• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Citoyenneté > Un revenu de base pour libérer du joug du capitalisme

Un revenu de base pour libérer du joug du capitalisme

 

Faire de la politque c'est réfléchir la vie de la Cité dans toute sa diversité. Nous sommes tous des citoyens et donc nous avons tous droit au chapitre, chacun à son niveau de culture et selon ses priorités, qu'elles soient morales, religieuses ou autres.

J'ai une devise et c'est elle qui motive ma philosophie de vie : UN REVENU DE BASE POUR ASSURER L'ESSENTIEL ET UN TRAVAIL POUR ASSURER LE CONFORT 

Depuis de nombreuses années, je regarde, j'écoute, je me pénètre de ce Monde qui me désole si souvent mais qui parfois, au détour d'une rencontre, d'une attitude courageuse, d'une expérience humaine extraordinaire, relatée dans les médias ou sur internet, me fascine et me redonne le goût à la vie. 

Le goùt de la vie, c'est tendre au bien être de tous, humains, animaux et végétaux. Tous ces élèments sont de pareil importance. Nous sommes interdépendants les uns des autres. Nous ne pouvons pas vivre en autarcie, sinon à devenir des ermites qui eux même ont besoin de la nature pour survivre.

Une nature saine ce qui malheureusement n'est plus le cas. Les signes sont là, pour qui sait les interprétrer. Ils nous disent que le Monde va mal. Le climat est perturbé, la Terre et les Eaux n'en peuvent plus de ce qu'on leur fait subir.

On ne peut plus continuer ainsi, produire n'importe quoi, n'importe comment, surconsommer et gaspiller. Il faut envisager le travail autrement, lister les emplois utiles et nécessaires au bien être de tous et les partager. Formez les jeunes générations dans le respect de l'éthique à tous les niveaux.

C'est là qu'intervient la notion de REVENU DE BASE en assurant la sécurité de l'intégrité physique et morale des personnes, en leur assurant l'essentiel. Un accès à un toit ,eau, gaz, électricité en quantité nécessaire, à la santé (hôpital gratuit qui délivrerait les médicaments nécessaires) et à la mobilité (une carte de transports collectifs)

La sécurité permet de mettre les individus en disponibilité en libérant les énergies positives. Les citoyens, qui ne sont plus à la merci des aléas de la vie, se mettent en mouvement pour réfléchir et concevoir un Monde meilleur. On a encore le droit de rêver, d'idéaliser et même de faire de la poèsie. On doit se réapproprier la notion du temps long : un temps qui permet de rallentir le mouvement, de ne plus être dans l'instantané.

Le temps long pour réfléchir tranquillement et trouver des solutions viables et humaines AUX GRANDS QUESTIONNEMENTS

D'abord les enfants. L'école doit assurer le savoir et le couvert. La cantine est gratuite pour tous. Les élèves bénéficient d'un petit déjeuner (8h30 à 9h) d'un déjeuner (12h à 13h30) et d'un goûter (16h30 à17h). Si je détaille à ce point c'est que j'estime que le premier devoir humain c'est de faire attention à nos enfants, de les choyer et de les aimer. J'ai été bouleversée dernièrement par le discours de cette femme en Grèce qui nous disait que des élèves à l'école s'évanouissaient parce qu'ils n'avaient rien à manger. En écrivant ces mots, les larmes viennent à mes yeux car je ne supporte plus cette société égoïste où l'on trouve toujours de l'argent pour renflouer les banques scélérates 

L'ECOLE DOIT ETRE SANCTUARISEE un espace de sécurité, de savoir éthique et surtout de bien être. Les enfants sont nourris et formés à l'écologie dès le plus jeune âge. On doit mettre à disposition des jardins, des ateliers cuisines où les élèves apprennent à semer pour ensuite cuisiner le fruit de leurs récoltes. Les initier au trie des déchets afin de produire le compost qui servira d'engrais naturel. UN ESPRIT SAIN DANS UN CORPS SAIN

DES PISTES CYCLABLES PARTOUT pour le plaisir et la santé. Aussi faut il réfléchir d'urgence le parking des voitures. Souvent le soir, quand je regarde par ma fenêtre je suis effrayée. Je vous assure que je n'exagère pas. L'invasion est commencée. Des voitures sur les troittoirs, sur les pelouses... partout à perte de vue des véhicules. Je ne dis pas que la voiture doit disparaître, j'en ai une moi-même et parfois je dois tourner un long moment dans mon quartier, avant de trouver une place disponible.

LES VOITURES NE DOIVENT PAS DISPARAITRE DE NOTRE VIE MAIS DE NOTRE VUE. Pour cela il faut construire des parkings bâtiments, à étages, avec caméras de surveillance qui pourraient être reliées aux téléphones portables. Elles seraient à l'abri des intempéries et surtout cela pourrait permettre de libérer d'importants espaces verts que l'on pourrait aménéger pour les loisirs, des pistes cyclables, des aires de jeux et de repos pour les enfants et les adultes et aussi pour le trie des déchets à grande échelle.

DES LOCAUX ET DU MATERIEL A DISPOSITION POUR LE TRI DES DECHETS des grands box pour recevoir les différents déchets. Un box pour recuillir le verre, sans le casser, des casiers pour les bouteilles, pour les bocaux... un box pour le papier, un autre pour le plastique (bouchons, couvercles...) un box pour les matériaux électriques (les piles, petit electro ménager...) un box pour les médicaments, les produits d'hygiène périmés. Lorque les box sont remplis on appelle les services compétents pour venir les récupérer.

Une autre de mes passion LA FABRICATION DU COMPOST un local à part, bien aéré, pour jeter les déchets alimentaires, et en faire de l'engrais naturel UN COMPOST qui serait fabriqué à grande échelle, pour le bénéfice autant du jardinier que de l'agriculteur qui sera mis à contribution pour livrer les cantines des écoles, des collectivités (produits écologiques de saisons et de proximités)

Enfin la politique LA REVOCABILITE POUR TOUS COMME PREMIER POUVOIR DU PEUPLE le règne tout puissant du seigneur et de sa cour, porté par le glaive qu 49/3 doit cesser UNE ASSEMBLEE NATIONALE qui aurait tous les pouvoirs, constituée de 6 Chambres (100 députés chacunes, révocables à tout moment, limités à leur seule fonction, rémunérés 3000€ sans autres privilèges)

1ere Chambre élue à la proportionnelle totale 2ème Chambre de députés tirés au sort sur les listes électorales 3ème Chambre syndicale (élus par les salariés et patrons d'entreprises) 4ème Chambre des Sages ( + de 60 ans, philosophe, écrivain, scientifique, écologiste, professeur, medecin...) 5ème Chambre de l'Etranger (députés européens et du monde) 6ème Chambre Justice et Sécurité (police, armée, justice...)

le PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE révocable à tout moment, représente le peuple à l'étranger et nous rend compte des décisions rendues par l'Assemblée Nationale

Il n'y a plus de gouvernement, ni de Sénat Seules restent les mairies centrales et les mairies de quartier

VOILA MA PHILOSOPHIE tout est lié, interdépendant. Un revenu de base, une belle école pour nos enfants, le parking des voitures, les pistes cyclables, le tri des déchets et la fabrication du compost et enfin la politique


Moyenne des avis sur cet article :  1.86/5   (7 votes)




Réagissez à l'article

63 réactions à cet article    


  • Jean-Pierre Llabrés Jean-Pierre Llabrés 27 février 2016 18:42

    Au terme de 40 ans de chômage massif, il n’est plus temps de se concentrer sur la lutte contre le chômage mais de prendre en compte la réalité du déficit structurel d’emplois tout en imaginant le mieux pour sortir d’affaire les chômeurs, sans fermer la porte à un éventuel hypothétique retour au plein-emploi.


    Le Projet Socio-Économique ci-dessous bénéficie de
    l’accord intellectuel et du soutien moral de
    Jacques SAPIR,
    Économiste.


    Refondation du Capitalisme & Instauration d’un Dividende Universel financées ​par l’Épargne.

    INTRODUCTION :

    Depuis la fin des Trente Glorieuses, vers 1975, soit depuis 39 ans, nous avons dû nous accommoder du chômage massif.
    Il serait peut-être enfin temps de remettre en question notre paradigme sur le « Plein-Emploi » qui est devenu une sorte d’Arlésienne...
    Sans doute faut-il adopter un nouveau paradigme en la matière qui éradiquerait définitivement le concept même de chômage.

    ¿ Et si la majorité des Français(es) adoptait un paradigme SOCIO-ÉCONOMIQUE réellement innovant et véritablement progressiste ?

    Cependant, au
    Revenu de Base financé par la Fiscalité, sans Refondation du Capitalisme
    on peut préférer le
    Dividende Universel financé par l’Épargne, avec Refondation du Capitalisme

    ​​Refondation du Capitalisme & Instauration d’un Dividende Universel financées ​par l’Épargne.

    Lire le lien, SVP :

    Refondation du Capitalisme & Instauration d’un Dividende Universel ​financées ​par l’Épargne.
    http://ddata.over-blog.com/xxxyyy/3/40/47/56/Refondation_du_Capitalisme_et_Dividende_Uni versel_Sincerite.pdf

    Refondation du Capitalisme & Instauration d’un Dividende Universel financées ​par l’Épargne.

    RÉSUMÉ :

    Le Parti Capitaliste Français ( PCF ) propose une synthèse socio-économique permettant d’instaurer une authentique compatibilité entre compétitivité et cohésion sociale ; entre compétitivité et solidarité.

    Ce projet de « Refondation du Capitalisme et de création d’un Dividende Universel » se compose d’un Objectif Principal et de deux Objectifs Spécifiques qui découlent de l’objectif principal.

    Objectif Principal :
    Acquisition Citoyenne & Collective du Pouvoir Économique
    Par un effort préalable d’épargne soutenu, les « démunis » (par opposition aux « nantis ») acquerront collectivement des actions du capital des entreprises du secteur marchand, banques incluses.
    Cette participation au capital pourra être minoritaire (minorité de blocage) ou majoritaire.

    Objectifs Spécifiques :
    I)
    Transformer le « capitalisme ordinaire » en un véritable Capitalisme Écologique, Anthropocentrique, Philanthropique et Équitable.
    Les représentants des « démunis », démocratiquement élus, géreront ce patrimoine financier de manière à infléchir Recherche, Développement, Production & Commercialisation des entreprises contrôlées : Refondation du Capitalisme.
    II)
    Faire bénéficier chaque citoyen, même mineur, d’un Dividende Universel évolutif qui, de facto, éradiquera définitivement le concept même de chômage ainsi que celui de la « lutte des classes ».
    II.1)
    À terme, les profits des entreprises sous contrôle des « démunis » seront partiellement distribués à l’ensemble des « démunis » sous forme de Dividende Universel.
    II.2)
    a) Ceux qui le souhaiteraient pourraient s’arrêter de travailler et se satisfaire du Dividende Universel.
    b) Ceux qui souhaiteraient gagner plus que le seul Dividende Universel pourraient travailler dans l’économie marchande et, éventuellement, y gagner des rémunérations faramineuses sans plus jamais être accusés d’exploiter qui que ce soit.
    II.3)
    Si plus personne ne souhaitait travailler dans l’économie marchande, celle-ci s’effondrerait totalement et, avec elle, le patrimoine accumulé des « démunis » deviendrait stérile et interdirait le bénéfice du Dividende Universel (Auto-régulation automatique : Activité économique / Dividende Universel).

    ​On n’ose imaginer que l’Humanité serait si stupide pour se lancer dans cette dernière voie suicidaire ! ! !​

    = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = =

    L’addendum ci-dessous apporte la preuve, a contrario, de la pertinence du projet ci-dessus.

    ​Addendum :
    À partir de 1989, la Russie aurait pu mettre en œuvre le projet ci-dessus en s’évitant la phase d’épargne incluse dans cette proposition puisque tout le « capital social » des entreprises était depuis longtemps la possession de l’État et, donc, du peuple russe.

    Lire le lien, SVP :
    Pauvre peuple russe : Spolié en 1917 et en 1991 !
    http://www.sincerites.org/2014/08/pauvre-peuple-russe-spolie-en-1917-et-en-1991.html

     = = = = = = = =
    ​Post-scriptum :
    ​Fondation Capitaliste Virtuelle : Bilan 2001 - 2014

    http://www.sincerites.org/2015/02/fondation-capitaliste-virtuelle-bilan-2001-2014.html

    = = = = = = = =
    La chance de Cuba : son Économie d’État !
    http://www.sincerites.org/2015/05/la-chance-de-cuba-son-economie-d-etat.html


    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 27 février 2016 20:28

      @Jean-Pierre Llabrés
      Et c’est le PCF qui soutient cette saloperie ? On touche le fond, décidément !
      Il a oublié que c’est le PCF et les Gaullistes qui sont à l’origine du modèle social français issu du CNR ?


    • eric 27 février 2016 21:53

      @Jean-Pierre Llabrés

      C’est faux des la premiere,phrase. Nous n’avons pas « du nous accomoder d’un chomage massif ». Nous l’avons choisit. La,preuve, de nombreux pays occidentaux sont parvenu a un taux de chomage minimum dans le meme environnement international,que nous. Et cela concerne les,americians, qui ont autant de gosses,que nous et beaucoup plus d’imigres, comme les allemands qui manquent de main d’oeuvre ou les anglais qui doivent etre entre les deux.

      Ce sont des faits, des chiffres verifiables.

      Apres, il y en a qui vous disent,« oui. mais il y a des petits boulots ». Preuve qu’ils,preferent le,chomage, c’est a dire, ne sont chomeur eux meme, comme Sapir. Dans les chomeurs, il y a pas mal de peu qualifies. Locaux ou migrants, de regroupement familliaux,qui entre le,niveau reel,et les,difficultes linguistiques, doivent tourner en moyenne a bac moins trois. C’est sur que si on attend qu’il remontent au niveau agreg avant de leur touver un « grand job », les taux resteront eleves.


    • Jean-Pierre Llabrés Jean-Pierre Llabrés 28 février 2016 08:14

      @Fifi Brind_acier

      P.C.F. = Parti Capitaliste Français


    • JL JL 28 février 2016 08:45

      @Jean-Pierre Llabrés, 

       
       le truc de Llabrés soutenu par Jacques Sapir ? Sapir serait-il devenu fou ?
       
      Très franchement, ce truc qui vise à faire de la population, des actionnaires de la moitié des entreprises aboutirait dans le meilleur des cas à permettre à l’autre moitié d’échapper à toutes obligations de contributions sociales, par définition dudit truc. Celles-là seraient donc en mesure de ruiner à très court terme les nationalisées, les seules à devoir assumer la politique sociale. 
       
      Résultat : des fortunes colossales accumulées pendant des années et des années de rigueur, récupérées à terme et de bonne guerre par les escarcelles du profit. Nos petits enfants n’auraient plus que leurs organes à vendre et leurs yeux pour pleurer.
       
      A coté de ça, les dizaines de milliards de subventions versées annuellement aux entreprises feraient figure d’aumônes !

    • Jean-Pierre Llabrés Jean-Pierre Llabrés 28 février 2016 08:47

      @jlPar Jean-Pierre Llabrés (---.---.---.82) 5 juin 2014 09:38
      N.B. : Pour juger de la pertinence des commentaires de « jl »... (qui, lui, ne se répète pas)..., lire ci-dessous :Par JL (---.---.119.40) 5 juin 2014 09:23
      Poutine, la Crimée et l’Ukraine, pourquoi ?

      Par JL (---.---.119.40) 25 mai 2014 08:32
      « Et vous n’avez jamais été capable de répondre à cette question : en supposant qu’ils acceptent de vendre, que feraient-ils de cet colossale masse d’argent ? »
      ====================================

      Par JL1 (---.---.30.183) 22 décembre 2011 10:04
      « L’histoire ne dit pas ce que feront les gentils capitalistes de l’argent qu’il récupèreront en échange de leurs actions. »Par Jean-Pierre Llabrés (---.---.45.82) 22 décembre 2011 10:39

      « les gentils capitalistes acceptent de vendre au peuple leurs actions » ; au « peuple » et à qui que ce soit : la bourse ne sélectionne ni vendeurs ni acheteurs.

      Le peuple achètera ces actions en se privant d’aides sociales aussi longtemps qu’il le faudra, évidemment.
      FAUX ! ! !

      L’histoire dit que les gentils capitalistes investiront dans d’autres actions (déjà existantes ou nouvelles car le capital boursier ne constitue pas un volume fixe mais en expansion : environ 36.000 milliards d’Euros aujourd’hui) avec l’argent qu’il récupèreront en échange de leurs actions tout comme ils le font, aujourd’hui, quand ils décident de vendre partie de leur portefeuille ; ils achètent d’autres actions.

      N.B. :
      Effectivement, je me suis abstenu de répondre à nouveau à cette question depuis DÉCEMBRE 2011 ! ! !...

      =======================

      ​Autre morceau d’anthologie :​​JL 13 janvier 11:51
      Dans le même ordre d’idée, les salariés ont également des semaines aussi chargées, si on additionne leurs temps de travail salarié et personnel.Jean-Pierre Llabrés 13 janvier 12:01
      Qu’est le « temps de travail personnel » d’un salarié ?JL (---.---.---.194) 20 janvier 09:47

      @Jean-Pierre Llabrés, les journées ne font que 24 heures, pour un patron comme pour un employé. Chacun est libre d’employer son temps comme il veut. Ce que vous faites de vôtre temps ne me regarde pas ; ce que je fais du mien ne vous regarde pas.Je dis que c’est une hérésie de comparer le temps d’un patron et le temps de son salarié, temps consacrés tous deux au même objectif : le chiffre d’affaire, donc le profit du patron.

      Jean-Pierre Llabrés :
      Allez comprendre ! ! !...


    • JL JL 28 février 2016 09:24

      @Jean-Pierre Llabrés
       

       arrêtez svp de polluer ce site avec vos copiés-collés absurdes et stupides dont celui ci-dessus qui est censé me clouer le bec et auquel personne ni même moi n’y comprend strictement rien. Si vous ne l’avez pas posté cent fois vous ne l’avez jamais posté !
       
      En revanche, vous êtes incapable, stupide et obtus que vous êtes, d’apporter la moindre réponse sensée à mon argumentaire ci-dessus.
       

    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 28 février 2016 09:30

      @Jean-Pierre Llabrés
      Je préfère ! 


    • Jean-Pierre Llabrés Jean-Pierre Llabrés 28 février 2016 09:45

      @jl


      Vous êtes totalement et parfaitement incapable de produire un argumentaire sensé ! ! !

    • JL JL 28 février 2016 10:07

      @Jean-Pierre Llabrés
       

      malgré la répugnance que j’éprouve à discuter avec vous, je note que vous aviez réfuté en son temps et sans autre forme de procès, cette vieille objection (entre autres) que je copie-colle ici depuis votre propre post :
       
      Naturellement, les peuple achètera ces actions en se privant d’aides sociales aussi longtemps qu’il le faudra
       
      Est-ce que que vous croyez vraiment qu’il vous suffit de dire que cette objection n’est pas sensée pour vous en tirer ?


    • Jean-Pierre Llabrés Jean-Pierre Llabrés 28 février 2016 10:27

      @jl
      « Naturellement, les peuple achètera ces actions en se privant d’aides sociales aussi longtemps qu’il le faudra. »

      FAUX ! ! !
      (la réponse se trouve déjà dans le premier copier-coller ci-dessus que vous me reprochez et que « même moi [jl] n’y comprend(s) strictement rien » sic)

      L’histoire dit que les gentils capitalistes investiront dans d’autres actions (déjà existantes ou nouvelles car le capital boursier ne constitue pas un volume fixe mais en expansion : environ 36.000 milliards d’Euros aujourd’hui) avec l’argent qu’il récupèreront en échange de leurs actions tout comme ils le font, aujourd’hui, quand ils décident de vendre partie de leur portefeuille ; ils achètent d’autres actions.
      Les aides sociales n’ont rien à voir là-dedans...


    • JL JL 28 février 2016 10:51

      @Jean-Pierre Llabrés,

       
       et avec quoi le peuple achètera-t-il ces actions ? Avec des billets de Monopoly ?

    • Jean-Pierre Llabrés Jean-Pierre Llabrés 28 février 2016 11:00

      @jl

      Réponse datant de la première fois, il y près de 10 ans, que j’ai abordé le thème du Dividende Universel sur AgoraVox :

      Ces actions seront achetées grâce à un effort soutenu d’épargne populaire de tous les Français(es).

      Et, maintenant, je ne vois rien qui me contraigne à « dialoguer » inutilement, pendant des années, avec un débile mental profond./


    • JL JL 28 février 2016 11:13

      @Jean-Pierre Llabrés
       

      ’’Ces actions seront achetées grâce à un effort soutenu d’épargne populaire de tous les Français(es).’’
       
      Pour un peuple au bord de la ruine et soumis à la rigueur, cette proposition est le comble de l’indécence et de la provocation sinon de la bêtise et rejoint ce que j’ai dit plus haut : les actionnaires privés qui auront vu leurs porte-feuilles grossir et qui en outre, seront exonérés de contribuer à la politique sociale et les Services publics - car c’est bien le but de votre truc, non ? - seront en position de force pour ruiner les entreprises nationalisées  !
       
      Je dis nationalisées entre italique parce que c’est bien ça : on devra en payer les actions au prix du marché, càd au prix fort. Quand on nationalise, pas besoin d’économiser pendant des lustres : c’est immédiat et sans appel.
       
      Si par le passé on a pu nationaliser, il faut le faire ou bien laisser tomber ce projet idiot qui n’a d’apparence qu’une prétention sociale : ce serait au contraire une formidable machine à ruiner la population au profit des intérêts privés. Ils achèteraient des actions à ceux qui seraient en position de ruiner ces actions !
       


    • JL JL 28 février 2016 11:17

      @Llabrés, 

       
      en effet, rien ne vous contraint à répondre ; ça nous évitera de lire vos âneries. 

    • Jean-Pierre Llabrés Jean-Pierre Llabrés 28 février 2016 14:42

      @jl

      Commentaire absolument délirant ! ! !...


    • JL JL 28 février 2016 14:58

      Tines, il répond ?

       
      Je persiste et signe : Pour un peuple au bord de la ruine et soumis à la rigueur, cette proposition d’économiser pour acheter collectivement une telle quantité d’actions est insensée, indécente et provocatrice.

       


    • Jean-Pierre Llabrés Jean-Pierre Llabrés 28 février 2016 15:55

      @jl


      Bis repetita :
      Commentaire absolument délirant ! ! !...

    • Jean-Pierre Llabrés Jean-Pierre Llabrés 28 février 2016 16:22

      @jl


      À la réflexion, vous trouverez le montant exact de l’effort d’épargne soutenue demandé aux Français(es) dans le premier des textes liés à mon tout premier commentaire sur cet article.

      Mais je n’ai plus l’intention de vous donner des cours particuliers parfaitement inutiles vue votre capacité d’incompréhension...


    • JL JL 28 février 2016 17:57

      @Jean-Pierre Llabrés
       

      c’est vous qui êtes incapable de progresser dans une discussion, cramponné que vous êtes sur vos formulations et vos mantras : tous ceux qui de bonne foi, ont voulu aller au fond des choses sur votre projet se sont fait traiter d’idiots, comme jpm récemment, pourtant l’un des interlocuteurs les plus avertis, motivés sur ces choses, et l’un des plus les plus patients ici. 
       
      Vous êtes infoutu d’aller au fond des choses quel que soit le sujet - nos échanges récents relatifs à votre croyance que les athées sont des croyants en sont une preuve -, mais particulièrement celui-ci, puisque pour être un tant soit peu crédible, il vous faudrait commencer par faire le deuil de vos espoirs fous de toucher les millions d’euros que vous convoitez.
       


    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 28 février 2016 22:21

      @JL
      Tiens, salut JL, c’est pas vous qui souteniez le FN sur un autre fil ?


    • JL JL 28 février 2016 22:44

      @ Ffifi Brind_acier,

       
       est-ce que vous êtes stupide, ou bien vous avez décidé de me calomnier ?

    • tonimarus45 29 février 2016 11:02

      @Fifi Brind_acier— Merci en fin de« sortir du bois » comme l’on dit communement- Ce que vous dites dans ce post, je n’en doute pas un seul instant, est en fait ce que preconise votre champion, c’est a dire la fin des acquis sociaux issus du conseil national de la resistance.Je vois là et merci enfin de vous decouvrir que vous etes ainsi que votre champion a droite et bien a droite, liberale et meme ultra liberale.Bien d’autres avant moi le disait mais je ne savais pas trop quoi en penser, maintenant c’est fait


    • tonimarus45 29 février 2016 11:21

      @tonimarus45-bonjour— je vous ai repondu au sujet de votre post de 20h28 mais je crains de ne pas en avoir saisi le sens— Regretez vous les acquis issus du « conseil national de la resistance »«  » ???????


    • nadia taye 1er mars 2016 08:27

      @Fifi Brind_acier
      je vous remercie d’être venue visiter mon site et je vous ai adressé un petit message le 01 février 2016


    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 27 février 2016 20:25

      Les gogos seront bien marris quand on leur échangera le modèle social français qui redistribue 50% de la richesse nationale, contre une poignée de cacahuètes...


      Le modèle social français c’est la solidarité nationale, les aides sociales, les logements sociaux, l’ APL, la Sécurité sociale, les allocations familiales, les congés parentaux, les services publics, l’école gratuite, les hôpitaux publics, les retraités par répartition, les congés payés, le droit du travail , les équipements sportifs etc .

      Le MEDEF rêve depuis 1945 de voir disparaître ces acquis, le FMI et la Commission européenne s’emploient à le faire disparaître, et les Libertariens **, bons à rien, poussent à roue !

      ** les Libertariens, c’est la branche la plus réactionnaire des Républicains américains, pire que les néo cons, pour qui l’ Etat doit quasiment disparaître.
      A chacun une poignée de figues et comme dit Attali : « Débrouillez-vous ! »
      Pour appâter les gogos, ils appellent LIBERTÉ, la misère généralisée.

      • eric 27 février 2016 22:03

        @Fifi Brind_acier

        C’est vrai avec deux nuances : le cout de la redistribution en france est le pire de l’ocde. Un euro de cout pour un euro redistribue. En pratique, sur les 50%, la moitie,est redistribue (en tres gros bien sur) L’essentiel est redistribue au sein de la classe moyenne. En pratique, c’est un vaste brassage qui ne concerne que marginalement les vrais pauvres, qui eux n’ont droit qu’aux miettes. Comme le niveau monte, et que meme les pauvres savent compter, ils votent de plus en plus FN en particulier,et a droite en general.... Le nouveau cadeaux de encore 2 milliards de baisse d’IR d’hollande a ses riches, alors qu’il pompe les budgets de rsa aux departements, ne devraint pas ameliorer les choses. Poirnappater les gogos, ils apellent cela le modele social,francais. Celui ou l’ouvrier mal forme dans le,technique meprise par les profs,de gauche, travaille to cotise beaucoup, meurt jeune et donc finance la,formztion longue des enfants denfonctionnaire leurs retraites survitaminees et precoce. Aujourd’hui, le cadre A de la,fonction publique a la premiere esperance de viendu pays, 11 ans devant l’OS ! mais il travaille et cotise beaucoup moins longtemps..... ! Ces gens osent nommer cela un modele social !


      • Captain Marlo Fifi Brind_acier 28 février 2016 07:38

        @eric
        Les pauvres n’utilisent pas l’école gratuite ? ni la Sécurité sociale ? ni les retraites par répartition, ni les allocations familiales, ni les logements sociaux, etc ? Vous dites des bêtises plus grosses que vous .

        On s’en fout de ce que font les autres pays, les Français sont très attachés à la solidarité nationale, et si cela ne convient pas aux autres, c’est leur problème. Qu’on commence par sortir de l’ UE et de l’ euro, à relocaliser les entreprises, à remettre en place le contrôle des mouvements de capitaux, des taxes aux frontières sur les importations etc et vous verrez les caisses de l’ Etat se remplir à nouveau.


        Rien que la sortie de l’ euro = une baisse des 2/3 du chômage.
        Baisse du chômage = rentrées fiscales.

        L’Islande est sortie de la crise en utilisant tous les moyens interdits aux pays européens :
        - laisser les banques faire faillite
        -protéger l’épargne des habitants
        - dévaluer la monnaie etc
        Résultat : 1, 9% de chômage.

      • tonimarus45 29 février 2016 11:14

        @Fifi Brind_acier-bonjour— Ce qui m’etonne toujours c’st que jamais les economistes de droite,(et là rien d’etonnant) et meme les economistes de gauche ne prennent jamais en compte UN PARAMETRE POURTANT TRES IMPORTANT c’est que quand augmente le pouvoir d’achat de ceux « de la france d’en bas »« que ce soit par le biais d’aide sociales, ou salaire, ou revenu de base. ;ect.., cela revient automatiquement dans l’economie(alimentation, habillement, soins ,artisanat..ect..) car eux ne »thesaurisent« (ils n’ont pas de quoi) pas a l’inverse de ceux »« de la france d’en haut »" qui planquent leurs excedents dans les bauques ,en suisses ou dans les paradis fiscaux


      • jpm jpm 29 février 2016 11:22

        @tonimarus45

        j’ ajouterais qu’ aider la France d’ en bas, cela revient aussi en partie dans les caisses de L’ Etat via la TVA que les plus pauvres ont tendance a payer sur l’ ensemble de leurs revenus car ils n’ ont pas la capacite d’ epargner... et souvent ont meme tendance a s’ endetter.

        A l’ inverse aider les plus riches, via des reductions d’ impots et des niches fiscales en tout genre revient a gonfler les comptes en banques et le montant des assurances vie... investies dans la dette dun Etat de plus en plus imprevoyant.


      • eric 27 février 2016 21:43

        Cela a deja existe. Cela se nommait URSS. Tous ce que vous dites, et en particulier, tres fort sur le,compost pour boucler le,regime alimentaire malgre les penuries. Idem, les cantines, y compris approvisionnement gratuits pour les nouveaux nes. Le resulta a ete une stagnation dans a peut pret tous les domaines qui,a,du reste conduit a,l’implosion du systeme. Une exception, l’ecole. Au sens large. Qui etait et reste meilleure a bien des egards que la notre. Pour avoir ete parent d’eleve, je dirai qu’une des grandes force, c’est l’associarion etroite des parents au projet pedagogique. Les profs russes ne sont pas dans leur bulle comme chez nous. Pour le reste, sante travail technologie, famille,,esperance,de,vie, desespoir, alcolisme, suicide, violence, la Russie n’en est pas encore definitivement sortie.

        Il doit y avoir quelque part un vice dans votre projet.


        • JL JL 28 février 2016 09:16

          @eric, 

           
          L’URSS était la plus avancée en recherches et technologies : ils ont été les premiers à mettre un satellite en orbite, au grand dam des Américains. La suite est l’histoire de la propagande et du storytelling : le mensonge et la crédulité s’accouplent et engendrent l’opinion. Les profits ont suivi. 
           
          Aujourd’hui le seul critère de réussite de toutes les entreprises c’est leur capacité à générer du profit. Sur ce plan là, la saga des Starwars rapportent bien davantage que Les missions Apollo en leur temps. Je conseille à tous une cure de mise à niveau idéologique en allant voir le documentaire qui passe actuellement en salles : Demain
           
          On y apprend notamment entre autre idées fausses entretenues par les faiseurs d’opinion, comment l’industrie agro-alimentaire ne nourrit pas la planète mais au contraire, est un parasite mortifère ; on y apprend comment les petites exploitations agricoles respectueuse de la terre et de l’environnement sont capables de rendements beaucoup plus conséquents pour une production de meilleure qualité, et que ce type d’exploitation est la seule qui pourra nourrir les générations futures. On y apprend comment les extractions minières, en détruisant l’eau potable contribuent à tuer toutes possibilités d’alternatives à l’industrie agro-chimique et à ces autres multinationales monstrueuses dont la croissance obligée est la condition indispensable à leur survie mais détruit la planète sa flore et sa faune. 
           
          Ceci pour dire que ce ne sont pas les revenus de base qui y changeront quelque chose car lorsqu’il n’y aura plus d’alternatives à la consommation industrielle, cela ne suffira pas. 
           
          « Là où l’individu en tant que tel est aujourd’hui requis et pratiquement irremplaçable, c’est en tant que consommateur » (J. Baudrillard)
           
          Imagine-t-on un monde où la machine de production rétribue en même temps qu’elle empoisonne, ses consommateurs ? A coté d’un tel monde, le collectivisme ferait figure de paradis.

        • Captain Marlo Fifi Brind_acier 28 février 2016 09:39

          @JL
          En somme, le rapport Khrouchtchev était faux... ?
          Et Eugène Fried n’a jamais dirigé dans l’ ombre le PCF, en pratiquant des purges ?


          Ce n’est pas l’avis de Boukovsky : « J’ai vécu dans votre futur et ça n’a pas marché. »

        • JL JL 28 février 2016 10:12

          @Fifi Brind_acier,

           
          je ne discute pas avec des liens énigmatiques. Le dernier est détruit. Les autres sont sans rapport avec mon post.
           
          Ps. Ceci dit, j’approuve vos arguments relatifs aux revenus de base.

        • JMDelatinne 28 février 2016 22:04

          @JL ’’ Imagine-t-on un monde où la machine de production rétribue en même temps qu’elle empoisonne, ses consommateurs ? A coté d’un tel monde, le collectivisme ferait figure de paradis.’’

          Votre dernier paragraphe s’apparente à une fulgurante vision de ce que pourrait être l’avenir à l’air du revenu universel généralisé. Ce que vous depeignez est pour moi absolument dans l’ordre des possibles.

          En effet, il y a bien quelque chose qui ’’cloche’’ dans ce modèle du RU que l’on nous propose à droite comme à gauche comme ayant bcp de vertus.

          Cette dépendance de l’individu à son groupe (et qui existe déjà énormément dans notre monde moderne), le RU, par la laisse économique, va la consacrer et la porter à un niveau encore jamais atteint ! Sous le motif qu’un monde avec du travail pour tous n’est plus possible, on va tous devoir régresser d’adultes majeurs, et économiquement responsables (cet etat que nous connaissons lorsque nous avons un travail) à celui de jeune dépendant ’’de ses vieux’’pour le kot ou la bouffe... Il sagit donc pour tous les économiquement assistés du futur d’un retour à la minorité ou plus exactement d’un maintien À VIE dans celle-ci . La minorité, cest ce moment frustrant de la vie où l’individu vit et agit déjà normalement mais a cause du fait de ne pas encore être majeur les actes ne portent pas.

          L’idée de la vie offerte et à la fois détruite par les outils de production (machine outils , robots) est saisissante. Elle complète cette image d’un futur noir pour des nouvelles générations d’adultes mineurs, condamnés à une vie d’éternel consommateur de ’’toc’’. 


        • Captain Marlo Fifi Brind_acier 28 février 2016 22:24

          @JL
          Nouveau lien «  J’ai vécu dans votre futur et ça n’a pas marché. »
          Il fait le parallèle entre l’ URSS et l’ UE.


        • binnemaya 28 février 2016 10:05

          Bonjour Nadia,
          Le revenu de base est un piège qui comme par miracle vient sur le devant de la scène médiaticopolitique dont il faut se méfier car AUCUN de ces soutient ne propose de rompre la subordination a l’emploi :
          Posez vous deux questions :
          1.pourquoi aucun d’eux ne veut que le revenu de base soit suffisant pour vivre dignement c-a-d pouvoir se logé,nourrir,vêtir,soigner sans emploi ?
          2.comment financer vous ce revenu de base ? a la philanthropie des puissants, a l’impôt qu’ils ne payent pas, a la capitalisation boursière qui n’est qu’une succession de bulles ?
          Non en fait pour moi la seule solution pour sortir de ce retour a l’esclavagisme en cours c’est :

          le salaire à vie avec la propriété d’usage et le blockchain
          (comme outil non falsifiable et qui permet une relation marchande
          ou non marchande sans intermédiaires)
          c’est là qu’est la modernité disruptive la seule possible sinon on aura le totalitarisme bureaucratique marchand dans toute sa splendeur.

          • zygzornifle zygzornifle 28 février 2016 16:34

            c’est encore le migrant qui y aura droit, le Français lui pourra se le carrer ou je pense .....


            • nadia taye 29 février 2016 15:06

              @zygzornifle

              MA FRANCE

              Lorsqu’on me demande de définir la France, c’est l’intelligence de l’Humanité qui répond.

              La France : c’est une histoire pleine de bruit, de fureur, de larme, de joie et de poésie. Passionnément vivante, avec sa part d’ombre et de lumière, où le rouge est présent dans ses chants et sur son drapeau.Cette couleur unique et précieuse qui coule dans les chairs de toutes les couleurs

              La France c’est le bleu, le blanc, le rouge et le noir. La France c’est la la liberté, l’égalité et la fraternité. La France qui fleure bon aux quatre coins du monde, chevauchant l’immensité de ses terres et de ses océans.

              VOILA QUI JE SUIS

              je suis un enfant, une femme, un homme, un vieillard. Je suis de toutes les couleurs et de toutes les origines. Je suis un athée, un rabbin, un curé, un iman, un prêtre bouddhiste, un politicien 

              je suis un oiseau, un cheval, un poisson. Je suis un arbre, une fleur, un brin d’herbe

              je suis le vagabond, le migrant sur les routes

              je suis la vie et j’honore les tombes de ceux que j’aime 


            • jpm jpm 29 février 2016 17:18

              @zygzornifle

              et non, le revenu de base de par son inconditionalite sera distribué à l´ensemble des citoyens... et donc bien evidemment à tous les francais residant sur le territoire.

              Il ne concernera pas les sans papiers qui n´ont pas d´existence legale.. ni meme de compte en banque ou verser cette allocation. Il ne concernera pas non plus les migrants qui devront dabord obtenir la citoyennete pour en profiter.

              Apres il sera necessaire de faire la part des choses entre nationalite et citoyennete... mais c´est un autre debat.


            • Captain Marlo Fifi Brind_acier 28 février 2016 22:29

              Un rapport issu du Gouvernement Hollande prône le revenu de base, c’est donc sûrement génial !

              Une bonne analyse de cette arnaque : « La charité contre l’ Etat »


              • nadia taye 29 février 2016 01:17

                un premier texte, plein de défauts. mais quel bonheur pour moi que cette publication.

                je remercie tous les lecteurs qui ont fait l’effort de lire une inconnue qui à juste voulu s’essayer à l’écriture, la petite écriture sans prétention

                je suis à mon niveau, qui est tout petit je le concède, celle qui veut semer et qui espère récolter.

                mon sujet n’est pas une utopie, ni une facétie. c’est un programme concret où les règles et le financement sont bien définis

                Ce monde ne peut continuer ainsi. l’explosion et l’implosion sont à notre porte.

                cette philosophie de vie est simple et salvatrice

                il ne sert à rien de sortir des chiffres, des concepts très compliqués. le monde va mal et le capitalisme triomphe et ricane sur les décombres et les cadavres.


                • jpm jpm 29 février 2016 08:09

                  Bonjour et bravo pour cette première publication smiley


                  Ca fait plaisir de lire des propositions rafraîchissantes et positives autour du revenu de base. Il est normal d’avoir quelques réactions négatives mais ce concept va rapidement s’imposer tant à gauche qu’à droite. Ce n’est donc pas une utopie mais bien une alternative politique concrète face à la médiocrité qui nous gouverne depuis quelques années. 

                  • nadia taye 29 février 2016 12:41

                    @jpm MERCI JPM

                    j’ai ajouté une réflexion à votre réponse à Zygzornifle


                  • zygzornifle zygzornifle 29 février 2016 09:10

                    et ceux qui toucheront le revenu minimum seront obligés de faire gratuitement du travail d’intérêt collectif ....


                    • jpm jpm 29 février 2016 11:05

                      @zygzornifle

                      justement non car avec un revenu de base inconditionnel est comme son nom l’indique sans conditions de ressources ni de recherche d’ emploi. Donc pas besoin de travaux forces en contrepartie... mais evidemment cela n’empeche pas les gens que cela interessent de se lancer librement dans le benevolat.

                      Par contre, s’ ils existent des travaux d’ interet collectifs a faire... pourquoi ne pas embaucher et payet des gens pour le faire... en plus de leur revenu de base... qui je le rappelle est par defintion cumulable avec les autres revenus. Ainsi tout le monde serait content... et celui qui accepterait de bosser pour autrui toucherait davantage que celui qui decide de rester a la maison. Par contre, personne ne serait oblige de travailler pour survivre... ce qui limiterait le chantage a l’ emploi... et l’ exploitation des travailleurs les plus faibles.


                    • nadia taye 29 février 2016 12:27

                      @zygzornifle
                      pourquoi cette réaction mon ami. je suis une pacifiste, une humaniste et en aucun cas un dictateur

                      je ne fait que me référer à notre belle devise : LIBERTE EGALITE FRATERNITE

                      les trois principes ont ma faveur mais j’ai une petite préférence pour la fraternité, qui signifie pour moi l’humanité.

                      la fraternité c’est faire en sorte que sa patrie assure à tous, sans exception, de la naissance à la mort, la sécurité et le respect total de son intégrité physique et morale

                      si le système capitaliste à réussi à le faire pour sauver ses intérêts nous les citoyens qui avons la force des éclairés, nous pouvons aussi mettre en œuvre cette belle philosophie de la vie

                      je sens le pragmatisme de certains qui hurlent à la facétie . non ce n’est pas une farce, ni une utopie !

                      le programme est là, concret avec ses règles, et ses sources bien définies sur son financement. Mais comme c’est un projet qui concerne l’ humain, il n’est pas parfait et ne cherche pas à l’être. Il continu de se chercher, de s’améliorer, de s’enrichir des réflexions des autres et c’est avec grand plaisir qu’il accueillera votre contribution

                      je vais bientôt mettre en ligne l’exposé complet de ce programme et j’espère que certains voudrons bien y adhérer et répandre encore et encore cette si belle philosophie qui ne doit pas faire peur mais plutôt réenclencher et ré-enchanter l’agora 

                       



                      • jpm jpm 1er mars 2016 09:23

                        @JL

                        article interessant, mais qui nous ramene toujours a la maniere de financer ce revenu de base... Apres tout pourquoi ne pas utiliser ce revenu de base pour completer les revenus tres aleatoire de l´uberisation de la societe et dedommager les perdants de l´ancienne economie.... mais il faut surtout s´assurer de pouvoir taxer les enormes revenus que cela genere pour ces plateformes informatiques... ou autres startups.

                        En gros, le revenu de base ne doit pas devenir un cache misere... mais bien un outils efficace de redistribution des richesses... et pour cela il doit passer par une reforme ambitieuse de la fiscaliste et la fin des niches fiscales... tant pour les entreprises que les particuliers.


                      • JL JL 1er mars 2016 10:14

                        @jpm
                         

                        Oui, vous avez raison : on ne saurait parler de revenu de base sans réforme drastique de la fiscalité qui ferait payer les énormes revenus, profits et rentes.
                         
                        Puisque vous évoquez l’ubérisation et le dédommagement des perdants, vous devez savoir qu’il est question de dédommager les chauffeurs de taxi pour la perte de valeur de leur licence (je crois que ça porte un nom spécifique ?). Or c’est encore l’Etat qui va s’y coller, avec nos sous. Pourquoi ne pas imposer à Uber de le faire ? Hé bien parce que !
                         
                        Un mot sur le projet de JP Llabrés : ce projet est au revenu de base financé par l’impôt ce que sont les fonds de pension à la retraite par répartition. Pire : c’est comme si l’Etat versait directement l’argent des cotisations retraites à des fonds de pension. Les fonds de pension, c’est une chose relativement respectable (sous réserve), mais seulement quand ils sont financés par l’épargne individuelle. 
                         
                        De la même façon, les investissements collectifs, les grands travaux, la recherche, les infrastructures, les services publics, etc. sont des placements positifs alors que les achats d’actions ne feraient préconisés par ce projet ne feraient qu’augmenter la marchandisation à tous crins et sans aucune considérations éthiques.
                         
                        Je le dis et le redis au risque de voir rappliquer ici son chantre obstiné : ce projet Llabrés est ce que je connais de pire en matière de libéralisme mortifère.
                         


                      • jpm jpm 1er mars 2016 10:29

                        @JL

                        me voila encore une fois contraint de vous plusser smiley Comme quoi c´etait plus un probleme d´incomprehension que de veritable opposition sur le fond (notamment sur la fiscalite et la necessite de conserver et surtout de renforcer la progressivite des prelevements).

                        Pour le projet de Jean-Pierre, je pense qu´il fait effectivement fausse route et qu´il ne realise pas a quel point le marche et le capitalisme roulerait dans la farine ses brillants gestionnaires... en ruinant par la meme occasion les epargnants qui l´aurait imprudamment suivis. Malgre tout, son approche reste respectable sur le plan theorique... beaucoup moins son desir d´etre remunere pour cela.


                      • JL JL 1er mars 2016 11:18

                        @jpm,

                         
                        je suis heureux de nous voir en accords sur cette partie de la question.
                         
                        Pour ce qui concerne l’approche de JPL, en revanche, je suis en opposition avec ce que vous en dites : pour moi, son désir d’être rémunéré est la marque du projet dans son ensemble, un projet mercantile argumenté comme savent si bien le faire les sirènes libérales, et rien d’autre. 
                         
                        On connait la musique avec les milliers d’articles parus destinés à tuer la retraite par répartition au profit de la retraite par capitalisation. La répartition est la base, la capitalisation le superflu. De la même manière, il ne saurait être question de revenu de base fondé sur les principes capitalistique.

                      • jpm jpm 1er mars 2016 11:31

                        @JL

                        Nous sommes encore une fois daccord... le revenu de base pour etre efficace et juste se doit d´etre finance par un prelevement sur tous les revenus, y compris bien evidemment les revenus du capital. C´est dailleurs ce qui nous oppose a Jean-Pierre qui croit pouvoir confier au marche le financement d´un droit citoyen. Cela aurait encore un peu de sens s´il proposait une nationalisation forcee ou une spoliation de l´heritage... mais c´est peine perdue que de vouloir racheter le marche pour le contrecarrer.

                        Evidemment Le revenu de base ne doit pas se substituer aux droits des travailleurs... mais les completer. Personnellement je ne crois pas a la retraite par capitalisation comme unique solution... mais j´aimerais quand meme qu´un jour le systeme de repartition s´universalise et se simplifie pour que chacun beneficie des memes droits pour les memes cotisations.
                         


                      • nadia taye 1er mars 2016 08:17

                        fifi brin d’acier

                        Ce personnage est extraordinaire. Il me replonge dans mon enfance et j’y retrouve les êtres chers qui aujourd’hui ne sont plus là.

                        Une petite fille rousse à la force herculéenne, libre et indépendante. Est-ce que vous aussi, vous possédez un coffre de pièce d’or et si oui vous pourriez peut-être vous associer avec moi pour construire un monde meilleur.

                        J’ai lu aussi que l’auteur de cette histoire avait imaginé ce personnage pour réconforter sa propre enfant qui était atteinte d’une grave maladie.

                        Et bien la symbolique est toute trouvée.

                        Le Monde d’aujourd’hui va mal, très mal. Les signes sont là pour qui sait les interpréter. Le climat est fortement contrarié et le capitalisme morbide se délecte de ses crimes, ses destructions, ses migrations, ses maladies et ses morts.

                        La guerre pour le pétrole, pour l’eau, la sécheresse, les pesticides, ces cadavres innombrables qui s’amoncellent sur la terre et sur les eau, ces marées humaines de pauvres gens qui errent sur la planète, rejettés de partout.

                        Je suis une pacifiste humaniste et je m’accroche, malgrès tout, au mythe de la boite de Pandore qui a laissé s’échapper tous les maux de la terre mais dans laquelle continue de vivre l’ESPOIR

                        Un revenu de base pour sécuriser, pour assurer l’essentiel et un travail pour assurer le confort.

                        C’est ma philosophie de vie. Son programme est le fruit de travail de plusieurs années. Ce n’est pas une utopie, c’est un projet de vie qui concerne l’humain, aussi n’est-il pas parfait et il ne cherche pas à l’être. Il reste ouvert, près à s’enrichir de toutes les contributions des personnes qui voudront bien y adhérer

                        Ce n’est pas de l’angélisme que de dire que seuls l’amour et la fraternité humaine, pourront sauver le Monde.


                        • nadia taye 1er mars 2016 09:24

                           je voudrais adresser un message amical, à tous mes lecteurs Jean-Pierre Llabrés, eric, JL, Tonimarus45, jpm, JM Delatinne, binnemaya, Zygzornifle

                          pour un premier texte plein d’imperfection, je ne m’attendais vraiment pas à recevoir tant d’invités, et qui plus est, de si belle qualité

                          le message à Fifi Brin_acier s’adresse à vous tous

                          je m’appelle FRANCE HUMANISTE RICHE DE SA DIVERSITE, mon leitmotiv, ma philosophie de vie, UN REVENU DE BASE POUR SECURISER POUR ASSURER L’ESSENTIEL ET UN TRAVAIL POUR ASSURER LE CONFORT, mon programme n’est pas une utopie, il est concret, ouvert à toutes les contributions humaines.

                          Il ne s’agit pas d’angélisme mais de SONNER L’ALARME.

                          il ne s’agit pas de fatalisme car il nous reste à faire vivre l’ESPOIR, contenu salvateur de la boite de Pandore

                          il nous faut réenclencher, ré-enchanter l’AGORA 


                          • cevennevive cevennevive 1er mars 2016 09:40

                            @nadia taye

                            Bonjour nadia,

                            Snif ! je me sens oubliée...

                            Si je n’ai pas commenté votre très bon article (bienvenue parmi nous) c’est que j’ai eu l’occasion, à maintes reprises de me faire un peu « brocarder » pour mes opinions sur le RU (qui rejoignent les vôtres).

                            Mon premier article sur AV date de 2011, et devinez quel en était le sujet ?

                            Je vois que, même après cinq ans, les intervenants sont les mêmes, avec les mêmes arguments et les mêmes travers.

                            Mais, comme vous le dites, nous aimons nos semblables, alors, nous aimons aussi ceux qui nous brocardent ou nous moquent.

                            Bien à vous.


                          • jpm jpm 1er mars 2016 09:58

                            Bonjour Cevennevive,

                            http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/chomeurs-les-droits-de-l-homme-89006

                            Je me souviens encore de l´image de l´oiseau dans sa cage qui illustrait votre premier article... ou j´ai eu occasion grace aux commentaires de faire mes premieres armes avec JL. Nous avons chacun mis un peu d´eau dans notre vin depuis... et surtout le revenu de base s´est bien démocratisé car de plus en plus de monde en ont entendu parler.

                            On peut donc raisonnablement espérer que quelque chose se mettre en place dans les prochaines années et il convient donc rester très vigilent pour que cette belle idée ne soit pas détournée et ne serve pas au rabotage des droits des travailleurs. 


                          • JL JL 1er mars 2016 10:23

                            @jpm,

                             
                            ’’il convient donc rester très vigilent pour que cette belle idée ne soit pas détournée et ne serve pas au rabotage des droits des travailleurs.’’
                             
                            Je ne sais pas s’il sera bénéfique ou maléfique aux travailleurs, mais il est une chose dont je suis convaincu : il rabotera rédhibitoirement les Services et l’investissement publics.
                             
                            Bon, il est vrai qu’aujourd’hui la seule politique keynésienne que mettent en oeuvre les gouvernements successifs, qu’ils soient de droite ou du PS, est la politique dite de l’offre qui consiste à baisser les charges des entreprises quand ce n’est pas à mettre celles-ci sous perfusions à coups de milliards d’euros, même et surtout quand elles sont en bonne santé.

                          • cevennevive cevennevive 1er mars 2016 10:29

                            @jpm


                            Salut compagnon,

                            Eh oui ! Mais cinq ans, ce n’est pas beaucoup pour fomenter une « révolution ». Nous avançons doucement mais nous avançons.

                            Et chaque argument, pour ou contre, nous permet de peaufiner nos opinions.

                            C’est mon cas, c’est le vôtre. Cependant, certains sont « figés » dans un dénie obsolète, entaché de politique : « le RU est de droite, d’extrême droite, de gauche, d’extrême gauche, capitaliste, communiste, etc... »

                            Bien à vous.



                          • jpm jpm 1er mars 2016 10:39

                            @JL

                            justement je me bats à travers mes articles sur le sujet pour que le financement du revenu de base se fasse indépendamment du financement du budget de l´Etat... pour éviter de remettre en cause les services et l´investissements publics. Je suis d’accord que trop de gens mélangent tout... et que connaissant la bêtise de nos gouvernants... ces derniers profiteraient de l´introduction d´un revenu de base pour réduire le budget des services publics.

                            Il est pourtant tout a faire possible d´assurer le cantonnement du financement du revenu sans remettre en cause les autres budgets publics, ni la protection sociale. Malheureusement encore faudrait il que la gauche se reveille et s´accapare le bébé… et ne laisse pas seulement les libéraux à la barre.


                          • JL JL 1er mars 2016 11:08

                            @jpm, 

                             
                             la seule gauche qui bouge encore aujourd’hui c’est celle qui se goberge dans ce fait que le libéralisme économique préside tous les imaginaire (merci Edouard Glissant).
                             
                            Le dirigisme du PS est un dirigisme libéral ! L’égalitarisme du PS est un égalitarisme libéral. 
                             
                            Je précise que pour moi, l’égalitarisme libéral est la revendication de ceux qui y voient davantage de bénéfice personnel que ne leur offre l’équité commune : Par exemple, la taxation à taux unique de l’impôt sur le revenu.
                             
                            Dans les années 80-90, Alain Minc avait même écrit un article dans le monde qui avait pour titre : ’’Capital mobile, travailleurs mobiles’’, ça ne s’invente pas !
                             

                          • jpm jpm 1er mars 2016 11:34

                            @JL

                            Nous sommes bien daccord que les gens qui nous gouvernent ne sont pas des gens de gauche... et pire meme, ils salissent le mot socialisme.


                          • nadia taye 1er mars 2016 09:40

                            je remercie AGORAVOX POUR CE MAGNIFIQUE CADEAU

                            mon AGORA, ici, parmi mes camarades me remplie de bonheur. Je suis profondément touchée et honorée de vos présences à tous et j’espère vous retrouver encore plus nombreux dans de nouvelles aventures.

                            Je dois aller vaquer à mes occupations. A tout à l’heure !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

nadia taye


Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès