• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > Avant, le Franc faible, c’était pas bon pour la France ! (...)

Avant, le Franc faible, c’était pas bon pour la France ! Aujourd’hui, l’euro fort c’est pas bon pour l’Europe ! Allez comprendre !

Toutes les conneries qu’ils nous font gober … et payer !

Les entretiens du Professeur VaZlin’. vazlin@laposte.net Décembre 2017 N° 263

On m’a donné cette explication : l’euro fort pénalise nos exportations puisque les produits Français sont plus chers par rapport aux produits payés en autres devises. Donc moins compétitifs.

Petit bémol : les exportations / importations à l’intérieur de la zone euro, payées en euros, sont insensibles au cours de l’euro. Quel que soit son cours, le prix d’une canne à pêche Française par rapport à une canne à pêche Allemande, ne change pas. Or, 60% des échanges de la France se font à l’intérieur de la zone euros ([1]).

Mais voyons quels sont ces fameux produits que la France pourrait exporter en quantité si l’euro était plus faible :

* Le pétrole, tu peux baisser le cours de l’euro tant que tu veux, la France n’en a pas. Par contre, avec un euro fort, cette facture énergétique, qui pèse très lourd (entre 63 % et 48 % du déficit selon le cours du pétrole) serait moins élevée puisqu’elle est payée en dollars. 

* L’informatique ? la France n’en fait pas

* Optique ? appareils photos ? la France n’en fait plus !

* Tissus ? ils viennent d’Asie ;

* Voitures ? Renault les fait fabriquer au Maroc ([2])

De tout ce que j’ai vu délocaliser hors de France, du presse-purée aux grandes industries chimiques ([3]), on peut baisser le cours de l’euro tant qu’on veut, on n’en exportera pas parce qu’on n’en fabrique plus.

Selon plusieurs études convergentes, 100 euros supplémentaires de revenus distribués gonflent les impor­tations de 70 euros ([4]) Avec un euro fort, disons 10 % de plus, seulement 63 euros seraient partis à l’étranger pour acheter la même chose et les 7 euros économisés resteraient en France.

De toute façon, ne rêvez pas ! avant que le gouvernement nous fasse cadeau de 100 €…

Conclusion N°1 : plus l’Euro sera fort, plus notre pouvoir d’achat, à nous Français, augmentera pour tout ce qu’on achète hors zone euro !

Question : pourquoi nos politiques se plaignent en cœur que l’euro est trop fort ?

Comme ils badent devant la réussite allemande, et que l’Europe doit en tenir compte, nos hommes d’Etat, en mauvais état, répètent les leçons apprises à Bruxelles. Le cas de l’Allemagne est pourtant tout à fait différent de celui de la France car son commerce extérieur est positif et donc ses industriels ont tout intérêt à ce que l’euro soit faible pour exporter encore plus !

Conclusion N°2 : si un Euro faible fait plaisir à l’Allemagne, ça nous fait plaisir à nous aussi, par solidarité certainement ; certainement pas par faiblesse ! ni par incompétence !

 

 

[4] Canard Enchainé du 22/11/2017


Moyenne des avis sur cet article :  3/5   (6 votes)




Réagissez à l'article

34 réactions à cet article    


  • pierre 11 décembre 2017 09:49

    « L’informatique ? la France n’en fait pas » , ou plutôt n’en fait plus.


    • Alren Alren 11 décembre 2017 13:10

      @pierre

      En France depuis Colbert et ses créations de manufactures qui ont permis d’économiser des sommes considérables sur les produits de luxe qui n’étaient plus importés ( industrie du luxe qui continue d’être excédentaire aujourd’hui et qui s’appuie sur une main d’œuvre sans équivalent dans le monde) jusqu’aux grands « plans » de développement, dont le plan Calcul, c’est la puissance étatique qui a été à l’origine de grands progrès industriels en investissant sans garantie de retour gagnant.

      En ayant élu Sarkozy, puis Hollande, puis Macron, les Français ont porté au pouvoir des individus qui veulent au contraire diminuer la puissance de l’État, qui veulent délocaliser tout ce qui peut l’être, pour favoriser la rente au détriment du travail.

      C’est pourtant en France qu’a été découverte la magnorésistivité géante qui a permis de plus que décupler la capacité des disques durs.
      C’est en France, actuellement, dans un laboratoire public que l’on tente d’exploiter pour des mémoires pérennes la formidable promesse des skyrmions phénomènes quantiques.
      Je ne doute pas qu’après la mise au point de ces mémoires révolutionnaires, la licence sera vendue à des étrangers qui gagneront des milliards dans leur fabrication.

      La France a les moyens et les cerveaux pour mettre au point et fabriquer les centrales nucléaires au thorium. Mais le retour sur investissement est beaucoup top longs pour intéresser les capitaux privés fébriles. Seul l’État pourrait investir, en lançant éventuellement des obligations dédiées au financement du projet à long terme. Mais en votant mal, les Français n’auront pas ces créations d’emplois.


    • Professeur VaZlin' Professeur VaZlin’ 11 décembre 2017 17:27

      @Alren
      Jolie démonstration. 

      En outre, ce serait intéressant que vous développiez le domaine que vs évoquez et que vous semblez si bien connaitre.
      M^me le prof Vazlin a des lacunes ! je suis preneur.
      Cordialement


    • mmbbb 11 décembre 2017 18:25

      @pierre ce n est pas tout a fait exact en logiciel nous sommes bons il y a beaucoup d editeurs francais Dassault systeme vend son logiciel CATIA aux americains THALES equipent les systèmes informatiques militaires et civils AIRBUS et Boeing un lien https://www.thalesgroup.com/fr/monde/aeronautique/press-release/thales-renforce-sa-position-de-leader-des-systemes-de-visualisation
       Quant aux puces ST Microelectronics est une entreprise qui investit Il y a une startup francaise ayant cree un microprocesseur a 256 coeurs le KALRAY , il est toujours lassant d entendre cet auto dénigrement . 


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 11 décembre 2017 21:23

      @Professeur VaZlin’
      Les réponses à vos questions sont dans cette vidéo, en particulier sur les échanges commerciaux intra européens et avec l’extérieur de l’ Europe. Les médias et la majorité des Partis politiques, soit ne comprennent rien aux questions monétaires, soit sont pour l’euro. Ils ne vous apprendront rien.

      « La tragédie de l’ euro »


    • zygzornifle zygzornifle 11 décembre 2017 10:12

      De toute façon, ne rêvez pas ! avant que le gouvernement nous fasse cadeau de 100 €…



      hahaha si c’est 100 balles par an ça fera même pas un paquet de clopes par mois ou tout juste une pizza avec de la merde reconstituée dessus ....

      • Diogène diogène 11 décembre 2017 10:23

        @zygzornifle

        c’est même la réciproque de ce théorème qui explique le système : on ne peut pas voler grand chose à chaque pauvre,mais comme ls sont nombreux, ça fait des rentrées confortables pour les prédateurs.

      • bob14 bob14 11 décembre 2017 10:13

        Au temps du franc, votre économie était fleurissante moins de chômage et plus de pouvoir d’achat, mais des mafieux sont arrivés pour imposer l’euro qui vous coule et depuis la voix de la France est dans le caniveau... ?


        • Professeur VaZlin' Professeur VaZlin’ 11 décembre 2017 17:31

          @bob14
          Plutôt la voix des citoyens français est ds le Caniveau. Les autres, au dessus, ont l’air de savoir se parler entre eux

          Cordialement
          le prof

        • Diogène diogène 11 décembre 2017 10:21

          On ne vous demande pas de comprendre, on vous demande de croire, et de prier pour votre salut, ceux de Mulliez, Dumas et Arnault étant dores et déjà assurés !


          • mimi45140 11 décembre 2017 12:59

            @diogène
            Merci je crois que je commence à comprendre et comprendre qu’il faut croire,quel temps perdu en recherches difficiles. Merci je vais de ce pas m’inscrire à la nouvelle religion EN MARCHE, j’espère qu’il auront un dieu à vénérer.


          • Clocel Clocel 11 décembre 2017 10:27

            Cher Prof,

            Votre culture économique semble gravement déficiente...

            Puis-je vous suggérer la lecture d’Obélix et compagnie qui devrait vous permettre de vous hisser au niveau de compréhension du paradigme actuel ?


            • bourrico 07 11 décembre 2017 11:57

              @Clocel

              Tiens, je m’attendais à voir débouler Spartacul mais c’est un autre qui s’y colle.

              Inutile de vous expliquer à quel point vos « paradigmes » et votre soit disante « culture économique » sont basés sur du vent et totalement à coté de la plaque.
              Vos théories savantes sont fondées sur un jeu de variable biaisé, incomplet, et hélas pour vous, pas du tout significatives des réalités à moyen et long terme.
              Au mieux elles peuvent faire illusion sur quelques années, mais guère au delà, ou elles mènent à de véritables désastres.

              Mais faire prendre du recul à des benêts nuisibles, imbus de leur charlatanisme serait trop long pour un résultat plus qu’hasardeux.

              Ne prenez même pas la peine de me répondre, tout comme vous et sa sainteté Spartacul, je ne suis pas la pour engager une conversation, j’ai autre chose à faire.

            • Professeur VaZlin' Professeur VaZlin’ 11 décembre 2017 17:38

              @Clocel
              Et bien expliquez moi ! 

              Si quelque chose cloche ds ma démonstration, démontrez le. Je saurais ainsi deux choses, que peut-être me suis-je trompé et que, contrairement aux autres détracteurs, vous connaissais le sujet.
              Et oui, critiquer ne suffit pas, tant que l’on ne m’a pas démontré que j’avais tort, j’estime avoir raison.
              Au plaisir de lire votre démonstration
              Le prof
               

            • Clocel Clocel 11 décembre 2017 17:45

              @Professeur VaZlin’

              Mon commentaire était à prendre au deuxième degré, minimum, mais manifestement nous n’avons pas tous lu les classiques de la même façon...


            • Professeur VaZlin' Professeur VaZlin’ 11 décembre 2017 17:49

              @Clocel
              Alors ça veut dire quoi :« Votre culture économique semble gravement déficiente ».

              au 2° ou 3° degré ?

            • JC_Lavau JC_Lavau 11 décembre 2017 11:34

              La France est le pays d’Europe qui a subi la désindustrialisation la plus foudroyante.

              Et on s’étonne que le pays soit foudroyé ?

              C’est dès les années septante qu’il fallait commencer à sérieusement affoler.
              Année 77, la revue Génie Industriel publiait les chiffres : l’heure d’ingénieur était facturée par les ingénieries françaises ou U.S. à 48 à 50 $.
              Mais 6 $ par les ingénieries coréennes.
              Sauf à des actions monétaires énergiques - et désagréables -, c’était plié.

              Fin 2017 : quelle carte peut jouer un pays qui n’a plus de jeu en mains ? Où chacun est englué dans le piège de la consommation trop facile ?

              • Ar zen Ar zen 11 décembre 2017 13:14

                @JC_Lavau


                Elle est facturée à combien l’heure d’ingénieur en Suisse ? Un peu moins qu’en Corée ? 

              • francois 11 décembre 2017 13:42

                @JC_Lavau
                La France de Turuck ,et d’Attali (Coincidence de l’histoire Attali est l’anagrame d’Attila). Pour ça , il y a des prisons mais nous sommes en france, le pays de la brebis


              • Professeur VaZlin' Professeur VaZlin’ 11 décembre 2017 17:53

                @JC_Lavau
                Consommation trop facile ? pas pour tout le monde !

                Cordialement
                le prof

              • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 12 décembre 2017 07:24

                @JC_Lavau
                C’est surtout après 1992 et le Traité de Maastricht que les délocalisions se sont accélérées.... N’importe quel fond de pension, la Chine ou le Qatar, peuvent acheter les entreprises françaises, les siphonner et les fermer, sans que le Gouvernement ne puisse intervenir.


                Avant, il existait en France un contrôle des mouvements de capitaux. Sortir ou faire entrer des capitaux n’était pas interdit, mais régulé. Le Ministre des Finances et le Directeur du Trésor donnaient le feu vert, par exemple, à Peugeot ou Renault, pour aller créer une usine en Iran pour le marché iranien.

                Ce qui est très différent de la situation après 1992. Les usines ferment en France, sortent leurs capitaux, sans que le Gouvernement n’y puisse rien, vont s’installer dans des pays à bas salaires, puis renvoient les produits en France, avec des marges bien plus confortables qu’avant...

                En plus de ruiner des régions entières en France, c’est anti-écolo au possible !
                Les produits peuvent faire plusieurs fois le tour de la planète, par cargos porte conteneurs depuis l’ Asie, ou ailleurs dans le monde, ou par camions depuis les ex- pays de l’ Est... Les écolos sont muets, ils sont pour l’agriculture locale, mais pas pour rapatrier les usines, ils préfèrent que la pollution soit .... ailleurs qu’à côté de chez eux. Les emplois perdus ne les empêchent pas de dormir.

              • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 12 décembre 2017 07:28

                @Professeur VaZlin’
                La consommation nécessiterait sans doute une analyse plus approfondie.. , de quelle consommation parle-t-on ? Il me semble que garder un lave linge réparable 30 ans, coûte moins cher, que 8 lave linges à obsolescence programmée... , mais je m’égare sans doute ...


              • JC_Lavau JC_Lavau 12 décembre 2017 08:39

                @Professeur VaZlin’. Somme toute, ce sont les pauvres qui sont coupables de la désindustrialisation forcenée de la France.

                Je n’aurais pas osé la composer, celle là, pour ensuite te l’attribuer. Pas assez malveillant, sans doute.

              • Professeur VaZlin' Professeur VaZlin’ 12 décembre 2017 18:55

                @Fifi Brind_acier
                Mon entretien ne traitait pas de la consommation.

                J’ai déjà traité ce sujet, selon ma vision de ce qu’est la consommation et la croissance ’destructrice« dans mon entretien N° 255 »décroissance or not décroissance"
                Merci pour tes commentaires
                Le prof

              • Professeur VaZlin' Professeur VaZlin’ 12 décembre 2017 19:00

                @JC_Lavau
                J’avoue ne pas comprendre votre remarque.

                Cordialement
                le prof


              • francois 11 décembre 2017 13:40

                L’euro est fort parce que l’euro est allemand. Nous ne sommes que des protectorats allemands. Ce que des million de morts n’auront pas permis de faire, la paix l’a permis : l’hégémonie allemande sur l’Europe.




                • Ar zen Ar zen 11 décembre 2017 22:32

                  Un petit cours de recyclage en économie pour le profession VaZlin’. 



                  Et puis, si le professeur VaZlin’ voulait bien s’intéresser à la balance commerciale de l’UE, il constaterait que l’Allemagne détient le plus gros excédent commercial du « monde » mais que, finalement, la balance commerciale de l’UE est équilibrée. Ce sont les pays du sud qui, par les déficits commerciaux cumulés , compensent l’excédent allemand. Si l’euro avait été la monnaie de l’Allemagne il se serait très fortement apprécié sur les marchés financiers mondiaux, comme cela était le cas avec le Mark. La compétitivité de l’Allemagne aurait été moindre et son excédent commercial aurait diminué. Mais l’euro est une monnaie en usage dans 19 pays, il ne bouge pas d’un iota, surtout que les traités européens disposent que « ’la stabilité monétaire » est l’un des piliers de fonctionnement de l’UE. 

                  L’euro a été bâti aux conditions allemandes, pour respecter l’orthodoxie monétaire allemande. Les autres pays membres n’ont pas vu venir la supercherie. 


                  Examinez, professeur VaZlin’,la courbe des excédents commerciaux allemands. Une petite question : se serait-il passé quelque chose de « particulier » en Allemagne à compter des années 2000 ? 


                  • francois 12 décembre 2017 08:34

                    @Ar zen

                    Pipau ! l’euro est trés haut pour cause germaine. Et après ça vient faire la leçon d’économite.

                  • Ar zen Ar zen 12 décembre 2017 12:51

                    @francois

                    J’ai bien peur que vous vous trompiez. La cause « germaine » comme vous l’écrivez n’est pas celle que vous croyiez. 

                    Il vous faut bien comprendre, mais peut être le savez-vous, que l’euro n’est pas une monnaie « commune » ni une monnaie « unique », comme certains aiment à l’écrire. L’euro est un faisceau de monnaies nationales ayant, par convention, le même taux de change de 1 pour 1. Ce qui veut dire qu’un euro français est l’égal d’un euro allemand, d’un euro grec, d’un euro espagnol, d’un euro italien, etc. Toutes les banques centrales de la zone euro existent toujours. Si vous observez attentivement les euros vous verrez qu’ils viennent de différents pays. 

                    L’euro n’est donc pas une monnaie « germaine ». Et c’est bien pour cette raison, si vous avez bien suivi mon post précédent, que l’Allemagne a l’excédent commercial le plus fort du monde. Cela ne devrait pas arriver. Si l’euro n’était pas une collection de monnaies de différents pays, le cours de l’euro allemand s’apprécierait très fortement sur les marchés financiers. Cela ferait que l’Allemagne aurait bien plus de mal à vendre à l’exportation ses produits. Mais la « collection » de monnaies euro change la donne et l’exédent allemand compense les déficits des pays du club med. 

                  • Professeur VaZlin' Professeur VaZlin’ 12 décembre 2017 18:58

                    @Ar zen
                    C’est bizarre, je croyais que ma phrase 

                    "Le cas de l’Allemagne est pourtant tout à fait différent de celui de la France car son commerce extérieur est positif et donc ses industriels ont tout intérêt à ce que l’euro soit faible pour exporter encore plus !
                    résumait votre cours magistral.
                    Cordialement
                    Le prof

                  • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 12 décembre 2017 19:49

                    @Professeur VaZlin’
                    Pour l’Allemagne, il n’y a pas que l’euro, au moins 20% plus bas que si elle avait gardé le mark.

                    L’industrie allemande a le monopole mondial des voitures haut de gamme, et des machines outils. Quand un pays est en situation de monopole, il fait les prix qu’il veut.

                    De plus, les pays de l’ Est , avec leurs salaires très bas, lui permettent de délocaliser juste à côté...


                  • Ar zen Ar zen 20 décembre 2017 08:27

                    @Professeur VaZlin’

                    Merci de votre réponse. J’avais bien lu que l’Allemagne avait intérêt à ce que l’euro soit faible. Mais cette vision, cette manière de décrire l’euro, n’est pas rationnelle. 

                    L’euro n’est pas fort ou faible. Il est comme il est. Soit il est adapté à l’économie d’un pays. soit il ne l’est pas. 

                    Je préfère, et c’est bien plus clair et parlant, dire que la valeur de l’euro est adaptée à l’économie allemande, et même la favorise, que de lire que l’euro est faible. 

                    Si vous vouliez tirer la sonnette d’alarme sur l’inadaptation de l’euro aux économies des pays du sud, peut être que vous vous y êtes mal pris. 

                  • Professeur VaZlin' Professeur VaZlin’ 20 décembre 2017 17:56
                    • @Ar zen
                    • Cher Ar zen
                    • D’abord, je n’ai jamais dit que l’Euro était faible, j’ai même dit le contraire dès mon titre.
                    • Quant à la « force » des monnaies, c’est assez simple et mathématique. Voilà ce que j’écrivais dans mon entretien N°259 :

                    • "Par exemple si l’Etat prévoyait un projet de 100 milliards de Francs, la Banque de France imprimait 100 milliards de francs pour payer les divers entrepreneurs. Puis, le projet terminé, quand l’argent des loyers rentait, cet argent était retourné à la Banque de France pour « destruction ». C’était un prêt à taux 0. La banque de France, banque d’Etat, ne faisait pas le moindre bénef !
                    • Le problème était que les gouvernements français ne rendaient … pas tout ! Contrairement aux Allemands, qui, traumatisés par la terrible inflation qui avait porté Hitler au pouvoir, remboursaient scrupuleusement tout à la Deutsche Bank. Cet argent retourné était détruit, et la masse monétaire restait stable.
                    • C’est pour cela que le Mark était une monnaie forte et le Franc une monnaie faible et que l’inflation était assez importante en France. ([i])

                    • Merci de vos commenatires
                    • Cordialment
                    • Le prof

                    [i] En effet, la masse monétaire augmentant plus vite que les investissements productifs, tout devient plus cher, d’où inflation en France et dévaluation vis-à-vis des monnaies fortes.


                  • zygzornifle zygzornifle 12 décembre 2017 08:54

                    L’Euro fort c’est comme le roquefort il y a du moisis dessus .....

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès