• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > Banques : une situation explosive, y compris pour vos simples dépôts (...)
#63 des Tendances

Banques : une situation explosive, y compris pour vos simples dépôts bancaires

 Stupeur à la lecture de la chronique de Patrick ARTUS du 24 septembre 2019 dans Le Point.fr, titré « Les 13 effets négatifs des taux d’intérêts très bas dans la zone euro ». Un article encore une fois incomplet de sa part, dont la vision périphérique partielle fait penser à l'usage d'une longue vue à l'envers. Mais aussi avec une scandaleuse contrevérité qu’il faut impérativement et médiatiquement dénoncer.

GIF - 194 ko
Les fuites spéculatives épuisent la BCE et l’é"conomie toute entière
Fonctionnaire de la BCE s’éreintant pour rien avec le massif « Quantitative Easing »

 

Pourquoi ? Entre autres parce que Patrick ARTUS refuse systématiquement d'aborder depuis des années le fait que l'énorme partie de l'activité financière des banques (y compris avec soutien par le "Quantitative Easing" de la Banque Centrale Européenne) est détournée de l'économie réelle pour s'engouffrer dans une gigantesque bulle spéculative mondiale (majoritairement composée de produits toxiques appelés "dérivés"*).

NB* / La prochaine grande crise financière annoncée par des centaines d'économistes (pour une fois d'accord entre eux) s'appelle déjà "crise des dérivés".

.

En sus, Patrick ARTUS écrit dans son texte que le transfert de l'épargne vers la monnaie (M1, billets et dépôts à vue) rapporte 0 % sans risque.

.

DES dépôts SANS RISQUE ???!!! 

1°) Chers internautes, vous avez déjà tous reçu au moins trois lettres de votre banque vous indiquant que vos dépôts au delà de 100.000 € ne vous seront pas remboursés en cas de faillite bancaire.

2°) Depuis 2018, le délai pour réclamer vos 100.000 € a même été diminué, passant de 3 mois à... 7 jours !!! (donc, riches ou pauvres, avec une réserve pour un projet de studio pour les futures études en fac de votre enfant, ou pour changer votre vieille bagnole au diesel, ne surtout pas être en vacances en province, en déplacement à l'étranger ou en séjour à l'hôpital lorsque cela arrivera...)

3°) Pour finir, les sommes inférieures à 100.000 € ne seront jamais remboursés par la banque en difficulté mais par un fonds de garantie dont la réserve de 2 Milliards ne couvre mathématiquement qu'une infime partie des futures victimes, c'est-à-dire les 20.000 clients les plus rapides à réagir (demandez confirmation sur ce point précis au matheux et dévoué Cédric Villani plutôt qu'à l'apparatchik roublard Benjamin Griveaux qui ne s'est pas opposé à cette immense arnaque financière. Seuls les macroniens critiques modifieront un jour cette loi scélérate scandaleuse, en lieu et place de tous les politiciens de droite, de gauche, du centre et d'ailleurs qui se sont courageusement tus sur ce sujet jusqu'ici).

.

En conclusion, les "banques voyous préparent la future crise financière mondiale" en organisant le plus grand racket, le plus énorme DOL (DOL = vol légal) que l'on ait jamais vu (voir détails, explicatifs, statistiques sur agoravox.fr).

.

Les billets et dépôts à vue SANS RISQUE ???!!!  : du n'importe quoi.

Un incroyable aveuglement de la part d'un spécialiste phare de la « presse mainstream » ? 

Ou bien une grossière propagande genre enfumage et lavage de cerveaux destinée aux futurs épargnants spoliés ? La révolte gronde. Avec le risque que les « Gilets Jaunes » apprennent cette fois-ci à s’organiser, à s’unir (y compris avec des "Gilets Jaunes" macroniens. Cela existe puisque c'est nous), voire deviennent un jour la base d'une vaste action populaire, plus pacifique, plus massive et plus efficace de "Gilets multicolores"…

 

GIF - 91.6 ko
Il n’y a pas que les municipales
Gavroche Bouledogue de la République rappelant les autres dossiers explosifs

Moyenne des avis sur cet article :  3.78/5   (18 votes)




Réagissez à l'article

68 réactions à cet article    


  • REMY Ronald REMY Ronald 26 septembre 10:20

    Complément d’infos :

    Les livrets (A, LDD et LEP, d’Epargne Populaire) sont également visés par cette scandaleuse loi de confiscation en 2 temps (au delà de 100.000 €, tout est perdu. Le remboursement des petits dépôts en deçà de 100.000 € sera réservé aux seules 20 à 25.000 premières réclamations en règle dans le délai de 7 jours (dont notre asso « En Marge » réclame en vain l’extension à au moins un mois).

    Une infime goutte d’eau de remboursement face à des millions d’épargnants qui seront légalement volés par le système.

    Pour les assurances vie, la garantie (toute théorique, comme expliquée plus haut) est même moindre : 70.000 €

    .

    Source :

    https://droit-finances.commentcamarche.com/contents/975-la-garantie-des-depots-bancaires-en-cas-de-faillite.

    .

    Quant à la soit disant bonne santé des sérieuses puissantes banques allemandes et du Nord de l’Europe par rapport aux banques du sud, je vous rappelle que la première banque d’Allemagne (4eme banque mondiale) a perdu 94% de sa valeur boursière en 10 ans et licencié dernièrement 16.000 salariés. C’est la DeutscheBank. Dans une moindre mesure, un paquet d’autres banques sont dans le rouge et ne se prêtent déjà plus beaucoup entre elles. D’où la massive politique de QE en urgence (Quentitative Easing) de la BCE, à taux méga réduit proche de zéro...


    • p.castor p.castor 26 septembre 11:20

      @REMY Ronald
      Baverez ( qui n’est pas vraiment ma tasse de thé) avait écrit un article en avril 2015, « cette crise qui vient à grands pas » dont une des cause serait les produits dérivés qui portent sur des transactions cumulées dépassant les 700 000 milliards de dollars... A cela s’ajoute le shadow banking et le trading à haute fréquence....
      Toutes les grandes crises (1929, 2008) sont nées d’un excès de mauvais endettement privé, c’est plutôt de ce côté là qu’il faut peut être regarder.
      Quant au quantitative easing ( rachat de dettes publiques par la BCE, par création monétaire), il avait pour objectif principal de lutter contre une déflation en arrosant les banques de liquidités, en espérant qu’elles alimenteraient ainsi l’économie. Le problème actuel, c’est un excès de liquidités qui conduit à des taux d’intérêt négatifs, avec un secteur bancaire en difficulté en Allemagne et quasiment sinistré en Italie.
      La solution consisterait à mener une politique de relance massive par des investissements publics dans les équipements et dans la transition écologique.La philosophie économique de l’UE ( ordo libérale et sa phobie de la dette publique) ne vont pas vraiment dans ce sens.


    • REMY Ronald REMY Ronald 26 septembre 12:14

      @p.castor
      Tout à fait d’accord avec vous. En réalité, la situation est plus grave, car en fait, tout le monde est hyper endetté. Les consommateurs, les producteurs et les Etats... puis rebelote pour les contribuables payant plus tard (y compris la génération suivante : nos enfants) la mauvaise gestion des Etats et payant les pertes des banques. Avec la quasi régulière impunité pour les voyous dans les banques et la haute finance. « En Marge » réclame le rajout de condamnations au pénal pour les personnes physique coupables, en complément des amendes actuelles peu fréquentes et peu dissuasives pour les seules personnes morales (qui continuent souvent à escroquer massivement les épargnants avec des produits spéculatifs simplement modifiés).
      .
      Le QE n’a pas été encadré, conditionné. Les banques font donc ce qu’elles veulent avec. Et elles font quoi ? De 80 à 90% de cette masse est investie dans la spéculation financière et non dans les entreprises et l’économie réelle en générale. Une politique de grand travaux à l’échelle national et continental, oui, bien sûr, vous avez raison. C’est exactement ce que nous préconisons pour relancer cette économie réelle et ces logements qui manque en France, en Hollande et dans bien d’autres pays.
      .
      D’où aussi les propositions « d’encadrement éthique » des banques proposé par « En Marge », voire des Quentitatives Easing juridiquement ciblés type DTSL (Droits de Tirage Spécial Local) déjà proposées par les écolos-sociétaux en... 1993 ! (livre « pensez l’économie autrement : l’économie sociétale pour vaincre le chômage ». Bibliothèque de l’Assemblée Nationale, du Sénat et des universités d’économie).
      .
      Mais il n’y a pas pires sourds que ceux qui refusent d’entendre (tous partis confondus) depuis un tiers de siècle, avec le triste résultat aujourd’hui (70% des emplois industriels rayés de la carte en 30 ans ! Dans une France devenue et demeurant championne du Monde des prélèvements obligatoires ! Ce que la clique Richard Ferrand, Edouard Philippe et Benjamin Griveaux se sont entêtés à refuser de comprendre. D’où leur persistance à continuer à « emmerder les français » (y compris les retraités) au lieu de les aider à s’en sortir. Raison pour laquelle « En Marge » réclame leur « dégagement » AVANT que tout pète, avec les inévitables « dégâts collatéraux » de l’explosion sociale).


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 26 septembre 17:06

      @REMY Ronald
      Les Gouvernements n’ont que peu de marges de manoeuvre, leur politique économique et sociale est dictée par les Traités européens, via la Commission européenne. Si vous voulez faire une autre politique économique, il faut sortir de l’ UE.


      La ponction des comptes bancaires est légale en France depuis 2015, par la transposition dans le droit français de la « Directive sur le redressement des banques et la résolution de leurs défaillances » (BRRD pour Bank Recovery and Resolution Directive).

      François Hollande n’est pas passé par l’Assemblée nationale et le Sénat, ce qui lui aurait assurée une publicité bienvenue pour le citoyen-épargnant, et aussi très gênante pour le lobby bancaire et le pouvoir.

      Non, cela s’est simplement passé via une discrète ordonnance prise en catimini au cœur des vacances d’été, le 20 août 2015.



    • Cadoudal Cadoudal 26 septembre 17:10

      @Fifi Brind_acier

      J’espère bien que d’ici peu, la guillotine reprendra du service, ou les pelotons d’exécutions, ou la potence, mais ça ne peut plus durer ..

      0 réponse 0 Retweet 0 j’aime


      Projet parental et PMA : L’amendement de @RaphaelGerard17 est adopté mais son vote est contesté par les @Republicains_An. Ils estiment qu’il y a un problème de calcul de voix comme l’explique @bretonxavier.

      https://twitter.com/LCP/status/1176974423875866629


    • REMY Ronald REMY Ronald 26 septembre 22:29

      @Fifi Brind_acier
      Ce qui a été fait par ordonnance peut être modifié par ordonnance. Donc il faut mettre la pression jusqu’à ce que le pouvoir daigne bouger. Y compris en « dégageant » systématiquement, un par un, tous les représentants de la branche fiscalisante la plus crétine du pays (Juppéïste compris, bien entendu).
      A+
      Cordialement.


    • Zolko Zolko 26 septembre 22:35

      @REMY Ronald :

      Le remboursement des petits dépôts en deçà de 100.000 € sera réservé aux seules 20 à 25.000 premières réclamations en règle dans le délai de 7 jours (dont notre asso « En Marge » réclame en vain l’extension à au moins un mois).

       
      je ne comprends pas : puisque vous savez que ça va arriver et je suis d’accord avec vous sur ce point pourquoi ne prenez-vous pas les devants et retirez votre argent avant que ça arrive ? Pourquoi attendre de foncer dans le mur pour activer les freins (ou changer de direction) ?

    • JL JL 26 septembre 10:54

      Du lobbyisme pour Cédric Villani, en vue de son élection à la mairie de Paris ?


      • Loatse Loatse 26 septembre 10:59

        avec une réserve pour un projet de studio pour les futures études en fac de votre enfant (100 000 euros)


        de l’argent qui dort et ne rapporte rien. il vaut mieux acheter de suite le dit studio avec un crédit à 15 ans, puis mettre celui ci en location, les loyers perçus ne serait ce que pendant 10 ans permettent de diviser le reste de l’apport par 2.. en plus de réaliser (avec la hausse de l’immobilier parisien) une plus value


        Idem pour la voiture, plus vous attendez pour la changer, plus les frais occasionnés pour maintenir en état votre véhicule vieillissant seront couteux...


        Evidemment, chacun est libre de garder « un bas de laine » en cas d’imprévu... mais plus on thésaurise de grosses sommes, moins on consomme, investit et plus l’économie s’en ressent, moins il y a de TVA qui rentre également..

         

        entretenant ainsi un cercle vicieux..





        • REMY Ronald REMY Ronald 26 septembre 11:16

          @Loatse
          Bonjour. Il existe des catégories de citoyens n’ayant pas tout de suite la somme disponible et donc obligée de mettre de côté jusqu’à réunir enfin l’indispensable apport initial légal permettant d’accéder au crédit.
          J’en fait partie et c’est la majorité des situations.
          Tout le monde n’a pas immédiatement le cash.
          Et les banques prête difficilement aux travailleurs précaires (80% des offres officielles d’emplois aujourd’hui). Les offres d’emploi CDD sont devenues largement minoritaires. D’où la baisse du nombre de contrats de crédit signés et d’où également la baisse de la « qualité » (solvabilité à moyen et long terme de ceux-ci). Ce n’est pas une situation sociale uniquement franco-française. Les USA sont dans le même cas. D’où la réforme du crédit proposée par le think tank (cercle de réflexion) « En Marge ».
          A+
          Cordialement.


        • Odin Odin 26 septembre 12:57

          @REMY Ronald

          Bonjour,

          « Les offres d’emploi CDD sont devenues largement minoritaires. »

          Je pense que vouliez écrire « CDI ».


        • sweach 26 septembre 13:51

          @Loatse
          *de l’argent qui dort et ne rapporte rien. il vaut mieux acheter de suite le dit studio avec un crédit à 15 ans*
          Cela est vrai avec une vision inflationniste de notre société.

          Mais depuis que nous sommes passé à l’euro, on a cassé la machine à imprimer les billets.

          Notre Monnaie fiduciaire est limité, à telle point qu’elle aura plus de valeur demain que aujourd’hui.

          En gros garder un billet vous donnera plus de pouvoir d’achat demain que celui que vous avez aujourd’hui, c’est ce qu’on appel la déflation.

          Actuellement seul la monnaie scripturale est en circulation, hors cette monnaie s’auto-détruit quand on rembourse, c’est un peu comme si elle n’avait jamais existé.

          Vue que notre société est toujours en croissance, et qu’on n’ajoute pas de monnaie fiduciaire pour faire tourner la machine, on doit utiliser uniquement la monnaie scripturale qu’on ne peut avoir qu’en faisant des crédits.

          Afin d’alimenter nos crédits avec d’autres crédits (seul moyen d’avoir de la monnaie) il faut diminuer les taux (sinon impossible de rembourser les intérêts)

          Le problème est qu’est-ce qui se passe quand les taux tombent à zéro, voir deviennent négatif ?

          Toujours la même conclusion, l’argent qu’on a aujourd’hui en poche à moins de valeur que demain.

          Là où ça devient compliqué, c’est qu’on pratique toujours l’inflation des prix, hors la monnaie ne suit pas (ce qui lui donne de la valeur), donc avec des principes d’offre et de demande, l’augmentation des prix se résume uniquement à faire chuter les volumes.

          Et voila comment on crée du chômage au 21 em siècle.

          La solution à tout ce bordel serait juste de réutiliser la planche à billet.


        • yapadekkoaqba yapadekkoaqba 26 septembre 13:52

          @Loatse
          Si j’ai réduit ma consommation, c’est bien pour ne pas donner de la TVA sachant ce qu’elle devient en réalité avec les tous pourris !


        • JulietFox 26 septembre 14:25

          @Loatse
          Vous avez pensé à votre entrée en Ehpad ?


        • Eric F Eric F 26 septembre 14:56

          @JulietFox
          « Vous avez pensé à votre entrée en Ehpad ? » 

          une grande partie de l’épargne est effectivement en précaution pour des risques futurs et pour ses vieux jours, avec les incertitudes sur le niveau des retraites.


        • REMY Ronald REMY Ronald 26 septembre 14:59

          @Odin
          Oups, oui, bien sûr.
          Merci.


        • Olivier 26 septembre 15:13

          @Loatse

          Sauf qu’acheter un bien immobilier 2 à 3 fois son prix réel et dans un contexte de spéculation forcenée est des plus risqués. En cas de crise financière désormais à peu prés certaine, la bulle immobilière délirante de ces dernières années risque fort de crever. 


        • Loatse Loatse 26 septembre 15:39

          @JulietFox

          et vous ? avec vos 100 000 euros qui ne vaudront plus grand chose lorsque vous en aurez besoin...

          (on en est en crédit à taux négatifs ou quasi, me semble.. si j’en crois les sites de finance que je consulte)

          Par contre si avec vos 100 000 euros, vous investissez maintenant dans la pierre avec l’évolution du prix de l’immobillier notamment en ile de france... d’ici quelques années, en revendant votre bien, vous pourrez vous offrir "la maison de retraite de gamme supérieure...

          enfin c’est vous qui voyez...

          http://immobilier-finance-gestion.over-blog.com/pages/Evolution_des_prix_immobiliers_en_France_dici_a_2020_mi se_a_jour-8793980.html


        • Loatse Loatse 26 septembre 16:16

          @Olivier

          oui, c’est un risque... la faillite d’une banque et vos avoirs passés à la trappe aussi... les louis d’or dans votre coffre c’est aussi une prise de risque, comme le bas de laine sous le sommier..

          Les voleurs, un krach, les mites qui vous boulottent vos billets, que sais je... la liste est longue de nos peurs


        • Cadoudal Cadoudal 26 septembre 16:17

          @Loatse

          C’est dans ce contexte que des banques allemandes, mais aussi suisses ou danoises (également soumises aux taux négatifs de leur banque centrale), se sont mises à faire payer les dépôts de leurs clients fortunés, parfois à partir de 100 000 euros.

          Les banques françaises vont-elles leur emboîter le pas ?

          https://www.lemonde.fr/economie/article/2019/09/26/les-banques-francaises-se-retiennent-de-facturer-les-depots-des-particuliers_6013121_3234.html

          Moi je suis passé voir mon banquier hier, toujours 4%/an net d’impôts, depuis la mort de tonton Mamadou en 1996 je thésaurise son minimum vieillesse, je pourrais bientôt racheter la CAF, mais question rendement on a vu mieux...lol...

          https://www.bhs.sn/particuliers/epargne-et-placement


        • sweach 26 septembre 16:44

          @Olivier
          *acheter un bien immobilier 2 à 3 fois son prix réel*
          Je ne suis pas de votre avis

          Le marché de l’immobilier est évidemment dépendant des marchés financier, de la spéculation mais aussi de la double politique qui le finance (APL, loi cellier, ...) et qui le taxe en même temps (frais notaires, taxe foncière, ...)

          Mais sa bulle spéculative sur des prix toujours plus grand n’aboutie qu’à un seul résultat, il n’y a moins de vente, ni d’achat (en volume). Un effondrement rapide est peu probable, juste une réduction des volumes d’échange, on en vend moins souvent mais plus chère.

          Si effectivement le prix de l’immobilier devait chuter (peu probable), cela n’est pas un gros problème en soit car dans ce domaine quand vous vendez un bien c’est généralement pour en acquérir un autre.
          Si mon appartement perd de sa valeur ça sera aussi le cas de la maison que je souhaite acheter. Ce qu’il faut regarder c’est si la transaction est possible ou non.

          A choisir je préfère l’époque de mes parents (début année 80) , les taux d’intérêt étaient à 16%, mais leur logement coûtait 30 mois de salaire médian pour un couple, au final en 15 ans ils ont payés 62 mois de salaire médian avec les intérêts Leur taux d’endettement est passé de 33% à 20% sur la période inflationnaire.

          Aujourd’hui les taux d’intérêt sont à 1.5%, mais les logements coûtent 100 mois de salaire médian pour un couple, sur 15 ans on passe à 120 mois de salaire médian avec les intérêts, les taux d’endettement passe de 33% à 30% sur la période.

          Il est deux fois plus difficile d’acquérir un logement aujourd’hui que dans les années 80 et ce poid reste plus important dans le temps.


        • Croa Croa 27 septembre 14:19

          À Olivier « la bulle immobilière délirante de ces dernières années risque fort de crever. »
          Quelle importance ? Ton bien est acquis donc tu peux dormir plus tranquille que sur un matelas plein de billets ou un compte en banque chargé en euros. Tu pourras au moins habiter ton bien ou le louer. 


        • sweach 26 septembre 13:25

          Les banques qui ne remboursent pas leur dépôts, c’est effectivement légalement possible. L’objectif est de donner des « garanti » aux marchés financier.

          Mais poussons le raisonnement, que ce passerait-il si demain tout nos compte bancaire étaient mit à zéro ?

          Personnellement dans un premier temps je mettrai le feu aux banques, puis rapidement aux forces de l’ordre qui les protéger, puis au gouvernement.

          Dans ce labs de temps obligé d’utiliser d’autre moyen d’échange comme le troc et uniquement du cash.

          Bref cette extrémité monétaire ne pourrait se finir qu’en révolution.

          Ce qui est plus probable c’est que une seul banque soit touché et les autres épargnés, dans ce cas il faudra juste changer de banque et attendre la fin de la prise en otage des dépôts par une magouille financière comme à chypre.


          • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 26 septembre 17:20

            @sweach
            Il faut se souvenir du racket sur les comptes bancaires à Chypre en 2012.
            Ils ont été malins, ils ont fermé les banques pendant un week-end de 3 jours, et les chypriotes ont découvert la bonne nouvelle le samedi matin !


          • Roubachoff 27 septembre 05:14

            @sweach
            Enfin quelqu’un de raisonnable. Si on en arrivait un jour à la situation décrite par les catastrophistes, à savoir la confiscation générale des dépôts, ce n’est pas pour nos économies (quand on en a) qu’il faudrait avoir peur. Comment les entreprises continueraient-elles à verser les salaires ? Qui achèterait encore quoi que ce soit ? Où finiraient les émeutes inévitables, si radicaux que se montrent la police et la justice ? Après quelques semaines, les gens ne pleureraient plus sur leur argent, ils se demanderaient où trouver de quoi manger. Pour tenter de contrôler tout ça, il faudrait un régime autoritaire, mais avec quoi entretiendrait-il ses juges et ses flics ?
            Je ne dis pas que c’est impossible, mais on en est très loin. En cas d’une seule banque touchée, il suffirait qu’elle ne soit pas trop grosse pour qu’on s’en remette.
            Les nouvelles conditions des banques servent surtout à rendre possible des ponctions en cas d’urgence. Là aussi, c’est du délire. Sauf à bloquer les comptes indéfiniment (mais on en revient à l’hypothèse ci-dessus) ce serait un suicide commercial pour les banques qui s’y risqueraient.
            Bref, on inquiète les clients pour rien, on aggrave la spirale déflationniste et on permet à un régiment de pessimistes d’écrire des articles apocalyptiques.
            Petite précision : non, je ne pense pas que tout va bien, ni en France ni en Europe. Mais il est inutile d’en rajouter. 
             


          • sweach 27 septembre 16:29

            *Petite précision : non, je ne pense pas que tout va bien, ni en France ni en Europe. Mais il est inutile d’en rajouter.*

            Nous n’avons pas de guerre, nous avons de quoi nous nourrir à profusion, on peu pratiquement aimer qui on veut et comme on veut, quand on est malade ou blessé on s’occupe de nous, etc ...

            Mais où est le problème ?

            Globalement nos vies se passe bien, cependant le problème se situe plutôt au niveau du « bonheur ». Une notion toute relative.

            Pour être heureux, un homme a besoin de 3 choses :

             Une activité 

             De l’amour

             Et de l’espoir

            Avec la mécanisation, l’activité humaine est de moins en moins nécessaire ce qui fait exploser le chômage.

            Certain juge que nous sommes trop nombreux et insuffisamment manipulable, il y a donc de gros effort pour nous ne soyons pas unis et aimant les un envers les autres. Les divorcés, les célibataires et source de discorde explosent.

            Les médias maintiennent un catastrophisme ambiant permanent, un présent moins enviable que le passé et un futur pire que le présent, cela détruit l’espoir, la paranoïa et l’hystérie collective explose sur tout les sujets.

            Aujourd’hui c’est surtout l’espoir qui nous fait défaut, il ne faudrait pourtant pas grand chose sur ce point.


          • REMY Ronald REMY Ronald 28 septembre 16:36

            Une réponse un peu longue mais hélas nécessaire :

            @sweach

            Vous avez écrit :

             « Les banques qui ne remboursent pas leur dépôts, c’est effectivement légalement possible. L’objectif est de donner des « garanties » aux marchés financiers.

            …/… Ce qui est plus probable c’est qu’une seule banque soit touchée et les autres épargnées, dans ce cas il faudra juste changer de banque et attendre la fin de la prise en otage des dépôts par une magouille financière comme à chypre. »

            Et surtout à @Roubachoff

            Qui a répondu à @sweach :

            Enfin quelqu’un de raisonnable. Si on en arrivait un jour à la situation décrite par les catastrophistes, à savoir la confiscation générale des dépôts, ce n’est pas pour nos économies (quand on en a) qu’il faudrait avoir peur. »

            …/…« Bref, on inquiète les clients pour rien, on aggrave la spirale déflationniste et on permet à un régiment de pessimistes d’écrire des articles apocalyptiques. »

            .

            Bonjour.

            Quand avez-vous vu les télés parler une seule fois de cette loi de confiscation des dépôts en cas de défaillance de banque(s) ? 

            Quand avez-vous vu un seul débat au Parlement français sur cette loi scandaleuse ? 

            Quand avez un seul des partis gouvernementaux mettre à l’ordre du jour de leurs débats interne ce monstrueux DOL généralisé pour venir en aide aux banques voyous ? 

            Allons encore un peu plus loin : 

            Depuis 2016, ici sur ce dynamique site essentiellement co-animé par les insoumis ou l’extrême gauche d’un côté, et par les patriotes ou l’extrême droite de l’autre, combien d’articles en dehors des nôtres ont traité de cette incroyable escroquerie à l’échelle du pays ? 

            Allons encore beaucoup plus loin : 

            Qui au sein des meneurs des « Gilets Jaunes » (certes complètement manipulés puis roulés dans la farine) a repris notre offuscation sur ce sujet ?

            .

            Alors lorsque vous parlez "d’un régiment de pessimistes écrivant des articles apocalyptiques", on se sent visés. Et si c’est le cas, vous nous flattez. Pourquoi ? Parce que si nous faisons illusion par notre dynamisme sur le web et avec nos tracts sur pare-brises, nous ne sommes en fait qu’un groupuscule traités de marginaux.

            (d’où notre logo « En Marge » en réponse directe aux contradicteurs au sein de « La République En Marche ».

            .

            En attendant, PERSONNE (parmi les apparatchiks, les élites politiques, les journalistes connus et autres célèbres philosophes) n’a repris à la télé nos signeaux d’alerte depuis 3 ans. Omerta complète.

            .

            « Bref, on inquiète les gens pour rien » dites vous.

            Pour écrire une telle chose, peut-être êtes-vous de simples TROLs bénévoles ou sous- payés, électeurs de Benjamin Griveaux, racontant partout aux français (entre deux hausses ou nouvelles taxes vertes) « Oyez oyez bonnes gens, tout va bien, dormez tranquille ».

            .

            Ou alors, si vous êtes sincère et que vous êtes sûre et certain (comme vous l’écrivez) qu’il ne faut pas s’alarmer, expliquez-moi

            => pourquoi la quatrième banque mondiale (et de très loin première banque allemande) a perdu 94% de sa valeur en bourse ?

            => pourquoi les banques ont envoyé à trois reprise à tous les français cette préparation à la confiscation des dépôts ?

            => pourquoi l’organisme officiel chargé des remboursements a été mis en place ?

            => pourquoi elle ne peut satisfaire que moins de 1% des futures victimes ?

            => pourquoi on ne peut pas réguler éthiquement les banques gaspillant 80 à 90% du « Quantitative Easing » déversée par la Banque Centrale Européenne ?

            => pourquoi la France a perdu 70% de ses emplois industriels en 30 ans ?

            => pourquoi on ne peut pas lancer une politique de grands travaux y compris pour combler notre éternel déficit en logements ?

            .

            Que vous soyez ou pas des électeurs de l’ex porte parole de Matignon, je vous assure que non, tout ne vas pas bien, Madame la Marquise.
            .

            Si nous ne pouvons pas compter sur les bobos de droite, du centre et de gauche, ni même sur les bobos d’extrême droite ou d’extrême gauche, un jour viendra où les damnés de la Terre, les exclus, les précaires, les mal logés, les ruinés se réveilleront, se mobiliseront, s’organiseront eux-mêmes et agirons.

            .

            En espérant que ce soit AVANT la prochaine crise. Sinon, je crains des "dégâts collatéraux et que de nombreuses bobo-marquises (femmes et hommes et confondus) ne se mettent à se sauver dans tous les sens en caquetant, pour échapper « aux molosses » ayant besoin de défouler leur rage de na pas avoir été entendus sur des bouc-émissaires.

            .

            NB/ J’écris « bouc-émissaires » puisque les responsables (qui auront comme d’habitude anticipé et revendu leurs titres « Ponzi » juste avant l’effondrement) seront intouchables.


          • sweach 30 septembre 11:02

            @REMY Ronald
            Waw bcp de chose dans cette réponse.

            *Quand avez-vous vu les télés parler une seule fois de cette loi de confiscation des dépôts en cas de défaillance de banque(s) ?*
            Effectivement ce sujet a été relativement peu médiatisé, pour une raison simple, c’est un sujet sérieux et compliqué.
            Nos médias refusent de faire cela, répandre et chercher à exploiter cette information n’intéresse pas l’oligarchie.
            Cela fait longtemps que les médias ne sont plus dans l’information mais dans le jugement et la manipulation.

            *au sein des meneurs des « Gilets Jaunes » (certes complètement manipulés puis roulés dans la farine)*
            Exacte, ce mouvement APolique, sans revendication précise, sans meneurs est surtout l’expression d’un râle bôle générale, qui s’exprimait par un blocage des axes routiés, ce qui est efficace pour se faire entendre, mais ils se sont retrouvé dans les rue des villes, avec des pseudo meneurs à revendiquer des trucs comme le RIC.

            Contrairement aux rond point, manifester dans les rue n’affecte pas l’économie, donne le champ libre à des casseurs et des revendications bidons comme le RIC donnerait un pouvoir incroyable au 4em pouvoir qui pourrait faire n’importe qu’elle loi avec.

            *=> pourquoi la France a perdu 70% de ses emplois industriels en 30 ans ?

            => pourquoi on ne peut pas lancer une politique de grands travaux y compris pour combler notre éternel déficit en logements ?*

            Dans les deux cas la réponse est la suppression de création de monétaires par les banques centrales, l’usage abusif de la monnaies scripturale et aussi la suppression de l’étalon OR. Très bien expliqué ici
            Une réduction de la masse monétaires se résume à lui donner plus de pouvoir et creuse les écarts (riches-pauvres)

            *si vous êtes sincère et que vous êtes sûre et certain (comme vous l’écrivez) qu’il ne faut pas s’alarmer, expliquez-moi*
            Effectivement tu ne comprend pas.
            Notre économie repose principalement sur la confiance qu’on a les un envers les autres, confiance qui engendre du bonheur.
            Si on est tous déprimé, alarmiste, sans espoir dans des lendemain qui chantent, parce qu’on a peur, non seulement la crise va avoir lieu, mais c’est nous qui la créerons.

            Donc non tout ne va pas bien, mais tout ne va pas mal non plus, le problème est que nous avons des actes qui aggravent la situation au lieu de chercher à l’améliorer.
            Aussi incroyable que ça puisse paraître toutes nos Politiques depuis 30ans cherchent à empirer la situation, là actuellement ils veulent qu’on est des retraites moins avantageuse. 


          • Roubachoff 6 octobre 06:45

            @sweach
            A votre place, je n’aurais pas répondu à quelqu’un qui traite de trolls les gens qui ne sont pas d’accord avec lui. Vous l’avez pourtant fait, avec brio, et je vous félicite. En passant, les affabulations de cet auteur sur nos choix électoraux supposés montrent à quel point les écolos sont incapables de dialoguer sereinement (ce que nous avons fait jusque-là).
            Remettons-en donc une couche : si les dispositions sur les dépôts (effectivement inquiétantes, je n’ai pas besoin d’un lanceur d’alerte pour m’en apercevoir) devaient être mises en application, ce serait dans le cadre de la fin du monde occidental, ni plus ni moins. Je ne dis pas que ça n’arrivera pas (qui se prétend prophète, à part les écolos, justement ?), mais si ça arrive, les dépôts seront le cadet de nos soucis. 
            Deux petits ajouts à votre argumentation :

            1. Pour les banques, les possédants et les boursicoteurs (bientôt) le temps est à l’orage. Il y a des ajustements à faire, et ils sont en cours. Bien entendu, c’est dangereux, mais beaucoup moins que les conséquences d’un conflit entre les USA et l’Iran, par exemple.
            2.  Pour vouloir alerter les Gilets Jaunes sur les risques de taxation ou de confiscation des dépôts, il ne faut pas manquer d’air. Dans leur grande majorité, les Gilets Jaunes, en guise de dépôts, ont un découvert en fin de mois (voire plus tôt). C’est entre autre de ça qu’ils se plaignent. Faire semblant de l’ignorer (ou l’ignorer pour de bon) est insultant. 

          • REMY Ronald REMY Ronald 7 octobre 11:11

            @Roubachoff
            a écrit :
            « Si les dispositions sur les dépôts (effectivement inquiétantes, je n’ai pas besoin d’un lanceur d’alerte pour m’en apercevoir).../... »

            .
            "Pour vouloir alerter les Gilets Jaunes sur les risques de taxation ou de confiscation des dépôts, il ne faut pas manquer d’air. Dans leur grande majorité, les Gilets Jaunes, en guise de dépôts, ont un découvert en fin de mois.../...Faire semblant de l’ignorer (ou l’ignorer pour de bon) est insultant". 

            .
            Bonjour.
            Inutile d’être une nouvelle fois agressif, irrévérencieux ou méprisant.
            (Il y a déjà pas mal de Benjamin Griveaux dans chaque parti pour cela).
            Seuls compte les faits et les arguments.
            .
            Pour info sociale :
            Je n’ignore pas les fins de mois difficile contrairement à ce que vous insinuez, puisque je suis un ancien SDF comme certains de nos camarades « Bouledogues de la République » (présents dans tous les partis parlementaires). Il est notoire que malgré mes 70 heures de présence à notre local public, j’ai moins du Smig pour vivre... (donc même si pas de tabac, pas d’alcool, pas de voiture, pas de montre ou de Iphone et peu de viande, c’est particulièrement difficile... à Paris !).
            .
            Pour info militante :
            Via « En Marge » (dont le logo est jaune), j’ai en fait été « Gilet Jaune »
            (avec signaux d’alerte, revendications et propositions concrètes, y compris avec demande de remplacement du Premier Ministre) avant que ceux-ci n’émergent. Comme pour ma situation sociale, mes nombreux articles sur Agoravox et ailleurs en témoignent.
            .
            Je vous informe que les « Gilets jaunes » d’origine, dont je suis fier de faire parti, regroupent des artisans, des agriculteurs, des commerçants, des petits fonctionnaires, des professions libérales. Des gens pacifiques,

            souhaitant une démarche cohérente vis-à-vis du pouvoir et un cahier de doléances en bonne et due forme. Nous avions le soutien de 80% de la population avant les noyautages, les récupérations et les violences qui ont catastrophiquement discrédité le mouvement.
            (Certes, « on » a sanctionné électoralement —« dégagé » spectaculairement une partie des responsables de ce désolant gâchis. Mais ce n’est pas une consolation suffisante, surtout face au concours Lépine des rabotages et hausses fiscales qui se poursuit au gouvernement).
            .
            Pour info intellectuelle :
            Si nous sommes les seuls à avoir jusqu’ici tiré le signal d’alarme par nos articles et nos tracts sur l’immense DOL bancaire en préparation, nous le regrettons. Cela nous incite à continuer, malgré nos maigres moyens, jusqu’à ce que des députés et sénateurs (tous grassement payés par nos taxes et impôts) décident de prendre officiellement le relai au parlement.
            .
            Nous estimons que c’est un combat indispensable et urgent (aussi stressant que ce que nous fomentent les démocratures, Donald Trump ou l’iran. Un danger ne fait hélas pas disparaitre les autres dangers).
            .
            Que vous décidiez ne pas avoir besoin de notre signal d’alarme, c’est votre droit. Mais cela ne sert à rien de discréditer sans cesse les rares qui bossent sur ce grave « dossier orphelin ».
            Ce qui nous intéresse et ce qui intéresse les français, ce sont les solutions et les actions concrètes pour contrecarrer ce gigantesque DOL bancaire. Si vous n’êtes pas un troll mais un républicain respectueux des autres et que vous décidez d’aider cette action avec votre propre point de vue, vous serez le bienvenu.
            A+
            Cordialement.


          • Roubachoff 8 octobre 05:50

            @REMY Ronald
            Vous devez vivre sur la même planète que Chouard, qui n’a pas assez lu sur la Shoa pour avoir un avis. Des annonces de catastrophes bancaires, il y a en a cinquante par jour sur You Tube et dix fois plus sur le net. Certains intervenants (Gave, Delamarche, Sannat, etc.) passent leur temps à ça. Ce que vous refusez de comprendre, et eux avec, c’est qu’un tel effondrement bancaire précéderait de peu un effondrement tout court. Mais je perds mon temps avec un type comme vous et ses méthodes vieilles comme le monde (agresser en prétendant être agressé). C’est vous qui traitez les autres de trolls, vous qui les soupçonnez de je ne sais quoi. Vous qui déballez n’importes quelles âneries pour vous enivrer de votre grandeur fantasmée. D’où tirez-vous que je « discrédite sans cesse » les vaillants lanceurs d’alertes ? Deux posts sous votre article, c’est suffisant pour faire de quelqu’un un agent de la finance ?
            Cordialement quand même 


          • REMY Ronald REMY Ronald 8 octobre 10:18

            @Roubachoff
            Bonjour.
            Sur le fond,
            il semble que nous ne soyons pas du tout accord sur la gravité de la situation bancaire et financière. Soit. Pourquoi pas. C’est un site de débat.
            Sur la forme,
            il ressort une acrimonie de votre part débouchant sur une agressivité verbale et une médisance tout à fait inutile.
            Peut-être ais-je fauté et blessé. L’erreur est humaine.
            (Surtout après 68 articles et environ 600 commentaires souvent passionnés).
            Je suis donc allé faire un récapitulatif et vérifier mot par mot :
            .
            Contexte (hyper résumé) :
            @Roubachoff

            a écrit :

            "un régiment de pessimistes écrivant des articles apocalyptiques".

            « Bref, on inquiète les gens pour rien »

            .../...
            "Vous qui déballez n’importes quelles âneries pour vous enivrer de votre grandeur fantasmée.

            .

            @REMY Ronald a répondu :

            En attendant, PERSONNE (parmi les apparatchiks, les élites politiques, les journalistes connus et autres célèbres philosophes) n’a repris à la télé nos signaux d’alerte depuis 3 ans. Omerta complète. Pour écrire une telle chose, peut-être êtes-vous de simples TROLs bénévoles ou sous- payés, électeurs de Benjamin Griveaux, racontant partout aux français (entre deux hausses ou nouvelles taxes vertes) « Oyez oyez bonnes gens, tout va bien, dormez tranquille ».

            .

            Même si c’est à la forme interrogative,

            j’ai donc effectivement utilisé le terme « TROL ».

            Même si c’est avec une forme interrogative (« .../...peut-être êtes-vous.../...), l’allusion que vous puissiez être un électeur du »Marquis de sa suffisance" (Benjamin Griveaux, dixit le Canard Enchaîné) était objectivement trop blessante.

            .

            La frustration d’années de vains combats pour alerter le public ne sont pas une excuse. Il n’y a d’ailleurs aucune grandeur à subir l’échec intellectuel répétitif (ne pas savoir expliquer) et la constante marginalité politique (ne pas savoir mobiliser). Là, je reconnais avoir perdu patience et être allé trop loin dans une taquinerie inutile. J’ai eu tort. Je vous prie de bien vouloir recevoir mes excuses sincères.

            A+

            Cordialement.


          • REMY Ronald REMY Ronald 8 octobre 11:54

            NB/ Concernant Gave et Delamarche, ce sont des « lanceurs d’alerte catastrophistes » depuis longtemps, et de fins analystes que j’apprécie beaucoup. (Sans oublier Philippe Béchade).
            Je visionne avec plaisir presque toutes leurs vidéos (et parfois les revisionne et les commente avec des tierces personnes, notamment le truculent vieux loup de mer de la finance Charles Gave (comme il se catalogue lui-même) et d’autres économistes financiers « critiques » (à la fois jeunes ET expérimentés, méritant tout autant d’avoir une large diffusion)
            .
            Paradoxe,
            je ne suis pas entièrement d’accord sur les causes de la crise passée (« subprimes ») et sur les causes de la crise à venir (que j’appelle moi-même "crise des dérivés« , terme qui commence à être repris),
            et
            je ne suis pas du tout d’accord avec les »solutions« proposées par ces 3 web-médiatiques mousquetaires du »bénéfique monde de l’alarmisme économique« dont je fais humblement partie.
            .
            Oui, on peut apprécier leur finesse d’analyse et la justesse de leurs arguments, tout en repérant (ou trouvant plus tard) des éléments complémentaires pour relancer la discussion.
            Enrichir le débat, croiser les éléments d’appréciation aboutit parfois à des options supplémentaires et dans ce cas, éventuellement, à des solutions divergentes...
            ...Notamment sur le Bitcoin, le Dollar, l’Euro, la BCE et l’Union Européenne.
            .
            Même l’éloquent, cultivé et excellent promoteur du »Frexit« , François Asselineau (notamment sur sa critique de l’impossible gestion à 28 ou 32 Etats aux intérêts trop divergents), a involontairement enrichi(*) la réflexion »En Marge« pour améliorer l’offre »européïste" (qui avait grand besoin, comme la science économique, d’être énergiquement dépoussiérée).
            .
            *NB/ D’où nos idées largement reprises en 2019 d’agences européennes autonomes à géométrie variable et d’Europe des Nations de Lisbonne à Vladivostok

            (idées reprises aussi par Emmanuel Macron, Marion Maréchal et Marine Le Pen).
            A+
            Cordialement.


          • Roubachoff 12 octobre 02:42

            @REMY Ronald
            Que vous le vouliez ou non, il y a bien des régiments de catastrophistes, que ce soit sur la finance, sur l’écologie ou sur une pléthore d’autres sujets. La remarque ne vous visait donc pas personnellement. 
            On inquiète en effet les gens pour rien, car en cas d’effondrement bancaire, combien de fois faudra-t-il le répéter, le devenir de nos dépôts serait le cadet de nos soucis, la première préoccupation, très rapidement, étant de trouver de quoi manger et ne pas mourir de froid. Imaginez un instant que la BNP fasse faillite. On en reparle quand vous aurez fait un peu de prospective ?
            Les conditions de gestion des comptes qu’envoient les banques visent à briser les reins de pays mineurs ou moyens en crise ou tentés par une sortie de l’Euro et de l’EU (voir la Grèce et Chypre). Les appliquer dans d’autres situations reviendrait pour un Etat important à mettre la clé sous la porte.
            Gave, Delamarche et Béchade (parmi tant d’autres) sont des libertariens qui feraient pire que Macron s’ils étaient au pouvoir. J’apprécie aussi leurs analyses, puisqu’on apprend beaucoup en suivant la production de ses adversaires (c’est par exemple pour ça que je vous lis). En revanche, dès qu’on en vient aux solutions qu’ils proposent, je prends mes distances. En ce moment, ils ont un problème spécifique : impliqués dans la finance, dont ils tirent l’essentiel de leurs revenus, ils voient d’un très mauvais œil la tendance pérenne à la baisse des taux. Logique, puisque c’est leur gagne-pain.
            Enfin, quand on traite les autres de trolls peut-être payés, comment s’étonner qu’ils réagissent un peu vivement ? Cela dit, j’accepte vos excuses et je vous adresse les miennes pour une ou deux formules un peu trop enlevées.
             Qui sait, un de ces jours, nous aurons peut-être l’occasion de débattre utilement du fond.
            Cordialement


          • REMY Ronald REMY Ronald 12 octobre 15:02

            @Roubachoff
            Je vous en remercie moi aussi.
            Débattre « sur le fond » de la crise financière et bancaire qui s’annonce ?
            Ce sera bien entendu avec plaisir.
            .
            Depuis 40 ans je n’oublie jamais de travailler sur les solutions (être un signaleur d’alerte ne me suffit pas).
            Par conséquent, je prépare un article proposant d’expérimenter un moyen original pour qu’une partie de la monnaie créé par la Banque centrale soit canalisée, concentrée, orientée réservée à l’économie réelle, à la recherche, à l’investissement, à la création de richesse non artificielle, donc à l’emploi.
            (et non débouler presque automatiquement da,s le gouffre économiquement stérile ---voire toxique de la spéculation).
            .
            La difficulté pour cet article objectivement « technique » sera d’être moins soporifique que certains de mes précédents.
            Il devrait être prêt fin octobre...
            (juste après l’attristant débat kurde que je viens d’ouvrir)
            A+
            Cordialement.


          • Djam Djam 26 septembre 13:56

            Merci Rémy pour ce énième rappel urgent... j’écris « énième » parce que ça fait déjà des années (depuis que le net existe et que les forums permettent davantage de réinformations honnêtes et sérieuses) que l’on informe, alerte, alarme, crie au loup de l’effondrement général sans que personne ne bouge massivement.

            Voyez comment le mouvement des GJ dont on continue à se demander comment il a réellement émergé n’a malheureusement pas réussi à mettre le pays entier dans la rue durablement.

            Car tant que la majorité continuera à consommer, parfaitement endormie, abrutie par les écrans omniprésents, rien de ce système ne changera. Et l’évident effondrement financier qui se pointe fera des victimes partout dans les masses liquéfiées, mais certainement pas parmi la poignée de malade mentaux (comme les banques mondialisées, Black Rock...) qui a mis sur pied le plus gigantesque système mafieux privé de l’humanité.


            • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 26 septembre 17:34

              @Djam
              Il n’y a pas de moyens simples de protéger son épargne ou ses comptes bancaires.Charles Sannat propose d’acheter des biens tangibles, qui peuvent s’échanger : « Acheter des nouilles, c’est plus sûr ! »

              Asselineau donne quelques conseils :

              Pour être honnête, il n’y a pas de bonne solution. Tant que la France restera dans la zone euro et dans la catastrophe économique, financière et monétaire qu’elle engendre, on ne peut envisager que des expédients. Quels expédients ?

              À l’heure actuelle – et sans que cela soit d’ailleurs une certitude -, les seuls comptes bancaires a priori en sécurité et non susceptibles d’un pareil racket sont ceux qui sont localisés en Allemagne, aux Pays-Bas, au Luxembourg et en Finlande. C’est-à-dire dans les 4 États membres de la zone euro qui sont en excédent sur le système Target 2. Je renvoie ici à ma conférence sur « la tragédie de l’euro« .

              • 1°) Le premier expédient consiste donc à ouvrir des comptes bancaires dans ces 4 États. Mais avec toutes les difficultés d’ordre pratique que cela engendre, sans parler du caractère détestable que représente l’idée d’aller « planquer son argent » à l’étranger.
              • 2°) Pour les particuliers français qui ne veulent pas ouvrir des comptes bancaires dans ces 4 États, le deuxième expédient consiste à vider régulièrement leur compte (par exemple après chaque virement mensuel de salaire), à louer des coffres dans leur banque ordinaire, et à y entreposer leur argent liquide.(...)

              Un tel expédient présente de nombreux inconvénients : outre qu’il entraîne le coût de location d’un coffre, il pose des problèmes matériels constants dans la vie quotidienne. Car les paiements par chèque, par carte bancaire ou par prélèvements automatiques sont de très loin les plus commodes et les plus usités. Vider son compte et placer toutes les liquidités dans un coffre bancaire peut aussi se révéler très handicapant en cas de fermeture des banques.

              • 3°) Enfin, le troisième expédient consiste à vider ses comptes bancaires comme dans le cas précédent, mais à conserver le liquide chez soi. Bien entendu, il s’ajoute alors, aux inconvénients énumérés précédemment, le risque supplémentaire de se faire voler.

              En somme, les expédients ne sont guère satisfaisants et c’est bien là tout le problème. La vie contemporaine et la bancarisation des particuliers sont telles que, même si ce n’est pas impossible, il est néanmoins très gênant de ne pas avoir un compte bancaire en état de fonctionnement.

              C’est justement pour cela que les Chypriotes viennent de se retrouver piégés.


            • HELIOS HELIOS 26 septembre 18:29

              @Fifi Brind_acier

              ... et vous n’avez jamais pensé a sortir hors de la zone Euro ?
              Achetez un bien et louez-le aux US, en Argentine, au Viet Nam, bref bien loin et donnez-le en gestion complete... laissez l’argent rentrer sur le compte local, que vous declarez chaque année pour etre en règle, utilisez-le avec la carte bancaire qui vous sera délivrée... Quand le systeme bancaire europeen tombera, il vous restera l’usagede cette carte, personne ne va vous spolier vos econocroques et il vous restera l’immobilier au cas où.

              La solution de la Hollande, la Finlande etc ne valent rien, car si le pb se passe en France, TOUS les pays de l’UE seront dans le même cas... vous ne pourrez plus rien faire, tout sera bloqué y compris les transferts et votre carte bancaire sera elle aussi inutilisable. 

              Vous pourrez encoreet quand même prendre l’avion pour Atlanta, Buenos Aires et vivre de votre loyer....


            • REMY Ronald REMY Ronald 26 septembre 18:29

              @Fifi Brind_acier
              Bonjour.
              J’attire votre attention sur un fait très grave très peu médiatisé et donc passé inaperçu chez nombre de personnes pensant l’Allemagne plus sécuritaire financièrement que les autres pays du sud (une erreur très majoritairement commise en 2019, alors que la situation à bien changé, comme l’indique l’article plus haut).
              Pour tenter de s’en sortir, la DeutscheBanck s’est engagée dans une gigantesque bulle financière qui la complètement dépassée et qui dépasse aussi largement la totalité du budget fédéral Allemand. Son implication financière en cas de Krach sur les produits spéculatifs « dérivés » représente... 17 fois le PIB Allemand !
              .
              La solution ne sera donc pas dans le chacun pour soi comme sur le Titanic. Y compris pour les allemands. Bien au contraire, car la pagaille générée par un éclatement du système monétaire européen aurait des conséquences aggravantes. En fait, si l’on calcul bien, les allemands ont bien plus à perdre que les grecs !
              .
              Seule une solution énergique collective au niveau européen pourrait limiter les dégâts. Parmi ces solutions, il y a le sévère encadrement éthique continental des banques vis-à-vis de la spéculation. Continental, car il serait catastrophique d’affronter à chaque fois de manière divisée toutes ces irresponsabilités financières suicidaires successives émanant des vides juridiques US et de l’imagination des traders et criminels en col blanc dans la capitale financière mondiale : New York.
              A+
              Cordialement.


            • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 26 septembre 19:37

              @REMY Ronald
              Je crois que vous rêvez..., l’UE a justement été construite pour la finance et les multinationales, et c’est à elle que vous pensez pour réguler la finance ?

              En excluant la fiscalité des Traités européens, elle a permis de créer du dumping fiscal, et de créer au sein même de l’ UE, des paradis fiscaux : le Luxembourg, l’ Irlande et les Pays Bas.

              Seuls des pays souverains peuvent séparer les banques, remettre en place un contrôle des mouvements de capitaux, emprunter à sa banque centrale et pas aux banques privées, bref réguler les divagations du renard dans le poulailler.

              Exemple l’Argentine en 2002, elle n’a pas eu besoin d’être à plusieurs.
              « Nous avons sauvé les gens plutôt que les banques »


            • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 26 septembre 19:40

              @HELIOS

              J’ai les moyens d’acheter des nouilles, mais pas un appartement à l’étranger !


            • REMY Ronald REMY Ronald 26 septembre 21:22

              @Fifi Brind_acier
              Bonsoir.
              Si vous prenez l’Argentine de 2002 comme référence, c’est un peu comme Mélenchon qui ne jure que par la « République Bolivarienne du Vénézuéla » (avec 1 million % d’inflation !!! et cessation de paiement pour les prêts, y compris aux chinois). Le débat concret se perd dans les oeillères dogmatiques et les irresponsabilités gouvernementales pendant que les pouvoirs d’achat de ces peuples appauvris se divisent par 3, 4 ou 5...
              .
              Pour revenir aux paradis fiscaux européens, les choses sont en train de bouger : deux des GAFA viennent d’être condamnés pat la Cour Européenne de justice à rembourser leurs avantages fiscaux à l’Irlande. L’un a décidé de faire appel. L’autre s’est exécuté. Il valait mieux UN procès applicable dans les 27 pays que 27 procès beaucoup plus coûteux et incertains, surtout avec la célèbre puissance corruptrice des multinationales américaines.
              .
              La nouvelle équipe démocratiquement mise en place avec le Parlement Européen risque de nous surprendre sur nombre de dossiers en souffrance. On verra.
              .
              En attendant, au delà des grands débats philosophique et théoriques sur les lendemains qui chantent, il faut de l’action concrète de terrain en Europe, en France et à Paris, il faut « DEGAGER » fermement, sans hésitation, tous les apparatchiks des partis qui refusent d’aborder les gros dossiers explosifs comme la représentation des usagers dans les services publics (privatisés ou non), la régulation éthique des banques, la protection des épargnants face aux voyous de la finance, la baisse des prélèvements obligatoires solennellement promise en 2017 par Emmanuel Macron, etc..
              .
              Pour l’exemple, à cette élection municipale sur Paris, il faut impérativement « dégager » Benjamin Griveaux et ce, d’une manière radicale et spectaculaire. (Comme nous avons fait avec Jean-Luc Mélenchon descendu de 19 à 6% à la grande surprise des sondeurs et commentateurs). Pour cela au lieu de se contenter de réunir 3 ou 5% d’une clientèle partisane segmentée, il est bien préférable d’inciter à un large rassemblement citoyen sans conditions politiciennes autour de Cédric Villani. L’objectif est que le message populaire d’avertissement soit ensuite bien compris chez les agaçants partisans du concours Lépine fiscal au sein de LaREM, au Parlement et à Matignon. 
              .
              Que vous soyez candidats ou non, dans la rue et dans les marchés, lorsque vous croisez des politiciens, criez leur à haute voix pour qu’un grand nombre de passants vous entende : 
              Foutez-nous la paix avec vos hausses d’impôts et de taxes de merde ! 
              Foutez la paix aux français ! 
              La France en a raz-le-bol de vos conneries* !
              .
              (*NB / Notre Brigitte nationale aussi)


            • HELIOS HELIOS 26 septembre 22:01

              @REMY Ronald

              Villani, Griveaux ? les deux faces de la même piece, hélas. Il me plaisait bien, le petit Villani, dommage que ce soit un « Macron compatible », c’est a dire un inféodé a la politique du président.


            • Zolko Zolko 26 septembre 22:41

              @Fifi Brind_acier :

              Il n’y a pas de moyens simples de protéger son épargne ou ses comptes bancaires

               
              ben si : retirer ses sous de la banque, en espèces. Ah mais suis-je bête, le Guru n’en a pas encore donné l’ordre, donc non, pour vous ce ne sera pas possible. 

            • REMY Ronald REMY Ronald 26 septembre 22:54

              @HELIOS
              Oh que non, ce n’est pas du tout la même pièce ! Ils sont à l’opposé l’un de l’autre. Cédric Villani lui au moins écoute. Et après avoir écouté, qu’est-ce qu’il fait ? Il agit. Y compris en ayant le culot de présenter une liste CONTRE Griveaux. CONTRE l’avis du parti LaREM, CONTRE l’avis de Matignon, CONTRE l’AVIS de la « basse cour » de l’Elysée. C’est trop facile de cracher sur les rares personnes qui décident de bouger. Au contraire, il faut aider ce mathématicien dévoué mais totalement expérimenté en politique. Il faut l’aider à dépasser de très loin Benjamin Griveaux et ses mauvaises manières, son mépris, sa morgue, sa suffisance et son éthique élastique en matière de respect des engagements électoraux.
              .
              Benjamin Griveaux a soutenu la hausse scandaleuse des prélèvement obligatoires. Il doit maintenant en payer la facture politique. Sévèrement. Sans hésitation politicienne, sans pertes de temps avec de longues discutions philosophiques de salon.
              .
              Comme pour tous les dossiers vitaux en souffrance, le temps n’est plus à la péroraison de café du commerce mais à l’action.
              Pour les plus dynamiques voulant agir un week-end (ou un autre jour) sur Paris, on a des tracts en stock à votre disposition. Pour les autres, relayez les messages sur le web afin de contourner les médias silencieux sur certains dossiers.
              Il faut d’urgence casser les reins au club du toujours plus d’impôts et de taxes, incapables (depuis des décennies) de régler les problèmes de la Nation.
              A+
              Cordialement.


            • REMY Ronald REMY Ronald 26 septembre 22:58

              Oups, erreur évidente de frappe .../... totalement inexpérimenté en politique.../...


            • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 27 septembre 06:57

              @REMY Ronald
              la baisse des prélèvements obligatoires solennellement promise en 2017 par Emmanuel Macron, etc..

              C’est bien ce qu’a fait Macron, il a supprimé l’ ISF, vous voyez qu’il tient ses promesses !

              Et si vous croyez que « la régulation éthique des banques, la protection des épargnants face aux voyous de la finance », cela se règle au niveau de la Mairie de Paris, je vous laisse à vos illusions...


            • Attila Attila 27 septembre 07:44

              @Zolko
              Si la monnaie s’effondre, il vous restera un joli stock d’images sans aucune valeur.

              .


            • REMY Ronald REMY Ronald 27 septembre 10:26

              @Fifi Brind_acier
              Je répète que pour nous, les « Bouledogues de la République », le combat électoral à Paris a pour objectif de sanctionner et de « dégager » Benjamin Griveaux, ex porte parole des hausses fiscales de Matignon. C’est une action « dégagiste » de principe qui, menée à bien, peut
              1°) lancer un message d’avertissement à nos dirigeants maniaques de la fiscalité et
              2°) lancer une message de remobilisation dans tous le pays.
              .
              A lire vos nombreux commentaires sur ce site, il faudrait ne rien dire, ne rien écrire, ne rien faire et attendre sagement que le pays éclate, que l’Europe éclate, que le Monde éclate, jusqu’à l’arrivée d’un « ENArque sauveur extraordinaire et rassembleur » dont vous auriez déjà le nom en tête...
              .
              Hélas, les exclus, les précaires, les smicards épuisés, les petits patrons écrasés par les charges excessives, les damnés de la terre victimes de l’incompétence de nos élites de droite et de gauche n’ont guère la « patience zen de la boboétude sectaire » qui ère de la gauche archaïque jusqu’à la droite rancie.
              .
              Il faut expliquer. Il faut remobiliser.

              Il faut rassembler au delà de nos préférences politiques ou philosophiques. Il faut agir. A tous les niveaux. Sans attendre (je le répète, sans attendre). Ou que vous résidiez, organisez-vous et mobilisez au delà de votre propre cercle, avec comme objectif, sans hésitation, de « dégager » tous les « autres Griveaux » dans chaque région.
              .
              .
              .
              .
              NB / Des politiciens arrogants et incompétents comme Griveaux, il y en a encore un bon paquet à virer dans tous le pays.
              Comment distinguer le bon grain de l’ivraie, y compris au sein de LaREM ou de votre propre parti adoré ? Avec les questions vitales citées plus haut et plusieurs fois expliqués sur ce site : 
              => Baisse des prélèvements obligatoires,
              => Encadrement éthique des banques,
              => Représentation des usagers dans les conseils d’administration des services publics (y compris privatisés),
              => politique de grands travaux en France et en Europe (y compris au niveau logements),
              => etc.
              .
              Un candidat de droite, de gauche ou d’ailleurs n’est pas d’accord ? Il grimace, hésite, lève les yeux en l’air et tortille du cul ? Même si ce ne sont que des municipales, même s’il est de LaREM ou de votre parti adoré, ne votez surtout pas pour lui. Il faut le « dégager » fermement, radicalement.
              On a trop attendu depuis 30 ans. Face aux vampires nuisibles parasites, fini les tergiversations et divisions gauloises : apprenez à les repérer puis à les chasser.
              A+
              Cordialement.


            • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 27 septembre 10:48

              @REMY Ronald
              Je ne vote que pour des candidats qui veulent sortir de l’ UE, alors Griveaux ou Villani, pour moi, c’est pareil. Et le programme de l’ UPR, est d’un autre niveau que celui de Villani.


            • REMY Ronald REMY Ronald 27 septembre 11:33

              @Fifi Brind_acier
              S’il n’y a pas de candidat UPR éligible à Paris et ailleurs (ce qui, sauf erreur, est le cas sur la totalité du territoire), vous préférez laisser passer en toute impunité les Griveaux ? 
              J’espère pour vous que non.
              Et si c’est le cas, je le regretterai, en espérant que peu du 1% d’électeurs de Monsieur Asselineau suivent votre exemple.


            • Croa Croa 27 septembre 14:23

              À Fifi Brind_acier,
              Des nouilles et aussi des conserves. La plupart des boites de conserves sont garanties 5ans mais en réalité elle tiennent plus que ça.


            • Alcyon 29 septembre 19:49

              @Djam
              donc ça fait 20 ans que vous criez que le système va s’effondrer demain, et vous arrivez à le répéter en regardant les gens dans les yeux, sans honte ni même remarquer que vous racontez des conneries ?


            • REMY Ronald REMY Ronald 30 septembre 14:44

              @Zolko
              Bonjour.
              Excusez ma réponse un peu tardive (que j’estimais évidente).
              Cependant, je prends soin (comme d’habitude) de répondre à tout le monde.
              .
              Votre raisonnement tient pour les riches déposants n’ayant pas de projets particuliers.
              Mais toute personne en activité, riche ou pauvre, a absolument besoin que ce flux ne soit pas interrompu. Un compte en banque est indispensable pour assurer les flux successifs en entrée et sortie. Sous peine de mort économique quasi immédiate.

              J’en prends pour preuve aujourd’hui les dizaines de milliers de compte arbitrairement fermés car « pas assez rentables », les 44.000 emplois supprimées dans les banques européennes depuis de début de l’année, le nombre d’agences en cours de fermeture (qui se compte par milliers) et le démentiel allongement très suspect du délai pour effectuer un simple virement informatisé de banque à banque (parfois de 10 à 15 jours à l’air informatique et de la spéculation à la nanoseconde.
              .
              Travailler et vivre avec une épée de Damoclès sur son compte en banque pouvant être fermé du jour au lendemain (sans recours possible) ou être légalement pillé en cas de défaillance de la banque (sans recours possible), trouvez-vous cela normal dans un pays civilisé et source de confiance pour investir et embaucher ?
              A+
              Cordialement.


            • Roubachoff 6 octobre 06:53

              @Zolko
              En cas de catastrophe bancaire, l’argent ne vaudra plus rien, que vous l’ayez retiré ou non. Intéressez-vous à la crise de l’hyperinflation en Allemagne, dans les années 1920. Vous aurez une idée du problème. Et si vous retirez vraiment vos fonds, cachez-les bien, parce qu’en cas de vol, la garantie pour le cash, c’est en gros que dalle multiplié par que dalle. 


            • the clone the clone 26 septembre 14:15

              Ce sont des Macron ....


              • JPCiron JPCiron 26 septembre 17:43

                Quel futur pour les futurs épargnants spoliés > ?

                Nous avons été transformés en ’’ingrédients’’ du Système Occidental, dans tous les domaines.

                .

                Pour reprendre la main, sans doute faudrait-il une révolution et/ou un désastre global. De la cacophonie et du chaos surgiraient peut-être de nouvelles vérités éternelles. Ou bien d’autres Systèmes Extérieurs nous remettraient-ils dans le droit chemin ?

                .

                En attendant, que faire ? Vider les livrets et les placements, et acheter de la terre, de l’or, ... se regrouper par « Tribus » pour préparer la solidarité, ... et peut-être acheter aussi un fusil ? pour se défendre contre les loups dans un monde sauvage.

                .


                • Roubachoff 27 septembre 05:30

                  @JPCiron
                  Vous trouvez normal que les épargnants, petits ou gros, ce n’est pas la question, aient pendant des décennies pu doubler leur mise en dix ou quinze ans ? Aussi surprenant que ce soit, il semble bien que la fête soit terminée pour les banques et les possédants. Comme toujours, tout le monde s’en remettra et on repartira sur de nouvelles bases. Personnellement, je ne m’indigne pas qu’on ne puisse plus s’enrichir simplement parce qu’on avait déjà de l’argent, ou parce qu’on prenait au passage des commissions sur les gains des possédants. Cette nouvelle orientation assez stupéfiante, il faut l’accepter, en mesurer les conséquences, et voir ce qu’on peut en tirer de bien. Tout le monde crie au loup au sujet du Japon, mais que sait-on exactement sur la situation réelle d’un pays qui pratique les taux bas depuis longtemps ? A première vue, on y fait supporter le poids de ce changement aux plus faibles, mais ce n’est pas une fatalité, juste un choix politique. 
                  Tout ça est à suivre, sans doute, mais en gardant son sang-froid.


                • JPCiron JPCiron 27 septembre 22:55

                  @Roubachoff

                   tout le monde s’en remettra et on repartira sur de nouvelles bases.>

                  Rien n’est moins sûr.
                  Les « possédants » (je parle des très gros) possèdent déjà quasiment la planète.

                  Eux s’en remettront sans aucun doute. D’autant plus que les Forces Armées auront tendance à ne pas les abandonner.

                  Pour un vrai changement dans les actes, il faudrait un changement des Principes mis en oeuvre. C’est à dire un changement des Valeurs associées, et des Croyances qui les sous-tendent.

                  C’est-à-dire un monde différent de tout ce que l’on considère aujourd’hui bel et bon.

                  C’est mal barré !
                  .


                • robert 26 septembre 18:56

                  Bonsoir, pour moi (d’après les infos dont je dispose< ;; ;) TOUS les comptes courants sont garantis à 100% en dessous de 75.000 ros, le reste est détruit ok


                  • Croa Croa 27 septembre 14:34

                    À robert,
                    Ce sont aussi des mensonges. S’ils voulaient VRAIMENT garantir les dépôts ils ne se seraient engagés que sur, au maximum, 15000€ environ. La somme de 100 000 € est faite pour rassurer l’électeur et celle dont tu dispose de 75 000 € pour rassurer les clients de TA banque smiley
                    Il faut voir que très peu de gens ont plus de 100 000 € d’épargne car les plus riches que ça ont investi tout le reste de manière diverses tel qu’il leur en restera toujours après un crash. Autrement dit une telle garantie rassure tout le monde et c’est le but.


                  • Le421 Le421 26 septembre 19:14

                    La seule morale de cette histoire, c’est qu’en définitive, ceux qui n’ont rien à perdre ne perdront rien.

                    Pas étonnant que l’or a bonne cote chez les russes et les chinois...


                    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 26 septembre 20:12

                      @Le421
                      Pour les Russes et les Chinois, la raison est sans doute à chercher davantage du côté de la fin du dollar comme monnaie des transactions commerciales....


                    • p.castor p.castor 27 septembre 10:17

                      la peste porcine provoque une vraie crise dans l’Empire du milieu et personne n’en parle ?


                      • Traroth Traroth 27 septembre 11:02

                        Ils peuvent y aller, je viens d’acheter un logement, je n’ai plus un sous !


                        • Croa Croa 27 septembre 14:37

                          Les petit épargnants seront grugés mais les spéculateurs sont bien couverts eux  !


                          • av88 av88 28 septembre 12:13

                            On ne risque rien, l’Euro et l’Union Européenne nous protègent, en tout cas c’est ce qu’a dit mon institutrice et l’ORTF.


                            • Julot_Fr 28 septembre 23:50

                              En gros, on comprend que les banques vont enc.. deposseder les gens.. qu’est ce qu’on attend pour sortir le cash des banques, tant que c est possible.. car avec les crypto ce sera fini.. et pensez metaux precieux socke a l’etranger aussi

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès