• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > Alstom-Siemens, STX : le nouveau bradage de notre industrie

Alstom-Siemens, STX : le nouveau bradage de notre industrie

Jusqu’à quand ? Le démantèlement complet et la vente par appartement de l’ancien fleuron industriel français, Alcatel-Alstom, touchent malheureusement à la fin. Alors même que Nokia achève de faire le ménage au sein de l’ancien Alcatel, après que GE ait douché certains des espoirs des anciens Alstom, c’est au tour du TGV d’être soldé à Siemens et de STX à FIncantieri.

 

Quand la France se laisse désosser par l’étranger
 
Bien sûr, comme toujours, des montages complexes permettent de promettre des fusions d’égaux et des promesses de maintien de l’emploi sont faites. Mais comme dans toutes les opérations des dernières années, nous savons bien qu’il y a toujours un acheteur et un acheté. Et c’est l’acheteur qui décide, et qui, généralement, n’hésite pas à démanteler brutalement celui qu’il a acheté pour en prendre le contrôle, dans un oubli complet des conséquences, notamment pour les salariés. Ces derniers ne sont que la variable d’ajustement de la voracité d’actionnaires toujours moins encadrés par la volonté publique, ou plus globalement, par les intérêts nationaux d’une filière industrielle.
 
Après Péchiney, Arcelor, Lafarge, Alcatel, la filière énergie d’Alstom et les prises de participation inquiétantes au capital de PSA, d’Areva ou de certains projets d’EDF, l’état poursuit dans la logique d’abandon de notre industrie à l’étranger avec le projet de rapprochement d’Alstom, réduit au ferroviaire, avec la filiale de Siemens. Même le Monde évoquait « un TGV qui battrait pavillon allemand  », ne semblant avoir guère de doute sur l’issue d’une telle alliance. Il faut croire que les dirigeants français se fichent de cette prise de pouvoir de l’Allemagne, justifiée ou pas, la seule chose qui compte pour eux étant sans doute les sommes qu’ils toucheront du fait de ce rapprochement.
 
Pire, après avoir fait mine de vouloir nationaliser STX pour protéger nos chantiers navals des conséquences d’un rachat par Fincantieri, voilà que la France met à nouveau de l’eau dans son vin et finit par autoriser Fincantieri à prendre le contrôle de la majorité de STX, alors que les chantiers français n’avaient nul besoin d’être rachetés tant ils fonctionnent bien aujourd’hui. Pourtant, il est évident que FIncantieri n’aura aucun intérêt à laisser les choses en l’état et que ses dirigeants n’auront de cesse d’aspirer notre savoir-faire et le transférer autant que possible en Italie plutôt que de laisser un pôle français aussi fort qu’aujourd’hui et qui pourrait remettre en cause l’autorité venue de l’Italie…
 

Encore une fois, nos dirigeants se comportent comme des bisounours, laissant faire les intérêts étrangers dont on sait à l’avance qu’ils lessiveront nos actifs, détruisant des emplois et des sites industriels tout en transférant bien des savoir-faire et des technologies. Quand le dogmatisme et la superficialité mènent à une naïveté coupable qui laisse faire le bradage de nos intérêts…


Moyenne des avis sur cet article :  4.18/5   (22 votes)




Réagissez à l'article

46 réactions à cet article    


  • gogoRat gogoRat 29 septembre 10:38

    ALstom, Areva , Alcatel, Arcelor
     en attendant Airbus et Aerospacial ...
    (pour n’en rester qu’à la 1e lettre de notre alphabet , bien avant STX )

     des « qui-ont-réussi » ?
     - voire !
     ...


    • Le421 Le421 30 septembre 16:04

      @gogoRat
      Alcatel-Lucent et Nokia... C’est qui déjà le Ministre de l’Economie qui s’en était occupé à l’époque ??
      Caramba !!
      Préférer le « réalisme » au « romantisme » !!
      En 2015
      http://www.leparisien.fr/high-tech/telecom-nokia-negocie-le-rachat-d-alcatel-lucent-14-04-2015-4691493.php
      Et en 2017
      https://www.challenges.fr/high-tech/nokia-ces-suppressions-de-postes-qui-embarrassent-emmanuel-macron_498710

      Incapable, menteur, hâbleur, escroc... Au choix.


    • Dzan 1er octobre 19:03

      @gogoRat

      On oublie Renault Véhicules Industriels devenu Renault Trucks vendu à Volvo.


    • Trelawney Trelawney 2 octobre 07:53

      @gogoRat
      Je ne pense pas que la France va réussir à se débarrasser d’Areva. S’il n’en reste qu’une ce sera celle là


    • Ar zen Ar zen 29 septembre 10:59

      L’Etat français comme la Grèce doit chercher des « solutions » pour se désendetter puisque l’UE le demande. 


      L’euro étant sur-évalué pour la compétitivité française, l’euro ne pouvant être dévalué, les droits de douanes étant fixés par l’UE, la France n’ayant plus le droit, par l’UE, de soutenir son industrie, nous assistons à la vente à l’encan des fleurons industriels, mais pas seulement. 

      Alors, pour se désendetter, c’est la grande braderie. De l’argent va rentrer dans les poches de l’Etat, qui va rembourser ses créanciers, fonds de pension et banques, mais les emplois vont fondre comme neige au soleil : c’est un cercle vicieux qui se met en place. 

      La gestion des aéroports passent en mains étrangères, les chantiers de l’Atlantique en mains italiennes, le cimentier Lafarge en mains suisses, etc. 

      Nous assistons au démantèlement de la France. Sans une sortie de l’UE aucun espoir ne subsiste pour notre pays qui va se transformer en pays « émergeant ». Sans une prise de conscience la France est morte et enterrée. 

      • gogoRat gogoRat 29 septembre 14:34

        @Ar zen

         Mais puisqu’on vous dit qu’il faut attendre ... le prochain bilan avant de critiquer !
         Attendre qu’on vous ait suffisamment catéchisé que vos doutes ne sont dus qu’à votre impatience avant qu’une quantité suffisante de ’pédagogie’ ait été déversée devant vos yeux (TV - Presse) et dans vos oreilles ... pour que vous compreniez enfin que, à l’heure du prochain bilan du Président de la République, son Premier Ministre, qui, ni responsable ni coupable de rien, sera devenu à son tour Président, vous demandera à son tour de ne pas vous attarder sur le bilan d’une époque révolue, mais vous demandera à son tour d’attendre les effets de sa nouvelle ’pédagogie’ ...

         Pourtant limpide ! non ?


      • gogoRat gogoRat 29 septembre 14:56

         Par contre si vous voulez, en bref, la pédagogie de la ’loi travail’ c’est une ’flexisécurité’ en deux temps :
         1°) une flexibilisation immédiate des salariés et demandeurs d’emploi du privé
         (même si, ultra-majoritaires, ils n’ont jamais demandé cela ; et même si les présumés industriels ou ’employeurs’ n’ont en fait pas besoin de cela)
         2°) demain, plus tard ... une sécurisation imaginée pour cette même population précarisée, sous la forme (qu’il n’ont jamais demandée) de formations-formatages, d’emplois de m.... à 100 sous de l’heure, imposés sans discussion possible

         Si tout se passe dans le meilleur des cas rêvables, cette flexisécurisation permettra, aux marionnettistes du Pouvoir, de faire subventionner des remplaçants de « succès » comme ALstom, Areva , Alcatel, Arcelor Airbus Aerospacial ...qui à leur tour pourront être bradés à l’étranger avec de juteuses commissions que le secret d’Etat ne saurait avouer.


      • Ar zen Ar zen 29 septembre 18:38

        @gogoRat

        Un Etat souverain digne de ce nom oeuvre pour l’intérêt du peuple, toujours et tout le temps. Un Etat possède des instruments de protection concernant son « marché », ses emplois, sa production industrielle et agricole. Ils sont de deux ordres :
        1°) Les instruments directs :
        - Les droits de douanes
        - les quotas d’importation et d’exportation
        - Les subventions aux exportations
        - Les barrières sanitaires et phytosanitaires.

        2°) Les instruments indirects : 
        - La gestion du taux de change
        - Les programmes par produit
        - Les aides à la commercialisation
        - Les subventions aux intrants et les exonérations d’impôts
        - L’aide à l’investissement à long terme

        Au sein de l’Union européenne que reste t-il à la France comme instruments de protection ? Que peut-elle mettre en oeuvre qui respecte les traités qu’elle a signés ? Rien, absolument rien. Il reste 
        - La diminution des salaires
        - La diminution des droits sociaux
        - Le chômage de masse
        - L’augmentation du temps hebdomadaire du travail

        Les piliers de l’Union européenne sont, à travers la « concurrence libre et non faussée », les quatre « libertés » de circulation : des capitaux, des biens, des services et des personnes. Comment, dans ces conditions, organiser des protections ? La France est à poil !

        Attendons sagement qu’une « autre Europe » parvienne à nous grâce à la France insoumise et tout cela s’arrangera. Tout cela est de la faute du MEDEF et des patrons, soyons-en assurés. 

        Si vous disposez de 29 minutes et 7 secondes, vous n’aurez pas perdu votre temps, pour le moins !




      • Le421 Le421 30 septembre 16:09

        @gogoRat
        Virer du personnel pour voir ses actions monter et les revendre aussitôt après ?
        C’est pas du Pénicaud tout craché, ça ?
        En plus, la bouche en cœur, elle nous dit qu’elle n’a pas fait une bonne affaire, si elle avait attendu un peu plus...

        http://www.20minutes.fr/politique/2110731-20170728-chez-danone-muriel-penicaud-gagne-474-millions-euros-trois-ans

        Là, c’est pas du « feignant » ma bonn’dame !!  smiley


      • HELIOS HELIOS 30 septembre 17:01

        @Ar zen


        vous allez voir que vous allez regretter Marine, bientôt...

      • rogal 29 septembre 11:07

        Bisounours, dogmatisme, superficialité. Peut-on s’arrêter à ce genre d’explication... pour bisounours ?


        • Jeff Parrot Jeff Parrot 29 septembre 11:49

          Clairement non, dans chacune de ces fusion/acquisitions, des boites intermediaires (dans lesquelles nos chers politiques ont des parts) interviennent et tout le monde se gave....


        • Daniel Roux Daniel Roux 29 septembre 11:12

          L’un des arguments de la fondation de l’Union Européenne, était que l’on était plus fort à plusieurs que tout seul, et ce bobard qui ne nous fait même plus rire, est encore utilisé par Macron.

          L’UE a encouragé la mondialisation, financé les délocalisations, libéralisé les flux financiers, ouvert nos marchés aux produits à bas coût sociaux, fiscaux et écologique, favorisé les multinationales aux dépens de PME, en brandissant le drapeau de la... liberté.

          Liberté du loup dans la bergerie !

          Cela fait des dizaines d’années que les étasuniens rachètent nos entreprises « pépites » avec leurs dollars sans valeur pour en tirer des profits mirifiques.

          Les chinois font la même chose avec leurs dollars pourris que les US leur fourguent par centaines de milliards contre leurs marchandises à bas coûts.

          La BCE et la FED ont tout fait pour réduire les taux d’intérêts à minima. Le gouvernement en rajoute en limitant autoritairement les intérêts des livrets d’épargne, sous des prétextes fallacieux.

          L’industrie coûte chère et les risques sont grands. Pourquoi, ceux qui accaparent à la fois les capitaux et le pouvoir, prendraient-ils ces risques alors que la spéculation sur les marchés financiers rapporte des fortunes ?

          Tout est ici

          Le chômage massif détruit nos systèmes sociaux financés par les salaires.

          Tout l’art de Macron, représentant avéré de la bourgeoise financière, comme de ceux qui l’ont précédé, est de persuader les victimes qu’elles sont les seules coupables de leurs malheurs.

           


          • Ar zen Ar zen 29 septembre 11:30

            Un gouvernement de riches, par des riches, pour des riches. 



            • zygzornifle zygzornifle 29 septembre 11:47

              je me souviens , il y a 40 ans je travaillais à l’Alstom et la direction vendait déjà ses brevets les plus intéressant a l’étranger ce qui faisait râler les ingénieurs des bureaux d’étude pas contents de voir leur inventions partir ailleurs ....


              Heureusement il restera Wikipédia pour se souvenir d’ici quelques temps qu’il y avait une usine Alstom qui fabriquait des centrale nucléaire et des trains ......

              • Vraidrapo 30 septembre 13:44

                @zygzornifle

                Je me souviens également que lors de la vente du TGV aux Chinois pour une petite ligne côtière de 300kms (?) , le GVt chinois avait exigé et obtenu :
                - de construire en Chine les rames,
                - l’exclusivité de la vente des TGV dans le Sud-Est asiatique,
                Alstom n’avait plus qu’à baisser le froc pour que le tableau soit complet.

                Aujourd’hui, les intervenants sur les Ondes expliquent que le TGV « chinois » est très compétitif et que Français et Allemands ont intérêt à s’associer.

                Alors, je m’autorise à penser que :
                - soit, les cranes d’œuf franco-allemand ont une vision très court-termiste des affaires,
                - soit, les laquais de Bilderberg-Roteuchild se foutent de nous de toutes les façons possibles...

                Pour ce qui est de Notre Souveraineté, je me souviens avoir entendu qu’après l’Armistice du 8 mai 1945, le Gvt Yankee avait enterré la France hexagonale et souhaitait la partager pour l’essentiel avec les pays limitrophes. Seule l’opiniâtreté de Churchill avait put faire capoter ce plan. Avec l’UE Jean Monney (from CIA) et Schumann ont réussi semble-t-il à placer une bombe à retardement qui montre toute son efficience aujourd’hui.... Mais, ce n’est qu’un avis de Conspirationniste.
                A ce propos, je vous incite à prendre connaissance de l’Article de Frédéric LORDON :
                « Le Complot des Complotistes » Disqualifier pour mieux dominer, Le Diplo d’Octobre...


              • zygzornifle zygzornifle 30 septembre 16:27

                @Vraidrapo
                 les Chinois ne sont pas stupides chaque fois qu’ils achètent quelque chose d’important ils demandent qu’on leur fournisse la technologie avec , d’ailleurs ils ont achetés des cépages et ils font du bon vin ....


              • François Vesin François Vesin 29 septembre 13:27

                Une victoire italo-germanique...

                les héritiers de l’infâme mitterrand
                excellent dans l’art de la collaboration !!

                • Vraidrapo 30 septembre 13:46

                  @François Vesin
                  Vous allez faire beaucoup de peine à Mélenchon...


                • Armelle Armelle 29 septembre 14:33

                  Notre médiocrité fait en attendant le bonheur de certains comme Bouygues qui se frottent les mains...


                  • Croa Croa 29 septembre 15:06

                    Mais NON, nos dirigeants ne sont pas des bisounours... Les bisounours c’est nous !
                    .
                    Ces gens sont des traîtres et nous le savions.


                    • gogoRat gogoRat 29 septembre 18:33

                      « Macron est en train de brader la France ! »

                       C’est clair, et c’est avec le plus grand cynisme qu’il peut se vanter de ne pas avoir caché qu’il préparait bien son coup ; cf son fameux :
                       « Il n’y a pas une culture française, il y a une culture en France et elle est diverse »

                      ...
                       Tout le monde sait pourtant que l’Histoire se répète. Déjà les Étrusques, après mille ans d’Histoire avaient vu leurs nantis vendre leur peuple et sa civilisation aux Romains ... qui en avaient surtout retenu la ruse manipulatoire de leur science de la divination : les haruspices sont certainement d’anciens précurseurs de nos ’marcheurs’ actuels qui n’ont pas muté de la dernière pluie ...


                    • eau-du-robinet eau-du-robinet 29 septembre 17:37

                      Bonjour,
                      .
                      Il n’y pas au somment de l’état français de réflexion de nature patrimoniale et stratégique !
                      L’intérêt national n’existe pas pour Mr. E. Macron !
                      Macron est entrent de brader la France !
                      .
                      Les allemands sont entrent de mettre la main sur Airbus, sur le TGV, sur notre force nucléaire, etc. !
                      .
                      Il faut tirer la sonnette d’alarme !!!

                      .
                      Et tout ça au nom de l’Europe, l’Europe, l’Europe.
                      https://www.youtube.com/watch?v=yCkaQJpiyy0&t=23m45s
                      .
                      Comment l’Allemagne pourrait-elle se doter d’une puissance nucléaire alors qu’elle en a l’interdiction juridique formelle ? Tout bonnement en tirant profit des incartades du président Trump et des contraintes budgétaires démentielles dans lesquelles l’euro plonge la France indéfiniment, pour mettre subtilement la main sur notre force de frappe en créant une prétendue « bombe nucléaire européenne » (« Euro-nukes » en anglais). Ce hold-up militaire et technologique étant bien entendu commis avec l’approbation bruyante, en France, des idiots utiles de la «  construction européenne  ».

                      .
                      Et comme le suggère le stratagème chinois qui conseille de « piller les maisons qui brûlent » – c’est-à-dire de tirer profit au maximum de la faiblesse stratégique de son concurrent -, les relais européistes de l’influence allemande en profitent pour ressortir, au même moment, l’idée d’un siège permanent de l’UE au Conseil de sécurité, ce qui supposerait que la France accepte d’abandonner le sien pour en faire profiter l’Allemagne.
                      https://www.upr.fr/actualite/france/se-cache-derriere-projet-euro-nukes-dossier-etabli-vincent-brousseau


                      • baldis30 30 septembre 12:09

                        @eau-du-robinet
                        bonjour,

                        l’arme nucléaire, ...

                        ne vous faites aucune illusion il y a déjà longtemps que l’Allemagne la possède et l’a essayé sous false flag .... réfléchissez quelques secondes à ces pays qui l’ont et qui en aucun cas ne maîtrisent, même en laboratoire, les deux métallurgies indispensables à sa mise au point ....

                        Inversement quelques pays qui maîtrisent ces deux métallurgies ne la possèdent pas parce qu’ils ont mieux à faire.....

                        Tout s’achète par des marchés bien construits en dissimulant les achats sous des appellations diverses..... et les transports bien fragmentés ...


                      • pallas 29 septembre 17:37
                        Laurent Herblay

                        Sa n’est qu’un juste retour des choses.

                        La triche et le mensonge ne paie pas.

                        Le darwinisme social n’existe pas.

                        La France va disparaitre autant ethniquement, économiquement, technologiquement, effacer des livres d’histoires.

                        C’est en cours, il est trop tard de s’en inquiéter ou d’en pleurer.

                        La partie d’Échec est terminée.

                        Le Fou met le Roi en Échec et Mat.

                        Salut


                        • baldis30 30 septembre 12:11

                          @pallas
                          bonjour,

                          non il n’est jamais trop tard ... par contre l’usage de méthodes désuètes est à proscrire ... L’Allemagne a une grande faiblesse et sa complice financière aussi .....la même ...


                        • Laurent 47 29 septembre 17:52

                          Je suis absolument scandalisé par nos gouvernements successifs qui ont détruit nos fleurons industriels pour obéir à Washington, en appliquant des sanctions contre la Russie !
                          L’histoire a commencé avec les deux porte-hélicoptères Mistrals que les chantiers de Saint-Nazaire avaient construits à la demande des russes.
                          La Russie était parfaitement en mesure de les réaliser dans ses propres chantiers chantiers ( quand on est capables de construire 42 brise-glaces, dont 31 à propulsion nucléaire, ce n’étaient pas 2 péniches de haute mer qui leur auraient fait peur ).
                          Mais Poutine, qui voulait faire un geste en direction de la France, avait confié ce travail à Saint-Nazaire pour aider ces chantiers en difficulté ! Voyez comment on l’en a remercié !
                          Ensuite, pour la réalisation du TGV Moscou-Kazan-Pékin ( 7.000 km et 242 milliards d’euros de travaux, ouvrages d’art compris ) Alstom-Ferroviaire avait été préféré à Siemens ( suite à la faille de sécurité qui avait conduit au déraillement de l’ICE ), mais c’était sans compter sur l’imbécilité de nos dirigeants qui ont continué à appliquer les sanctions de Washington.
                          En toute logique, Vladimir Poutine a décidé que la réalisation d’un ouvrage aussi stratégique ne pouvait être confiée à un pays ennemi de la Russie, et cet énorme chantier sera réalisé par China Railway Hight Speed, société chinoise spécialisée dans les trains à grande vitesse ( 18.000 km de TGV ont déjà été réalisés en Chine ).
                          Et pour Alstom-Ferroviaire, il reste...le petit train des Landes !
                          S’ajoute à tout cela l’embargo russe imposé à juste titre sur tous nos produits agricoles et dérivés !
                          Et après, on vient emmerder les français en leur demandant de se serrer la ceinture !
                          Quand on est incapables de comprendre pourquoi les Etats-Unis ont imposé à leur protectorat en Europe des sanctions contre la Russie, alors que de grosses sociétés américaines y sont installées pour y faire leur beurre ( Exxon Mobil entre-autres ), on ne dirige pas la France !
                          On se contente d’être pizzaïolo !


                          • Laurent 47 29 septembre 17:55

                            @Laurent 47
                            J’avais oublié la fin de l’histoire : le rachat des chantiers de Saint-Nazaire par Fincantieri, et celui d’Alstom-Ferroviaire par Siemens.
                            Dans le cul la balayette !


                          • JP94 29 septembre 18:31

                            @Laurent 47


                            Je trouve pas mal cette comparaison France -Russie et du coup ; j’en viens à penser que les premières sanctions économiques ce sont celles que nos dirigeants atlantistes font subir à notre pays - qui n’est guère le leur.

                            A la limite,les sanctions contre la Russie, pour illégitimes qu’elles soient servent aussi à masquer le fait que les premiers qui sont victimes de mesures de rétorsion économique difficilement réversibles, ce sont nous.
                            En Russie, au moins, le pouvoir politique n’est pas soumis aux Etats-unis et à l’Allemagne et à leur grand patronat .

                          • Laurent 47 30 septembre 17:43

                            @JP94
                            Ce que n’ont pas encore compris nos dirigeants, c’est que les Etats-Unis ne veulent absolument pas faire la guerre à la Russie, ils auraient trop à y perdre !
                            Ce que Washington veut éviter à tout prix, c’est la création d’un énorme marché euro-asiatique, qui irait de Brest jusqu’à la frontière chinoise, voire d’un organisme de défense qui comprendrait la Communauté Européenne et la Russie et se substituerait à l’OTAN !
                            Ce serait un véritable cauchemar pour les Etats-Unis, qui verraient la fin de leur hégémonie en Europe ( ne pas oublier que la Communauté Européenne n’est jamais qu’un protectorat américain depuis 1945, qui se compose actuellement de 27 républiques bananières ).
                            Washington veut en réalité que seuls les Etats-Unis aient le droit de faire du business avec la Russie, et surtout pas la Communauté Européenne !
                            D’où cette invention pour les gogos du méchant russe qui veut s’emparer de la gentille Europe !
                            Et ces débiles de chefs d’états européens sautent à pieds joints dans ce piège à cons, sans se poser cette question : Qu’est-ce que la Russie pourrait bien venir nous voler, qu’elle n’a pas chez elle ?
                            Réponse : rien !
                            Ils sont même prêts à envoyer leurs soldats servir de chair à canon, ( les Etats-Unis ne vont tout-de-même pas faire tuer leurs G.I.s quand les européens se précipitent à l’Est de l’Europe pour leur rendre ce service ) !
                            De leur côté, les russes regardent tout ce cirque d’un œil amusé, car ils se sont largement préparés au pire ( si vis pacem, para bellum ).


                          • Vraidrapo 1er octobre 08:32

                            @Laurent 47
                            Je regrette de ne pas avoir gardé ce Nième lien vers une video montrant de Directeur d’un Sinktank (prononciation des journaleux français) Yankee derrière un pupitre, orné de l’Aigle US, déclarant, avec un air satisfait :
                            ’Nous devons empêcher que nos « alliées » européens battissent des liens économiques trop étroits avec la Russie, s’il ne faut nous avons les moyens de les dissuader..."


                          • Spartacus Spartacus 29 septembre 23:39

                            même avec Alstom le CA ne dépassera pas 18 milliards d’euros., un nain, une quiche dans un monde globalisé...


                            Le leader mondial chinois CRRC c’est 35 milliards et une exportation dans 102 pays et une croissance de 10% en 2016....

                            Y’a que les cocos et les souverainistes qui ne comprennent pas que c’est une question de vie ou de mort pour Sienens Alstom...



                            • Alren Alren 30 septembre 12:15

                              @Spartacus

                              Et devant les chiffres de la Chine, vous capitulez d’avance ?

                              « C’est le cœur serré que je vous dis qu’il faut cesser le combat » disait Pétain en juin 1940 après la faillite du haut commandement de l’armée (ou la trahison d’un Weygand ).

                              Vous êtes de la même race de capitulard comme vous diriez.
                              Celle des traîtres à la patrie.

                              Alstom et même Siemens ont une avance technologique sur les Chinois qui ne sont que des suiveurs et des espionneurs.

                              Ils ne vendent à l’étranger que parce qu’ils ont encore des salaires de pays du tiers-monde et qu’ils saccagent leur environnement pour diminuer les coûts de production. Mais ça ne pourra pas durer éternellement.

                              Ils ne sont pas prêts de vendre leurs trains aux pays développés ...


                            • Alren Alren 30 septembre 15:37

                              @Spartacus

                              Apparemment vous êtes allé pleurer dans le gilet de la modération parce que j’ai dit que vous étiez traître à la patrie en nous vantant des Chinois ... qui officiellement sont communistes, je vous le rappelle, des cocos comme vous dites : vous pensez-donc que dans un pays dirigé par ce qu’il y a de plus affreux politiquement, une dictature « coco », on peut néanmoins s’emparer d’un marché et le dominer ?

                              Ben dites-donc, si les « cocos » arrivaient au pouvoir en France, ils pourraient faire mieux selon vous que Macron pour la réindustrialisation du pays ?

                              Mais n’est-ce pas trahir son pays à la façon de Macron qui de l’étranger exprime son parfait mépris pour ses compatriotes dont une partie l’a élu, que d’affirmer que nos ingénieurs ferroviaires, nos techniciens, nos ouvriers ne sont rien face aux géniaux Chinois qui n’ont pourtant jamais rien inventé se contentant de fabriquer à bas coût ce qui a été conçu en Occident ?

                              Votre argument est que Alstom ferroviaire est trop petit pour jouer un rôle dans l’indépendance nationale : vous pensez-donc que les petites entreprises et les petits patrons devraient plutôt disparaître ?


                            • Anatine 1er octobre 10:42

                              @Spartacus

                              Il reste a demontrer que la capacite de R&D et la rentabilite d’une entreprise sont liees a la taille de son marche. On vit avec les evidences du passe. Maintenant que vous me disiez que nous n’avons pas de capitaines d’industrie...


                            • moderatus moderatus 1er octobre 11:00

                              @Spartacus

                              J’espère que mon message vous parviendra.

                              Votre article en modération parlant des grévistes fait l’objet d’un blocage, les communistes et extrème gauche probablement.
                              c’est inadmissible

                              vous avez au moment où je vous écris 5 votes pour avec le mien et
                              7 votes contre.

                              Un article ne doit en aucun cas être bloqué pour des raisons de convictions politiques, c’est de la censure.

                              Je vous conseille d’envoyer un mot à Agoravox par l’intermédiaire de CONTACT, et leur demander la publication de votre article.

                              Bonne journée

                              dites moi si mon message vous est parvenu sur mon article actuellement publié.


                            • Trelawney Trelawney 2 octobre 07:59

                              @moderatus
                              En attendant, j’ai validé son article. 


                            • FreeDemocracy FreeDemocracy 30 septembre 02:25
                              bonsoir,

                              stx France n’avait nul besoin d’être racheté ? tiens donc... là pour le coup je ne vous suis pas... c’était en vente allons bon ? je ne comprends pas votre logique...surtout que votre lien n’apporte rien au débat.

                              donc les chantiers de l’atlantique n’avaient pas besoin d’être vendu et pourquoi ? qui décide de cela ? et pourquoi les chantiers de l’atlantique se sont retrouvés en vente, il apparaît que vous vous laissez aller à des suppositions infondées. 



                              c’est imprécis et ça figure en tête de liste attention collègue... j’ai écrit là dessus et je sais parfaitement pourquoi les chantiers de l’atlantique étaient en vente. (pour les créanciers coréens de la KDB ni plus ni moins)


                              sinon un article avec une telle forme perdra toute sa valeur lorsque les liens seront archivés ou désactivés... d’où l’intérêt de les copier/coller pour les retrouver dans les archives sinon c’est dommage car vous perdez tout

                               smiley

                              • baldis30 30 septembre 12:17

                                @FreeDemocracy
                                le temps perdu en vaines tractations de marchands de tapis imposait la mesure d’urgence :

                                On nationalise ( Spartacus poussera des cris d’orfraie c’est pas grave j’ai des boules Quies en stock depuis la crise de Cuba., venant juste de finir mes harengs de la guerre de Corée ) d’abord, on maintient l’activité , on sanctionne s’il y a lieu et gare à ceux qui ultérieurement déraperaient, dirigeants et syndicats inclus ....

                                Que cela plaise ou ne plaise pas ....


                              • Trelawney Trelawney 2 octobre 08:08

                                @baldis30
                                Si vous pensez encore que la seule solution au maintien en activité d’une entreprise est sa nationalisation, vous allez au devant de graves déconvenues.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires