez ses propositions et envisager malheureusement l’élimination du candidat d’un 1er parti d’opposition français au 1er tour

                                                                    Je n’irais pas voter pour elle


                                                                    • tgb (---.---.208.179) 15 février 2007 14:50

                                                                      lire ségolénades et sarkonneries sur rue-affre


                                                                    • ExSam (---.---.214.100) 15 février 2007 15:12

                                                                      Le pouvoir de recyclage des médias est énorme.

                                                                      Le thème de Revelli est maintenant une tarte à la crème. MEME Marie Drucker en a parlé, Marianne en parle régulièrement, Le Canard aussi...

                                                                      A la limite on peut se demander si cette interrogation qui n’a pas (encore) de label « officiel », mais ça ne saurait tarder, ne peut pas être un cheval de Troie pour nous faire succomber à la Sarkolénitude. Je ne crois pas que l’auteur succombe à ce possible travers, mais la Terre est peuplée aussi de Dominique Ambiel.

                                                                      En effet, il est de bon ton pour un vrai démocrate qui éclaire la plèbe - n’est-ce paaaasss - de penser les conséquences, mêmes les plus extrêmes. On les évoque, on les observe à distance respectable de son nez. On fait son devoir et on montre à l’opinion qu’on se préoccupe.

                                                                      En fait, ces interrogations médiatiques, people ou politiques, sur le blues médiatique ne soigneront rien, tout le monde le sait.

                                                                      Pas plus que la télé n’a pris en compte le fait que le matraquage médiatique sur l’insécurité, en 2002, a incliné bcp a voter pour M. Sécurité Maximale, le Pen, en délaissant et la droite (Chirac a fait un premier tour minable) et la gauche (M. « Ce n’est pas moi » a ramassé les fruits de l’insécurité économique qu’il a semé sous couverts de politique de gauche), elle ne prendra, aujourd’hui, la décision de faire du pluralisme, de donner a tous les candidats la parole, toute la parole, égalitairement, citoyennement, sans faire du people ou de la démagogie.

                                                                      Elle ne la donnera ps non plus aux gens. A vous, à moi. Non. Alors que l’effervescence est à la mesure de la crise profonde que l’ultra-libéralisme inflige à la population.

                                                                      A propos des gens, à propos de nous, une expression m’a interpellé dans le texte de Revelli.

                                                                      « Cinquième pouvoir ». Nous serions le cinquième pouvoir. Enfin,nous, ou le forum, ou Agora Vox, ou un peu de tout celà, avec une noix de citoyenneté, s’il vous plaît.

                                                                      Je plaisante. Ce qui me frappe vraiment c’est que « cinquième pouvoir », c’est signer une nouvelle vision de la politique, du corps politique.

                                                                      Le citoyen est, depuis 89, le Souverain, et les représentants sont l’émanation, l’incarnation active du Souverain. Il n’en sont pas symboliquement distincts, tel que je comprends la République.

                                                                      C’est pour ça que tout un chacun peut, et doit, interpeller les élus sur un pied d’égalité.

                                                                      Ils ne sont qu’extension du Souverain, dont moi, toi, Revelli et tous les autres constituent un atôme.

                                                                      Hors, penser le pouvoir des atômes que nous sommes comme un cinquième pouvoir, c’est le placer en dehors du pouvoir de l’Etat et des Médias, mais aussi à côté du pouvoir des élus.

                                                                      Ce faisant, l’auteur donne identité et autonomie à la citoyenneté.

                                                                      Citoyenneté, qui n’est pas autre chose que l’expression politique du peuple, le cinquième pouvoir.

                                                                      Constituée ainsi en pouvoir la population des « pronétaires », c’est appeler à ce qu’elle devienne puissante, parce que consciente de l’écrasement dont elle est victime et plus que désireuse de s’en affranchir.

                                                                      C’est aussi, et surtout, lui donner une définition commune, agréger les atomes que nous sommes.

                                                                      Je pense que, a minima, par cet article l’auteur a voulu légitimer, et ça se comprend, un cinquième pouvoir qui, à ses yeux, est celui des forums/entreprises collectives citoyennes sur le Net.

                                                                      Mais, nolens volens, le cinquième pouvoir, maintenant existant, ce sont des gens.

                                                                      Nous sommes caractérisés, en tant que cinquième pouvoir, par le fait que nous menons une action collective de nature politique qui est une somme de mouvements individuels, dont l’agrégation est plus grande que la somme des parties.

                                                                      Hors, cette action est frustrée, mais elle vient, par la voix de Revelli et d’autres, d’accéder à la reconnaissance. Alors qu’elle n’était jusqu’alors qu’une sorte de spectre, hantant le Web.

                                                                      Nous sommes en train de comprendre que nous existons, nous prenons conscience de celà et, avec cette conscience émergente, se dessine le sentiment que nous sommes une puissance.


                                                                      • candidat 007 (---.---.41.75) 15 février 2007 15:24

                                                                        Monsieur revelli,

                                                                        Je regrette de ne pas encore une fois abonder dans votre sens.

                                                                        je suis d’accord avec le commentaire de Courouve

                                                                        la bipolarisation de la campagne médiatique est normale compte tenu des modalités du scrutin et des suppositions qu’il entraîne.(il n’y aura que deux candidats au deuxième tour). Vous la trouvez excessive, mais sans défendre les médias, je vous fais remarquer que ce sont les médias qui ont créé le concept du Troisième Homme pour susciter un peu de suspense (ventes obligent). En 2002, c’était Bayrou et/ou chévenement, maintenant c’est Bayrou. Et contrairement a ce que vous dites il en profite bien. la preuve, quelques sondages sont apparus sur des duels SARKO-SEGO puis SARKO-BAYROU, SEGO-BAYROU. le seul qu’on oublie c’est encore LE PEN si je comprends bien. C’est pour celui là tout ce foin ? Parce que dans votre WIKI des personnalités, il n’y a que quatre candidats. Pourquoi BOVE n’y est pas, par exemple. ?

                                                                        Ainsi donc, le jeu du système médiatique vous gêne plus que l’état actuel de notre système démocratique. Si vous ne voulez pas de bipolarisation, comment pouvez vous soutenir BAYROU (c’est extrêmement sensible) qui souhaite un régime présidentiel ? Il faut être un peu conséquent.

                                                                        Je comprends mieux pourquoi Agoravox a refusé mon article sur le PACTE DEMOCRATIQUE PRESIDENTIEL proposé il y a prés d’un mois et demi. Les questions de la rénovation démocratique ne vous intéresent pas. Vous préférereez traailler sur le populisme commercial, la démocratie d’opinion et d’influence médiatique. Vous envoyez Agoravox dans la facilité.

                                                                        Et critiquer la bipolarisation, c’est aussi l’entretenir si vous ne presentez pas d’alternative.

                                                                        Un dernier mot ; On peut considérer que vous êtes chef de la rédaction d’un média sur le net. Etes vous si sûr de la pluralité des expressions sur votre propre média pour vous permettre de critiquer les autres. Si vous en avez marre de Sarko-Sego, refusez tous les articles sur ce couple. Agoravox en est’il capable ? La remise en cause commence par soi-même ! non ? Ce serait un bon moyen de réduire drastiquement les articles politiques des présidentielles.

                                                                        Et puis si bien entendu vous pouvez parler au nom d’Agoravox, pouvez-vous parler au nom du Net et du supposé « cinquième pouvoir » qu’il incarnerait ?.


                                                                        • Icks PEY (---.---.232.221) 15 février 2007 15:34

                                                                          Bonjour,

                                                                          Comment comptez-vous régler la question des droits d’auteur pour votre projet d’édition des articles publiés sur Agora Vox ?

                                                                          Qu’un auteur publie gratuitement un article sur un site gratuit, c’est une chose. Qu’il accepte qu’un bouquin reprenant son ou ses articles soit vendu dans le commerce, c’est une autre chose, non ?

                                                                          Je pense à ceux qui ont une vraie plume et qui serait en droit de demander un partage des droits d’auteur mais aussi à ceux qui pratiquent le copier coller comme cela s’est vu récemment pour un auteur que je ne citerai pas ...

                                                                          Bien cordialement,

                                                                          Icks PEY


                                                                          • Neos 15 février 2007 15:37

                                                                            Revelli : « j’observe un décalage très significatif avec les personnes qui ne s’informent qu’avec la télévision. »

                                                                            L’idée de sensibiliser ces gens qui ne s’informent QUE par la TV à travers la publication d’une compilation des textes d’Agoravox est une bonne idée.

                                                                            Serait-il possible de distribuer à l’échelle nationale une brochure très simple et claire à la manière des journaux gratuits « metro » ? Cette brochure serait téléchargeable sur Internet et les internautes pourraient en publier chacun plusieurs dizaines, à leur convenance, se constituer comme relais de l’information auprès des autres citoyens - non-internautes - et les distribuer dans leur localité, dans les rues, partout où les passants et citoyens la demandent. Cette démarche pourrait prolonger dans la rue la démarche citoyenne du 5e pouvoir sur Internet.

                                                                            Pensez-vous que cette initiative soit du domaine du possible ?


                                                                            • Pelletier Jean Pelletier Jean 15 février 2007 15:42

                                                                              @Carlo,

                                                                              A lire les commentaires consécutifs à ton article...je pense une fois de plus que le monde n’est ni blanc, ni gris. Il est tout aussi absurde de proclamer que la télévision fait les élections en favorisant le couple Sarko/Royal que de prétendre qu’un Cinquième pouvoir prendrait le dessus et imposerait d’autres choix.

                                                                              La nouveauté pour cette élection, c’est qu’une partie de la campagne se fera sur le Net et les états major des candidats ne s’y sont pas trompés. Ils ont recruté des milliers de Cyber-militants qui agissent sur les blogs et dans les forums. Dans ma jeunesse on passait des nuits entières à coller des affiches à distribuer des tracts dans les boites aux lettres (qui étaient accessibles dans ce temps là) et à animer des réunions publiques dans les cafés et les cours des écoles. Aujourd’hui cela se passe sur Agoravox et autres cyber-confrères ...

                                                                              Mais de grâce ne franchissons pas le rubicond avec des affirmations péremptoires de parts et d’autres.

                                                                              Je crois au pouvoir du peuple et des électeurs qui écoutent, regardent, lisent, discutent entre collègues et se mobilisent ou pas.

                                                                              Ce qui s’est passé aux dernières présidentielles, aux régionales (dans la semaine qui précédée ils donnaient la droite vainqueur) et pour le référendum sur la constitution, c’est qu’une très large partie de l’électorat s’est déterminée sur le tard : la dernière semaine, dans le bureau de vote.

                                                                              Que les bascules de majorité se font essentiellement sur la capacité d’un camp à mobiliser ses électeurs plus qu’un autre.

                                                                              Les études de Sciences Politiques démontrent une extraordinaire stabilité du corps électoral et même de son implantation régionale ; les mouvements se font lentement. Le volant « volatile », c’est à dire d’électeurs qui changent de camp est relativement faible.

                                                                              Donc un peu de modération ne ferait pas de mal sur la question : « Mais qui fait les élections ? »


                                                                              • Anto (---.---.178.10) 15 février 2007 16:06

                                                                                Je n’ai pas trop compris l’objet de ce livre. Sera-t-il un recueil d’article ?

                                                                                Le cinquième pouvoir, s’il existe, est né de l’association de plusieurs citoyens anonymes sur la toile. Cela ne semble t-il pas contradictoire de porter ses idées sur un support papier ? Quel intéret par rapport au nombre de personne que cet ouvrage est susceptible de toucher ? Internet n’est il pas le support nécessaire et suffisant à ce pouvoir du moins dans l’état des choses ?

                                                                                N’est-il pas risqué d’essayer de parler au nom du cinquieme pouvoir, de le représenter ?

                                                                                Est-ce que par exemple vous allez prendre des articles qui contrediraient vos thèses(je pense surtout à la démocrature) ? Car c’est cette pluralité qu’incarne Avox. Pas un énième parti politique avec des idées dogmatiques.


                                                                                • Neos 15 février 2007 16:31

                                                                                  L’idée en substance autour de cet article est que l’information ’serait’ tronquée, biaisée par les médias traditionnels et que Internet ’pourrait’ être l’instrument d’une information citoyenne que ne permet(trait) plus les-dits médias traditionnels. L’idée d’une publication pourrait ainsi être un relais de l’information, là où certains médias deviennent ou sont devenus insuffisants. Je pense pour ma part que cette insuffisance est en partie dûe à la liquéfaction de l’indépendance médiatique. Comment peut-on en effet transmettre une information objective lorsque la consigne rédactionnelle d’un journal ou d’une TV est ostenciblement orientée en faveur d’un camp ? Le phénomène devient pernicieux lorsque les rédactions sont orientées ... dans la même direction. C’est la raison pour laquelle l’auteur de l’article propose de diffuser « un autre son de cloche » aurais-je envie de dire. L’initiative est intéressante. J’attends que l’on me dise quelle forme pourrait prendre cette initiative : un livre n’est-il pas par trop encombrant pour l’esprit pressé ou dilétant ? Le téléspectateur n’est pas toujours ’Internaute’. Il n’est parfois pas plus ’lecteur’.


                                                                                • veda veda 15 février 2007 16:33

                                                                                  N’oubliez pas que pendant ce temps on nous place un decret en France discrètement pour LABELLISER LE NET et PERSONNE N’EN PARLE ou très peu.

                                                                                  Il s’agit d’un decret et non d’un loi à voter.

                                                                                  Bientôt une presse certifiée sur le net.

                                                                                  Cette envie de controler le pluralisme du net et de niveller l’information est nauséabond.

                                                                                  Je vous invite à lire le très bon dossier de Marc Rees (pcinpact.com - juriste) : Vers l’instauration d’un ordre moral du Net ?

                                                                                  http://www.pcinpact.com/d-84-1-deontologie-filtrage-labelisation.htm

                                                                                   smiley


                                                                                  • ExSam (---.---.214.100) 15 février 2007 23:13

                                                                                    Tu as tout à fait raison de dénoncer celà. Il est maintenant que ce gouvernement aux ordres du MEDEF va faire passer toutes les lois anti-citoyennes imaginables avant de passer, lui-même, à la trappe. Bien sûr, aucun suivi des médias aux ordres. La presse oxygène de la démocratie, on s’en étrangle.


                                                                                  • Reinette (---.---.100.68) 15 février 2007 16:34

                                                                                    « Il n’y a pas de vox populi, il n’y a que des voces populi et laquelle de ces diverses voix est la vraie, je veux dire : celle qui détermine les cours des événements, on ne peut jamais le constater qu’après coup. Et tous ceux qui riaient des mensonges trop gros de Goebbels, ou qui les vitupéraient, en sont-ils restés vraiment indemnes ? Il est impossible de l’affirmer avec exactitude. Combien de fois, pendant que j’étais lecteur à Naples, n’ai-je pas entendu dire de tel ou tel journal : è pagato, il est payé, il ment pour le compte de son commanditaire, et, le lendemain, celui qui avait crié è pagato croyait dur comme fer quelque autre mensonge notoire du même journal. Parce qu’il était imprimé en gros caractères et que d’autres le croyaient. En 1914 je constatais, à chaque fois avec une tranquille certitude, que cela correspondait justement à la naïveté et au tempérament des Napolitains : Montesquieu a déjà écrit qu’à Naples on est plus peuple qu’ailleurs. Depuis 1933, je sais - ce dont je me doutais depuis longtemps mais que je ne voulais pas admettre - que, partout, dresser les gens à être ainsi plus peuple qu’ailleurs est chose facile ; et je sais aussi que dans le psychisme de tout être cultivé se trouve une couche de l’âme très « peuple ». Malgré tout ce que je sais sur la duperie, toute mon attention critique ne me sont, à un moment donné, d’aucun secours. À chaque instant, le mensonge imprimé peut me terrasser, s’il m’environne de toutes parts et si, dans mon entourage, de moins en moins de gens y résistent en lui opposant le doute. »

                                                                                    Victor Klemperer, LTI, la langue du IIIe Reich, Albin Michel, 1996


                                                                                    • Milla 16 février 2007 00:29

                                                                                      @ reinette

                                                                                      oui j’ai écris un article là dessus sur agoravox ... les mots langage des mots.

                                                                                      Milla smiley


                                                                                    • Milla 16 février 2007 00:31

                                                                                      @ reinette

                                                                                      oups... Des mots langage des maux pardon smiley


                                                                                    • pingouin perplexe (---.---.62.69) 16 février 2007 13:58

                                                                                      @ Reinette. Le doute ? Une valeur sûre ! A condition, bien entendu, qu’elle ne soit pas la seule. D’où, en effet, la nécessité de faire vivre le goût de la culture, et de découvrir des auteurs comme Victor Klemperer, puisque cette mémoire là fait sens dès lors que l’on s’y retrouve, dans les idées d’Humanité, et d’humanisme. Cela, permet, au moins, on peut l’espérer, de ne pas trop s’en laisser conter du coté du discours du maître. Ce qui est inquiétant, c’est lorsque le maître tend à évacuer la régulation, en faveur d’un « no limit ». De nos jours, ce serait quoi ? Probablement pas la notion d’autorité, et ses contenus symboliques devenus « emcombrants », mais la jouissance. Celle qui voudrait, grosso modo, qu’il n’y aurait qu’à faire avec une logique des « forts » contre les « faibles », et que l’on aurait qu’à continuer à n’en pas finir avec des relations dominant/dominé vu que cela ne pourrait être que super. A cet égard, l’article critique de M.Ayache relatif au « codage binaire » s’avère, à mon avis, fort intéressant, et même salutaire. En affirmant cela, il est clair, aussi, que l’on aurait de quoi remettre en question la prétendue subtilité de Nietzsche (par ailleurs écrivain de talent, mais bon...), et même, pendant qu’on y est, la course à la puissance rythmée selon la chevauchée des Walkyries.

                                                                                      Curieux paradoxe, aussi, celui qui fait en sorte qu’il y en aurait quand même légion, à se voir complètement en phase avec le « maître », et qui se trouveraient par ailleurs pleinement disposés à arguer de la nécessité du retour à l’ordre moral le plus rigide pour les autres !

                                                                                      ça, c’est fortiche. Alors, comment dissiper les perspectives extrêmes ? La réponse à cette question est à mon avis bien autre chose qu’une lubie idéaliste. Ce serait quoi, l’Humanité ? Une idée pourtant simple, à savoir, que la diversité des hommes et des femmes, quel que soit leur héritage culturel, auraient la condition humaine en partage. Et en plus, pas besoin d’avoir fait des études à n’en pas finir pour trouver quelque chose de vrai là dedans. D’où l’idée que le sens de l’utopie se tiendrait plutôt au centre, avec des valeurs telles que la tolérance, qui permettent de ne pas opposer les gens aux autres sous prétexte qu’ils sont différents. En ce sens, il me semble qu’il y a dans Agoravox un pari humain qui gagne à être défendu, de manière aussi attentive et critique que possible. Comme peut être, d’ailleurs... dans la vie quotidienne. Salutations du pingouin, qui vous livre le vrac de ses dernières cogitationes.


                                                                                    • Milla 16 février 2007 16:48

                                                                                      @ Pingouin perplexe,

                                                                                      Nietzsche n’a t-il pas été mal interprété lui même ? « le surhomme » qui amena la théologie de la libération non ? alors qu’il ne transmettait que la fin des stupides pouvoirs religieux qui en fait étaient politiques... l’échec poltiqiue voilà ce que toute cette dérive a engendré...

                                                                                      milla


                                                                                    • (---.---.9.216) 15 février 2007 16:57

                                                                                      Je vous invite alors à vous connecter sur le site de Karlzero, cela pourrait agrémenter la sortie d’un éventuel livre.

                                                                                      http://leweb2zero.tv/

                                                                                      Entre Dailymotion, Googlevideo et LeWeb2Zero...etc., on ne peut que constater que la parole est libérée. Des informations circulent que l’on n’aurait pas autrement que ce soit en France ou à l’étranger. Le 11/9 par exemple (5 ans 1/2 après) monopolise encore énormément de monde et les reportages (http://reopen911.online.fr/)qui ont été réalisés par des personnes indépendantes ou groupe de personnes sont vraiment de qualité. Je n’ai pas souvenir de tels reportages de qualité sur les chaines habituelles TF2.

                                                                                      Oui internet est un moyen d’expréssion de confrontation très pertinant.

                                                                                      Que serait la démocratie sans internet avec uniquement cet étouffant monopole des médias officiels TF2 ? personnellement je ne voterai ni ségo ni sarko, mais peut être Bayrou comme vote contestataire... à propos un petit sondage Ségo , Sarko, autre candidat... suite à votre article ce serait très intéressant.

                                                                                      Sur la 5 par exemple j’étais tombé sur un reportage d’un gourou chrétien d’origine africaine, je ne me souviens plus du nom, il avait avoué avoir rencontrer un des candidats à l’élection présidentielle, j’ai été assez surpris, quand le journaliste lui a demandé le nom de ce candidat en lui suggérant le nom de Sarko, il n’a pas répondu, enfin bref... vu les précédants (Tom Cruise, Bush qui gouverne au nom de Dieu...), je suis profondément inquiet quant à la sincérité de ce candidat. Ce n’est qu’un point de vue, mais son changement de ton radical, doux comme un agneau personnellement ça sonne faux. « Chassez le naturel il revient au galop »

                                                                                      Je retrouverai ce reportage et posterai le lien... sur internet ça doit circuler.


                                                                                      • (---.---.181.208) 15 février 2007 20:58

                                                                                        Excellent la photo !!!

                                                                                        on dirait « Yggy pop »

                                                                                        http://images.emidigitalmedia.com/cover/thumb/724384821623.jpg


                                                                                      • (---.---.181.208) 15 février 2007 20:59

                                                                                        Excellent la photo !!! on dirait « Yggy pop »

                                                                                        http://images.emidigitalmedia.com/cover/thumb/724384821623.jpg


                                                                                      • Aymeric (---.---.100.34) 15 février 2007 17:18

                                                                                        Je crois que le problème ne vient pas tant des médias, mais plutot du système électoral.

                                                                                        Pourquoi seulement deux tours ? Pourquoi seuls les 2 candidats du premier tour vont au tour suivant ?

                                                                                        Ce système est fait pour favoriser la bipolarisation...


                                                                                        • aigle80 (---.---.228.52) 15 février 2007 17:25

                                                                                          Article interessant qui résume un ras le bol qui commence a s’installer face à ce matraquage médiatique de deux présumés outsider.il est vrai que, nous les sans grades, avons le pouvoir des urnes et des surprises !!!Et il fait peur à certains d’autant qu’il y aurait encore pas mal d’indecis !Mais le choix est maigre car il y a des candidatures qui font un peu froid dans le dos...à moins que l’on decide de se faire un sérieux electrochoc....


                                                                                          • alberto (---.---.244.29) 15 février 2007 17:59

                                                                                            Je suis d’accord avec Carlo Revelli, pour penser que l’opinion des gens est belle est bien « formatée » par les quelques « journalistes » qui passent en boucles sur les chaines de TV ET de radios.

                                                                                            D’ailleurs, pour info, et en dehors de toute publicité rémunérée, je me souviens d’un petit bouquin écrit justement par deux journalistes dénonçant cet état de chose, ainsi que la connivence entre ce petit cercle de « journalistes » et le pouvoir : l’Omerta française (par S. Coignard et A. Wickham).

                                                                                            Bref, ainsi que beaucoup de gens autour de moi, je ressens une lourde lassitude quand je reçois cette information unique, qu’elle soit emballée par TF1, France 2/3 ou Radio-Machin...

                                                                                            Pourquoi croyez-vous que tant de gens passent autant de temps sur AgoraVox et d’autres sites (pour ma part : plus que la télé) si ce n’est pour retrouver un peu de parfum de liberté ?

                                                                                            Liberté d’informer, de débattre, de commenter, de contester ... : moi je trouve que c’est une très bonne idée de pousser l’affaire un peu plus loin.

                                                                                            Alors, d’accord pour essayer !


                                                                                            • Calmos (---.---.241.204) 15 février 2007 18:10

                                                                                              AgoraVox est un site formidable....on y discute de tout...c’est ouvert à tous....chacun y amène son opinion....c’est super....

                                                                                              Merci..Mr Carlo Révelli de nous avoir crée ce site....

                                                                                              Mais il suffit que Mr Revelli y ailles de son édito perso..( trés bon....évidemment...) pour que l’on voit les Rédacteurs en vogues de ce site y aller de leurs... "Dis... Carlo...j’ai sous le coude en ce moment un petit édito de derrière les fagots a te soumettre....si tu pouvait nous le passer)........

                                                                                              Et là je dis ...NON pas vous !!!.....ne tombez pas dans les travers que vous dénoncez chers Rédacteurs de ce site qui avez succombés....laissez la lèche aux autres.....

                                                                                              Et que ce site reste propre....Merci


                                                                                              • CAMBRONNE CAMBRONNE 17 février 2007 09:48

                                                                                                CALMOS

                                                                                                Vous avez tout à fait raison .« Qui se sent morveux se mouche »

                                                                                                vient une fois de plus d’être illustré .

                                                                                                Salut et fraternité .


                                                                                              • jipé (---.---.221.74) 15 février 2007 18:34

                                                                                                je trouve qu’en focalisant sur les présidentielles, le media citoyen se fourvoie : la ’politique’ étant largement une illusion, il ferait mieux de parler des vrais enjeux (socio éco écolo..) plutot que se méler à la compétition du pouvoir apparent. Si ça devient une rubrique séparée, peut être verra t on y émerger des problématiques moins rebattues par les autres medias...


                                                                                                • jipé (---.---.221.74) 15 février 2007 19:48

                                                                                                  *illusion sauf la course aux signes (symboles) du pouvoir et non à sa réalité


                                                                                                • Philippe (---.---.21.241) 15 février 2007 18:48

                                                                                                  Excellent article Monsieur Revelli. Vous m’épatez.


                                                                                                  • Loïc Decrauze Loïc Decrauze 15 février 2007 18:50

                                                                                                    Alors puisque ce monde en ébullition se cotise en écrits politiques, j’y mets mon obole :

                                                                                                    http://www.agoravox.fr/article.php3?id_article=17809 pour les politiques et l’Union européenne

                                                                                                    http://pamphletaire.blogspot.com/2006/12/dsir-tranquille.html pour le renvoi dos à dos des deux mastodontes de la précampagne.

                                                                                                    http://pamphletaire.blogspot.com/2006/10/drisoire-je-sais.html pour la sélection socialiste.

                                                                                                    http://pamphletaire.blogspot.com/2006_06_06_archive.html pour « La voie »Royal"

                                                                                                    A vous de juger.


                                                                                                    • Calmos (---.---.241.204) 15 février 2007 19:30

                                                                                                      A Demian West

                                                                                                      Effectivement...je ne ferais rien paraitre sur ce site..

                                                                                                      Etant autodidacte et n’ayant pas de ce fait le niveau de culture qui est le votre....Je viens sur ce site pour y parfaire mon éducation.... emettre parfois mes petites opinions...

                                                                                                      Est ce une tare de n’etre que ce que je suis ?? si oui...excusez m’en d’avance....

                                                                                                      Et si vous voyez de la jalousie dans ce que j’ai écris c’est votre problème....pas le mien

                                                                                                      Je ne vous salue pas ....mais continuerais de vous lire....


                                                                                                      • totor (---.---.237.186) 15 février 2007 20:22

                                                                                                        Allez, un p’tit sondage ? (TNS - SOFRES)

                                                                                                        L’opinion sur la place accordée par les médias aux principaux candidats à l’élection présidentielle

                                                                                                        Question : D’une façon générale, estimez-vous, qu’en 2006, les médias ont accordé aux candidats suivants à l’élection présidentielle de 2007 une place trop importante, pas assez importante ou une place conforme à ce qu’ils représentent dans la société française ?

                                                                                                        Trop Pas assez Comme il faut Sans opinion Indice de saturation

                                                                                                        - Nicolas Sarkozy 58 5 35 2 +18
                                                                                                        - Ségolène Royal 50 8 40 2 +2
                                                                                                        - José Bové 30 21 43 6 -34
                                                                                                        - Jean-Marie Le Pen 28 20 49 3 -41
                                                                                                        - Philippe de Villiers 15 23 54 8 -62
                                                                                                        - Corinne Lepage 8 30 43 19 -65
                                                                                                        - Olivier Besancenot 11 31 48 10 -68
                                                                                                        - Marie-George Buffet 10 29 52 9 -71
                                                                                                        - Dominique Voynet 10 28 53 9 -71
                                                                                                        - Arlette Laguiller 10 32 52 6 -74
                                                                                                        - François Bayrou 8 35 51 6 -78

                                                                                                        L’indice de surmédiatisation a été construit en soustrayant les pourcentages des réponses « Une place pas assez importante » et « Une place conforme à ce qu’il/elle représente dans la société française » au pourcentage « Une place trop importante »

                                                                                                        Bayrou cree donc bien la plus forte attente de la part de l’opinion. Si les medias etaient reglo, ils devraient donc re-equilibrer les presentations des progammes, les soutiens aux candidats...en tenant compte de cette attente. Ce qui est insupportable, ce n’est pas tant la plus ou moins reelle sous mediatisation des autres candidats par rapport au duo de choc (et en particulier de Bayrou), que l’obligation qui leur est faite de se positionner par rapport a eux (que pensez vous de telle mesure preconisée par Sarko ? pour qui appelerez vous a voter ? Mais votre rogramme n’est il pas identique a celui de Mme Royal etc...). C’est en ce sens, bien plus que dans la surexposition de Royal et Sarkozy, que les medias imposent une bipolarisation de fait... qui personnellement m’insupporte.


                                                                                                        • (---.---.231.208) 15 février 2007 20:38

                                                                                                          SCANDALE SUR FRANCE TELEVISION

                                                                                                          Duhamel privé d’antenne pour son soutien à Bayrou .

                                                                                                          http://fr.news.yahoo.com/15022007/5/alain-duhamel-prive-d-antenne-sur-france-televisions-pour-son.html

                                                                                                          le rouleur compresseur continue , tout ce qui peut faire de l’ombre au scénario déjà préparé est écrasé .

                                                                                                          Depuis maintenant presque 4 ans nous donnons des leçons aux journalistes américains sur leur manque de courage dans l’affaire irakienne , mais la grande majorité de nos journalistes ne valent pas mieux et en particulier ceux de la télé-propagande publique ou privée .

                                                                                                          Mais ils n’empêcheront pas Bayrou d’être présent au second tour ,la volonté et la prise de conscience des français est plus forte que les basses manoeuvres !

                                                                                                          La seule rupture à venir et désirée par tous les français , va être la défaite dès le premier tour du dernier représentant et héritier spirituel d’un parti pseudo de droite ,pseudo gaulliste devenu depuis fort longtemps nauséabond .

                                                                                                          Vive la France , Vive la République , Vive Bayrou


                                                                                                          • titoune (---.---.205.36) 15 février 2007 21:04

                                                                                                            Article très intéressant, bravo à l’auteur

                                                                                                            Pour celles et ceux qui souhaitent simplement résister (par un exemple) à toutes les manipulations, une pétition est disponible

                                                                                                            www.petition-citoyenne.fr

                                                                                                            (Charte du cerveau Indisponible -en référence à une certaine formule du PDG de TF1)


                                                                                                            • dubois (---.---.28.56) 15 février 2007 22:21

                                                                                                              Merci de votre analyse meme si celle si me semble tendre vers la meme erreur que nous faisons tous en ce moment.

                                                                                                              En effet,on nous vend du sego-sarko mais en y regardant de plus pret on se rend compte qu’il se cache un autre piege encore plus tordu.vous etes vous posé la question de la qualité ou de la façon ? On nous vend ce duo mais de quelle maniere ?

                                                                                                              Je constate une disparité qualitative quand aux infos sur les 2 candidats.depuis pesque 2 mois presque tous les jours nous avons un matraquage sur les pretendus bourdes,les incompetences de royal et plus recemment la question du financement de son programme qui n’etais pas à l’ordre du jour quand Sarkosy avait présenté son le sien.Par contre quid des faux pas de sarkosy qui bizzarement font tres peu de vagues dans les medias alors que lui aussi en fait.

                                                                                                              donc,j’ai l’impression que tout est fait de façon qu’on nous impose deux candidats tout en prenant soin de bien affaiblir l’un d’entre eux nous imposant en fait ainsi au final un seul candidat.


                                                                                                              • gigi432 (---.---.67.183) 15 février 2007 22:30

                                                                                                                Jean-Marie Le Pen deviendra notre prochain président de la république.

                                                                                                                Gloire à toi Jean-Marie !!! Chasse l’immonde Ségolas Sarkolène !!!!!


                                                                                                                • gigi432 (---.---.67.183) 15 février 2007 22:39

                                                                                                                  Suppléants, au titre des motions directement élus par les adhérents lors du congrès de novembre 2005 : Liliane Tetsi ...

                                                                                                                  http://www.ps67.org/rubrique.php3?id_rubrique=26

                                                                                                                  Jean-Marie Le Pen était l’invité de l’émission « J’ai une question à vous poser » a eu une question d’une personne du peeeeuuuupppplllle. Qui ? Liliane Tetsi !!!!

                                                                                                                  Sacré Liliane, dans sa fiche, on a pas dit que c’était un élu PS !!! GROSSE MANIPULATION DE TF1 !!!! LAMENTABLE !!!

                                                                                                                  http://www.frontnational.com/multimedia_tv_detail.php?id=61


                                                                                                                • maxim maxim 15 février 2007 23:09

                                                                                                                  je lis au debut de l’article que le « commun des mortels ,c’est quasiment une certitude..etc....le duel Sego - Sarko »..

                                                                                                                  j’ai des doutes sur la certitude....j’opterai plutot sur l’hypothese X - Sarko ou au pire X - Sego ......

                                                                                                                  les gens commencent à etre saturés et j’ai l’intime conviction qu’il y aura un vote sanction au premier tour...

                                                                                                                  je ne pense pas etre le seul à l’envisager.


                                                                                                                  • vince (---.---.118.90) 15 février 2007 23:10

                                                                                                                    Je trouve choquante l’éviction d’Alain Duhamel quand on entend les chronique économiques de Jean-Marc Sylvestre à 7h - 7h30 sur France inter qui, au fur et à mesure que la campagne avance, fait de plus en plus l’apologie du programme de Sarkosy. Et qu’on ne me dise pas que c’est seulement de l’économie ... c’est vraiment trop flagrant. Mais plus malin que Duhamel, il ne soutient que les thèmes mais pas officiellement le candidat :((


                                                                                                                    • vince (---.---.118.90) 15 février 2007 23:21

                                                                                                                      A dubois

                                                                                                                      oui mais l’UMP est en train de doser l’effort car si ils affaiblissent trop sego, c’est bayrou au second tour, et là gros risque de TSS (tout sauf Sarko). L’UMP veut sego au 2ème tour car ils sont persuadés qu’elle sera laminée par sarko dans l’entre deux tour. D’ailleurs, on le sent bien dans les discours de Raffarin et de Juppé : Sego va flechir mais pas s’écrouler : la méthode coué smiley


                                                                                                                    • Didier (---.---.54.127) 15 février 2007 23:30

                                                                                                                      Si l’idée est de se battre sur le terrain de la presse et donc de la singer, ton idée Carlo, n’est pas bonne. Si l’idée est de faire une compil des opinions, tribunes libres et autres billets d’humeur dont AgoraVox nous abbreuvent depuis des semaines et qui n’ont aucune valeur ajoutée dans le débat, l’idée est mauvaise. Si l’idée est de demander à des contributeurs de nous expliquer sujet par sujet les + et les - dans les projets, alors, pourquoi pas. Ce qui est affligeant ce n’est pas le duel Sarko-Ségo décrit par les journaux, c’est la médiocrité du débat et des débatteurs, que peut y faire la presse ?


                                                                                                                      • jean-yves le moine (---.---.188.120) 16 février 2007 00:03

                                                                                                                        je crois qu’il n’y a que deux ou trois solutions la première : utiiser la télévision pour dire ce qu’il se passe sur le web, mais ce media ne parle qu’anecdotiquement du web et de ceux qui s’y baignent. c’est logique c’est son intérêt, minimiser l’importance de l’autre, du web. la deuxième solution c’est de se fédérer de s’unir de décider collectivement de voter pour un troisième, pour bouter soit seko soit sargo hors du terrain de jeu, qui choisir ? il semble que le petit françois soit le moins mauvais cheval, mais il faut qu’il accepte que des citoyens non membre du parti soit au gouvernemant, des citoyens du 5 ème pouvoir. la troisième solution c’est la révolution, sur le web et dans la rue, plus dans la rue que sur le web même. Conclusion je crois que faire un livre ne servira pas à grand chose, il faut faire plus il faut vraiment trouver un moyen que le cinquième pouvoir soit encore plus entendu


                                                                                                                        • peu importe (---.---.58.124) 16 février 2007 00:04

                                                                                                                          @Carlo Revelli,

                                                                                                                          Vous nous dites Agoravox indépendant mais l’est il vraiment ? Comment pouvez vous vous affirmer plus indépendant que les autres media traditionnels que vous prétendez (ou laissez prétendre, ce qui revient au même) « noyautés par l’argent et le pouvoir ».

                                                                                                                          Pensez vous réellement que vous même et votre comité de rédaction ayez une éthique et une déontologie supérieure à celle de nos salles de rédaction ?

                                                                                                                          Auriez vous l’audace de nous affirmer que vos contributeurs sont tous indépendants et impartiaux ? Qu’ils sont fiables et objectifs, alors que nombre ne signent même pas leurs articles et que nous ne savons rien d’eux. Comment pouvez vous nous garantir que ce ne sont pas des cyber bloggers envoyé par des partis politiques, des affabulateurs en mal de reconnaissance, des groupes de propagande ou encore des organisations sectaires. Où pensez vous que ces « journalistes du dimanche » puisent leurs informations ? Seraient ils mieux informés que nos grands reporters ou nos agences de presse officielles ?

                                                                                                                          Est-ce là votre 5me pouvoir ? Ce pouvoir citoyen qui est censé influencer la campagne présidentielle. Mais le vrai pouvoir citoyen n’est il pas celui qui s’exprime dans les urnes ?

                                                                                                                          Et que dire de l’opacité qui règne sur votre media, beaucoup trop de questions restent sans réponse. Comment sont sélectionnés les articles, qui les sélectionnent et suivant quels critères ? Existe-t-il seulement des règles de sélection ? Pourrions avoir la liste des articles refusés et les motifs de rejet ?

                                                                                                                          Vous revendiquez 600 000 visites/jour, soit mais cette audience est validée par qui ? Sont-ce des visites uniques ou des hits serveurs, pourquoi ne pas rendre publiques vos statistiques ? De toutes façons que représente une audience si faible face à des media qui font des millions de lecteurs, d’autiteurs et de téléspectateurs plusieurs fois par jour ? Vous êtes encore loin du compte mon cher Carlo.

                                                                                                                          A vous de jouer cyber-citoyens du 5me pouvoir, votez, repliez.


                                                                                                                          • Courouve (---.---.135.198) 16 février 2007 00:29

                                                                                                                            Agora Vox peut sembler indépendant, mais étant donné l’absence de cohérence intellectuelle de la posture de Revelli, cela n’est absolument pas crédible.

                                                                                                                            S’il n’y a pas de pensée, il y a sûrement autre chose. Un béguin pour DW, peut-être ?...


                                                                                                                          • (---.---.193.131) 16 février 2007 00:30

                                                                                                                            « Vous revendiquez 600 000 visites/jour, soit mais cette audience est validée par qui ? Sont-ce des visites uniques ou des hits serveurs, pourquoi ne pas rendre publiques vos statistiques ? De toutes façons que représente une audience si faible face à des media qui font des millions de lecteurs, d’autiteurs et de téléspectateurs plusieurs fois par jour ? Vous êtes encore loin du compte mon cher Carlo. »

                                                                                                                            Vous faites une grosse erreur et j’explique . 600 000 visites pour un site est énorme . D’un coté vous avez 6 chaînes de télé avec un positionnement historique et de l’autre des milliers de sites-blogs réputés + plusieurs millions de sites-blogs particuliers . De plus en plus de personnes passent la majorité de leur temps « libre » sur internet et de moins en moins de temps devant la télé . Dans moins de 10 ans les 6 chaînes seront devenues des épiphénomènes noyées dans la masse et à cette époque elle feront guère mieux qu’AgoraVox .


                                                                                                                          • (---.---.123.25) 16 février 2007 00:35

                                                                                                                            Il y a erreur sur les chiffres. D’après les articles que j’ai vu c’est plutôt 600.000 visiteurs par mois. Mais en réalité, j’ai lu (sur les échos je crois) qu’ils sont arrivés à 1 millions de visiteurs par mois. A comparer avec Le Monde qui doit en faire 6 de mémoire.


                                                                                                                          • (---.---.58.124) 16 février 2007 00:50

                                                                                                                            Cher ami, que je sache il n’y a pas 6 chaînes mais des centaines (si si renseignez-vous). Il se créé encore aujourd’hui des chaînes d’info internationales (France 24 et les nouvelles déclinaisons d’Al Jazzira localisée en sont deux exemples récents).

                                                                                                                            Pendant ce temps sur le net règne l’anarchie, les sites alter prolifèrent s’interprétant et se citant mutuellement et sans aucun contrôle. Le nombre de site de propagande et de désinformation se développe à une vitesse hallucinante et le spam moteur est devenue une activité lucrative. Il ne faut plus quelques heure pour ouvrir un blog. N’importe qui peut raconter à peu près n’importe quoi sur le net, sans aucun contrôle et de manière complètement anonyme.

                                                                                                                            La voila la triste situation de votre 5me pouvoir.


                                                                                                                          • (---.---.58.124) 16 février 2007 00:59

                                                                                                                            Oui, vous avez raison IP:xxx.x95.123.25 cela semble bien être 600 000 de visites/mois (ou 1 millions peu importe), et nous sommes même pas sûr qu’il s’agisse des visiteurs uniques. C’est vraiment dérisoire de toutes façons. Une grosse communauté, en tous cas pas de quoi boulverser les présidentielles.

                                                                                                                            Aller messieurs les cybers citoyens du 5me pouvoir, un peu de courage cachez vite ces commentaires que vous ne sauriez voir.


                                                                                                                          • (---.---.123.25) 16 février 2007 01:09

                                                                                                                            oui avec une différence près : leurs articles sont repris tous les jours par google news et yahoo news. Par ailleurs, plein de médias classique et journaux parlent d’eux et reprennent leurs infos. Ils étaient cette semaine sur les echos et libé je crois. Et quand tu sais que cette campagne va se jouer à 1 ou 2% près probablement...


                                                                                                                          • (---.---.193.131) 16 février 2007 01:10

                                                                                                                            oui plusieurs dizaines de chaînes sur le satellite, la tnt ,internet, à l’étranger ...la majorité des gens regardent le plus souvent que les 6 premières chaînes voire ne regarde plus la télé ,et chez les jeunes , bloguer, discuter ,partager ,jouer sur internet remplace la passivité-vente de leur temps de cerveau disponible à la télé


                                                                                                                          • (---.---.129.157) 16 février 2007 02:25

                                                                                                                            Oui, vous avez raison IP:xxx.x95.123.25 cela semble bien être 600 000 de visites/mois (ou 1 millions peu importe), et nous sommes même pas sûr qu’il s’agisse des visiteurs uniques. C’est vraiment dérisoire de toutes façons.

                                                                                                                            Tout à fait d accord avec vous IP:xxx.x39.58.124, et quand on sait qu un même « visiteur unique » est re-comptabilisé toutes les 24 heures, et que ce sont à peu près les mêmes que l on retrouve tous les jours, on pourrait presque diviser ces valeurs par 30. Ce n est donc plus dérisoire mais carrément négligeable.

                                                                                                                            @IP:xxx.x02.193.131

                                                                                                                            Vous nous dites que les français ne regardent que 6 chaînes, pourriez vous nous indiquer ce qui vous permet d affirmer ce genre de chose ? Des références chiffrées seraient les bienvenues car nous ne devons pas vivre sur la même planète.

                                                                                                                            Saviez vous que l essentiel de la bande passante consommée entre les FAI et leurs clients, l est pas des images de télévision ?


                                                                                                                          • Milla 16 février 2007 01:14

                                                                                                                            @ (IP:xxx.x39.58.124)

                                                                                                                            Vous êtes rentré dans le jeu de la « minorité » qui détient peut être « une vérité mais qui a tord », très optimiste !

                                                                                                                            Quui ne tente rie nn’a rien, c’est bien là leproblème et si les quelques citoyens d’agoravox pensent comme vous évidemment que rien ne se passera, Utopie ne veut pas dire impossible...

                                                                                                                            Eh bien moi j’y crois à ce projet et j’ose espérer quelques autres personnes dans la même logique deront de la partie...

                                                                                                                            Milla smiley


                                                                                                                            • freedom2000 (---.---.1.67) 16 février 2007 01:29

                                                                                                                              Quand je lis les articles d’AV, et surtout les commentaires de ses lecteurs, je me dis que nos politiciens seraient bien inspirés de venir sur ce forum glaner les bonnes idées synthétisées ici et là plutôt que de s’enfermer dans leur tour d’ivoire et décider à partir de jugements empiriques et idées reçus de leurs membres trop souvent issus de la même caste et corporation. Vive la liberté d’opinion !


                                                                                                                              • Jean (---.---.145.78) 16 février 2007 01:32

                                                                                                                                J’ecris a la bande d’allumé()es qui est intervenu juste au dessus...

                                                                                                                                Votre attitude corporatiste, correspondant a considerer comme douteux tout ce qui est en provenance d’internet est lamentable, malhonnete et tres significatif de l’absence de lucidité de votre proffession.

                                                                                                                                Je fais partis de ces gens qui lisaient tout les jours « Liberation » et plusieurs fois par semaine « Le monde », et qui aujourd’hui ne lit plus ni l’un ni l’autre.

                                                                                                                                Vous accusez a grand cris internet d’etre un lieu nauseabond ou tout le monde reciterait tout le monde sans meme prendre la peinne de s’informer sur la veracité des informations citées.

                                                                                                                                Pour demonter votre argument, je vais vous donnez quelques examples, qui vous expliquerons pourquoi de plus en plus de citoyens ne font plus confiance à l’info télévisuelle et pourquoi ils lachent chaque jour un peu plus la presse ecrite...parceque soyez sûr que cela n’est pas un hazard , il y a une raison ou plus exactement de tres bonnes raisons.

                                                                                                                                Voici ces quelques examples :

                                                                                                                                - 1°)Durant l’été , lors de la guerre qu’Israel a mené a contre le Liban je me souviens d’avoir vu un jour sur le monde, en « une » un titre parlant de l’avancée de l’armée israelienne, le tout illustré d’une photo de sodats israeliens faisant le V de la victoire sur un char de l’armée de Tsahal...hors le meme jours, le site de defensa nommait explicitement les references precises du RPG Russe qui etait en train de mettre une patée monumentale aux chars merkava Israelien, expliquant avec 10-15 jours d’avance sur la presse « MSN » pourquoi l’avancée israelienne serait vouée à l’echec et pourquoi techniquement elle rencontrerait des difficultés particulierement en ce qui concerne son infanterie mecanisée.

                                                                                                                                http://www.dedefensa.org/

                                                                                                                                2°)Lors de l’assassinat de la journaliste « Anna Politkovskaïa » la presse Francaise et la television Française dans son integralité a montrer un doigt accusateur en direction du president Russe V.Poutine. Qu’il ai été ou non impliqué dans cet assassinat, je ne peux pas y repondre, bien entendu, d’ailleurs Poutine en tant que ancien du KGB je pense meme qu’il en serait capable. Sauf qu’il n’y a pas eu un seul journaliste (et j’ai bien cherché) qui c’est interrogé sur les conditions dans les quels cette journaliste est morte, car honnetement pas un n’a trouvé que le fait que l’arme soit « estampillée made in KGB » rendait la ficelle peut etre un peu grosse, pas un journaliste pour signaler que cette assassinat intervenait juste apres que la Russie ai expliqué qu’elle ne se laisserait pas faire tant en bielorussie (ou il y avait eu des incidents) qu’en Ukraine, pas un journaliste pour dire que cet assassinat le mettait curieusement en difficulté (Poutine) juste avant des negociations importantes sur le gaz avec L’UE.... et bien si seulement sur internet les gens se sont interrogés, ici meme d’ailleurs ! Je ne dis pas que tel version est vraie ou pas, je dis qu’il est inadmissible que dans un pays democratique comme le notre pas une seul media ne ce soit posé la question.

                                                                                                                                - 3°)Enfin dernier example, lors d’une interview, Karl Zero, ancien presentateur de Canal+, a declaré que sa chaine, CANAL+ lui avait clairement ordonné de ne pas aborder les questions et doutes concernant les evenements du 11 Setembre aux USA...pas un seul journaliste de la presse ecrite, de la radio et a fortiori de la télé n’a repris cette information, elle me semble pourtant de taille ! Mais non, car seul importe d’avoir une seule direction , une seule voix, une seule tete...Alors, ne vous etonnez plus que la colere monte chaque jours contre les medias a travers tout le pays.

                                                                                                                                Voila ce qui arrive quans on ne sait plus que annoner penniblement les depeches AFP.

                                                                                                                                Vous pouvez venir accuser Agoravox, ici même, comme jamais nous ne pourrons le faire nous meme internaute à la télévision....mauvaise nouvelle messieurs vous avez perdu la partie, en fait vous etes dejà mort !


                                                                                                                                • Milla 16 février 2007 01:37

                                                                                                                                  @ oui Céline,

                                                                                                                                  « Il y a une fusion des élites dans la haute administration, les politiques et les médias dans un petit univers parisien qui vit de la rente sur l’ensemble du territoire national ».

                                                                                                                                  « la sphère Berlusconi, politique + médias !!!!!! »

                                                                                                                                  milla smiley


                                                                                                                                  • Courouve (---.---.27.47) 16 février 2007 02:41

                                                                                                                                    « Ségolas Sarkolène »

                                                                                                                                    Où le sexisme le plus minable se pavane.

                                                                                                                                    Le pseudo intègre bien les prénom et nom tronqués de Nicolas Sarkozy, mais Ségolène Royal n’a droit qu’à son prénom coupé en deux.

                                                                                                                                    Allez croire après cela à l’objectivité d’AV ...


                                                                                                                                    • (---.---.122.123) 16 février 2007 02:59

                                                                                                                                      Il y a bien pire que les media : ce sont les instituts de sondage qui les alimentent. Les media ont une part de responsabilité, certes. Mais ils jouent aussi un rôle salutaire pour la démocratie. Les sondages ne contribuent en rien à la démocratie. Au contraire, leur vocation profonde est d’en déconstruire les mécanismes en prenant des raccourcis pour en percer le mystère. Sous couvert de mesure, le sondage se substitue à un processus essentiel de la démocratie, le vote. Il le déconsidère en multipliant des chiffres qui sont ensuite brassés au gré de la fantaisie des commentateurs. Quelle différence entre sondage-commentaires et numérologie ? je n’en vois pas.


                                                                                                                                      • Ladroitetrichelessondages (---.---.129.110) 16 février 2007 03:23

                                                                                                                                        NE CROYEZ PAS DANS LES SONDAGES : Soeur Marie-Ségolène de la Royalitude sera élue au premier tour avec 60 % des suffrages.


                                                                                                                                        • Philippe MEONI Philippe MEONI 16 février 2007 03:44

                                                                                                                                          Au départ du concept, merci, vraiment merci de nous donner ici une parole confisquée aux citoyens, ne gardant plus que pour seul droit, celui de signer, lors des quelques scrutins existants, des chèques en blanc à des professionnels de la démagogie dont le seul but, en général est : « le pouvoir d’abord, le reste, on verra plus tard »... Ça fait 30 ans qu’ils nous la jouent comme ça et en effet, il apparaît désormais un certain phénomène de sursaut de la conscience collective qui semble ne plus vouloir de cette manipulation. Alors, la question de qui utilise l’autre, entre le politique et le média consisterait à vouloir savoir lequel de l’œuf ou de la poule est arrivé le premier... Ce qu’on constate par contre, c’est une franche connivence, entre eux, à nous rincer l’encéphale au quotidien. Cependant, comme j’ai pu le lire dans les commentaires se fait rincer qui le veut bien car ces programmes n’existent que par l’audience que nous leur accordons... Donc, à ce sujet, puisqu’on en est à la mode des « gestes citoyens » servis à toutes les sauces, commençons tous par celui d’éteindre nos postes de télé à l’heure du « prime » pendant une semaine, juste histoire de confirmer que les vrais patrons des médias, c’est bel et bien nous... Cependant, je vais arrêter là mon délire utopique, ne connaissant que trop bien le confort que procure le petit écran en regardant « Julie l’Escaut » ou « Star Cacademi »... Au moins, durant ce temps, on ne s’use pas la matière grise ... N’oublions toutefois pas que la programmation audiovisuelle moderne consiste à savoir comment meubler l’écran entre les pages de pub (Le constat n’est pas de moi) et surtout que la télévision aujourd’hui n’a plus pour vocation prioritaire que de faire rentrer les contrats des annonceurs. Dans cette optique, il ne faut pas se tromper sur le type d’émission qui clouera avec certitude le téléspectateur devant son poste durant la page pub. C’est aussi pourquoi l’intérêt de grandes soirées débat avec les ténors les plus connus de la politique... Car, soyons pragmatique et sans vouloir vexer personne, qui va vouloir se goinfrer durant deux heures le programme de « Nature Chasse pêche et Tradition » ? D’ailleurs, les chaînes concernées n’hésitent même plus à l’autosatisfaction en annonçant fièrement aux télévores « vous avez été plus de X millions à suivre l’excellente émission d’hier soir qui avait pour thème... ». Donc, le bipartisme est inévitable dans la mesure où c’est chaque fois le « coup gagnant » en terme d’audience. Le retour d’ascenseur par la production est aussi simultané par le temps d’antenne accordé à l’invité, et là tout le monde est content dans la médiasphère et le CSA pourrait toujours se démener, s’il le voulait, avec ses petits pouvoirs ; Il n’effraie pas grand monde. Donc, pure rêverie que de penser que la télévision ou la radio peuvent encore être un outil de débat démocratique et il est clair que des solutions alternatives s’imposent, d’où l’impératif de s’accrocher et défendre nos quelques libertés sur Internet. Et en réponse aux divers et anonymes qui s’insurgent d’un manque de contrôle, c’est croire que nous sommes incapables de réflexion quant à la pertinence des infos qu’on peut y trouver... Nos existences ne sont faites que de contrôles et pour en arriver à quoi ? Passer sous silence tous les signes de dérive vers une société formatée, aseptisée, robotisée, fliquée et laissée dans l’ignorance pour être plus malléable, manipulable ? Peut être est il temps en effet de réveiller le citoyen endormi par les berceuses ronronnantes de JPP... Laisser au moins leur chance aux futurs asservis qui s’ignorent qu’il existe aussi un vrai « reality show » et qui ne finit pas forcément bien comme dans « plus belle la vie » ou « un gars une fille »... Alors oui, M. REVELLI, pourquoi pas un bouquin... mais peut être que l’idée d’une parution hebdo dans les gratuits, tel que suggéré plus haut, aurait plus d’impact ? Quoi qu’il en soit, de tout cœur avec votre initiative que je soutiens pleinement, encore bravo et merci.


                                                                                                                                          • Milla 16 février 2007 08:42

                                                                                                                                            @ Anne Marie,

                                                                                                                                            Le risque de dérive... bien entendu... je ne pense pas non plus qu’il soit question pour Carlo d’inverser la rotation de la terre, ceux qui n’ont pas confiance jugent peut être un peu trop les autres par rapports à quelques polémiques engendrés par certains commentaires, qui ne restent que des commentaires d’ailleurs.

                                                                                                                                            Quand à l’info blablabla, il n’y a pas que des ignorants sur agoravox, je trouve cela un peu déplacé et méprisant, l’info vous pouvez aussi l’avoir par le voisin de pallier qui n’a pas non plus la science infuse, c’est un faux problème...je reste persuadée qu’il y a des gens intègres ici.

                                                                                                                                            Milla


                                                                                                                                            • Milla 16 février 2007 09:09

                                                                                                                                              @ Philippe, j’ai un poste télé depuis seulement deux mois et je m’ensers uniquement parceque j’ai le lecteur DVD incorporé ou quelques émissions culturelles sur ARTE sur le tard bien entendu, parce que je ne sais si vous avez remarqué, les documentaires les plus enrichissants sont diffusés à des heures ou tous le monde dort... !!

                                                                                                                                              Nous avons aussi été dépossédés de la culture, il semble assez important de l’évoquer...

                                                                                                                                              milla smiley


                                                                                                                                              • Philippe MEONI Philippe MEONI 16 février 2007 18:03

                                                                                                                                                @ Milla : Oui, je l’ai aussi constaté, malheureusement... Mais question d’audience... A croire, finalement, qu’une majorité de téléspectateurs « ordinaires » se complait dans le voyeurisme au détriment de l’enrichissement intellectuel... Ça aurait tendance à me navrer car ce sont aussi eux qui décideront de l’avenir de notre pays pour les 5 prochaines années... Brrrr...


                                                                                                                                              • Milla 16 février 2007 19:35

                                                                                                                                                @ Philippe,

                                                                                                                                                j’entendais aussi qu’il est tout à fait possible de controler l’outil Internet, c’est peut être inquiétant non ? Ceci dit qu’il y ait du voyeurisme, personne n’est pafait ! sourire, cordialement Milla smiley


                                                                                                                                              • jrev (---.---.128.49) 16 février 2007 09:13

                                                                                                                                                Bravo Carlo Revelli, Tu viens de dire exactement ce que je pense depuis le début de cette démarche des grands media. C’est en effet pénible que notre choix soit ainsi confisqué. J’approuve le fond et la forme d’un article de classe. Merci


                                                                                                                                                • www.jean-brice.fr (---.---.110.151) 16 février 2007 09:22

                                                                                                                                                  De toutes manières, le PROBLEME n’est pas là, mais dans le VEROUILLAGE imposé par les PARTIS qui empêche le PEUPLE de s’exprimer ! CE DONT NOUS AVONS SURTOUT BESOIN, c’est d’une AUTRE POLITIQUE que celle que nous faisons depuis trente ans et que personne ne SAIT comment la remettre en cause : pour en savoir plus, allez sur www.jean-brice.fr


                                                                                                                                                  • SCRUTATEUR (---.---.246.212) 16 février 2007 09:43

                                                                                                                                                    OUI,c’est l’opium du peuple qu’on lui impose : surtout ne pas voter pour des candidats d’idéologie qui n’ont jamais gouverné, jamais profité de l’argent public, jamais fait leurs preuves ni de courbettes face aux médias et aux groupes qui tirent les ficelles dans les coulisses. Sarkolène ou Ségozy, c’est blanc bonnet/bonnet blanc, vote inutilequi ne fera qu’accentuer la dégringolade de la nation, famille des familles au profit des superpuissances et des communautarismes.Un seul candidat, une fois encore (la dernière ?) doit avoir notre fierté, nousqui nous démarquons des magouilles électorales qui n’en finissent pas, un seul peut nous rendre l’espérance au soir du 22 avril, un seul à même d donner une leçon de démocratie réelle aux faiseurs d’opinions, aux « big-brother », aux tenants du métissage forcé et avoué, je n’ai pas besoin de le nommer, les méchants le redoutent, le peuple en silence l’espère sans l’"avouer aux sondages ! HONNEUR ET FIDELITE !


                                                                                                                                                    • (---.---.138.115) 16 février 2007 10:47

                                                                                                                                                      Ce qui est assez amusant c’est que si l’on écoute les uns ce sont les media qui manipulent les opinions et font les hommes politiques, d’autres nous disent que ce sont les politiques qui manipulent les média et les contrôlent et les derniers que sont les groupes financiers qui contrôlent les deux, je pose tout et je retiens rien.

                                                                                                                                                      Bref ça part dans tous les sens, et nous en venons au problème de fond évoqué par plusieurs intervenants : le 5me pouvoir est effectivement le lieu où l’on lit tout et son contraire mais surtout souvent n’importe quoi ... smiley


                                                                                                                                                    • Gypse Gypse 16 février 2007 10:47

                                                                                                                                                      Bonjour, Carlo,

                                                                                                                                                      Pour moi, je préfère Nicolène Sarkoyal. Mais c’est une question de goût.

                                                                                                                                                      Sur le fond, il me semble que notre démocratie doit savoir évoluer avec son temps.

                                                                                                                                                      A l’époque de la Révolution Française, les départements Français étaient dimensionnés à la mesure d’une journée de cheval pour rallier le chef-lieu à partir du point le plus éloigné. Pour passer une information d’un point à un autre, le cheval était ce qu’il y avait de plus rapide. Dans ces conditions, la démocratie représentative était la seule solution, car la consultation des citoyens était trop difficile à organiser.

                                                                                                                                                      Aujourd’hui, et Agoravox le montre bien, l’information circule quasi-instantanément d’un point à un autre. Les citoyens ont maintenant accès, grâce à internet, à une base de savoir qui dépasse tout ce qui a pu exister dans l’histoire de l’humanité.

                                                                                                                                                      Dans ces conditions, pourquoi maintenir le principe d’une démocratie représentative, où seuls quelques happy few prétendent représenter le peuple, alors que l’on peut consulter l’ensemble des citoyens extrêmement facilement ?

                                                                                                                                                      La bipolarisation que l’on observe pour la Présidentielle est l’exemple caricatural d’un système dépassé.

                                                                                                                                                      La seule vraie démocratie participative, c’est celle où les citoyens décident directement.

                                                                                                                                                      Pendant la Révolution, encore, les cahiers de doléances n’ont pas donné les résultats espérés. Normal, car comment traiter à l’époque une telle masse d’informations ? Comme aujourd’hui, le traitement des données ne pose plus de problème, nous pourrions beaucoup mieux débattre et décider.

                                                                                                                                                      C’est pourquoi je suis favorable à une démocratie post-représentative.


                                                                                                                                                      • (---.---.138.115) 16 février 2007 11:03

                                                                                                                                                        Démocratie participative, le mot est lâché. Mais que pensez vous que font vos députés dans leur mairies quand ils reçoivent le public. Que croyez vous qu’il se passe dans les antennes des partis politiques un peu partout en France. Mais pour cela, il faut se bouger le c... et sortir du monde virtuel, c’est peut être ce qui dérange les handicapés du monde réel.

                                                                                                                                                        Et puis il ne faudrait pas oublier qu’il n’y a pas que les forum alter dans le « 5me pouvoir ». Que croyez vous qu’il se passe sur les sites et les forum des hommes politiques et des partis ? Une bonne partie de la campagne s’y déroule en lieu et place de certains meetings. Et les cyber citoyens y sont bien plus efficaces car en prise directe avec les vrais décideurs.


                                                                                                                                                      • Rousso (---.---.141.229) 16 février 2007 11:42

                                                                                                                                                        Bonjour,

                                                                                                                                                        Concernant l’hypocrite lever de bouclier contre la prise de position pro-Bayrou du journaliste Alain Duhamel, alors que la plupart des journalistes des grands médias roulent pour Sarkozy, pensez-vous que cette vidéo (vieille de quelques mois, elle aussi) va conduire la sarkozyste Arlette Chabot, grande prêtresse des émissions politiques de TF1, à la porte ?

                                                                                                                                                        http://www.dailymotion.com/video/xjdoc_bise-chabot-cope-a-vous-de-juger

                                                                                                                                                        Personnellement, hélàs, j’en doute trés fort...


                                                                                                                                                        • Marianne Marianne 16 février 2007 12:17

                                                                                                                                                          Non à la bi-polarisation ! Non à une presse orientée et sous influence qui veut nous imposer l’opinion générale afin d’influencer notre propre opinion !

                                                                                                                                                          Oui pour reprendre mes articles publiés sur Agoravox qui traitent de ce sujet : 1- « Vote utile ou sondage utile ? » http://www.agoravox.fr/article.php3?id_article=17287 2-« Garantir le pluralisme et l’indépendance des médias » http://www.agoravox.fr/article.php3?id_article=17287


                                                                                                                                                          • Comité Cicéron (---.---.133.1) 16 février 2007 13:33

                                                                                                                                                            Ce débat n’a aucun sens. C’est un moyen d’éviter le débat d’idées pour aller au débat de personnes. C’est en fin de compte le seul argument de Bayrou : il ne s’appelle pas Ségolène ni Nicolas.

                                                                                                                                                            Car sur le fond il est :

                                                                                                                                                            - soit proche de Ségolène : sur beaucoup de problèmes, la position de Bayrou est : il faut voir, étudier, prendre le temps de la réflexion... n’a-t-il pas eu le temps de réfléchir pendant sa traversée du désert ?

                                                                                                                                                            - soit proche de Nicolas : réduction des charges sociales pour laisser respirer l’économie, réforme institutionnelle pour débloquer les institutions de la République.

                                                                                                                                                            Au fond, Ségolas Sarkolène, n’est-ce pas François Bayrou lui-même ? Un mélange aventureux de gauche qui ne s’avoue pas et de droite apaisée ?


                                                                                                                                                          • (---.---.218.242) 16 février 2007 13:46

                                                                                                                                                            J’ajouterai que la bipolarisation des élections, ajoutée à l’étroitesse d’esprit des campagnes électorales et de nos concitoyens abreuvés de débats télévisés, semble vouloir aboutir à interdire à chacun de penser selon ses aspirations profondes. Pour parler cru, il n’est pas rare de se faire fustiger lorsqu’on avance des idées qui ne sont pas en phase avec sa propre situation économique, sociale et financière. Comme s’il était interdit d’avoir des aspirations sociales ou, plus simplement, d’avoir conscience de la nécessité d’aider son prochain, lorsqu’on a la chance d’avoir un portefeuille mieux rempli que celui de la moyenne de ses concitoyens... Alors, pourquoi ne pas y aller franchement et organiser encore des simulacres d’élections ? Prenons les déclarations de revenus et faisons le décompte des foyers censés voter à droite et de ceux censés voter à gauche, et le tour sera joué !


                                                                                                                                                            • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 16 février 2007 14:02

                                                                                                                                                              Réflexion sur la démocratie participative :

                                                                                                                                                              Je réfléchis ( eh ! ça m’arrive !) au fait,....la démocratie participative, ne n’est pas ce procédé ( avec ces divers courants ) qui fout le souk ou il est appliqué,.... par exemple chez les Verts !

                                                                                                                                                              @+ P@py


                                                                                                                                                              • autrenet (---.---.139.160) 16 février 2007 14:10

                                                                                                                                                                Je n’ai pas sarco, je ne vais pas voter ségo. Je suis protectioniste : je pense qu’il faut taxter les produits importer et diminuer les taxes sur le travail. Aucun candidat n’a cela dans son programme sauf des extremistes. Je suis centriste mais quand j’ai entendu la réponse de Bayrou dire : Il faut dire aux chinois lbalblbal. Non il ne faut pas dire aux chinois : il faut taxer les produits chinois avec CSG, CRDS, sécurité sociale, retraite, maladie et les 50 lignes qu’on peut lire sur nos fiches de paye ( ceux qui en ont ). Alors je vais probablement voter pour le candidat qui a le moins de chance d’être élu un petit comme cela je ne me tromperais pas ! De toute façon il ne sera pas élu ! Je n’ai pas envie de voter lepen !!! Villier ? presque mais je ne suis pas nationaliste non plus ! Aucun candidat ne me convient désolé !


                                                                                                                                                                • Reinette (---.---.141.193) 16 février 2007 15:59

                                                                                                                                                                  Les bouffons de l’amicale du OUI (projet de Constitution européenne)LE RETOUR :

                                                                                                                                                                  Dans la presse, à la télé, dans les radios, la propagande en faveur du OUI a roulé tambour avec une vigueur qui n’a eu d’égale que les injonctions à voter Chirac aux dernières présidentielles.

                                                                                                                                                                  Pour peu qu’il consommait du média, la journée du citoyen ressemblait à un tunnel d’approbations : il se réveillait sur le OUI de Jean-Marc Sylvestre, buvait le café avec le OUI de Bernard Guetta, prennait le métro à côté du OUI de Serge July, déjeunait en feuilletant le OUI de Claude Imbert, s’assoupissait le nez dans le OUI de Jean-Marie Colombani, dînait devant le OUI du J.T. et s’endormait sous le OUI de Giesbert.

                                                                                                                                                                  Du Figaro à Charlie Hebdo en passant par La Semaine de Zézette, impossible, à l’époque, d’échapper à la ola giscardienne.

                                                                                                                                                                  Avec, pour fil rouge, la menace résumée par Jacques Julliard dans Le Nouvel Observateur (16/09/2004) : « Si, par malheur, la France [votait NON], alors ce pays serait pour une bonne dizaine d’années rayé de la carte diplomatique de l’Europe et du monde. » Ouchhh !

                                                                                                                                                                  (Ils nous avaient déjà fait le coup avec Maastricht : « Un non au référendum [de Maastricht] serait pour la France et l’Europe la plus grande catastrophe depuis les désastres engendrés par l’arrivée de Hitler au pouvoir », écrivait le directeur du Monde (19/09/1992)Brrr !

                                                                                                                                                                  Avec ou sans Constitution, cette Europe mi-bunker mi-supermarché est-elle la nôtre ?

                                                                                                                                                                  Les solutions viendront de ceux qui la subissent et non de ceux qui se gavent avec.

                                                                                                                                                                  (À la télé, dans la seigneurie de Christine Ockrent et d’Arlette Chabot, tout l’ancien régime rose et poudré comme à Versailles, se trouvent à nouveau réunis...)

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès