• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Citoyenneté > Une IA ne sera jamais notre directeur de conscience

Une IA ne sera jamais notre directeur de conscience

Dans une courte vidéo qui circule sur le net et dont on dit qu'elle fait un tabac chez les transhumanistes, Yuval Noah Harari conseiller de Klaus Schwab dit que l'être humain sera obsolète !

 
Transcription de la vidéo :

 
« La science ne connait que deux types de processus naturels : des processus déterministes, des processus aléatoires, et bien sûr des combinaisons de hasard et de déterminisme qui aboutissent à un résultat probabiliste. Mais rien de tout cela n'est la liberté. La liberté n'a absolument aucun sens d'un point de vue physique sou biologique. C'est juste un autre mythe, un terme vide, que l'homme a inventé. L'homme a inventé dieu et l'homme a inventé le paradis et l'enfer et l'homme a inventé le libre arbitre. Mais il n'y a pas plus de vérité dans le libre arbitre qu'il n'y en a dans le paradis et l'enfer.
Et quant aux sentiments qui sont eux bien réels, il ne sont pas une fiction de notre imagination, mais les sentiments ne sont que des algorithmes biochimiques et il n'y a rien de métaphysique ou de surnaturel à leur sujet. Il n'y a aucune raison de les considérer comme la plus haute autorité du monde. Et surtout, ce que les scientifiques et les ingénieurs nous disent de plus en plus, c'est que si nous avions suffisamment de données et suffisamment de puissance de calcul, nous pourrions créer des algorithmes externes qui comprennent les humains et leurs sentiments mieux que les humains ne peuvent se comprendre eux-mêmes.
 Et une fois que vous avez un algorithme qui vous comprend et comprend votre ressenti mieux que vous même c'est le moment où l'autorité se transfère des humains aux algorithmes
  »
 ------

 
Hommage du vice à la vertu, un prédateur par définition immoral, se plait à se prévaloir d’un verdict neutre, c'est-à-dire dénué de morale, quand il est en sa faveur. Une IA forte serait une IA qui produirait des résultats non prédéfinis par son concepteur. Mais cela ne suffirait pas à en faire un arbitre des élégances, loin s’en faut.
 
Pour comprendre la portée du discours Yuval Noah Harari, il convient de préciser le concept de compréhension qui en est le pivot et dont l'orateur ne nous dit rien.

 
Quelques définitions :

 
« La cognition est le processus par lequel les entrées sensorielles sont transformées. L’affect renvoie à l’expérience des sentiments ou des émotions. La cognition et l’affect constituent la compréhension. » Wikipedia
« Nous expliquons la nature, nous comprenons la vie psychique », Dilthey
« La vérité est ce qui est conforme à la réalité et, en conséquence, dont on peut affirmer que c’est vrai. Mais la réalité des choses, comme tout un courant de la philosophie a tendu à l’établir (notamment la phénoménologie), n’existe que pour une conscience qui la perçoit. »

 

Conclusion  :

 

De tout ceci il découle que la compréhension est une adéquation à nos intentions, et que nos intentions relèvent de nos affects, donc de la conscience. Une machine aussi perfectionnée soit-elle n'aura jamais ni conscience ni affects : par conséquent, ses seules intentions dans le meilleur des cas mais aussi du pire, ne sauraient être que celles de son concepteur, puisque la vérité lui sera toujours inaccessible.

 
Expliquer n'est pas comprendre : une machine pourrait expliquer notre comportement dans le cadre de l'intention de son concepteur, mais jamais dans le cadre de nos propres intentions, par conséquent jamais mieux que nous mêmes.

 
Post scriptum : Pour prendre la mesure de ce que les transhumanistes manigancent, cette deuxième vidéo de Yuval Noah Harari :

 
«  Les humains sont maintenant des animaux piratables. Vous savez que les humains ont ça, cette âme ou cet esprit, et ils ont le libre arbitre, et personne ne sait ce qui se passe en moi. Donc, que je choisisse quoi que ce soit dans les élections ou dans les supermarchés, c'est mon libre arbitre. C'est terminé. Libre arbitre, c'est terminé. Aujourd'hui nous avons la technologie pour pirater les êtres humains à grande échelle. Je veux dire, tout est surveillé, tout est numérisé. En cette période de crise il faut suivre la science. On dit souvent qu'il ne faut jamais laisser passer une bonne crise parce qu'une crise c'est l'occasion de faire de bonnes réformes qu'en temps normal les gens n'accepteraient jamais mais en temps de crise, vous voyez, on a une chance. Alors allons y. Le vaccin nous aidera bien sûr, il rendra les choses bien plus gérables. La surveillance. Les gens pourraient regarder en arrière dans 100 ans et identifier l'épidémie de coranavirus comme le moment où un nouveau régime de surveillance a pris le dessus. En particulier la surveillance sous la peau qui je pense, est peut-être le développement le plus important du 21è siècle. Cette capacité à pirater les êtres humains pour aller collecter des donner biométriques, les analyser et comprendre les gens mieux qu'ils ne se comprennent eux-mêmes, je crois que c'est l'événement e plus important du 21è siècle. En piratant les organismes, les élites acquièrent le pouvoir de réorganiser l'avenir de la vie elle-même parce que une fois que vous pouvez pirater quelque chose, vous pouvez généralement aussi le concevoir. La sélection naturelle est remplacée par la conception intelligente ; l'ère de la vie inorganique commence maintenant. Dans les décennies à venir, l'IA et la biotechnologie nous donneront des capacités divines pour réorganiser la vie et même pour créer des formes de vies complètement nouvelles. Nous sommes sur le point d'entrer dans une nouvelle ère de vie inorganique façonnée par le design intelligent, notre design intelligent. »
 
Ça fait froid dans le dos !

 


Moyenne des avis sur cet article :  4/5   (11 votes)




Réagissez à l'article

25 réactions à cet article    


  • Lynwec 25 mars 14:14

    Le libre arbitre, le sens moral inné, la conscience du bien et du mal ne seront pas remplacés, malgré les souhaits de ces lucifériens.


    • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 25 mars 14:24

      @Lynwec
       
       ’’Le libre arbitre, le sens moral inné, la conscience du bien et du mal ne seront pas remplacés, malgré les souhaits de ces lucifériens.’’
       
       Ce n’est pas en effet le risque : le danger c’est que le pouvoir fasse comme si, ce qui est la caractéristique de la perversion.


    • Nicolas Cavaliere Nicolas Cavaliere 25 mars 16:05

      @Francis, agnotologue

      Si la biotechnologie s’avère être comme l’électro-ménager, avec des appareils à remplacer toutes les x années pour cause d’obsolescence programmée, ce « beau » projet d’immortalité sera rendu aux atours habituels du marketing publicitaire. Changer de cervelle comme de machine à laver, effectivement, c’est un idéal consumériste qui fait rêver !


    • Adèle Coupechoux 25 mars 16:22

      Faut-il encore que les humains aient une conscience...

      J’ai l’impression que même les animaux ont une conscience plus aiguisés que nous. Il suffit de voir les animaux regarder la caméra qui les filment dans les reportages. Avons-nous conscience que nous les dérangeons, que nos activités de recherche sont des intrusions et des tortures abjectes, en les anesthésiant pour placer des puces ou leur attacher des traceurs plus gros qu’eux parfois ?

      Les humains ne veulent pas voir pas que nous sommes traités de la même façon par ceux qui dirigent le monde.

      Quand à l’IA, elle est en plus d’être artificielle, aussi décadente que ces concepteurs. Et nombres de ses utilisateurs.


      • exocet exocet 25 mars 16:31

        L’intelligence artificielle fascine les dirigeants un peu limités intellectuellement et dépourvus de conscience et de scrupules.

        Avec cette I.A. comme arme, ils croient, dans leur guerre contre l’intelligence humaine, pouvoir surpasser les plus intelligents des humains.

        Et, donc affirmer définitivement, malgré leurs lacunes, leur emprise sur nous tous.

        .

        Cela serait cauchemardesque, une puissante intelligence dans les mains de crétins malfaisants prêts à tout.

        Nous sommes loin, encore très loin d’en être rendus là.

        Car les mécanismes de l’intelligence sont très difficiles à appréhender, et à reproduire.

        Pour le moment, le concept d’intelligence artificielle regroupe surtout des programmes spécialisés dans tel ou tel type d’action, plus ou moins performants, et plus ou moins capables d’apprendre par eux-mêmes au fur et à mesure de leur utilisation...

        .

        Mais le simple fait que des gens, intelligents, eux, soient financés pour travailler là-dessus devrait nous inquiéter.... 


        • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 25 mars 18:43

          @exocet
           
          ’’L’intelligence artificielle fascine les dirigeants un peu limités intellectuellement et dépourvus de conscience et de scrupules.’’
           
          Les scientifiques tiennent des propos qui vont dans le sens que les milliardaires transhumanistes et qui allouent des crédits de recherche souhaitent entendre.
           
          Le maître mot devant des donneurs d’ordres aussi fous que fortunés c’est « yes we can ».
           
          C’est comme ça que les Américains sont allés sur la lune.


        • Seth 26 mars 12:24

          @Francis, agnotologue

          « Science sans conscience n’est que ruine de l’âme » (Rabelais)

          L’avancée non maîtrisée ni contrôlée de la science n’est qu’un danger mondial de plus (climat, capitalisme débridé, etc...).

          Mais avec ce qu’on a en fait de philosophes et de politiques, on est mal barrés pour régler ce méga-problème.


        • cettegrenouille-là cettegrenouille-là 25 mai 19:06

          @Francis, agnotologue

          Bonjour

          Il y a un excellent article de SEPH en attente en modération.

          Cordialement

          GJ


        • Réflexions du Miroir Réflexions du Miroir 25 mars 19:08

          @Francis,

          « Les sentiments qui sont eux bien réels, il ne sont pas une fiction de notre imagination, mais les sentiments ne sont que des algorithmes biochimiques et il n’y a rien de métaphysique ou de surnaturel à leur sujet. »

          Vous êtes sur que vous n’avez jamais été trompé par les sentiments ?



          • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 25 mars 20:02

            @Réflexions du Miroir
             
             vous êtes sûr que vous avez compris qui dit quoi dans cet article ?
             
             Cette phrase que vous citez est de Yuval Noah Harari.


          • troletbuse troletbuse 25 mars 23:55

            Visions prophétiques de 1995 2mn

            https://crowdbunker.com/v/PHBOPBXLsOQ


            • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 26 mars 07:18

              @troletbuse
               
              merci pour ce lien divulgâcheur
               
              « Dr pierre Gilbert 1995 les visions prophétiques Le Dr. Gilbert a donné des centaines de conférences sur la « santé totale » et a animé tour à tour des émissions de radio et de télévision. Dans cette vidéo il explique ce que sont les sociétés secrètes ainsi que leur plan de gouvernance mondiale. Il dévoile les différents moyens du Nouvel Ordre Mondial. De la puce RFID aux Chemtrails, de la gouvernance mondiale à l’asservissement des populations, tout est dit ! ORDO AB CHAO "Naissance d’un Nouvel Ordre Mondial à partir de la création du désordre. »
               
              J’ai retenu cette phrase que je cite en substance : le gouvernement US se prépare au pire parce que c’est lui qui va provoquer le pire.
               
              Le ’’Grand pas pour l’humanité’’ proclamé sur tous les médias du monde en 1969 était un pas sans retour dans le monde du mensonge : la vérité ne peut pas advenir, ne doit pas advenir aussi longtemps que les hommes auront encore leur libre arbitre.


            • Jean Keim Jean Keim 26 mars 08:11

              Bien peu de gens s’ouvre à une évidence : la pensée ne peut exprimer que ce qu’elle connais, donc toute opinion sur un sujet notamment abstrait comme Dieu, la vie après la mort... ne peut être que la redite d’un savoir remonté d’une mémoire, le fait de faire des choix parmi une pléthore de savoirs nous limite dans notre liberté, devant certaines interrogations à jamais sans réponse, la seule bonne réponse possible est ‘’je ne sais pas’’.

              La foi n’est pas la croyance, la foi est dans la confiance, pas dans l’espérance, il y a sans aucun doute qq. chose au delà de la pensée, rien ni le savoir, ni la volonté, pas plus qu’une méthode quelconque ne peuvent nous permettre d’y accéder, le désir est rédhibitoire, même celui qui a franchi le seuil des apparences ne peut y retourner à son gré, tout naturellement il souhaitera partager son expérience, c’est-à-dire le souvenir de l’événement singulier qu’il a vécu, pour cela il utilisera les mots que lui suggérera son mode de penser, et celui qui les recevra les traduira à l’aune de son propre mode de penser.

              Le sens de notre vie dans le courant de la Vie est de franchir le seuil des apparences, cela fait de nous des personnes saines d’esprit.


              • Seth 26 mars 12:20

                Encore des allumés qui ont trop lu Cyteen...


                • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 28 mars 15:13

                  Vers la fin de l’humanité ? une analyse froide et dépassionnée  :

                  Ce qui nous attend dans les prochains mois par Valérie Bugault docteur en droit de l’Université Panthéon-Sorbonne


                  • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 30 mars 08:47

                    « Le thème du grand remplacement est au cœur de nos sociétés et des idiots comme Mélenchon soi disant philosophe refusent de le voir, ce Grand Remplacement il n’est pas centré/limité sur la question migratoire il est centré sur la réalité ; le Grand Remplacement consiste à remplacer les sujets de la démocratie par des simplets, par des idiots désirant et consommant.
                     
                    La folie des élites est de nous remplacer par des artefacts, par des NPC, par des Non Playing Character, c’est dire des Mêmes.

                    L’Occident ne fait pas des guerres pour imposer sa culture, son régime libéral, il fait des guerres pour imposer le non-libéralisme soft, imposer la Mêmitude, imposer la solution au problème de la démocratie qu’ont choisie les élites, cette solution c’est le Grand Reset.

                     

                    Le Grand Reset bien compris bien sûr : le Grand Reset est structurel. Il vise vos structure de pensée, vos structures organisationnelles, vos structures de pouvoir, vos structures constitutives, il vise votre Être. Il est Ontologique. Et croyez moi il est bien plus barbare, sans pitié et criminel que l’autorité de Poutine. » source  : Bruno Bertez


                    • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 30 mars 18:57

                      Intelligence artificielle : l’humanité en danger ? - Politique & Eco n°336 avec Idriss Aberkane

                      « ’’L’intelligence artificielle (IA) est le futur de tout le genre humain. Quiconque sera le meneur dans ce domaine deviendra le maître du monde’’. En prononçant ces paroles en 2017, le président russe, Vladimir Poutine, a pressenti tout le potentiel que représente l’IA. »

                       

                      Le potentiel, oui, mais les dangers ?

                      L’IA ne sera que ce que les meneurs en ce domaine en feront, et ce sera toujours trop pour l’être humain.

                       

                      L’IA est la machine suprême, aboutie, qui donne tout son sens à la formule d’Orwell :

                       «  La pente naturelle de la machine consiste à rendre impossible toute vie humaine authentique  »


                      • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 6 avril 09:06

                        Une bonne compilation des propos de Harari 6mn dont un passage chez François Busnel (*) :

                         

                        https://www.infovf.com/video/2022-024-vous-serez-plus-proprietaire-votre-corps—12279.html

                         

                         Le concept de ’’ intelligent design anthropique’’, un monstrueux fantasme de l’auto-engendrement dans toute son horreur

                         

                         (*) La Grande Librairie sur France 5, qui reçoit ce soir André-Comte Sponville.



                        • Luc-Laurent Salvador Luc-Laurent Salvador 15 avril 17:54

                          Merci pour cet article qui tire la sonnette d’alarme.

                          L’énorme problème de notre temps est que des escrocs intellectuels comme Hariri ont l’oreille de personnes très puissantes.

                          Il est facile de montrer qu’Hariri est un escroc : il parle des sentiments alors qu’il n’a pas la plus petite idée de ce que c’est.

                          Il a juste une très bonne idée de comment on pourrait faire croire que l’IA simule des sentiments ou des états émotionnels :

                          « les sentiments ne sont que des algorithmes biochimiques »

                          La connerie à ce niveau, ça se soigne. Normalement c’est la controverse scientifique qui règle ça. Mais je suppose Hariri ne vient pas discuter avec des spécialistes des affects. Il doit bien imaginer comment il sera reçu.

                          Encore une fois, seuls des gogos peuvent gober ses fadaises technolâtres sur les affects.

                          Pour le reste de ce qu’il dit, je ne sais pas mais je parie que c’est à l’avenant.


                          • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 15 avril 18:41

                            @Luc-Laurent Salvador
                             
                             ’’Pour le reste de ce qu’il dit, je ne sais pas mais je parie que c’est à l’avenant.’’
                            > Oui, je confirme.
                             
                             Merci de votre commentaire.


                          • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 9 mai 13:21

                            «  Il faut être très prudent avec l’intelligence artificielle. Si je devais imaginer quelle serait la principale menace existentielle, ce serait probablement cela. De plus en plus de scientifiques pensent qu’il devrait y avoir une règlementation juste pour s’assurer que nous ne faisons pas quelque chose de très stupide. Avec l’IA, nous invoquons le démon. Dans ce genre d’histoire, il y a toujours un type avec une croix et de l’eau bénite qui dit ’’Bien sûr qu’on peut contrôler le démon.’’ » Elon Musk,

                             

                            « La pente naturelle de la machine consiste à rendre impossible toute vie humaine authentique » Orwell,



                              • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 14 juin 10:28

                                 Il y a conscience et conscience et les Anglais ont 3 mots pour ça : Consciousness, Awareness, et Sentient.
                                 
                                La conscience morale consciousness, awarness

                                relève de la sapience : ce que l’on sait, ce que l’on pense.
                                Le libre arbitre sentient  relève de la sentience : ce que l’on sent, ce que l’on ressent. Une machine sera à jamais dépourvue de sentience donc de libre arbitre.

                                 
                                La sentience c’est la néguentropie laquelle avec l’entropie son contraire, et n’en déplaise aux dualistes, est une propriété de l’énergie-matière. L’origine de l’énergie-matière est et demeurera à jamais un mystère. Le concept d’un dieu créateur d’énergie-matière n’est qu’une tautologie.
                                 
                                Des scientifiques nient le libre arbitre au motif qu’ils ont prouvé que nous prenons la décision de commettre une action quelques millisecondes avant d’en avoir connaissance au niveau de la pensée. Je dis que nos actions décisions relèvent tantôt de la sapience la pensée  tantôt de la sentience le réflexe, l’intuition : la plupart du temps et pour la plupart de nos actions, nous agissons en « pilotage automatique ».
                                 

                                L’adoration des IA et son avatar le transhumanisme est le déni du libre arbitre, autrement dit de la sentience, donc de la néguentropie. C’est une perversion intellectuelle.


                                • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 21 juin 09:36

                                  Tradition et technologie : des ennemis ?

                                   

                                  par Idelmino Ramos Neto.

                                  « Le mot « Tradition » vient du latin « tradere », qui peut être librement traduit par « livrer ». En ce sens, la croyance traditionnelle revient à croire que la connaissance sacrée, proprement métaphysique, a été transmise des dieux aux hommes par le biais d’une chaîne initiatique, contenant à son extrémité, le principe divin lui-même.

                                  La science concerne à son tour l’empirisme, ou plus précisément la méthode scientifique – c’est-à-dire le monde des phénomènes, qui est le meilleur outil pour le comprendre. Cependant, tout ce qui échappe à la phénoménologie est impraticable pour être appris par la science – l’honneur, la vertu, la justice, la moralité et autres, toutes ces valeurs qui sont à leur tour des bases civilisationnelles, échappent au champ scientifique.

                                  En ce sens, la civilisation d’or n’est donc pas celle des « traditionalistes », qui se concentrent sur des formes religieuses vides et oublient leur essence – la métaphysique pure – niant la nécessité de la science et de ses avancées. Elle n’est pas non plus celle des matérialistes et scientifiques creux, incapables de concevoir l’aspect transcendant des choses, trop focalisés sur l’immanence de la matière inerte.

                                  Le dualisme, selon la plupart des vraies traditions, est le plus grand obstacle à l’éveil. Il est donc impératif de surmonter la vision étroite et duale qui crée de fausses oppositions entre l’esprit et la matière, la métaphysique et la science, etc. Ce n’est qu’ainsi que s’épanouira la civilisation olympienne à laquelle nous aspirons, qui viendra après la construction d’une élite royale et solaire. L’archéofuturisme est la solution. »

                                  https://fr.metapedia.org/wiki/Arch%C3%A9ofuturisme

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès