• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Citoyenneté > Si ça c’est la France, alors je ne suis plus Français

Si ça c’est la France, alors je ne suis plus Français

Le débat sur l’identité nationale, manœuvre grossière du « Prez », afin de glaner des voix à l’extrême droite, lors des prochaines échéances électorales, amène des évidences.

Quelle est l’identité de la France qui nous est proposée ?

Il y a trois mots sur les frontons de notre république : Liberté, Egalité, Fraternité.

La France est-elle encore une terre de liberté  ?

On peut se poser sérieusement la question lorsqu’on entend Eric Raoult critiquer Marie NDiaye, le dernier prix Goncourt, et la soumettant au devoir de réserve, au seul fait qu’elle ait osé critiquer le gouvernement actuel.

« Je trouve détestable cette atmosphère de flicage, de vulgarité…Besson, Hortefeux, tous ces gens-là, je les trouve monstrueux » avait elle déclaré lors d’un entretien publié cet été par le magazine « les inrockuptibles » lien

Le ministre de la culture, appelé pour donner son avis, reste très silencieux.

lui d’habitude si bavard...

La France est-elle un pays de liberté lorsqu’on constate la multiplication des radars, des caméras de surveillances ?

Michelle Alliot-Marie a décidé d’en tripler le nombre passant de 20 000 à 60 000 caméras installées. lien

C’est d’autant plus improductif que l’expérience anglaise, avec 1 caméra pour 14 habitants n’aurait permis que de résoudre 3% des délits de rue.

Alors, le projet "Mam" : une caméra pour 1000 habitants ne risque pas d’être plus efficace, et creusera le budget de l’état plus d’un demi-milliard d’euros.

Julien Coupat, mis en prison plus de 6 mois suspecté sans preuve d’avoir voulu saboter une voie ferrée, a dû se demander pendant ces 6 longs mois où était la France pays de la Liberté  ?

Il a fallu trois demandes de remise en liberté pour l’obtenir enfin, le 28 mai dernier, sous condition de payer une caution de 16 000 euros, et de pointer régulièrement dans un commissariat. lien

La France est-elle au moins un pays d’égalité ?

Comme le dit l’INSEE dans son rapport paru récemment, la modification de l’impôt a creusé les inégalités. 8 millions de français vivent sous le seuil de pauvreté, soit moins de 908 euros par mois, alors qu’en même temps, 133 000 personnes, soit le 1% des salariés à temps complet ont en moyenne un salaire brut de 215 000 euros. lien

L’acceptation de salaires monstrueusement disproportionnés, allant jusqu’à 340 fois le smic pour les plus nantis, sachant pertinemment que cela provoque d’autant de pauvreté d’autre part n’est-elle pas la preuve d’une inégalité flagrante, et scandaleuse ?

Il nous reste la Fraternité.

La France est-elle un état fraternel ? çà reste à prouver. N’est-elle pas plutôt celle de l’égoïsme forcené, basé sur la règle bien connue, que le meilleur gagne, et tant pis pour le perdant ?

N’est-elle pas aussi celle de la trahison ?

Combien sont-ils à ce jour à avoir déserté leur camp, pour quelques carottes présidentielles ?

Est-ce çà le modèle qui nous est proposé ?

N’est-elle pas aussi celle de la lâcheté qu’il y a, à renvoyer dans un pays en guerre, des femmes, des enfants, et des hommes venus trouver refuge ici ?

Si la France est devenue le pays ou la délation est organisée, encouragée par en particulier Eric Besson, et d’autres, comment peut-on s’identifier à cette France là ? lien

Est-ce compatible de défendre les valeurs de la France et de s’exiler physiquement, uniquement pour mettre à l’abri son patrimoine, tout en acceptant de faire dépenser à l’Etat 1,9 million d’euros pour son concert « gratuit » à Paris, un certain 14 juillet ?

C’est pourtant ce qu’à fait Johnny Hallyday, empochant sans scrupules le pactole que son ami Sarkozy lui avait offert, en piochant dans nos poches déjà vides. lien

Et il n’est pas un exemple isolé.

Les listes noires des paradis fiscaux, devenues grises, en attendant d’être blanchies, comme l’argent qui y est planqué peuvent changer de couleur mais pas de statut. L’un d’eux est en plein cœur de l’Europe, ce sont les Ports Francs, à Genève. lien

Pour ceux qui auraient raté «  pièce à conviction » sur FR3 le 16 novembre voici le lien pour revoir l’émission sur ce thème.

Si c’est la France que l’on nous propose, alors je ne suis pas français, je suis citoyen du monde, un monde différent dont les frontières seront autres, celle qui partage d’autres valeurs :

Des valeurs solidaires, démocrates, républicaines, libertaires, égalitaires.

Définitivement.

Les frontières sont génératrices de guerres qui font ériger des murs, lesquels finissent toujours par tomber.

Déjà la résistance s’organise.  Lien

Comme disait un vieil ami africain :

« Se croire plus intelligent que son ami, c’est compromettre l’amitié ».


Moyenne des avis sur cet article :  3.56/5   (50 votes)




Réagissez à l'article

188 réactions à cet article    


  • Voris 18 novembre 2009 11:02

    Et l’UMP de poursuivre sa croisade pour l’identité nationale, traduire : identité avec le Front National :

    BHL (Besson, Hortefeux, Le Pen), le trio penseur de la France d’Après.


    • olivier cabanel olivier cabanel 18 novembre 2009 11:33

      Paul,
      au sujet de BHL, (l’autre) il a du avaler sa cravate l’autre jour,
      bernard Laporte disait hier sur Canal lui avoir passé un savon au téléphone, pour des accusations non ,justifiées, lequel BHL à du s’excuser platement..
      c’est ce qu’on appelle du courage ?


    • Plum’ 18 novembre 2009 11:34

      Tant que la France que l’on nous propose voudra nous faire chanter un hymne nous exhortant à abreuver nos sillons par un un sang impur, on sera mal barrés... On ferait mieux effectivement de mettre en avant la trilogie Liberté Egalté Fraternité et d’en faire mieux respecter les valeurs.


      • olivier cabanel olivier cabanel 18 novembre 2009 11:41

        Plum’
        merci d’évoquer cet hymne patriotique,
        le sang « impur » (!) qui coule dans les sillons, et le reste...
        sarko veut la faire chanter dans les écoles,
        à quand le verre de lait obligatoire ?
        on se retrouve en plein Pétainisme...
        pauvre France.
        tu ne méritais pas çà.


      • Massaliote 18 novembre 2009 12:58

        « à quand le verre de lait obligatoire ? »
        Seul un bobo dans votre genre peut critiquer cette mesure, en période de restrictions, ce « petit rien » était appréciable. Meu non, fallait le cracher parce que le gouvernement il était pas bien. Propos digne d’un rejeton de traficoteurs au marché noir.


      • olivier cabanel olivier cabanel 18 novembre 2009 14:09

        Massaliote,
        dites moi, vous êtes à l’aise dans cette France ou on nous propose le « tablier gris » dans les écoles, les flics pour surveiller si tout se passe bien, les radars un peu partout, la biométrie pour surveiller tout ce beau monde,
        et la cour de sarko.
        il n’ose meme plus se pointer en public lors du congrès des maires, prétextant un empêchement (visite chez son dentiste ?)
        il préfère en inviter quelques uns plus tard, triès sur le volet.
        lorsqu’il sort, maintenant, il invite les vieux militants UMP à la retraite, pour lui faire une haie d’honneur, comme à Valence, ou il leur a payé un pot, sur nos impots,
        elle vous plait cette France ?
        celle ou on encourage la délation,
        ou on dit rien sur la trahison,
        ou on essaye de bâillonner un prix Goncourt ?
        réponse attendue.


      • Massaliote 18 novembre 2009 15:01

        Vous confondez la France et la Sarkozitude. Ma France à moi a davantage de dignité et de grandeur même si la clique au pouvoir aux ordres des tenants du NOUVEL ORDRE MONDIAL fait tout pour la faire disparaître.

        Ma France à moi est éternelle et ce ne sont les pantomimes du Guignol en chef et de ses groupies, non plus que celles de ses opposants exemplaires (forcément exemplaires) tout aussi « bien pensants » qui me feront confondre mon pays avec l’ image frelatée qu’en donne nos merdias.


      • zigpus 18 novembre 2009 16:17

        ok pour le bémol à l’article d’Olivier Cabanel que je lis avec plaisir.


      • olivier cabanel olivier cabanel 18 novembre 2009 17:39

        Massalliotte,
        justement non,
        c’est bien de la France de Sarkozy qu’il s’agit,
        et les mauvais démons de la république refont surface chaque fois qu’un individu pareil prend le pouvoir,
        avec ses belles paroles, et ses promesses,
        le réveil est difficile pour les démocrates qui n’ont pas encore tout à fait compris où on les emmenaient,
        comme dans les années 30 en Allemagne.


      • Massaliote 20 novembre 2009 09:43

        Etre Français, découvrez ce que c’est dans le commentaire de mon compatriote :
        Identité Nationale : C’est un choix ! Je ne le connais pas mais cet homme là est mon frère./


      • olivier cabanel olivier cabanel 20 novembre 2009 10:18

        Massaliotte,
        c’est mon frère aussi.


      • olivier cabanel olivier cabanel 18 novembre 2009 11:43

        Shawford,
        il y a d’autres manières d’utiliser un doigt...
        Besson nous a montré l’exemple :
        le poing fermé, et le majeur dressé.
        rires


      • olivier cabanel olivier cabanel 18 novembre 2009 13:42

        Abgeschiedenheit
        l’impression d’un grand flou artistique,
        qui dit tout, et son contraire,
        vous contestez, mais vous me faites penser à ce cher pierre Dac
        « contre tout ce qui est pour, et pour tout ce qui est contre, »
        confusion mentale ?
        vous devriez éclaircir votre commentaire,
        si possible ?


      • Stéphane Antonini Stéphane Antonini 18 novembre 2009 19:56

        @ Abgesmachin
        « vous faites comme un chien, là où l’on vous dit de faire. »
        Décidément, cette métaphore, elle vous plait, hein ? Combien de fois vous nous l’avez sortie en 6 mois ?


      • italiasempre 18 novembre 2009 11:59

        Si c’est ça la France...non, mais n’importe quoi, Olivier Cabanel.

        Trois faits divers montés en épingle pour prouver...quoi au juste ? Votre démagogie ?
        Et ça se termine avec la sagesse atavique du vieux pote africain, comme il se doit.


        • olivier cabanel olivier cabanel 18 novembre 2009 13:47

          Italiasempre
          faits divers ?
          vous acceptez, tranquillement, que quelqu’un dans ce pays puisse gagner 340 fois le smic ?
          vous acceptez tranquillement que l’on puisse renvoyer dans leur pays en guerre des enfants,des femmes, des hommes qui au nom des droits de l’homme venaient chercher refuge dans notre pays...
          vous acceptez le flicage systématique des citoyennes et des citoyens,
          effectivement, nous ne sommes pas dans le même pays.
          comme disait mon vieux pote africain :
          « laisse tomber »
          oups, non, il ne l’a pas dit, mais il l’aurait pu.


        • Kipik 18 novembre 2009 19:23

          Si italiasempre n’est pas content en France, qu’il aille se faire voir sempre in Italia...


        • italiasempre 18 novembre 2009 19:45

          Allez, ouvrez les vannes...

          Vous citez en exemple deux faits complètement marginaux -les 340 fois le smic et les trois afghans qu’on a renvoyé chez eux- pour réduire la France à ça. A ça et uniquement à ça.
          Vous voyez la manipulation ? Parce que je vais vous dire, moi je la vois grosse comme une maison.
          Pour ce qui concerne le « flicage » des caméras qui vous inquiète tellement, je vais vous mettre un lien sur le blog d’Olivier Bonnet, qui n’est pas spécialement connu pour être l’homme le plus à droite du site, en souhaitant que ça vous fasse réfléchir.


        • italiasempre 18 novembre 2009 19:48

          Kipic, poussin, vous n’avez pas en réserve une réflexion encore plus crétine ? Non ? 

          Cherchez bien.

        • sisyphe sisyphe 19 novembre 2009 05:05

          Par italiasempre (xxx.xxx.xxx.51) 18 novembre 11:59

          Si c’est ça la France...non, mais n’importe quoi, Olivier Cabanel.

          Trois faits divers montés en épingle pour prouver...quoi au juste
          C’est marrant, de ne relever du texte, que des petits « faits marginaux » ; en squeezant  :

          - les 8 millions de personnes sous le seuil de pauvreté (une peccadille),
          - les 3 millions de mal-logés (une broutille),
          - le million de victimes de la faim,
          - les 6 millions de chômeurs ; explosion de 30% en un an (tous des feignasses),
          - les 19% de travailleurs à temps partiel,
           l’aggravation du creusement de l’écart des salaires, la paupérisation constante des classes pauvres et moyennes, les 16% d’écart de salaire entre hommes et femmes, les lois votées en douce pour instaurer une santé à plusieurs vitesses (déremboursements, augmentation du forfait hospitalier, la fiscalisation des journées maladies)....

          Quant aux expulsions, outre le scandale de renvoyer des familles chez elles, dans un pays auquel ON FAIT LA GUERRE, et où elles sont donc, en danger de notre fait (entre autres), ce n’est que la partie émergée d’un iceberg de plus de 30.000 expulsions par an, sans compter les 12.000 familles expulsées de leur logment qu’elles ne peuvent plus payer...

          J’imagine la bonne Italiasempre (quelle tâche pour ce beau pays qu’est l’Italie), douillettement installée dans son canapé, sirotant un capiteux vin classé, jetant un regard distrait et agacé, sur ces « faits divers marginaux », qui viendraient lui gâcher son plaisir.

          Alle, on zappe, pour une bonne émission people, sur les fiestas des pétasses arrosées au champagne sur les plages de Saint Tropez ; ça, c’est la France : ça pétille, c’est gai, ça danse : encore une petite coupe ?


        • italiasempre 19 novembre 2009 11:00

          Et voilà le riant sisi qui s’amène...

          Mais oui mon bon monsieur, la France est en train de crever de faim, et kes k’y font au gouvernement ? Rien du tout, ils s’empiffrent, au gouvernement, j’vous l’ dis moi, ils s’en foutent, au gouvernement !
          Pauvre sysyphe, coincé comme tu es dans les années ’70, tu fais un procès à l’économie mondiale dans son ensemble -ce qui n’est pas le sujet de l’article- et tu fais semblant de ne pas voir que c’est chez vous en France que les gens s’en sortent encore le mieux...-et ça c’est le sujet de l’article-
          On se demande bien pourquoi, hein Sisyphe ?
          Ps tes attaques personnelles, une habitude chez toi, sont juste lamentables

        • Big Mac 19 novembre 2009 11:16

          Italia sempre,

          Mais vous le savez bien la France doit accueillir toute la misère du monde, sans chômage, sans SDF, sans perte de salaire : Bref dans le monde magique des bisounours tout est possible, les ressources sont partageables à l’infini, quand il y a du travail pour 2 il y en a pour 2 millions !!!

          Eh bien prenons le même raisonnement magique pour dire que les chômeurs n’ont qu’à devenir chef d’entreprise, les SDF n’ont qu’à devenir propriétaires fonciers et les pauvres n’ont qu’à augmenter leur revenu.

          Et hop retour à l’expéditeur : yaka fauquon !


        • italiasempre 19 novembre 2009 11:33

          Bonjour Big Mac

          c’est exactement ça, mais certains sont de bonne foi, d’autres pas.

        • Gazi BORAT 19 novembre 2009 11:42

          « La misère du monde.. »

          Un discours souvent repris par les descendants d’immigrés dès la deuxième génération qui est l’appel à la fermeture des frontières.

          Leurs parents sont entrés, eux aussi souvent illettrés, sans autre bagage que leur force de travail, se sont peu à peu intégrés, aidés par un contexte de plein emploi.

          Leurs enfants, qui n’ont point vécu cela.. mais portent encore un patronyme le rappelant une origine pas toujours des plus valorisantes, se font plus « royalistes que le roi », voire plus donneur de leçons xénophobes qu’un paysan auvergnat.. et exigent la fermeture des frontières..

          Qu’ils se consolent comme ils peuvent.. mais celles ci n’ont jamais pu être étanches.. même la ligne de démarcation, pourtant mieux gardée, était franchissable..

          gAZi bORAt


        • Big Mac 19 novembre 2009 11:47

          De bonne foi je ne sais pas, mais par charité chrétienne on va leur accorder le bénéfice du doute.


        • sisyphe sisyphe 19 novembre 2009 12:04

          Par italiasempre (xxx.xxx.xxx.71) 19 novembre 11:00


          Pauvre sysyphe, coincé comme tu es dans les années ’70, tu fais un procès à l’économie mondiale dans son ensemble -ce qui n’est pas le sujet de l’article- et tu fais semblant de ne pas voir que c’est chez vous en France que les gens s’en sortent encore le mieux...-et ça c’est le sujet de l’article-

          Les années 70 ??
          Mais, ma brave dame, j’aurais bien aimé..
          Sauf que les CHIFFRES que je cite plus haut, et auxquels tu évites bien de te référer, sont bien ceux de la FRANCE DE 2009  ; ben oui ; faut suivre, madame...

          Quand au fait que « c’est en France que les gens s’en sortent le mieux » ; ben oui, mais non ; justement, comparativement aux chiffres énoncés plus haut ; si c’est ça, s’en « sortir le mieux », pour les quelques 10 millions d’exclus, ben y a encore sacrément du boulot, hein....

          Mais il n’est pire sourd que celui qui ne veut entendre, chacun voit midi à sa fenêtre, après moi le déluge, et quand on voit c’qu’on voit, et qu’on entend c’qu’on entend, on est bien content de penser c’qu’on pense, pas vrai ?


        • italiasempre 19 novembre 2009 12:35

          Tant qu’à faire, tu peux arriver jusqu’ à 40 millions de pauvres si ça te chante mais c’est encore EN FRANCE QUE LES PAUVRES S’EN SORTENT LE MIEUX.

          Et c’est bien ce qui t’emmerde, parce que du coup tes envolées d’egoistes-exploiteurs-racistes-esclavagistes ne tiennent plus debout. 
          Et la révolution ce n’est pas pour demain...

        • olivier cabanel olivier cabanel 19 novembre 2009 13:27

          Italia,
          tu devrais dire çà aux Africains, sud Américains,
          çà relativise tes propos.


        • sophie 19 novembre 2009 18:03

          italia et mcm ensemble.... on croit réver le panzerfaust du sionisme en action mais qui fait long-feu dommage à ces préposés.....


        • sisyphe sisyphe 20 novembre 2009 02:36

          @ italia simplet

          Tu es définitivement une grosse conne, dans le déni de réalité, pour justifier ton petit confort égoïste ; je te conseille d’aller tenir tes petits propos méprisants aux Restos du coeur, ou devant tous ceux qui vivent avec moins de 880€ par mois ; on verra si tu gardes ta morgue et ton cynisme

          Plus de temps à perdre avec des gens de ton espèce

          De l’air..


        • italiasempre 20 novembre 2009 10:51

          Mon petit confort ? Pauvre abruti, je bosse 9h non stop debout dans ma boite, souvent avec des fin de mois sans toucher de salaire quand je dois payer cotis, assedic, impôts solidarité et aides à la formation divers et variés. 

          Je suis une grosse conne ? On est faits pour s’entendre toi et moi alors, parce qu’en matière de connerie et débilité profonde tu restes quand même le spécialiste. 

        • Jean-paul 21 novembre 2009 02:26

          @ italiasempre
          Sysiphe oublie de te dire qu’il est parti dans un pays pauvre jouer au riche avec sa pension de France .Il ne te dira jamais quel pays .


        • Massaliote 18 novembre 2009 12:53

          « Si c’est ça la France ; je ne suis plus français »

          Moi non plus, je ne m’en remets pas.

          Quant à la fixette des bobos sur les paroles de la Marseillaise, je remarque que ces pourris insultent tous ceux des nôtres qui sont morts pour la France sur les champs de bataille ou devant les pelotons d’exécution nazis en chantant cet hymne. Même des étrangers l’ont chanté avant d’être fusillés par l’ennemi. Les paroles s’adressent aux ennemis de la France et ne font pas référence à une quelconque distinction ethnique. Mais c’est le prisme a travers lequel les chacals veulent les voir.

          Oui, tout ennemi avéré de la France doit être combattu. Je ne vois pas pourquoi son sang se devrait d’être « pur ».

          Une bonne fois pour toutes, allez donc voir ailleurs si c’est mieux. Avec un aller simple de préférence. 


        • olivier cabanel olivier cabanel 18 novembre 2009 13:49

          Calmos
          la lune ?
          on peut toujours rêver.


        • olivier cabanel olivier cabanel 18 novembre 2009 14:13

          Massaliotte,
          on connait le discours,
          il a des relents de Mauras, et de quelques autres réactionnaires,
          çà s’appelait « action française »
          « la France tu l’aimes ou tu la quittes »
          et si on inversait ?
          une France ouverte, conviviale, à la rencontre de l’autre, et non pas un pays fermé.
          un pays de vieux, bardé de flics et de caméras,
          une France du foot ou le vaincu ne casse pas tout sur son passage,
          de Coubertin a du déjà faire plusieurs tours dans sa tombe.
          vous avez le choix.


        • Massaliote 18 novembre 2009 15:09

          « une France ouverte, conviviale, à la rencontre de l’autre, et non pas un pays fermé.
          un pays de vieux, bardé de flics et de caméras,
          une France du foot ou le vaincu ne casse pas tout sur son passage »

          La France a été tellement « ouverte, conviviale, à la rencontre de l’autre » qu’elle s’est laissée envahir et que désormais vous pouvez rêver « d’une France du foot ou le vaincu ne casse pas tout sur son passage » ? Je vous signale que les scènes d’émeute qui ont secoué toutes les villes françaises après Egypte-Algérie ne sont pas de fait de ces citoyens « inférieurs » que sont les Français de souche.


        • Gazi BORAT 18 novembre 2009 17:20

          @MASSALIOTE

          « ..ou devant les pelotons d’exécution nazis en chantant cet hymne. »

          L’un de ceux qui accompagnèrent Guy Môcquet dans la fournée de fusillés du jour, regarda en face le peloton et mourut en lâchant un :

          « VIVE LE PARTI COMMUNISTE ALLEMAND ! »

          Une certaine classe, non ?

          Mais apparemment, Nicolas Sarkozy ne goûte guère ce genre d’esprit.. ou alors, il cherche encore à comprendre le sens de cette phrase..

          gAZi bORAt


        • oncle archibald 18 novembre 2009 20:03

          « une France ouverte, conviviale, à la rencontre de l’autre » oui certes mais si « l’autre » justement il vient à ta rencontre avec une bate debase ball pour te peter les dents parce que tu pretends entrer dans « son » immeuble transformé en echope de vente de stupéfiants, tu dis quoi ?? Que la police flique tout le monde, que cette restricttion de liberté est intolerable ou bien qu’il n’y a pas assez de flics pour empecher « ces Messieurs les hommes » de nuire...

          La gauche a déjà perdu beaucoup d’élections en prétendant ne pas voir la réalité des choses .. Qu’elle réflechisse il est encore temps de ne pas se désinteresser du sort des « braves gens » au profit des malfaisants qui en rient encore et savent si bien faire vibrer les cordes du violon raciste ...

        • Loan 18 novembre 2009 20:11

          Oncle Archibald, les retraités marseillais qui vu brûler leurs bateaux sont très « heureux » d’entendre la racaille ricaner sur les vidéos.


        • Jean-paul 18 novembre 2009 22:51

          Calmos.
          Vous pensez que l’auteur est juste un vieux gauchiste aigri et depressif .


        • sisyphe sisyphe 19 novembre 2009 05:09

          Par oncle archibald (xxx.xxx.xxx.147) 18 novembre 20:03

          "une France ouverte, conviviale, à la rencontre de l’autre" oui certes mais si « l’autre » justement il vient à ta rencontre avec une bate debase ball pour te peter les dents parce que tu pretends entrer dans « son » immeuble transformé en echope de vente de stupéfiants, tu dis quoi ??

          Qu’il ne faut pas aller acheter de la dope dans des endroits risqués...


        • oncle archibald 19 novembre 2009 08:21

          C’est cela .. Lui dans sa France et toi dans la tienne ...


        • histrion histrion 19 novembre 2009 10:58


          Citation :
          Je vous signale que les scènes d’émeute qui ont secoué toutes les villes françaises après Egypte-Algérie ne sont pas de fait de ces citoyens « inférieurs » que sont les Français de souche.

          C’est vrai que ces évenements m’interpelle :

          Les Irlandais et les français (souche ou pas souche) ne ce sont pas affrontés hier à l’issu du match et pourtant il y à eu des choses pas claires à la fin qui aurait pu, dans l’ambiance actuelle, entrainé des débordements.

          Le traitement médiatique des émeutes suite aux matchs Egypte-Algérie est très édulcoré et surtout factuel, aucune condamnation de la classe politique ni de réprésentants de certaine communauté....

           ?????





        • Massaliote 20 novembre 2009 13:51

          L’auteur dit : Il nous reste la Fraternité. Un exemple de la fraternité pratiquée par ceux qui abusent d’un pays qu’ils veulent détruire. Parias dans leur propre pays : les persécutés des « cités »


        • L'enfoiré L’enfoiré 18 novembre 2009 13:00

          Olivier,
           Pourquoi ne pas devenir belge ?
           On s’amuse parfois aussi.


          • L'enfoiré L’enfoiré 18 novembre 2009 13:02

            et puis, l’union, chez nous, c’est la force


          • L'enfoiré L’enfoiré 18 novembre 2009 13:09

            Au sujet du documentaire « Pièces à conviction ». Pas beaucoup appris, sauf le pivot qui était de 50 millions.


          • L'enfoiré L’enfoiré 18 novembre 2009 13:14

            "je ne suis pas français, je suis citoyen du monde, un monde différent dont les frontières seront autres, celle qui partage d’autres valeurs :Des valeurs solidaires, démocrates, républicaines, libertaires, égalitaires."

            A ce sujet, tout était là.


          • olivier cabanel olivier cabanel 18 novembre 2009 13:55

            Guy,
            Oui, la Belgique j’aime bien, voire même beaucoup,
            le public belge est de loin (à mon humble avis) le plus intelligent que j’ai pu rencontrer lors des quelques spectacles que nous ayons pu donner,
            et puis, (ce n’est pas une exagération) mais l’accueil sincère et fabuleux que nous avons reçu est encore dans mon cœur,
            mais bon, plus pragmatiquement, comment allez vous résoudre le problème du « mur » (pour l’instant virtuel) en train de se construire entre les Wallons et les Flamands ?
            encore un mur,
            encore du nationalisme,
            décidemment, je suis et reste un citoyen du monde.
            (j’ai lu attentivement ton article sur les jeux, intéressant, mais en me demandant ce que j’aurais pu en dire= quelle problématique voulais tu poser ?)
            amicalement.


          • olivier cabanel olivier cabanel 18 novembre 2009 14:02

            Guy,
            Pièces a conviction ?
            et tu n’as rien appris ?
            faut arrêter la bière...
            (je plaisante)
            mais franchement, on nous montre en plein coeur de l’Europe un paradis fiscal ou les plus grosses fortunes du monde ont planqué des milliards,
            oeuvres d’art, bijoux, mobilier, lingots...
            bien au chaud sans avoir à payer le moindre impot,
            elle est pas belle la vie ?
            alors qu’on nous a promis que les « paradis fiscaux, c’était fini »
            comme Capri.
            sauf que NON.
            ça continue tranquille, en parfaite impunité.


          • olivier cabanel olivier cabanel 18 novembre 2009 14:03

            Guy,
            l’union chez vous c’est la force ?
            faudrait en parler aux Wallons et aux Flamands ?


          • L'enfoiré L’enfoiré 18 novembre 2009 14:49

            Olivier,
             « L’union fait la force », c’est notre devise.
             L’affaire entre les Flamands et les Wallons, cela ne date pas d’hier.
             Maintenant, depuis 2006-7, on en parle, mais cela date depuis la 1ère guerre mondiale.
             Oui, 14-18.
             Un fameux bail et pourtant cela tient toujours.
             Le pourquoi ?
             Parce que tout est intégré. Plus question de croire que l’on peut faire table rase et jouer tout seul.
             Tout serait à recommencé.
             Crois-tu qu’à l’extérieur, on parle de « Flanders technology » ou du coq wallon ?
             Bruxelles, un peu plus. Capitale de l’Europe, oui. Sans fausse modestie. Car Bruxelles se cherche en permanence une nouvelle voie.
             Les chantiers vont encore reprendre de plus belle.
             Je vais bientôt en parler. Cela décoiffe.
             Bruxelles, ne voit pas comme la Flandre, ne voit pas comme la Wallonie. C’est sûr.
             L’Europe, voilà, sa planche de salut.
             J’espère que j’ai répondu.


          • L'enfoiré L’enfoiré 18 novembre 2009 15:01

            Oliver,
             « Pièces a conviction ? et tu n’as rien appris ? »
            En plus de ce que j’ai dit, une chose que j’ai appris, c’est le port franc en plein dans la Suisse et qui ne fait partie de la Suisse. Les 50 millions, oui, je me demandais où on localisait dans les banques, le point de ce qu’on considère comme une grosse fortune. Là où on peut avoir suffisamment de parapluies pour éviter l’averse.
            Les multinationales, j’en connais assez pour savoir que là, pas de problème.
            Connais-tu les concours des grandes entreprises pour être le plus grand mécène.
            On se bat pour être le meilleur. Il faut acheter des oeuvres d’art. Question de prestige et d’investissement.

            « elle est pas belle la vie ? »
            Evidemment. La question est et reste pour quoi faire ?

             « paradis fiscaux, c’était fini » comme Capri.
            Capri sera déjà sous les cendres du Stromboli avant la fin des paradis fiscaux.

             Je suis comme j’ai dit, extrêmement pragmatique.
             N’oublie pas « L’après point mort » car là, c’est perpète, peu importe le montant.


          • L'enfoiré L’enfoiré 18 novembre 2009 15:05

            Olivier,

            "(j’ai lu attentivement ton article sur les jeux, intéressant, mais en me demandant ce que j’aurais pu en dire= quelle problématique voulais tu poser ?)"

            En fait, rien. Tout est dit. Une analyse comme je les aime. Complète. Entre tenants et aboutissants. Pas de problèmes.
            Moins il y aura de commentaires, plus j’en aurai la preuve.


          • L'enfoiré L’enfoiré 18 novembre 2009 16:10

            Salut Vilistia,
             Merci pour l’appréciation.
             Je viens de recevoir un mail qui avait comme titre « La vengeance du Belge » : la voici ;

            "C’est un Belge qui monte dans un train. Il trouve un compartiment où il a réservé sa place.

            Dans le compartiment se trouvent déjà deux Français costumés et cravatés qui tapent sur leur ordinateur.

            Notre brave Belge s’installe près de ces deux Français et commence à manger son sandwich.

            Au bout de quelques minutes, il demande à l’un des deux hommes, avec un fort accent Belge :

            "Puiche-je savoir où vous z’allez, une fois ?"

            "Et bien moi, je vais à PARISS", répond, d’un air moqueur, le Français.

            Le Belge a mal compris et demande : « PARISSSS ? »

            Et le cravaté rétorque  : « OUI, PARIS avec deux S !!! »

            Le Belge se demande pourquoi Paris avec deux S mais n’en rajoute pas et continue a déguster son sandwich.

            Un peu plus tard, il s’adresse à l’autre Français et lui demande :

            "Et vous, où allez-vous ?« 

            "Et bien moi, répond le deuxième Français, également d’un air moqueur, je vais à Bordeaux avec deux X !!!« 

            Le Belge ne répond pas et s’interroge sur ces deux hommes qui se moquent de lui.

            Tout à coup l’un des deux Français cravatés se tourne vers notre Belge et lui demande :

            « Et toi, où vas tu ? »

            Et bien moi, j’vais à Mâcon,

            avec deux CON


          • olivier cabanel olivier cabanel 18 novembre 2009 17:15

            Guy,
            merci de ta réponse,
            bien sur, çà tient, et comme tu dis, c’est parce que l’Europe est en ligne de mire,
            çà n’empêche que le conflit est là, bien présent,
            au nom d’identités qui ne s’aiment pas, et qui restent en l’état par la force des choses,


          • L'enfoiré L’enfoiré 18 novembre 2009 17:15

            Vilista,
             Vous avez dû remarqué que j’ai adapté mon avatar.
             Je me devais de le respecter.
             Le plus comique, c’est un français qui m’a envoyé le mail.
             Il y avait un « sans rancune » en fin.
             Si j’ai choisi le pseudo de Coluche, il doit y avoir des liens évident..


          • Shaytan666 Shaytan666 18 novembre 2009 18:01

            Dit la moujik à bouche, comme je vois que tu me porte un amour incomensurable je vais de nouveau laisser parler mon bon coeur et te donner un lien pour apprendre à parler le « belche ».
            http://membres.lycos.fr/belgicismes/

            Je ne met pas l« expression »une fois« dans toutes mes phrases moi, c’est »oufti« ou »valet".


          • Big Mac 18 novembre 2009 13:28

            « Si c’est la France que l’on nous propose, alors je ne suis pas français, je suis citoyen du monde »

            C’est dingue le nombre de citoyens du monde qui ne nous indiquent pas précisément où serait cet eldorado des bisounours dont ils nous gavent tant, mais qui quand même nous fournissent des indices tel que leur ami africain.


            • olivier cabanel olivier cabanel 18 novembre 2009 13:57

              Big Mac,
              c’est certainement très naïf de ma part,
              mais j’imagine encore un monde ou nous pourrions partager, échanger, vivre, aimer...
              çà ne dépend que de vous.


            • Big Mac 18 novembre 2009 14:52

              Ce même paradis que vous cherchez toujours hors de vous, c’est celui-là même qui me trouve toujours en moi.



            • olivier cabanel olivier cabanel 18 novembre 2009 17:16

              rassurez vous BicMac, le mien aussi,
              mais ce n’est qu’une attitude égoïste, voyant bien que tout autour, c’est la discorde.


            • abdelkader17 18 novembre 2009 15:21

              Mr Cabanel
              Avec ce genre d’article, vous aurez sur le dos, tout ce que compte la France de profils sectaires et réactionnaires.Les nostalgiques du Vichysme,les soldats perdus de l’oas et les contingents d’idiots lobotomisés à la sauce Lepeno-Sakozyste.


              • olivier cabanel olivier cabanel 18 novembre 2009 17:19

                abdelkader17,
                oui, je m’y attendais, mais çà fait partie du débat,
                comme je disais à Sampierro, lorsqu’on lance un tel sujet, il faut garder à l’esprit le mot dialogue,
                il est toujours possible, même si il est parfois difficile.


              • Yohan Yohan 18 novembre 2009 19:00

                On a les soutiens qu’on peut, et avec Abdel, tu es gâté smiley


              • oncle archibald 19 novembre 2009 08:39

                Abdel, en prétendrant que ceux qui trouvent important et urgent de faire cesser la violence dans les rues et la vente de drogue dans les banlieues c’est etre sectaire et réactionnaire, vous faites le lit de ceux qui revent qu’une dictature vienne remplacer la démocratie .. Aucune république ne peut survivre si elle n’assure pas au minimum l’ordre public.. et ceux qui pensent autrement que vous ne sont pas nécessairement lobotomisés ni lepenistes... En fait vous ne faites que refuser le débat sur un sujet important ..


              • abdelkader17 18 novembre 2009 15:22

                Il y a même un soutien permanent du sionisme criminel.


                • abdelkader17 18 novembre 2009 15:44

                  @Vilistia
                  salut
                  Les nouveaux miliciens de l’occident judéo chrétien. hahaha


                • olivier cabanel olivier cabanel 18 novembre 2009 17:26

                  Yuplaboum,
                  les conquêtes vont et viennent,
                  je crois me souvenir qu’au début du premier millénaire, la civilisation arabe est venue coloniser l’Afrique du nord, puis l’Espagne et la France,
                  la première université de médecine à été crée par ces arabes, à Montpellier, à l’époque ou notre technologie laissait à désirer.
                  à votre avis pourquoi nos chiffres s’appellent-ils « chiffres arabes » ?
                  les civilisations vont et viennent,
                  mon drapeau à moi est mondial et notre richesse vient de la diversité, du mélange des races et des cultures.
                  sinon, il n’y a qu’a remonter un mur, comme celà existe au Mexique, en Israel, et ailleurs,
                  ce même mur qui est tombé à Berlin et dont on fête la chute,
                  même si un certain sarkozy essaye de nous faire croire que c’est lui avec son petit marteau qui l’a fait tomber.


                • Shaytan666 Shaytan666 18 novembre 2009 18:52

                  Si pour vous 650 est le début du premier millénaire, on est pas sorti de l’auberge.
                  Le plus con, c’est les chiffres que nous nommons « arabes » eux les nomment « indiens »  smiley


                • ELCHETORIX 18 novembre 2009 15:36

                  bonjour olivier calbanel
                  comme d’hab , je vous lis avec attention et plaisir !
                  et bien entendu , je partage votre « idéalisme » , sinon votre « réalisme » sur le sujet .
                  A+
                  RA .


                  • olivier cabanel olivier cabanel 18 novembre 2009 17:26

                    Elchetorix,
                    merci, plaisir partagé,
                    à bientôt.


                  • Jean-paul 18 novembre 2009 22:07

                    Camarade marxiste ELCHETORIX ,tu vouvoies ton camarade Olivier .


                  • ELCHETORIX 19 novembre 2009 00:04

                    @ Jean paul , d’abord vous ne me tutoyez pas , ensuite si je vouvoie olivier c’est par respect pour ses idées et surtout qu’il a le courage de présenter des thèmes très intérressants , et qu’il assume .
                    De plus je ne cherche pas à deviner son « idéologie » , ou ses « convictions » puis selon son avatar c’est quelqu’un d’un âge « certain » .
                    Puis sans l’encenser , j’apprécie les personnes courageuses et sensées .
                    Hasta luego « tovaritch » !
                    RA .


                  • ELCHETORIX 19 novembre 2009 00:10

                    puis je ne suis pas ton « camarade » et cesse de rappeler mon marxisme , je te rappelle que je n’ai jamais été « encarté » par quelque parti que ce soit , mais je me revendique du camarade « feu » Ernesto Guevara de la Senna et que toi je te dis tout haut que tu es un CABRON , un âne bâté quoi !
                    ya basta et lâche moi la grappe , hijo de ... !
                    Ya basta , ladron !
                    RA .


                  • abdelkader17 18 novembre 2009 15:56

                    @Beabck
                    Le seul argument d’un demi cerveau tel le tien est de renvoyer les gens à leurs appartenances réeelles ou fantasmées,la religion, toujours la religion,le fond de commerce de nos racistes planqués derrière la mode islamophobe.
                    Les palestiniens jusqu’à preuve du contraire ont été chassé de leur terre, privés de leurs biens,déportés ,ils subissent des massacres depuis un demi siècle avec la complicité active des gouvernements occidentaux,en compensation de crimes antisémites dont ils sont totalement étranger,l’occident reconnaitra il un jour sa responsabilité politique et morale dans la tragédie palestinienne ?


                  • abdelkader17 18 novembre 2009 16:44

                    @Beabck
                    La criminalisation de l’anti sionisme, la prochaine étape pour nos belles âmes couchées devant la diktat israélien qui sévit désormais jusque dans les tréfonds de la république.
                    Tout juif n’est pas sioniste et tout sioniste n’est pas juif,donc ton argument minable ne tient pas debout.
                    De plus évacuer la question de Palestine par de minables subterfuges, visant à absoudre la politique occidentale de ses responsabilité est pour le moins ridicule et malhonnête .


                  • olivier cabanel olivier cabanel 18 novembre 2009 17:30

                    Beabck
                    « la France est beaucoup plus vieille que cela, elle ne doit pas s’arrêter à ces mots vides de sens. »
                    votre réponse démontre que ce que vous appelez un sens patriotique n’est en fait qu’un triste renfermement sur soi même.
                    à l’évidence, vous n’aimez donc pas la France. tout en prétendant le contraire,
                    un peu comme ces maris qui battent leur femme, parfois jusqu’à la mort, en prétendant les aimer.



                  • sisyphe sisyphe 19 novembre 2009 05:18

                    Par Beabck (xxx.xxx.xxx.129) 18 novembre 15:44


                    « Liberté, egalité, Fraternité » n’est que le slogan de la république, la France est beaucoup plus vieille que cela, elle ne doit pas s’arrêter à ces mots vides de sens.

                    « Pognon, loi du plus fort, chacun sa merde » ; voilà les mots plein de sens, eux, que le brave Beabck (c’est un borborygme ? ) voudrait voir inscrits au blason de la France, enfin débarrassée de ce régime ringard qu’est la République


                  • oncle archibald 19 novembre 2009 08:44

                    Olivier, Beabck voulait juste te faire remarquer que la France a existé avant la révolution Française .. Si-Si .. c’est vrai, prends un dictionnaire et cherche à rois de France tu verras ..


                  • sisyphe sisyphe 19 novembre 2009 09:42

                    On l’avait tout à fait compris.

                    Elle a même existé avant les rois ; lors de l’âge de pierre, de fer et du bronze.
                    So what ?
                    Back to the future ?


                  • ASINUS 18 novembre 2009 16:01

                    yep les belles ames partager , partager heu ce que vous partagez c est mon espace ma cité mes services hein ce que vous partagez vous les eduqués c’est mes boulots , ce que vous partagez avec la misere du monde ce sont les lycées et colleges a 8/12 langues ou vont mes fils surtout pas les votres amis éduqués bienpensant comme disait mon gamin « font pas d enfant les docteurs les ingenieurs les professeurs parce que dans nos classes y a pas leur fils », vous voulez partager la france d accord mais celle dans bas la mienne celle des zuz des cités et des job au smic , salopards de partageurs ! je devient nous devenons invisibles inaudibles sur le territoire que l histoire et la nature nous a donné , et si nous ne sommes pas d accord nous devenons des petits blancs des fachistes des racistes « abdelkader nous voit comme des suppots de l oas mais bon lui joue sa partie
                    c est de bonne guerre » mais vous les « idiots utiles vous nous refilez le proces en sorcellerie raciste lors meme nous avons plus de mohamed de fatou comme voisins
                    que vous n en verrez dans votre vie mes gamins parlent wolof ou arabe sur le terrain de foot mais c est nous qui prenons l anatheme de racistes dans la gueule .Tot ou tard eux et nous deciderons que le vote n est pas l unique épée , tot ou tard la confrontation identitaire aura lieu j en claque des dents a l avance nous disparaitronspeu etre. Mes fils se soumettront ou se battront selon leur choix ,juste je ne souhaite qu une chose c est que nous ayons le temps de presenter la facture a cette classe petite bourgeoise eduquée
                    qui pour son confort moral par dogme c est faites l allié du patronnat mondialisateur .
                    Juste avant de disparaitre nous les » sous chiens« que nous ayons le temps de regler
                    leur compte aux » idiots utiles" auquel nous devons ces 50 dernieres années de délitement de notre nation tous ces assifés de plus de droits de moins de devoir et
                    dont la position societale n a perdurée que parce que nous etions en bas et voué au silence condamné à l approbation de leur vision doctrinaire du bien et du mal et ce à notre détriment.


                    • olivier cabanel olivier cabanel 18 novembre 2009 17:31

                      Asinus,
                      je trouve votre commentaire un peu confus,
                      si vous pouviez développer ?


                    • italiasempre 18 novembre 2009 19:11

                      Non, ce commentaire n’est absolument pas confus, il est très clair bien au contraire.



                    • Loan 18 novembre 2009 19:59

                      Comme Italia, je comprends parfaitement Asinus. Son commentaire est très clair.


                    • Big Mac 18 novembre 2009 20:39

                      Voici quelques phrases qui résumeront ce commentaire que l’auteur a quelques difficultés à comprendre :

                      Les partageurs aiment d’autant mieux partager qu’ils partagent les biens des autres.
                      Les riches aiment d’autant plus les pauvres étrangers que ceux-ci- vivent loin des riches.
                      Ceux sur les gradins du crique applaudissent les lâchers de fauves dans la fosse.

                      Yep Asinus, j’espère avoir bien résumé votre commentaire.


                    • italiasempre 19 novembre 2009 01:22

                      Oui mon petit Shaw, mais à toi tout seul tu vas redresser la barre, et rétablir la -bonne- moyenne.


                    • oncle archibald 19 novembre 2009 08:51

                      Olivier le commentaire d’Asinus est parfaitement explicite et je ne doute pas une seconde que vous l’ayez compris , mais il vous gène et doit gener beaucoup d’autres soixantehuitards attardés désormais bien installés dans leurs pantoufles ...


                    • olivier cabanel olivier cabanel 19 novembre 2009 08:53

                      oncle archibald,
                      très franchement c’était assez incompréhensible,
                      depuis, il a produit d’autres commentaires bien plus clairs,
                      auxquels j’ai répondu.


                    • eugène wermelinger eugène wermelinger 18 novembre 2009 17:38

                      Mon témoignage :

                      Né en Alsace en 1941, je devais être allemand pour mille ans avait décrété le fuhrer.
                      Puis je devins français avec reconnaissance. Dès l’âge de 15 ans j’appris l’espéranto et depuis je me considère à la fois alsacien - bourguignon aussi car mon épouse française de souche m’a entraîné dans cette belle province lors de notre retraite - mais aussi citoyen du monde, qui se dit Mondcivitano en espéranto.
                      Ainsi ma patrie est avant tout dans ma tête.
                      Mi salutas Olivier, kiun mi amas, kaj same Guy la belgon, kiun mi estimas.
                      Quant-aux autres il faut faire ce saut quantique allant de son lieu de naissance à l’universalisme de notre village mondial. 
                      Par l’espéranto j’ai rencontré des milliers de personnes vivant en pratique les mêmes aspirations que les miennes. Ils sont mes concitoyens. Nous vivons dans la même patrie ou fratrie.
                      Saluton al la samideanoj. 



                      • olivier cabanel olivier cabanel 18 novembre 2009 17:43

                        Eugène,
                        je suis heureux de partager cette « nationalité » avec toi,
                        à+


                      • rocla (haddock) rocla (haddock) 18 novembre 2009 17:44

                        Je sais pas vous , mais moi je me sens très bien en France .

                        Si ce n’ était pas le cas j’ me serais tiré depuis longtemps .

                        OK tout n’ est pas parfait . Si je regarde alentour c ’est pas mieux .

                        Ne chechez pas la joie de vivre ailleurs qu’ à l’ intérieur de vous .

                        Cordialement .


                        • olivier cabanel olivier cabanel 18 novembre 2009 17:53

                          Capitaine, mon capitaine,
                          merci de vos sages paroles,
                          mais vous nous aviez habitué à des débordements plus humoristiques,
                          faut croire que le sujet est sérieux.
                          a+


                        • rocla (haddock) rocla (haddock) 18 novembre 2009 18:22

                          Vil ,

                          Haddock , quand il est pas en mer réside à Moulinsart avec Bianca aux rossignoles et Nestor au Whisky .

                          La vie est organisée ... smiley


                        • olivier cabanel olivier cabanel 18 novembre 2009 18:54

                          Capitaine,
                          Bianca,
                          c’est celle qui casse ta fiole quand elle pousse le contre ut ?


                        • rocla (haddock) rocla (haddock) 18 novembre 2009 18:10

                          une devinette alors ....

                          Trente oies plus trente oies  ?


                          • olivier cabanel olivier cabanel 18 novembre 2009 18:55

                            heu...60 oies ?

                            au fait, qu’est ce qui est plus petit qu’un oeuf ?


                          • ELCHETORIX 19 novembre 2009 00:50

                            Plus petit qu’un oeuf , soit un 1 à 8 soit un « vieux » ( ou viel oeuf  : un conservateur , en somme ! )
                            A+
                            RA .


                          • rocla (haddock) rocla (haddock) 19 novembre 2009 06:51

                            s’ il est très petit l’ oeuf c ’est un sept ....


                          • olivier cabanel olivier cabanel 19 novembre 2009 07:33

                            oui, bonne réponse,
                            un huit...


                          • Shaytan666 Shaytan666 18 novembre 2009 18:44

                            Moi, aujourd’hui soir je vais me sentir Irlandais, sais pas pourquoi  smiley

                            http://www.artsetcouleurs.fr/images/drapeau-irlandais-au-vent.gif


                            • Shaytan666 Shaytan666 18 novembre 2009 18:53

                              Irlandais et Égyptien  smiley


                            • Paul Muad Dib 18 novembre 2009 19:20

                              je comprends shaytan666 , nous sommes réfugiés en Irlande depuis août 2008 , y’a pas photo, même pauvre on restera...
                              amicalement..


                            • Shaytan666 Shaytan666 18 novembre 2009 18:55

                              Je vais encore t’apprendre quelque chose, l’oie est une spécialité de Visé, petite ville sur la basse Meuse, près de Liége.
                              Qu’est-ce qu’on dit : Merci Shaytan !


                            • L. D. T. L. D. T. 18 novembre 2009 20:10

                              Non mais sérieusement, vous allez arrêter avec le coup de ’OOOOOOO ma France va mal, j’ai mal à la France, je veux ma France. STOP aux gamineries dignes des plus cons des soixante-huitards !

                              Tout d’abord, si votre nation ne vous plaît pas, changez-en. Non, pas en passant la frontière ! Exigeant comme vous semblez l’être, vous ne trouverez jamais meilleur ailleurs. Quand je dis changez-en, je veux dire changez-la. Cessez de geindre que ca va mal, que tout va mal, que tout fout le camp, non aux panygériques maléfiques, non à la litanie de saloperies...

                              Ensuite, jamais, contrairement à ce que beaucoup d’héritiers volontaires ou pas de mai 68 croient, jamais rien ne tombe du ciel, pas même les malheurs. Ce qui tombe du ciel en revanche, c’est l’ignorance, car après tout nous naissons tous aussi ignorants les uns que les autres.

                              La liberté, on s’est toujours assis dessus. En toutes époques. En guerre, on était libres de crever après avoir parlé, en paix libres de ne pas parler du tout. La liberté telle qu’elle est conçue populairement n’existe que dans une certaine marge admise, autrement dit vous être libre de dire ce que l’on vous permet de dire. La liberté c’est une blague inventée par ceux au pouvoir après l’avoir pris pour prétendre avoir enfin obtenu ce que les précédents ne leur laissaient pas. La liberté c’est le synonyme imprononçé de la victoire...

                              L’égalité, tant que le capitalisme néolibéral sera au pouvoir, on pourra toujours courir après...

                              Et la fraternité, elle, ne se porte qu’avec ses frères. Tant que les Français combattront les français, la fraternité sera tout ce qu’il y a de plus introuvable, et apart la guerre, l’union des français ne peut se faire que sur quelques thèmes très vagues. La fraternité socle de la société se trouvera à la porte du changement qui livrera la France à un nouvel avenir.

                              Votre longue plainte de la France qui va mal n’est que sophisme s’il n’est suivi d’un plan, d’une idée au moins, de changement. Changer vers quoi, ça, nous n’avons pas manqué de bons penseurs pour l’imaginer, même si aujourd’hui il est vrai que la sécheresse neuronale est très bien symbolisée par le virus de l’intellect BHL$.

                              Ah, un dernier truc, venant d’un sociologue autodidacte, toute société existe selon des règles dites ou sourdes, qui contrôlent la bonne marche de la société, c’est le principe éternel de domination. Dans une société mondiale, les seuls critères qui permettraient de contrôler la société seraient définis, comme il se doit, par le plus fort des organismes ou la plus puissante des personnes...

                              Etes-vous sinophile, citoyen du monde ?


                              • olivier cabanel olivier cabanel 18 novembre 2009 21:56

                                ltd
                                moi être juste cinéphile
                                mais j’aime aussi les chiens.
                                avec une préférence pour les chiens libres.


                              • XF XF 18 novembre 2009 20:28

                                Article qui suinte la démagogie par toutes ses phrases.
                                Si vous trouvez que la France est un pays insupportable et si vous ne vous sentez pas à l’aise dans ce pays, libre à vous de le quitter. Personne ne vous retiendra à la frontière. Nous ne sommes pas en RDA.
                                Vous prenez la posture du pseudo-résistant pour mieux oublier la vacuité de votre vie (trop) confortable. Comme tous les bobos soixante-huitards, vous êtes un enfant gâté.


                                • olivier cabanel olivier cabanel 18 novembre 2009 21:58

                                  XF
                                  effectivement, votre pseudo vous va bien.
                                  XXL aurait été moins approprié
                                  vous n’avez pas les idées larges,
                                  vous n’aimez pas ceux qui ne vous ressemblent pas,
                                  c’est toujours comme çà que commencent les guerres.
                                  va falloir changer, ou mourir peut être.


                                • XF XF 18 novembre 2009 22:22

                                  A l’auteur

                                  - Primo, le contraire de XXL, ce n’est pas XF (mon pseudo) mais XS, ce qui signifie « extra small ».
                                  - Secundo, je suis français et même si mon pays ne se comporte pas toujours comme je le voudrais, même si le Président élu démocratiquement ne me convient pas (à titre personnel), même s’il est habité de gens dont je ne partage pas les idées (tant mieux d’ailleurs), je n’ai pas envie de le quitter et de sombrer comme vous le faites, dans la démagogie la plus crasse.
                                  - Enfin, vous dites « Va falloir changer ou mourir peut-être ». Si je comprends bien, vous me conseillez de renoncer à mon discours (et d’embrasser le vôtre j’imagine ?) ou bien alors de crever. Vous comprenez mieux maintenant pourquoi je préférerai toujours la France aux régimes totalitaires ?


                                • olivier cabanel olivier cabanel 18 novembre 2009 23:19

                                  XF
                                  moi non plus, les régimes totalitaires je n’adhère pas, vous l’imaginez bien,
                                  je ne suis pas non plus dans une sorte d’idéalisme ou d’un coté il y ait les bons et de l’autre les salauds,
                                  de toute façon, je n’aime pas juger,
                                  chacun son miroir,
                                  chacun sa conscience ;


                                • Le péripate Le péripate 18 novembre 2009 20:55

                                  Mais il fait son Johnny l’Olivier !

                                  Bon. En fait, je suis d’accord. Si quelqu’un ne se sent pas d’assumer complètement la France, avec ses qualités et ses défauts, il a le droit de faire sécession.

                                  C’est ça la différence avec les pays totalitaires. Il n’y a pas de mur qui retienne les populations contre leur gré.
                                  La difficulté, bien sûr, c’est de trouver un pays d’accueil. Certains posent des conditions.

                                  Problème.

                                   smiley


                                  • olivier cabanel olivier cabanel 18 novembre 2009 22:00

                                    Le Peripate,
                                    stp, pas Johnny
                                    ce mec qui swingue autant qu’une casserole rouillée,
                                    mon pays d’accueil c’est le coeur.
                                    un organe central
                                    vous connaissez ?


                                  • Le péripate Le péripate 18 novembre 2009 22:13

                                    Le monopole du coeur. On connait la chanson. Faudrait voir à renouveler.

                                    Mais, moi, j’assume tout.

                                    Les couilles, vous connaissez ?


                                  • Pyrathome pyralene 18 novembre 2009 22:26

                                    Les couilles ? on a vu celles à Bigard , mais on a pas encore vu les tiennes , péripathe........


                                  • Le péripate Le péripate 18 novembre 2009 22:30

                                    Ne te retourne pas. Je suis derrière.

                                     smiley


                                  • olivier cabanel olivier cabanel 18 novembre 2009 23:15

                                    le péripate.
                                    vous parlez des gonades ?
                                    il parait que c’est délicieux sur un lit d’oignons.


                                  • Le péripate Le péripate 18 novembre 2009 23:43

                                    Tu vois ça avec Pyralène pour le menu.

                                    Mais je disais : En fait, je suis d’accord. Si quelqu’un ne se sent pas d’assumer complètement la France, avec ses qualités et ses défauts, il a le droit de faire sécession.

                                    C’est ça la différence avec les pays totalitaires. Il n’y a pas de mur qui retienne les populations contre leur gré.

                                    D’accord ou pas avec le droit de sécession ? (ça s’appelle une question et ça appelle une réponse merci).

                                     smiley


                                  • Le péripate Le péripate 19 novembre 2009 12:39

                                    Bon, alors, l’émigré de Coblence, il est pour le droit à la sécession, ou pas ?

                                    Rayer la mention inutile : oui..... non.....

                                    Merci.


                                  • ddacoudre ddacoudre 18 novembre 2009 21:02

                                    bonjour olivier

                                    ce débat n’a aucun sens si ce n’est de faire diversion et pour l’ump de récupéré des voix a droite. l’identité d’un pays est seulement les limites de son territoire fluctuant dans l’histoire de son édification par les populations qui s’y sont succédé.

                                    la langue n’en est pas un critère sinon autant dire que tous ce qui parlent le français le sont etc.
                                    il faut être « fou » pour vouloir déterminer ce qu’est être français, sauf pour ceux qui l’attache à des concepts figés ou en des vérités meurtrières ou a des notion racistes. si nous sommes la terre des droits de l’homme tous les état qui s’y référent ne deviennent pas français pour autant.

                                    le problème de fond est celui de la difficulté d’intégrer un islam passéiste qui n’a pas eu le temps de faire ses réformes ritualistes et s’en tenir à la foi au lieu de regarder le doigt qui la montre, en dehors de la guerre politique que certains veulent nous livrer en son nom, comme nous au nom de notre foi nous avons, pour des intérêts politiques et économiques, esémé le monde.

                                    je te copie un poême qui illustre un peu ce qu’est l’identitié humaine.

                                    Ces hommes.

                                     

                                    Ils se sont tant haïs

                                    Qu’ils s’haïssent encore.

                                    Ils se sont tant tués

                                    Qu’ils s’assassinent encore.

                                    Ils se sont tant désirés

                                    Qu’ils se violent encore.

                                    Ils se sont tant aimés

                                    Qu’ils se dévorent encore.

                                    Ces hommes. Ces hommes.

                                     

                                    Ils ont dû partir de si loin

                                    Pour oublier le souvenir

                                    Du chemin de l’Est africain

                                    Celui terre de noir brûlé

                                    Où sur leur derrière

                                    Ils se sont redressés.

                                     

                                    Ils se sont blanchis en chemin

                                    D’une peau de parchemin

                                    Que la pluie a tant délavé

                                    Pour miner leur identité

                                    Jusqu’à les essaimer

                                    En tribus dispersées.

                                     

                                    Ils se sont tant haïs

                                    Qu’ils se détestent encore.

                                    Ils se sont tous meurtris

                                    Pour un territoire agrandi

                                    Ils se sont pris la vie

                                    A chaque idéologie

                                    Ils se sont crevés les yeux

                                    Pour des dieux « Mytheux »

                                    Ces hommes. Ces hommes.

                                     

                                     

                                     

                                    Ils se sont d’âge raffinés

                                    Glorifiés et couronnés

                                    Dans l’art fin de s’entretuer

                                    Pour le miracle des idées

                                    Jusqu’au libérateur

                                    Source de leur malheur.

                                     

                                    Ils ont abusé des chansons

                                    Pour mourir au son du clairon

                                    Ils ont érigé des tombeaux

                                    En souvenir des plus salauds

                                    Et fait des requiem

                                    Pour que l’on oublie rien.

                                     

                                    Ils se sont tant haïs

                                    Qu’ils s’abominent encore

                                    Ils ont dressé des bûchers

                                    Pour défendre le passé.

                                    Ils ont décapité les idées

                                    Là où elles naissaient.

                                    Ils ont coupé des mains

                                    Pour qu’on leur vole rien.

                                    Ces hommes. Ces hommes.

                                     

                                    Ils se sont repliés sur eux

                                    Se croyant malheureux

                                    Bardés d’or pour être heureux

                                    Et commander impérieux

                                    Un isoloir d’espoir

                                    En forme de mouroir

                                     

                                    Ils se sont contés d’onéreux

                                    Monde adipeux merveilleux

                                    Engraissés d’obèses obséquieux

                                    Se « friquant » sans régénérer

                                    La terre où il puisait

                                    Leurs biens irradiés.

                                     

                                    Ils se sont tant haïs

                                    Qu’ils se vomissent encore

                                    Ils se sont « conardifiés »

                                    De concours « conifiants »

                                    Ils se sont estropiés

                                    En s’invalidants non-voyant

                                    Ils se sont brûlés les yeux

                                    Pour du fric miteux

                                    Ces hommes. Ces hommes.

                                     

                                     

                                     

                                    S’auront-ils un jour

                                    Tomber amoureux

                                    Plus tôt de leur peau

                                    Que de leurs oripeaux

                                    Cheminer dévêtus

                                    Comme des singes nus.

                                     

                                    S’auront-ils un jour

                                    Au de-là de leur yeux

                                    Jaillir de leurs mots

                                    Pour être des êtres

                                    D’un monde nouveau

                                    Conforme à leurs maux.

                                     

                                     

                                    Ils ont tant haï la mort

                                    Qu’ils en perdent la vie.

                                    Ils ont tant aimé leur vie

                                    Qu’ils se donnent la mort.

                                    Ils se croient maîtres de céans

                                    Après tant de millions d’ans.

                                     

                                    Ces Hommes ne doutent pas

                                    Que de leur âme ils ne savent rien.

                                    Ces Hommes ignorent de fait

                                    Que dans l’univers ils ne sont rien.

                                     

                                     cordialement

                                     


                                    • olivier cabanel olivier cabanel 18 novembre 2009 22:02

                                      ddacoudre
                                      joli texte,
                                      il fait bien le tour de la question
                                      merci de nous l’avoir proposé.

                                      j’aurais aimé qu’il soit positif.
                                      mais, comme chacun sait, (dixit un vieil ami africain) celui qui est optimiste manque toujours d’informations.
                                      à+ et merci


                                    • franc 18 novembre 2009 21:44

                                      Certes l’auteur est sincère dans ses convictions mais hélas trop naïf pour être de l’idéalisme ;-------------------------------------qui ne veut pas vivre dans un monde sans frontières où tous les hommes s’aiment les uns les autres comme des frères,tous égaux et tous totalement libres ,dans un tel monde rêvé le mal n’existe pas , car tout le monde il est beau ,tout le monde il est gentil .

                                      Non malheureusement ,il faut redescendre sur terre ,dans la réalité concrète ,tout le monde il est pas beau ,tout le monde il est pas gentil ---------------------------et le mal fait des ravages .

                                      je me rappelle de mon enfance avec les leçons de catéchisme où on montrait des images oniriques d’un monde chrétien paradisiaque ,les hommes ,les femmes et les enfants vivaient en compagnie des bêtes les plus sauvages en compagnie des félins les plus féroces et des serpents les plus vénimeux , dans la béatitude totale ;--------------------------------mais hélas ce ne sont que des images et quand on a grandi on a l’expérience d’un monde tout autre et on ne croit plus au Père Noël.

                                      Aujourd’huis ce serait de l’inconscience criminelle que de mettre un enfant dans une cage aux lions ou un bébé dans une fosse aux serpents ,ou alors il faut d’abord s’assurer que les serpent ne soient pas vénimeux ou pas trop gros qui risquent d’étouffer le bébé .

                                      Il en est de même pour les hommes,il y en a qui sont comme des bébés et d’autres comme des serpents ,et il ne faut pas mélanger les hommes bébés avec les hommes serpents avant de s’assurer que les hommes serpents ne comportent pas de venins et ne viennent piquer les hommes bébés .

                                      Ce monde idéal sans frontières ni Etat où tous les hommes vivent heureux en parfaite harmonie est le monde rêvé commun aux anarchistes ,aux chrétiens et aux marxistes ------------------------------------seulement les marxistes sont des hommes réalistes qui jugent à partir de l’expérience concrète ,ce sont des rationalistes qui gouvernent à partir de la raison ,ils savent que ce monde idéal parfait n’existera qu’à la fin de l’histoire ,pas avant ,et d’ici là il faut se contenter d’une liberté relative conduite suivant la raison par l’intermédiaire de l’Etat ,--------------------l’etat marxiste n’est qu’un instrument ,un moyen pour justement arriver à cette fin d’un monde rêvé par les anarchistes ,un monde sans Etat ,d’un monde sans frontières ni barrières où tous les hommes sont totalement libres et totalement égaux .

                                      L’homme n’est ni ange ,ni bête ,et le malheur est que qui veut faire l’ange fait la bête -------------- (Pascal) 


                                      • olivier cabanel olivier cabanel 18 novembre 2009 22:06

                                        Franc,
                                        belle envolée,
                                        mais la seule frontière que je connais, c’est celle de ma peau,
                                        les hymnes nationaux sont autant de contraintes, opposants un clan contre un autre.
                                        la terre est un foutoir,
                                        il doit y avoir un internaute céleste qui s’amuse de nos divisions,
                                        pour gagner quoi ?
                                        le droit (ou pas) de pouvoir se regarder dans un miroir sans avoir à rougir.


                                      • rocla (haddock) rocla (haddock) 18 novembre 2009 21:49

                                        La France c ’est un peu comme une aubege espagnole , on y trouve ce qu’ on y amène .

                                        Beaucoup de personnes croient que l’ Etat leur doit quelque chose . Peu semblent penser qu’ ils peuvent participer à leur construction de leur vie .

                                        J’ ai ce diplôme , j’ ai droit à cette rémunération . 

                                        Erreur fatale .

                                        Et personne ne leur dit . C ’es d’ un nul .

                                        Salut .


                                        • olivier cabanel olivier cabanel 18 novembre 2009 22:08

                                          dis donc Capitaine,
                                          et la réponse à ma devinette ?
                                          plus petit qu’un oeuf ?


                                        • Pyrathome pyralene 18 novembre 2009 22:22

                                          plus petit qu’un oeuf ?.......le cerveau de Haddock ! smiley....


                                        • olivier cabanel olivier cabanel 18 novembre 2009 23:21

                                          Pyralene,
                                          non ce n’est pas la bonne réponse.
                                          cherche encore...
                                          et haddock il dit quoi ?


                                        • Pyrathome pyralene 18 novembre 2009 22:20

                                          Réflexions et infos pertinentes Olivier , c’est bizarre , mais j’ai fait les mêmes rèves !!........


                                          • olivier cabanel olivier cabanel 18 novembre 2009 23:17

                                            pyralene,
                                            comme quoi, nous avons des préoccupation identiques,
                                            et à mon avis, nous ne sommes pas les seuls.


                                          • kitamissa kitamissa 18 novembre 2009 22:30

                                            je ne vais revenir que sur ce verre de lait obligatoire ,qui n’a pas été instauré par le gouvernement de Vichy mais par Pierre Mendès France au début des années 50 ...

                                            effectivement,dans les écoles nous avons eu la pause du matin avec un berligot de lait,des biscuits et une pâte de fruit vitaminés ,ceci pour pallier les carences nutritionnelles que nous avons tous connus durant la guerre,et les privations qui ont perduré jusquà la fin des années 40 ...

                                            et combien de gamins qui arrivaient le matin avec le ventre vide étaient heureux de pouvoir combler le creux à l’estomac qu’ils devaient souffrir en silence par dignité ..

                                            d’ailleurs les institutrices apportaient du pain et des noix pour permettre aux plus malheureux d’entre nous de pouvoir assouvir leur fringale !

                                            je trouve d’ailleurs que l’on devrait continuer cette mesure ,vu le nombre de gosses victimes de familles à problêmes arrivant le ventre creux le matin à l’école !

                                            pour le reste,je préfère ne pas débattre de l’article ,la France étant devenue ce que les gens ont bien voulù qu’elle devienne,et tout ne vient pas de Sarkozy ,grattez donc un peu plus en arrière en remontant le temps pour voir !

                                            à partir de 1981 par exemple !


                                            • Pyrathome pyralene 18 novembre 2009 22:51

                                              pas 1981 , depuis le départ de de Gaulle.....


                                            • 65beve 65beve 18 novembre 2009 23:38

                                              Bonsoir,

                                              à l’auteur :

                                              Bon commentaires pour chaque mot de notre devise.

                                              En lisant les posts en voici 3 autres qui me viennent à l’esprit .

                                              A propos du lait distribué à l’école dans les 50’s ;

                                              Je me souviens qu’en partant à l’école, on s’arrêtait dans une petite épicerie (toutes les épiceries étaient petites à l’époque) pour acheter une petite dose en sachet de chocolat Poulain qu’on ajoutait au lait bouillant.

                                              A propos de l’hymne national ;

                                              Il s’agit d’un monument historique et il faut considérer les paroles un peu gore comme ayant été écrites dans des temps révolus. Donc on ne touche ni au rythme, ni aux paroles. Autrefois, pour l’examen du certificat d’études, on devait connaitre et chanter la Marseillaise ou bien le Chant des Partisans.
                                              Aucun problème si l’Education Nationale remet au programme la Marseillaise.

                                              A propos de l’identité française ;

                                              Je ne comprends pas ce qui ce cache là-derrière. Après la consultation et les débats, y aura-t-il une ou des lois contre telle population qui ne rentre pas dans le moule ?
                                              Ma famille a durement souffert d’un système qui a pratiqué l’exclusion et la persécution des non-conformes, aussi, je suis très inquiet de voir la tournure prise par ce débat.

                                              A propos de « la France tu l’aimes ou tu la quittes » ;

                                              Il n’y a pas beaucoup de gens qui ont mis ce principe en exécution. On peut ne pas être d’accord avec la dérive (extrème) droitière de ce gouvernement. Nul besoin d’avoir honte de son pays - c’est mon cas - par contre je suis fier d’être français et fier de ne pas être UMP !

                                              Que la nuit vous soit douce en attendant des lendemains qui chantent....



                                              • olivier cabanel olivier cabanel 18 novembre 2009 23:49

                                                65beve
                                                outre le plaisir de partager les mêmes valeurs, je me demande si il y aura un jour quelqu’un , à la tête de l’état pour signifier à ceux qui vivent en Suisse, au Luxembourg, ou ailleurs, (qu’importe le paradis fiscal) qu’ils n’ont pas la nationalité française.
                                                ce serait un acte courageux.
                                                non ?


                                              • lord_volde lord_volde 19 novembre 2009 02:34

                                                Excellent article que je plusse avec un sentiment redoublé de fierté et d’assurance qu’il existe des personnes sensées et digne d’intérêt qui arborent merveilleusement le concept de l’identité humaine bienveillante et brave. Monsieur Cabanel est autant Africain que Français car son coeur chante avec les oiseaux et son esprit parle le langage universel de l’amour sublime repoussant les lignes dérisoires des frontières imaginaires qui alimentent la haine et entretiennent le désespoir. 


                                                • Jean-paul 19 novembre 2009 04:46

                                                  Comme dit un vieil ami qui n’est pas Africain : Il ne faut pas cracher dans la soupe .

                                                  Comment l’auteur va expliquer aux sans papiers qu’il ne veut plus etre francais .
                                                  S’il pouvait laisser sa place pour un sans papier alors je dirai bravo a l’article .
                                                  Si l’auteur ecrivait un tel article dans certains pays il serait deja en prison pour esprit anti-social.
                                                  Facile de ne plus vouloir etre francais quand on vit en France et qu’on a la nationalite francaise .
                                                  Demain si l’auteur est malade il sortira bien sur sa carte d’assurance maladie francaise pour son droit aux soins et a l’hopital .Bizarre il redeviendra aussitot francais .
                                                  Quant a etre citoyen du monde ,l’auteur doit tres peu voyage .Il devrait visiter la Coree du Nord ,le Vietnam ,Cuba ,le Venezuela ,certains pays d’Afrique .etc....
                                                  Ensuite il viendrait donner son opinion comme citoyen du monde .


                                                • olivier cabanel olivier cabanel 19 novembre 2009 07:43

                                                  Merci Lord_Volde,
                                                  votre commentaire me va droit au cœur,
                                                  à+


                                                • sisyphe sisyphe 19 novembre 2009 05:40

                                                  Comme d’habitude, les imbéciles, quand tu leur montres les exploités d’un système, ils ne trouvent à s’en prendre qu’à d’autres victimes, parce qu’elles ne sont pas pareilles qu’eux.

                                                  Du coup, les exploiteurs se frisent les moustaches sur leurs yachts, dans leurs marinas privées, en trinquant au champagne  ; tant que les cons se battent entre eux, c’est toujours ça de gagné ; ils peuvent continuer leur petit marché de dupes sans aucun risque...

                                                  Ça se partage entre les idiots utiles et les imbéciles inutiles ; c’est pas beau la France sarkozyenne ?


                                                  • frédéric lyon 19 novembre 2009 05:58

                                                    Pauvre Cabanel.


                                                    Quand la nullité se fait pontifiante, quand les bonimenteurs de foire se font professeurs de morale, on atteint les abysses de la pensée : 

                                                    la pensée-cabanel.

                                                    Le journalisme citoyen pour les enfants de trois ans. 

                                                    • sisyphe sisyphe 19 novembre 2009 06:41

                                                      La pensée-Lyon

                                                      le gagatisme si moyen pour les décérébrés de pas d’âge...


                                                    • olivier cabanel olivier cabanel 19 novembre 2009 07:45

                                                      Frédéric Lyon,
                                                      c’est marrant, vous êtes surement convaincu de m’avoir vexé,
                                                      et en fait je prend votre commentaire avec joie, et bonheur
                                                      je savais que j’étais resté un enfant,
                                                      et vous me le confirmez,
                                                      encore merci.


                                                    • pierre60 pierre60 19 novembre 2009 06:27

                                                      C’est aussi ca la France.
                                                      Tout le monde se focalise sur la grippe H1NI, et personne ne parle de la peste brune qui couve dans les allees du pouvoir.
                                                      Ca a beau etre un virus endemique Europeen, on a beau avoir ete deja vaccine, on n’est pas a l’abri d’une mutation de la bete.


                                                      • olivier cabanel olivier cabanel 19 novembre 2009 07:46

                                                        Pierre60,
                                                        bravo,
                                                        j’aime beaucoup ce rapprochement entre cette « pandémie » dont on nous saoule, et cette peste brune que l’on essaye de nous cacher.
                                                        merci.


                                                      • ASINUS 19 novembre 2009 06:49

                                                        Ca a beau etre un virus endemique Europeen


                                                        bien possible , mais nous ici hier on as eu le deuxieme passage du virus endemique avec tabassage en regle de vieux ,caillassage de bus incendie ect...... puis retour au chaud dans les santuaires des quartiers nords aprés le rezzou , les auteurs des victimes de la société française qui dispose de soins gratuits de bus gratuits de stade gratuit
                                                        d association « de grands freres » ou sont engloutis des milliers d euro et ou toute demande de controle de la mairie se heurte a un procés en racisme , bref toutes
                                                        ces victimes qui ne clamaient pas leur amour de l algerie mais leur haine de la france ,
                                                        Mr Cabanel elles ne veulent pas partager le territoire mr Cabanel elles le considerent comme leur , tot ou tard elle vous feront descendre de votre petit nuage , lisez abdelkader lisez fouadraiden ils ont le merite de la clarté eux au moins ecoutez tarik ramadan c est vous les éduqués qui etes le truchement qui sert de caution à notre disparition .


                                                        • olivier cabanel olivier cabanel 19 novembre 2009 07:50

                                                          Asinus,
                                                          agiter le drapeau brun de l’insécurité,
                                                          c’est ce que fait sarkozy chaque jour, avec intensification à chaque rendez vous électoral,
                                                          si les richesses étaient mieux partagées
                                                          si les écarts de salaires n’étaient pas si scandaleux
                                                          si les jeunes de banlieues n’étaient pas tant écarté du monde du travail,
                                                          rien de tout celà n’arriverait.
                                                          comme toujours, on laisse se développer le « cancer », pour lancer des plans cancers qui vont enrichir les petits labos, au lieu d’empêcher le « cancer » de se développer.
                                                          hitler n’avait pas fait mieux.


                                                        • pierre60 pierre60 4 décembre 2009 11:50

                                                          ASINUS ASINUM FRICAT


                                                        • ASINUS 19 novembre 2009 08:02

                                                          quel drapeau brun de l insecurité ? elle est inexistante l insecurité ?
                                                          croyez vous que nous ignorions d’ou provienne la terreur economique qui nous est infligée ?mais est ce que pour autant nous devons oublier les autres maux que nous subissons, bien surs que ceux qui nous disputes la place ici en bas sont des victimes au meme titre mais est ce une raison pour disparaitre en tant que peuple que nation que
                                                          culture car c’ est de cela qu il est question vos nous sommez au nom des grands principes moraux de nous taire de rester inaudible bref de rester la majorité invisible
                                                          nous les « sous chiens » .Ils sont devenus avec votre aval nos concurent directs pour le boulot puis pour l espace et le territoire dans ma perception du conflit a venir iln y a pas d echelle de valeurs je tient a mes referents moraux et culturels non parce que superieurs
                                                          aux leurs mais simplement parce qu ils sont miens ceux de mes peres et que modestement j entend que sur le territoire que l histoire et la nature m ont imparti j entend qu ils priment
                                                          ASINUS:ne varietur


                                                          • olivier cabanel olivier cabanel 19 novembre 2009 08:09

                                                            asinus
                                                            ou avez vous lu que je ne vois pas l’insécurité ?
                                                            je ne la nie pas,
                                                            je dis seulement qu’on l’a volontairement laissé s’installer,
                                                            rappelez vous des promesses de sarkozy :
                                                            « je ne laisserais personne dans la rue »
                                                            « je vais donner du travail à tous, y compris aux jeunes des banlieues »
                                                            résultat ?
                                                            rien n’a changé,
                                                            alors, oui, bien sur, il y a de l’insécurité,
                                                            alors ceux qui n’ont pas beaucoup de richesses, s’accrochent au peu qu’il leur reste,
                                                            ferment les portes (toutes les portes, celle du coeur comprise) a double tour,
                                                            installent des caméras partout, payent des services d’ordre, font la fortune des marchand de sécurité,
                                                            diviser pour régner.
                                                            vous connaissez ?
                                                            on a laissé l’insécurité s’installer,
                                                            et on laisse les gens se démerder comme ils peuvent,
                                                            c’est de cette France que vous voulez ?


                                                          • Gazi BORAT 19 novembre 2009 08:19

                                                            Sur l’insécurité...

                                                            Résultat de l’accroissement des inégalités et de la montée du chômage, concentrés sur des populations qui ne votent pas..

                                                            N’oublions pas que les banlieues étaient autrefois entourées d’usines aujourd’hui délocalisées et que la taxe professionnelle permettait alors d’entretenir localement les infrastructures.

                                                            Tabassage de vieux ? Si c’est de l’affaire « Papy Voise » savamment montée en mayonnaise au moment de la campagne électorale qui servit de marchepied à Nicolas S que vous évoquez.. On connait aujourd’hui toutes les ambiguïtés de cette affaire... mais les jopurnalistes ont fait leur travail trop tard.

                                                            L’insécurité rapporte.. A des personnages comme Alain Bauer et à tous les politiques qui y voient un excellent écran à leur incapacité, sauf celle de rouler des mécaniques en promettant aux « braves électeurs » le spectacle de la kärcherisation des croquemitaines..

                                                            gAZi bORAt


                                                            • olivier cabanel olivier cabanel 19 novembre 2009 08:34

                                                              gAZi bORAt
                                                              merci de votre commentaire,
                                                              je l’approuve bien entendu,
                                                              je partage totalement cette analyse,
                                                              çà me semble tellement évident, que j’ai peine à croire que quelques commentateurs n’aient pas encore compris quel était leur intérêt, et quel était le « sale jeu » qu’on veut leur faire jouer.
                                                              opposer les pauvres aux moins pauvres, et pendant ce temps, là haut, on fait bombance, on s’éclate, bling-bling à tous les étages.
                                                              pauvre France.


                                                            • ASINUS 19 novembre 2009 10:42

                                                              bonjour gazi je parle d hier soir sur le vieux port ou en lieu et place de la joie
                                                              de feter une algerie que l on peu legitimement soutenir et aimer au nom de ses racines , nous avons eu le droit a un defoulement anti france anti « sous chiens habituel »et ce comme d hab avec la bienveillante compréhension des « idiots utiles » toujours pret
                                                               a ce montrer compréhensif tant leur detestation d un regime dont paradoxalement il procede leur fait oublier que l objet de la haine n est pas le pouvoir actuel , mais le pays ; la nation ; la republique ; la culture et finallement NOUS ;

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès